• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Débat Gabriel Attal vs Jordan Bardella : et le vainqueur est...

Débat Gabriel Attal vs Jordan Bardella : et le vainqueur est...

« Votre programme, c'est un Banco ; il y a plein de promesses, mais quand on gratte, il n'y a rien derrière ! » (Gabriel Attal à Jordan Bardella, le 23 mai 2024 sur France 2).

Il était attendu quasiment depuis janvier 2024, et c'est une chaîne de France Télévisions, en l'occurrence France 2, qui a eu le privilège d'organiser le premier débat entre le Premier Ministre Gabriel Attal et le président du RN et tête de liste Jordan Bardella. Cela s'est passé en début de soirée ce jeudi 23 mai 2024.

Disons-le d'emblée : ce choc des jeunes titans n'aura sans doute pas fait bouger les lignes, on a même l'impression que rien ne fait bouger les lignes, enfin, les sondages, mais même l'accumulation d'événements plus malheureux qu'heureux, c'est vrai, depuis plusieurs mois, a peu d'effet. Disons aussi que les protestations des têtes de liste autres que celles du RN et de la majorité présidentielle sont justifiées... ou pas.

Justifiées si on admet, et c'est le cas, que ce débat télévisé participe à la campagne des élections européennes. Pourquoi n'inviter que les représentants de deux listes sur trente-huit (trente-huit et pas trente-sept, le Conseil d'État a validé in extremis le 23 mai 2024 une trente-huitième liste, les murs des villes vont être joliment tapissés de ces très hideux panneaux gris) ? Du coup, cinq têtes de liste ont été interviewées à la suite du débat, mais pour François-Xavier Bellamy, il y a rupture d'égalité. Raphaël Glucksmann, qui se trouverait proche, dans les sondages, de la liste de la majorité présidentielle, a refusé d'y prendre part et a obtenu d'être invité jeudi prochain à la même heure de grande écoute. Mais selon ce principe d'équité, je l'avais évoqué pour le débat du 21 mai 2024 sur LCI, pourquoi ne pas avoir invité les trente autres têtes de liste ? La grande entorse à l'équité, c'est bien la différence de traitement médiatique entre la tête de la liste communiste Léon Deffontaines, crédité de 2% dans les sondages, et la tête de la liste du parti animaliste, Hélène Thouy, qui, elle, avait déjà eu 2% aux élections précédentes de 2019.

La direction de France Télévisions a répondu qu'il s'agissait d'un "grand" débat, entre le Premier Ministre de la France, donc le chef de la majorité, et le président du premier parti d'opposition. Cela peut se défendre. Et c'est ainsi qu'on l'analysera.

Ce débat ne sera pas un débat historique, mais sa postérité devrait être plus longue que la durée de la campagne électorale. Finalement, un débat télévisé en début de soirée faisant intervenir le Premier Ministre, c'est rare, très rare : on se souvient du débat entre Georges Pompidou et Pierre Mendès France le 27 février 1967, mais ce n'était pas à la télévision mais à Grenoble devant 6 000 personnes, celui entre Raymond Barre et François Mitterrand le 12 mai 1977 sur TF1, aussi entre Laurent Fabius et Jacques Chirac le 27 octobre 1985 sur TF1 (le choc des Premiers Ministres, celui en exercice et un ancien et futur Premier Ministre), mais cela se limite assez vite à ceux-là. Les autres avec un Premier Ministre en exercice étaient des débats de second tour à l'élection présidentielle, un en fait, il faut mettre au singulier, c'était le 28 avril 1988.

Le débat entre Gabriel Attal et Jordan Bardella a ceci d'emblématique qu'il oppose deux jeunes loups de la politique qui sont déjà devenus de vieux crocodiles. Ils représentent à eux deux l'avenir de la classe politique dans ce qu'elle a de plus lisse et de plus aseptisé. Certains évoquent même des hommes politiques hors sol, qui n'ont jamais connu que la politique et qui ne savent rien de la vraie vie. C'est peut-être vrai, mais c'était le cas de tous leurs prédécesseurs, et notamment des plus illustres : François Hollande, Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, François Mitterrand, Valéry Giscard d'Estaing n'ont jamais fait que de la politique depuis leur jeunesse et ne représentaient pas des citoyens ordinaires.

Gabriel Attal et Jordan Bardella ont pour eux d'être parmi les personnalités politiques les plus populaires de France. On se doute que la cote du Premier Ministre s'essoufflera puisqu'il est en charge de toute la politique de la nation et à ce titre, est responsable de tout, tandis que la baudruche Bardella, responsable de rien, lisse comme un robot d'Asimov, pourra encore croître (telle une baudruche).
 

Pour Gaston Attal, se prêter à ce débat valait surtout pour aider Valérie Hayer dans la campagne de la majorité présidentielle qui tarde à décoller (c'est le moins qu'on puisse dire). Pour Jordan Bardella, dans la théorie, il avait aussi tout intérêt à ce débat pour se hisser au niveau du Premier Ministre. Cela tombe bien : imitant Jean-Luc Mélenchon en 2022, Jordan Bardella s'est autoproclamé candidat au poste de Premier Ministre depuis quelques mois. Mais on frissonne à l'idée qu'il puisse être à la tête du gouvernement de la République, paresseux et peu travailleur qu'il est.

Car il n'y a pas photo dans le résultat des courses : Gabriel Attal a très largement dominé ce débat, tandis que son contradicteur professionnel peinait à surnager dans ses dossiers. Si les deux avaient une aisance verbale bien nécessaire aux joutes des téméraires, Gabriel Attal est arrivé sans notes, connaissant tous les dossiers, les chiffres, les dates, les projets, les enjeux... tandis que Jordan Bardella rougissait lorsqu'il s'agissait de préciser une proposition, lorsqu'il fallait développer une mesure floue et sans intérêt. Ce n'est pas pour rien que Jordan Bardella a reçu quelques surnoms comme Coquille vide ou Bidon. Il a suivi des cours de communication, de l'entraînement, incontestablement, mais il singeait beaucoup trop de vrais responsables politiques qui avaient de la conviction et du fond, alors que lui, à l'évidence, n'avait que du creux à vendre (d'où le concept de la baudruche, classique pour l'extrême droite quand on commence à regarder les détails).

Comme un chat jouant avec une souris sans avoir faim, Gabriel Attal a esquissé souvent le petit sourire gourmand mi-carnassier mi-tendre du joueur qui sent que la partie est facile et qu'il va se régaler. La partie intellectuelle était facile pour Gabriel Attal parce qu'il est d'une nettement autre stature que Jordan Bardella.

J'en veux pour preuve quelques sujets. Par exemple, sur le marché de l'électricité. Jordan Bardella a avoué qu'il n'avait pas lu le projet adopté par le Parlement Européen et qu'il a rejeté, projet qui réformait le marché de l'électricité qui n'est pas encore entré en application puisque c'est à partir de 2026. Ou encore sur le droit de veto en Europe, notamment en matière fiscale qui empêche d'instaurer une taxe pour les gros du numérique en Europe (car l'Irlande et le Luxembourg s'y opposeront toujours).

Jordan Bardella n'a cessé de faire de l'antimacronisme primaire et dans ses critiques, il a transformé, il a déformé la réalité. Ainsi, il a dit faussement que les véhicules thermiques seraient interdits en 2035. Gabriel Attal a rectifié magistralement : « 2035 n’est pas la fin de la voiture thermique, mais la fin de la vente des véhicules neufs à moteur thermique. ». Ce signifie qu'il y aura probablement des véhicules à moteur thermique en circulation encore en 2050.

Les propositions du RN sont antiéconomiques. Ainsi, lorsque Jordan Bardella a proposé une priorité nationale dans les marchés publics : « Vous produisez sur le sol français, vous devez avoir un avantage dans la commande publique. », Gabriel Attal a rétorqué : « 80% de nos PME exportent, vous allez leur couper les jambes. ».

Mais le pire est toujours sur le thème de l'immigration. Gabriel Attal a rappelé que les députés RN ont voté pour la loi Immigration et à ce titre, pour la régularisation des milliers de sans-papiers dans les secteurs en tension. L'objectif du RN de refuser l'accostage de bateaux de réfugiés est irréalisable. Mais plus encore, et Valérie Hayer l'avait systématiquement pointé du doigt, l'idée de la double frontière proposée par Jordan Bardella est du vent et du creux stupide.

Cette idée, c'est de laisser la libre circulation des citoyens européens dans l'Espace de Schengen, mais pas celle des migrants qui auraient obtenu une carte de séjour dans l'un des États membres, eux n'auraient pas la possibilité de franchir les frontières de l'Europe. Mais Gabriel Attal a demandé à son contradicteur comment il allait appliquer une telle mesure. Jordan Bardella s'est enlisé en prenant la comparaison avec un aéroport où il y a deux files, une pour les Européens et une pour les extra-européens. En oubliant que dans les deux cas, les gens devront attendre et faire la queue au contraire d'aujourd'hui. Cela signifierait des contrôles aux frontières partout (il faudrait alors recruter massivement), et des queues épouvantables pour les 500 000 Français frontaliers qui travaillent de l'autre côté de la frontière.

Jordan Bardella a alors reculé en disant que ce ne serait que des contrôles aléatoires aux frontières... affirmant que c'était permis avec Schengen. Gabriel Attal a alors salué l'idée puisque c'est déjà fait depuis 2015 pour assurer le contrôle des flux migratoires, mais que ces contrôles aléatoires n'empêcheront pas l'immigration illégale. Gabriel Attal de conclure : « En quelques secondes, on est passé d’une double frontière où tout le monde va être contrôlé aux frontières à "on augmente un peu les contrôles aléatoires". ». En somme, sous emballage de montrer une mesure forte (interdiction de l'immigration), le RN ne propose rien puisque les contrôles aléatoires existent déjà aujourd'hui ! Que du creux !

De plus, la plupart des positions du RN révèlent une véritable supercherie, un double jeu, voire une imposture. Ainsi, Jordan Bardella soutiendrait l'Ukraine mais a refusé de voter toutes les motions soutenant l'Ukraine.

Sur la plupart des sujets, Jordan Bardella refusait de répondre aux questions et voulait dérouler ses propres éléments de langage (qu'on connaît depuis longtemps puisqu'il ne sait réciter que cela). Il a bien tenté une échappée politique en lançant timidement au Premier Ministre : « Si vous êtes là ce soir, c'est que vous avez décidé d'engager votre responsabilité dans cette campagne. » (pour aider Valérie Hayer), mais cette critique n'a pas de prise. En confondant élections nationales et élections européennes, Jordan Bardella fait un contre-sens et ses électeurs aussi, car il n'y a aucune raison de dissoudre l'Assemblée Nationale après les élections européennes, quels qu'en soient les résultats, cela d'ailleurs ne s'est jamais produit, y compris quand le PS au pouvoir n'a obtenu que 20,8% aux élections européennes de juin1984, soit moins de la moitié de la première liste (UDF-RPR menée par Simone Veil) qui a obtenu 43,0%.
 

La réaction des commentateurs est unanime : Gabriel Attal a dominé le débat et Jordan Bardella a eu du mal à justifier ses positions et ses propositions tant elles sont floues et tant les raisonnements sont incohérents. Au point que le Premier Ministre a dû balancer : « La méthode du Rassemblement national, c'est de dire : on est contre tout. Et puis, dans cinq ou dix ans, si on se rend compte qu'on s'est plantés, on dit qu'on a changé d'avis. C'est ça, votre méthode. Vous vous opposez à tout ce qu'on fait, et comme ça, ensuite, vous pourrez dire, si ça n'a pas marché, bah en fait, on a eu raison de s'opposer. ».

La revue de presse du site Touteleurope est éloquente. "Libération" : « Le premier [Gabriel Attal] est apparu bien plus à l’aise que son cadet [Jordan Bardella], sur le fond comme sur la forme. ». "Politico" : « M. Bardella, homme politique qui a l'habitude des médias et a tendance à tenir son rang dans les débats, a parfois semblé mal à l'aise face à un Premier Ministre français qui s'exprimait sans notes et semblait maîtriser la situation. ». "Nouvel Obs" : « À l’offensive, Gabriel Attal a poussé son rival dans ses retranchements, révélant les faiblesses ou approximations des promesses du RN. ».

Par ailleurs, Cyril Graziani, de France Télévisions, a analysé ainsi ce débat : « Sur le fond, indéniablement, [le vainqueur est] Gabriel Attal, arrivé sans notes, contrairement à Jordan Bardella, Attal, beaucoup plus précis, beaucoup plus tranchant, plus concret qu'un Bardella dans les cordes dès les premières minutes et surtout, sur le dossier phare qu'est l'immigration, incapable de dérouler des arguments, qui est resté sur la défensive, alors qu'on l'a connu plus tranchant, beaucoup plus destructeur dans ce genre d'exercice, mais acculé quand il reconnaît ne pas avoir lu le texte de la réforme du marché de l'électricité contre laquelle il a voté ("Vous ne lisez pas les lois avant de voter" s'est étonné le Premier Ministre), et incapable de répliquer, quand Attal lui assène : "Votre programme, c'est un Banco ; il y a plein de promesses, mais quand on gratte, il n'y a rien derrière !" ».

Un internaute a commencé à comprendre la machine Bardella et a osé se poser la vraie question : « Et si l'élégant Bardella portant beau, bien mis, manucure et dents blanches, d'après les médias, bien sous tous rapports, prédisant à cet esprit sans malice un avenir politique radieux, demain Premier Ministre de la France, n'était qu'un piteux branleur et un lamentable opportuniste ? ».

La mine réjouie de Gabriel Attal, prêt à la bataille intellectuelle contre son adversaire arrogant mais souriant d'extrême droite, me faisait penser justement à la mine réjouie de Raymond Barre (à l'époque, Raymond-la-science) face à un François Mitterrand qui ne comprenait rien à l'économie (en 1977, voir plus haut). Le débat de 1977 a eu lieu deux mois après les élections municipales qui furent une grande victoire de la gauche socialo-communiste. Mais c'était aussi quelques mois avant les élections législatives de mars 1978 qui, finalement, ont été gagnées par Raymond Barre : François Mitterrand n'a donc pas été Premier Ministre. Néanmoins, la comparaison s'arrête là, doit s'arrêter là, car à force de persévérance, François Mitterrand a fini par se faire élire Président de la République par des électeurs qui n'ont pas tardé à se sentir dupés. C'est vrai qu'à terme, les imposteurs sont toujours démasqués. Encore faut-il qu'entre-temps, la France et les Français n'en souffrent pas trop.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (24 mai 2024)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Le débat Gabriel Attal vs Jordan Bardella du 23 mai 2024.
Élections européennes (2) : 37 listes et un bulletin de vote !
Le souverainisme européen selon Emmanuel Macron : puissance, prospérité et humanisme.
L'hymne à l'Europe.
Fête de l'Europe, joies et fiertés françaises.
Le Tunnel sous la Manche.
Les 120 ans de l'Entente cordiale.
Eurovision 2024.
La vision européenne d'Édouard Balladur.
Débat Valérie Hayer vs Jordan Bardella : l'imposture démasquée de Coquille vide.
Il y a 20 ans, l'élargissement de l'Union Européenne.
La convergence des centres ?
Élections européennes 2024 (1) : cote d'alerte pour Renaissance.
Valérie Hayer, tête de la liste Renaissance.
Charles Michel et Viktor Orban : l'Europe victime d'une histoire belge !
Jacques Delors : il nous a juste passé le relais !
Il y a 15 ans : Nicolas Sarkozy, l'Europe et les crises (déjà).
La Méditerranée, mère de désolation et cimetière de nos valeurs ?
Le 8 mai, l'émotion et la politique.
Ukraine, un an après : "Chaque jour de guerre est le choix de Poutine".
Le 60e anniversaire du Traité de l'Élysée le 22 janvier 2023.
De Gaulle, l’Europe et le volapük intégré.
L’inlassable pèlerin européen Emmanuel Macron.
Valéry Giscard d’Estaing, le rêveur d’Europe.
Enfin, une vision européenne !
Relance européenne : le 21 juillet 2020, une étape historique !



 


Moyenne des avis sur cet article :  1.14/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Gégène Gégène 25 mai 10:09

    T’façons, après 10 ans de Macron, restera que dalle à piller smiley


    • chantecler chantecler 25 mai 10:15

      Elle est loin de ne dire que des conneries la Manon Aubry !

      https://www.youtube.com/watch?v=8vVjT2nEwSY


      • xana 26 mai 09:48

        @chantecler
        « Débat Gabriel Attal vs Jordan Bardella » : C’est le nouveau Laurel et Hardy ?
        Je ne regarde pas ce genre de « comics », sans le moindre intérêt.


      • chantecler chantecler 26 mai 10:02

        @xana
        Faut suivre !
        Je ne te parlais pas de ces deux là !...
        Mais comme rakoto n’intervient jamais on peut parler de ce qu’on veut sur le fil !
        Cela dit : ho hé hein bon !


      • Sirius Sirius 25 mai 10:19

        Attention Rakoto !

        Vous filez un mauvais coton

        Quand Paul Amar avait sorti des gants de boxe, Tapie l’a envoyé dans le mur en disant, sérieux comme un pape : "c’est sérieux la politique"

        Et Paul Amar s’est fait virer

        Vous aussi vous risquez d’être pris pour un pitre !


        • pemile pemile 25 mai 10:58

          « Pour Gaston Attal, se prêter à ce débat valait surtout pour aider Valérie Hayer »

          C’est pour le vieillir ?


          • leypanou 25 mai 11:58

            Le vrai Jordi est dans les 50s de marque d’affection venant de l’ardent défenseur de Net quelque chose de l’Assemblée Nationale dont la présidente n’a pas voulu enlever l’immunité (celui qui avait dit qu’il n’y a pas de colons en Cisjordanie).

            Vous aurez remarqué que celui qui a proposé l’état d’urgence climatique juste à côté a été superbement ignoré, pire houspillé.

            Combien de de souche ont vu cette vidéo ?


            • Octave Lebel Octave Lebel 25 mai 12:48

              ● Finis de nous prendre pour ce genre de cons que l’on met en orbite comme l’imaginent ces deux petits soleils des médias.

              Pas la peine de se prendre la tête, on vire les deux complices et tant qu’on y est ceux aussi qui comme eux confondent jeux électoraux et responsabilités politiques.Qui sont là comme la dernière version de fusées électorales en test pour savoir qui aura l’aval des boss pour bien nous la faire dans le dos ensuite à la Méloni ou à la Macron ou à la Hollande, question de style, de vocabulaire et de circonstances.

              → Le RN au pouvoir ? Un « risque nécessaire » pour le patron du MEDEF (23/03/23)

              https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/8h30-fauvelle-dely/reforme-des-retraites-loi-immigration-salaire-de-patrick-pouyanne-ce-qu-il-faut-retenir-de-l-interview-de-geoffroy-roux-de-bezieux_5708426.html

              → Raphaël Glucksmann, nouvel enfant prodige de la bourgeoisie de gauche (David fontano 30/01/2024)

              https://lvsl.fr/raphael-glucksmann-nouvel-enfant-prodige-de-la-bourgeoisie-de-gauche


              ● Sinon, si c’est la politique et la maîtrise de notre avenir qui nous intéresse il y a un remède :D’une manière générale, respectons et soutenons ceux qui respectent leurs engagements et dont les paroles correspondent à leurs votes effectifs, ici ou au parlement européen plutôt que ceux qui ont l’habitude, comme une seconde nature, de s’y dérober au gré des circonstances comme des caméléons.

               → Européennes 2024 :

              Manon Aubry, tête de liste LFI en vue des élections du 9 juin, a débattu avec les autres têtes de liste. Sur le plateau, un seul absent : Jordan Bardella qui a une nouvelle fois esquivé le débat.

              https://linsoumission.fr/2024/04/11/manon-aubry-europeennes-rfi

              https://linsoumission.fr/2024/03/15/manon-aubry-propositions-tout-changer

               

               

               

               


              • Eric F Eric F 25 mai 18:53

                @Octave Lebel

                ’’Manon Aubry, tête de liste LFI en vue des élections du 9 juin, a débattu avec les autres têtes de liste. Sur le plateau, un seul absent : Jordan Bardella qui a une nouvelle fois esquivé le débat’’

                A force de recopier les mêmes extraits, ils sont complètement dépassés, Bardella a participé au plus récent débat, et participera au prochain.

                Le problème est plutôt l’exclusion des ’’petits’’ candidats ; il devrait y avoir participation par groupe, tirés au sort.


              • ETTORE ETTORE 25 mai 13:00

                Mais sont ils au moins secs derrière les oreilles les deux " CONtradu-c  ?

                Leurs deux pat(R)on/Matronne, qui mettent leurs avatars respectifs, tout juste sortis des presses moules, pour amuser la galerie, avec un jeunisme qui a bien de la peine à cacher l’archaïsme et le vampirisme des deux suceurs, suspendus à la charpente de cet audio-visuel, où, même les araignées, craignent de s’emberlificoter dans de mauvaises rencontres, tels que votre édito, triste piège à mouches !


                • Seth 25 mai 13:19

                  @ETTORE

                  des deux suceurs,

                  Au moins un, pour l’autre on sait pas. smiley


                • Parrhesia Parrhesia 25 mai 14:22

                  N’ayant pas jugé utile de regarder, j’ignore si Attal a vraiment dominé le débat.

                  Mais si tel est le cas c’est bien triste, car il est clair que ni Macron ni lui, ni qui que ce soit de cette équipe d’amateurs inféodés au capitalisme exclusivement financier n’a jamais dominé quoi que ce soit de respectable !

                  Dans les faits, c’est même l’accélération de la débâcle !

                  Une seule chose console : Ceci ne durera plus très longtemps comme cela !


                  • sylvain sylvain 25 mai 14:47

                    Putain ce que je suis content de pas avoir la tele. Meme sur mon ordi c’est un tel plaisir de ne pas cliquer sur le petit triangle et d’eviter ce spectacle de merde.

                    Jordan attal ou gabriel bardella, depuis que j’ai entendu le « patron des patron » affirmer « nous allons prendre le risque du rassemblement national », je ne me demande plus lequel des deux gagnera


                    • LeMerou 25 mai 15:14

                      Suis je le seul à me poser la question sur la survenance de ce débat hors normes ? 

                      Qu’il y ait débat entre les candidats à propos des élections Européennes me paraît normal, là que vient faire un premier Ministre en activité venant débattre des élections « Européennes » avec un candidat quel qu’il soit ?

                      Débat entre la représentante du parti gouvernemental et le représentant du R.N a déja eu lieu. Je pense que le RN aurait dû refuser ce dernier, en effet il n’a pas à débattre de son programme pour les élections européennes avec des membres du Gouvernement, il ne manque plus que le Président après, tant que nous y sommes.

                      La chaîne publique est elle à ce point en manque d’audimat pour organiser ce genre de prestation ou show (à moins qu’elle n’ait été contrainte), qui me paraît en dehors des clous.

                      Si la représentante du parti au pouvoir n’est pas capable de défendre ses idées, de faire ressortir tous les intérêts pour la population de voter ses idées, c’est que ce soit le contenu de son programme est creux, ou qu’il n’est pas du tout en rapport avec l’attente des citoyens. 

                      C’est de l’ingérence gouvernementale dans des élections.


                      • LeMerou 25 mai 15:43

                        J’ajouterai que très peu de temps après le dit débat, comme si c’était un match, dont les médias se moquent de l’enjeu, l’essentiel étant d’avoir un gagnant comme aux jeux du cirque, ces derniers ont donnés le membre du Gouvernement vainqueur, de peu, mais vainqueur quant même. 
                        Bref, les sondages dans la « populasse Gauloise » qui ont suivi ont donné le contraire, mais c’est bien connu, le « Gaulois » ne sais pas est son intérêt, ne comprends pas les enjeux, ne perçoit même pas ce qui lui apporte l’Europe.
                        De toute façon l’Europe se fera sans eux, qu’ils le veuillent ou non, après tout, ce ne sont pas eux qui gouverne non ?


                      • sylvain sylvain 25 mai 20:48

                        @LeMerou
                        et de toutes facons, le RN ne remet pas en cause l’UE et son fonctionnement, si ce n’est peut etre au niveau de l’immigration et encore


                      • zygzornifle zygzornifle 25 mai 16:28

                        C’est du théâtre, chacun dit qu’il était le meilleur, on verra qui sortira gagnant au dépouillement des bulletins, la comme dirait Toutenmacron le pharaon c’est de la poudre a perlimpinpin .... 


                        • zygzornifle zygzornifle 25 mai 16:34

                          ça m’en fait bouger une sans toucher l’autre.

                          Qui a le meilleur hacker pour truquer le résultat et les plus discrets pour bourrer les urnes ?

                          La macronnie je suppose qui va tout faire pour minimiser sa branlée ....


                          • amiaplacidus amiaplacidus 25 mai 16:35

                            De toute façon que le programme soit un Banco ou vachement chiadé, cela n’a absolument aucune importance.

                            À quoi donc sert un programme pour un parlement dépourvu de tout pouvoir ?

                            Le seul intérêt de cette élection, c’est d’envoyer une baffe à Macron.


                            • Fanny 25 mai 17:20

                              Gabriel Attal a très largement dominé 

                              Je n’ai pas regardé le débat.

                              J’ai lu 1/4 de l’article.

                              J’ai écouté l’un des meilleurs journalistes français : FO.Giesbert. Pour lui, les deux furent très bons, FOG semblant bluffé par JB (28 ans).

                              Les « journalistes » domestiqués ont évidemment couronné Attal. 

                              Des sondages donnent Bardella gagnant.

                              Ici Rakoto nous fait une tartine de baratin caricatural qui sonne faux du début à la fin. Il se dépense inutilement. 


                              • Eric F Eric F 25 mai 18:57

                                ’’et le vainqueur est...’’ désigné par les urnes le 9 juin.


                                • Eric F Eric F 25 mai 19:03

                                  La courbe de popularité indiquée dans l’article est celle d’avril. En mai, leurs courbes se rapprochent 49% Attal vs 43% Bardella (au lieu de 50% vs 37%)


                                  • ETTORE ETTORE 25 mai 20:21

                                    Qu’on le veuille ou pas, qu’on l’admette ou pas....

                                    Ces deux loufiats, sont des plats réchauffés !

                                    C’est du déCONgelé  ! Sachez ( de décongélation) le !

                                    Un peu le genre présentation à l’esbroufe, « Signature », dans de grandes assiettes, où, seul le pois chiche de maigre garniture , y roule en solitaire, et n’offre aucune saveur, autre que ce qui peut être un jeu d’adresse, si vous déjeunez par mer agitée, sur le bateau France !

                                    Les deux cuistots inexpérimentés en cuisine électo-râle, on déjà servis la même pitance, au menu des nazes, à qui on fait croire encore et encore, que les deux surgelés, qui mettent si bien en évidence, la fonte de l’intelligence humaine, sont de fabrication différente, alors que, coupés dans la même tranche de queue bas de gamme, mais couchés sur des portées EuroviSionistes, pour une mélodie en sous sol !


                                    • LVOLC 25 mai 20:37

                                      Deux Faces carri ?ristes d’une m ?me m ?daille europ ?iste sans opposition r ?elle ? la mise sous tutelle de la France.


                                      • ETTORE ETTORE 25 mai 23:22

                                        Alleeeez Rakoto.......

                                        Laissez tomber le pilotage de ces deux drones jumeaux, qui partagent une seule télécommande, et parlez nous un peu de l’ « Omission » que votre tribun est aller mener en N. Calédonie !

                                        Il n’as pas beaucoup communiqué sur ses résultats, surtout que, dès son départ, rebelote, cela à repris de plus belle ! Mais peut être qu’il était attendu sur une pelouse, plus mé(R)diatique ?

                                        Alors, cette France du bout du monde, comment a t’elle canonisé votre sauveur aéro-déporté ?


                                        • J’avais annoncé une grève dans les cliniques ça se précise .

                                          Plus que quelques jours .....début juin !


                                          • Jean Keim Jean Keim 26 mai 08:45

                                            Il n’y a pas de gagnant, rien que perdants, même ceux qui ont l’illusion de gagner perdent leur intégrité.


                                            • zygzornifle zygzornifle 26 mai 09:44

                                              Et ça changera quoi, rien du tout hormis des nouveaux députés payés 10 000 balles par mois « hors bakchich des lobbys » et non imposable qui ne payeront ni leur bouffe ni leur transport et qui seront absent la plupart du temps pour le reste ils roupilleront comme des sénateurs, voila a quoi sert l’Europe, c’est une monstrueuse magouille qui sert une fois de plus a engraisser les politiques .... 


                                              • L’homme moderne, au lieu de chercher à s’élever à la Vérité,prétend la faire descendre à son niveau.


                                                (René Guénon)


                                                • René Guénon sera t il censuré ????

                                                  Etirèv.......................................
                                                  Deep State


                                                  Le véritable pouvoir auquel sont soumises les populations, maintenues dans la naïveté et l’inconscience, est économique : il appartient aux principaux détenteurs de capitaux de la planète, lesquels ont tant et si bien œuvrés depuis des centaines d’années qu’ils sont devenus propriétaires directs et/ou indirects de la majeure partie des actifs tangibles de ce monde.
                                                  Le véritable pouvoir aujourd’hui n’est donc pas à rechercher dans l’apparence des arcanes politiques, il se cache derrière l’anonymat des capitaux et dans les paradis fiscaux.
                                                  Aussi, dans la plupart des pays du monde, l’État actuel est « l’État profond  », c’est-à-dire une réelle ploutocratie, apatride et supranationale, cachée derrière une démocratie, véritable coquille vide. Cette étape, qui a souvent pris le chemin indirect et sournois du contrôle bancaire, utilise, parfois, lorsque c’est nécessaire, des méthodes plus musclées. La stratégie de la tension, les opérations ou attentats « sous faux drapeau », et la récente création et prolifération d’armées de proxy, formées de mercenaires, sont certaines des manifestations modernes de force employées par les « puissances d’argent » pour faire disparaître les États indépendants.
                                                  Rappelons que dans le contexte d’un rapport de force et de puissance, la présence d’États au sens politique du terme, c’est-à-dire d’États souverains, sont, par construction, les pires ennemis des « puissances d’argent ». C’est ainsi que la prise du contrôle étatique par l’oligarchie n’a, historiquement, fait l’économie d’aucun coup d’État, permanent ou non.
                                                  Depuis le XVIIIème siècle, toutes les révolutions de couleur, de fleur ou autre nom jovial, sont une émanation de cette première tactique, consistant, pour les oligarchies (locales ou coalisées), à s’emparer des institutions étatiques des différents pays du monde.
                                                  La seconde étape consistant en la collaboration des élites économiques des différents pays.

                                                • https://eclaireur.substack.com/p/analyse-nouvelle-caledonie-des-ingerences

                                                  [ Analyse ] Nouvelle Calédonie : des ingérences étrangèresLa révolte des indépendantistes kanaks de la fin des années 1980 fut attisée par des ingérences étrangères. Même chose aujourd’hui. Mais cela ne suffit pas à expliquer la situation.

                                                  Non, ce n’est pas un coup des Chinois du KGB. Cela fait des décennies que les Anglo-saxons, les “five eyes”, font tout pour expulser la France du Pacifique. Ils font tout pour que la France renonce à son domaine maritime, le second au monde. La Nouvelle Calédonie est l’une des positions les plus stratégiques du Pacifique, à laquelle la marine américaine n’a pas accès. La Nouvelle Calédonie manque à son “collier de perles”, cette série d’îles, autant de relais pour sa logistique militaire vers l’extrême Orient et la Chine.


                                                  • ETTORE ETTORE 26 mai 14:50

                                                    «  »«  »" Cela fait des décennies que les Anglo-saxons, les “five eyes”, font tout pour expulser la France du Pacifique. Ils font tout pour que la France renonce à son domaine maritime, le second au monde. La Nouvelle Calédonie est l’une des positions les plus stratégiques du Pacifique, à laquelle la marine américaine n’a pas accès. La Nouvelle Calédonie manque à son “collier de perles”, cette série d’îles, autant de relais pour sa logistique militaire vers l’extrême Orient et la Chine.«  »«  »"

                                                    ...................................

                                                    Vous en faites pas, dès que El Macronnito, auras trouvé, le moyen de céder cette terre porte avion aux states, et cela avec une belle excuse, ils vas s’empresser de le faire, pour....... Rendre service à la France, et l’autonomie à ses habitants !

                                                    Là, il n’avait juste pas compris, ce qu’on lui demandait ! Avant qu’on lui explique avec des émeutes .

                                                    Vous savez ce que c’est, avec les jeux, les élections Z’ob rope, les fêtes à sueur à organiser, l’envoi des troupes à l’Ukrainios, et maintenant, approuver la débilité stoltenberg, le wiking alléma-niqué, au nom de l’Otan en emporte les conneries, pour lancer sa 3 ème guerre mondiale, c’est qu’il est un peu surbooké notre cador, rajoutez à cela le décalage jet lag ( ou, set), et vous avez un état des lieux sous morphine !


                                                    • @ETTORE

                                                      Vous êtes vraiment unique ,
                                                      Bravo .


                                                    • @ETTORE

                                                      Je crois que ce week-end « V S D » j’ai battu mon record de commentaires censuré .

                                                      Moi , un tout petit sans grade , c’est à croire que les couillons de service m’effacent seulement par idiotie ......

                                                      Bon week-ed


                                                    • ETTORE ETTORE 26 mai 19:44

                                                      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
                                                      Je me dis toujours, et cela sans prétention aucune, que, quand on est « effacé »
                                                      c’est qu’on a touché du doigt une certaine partie de la vérité, pas bonne à dire, et qui « trouble » un peu le CONsortium établi, de l’arrosage à haute dose, histoire de guider les cerveaux, vers des horizons, qui ne font qu’éloigner la réalité, pour la rendre inéluctable.
                                                      L’effacement est une victoire ! Celle de comprendre, ce qui est volontairement planqué, derrière des paravents, qui ne font que refléter la bêtise crasse, de qui les élèvent, pour y planquer leur propre crass-itude, qui, même si on ne la voit pas, on peut la sentir.
                                                      (Hors les infamies en insultes, qui sont monnaie courante dans le vocable de certains. Il faut faire la différence entre le trivial, et la menace de mort, l’humour décapant, et la volonté vraie, de nuire.
                                                      En sachant que tout cela est régenté, selon le moment, selon l’actualité, selon l’auteur, selon des règles fluctuantes....Et selon celui à qui on adresse, la preuve qu’on est plus intelligent que , celui qui nous prenait pour un k..)


                                                    • @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                                                      https://www.syti.net/Manipulations.html

                                                      Stratégies de manipulation
                                                      Les stratégies et les techniques des Maitres du Monde
                                                      pour la manipulation de l’opinion publique et de la société...

                                                      1 La stratégie de la diversion
                                                      2 Créer des problèmes, puis offrir des solutions
                                                      3 La stratégie du dégradé
                                                      4 La stratégie du différé

                                                      5 S’adresser au public comme à des enfants en bas-age

                                                      6 Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion
                                                      7 Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

                                                      8 Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

                                                      9 Remplacer la révolte par la culpabilité
                                                      10 Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes




                                                    • volèm rien 26 mai 22:56

                                                      Un âne et un clown, la seule question est, lequel des deux braie le plus fort ?


                                                      • Les frères siamois Bardal & Battal .....


                                                        Des spécullos , nullos le summum de la politique de caniveau .....

                                                        Des eunuques du tripatouillage de l’entre-soi .

                                                        Adepte du,Q S Q ? 


                                                         


                                                        • ETTORE ETTORE 27 mai 13:22

                                                          Pour le mémoriel...

                                                          Organisation des jeux, avec les mêmes moyens de sélection, répartition, autorisation, obligation, que pour la Covid.

                                                          Mais voyons.....Faut que les gens sentent la main de l’état, planer au dessus d’eux...Ou, juste l’ombre, de la médisance déjà vécue !

                                                          « Vous êtes petits, nous sommes grands, vous êtes ignorants,, nous savons tout  »

                                                          Sécurité oblige ! Mais voyons donc, cette nuée noire qui se dit guide !

                                                          Les mêmes qui ont, et qui créent cette insécurité latente, par la mise en place des probabilités, des conditions attentatoires, veulent nous protéger des exactions, qu’ils ont eux mêmes prémédités dans un temps long, qui doit servir à assoir leur suprématie définitive sur les peuples.

                                                          LES MÊMES, qui se regroupent sous cette bannière étoilée, de bleu Marial, qu’ils affichent comme une cape, derrière leur dos, signe visible de leur engagement au sang, ( le notre) à détester les vrais besoins des peuples, et d’y imposer leur soif de pouvoir, afin de (CON)paraître dans le vrai manteau de l’hypocrisie, fabriqué par la(ha)ine de tonsure, qu’ils pratiquent depuis trop longtemps !

                                                          C’est çA ? Votre résidu de rêve ?

                                                          Cette idée de contrefaçon de liberté sous conditions ?

                                                          Regardez plutôt les moyens qu’ils mettent en oeuvre, pour nous combattre !

                                                          Ces asiles, qui se remplissent à ras des murs de ces « mercenaires fous », et les autres en stand by, d’ordres, selon le besoin à préciser...

                                                          Et VOUS ? Où vous situez vous, dans ce monde qui était, jadis, votre maison de famille ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité