• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Dossier : Le Plan de relance Européen

Dossier : Le Plan de relance Européen

Dossier : Le Plan de relance Européen

Depuis la fin du sommet Européen, notre président Macron et les médias ne tarissent pas d’éloges sur un accord qualifié d’historique. Je ne vais pas m’attarder sur ces analyses, il vous suffira d’allumer BFM TV et les autres médias de masse pour entendre les louanges à notre champion européen. Dans ce dossier, je vais plutôt m’attarder sur ceux qui ont une parole différente de la doxa dominante mais qui ont une couverture médiatique bien insuffisante. Noam Chomsky disait qu’il fallait en gros laisser 5% de couverture à l’opposition de façon à pouvoir faire croire à la liberté de la presse. Et bien c’est vrai, les analyses de fond sont bien accessibles, mais il faut aller les chercher. C’est le Travail que j’ai fait et que je vous propose maintenant de partager.

Tout d’abord ce que je pense pour ma part de cet accord. Sur le plan financier, c’est un accord désastreux pour la France. La France, qui peut emprunter à un taux négatif, n’avait pas besoin de cette pseudo subvention de 40 milliards qu’elle devra au final rembourser pour un montant compris entre 60 et 80 milliards. Qui plus est, l’attribution de cet aide est conditionné au fait que la France respecte bien les recommandations venues de la commission. C’est un politique que l’on connaît bien : Austérité, moins de service public, privatisations à tout va. C’est la doctrine ordo-libérale allemande qui l’emporte. La crise du Covid avait fait découvrir les soignants comme des héros, ce sommet finit les achève, on continuera donc la politique de réduction de l’investissement dans la Santé. Qui plus est, le budget européen étant raboté, le budget Santé européen est carrément annulé dans cet Accord. Un peu cocasse pour un accord post-Covid. La France contributrice nette ne verra pas sa part diminuer au budget européen alors que les autres pays qualifiés de Frugaux se verront attribuer des rabais. Avec le départ du contributeur net anglais, il est fort probable que ce que doive payer les contribuables français explose dans les années à venir. Une petite réponse à ce que demande les gilets jaunes : Mais où va le pognon ?

Ce bilan financier sera bien sûr passé sous silence par les médias européistes. Ils sont dans leur rôle d’éclairer ce qui les arrange. Que peut on trouver de positif ? Et bien tout d’abord, l’UE continue d’exister et donc les grandes entreprises pourront encore bénéficier de l’optimisation fiscale avec paradis fiscaux Luxembourgeois ou Néerlandais sans avoir à se préoccuper de payer les impôts en France. Il y a eu un accord, et donc les européistes auront beau jeu de lancer le chiffre faramineux de centaines de milliards d’euro qui impressionne tout le monde même si, dans quelques années et avec 2 millions de chômeurs supplémentaires, on s’apercevra que ce plan n’aura eu qu’une influence extrêmement mineure sur la soit disant relance qu’il est censé apporter. 

Enfin, et c’est le plus important, il y a une partie supplémentaire de fédéralisation. Pour percevoir des taxes européennes diverses et variées (Numérique, plastique,…). l’UE va encore pouvoir augmenter sa bureaucratie fiscale. Ces taxes dont une partie était auparavant perçues par les états seront maintenant perçues par l’UE. De nouvelles taxes vont sûrement apparaître que le consommateur européen finira par payer. C’est la technique des petits pas de Jean Monnet. 

Nous voulons l’Europe avait dit Macron lors de sa campagne présidentielle, et oui, il va y avoir plus d’europe fiscale. Et c’est ce qui provoque l’orgasme de la presse eurogaga. Les Français ont voté Macron, ils vont avoir l’Europe. Etaient ils prêt à payer le prix fort pour cette Europe ? Nous ne le saurons pas car, bien que Mr Philippot ait lancé une pétition pour avoir un référendum sur cet accord, nous savons depuis 2005 que le peuple ne sera pas consulté sur cette matière.

Examinons maintenant les articles de la presse alternative que j’ai sélectionnés.

Pour voir cet article en vidéo :

 

Comment la France a vendu son âme à l’Allemagne pour 40 milliards

Pour obtenir le soutien de la Pologne et de la Hongrie a ses subventions de 40 milliards, Macron a en effet dû accepter que les aides ne soient pas conditionnées au respect de l’Etat de droit. Autrement dit, Viktor Orban a pris une belle revanche sur l’arrogance Macronienne et sur la morale bobo qui le porte en lui imposant une reconnaissance de facto de la respectabilité du régime hongrois.

 https://lecourrierdesstrateges.fr/2020/07/21/comment-la-france-a-vendu-son-ame-a-lallemagne-pour-40-milliards/

Voici comment les Français rembourseront l’emprunt européen, même si Macron le nie

Emmanuel Macron a affirmé que les Français n’auraient pas un euro à débourser pour rembourser l’emprunt européen. La liste des nouvelles taxes européennes semble pour interminable : taxe sur le plastique, sur le carbone, sur le numérique, etc. Autrement dit, la Comm selon toute vraisemblance, pour faire rentrer l’argent de ces impôts sur lesquels personne n’a jugé utile de claironner

Alors qu’on parle de fracture numérique qui constitue une égalité grandissante dans nos démocraties, et singulièrement en France, il est remarquable de voir les gouvernements européens s’apprêter à augmenter les prix des services numériques.

https://lecourrierdesstrateges.fr/2020/07/22/voici-comment-les-francais-rembourseront-lemprunt-europeen-meme-si-macron-le-nie/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=voici-comment-les-francais-rembourseront-lemprunt-europeen-meme-si-macron-le-nie

Opinion de David Cayla (Économiste atterré)

Bref, recul de la solidarité, renoncement aux valeurs fondamentales et affaiblissement de la Commission au profit du Conseil européen. À mon avis, ce projet marque davantage l’état de déliquescence de l’UE qu’un saut fédéral.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10157546206053295&id=710703294

Opinion de Coralie Delaume

Un accord beaucoup plus timide que prévu.

Des rabais accordés aux frugaux

Des nouvelles taxes européennes

https://www.facebook.com/189537414423542/posts/3356557484388170/

Macron et le sacrifice de la France pour la relance de l’UE

D’un côté, le budget de l’UE augmente. De l’autre, il y a un contributeur net de moins (Royaume-Unis) et 5 autres qui se voient accorder une baisse de leur participation. Logiquement, La France étant le second plus gros contributeur, elle va donc voir sa contribution exploser, tout en n’en recouvrant qu’une partie amoindrie puisque la PAC se trouve amputée de 18%.

Emmanuel Macron a tenu sa promesse : c’est la France et l’Allemagne qui vont «  payer ce plan  ».

https://lerameaulibre.org/dossier/macron-et-le-sacrifice-de-la-france-pour-la-relance-de-l-039-ue-39

Conseil européen : accord historique ou la France pigeon de l’UE ?

Les ressources « propres » ne sont rien d’autre que des taxes européennes collectées par les États membres. Cela revient en fait à siphonner la base fiscale des États en colorant le tout du drapeau bleu aux étoiles d’or.

Dans ces conditions, comment Emmanuel Macron ose-t-il mentir sans vergogne au 20 h de TF1 en affirmant que « ce n’est pas le contribuable français qui le paiera ». La veille au soir, comme l’a révélé l’AFP, il affirmait pourtant aux Vingt-sept, afin d’obtenir leur accord et les mettre face à leur « égoïsme », que la France et l’Allemagne allaient « payer ce plan ». Comme souvent, il y a un discours à Bruxelles et un discours à Paris.

https://frontpopulaire.fr/o/Content/co149794/conseil-europeen-accord-historique-ou-la-france-pigeon-de-l-ue

Plan de relance européen : la défaite en chantant

On comprend à quel point les efforts désespérés des vendeurs de rêve pour nous dessiner un monde en rose où l’Union européenne serait soudain devenue la nation bienveillante d’un peuple unifié frôle l’escroquerie », 

Et la France, dans tout ça ? Le dindon de la farce, comme à chaque fois. Prête à tout sacrifier, non pour défendre les intérêts des citoyens français, son industrie, son agriculture, mais pour sauver le fantasme d’une Europe idéale. Puisque ce ne sont pas les pays frugaux qui paieront, ce seront, dixit Emmanuel Macron lui-même, la France et l’Allemagne. A ceci près que l’Allemagne, elle, y a tout intérêt. La catastrophe serait pour elle une explosion de la zone euro. Et pour l’heure, elle a les moyens de lancer un plan de relance sept fois plus important que celui de la France, et qui consistera, non à payer du chômage partiel, mais à investir dans les industries d’avenir

La crise qui se dessine risque d’être pour la France un pas de plus vers la perte de ses capacités productives. Elle pourrait être salutaire si elle est l’occasion, non d’un rafistolage à coup de chômage partiel, mais d’un investissement massif dans la réindustrialisation du pays. Le début de la reconquête. Voilà qui serait vraiment historique.

https://www.marianne.net/debattons/editos/plan-de-relance-europeen-la-defaite-en-chantant

Accord de Bruxelles : l’Europe évite l’implosion, mais l’Allemagne et la France paieront

Si elle a évité l’explosion à court terme, l’UE n’est pas « sauvée » pour autant. Le pas – au demeurant plus modeste qu’affirmé – vers une union plus intégrée et plus fédérale que certains décrivent, à travers des transferts financiers, ne peut que raviver les contradictions, au moment où les peuples sont de plus en plus réticents à se diriger dans cette voie. Les prochains mois pourraient l’illustrer, alors que se profile une crise sociale et économique d’une ampleur littéralement sans précédent que le « plan de relance » ne résoudra d’aucune manière.

Le maître de l’Elysée a attaqué les Etats « radins » qui n’auraient aucune raison de bloquer puisque, a-t-il affirmé, c’est la France et l’Allemagne qui vont « payer ce plan »

https://ruptures-presse.fr/actu/accord-bruxelles-sommet-relance-merkel-macron/

L’accord de Bruxelles du 21 juillet 2020 constitue un nouvel acte de Haute trahison de Macron.

l’exécutif a confirmé de façon éclatante qu’il ne travaille pas pour l’intérêt du peuple qu’il est censé défendre, mais pour servir la chimère de la « construction européenne.

https://www.upr.fr/actualite/laccord-de-bruxelles-constitue-un-nouvel-acte-de-haute-trahison-de-macron/

Jacques Sapir : « Une Europe en décomposition ? »

les « frugaux » défendent l’idée que l’Union est une coordination de pays réunis autour des règles du marché unique. La France et l’Allemagne soutiennent une position entre coordination et Fédéralisme. L’Allemagne ne veut ni perdre les avantages immenses qu’elle tire de l’Union et de l’euro, ni perdre sa souveraineté retrouvée dans les années quatre-vingt-dix.La France est persuadée qu’elle pourrait retrouver avec une UE forte sa splendeur politique passée tout en affectant de ne consentir qu’à des abandons mineurs de sa souveraineté. La position des « frugaux » est donc bien plus cohérente que celle de l’Allemagne et de la France.. En définitive, cet accord réalisé avec des ciseaux et de la colle est une cote mal taillée, une forme d’accord à minima. La France devra sans nul doute en payer le prix fort. Mais la démonstration publique aura été faite des divergences irréductibles au sein de l’UE et de la mort du projet que cette dernière à pu porter. La structure survivra encore quelques temps à sa raison d’être. Il faudra bien pourtant en tirer les leçons, et le plus tôt sera le mieux.

https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/202007211044136277-jacques-sapir-une-europe-en-decomposition/

Plan de relance : la cage d’acier de l’UE

Nous le savons, la langue de l’UE est la langue des maî­tres, c’est-à-dire l’anglo-amé­ri­cain et les jour­na­lis­tes croient que « frugal » en anglais veut dire la même chose que « frugal » en fran­çais, alors que « frugal » ne dési­gne pas du tout la modé­ra­tion mais plutôt l’ava­rice quand cela carac­té­rise une per­sonne. Les soi-disant « fru­gaux » devraient plutôt être appe­lés « pin­gres », « radins », « avares » ou, en fran­çais clas­si­que, « fesse-mathieux ». Le Sud tra­vaille et les Pays-Bas s’engrais­sent, accueillant les sièges sociaux de Renault-Nissan, de FCA et bien­tôt de l’union FCA-PSA. Du reste, il n’y a rien à repro­cher aux Pays-Bas puis­que leur trans­for­ma­tion en para­dis fiscal a été ava­li­sée par les gou­ver­ne­ments des autres pays. 

https://la-sociale.online/spip.php?article470

Frederic Farah

Avant de voir les sous 6 mois peuvent passer. La crise, elle n’attend pas…

Le semestre acquiert une force de contrainte supérieure. 

On retrouve la conditionnalité du MES mais mieux enrobée

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10223193848378144&id=1341125804


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 25 juillet 17:06

    Merci pour ce travail utile


    • Super Cochon 25 juillet 22:13

      .
      .
      Le plan de relance ? ....... C’est de la dette supplémentaire avec de la planche à billets sur le dos des européens !
      .
      .
      .
      C’est bien connu , quand t’es surendetter , tu te relances en t’endettant encore plus en contractant de nouveaux emprunts !
      .
      .
      .
      Tant qu’il y a des imbéciles pour croire ça , les Rothschild ont de beaux jours devant eux !
      .
      .
      .
      .


    • charlyposte charlyposte 26 juillet 17:53

      @Super Cochon
      Avec comme plan B une bonne guerre mondiale avec un taux de survie de : 0000000000,1 pour cent.


    • binary 25 juillet 18:07

      Regardez l actu, plus aucun grand média ne parle du plan. Tout le monde a compris en 2 jours.


      • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 03:01

        @binary
        je ne pense pas que les gens aient compris 

        par contre, je comprends que les médias ne veuillent pas diffuser des nouvelles trop fausses trop longtemps, cela pourrait se voir


      • troletbuse troletbuse 25 juillet 19:22

        Plus on relance haut, plus la chute sera mortelle.


        • charlyposte charlyposte 26 juillet 17:48

          @troletbuse
          En effet, la guerre de l’espace est en plein essor !


        • vraidrapo 25 juillet 23:44

          Quand on voit ce que sont devenus les « Français », on a vite compris que les carottes sont cuites.

          Le « chacun » pour soi est la posture la plus rationnelle sauf pour ceux qui ont le goût du sacrifice ou les masochistes.

          Nous n’avons plus d’État, il n’y a plus de chef d’État. Tout au plus une équipe de gouverneurs et l’ENA, une école pour former des Bricoleurs.

          Ca bricole piteusement pour le contrôle Covid aux frontières, ça bricole à propos des enragés de la Kalachnikov.

          Depuis 40 ans, l’UMPS pédale dans la choucroute...

          On ne sait même pas ce que fout notre armée en Afrique ou notre porte-avions quand il est au large de la Syrie.

          On n’a pas de pognon pour la santé mais, on paye pour la guerre.


          • Eric F Eric F 26 juillet 19:09

            @vraidrapo
            « On n’a pas de pognon pour la santé... »
            Pas de pognon ? quand même 200 milliards chaque année, plus de 11% du PIB, ce n’est pas une paille. Par contre, son utilisation n’est pas optimale, par exemple rembourser les transports et les cures plutôt qu’assurer les stocks de médicaments des hôpitaux. Ou encore 30% de personnel non soignants dans les hôpitaux publics.

            Concernant les dépenses militaires, je suis d’accord que les aventures africaines ne sont pas dans nos attributions


          • Captain Marlo Captain Marlo 28 juillet 07:29

            @vraidrapo
            Nous n’avons plus d’État, il n’y a plus de chef d’État. Tout au plus une équipe de gouverneurs et l’ENA, une école pour former des Bricoleurs.

            Vous vivez dans l’ancien monde !
            « Il n’y a plus de politiques intérieures nationales, mais uniquement des politiques européennes ! » explique Viviane Reding, Commissaire européenne !
            .
            Accuser l’ENA est une idiotie que répand l’Extrême droite, qui préfère critiquer les fonctionnaires, plutôt que le capitalisme qui fabriqué l’UE et les Traités libéraux qui vont avec !
            .
            Il n’y a plus d’Etat puisque le projet européen est le fédéralisme. Et que les décisions ne se prennent plus à Paris, mais à Francfort, à Berlin, à Bruxelles et à Washington.


          • Captain Marlo Captain Marlo 28 juillet 07:37

            @Eric F

            Concernant les dépenses militaires, je suis d’accord que les aventures africaines ne sont pas dans nos attributions

            .

            Vous aussi vous vivez dans l’ ancien monde ! Tous les pays européens, sauf 4 ou 5, qui sont militairement neutres, sont dans l’OTAN.

            C’est Washington qui décide de la politique étrangère et de la Défense : article 42 du TUE.
            .
            Et si vous voulez tout savoir, les armées de l’OTAN font des grandes manoeuvres aux frontières de la Russie, histoire de provoquer un peu l’ours russe...


          • caillou14 rita 26 juillet 06:34

            Depuis sa création, l’UE est sur le fil du rasoir, les élus de la secte passent leur temps à sauver le monstre ?

            Et pendant ce temps, les peuples lobotomisés regardent passer les trains ?

             smiley


            • charlyposte charlyposte 26 juillet 17:46

              @rita
              Le peuple compte si peu à ce jour et demain il disparaîtra. smiley


            • AlLusion AlLusion 26 juillet 10:19

              Je suis déçu. Je pensais qu’il n’y avait que les Néerlandais qui étaient radins... smiley 


              • AlLusion AlLusion 26 juillet 17:19

                @AlLusion
                 
                 Le dernier billet que j’avais écrit au sujet du Covid avait pour titre « Les soldes du Covid ».
                 Si un accord des 27 n’avait pas été trouvé, cela aurait été la fin de l’Europe.
                 Je sais qu’il y a des anti-Euope et qu’ils auraient été content de cette fin, mais si cela avait été la fin de l’Europe, cela aurait été la fin de la France comme tous les pays qui veulent en sortir et de tout ceux qui veulent entrer dans le club.
                 La solidarité existe au niveau le plus bas entre personnalités, mais quand on parle de géopolitique avec des blocs comme la Chine et les Etats Unis, pour garder son droit de paroles au niveau international, il faudra faire quelques sacrifices.
                 
                 


              • Le421 Le421 27 juillet 08:17

                @AlLusion
                Ils sont radins, même avec le pognon que les sociétés françaises amènent dans leur paradis fiscal.
                Renault en tête !!
                Vaste escroquerie, tout à fait légale.
                L’Europe, quoi...


              • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 03:09

                @AlLusion

                Nous divergeons sur ce point. Pour moi, la France serait bien mieux sans l UE qui essaie de la détruire. Peut être arriverais je à voys convraince avec l écriture de mes futurs billets


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 26 juillet 12:45

                LA FAUTE DES INTELLECTUELS...

                Il n y avait pas eu un accord honnête et négocié dans l’intérêt des peuples mais un « compromis » au profit de la « stabilité des régimes politiques ». 

                Ceci dit, les intellectuels européens doivent aller directement à la cause de « tout ceci »...

                 Ou bien vous dites que le nazisme français d’abord, puis allemand au XIX et plus tard au XX siècle n’était pas le produit de la « démocratie » et dans ce cas vous devez corriger votre histoire ; ou bien...

                 Vous assumez que la volonté de « Domination européenne et mondiale » qu’avait eu le Corse puis le Boche dans le but de soumettre les peuples d’Europe au dictât d’un Empire dominant le Monde, était l’émanation d’une idéologie Hyper-national-socialiste du peuple français puis du peuple allemand qui avaient ensanglanté l’Europe et le monde pendant plus d’un siècle et dans cas aussi, vous devez reconnaître...

                Il est clair que les deux échecs de même idéologie et de même nature ont finalement donné le « compromis franco-allemand d’aujourd’hui » qui est le plus idiot de l’histoire de l’humanité, parce qu’il ne dissimule même pas cette aberration : «  »Ou bien les petits pays s’agglutinent derrière la France et l’Allemagne, qui sont historiquement les Empires chrétiens dominant puis les guerriers barbares, ou bien « les nationalismes empêcheront la paix »...«  » 

                On se demande bien pourquoi les peuples d’Europe (et même les peuples du monde) doivent-il vivre sous le poids d’un tel chantage ??? 


                Mes écrits sont plus que clairs et je n’écris pas n’importe quoi pour n’importe qui et n’importe comment !


                La Tour de Babel de Bruxelles n’est ni une administration, ni une autorité politique, ni un pouvoir politique, ni une institution : C’est une énorme supercherie que les fondements de la Science humaine ne peuvent valider ! Quand on décide du quotidien d’un peuple ou des peuples, on doit avoir l’autorité, le pouvoir de décision, l’honnêteté et l’esprit de responsabilité afin d’assumer ses idées et ces actes : Le cirque de Bruxelles émet des propositions non contraignantes et permet aux régimes nationaux irresponsables de trahir « au nom de la commission européenne »... Une diversion à double sens qui fait le bonheur des milliardaires mondialistes libre de circuler et de faire circuler leur capitaux illégitimes en Europe et dans tous les pays : Le Monde pue !

                Conclusion : Arrêtez de saliver pour rien ! Ou bien vous refusez les fondements du « compromis hyper-nazi franco-allemand », ou bien vous acceptez les conséquences de ses ambitions.


                • charlyposte charlyposte 26 juillet 17:43

                  Le fameux plan de relance ! plus de drogue, plus de chômage, plus de violence, plus de détresse chez les plus faibles, plus de suicide... etc..etc


                  • Le421 Le421 26 juillet 18:37

                    Un plan à 1, 10 ou 100 Milliards, OSEF, on n’en verra jamais la couleur.

                    Seuls les actionnaires se frottent les mains.

                    Et Renault-Nissan a ses commanditaires (RNBV) en Hollande, paradis fiscal autorisé... Qui donne des leçons aux autres !!

                    T’en foutrais, moi !!


                    • Eric F Eric F 26 juillet 19:22

                      Plutôt que de financer le non-travail ou des emplois improductifs, un « plan de relance » devrait constituer en un programme concret de réindustrialisation/relocatisation, secteur par secteur.

                      Juste un exemple : il y a 20 ans, nous étions pionniers dans le domaine des Télécoms. Aujourd’hui, Alcatel a purement et simplement disparu, et Nokia qui l’avait racheté se désengage de la France. Le Chinois Huawei a pompé dans les années 90 le savoir faire occidental, et a désormais pris un quasi monopole : il faut le contraindre à s’allier avec des entreprises locales pour la 5G, avec fourniture de savoir-faire, pour que, disons, 80% de la valeur ajoutée (part de R&D incluse) soit effectuée en France pour notre réseau, c’est la réciproque de ce qu’appliquaient les pays émergents il y a vingt ou trente ans !

                      Concernant la « transition écologique », plutôt que saupoudrer de subventions pour acheter des voitures majoritairement importées, il faudrait un plan de « solaire et éolien national ». Tiens, Airbus pourrait y contribuer dans le cadre d’une diversification nécessaire, liée à la chute du secteur aérien (qui sera durable, et écologiquement correcte, du reste).


                      • charlyposte charlyposte 26 juillet 19:40

                        @Eric F
                        Avec 100 mille éoliennes on va être super ventilé ! hum... plus besoin de masque, ouf.


                      • Eric F Eric F 26 juillet 21:32

                        @charlyposte
                        Il y a plusieurs possibilités dans l’éolien, par exemple de vastes pools d’éoliennes offshore, ou à l’opposé de petites éoliennes de proximité en zone isolée.
                        Mais je voulais surtout « prendre au mot » les responsables politiques, puisqu’ils focalisent sur la transition écologique, qu’au moins cela conduise à de vrais programmes créateurs d’emplois et de valeur ajoutée collective, plutôt que des subventions disparates et parfois disproportionnées comme les 8000 euros pour une voiture électrique valant le double d’une voiture thermique pour une autonomie trois fois moindre.


                      • charlyposte charlyposte 26 juillet 22:08

                        @Eric F
                        Mieux vaut attendre le fameux EPR... pour la voiture électrique, il vaut mieux opter pour l’hybride à un prix raisonnable qu’il faut clamer haut et fort.


                      • Le421 Le421 27 juillet 08:02

                        @charlyposte
                        Attendre l’EPR ?
                        Celui de Flamanville a été rebaptisé « l’arlésienne »...
                        Ou aussi « le tonneau des Danaïdes » si on parle finance.


                      • charlyposte charlyposte 27 juillet 12:58

                        @Le421
                        En effet, il fallait nous pondre des alternatives : type éoliennes et photovoltaîques ! ça fait chic et tendance !on a aussi ITER... un truc qui avance comme l’EPR ! à mon avis le futur énergétique est déjà écrit... question de temps au bon moment.


                      • Captain Marlo Captain Marlo 28 juillet 07:52

                        @Eric F
                        un « plan de relance » devrait constituer en un programme concret de réindustrialisation/relocatisation, secteur par secteur.

                        .
                        Vous devriez cesser de rêvasser à un retour des industries....
                        Avec la liberté de circulation des capitaux, des marchandises, des hommes & des services, qui sont les 4 piliers des Traités européens, les entreprises produisent partout ailleurs, plutôt qu’en France !
                        .
                        Sauf dans un secteur de niches, aucune entreprise française ne peut survivre dans un système ouvert, en concurrence avec les pays de l’est, où les salaires sont tous à moins de 500 euros, et encore moins concurrencer des pays comme l’Éthiopie, ou les salaires des ouvrières du textile sont à 20 euros par mois !
                        .
                        En 20 ans, la France a perdu 40% de ses usines, et ceux qui produisent ailleurs se font des couilles en or. C’est pour eux que l’UE a été fabriquée, certainement pas pour « la prospérité » des citoyens européens !

                        •  

                        Si vous voulez des usines en France, il faut le Frexit ! Et remettre en place toutes les lois qui protégeaient nos industries, à commencer par le contrôle des mouvements de capitaux.
                        .
                        Ce sont des accords passés en 1994, entre la Commission européenne et le gouvernement américain, qui ont organisé la mondialisation, en supprimant toutes les lois qui protégeaient nos usines et les salariés, de la concurrence des pays à bas salaires.
                        .
                        Faire croire comme les médias, les experts en rien, et le gouvernement, qu’on peut réindustrialiser sans sortir de l’ UE, c’est une fake news & une légende urbaine.

                      • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 11:22

                        @Eric F

                        Oui mais ces relocalisations sont incompatibles avec les traités européens.

                        Le mot délocalisation est apparu en 1993 suite au traité de Maastricht

                        L UE est ka quintescence du mondialisme et de la suppression des frontières. Toutdoit circuler et être ouvert

                        Les relocalisations ne pourront pas se faire dans ke cadre de l UE

                        C est pour cela qu il faut reprendre ke contrôle par le Frexit


                      • Français du futur Français du futur 27 juillet 01:53

                        Les Français ont voté Macron, ils vont avoir l’Europe.

                        Non, non et triple non. Les français n’ont pas voté Macron, ils se sont abstenus à hauteur de 22% des inscrits. Le premier candidat, n’a récolté que le vote de 18% des inscrits.

                        Ce gouvernement n’a qu’une légitimité juridique, certainement pas populaire.

                        https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Presidentielles/elecresult__presidentielle-2017/(path)/presidentielle-2017//FE.html


                        • Attila Attila 27 juillet 02:29

                          @Français du futur
                          Qui ne dit mot consent.
                          A l’élection présidentielle de 2002, au deuxième tour, la majorité des électeurs n’a pas voulu d’un des deux candidats. Les électeurs ont bougé leur cul, ils sont venus voter en masse contre ce candidat pour qu’il ne soit pas élu : et il a été battu.
                          Si une bonne partie des abstentionnistes s’étaient mobilisés dès le premier tour pour venir voter contre Macron, il n’aurait pas été élu.
                          Sans compter ceux qui ont voté Macron sans s’informer sérieusement alors que de nombreux articles circulaient montrant quelle serait la politique de Macron s’il était élu :
                          On a voté pour lui mais qu’est-ce qu’on a été con !

                          .


                        • Le421 Le421 27 juillet 08:04

                          @Attila
                          Bien d’accord avec vous.
                          Les français (et surtout les françaises) votent « à la gueule du client ».
                          Le programme, on s’en fout et c’est long à lire...  smiley


                        • Français du futur Français du futur 27 juillet 09:11

                          @Attila
                          A l’élection présidentielle de 2002, au deuxième tour, ... Les électeurs ont bougé leur cul, ils sont venus voter en masse contre ce candidat pour qu’il ne soit pas élu : et il a été battu.

                          Laissons le doute

                          aux français, c’était la toute première fois que l’on nous faisait le coup du front républicain anti-nazis mangeurs d’enfants, d’ailleurs, ça n’a plus jamais aussi bien fonctionné depuis car les électeurs ont bien compris que de toute façon les dés sont pipés et que même si cette horrible famille, qui gangrène la France depuis bien trop longtemps, accède au pouvoir, au final ça ne changera pas grand chose car ils ont déjà montré patte blanche et ont un accès privilégié aux médias.

                          Si une bonne partie des abstentionnistes s’étaient mobilisés dès le premier tour

                          Un abstentionniste est par définition quelqu’un qui ne veut pas prendre part au scrutin, pourquoi diable voulez vous qu’il se mobilise pour quelque chose qu’il conspue ou ignore ?

                          Le fond du problème n’est pas que les gens s’abstiennent, ou qu’ils ne se mobilisent pas assez pour tel ou tel candidat, mais que ce « non vote » ne soit pas pris en compte lors des résultats finaux.

                          Le système de la démocratie représentative est à bout de souffle, il agonise à petit feu concomitamment à la fabrication du consentement médiatique en panne d’idées géniales pour nous faire gober ces trahisons. L’abstention ne va faire que progresser, c’est la tendance générale sur plusieurs décennies, et cela va continuer, c’est une certitude, car nos « représentants » sont de plus en plus mauvais, honnis et intellectuellement inaptes.


                        • Attila Attila 27 juillet 10:13

                          @Français du futur
                          «  car nos « représentants » sont de plus en plus mauvais, honnis et intellectuellement inaptes. »
                          Quand un candidat correct se présente, il viennent voter pour lui, les abstentionnistes ?
                          NON !
                          Alors, qu’ils ne viennent pas se plaindre, ils sont tout autant responsables de la catastrophe que ceux qui ont voté pour les candidats corrompus.

                          .


                        • Français du futur Français du futur 28 juillet 03:46

                          @Attila
                          Quand un candidat correct se présente, il viennent voter pour lui, les abstentionnistes ?

                          Il faudrait déjà qu’un tel profil puisse percer les filtres médiatiques, ce qui n’est pas arrivé depuis... des décennies, disons Coluche.
                          Et de toute façon, l’éventail possible des couleurs politiques est là pour diviser et cliver tout ce qui peut l’être, donc ce système n’est plus à cautionner parce que tel ou tel candidat a dit quelque chose de plaisant tel jour à telle heure.
                          Laissons le s’écrouler sous le poids de ses contradictions et préparons le terrain pour son remplacement. D’ailleurs on l’a bien vu avec les GJ qui ont mis une grosse pression sur le gouvernement mais qui au final n’avaient pas grand chose à revendiquer et à proposer à part des ristournes et autres avantages sonnants et trébuchants, du moins au début avant l’idée puissante mais timidement revendiquée du RIC.

                          Alors, qu’ils ne viennent pas se plaindre, ils sont tout autant responsables de la catastrophe que ceux qui ont voté pour les candidats corrompus.

                          Je ne vois pas en quoi les abstentionnistes sont responsables de quoi que ce soit. Ils n’ont voulu ni de la peste ni du choléra, et ils sauvent un peu l’honneur des électeurs en acquiescent silencieusement que ces élections sont des arnaques. Les vrais responsables de ce chaos politique sont les médias qui verrouillent les sujets importants et qui par voie de conséquence collent des oeillères aux électeurs moyens qui ne s’intéressent à la politique que quelques semaines avant les scrutins, et encore dans le meilleur des cas.


                        • Attila Attila 28 juillet 21:44

                          @Français du futur
                          Dans la vie, nous avons des choix à faire, des décisions à prendre. La plupart de ces choix et de ces décision, si on ne s’informe pas des conséquences et qu’on se trompe, n’entraîneront que des désagréments plus ou moins important. Mais il y a un certain nombre de choix et de décisions dont les conséquences peuvent être catastrophiques et engager l’avenir.
                          C’est le cas, par exemple des jeunes couples qui veulent acheter leur premier logement, en souscrivant un emprunt ils s’engagent à le rembourser pendant de nombreuses années : ils s’informent donc très sérieusement avant de signer.
                          .
                          C’est le cas aussi lorsqu’on doit désigner des représentants. La politique qu’ils vont mener va avoir des effets bénéfiques, neutres ou aboutir à la catastrophe, pour les électeurs mais surtout l’avenir de leurs enfants . Il est donc de la plus haute importance que les électeurs s’informent sérieusement avant de faire leur choix électoral.
                          Les médias sont rachetés depuis plusieurs dizaines d’années par des puissances financières qui s’en servent pour augmenter leurs intérêts. D’une part pour faire pression sur les politiques et d’autre part pour monopoliser l’offre médiatique afin d’empêcher que le public ait accès à des informations qui pourraient nuire à ces intérêts.
                          .
                          Oui, mais, par rapport au siècle dernier où l’accès à l’information passait surtout par les médias, aujourd’hui Internet contourne le monopole des médias et permet d’accéder directement à la source des informations. Par exemple, lors de conflits sociaux, on peut prendre connaissance des revendications sur les sites des syndicats alors que les médias les censurent souvent. Les médias sont des intermédiaires.
                          .
                          Avant l’élection de 2017, de nombreux article ont décrit la politique que mènerait Macron s’il était élu. C’était de la responsabilité des électeurs de lire ces articles disponibles pour tous. Peu nombreux sont ceux qui l’ont fait.
                          On a voté pour lui mais qu’est-ce qu’on a été con ! » lui répond une manifestante.
                          .
                          Une fois dans l’isoloir et le rideau tiré, personne n’empêche l’électeur de mettre le bulletin de vote de son choix dans l’enveloppe et personne n’oblige l’électeur à mettre un bulletin dont il ne veut pas.
                          L’électeur est libre et responsable de son vote et de ses conséquences prévues.

                          .


                        • Attila Attila 1er août 13:23

                          @Attila
                          Donc, la responsabilité est partagée entre, d’une part, la mafia du FRIC : médias et politiques corrompus et, d’autre part, les électeurs dont la majorité ne fout rien pour s’informer sérieusement avec les outils d’aujourd’hui.

                          .


                        • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 03:13

                          @Français du futur

                          Oui, malheureusement c est Macron qui est aux manettes et c est sa minorité qui a pu le placer la


                        • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 11:24

                          @Le421

                          Et l influence des médias est très forte.

                          Ce n est pas un hasard si Macron a été élu

                          Un véritable coup d etat médiatique


                        • zygzornifle zygzornifle 27 juillet 08:03

                          notre président Macron et les médias ne tarissent pas d’éloges sur un accord qualifié d’historique


                          Hystérique oui

                          Préparez la vaseline car ils vont vous e......r jusqu’à l’os….


                          • Le421 Le421 27 juillet 08:05

                            @zygzornifle
                            A partir du moment où la clique gouvernementale dit que c’est historique, il faut remplacer « histor » par « catastroph »...


                          • charlyposte charlyposte 27 juillet 08:28

                            @zygzornifle
                            La plus grande baise du siècle !!!


                          • Captain Marlo Captain Marlo 28 juillet 07:55

                            @zygzornifle

                            Tout cela est un projet ! Tout le monde fait comme si cela bouclé.
                            Encore faut-il trouver suffisamment d’investisseurs assez couillons pour prêter de l’argent à la zone euro, qui est la zone la plus plombée de la planète, et bien avant le Covid ! Pas sûr qu’il y ait beaucoup d’amateurs pour les emprunts russes...


                          • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 11:26

                            @Captain Marlo

                            Ce sont les états qui vont être les garants et pas l UE

                            Du coup, je pense qu il n y aura pas de problème pour trouver des fonds


                          • GerFran 27 juillet 09:32

                            L’Union européenne n’est pas démocratique, c’est un projet fasciste, c’est une dictature.

                            https://www.youtube.com/watch?v=8tf5SB8nxmI

                            Avec successivement : Etienne Chouard, Nigel Farage, Charles Gave, François Asselineau.


                            • charlyposte charlyposte 27 juillet 12:45

                              @GerFran
                              Sans oublier Hitler : le mentor en chef.


                            • libre penseur 27 juillet 10:45

                              J’entends votre critique mais Je ne vois pas Vos propositions.....retour a une Europe Des nations qui nous a conduit a De Multiples conflits ?


                              • Français du futur Français du futur 28 juillet 03:56

                                @libre penseur
                                Mais les conflits existent toujours, seulement ils ont pris l’allure de guerre commerciales, économiques et culturelles. Que croyez vous que l’Allemagne essaie de s’approprier avec les euro-régions ?

                                La 3è guerre mondiale du tous contre tous en mode guerre économique et culturelle a commencé au lendemain de la 2è GM. Entre pays dits civilisés, on n’utilise plus de chars ni d’infanterie mais de la propagande, de l’espionnage et des tapis de dollars si, accessoirement, le taré d’en face est facile à corrompre.


                              • Alexis Comte Alexis Comte 15 août 03:18

                                @libre penseur

                                Je ne vois pas la France partir en guerre contre les Uk malgré le Brexit

                                Apres un mondialisme débridé au 20eme siècle, je pense que le 21ème sciecle verra le retour des nations

                                Je ne vois pas l Allemagne peuplée de viellards comme une menace militaire

                                Si la guerre vous fait peur, alors militer pour notre sortie de l OTAN

                                Mais otan et UE sont très liés


                              • zygzornifle zygzornifle 27 juillet 15:19

                                Comment la France a vendu son âme à l’Allemagne pour 40 milliards

                                Ce n’est pas son âme mais les 60 et quelques millions d’âmes de son peuple , on retranche bien sur les âmes des cloportes de LaREM qui sont qui se font des rails de Macron pur non coupé ….


                                • charlyposte charlyposte 27 juillet 22:32

                                  @zygzornifle
                                  Il est vrai que Brigitte semble avoir abusée d’un excès de rail -road... ça laisse des traces ! hum.


                                • Copain 27 juillet 16:54
                                  Dossier : Le Plan de relance Nazipéen

                                  • Copain 27 juillet 16:57

                                    @Copain
                                    Le loup déguisé en brebis, pour mieux nous croquer
                                    Antisém... ferme ta gueule ! anti-autochtone


                                  • Copain 27 juillet 17:01

                                    @Copain
                                    -Bien dis roya !
                                    -Déjà je suis pas ton roya, arabiche, mais tu as raison israel aux autochtones et la France aux autochtones . Vive les autochtones et les maghrébins au grand cœur


                                  • ykpaiha ykpaiha 27 juillet 17:22

                                    Il faut etre un sacré attardé, pour espérer quoi que ce soit ni de l’europe ni de ses inféodés.

                                    C’est, a n’y pas manquer, encore un de ses attardés qui a besoin de remplir son porte feuille ; ou des allemands qui veulent renflouer leurs banques.

                                    Voila quelques années que tout s’effondre autour de nous mais qu’un ponzimenteur nous jette ses flatulences en nous faisant croire a de la rose.

                                    Il faut croire que l’héritage était bon pour qu’ils puisse ainsi faire durer le guignol, il n’est pas sur que le village de tentes UE soit aussi solide demain.


                                    • zygzornifle zygzornifle 28 juillet 15:22

                                      ça va tellement puer pour nous que c’est un plan de relent ….


                                      • troletbuse troletbuse 31 juillet 08:20

                                        Hypocritement pour récolter des voix, imposer des taxes, instaurer une dictature, Micron est parti en croisade pour l’écologie. Espérons que lorsque tout va se casser la gueule, Micron se retrouvera à poil. Ses groupies seront alors très déçus de le voir nu avec son vert missel.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité