• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Grande-Bretagne : hors de l’UE, on peut changer de direction…

Grande-Bretagne : hors de l’UE, on peut changer de direction…

La semaine prochaine, les britanniques voteront pour les élections législatives anticipées voulues par Theresa May, qui souhaite renforcer sa position en vue du Brexit. Mais ce qui est très intéressant dans cette campagne, c’est qu’au contraire de notre pays qui se droitise, les principaux partis britanniques remettent à l’ordre du jour l’intervention publique, y compris les Conservateurs

 

 

Hors de l’Union Européenne, l’Etat est libéré
 
 

Bien sûr, les néolibéraux comme The Economist ont du mal à comprendre l’évolution du parti conservateur de Theresa May, « dont les instincts sont plus interventionnistes que n’importe quel leader depuis Edward Heath en 1965-1975 », alors même que Jérémy Corbyn met à la poubelle les années Blair. Le leader travailliste propose des nationalisations et une forte augmentation des taxes des plus riches et des entreprises pour financer une hausse des dépenses publiques, un agenda bien cohérent étant donnée l’explosion des inégalités et des profits. Mais Theresa May enterre également les années Thatcher entre interventionnisme remarqué sur les rachats d’entreprises par l’étranger, une première outre-Manche, et des taxes sur l’emploi d’immigrés pour favoriser l’emploi des nationaux.

 

 

Mais même s’il convient de modérer l’évolution de Theresa May par ses déclarations sur la baisse de l’impôt sur les sociétés, il est tout de même fascinant de constater de part et d’autre la prise de liberté politique concomitante des deux principaux partis britanniques, après le vote du Brexit. Cela montre que la sortie prochaine de l’UE permet justement une plus grande liberté politique, la possibilité de sortir du cadre bien trop étroit que dessinent ces institutions, permettant à nouveau aux dirigeants britanniques d’agir sur la direction de leur pays. Décidément, ce Brexit est très réjouissant : non seulement, il montre que l’on peut sortir de l’UE, et maintenant, il montre qu’il libère la démocratie.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 31 mai 10:10

    C’est parce que le Royaume-Unis a une forte tradition démocratique qu’il ait sorti de l’UE.

    Des forces anti-démocratiques tentent de reprendre le pouvoir, menées par Blair notamment, le même qui a trahi son pays en l’engageant par le mensonge au côté de Bush, dans cette guerre désastreuse contre l’Irak.


    • JL JL 31 mai 11:42

      @Daniel Roux
       

       ’’ le Royaume-Unis a une forte tradition démocratique ’’
       
      Je crois au contraire que les Anglais, ce peuple de boutiquiers, ont une culture libérale. Nuance. L’UE n’était pas assez libérale pour eux. 
       
       Ce sont les Français qui sont étatistes et démocrates. Par conséquent, toute comparaison entre un Brexit et un Frexit pour provoquer à des velléités de mimétisme serait vouée aux malentendus et au désastre.

    • JL JL 31 mai 11:43

      Précision : ’’Les Anglais, ce peuple de boutiquiers’’ comme disait De Gaulle.


    • zygzornifle zygzornifle 31 mai 12:48

      @JL


       peuple de boutiquier face au peuple de chômeurs .....

    • Daniel Roux Daniel Roux 31 mai 14:14


      @JL

      Vous souvenez-vous de ce que disait Charlot, le Grand, sur les français ?

      Comme quoi...

      Quant à la France démocratique, j’ai démonté cette tarte à la crème dans cet article :

      http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/l-illusion-democratique-181445

      La France est un pays à tradition autoritaire et les français, d’une incroyable passivité, sont considérés par le pouvoir plus comme des sujets que des citoyens. La notion de liberté individuelle est très relative, chez nous.

      « Tous ce qui n’est pas autorisé, est interdit » prévaut dans l’esprit de nos censeurs.

      Quel type de pays maintient un état d’urgence permanent et s’en sert pour limiter les manifestations contre les abus du pouvoir ?

       


    • JL JL 31 mai 14:53

      @Daniel Roux
       

       hé bien, ce que disait De Gaulle au sujet des Français est en effet assez bien vu, si j’en juge par ce qui est dit ici, je résume : « l’herbe est toujours plus verte ailleurs » 
       
       smiley

    • Daniel Roux Daniel Roux 31 mai 16:47

      @JL

      Occupons-nous de nos moutons et les vaches seront mieux gardées.


    • Lugsama Lugsama 31 mai 18:48

      @Daniel Roux

      « J’ai démonté » Très drole, la France est démocratique même si les résultats ne vous conviennent pas, vous ne démontrez rien.

    • La mouche du coche La mouche du coche 31 mai 19:02

      Après avoir demandé à veauter pour le candidat de l’UE, M. Macron ; l’auteur critique maintenant l’UE. L’auteur est une girouette parfaite pour la politique. Il peut s’encarter chez Macron. Il y sera bien reçu. smiley


    • zygzornifle zygzornifle 31 mai 12:45

      Nous on a Macron notre chien de berger qui ramène le troupeau de moutons dans la direction de l’UE et qui mordra puissamment jusqu’au sang et égorgera tous ceux qui s’écarteront de la voie bénie par la sainte Merkel .... heureusement qu’il est la pour notre bien a tous et surtout de ceux qui l’ont mis en place ....


      • pallas 31 mai 13:04

        @zygzornifle

        Macron est tellement bon diplomate en voulant montrer les muscles (digne de l’école primaire) face à des interlocuteurs qui sont Poutine et Trump que La France est définitivement mis au ban et sans aucuns espoir de moindre négociation et diplomatique pour les années à venir.

        Derrière les USA et La Russie, il y a aussi leurs alliés respectifs qui sont puissants et nombreux. La France à qui comme allié ?

        L’Allemagne est très vivement attaqué par les USA et mis à mal en ce moment présent

        Donc au final, Les Anglais ont parfaitement raison de ce mettre en retrait de l’UE, ils n’ont pas sur le dos, deux superpuissances, ils ne jouent pas les fiers à bras, ils sont pragmatiques, c’est ça la diplomatie.

        Salut


      • chantecler chantecler 31 mai 13:21

        C’est un écho intéressant que vous rapportez :
        Il ne serait pas étonnant que le RU après avoir été vecteur du néolibéralisme dans « la vieille Europe » , après l’avoir intégré jusqu’à plus soif , s’en détourne , aux vus de ses résultats .
        Chez nous avec le bordel Euro et UE plein pot , à la prussienne , ça risque encore de durer pas mal d’années : c’est qu’à 27 et avec les intérêts en jeu et la haute propagande à son service c’est pire que de manoeuvrer un tanker en basse eau .
        Bref quand 70 % des gens se retrouveront à poil avec des emplois , des retraites de misères et des logements de 20 m2 , on commencera à se poser des questions ...
        Je vois les titres dans les journaux :
        « Et si on avait été un peu trop loin (dans les dérégulations ) ? »
        Et si le néolibéralisme , la libre circulation intégrale X4 étaient une mystification ?
        Et si planifier, protéger un peu nos industries, nos frontières étaient nécessaires à la bonne santé de nos sociétés ?.
        Et si la gestion de l’Euro par des technocrates hors de toute politique, c’était une erreur ?
        Et si cette Europe sans frontière était l’équivalent d’une perte d’identité , d’une mise à mal de nos démocraties ?
        Et si l’on devait surveiller la finance comme le lait sur le feu était une nécessité ?
        Mais nous n’en sommes pas encore là ...
        Et sans doute nous vivrons encore bien des catastrophes et des misères avant de commencer à avoir le droit de nous poser quelques questions , une fois « nos experts économistes » définitivement décrédibilisés et mis à la retraite .
        Parce que ce système profite très bien à ceux , une minorité , qui le prônent .


        • Lugsama Lugsama 31 mai 18:56

          Le RU s’en va parce qu’ils veulent une Europe uniquement mercantile et libéral. Le départ des anglais va faire du bien à la construction euiropéenne une fois digéré qui quand à eux vont morfler pour ne pas se retrouver être gouverner par le FMI. On se souviens de la situation catastrophique de ce pays avant son entrée dans l’UE... l’Europe à redressé ce pays qui était totalement ruiné.


          Le pouvoir d’achat y fond déjà comme neige au soleil, et ils n’ont pas encore subit la perte du passeport européens et la saigné des emplois associés.

          De plus le Royaume-Unie n’a jamais été autant en danger, le pays pourrais tous simplement se partitioner et disparaitre dans quelques années.. du jamais vu la-bas.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires