• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Il faut supprimer le 11 novembre

Il faut supprimer le 11 novembre

Aujourd’hui, comme chaque année, je n’irai pas aux célébrations du 11 novembre commémorant la guerre de 14-18. Et ceci pour les mêmes raisons que j’exposai il y a un an comme il y a deux ans.

Je suis partisan de supprimer le 11 novembre comme jour de commémoration de la victoire de 14-18, parce que c’est une guerre civile entre Européens, parce qu’elle n’a plus aujourd’hui de sens.

Bien sûr j’ai du respect pour les soldats tombés, bien sur je suis partisan de maintenir le souvenir, la mémoire. Mais je trouve aujourd’hui que la chose est obsolète et pas uniquement parce que plus un poilu n’est encore vivant. Non.Il ne s’agit pas d’oublier les pauvres gars envoyés se faire tuer par des officiers , le plus souvent respectables mais parfois peu inspirés du respect de la vie de leurs hommes comme ce fut le cas au Chemin-des-Dames.Ni d’oublier les blessés, les orphelins, les brisures.

Mais si la Seconde Guerre mondiale fut une victoire contre le nazisme, 14-18 fut un conflit entre nations européennes, une guerre civile entre Européens (même si les USA ou la Nouvelle-Zélande ou les colonies françaises y engagèrent des troupes considérables) entre des pays qui construisent aujourd’hui leur avenir politique ensemble vers une unité politique plus grande.

Moi qui suis partisan de l’existence à long terme, d’une nation européenne au sein d’une Europe fédérale et sociale, je trouve ces cérémonies au sujet d’une guerre entre Allemands, Britanniques, Autrichiens, Français, Italiens etc... anachroniques.

Que ces pays se battent aujourd’hui devient dans mon esprit presque aussi impensable que les conflits qui opposèrent le Duché de Bourgogne à la confédération Helvétique

Je voudrais, qu’à la place de ce qui est pour moi une tragique guerre civile européenne, on célèbre sérieusement le 9 mai, fête de l’Europe, fête de notre nation à venir, vraie fête nationale de notre futur.

Retrouvez moi sur mon blog


Moyenne des avis sur cet article :  1.57/5   (77 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 11 novembre 2010 15:12

    À l’auteur :
    Bien d’accord avec vous.

    Personnellement :
    je supprimerais la commémoraion du 11 novembre 1918,
    je conserverais la commémoraion du 8 mai 1945 en tant victoire sur le Nazisme et,
    je commémorerais le 9 novembre 1989 (chute du Mur de Berlin) ou le 3 octobre 1990 (Réunification allemande) en tant que victoire sur le Communisme.

    Ainsi, seraient commémorées les chutes des deux plus grandes abominations du XXe siècle.


    • aveclotanvatoutsenva 13 novembre 2010 01:40

      Jean-Pierre Llabrés nous dit :
      « Personnellement :
      je supprimerais la commémoraion du 11 novembre 1918,
      je conserverais la commémoraion du 8 mai 1945 en tant victoire sur le Nazisme et,
      je commémorerais le 9 novembre 1989 (chute du Mur de Berlin) ou le 3 octobre 1990 (Réunification allemande) en tant que victoire sur le Communisme. »

      Encore un qui a été élevé dans la détestation et le mépris de son propre pays et donc de ses ancêtres…et donc, au bout du compte, de lui-même.

      Dites, l’ami, pendant que vous, vous vous ridiculiserez à « fêter » la réunification de l’Allemagne, vous croyez que les Allemands, eux, seront assez débiles et dégénérés pour renoncer à leurs fêtes et célébrer à la place notre révolution de 1789 ?


    • JL JL 13 novembre 2010 08:11

      @ aveclotanvatoutsenva : le clown mortifère ci-dessus qui se dit nanti capitaliste, selon toute vraisemblance pactiserait volontiers avec les nantis capitalistes du monde entier pour fêter la victoire des capitalistes sur ceux qui, de gré ou de force, courbent encore l’échine devant leurs diktats.

      De force : on appelle ça la dictature.

      De gré : on appelle ça la démocratie.

      Diktats : désirs de nantis, autrement dit, des ordres. Le pouvoir rend fou : diktats, désirs de fous responsables de ce « mad world ».

      Je ne parle pas de Llabrès : nul ne sait s’il est un nanti qui vient glander ici, un idiot utile, ou bien si c’est son job.


    • Radix Radix 11 novembre 2010 15:12

      Bonjour

      Je ne suis pas d’accord avec votre vision de cette cérémonie.

      Peut-être parce-que, pour moi, le 11 novembre n’est pas une « célébration » de la victoire mais la commémoration d’une absurdité qu’il est bon de ne pas oublier.

      Un tel gâchis de vie humaine en pure perte qui a généré 20 ans de haine et une nouvelle guerre mondiale doit faire réfléchir.

      Il est sain d’en garder la mémoire.

      Radix


      • OuVaton OuVaton 12 novembre 2010 10:34

        Exactement  ! 

        Et un carnage pour sauvegarder les intérêts des riches, il faut donc s’en souvenir pour éviter que l’on ne nous refasse le coup cent ans plus tard.

        D’ailleurs, au lieu de parler d’honneur et si l’on parlait de déshonneur en commençant par quelques généralissimes comme Nivelle (Mort dans son lit en 1924, il fut inhumé aux Invalides. Dans son éloge funèbre, le ministre de la Guerre d’alors, André Maginot, lui rendit hommage.) qui ont envoyé leurs hommes à la boucherie. Il doit y en avoir d’autres abrutis du genre et aussi voir du côté allemand, anglais ou italien.

      • aveclotanvatoutsenva 13 novembre 2010 01:27

        Ah, la « Construction » européenne ! Cette belle invention américaine faite pour diluer les nations d’Europe, et au passage les puissances européennes, comme la France, afin d’asservir l’ensemble du continent au profit des USA…

        A propos de « guerre civile européenne », le génie qui a pondu cet article a oublié de nous parler du conflit yougoslave, œuvre réalisée par main de maître par la CIA (aidé par le BND de nos voisins teutons qui reprennent sérieusement du poil de la bête depuis la réunification) et qui avait pour objectif (pour la première) de mater et disloquer le dernier pays d’Europe qui n’était pas encore soumis à l’Empire, et (pour le second) de permettre à l’Allemagne de renforcer son « leadership » régional en Europe centrale et dans les Balkans.

        Mais tout ceci doit passer largement au dessus de la tête de notre géo-politologue au grand cœur (au grand cœur, ou alors tout simplement européïste, ce qui le placerait d’office dans la catégorie des collabos cyniques) qui ne voit en Europe, que des compatriotes (gentils tout plein) de la « future » nation européenne, compatriotes qui ne pensent (et leurs services secrets aussi) qu’à se faire des gros bisous et des papouilles entre citoyens de la même nation d’Amour !

        Il semble malgré tout que de moins en moins de gens, en France, croient à ce genre de roman…


      • Canine Canine 11 novembre 2010 15:13

        Honnêtement, je pense pas que la célébration du onze novembre nuise le moins du monde aux relations franco-allemande ou à la construction de l’Europe. D’autant qu’on y célèbre pas la guerre, on y célèbre sa fin.


        • juluch 11 novembre 2010 15:18

          pas d’accord avec vous.


          Cette commémoration est importante Europe ou pas.

          C’est rendre hommage à nos anciens pour leur sacrifice...

          Aucune famille en France n’a été épargné, à l’époque, par cette guerre que se soit la mienne ou la votre ou qui que se soit sur le forum !

          • Croa Croa 11 novembre 2010 23:20

            Sacrifice tu parles !

             smiley Avaient-ils le choix ? smiley

            Le 11 novembre, et le monument qui va avec dans chaque village, a d’abord été nécessaire pour faire accepter ça aux familles sachant qu’il n’y avait pas de télé à l’époque pour lobotomiser les sujets français.


          • rocla (haddock) rocla (haddock) 11 novembre 2010 15:20

            Le problème sera de sauter du 10 au 12 novembre sans que personne s’ en aperçoive ...


            • zototo 11 novembre 2010 15:23

              Moi je préférerai pouvoir oublier votre europe et continuer a commémorer le 11 novembre...



              • Fergus Fergus 11 novembre 2010 15:27

                Bonjour, Romain.

                Je n’ai pas d’avis tranché sur la question. Mais, quoi qu’il en soit, pourquoi ne pas attendre quelques années encore pour supprimer ces commémorations. attendre par respect pour eux et leurs familles que les derniers poilus soient décédés ?


                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 12 novembre 2010 02:55

                  Les révolutionnaires de 1789 qui ont renversé la tyrannie de l’ancien régime sont tous morts. Il faudrait donc supprimer la République et le 14 juillet pour restaurer la monarchie ?

                  Tu dis des âneries, Fergus.


                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 12 novembre 2010 03:06

                  ...et tous les poilus sont morts. Tous. Il ne reste que deux survivants de 14-18. Un anglais de la Royal Navy qui n’a jamais posé le pied sur un champs de bataille, et un américain qui servait à l’intendance du général US Pershing dans un hôtel particulier de Paris, en 1917.


                • Fergus Fergus 14 novembre 2010 10:12

                  Salut, Peachy.

                  L’âne que je suis s’est sans doute mal exprimé. D’une part, je ne me suis pas prononcé pour la suppression, mais pour renvoyer à un futur plus ou moins proche la question éventuelle de la suppression de cette cérémonie sous sa forme actuelle.

                  Si je ne suis pas hostile, en effet, à la suppression des cérémonies ciblées sur le seul conflit 14-18, je reste en revanche favorable à une date de commémoration des victimes de tous les conflits auxquels la France à participé, date qui pourrait, et cela semblerait logique, rester le 11 novembre, le 8 mai passsant à la trappe.

                  Le 11 novembre est en outre une date à laquelle je reste attaché, en mémoire de mon grand-père, combattant du fort de Vaux dans l’enfer de Verdun, qui m’a à différentes reprises raconté les conditions effroyables de la survie des poilus dans ce chaos.

                  Pour ce qui est de la comparaison avec la République, cela ne tient pas. La date du 14 juillet est en revanche plus pertinente car symbolique comme pourrait l’être un 11 novembre dédié aux victimes de tous les conflits.

                  Bonne journée.


                • galien 11 novembre 2010 16:25

                  Gentillet, pour les simplets, mettant en scene la phameuse assertion, fini les guerres grâce à l’Europe, sauf que grâce à votre Europe / Otan, nos soldats tuent chaque jour à travers le monde, mais c’est pour le bien.

                  Le 11 Novembre c’est la mémoire du peuple, mémoires des atrocités que nos dirigeants ineptes ont fait subir, ce fut une saignée, votre article est minable.


                  • juluch 11 novembre 2010 17:17

                    Hommage aussi à nos soldat qui font leur devoirs à travers le monde !


                  • sleeping-zombie 11 novembre 2010 16:34

                    Ah non hey ! Va pas nous sucrer un jour férié de plus !

                    De toute façon, en toute honnêteté, qui commémore l’armistice ? les politiques et les journalistes. Deux professions pour qui l’adage « c’est pas parce qu’on a rien a dire qu’il faut fermer sa gueule » a été créé (troll n’est pas une profession).
                     Le jour ou les politiques se rendront comptent que ça leur rapporte pas une voix de plus, il deviendra comme le 15 aout.

                    Et ce sera tant mieux.


                    • Croa Croa 11 novembre 2010 23:39

                      Ou comme pour Pentecôte, on y décretera une corvée sous prétexte d’aider les vieux ou parce qu’il y aura des banques à sauver.

                      Les politiques se rendront vite compte que l’important c’est que les jours fériés demeurent. Donc bientôt ces jours là seront tous travaillés gratuitement.

                       smiley La corvée c’est magique ! smiley


                    • joletaxi 11 novembre 2010 16:59

                      Quelle drôle d’idée ?

                      Supprimons aussi le 1 mai,fête du travail, il n’y a plus de travail et de toute façon, plus personne ne croit aux vertus du travail.Et pourquoi pas le 14 juillet ?Qui croit encore à la république,de l’égalité et de la fraternité ?

                      Vrai que cela ne concerne plus grand monde, sauf que, à cette occasion, les médias se fendent de quelques articles, de quelques émissions,ayant pour thème l’absurdité de cette guerre,l’incroyable incompétence des états major,les souffrances innommables endurées par la piétaille .Je gage que nos têtes blondes ne sont pas passionnées, mais si d’aventure un sur 10,100, a regardé, lu, on a une petite chance que cela provoque une réflexion,et que cela leur fasse prendre conscience que la guerre, ce n’est pas un jeu video

                      • Shaytan666 Shaytan666 11 novembre 2010 17:33

                        Vous avez tout à fait raison, en France il ne devrait y avoir que deux jours fériés légaux, le 28 janvier et le 6 décembre  smiley


                      • Croa Croa 11 novembre 2010 23:44

                        Ah non, il ne faut pas supprimer la fête du travail !

                        Cependant soyons logiques, pour la « fête du travail », quoi de plus naturel que de travailler gratuitement ?

                        Futurs 1er mai : corvée pour tout le monde ! 


                      • Antoine Diederick 11 novembre 2010 17:28

                        Alors, je suis d’accord avec vous faisons du 11 novembre l’anniversaire de l’Europe.

                        La guerre 14-18 est vraiment le « turning point » historique....

                        Songez que des millions d’hommes se sont affrontés , Somme, Marne, Yser, etc....

                        Et que la ponction de vie d’hommes ds la force de l’âge a signé le déclin de l’Europe et de son peuplement. Pour la mémoire de ces hommes , tués pour rien, nous devons faire revivre l’Europe.

                        Je pense que nous serons assez d’accord sur ce point.


                        • galien 11 novembre 2010 18:39

                          Si on pouvait aussi supprimer tous les adorateurs du franglais avec leurs ’turning point’, ça nous ferait respirer.


                        • Antoine Diederick 11 novembre 2010 18:50

                          Galien, fô parler plusieurs langues aujourd’hui....

                          mais je vais te faire plaisir....« point d’inflexion », cela te convient-il ?


                        • Croa Croa 11 novembre 2010 23:49

                          « Virage » c’est tout de même plus simple ! smiley


                        • galien 12 novembre 2010 00:57

                          Encore raté, le jargon boursicoteur horripile autant, pourquoi pas ’tournant’, ’point central’ ou ’noeud gordien’ ?


                        • Antoine Diederick 12 novembre 2010 09:02

                          « épingle à cheveux »...........


                        • Antoine Diederick 12 novembre 2010 09:02

                          « rocade à angle droit »


                        • alberto alberto 11 novembre 2010 17:47

                          @ l’auteur :

                          Pourquoi ne faire d’une pierre deux coups : Le 11 novembre, commémorant la fin de la guerre 14/18 (civile mais faite avec surtout des militaires !) et journée de réconciliation dite Fête de l’Europe ?

                          Bien à vous.


                          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 11 novembre 2010 17:54

                            Abolir jusqu’au souvenir des dix millions de victimes de cette épouvantable guerre ? Pour le coup, si une telle profanation devait se réaliser, ces malheureux mourraient une seconde fois, et définitivement.

                            D’autant que cette idée est pernicieuse. La mémoire des peuples est ainsi faite que si elle n’est pas entretenue, préservée, elle en arrive mécaniquement, fatalement, à oublier les leçons qu’elle avait retenu du passé. Je n’ai pas envie que se répète, sous une forme ou une autre, la boucherie de 14-18 parce que des inconscients voudraient imposer une vision sélective et expurgée de l’histoire.

                            De même, je tiens à signaler à l’auteur que l’un de mes ascendants direct est mort au combat le 4 août 1918 lors de la seconde bataille de la Somme. En ce 11 novembre, jour de commémoration, je reçois son article comme un outrage à sa mémoire.


                            • Shaytan666 Shaytan666 11 novembre 2010 18:00

                              Tout arrive un jour ou l’autre  smiley Je suis 100% et même plus d’accord avec votre commentaire.


                            • Antoine Diederick 11 novembre 2010 18:35

                              Merci Peachy....


                            • Mmarvinbear Mmarvinbear 12 novembre 2010 01:23

                              En même temps, on ne célèbre pas (plus ?) la fin de la guerre de 1870, celle des guerres napoléoniennes, de la guerre de 7 ans, de celle de 30 ans, de celle de 100 ans, des croisades, des dernières guerres romaines, des conflits celtes et néandertaliens...

                              Il faut peut-être aussi savoir tourner la page.


                            • aveclotanvatoutsenva 13 novembre 2010 01:55

                              Moi je suis d’accord pour tourner la page…de cette infecte « Construction » européenne que les USA ont voulue, conçue, financée, promue, et pour laquelle ils ont sélectionnés (et sélectionnent plus que jamais) les acteurs politiques nationaux (« acteurs » est le bon mot…) charger d’enfumer la populace locale à propos des « bienfaits » de la Construction européenne.


                            • swakk 11 novembre 2010 17:57

                              le onze novembre c est une commémoration, pas une celebration.... grosse difference

                              ce qui nuit le plus a l entente entre les peuples européens et entre la france a l allemagne, c est l europe et les crises qu elle crée entre les peuples dans le but de détruire les etats pour les remplacé par la dictature technocratique européenne et l ultraliberalisme unilatérale de l amérique


                              • easy easy 11 novembre 2010 18:05

                                Un peuple se forme et se définit par le fait que des gens coagulent par peur (des Romains, des Vikings, des Huns, du choléra, de la famine..) et par fierté autour de quelques batailles héroïques (les meilleures coagulations se font autour d’actes héroïques au mieux collectifs, à défaut individuels, mais toujours du fait de simples, non de nobles)

                                Qu’au fil du temps et des contextes un peuple change de cristal, c’est logique ;
                                 
                                Bien que très défaits et très humiliés en ce moment, notre peuple peut encore se considérer soudé par l’orgueil de la victoire non militaire mais certainement idéologique sur le fascisme. Par sa victoire aussi sur quelques batailles sanitaires, ainsi que sur l’égalité hommes/femmes (même s’il y a encore à redire) ; Et puis, surtout, notre peuple peut se sentir fier de quelques hontes.
                                Le fait que nous admettions notre Collaboration, notre esclavagisme, notre colonialisme, notre racisme, c’est un aveu de faiblesse que d’autres peuples ont bien du mal à accomplir (Cf le Japon).
                                Et ces regrets ont grande valeur.


                                Nous n’avons effectivement aucune grande victoire militaire autour de laquelle nous féliciter, nous n’aurions plutôt que des branlées en collection. Mais justement, nous commençons à nous coaguler autour de valeurs plus pacifistes.
                                Nos prochains cristaux ne seront probablement plus jamais militaires et ce ne sera pas forcément un mal. 

                                Nos fêtes nationales fondées sur des faits de guerre sont dépassées, il faut passer à d’autres repères qui doivent néanmoins rester originaux, uniques, pour que nous puissions conserver une identité culturelle singulière (sur ce plan, le CO²isme ne peut pas du tout nous aider)


                                Vous ne voyez pas quels nouveaux repères ?

                                Normal. Depuis un siècle nous n’avons rien fait d’extraordinaire alors faute de nouvelles fiertés, nous en restons à tripoter nos vieilleries.

                                Quels pourraient être les nouveaux repères identitaires ? Que pourrions-nous ajouter qui nous soit propre, à l’incontournable Révolution pour reconstituer une identité plus moderne ?

                                Je vois quelques grands chantiers où, en raison de notre caractère particulier, nous pourrions dégager des solutions originales dont nous pourrions être fiers pour au moins 100 ans.

                                L’emploi
                                Le logement
                                La justice
                                La prison
                                La diplomatie
                                L’alimentation
                                L’énergie
                                Le transport
                                La gouvernance


                                En attendant, il nous faut encore et toujours nous rassembler autour de Jeanne d’Arc, de Versailles, des Poilus, de Jean Moulin, du Roquefort et de CDG.



                                • easy easy 12 novembre 2010 14:36

                                  La peur de mourir et d’être abandonné sous-tend énormement de pensées, de stratégies, de comportements et de positionnements.

                                  Dire que les gens coagulent par peur ne peut pas être réducteur.


                                • Massaliote 15 novembre 2010 09:51

                                  « Nous n’avons effectivement aucune grande victoire militaire autour de laquelle nous féliciter, nous n’aurions plutôt que des branlées en collection. »
                                  Dernière guerre GAGNEE : Algérie. Avantage perdu par DE GAULLE.


                                • JL JL 15 novembre 2010 10:04

                                  Massaliote, il ne faut pas confondre guerres coloniales et défense du territoire.

                                  Les guerres coloniales d’aujourd’hui (je suis prudent vis-à-vis de celles du passé : autres temps autres moeurs) ont vocation à être perdues, et c’est tant mieux.


                                • Massaliote 15 novembre 2010 10:52

                                  L’ Algérie n’était pas une colonie.


                                • JL JL 15 novembre 2010 11:22

                                  Ben voyons !



                                • Shaytan666 Shaytan666 15 novembre 2010 17:56

                                  Ah ! je vois que le 93 a toujours été un nombre à problèmes  smiley



                                • joelim joelim 11 novembre 2010 18:15

                                  Communiqué du Merdef : nous sommes pour la suppression de ce jour férié, qui permet à nos employés de flemmarder. 


                                  • Shaytan666 Shaytan666 11 novembre 2010 19:53

                                    Communiqué de l’association pour la défense des chômeurs : Nous sommes pour la suppression de ce jour férié et de tous les autres, qui permettent à toutes ces gens qui ne travaillent pas de venir prendre notre place dans nos bistrots préférés.
                                    C’est quand même vrais, on trouve même plus un place pour poser notre postérieure  smiley


                                  • FRIDA FRIDA 11 novembre 2010 19:04

                                    En plus du 11 novembre , il faut fêter le 29 mai 2005 pour garder en mémoire la traîtrise de nos politiques actuels, bafouant, tout honte bue, la décision du peuple français de ne pas céder à l’Europe utlra capitaliste et ultra libérale.


                                    • Croa Croa 12 novembre 2010 00:06

                                      Bonne idée FRIDA !

                                      D’abord lancer la révolution qui va bien, on te pose Présidente de l’Union à Bruxelles...
                                       smiley et tu nous décrète ça bien vite ? smiley


                                    • Traroth Traroth 11 novembre 2010 20:41

                                      « les pauvres gars envoyés se faire tuer par des officiers , le plus souvent respectables mais parfois peu inspirés du respect de la vie de leurs hommes comme ce fut le cas au Chemin-des-Dames » : S’ils n’avaient pas de respect pour la vie de leurs hommes, en quoi étaient-ils respectables ? Des ignobles salauds envoyant des pauvres types à la mort, rien de plus !


                                      • Croa Croa 12 novembre 2010 00:11

                                        Les officiers exécutent aussi les ordres. C’est plus haut que se trouvent les responsables.


                                      • tvargentine.com lerma 11 novembre 2010 20:56

                                        Il est clair qu’il faut retirer la date du 11 novembre d’un jour férié

                                        Ou plutôt le transformer en journée de solidarité pour le fond de retraite et aller travailler

                                        Cela permettrait de continuer à travail (ici 2 jours de perdu sans parler du 1 novembre) dans le mois de novembre avec cela représente déjà beaucoup pour les entreprises ou les salariés qui ne sont pas payés

                                        http://www.tvargentine.com


                                        • Vent d'est Vent d’est 11 novembre 2010 22:48

                                          C’est de l’ironie j’espère ?


                                        • Croa Croa 12 novembre 2010 00:20

                                          « Ou plutôt le transformer en journée de solidarité »

                                          Tout à fait ! Et comme proposé plus haut généraliser la corvée afin que subsistent les jours de fête sans nuire à l’économie. Nous pourrions même les étendre sans inventer des fêtes de nuit, Monsieur Lang ayant déjà tiré cette cartouche smiley


                                        • Traroth Traroth 15 novembre 2010 22:46

                                          Rafraichissez-moi la mémoire, lerma. Vous vivez à l’étranger, si je me souviens bien...


                                        • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 11 novembre 2010 21:18

                                          Clairement une priorité dans le contexte actuel. Et sinon, pour ou contre les géraniums ?


                                          • Annie 11 novembre 2010 21:45

                                            Je trouve cette commémoration plutôt émouvante. Pas seulement parce que mon grand-père a « fait » le chemin des dames et Verdun, mais un peu quand même. Je trouverai triste de ne plus commémorer les soldats des tranchées.
                                            Et pour en revenir à mon grand-père, il s’est trouvé un jour de 1966 à Munster face à Wilhem, un Allemand qui avait combattu dans les même tranchées de Verdun, mais du côté opposé. Ils ne parlaient pas la même langue, mais ils sont quand même arrivés à communiquer. Le plus remarquable dans cette histoire, est qu’ils n’avaient aucune haine l’un pour l’autre, plutôt du respect d’avoir survécu à de telles horreurs, et aussi le sentiment d’avoir partagé les mêmes expériences. 


                                            • La Botte secrète 11 novembre 2010 23:29

                                              L’Europe n’est pas une « nation » et ce n’est en tout cas pas la mienne. La France est ma nation et ce que vous insinuez est une insulte à ceux qui se sont battus pour elle. Vous proposez ni plus ni moins que d’aller la ranger dans les oubliettes de l’histoire.

                                              L’Europe ça n’est pas la paix. La paix que nous connaissons actuellement est avant tout le fruit de la perspective de destruction mutuelle assurée par l’arsenal nucléaire mondial. D’ailleurs quand l’UE n’existait pas et que les tensions entre les deux blocs étaient à leur comble il n’y a pas eu de guerre en Europe.

                                              A ce propos mentionnant que ce phénomène est aussi lié à l’évolution des mentalités, qui aujourd’hui est un va-t-en guerre ? L’existence des nations n’est pas ce qui déclenche les guerres, c’est la volonté expansionniste/impériale qui les déclenche.

                                              Bref,

                                              -L’Europe ça n’est pas la paix
                                              -L’Europe ça n’est pas une nation


                                              • Marc Bruxman 12 novembre 2010 00:47

                                                Si la France veut rester une nation, il faut qu’elle existe maintenant pas au travers de victoires et d’un passé glorieux. 1914 c’était il y a bientôt un siécle, il est temps de tourner la page et de voir pourquoi la France doit exister aujourd’hui. 


                                                L’identité nationale justifiée par le passé ne mêne à rien ! 

                                              • Heil Cartman Heil Cartman 12 novembre 2010 09:22

                                                L’identité nationale justifiée par le passé ne mêne à rien !

                                                Ouch ! Alors ca c’est quand même une colossale bêtise, l’histoire d’un peuple définissant celui-ci par définition.


                                              • La Botte secrète 12 novembre 2010 11:26

                                                Cher Max,

                                                Votre rhétorique est très présente un peu partout.

                                                -Pour exister les français doivent parler anglais (cf Martel et son article immonde dans le point)
                                                http://www.lepoint.fr/culture/francais-pour-exister-parlez-english-08-07-2010-1212478_3.php

                                                -Pour exister les français doivent se fondre dans une structure suprénationale (c’est à dire l’UE).

                                                -Pour exister, les français doivent oublier leur histoire et ne plus rendre hommage aux soldats tombés pour la patrie.

                                                -Pour exister, la France doit oublier son histoire (confère suppression récente de Louis XIV et Martel au programme des élèves de collège au profit de sombres « empires » africains).

                                                -Pour exister, la France doit se dissoudre dans le multiculturalisme et le métissage imposé.

                                                Bon... On a beau le claironner partout, j’ai l’impression que ce projet n’est pas celui de l’existence, mais bel et bien celui de la disparition.
                                                A ce titre il est intéressant de noter que tous ces phénomènes sont soutenus par nos maîtres américains :)


                                              • Marc Bruxman 12 novembre 2010 00:44

                                                Effectivement il faudrait supprimer le 11 Novembre car cela n’a plus aucun sens de fêter la victoire dans une guerre civile interne à l’europe dont le résultat est connu depuis des lustres. 


                                                A noter que les Allemands ont perdu cette guerre mais ils vivent aujourd’hui heureux ;) 

                                                Je n’ai que 31 ans, je n’ai jamais connu de gens qui ont vécu la premiére guerre, déja plus qui ont connu la seconde. Mais il y a un moment ou il faut savoir tourner une page de l’histoire. 

                                                Le 1ere et la 2nde guerre mondiale ont fait partie d’un cycle qui a marqué le XXème siécle et s’est achevé en Novembre 1989 avec la chute du mur de Berlin (ou en 1991 si c’est la fin de l’URSS qui est jugée comme déterminante). Le monde qui existe après n’a plus rien à voir avec celui d’avant et ces histoires de guerre sont irrelevantes. 



                                                • galien 12 novembre 2010 00:59

                                                  Savoir tourner une page, pour entamer la suivante qui est la même mot pour mot !


                                                • La Botte secrète 12 novembre 2010 11:31

                                                  C’est intéressant que vous utilisiez d’un anglicisme, « irrelevantes », dans vos phrases.

                                                  Cela colle en tout cas parfaitement avec votre idéologie mondialiste. Quant à parler de guerre civile c’est encore une insulte aux combattants des deux camps et à l’étymologie du mot.

                                                  C’était une guerre entre nations et alliances, et vous aurez beau réécrire l’histoire à votre sauce afin de coller à votre idéologie, ça n’en change pas pour autant la réalité.

                                                  Réalité qui était que les combattants de 14/18 n’appartenaient pas à la même nation, parler de guerre civile à ce propos relève donc purement de l’idéologie.


                                                • vinvin 12 novembre 2010 03:06

                                                  (@L’ AUTEUR).


                                                  Je suis d’ accord avec vous pour dire que la commémoration du 11 Novembre n’ a plus aucun sens, et cela pour diverses raisons.

                                                  Par contre vous terminez votre article en disant que vous préféreriez qu’ on célèbre sérieusement le 09 Mai, Fête de l’ Europe qui est notre Nation, et de notre futur.

                                                  Alors là, Monsieur l’ Européiste je vous arrête tout de suite.

                                                  Pourquoi ?

                                                  Et bien par-ce que l’ Europe fonctionnait a peu près bien lorsqu’ il y avait entre 6 et 12 Pays. Mais avec son élargissement incontrôlé, le traité Européen, traité de Lisbonne, Maastricht, et tout le système depuis mis en place, l’ Europe est condamnée d’ avance.

                                                  Condamnée a devenir une dictature a l’ image de l’ ancienne URSS, et que l’ Europe s’ effondrera tout comme c’ est effondré l’ ancien bloc Soviétique, et avec tous les actes de violences qui vont avec, ( comme on a pu l’ observer en URSS a la fin des années 1980 , ) Et même peut-être en pire ?....

                                                  Ce sera atroce, ce qui veux donc dire qu’ une autre guerre Européenne aura lieu est qui sera beaucoup plus meurtrière que la guerre de 14/18.

                                                  Il est fort probable qu’ il se passe avec l’ éclatement de votre chère Europe qu’ il se passe les même atrocités qu’ ils ce sont produite lors de l’ éclatement de l’ EX Yougoslavie.

                                                  (Guerre inter-ethniques et inter-religieuse,) avec tout ce que cela entraînera comme conséquences , actes de violences et victimes par millions.

                                                  Bref, le Cahot intégral ! 



                                                  Et cela se produira INÉVITABLEMENT, et pas dans 100 ans mais bientôt.... ( Disons que pour ce qui concerne mon avis cela pourrais se produire dans un minimum de 15 ans, ou au Maximum 30 ans. )


                                                  Alors je vous souhaite quand-même un bon courage pour le bel avenir que vous réserve VOTRE CHÈRE EUROPE .




                                                  VINVIN.

                                                  • vinvin 12 novembre 2010 13:39

                                                    (@JEAN).


                                                    Tout a fait d’ accord avec vous. L’ auteur ne répond pas, est il y a de grande chances, ( pardon je volais dire Mal-chance,...° pour que ce soit un ultra-libéral endoctriné du PS, voir de L’ UMPS, et pour couronner le tout, PRO-EUROPÉEN.

                                                    Donc il ne peut certainement pas voler plus bas, ( sinon il faudrait creuser ! ).



                                                    Bien cordialement.



                                                    VINVIN. 

                                                  • Stephan Stephan 12 novembre 2010 03:59

                                                    C’est ce qui s’appelle mettre les pieds dans le plat !
                                                    Il semble effectivement que la disparition des derniers acteurs vivants de la tragédie, qui a mis l’Europe à feu et à sang, a ouvert un autre moment du « devoir » de mémoire.
                                                    Avec une utilisation de guillemets pour entourer « devoir » non pour nuancer le terme, mais pour souligner l’ambiguïté qui réside déjà dans cette expression. On « doit » se souvenir. La marque de cette obligation supérieure ne révèle-t-elle pas déjà qu’elle ne va pas de soi ? Qu’on le veuille ou non, à l’instar du processus individuel psychique qui fait que notre cerveau « oublie » des événements sans que nous puissions véritablement intervenir sur la sélection qui s’opère, ou sans que nous puissions volontairement faire émerger des souvenirs inconscients, la transmission de la mémoire sociale semble s’étioler elle aussi. Pour exemple, une enquête réalisée auprès de lycéens, sortant d’un établissement qui porte le nom de Charles De Gaulle, met parfaitement ce phénomène en lumière. Il ne s’agit pas simplement d’une baisse des connaissances. Une partie de cette population, jeune, ne savait pas qui était cette personne disparue il y a 40 ans, de la même manière qu’elle n’aurait pas su qui était Molière, Montesquieu ou Ferry.
                                                    S’agissant du 11 novembre, s’il n’y a plus de Poilus aujourd’hui, leurs descendants, plus ou moins directs, vivants sont encore nombreux. Mais cette population va inexorablement s’éteindre et l’absence de lien direct, qu’on le veuille ou non, va rendre la guerre 14-18 de plus en plus difficile à appréhender pour les générations futures. J’ai beau expliquer à mon fils ce qu’est un monument aux morts, à quelques années près, cette période est aussi éloignée de lui que l’est la guerre de 1870 pour moi, ou que la Révolution de 1848 pour mon père. Certes, les événements ne sont pas les mêmes. Mais sont-ils moins importants parce qu’ils n’ont pas fait 1,4 millions de morts (estimation des pertes françaises de la première guerre mondiale) ? Il ne s’agit pas d’un manque de respect pour le sacrifice qu’a pu faire toute une génération de jeunes hommes que de dire que notre mémoire collective n’est pas juste faite par le poids des morts.
                                                    La symbolique pèse également. C’est peu dire que cette guerre a été « exploitée ». Depuis son origine d’ailleurs, puisqu’il s’agissait avant tout de la revanche de 1870, préparée depuis 1880, pour « reprendre » l’Alsace et la Lorraine. Le « mythe » de ces populations sous le joug de l’empire allemand a fait long feu et l’historiographie récente nuance largement cette image : en presque un demi-siècle, on s’est accommodé, sans qu’il s’agisse de trahison ; ce qui semble d’ailleurs plus « logique ».
                                                    Enfin, la victoire militaire a également permis aux vainqueurs d’en faire une victoire politique, voire idéologique. En proie à une instabilité de régime chronique depuis la Révolution, la France venait enfin de trouver le modèle lui permettant de surmonter des crises telles qu’une guerre de quatre ans, la IIIe République. L’édification des monuments aux morts, dans les années 20, rappelle évidemment à la mémoire le sacrifice consenti, mais il grave aussi le régime républicain dans le marbre de chaque commune.
                                                    Le « devoir » de mémoire est dès lors beaucoup plus relatif.
                                                    Si la question de la disparition des commémorations du 11 novembre reste pour l’heure marginale et provocatrice, elle n’en est pas moins posée aujourd’hui. Elle est révélatrice de nos sociétés modernes, pour lesquelles les guerres sont actuellement inutiles. A l’opposé, la première guerre mondiale, une guerre de nations, nous apparait aussi absurde que les campagnes napoléoniennes.


                                                    • Internaute Internaute 12 novembre 2010 09:26

                                                      Un peu trop de gens parlent des « guerres Napoléoniennes » comme de celles de Charlemagne allant en guerre à chaque printemps pour se divertir. Le plus triste est que ce sont en général des gens dits de gauche qui tiennent ce discours. Napoléon a fait face à 6 coalitions qui voulaient faire tomber le regime républicain. Sans ses victoires, la république était cuite. Les guerres napoléoliennes sont avant tout des guerres de défense. Cet illustre français a apporté la démocratie à l’Europe entière, on pourrait peut-être le souligner.

                                                      Les mondialistes français le détestent mais les européens l’aiment bien. Cette semaine, un fait important a eu lieu en Europe qui a été tu par les médias. Il s’agit de l’habituelle reconstitution de la bataille des nations à Leiptzig. C’est vrai qu’il n’y avait pas beaucoup de sénégalais à la bataille des Nations ce qui explique le manque d’intérêt des journalistes.

                                                      http://fr.rian.ru/photolents/20101110/187819146_2.html

                                                      Quand au 11 novembre vous soulevez deux volets intéressants. Le premier est celui de la commémoration de la victoire. C’est un moment solennel où la nation remercie ses soldats. Il est bien évident que c’est d’actualité pendant les 20 ans qui suivent la victoire puis que ces commémorations doivent etres supprimées par la suite.

                                                      Le deuxième est celui du devoir de mémoire. Effectivement il mérite la plus haute attention pour que cela ne se reproduise pas. Malheureusement vous en restez aux attitudes des sous-officiers sur le terrain comme s’ils tiraient les ficelles de cette grand guerre. Le devoir de mémoire, de la nôtre, est de se souvenir que la maffia du pouvoir juif à cette époque a tout fait pour que cette guerre ait lieu. Ils l’ont préparée des années à l’avance et se sont mis en posture d’en tirer profit. 75% des nouveaux milliardaires américains pendant cette guerre étaient juifs. Ils ont modifié le régime de commerce du cuivre aux USA pour en prendre le contrôle. Le fameux Guggenheim contrôlait toutes les exportations américaines de cuivre. Lorsque vous allez dans une fondation Guggenheim admirer des tableaux, souvenez-vous que chaque fois qu’une classe d’âge allait se faire massacrer sur le champ de bataille (200.000 morts en une semaine à la bataille d’Arras), Guggenheim se frottait les mains en espérant qu’il y ait longtemps assez de jeunes français pour se faire massacrer. Le Cash & Carry mis en place à cette époque a vidé l’Europe de son or, la France et l’Allemagne allant acheter ce qui leur manquait, payé cash aux USA. Avant la guerre, les journaux juifs en langues française exhortaient la haine des « sales boches » et le même journal en langue allemande exhortait la haine du français.

                                                      Ces manipulation doivent être dénoncées et c’est cela le devoir de mémoire. Aujourd’hui nous voyons les mêmes causes qui vont produire les mêmes effets. Les médias et les « philosophes » poussent à une guerre civile en Europe en favorisant un métissage obliagatoire et en retirant leurs droits aux européens. La propagande est tellement évidente qu’elle en devient vulgaire mais trop de gens se laissent infecter sans réagir. Certains vont s’enrichir sur ce qui va se passer comme les comploteurs de 1914.

                                                      A la fin de la guerre, le Traité de Versailles a signifié une défaite humiliante et une véritable punition pour l’Allemagne. Le banquier juif américain Warburg représentait les USA. Le banquier juif américain Warburg, frère du précédent, représentait les « intérêts » de l’Allemagne. Il en allait ainsi de tous les pays. Dans la presse, la conférence de Versailles s’appelait la conférence Kacher. Ils ont écrasé l’Allemagne avec des dommages de guerre dépassant toute limite, tout en lui enlevant les deux régions créatrices de richesse, la Rhur au sud et la Silésie au nord. Les conséquences ne se sont pas faites attendre. La famine et la misère ont dévasté le pays. C’est à cette époque qu’en République de Weimar le mark a dévalué tellement qu’il en fallait une brouette pour acheter un pain.

                                                      Hitler qui a été gazé dans les tranchées en 1914 n’a eu aucune difficulté a avoir une majorité d’allemands qui ont voté pour lui. C’est de cette époque que vient la rigueur budgétaire allemande encore au centre des discussions dans le G20 actuel.

                                                      En Pologne, le Traité de Versailles instaure un droit spécial pour les juifs. Ceux-ci ne sont plus sous la tutelle des tribunaux normaux polonais mais ont le droit de faire appel à un tribunal international juif. Ainsi, ils bénéficient d’avantages indéniables par rapport à la population polonaise. Cela nous rappelle la loi Gayssot-Lellouche et la récente demande de création de tribunaux rabbiniques en France.

                                                      Ces événements sont décrits en détail dans le livre d’Henry Ford (celui des autos) "Le juif International" écrit en 1932. Les séquelles de la guerre de 14 ont déclenché celle de 39.

                                                      Voilà le vrai devoir de mémoire qu’il vaut la peine d’être perpétué afin que les populations puissent éviter les dangers qui les guettent. Les simagrées de Sarkozy devant le courage d’un quarteron d’étudiant n’ont aucun intérêt car elles n’apportent aucune leçon utile aux générations futures.


                                                    • Croa Croa 12 novembre 2010 12:16

                                                      « Les guerres napoléoliennes sont avant tout des guerres de défense.  »

                                                      Pousser une défense jusqu’à Moscou colle assez mal avec l’image de grand stratège plus généralement accordé au corse !


                                                    • Never Give Up Never Give Up 12 novembre 2010 14:08

                                                      @ Internaute

                                                      Wow quel scoop,
                                                      vous nous expliquez que cette guerre a profité aux vendeurs de canons et autres rapaces...
                                                      pour rappel c’est le lot de toutes les guerres

                                                      Par contre prière de ne pas souiller la mémoire de cette generation avec votre propagande nazillone.


                                                    • JL JL 12 novembre 2010 08:02

                                                      Le 11 novembre, c’est non seulement l’armistice mais c’est surtout l’occasion de rappeler la défaite de « ces ânes qui commandaient des lions ».


                                                      • Croa Croa 12 novembre 2010 12:23

                                                        Il ne faut pas sousestimer les libéraux ! La manipulation commence à Vercingétorix, voire avant !

                                                        Autrement dit ça dépend de quelle mémoire il s’agit.


                                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 12 novembre 2010 10:17

                                                        Quand ils veulent les Français apprennent vite ! Ils sont doués comme vous mons cher Lyonnais ! Vous reprenez ainsi la définition que j’avais des milliers de fois martelée dans de nombreux forums à savoir que l’expression « guerre mondiale » doit être abandonnée au profit de « guerre européenne », merci romainblachier de le rappeler !

                                                        Ceux qui s’aventurent sur les forums exhotiques, notamment de l’autre côté de la Rive peuvent vérifier que les « éminents historiens français », eux aussi réctifient leur lexique et adoptent le mien !

                                                        « En effet la semaine passée à Constantine, Benjamin STORA répondant au journaliste dit ceci : « L’Algérie était au cœur de l’empire colonial français, pour les Français, c’est encore une blessure narcissique pour son nationalisme universel, pour cela, il faudrait déconstruire l’imaginaire. » » 


                                                        Il faut relever l’expression clé dans cette phrase : «  »Nationalisme universel«  » ce que moi j’avais toujours dénoncé comme l’hyper-nationalisme français qui veut bouffer le monde !


                                                        Monsieur Benjamin STORA a forgé son expression bâtarde « nationalisme universel » qui ne veut rien dire, il aurait pu casser son orgueil et dire la vérité historique de la façon la plus simple : L’idéologie de l’envoûtement et faux humanisme de la France, a réussi pendant des siècles à endormir les autres continents et à imposer sa Francopholie ! Voila pourquoi LE PEN et son Front National était toujours considéré comme une politique étroite qui ne permet pas l’expansion et l’influence de la France à travers le monde !


                                                        Lyon, cette ville sorcière avec l’ancienne Prague et l’ancienne Londres est ...assez belle !

                                                        PS:Lire aussi le commentaire à l’article en Tribune libre :

                                                        «  Même le 11 novembre, pas d’armistice pour le cynisme de Sarkozy » Par
                                                        par Christian

                                                        -----------------------

                                                        «  »Pour autant, notre bon Président n’en est pas resté là. Aujourd’hui, 11 novembre, célébrant l’armistice de 1918, il a, selon moi, enfoncé le clou, en ayant intentionnellement choisi d’honorer la mémoire des Lycéens manifestant le 11 novembre 1940, aux nez et à la barbe des Nazis, qui avaient interdit tout rassemblement.«  »

                                                        Pour la pertinence de cette phrase, je n’ai rien à ajouter mais l’explication qui suit n’a vraiment rien à voir !

                                                        C’est vrai que Sarkozy, sans peut-être le vouloir, est en train de réformer maladroitement même les pratiques de la culture politique mises en place depuis un demi-siècle !

                                                        En effet il démontre par son geste que celle qui est appelée (pour des raisons que je n’ai pas à rappeler ici) la « grande muette » était tout simplement LA GRANDE ABSENTE devant le défilé des troupes allemandes sur les sentiers de l’Elysée.

                                                        Qui peut donc me contredire, les Français voudraient bien célébrer aujourd’hui une bataille qu’aurait livrée leur armée face à l’occupant allemant... L’Intifadha de quelques étudiants reste malheureusement le seul évènement majeur de cette funeste année !

                                                        Sarkozy valorise ainsi à sa façon LA GRANDE DEBACLE DES ANNEES QUARANTE. J’ajoute pour la circonstance que les courageux soldats de la république étaient déja massivement massés en Afrique du Nord et se préparaient laborieusement à mettre en branle la MACHINE TERRORISTE !

                                                        Oui, L’IGEOLOGIE NAZIE du gouvernement français d’alors avait fait des habitants Nord Africains des apatrides, sans papiers...1945...1954...1945...1954...1945...1954...1945...1954

                                                        Pleure ö Marianne la colère de Dieu !

                                                        Mohammed MADJOUR.



                                                          • morice morice 12 novembre 2010 12:22

                                                            absolument pas : des gamins de moins de 20 sont morts pour vous : vous leur devez VOTRE liberté, du haut de vos 34 années de connerie.


                                                            • isa93 isa93 12 novembre 2010 12:29

                                                              Encore un qui a trouvé un prétexte pour faire travailler les gens davantage !



                                                                • Never Give Up Never Give Up 12 novembre 2010 14:14

                                                                  Hors de question
                                                                  Il nous faut des 11 novembres, encore et encore... Par devoir de mémoire mais aussi pour montrer aux « va-t-en-guerre » de tout poil ce qu’est un conflit...
                                                                  Donc il nous faut encore plus de reportages historiques sur cette période et surtout avec des images et témoignages les plus crus possibles.


                                                                  • LE CHAT LE CHAT 12 novembre 2010 14:19

                                                                    Nicolas Sarkozy veut bien supprimer le 1er avril parce qu’on ne fait pas de poisson d’avril à Nicolas Sarkozy ! smiley


                                                                    • Chris du Fier Chris du Fier 13 novembre 2010 18:51

                                                                      Il est malade ce RomainBlanchier !..

                                                                      Pour une fois qu’ on gagne une guerre depuis près de 300 ans, il voudrait nous faire sauter la commémoration de cette victoire.

                                                                      Nul, ce mec.

                                                                      Je ne sais qui a dit que l’ oubli de notre histoire est un deuxième linceul placé sur nos morts et nos martyrs.

                                                                       

                                                                       

                                                                       


                                                                      • snegurachka255 snegurachka255 14 novembre 2010 00:54

                                                                        Il ne s’agit en aucun cas, le 11 novembre, de célébrer une quelconque victoire martiale ! D’abord, parce que cette « victoire » a fortement encouragé l’éclatement de la Seconde Guerre mondiale en attisant de part et d’autre du Rhin la haine et la rancune.
                                                                        Ensuite, parce qu’une guerre n’a pas de vainqueurs, seulement un tas de cadavres empilés dans des charniers. La guerre est un crime contre l’humanité, fratricide et déraisonné. Pas de vainqueurs, mais des millions de vaincus.

                                                                        En commémorant le 11 novembre, il s’agit de se remémorer cette folie collective que fut le conflit, pour que cela ne recommence plus jamais. Après tout, quelle est la nationalité du soldat inconnu ? Peu importe.

                                                                        Il faut prolonger ce devoir de mémoire, qui soude aujourd’hui les Européens qui se combattaient autrefois. Le 9 mai mérite en effet une célébration de même ampleur, marquant l’ouverture des temps nouveaux.


                                                                        • Chris du Fier Chris du Fier 14 novembre 2010 08:22

                                                                          MY ASS !!! 

                                                                          MORT AUX ENNEMIS DE LA FRANCE.

                                                                          Le boche reste le boche et irrécupérable, le rosbif reste le rosbif perfide et félon, le rebeu reste le rebeu malpoli, vilain, puant et traitre, et le bonobo (mon préféré) reste le bonobo..con mais avec le rythme dans le sang.. hé bro ? ;


                                                                          • srobyl srobyl 14 novembre 2010 16:16

                                                                            Guerre civile européenne ??? Il faut sortir les guillemets de compétition, là...A moins qu’on entende par là guerre faite avec des civils mobilisés, devenus, par force pour la plupart, militaires. Ce qui est assez loin de la définition de guerre civile. Les civils, à cette époque, presque tous mal informés par les images de propagande de la réalité des combats , n’étaient pas trop concernés...Hormis les marchands de canons, s’entend. Il est vrai que parmi eux, des âmes généreuses ont par la suite entamé leurs profits en se fendant d’un joli monuments aux morts !


                                                                            • Imrahilandilas Imrahilandilas 14 novembre 2010 19:40

                                                                              @ auteur : Fédéraliste tout comme vous, je ne vois pourtant pas dans le 11 novembre la célébration d’une victoire sur un voisin, mais la fin d’une guerre meurtrière qu’il serait bon de ne pas oublier.


                                                                              • slipenfer 14 novembre 2010 19:56

                                                                                le 11/09
                                                                                la planète se déplace dans un vortex et la galaxie aussi
                                                                                alors bonjours
                                                                                retrouve moi le smiley

                                                                                je veux une équation merci..........


                                                                                • Dolores 15 novembre 2010 16:04

                                                                                   
                                                                                  @ l’auteur,
                                                                                  Cet article est une honte pour vous et un affront à ceux qui ont contribué a construire la France en versant leur sang pour que vous soyez un hommes libre, que ce soit en 14/18 ou en 39/45.

                                                                                  Soit vous n’êtes pas Français, soit vos arrières grands-parents étaient trop âgés pour aller sur le champ de bataille, soit vous ne connaissez pas l’histoire de votre famille pour oser écrire ce que vous écrivez .

                                                                                  Mes grands-pères avaient respectivement 35 et 32 ans quand ont les a expédiés sur les champs de bataille.
                                                                                  Tous les 2 ont été blessés au Chemin des Dames.
                                                                                  Un de mes grands-oncles, âgé de 20 ans, a été porté disparu à Verdun, l’autre, âgé de 22 ans, est mort de ses blessures a la bataille de la Somme. Une famille restée sans descendance.
                                                                                  J’estime que ces jeunes dont les vies ont été sacrifiées méritent qu’on continue à les honorer le 11 Novembre.

                                                                                  L’Europe est un continent, pas une nation. Encore moins en14/18 qu’aujourd’hui.
                                                                                  Cette Europe que vous désirez est une hérésie.

                                                                                  Alors, pardonnez moi de vous le dire crument, non seulement vous ne connaissez pas l’histoire mais vous la détournez de façon tout à fait indigne et stupide en parlant de guerre civile.

                                                                                  Si vous pensez que les 2 guerres mondiales étaient des guerres civiles, cela revient à dire qu’Hitler aurait été notre chef naturel, élu par nous,contre lequel nous nous serions rebellés et qu’il a envoyé son armée pour nous mettre au pas et faire cesser une simple révolte.

                                                                                  Réfléchissez avant d’écrire tant d’insanités.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès