• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Italie, Allemagne : les braises de la crise de la zone euro se (...)

Italie, Allemagne : les braises de la crise de la zone euro se rallument

Déjà, la crise de la Grèce avait menacé la zone euro d’explosionEn l’absence de dirigeants prêts à franchir le Rubicon, des mesures exceptionnelles et une conjoncture plus arrangeante avaient permis de faire baisser la pression. Mais là, ce sont deux pays fondateurs où les braises se rallument, entre le nouveau gouvernement Italien et la réaction allemande aux propositions de Macron.

 

Ce château de cartes qui finira par s’effondrer
 
Bien sûr, la première faille est la nouvelle équipe au pouvoir à Rome. Encore une fois, un peuple européen a sanctionné les euro-oligo-libéraux qui étaient au pouvoir.Matteo Renzi, le Macron Italien, a été laminé, et une coalition a priori improbable entre les équivalents du FN et de la France Insoumise s’est constituée. Le programme est totalement en contradictions avec les traités européens, avec un plan de relance important, une politique migratoire très ferme et la demande faite à la BCE qu’elle efface 250 milliards de dettes du pays. Bien sûr, les journaux comme le Monde sont horrifiés par ce programme, qui est pourtant très proche du programme mis en place au Japon par Shinzo Abe.
 
Aussi contradictoire soit-il avec les traités européens, ce programme a démontré sa pertinence au Japon, qui se désendette à marche forcée avec l’appui de sa banque centrale, et a relancé son économie en sortant de la déflation. Et surtout, le cas Italien montre à nouveau que le corset des traités européens n’a pour autre objectif que mettre sous camisole les démocraties membres et empêcher les peuples et ceux qui les gouvernent de mener les politiques qu’ils souhaitent. Si l’Italie veut aller dans ce sens, rien ne devrait l’en empêcher. Après, toute la question sera de savoir si le M5S et la Lega seront les Tsipras de l’Italie ou s’ils oseront se saisir à nouveau du pouvoir que l’UE leur refuse.
 
Le cas Italien est plus complexe que le cas Grec car les sommes en jeu ne sont pas les mêmes. La dette publique italienne est la première en valeur de la zone euro et tout mouvement des marchés pourrait précipiter une crise qui imposera un choix, dans un sens ou dans l’autre. Jacques Sapir montre dans un papier passionnant que la situation en Italie est propice à un renversement de l’UE, avec les économistes anti-euro entrés au Sénat et la matrice très souverainiste de la majorité qui se dessine. La remontée des taux Italiens ne prête pas à conséquence pour le moment, mais le programme du gouvernement est une véritable bombe à retardement pour l’Union Européenne.
 
Qui plus est, les Allemands ne sont pas vraiment dans un mode compréhensif. Le discours extravagant de Macron à Aix-La-Chapelle n’a pas seulement fait un flop, mais il a provoqué un vif rejet, trop souvent ignoré par nos média. Car après Angela Merkel, 154 économistes Allemands ont pris la peine de signer une tribune dans la FAZ (le Monde local) pour dénoncer les idées du président Français. L’Allemagne refuse tout partage de responsabilité, qu’elle prend, à raison, pour le risque de devoir payer pour Rome, Madrid, voir Paris demainrefusant de « récompenser la mauvaise conduite (ou) la mutualisation des dettes  », et préconisant une sortie de l’euro pour les mauvais élèves.
 
 
Bref, dans cette deuxième quinzaine de mai 2018, les prémices d’une possible crise finale de la zone euro se sont mises en place. Car Berlin refusera de payer plus pour sauver une monnaie unique qu’elle n’aime pas (une partie des 154 étaient contre sa mise en place). Pendant ce temps, la France de Macron continue à se bercer d’illusions. Normal quand on est totalement coupé de la réalité…

Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 mai 09:33

    Que va faire Macron lorsqu’il se rendra compte que son Union fédérale, personne n’en veut ?

    à suivre...


    • Jeekes Jeekes 29 mai 16:51

      @Olivier Perriet
       
      Il va aller pleurnicher dans les jupes à mémé ?
       


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 mai 19:30

      @Olivier Perriet

      Et vous, mon pauvre Perriet, qu’allez -vous faire ? Quelle grooosse malheur ! Ferez-vous une jaunisse ?? Ou prendrez-vous le temps de vous informer sur les monnaies et sur l’euro ?

    • kirios 30 mai 11:25

      @Olivier Perriet
      Macron est un exécutant et son rôle c’est d’exécuter !


    • Trelawney Trelawney 29 mai 10:43

      En 1966, De Gaulle disait : « la politique de la France ne se fait pas à la corbeille ». Depuis la politique des états de l’UE se fait à la BCE. On l’a tous vu pour la Grèce.

      Aujourd’hui le processus a encore changé (évolué dirait certains).
      Aujourd’hui nous avons l’Italie qui va se doter d’un gouvernement euro-septique, nous avons un président italien qui fait tout pour retarder l’échéance. Nous avons un président français qui l’aide dans cette démarche. Et (oh surprise) nous avons un gouvernement allemand qui fait tout pour que l’Italie quitte cette UE et cet euro et qu’elle emporte avec elle tous les pays du Club Med, France comprise.
      Deux possibilités :
      L’Italie se retrouve un gouvernement pro européen et on retarde l’échéance jusqu’à la fois prochaine avec l’Espagne, le Portugal, la France, etc.
      Soit la France, l’Espagne, l’Italie, la Grece, le Portugal, Maltes, Chypre, la Croatie, Slovénie, Bulgarie, Roumanie vont se retrouver avec une monnaie autre que l’euro et dans une union dont la politique ne se décidera plus à Bruxelles. Mais dans ce cas, c’est parce que l’Allemagne l’aura décidé

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 mai 11:04

        @Trelawney
        Mais dans ce cas, c’est parce que l’Allemagne l’aura décidé

        C’est l’hypothèse la plus probable :
        l’Allemagne finira par décider unilatéralement quelque chose.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 mai 19:54

        @Trelawney

        La sortie de l’euro ne signifie pas la fin de l’ UE. Mais vous vous trompez, si vous croyez que les Allemands n’ont pas de soucis avec l’ euro... Certes, il a boosté massivement leurs exportations, mais ce qui préoccupe les Allemands, (et pas seulement Merkel), c’est la valeur du mark.
        C’est une obsession nationale depuis la crise des années 20.

        Et l’euro menace la valeur du mark. D’où une crise majeure avec la BCE et sa planche à billets. Le fonctionnement de la BCE est aux antipodes de la gestion de la monnaie par la Bundesbank.

        L’autre problème, c’est qu’ils ne veulent pas payer les dettes des pays du Club Med de la zone euro.« Pas d’euro bonds tant que je vivrai » a dit Merkel !

        Le 3e, ce sont les masses énormes de créances douteuses en euros qui vont se réfugier dans les banques allemandes. Toutes ces raisons expliquent que les dirigeants allemands préparent de longue date la sortie de l’euro ...

        "(...) un gonflement continuel des créances de la Bundesbank sur les banques centrales de ces États. Ce qui a pour effet à la fois de créer des tendances inflationnistes en Allemagne et de dégrader rapidement la solidité de la banque centrale allemande. En 2011, 550 milliards d’euros de créances douteuses sont ainsi venues plomber la Bundesbank dont le bilan a triplé. (...)

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mai 07:29

        @Blek
        Mais c’est très bien ! L’ UPR est la seule à proposer un programme complet après la sortie de l’ UE et de l’euro !! Vous en connaissez d’autres ?


      • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 30 mai 17:29

        @Fifi Brind_acier
        Et ce n’est pas JLM qui aurait un programme pour l’après UE !
        Il confirme :
        « Il faut sortir de ces traités absurdes le plus vite possible si on veut sauver le projet européen. »
        le 28 mai 2018 à 16:05


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mai 18:45

        @jesuisdesordonne

        Vous vous êtes fait avoir ! Quand Mélenchon dit « sortir de ces Traités », cela signifie « ne pas les appliquer », les violer.


        Sinon, il y aurait écrit en toutes lettres dans le programme de la FI :
        « Sortie de l’ UE et de l’euro par l’article 50 ».
        Comme dans le programme de l’ UPR.

      • CRICRI59 CRICRI59 30 mai 19:18

        @Fifi Brind_acier
        Bonjour Mélanchon la écrit dans le programme des Insoumis « plan B »


      • glenco01 30 mai 19:38

        @CRICRI59

        Mélenchon ne veut pas sortir de l’UE (analyse de programme).

      • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 30 mai 23:40

         @Fifi Brind_acier
        Non non, Fifi, je ne me suis pas fait avoir.
        Il est tout à fait clair pour moi que JLM ne veut pas sortir de l’UE.
        Pourquoi ?
        Car son intimité idéologique, spirituelle, son déterminisme, son éducation, sont apparemment (comme celle de son maître Mitterrand éduqué par des curés qui a combattu les communistes à 20 ans mais qui pouvait user d’une dialectique extraordinaire en démontrant une parfaite connaissance de tous les concepts de gauche, puis agir à l’inverse conformément à ses croyances respectueuses d’une autorité supérieure) sous une emprise idéologique, qui a quelque chose d’irrépressiblement religieux, de respectueux, basée sur un concept de civilisation avec un pouvoir qui descendrait de tout en en haut de la pyramide. Une organisation où Dieu ou l’élite doivent faire les bons choix et le prolétariat s’y soumettre.
        Il s’agit ni plus ni moins du concept sémite qui a présidé à la rédaction des premiers livres de l’ancien testament. Ce concept est issu d’une défaite militaire et de l’exode qui s’en est suivi.
        Pour ne plus subir de défaite et gagner la guerre il faut (c’est biblique) une autorité unique et y préparer la population à obéir à un dieu unique, bref établir un monothéisme qui a déterminé les guerres et présidé à l’avènement des empires, romain, saint empire germanique, ottoman, de Napoléon, des Reich, coloniaux, du bolchévisme etc..
        Sauf que la deuxième guerre mondiale, ou les décolonisations, ont démontré l’efficacité de petits groupes de combattants autonomes avec des responsabilités déconcentrées.
        Sauf que dans certains corps d’armée, notamment dans l’aviation ou sur les porte-avions, l’intelligence et la responsabilité autonome individuelles ont prouvé leur supériorité sur l’obéissance.
        Sauf que les nouvelles technologies permettent de fédérer des intelligences individuelles qui démontrent leur supériorité sur l’uniforme et médiocre obéissance au chef unique.
        Sauf qu’on peut aussi baser une vie sociale sur une fédération de parcelles d’autorités et que cela s’est pratiqué depuis des temps immémoriaux.
        Sauf que dans le concept de démocratie, le pouvoir est à la base et l’exécutant est en haut de l’organigramme.
        La démocratie est donc, ne serait-ce que par sa part déterminée par la génétique, fondée sur une diversité et une solidarité nécessaire à la survie communautaire temporairement harmonieuse...
        C’est bien la diversité que JLM combat en prônant une harmonisation sociale pour une Europe commune. Cette harmonisation autoritaire relève d’une tradition monothéisme plurimillénaire, tradition qui explique combien l’idée de corporatisme avec un cerveau complexe, supérieur, qui commanderait le corps a imprégné les esprits et généré divers pouvoirs politiques génocidaires. Il parle de l’étoffe d’un chef d’Etat, me semble-t-il, dans sa dernière vidéo et pas d’un président porte-parole du peuple.
        Une relecture du fonctionnement des écosystèmes nous enseigne l’inverse. C’est le très grand nombre d’êtres vivants simples et petits qui à force de tentatives et d’échecs le plus souvent, permettent à certains individus de plus en plus complexes, de moins en moins nombreux, de plus en plus grands d’apparaître et de s’insérer dans une biosphère toujours instable. En ce sens c’est la base et le très grand nombre qui détermine un jour ou l’autre la vie des plus complexes et des moins nombreux qui sont aussi les plus fragiles, fussent-ils les plus gras.
        Dans la nature les ravageurs qui détruisent le milieu dont ils se nourrissent passent par des phases de survie à l’état endémique. Des espèces très évoluées inféodées à un mode de vie unique s’éteignent.
        Si l’humanité disparaissait pour cause de pensée unique les autres espèces ne s’en trouveraient que mieux mais depuis pas mal de temps la décadence des civilisations humaines autoritaires élaborées cède la place à des collectivités différentes avec des organisations renouvelées, souvent autonomes, avec leurs propres niveaux de solidarités, bref le contraire de l’UE...


      • zygzornifle zygzornifle 29 mai 10:51

        Tata Merkel veille au grain, elle va remettre tous ces révolutionnaire en herbe au pas de l’oie .....


        • Trelawney Trelawney 29 mai 12:38

          @zygzornifle
          Tata Merkel va dégager fissa de l’UE, tous les pays du sud, France comprise et va faire sa loi en Europe du Nord et de l’Est. Une fois le RU dégagé on va voir qui c’est le chef


        • Alren Alren 29 mai 15:17
          @Trelawney

          Vouais ... Sauf que la France et l’Italie sont de gros importateurs de produits allemands ne serait-ce que des automobiles.
          Si ces pays ont une monnaie décrochée de celle de l’Allemagne, ses produits seront trop chers et ne se vendront plus.

          Or l’industrie allemande ne sait pas produire des produits hyper-techniques, des produits qui ne puissent être facilement concurrencés par des produits chinois à qui l’Occident a vendu les secrets de fabrication : il faut s’attendre à un déferlement prochain de voitures chinoises et peut-être indiennes beaucoup moins chères et de qualité égale à celles que produit l’Allemagne, lesquelles bénéficient d’un certain snobisme plus que d’une réelle supériorité technique.

          Sans la France, il n’y aurait pas de fusées Ariane, d’avions Airbus, d’hélicoptères Tigre ou Caracal, etc.

          Je me demande comment se passerait un partage des tâches de ces produits de haute technologie avec des monnaies distinctes ...

        • Trelawney Trelawney 29 mai 15:36

          @Alren
          Vouais ... Sauf que la France et l’Italie sont de gros importateurs de produits allemands ne serait-ce que des automobiles.
          Le marché allemand est européen du nord et chinois, asiatique, russe et pays du moyen orient. Dans ce contexte, il faut que l’Allemagne ait une monnaie forte pour lui éviter d’avoir une balance commerciale déficitaire. Tout ce qui peut affaiblir cet euro est perçu pour l’Allemagne comme un grave danger


          PS : Mercedes comme BMW ou Audi ne vendent en France que 2% de leur production.

          des produits chinois à qui l’Occident a vendu les secrets de fabrication. lorsque le marche de la voiture électrique va se développer, à votre avis qui va copier l’autre ? Arrêtez de nous voir plus beau qu’on ne l’est

        • Areole 30 mai 12:12

          @zygzornifle
          Pas de lois...Pour des révolutionnaires c’est logique.


        • zygzornifle zygzornifle 29 mai 18:21
          les braises de la crise de la zone euro se rallument...

          ça tombe tatie Merkel a envie de pisser ....

          • Attilax Attilax 29 mai 19:40

            Avec la trahison du peuple italien qui vient d’avoir lieu, vous pouvez être sûr que les prochaines élections seront un plébiscite pour 5 étoiles et la Ligue. La question est : jusqu’où sont-ils prêts à aller ? Si comme les grecs ils veulent rester dans l’UE, ils l’auront dans le shboubz. Les grecs se sont endettés pour 100 ans pour pouvoir rester...S’ils sont prêts à se barrer et à manger 4-5 ans de merde économique, ils retrouveront leur liberté d’action. Quand à nous, je ne sais pas ce qu’on attend. Le déluge, sans doute.


            • lloreen 30 mai 18:31

              @Attilax

              « Quand à nous, je ne sais pas ce qu’on attend. Le déluge, sans doute. ».

              La France a un conseil national de transition depuis le 18 juin 2015. Donc, qui vivra verra. Ce conseil national de transition a un site

              Une radio

              Un programme

              Et une cour suprême de justice.



              • malitourne malitourne 29 mai 20:05

                @Fifi Brind_acier
                On voit qui porte la culotte dans le couple franco-allemand...



                • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 29 mai 22:12

                  J’ai juste envie de faire un comparatif du prix de l’essence entre la France et l’Allemagne :


                  Et après on s’étonne que nous ne sommes plus compétitif...

                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 mai 22:23

                    @Michael Gulaputih

                    Nous sommes l’avant garde du suicide ! Haut les coeurs !


                  • lloreen 30 mai 00:03
                    L’Allemagne n’a aucune existence légale dans la mesure où la réunification n’a pas eu lieu juridiquement. Toute la mascarade a consisté à faire des tours de passe-passe en violant les plus élémentaires règles de droit.
                    Tout comme monsieur Macron, l’associé-gérant des Rothschild est un imposteur dans la mesure où après le coup d’état du 5 décembre 2016, la France n’ayant plus de constitution (conformément à l’article 16 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789) il n’était pas possible d’organiser des élections, tous les politiciens allemands sont illégitimes depuis 1990 .

                    En effet, le 17 juillet 1990 l’article 23 réglementant le champ d’application territorial de l’entité d’occupation « république fédérale en Allemagne » du 23 mai 1949 a été supprimé sans être remplacé. Le lendemain du 18 juillet 1990 à 0.01h, cette entité « république fédérale en Allemagne » de même que sa loi fondamentale ainsi que tous ses commandements militaires, par exemple tous les états fédéraux de cette entité d’occupation « république fédérale en Allemagne », s’est éteinte de droit sans être remplacée.
                    Cette suppression a été effective le 29 juillet 1990 (Journal officiel fédéral II p.885-890 ayant validité le 29 septembre 1990).

                    Ce qui signifie que tous ces individus n’ont plus pu travailler pour les forces d’occupation du fait de la disparition de l’entité d’occupation, dans la mesure où aucune loi n’est valable sans champ d’application.
                    Cette suppression de l’article 23 de la loi fondamentale a eu lieu durant la conférence de Paris.Il existe des documents sonores sur lesquels Genscher a expressément interdit à des journalistes présents, de faire la moindre allusion à la fin de ce champ d’application , tout simplement parce que ces individus étaient en train d’élaborer le fameux scénario de la « réunification de l’Allemagne ». Genscher et ses acolytes ont mis ce temps du 18 juillet au 3 octobre 1990 à profit pour mettre leur mascarade en place avec force allocutions, drapeaux, embrassades et liesse populaire et cette imposture a été révélée aux allemands, raison pour laquelle une assemblée constituante s’est mise en place le 1er novembre 2014 afin de porter cette imposture à la connaissance des allemands et de se doter d’une nouvelle constitution afin de pouvoir signer enfin le contrat de paix.

                    La plus grosse tromperie de la clique d’ Henoch Kohn (alias Helmut Kohl) , lequel a permis à madame Merkel de lui succéder, a consisté à créer l’agence financière fédérale allemande Sàrl le 29 août 1990 à Francfort, une corporation enregistrée auprès de la SEC américaine afin de pouvoir commercer avec tous les autres pays sous le contrôle de la City de Londres.


                    Quant au contrat entre la RFA et la RDA sur l’établissement de l’union allemande, il a été conclu le 31.8.1990...Les allemands ont donc été trompés une fois de plus en pensant que leur pays a été réunifié quarante ans après la guerre alors qu’en réalité, une clique d’escrocs a fait main basse sur le pays en y créant une entité économique qui s’est accaparé toutes les richesses des allemands de l’Est par l’intermédiaire d’agences fiduciaires afin de permettre à certains acteurs de ce montage financier de spolier le peuple allemand. 

                    UPIK® Datensatz - L
                    L Name Bundesrepublik Deutschland W Nicht eingetragene Bezeichnung oder Unternehmensteil Deutscher Bundestag L D-U-N-S® Nummer 341611478 L Geschäftssitz Platz der Republik 1 L Postleitzahl 11011 L Postalische Stadt Berlin
                    Land Germany W Länder-Code 276
                    Postfachnummer

                    Postfach Stadt
                    L Telefon Nummer 0302270 W Fax Nummer 03022736979 W Name Hauptverantwortlicher Frank-Walter Steinmeier W Tätigkeit (SIC) 9121

                    • Blé 30 mai 05:13

                      @lloreen

                      Vous résumez ce qu’est réellement le CAPITALISME. Sa seule idéologie, c’est la captation des richesses produites du plus grand nombre de travailleurs par une toute petite minorité qui détient les vrais pouvoirs, c’est à dire la monnaie et l’économie comme l’ont fait les ricains en leur temps.

                      Propagande, désinformation, mensonges ont permis de construire cette Union européenne en dehors des peuples. Cette union est d’abord l’union des capitaux, des multinationales et des paradis fiscaux .

                      Aucun pays de cette Union n’échappe à la corruption, combien coûte t-elle chaque année ?

                      Un exemple de ce cette propagande. Woerth est interrogé sur l’entrée de l’argent non justifié de la campagne électorale de son ami Sarkozy. Automatiquement, Mélenchon qui a déjà rendu des comptes en longueurs et en largeurs fait aussi la manchette des journaux pour « vérification ». Dans le même temps, on ne sait toujours pas d’où vient l’argent de la campagne électorale de Macron.


                    • Claude Simon Claude Simon 30 mai 11:37

                      @Blé
                      Espérons que la mort de l’Europe soit lente et dure pour les spéculateurs.


                    • lloreen 30 mai 15:54

                      @Blé

                      Tout est expliqué ici:l’origine du capitalisme est la fraude au nom légal.

                      Peu importe l’origine territoriale des individus, c’est par cette fraude au nom légal que ce système capitaliste (capitis diminutio maxima) fonctionne. Et les arnaques et escroqueries sont les mêmes partout:coup d’états, guerres, pénurie organisée, crimes, racket.
                      Ce système n’est rien d’autre que celui des corsaires et il se base sur le droit de l’amirauté (droit maritime)

                      C’est afin d’assujettir l’humanité à ce droit commercial (ou droit des affaires publiques /res publica) que ces ce nom légal a été inventé. La ruse consiste à faire croire aux êtres humains qu’ils sont ce nom légal ce qui est entièrement faux. Ce nom ne leur appartient même pas:il est la propriété de la City de Londres et c’est cette arnaque qui maintient le système, autrement dit cette construction juridique en place.
                      Lorsque cette arnaque au nom légal s’ébruitera, le système s’effondrera. Et comme pour toute fraude, ceux qui en sont les victimes pourront demander réparation...


                    • lloreen 30 mai 19:49

                      @Claude Simon

                      « la mort de l’Europe ».

                      Vous êtes bien dur avec ce continent ! Que vous a t-il donc fait ? Vous faites le jeu des criminels contre l’humanité qui ne demande et l’attend que ça. Le savez-vous, au moins ?
                       


                    • lloreen 30 mai 19:51

                      @lloreen
                      pardon : (...) ne demandent et n’attendent que ça.


                    • Claude Simon Claude Simon 30 mai 09:08

                      Pour équilibrer Target2, c’est simple :

                      Il suffit de bocoytter tout ce qui est allemand (berlines polluantes, infanti-pestices Bayer, etc).

                      • Piere CHALORY Piere CHALORY 30 mai 09:12

                        Bonjour,


                        Article éclairant qui ose dire ce que ne diront pas nos chronico-moutons à cervelle trouée, nos glorieux proférateurs de la Loi du Mougeon ; ceux qui savent, ceux qui Disent : les experts à C dans l’Air, les de la Housse, les Routes elles crient F, les Scarlettes Shah Bot ; bref, tous les cuistres attablés à la cantine mainstream qui frime avec ses jolis habits, et ses parfums à faire tourner la tête au crétin².

                        Si même l’Allemagne lâche cette construction ineptique et fasciste au sens premier ; le futur proche de l’imposture en marche risque d’être compliqué.

                        Le fossé, la fosse, le gouffre ; l’Aven monstrueux qui sépare aujourd’hui le réel de l’imaginaire journatoc qui illumine, ou plutôt illusionne les déficients avaleurs de Tv-dinners (télé-dîner) comme dit l’excellente chanson de ZZ Top, devient si profond et si large que bientôt la propagande ne suffira plus (du tout) à tromper le mougeon le plus ahuri.

                        La déconnexion se fera envers et contre tout ; cette europe imaginaire vantée par les Junkies Juncker implosera ; façon bulle de Mir...




                        • sweach 30 mai 11:14

                          *une coalition a priori improbable entre les équivalents du FN et de la France Insoumise s’est constituée*

                          L’incompatibilité FN et France Insoumise n’existe que dans la tête de ceux qui veulent l’imposer.

                          Le Nationalisme est un principe d’union avec ses semblables
                          Le Socialisme est un principe de juste partage des richesses avec les autres

                          Il faut être idiot pour croire que les deux idéologies sont incompatible. En France le FN a fait OPA sur le Nationalisme dans le but de lui donner une image fasciste, mais nul doute que cette idéologie saura trouver d’autres représentant.

                          *un plan de relance important, une politique migratoire très ferme et la demande faite à la BCE qu’elle efface 250 milliards de dettes du pays.*
                          C’est exactement ce qu’il faut faire, moi j’ajouterai la nationalisation des secteurs clef, comme l’énergie, le transport, la santé, etc ... 

                          Il ne faut pas oublier que l’Italie est aux mains d’une Mafia, que chez nous on appel Oligarchie, ils ne vont pas gentillement laisser leur territoire et leur pouvoir s’affaiblir sans broncher.

                          • Eric F Eric F 30 mai 17:47

                            @sweach

                            « L’incompatibilité FN et France Insoumise n’existe que dans la tête de ceux qui veulent l’imposer ».
                            Je doute que Madame Obono et Monsieur Gollnish par exemple, soient compatibles en quoique ce soit

                          • sweach 31 mai 09:37

                            @Eric F
                            Je vous parle d’idéologie et vous me répondez par des personnalités.


                            Après je pense que le FN dévoie le Nationalisme ou du moins il est incapable de détourner l’image Fasciste que nos médias veulent lui imposer.

                            Il est vrai qu’en France, ces deux mouvement politique ont prit une posture d’incompatibilité, hors dans les fait ils peuvent tout à fait trouver des points d’accord, surtout pour lutter contre le capitalisme qui détruit à la fois les nations et les peuples.

                            Si ces deux mouvement veulent rester sur un registre d’opposition et contestataire, ils n’accéderont jamais au pouvoir. S’allier à un ennemie, c’est la seul stratégie pour gagner contre un ennemie encore plus puissant.

                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 30 mai 11:45

                            @Laurent Herblay 


                            Le Chapiteau de Bruxelles s’affaissera mais pas seulement à cause de l’Euro...

                            Je reviens encore une fois sur mes anciens écrits que tout le monde peut consulter. 

                            «  »C’est le fondement même de cette fausse « Union » calquée bêtement par les dirigeants européens, dés la fin de la IIe guerre occidentale, sur celle des Visages Pales Américains qui occupent les Terres indiennes ! «  »

                            - Il n y avait pas de différence d’idéologie entre l’empire de Napoléon et le Troisième Reich d’Hitler, mais voilà, la guerre n’avait pas réussi à agglutiner les petits pays d’Europe pour en faire un Empire... 

                            - Il y a une différence fondamentale entre la Colonie des Visages Pales en Terre indienne qui avait pris naissance sur le génocide des populations locales et s’est stabilisée suite à la « guerre de l’Union », avec la mosaïques des pays européens de tous temps libres et souverains... 

                            - Les Utopistes-affairistes ont inventé un cirque à leur convenance. Aucun nom cependant ne lui convient : Ni Communauté, ni Union, ni coalition, ni Empire car les peuples refusent de perdre leur âme et fondre dans les abysses du néant !

                            - Il était éminemment ridule d’inventer une « monnaie unique » quand l’Unité des peuples et des nations était totalement impossible à concrétiser ! Une monnaie nationale fait partie de « l’identité nationale » et les identités nationales européennes ne peuvent pas fondre dans le creuset unique du cirque de Bruxelles et faire jaillir par miracle une identité unique ! 

                            - Il s’ensuit alors, comme je l’avais précisé dans les années passées qu’il ne suffit pas de torturer le « E » de l’Europe sous la contrainte d’une double ceinture (à l’image du Dollar américain) pour en faire une monnaie efficace et capable de résister durablement aux devises nationales !

                            Le cirque de Bruxelles n’amuse plus personne ni en Europe ni dans le Monde, en rester là cela risque d’ennuyer les peuples trahis et quand les peuples s’ennuient les choses bougent comme bougent les montagnes !

                            Peut-être même que de l’Italie d’aujourd’hui on revoie le même geste d’il y a très longtemps... On s’apprête à « sauter le Rubicon » des milliardaires volontairement apatrides cons à la con ! Qu’a -il à faire en Italie le candidat de l’Empire Mondial de l’Argent ?

                            • Eric F Eric F 30 mai 15:14

                              @Mohammed MADJOUR
                              Au fond, une union entre pays européens aurait pu être une sorte de coopérative, donc sans prétention politique, avec une certaine harmonisation des normes, de la fiscalité, d’un « socle » social, et lorsque les standards des différents pays auraient été plus homogènes, envisager une monnaie commune pour les échanges.


                            • malitourne malitourne 30 mai 15:22

                              @Eric F
                              Oui une Europe sociale, on connaît le refrain. Faudrait faire votre deuil là parce que c’est une Europe ordolibérale qu’on nous a servi...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès