• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Juncker est-il aussi fou qu’Hitler ? Non mais l’Occident va sur (...)

Juncker est-il aussi fou qu’Hitler ? Non mais l’Occident va sur sa fin. L’Europe est dans l’impasse

L’Europe se sait plus d’où elle vient et où elle va. C’est ce que laisse entendre le pape François lors de son allocution aux dirigeants européens. Le regard de François est plus aiguisé que celui d’un autre François, celui qui hante l’Elysée et qui pratique le déni de réalité. La presse parle de Valérie, Nabila, Rachida et se complaît dans les polémiques. A défaut d’instruire les Français, cela les divertit ; ça évite de penser à la mort.

Les choses plus importantes se passent du côté de l’économie. Depuis 25 ans, la chute du mur, le néo-capitalisme décomplexé avance. On remarque la tendance de plusieurs courbes qui se suivent, notamment dans les pays européens et surtout en France. Les bénéficiaires de l’aide alimentaire ne cessent d’augmenter. Le chômage aussi, déjà élevé en 1990, avec une tendance haussière bien qu’il y ait eu quelques baisses conjoncturelles qui sont des fluctuations et non des tendances. Si le chômage est élevé, on ne peut plus invoquer une conjoncture. Le problème est structurel. La pauvreté a aussi une cause structurelle depuis 25 ans. Cette même période a vu les hauts revenus augmenter régulièrement, avec des fluctuations conjoncturelle mais une évolution moyenne vers le haut. Le nombre de grandes fortunes ne cesse d’augmenter et cela aussi est structurel. Le travail est de moins en moins rémunéré et cela aussi est structurel. La classe politique ne change pas et c’est aussi un donné structurel.

Comment s’en sortir ? En créant de la dette pour financer le modèle social dans un contexte, structurel, où la tendance est à la baisse des revenus du travail. C’est ce que font les dirigeants européens depuis quelques décennies. Cette politique économique va dans le mur. Que fait Jean-Claude Juncker ? Il propose de créer une banque d’investissement européenne qui empruntera pour de gros investissements. Oui mais le problème c’est de savoir qui va rembourser. Aux dettes souveraines va s’ajouter une dette européenne. Et bien évidemment il faudra lever des impôts supplémentaires pour rembourser sans oublier le poids sur les générations futures. La structure du système qui le conduit dans l’impasse est donc accentuée. Ce qui ne rend que plus certaine l’impasse. Nous voilà piégés par l’obsession de la croissance. Le plan Juncker n’est qu’une transposition à l’échelle européenne du grand plan de Sarkozy décidé après la crise de 2008. On a vu le résultat. Comment le plan Juncker pourrait-il marcher ?

Dans un système vertueux, les investissements d’aujourd’hui produisent la croissance de demain et les emplois d’après-demain. Dans le système de la dette, les investissements d’aujourd’hui produisent demain une baisse artificielle et temporaire du chômage alors que par le biais de la ponction fiscale future, ces investissements produisent les chômeurs d’après-demain. Un scénario à la japonaise est bien ancré en Europe, il est devenu structurel. On ne résout pas un problème structurel par des mesures conjoncturelles. Dans cette structure, il y a aussi l’opinion publique et son déficit d’instruction et d’éducation. On sert du indignez-vous au lieu d’inciter au instruisez-vous !

Ce marasme structurel incite à se taire, à ne plus analyser le monde car cette tâche s’avère inutile. La structure est trop puissante pour être changée. Elle dispose des médias de masse qui façonnent les manières de voir les choses avec une distorsion servant de leurre pour masquer les acteurs privilégiés de ce monde. Elle ne peut que perdurer ou alors s’effondrer lentement alors qu’elle s’effondra rapidement après l’épisode allemand de 1933. Le reich techno-économique ne peut pas marcher. Telle est l’Europe à l’ère de la fin de la technique qui n’en finit pas. Rien ne sert de maudire le monde, il vaut mieux le bénir. Prions pour que les gens s’instruisent et ouvrent leur cœur, leur esprit, et s’efforcent vers l’intelligence.


Moyenne des avis sur cet article :  4.28/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 novembre 2014 09:58

    À l’auteur :
    "L’Europe se sait plus d’où elle vient et où elle va. C’est ce que laisse entendre le pape François lors de son allocution aux dirigeants européens. Le regard de François est plus aiguisé que celui d’un autre François, celui qui hante l’Elysée et qui pratique le déni de réalité."

    Monsieur Bergoglio est venu au Parlement Européen de Strasbourg et y a fait un diagnostic de tout ce qui ne fonctionne pas en Europe et dans le Monde.

    Mais, il n’a proposé aucune solution pour quoi que ce soit ! ! !


    • oncle archibald 27 novembre 2014 10:43

      Monsieur Bergoglio est venu au Parlement Européen de Strasbourg et y a fait un diagnostic de tout ce qui ne fonctionne pas en Europe et dans le Monde, c’est déjà très très bien.


      La meilleure preuve en est que ça n’a pas été repris dans les médias qui comme le dit Monsieur Dugué préfèrent nous raconter les aventures de Valérie, Nabila, Rachida et se complaîre dans les polémiques. A défaut d’instruire les Français, cela les divertit ; ça évite de penser à la mort et aux vrais problèmes de notre temps qu’il faudra bien un jour se résoudre à regarder en face.

      Monsieur Bergoglio n’a proposé aucune solution pour quoi que ce soit ! 

      En effet Monsieur Bergoglio ne peut pas mettre les mains dans le cambouis des ministères ou des parlements, il n’a aucun pouvoir temporel et son exhortation ne peut être que spirituelle. 

      Cependant la conclusion de son discours est claire : la production mondiale de biens et de nourriture est suffisante pourra assurer les besoins de tous les habitants de notre bonne planète, il suffirait de la partager correctement pour que chacun puisse satisfaire ses besoins essentiels, se loger, se nourrir, se vêtir, s’instruire, se divertir, et toutes ces sortes de bonnes choses simples dont nous sommes tellement repus, nous occidentaux, que nous n’en apprécions même plus le bon goût.

      Il a dit aussi que l’Europe qui fut le phare des autres nations et la mère des droits de l’homme devrait se ressaisir, se souvenir de son génie humaniste, inventer et exporter cette nouvelle façon de vivre en harmonie fraternelle. Ca n’est pas rien !

      Merci à Monsieur Dugué pour son analyse si claire de la situation. Avant de rechercher des solutions il est impératif de comprendre les données du problème.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 novembre 2014 10:52

      Par oncle archibald (---.---.---.126) 27 novembre 10:43
      « Avant de rechercher des solutions il est impératif de comprendre les données du problème. »

      Depuis le temps que l’on fait du diagnostic sans proposer de solutions innovantes et réalistes ! ! !...


    • oncle archibald 27 novembre 2014 10:59

      Allez y donc, je pense que nombreux sont ceux qui attendent une solution. Si vous avez une baguette magique « innovante et réaliste » usez en !


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 novembre 2014 11:07

      Par oncle archibald (---.---.---.126) 27 novembre 10:59

      Puisque vous insistez, je peux vous faire une proposition politico-socio-économique visant à améliorer la condition humaine.

      Depuis la fin des Trente Glorieuses, vers 1975, soit depuis 39 ans, nous avons dû nous accommoder du chômage massif.
      Il serait peut-être enfin temps de remettre en question notre paradigme sur le « Plein-Emploi » qui est devenu une sorte d’Arlésienne...
      Sans doute faut-il adopter un nouveau paradigme en la matière qui éradiquerait définitivement le concept même de chômage.

      ¿ Et si les Français(es) adoptaient un 
      paradigme SOCIO-ÉCONOMIQUE réellement innovant et véritablement progressiste ?

      Cependant, a
      u
      Revenu de Base financé par la Fiscalité, sans Refondation du Capitalisme
      on peut préférer le
      Dividende Universel financé par l’Épargne, avec Refondation du Capitalisme ​​

      Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel
      financées ​par l’Épargne.

      Lire les 2 liens, SVP :
      Refondation du Capitalisme & Dividende Universel
      ou/et
      http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/40/ ... cerite.pdf

      Refondation du Capitalisme & Dividende Universel

      RÉSUMÉ :

      Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

      Ce projet de « Refondation du Capitalisme et de création d’un Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

      Objectif Principal :
      Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique
      Par un effort préalable d’épargne soutenu, les « démunis » (par opposition aux « nantis ») acquerront collectivement des actions du capital des entreprises du secteur marchand, banques incluses.
      Cette participation au capital pourra être minoritaire (minorité de blocage) ou majoritaire.

      Objectifs Spécifiques :
      I)
      Transformer le « capitalisme ordinaire » en un véritable Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
      Les représentants des « démunis », démocratiquement élus, géreront ce patrimoine financier de manière à infléchir Recherche, Développement, Production & Commercialisation des entreprises contrôlées : Refondation du Capitalisme.
      II)
      Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage ainsi que celui de la « lutte des classes ».
      II.1)
      À terme, les profits des entreprises sous contrôle des « démunis » seront partiellement distribués à l’ensemble des « démunis » sous forme de Dividende Universel.
      II.2)
      a) Ceux qui le souhaiteraient pourraient s’arrêter de travailler et se satisfaire du Dividende Universel.
      b) Ceux qui souhaiteraient gagner plus que le seul Dividende Universel pourraient travailler dans l’économie marchande et, éventuellement, y gagner des rémunérations faramineuses sans plus jamais être accusés d’exploiter qui que ce soit.
      II.3)
      Si plus personne ne souhaitait travailler dans l’économie marchande, celle-ci s’effondrerait totalement et, avec elle, le patrimoine accumulé des « démunis » deviendrait stérile et interdirait le bénéfice du Dividende Universel (Auto-régulation automatique : Activité économique / Dividende Universel).
      ​On n’ose imaginer que l’Humanité serait si stupide pour se lancer dans cette dernière voie suicidaire ! ! !​

      L’addendum ci-dessous apporte la preuve, a contrario, de la pertinence du projet ci-dessus.
      ​Addendum :
      À partir de 1989, la Russie aurait pu mettre en œuvre le projet ci-dessus en s’évitant la phase d’épargne incluse dans cette proposition puisque tout le « capital social » des entreprises était depuis longtemps la possession de l’État et, donc, du peuple russe.


    • oncle archibald 27 novembre 2014 11:17

      En gros c’est la participation des travailleurs et par extension de l’ensemble de la population au capital et au bénéfice des entreprises. 


      C’était aussi la doctrine sociale, le grand projet de Charles de Gaulle, repris par Jacques Chaban Delmas, ce qui leur a valu à tous deux d’être aimablement poussés vers la sortie par ceux qui pensaient n’avoir aucun intérêt à la mettre en oeuvre.

      Je suis tout à fait d’accord avec cette façon de voir une société future plus fraternelle. Pour l’instant les seules réalisations concrètes qui vont un peu dans ce sens sont les SCOP avec des travailleurs propriétaires de leur outil de travail, actionnaires de leur entreprise et donc directement concernés par ses résultats.

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 novembre 2014 11:21

      Par oncle archibald (---.---.---.126) 27 novembre 11:17

      Bravo ! Vous êtes un lecteur émérite : vous avez tout lu (y compris les textes liés) en 10 minutes...
      Ou, alors, c’est que mon résumé est remarquable.
       smiley


    • oncle archibald 27 novembre 2014 11:56

      Je sais lire vite en effet, et mon post en réponse commence par « en gros » …


      En gros, est-ce que je me trompe ?

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 novembre 2014 12:21

      Par oncle archibald (---.---.---.126) 27 novembre 11:56

      « En gros, est-ce que je me trompe ? ». OUI.
      Et je doute que vous ayez lu les textes liés...


    • Yurf_coco Yurf_coco 27 novembre 2014 16:32

      Tous les liens du post pointent sur l’auteur « Oncle Archibald »... 


      Ça m’intéressait moi... Parce que y’a deux ou trois trucs qui tournent pas rond je trouve avec la solution du dividende. 


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 novembre 2014 07:02

      Par Yurf_coco

      (---.---.---.83) 27 novembre 16:32
      « Tous les liens du post pointent sur l’auteur « Oncle Archibald »...   »

      Merci de m’en avoir avisé.
      (Apparemment : pb chez Agoravox)

      http://www.sincerites.org/article-le-dividende-universel-83909790.html

      http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/40/47/56/Refondation_du_Capitalisme_et_Dividende_Uni versel_Sincerite.pdf

      http://www.sincerites.org/2014/08/pauvre-peuple-russe-spolie-en-1917-et-en-1991.html


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 novembre 2014 07:20

      Par Yurf_coco (---.---.---.83) 27 novembre 16:32

      Refondation du Capitalisme & Dividende Universel
      http://www.sincerites.org/article-l...

      Manifeste du Parti Capitaliste Français ( PCF )
      http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3...

      Pauvre peuple russe : Spolié en 1917 et en 1991 !
      http://www.sincerites.org/2014/08/p...




    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 novembre 2014 07:30

      Par Yurf_coco (---.---.---.83) 27 novembre 16:32

      Désolé. Agoravox déconne un maximum ! ! !


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 novembre 2014 08:21

      Par Yurf_coco (---.---.---.83) 27 novembre 16:32

      Dernier essai ! ! !
      Sur (http://), enlevez les parenthèses pour disposer des url intégrales et valides.



    • Yurf_coco Yurf_coco 28 novembre 2014 09:02

      Merci d’avoir insisté, je vais pouvoir copier les liens.C’est bizarre ça le fait pas avec les autres (personnes)...


      Et au début de chacun de tes post il y a un truc : « Par Yurf_coco (---.---.---.83) 27 novembre 16:32 », bizarre non ?

      Tu te fais hacké par les anonymous version capitaliste ? lol

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 novembre 2014 10:42

      Par Yurf_coco (---.---.---.83) 28 novembre 09:02

      Et au début de chacun de tes post il y a un truc : « Par Yurf_coco (---.---.---.83) 27 novembre 16:32 », bizarre non ?

      Cela est normal : c’est pour indiquer à qui je réponds.

      Sinon, je ne m’explique pas ce qui s’est passé avec mes liens sur cet article.
      C’est la première fois qu’on me signale ce problème (venant de chez Agoravox ?).


    • Yurf_coco Yurf_coco 28 novembre 2014 14:00

      Très intéressante cette lecture.


      Mais pour convaincre plus de gens, je pense qu’il faudrait ajouter à ce programme, pleins de questions qui mettraient les pieds dans le plat de problèmes à ce projet et de s’y attaqué un part un. Parce que pour arriver à un tel résultat il faudra d’abord et surtout convaincre.

      Parmi ces choses auxquelles je pense il y a :

      - Qui dirige la Holding ? Election, par partie politique ? Comment éviter de tomber dans la corruption ?
       Donc ne faut il pas d’abord régler le problème de modèle démocratique avant cela ?

      - La solution s’adapte très bien à l’économie de marché. Mais on en hériterait les problèmes : l’argent créer par l’argent, donc inflation, donc parfois bulle spéculative, donc effondrement de la bourse et de la monnaie et donc du plan.
       D’où ma deuxième question : Notre système monétaire peut il supporter ce système sans s’effondrer ? Ne faut il pas revoir certains mécanisme de la bourse, des prêts, des contrats a termes etc... Et le faire sans que tout s’effondre avant d’avoir mis le dividende en place ?

    • Yurf_coco Yurf_coco 28 novembre 2014 15:40

      Pourriez vous me contacter sur yurf_coco@hotmail.com


      J’aimerai avoir plus d’info.
      Merci.

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 28 novembre 2014 16:01

      Par Yurf_coco (---.---.---.82) 28 novembre 14:00
      Mais pour convaincre plus de gens, je pense qu’il faudrait ajouter à ce programme, pleins de questions qui mettraient les pieds dans le plat de problèmes à ce projet et de s’y attaqué un part un.
      « dans le plat de problèmes à ce projet »
      Que voulez-vous dire ?

      Parce que pour arriver à un tel résultat il faudra d’abord et surtout convaincre.
      Je passe mon temps à essayer de convaincre !

      Parmi ces choses auxquelles je pense il y a :
      - Qui dirige la Holding ? Election, par partie politique ? Comment éviter de tomber dans la corruption ?
      Donc ne faut il pas d’abord régler le problème de modèle démocratique avant cela ?
      J’ai répondu à cela dans :
      Manifeste du Parti Capitaliste Français ( PCF )
      « (http://)ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/40/47/56/Refondation_du_Capitalisme_et_Dividende_Uni versel_Sincerite.pdf »
      4.3. Statut de la Société Holding :
      Cette société aura un statut de coopérative (avec tous les aménagements nécessaires). Toutes les citoyennes et tous les citoyens majeurs en seront automatiquement sociétaires et détiendront le pouvoir électif sur la base de « 1 citoyen = 1 voix » pour désigner les personnes destinées à constituer les instances dirigeantes.
      Tout mandat électif au sein de la Société Holding sera exclusif.
      Les détenteurs d’un mandat politique ne pourront être éligibles à un mandat électif au sein de la Société Holding que pour autant que leur mandat politique aura échu depuis une période au moins égale à la durée dudit mandat politique.
      Cette Holding peut fonctionner sans corruption tout comme le fait la Fondation Nobel depuis plus d’un siècle.

      - La solution s’adapte très bien à l’économie de marché. Mais on en hériterait les problèmes : l’argent créer par l’argent, donc inflation, donc parfois bulle spéculative, donc effondrement de la bourse et de la monnaie et donc du plan.
      Non puisque la monnaie créée proviendrait de l’équivalent des richesses concrètement produites par l’économie réelle marchande.

      D’où ma deuxième question : Notre système monétaire peut il supporter ce système sans s’effondrer ?
      Oui puisque la Refondation du Capitalisme commence avec le Capitalisme tel qu’il est aujourd’hui et le transforme progressivement au fur et à mesure de l’accumulation de l’épargne investie dans le capital des entreprises, banques incluses, de l’économie réelle marchande.

      Ne faut il pas revoir certains mécanisme de la bourse, des prêts, des contrats a termes etc...
      Tout est améliorable. Mais rien de cela ne constitue un obstacle insurmontable à la réalisation du projet.

      Et le faire sans que tout s’effondre avant d’avoir mis le dividende en place ?
      La Refondation du Capitalisme peut se faire sans aucun effondrement puisqu’il s’agit d’une transformation progressive dont résultera inéluctablement le Dividende Universel.


    • Le p’tit Charles 27 novembre 2014 10:37

      Jean-Claude Juncker (prononcé, en luxembourgeois[ ʒɑ̃ː.kloːd ˈjʊŋ.kɐ]...Paradis fiscal dont il fut l’un des grands défenseurs à l’époque ou il officiait dans ce pays...un voyou en quelque sorte..qui se retrouve par « hasard » un membre éminent de l’UE (par la volonté de dame Merkel)...ce qui nous conforte dans l’idée que cette grosse fumisterie qu’est l’UE sert de couverture à moult turpitudes financières...L’arnaque du siècle...


      • Robert GIL Robert GIL 27 novembre 2014 11:57

        Lorsqu’à l’été dernier il s’est agi de désigner le président de la Commission Européenne, nul ne pouvait ignorer que Jean-Claude Juncker, qui était le candidat de la droite (sorti en tête des élections européennes), était aussi le candidat des paradis fiscaux. Depuis, il a été révélé que le chef de la Commission Européenne, qui dirige l’Europe de fait, avait pendant des décennies trafiqué avec des centaines de multinationales, des détournements d’impôts. Cet homme qui exige rigueur budgétaire, la baisse des déficits, et le paiement des dettes, a travaillé à désorganiser cette rigueur, à saboter les équilibres budgétaires.
        .
        voir :
        L’EUROPE, PARADIS DE … L’EVASION FISCALE !


        • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 27 novembre 2014 13:36

          Mais oui, Jean-Claude juncker est aussi fou qu’Hitler.
          L’UE est une dictature démocratique. Car l’Ignorance, c’est la Force.


          • alberto alberto 27 novembre 2014 13:50

            Salut Dugué,

            Cette fois, je te suis !

            Junker déjà spécialiste de la carambouille parle en expert...

            Et le peuple, béat, y croit-il encore ?

            Mais le pire est à venir, car la crise morale qui s’instaure au vu des turpitudes révélées de « élites »
            commence à propager son poison à l’ensemble de la société : le nouveau dogme qui vailles est « gagner de l’argent » . Le principal étant s’enrichir par tous les moyens pourvu que la police ne puisse te pincer. (cf les affaires en cours)

            Bien à toi


            • Abou Antoun Abou Antoun 27 novembre 2014 14:05

              Triste constat, mais tellement vrai !
              Nous sommes dans la m... et partout aux commandes des voyous ou des cons aux ordres des voyous. La France (ou ce qu’il en reste) est un cas d’école.


              • L'enfoiré L’enfoiré 27 novembre 2014 15:16

                « L’Europe est dans l’impasse »


                Exact et les Etats-Unis se tournent vers l’Asie pour retrouver leur propre avenir.

                • L'enfoiré L’enfoiré 27 novembre 2014 15:19

                  La caricature de Kroll d’aujourd’hui explique bien le phénomène


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 novembre 2014 20:42

                  Le dessin de Kroll est assez fidèle à la question des 315 milliards d’euros, sortis du chapeau de Junker...


                  A partir d’une vingtaine de milliards, il applique un coefficient multiplicateur de 15, que sont les effets supposés. En clair 1 milliard d’euros doit en donner 15, ce qui n’est étayé par aucune démonstration, et il obtient 315 milliards... !

                   " Le coup de bluff du magicien Junker’ La Tribune

                  Junker devrait demander au Pape de le canoniser, il mutiplie les pains, alléluia !


                • Electric Electric 27 novembre 2014 15:18

                  Le Pape est venu rassurer les européens en leur temple. N’ayez pas peur ! Nos affiliés jésuites, à savoir Draghi, Junker, Van Rompaye veillent au grain et avant eux Barroso.

                  M Draghi en séance plénière au sein de l’Académie Pontificale des Sciences Sociales :

                  http://www.pass.va/content/scienzesociali/en/events/2009-13/plenarysession2010.html 

                  Notre projet européen avance bien, mais un peu d’ambition que diable !

                  Oui, il va y avoir une grande lessive, mais elle va d’abord s’abattre sur ces hérétiques américains protestants et ces incorrigibles japonais qui restent retords à la conversion. Le Japon est presque totalement out.

                  En 2030, la Chine sera la premier pays « catholique » du monde (en fait, un mélange de confucianisme, de taoïsme et de christianisme), et le soleil va se lever à l’est. Gros succès du christianisme aussi en Corée.

                  On lira, pour revenir aux sources du projet européen cet ouvrage écrit par Hermann Rauschning, ex gauleiter de Danzig, publié en 1939 « Hitler m’a dit » :

                  http://www.bibleetnombres.online.fr/pdf/Hitler_m_a_dit.pdf

                  Le projet d’Hitler était tout sauf nationaliste, il était internationaliste dans son essence même ! Il le dit, le décline, s’en gargarise, le leitmotiv étant la fin justifie les moyens.

                  Le « Reich techno-économique » ne peut effectivement pas marcher en l’état. Même les plus européistes bêlants s’en rendent compte. Le problème est donc posé. Ne reste plus qu’à apporter les solutions ad-hoc qui seront réclamées par tous quand les frigos vont commencer à se vider et les comptes bancaires ponctionnés.

                  Rappelons aussi que l’Europe est née à Rome en 1957. A ceux qui pensent que le Vatican n’est rien, et que ses jésuites sont des enfants de cœur, regardez donc quels sont les pays qui ont le plus morflé au XXème siècle en regardant de près où en était Rome en 1900 et où le Vatican en est aujourd’hui.

                  A Strasbourg, le Pape est chez lui. Au cœur nucléaire du renouveau du Saint Empire Romain, dont les intérêts ont successivement migré de Venise vers l’Angleterre, mais toujours portés par les mêmes. Il est en train de préparer l’Eglise à assumer ses prochaines responsabilités vis à vis de l’humanité toute entière. Le peuple juif a été fait gardien de la Terre Sainte pour l’occasion.

                  Les religieux de la planète entière se réunissent à Astana sous le regard le Nazarbaiev et la direction du Vatican :

                  http://www.religions-congress.org/index.php?lang=English

                  http://www.religions-congress.org/content/view/352/60/lang,english/

                  Il n’y a aucune guerre de religion sur terre, aucun choc de civilisation.

                  Anecdote : le compte de Monte Cristo relate de façon codée la vengeance des jésuites et leur grand retour après la dissolution infâme de 1773. Quand Dantes débarque avec son trésor retrouvé (inestimable, issu de 300 années de pillages en règle des 5 continents pas les jèzes), il commence d’abord par s’acheter une banque « la Thomson and French ». Qui sait lire entre les lignes comprendra de quelle banque il s’agit. Et Dantes le dit très bien : il est venu faire le travail de Dieu ! Il se substitue à Dieu et prend l’apparence de l’abbé Buzzoni, un jésuite évidemment, pour la plus grande gloire de Saint Ignace.

                  Dans les 40 années qui ont suivi la dissolution de l’ordre par Clement XIV, toutes les monarchies d’Europe ont été laminées, le Pape mis en taule par Napoléon. Ce sont les gardes corses du Pape qui avaient arrêté les jésuites à Rome. A la veille de la dissolution l’ordre était l’organisation la plus riche sur Terre. En 1814, lors de leur restauration, la banque Rothschild dirigeait le monde. Mais de la fabuleuse fortune des jésuites, on n’entendit plus jamais parler.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 27 novembre 2014 15:25

                    « le compte  de Monte Cristo relate de façon codée la vengeance des jésuites »


                    Je dirais plutôt « comte » car le compte n’est pas bon.
                    Le Pape fait de l’altermondialisme, comme Monsieur Jourdain de la prose.

                    «  Ce sont les gardes corses du Pape... »
                    qui sont devenus des gardes suisses, là au moins, on trouve encore de la monnaie sonnante et trébuchante. 

                  • L'enfoiré L’enfoiré 27 novembre 2014 15:28

                    Imaginez l’altermondialisme dans les mains d’un jésuite de formation. smiley.


                  • Electric Electric 27 novembre 2014 15:31

                    Ouais, joli lapsus. De circonstance !


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 novembre 2014 09:44

                    Electric,
                    L’Europe n’est pas née à Rome en1957. C’est une idée de Victor Hugo de 1848 :

                    « Unissons les pays d’ Europe, comme les USA l’ont fait, et pillons la planète à notre profit ».


                    C’est exactement ce que nous avons sous les yeux, sous la forme de l’ OTAN :

                    28 pays qui font des guerres pour le pétrole, le gaz et les métaux rares, en Afrique, au Moyen Orient et dès que cela sera possible, on ira piller les sous sol russe. Alléluia, Alléluia !

                    « Les dessous cachés de la construction européenne » par Asselineau, à partir de 15 minutes.


                  • agent ananas agent ananas 27 novembre 2014 15:22

                    On avait déjà un escroc à la tête de la BCE (Draghi). Maintenant on en a aussi un à la tête de la Commission europèenne en la personne de Juncker.

                    http://www.mondialisation.ca/le-scandale-de-levasion-fiscale-au-luxembourg-secoue-lunion-europeenne/5414616



                      • BA 27 novembre 2014 16:15

                        LE VOTE DE LA HONTE.

                        Le scandale Luxleaks vient de révéler que le Luxembourg avait passé des accords fiscaux secrets avec 300 entreprises multinationales.

                        Ces accords fiscaux secrets ont privé la France, l’Allemagne, etc, de centaines de milliards de rentrées fiscales.

                        Le Luxembourg était dirigé par Jean-Claude Juncker de janvier 1995 à décembre 2013.

                        Aujourd’hui, les députés européens devaient se prononcer pour ou contre le maintien de Jean-Claude Juncker au poste de président de la Commission Européenne.

                        Que croyez-vous qu’il arriva ?

                        461 députés européens ont voté pour protéger le Parrain.

                        461 députés européens ont voté pour garder cette mafia européenne.

                        Ce vote est une honte.

                        L’Union Européenne est complètement pourrie.

                        L’Union Européenne est pourrie par les paradis fiscaux, par les banquiers, par les financiers, par les affairistes … et par les partis politiques qui sont leurs complices.

                        L’Union Européenne n’est qu’une grande mafia, qui protège son Parrain.

                        Jeudi 27 novembre 2014 :

                        La Commission européenne ne tombera pas. Malgré le scandale Luxleaks qui ébranle le président de la Commission et ancien Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker, le Parlement européen a renouvelé jeudi sa confiance envers l’exécutif européen. La motion de censure déposée par des partis eurosceptiques du Parlement européen, dont le Front national français, a été repoussée jeudi à Strasbourg par 461 voix contre 101 en faveur et 88 abstentions. Une majorité des deux tiers des suffrages exprimés était requise.

                        Ce résultat était attendu, les principales formations de droite et de gauche ayant maintenu leur soutien au collège de commissaires et à son président, Jean-Claude Juncker.

                        http://www.lesechos.fr/monde/europe/0203971156199-malgre-le-scandale-luxleaks-le-parlement-europeen-maintient-sa-confiance-a-juncker-1068865.php


                        • agent ananas agent ananas 27 novembre 2014 20:26

                          Merci pour ces précisions.
                          Curieux du détail de ce vote... Mélenchon, il a voté comment ?


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 novembre 2014 20:54

                          BA,
                          « La Commission européenne ne tombera pas »
                          Mais rien ne nous oblige à y rester dans cette grande mafia...

                          On a vu, ça ne nous convient pas, on reprend nos billes.
                          Sortons en, occupons nous de nos affaires, et remettons en place les lois et régulations qui protégeaient l’économie du pays.


                          Tous les pays riches se protègent, il n’y a que les pays européens qui soient ouverts aux quatre vents de la mondialisation.

                          Et nous n’avons encore rien vu !
                          Macron distille chaque jour un retour vers un futur qui ne chantera qu’aux oreilles des 1%...

                        • Yvance77 Yvance77 27 novembre 2014 16:38

                          Mon avatar n’est que l’expression de ce que les prédécesseurs de Juncker ont mis en place et qu’il fait perdurer ! Ils doivent tous finir devant un peloton pour trahison haute envers les peuples d’Europe !


                          • Yurf_coco Yurf_coco 28 novembre 2014 09:05

                            La solution ultime est donc de tuer ses opposants systématiquement si je comprends bien ?

                            Et c’est ça la solution (universellement) juste et pérenne ?

                          • moussars 28 novembre 2014 16:45

                            Ce ne sont pas des opposants démocrates mais des salauds qui trahissent justement la démocratie, font le malheur de millions de gens depuis si longtemps.
                            Je l’affirme sans détour, un peu de robespierrisme de temps en temps, c’est encore ce qu’il y a de moins mauvais pour faire rendre gorge aux Danton et autres faux démocrates...
                            Il n’y a que cela qui est à la hauteur de notre sentiment de révolte.


                          • lloreen 27 novembre 2014 16:49

                            « L’Europe se sait plus d’où elle vient et où elle va ».

                            L’ Europe est un territoire qui n’ a pas de jambes pour aller ou venir.
                            Vous faites l’ amalgame entre l’ UE et l’ Europe. Ce sont deux termes totalement différents.

                            « La structure est trop puissante pour être changée. »
                            La structure, c ’est à dire une multinationale gouvernementale, est forclose depuis le 25 décembre 2012.

                            Pour votre information, je vous invite à étudier ce qui suit.

                            Extrait ( source : http://sans-langue-de-bois.eklablog.fr/un-groupe-d-avocats-contre-le-systeme-decident-de-corriger-les-injusti-a80445134)

                            "

                            Quand nos Gouvernements sont-ils devenus des sociétés ? Tout a commencé avec l’introduction du système bancaire dénommé, la Réserve Fédérale. Lorsque le décret de la Réserve Fédérale fut voté par le congrès aux Etats Unis en 1913, le Député Charles Lindbergh a prévenu le Congrès Américain dans un registre du Congrès daté du 22 décembre 1913 (vol. 51), qu’en instituant le système privé de la Réserve Fédérale, la conséquence inévitable serait qu’en utilisant le pouvoir de créer la monnaie, permettrait de provoquer l’inflation et la déflation de l’économie, et les grandes entreprises prendraient le contrôle. Selon les termes du député Lindbergh : “A partir de maintenant, les dépressions seront créées scientifiquement”. Et elles le sont. En 1929, les « pouvoirs du passé » ont délibérément fait chuter la bourse. Comment ? Les fluctuations des titres de la bourse sont causées par l’émotion. Avant le crash de 1929, on a créé une euphorie qui a généré une période d’inflation. Les pouvoirs aux commandes ont vendu leurs titres à prix élevé, puis créé la panique sur la baisse dans le marché. Lorsque les cours se sont effondrés, ils ont racheté leurs titres pour une bouchée de pain – et éliminé la concurrence aux abois du même coup. En bref, la Grande Dépression de 1929 a été générée artificiellement afin que les grandes entreprises qui contrôlaient  la bourse puissent en profiter pour prêter aux gouvernements l’argent nécessaire pour sortir de l’effondrement qu’elles avaient provoqué. Les nations souveraines ont finalement été forcées de signer des emprunts qui, par leur nature même, ne pourraient jamais être remboursés. Et comme les dettes souveraines ne cessaient de s’accroître, le paradigme de « l’esclavage par l’endettement » a été formalisé … et les grandes entreprises ont pris le contrôle. De nos jours, les multinationales Gouvernementales continuent de feindre d’être les vrais gouvernements. Le Système des Banques centrales (qui domine actuellement les économies occidentales) continue d’alterner les périodes de ‘boom des marchés’ et de ‘dépression des marchés’ en restreignant ou relâchant stratégiquement l’émission de monnaie et de crédit. L’actuelle Crise Financière Mondiale en est un parfait exemple. Et en même temps, les grands médias jouent leurs rôles en manipulant les humeurs de la bourse sur les marchés et en facilitant les contre-vérités politiques. Mais la campagne judiciaire complexe entreprise par l’OPPT a mené à la saisie des avoirs et propriétés du système des grandes  multinationales. Toutes les sociétés privées, y compris les systèmes gouvernementaux et bancaires, ont été saisies de leurs avoirs en utilisant leurs propres mécanismes de législation/réglementation commerciale. En langage juridique, cela signifie la fin pour les anciens Trust du vieux système et le début pour les nouveaux ! Alors est-ce le « renversement du Gouvernement » ? Non – c’est le renversement des grandes multinationales qui se sont comportées comme des gouvernements. Si vous comprenez que les «  Gouvernements » sont en fait des entreprises privées qui ont, par ruse, altéré les constitutions des nations souveraines, leur acte de décès était un fait programmé à venir. La fraude du gouvernement est réelle. Et finalement – par leur incapacité à réfuter les accusations basées sur le CCU (le Code de Commerce Uniforme) – l’imbrication des multinationales gouvernementales dans son ensemble se trouve coupable de fraude, de trahison et d’esclavage. En vertu du droit international, l’OPPT a le droit d’exiger la réparation par dédommagement de ces crimes. Celles-ci ont choisi la saisie de leurs avoirs et la cessation de leurs activités de grandes entreprises, banques et gouvernements en tant que responsables ainsi que la confiscation de leurs titres et avoirs des infrastructures légales – y compris l’or et l’argent détenus comme garanties par le système financier – pour les transférer entre les mains de l’OPPT. N’y pensez pas en termes de renversement, mais comme la saisie de biens usurpés. Les poursuites en justice de l’OPPT récupèrent ce qui nous appartient en tant qu’êtres souverains sur cette planète. La loi Universelle, la Common Law et le C.C.U. sont maintenant la loi applicable sur cette planète.(Je décrirai plus tard en détail les mécanismes mis en place par l’OPPT pour remplacer les fonctions de gouvernance). CCU : La bible du commerce Le C.C.U est la “bible” du commerce ; il décrit précisément la manière selon laquelle le commerce international est régi. En fait, l’ensemble du système commercial gravite autour du C.C.U. Si le prêt immobilier de votre logement est saisi, via une hypothèque, ou que vous êtes dépossédé de votre voiture, la banque utilise le mécanisme parallèle du C.C.U pour agir. Mais la législation du C.C.U. n’est pas enseignée dans les facultés de droit. Elle reste le domaine des grandes entreprises privées et de leurs dirigeants, qui forment leurs employés en contentieux du C.C.U. – gardant ainsi la connaissance de cet instrument « en interne ». Mais un des administrateurs d’OPPT a été amené professionnellement à utiliser la législation du C.C.U durant un certain temps, et comprend en profondeur comment les « pouvoirs du passé » manipulaient le C.C.U pour contrôler le système financier américain au plus haut niveau. Experte en C.C.U, mère et fondatrice de l’OPPT, Heather-Ann Tucci-Jarraf a utilisé la saisie de sa propre maison comme cas d’école. Elle a attaqué la procédure de saisie immobilière à travers le mécanisme C.C.U et, ce faisant, a découvert – pour employer des termes simples – que la justice américaine est toujours en faveur des multinationales. Ce qui n’est pas étonnant, vu que 99% des lois se rapportent à la propriété privée… ou au commerce. En avançant prudemment, l’OPPT arriva à la conclusion que les entreprises privées opérant sous le couvert des gouvernements souverains et des systèmes financiers se rendaient coupables de trahison envers les habitants de cette planète en l’absence de toute information connue, volonté et consentement express de leur part. Le rapport final de cette investigation se trouve ici . Et en l’espèce, … pour saisir le « système », les administrateurs du Trust OPPT ont tendu un piège en utilisant la structure légale qui leur était fournie PAR le « système » lui-même.Comment les administrateurs OPPT sont-ils arrivés à la saisie ? L’OPPT est géré par des administrateurs Caleb Skinner, Hollis Randall Hillner et Heather Ann Tucci-Jarraf. L’OPPT a été créé lorsque les administrateurs se sont associés – et ce faisant ont renoué – avec le Trust intégré dans les termes de la Constitution originale des Etats-Unis de 1776, laquelle constitution, fut abandonnée lorsque le gouvernement des Etats-Unis fut transformé en Multinationale Gouvernementale en 1933. L’OPPT a ensuite associé chaque individu de la planète à cette structure de Trust en tant que bénéficiaires de ses titres et propriétés, et l’a désigné « le Peuple Unique, Créé par le Créateur ». Ce faisant, les administrateurs créaient un Trust, dans le cadre légal qui a des droits supérieurs à quelconque partie – le Trust entre le Créateur et les « Êtres existants » de la Terre. Les « Êtres existants » sur Terre sont les bénéficiaires du Créateur en tant que garants des manifestations du Créateur sur Terre. Juridiquement parlant, il ne peut y avoir de proclamation supérieure à celle du One People’s Public Trust … exceptée celle émise par le Créateur lui-même. Les ressources de notre planète – spécifiées dans les actes du C.C.U. comme étant l’or et l’argent mondial – ne peuvent de ce fait être détenues, vendues contre rémunération, comptées sous forme de ‘salaire’ pour nous rendre esclaves, ou être épargnées afin de créer de la pauvreté ou déposséder. Sous l’OPPT, nous sommes tous actionnaires de titres. Les ressources de notre planète nous appartiennent dorénavant à chacun à parts égales. C’est notre droit de naissance. Maintenant c’est la loi.Entre 2011 et 2012, les administrateurs ont déposé une série d’investigations complexes au C.C.U. au nom de ses bénéficiaires. Les détails de ces investigations de l’OPPT au C.C.U. peuvent être consultés sur leur site : http://peoplesstrust1776.org/. Attention : c’est une lecture juridique dense destinée à un enregistrement et une divulgation légale officielle. Ce n’est pas destiné à la communication de poursuites de l’OPPT contre des tiers ou leurs conséquences sur le public. Cependant les administrateurs travaillent directement avec la collectivité de ‘médias alternatifs’ pour être sûrs que le public reçoive une information précise, claire et adéquate. Pour résumer ces documents :En l’espèce, les grandes entreprises multinationales, les gouvernements et les banques ne font qu’un, « Une Commission d’enquête et une instruction » ont été déposées à l’encontre « du débiteur », une entité juridique créée via le mécanisme C.C.U. régit par le Code d’Enregistrement des sociétés. Le dépôt de plainte stipule que le débiteur a « en toute connaissance de cause, volontairement et intentionnellement commis des actes de trahison  » en « possédant, faisant fonctionner, aidant et encourageant des systèmes monétaires privés » et « en faisant fonctionner des systèmes d’esclavage envers … des citoyens sans les informer, contre leur volonté et leur consentement ». Les dossiers de procédures de C.C.U. sont des données publiques, et suivent les mécanismes de procédures juridiques classiques. "

                            • christophe nicolas christophe nicolas 27 novembre 2014 17:14

                              Parlez vous de Charles Lindbergh l’aviateur qui s’est fait enlever son fils et à dû fuir les USA ?


                              Il était aussi un ami de Lester Hendershot , un inventeur de système électrique dit sur-unitaire qui tire en fait l’énergie du désordre des charges électriques, une sorte d’entropie électrique.

                              Ces systèmes ont été occultées entre les deux guerres mondiales par les compagnies qui voulaient absolument le système du compteur électrique pour se développer puisque c’est une rente à vie. On appelle cette période, la guerre des courants, les petits inventeurs était écrasés.

                              Lindbergh savait pour ces énergies, il était parfaitement informé de leur existence. C’est d’ailleurs à cette époque que les banques se sont emparées du contrôle de la monnaie, c’en était fini de l’espoir d’une énergie gratuite, le compteur électrique avait gagné alors que c’est une aberration, jamais personne n’aurait dû payer 1 kW ni construire de réseau électrique très néfastes pour le champ magnétique terrestre qui baisse dangereusement. 

                              Il est désormais presque suicidaire de revenir sur les idées en place car on dérange des intérêts colossaux qui vont nous suicider collectivement.

                            • christophe nicolas christophe nicolas 27 novembre 2014 17:27

                              Et qui m’appelle immédiatement ? 


                              EDF bleu-ciel... Voila mon quotidien, harcelé par les connards qui jouent le pot de fer contre le pot de terre. Ils savent très bien que personne ne peut se passer d’eux avec la réglementation en place.

                              Tant que les scientifiques ne bougeront pas, il n’y a guère d’espoir. Le développement de ces énergies dites sur-unitaire ne peut venir que de l’état or ce dernier fait la sourde oreille depuis mi 2012 car il est au ordres des multinationales. 

                              Aux USA, certains inventeurs commercialisant des ballons d’eau chaude autonomes ont été jugés « danger économique », véridique... lisez ce résumé des obstacles.

                              Il faut un Roi, pas un fantoche de Président qui nous vend aux saigneurs de l’argent.

                            • christophe nicolas christophe nicolas 27 novembre 2014 16:53

                              Il ne faut plus voter que pour des partis qui prennent clairement position pour la sortie de l’UE. 


                              Après la crise de 2008, on est dans l’insulte aux peuples de l’Europe mais on comprend que Juncker souhaite des grands travaux pour remplir les carnets de commande des multinationales qui feront une belle marge et dont les bénéfices transiteront par le Luxembourg.

                              Il se fout de nous ouvertement...

                              • c’est pas grave 27 novembre 2014 17:54

                                «  Il ne faut plus voter que pour des partis qui prennent clairement position pour la sortie de l’UE.  »

                                c’est effectivement la seule conclusion logique et rationnelle qui s’impose !

                                ( à la seule condition, toutefois , d’avoir en tête les mots « clairement » et « sortie  » , ce qui exclut expressément les formations alter-européistes qui abreuvent nos ondes et nos écrans , suivez mon regard ...)


                                • izarn izarn 27 novembre 2014 18:16

                                  Junker est un homme de paille de l’OTAN. Scandale Gladio au Luxembourg.
                                  Il est comme Sarkosy, Hollande, Draghi etc...Ils ont plutot un rapport avec Goldman Sachs....
                                  Hitler ? Meme pas !
                                  Ensuite l’erreur structurelle c’est de ne pas vouloir s’attaquer à la finance, ne pas raboter et éliminer tous les profits financiers supérieurs à l’économie réelle.
                                  Il faudrait interdire titrisation, CDS, produits dérivés, ABS etc...Sans ça pas de sortie.
                                  On va de plus en plus dans le mur.
                                  En fait c’est trés simple:Junker est l’homme lige de la finance.
                                  Donc faut pas rever, il est incapable de fait et mentalement de redresser l’économie réelle.


                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 novembre 2014 21:11

                                    izarn, 

                                    Hitler et son projet de « Nouvelle Europe », c’était déjà la même idée, soumettre les peuples européens à une entité supranationale.. « carte postale de 1942 : »Notre mère l’ Europe« .


                                    Pour ceux qui s’intéressent à l’Histoire :
                                     » Les origines cachées de la construction européenne" par Asselineau.

                                  • Jean Keim Jean Keim 28 novembre 2014 09:10

                                    Le fric est source de tous les maux et on compte sur lui pour tout arranger, c’est dérisoire comme l’est les 1 000 000 d’emplois escomptés pour 28 pays membres, combien de « morceaux » de l’UE vont encore subir la loi de la spéculation.


                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 novembre 2014 09:49

                                      Jean Keim,
                                      Ce n’est pas l’argent qui pose problème, à moins d’être un pur esprit, tout le monde en a besoin, c’est l’avidité, le goût de la prédation et du pouvoir de ceux qui refusent de partager.


                                    • BA 28 novembre 2014 11:38

                                      Italie :

                                      Chômage : 13,2%. Record historique battu.

                                      Chômage des jeunes : 43,3%. Record historique battu.

                                      Vendredi 28 novembre 2014 :

                                      Italie : le chômage atteint un niveau record en octobre à 13,2%.

                                      Le taux de chômage en Italie s’est établi en octobre au niveau record de 13,2% de la population active, selon des chiffres provisoires publiés vendredi par l’Institut national des statistiques (Istat).

                                      Il s’agit du taux de chômage le plus élevé enregistré depuis la création des statistiques mensuelles (en 2004) et trimestrielles (en 1977).

                                      http://www.romandie.com/news/Italie-le-chomage-atteint-un-niveau-record-en-octobre-a-132/541370.rom


                                      • agent ananas agent ananas 28 novembre 2014 14:18

                                        Alors que les italiens sont soumis de plus en plus au régime de l’austérité, le gouvernement Renzi commande 90 avions F-35 pour ses forces aériennes.
                                        Comme par hasard, lorsqu’il s’agit d’engraisser le complexe miitaro-industriel, les caisses de l’état ne sont plus vides.


                                      • lsga lsga 28 novembre 2014 11:54

                                        Une analyse économique digne d’une cours de récréation de l’école primaire. « Instruisez vous » ? Vous osez conclure un torchon pareil, remplis de tant de niaiseries keynésiennes, avec un « instruisez vous » ? Vous feriez bien de vous documenter sur la composition organique du Capital, et sur la baisse tendancielle du taux de profit, ça vous éviterait les niaiseries keynésiennes. 

                                         
                                        Sinon, ça avance le travail d’axiomatisation de votre cosmonadologie ? 

                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 novembre 2014 08:48

                                          Les « niaiseries keynésiennes » sont celles que Raphaël Corréa applique dans son pays, l’ Equateur.
                                          Quand on lui demande ce qu’il faut faire, il répond : « Exactement le contraire de ce que préconise le FMI !! »


                                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 novembre 2014 13:13

                                          @ Auteur

                                          «  »Prions pour que les gens s’instruisent et ouvrent leur cœur, leur esprit, et s’efforcent vers l’intelligence.«  » 

                                          Voilà qui est scientifiquement prié sans passer par la relativité générale incomprise ! La politique au secours de la religion et la religion au secours de la politique : Le Yin Yang occidental, mais seulement occidental, pour les « autres » c’est hram !

                                          Amen ! Cela conviendrait à Pépé François plutôt politique que religieux !

                                          Certains pensent naïvement qu’il y a « asymétrique » entre Bruxelles et le Vatican !

                                          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/strasbourg-la-saine-laicite-de-l-160040#forum4176395

                                          « »Une séparation asymétrique prend corps. Le pape intervient dans le champ politique mais le politique, lui, ne peut intervenir sur le terrain de l’Eglise.« »

                                          Tout à fait faux ! Vous ignorez qu’il y a un Ministère du Culte en France ? Un ministère « convenablement » rattaché au Ministère de l’intérieur !

                                          La loi de 1905 est juste une « loi intelligente », il y a eu un compromis entre l’État politique et l’Église politique qui ont bien un dénominateur commun...

                                          D’ailleurs, il ne peut pas en être autrement, l’Europe des Empires chrétiens ne peut pas abandonner ses traditions.

                                          Le discours de Pépé est un discours politique que ferait n’importe quel chef d’État européen... Il a appelé « à mieux recevoir les bataillons des clandestins afro-asiatiques qui s’amassent aux portes de l’Europe », ce qui est une idéologie Hyper-Nazie ! Pépé aurait du au contraire condamner les pratiques occidentales qui détruisent les pays du monde parce que c’est là la seule cause qui transforme la mer du diable en un gigantesque cimetière !

                                          La Vatican n’a pas choisi un sous développé latino-américain pour rien, celui-ci joue parfaitement bien le jeu politique occidental... J’avais expliqué les choses juste à sa nomination !


                                          • Electric Electric 28 novembre 2014 15:26

                                            @M Madjour : vous aurez du mal à vous faire entendre. Les gens pensent que le Vatican, c’est au mieux une bande de réac pédophiles, au pire le nouveau Woodstock œcuménique, mais n’ont rien compris, je dis bien rien compris à l’histoire du XXème siècle, et au spectaculaire revival du Vatican depuis 1929, son rôle central dans le contrôle du monde avec la City à Londres (traité avec Jean sans-terre au XIIIème siècle), ou encore le district de Columbia aux USA.

                                            Ce Pape sera le pire des mondialistes, et le fait qu’un jésuite, à découvert, soit aux manettes montre qu’il y a urgence dans l’agenda.

                                            En 2010, l’Afrique avait les meilleures opportunités devant elle. En 4 ans, on l’a volontairement fait régresser de 30 ans, et ce n’est que le début, avec ses inévitables cortèges de réfugiés, qui vont, par centaines de milliers, essayer par tous les moyens de fuir ce désastre.

                                            L’OTAN s’en fout, les dollars vont dans les banques, les crèves misère en Europe, pris en charge par des Etats en faillite technique.

                                            Dans la guerre pour le contrôle des âmes, dores et déjà, le Japon a perdu, coulé par Fukushima et l’abenomics qui va terminer le boulot. Quand je dis que les hérétiques sont toujours châtiés, il suffit de regarder la couleur religieuse d’un pays au XXème siècle pour voir que son sort est directement lié à son allégeance à Rome. Dans ce contexte, et à titre d’illustration, le Vatican laissera crever les chrétiens d’Orient, des hérétiques au regard de Rome. Donc, rien à foutre, au contraire. Quant à ces pauvres Yazidis, ce sera l’équarrissage pur et simple.

                                            Il n’y a plus de dogme catholique, seulement une volonté de domination globale des âmes à travers un gloubiboulga religieux qui ne demandera plus aucun engagement.


                                          • Folacha Folacha 28 novembre 2014 13:55

                                            Avez vous regardé le reportage sur LCP concernant les effets pervers des subvention en Afrique ?Exemple :Un jeune agronome Béninois a monté une exploitation d’élevage de poulets . Ses produits se vendent mal car concurrencés par les poulets congelés subventionnés en provenance de l’UE qui coûtent deux fois moins cher mais rapportent à l’Etat sous forme de taxes à l’importation .... (Pendant ce temps ,30 à 40 pour cent des poulets consommés en Europe seraient ...brésiliens ).

                                            A qui profite le crime ? Ni aux Africains ni aux Européens .

                                            • Pyrathome Pyrathome 28 novembre 2014 14:45
                                              Juncker est-il aussi fou qu’Hitler ?

                                              .

                                              Peut-être pas, mais un illusionniste talentueux à faire pâlir de jalousie un David Copperfield ou un Jésus de Nazareth, avec 20 milliards, il produit 300 milliards de poissons et pains par montage abracadabrantesque et effet de levier à la mord moi le nœud.....le tout sur le dos de la dette et donc de tout le monde....Bref, ils continuent de presser le citron, mais le jus sort de moins en moins....

                                              Le manège enchanté s’arrêtera bien un jour qui n’a jamais été aussi près, toutes les bonnes choses ayant toujours une fin.....


                                              • Spartacus Lequidam Spartacus 28 novembre 2014 15:31

                                                Ca fait 70 ans que vous que vous votez pour des présidents Keynésiens, des partis politiques Keynésiens et des professionnels de la politique Keynésiens......


                                                Cette jolie idéologie qui fait croire que la richesse se crée en empruntant sur les générations futures...sans travailler.

                                                Idéologie qui permet de se faire élire et dépenser sans compter au présent pour refiler les dettes dans le futur aux gouvernements suivants qui font pareil depuis l’après guerre.

                                                Nous sommes le futur du passé à vivre aux dépend des générations suivantes. Il faut payer les dettes d’un passé d’insouciants soixante-huitards branleurs .....

                                                • BA 28 novembre 2014 17:38

                                                  L’International Center for Monetary Banking (ICMB) a additionné trois dettes :
                                                  dette publique + dette des ménages + dette des entreprises.

                                                  Le vainqueur de la coupe du monde est l’Irlande.

                                                  1- Médaille d’or : Irlande.
                                                  Dette publique + dette des ménages + dette des entreprises = 442 % du PIB.

                                                  2- Médaille d’argent : Japon.
                                                  Dette publique + dette des ménages + dette des entreprises = 411 % du PIB.

                                                  3- Médaille de bronze : Portugal.
                                                  Dette publique + dette des ménages + dette des entreprises = 379 % du PIB.

                                                  4- Belgique : 350 % du PIB.

                                                  5- Grèce : 304 % du PIB.

                                                  6- Espagne : 300 % du PIB.

                                                  7- Pays-Bas : 294 % du PIB.

                                                  8- Suède : 293 % du PIB.

                                                  9- Canada : 284 % du PIB.

                                                  10- Royaume-Uni : 276 % du PIB.

                                                  11- Etats-Unis : 264 % du PIB.

                                                  12- Italie : 258 % du PIB.

                                                  13- France : 254 % du PIB.

                                                  14- Finlande : 242 % du PIB.

                                                  15- Autriche : 235 % du PIB.

                                                  16- Corée du Sud : 232 % du PIB.

                                                  17- Hongrie : 223 % du PIB.

                                                  18- Chine : 217 % du PIB.

                                                  19- Australie : 209 % du PIB.

                                                  20- Allemagne : 193 % du PIB.

                                                  (Pour info : Russie : 43 % du PIB)

                                                  Source : page 12 et page 60.

                                                  http://cimb.ch/ICMB/Publications_files/Geneva16_2.pdf


                                                  • Jean Keim Jean Keim 29 novembre 2014 09:23

                                                    @ Fifi Brind-acier,

                                                    Oui je sais ce que vous pensez et qui tourne en boucle dans vos programmes mentaux, il y a une marge entre supprimer l’argent tel qu’il est actuellement ce qui serait pure folie et remplacer le fric par un substitut genre « bons de valeur » qui permettraient à chacun de satisfaire raisonnablement aux besoins. Ces bons individuels auraient une date de péremption courte et passé ce délai seraient sans valeur, cela pour empêcher la thésaurisation, la spéculation, le détournement, etc. bref tout ce qui fait que l’argent dans sa nature actuelle est une plaie cancéreuse mortifère.
                                                    Les médias ne parlent que de choses négatives et leurs contenus concernent majoritairement l’argent et ses indignes représentants les monnaies. Même la politique est salement associée à l’argent.

                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 novembre 2014 09:09

                                                      Jean Keim,
                                                      Le problème est donc : « Qui donne le pouvoir à ces gens non élus qui nous imposent leurs décisions, depuis la BCE, le FMI, la Commission européenne et l’ OTAN ? »


                                                      Réponse : les USA et la finance. Ce sont eux qui choisissent & propulsent ces zélites malfaisantes à tous les étages.
                                                      «  Le complot de Goldman Sachs » illustre bien les connivences.
                                                      Effectivement, nous n’avons pas la même analyse.

                                                      « Les bons de valeur » existent déjà, ils sont distribués aux 50 millions d’Américains par les associations caritatives. Les 1% US préfèrent l’aumône au partage des richesses par les salaires et les biens publics.

                                                      Le partage de la richesse produite se fait normalement à travers les salaires, les services publics, les acquis sociaux et le droit du travail. Toutes choses qui grignotent les profits et que les directives de la Commission européenne est en train de supprimer, sous couvert de « compétitivité ». 
                                                      Effectivement, nous n’avons pas la même analyse.

                                                    • Jean Keim Jean Keim 30 novembre 2014 19:32
                                                      Mais Fifi ... Prenons le cas de la France, 9 000 000 de sans emploi et moins de 500 000 emplois proposés, aucune mesure imaginée suivant les règles actuelles ne permettront d’assurer du travail pour tous et la technologie robotique ne va pas arranger les choses alors il n’y a que le partage 1 du travail et 2 de la richesse produite qui peut nous sortir de là.
                                                      Le RU sous forme de bons de valeur ou autre chose, le partage du travail et de la richesse, etc,, c’est pour tout le monde, il ne peut y avoir avec plus de 7 000 000 000 d’âmes sur terre, une élite de nantis super riches, des salariés + ou - privilégiés car ayant un travail mais dont le sort reste précairement liée à un salaire et une multitude de crève-la-faim, cela tôt ou tard deviendra intenable même pour les quelques pays qui sauront s’en sortir. 
                                                      On n’est pas dans l’idéologie et ses analyses, on est devant un fait, cela s’appelle la réalité. Le travail ne veut rien dire, ce n’est pas une fin en soi, le travail ne peut et ne doit être qu’un service à rendre à la communauté, chacun l’assume suivant ses capacités, ses compétence et son talent. Les handicapés bien évidemment sont pris en charge pas la dite communauté. Il ne peut y avoir de laissés pour compte, cela s’appelle la fraternité ou l’humanisme.

                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 novembre 2014 20:24

                                                      Jean Keim,

                                                      Je n’ai jamais dit qu’il fallait rester dans les règles actuelles...
                                                      Vous voulez savoir où sont le travail et les emplois ?
                                                      Grâce à l’article 63 du TFUE, ils ont été délocalisés.


                                                      Quant aux métiers de services, si le pouvoir d’achat était plus élevé, davantage de Français y aurait recours. C’est par manque de moyens qu’ils vont moins souvent chez le coiffeur ou qu’ils font eux - mêmes des travaux que des entreprises pourraient faire.

                                                    • franc 30 novembre 2014 01:51

                                                      Mr Juncker c’est pas celui qui a remis la Médaille de l’Europe à la banque des banques CLEARSTREAM qui lave plus blanc que blanc l’argent sale du monde entier (voir le livre de Robert Denis REVELATIONS)-

                                                      -

                                                      Bravo l’Europe pour avoir élu un tel président.


                                                      • zygzornifle zygzornifle 30 novembre 2014 13:18

                                                        Juncker c’est l’image même du déclin Européen .....


                                                        • Tall 1er décembre 2014 08:49

                                                          Si les USA sont très fréquemment des pionniers ayant 20-30 ans d’avance sur l’Europe ( derniers grands exemples : l’informatique et l’internet ), ce n’est pas un hasard ...


                                                          C’est parce que chez ces gens-là, monsieur, on ose ...

                                                          Car la culture de l’audace conquérante est inscrite dans l’adn historique du pays. Les USA ont été créés par des colons. Des gens qui ont tout quitté pour se créer un nouveau monde sur des terres peu hospitalières.

                                                          Pas étonnant donc qu’ils aient été les premiers sur la lune.

                                                          Aujourd’hui, ce que font les geeks du transhumanisme made in Silicon Valley, relève exactement du même esprit. Une Silicon Valley située justement près de la côte Pacifique, les dernières terres de la conquête de l’Ouest ... un hasard ?

                                                          Et ce n’est pas demain que les 20-30 ans de retard vont être rattrapés ... c’est même en passe de sévèrement s’aggraver avec la mécanisation de l’intelligence à son + haut niveau. Car les premiers qui disposeront de ce truc-là pourront alors accentuer leur avance à une vitesse décuplée.

                                                          Et si l’Europe ne pige pas ça, tant pis pour elle ... les geeks californiens, eux, l’ont déjà compris ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès