• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Allemagne s’apprête-t-elle à entreprendre une conquête (...)

L’Allemagne s’apprête-t-elle à entreprendre une conquête territoriale en Grèce ?

Des îles grecques en échange de l’argent allemand…Voilà, ce que proposent en toute simplicité, des membres de la coalition gouvernementale d’Angela Merkel dans un contexte de forte tension entre la Grèce et l’Allemagne. N’attendez pas que la première radio allemande de France, RTL, vous révèle une telle information, étant donnée qu’elle appartient à l’Empire Bertelsmann [1].
 
Dans l’article Verkauft doch eure Inseln, ihr Pleite-Griechende de l’hebdomadaire à grand tirage Bild am Sonntag [1], le député FDP Frank Schäffler a déclaré : “Die Kanzlerin darf keinen Rechtsbruch begehen, darf Griechenland keine Hilfen versprechen. Der griechische Staat muss sich radikal von Beteiligungen an Firmen trennen und auch Grundbesitz, z.B. unbewohnte Inseln, verkaufen“. Traduction : "La Chancelière ne doit pas violer le droit, ne doit pas promettre des aides à la Grèce. L’État grec doit se débarrasser de façon radicale de ses participations dans des entreprises, et également vendre des terres, par exemple des îles inhabitées". Ce député a été rejoint dans ses propos par le député CDU Marco Wanderwitz.
 
Cette vision des deux députés ressemble d’une certaine façon à celle des impérialistes américains qui, lors du XIXe siècle, se sont appropriés des territoires par l’achat [2].
 
De tels propos ne vont certainement pas apaiser les relations greco-allemande qui sont particulièrement tendues. Le traitement de la crise grecque par la presse allemande a été très mal ressentie en Grèce. La Vénus de Milo drapée du drapeau grec faisant un doigt d’honneur en couverture de l’hebdomadaire allemand Focus, le 22/02/10, avec pour tout commentaire “il y a des voleurs dans la famille européenne”, a déclenché un véritable tollé en Grèce comme l’illustre le reportage suivant :
 


 
La correspondante du journal suisse Le Temps, Angélique Kourounis, dans son article L’amertume des Grecs envers l’Allemagne [3] du 27 février dernier, rapporte que « le maire d’Athènes s’en est pris à la chancelière allemande, lui rappelant les dettes de l’Allemagne vis-à-vis de la Grèce. “Vous nous devez 70 milliards d’euros pour les ruines que vous avez laissées”, a-t-il déclaré dans un communiqué, faisant allusion à une bataille qui oppose les deux pays sur les réparations de guerre. “Vous nous devez Distomo et Kalavrita”, a-t-il également rappelé dans une conférence de presse évoquant les deux villages martyrs de Grèce dont les habitants ont été massacrés par l’armée allemande en retraite.
 
Berlin a rejeté ces accusations, estimant que le dossier était clos depuis un versement d’indemnités, en 1960, de 4,4 milliards d’euros. C’était sans compter le rappel à l’ordre du tonitruant Théodore Pangalos, numéro deux du gouvernement et ancien ministre des Affaires étrangères : “En partant en 1945, les Allemands ont pris tout l’or de la banque de Grèce ! On ne demande pas qu’ils le rendent, mais qu’ils disent au moins merci et qu’ils cessent de parler de nos déficits.” »
 
De plus, beaucoup de commentaires ont aussi montré du doigt l’entreprise allemande Siemens impliquée dans l’un des plus grand scandales de corruption en Grèce [4] et le journal athénien Eleftheros Typos a voulu contre-attaquer en présentant une photo de l’ange de la colonne de la Victoire, à Berlin, une croix gammée à la main, avec la légende : "Le nazisme financier menace l’Europe" [5].
 
Le président de la Bundesbank, Axel Weber, avait déclaré fin janvier : "Il est impossible de justifier auprès des électeurs qu’on aide un autre pays afin que ce dernier puisse s’épargner les douloureux efforts d’adaptation qu’on a soi-même endurés" [6]. La Grèce doit s’adapter quitte à en crever.
 
Le député Frank Schäffler a aussi rajouté dans l’article Rechtsbruch mit Folgen [7] du 02/03/10 que "Der Fall Griechenland zeigt, dass die Nichteinhaltung von europäischen Verträgen erhebliche Auswirkungen auf die Wirtschaftsverfassung hat. Die Finanzhilfen, die von den Staats- und Regierungschefs der EU auf ihrem informellen Treffen am 11. Februar 2010 Griechenland in Aussicht gestellt wurden, gefährden nicht nur die Stabilität des Euro.Die Vereinbarungen der Staats- und Regierungschefs der EU sind eine Verabredung zum kollektiven Rechtsbruch [...] Griechenland hat durch seinen erschlichenen Beitritt in die Euro-Zone das Recht gebrochen [...] Dieser Rechtsbruch wird nicht durch die Verabredung zum kollektiven Rechtsbruch vom 11. Februar 2010 geheilt, sondern nur durch den Austritt von Griechenland aus dem Euro." Traduction : "le non-respect des traités européens a d’importantes conséquences sur l’économie, comme le montre le cas de la Grèce. En laissant entrevoir à la Grèce qu’ils pourraient l’aider financièrement, lors de leur réunion informelle du 11 février 2010, les chefs d’État et de gouvernement de l’U.E. ne mettent pas seulement en danger la stabilité de l’euro. Ils se sont mis d’accord pour une violation collective du droit [...] La Grèce s’est livrée à une violation du droit pour pouvoir entrer dans la zone euro. [...] Cette violation du droit ne peut pas être réparée par la violation collective du droit décidée le 11 février 2010, elle ne peut l’être que si la Grèce sort de l’euro".
 
La Grèce qui sort de l’euro…Elle devrait ne pas être la seule car « le pays est, semble-t-il, loin d’être le seul à avoir eu recours à des astuces financières conseillées par des banques de New York et de Londres. Le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie le Portugal ont, eux aussi, “optimisé” leurs comptes avec l’aide de Goldman Sachs, JP Morgan, Barclays ou encore “feu Lehman Brothers”. » [8]
 
Si les Allemands cherchent les escrocs, Étienne Chouard en donne une bonne définition :
 
« Autrefois, les États partageaient avec les banques privées le droit de création monétaire. Comment faisaient-ils ? L’État avait la possibilité d’emprunter auprès de sa banque centrale et de lui rembourser au fur et à mesure de ses recettes. La différence, c’est que l’État ne payait pas d’intérêts.
 
C’est là qu’il s’est passé quelque chose d’absolument majeur. En 1974 a eu lieu la dernière émission de monnaie par la Banque de France et depuis, l’État s’est, de fait, interdit de créer de la monnaie. Concrètement, il s’est interdit d’emprunter auprès de la banque centrale. Cela a comme conséquence de payer beaucoup plus cher tout ce dont l’État a besoin et qui est financé par le crédit.
 
Je ne sais pas comment les banquiers ont fait pour obtenir du gouvernement cette espèce de hara-kiri monétaire qui consiste à se priver soi-même d’un pouvoir considérable et essentiel dans la politique du pays. Ce sabordage monétaire a été monté au plus haut niveau du droit, à la faveur des "traités constitutionnels", par l’article 104 du traité de Maastricht, devenu l’article 123 du traité de Lisbonne consolidé, qui rend ce sabordage irréversible, hors d’atteinte des citoyens. » [9]
 
La dette publique, une affaire rentable pour les banquiers et les grands capitalistes, leur permettant en particulier de s’approprier les richesses des nations.
 
Si les Allemands s’approprient des îles grecques, les soldats allemands qui siègeront sur celles-ci, arboreront-ils la croix de fer ? Yvonne Bollmann, dans son livre Ce que veut l’Allemagne rapporte le fait que le député allemand de la CDU Fulda Martin Hohmann, dans Junge Freiheit du 21 décembre 2001, "en a demandé la réactivation, pour récompenser la bravoure des soldats de la Bundeswehr en Afghanistan" [10]. Et la future armée européenne souhaitée par le chef de la diplomatie allemande, Guido Westerwelle [11], défilera-t-elle à côté de la colonne de la Victoire, surmontée de l’ange qui tient “dans la main gauche un javelot dont la pointe porte la croix de fer” [12].
 
Le poète grec Georges Séféris (Γιώργος Σεφέρης), dans son discours prononcé lors de la remise du prix Nobel de littérature en 1963 avait déclaré : "J’appartiens à un petit pays. Une pointe rocailleuse sur la Méditerranée, où il n’y a pas d’autre richesse que la lutte de son peuple, la mer et la lumière du soleil. Elle est petite notre terre, mais son patrimoine est énorme." [13]
 
Ces propos sont plus que jamais d’actualité. Le peuple grec vient de nouveau de rentrer en lutte et je suis de tout cœur avec lui.
 

[1] Verkauft doch eure Inseln, ihr Pleite-Griechende, Bild am Sonntag, le 04/03/10.

[2] Jacques Leclerc, L’expansion territoriale (1803-1867) dans L’aménagement linguistique dans le monde, Québec, TLFQ, Université Laval, 30 avril 2007.

[3] Article d’Angélique Kourounis, L’amertume des Grecs envers l’Allemagne, letemps.ch, le 27/02/10.

[4] Tollé en Grèce après les accusations d’un hebdomadaire allemand, RFI, le 26/02/10.

[5] Article de Sébastien Vannier, Bisbilles entre l’Allemagne et la Grèce, ouest-france.fr, le 26/02/10.

[6] Article de Cécile Calla, Berlin veut apaiser son opinion sur la crise grecque, journal Le Monde, le 28/02/10.

[7] http://www.frank-schaeffler.de/presse/medienspiegel/1187

[8] La Grèce n’est pas la seule à “maquiller” sa dette, lemonde.fr, le 19/02/10.

[9] Le traité européen de Lisbonne est-il fondamentalement différent de celui rejeté en 2005 ?, lemonde.fr, le 10/12/07.

[10] Yvonne Bollmann, Ce que veut l’Allemagne, p.51, Éditions Bartillat, 2003.

[11] L’Empire européen veut son armée.

[12] Ibidem que [10], p. 56.

[13] "Pays de l’homme qui ne pouvez supporter la vue de l’homme", Giorgos Seferis.


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

124 réactions à cet article    


  • faxtronic faxtronic 12 mars 2010 13:00

    rien a dire, d accord avec l auteur. La proposition des allemnads meriterait une grosse baffe dans la gueule. Il y a 70 ans les allemands on tout detruit et commis les plus atroces mefaits de l histoire de l humanite. Nous nous sommes reconcilies, nous avons pardonnes, mais nous n avons pas oublies, jamais. Mon grand-pere etait dans les camps, il est toujours vivant, il n a rien contre les allemands de maintenant, mais nous n avons pas oublies. Si l Allemagne veut transformer l Europe en 4 reich, de facon economique ou financiere, alors il faudra detruire l allemagne definitivement.


    • Albator71 Albator71 12 mars 2010 18:33

      La baffe je vais te la donner au niveau historique mon bonhomme :

      6 millions de civils allemand tué par les alliés après la guerre

      Une guerre des alliés qui a ete clairement fonde sur le bombardement massif des civils avec plusieurs millions de morts

      Et aujourd’hui si tu te renseigne un peu les pays militaires d’extremes droite sont ceux qui sont sorties des camps qui les ont crées de toutes pieces

      C’est bon ou tu veux une autre correction ?


    • plancherDesVaches 12 mars 2010 20:30

      Faxtronic, désolé, mais tu n’as absolument RIEN compris.
      Déjà, coté Résistance, mon grand-père a échappé au peloton d’exécution en se cachant à la fin la guerre sous le toit de la mairie de son village.

      Maintenant, voyons coté Allemagne. Et coté guerre ECONOMIQUE actuelle. Surtout.

      Cette PARTIE de la coalition allemande propose d’acheter des iles grecques. Essaies d’ouvrir ton esprit en te disant qu’un paquet de milliardaires sur terre ont DEJA leur(s) propre(s) ile(s) et là, bizarrement, ça ne va même pas te gêner...

      Allons plus loin : la dernière guerre.
      Les Allemands ne l’ont pas FORCEMENT oublié. Et surtout la crise de 1929 qui en a été à l’origine.
      PEUT-ETRE QUE... ils n’ont pas envie que ça recommence.... non ??????

      Soit, ils craignent pire que la peste une hyper-inflation qui naitrait d’une descente de l’Euro et sont donc OBLIGES d’aider la Grèce quitte à lui acheter symboliquement une ile plutôt que de la laisser à ces putains de financiers qui, de toute façon, sont toujours disposés à transformer n’importe quel bout de la planète en centrale touristique.

      Cela fait une autre vision, non... ???


    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 mars 2010 06:32

      les allemands OU le regime nazi ?


    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 mars 2010 07:20

      les allemands OU le regime nazi ? message a destination de faxtronic


    • Bélial Bélial 12 mars 2010 13:01
      « Autrefois, les États partageaient avec les banques privées le droit de création monétaire. Comment faisaient-ils ? L’État avait la possibilité d’emprunter auprès de sa banque centrale et de lui rembourser au fur et à mesure de ses recettes. La différence, c’est que l’État ne payait pas d’intérêts.
       
      C’est là qu’il s’est passé quelque chose d’absolument majeur. En 1974 a eu lieu la dernière émission de monnaie par la Banque de France et depuis, l’État s’est, de fait, interdit de créer de la monnaie. Concrètement, il s’est interdit d’emprunter auprès de la banque centrale. Cela a comme conséquence de payer beaucoup plus cher tout ce dont l’État a besoin et qui est financé par le crédit.
       
      Je ne sais pas comment les banquiers ont fait pour obtenir du gouvernement cette espèce de hara-kiri monétaire qui consiste à se priver soi-même d’un pouvoir considérable et essentiel dans la politique du pays. Ce sabordage monétaire a été monté au plus haut niveau du droit, à la faveur des « traités constitutionnels », par l’article 104 du traité de Maastricht, devenu l’article 123 du traité de Lisbonne consolidé, qui rend ce sabordage irréversible, hors d’atteinte des citoyens. » [9]

      La banque centrale européenne doit prêter à la Grèce à taux 0, putain de monopoly.

      • zelectron zelectron 12 mars 2010 16:03

        Le problème c’est que les autres états de la planète impriment des billets à tire-larigot, Trichet tout en étant une sorte de « Talleyrand » ne peut combattre autant d’adversaires : rien que les 3 USA, Chine, Inde font ce qu’ils veulent, quand ils veulent, où ils veulent. L’Allemagne dans ce domaine n’a pas voix au chapitre si ce n’est que par voie de presse-torchon.


      • Bélial Bélial 12 mars 2010 18:17

        Trichet est un complice des bankstaz


      • Antoine Diederick 12 mars 2010 22:45

        la Joconde, restauration mécénat privé nippon, tant mieux, c’est grâce au prestige français, mais pour la suite....faut voir si le prestige sera tjrs là


      • ChatquiChouine ChatquiChouine 13 mars 2010 00:54

        @Zelectron

        Vous assimilez Talleyrand à Trichet !?

        Le malheureux a du se retourner dans sa tombe, lui qui avait dit, il y a 2 siècles, la phrase prémonitoire :

        « Quant les financiers font bien leurs affaires, c’ est que l’ état les fait mal »


      • janequin 13 mars 2010 08:39

        Ce n’est pas bien difficile à comprendre : Pompon émargeait à la banque Rotschild, et Gigi lui donnait la main sur ce coup-là.


      • stephanie stephanie 13 mars 2010 17:40

        @ Christian Navis
        NON, il faut seulement sortir de l’Europe, art 49A du traité de Lisbonne.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 mars 2010 05:55

        @ Belial : 


        Comment ? En les soudayant. La démocratie s’est noyés dans la corruption et elle est morte. Il faut une révolution ou un coup d’État et quelqu’un qui aura le courage e faire venir le Dr Guillotin au parloir. S’il y a un banquier innocent, il a le fardeau de la preuve. Si notre civilisation n’a pas le courage de faire son ménage, elle passera aux archives de l’Histoire. La relève attend.


        Pierre JC Allard

      • José Lopez-Martinez José Lopez-Martinez 12 mars 2010 13:04

        « Cette vision des deux députés ressemblent d’une certaine façon à celle des impérialistes américains qui, lors du XIXe siècle, se sont appropriés des territoires par l’achat... »

        C’est vraiment du grand n’importe quoi. Les deux parlementaires allemands disent simplement que le gouvernement grec doit faire des économies et trouver du cash pour faire face à sa dette. Et une manière de trouver cet argent peut se traduire par la vente d’actifs publics ou de terres. C’est tout. Ils ne parlent pas de vendre ces actifs ou ces terres inhabitées au gouvernement allemand ni même à des personnes privées allemandes.


        « Si les Allemands s’approprient des îles grecques, les soldats allemands qui siègeront sur celles-ci, arboreront-ils la croix de fer ? »

        Grostesque.


        • Le Canard républicain Le Canard Républicain 12 mars 2010 13:21

          Article du nouvelobs.com, Paur sauver la Grèce, l’Allemagne veut racheter ses îles, le 05/03/10 :

          « Plusieurs députés allemands ont encouragé la Grèce à vendre plusieurs îles pour combler sa dette.

          Des députés allemands ont appelé la Grèce à vendre des îles pour aider à financer sa dette, rapporte jeudi 4 mars le quotidien populaire allemand Bild qui résume l’idée en ces termes : "On vous donne du fric, vous nous donnez Corfou« .
           »L’Etat grec doit renoncer à sa participation dans des sociétés, et vendre des propriétés foncières, comme par exemple des îles inhabitées", a affirmé au journal le député libéral Frank Schäffler, du parti FDP au pouvoir.
          Pour le député du parti CDU d’Angela Merkel, Marco Wanderwitz, "si l’Union européenne et donc l’Allemagne venait à aider financièrement la Grèce, il faudrait qu’elle consente des garanties en échange".
          « Quelques îles pourraient ainsi faire l’affaire », selon le député.

          6.000 îles laissées à l’abandon

          Selon le ministère du tourisme grec, la Grèce compte quelque 6.000 îles, pour la plupart inhabitées.
          Une entreprise privée basée à Hambourg (nord de l’Allemagne) cherche actuellement à vendre une île grecque inhabitée pour 45 millions d’euros, souligne Bild.
          En 1993, plusieurs députés allemands avaient déjà provoqué une vive querelle avec l’Espagne en suggérant que Berlin achète l’île de Majorque, haut-lieu de villégiature pour les touristes allemands.
          La chancelière Angela Merkel doit recevoir vendredi le Premier ministre grec Georges Papandréou, dont le gouvernement a annoncé mercredi de nouvelles mesures d’austérité pour réduire son déficit public. »


        • José Lopez-Martinez José Lopez-Martinez 12 mars 2010 13:28

          « Une entreprise privée basée à Hambourg (nord de l’Allemagne) cherche actuellement à vendre une île grecque inhabitée pour 45 millions d’euros, souligne Bild. »

          S’il s’agit d’une entreprise privée, c’est que l’île est une propriété privée. Cette affaire ne concerne donc en rien le gouvernement grec.


        • Le Canard républicain Le Canard Républicain 12 mars 2010 13:53

          Article lefigaro.fr, Des Allemands rêvent d’acheter les îles grecques, le 05/03/10 :

          "« Vendez donc vos îles, vous les Grecs fauchés… et l’Acropole aussi  », suggérait, jeudi à la une, le quotidien à grand tirage Bild. La cession d’îles ou d’autres trésors pourrait permettre à la Grèce de sortir de la crise, lançaient, jeudi, dans le quotidien les députés Josef Schlarmann, membre de la CDU de la chancelière Angela Merkel, et Frank Schäffler, expert en finances publiques chez les libéraux du FDP.

          « Ceux qui sont insolvables doivent vendre tout ce qu’ils ont pour payer leurs créditeurs. La Grèce possède des bâtiments, des entreprises et des îles inhabitées, qui pourraient tous être utilisés pour résorber la dette », affirme Josef Schlarmann.

          2.000 îles grecques désertes

          L’idée fait un tabac en Allemagne, où les médias expliquent que quelque 2.000 îles grecques sont désertes, ce qui fait rêver les millions de touristes allemands qui se ruent chaque été sur les côtes espagnoles, italiennes et grecques. « Si déjà nous devons aider les Grecs avec des milliards d’euros, autant obtenir en échange quelques unes de leurs îles de mer Égée », écrit Bild.

          En 1993, l’idée d’acheter l’île espagnole de Majorque, lancée par deux députés, avait déjà fait fantasmer les Allemands. Sans se réaliser."


        • José Lopez-Martinez José Lopez-Martinez 12 mars 2010 14:21

          « ...En 1993, l’idée d’acheter l’île espagnole de Majorque, lancée par deux députés, avait déjà fait fantasmer les Allemands. Sans se réaliser. »

          Voilà. Du pur fantasme. du vent. Le Bild écrit n’importe quoi. Le Nouvel observateur pond un article idiot. Et Le Canard Républicain s’enfonce encore plus dans le ridicule en agitant le fantôme de l’impérialisme nazi.

          Sinon, concrètement, en quoi l’idée pour les Grecs de vendre des îles grecques à des particuliers allemands alors qu’ils vont quémander l’aumône auprès des contribuables allemands serait-elle choquante ? Et s’ils veulent pas des Allemands, les Grecs, qu’ils vendent leur îles aux japonais ou aux monarques arabes. Pourquoi les contribuables allemands ou hollandais ou danois devraient-ils payer de leur poche pour éponger les magouiles des politiciens escrocs grecs ?


        • bobbygre bobbygre 12 mars 2010 17:09

          Pourquoi les contribuables allemands ou hollandais ou danois devraient-ils payer de leur poche pour éponger les magouiles des politiciens escrocs grecs ?

          Vous oubliez un peu facilement que les escrocs grecs avaient besoin de complices pour cacher leurs méfaits. Et comme par hasard, leurs complices d’alors sont les mêmes banques qui aujourd’hui spéculent pour le faire couler. Ce sont les mêmes banques qui ont provoqué la crise que nous connaissons et qui ont profité SANS CONTREPARTIE de centaines de milliards pour « les aider » et sauvegarder l’ordre social. Cette oligarchie qui contrôle également via l’actionnariat les banques centrales privées qui ont confisqué aux états le droit de battre monnaie et qui aujourd’hui l’utilisent pour essorer les finances publiques et provoquer la dégringolade industrielle et sociale des pays occidentaux.
          Cette oligarchie qui contrôle via l’actionnariat une bonne part des médias et qui, via les lobbys, rédige les textes de lois et règlements à la place des politiques qui se contentent de les valider.
          Les escrocs grecs !! OUVREZ LES YEUX !
          Les grecs sont victimes de l’insatiable rapacité de quelques oligarques et nous seront peut-être les prochains sur la liste (ou les espagnols, les portugais, les irlandais...).


        • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 mars 2010 06:34

          Et les banques renflouées récemment par les Etats ?

          Elles se sont vues accorder des PRETS qu’elles ont REMBOURSé http://archives.lesechos.fr/archives/2009/lesechos.fr/10/06/300380248.htm


        • gimo 12 mars 2010 13:07

          LES CANONS DE NAVARONE 2
           
          avec GREGEORI LE PAQUET


          • Blé 12 mars 2010 13:11

            Difficile d’accepter que les peuples puissent se faire exploiter par les banquiers. Il a bien fallu la complicité des élites politiques de l’Europe pour faire main basse sur les états.
            Il n’y a donc plus de démocratie, tout juste avons nous encore le droit de voter pour celui ou celle qui mettra le plus de temps à nous étrangler.

            Nous ne pourrons pas éviter une révolte sachant que les états ont un service de sécurité à la hauteur des risques de la colère des peuples.


            • gimo 12 mars 2010 18:21

              blé 

              oui exactement vous comprenez c’est bien

              now il faut surpasser cette peur sous jacente

              la peur est petite fille de la lâchté

              qui fait que on avance pas
              un peu de courage et vous aurez plus de confiance en soi
              le courage vous grandi
              gimo
              cordialement


            • gimo 12 mars 2010 22:32

              ton père

              il y a des gens intelligents et cultives mais la peur
              du grand soir et le changement les fait peur
              la peur agit comme une anesthésie cérébrale

               c’est la peur de soi un manque de confiance en soi
               et
              à l’avenir la peur c’est un poison
              qui même est causse des maladies cancer
              parlysant ces défenses naturelles et et l’équilibre organique

              même quelle paralyse les pensées les plus nobles
               la peur fait redecendre au 1 er cortex l’instinct de conservation
              egoisme et le refus de l’autre 
               à+ cordialement
              gimo


            • ZEN ZEN 12 mars 2010 13:22

              Le souvenir de l’occupation allemande reste encore très vif en Grèce, particulièrement en Crête, où la résistance fut permanente
              Il ne faudrait pas réveiller les nationalismes
              Les touristes allemands y profitent du soleil
              La Grèce n’a pas de passé industriel semblable à l’Allemagne.
              Ses problèmes étaient connus depuis longtemps, mais Angela a fermé les yeux comme les autres pays
              D’autres pays sont plus endettés...
              La « solidarité européenne » est un vain mot
              La crise est un révélateur


              • non666 non666 12 mars 2010 13:22

                Quelques precisions :

                1) les etats unis ont certes « acheté » des territoires pour s’ettendre, mais concernant par exemple la Louisiane, ils n’ont JAMAIS payé.
                Ils nous doivent donc toujours les millions de FRANCS OR depuis Napoleon....

                2) Le discours de l’Allemagne est un moyen pour menacer , non seulement les grecs, mais aussi les polonais, les tcheques, les baltes.
                Si l’Allemagne a eu des torts contre ces pays, elle n’oublie pas qu’au final tous ses voisins se sont servis sur son dos (sauf la france) au lendemain de la seconde guerre mondiale.
                Elle espere bien recupere un jour la Pomeranie , les terres des sudetes, le sud du Danemark....
                « Qui paie commande » n’est pas seulement le discours des anglo-saxons dans leur vision du monde , mais celui de tous les autres peuples germaniques en general.

                3) Maintenant que le traité(TCE/Traité de Lisbonne) est signé , tous les abandons de souveraineté se paient ET Cash...
                Apres tout, ce que veulent les allemands, c’est deja ce que pratiquent les anglo-saxons dans la Meditteranée...
                Les deux plus grands ports de l’ile de Chypre (Akrotiri et Dhekelia) ont été annéxée de force en profitant de l’invasion des turques (couvert par la Vieme flotte US...)
                Officielement les anglais louaient les deux bases (pour 99 ans) mais apres l’invasion, sous le pretexte qu’ils ne savaient pas lequel des deux gouvernments etait legitime, ils ont annexé les deux bases....
                Si vous aviez lu le TCE en entier, dans les annexes, tout en bas, vous auriez remarqué qu’en le signant vous validiez la confiscation.... 
                Idem pour Gibraltar , les iles anglo-Normandes , le nord de l’Irlande.
                Si les Anglais gardent des colonies , prises de force ou par artifice juridiques dans les autres pays europeens, pourquoi pas les allemands ?

                Je cite les Anglais, la « sorcière du nord » comme on disait en 1914 mais je pourrais montrer la « sorciere du sud » : la Turquie.
                Elle , elle occupe toujours la Thrace, Chypre, l’Armenie, le Kurdistan et desormais, le nord de l’Irak dans le plus grand silence de nos medias complices....

                Plus de conquetes militaires pour les allemands  ?
                OK
                Mais desormais, ils veulent en avoir pour leur argent et ils paient cash.
                Tous ceux qui ont soutenu le TCE/traité de Lisbonne vont devoir regarder leur choix en face et relire les objections que nous faisions, il y a 5 ans !

                CETTE EUROPE n’est pas la blanche colombe porteuse de paix et d’espoir que les collabos du NWO qui controlent l’information nous vendent.
                C’est une sous-division d’un monde sans souveraineté des peuples, entierement soumis aux lois du marché et controler par des corpos.






                • Massaliote 12 mars 2010 13:56

                  non666, merci pour ce commentaire.

                  Vous pourrez peut être me répondre Les Grecs disent : « Vous nous devez Distomo et Kalavrita”, les deux villages martyrs de Grèce dont les habitants ont été massacrés par l’armée allemande en retraite. »

                  Ca m’interpelle : l’Allemagne a t’elle versé un dédommagement à la France pour ses villages détruits et ses habitants massacrés pendant la 2ème guerre mondiale ? Sinon, pourquoi ?


                • non666 non666 12 mars 2010 14:15

                  L’Allemagne n’a RIEN versé aux Français, ni apres la première, ni apres la deuxieme guerre mondiale.

                  Par contre NOUS , nous avons payé des indeminités de guerre apres la guerre de 1870...
                  Il serait donc juste qu’elles soient remboursées (en franc or...) ou que les allemands nous paient ce qu’ils nous doivent depuis 1914.


                  Les indeminités dues apres la première guerre mondiale n’ayant pas été payé , les français avaient voulu occupé la Ruhr.
                  Mais ce sont nos « alliés » anglais qui s’y etaient opposés, un certain nombre de leurs interets etant investi chez les gros trust germaniques (Krupp et IG farben entre autres....)

                  Idem pour les etats unis, qui n’ont pas payé la Louisiane et qu’il serait souhaitable qu’il remboursse AVANT l’effondrement du dollar.



                • Basepam 12 mars 2010 14:22

                  Bonjour,

                  Vous êtes sûr pour le point 1/. Je ne trouve aucune référence sur le faits que les Américains n’aient jamais payés la Louisiane ?

                  Merci
                  Basepam


                • Massaliote 12 mars 2010 14:23

                  Merci pour la réponse. Nous sommes toujours les dindons de la farce. C’est écoeurant. Une autre info, sur la stratégie du NOM : Wall Street a aidé la Grèce à dissimuler ses dettes…


                • Massaliote 12 mars 2010 14:30

                  A rapprocher de l’opération de nos dirigeants « éclairés » contre les paradis fiscaux. Seuls 10% des fonds illégaux seraient détenus désormais en Suisse. Le reste a profité à la finance anglo-saxonne via les Iles Caïmans.

                  Pour les Iles grecques, imaginez un seul instant que le gouvernement français ait fait la même proposition. Quelle levée de boucliers merdiatiques anti-colonialistes !


                • Basepam 12 mars 2010 14:57

                  non666,

                  Vous êtes approximatif il me semble.

                  Je pense que les Américains ont payés la Louisiane. (Je n’en suis pas 100% sûr mais je ne trouve rien sur un éventuel non paiement)

                  Les Allemands ont versé 9,5 Milliards de Marks sur les 65 Milliards que la France devait recevoir. cf http://www.academon.fr/Dissertation-La-France-face-%C3%A0-la-question-allemande-depuis-1918/4850

                  OK ce n’est pas toute la somme mais vous ne pouvez pas dire que l’Allemagne n’a rien payé.

                  Ce pense quoi il faut rajouter pour la France l’Alsace - Lorraine , le démantèlement de l’empire colonial Allemand avec le Cameroun et le Togo donnés à la France.

                  Cordialement
                  Basepam


                • Laura 12 mars 2010 16:38

                  Basepam, l’Alsace-Lorraine était occupée par les Allemands. Ces territoires ont normalement été rendus à la France. 


                • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 12 mars 2010 16:58

                  Napoléon a vendu la Louisiane aus USA pour une somme ridicule parce qu’il estimait qu’il était incapable de la défendre contre les Anglais étant donné que ces derniers jouissaient de leur suprématie navale.


                • Takuan Takuan 12 mars 2010 17:22

                  @non666
                  erreur dans ton deuxième commentaire,l’Allemagne a bien payé des dommages après la deuxième guerre mondiale,notamment en finançant l’occupation de son territoire par les troupes françaises d’occupation (entre autres), dont j’ai fait partie,et que l’on appelait pudiquement forces françaises en Allemagne (FFA),ainsi qu’en finançant unilatéralement les ponts de Kehl et du Palmrain sur le Rhin et j’en passe...


                • Talion Talion 12 mars 2010 18:04

                  Et ça compense tout ce qu’ils ont démoli chez nous ?...

                  Laisse tomber !... Ils ont à notre égard une ardoise dont ils ne pourront jamais s’acquitter.

                  Ils feraient mieux de fermer leurs gueules et de raser les murs... Aucun pays européen n’a de leçon à recevoir d’eux !


                • tourn en ron 12 mars 2010 18:38

                  en ce qui concerne la Louisiane ils nous l’on acheter 90millions de francs or cette somme a bien été régler en ce qui concerne l’Allemagne de 45 a 2005 il on fournie tout les 2 roue de la police et de l’armer et tout les 4x4 mercedes de l’armer ainsi que des véhicule léger blinder (pourquoi la grece est endetter regarder les 2 video « l’argent dette »vous aurai des reponse est vous serait degouter en prime )ps ne regarder pas cette video en presence d’un banquier vous risquerais de l’etriper lol bonne video


                • tourn en ron 12 mars 2010 19:22

                  ta raison talion « moi j’ai pas confiance en eux »il nous l’on fais trop de fois !!!


                • paOptiMiste 13 mars 2010 03:41

                  Et pour compléter vos intéressantes déclarations voir la conférence de F. Asselineau « qui nous gouverne réellement ? » qui fait un retour historique sur la façon dont les Etats Unis ont annexé la Louisiane entre autres.

                  Vous avez oh combien raison, l’ue est bien loin d’être la blanche colombe qu’on nous a « vendue » de force.

                  Les effets commencent à se faire rudement sentir. Comme quoi, il faut bien réfléchir avant de se proclamer pro-européen et surtout bien se renseigner sur le deal qui a été mené.

                  Ni plus ni moins qu’une arnaque ?


                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 mars 2010 06:18

                  @ non 666


                  Ce fil prend une mauvaise direction. Si vous tenez l’Allemagne de 2010 responsable des dommages et des crimes de 1940, l’Allemagne de 1870 pouvait elle demander réparations des dommages des guerres napoléoniennes ? On s’est montée aussi une fichue ardoise dans le temps... Et les Anglais en Inde ? Les Japonais en Chine ? Les Américains un peu partout depuis maintenant 50 ans ?...  Il vaut mieux parler d’autre chose... Les Régionales, par exemple. Imaginez que le FN ou l’extreme gauche surprenne. Imaginez que ceux qui veulent s’abstenir décide plutôt d’aller exprimer leur mécontentement...


                • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 mars 2010 06:40

                  « Qui paie commande » n’est pas seulement le discours des anglo-saxons dans leur vision du monde , mais celui de tous les autres peuples germaniques en general.

                  Les Francais et les latins, eux, ce sont les gentils, c est ca ?
                  http://www.legrigriinternational.com/article-petit-quizz-43290281.html
                  http://faltoulouse.free.fr/fr/textes/haiti.html

                  A chacun ses victimes. Quand la France peut jouer du droit du plus fort, elle le fait sans complexe ni pitié.


                • ZEN ZEN 12 mars 2010 13:23

                  Erreur de lien
                  Voici le bon


                  • dapeacemaker911 12 mars 2010 13:26

                    Nous sommes tous des Grecs.

                    Quand est ce que « les gens » vont se rendre compte qu on s est grossierement (mondialement) fait depouillé par quelques bandits de (tres) grand chemin ?


                    Qu on le veuille ou non, qu on l accepte ou non, notre avenir a TOUS est dans la lutte Grec.

                    Morts au mafias.

                    Oui, les revoltes, les soulevements populaires, les revolutions ca fait peur.
                    On va pas romancer, ce sont du sang et des larmes, aucun doute.

                    Mais c est grosso merdo, ca ou la guerre. Pire... ca ou l esclavage.

                    Courage mes semblables.

                    Dpm


                    • ARMINIUS ARMINIUS 12 mars 2010 17:26

                      Les premiers mafieux sont certains grecs eux-mêmes qui ont laissé brûler l’an passé des hectares de terres paysannes, bien placées en bord de mer l’an passé pour les racheter peanuts
                      aux paysans désespérés( sujet traité par Arte) je salue au passage le courage des paysannes grecques, bien seules dans leur lutte pour enrayer le mécanisme. Donc pour la magouille, ces tristes sires n’ont rien à apprendre.
                      Je rappelle encore une fois que le « Bild » est une feuille de chou (croute ?) même pas bonne à emballer le hareng, comparable aux tabloïdes anglais !


                    • patroc 12 mars 2010 13:41

                       On apprend plein de choses dans votre excellent article !.. Et la couverture de FOCUS est tout aussi excellente !.. Merci..


                      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 mars 2010 06:43

                        Les Grecs traitent les allemands de sauvages mangeurs de bananes, dans une phrase qui rappelle les clichés de Sarkozy vis a vis des Africains par exemple.
                        Voila « l’humanisme » des Grecs racistes.
                        http://www.lesechos.fr/info/inter/reuters_00233754-des-grecs-appellent-au-boycott-de-produits-allemands.htm
                        L’INKA a distribué des tracts appelant au boycott dans le centre d’Athènes et devant une enseigne du groupe allemand de produits électroniques Media Markt.
                        Cette falsification de l’histoire, de la beauté et de la civilisation grecques, ajoute l’INKA, "à une époque où ils (en Allemagne) mangeaient des bananes sur les arbres est intolérable et impardonnable".


                      • casp casp 12 mars 2010 13:44

                        Les allemands sont un pays nordique... Cela veux dire qu’ils respectent la loi de façon générale.
                        Que lorsque des règles sont edictés, elles sont naturellement respecté par tout le monde sans même avoir besoin de quelqun pour surveiller.

                        Bon j’exgaère un peu mais malgré tout en comparaison avec les pays méditerranéen c’est flagrant.

                        Aussi je comprend tout à fait les allemands, qui eux respectent les règles, qui ont sans broncher du serrer les dents au niveau économique, ne pas être tout à fait d’accord pour payer à la place de quelqun n’ayant pas jouer le jeux.

                        Maintenant est ce que les règles économiques européenne sont intelligentes .. peux être pas.
                        Et est ce la faute des citoyens grecque directement, sans doute pas. même si la corruption du pays est bien le fait de citoyens.

                        Alors avant de ressortir les vieux démon d’il y 70 ans... on ferait mieux de réflechir hein...
                        Car si c’était l’allemagne qui sortait de la zone Euro et non la grèce. c’est toute l’europe qui s’effondre... L’allemagne est devenu la locomotive de l’europe et elle le fait sans bronché ou presque depuis pas mal d’année...

                        Il ne faudrait pas l’oublier.

                        Peu être les grecque pourrait essayer d’inventer quelquechose de nouveau sur le plan économique... On en a besoin de toute façon.


                        • Hieronymus Hieronymus 12 mars 2010 13:49

                          eh bien cela rejoindrait le reve des idealistes allemands du XIX siecle
                          on est en plein Hoelderlin avec son Hyperion ..


                          • non666 non666 12 mars 2010 14:18

                            Wouah, bravo.
                            Je ne suis pas sur que tout le monde comprenne.


                          • tourn en ron 12 mars 2010 18:50

                            erreure de la banques en votre faveur ;les responsable ces les banquier vous trouver normal leur comportement de voyous « exemple un smicar qui a une dette de 300mille euro qui arrive pas a la rembourser et le banquier lui propose 300mille euro de pret en maquillant les compt pour que le dossier soit accepté n’importe quel tribunal condanerais la banque pour faux usage de faux a des fin frauduleuse mettant en danger l’intégrité de l’emprumteur sachant qu’il ne peut payer  »vraix ou faux !!!!


                          • frugeky 12 mars 2010 14:19

                            Y’aurait rien dans la constitution grecque qui interdit, comme en France, de céder n’importe qu’elle partie du territoire ?


                            • Massaliote 12 mars 2010 14:33

                              Mais voyons, quelle attitude protectionniste ! smiley La France est rachetée par lots entiers. Politique d’ouverture oblige. Elle va vendre les bijoux de famille, ainsi en décidé le Hongrois.



                            • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 mars 2010 14:57

                              frugeky (xxx.xxx.xxx.44) 12 mars 14:19

                              Y’aurait rien dans la constitution grecque qui interdit, comme en France, de céder n’importe qu’elle partie du territoire ?

                              Il convient de ne pas confondre propriété et souveraineté. On peut être propriétaire d’un terrain en France, par exemple, sans être indépendant : le terrain demeure sous la souveraineté de l’État Français.
                              La vente, par un État, d’une partie inhabitée de son territoire n’implique absolument pas la perte de souveraineté sur ledit territoire ; sauf négociation spécifique et, probablement, entérinement par la population (vote du Parlement, Référendum ; etc..).
                              Par ailleurs, il est difficilement envisageable qu’un État puisse vendre des territoires habités.
                              Ainsi, la suggestion faite à la Grèce de vendre tout ou partie de ses 6.000 îles inhabitées n’a rien de scandaleux pour autant que ces ventes ne s’accompagneraient pas d’une perte de souveraineté.


                            • JL JL 12 mars 2010 15:03

                              @ Massaliote, brader le partimoine national français, cela s’appelle de la prodigalité : le sarkozysme c’est, entre autres ignominies ultralibérales, « après moi le déluge » !

                              Le libéralisme est un impensé total qui corrige les conséquences de son poison par une dose encore plus massive de poison. Le sarkozysme c’est l’alliance de ce libéralisme là et du favoritisme, le mariage de la carpe et du lapin donc, l’oxymore érigé en principe politique !


                            • Antoine Diederick 12 mars 2010 16:04

                              A Massialote,

                              je viens de suivre le site que vous avez renseigné....

                              alors là, je tombe sur le cul....ils ont de ces idées les Sarkozy Boys !

                              enfin......

                              dans les années 1980 - 1990, les japonais achetaient des châteaux en France et les vidaient complètement, du lambris à la lame de parquet, de la cheminée de marbre aux escaliers....un massacre. Il y a eu alors intervention de l’Etat.


                            • non666 non666 12 mars 2010 16:44

                              Massaliote est trop bon.
                              Pas moi.
                              Non seulement Sarkozy vends (ou brade, le terme est effectivement plus correct) le patrimoine COLLECTIF des français), mais il le fait a SES amis et COMMANDITAIRES de l’election présidentielle.

                              Prisons privées a Bouyghes, Centrales nucleaires , Privatisation du systeme de santé , de la protection civile, vente d’or massive....
                              Ce type est un traitre , une vipère que nous avons nourris au sein de la republique ...


                            • Massaliote 12 mars 2010 16:47

                              Antoine Diederick, le Hongrois veut tout avilir, c’est un but dont il ne déviera pas. Il s’attaque par exemple à la Légion d’Honneur qu’il distribue a n’importe qui. Ainsi, pour la journée de la femme, une créatrice d’association de femmes immigrées a été décorée de la Légion d’Honneur... Je connais beaucoup de résistants qui ne l’ont pas eue smiley


                            • Massaliote 12 mars 2010 16:56

                              La récipiendaire se nomme Fatima Rhazi. Je croyais que l’ordre du Mérite avait été instauré pour ça : décorer les personnes pour une action sociale exemplaire.


                            • Massaliote 12 mars 2010 16:58

                              non666, un traître, c’est bien le mot qui convient.


                            • Traroth Traroth 12 mars 2010 14:40

                              La stratégie du choc est à l’œuvre en Grèce...


                              • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 mars 2010 06:45

                                Les Grecs traitent les allemands de sauvages mangeurs de bananes, dans une phrase qui rappelle les clichés de Sarkozy vis a vis des Africains par exemple.
                                Voila « l’humanisme » des Grecs racistes.
                                http://www.lesechos.fr/info/inter/reuters_00233754-des-grecs-appellent-au-boycott-de-produits-allemands.htm
                                L’INKA a distribué des tracts appelant au boycott dans le centre d’Athènes et devant une enseigne du groupe allemand de produits électroniques Media Markt.
                                Cette falsification de l’histoire, de la beauté et de la civilisation grecques, ajoute l’INKA, "à une époque où ils (en Allemagne) mangeaient des bananes sur les arbres est intolérable et impardonnable".


                              • Traroth Traroth 15 mars 2010 18:43

                                « Les Grecs traitent les allemands de sauvages mangeurs de bananes » : Tous les Grecs ? La seule personne raciste que je vois, là, c’est vous...


                              • dup 12 mars 2010 14:53

                                amis Greques : ENVOYEZ LES SE FAIRE FOUTRE , sortez de l’euro , sortez de l’europe .Les Islandais l’ont osé , pourquoi pas vous ?


                                • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 mars 2010 06:47

                                  +1 !

                                  Que les Grecs sortent de l’Euro et de l’Europe et bon debarras

                                  Seul probleme : Bruxelles ne laissera pas partir ce pays TROP symbolique pour l’Europe.


                                • Traroth Traroth 15 mars 2010 18:46

                                  Vous faites un étrange libéral, Eleusis... smiley

                                  Oui, que les Grecs quittent l’Europe. Et ensuite, le Portugal, l’Irlande et l’Espagne. Et puis l’Italie et la Grande-Bretagne. Ensuite on verra avec les pays de l’Est...

                                  A ce stade, l’Union européenne n’existera déjà plus, en fait. Ce qui est peut-être un mieux, en fait. Pour le peuple, je veux dire !


                                • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 16 mars 2010 15:21

                                  quelle est votre definition de liberal ?


                                • Antoine Diederick 12 mars 2010 16:10

                                  a l’auteur,

                                  sur Bolmann, Ce que veut l’Allemagne....

                                  reprenez une carte du projet waffen ss durant la guerre 40-45, ce projet d’organiser territorialement la France conquise.....c’est assez éclairant....

                                  En Belgique, nous y sommes en plein, mais il y a des raisons historiques particulières....

                                  Aujourd’hui, cette idée « tiendrait-il encore la route » ?

                                  Ai pas lu Bolmann


                                  • Antoine Diederick 12 mars 2010 22:34

                                    Les nazis voulaient gross Brussel, on a grand Bruxelles, les allemands voulaient Vlanderen Uber Alles, on a cela aussi, ils voulaient, gross Wallonia, on a aussi.... smiley smiley

                                    je rigole mais bon....


                                  • Dimitris 12 mars 2010 16:27

                                    Je viens de lire l’ensemble de vos commentaires et je vous dis « STOP » ne réduisez pas l’Allemagne aux quelques déclarations de députés en manque de sensationnel et la Grèce aux déclarations de Pangalos qui parle tellement que plus personne ne l’écoute. La situation est suffisamment serieuse pour ne pas voir ressortir les vieux démons du nationalisme et de l’irrédentisme.
                                    Ne faites pas avec vos commentaires le jeu des extrêmes car un rien suffit à leur donner raison...


                                    • Antoine Diederick 12 mars 2010 21:46

                                      je suis d’accord avec vous, les allemands ont aujourd’hui une stabilité et une véritable amitié pour le reste des pays européens, même s’il y a des enjeux à la clé....ils restent fermes pour l’instant et tant mieux....


                                    • « O » 12 mars 2010 16:39

                                      Quelles élucubrations à partir de délires de presses à vocation d’influencer l’opinion au populisme le plus rétrograde. C’est lamentable !

                                      Le journalisme citoyen pousse-t-il à la guerre maintenant ? Dans son délire de paranoia et de messianisme qui cultive l’échec ?


                                      • Philippe95 12 mars 2010 20:40

                                        Exactement : Bild am Sonntag est un torchon sensationaliste du même niveau que le Sun en UK. Prendre son contenu pour l’expression des idées allemandes est une grossière erreur : Vous ne pouvez pas juger de la mentalité d’un pays en vous basant uniquement sur le contenu de ce genre de « futur PQ ».
                                        Quant aux dommages de guerre, bien sûr qu’ils ont payé. Je suis ancien frontalier : Je pourrais lister pendant des heures les constructions en tout genre financées par l’Allemagne en France au titre de dommages de guerre, jusque dans les années 80 et même 90. Les livraisons de divers produits, y compris vers la fin des années 40 alors qu’ils en auraient bien eu besoin eux-mêmes. Les achats publics de produits français alors que l’Allemagne fabriquait elle-même la même chose : Par exemple toute la police de la Sarre a roulé pendant des décennies en Peugeot, croyez-vous que BMW, Merco ou VW n’aurait pas pu fournir ?
                                        Je ne dis pas que ce n’était pas une forme de justice, mais il ne faut pas prétendre qu’ils n’ont pas payé, et cher.


                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 12 mars 2010 16:44

                                        La cause viendra de Grèce ou d’un autre maillon faible qui ne peut pas suivre le train infernal, il est certain que l’Europe va se défaire encore plus facilement qu’elle s’est constituée !

                                        C’est bizarre, le « président européen » n’a pas murmuré un seul mot depuis son investiture au sommet du Bidule ! Il vient de perdre une brebis galeuse et c’est la France, c’est l’Allemagne qui éternuent ! Il est payé à quoi faire le Fuhrer de Bruxelles ?


                                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 12 mars 2010 17:01

                                          On pourrait pas leur vendre Tourcoing et Vergèze ?


                                          • Antoine Diederick 12 mars 2010 21:44

                                            cela mange pas de pain , hein , Haddock smiley


                                          • ZEN ZEN 14 mars 2010 12:46

                                            Et pourquoi pas l’Alsace ?
                                            Angela serait preneuse...


                                          • zadig 12 mars 2010 17:25

                                            Tiens je suis étonné  !

                                            Personne n’a encore parlé de vendre la Corse.


                                            • Hermes Hermes 12 mars 2010 17:49

                                              Pourtant il y a du beau monde qui a des villas en corse...


                                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 12 mars 2010 17:54

                                              Si on vend la Corse d’ abord ils voudront plus Tourcoing et Vergèze ...


                                            • Philippe95 12 mars 2010 20:55

                                              Dans ma Lorraine natale court une plaisanterie :

                                              - Ils sont venus en 1870 avec des canons, on les a virés en 1918

                                              - Ils sont revenus en 1939 avec des chars et des avions. On les a virés en 1945

                                              - Ils sont revenus en 1970 avec des DMarks. Ils sont restés...

                                              Il est vrai que pas mal d’allemands on acheté des terrains et des maisons, surtout en zone frontalière ou « ça parle leur langue ». Mais tout le monde s’en fout, voire est content d’avoir vendu son bien à bon prix, alors que c’était invendable avant. Et il n’a pas été question de mettre une souveraineté allemande sur la Lorraine pour autant.


                                            • zelectron zelectron 14 mars 2010 08:55

                                              Comme l’Europe va si mal que ça, il faut vendre toutes les îles du genre Belle-Île en Mer, la Sardaigne, les Falkland (là je connais un candidat), Guernesey, Capri et touti-quanti, Mururoa ? peut-être...


                                            • zelectron zelectron 14 mars 2010 09:00

                                              J’oubliais : les îles frisonnes


                                            • ZEN ZEN 14 mars 2010 09:08

                                              Beaucoup d’îles à vendre au nord de l’Ecosse
                                              En France, il n’en reste plus guère...
                                              L’île de Ré a été « achetée » par les bobos parisiens...

                                              La façade méditerranéenne de la France offre, elle, nettement moins d’opportunités. Les rares îles entre Nice et Marseille appartenant soit à l’Etat, soit à la société Ricard, qui a acheté les Embiez en 1958, les transactions sont donc rares. L’île Gaby, un fort posé sur un rocher face à Marseille, à quelques encablures du château d’If - la prison du comte de Monte-Cristo - a longtemps appartenu au créateur de bijoux Pascal Morabito, avant d’être rachetée 1 million d’euros par un promoteur immobilier marseillais en 2001. Autre merveille : le Grand Jardin. Il ne s’agit pas d’une île complète, mais c’est tout comme : situées sur Sainte-Marguerite, face à Cannes, ces anciennes écuries et cette tour Louis XVI rénovées dominent un jardin à la française entièrement entouré d’un haut mur d’enceinte. Estimation : 4 millions d’euros. Le comédien anglais Hugh Grant vient d’y renoncer faute d’un héliport…


                                            • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 mars 2010 06:53

                                              En meme temps, Philippe 95, pour qu’il y ait un acheteur, il faut un vendeur, non ?

                                              Quand à l’amour des Lorrains pour les BMW rafistolées pour aller courser sur les autoroutes lulus, il ne se dement pas . C’est ca aussi les Lorrains. http://prestig-tuning.skyrock.com/


                                            • docdory docdory 12 mars 2010 17:43

                                              Le référendum islandais et la grève générale grecque indiquent que les peuples ne veulent plus payer les pots cassés par les financiers et autres exploiteurs. Si quelqu’un doit payer en Grèce, ce sont les banquiers , les milliardaires et non les salariés. 

                                              Cette semi-faillite grecque, et celles qui vont suivre au Portugal , en Espagne, en Irlande et en France vont finir fort heureusement par détruire l’euro en premier, l’Union Européenne ensuite, et le libre-échangisme ultra-libéral en dernier lieu.
                                              J’attends avec impatience le jour ou la satrapie ploutocratique bruxellienne nous demandera de quitter la zone euro, et ou l’on aura enfin de nouveau le plaisir de payer en francs !

                                              • Antoine Diederick 12 mars 2010 21:42

                                                a Docdory, si la France et mme d’autres pays retournent à leurs anciennes monnaies, je pense que ces monnaies seraient automatiquement attaquées sur le marché des changes....


                                              • Yannick Harrel Yannick Harrel 12 mars 2010 18:06

                                                Bonjour,

                                                Et pourquoi pas au lieu d’un achat un échange à la place ? Genre Heligoland contre quelques îles désertes en mer Egée ? ^^

                                                Trêve de plaisanterie, je me demande si ce genre de proposition n’est pas de nature à « tester » les réactions, à la fois au niveau national et au niveau international (principalement en Grèce pour leur mettre gentiment la pression).

                                                Soyons honnête avec les Grecs : ils ont triché sur la réalité de leur situation économique, mais seulement plus que les autres. Car très franchement qui croit que l’Euro n’est pas surévalué ? Les critères de convergence ont rarement été respectés simultanément par tous les Etats-membres, à tour de rôle chaque pays a eu des défaillances plus ou moins importantes par le passé. Dorénavant on est arrivé au stade de gravité supérieure, et ça commence à faire peur car on sent bien que la « construction » Européenne n’est en aucune manière un édifice aux fondations stables. Comme dirait de Gaulle, on a pensé qu’en mettant sur pied des « machins » on allait pouvoir lui donner un corps et une âme, et ce sans l’assentiment des populations (et encore moins lorsqu’il s’agit de leur demander de rembourser les irrégularités financières). Grave erreur de jugement...

                                                Cordialement


                                                • Yannick Harrel Yannick Harrel 12 mars 2010 22:15

                                                  Bonjour,

                                                  Je ne l’ai pas connu personnellement, mais en Alsace/Lorraine nous vivons encore sous ses lois.

                                                  Pourquoi ?

                                                  Cordialement


                                                • Maldoror Maldoror 12 mars 2010 18:23

                                                  Cette crise est un coup d’Etat de la banque contre les peuples :
                                                  La suite des évènements est logique : l’implosion de la bulle des « subprimes » contamine (…) l’ensemble du système financier. (…)
                                                  En mars 2008, Bear Sterns, une des principales banques d’affaire américaine, est au bord de la faillite. La FED organise son sauvetage en catastrophe. (…)
                                                  Pendant l’été 2008, le gouvernement américain est obligé de sauver, par une quasi renationalisation, les rehausseurs de crédit Fanny Mae et Freddy Mac (…).
                                                  En septembre 2008, deux autres banques sont au bord de la faillite : Merril Lynch et Lehman Brothers. Les autorités vont encore organiser le sauvetage de Merrill Lynch par Bank of America (dès lors surchargée d’actifs pourris) et peu après, l’État américain sauvera l’assureur AIG pour la coquette somme de 85 milliards de dollars.
                                                  Et pourtant, une banque d’affaires, Lehman Brothers, va être abandonnée à son sort.
                                                  Or ce qui est intéressant à observer, c’est que cette banque aurait pu être sauvée. Ce n’était ni la banque la plus coûteuse à racheter, ni celle présentant la structure de bilan la plus désastreuse (en tout cas tant qu’on ne plonge pas dans le détail des comptes).
                                                  (...) le sauvetage de cette petite banque n’aurait pas coûté très cher, par rapport à celui de Merril Lynch, ou encore par rapport à celui (qui vint ensuite) de Citigroup. L’exposition de Lehman n’était pas particulièrement forte et il aurait suffi d’injecter quelques milliards de dollars pour sauver cette compagnie. Compte tenu des montants dégagés ensuite par les plans de sauvetage successifs, c’était une goutte d’eau.
                                                  D’où l’inévitable question : pourquoi la FED, qui avait sauvé Bear Sterns et qui, par la suite, sauva le système dans son ensemble, a-t-elle laissé tomber Lehman Brothers ?
                                                  A cette question, la réponse officielle est que Lehman ne pouvait fournir, à côté de ses actifs pourris à reprendre par un sauveteur quelconque, d’actifs sains permettant de garantir la viabilité finale de son bilan. Mouais. Vu ce que nous savons par ailleurs (...), il ne semble pas que les autres banques d’affaires américaines aient pu, de leur côté, présenter des comptes « sains » renvoyant « l’image fidèle » d’une structure de bilan solide.
                                                  Alors pourquoi Lehman Brothers ?
                                                  Je n’ai pas la preuve de ce que je vais avancer ici, mais voici ma thèse : l’oligarchie financière a décidé de créer un choc pour conditionner l’opinion, en vue de débloquer ensuite les « plans de sauvetage » bancaires qui ont permis, en toute simplicité, de reporter les dettes sur les Etats, et donc en dernière analyse vers les contribuables. La faillite de Lehman, en provoquant une énorme onde de choc à travers le système financier mondial, a placé les dirigeants politiques devant un choix cornélien : ou bien laisser tomber les banques, et voir l’ensemble du système de l’argent s’effondrer (et avec lui toute la structure sociale), ou sauver les banques, coûte que coûte. Lehman Brothers, la plus petite des banques d’affaires US, a donc été pour l’oligarchie financière un pion sacrifié. Et l’on remarquera au passage que le Secrétaire au Trésor qui a décidé ce sacrifice, Henri Paulson, est un ancien employé d’une concurrente de Lehman, Goldman Sachs.« 
                                                  (…)
                                                   »En 2000, cependant, ces mêmes dirigeants se rendent à l’évidence : l’Asie monte en puissance plus vite qu’ils ne le pensaient, et leur propre économie productive menace d’imploser sous l’effet même de la domination qu’ils exercent.
                                                  A partir de cette date, les dirigeants de l’anglosphère s’organisent donc pour remodeler leur zone d’influence sur de nouveaux schémas, plus inégalitaires (...) et donc plus favorables à la concentration maximale du capital : un ajustement de la structure de classes est en préparation, qui alignera plus ou moins l’Occident sur un modèle comparable à celui de la Chine (main d’oeuvre corvéable, oligarchie unifiée et structurée).
                                                  Ce remodelage de la structure de classe a été préparé par une fausse reprise, orchestrée pour rendre possible, en sortie de crise, un coup d’Etat déguisé« .
                                                  (...)
                                                  La première conséquence de la crise, c’est la contamination de la crise aux finances publiques. Depuis septembre 2008, profitant de l’état de choc créé par la faillite de Lehman Brothers, l’oligarchie financière a contrainte les Etats à un soutient financier massif, tel qu’aucune industrie en difficulté n’en a jamais eu. »

                                                  "Ces grandes banques, dûment recapitalisées par un pouvoir qui n’est jamais que leur émanation, et cela depuis des décennies, sont en réalité moins en difficulté que les grandes banques européennes (...). Les USA sont encore en mesure de la modeler (la crise) à leur convenance - muscler leurs grands prédateurs bancaires, afin de conduire une guerre financière secrète contre les protectorats européens, délibérément fragilisés.
                                                   le protecteur est bien décidé à faire retomber le poids de sa faillite sur son protectorat, afin de se positionner au cœur d’un empire occidental qui restera sous domination de la finance anglo-saxonne.
                                                  Crise ou coup d’Etat ? De Michel Drac
                                                  http://www.dailymotion.com/video/xcie5g_crise-ou-coup-d-etat-par-michel-dra_news


                                                  • Maldoror Maldoror 12 mars 2010 18:28

                                                    Aussi, il va falloir commencer par réaliser qui gouverne réellement la France, quel est le but de cette construction européenne et pourquoi les promoteurs de la construction européenne ont tous été financés par les USA, et pourquoi ces derniers poussent à une construction alors qu’on nous disait que l’Europe allait pouvoir devenir un contrepoids.
                                                    Robert Schuman, Jean Monnet ont été financés par les USA, des documents dé-classifiés l’attestent très officiellement, de même, penchez vous sur le parcours de Barroso, c’est la même.

                                                    La supercherie européenne décryptée par un énarque qui a du chien :
                                                    http://www.dailymotion.com/video/xcjmco_l-ue-protectorat-am%C3%A9ricain-1_news
                                                    http://u-p-r.fr/?page_id=291


                                                    • mandrier 12 mars 2010 18:50

                                                      Jean Monnet était acoquiné avec Cordell Hull du département d’Etat. Il a tout fait pour essayer de conchier la France libre auprès de Roosevelt, jusqu’à favoriser :
                                                      - l’AMGOTT : administration de la France occupée par des préfets américains
                                                      - une fausse monnaie d’occupation
                                                      - et un découpage des département du Nord de la France pour créer une Belgique bis, à nos dépends.

                                                      Je ne comprends pas pourquoi on tresse des lauriers à ce type...


                                                    • Antoine Diederick 12 mars 2010 21:40

                                                      a Mandrier,

                                                      euhhh ds le plan Roosevelt de découpage post 45, la Belgique n’existait plus du tout !


                                                    • Maldoror Maldoror 13 mars 2010 00:01

                                                      @ Mandrier :
                                                      oui, il faudrait qu’un travail sérieux, de démystification, soit fait sur ces personnages ; connaissez vous des livres qui exposent la vrai nature des Monnet, des Schuman ?
                                                      Peut-être « La faute à M.Monnet : la République et l’Europe » de Jean Pierre Chevènement ?

                                                      Asselineau devrait coucher ses connaissances sur papier.


                                                    • mandrier 12 mars 2010 18:46

                                                      Nous pour payer notre dette on en est à vendre des monuments et palais nationaux : les biens de la République ! Et à commencer par cela : le ministère de la Marine... Ce sont des émirs qui sont sur les rangs... Des évaluations de certaines pièces ont déjà été effectuées car ca urge !

                                                      http://a.c.o.ma.r.free.fr/patri_hotel_de_la_marine.htm

                                                      Dans la Marine nationale , et chez les amateurs d’art, on ne décolère pas...


                                                      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 mars 2010 06:56

                                                        Vous voulez moins de dettes ? Alors demandez à ce que vos députés votent un budget en equilibre ou excedentaire, c ’est a dire arretez / arretONS de demander plus de flics, de profs, de prisons, de ronds points, de medicaments inefficaces mais remboursés, bref MOINS d’ETAT.


                                                      • tourn en ron 12 mars 2010 19:19

                                                        mes même les citoyens lambda dont les ancêtre ce sont saigner dans un effort commun pour le bien commun la sncf ou la poste et d’autre fleuron français ces une honte il faut decendre dans la rue marcher sur la bastille et viré tout ces voleur au pilori tout ces traitre on devrais pouvoir jugé des politicard même après leur mandat sur des décision qui on été de nature a affaiblir les prérogative que l’état a vis a vis de citoyens il font que des connerie et ensuite pas de responsable comment ça et nous on dit rien ces fini moi je vais gueuler crier au loup appelle les loup et plus de loup sa tue les gros gibier il nous prenne pour des mouton on va montrer les crocs


                                                        • Maldoror Maldoror 12 mars 2010 19:50

                                                          « Angela Merkel va t’en guerre  ? » (Die Welt)
                                                          En mars 2008, lors d’un discours à la Knesset, Angela Merkel avait haussé le ton en déclarant que la « sécurité d’Israël n’était pas négociable et que, à l’heure du choix, les promesses ne resteraient pas lettre morte ». La sécurité d’Israël fait partie de la raison d’Etat de l’Allemagne« avait elle ajouté. Angela Merkel met en avant la mémoire de l’Holocauste pour fonder les impératifs du présent. Elle agit ainsi en étant consciente que l’Holocauste n’a pas pour seule conséquence la défense du dialogue et de la paix. (...) Merkel se présente comme une alliée. Une alliée qui, au cas où l’Iran se doterait de la bombe saurait ce que l’Allemagne doit à Israël - et plus encore à elle-même. »


                                                          • Maldoror Maldoror 12 mars 2010 19:54

                                                            BERTELSMANN = Lorsqu’on parle d’un « think tank », on pense tout de suite à une institution américaine. On ignore souvent la puissance des fondations allemandes et leur capacité d’influence sur les politiques définies au sein de la communauté euroatlantique. Tel est le cas de la Fondation Bertelsmann, adossée à la grande entreprise du secteur de l’édition et des médias. Forte de plus de 300 collaborateurs, la Fondation est capable d’intervenir sur tous les grands sujets qui intéressent les acteurs de la mondialisation. Outre un engagement dans le domaine de la santé, il est peu de débats concernant l’avenir de l’Union européenne auxquels elle n’ait pas imprimé sa marque. Dans un contexte de tensions entre les Etats-Unis et l’Europe, la Fondation Bertelsmann se voit un rôle de médiatrice. Mais, ce qui l’intéresse surtout, comme le montre l’auteur, c’est d’imaginer les contours d’une « gouvernante mondiale ». Alors même que la Fondation a largement contribué au consensus transatlantique des trente dernières années, la crise actuelle sert à la Fondation à rebondir : jamais, plaide-t-elle, on n’avait eu autant besoin de cadres globaux pour la communauté internationale. Cette enquête, remarquablement documentée, éclaire bien des décisions politiques des années récentes.
                                                            « La fondation bertelsmann et la gouvernance mondiale » de Pierre Hillard
                                                            http://www.amazon.fr/FONDATION-BERTELSMANN-GOUVERNANCE-MONDIALE/dp/2755403357/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1268420066&sr=1-1


                                                            • Maldoror Maldoror 12 mars 2010 19:55

                                                              Pierre hillard sur cette influente fondation allemande (M6, RTL etc. = bertelsmann) http://www.dailymotion.com/video/xcjjyi_pierre-hillard-sur-la-fondation-ber_news


                                                              • jeanpeplu morocons 12 mars 2010 20:31

                                                                Bof, les Grecs ne sont de toute façon pas responsables de la situation dans laquelle se trouve leur pays, ils se sont fait arnaqués par Goldman Sachs, un de ces requins de la finance américaine, et si ils y en a qui doivent payer, ce sont eux, et uniquement eux, car ce sont les uniques responsables de la moise financière dans laquelle se débat la Grèce !

                                                                Alors ceux a qui ont doit présenter la facture, c’est à Goldman Sachs !
                                                                Les Grecs doivent tenir bon et refuser un quelconque plan de rigueur, ils n’ont pas à payer cette crise et tant pis si cela doit relancer la crise financière et j’espère que cette fois-ci, personne ne viendra en aide aux banques, quelles coulent corps et biens, se sera bien fait !!!


                                                                • Tiberius Tiberius 13 mars 2010 12:34

                                                                  Les politiques grecs ont sciemment loué les services de Goldman Sachs pour escroquer l’UE, vous le savez très bien. Si vous faites semblant de l’ignorer, c’est juste parce que cela vous oblige à reconnaître que les politiques ne sont pas par nature plus honnêtes que les banquiers et que compter sur eux pour réguler l’économie, c’est de la grande et belle naïveté


                                                                • dup 13 mars 2010 13:50

                                                                  ça demontre au moins une chose : le pays se joignent à l’europe pour puiser dans la caisse . Ca permet l’egoisme , l’incurie , le jemenfoutisme . Avant la Grece était un pays libre et independant . S’il gérait mal ses finances il devait dévaluer ,ce qui donnait un coup de fouet au tourisme . Ainsi il y avait pas de probleme. Cette europe soviet est appelée à s’écrouler comme un chateau de cartes . Ca se voyait dès le début .


                                                                  http://www.dailymotion.com/video/xalboy_jean-marie-lepen-dit-non-au-nouvel_news

                                                                  http://www.dailymotion.com/video/xcjmco_l-ue-protectorat-américain-1_news

                                                                  http://www.dailymotion.com/video/xck0i0_l-ue-protectorat-américain-2_news

                                                                  http://www.dailymotion.com/relevance/search/nigel%2Bfarage/video/x64yrp_une-voix-du-non_news

                                                                  http://www.dailymotion.com/video/xafmc6_le-libre-penseur-et-le-nationalisme_news

                                                                  http://www.dumpert.nl/mediabase/161331/afc902e3/europarlementariers_zijn_za kkenvullers.html


                                                                • Laury 12 mars 2010 21:00

                                                                  Soyons claire ce ne sont pas les petits parlementaires qui ont ses exigences mais bien les grosses
                                                                  fortunes Allemandes qui veule simplement formaliser leurs achats parce-que cela fait bien longtemps
                                                                  qu’ils ont acheter tout ce qui est possible !
                                                                  Ensuite voila de quoi faire des paradis fiscaux (Entre Ami(e)s) !!!!
                                                                  Les Anglais Chypre et les Allemands "quelques îles Grecque !!!!
                                                                  Il faut de toute urgence arrêter cette mascarade d’Europe et le pillage des peuples


                                                                  • brieli67 12 mars 2010 21:14

                                                                    CHEZ FERGUS DIMANCHE SOIR suite a conférence de presse

                                                                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/il-faut-rendre-constructibles-les-71007?debut_forums=100#forum2466863

                                                                    REPONSE DE NOTRE PRESIDENT


                                                                    • Antoine Diederick 12 mars 2010 22:27

                                                                      Pour Maldoror,

                                                                      Suite aux conférence F. Asselineau

                                                                      vendre du patrimoine Etat ainsi que brader les entreprises européennes, je suis d’accord, c’est ce qui se passe (Belgique aussi), et donc, penser avec Todd, un protectionnisme utile et prudent, ouvert.

                                                                      autre remarque, le truc us super cool qui marche bien, aller faire ses études aux stades, surtout pour les pays tiers-monde : genre académie West Point pour Kagamé, pour certains généraux algériens etc....cela peut rapporter gros....etc

                                                                      la France seule ne peut pas lutter contre cela....il faut un consensus qui surgira , je l’espère, durant cette crise...

                                                                      il ne faut pas oublier une chose , si De Gaulle était souvent visionnaire, les temps ont changé, et nous pouvons nous rassembler européens , c’est possible. Avec qui demande Asselineau (et il a raison sur ce point et il a assez bien raison dans l’ensemble de son exposé) ? Mais avec nos partenaires historiques, les autres européens, seulement, il faut avoir le courage de le crier bien haut et fort....

                                                                      tout de même, il reste bcp d’inconnues : « Comment la Chine va-t-elle évoluer ? Comment la Russie et ses ex satellites vont évoluer ? Quid du Proche-Orient, de l’avenir des Iraniens ? »

                                                                      Sur Hutington....c’est clairement une salade chicken party, tout faux le Hutington, la plusparts des géopoliticiens sur d’accord sur ce point...

                                                                      avez-vous vu la carte de la cyber liberté en ce jour RSF ? Inquiétant non ? Voyez-vous qui peut disserter en ligne librement et ceux qui ne peuvent pas tout à fait....c’est la ligne de fracture....

                                                                      quant aux étatsuniens, il faut leur envoyer un message clair, et c’est à nos gouvernements de le faire....rapidement :« Stoppez vos conneries de NY a Washington ! ».

                                                                      La conférence de F. Asselineau est vraiment très complète et susciterait de ma part bien des commentaires sur le fond mais je suis d’accord avec son approche, qui s’appuie autant sur ses convictions et son expérience et ses qualités. Néanmoins, il y a des points de détails discutables à mon sens. Imaginer le travail que supposerait un suivi de son propos à transcrire en indexant la vidéo et ensuite à aller chercher des infos complémentaires ou encore contradictoires.

                                                                      Allez on créditera tout même Sarkozy d’un bon point sur sa récente prise de position concernant le nucléaire français, sachant qu’en plus cela concerne la Belgique et l’Allemagne.

                                                                      Je pourrais vous donner des exemples en Belgique illustrant parfaitement le propos de F.A.
                                                                      mais il faut se dire aussi que le temps joue en faveur de l’Europe.

                                                                      mais pour moi , il est inéluctable le moment, qui viendra pour une révision complète du projet européen qui montre ses limites face aux déroulements des faits et de la réalité.

                                                                      pour moi, il est possible de créer une entente européenne minimaliste plus efficace que le gros machin qui nous est tombé sur le dos...


                                                                      • lebreton 13 mars 2010 00:04

                                                                        l’allemagne n’a pas payé de dommage de guerre  ?


                                                                        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 mars 2010 00:53

                                                                          Tiens, pour une fois ils n’envahissent pas la Pologne.


                                                                          • sisyphe sisyphe 13 mars 2010 01:54
                                                                            Si les Allemands cherchent les escrocs, Étienne Chouard en donne une bonne définition :
                                                                             
                                                                            « Autrefois, les États partageaient avec les banques privées le droit de création monétaire. Comment faisaient-ils ? L’État avait la possibilité d’emprunter auprès de sa banque centrale et de lui rembourser au fur et à mesure de ses recettes. La différence, c’est que l’État ne payait pas d’intérêts.
                                                                             
                                                                            C’est là qu’il s’est passé quelque chose d’absolument majeur. En 1974 a eu lieu la dernière émission de monnaie par la Banque de France et depuis, l’État s’est, de fait, interdit de créer de la monnaie. Concrètement, il s’est interdit d’emprunter auprès de la banque centrale. Cela a comme conséquence de payer beaucoup plus cher tout ce dont l’État a besoin et qui est financé par le crédit.
                                                                             
                                                                            Je ne sais pas comment les banquiers ont fait pour obtenir du gouvernement cette espèce de hara-kiri monétaire qui consiste à se priver soi-même d’un pouvoir considérable et essentiel dans la politique du pays. Ce sabordage monétaire a été monté au plus haut niveau du droit, à la faveur des « traités constitutionnels », par l’article 104 du traité de Maastricht, devenu l’article 123 du traité de Lisbonne consolidé, qui rend ce sabordage irréversible, hors d’atteinte des citoyens. » [9]
                                                                             
                                                                            La dette publique, une affaire rentable pour les banquiers et les grands capitalistes, leur permettant en particulier de s’approprier les richesses des nations.

                                                                            TOUT EST DIT.

                                                                            Cette véritable forfaiture, ce hold up menés contre les états par la mafia financière, et IMPOSES aux citoyens par les complices politiques de cette mafia, avec le Traité de Maastricht, puis celui de Lisbonne, est le plus grand scandale antidémocratique du XXème siècle, et ENTIÈREMENT RESPONSABLE de la crise, de ses effets et conséquences que subissent de plein fouet, les citoyens des états européens.

                                                                            Les citoyens DOIVENT refuser toutes les mesures découlant de cette immense arnaque effectuée à leurs dépends, de toutes les façns possibles, en attendant la vitale REFORME MONÉTAIRE, qui rendra aux banques centrales des pays le pouvoir de création de l’argent, ET le supprimera aux banques privées.

                                                                            Les peuples Islandais (par leur référendum) et Grec (par leurs grèves générales) montrent l’exemple : il est capital de les soutenir, dans leur lutte contre cette monstrueuse injustice.

                                                                            RÉSISTANCE ACTIVE par tous les moyens ; grèves générales, désobéissance civique, actions en justice.
                                                                            S’il faut aller jusqu’à bruler les banques, il faudra le faire.


                                                                            • dup 13 mars 2010 10:32

                                                                              Gecs ne vous laissez pas humilier et mettre en esclavage . Comment vous avez pu vous laisser mettre des chaînes avec cette europe de merde .vous le berceau de la démocratie , de la culture et de la logique. C’est peut être symobolique que ce soit chez vous que prendra ce feu qui mettra en cendre le nouvel ordre mondial auquel le nabo a dit que personne pourra échapper .


                                                                              http://www.dailymotion.com/video/xcjmco_l-ue-protectorat-américain-1_news

                                                                              DITES LEUR MERDE

                                                                              http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article7585


                                                                              • tchoo 13 mars 2010 12:56

                                                                                Voyez comme cela fait ressortir les antagonismes entres états, qui vont devenir entre peuples, d’escalades en escalades on en viendra à se foutre sur la gueule, pour le bien de toujours les mêmes.

                                                                                Ouvrons les yeux, unissons-nous peuples d"europe contre nos politiciens véreux, qui ont tous plus ou moins trafiqué les comptes de nations.

                                                                                Quels sont les pays d’Europe sans déficit budgétaire ?

                                                                                Qui peut se permettre de faire la leçon aux grecs ?


                                                                                • MdeP MdeP 13 mars 2010 13:13

                                                                                  MdeP
                                                                                  Excellent article : preuve aux français de la véritable image de l’Union européenne (pardon ! ... Etats-unis d’Europe) qui n’a été conçue que pour les profits des financiers et non pour l’union des peuples européens (dont tout un chacun se fout éperdument, d’ailleurs).
                                                                                  Remontons les frontières et sortons de cette Europe de destruction et de mort comme on l’a vu avec l’ex-Yousgolavie, la Géorgie.


                                                                                  • Pyrathome pyralene 13 mars 2010 13:22

                                                                                    L’europe va imploser.......patience !


                                                                                    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 mars 2010 06:59

                                                                                      ok, et ensuite . ?

                                                                                      Vous pensez que la Grece ou la France vont s en sortir avec MOINS d’Europe ?


                                                                                    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 mars 2010 07:01

                                                                                      +1.

                                                                                      Tres drole de voir cette vague anti allemande de la part de Francais, alors que

                                                                                      1. cette idee de vendre des iles emane de DEUX politiciens allemands , idee reprise par une agence de presse
                                                                                      2. les tricheurs dans l’histoire, ce sont les Grecs
                                                                                      3. En matiere de commerce inequitable, nous les francais ne sommes pas en reste


                                                                                    • JL JL 15 mars 2010 08:37

                                                                                      En fait, Sarkozy fait du néo-pétainisme libéral, ou si on préfère, du libéralisme pétainiste : il partage le gâteaux - les richesses de la France - avec les libéraux anglosaxons !


                                                                                    • JL JL 15 mars 2010 08:53

                                                                                      « La « rupture », c’est quoi ? Le démantèlement des acquis sociaux, le fait que les riches paient moins d’impôts, qu’on privatise de façon rampante l’université, qu’on donne les coudées franches aux affairistes. Cette façon de déguiser une soumission au capitalisme mondialisé en révolution nationale relève en soi du « pétainisme », au sens formel. » « De quoi Sarkozy est-il le nom ? »,  Alain Badiou


                                                                                    • JL JL 15 mars 2010 08:56

                                                                                      Au fait, chantecler, et ces liens ?


                                                                                    • JL JL 15 mars 2010 10:02

                                                                                      Chantecler, je ne vois qu’une solution : copier l’adresse là où elle se trouve, et la coller telle quelle, sans chercher à faire un lien ! Le lien se fera tout seul : ce sera si je puis dire, un auto-lien, une adresse qui pointe sur elle même, sur la page adressée.


                                                                                    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 mars 2010 12:34

                                                                                      chantecler, si l ’opinion des liberaux vous interesse,
                                                                                       
                                                                                      la voila  :
                                                                                       
                                                                                      et ici aussi http://www.alternative-liberale.fr/index.php/index.php/politique/regionales-l-en-pays-de-la-loire-les-liberaux-s-abstiennent.html « A une semaine du 1er tour des élections régionales, aucune des listes en présence n’apporte de réponses concrètes et crédibles aux problématiques majeures pointées du doigt par les libéraux. Pire, face aux gabegies passées de l’exécutif sortant et à son programme, promesse annoncée d’une véritable fuite en avant, la principale liste concurrente se dévoie dans la surenchère démagogique. »

                                                                                      En ce qui concerne l’Ile de France, ceux qui ont quand meme voté ont souvent mis le bulletin Europe Ecologie dans l’urne, du fait du liberalisme / libertarisme de Daniel Cohn Bendit , ou pour faire barrage a Huchon.

                                                                                      Les liberaux sont donc tres content de voir l’UMP ultra etatiste se prendre une lecon.


                                                                                    • frédéric lyon 14 mars 2010 07:55

                                                                                      Que les antieuropéens se rassurent : Ils mènent une lutte sans espoir.


                                                                                      Le rassemblement des peuples européens est en cours et il est encore loin d’être terminé puisque plusieurs peuples slaves sont encore en dehors de notre maison commune.

                                                                                      Mais pour combien de temps ?

                                                                                      Il est aujourd’hui question que les Russes achètent un navire porte-aéronefs type « Mistral » aux Français.

                                                                                      Et certains murmurent que les Russes et les Français collaboreront pour définir et construire en commun leurs futurs portes-avions nucléaires.

                                                                                      L’entrée de la Russie dans l’Europe et dans l’OTAN ? 

                                                                                      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 15 mars 2010 12:37

                                                                                        la vente d’armes a la Russie est juste le fruit de l’incoherence ideologique de Sarko qui bloque Paris pour le colonel Kadhafi ou qui serre la pogne de Poutine apres avoir dit qu il ne le ferait pas


                                                                                        http://leparisienliberal.blogspot.com/2010/03/oubliez-la-robe-de-carla.html 


                                                                                      • frédéric lyon 14 mars 2010 08:03

                                                                                        Ce qui est certain, c’est que tous ceux qui sont contre l’Europe, défendent par définition des intérêts EXTRA-Européens.


                                                                                        Facile à comprendre.

                                                                                        Et lorsqu’on regarde sur ce fil qui sont ces drôles, on constate qu’en effet ils nous viennent, pour la plupart, d’au delà des mers.

                                                                                        Tous ces idiots sont d’une KOLOSSALE finesse. Comme leurs prédécesseurs.



                                                                                        • elmapelki elmapelki 14 mars 2010 14:23

                                                                                          La crise...... est une crise de conscience. Krinhamurti

                                                                                           
                                                                                           http://www.youtube.com/user/Elmapelki#p/c/245C309103998EF2/0/OyWbrr8-77k 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès