• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’effarante visite de Moscovici dans la chaudière grecque

L’effarante visite de Moscovici dans la chaudière grecque

Lundi, Pierre Moscovici est venu soutenir le gouvernement de droite, deux jours avant un vote décisif. Une visite révélatrice de ce qui ne va pas dans cette Europe, entre le soutien à des politiques en échec depuis des années, et la récompense de l’incompétence et indistinction politique.

La prime à l’incompétence et l’indistinction ?
 
On ne dira jamais assez à quel point il est effarant que Pierre Moscovici soit devenu commissaire européen à l’économie cette année. Voici un ministre, qui, en 2012, annonçait que le déficit budgétaire de la France atteindrait 3% du PIB en 2013. Un an après, soldant l’échec de la politique qu’il avait mise en place, qui prolongeait celle du gouvernement précédent, notamment pour les hausses d’impôts, il annonçait que finalement, il faudrait attendre deux ans de plus. Un peu plus d’un an plus tard, son remplaçant, Michel Sapin, a de nouveau repoussé l’échéancier de deux ans. Bref, ce qu’il annonçait pour 2013, le serait en 2017. Et encore, la majorité aura le temps de changer d’ici là…
 
Quelle légèreté et quelle inconscience de l’avoir nommé à un tel poste ! Lui, qui a échoué en France, doit maintenant guider l’Europe entière ! Toujours aussi incroyable, le voici qui va soutenir l’équipe au pouvoir en Grèce quelques jours à peine avant des élections présidentielles décisives. Non seulement cela pose un problème de crédibilité quand la Commission demande quoique ce soit au pays, mais le soutien, par un commissaire étiquette à gauche d’un gouvernement largement dominé par la droite, renforce encore l’indistinction grandissante entre ce qu’on appelle la gauche et la droite de gouvernement en Europe. Dans un sens, cela clarifie sans doute le débat politique, mais malheureusement, cela profite aussi assez souvent, mais pas toujours heureusement, à des partis extrémistes.
 
Athènes au bord de la rupture ?

Déjà, en 2012, les élections législatives avaient été extrêmement serrées, Nouvelle Démocratie l’emportant d’extrême justesse devant Syriza, dont le programme, peu compatible avec le cahier des charges de la troïka, avait tout pour ouvrir la voie à une issue argentine, et provoquer une sortie de la Grèce de la monnaie unique. L’élection présidentielle anticipée, qui devait initialement se tenir en février 2015, créé une situation difficile car elle nécessite une majorité de 180 députés sur 300, que n’a pas la majorité actuelle, qui devra recruter hors de ses rangs. Sans cela, cela provoquerait des législatives anticipées, qui pourraient alors être gagnées par Syriza, actuellement en tête dans les sondages.

Mais dès lors, pourquoi le Premier Ministre a accéléré l’agenda ? Et s’il jouait simplement la surprise pour renverser une situation perdante ? Il a récemment durci le ton à l’égard de la troïka, refusant de nouvelles coupes, mais il s’agit peut-être d’une simple posture destinée à rassembler les voix nécessaires pour son candidat à la présidence de la République… Dans ce cadre, difficile de savoir quelle sera l’influence des interventions de Pierre Moscovici et de Jean-Claude Juncker, qui a indiqué qu’il souhaitait que « la Grèce soit gouvernée par des gens qui aient un regard et un cœur pour les pauvres gens en Grèce (…) mais aussi qui comprennent la nécessité des processus européens  ».
 
Le scrutin de mercredi permettra de comprendre comment les élus Grecs ont perçu les interventions de la cette Commission, qui s’immisce déjà tellement dans la direction politique du pays. Soit elle aura soudé et renforcé l’opposition à sa politique, soit la peur du vide lui permettra de passer en force.

Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • howahkan Hotah 17 décembre 2014 12:13

    ce qui est en jeu sur la planète est énorme...il ne s’agit ni plus ni moins que la fin de la finance, du business et de la competition, ces 3 critères étant derriere toutes les saloperies, avec bien sur encore plus proche de l’origine du désastre l’humain lui même, puis le cerveau humain ,avec dans ce cerveau encore la vraie origine ultime qui est que nous avons perdu une partie vitale de celui ci,qui est là mais ne fonctionne plus.

    nous n’avons plus en fonctionnement que la partie analytique à conclusion binaire qui calcule tout pour elle meme seulement...ce qui a pour première conséquences que je ne vis pas avec les autres.
    Je vis dans l’optique de les utiliser,en couple aussi bien sur...

    tous ces gens sont comme le peuple : vénaux...

    La vision du fait d’être vénal, le vivre est déjà le début d’un changement de route...mais ceci comme la mort sera nié farouchement....le voleur veut en plus passer pour un mec bien....faut assumer mec !!
    il est trop tard pour ces politiques ...mais pas encore pour le peuple, qui n’est pas si bon que cela..les financiers venant du peuple voila pourquoi...

    la capacité manquante que je connais épisodiquement a deux aspects principaux....l’un est sa capacité à mettre au niveau conscient , ce qui est devenu inconscient pour la pensé analytique ...il m’a alors été donné de voir ceci qui est étrange....d’aussi loin que ma mémoire se rappelle ,avec bien sur ses défaillances incluses, cette mémoire et son analyse n’a JAMAIS trouvé la moindre racine de mes problemes non pratiques, JAMAIS...

    ce que je nomme aujourd’hui l’autre capacité, qui est indépendante de l’analyse,elle sait trouver les racines des problemes, sait les exposer a tout le cerveau, ce qui provoque instantanément la dissolution et donc la solution du problème....elle montre de son gré le fonctionnement du processus analytique, petit à petit, si je cherche a comprendre ça ne marche pas..ceci apporte une sorte de petite paix étrange, la paix d’être en paix avec « soi meme » , en soi meme...

    l’autre capacité encore plus étrange est une connexion ,sans doute avec L ’ Univers., là ou la question du sens, la souffrance, la peur et tout le reste ont disparu...........et le réveil de capacités perdues comme dans mon cas la télépathie de cerveau a cerveau ( je ne parle pas ici de transmission de pensée,rien a voir) qui ne fut pas de mon fait et que je ne maîtrise absolument pas, mais je l’ai vécu, c’est donc là...ce fut la personne me contactant qui provoqua cela...cela dit sur le moment je savais comment faire pour répondre....j’ai rencontré d’autres personnes qui ont eux aussi des événements similaires dont un que je ne dirais pas m’étonne encore totalement, bien que ayant eu ces mots au moment ou cela se produisait : si cela est possible,alors TOUT est possible ....mon « contactant » me dit de ne pas essayé de reproduire cela,...........que « je » ne pourrais pas, « je » étant la pensée analytique...

    quel est le rapport avec Moscovici ? aucun...........


    • Jean Keim Jean Keim 17 décembre 2014 21:36

      Aucun rapport avec Moscovici et c’est tant mieux, merci David.


    • elpepe elpepe 18 décembre 2014 05:16

      La pensée en final n’est que de l’énergie dissipée, l’énergie de la matière, la matière devrait avoir une âme ? et cette univers ou les forces et énergie ’telluriques’ en jeux nous dépassent, une vie, mais a l’échelle cosmique, qu’on ne peut que pressentir.
      Si je me laisse aller a ma mégalomanie, je pourrais penser que notre matière grise serait une singularité et anomalie dans l’espace temps, qui par la pensée seule, pourrait de-peloter l’univers, pour mieux le conceptualiser et recréer dans une autre dimension globalisante, celle de la psyché et aventure humaine, notre éternité.
      Pour cela il faudrait que tous nos cerveaux vibrent a l’unisson, et nos pensées convergent dans un seul ideal.
      C’était peut-être le message Christique, la fameuse communion, ou scène, que les religieux se sont empressés de caricaturer, et réduire a des simagrées, et enfantillages de gamin de 2 ans ...


    • howahkan Hotah 18 décembre 2014 11:10

      Salut jean smiley

      Salut elpepe..

      tu dis : La pensée en final n’est que de l’énergie dissipée, l’énergie de la matière, la matière devrait avoir une âme ? et cette univers ou les forces et énergie ’telluriques’ en jeux nous dépassent, une vie, mais a l’échelle cosmique, qu’on ne peut que pressentir

      de ce que je sais par expérience, nous avons en nous une partie du cerveau, les 80% manquants ???? qui elle est lié ,disons modestement à l’univers...........

      pas besoin d’outils, de science , d’éducation, d’école etc.....c’est donc là pour tous....mais plus je suis intello plus tout cela devient difficile ....

      et quand ce lien est là, il n’y a plus de comparaison, de valeur donné etc sauf là ou c’est nécessaire ,donc dans les domaines pratiques de survie...

      on a donc alors la pensée analytique qui marche, une autre capacité qui prends le dessus...et alors la pensée n’intervient que là ou il faut...

      l’absence de cela crée ce monde odieux....

      la présence de cela petit a petit ouvre sur autre chose que ce monde odieux....de ce que je vois « je » n’ est plus celui qui sait tout sur tout...mais toute attente quelconque empêche radicalement ceci de se passer...

      très long sujet, sujet d’une vie sans doute...mais plus je cherche par la pensée plus je vais souffrir....


    • ZEN ZEN 17 décembre 2014 12:28

      Ah, les pauvres gens en Grèce !
      Snif ! smiley
      Il faut sauver la troika...


      • Samson Samson 17 décembre 2014 14:04

         « ... le soutien, par un commissaire étiquette à gauche d’un gouvernement largement dominé par la droite, renforce encore l’indistinction grandissante entre ce qu’on appelle la gauche et la droite de gouvernement en Europe. »

        Tout le bonheur de la Pensée Unique : qui - hors électeur grugé - peut encore croire que les partis $ociali$tes €uropéens ont encore quoique ce soit à voir avec la « gauche » ?

        « ... il souhaitait que « la Grèce soit gouvernée par des gens qui aient un regard et un cœur pour les pauvres gens en Grèce (…) mais aussi qui comprennent la nécessité des processus européens  ». »

        C’est ce qu’on appelle un dilemme ! Mais comme la poursuite du deuxième objectif implique tant en Grèce que dans le reste de l’€urope d’accentuer encore la saignée, peu importe le ridicule du voeux pieux qui l’introduit.  smiley


        • Tall 17 décembre 2014 14:13

          Les sans-dent grecs ont-il seulement encore des gencives ?


          C’est ce que nous saurons bientôt ...

          • Gérard Luçon Gérard Luçon 17 décembre 2014 15:14

            Moscovici a été le protégé de François de Combret, ancien conseiller de Giscard et membre de l’Opus Dei .. Leurs liens se sont vus notamment lors de la décision par la Roumanie de supprimer les adoptions internationales (de Combret étant le patron de SERA - solidarité enfants roumains abandonnés), quand Moscovici (d’origine roumaine) a fait des pieds et des mains pour que De Combret soit dans l’avion qui amenait Jospin alors 1er Ministre, à Bucarest .. hélas cela n’a pas marché et les adoptions internationales ont continué à être suspendues !

            ..donc c’est pas d’hier que Moscovici roule pour la droite dure !!!!


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 décembre 2014 19:01

              Gérard,
              Il roule pour la Troïka : le FMI + la Commission européenne + la BCE.


            • doctorix doctorix 17 décembre 2014 20:51

              Regarde, fif !

              Moscovici et Sapin, c’est ça :
              Deux saloperies de traîtres, à pendre haut et court d’urgence.
              Ah, ça ira, ça ira, ça ira !
              Les eurocrates on les pendra !

            • njama njama 18 décembre 2014 11:04

              taxes sur les transactions mises en échec, eh oui et par un gouvernement de gauche faut le faire !
              Sapin de Noël ?
              par contre les « taxes sur les cabanes de jardins » c’est passé comme une lettre à la Poste
              Vérifier que votre crèche ne dépasse pas 1,80 mètre de hauteur sous plafond, et 5 m² sur votre terrain smiley


            • colere48 colere48 17 décembre 2014 16:51

              Mosco... un traitre parmi les traitre !!  smiley


              • legrind legrind 17 décembre 2014 17:39

                Depuis qu’il n’est plus avec la charmante Marie-Charline je ne vois pas l’intérêt de parler du personnage


                • acetrip 18 décembre 2014 08:28

                  superbe photo !


                • raymond 2 17 décembre 2014 19:12

                  Très bonne nouvelle le soutien de Moscovici cela va créer un raz de marée Syriza qui j’espère pour les Grecs réglera leur compte au bankster.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 décembre 2014 19:13

                    L’auteur parle encore de Gauche et de Droite... Ce sont des notions qui n’ont plus cours.
                    Il s’agit désormais pour tous les Partis politiques, de défendre l’ UE, l’euro et l’ OTAN.
                    Ils sont tous euro-atlantistes.


                    Il faudrait que la Grèce sorte d’urgence de la zone euro, donc de l’ UE.
                    « L’euro-cauchemar » par Jacques Sapir« 

                    Sur Siryza, vous faites des illusions, cela ne changera rien du tout.
                     »Siryza resserre ses liens avec l’ Union européenne.«  Pareil pour Podemos en Espagne.

                    En Grèce, les Partis de la pseudo Gauche ne proposent aucune alternative.

                    Le seul Mouvement en Grèce qui est pour l’union inconditionnelle des Grecs pour sortir de l’ UE et de l’ euro, par l’article 50 , c’est l’ EPAM. En français : »Front populaire Uni de Grèce".

                    • Le421 Le421 17 décembre 2014 20:41

                      C’est vrai que Siryza ou Podemos, c’est comme le FdG en France.
                      A pourrir à tout prix, même si ils ont raison.
                      Imaginer qu’ils arrivent au pouvoir et qu’ils fassent comme en Amérique du Sud.
                      Que ça marche...
                      Mais comme tout le monde leur mets des bâtons dans les roues.
                      La finance qui vous gouverne a trop à perdre.
                      Allez, critiquez, esclaves !!

                      Au fait, Fifi, pas besoin de dire que seul le grand gourou Asselineau détient la vérité, la clairvoyance et la science infuse !!
                      Et la marmotte elle plie le cho... etc, etc


                    • Le421 Le421 17 décembre 2014 20:43

                      Je rajoute aussi...
                      Nous dire « atlantistes » au Front de Gauche, je vous conseille de consulter de toute urgence un ORL ou un psy !!


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 décembre 2014 21:00

                      Le421,
                      Quand Mélenchon dit que ceux qui veulent le retour des frontières sont « des maréchalistes », on voit tout de suite qu’il a bien compris tout l’intérêt de la souveraineté.... C’est ce qu’il a déclaré le 26 Juin 2011 sur Europe 1, à une question sur le protectionnisme : « C’est l’ancien esprit maréchaliste » a -t-il dit.


                      Confondre la souveraineté avec Pétain, c’est orwellien !

                      Pour pouvoir faire ce que font plusieurs pays d’ Amérique latine, il faut retrouver les leviers de commande, sur la monnaie, les lois, les frontières, le contrôle des capitaux, faire un audit de la dette, remettre en fonctionnement la Banque de France et ses prêts à taux 0%, réindustrialiser etc.
                      Et donc sortir de l’ UE et de l’euro.

                      D’ailleurs, Marie Georges Buffet, ci devant membre du PCF, a dit « Que Chavez n’était pas un modèle » , il semble que vous ne soyez pas tous d’accord..

                      Il vaut mieux écouter ce qu’explique Raphaël Correa, « Il faut faire exactement le contraire que ce dit le FMI ».

                    • Le421 Le421 18 décembre 2014 08:36

                      L’UPR, un peu comme les socialistes, a un cerveau de droite avec un faux nez rouge de gauche.
                      Une synthèse attrapiste de FN-NPA !!

                      Là, je sens que ça va fumer.
                      Pas grave, y’a que la vérité qui blesse...


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 décembre 2014 08:50

                      Le 421,
                      Quand on ne sait même pas ce qu’était le Conseil National de la Résistance, ni son programme, on évite de faire des commentaires.


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 décembre 2014 09:02

                      Gauche normale,
                      Vous avez raison, le mot protectionnisme ne fait pas partie du vocabulaire de l’ UPR.
                      Pour l’ UPR, il ne s’agit pas de s’enfermer dans des frontières, mais de récupérer les droits régaliens pour pouvoir prendre des décisions souveraines.


                      - Sortir de l’ UE légalement par l’article 50.

                      - Remettre en place le franc.

                      - Prendre des mesures douanières immédiates dans des secteurs clés, pour les protéger, comme le font tous les pays du monde.

                      - Gérer le taux de change externe de la monnaie.

                      - Remettre en place le contrôle des capitaux.

                      - Remettre en place le rôle de la banque de France etc


                      Voilà des exemples de décisions à prendre quand on est redevenu un pays souverain.
                      Récupérer les frontières n’est qu’un aspect de la souveraineté, pas une fin en soi.

                    • Le421 Le421 18 décembre 2014 18:20

                      Ce qui m’interpelle, Fifi, c’est que vous identifiez clairement votre angle d’attaque à gauche...
                      Or, si vous attaquez la gauche (sauf erreur, le FdG représente la gauche, et vos tergiversations incessantes n’y changerons rien), à votre avis, vous vous situez où ??
                      En haut, en bas ??
                      Puisque ni droite, ni gauche, ni rien du tout, d’ailleurs...
                      Et si Mélenchon vous embête tant que ça, c’est qu’il dit des choses dignes d’intérêt.


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 décembre 2014 20:29

                      Le421,
                      J’ai toujours voté à Gauche si vous voulez savoir.
                      Et si le FDG avait le programme de l’ UPR, s’il voulait revenir à la souveraineté, je serais au FDG.
                      C’est plus clair ? Il ne suffit pas de critiquer l’ UE pour être de Gauche, même à l’ UMP, ils la critiquent...


                      Il faut proposer aussi un programme réalisable. Et celui du FDG, comme Siryza ou Podémos, ce sont des programmes qui ne sont pas réalisables dans le cadre des Traités européens.

                      Tout ce qui est défense du social, des salaires, des services publics, Sécurité sociale etc, c’est incompatible avec les Traités européens. En voici quelques uns de ces articles des Traités.

                      Ceux qui ont rédigé les Traités ne sont pas des perdreaux de l’année, ils ont mis l’article 48, qui verrouille et impose que 100% des pays soient d’accord, pour y changer un virgule.

                      Vous n’aurez jamais 100% des 28 pays d’accord avec les changements des Traités que vous voulez.
                      Il suffira qu’un seul pays, l’Allemagne au hasard, dise non, et rien ne changera.


                    • BA 17 décembre 2014 19:44

                      Le feu d’artifice continue !

                      Mercredi 17 décembre 2014 :

                      Le Parlement grec échoue à élire un chef d’Etat dès le 1er tour.

                      Le Parlement grec a échoué à rassembler 200 voix sur 300 sur le nom du candidat à la présidence de la République proposé par le gouvernement, Stavros Dimas, a annoncé le président de l’Assemblée.

                      Selon le décompte officiel, au total 295 députés ont voté, cinq étaient absents, 160 ont voté en faveur de M. Dimas et 135 ont voté contre, a annoncé Evangelos Meimarakis.

                      Stavros Dimas, ex-Commissaire européen et cadre de la droite, était le seul candidat.


                      • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 18 décembre 2014 10:11

                        Comme l’UMP, l’UE va sans doute vouloir changer de nom pour « se faire une nouvelle virginité ».
                        Comme elle prône le candidat unique (ou deux alternatives soumises au même diktat), je propose UERSS.
                        Au moins ils annonceront clairement la couleur et personne en pourra leur reprocher de ne pas être en accord avec le programme annoncé.

                        Gorbatchev, au secours !!!


                      • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 18 décembre 2014 10:18

                        Pierre Moscovici :
                        "Young Leader" promo 1996 de la French-American Foundation (comme Hollane et beaucoup d’autres, particulièrement dans ce gouvernement « socialiste »).

                        Vous ne comprenez toujours pas pourquoi vos hémorroïdes vous lancent fortement depuis quelques années ?


                      • Le421 Le421 17 décembre 2014 20:36

                        Vous pouvez cracher sur « Mosco », maintenant !!
                        N’empêche que quand, au Front de Gauche, on l’a traité de salopard, je vous dis pas les cris de vierges effarouchées.
                        Il n’y a que le nez dans la merde que certains disent :« Ca pue !! »

                        Et je passe l’épisode avec Cahuzac où « Méluche » se fait traiter de clown...

                        Quand on dit quelque chose, genre « capitaine de pédalo », on se fait massacrer à priori et sans réfléchir, uniquement parce que ça vient du FdG !!
                        Et l’avenir nous donne raison.
                        Et on vous a promis un avenir noir.
                        Très noir.
                        A moins que.
                        A noter que sur AVox, certains arborent fièrement une svastika comme avatar.
                        Bon courage les gars !!


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 17 décembre 2014 21:05

                          Le 421,
                          Quand Mélenchon se moque des pseudo socialistes, personne ne se moque.
                          La question centrale n’est pas de critiquer le PS, c’est la question de la souveraineté.


                          Le FDG se refuse à ouvrir le débat sur la sortie de l’ UE et de l’euro.

                          Mais ce n’est pas grave, les militants et sympathisants du FDG seront bientôt plus nombreux à l’ UPR qu’au FDG. Surtout ne changez rien !

                        • doctorix doctorix 18 décembre 2014 05:16

                          Prenez un socialiste moyen.

                          Laissez faisander quelques années.
                          Versez dessus quelques miettes de pouvoir et arrosez-le d’un peu d’argent.
                          Faites mijoter à feu doux dans la crème fraîche.
                          Vous obtenez une carpette du capitalisme bon ton.
                          L’argent corrompt tout ce qu’il touche.

                        • Le421 Le421 18 décembre 2014 08:27

                          J’ai fait la campagne des Municipales en tant que candidat... Je ne sais pas si vous connaissez le problème. Ah oui !! Ville de plus de 10.000 Ha...
                          Et bien, je peux vous certifier, et d’ailleurs, je me suis battu pour faire entendre ceci, il y a des socialistes, une majorité dans la région Périgord, qui se revendiquent de gauche et ont des idées de gauche. Pas du tout celles du parti de Solférino.
                          C’est d’ailleurs pour celà, qu’à l’origine, j’aurais plutôt été encarté au PS qu’au PC.
                          Puis, Mitterrand est venu.
                          Alors, je suis parti au PC.
                          Et puis, Laurent est venu.
                          Et je ne suis pas toujours d’accord.
                          Le malheur de la gauche, c’est son intrinsèque tolérance, qui fait que nous ne sommes pas des godillots à la Sarkozy, ce qui conduit inévitablement à des dissensions comme chez les verts.
                          Notre campagne a réuni (Sarlat Un Avenir A Gauche http://sarlatunaveniragauche.wordpress.com/la-liste/* ) des gens de sensibilités différentes avec une majorité de point commun.
                          Hélas, ce qui est toujours pointé du doigt, ce sont les points de divergence...
                          *Pour ceux qui sont curieux, le type avec le blouson rouge à gauche, c’est bibi !!


                        • doctorix doctorix 18 décembre 2014 09:07

                          le lien a foiré (404)


                        • Le421 Le421 18 décembre 2014 18:21

                          Yes...
                          Donc, y’a bien des gens qu’on dérange !!  smiley


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 décembre 2014 20:33

                          Le421,
                          Ce qui dérange l’Establishment, ce n’est pas la direction du FDG qui est européiste, ce sont les militants et les sympathisants...


                        • kalachnikov lermontov 21 décembre 2014 21:36

                          Yep, je confirme et nik ta reum

                          https://www.youtube.com/watch?v=YAkfODf6qw0


                        • Yohan Yohan 17 décembre 2014 21:04

                          Un exemple de faucialiste, gros faux cul. Le pouvoir et l’argent comme d’hab


                          • Zevengeur Zevengeur 17 décembre 2014 21:43

                            Mosco est un nullard de la trempe des BHL, certes, mais il est aussi un bon petit soldat de l’oligarchie.

                            En conséquence, il est récompensé de ses bons et loyaux services.

                            Je reste songeur lorsque je lis la phrase suivante qui résume l’article en fait : 
                            « un socialiste français soutient un gouvernement de la droite dure au pouvoir en Grèce »

                            • Phoébée 17 décembre 2014 21:49

                              Ce juif crétin, car il en existe, n’a jamais rien réussi de sa vie sinon profiter de sa position de classe.

                              Qu’il crève !!


                              • Vipère Vipère 17 décembre 2014 22:47

                                 


                                Z’avez la bosse des math ? pour trouver un chapeau, ça doit être coton !   smiley 

                              • Vipère Vipère 17 décembre 2014 21:51


                                « socialiste » ! comme quoi, les croyances ont la peau dure ...

                                Alors qu’il ne sont et n’ont tojours été qu’une et indivisible, oligarchie camouflée sous des dénominations fantaisistes telles que Droite et ou gauche !

                                Les réflexes ont la vie dure, il faut dire que les gens ont été biberonnés depuis si longtemps à ces fausses appellations qu’ils en perdent leur latin.



                                • Le421 Le421 18 décembre 2014 08:32

                                  Et les « conos » de service de dire :« droite et gauche c’est pareil »
                                  Et là, je conseille de consulter d’urgence.
                                  La gauche n’a jamais été au pouvoir en France.
                                  Et vu comme c’est parti.
                                  Troisième pays au monde en nombre de millionnaires.
                                  Et tous ces cons sans le sou (comme mon voisin) qui votent à droite !!
                                  Je vous dis pas le trou de balle qu’il se paye. Il doit s’entraîner avec des concombres...  smiley


                                • Aldous Aldous 18 décembre 2014 08:59

                                  les conos, ce sont ceux qui croient qu’il y a une gauche et une droite.


                                  En gros, votre logique c’est : On monte dans un bus et on vote pour qui sera le chauffeur.

                                  Deux partis se proposent, ceux qui disent « Il faut tourner le volant à droite » et ceux qui disent « il faut tourner le volant à gauche »

                                  Et à chaque fois qu’on tombe dans l’ornière on change de chauffeur...





                                • Le421 Le421 18 décembre 2014 18:23

                                  Hum !! Vous connaissez la démocratie « représentative », ses tenants et ses aboutissants ??
                                  Je milite pour une 6ème République...
                                  A votre avis, pourquoi ??
                                  En attendant...


                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 décembre 2014 20:39

                                  Le421,
                                  A votre avis, pourquoi ?
                                  Pour faire patienter les mécontents, et éviter d’ouvrir le débat de la sortie de l’ UE et de l’euro....
                                  Faut bien occuper les esprits ...


                                  Pendant plus de 30 ans toute la classe politique nous a servi « Une Autre Europe à la St Glinglin », maintenant, c’est « Une Autre République à la St Glinglin »...

                                  Quand les décisions ne se prennent plus en France, vous pouvez changer le N° de la République, les lieux de décisions seront toujours hors de portée des citoyens...

                                • Imagine 18 décembre 2014 01:58

                                  Entre Moscou et Vichy mon portefeuille balance !


                                  • Le p’tit Charles 18 décembre 2014 07:56

                                    Notre « Nullissime » se déplce aux frais de la princesse en « Graisse » dans ce petit pays violé par l’UE de la finance...Le comble du mépris de sa part.. !


                                    • Aldous Aldous 18 décembre 2014 08:04

                                      Faut être Moscovicieux pour oser parler d’un gouvernement qui a du coeur pour les pauvres générés par la politique inhumaine de la troïka.


                                      • ETTORE ETTORE 18 décembre 2014 08:36

                                        comment reconnaître un CON ?

                                        ben, voilà ! ça ose tout !

                                        • BA 18 décembre 2014 10:49

                                          Jeudi 18 décembre 2014 :

                                          Comment l’effondrement financier de la Russie va contaminer l’Europe.

                                          http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-effondrement-financier-russie-va-contaminer-europe-atlantico-business-jean-marc-sylvestre-1911796.html


                                          • njama njama 18 décembre 2014 11:33


                                            BA,
                                             « Les russes font la queue aux guichets de banques pour acheter du dollar et transférer leurs avoirs à l’étranger. »
                                            j’essaie d’imaginer la scène smiley
                                            l’expression a l’âge de son auteur, une vieille image de la guerre froide, et pour ceux qui ont connu cette époque qui passe pour une résistance glorieuse au virus communiste, les russes faisaient la queue pour tout, pour acheter du pain, dans les magasins d’alimentation, pour avoir un logement, pour avoir un formulaire administratif ...

                                            et si nous faisions pareil pour nous débarrasser de nos €uros smiley

                                            Donc, si je n’ai pas loupé d’épisodes du début de cette saga économique, je résume, l’effondrement des cours du barril de pétrole a porté un coup de butoir pour affaiblir la Russie, et aujourd’hui l’effondrement financier de la Russie va contaminer l’Europe.
                                            Effet boomerang ? ou domino ?
                                            ...
                                            faut dire merci à qui au juste  ?


                                          • Le421 Le421 18 décembre 2014 18:24

                                            La gueule du « Gégé » !! mdr  smiley


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 décembre 2014 20:40

                                            BA,
                                            Vous croyez encore à ce que raconte Jean Marc Sylvestre ?


                                          • njama njama 18 décembre 2014 12:14

                                            La Gauche de Hollande et la finance « sans visage », juste un petit pet pffft ... une tarasconnade de plus

                                            ...
                                            Couper les banques en deux

                                            Des versions frelatées du Glass-Steagall sont en circulation :

                                             La règle Volcker promue par Wall Street et reprise par Obama, limite certains types de spéculation mais établit tant d’exceptions que certains analystes parlent d’un gruyère dont les trous sont plus grands que le fromage.
                                             L’option Vickers sortie tout droit de la City de Londres n’est qu’une fausse séparation puisque activité de dépôt et spéculation resteront sous le même toit ; la banque de détail reste donc sous le contrôle des mêmes dirigeants, de la même stratégie, et les dépôts demeurent menacés en cas de faillite financière.
                                             Le rapport Liikanen, pour la Commission européenne, est plus strict mais ne touche pas au modèle de banque universelle.
                                              La réforme Moscovici ne fait que filialiser 0,5% des activités bancaires et laisse l’essentiel des activités de marché — spéculatives et risquées par nature — au sein de la banque de détail, toujours sous l’égide du même groupe.

                                            http://www.solidariteetprogres.org/glass-steagall.html
                                            ...
                                            Pour Hollande, la séparation des banques devra attendre…
                                            par Karel Vereycken
                                            mardi 3 juillet 2012
                                            Le 22 janvier, lors de son discours du Bourget, le candidat François Hollande avait désigné comme son adversaire principal une finance « sans visage » dont l’emprise était « devenu un Empire ». « Maîtriser la finance, affirmait-il alors, commencera ici par le vote d’une loi sur les banques qui les obligera à séparer leurs activités de crédit de leurs opérations spéculatives. Aucune banque française ne pourra avoir de présence dans les paradis fiscaux. Les produits financiers toxiques, c’est-à-dire sans lien avec les nécessités de l’économie réelle seront purement et simplement interdits. Les stocks options seront supprimées ».

                                            Alors que ce discours fut sans doute bénéfique pour sa popularité, les milieux financiers, et pas seulement à Paris, s’inquiétaient rapidement sur les véritables intentions du candidat : s’agissait-il d’une figure de style ou d’une véritable intention de rupture avec la mainmise d’une finance omnipuissante à l’origine d’une crise qui pulvérise dans toute l’Europe la plupart des acquis de l’après-guerre, comme le droit au travail, au logement, à la santé, à l’éducation, etc. ?[...]

                                            Deux mois plus tard, le 15 juin 2012, dans un entretien avec La Tribune, Oudéa [PDG de la Société Générale et président de la Fédération bancaire française (FBF)], après avoir pris langue avec Pierre Moscovici, déclara que « Quant au cloisonnement des activités, j’ai l’impression en ce début du mois de juin qu’aucun pays ne va mettre en œuvre un Glass-Steagall Act qui conduirait à une séparation stricte entre les métiers de banque de dépôt et de banque d’investissement, ni au Royaume-Uni, ni aux Etats-Unis, ni à mon avis en Europe ».

                                            [...]

                                            http://www.solidariteetprogres.org/actualites-001/article/pour-hollande-la-separation-des.html#1


                                            • GrandGuignol GrandGuignol 18 décembre 2014 12:30

                                              Non mais là c’est plus possible ! Pas Mosco !! et en Grèce en plus ! AAAHHH, J’ai un malaise....

                                              Je peut plus supporter ces « socialistes » en papier mâché.
                                              C’est des crampes qu’ils me filent avec leurs visages souriant de bêtise et de suffisance.
                                              Les Mosco, valls, Hollande...Le trio Urticant de « gauche ».
                                              Et d’autres qui reviennent, les sarko and Co, avec les mêmes discours à la lettre prés qu’ils nous assènent d’années en années.

                                              Voir Sarko avec le même discours sur plusieurs campagnes présidentielles
                                              (à partir de 3:27)
                                              Et qu’il refile au passage au président de Madagascar !...Hallucinant !

                                              Des pantins que l’on « tolère » par apathie mentale et physique + bourrage de crane intensif.
                                              Comment pouvons nous encore supporter de subir ce jeu de marionnettistes ?

                                              AAAAAAAAAAAAAAARRRRGGG !!!!
                                              Dali au secours on patauge en plein surréalisme !!!


                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 18 décembre 2014 20:45

                                                Grand Guignol,
                                                T’as oublié le transfuge de chez Rothschild...

                                                « Mais au fait, il faisait quoi chez Rothschild, Emmanuel Macron ?? »


                                              • GrandGuignol GrandGuignol 18 décembre 2014 21:26

                                                Fifi,

                                                Oui celui là ça fait « 15 jours » que je connais son existence et déjà des crises d’exéma surgissent sur tout mon corps à la moindre de ses apparitions.

                                                La loi Macron qui poursuit le démantèlement des protections sociales exigé par l’UE, va aggraver la situation

                                                Encore un qui à le sourire facile quand les français crèvent de faim et de froid dans les rues.


                                              • BA 19 décembre 2014 08:45

                                                Connaissez-vous le çavapétisme ?

                                                Et vous-même, êtes-vous çavapétiste ?

                                                Vendredi 19 décembre 2014 :

                                                Le déclinisme débouche sur le « çavapétisme ».

                                                C’est l’hiver des espoirs. Les milieux économiques et financiers parisiens ne trouvent « plus aucun motif » de croire que la situation du pays va aller mieux. Et d’égrener les déceptions : les réformes vont s’arrêter sitôt votée la loi Macron. Regardez Valls qui se range à gauche et Hollande qui prépare « le rassemblement » de son camp avant la bataille de 2017.

                                                Le pétrole qui chute, le dollar qui monte sont des bonnes nouvelles venues d’ailleurs pour Noël. On s’y accroche, mais pour en mesurer immédiatement l’insuffisance. Idem, on évoque le succès confirmé des grands groupes, mais pour souligner que 2014 aura été l’année de beaucoup de départs, pas de sièges sociaux, mais de dirigeants et de services entiers. On se réjouit des « successfull start-up » françaises, comme Lending Club la semaine passée, mais pour en déplorer l’exceptionnalité.

                                                L’Europe s’enfonce. La croissance allemande s’est étouffée, elle végète à 1 % et Berlin n’a pas la moindre intention d’engager une politique de relance. Le plan Junker montre l’impuissance des Etats membres à trouver « du vrai argent », comme dit le même Macron, pour faire redémarrer le PIB. La cause profonde du mal européen est cernée : « la distanciation qui s’est installée » entre Paris et Berlin, comme l’avoue l’ancien Premier ministre germanophile Jean-Marc Ayrault lui-même. Partout l’extrême-droite grimpe, l’extrême-gauche aussi, dans les pays méditerranéens. En Europe, mais surtout en France, grossissent les peurs, les replis sur soi, les ressentiments et les exaspérations.

                                                Encore deux ans et demi à tenir, comme çà, avant 2017 ? Est-ce possible ? Voilà plusieurs années que les déclinistes ont décrit cette France qui glisse doucement vers le bas, irrémédiablement. Ses corps constitués sont arthrosés, paralysés, incapables du sursaut que dicte la situation. La classe politique est prisonnière du déclin, voire incompétente et couarde. Le lent déclin est finalement accepté comme moins douloureux que la remise en cause des avantages acquis, des rentes, des habitudes. Après tout, les deux tiers des Français, les « in », ceux qui ont un CDI dans une grande entreprise ou qui sont fonctionnaires, vivent bien, leurs salaires augmentent… La France a une préférence pour le déclin.

                                                Dans les rangs des déprimés, aux déclinistes s’ajoute aujourd’hui une nouvelle catégorie : les « çavapétistes », selon le bon mot que m’a soufflé le dirigeant d’un grand organisme public. Les « çavapétistes » pensent que « ça ne peut pas durer », « ça va péter ». La France n’est pas le pays des réformes, mais le pays des révolutions, expliquent-ils. Nous en vivons la confirmation, attention donc à celle qui vient, elle est pour très bientôt, la colère monte, elle est à nos portes.

                                                Où ? D’où viendra-t-elle ? C’est le mystère des révolutions. On ne sait jamais avant ce qui met le feu aux poudres. Mais les « çavapétistes » ont tout de même cinq scénarios.

                                                1- D’abord la rue. Chaque usine qui ferme, chaque réforme provoque son défilé. Ouvriers, taxis, médecins, notaires… Les « anti » ne font pas masse, chacun reste de son côté. Mais les Français ont les nerfs à fleur de peau, leurs exaspérations sont telles qu’une coagulation opportuniste est possible. Un jour, tous unis contre… L’année 2015 sans sortie du tunnel va encore échauffer les esprits aigris. Sait-on où cela mènera ?

                                                2- Ensuite les jeunes. François Hollande voulait en faire la priorité de son quinquennat, mais la jeunesse ne lui en fait aucun gré. L’habite un mélange de profond désintérêt pour la politique et un haut degré inflammatoire. Les crédits qui manquent ici, les suppressions d’enseignement là… et le feu prend. A Nanterre, en 1968, tout est parti de l’accès au dortoir des filles… et l’immense de Gaulle, à la fin, tomba.

                                                3- La surprise. Les bonnets rouges qui mobilisent toute la Bretagne ? Les « zadistes » écolos qui font école pour bloquer toute atteinte aux grenouilles des marais ? Ailleurs ? N’importe où ? Veillez aux étincelles…

                                                4- Les marchés financiers. C’est bien entendu la thèse de beaucoup. La France sans réforme, la France des déficits qui glissent, des promesses toujours démenties, la France bloquée joue avec un autre feu : celui de ses taux d’intérêt. Quand la Fed américaine va relever les siens, la planète financière sera entièrement secouée et nul ne peut en prédire les conséquences. Même si la BCE se met à racheter des dettes des Etats, comme prévu au printemps 2015, elle ne pourra pas empêcher le « spread » entre France et Allemagne de s’écarter et le coût des emprunts de s’alourdir de plusieurs milliards. Il faudra immédiatement couper dans les dépenses d’autant, mais le risque sera gros de s’engager dans la spirale qui a mené l’Italie ou l’Espagne vers le gouffre, en 2010. Ce serait le début de « la crise française » et, regardez en Russie, tout se passe alors très vite, la crédibilité de la France peut aller au tapis en quelques jours et le gouvernement avec.

                                                5- Dernier scénario, qui commence à prendre corps, curieusement, dans les milieux économiques : une victoire de Marine Le Pen. Ce serait le moyen de « lever l’hypothèque ». Comme elle mettrait la France à genoux, par dévaluations massives et nationalisations de force, elle ne tiendrait pas six mois. Le paysage politique pourrait enfin se reconstruire autour des réformistes de gauche et de droite.

                                                Le « çavapétisme » est une forme de dernier espoir. Du chaos renaîtra une France redevenue normale, ayant enfin décidé d’épouser son époque et de se remettre en avant. Mais il est bien triste d’en arriver à souhaiter la crise. Le pays n’a-t-il plus assez de forces, d’atouts, de responsables courageux, pour s’éviter une catharsis ?

                                                http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0204026278458-le-declinisme-debouche-sur-le-cavapetisme-1076628.php


                                                • zygzornifle zygzornifle 20 décembre 2014 09:41

                                                  et il est reparti avec son petit sachet d’olives ......


                                                  • agent ananas agent ananas 21 décembre 2014 16:57

                                                    Tout aussi effarant est la visite d’Armitage au Département d’Etat à Washington la veille du 11/9.
                                                    Moscovici ne s’est jamais expliqué sur l’objet de sa rencontre à titre privée avec le sous secrétaire Richard Armitage, celui ci ayant trempé dans tous les coups tordus de la CIA depuis la guerre du Vietnam...


                                                    • alinea alinea 21 décembre 2014 21:24

                                                      Qui donc a viré mes commentaires ?  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès