• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’erreur électorale de Chypre

L’erreur électorale de Chypre

Ho qu’ils sont vilains les dirigeants européens qui ont instauré ça ! Vrai ! Mais …faux ! Car en fait, cette brillante décision est une idée du ministre des finances chypriote.
L’europe impose donc à Chypre une mesure d’austérité que le gouvernement de la république chypriote a lui-même choisie.
Ils doivent être contents de leurs récentes élections présidentielles, les citoyens chypriotes, qui ont évincé un président communiste, pour en choisir un bien à droite afin de les sortir de la crise, et de l’austérité.

A Chypre, l’austérité bat son plein

Exceptionnel ! La propriété, c'est le vol. Tel est le nouveau credo de la Troïka (BCE, Commission, FMI). Le plan d'aide (!) de 10 milliards d'euros qui vient d'être acté pour Chypre prévoit ni plus ni moins qu'un prélèvement automatique de 6.75% (voire plus pour certains produits d'épargne) sur tout dépôt inférieur à 100.000 euros dans toute banque chypriote. On s'endort avec 1 euro, on se réveille avec 93.25 cents !

Le plan ayant été validé vendredi soir dans la nuit, les Chypriotes (et les étrangers présents sur l'île ) passent un long week-end à vider leurs distributeurs automatiques... pour prendre d'assaut les guichets dès mardi (lundi férié). Pourtant ce réflexe bien compréhensible serait inutile : les sommes ponctionnées seraient déjà bloquées...

On peut se fier à la célérité des banksters européens pour limiter drastiquement tous les retraits dans les jours et semaines à venir. Les Chypriotes manifesteront dès mardi, mais leur pognon c'est cuit. Tout ça, pour sauver des banques qui sont condamnées. Qui va déposer à nouveau quelque piécette dans ces établissements ? Épargner plus pour perdre davantage. Dans ces conditions, imagine-t-on des banques non chypriotes prêter à ces banques qui voient disparaître leurs dépôts ? Sachant par ailleurs que les établissements les plus reliés aux banques chypriotes sont les banques grecques, elles-mêmes devenues insolvables et filialisées par les grandes banques européennes, on imagine assez bien la suite…
Source : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/chypre-le-vol-legalise-132517

L’europe responsable ?

Ho qu’ils sont vilains les dirigeants européens qui ont instauré ça ! Vrai ! Mais …faux ! Car en fait, cette brillante décision est une idée du ministre des finances chypriote.
L’europe impose donc à Chypre une mesure d’austérité que le gouvernement de la république chypriote a lui-même choisie.
Ils doivent être contents de leurs récentes élections présidentielles, les citoyens chypriotes, qui ont évincé un président communiste, pour en choisir un bien à droite afin de les sortir de la crise, et de l’austérité.

De gauche à droite : M. Nicos ANASTASIADES, Président de la République de Chypre, M. Herman VAN ROMPUY, Président du Conseil européen, et M. Michael SARRIS, ministre des finances de la République de Chypre.

Rappel

 Nicosie, 24 févr. 2013 - Le candidat de droite Nicos Anastasiades a été élu dimanche président de Chypre, avec 57,5 % des suffrages exprimés au second tour, selon les résultats officiels après dépouillement de tous les bulletins.
Avocat pro-européen de 66 ans et vétéran de la vie politique chypriote, M. Anastasiades était opposé à Stavros Malas, un indépendant soutenu par les communistes dominant le gouvernement sortant, et sera désormais chargé de finaliser un plan de sauvetage international crucial pour un pays au bord de la faillite.
Source : http://www.menara.ma/fr/2013/02/24/515854-chypre-nicos-anastasiades-remporte-les-%C3%A9lections-pr%C3%A9sidentielles-r%C3%A9sultats-officiels.html

Faire le bon choix électoral

GIF - 25.5 ko

Quand on voit comment l’Espagne a mis sur le dos du gouvernement socialiste, ses problèmes économiques, et que depuis deux ans, qu’ils ont basculé vers le parti … de Franco, ça va nettement mieux, n’est ce pas ?
A Chypre, il n’aura fallu qu’un mois pour voir la différence entre un gouvernement communiste et un autre ultra-libéral.
Amis électeurs d’Europe et même d’ailleurs, avant de voter, réfléchissez bien : la crise est un problême capitaliste, et l’austérité est mise en place pour sauver le système capitaliste.

Etes vous sûr que c’est en donnant votre voix à la droite que vous allez changer cela ?
Il faut éviter de voter pour le pyromane si l’on veut éteindre l’incendie !

L'article chez lui : L'erreur électorale de Chypre

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    



    • Aldous Aldous 23 mars 2013 12:34

      Rappelons que cene sont pas les comptes publiques qu’on renfloue à Chypre mais bien les banques privées !


      • JP94 23 mars 2013 16:45

        Le problème pour les électeurs est que même s’ils regrettent leur « choix » , on ne revient pas en arrière et il est difficile de prévoir l’enchaînement des choses à venir .

        Tout ça était programmé .

        Le verrou bloquant ces manoeuvres était l’ancien président communiste Christofias .

        Mais il y aura encore des gens prêts à voter les candidats d’une austérité sans limites autres qu’un renversement du pouvoir ...

        Au lieu d’aller au guichet bancaire , c’est au Palais présidentiel qu’il fallait aller ... ça viendra peut-être . Les députés d’ailleurs hésitent à voter ce qui a d’ores-et-déja été décidé .

        Aucun de nos dirigeants ne s’est solidarisé avec tous ces peuples spoliés , au contraire ils acclament leurs alter ego même les plus à droite ... sans état d’âme , ils projettent les mêmes coups de force , dans des sociétés en principe démocratique .

        Mais le demos , c’est le peuple . Et il n’a pas le pouvoir .


        • BA 23 mars 2013 22:23
          Samedi 23 mars 2013 :

          Un article ahurissant :

          Plan de sauvetage : le président chypriote espère un accord bientôt.

          Le président chypriote Nicos Anastasiades a affirmé samedi soir qu’il espérait bientôt un accord sur un plan de sauvetage de l’île, au moment où il tenait des négociations-marathon avec la troïka pour lever les milliards d’euros nécessaires à l’obtention du plan.

          Nous sommes ici et nous travaillons avec énergie pour sauver l’économie, a écrit le président conservateur sur Twitter. Nous déployons tous les efforts possibles. J’espère avoir un résultat bientôt, a-t-il dit à la veille de son départ prévu pour Bruxelles pour rencontrer les ministres de l’Eurogroupe.

          Des représentants de la troïka composée de l’Union européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international étaient samedi soir au palais présidentiel pour poursuivre les négociations, avant une réunion prévue avec les responsables des partis politiques de l’île.

          Faute d’accord avant lundi, selon des sources européennes, les pays de la zone euro sont prêts à en éjecter Chypre pour éviter que la crise ne menace par contagion d’autres pays ployant sous leur dette comme la Grèce, l’Espagne et l’Italie.


          Cette dernière phrase est extraordinaire.

          Les pays de la zone euro sont prêts à éjecter Chypre comme un malade choisirait de se scier un pied atteint de gangrène.

          Je me scie le pied, mais au moins je vais survivre.

          Mais en revanche, si je ne me scie pas le pied, la gangrène va continuer, et après ce sera la jambe ...

          • suumcuique suumcuique 23 mars 2013 23:20

            « Le millionnaire et opposant [qui n’était pas plus] russe [que Depardieu ou Abrahamovic ne le sont] Boris Berezovski, décédé samedi à Londres, s’est suicidé, a affirmé son avocat russe Alexandre Dobrovinski à la télévision Rossia 24, une information aussitôt démentie par un ami de... »



            • bigglop bigglop 24 mars 2013 00:02

              Faire sortir Chypre de l’Euro, donc de l’Union Européenne par la contrainte est impossible en l’état des traités, directives, règlements européens en vigueur.

              Dès sa création, le système euro a été conçu pour interdire la sortie de ses membres.

              Actuellement, au titre de l’article 49-A du Traité de Lisbonne, ou de l’article 50 du TUE, un état peut demander la sortie de l’Union Européenne, exclusivement.

              Cette procédure sera très, très longue en raison des innombrables droits et obligations créés par les traités, directives, règlements européens.

              Reste à savoir si le blocage des liquidités de la BCE deviendra une contrainte pour imposer la sortie à Chypre, en violation de tous les traités européens et même de la Convention de Vienne sur les traités de 1969, offrant ainsi à l’état chypriote un recours juridique.

              Comme il a été dit : ’’Lénine, reviens, ils sont devenus fous !!!’’

              L’Europe est devenue totalitaire, à partir d’un petit problème, ’’ils’’ vont réussir à créer un conflit géopolitique mondial impliquant la Russie, au minimum.


              • Rensk Rensk 24 mars 2013 10:03

                En effet, ils ont trouvé un accord pour spolier les russes... pas seulement les riches mais aussi l’État Russe, en prenant 20% dès 100’000 € de « possession » sur un compte...

                La Russie a déjà réagit, elle ne dort pas : Le président Vladimir Poutine a signé une loi interdisant aux banques étrangères d’ouvrir des filiales en Russie


              • bigglop bigglop 24 mars 2013 11:25

                Bonjour Rensk,
                Merci de votre intervention, mais la Russie a bien des moyens de rétorsion :
                - transformer tout ou partie de ses réserves Euros en Dollars
                - faire rapatrier ses fonds, ceux de ses entreprise de la zone euro en Russie
                - limiter l’accès de son territoire à certaines catégories d’étrangers, entrepreneurs, aux capitaux.
                - l’arme de son gaz qui est vendu, distribué à tous les états industriels de la zone euro
                - l’opposition systématique à l’ONU aux propositions sur la Syrie, comme la vente d’armes par la France et la Grande-Bretagne aux rebelles syriens
                - renforcer l’alliance BRIC contre l’Europe et les USA dans le commerce international, les relations politiques, diplomatiques.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Chien Guevara

Chien Guevara
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès