• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’UE, paradis des parasites fiscaux

L’UE, paradis des parasites fiscaux

Les nouvelles révélations sur la désertion fiscale des multinationales et des célébrités ont soulevé une nouvelle vague d’indignation. Mais les indignations du passé n’ont absolument rien produit, comme le note Adrien Mathoux dans un bon papier de Marianne. Car dans l’UE, le ver est dans le fruit, entre des traités qui facilitent ces pratiques, et la présence de nombres parasites en son sein.

 

L’UE, meilleure alliée des parasites fiscaux
 
La semaine dernière, Christian Chavagneux, d’AlterEco, soulignait que c’est en Europe que les parasites fiscaux se sont le plus développés. Pourtant, comme le note Marianne, ce n’est pas faute que les dirigeants européens, et notamment français, aient fait de martiales déclarations ces dix dernières années. Les efforts du G20 sur le sujet n’ont abouti qu’à une liste bidon et l’OCDE n'a accouché que de mesurettes dérisoires. L’économiste Gabriel Zucman évoque « une optimisation agressive au cœur même de l’Europe, (des pays) attirant des grandes entreprises et des riches particuliers avec des taux d’imposition très faibles, qui ne seraient pas venus se domicilier fiscalement chez eux sinon  ».
 
Comme le note Eric Alt, vice-président d’Anticor, pour Marianne, « ce qui est très intéressant avec les Paradise Papers, c’est qu’ils révèlent des faits légaux (…) On s’aperçoit que l’évasion fiscale interroge la qualité de la règle de droit, et les intérêts derrière sa fixation  ». D’où mon parti-pris, malheureusement très isolé pour l’instant, de parler de vol légal, pour bien signifier que ces pratiques ne sont pas normales, même si elles sont légales. Ne parler que d’évasion (d’une prison fiscale) ou d’optimisation revient à amoindrir la critique de ces pratiques, voir à les légitimer quelque part. Quel dommage que tous ceux qui se battent sur ce sujet ne fassent pas plus attention à leur vocabulaire !
 
 
Comme le rapporte Emmanuel Lévy de Marianne, Gabriel Zucman, qui juge que cela est injuste et creuse les inégalités, estime que le seul vol fiscal légal des multinationales porte sur 25% des impôts dus, 12 milliards par an, une estimation plutôt conservatrice. J’ai tendance à penser que c’est une fourchette plutôt basse. On peut facilement estimer que Microsoft réduit sa facture fiscale de 80 à 90% en France. Et dans le cas d’Apple, c’est plus de 90% du chiffre d’affaires réalisé en France qui s’envole comptablement. Sur ces deux seuls cas, les deux entreprises étasuniennes transforment une facture fiscale proche de 700 millions d’euros à seulement une quarantaine de millions d’euros !
 
Il faut dire que l’UE est un paradis pour de telles manipulations. La liberté de circulation des produits et des capitaux est totale, tout comme la facturation arbitraire de services d’une filiale pratiquement basée dans un parasite fiscal pour diriger le chiffre d’affaires et les profits là où c’est le plus intéressant. En plus, les multinationales ont un large choix de parasites fiscaux possible, entre l’Irlande, le Luxembourg, ou les Pays-Bas, quand ce n’est pas dans des pays plus ou moins périphériques, le Royaume-Uni et ses îles, ou la Suisse. Bref, loin de combattre ces parasites, comme le soutient Moscovici, l’UE est en réalité un paradis pour les parasites fiscaux et ceux qui veulent échapper à l’impôt.
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Yvance77 Yvance77 18 novembre 10:07

    Bonjour

    Quand vous mettez devant les juges - comme pour le LuxLeaks - les lanceurs d’alerte ... alors c’est paine perdue.

    Seule un révolté populaire et violente pourra faire que les choses changent !

    A noter que l’Irlande non plus n’est pas très éloignée dans ce schéma paradisiaque


    • Yvance77 Yvance77 18 novembre 11:03

      *** peine perdue (bien entendu)


    • zygzornifle zygzornifle 18 novembre 11:16

      Macron vu son passé Rothschildien est certainement un adorateur des paradis fiscaux , il doit être au courant de toutes les combines et magouilles, il doit avoir des tonnes de pognon bien planqué a l’abris des canard enchaîné et autres journaux d’investigation lui qui a bouffé un SMIC par jour pendant 3 ans avant d’aller traîner ses savates chez Hollande ......


      • Le421 Le421 18 novembre 17:46

        @zygzornifle
        Ben... Comme disent les clampins de base. Il a été élu.
        On comprends mieux l’intérêt des puissants à casser l’école et tout ce qui pourrait rendre le peuple intelligent et réfléchi.
        La « connification » de la rue est... En Marche !


      • jaja jaja 18 novembre 11:26

        En finir avec l’UE ne supprimera pas les paradis fiscaux... Ce qui y mettra fin c’est d’en finir avec la cartographie du pouvoir...

        Je pense que les pourfendeurs de « l’Europe des régions » n’auront rien contre la suppression des paradis fiscaux comme Monaco, le Luxembourg, Gibraltar qui doit revenir à l’Espagne, Andorre dont les habitants sont Catalans etc...

        et d’accord (sur ce point) avec Yvance seule des révoltes populaires et armées en finiront avec le vieux monde...


        • Aristide Aristide 18 novembre 13:16

          @jaja


          des révoltes populaires et armées ...


          Encore des postures de révolutionnaire en carton qui touche sa retraite et défile dans le calme avec quelques allumés de son espèce. Comme le petit Besancenot, fonctionnaire de la poste et révolutionnaire de plateux de télévision.

          Tous ceux qui ont la moindre culture historique savent que ces révolutions violente se termine toujours par la mise en place de dictatures et laisse la place à toute une clique de salopards. Sans compter, les dénonciations calomieuses, les crimes sous raison révolutionnaires, les purs assassinats, l’élimination de toute opposition de qulue nature qu’elle soit ...

          Le vieux syndicaliste de mes deux en attente d’un bain de sang, quelle puanteur.

        • jaja jaja 18 novembre 22:22

          @Aristide

          Je savais que ça te plairait vieux réac smiley


        • Aristide Aristide 19 novembre 11:08

          @jaja


          Ahh, ces révolutionnaires en chauson qui font la queue pour toucher une retraite et prône la révolution armée, rien que ça. DE vrais comiques ...

        • Parrhesia Parrhesia 18 novembre 12:26

          Il est devenue clair pour tout observateur neutre et objectif que cette contre-europe n’a été conçue depuis le départ que comme une gigantesque pompe à fric est un instrument sophistiqué d’autorité sur ses différentes populations.

          J’ai toujours suggéré que la meilleure voie, et donc, la moins dangereuse pour en sortir passait par des accords internationaux entre tout ou partie des six pays du Marché Commun initial dans le but de repartir sur les bases d’une union économique de nations économiquement, culturellement et socialement compatibles !!!

          Malheureusement, chaque jour qui passe nous montre que la volonté politique de l’autorité supérieure extra européenne qui a fait main-basse sur l’Europe rend cette solution de sagesse et de technicité de plus en plus impossible. Chaque jour qui passe nous achemine ainsi vers une issue à la fois redoutable et inévitable : la violence civile !

          Cette violence sera, cette fois-ci amplifiée d’une part les espoirs déçus de butins financiers et autres que nous avons lâchement et sottement laissés prendre à une obscure hégémonie d’inspiration capitaliste exclusivement financière. Elle sera, d’autre part et simultanément, amplifiée par des considérations religieuses implacables que nous avons (inconsidérément pour certains et volontairement pour d’autres) négligées afin de montrer combien les partis français dits « de gouvernement » étaient humains, larges d’esprit… et libéraux !!!

          Dans le camembert politique national actuel, nous ne voyons se distinguer aucune nouvelle personnalité dont la carrure soit suffisante pour faire face à une telle situation, mais il en existe certainement une.

          La seule évidence que nous ayons est qu’il devient urgent de nous séparer de la classe politique qui nous a amenés dans une telle situation !!!


          • Eric F Eric F 18 novembre 16:14

            Que la France soit dans l’UE ou hors UE, les multinationales resteront « hors sol », et l’argent des multimilliardaires restera apatride. Aucun pays n’y pourra rien seul dans son coin, et il faudra au contraire une levée de bouclier des citoyens des différents pays pour que quelque chose se passe, retenue à la source sur le chiffre d’affaire des grands groupes et sur les revenus des plus fortunés, au pro rata de ce qu’ils gagnent dans le pays concerné.


            • Le421 Le421 18 novembre 17:49

              Avec un Juncker aux commandes, vous vous attendiez à quoi ?
              Pareil en France, avec Macron aux commandes...

              Ma seule consolation.
              Un tas d’imbéciles complices parce que silencieux avec ce système crèveront la dalle avant moi.

              Déjà.
              Quelle rigolade de voir les fumeurs payer pour compenser l’allègement des taxes sur les dividendes...
              Là, franchement, je m’éclate.
              Du moment qu’ils ne sont pas au courant.


              • Parrhesia Parrhesia 18 novembre 18:12
                @Le421
                Bonjour Le 21.
                Peut-être avant vous ; peut-être en même temps que vous ; peut-être après ! Mais vous avez raison sur un point : Ces imbéciles auraient grand tort de s’imaginer qu’ils passeront à travers les gouttes !!!

              • Eric F Eric F 18 novembre 19:09

                @Le421
                Eh oui, la fiscalité sur le tabac est un nuage de fumée pour cacher l’opacité financière. Ceci dit, le tiers de la consommation de cigarette vient du marché parallèle (transfrontalier, internet ou trafic), évasion fiscale à petite échelle...


              • av88 av88 18 novembre 20:24

                Règles de circulation des capitaux au sein de l’UE


                article 63 TFUE


                1. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.

                2. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux paiements entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.


                Je résume. Dans l’UE, toutes les restrictions aux mouvements des capitaux sont interdites entre les pays membres et même avec les pays tiers  !


                Ce qui veut dire que les capitaux vont continuer très librement à circuler dans le monde et que l’UE n’y pourra rien puisque c’est la « liberté » de circulation des capitaux qui est la règle et que ceci est « acté » dans les traités. 


                Fermez le ban ! 

                UPRement vôtre


                • microf 18 novembre 21:06

                  En Afrique, il n´ya aucun paradis fiscal, après il faudra venir nous dire que les Africains sont corrompus et que les pays les plus corrompus sont en Afrique, pauvre UE. hypocrite et corrompue jusqu´á la moelle.


                  • titi 18 novembre 21:25
                    @microf

                    Quelle plaisanterie !

                    En Afrique il n’y a pas de facture... pas de TVA... 
                    En effet, pas besoin de banque complaisante ou de montage compliqué...


                  • microf 19 novembre 00:00

                    @titi

                    Merci @titi, mais entre pas de facture et pas de TVA, et un paradis fiscal, il ya un gouffre, vous l´avez bien lu « paradis fiscal ».


                  • gardiole 19 novembre 10:02

                    @microf
                    L’Afrique est politiquement trop instable.


                  • titi 18 novembre 21:30
                    @L’auteur

                    La France dispose de son propre paradis fiscal : Saint Barth

                    Ainsi que de ses propres pavillons de complaisance : les TAAF et Wallis & Futuna.

                    Un peu facile de rejeter le problème sur l’UE...

                    Si nos politiques voulaient vraiment régler ce problème ce serait fait depuis longtemps.



                    • xana 18 novembre 22:43

                      @titi
                      Nos politiques veulent surtout ne rien changer, tout en annonçant qu’ils vont tout changer !
                      Comme d’habitude.
                      Et comme d’habitude le bon peuple fera semblant de les croire. Ben oui, parce que se révolter, ça non, il ne faut pas y compter !


                    • av88 av88 19 novembre 18:36

                      @titi

                      Évidement, tous nos problèmes ne sont pas du à l’UE.

                      Pour un débat sain sur l’UE, les Français doivent connaître les buts de cette construction.

                      Lorsque je parle avec des proches de l’UE, je leurs cite des articles des traités de l’UE. Ils me regardent avec un air ébahi et leur première réflexion est au gros « qu’est ce c’est que ces conneries, si cela était vrais, ça se serait ! »Ils croient encore que l’UE a été initiée pour faire contre-poids aux USA, qu’il existe toujours le principe de préférences communautaire etc....

                      l’UE a été voulue, soutenue par les « conglomérats » »multinationales », dans cette logique les états-nations avec leurs règles sanitaires, sociales, juridiques, sont des empêcheurs de commercer librement.



                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 19 novembre 07:25

                      Bonjour,
                      .
                      La France est également un paradis fiscal ... notamment pour le Qatar !
                      .
                      LES QATARIS BÉNÉFICIENT BIEN D’AVANTAGES FISCAUX EXCEPTIONNELS

                      Les résidents du Qatar disposant d’une ou plusieurs habitations en France sont exonérés de l’impôt sur le revenu sur les produits qu’ils tirent de la location de leurs biens.
                      http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/06/08/la-france-est-elle-un-paradis-fiscal-pour-les-qataris-grace-a-sarkozy-comme-l-affirme-bayrou_5140741_4355770.html
                      .
                      « INVESTISSEMENTS » ET PRESSIONS POLITIQUES
                      Dans le livre « Une France sous influence », Vanessa Ratignier et Pierre Péan racontent comment la France est devenue « le terrain de jeu préféré » du Qatar.
                      .
                      Les deux auteurs relatent notamment comment l’ancien président Jacques Chirac aurait raconté à son successeur à l’Élysée, Nicolas Sarkozy, que le Premier ministre du Qatar, Hamad Jassem al-Thani avait tenté de le corrompre, en venant à l’Elysée avec des valises remplies de billets : « Nicolas, fais attention. Des rumeurs de corruption fomentée par le Premier ministre qatari te concernant circulent dans Paris…Fais vraiment attention ».
                      https://www.upr.fr/actualite/monde/prestigieuse-maison-balmain-tombe-aux-mains-de-famille-regnante-qatar
                      .
                      Des bruits circulent en particulier sur le financement par le Qatar du divorce de Nicolas Sarkozy avec sa deuxième épouse Cécilia en octobre 2007. Certains suggèrent qu’il aurait été payé par un prélèvement effectué sur l’argent versé par le Qatar à la Libye, en échange de la libération des infirmières bulgares détenues par le régime de Kadhafi. Le Qatar aurait versé bien plus que le montant de la rançon réclamée par la Libye. Le tout sur des comptes en Suisse qui auraient notamment servi à financer le divorce de Nicolas Sarkozy…
                      .
                      Devinez pourquoi le Qatari investissent massivement dans l’immobilier en France ?
                      http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/06/08/la-france-est-elle-un-paradis-fiscal-pour-les-qataris-grace-a-sarkozy-comme-l-affirme-bayrou_5140741_4355770.html
                      .
                      Ses investissements du Qatar contribuent à la spéculation immobilière...
                      Cerise sur la gâteau : La ou ils investissent les loyers flambent, bref nous payons en plus pour les Qataries ...
                      .
                      Ces mesures, qui exonèrent d’impôt les plus-values immobilières et les gains en capital réalisés par le Qatar et ses citoyens, ont bien un caractère exceptionnel. « Seuls cinq autres États » (tous situés dans le Golfe) en bénéficient : le Sultanat d’Oman, l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Koweït et le royaume du Bahreïn.
                      .
                      La France, un « paradis fiscal » pour le Qatar
                      http://www.liberation.fr/video/2015/05/05/la-france-un-paradis-fiscal-pour-le-qatar_1291255
                      .
                      Bientôt 8.400 euros le m2

                      De fait, Qatar Investment Authority (QIA), le fonds souverain du Qatar, a racheté en avril au groupe immobilier allemand KanAm l’immeuble de 26.000m2 sis au 14 boulevard Haussmann, dans le 9ème arrondissement de Paris, immeuble qui abrite notamment le journal Le Figaro. Montant de la transaction : plus de 600 millions d’euros. Début juin, le même QIA a déboursé quelque 500 millions d’euros pour racheter à l’assureur Groupama les 27.000 m2 du 52-60, avenue des Champs-Elysées, où se trouve notamment l’enseigne Virgin. Aussi, les notaires de Paris-Ile-de-France n’hésitent pas à tabler sur une prix de vente moyen de 8.400 euros le m2, dans l’ancien à Paris, à la fin août.
                      http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20120627trib000706027/pourquoi-les-prix-de-l-immobilier-remontent-a-paris-.html
                      .
                      Le QIA (Qatar Investment Authority) – qui gère la fortune de la famille Al-Thani, régnante sur le Qatar -, possède par ailleurs :
                      .
                       l’hôtel Lambert, situé à la pointe de l’île Saint-Louis, au cœur de Paris. Ce sublime hôtel particulier, qui a été la première acquisition des Qataris à Paris, a été racheté par le fonds souverain du Qatar à la famille Rothschild pour 80 millions d’euros.
                      .
                       les 16 enseignes du groupe Printemps et notamment son « vaisseau amiral », le célèbre grand magasin installé sur les grands boulevards parisiens.
                      .
                       l’immeuble Virgin, situé 52, avenue des Champs-Elysées. La QIA l’a racheté en juin 2012 à Groupama pour 500 millions d’euros.
                      .
                       l’immeuble du « Figaro », situé 14 boulevard Haussmann à Paris. Cet immeuble d’une superficie de 23.000 m² a été acquis en juin 2012 par QIA pour 300 millions d’euros. L’immeuble abrite également plusieurs services de l’ambassade américaine.
                      .
                       l’immeuble HSBC, situé 103 avenue des Champs-Elysées à Paris. Cet immeuble d’une superficie de 35.000 m² a été acquis en 2009 pour 400 millions d’euros.
                      .
                       l’hôtel de Coislin, voisin de l’hôtel de Crillon, à l’angle de la rue Royale et de la place de la Concorde, dans le 8e arrondissement.
                      .
                       l’hôtel d’Evreux, situé place Vendôme. Cet hôtel particulier, ancienne résidence du gouverneur du Crédit foncier, a été racheté en 2003 par l’émir du Qatar pour 230 millions d’euros.
                      .
                       le prestigieux hôtel particulier Landolfo-Carcano, qui fait office de siège de l’ambassade du Qatar, 1 rue de Tilsitt, qui donne sur la place de l’Étoile.
                      .
                       l’hôtel particulier Kinsky, 53 rue Saint-Dominique, qui fait office de résidence secondaire pour la famille princière Al Thani.

                      suite de la liste :

                      https://www.upr.fr/actualite/monde/prestigieuse-maison-balmain-tombe-aux-mains-de-famille-regnante-qatar
                      .
                      F. Asselineau rappelle enfin :

                      a) que le Qatar, comme l’Arabie Saoudite, ont des liens pour le moins troubles et ambigus avec le financement de Daesh et du terrorisme qui frappe les pays occidentaux.

                      b) que ce raz-de-marée d’achats des plus prestigieux actifs français par le Qatar n’aurait pas été possible sans l’article 63 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE). On ne voit d’ailleurs pas comment ce raz-de-marée pourrait cesser tant que la France restera sous la contrainte des traités européens.
                      .


                      • Eric F Eric F 19 novembre 10:30

                        @eau-du-robinet
                        c’est en effet totalement scandaleux, et le conseil constitutionnel ne pipe mot !


                      • Ar zen Ar zen 20 novembre 06:58

                        @Eric F

                        Et non, le Conseil constitutionnel ne dit rien puisqu’il n’y a rien à dire, que tout ceci est conforme à la Constitution puisque l’article 63 du TFUE, traité sur le fonctionnement de l’UE, interdit toute restriction au mouvement des capitaux. 

                        L’UE a été construite pour favoriser les riches. Aucun Etat de l’UE ne peut plus s’opposer aux mouvements des capitaux qui sont totalement libres. Nos conquêtes « sociales » vont disparaître progressivement au détriment des mesures favorisant les riches. Quelle est belle cette Union européenne ! Et les gens continuent d’avaler comme des couleuvres l’idée d’une « Europe sociale », ce que les riches continuent de leur vendre. Mais réformer l’UE des 28-27 est devenu aujourd’hui impossible. Alors,la solution à ceci ne peut être que le « Frexit » et le plus vite sera le mieux. 


                      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 19 novembre 07:45

                        L’expression« le ver est dans le fruit » utilisée deux fois dans l’article est une expression qui suppose que le fruit était sain au départ, mais que, par une intervention malencontreuse, un insecte a inoculé de l’extérieur une larve qui ronge ce qui parait encore sain à l’extérieur mais pourrit à l’intérieur.


                        L’image a le mérite d’être facile à comprendre, mais elle ne représente pas la réalité dans le phénomène des « paradis fiscaux ».

                        Pour rester dans la métaphore, on pourrait dire que les états incriminés ne sont pas de parasites comme le tænia qui vit aux dépens de celui qui l’héberge et l’épuise, mais des opportunistes en situation symbiotique avec un autre organisme avec lequel ils entretiennent des échanges qui profitent aux deux comme les poissons pilotes des requins.

                        J’ai vu récemment un documentaire roumain qui montrait la complicité entre un loup solitaire et un corbeau : ils restaient souvent l’un près de l’autre, mais de temps en temps, le corbeau partait en reconnaissance pour repérer une proie trop grosse pour lui mais trop éloignée pour que le loup puisse la détecter. Puis il indiquait la cible au loup qui se chargeait de l’exécution du contrat et abandonnait au corbeau de quoi s’engraisser à bon compte pendant que lui-même était assuré de repas réguliers.

                        Ce n’est pas une fable. C’est la vraie vie.

                        • UnLorrain 19 novembre 09:16

                          @Jeussey de Sourcesûre

                          J’ai vu ce reportage j’en ai aussi vu un autre,même pays il y a deux trois ans tout au plus ( sur canal + ) qui aurait pu s’intitulé « journée d’un kaporegime » ? Voici en bref : on y voit arrivé dans un bidonville ( ressemble a un pourrissoir ) un haut fonctionnaire,substitut aux Ceaucescu peut-on supposer,dans sa voiture a 400 000 € accompagné de 2 ou 3 armoires a glace porte flingues évidemment,régler ce qui a tout l’air d’être une affaire de vol de poule.. Ce n’est pas,ou plus,une fracture sociale j’imagine,plutôt un canyon,un abîme.


                        • tartemolle 19 novembre 09:18

                          « C’est en Europe que les parasites fiscaux se sont le plus développés ». Bien d’accord en particulier en France et pourquoi ? Et bien parce que nous avons en France des millions de parasites fiscaux, un enfer fiscal créé par des millions de fonctionnaires en surnombre et une cohorte d’élus et de politiciens qui en vivent ! Ce sont eux qui se sont votés depuis 60 ans d’extraordinaires prébendes et privilèges qui ruinent ce pays (rémunérations supérieures de 20% au secteur privé, retraites exorbitantes, avantages en nature non imposés, exemption d’irpp pour tous les fonctionnaires internationaux ofce, unicef, oms, Bruxelles, emploi garanti à vie etc. Résultat : les prélèvements obligatoires les plus élevés du monde, déficit de l’État qui ne cesse d’augmenter, dette galopante, chômage, croissance la plus faible d’Europe.


                          • UnLorrain 19 novembre 11:04

                            @tartemolle

                            + 1000 !

                            Je saisis a cette seconde ceci a la tv ( ça n’a rien a voir avec le conglomérat polytocards dirigeants )« plus vous ajoutez d’éléments plus il y a de chance que ça ne fonctionne pas » ( fonx euuh fonctionnaire a la suggestion de mot suite a fonctionne »)


                          • Yaurrick Yaurrick 19 novembre 23:00

                            @tartemolle
                            Vous avez raison mais les politiques font tout ce qu’ils peuvent faire porter la responsabilité de leur propres incuries aux contribuables .
                            Et contrairement à ce que pense l’auteur, il n’y des « paradis fiscaux » que parce qu’il existe des enfers fiscaux tels que la France.
                            Une simple lecture de la feuille de paye permet de voir qu’on prend les contribuables pour des jambons, n’en déplaise aux adorateurs de l’état providence qui n’est pas même fichu de remplir ses fonctions régaliennes.


                          • zygzornifle zygzornifle 19 novembre 10:18

                            pour supprimer les paradis fiscaux il faut supprimer ceux qui les utilisent .....


                            • Eric F Eric F 19 novembre 10:50

                              @zygzornifle
                              c’est un des mystères de la nature humaine : les terroristes préfèrent viser le pékin lambda.


                            • gardiole 19 novembre 10:28

                              A mon humble avis, les États laissent faire l’optimisation fiscale légale car ils estiment que, laissée à l’initiative privée, l’utilisation dans l’économie, pour la création d’emplois et de richesses, de l’argent économisé, est plus efficace que par l’initiative publique. Et, au final, que les impôts rapportent mieux ainsi.
                              Bref, ce n’est pas le tout que de révéler l’optimisation, encore faudrait-il envisager tous ses impacts.


                              • Eric F Eric F 19 novembre 10:48

                                @gardiole
                                ce qui est placé dans les paradis fiscaux ne profite pas à notre économie, par contre quelque cynique que ce soit, il y a un peu de vrai, c’est une soupape qui permet de garder sur place des gens fortunés qui s’exileraient sinon. Comme disait Montaigne, la soif de richesse est plus aiguisée par leur abondance que par leur disette, les très très riches en veulent toujours plus. Faute de pouvoir les faire raquer, les gouvernants ponctionnent sur les strates juste en dessous.


                              • Alainet Alainet 19 novembre 15:44

                                - On se trouve au bord d’un krak boursier vu la situation des banques européennes ( voir les 500 milliards volatilisés dans les banques Italiennes ) et Mario Draghi qui continue à jouer avec le QE ( planche à billets) et les taux négatifs pour sauver l’UE. Leurs filiaires ou backdoors dirigent l’argent des multinationales vers des paradis fiscaux au vu et au su de tous. Pendant ce temps-là les banques trichent sur leurs bilans, comme la DeutchBank avec des test-tests bidons validés par les commissaires de la BCE, pour éviter d’affoler les marchés. C’est 1 vieille rengaine comme la chanson de B.Lavilliers « les troisièmes couteaux » !
                                https://greatsong.net/PAROLES-BERNARD-LAVILLIERS,TROISIEMES-COUTEAUX,22920.html
                                - Nos politiciens ont toujours laissé faire laissé passer, malgré l’indignation de ceux qui sont de + en + coincé par les banques, ne peuvent pas en faire autant. maintenant les banquiers veulent supprimer le cash comme en Suède et au Danemark pour que les clients ne retirent plus leur argent des banques & pour nous mettre en situation de dépendance bancaire c’est à dire 1 asservissement progressif : on ne sera plus propriétaire de nos économies. Mieux ils nous distribueront via leurs DAB (distributeurs de billets) la somme qu’ils estiment nécessaire pour vivre comme à Chypre et nous imposeront leurs taux négatifs. On ferme les agences bancaires et les DAB non rentables dans les petites campagnes. Les jobards seront ravis de payer Paylib (sans contact) via leurs cartes bancaires. Les commerçants sont obligés de suivre : c’est 1 directive de Juncker mise en musique par Bercy. Pour combler ce vide ils ont imaginé pour Janvier le système « cashback » dans les commerces des campagnes reculées loin des DAB &agences... Ces boutiquiers, non équipés d’1 panoplie de sécurité comme les banques, endosseront le rôle de banquiers et devront avoir de la réserve pour avancer de l’argent liquide sur simple demande par carte de leurs clients à tout moment.. ( des proies faciles pour les cambrioleurs et les Mad Max du braquage ).
                                - On est cuits ou presque ; il aurait fallu ne pas se laisser faire avant ! refuser la loi Rothschild de 1973. Refuser l’abolition de la « doctrine Germain » de J.Delors en 1984 séparant les banques d’affaire des banques de dépôts et préparant insidieusement le terrain vers Maestritch... et tous les autres directives européennes qui suivirent sur la Finance. La seule chose à faire reste de se faire 1 réserve dor pour éviter la Crise à venir :
                                 https://www.youtube.com/watch?v=tuU8uGk7bMQ&t=1285s
                                https://www.youtube.com/watch?v=A0BDOvAGY5c&t=2s


                                • BA 20 novembre 00:26

                                  L’Allemagne est ingouvernable.


                                  Les élections fédérales allemandes de 2017 se sont tenues le 24 septembre 2017. Elles ont vu l’élection de 94 députés d’extrême-droite : je dis bien 94 députés d’extrême-droite.


                                  Depuis ce jour-là, l’Allemagne est ingouvernable.


                                  CITATION :


                                  L’arrivée à la chambre des députés de l’AfD, qui était resté sous la barre des 5% en 2013, constitue un tournant dans l’histoire allemande d’après-guerre.

                                  Car elle signifie que pour "la première fois depuis 70 ans, des nazis vont s’exprimer au Reichstag", le bâtiment qui abrite la chambre basse du Parlement, a tonné avant le scrutin le ministre des Affaires étrangères et figure des sociaux-démocrates, Sigmar Gabriel.


                                  https://www.romandie.com/news/ZOOM-Allemagne-la-droite-nationaliste-brise-un-tabou-avec-une-percee-historique/836022.rom


                                  Nous avons déjà vu ce film.


                                  Nous savons ce que sera le XXIe siècle en Europe.


                                  En Allemagne en particulier, la catastrophe sociale provoque en réaction la catastrophe politique.


                                  Dans l’Union Européenne en général, la catastrophe sociale provoque en réaction la catastrophe politique.


                                  2016 : il y avait 860 000 sans-abri en Allemagne. La moitié d’entre eux sont des migrants.


                                  2018 : il y aura 1,2 million de sans-abri en Allemagne.


                                  Près de 20% de la population allemande, soit 16 millions de personnes, sont menacées par la pauvreté, indiquait l’office fédéral de la statistique la semaine passée.


                                  Mercredi 15 novembre 2017 :


                                  CITATION :


                                  Jusqu’à 1,2 million de sans-abri en Allemagne l’an prochain ?


                                  Le nombre de sans-abri devrait atteindre 1,2 million de personnes en 2018 en Allemagne. La crise du logement prend de l’ampleur, indique ainsi l’association fédérale pour les sans-abri dans un rapport...


                                  Ce document est rendu public alors que s’accroît l’inquiétude face à la hausse du taux de pauvreté et la capacité du pays à intégrer quelque 1,1 million de migrants qui sont entrés sur le territoire allemand au cours de deux dernières années.


                                  L’association caritative indique que plus de 860.000 personnes ne disposaient pas d’un logement en 2016, soit une hausse de 150% par rapport à 2014. La moitié d’entre eux sont des migrants.


                                  Quelque 52.000 personnes vivaient dans la rue l’an passé, soit une augmentation d’un tiers par rapport à 2014.


                                  Selon les estimations, le nombre de personnes hébergées dans des foyers et des centres d’accueil devrait augmenter de 40% supplémentaires d’ici l’an prochain en raison de la hausse des loyers, de la réduction du parc des logements sociaux, et du nombre croissant de migrants obtenant le statut de réfugiés et de fait éligibles à un logement.


                                  Le nombre de nouveaux arrivants a accentué la tendance, précise l’association tout en dénonçant également des « erreurs » dans la politique du logement.


                                  Près de 20% de la population allemande, soit 16 millions de personnes, sont menacées par la pauvreté, indiquait l’office fédéral de la statistique la semaine passée...


                                  http://www.boursier.com/actualites/economie/jusqu-a-1-2-million-de-sans-abri-en-allemagne-l-an-prochain-37397.html



                                  • Alainet Alainet 20 novembre 08:44

                                    Pour finir ; je vous propose de parcourir sur le site d’Olivier Demeulenaere :
                                    1)Nous sommes arrivés à un point où ils n’ont plus besoin du politique, d’où la disparition des partis politiques...Ils n’ont plus aussi vraiment besoin du consommateur puisque leur richesse est devenue totalement virtuelle, avec l’entretien de marchés financiers en bulle permanente ».
                                    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/10/25/la-certitude-dune-crise-immense-voulue-par-les-banquiers/
                                    2) crise monétaire zn préparation pour l’Italie ( et l’Allemagne aussi) :
                                    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2017/11/02/zone-euro-divergence-soldes-target-allemagne-litalie/
                                    on ne sait pas où on va.


                                    • BA 20 novembre 09:40

                                      C’est une photo historique.

                                      C’est la photo d’Angela Merkel, qui s’exprime devant les journalistes, dans la nuit du 19 au 20 novembre 2017.

                                      Sur la photo, les dirigeants de la droite pro-européenne, la CDU, entourent Angela Merkel : ils ont des têtes d’enterrement.

                                      C’est la mort de la droite pro-européenne, la CDU, qui vient juste de plonger l’Allemagne dans le chaos politique.

                                      C’est la mort de la gauche pro-européenne, le SPD, qui a disparu du paysage.

                                      C’est la mort du soi-disant « modèle allemand ».

                                      En Allemagne, la droite pro-européenne a créé une catastrophe sociale.

                                      Cette catastrophe sociale a entraîné une réaction des électeurs allemands : le 24 septembre 2017, pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale, 94 députés d’extrême-droite ont été élus en Allemagne.

                                      Je dis bien : 94 députés d’extrême-droite.

                                      L’Allemagne est ingouvernable.

                                      http://img.lemde.fr/2017/11/20/299/0/5084/2542/644/322/60/0/58869b5_738-kjao1.hyr8kyy14i.jpg


                                      • francois 20 novembre 09:44

                                        @BA

                                        pendre des vessies pour des lanternes., doux rêveur va


                                      • zygzornifle zygzornifle 20 novembre 13:45

                                        @francois

                                        maintenant qu’ l’Angela Merguez a pris son coup de trique Macron rêve de devenir le trou du cul de l’Europe .....

                                      • zygzornifle zygzornifle 20 novembre 13:43

                                        Ce gouvernement comme le précédent et celui d’avant est composé de parasites fiscaux ..... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires