• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > L’Union Européenne montre ses muscles à Trump

L’Union Européenne montre ses muscles à Trump

« Les guerres commerciales sont bonnes et faciles à gagner. » (Donald Trump, tweet du 2 mars 2018).




Évidemment que le tweet du Président américain Donald Trump est de la provocation pure. Non seulement les guerres commerciales ne sont pas bonnes mais elles sont difficiles à gagner, y compris pour les États-Unis. L’annonce, par Donald Trump, le 1er mars 2018, de taxer les importations d’acier (25%) et d’aluminium (10%) va avoir pour effet d’illustrer, malheureusement, la stupidité des politiques protectionnistes dans un monde globalisé. D’ailleurs, le principal conseiller économique de Donald Trump à la Maison-Blanche, Gary D. Cohn, ancien président de la banque Goldman Sachs de 2006 à 2017, vient de démissionner ce 6 mars 2018 de son poste de directeur du National Economic Council, car opposé à ce protectionnisme. Donald Trump a confirmé ces taxes douanières ce jeudi 8 mars 2018, avec quelques exemptions (dont l'Australie). Ce n'est pas un hasard si l'Europe s'est construite à partir de l'acier et du charbon.

Si elle est "corrosive", la démonstration sera quand même intéressante car elle pourra peut-être faire évoluer quelques esprits chagrins qui pensent que des accords commerciaux seraient néfastes et qu’il vaudrait mieux rester bien tranquille chez soi. Dans un monde globalisé, où tous les produits sont fabriqués partiellement partout dans le monde et sont consommés partout dans le monde, le principe même du protectionnisme est inopérant. Il ne fonctionnerait que dans un pays fermé, sans échanges économiques avec l’extérieur. Même la Corée du Nord aurait du mal à faire du protectionnisme total (c’est-à-dire, interdire tout échange commercial avec l’extérieur).

Dans son éditorial du 6 mars 2018, le journal "Le Monde" considère avec raison que « l’histoire montre au contraire que le protectionnisme, lorsqu’il est appliqué de façon aussi aveugle et systématique, ne fait que des perdants ». L’éditorialiste explique que la loi américaine permet ce genre de mesure au nom de la sécurité nationale pour garder l’indépendance d’un "potentiel effort de guerre", mais que Donald Trump « prend en effet le risque de se brouiller durablement avec ses alliés, tout en fragilisant gravement son économie ». En effet, ce fut John Kennedy qui a fait voter cette loi en pleine guerre froide, en 1962, qui fut intégrée dans les accords du GATT (article 21). 

_yartiUEUSA05

On peut évidemment comprendre la motivation première de Donald Trump : le déficit commercial des États-Unis et l’emploi aux États-Unis. Sauf que, à l’évidence, il se trompe de combat.

D’une part, le déficit est principalement creusé par la Chine en raison de sa politique de dumping, mais ce pays ne pâtira pas beaucoup des nouvelles taxes d’importation de l’acier et de l’aluminium car les États-Unis ne sont pas une destination de première importance des exportations chinoises (la Chine ne représente que 3% des importations américaines d’acier).

D’autre part, si effectivement 140 000 salariés américains travaillent dans le secteur de l’acier et de l’aluminium aux États-Unis, il faut savoir que 6,5 millions de travailleurs américains sont employés dans des secteurs très demandeurs en acier et en aluminium (comme l’aéronautique, l’automobile, la construction) et que ces secteurs risquent de voir le coût de production monter en flèche avec ces nouvelles taxes.

Les contempteurs du traité transtlantique, à savoir les accords commerciaux entre l’Union Européenne et les États-Unis, pourront se réjouir qu’il ne sera jamais mis en œuvre et pas même signé : l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche avait de toute façon sérieusement remis en cause cette perspective.

_yartiUEUSA02

Sera-ce un avantage pour l’Union Européenne ? Probablement pas. En revanche, cette affaire vient de montrer une chose assez peu connue : si elle le veut, l’Union Européenne peut aussi jouer avec ses muscles ! Le Président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker l’a même confirmé à Hambourg le 2 mars 2018 : « Nous aussi, nous pouvons être stupides ! ». Il avait réagi le 2 mars 2018 ainsi : « Nous ne resterons pas les bras croisés pendant que notre industrie est frappée par des mesures injustes. ». Même les Britanniques sont inquiets et en colère, comme l’a déclaré l’ambassade britannique à Washington : « Nous avons été clairs sur le fait que nous sommes particulièrement inquiets de toute mesure qui pourrait avoir des conséquences sur l’acier du Royaume-Uni et sur ses industries d’aluminium. ».

Peut-être que le Royaume-Uni va comprendre un peu tard que la seule manière de lutter efficacement contre ces mesures démagogiques et suicidaires de protectionnisme, c’est l’union, l’Union Européenne. Même la Russie est inquiète : « C’est une situation qui mérite la plus grande attention. De nombreuses capitales européennes ont déjà exprimé leur extrême préoccupation par rapport à cette décision [américaine]. Nous partageons cette préoccupation et allons analyser attentivement la situation en ce qui concerne nos relations commerciales avec Washington. » (Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, le 2 mars 2018).

_yartiUEUSA03

La guerre des deux Donald (Trump et Tusk, Président du Conseil Européen) aura-t-elle lieu ? Le risque de la surenchère est dans tous les esprits.

Pour une fois, comme je l’ai écrit, l’Europe a réagi promptement et efficacement. Les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) autorisent les pays lésés par un autre pays en matière commerciale de prendre des mesures de rétorsion pour un niveau équivalent aux dommages économiques subis. L’Union Européenne exporte aux États-Unis environ 5 milliards d’euros d’acier et 1 milliard d’euros d’aluminium.

Lors de la réunion du collège des commissaires européens du 7 mars 2018 à Bruxelles, l’Union Européenne a adopté le principe de mesures protectionnistes sur environ 2,8 milliards d’euros des importations provenant des États-Unis. Cela concernerait seulement des produits finis (distribués au grand public) et des produits connus et symboliques : les jeans Levi’s, les motos Harley-Davidson, le whisky Bourbon. Ces mesures ne seront appliquées qu’en cas de confirmation des taxes douanières américaines sur l’acier et l’aluminium (confirmation prévue le 9 mars 2018).

L’idée est assez habile : en visant des marques américaines emblématiques, de produits fabriqués dans des États américains républicains qui soutiennent Donald Trump, l’Union Européenne veut aussi influer sur les élections à mi-mandat (pour élire le nouveau Congrès américain) qui auront lieu le 6 novembre 2018. Avec le plus possible d’impact politique aux États-Unis et le moins possible de conséquences économiques sur le peuple européen. En ne touchant pas à des produits qui pourraient être utilisés par les industries européennes, elle évite un protectionnisme suicidaire qui nuirait en premier lieu aux entreprises européennes et donc à l’emploi en Europe.

Certes, Donald Trump a immédiatement riposté à ces mesures en disant qu’il lèverait, le cas échéant, d’autres barrières à l’importation, comme la taxation des voitures européennes (ce serait l'Allemagne qui serait très atteinte, comme avec l'acier), ce qui a fait écrire à Laurent Joffrin, directeur de "Libération", le 7 mars 2018 : « C’est la grande peur suscitée par la conception trumpienne : mettre le cap sur un monde de nouveau compartimenté, morcelé par une compétition douanière acharnée. Si la guerre commerciale se substitue à la coopération, tout le monde perd. ».

C’était déjà une guerre commerciale de ce type, déclenchée après la crise de 1929, qui avait abouti à une baisse drastique de la croissance mondiale, à une hausse massive du chômage et à la montée du nazisme en Europe. Cela n'a pas été inutile que le Président Emmanuel Macron rappelât le 5 mars 2018 la célèbre formule de François Mitterrand le 17 janvier 1995 à Strasbourg : « Le nationalisme, c'est la guerre ! ». Y compris le nationalisme économique…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (08 mars 2018)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Tristes Trumpiques.
Donald Trump aux Invalides.
L’Union Européenne montre ses muscles à Trump.
Le mode de scrutin des élections européennes.
L’Europe de Pierre Milza.
L’Europe de Jean-Baptiste Duroselle.
Maurice Schumann l’Européen.
Clemenceau, Macron et la guerre civile européenne.
Emmanuel Macron et son plan de relance de l’Europe (26 septembre 2017).
Emmanuel Macron et la refondation de l’Europe (7 septembre 2017).
Emmanuel Macron à l’ONU, apôtre du multilatéralisme (19 septembre 2017).
Le dessein européen de Jean-Claude Juncker (13 septembre 2017).
Élections législatives britanniques du 8 juin 2017.
Élections législatives françaises du 18 juin 2017.
Élections législatives allemandes du 24 septembre 2017.
Élections législatives autrichiennes du 15 octobre 2017.
Élections législatives italiennes du 4 mars 2018.
Le Traité de Maastricht.
Le débat François Mitterrand vs Philippe Séguin le 3 septembre 1992.
Helmut Kohl, le grand Européen.
Simone Veil l’Européenne.
Le Traité de Rome.
Justin Trudeau à Strasbourg (16 février 2017).
Le pape François à Strasbourg (25 novembre 2014).
L’Europe n’est pas un marché.
Davos.
Le Traité de Vienne.
Fêter l’Europe.
Le projet Erasmus.
L’élection du Président du Parlement Européen le 17 janvier 2017.
La "déclaration d'amour" de Barack Obama à l'Europe.
La "déclaration d'amour" de Jean Gabin à l'Europe.
La "déclaration d'amour" de Winston Churchill à l’Europe.
José Manuel Barroso.
Le Brexit.
Le souverainisme, c’est le déclinisme !
Peuple et populismes.
Le défi des réfugiés.
Les Français sont-ils vraiment eurosceptiques ?
Le Traité constitutionnel européen.
Victor Hugo l’Européen.
La crise grecque.
Monde multipolaire.
Tournant historique pour l’euro.
La transition polonaise.
La libération d’une partie de l’Europe.
La parlementarisation des institutions européennes.
Le Traité de Lisbonne et la démocratie.
La France des Bisounours à l’assaut de l’Europe.
Faut-il avoir peur du Traité transatlantique ?
Le monde ne nous attend pas !
L’Europe des Vingt-huit.
La construction européenne.
L’Union Européenne, c’est la paix.

_yartiUEUSA04
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.12/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 9 mars 09:19

    L’Europe des banquiers sodomisée par les USA....América first... smiley


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 mars 10:08

      @bob14

      Votre remarque est étrange, puisque les USA sont quand même le pays des banquiers (voir les magnifiques sub primes) et de Wall street :

      ne jetez pas l’une des dernières choses qui vous reste, avec les armes et Hollywood smiley


    • bob14 bob14 9 mars 10:18

      @Olivier Perriet...Vous devriez revoir l’histoire dans son ensemble..Nos banques en effet font tourner la planète...alors qu’en Europe elles se goinfrent sur le dos des peuples avec la politique du IV Reich de Merkel auquel vous êtes soumis comme esclaves...
      América first... smiley


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 mars 11:11

      @bob14
      alors qu’en Europe elles se goinfrent sur le dos des peuples

      Les banques US comme Goldman Sachs étaient aussi partie prenantes de la dette grecque, évidemment


    • V_Parlier V_Parlier 9 mars 23:57

      @bob14
      Faire tourner la planète... voilà une bien belle expression aux multiples interprétations possibles !

      Quant à l’article : Reprocher à Trump de mettre du sable dans les rouages du mondialisme, c’est lui reprocher une de ses rares bonnes actions. C’est en conformité avec la ligne hyper-européiste de l’auteur, plus européiste que Juncker lui-même !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 mars 10:06

      J’avoue que j’ai un peu souri :

      les USA n’exportant plus grand chose (y’a-t-il un pays au monde qui n’ait pas un excédent commercial sur les USA ??), à part des daubes hollywoodiennes et des armes.

      Mais lorsque Bruno Le Mèèèère parle de se protéger des importations (massives smiley ) de Harley Davidson et d’oranges de Floride....

      ça fait pas très sérieux et même pire :

      L’Union européenne se met en ordre de bataille contre les annonces de Trump...pour protéger les excédents commerciaux allemands.

      Bon, ce n’est pas vraiment une surprise, malheureusement smiley


      • bob14 bob14 9 mars 10:23

        @Olivier Perriet......



        Très forte augmentation en 55 ans
        Pour l’ensemble de la période 1960-2015, on enregistre une moyenne annuelle de 697 714 430 134,86. Le changement enregistré entre la première et la dernière année est de 8286 %. C’est en 2014 qu’on enregistre la valeur la plus élevée (2 375 280 000 000) et c’est en 1960 qu’on enregistre la valeur la plus basse (27 000 000 000). Nous disposons des résultats pour 56 années.

        Sur la base des cinq dernières valeurs disponibles, on peut estimer qu’en 2020 la valeur devrait osciller autour de 2 809 921 779 419. Cette prévision présente un niveau de fiabilité très élevé puisque les variations des cinq dernières valeurs disponibles ont une structure très linéaire (coefficient de corrélation = 0.93)....

      • bob14 bob14 9 mars 10:25

        @bob14......



        Très forte augmentation en 45 ans
        Pour l’ensemble de la période 1970-2015, on enregistre une moyenne annuelle de 941 922 507 019,13. Le changement enregistré entre la première et la dernière année est de 1034 %. C’est en 2015 qu’on enregistre la valeur la plus élevée (2 210 990 000 000) et c’est en 1970 qu’on enregistre la valeur la plus basse (195 020 000 000). Nous disposons des résultats pour 46 années.

        Sur la base des cinq dernières valeurs disponibles, on peut estimer qu’en 2020 la valeur devrait osciller autour de 2 616 324 422 120. Cette prévision présente un niveau de fiabilité très élevé puisque les variations des cinq dernières valeurs disponibles ont une structure très linéaire (coefficient de corrélation = 0.97).

        En 1970, par rapport aux données mondiales disponibles, la part relative de ce pays est de 7,96 %. En 2015, cette même part est de 9,66 %.

      • bob14 bob14 9 mars 10:27

        @bob14.......



        Augmentation de 153% en 55 ans
        Pour l’ensemble de la période 1960-2015, on enregistre une moyenne annuelle de 8,71. Le changement enregistré entre la première et la dernière année est de 153 %. C’est en 2014 qu’on enregistre la valeur la plus élevée (13,66) et c’est en 1962 qu’on enregistre la valeur la plus basse (4,81). Nous disposons des résultats pour 56 années.

        Sur la base des cinq dernières valeurs disponibles, on peut estimer qu’en 2020 la valeur devrait osciller autour de 13,48. Cette prévision présente un niveau de fiabilité très élevé puisque les variations des cinq dernières valeurs disponibles ont une structure très linéaire (coefficient de corrélation = 0.93)....

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 mars 19:51

        @Olivier Perriet
        Oui, c’est curieux, l’ Europe fait des cacas nerveux contre Trump, mais quand Obama augmenté de 522% les taxes sur l’acier chinois, ils n’ont pas parlé de protectionnisme... Mais Obama, il est de Gôooche, c’est donc un gentil du camp du Bien... Pas comme ce vilain Trump !


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 mars 20:45

        @Fifi Brind_acier

        Dans votre message paradoxal, vous vous rendez compte que :
        1) vous n’avez pas parlé de l’UPR
        2) encore pire, vous convenez que la politique de Trump a déjà commencé avec Obama

         smiley smiley  smiley


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 mars 20:58

        @Olivier Perriet
        Savez-vous que j’ai même mis + à un de vos commentaires ! Tout arrive !
        Si vous avez le temps, cherchez : « Fin du dollar », vous avez des milliers de réponses. Je crois que nous assistons à la fin d’un monde dominé par les USA et le dollar...


      • BA 9 mars 10:29

        En Europe, les classes moyennes deviennent de plus en plus pauvres.


        Les classes populaires deviennent de plus en plus pauvres.


        C’est une régression sociale historique.


        La construction européenne, c’est l’explosion de la pauvreté.


        La construction européenne, c’est un échec total.


        Vendredi 9 mars 2018 :


        Travailleurs pauvres en Europe : des chiffres alarmants.


        La pauvreté s’accroît dans le monde du travail européen. Selon les derniers chiffres de l’Office européen de la statistique publiés il y a quelques jours, la part des travailleurs pauvres en zone euro est passée de 7,3% en 2006 à 9,5% en 2016. Du côté de l’Union européenne à 28, ce taux est passé de 8,3% en 2010 (première année disponible) à 9,6% en 2016.


        Les effets de la crise et les mesures d’austérité ont contribué à cette paupérisation du monde du travail. Si la réduction du nombre de personnes confrontées au risque de pauvreté ou d’exclusion sociale est l’un des objectifs de la stratégie Europe 2020, les derniers chiffres relatifs à la population active indiquent que le pari est loin d’être gagné.


        De plus en plus de chômeurs pauvres


        Les derniers chiffres de la Commission européenne sont particulièrement alarmants pour la population frappée par le chômage. Sur la décennie 2006-2016, la proportion de personnes sans emploi en risque de pauvreté a augmenté continuellement passant de 41,5% en 2006 à 48,8% en 2016. Dans l’union monétaire, cette part est passée de 39,2% à 48,9%. Évidemment, ces moyennes masquent des contrastes au sein du continent.


        Parmi les États membres, l’Allemagne est le pays qui connaît le plus fort taux de chômeurs en risque de pauvreté (70,8%), suivie de très loin par la Lituanie 60,5%.


        Dans bien d’autres pays, des taux supérieurs à 50% sont également recensés en Lettonie (55,8%), Bulgarie (54,9%), Estonie (54,8%), République tchèque (52,3%), Roumanie (51,4%) ou la Suède (50,3%).


        Entre 2006 et 2016, des contrastes apparaissent également en Europe. La Lituanie, la Hongrie et la République Tchèque ont connu de fortes hausses de la proportion de demandeurs d’emploi en risque de pauvreté. À l’opposé, quelques pays dont la France ont connu des baisses sur la même période.


        Un salarié sur 6 est un travailleur pauvre


        Selon Eurostat, la part des bas salaires parmi les salariés s’élevait à 17,2% dans l’Union européenne en 2014. "Cela signifie qu’ils gagnaient deux-tiers ou moins du salaire horaire national brut médian". Cette proportion varie énormément d’un État à l’autre et dessine une Europe à plusieurs vitesses. C’est en Europe de l’Est et du centre que les proportions de salariés à bas salaires sont les plus visibles (Lettonie, Roumanie et Lituanie ou Pologne). À l’inverse, la Suède, la Belgique et la Finlande affichent les taux les moins élevés du continent. Quant à la France (8,8%), elle se situe bien en dessous de la moyenne européenne.


        Du côté de l’Allemagne, la situation des travailleurs pauvres est plus préoccupante. Les réformes « Hartz » mises en oeuvre en 2003 et 2005, ont favorisé le développement des mini-jobs faiblement rémunérés. La montée en puissance de ces emplois, ces dernières années, a contribué à une précarisation des travailleurs et un accroissement des inégalités de revenus en Allemagne, comme le rappelle une étude de la direction générale du Trésor.


        "Cette performance sur le front de l’emploi doit pourtant être pondérée par la hausse des inégalités de revenus et de la pauvreté en Allemagne. Le taux de pauvreté a augmenté nettement entre 2000 et 2005, de 12,5% à 14,7%. La hausse est particulièrement marquée pour les personnes en emploi et plus encore pour celles au chômage."


        Pour faire face à ce risque de pauvreté, plusieurs millions d’actifs ont donc cumulé deux emplois voire plus, comme l’illustre le graphique ci-dessous, pour réussir à joindre les deux bouts.

        https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/travailleurs-pauvres-en-europe-des-chiffres-alarmants-769827.html


        • Pere Plexe Pere Plexe 9 mars 10:29

          Junker comique tragique...

          Non seulement les mesures qu’il annonce sont ridicules mais il est probable que l’UE ne soit même pas en mesure de les prendre.
          Lui et ses semblables ayant bien prit soin de n’avoir que des lois bien libérales.

          A ma connaissance aucun équivalent européen au Trade Expansion Act.
          On est pas loin de la propagande et des désormais célèbres fake news.

          • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 mars 11:25

            @Pere Plexe

            Je m’en voudrait de défendre les gnomes européens, mais je vous rappelle que les lois ça se change....


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 mars 19:56

            @Olivier Perriet
            Rêve ! Les lois dans un pays souverain se changent, mais les Traités européens, les poules auront des dents ... Site Euractiv, « au Sommet européen, les 27 veulent éviter l’ornière d’une réforme des Traités »...


            "La fusion des fonctions de président de la Commission et du Conseil, une proposition faite par le président de la Commission Jean-Claude Juncker dans son discours sur l’état de l’Union en septembre, nécessiterait certainement une modification de traité. Il est hautement improbable que les dirigeants ouvrent une telle boîte de pandore.(...)

            Si une modification de traité est proposée pour un sujet, alors tous les sujets laissés à l’écart referont surface, et ce serait intense  », a déclaré le diplomate.(..)

          • izarn izarn 9 mars 21:15

            @Olivier Perriet
            Cela voudrait dire que tout ces européistes se sont plantés magistralement depuis la sagesse du vote français en 2004 contre leur UE de merde....
            Bref qu’ils s’enfoncent eux-meme leur traité dans le fion.
            Je suis vulgaire, je sais, mais parfois j’en ai marre....De lire des conneries.


          • zygzornifle zygzornifle 9 mars 10:49

            Faudrait lui envoyer Tariq Ramadan , il un autre muscle a montrer qui lui est bien plus dur que le muscle européen qui ne tient que grâce a l’os.....


            • izarn izarn 9 mars 21:18

              @zygzornifle
              Un os chez les mollusques ?
              Revisez votre zoologie !
               smiley


            • baldis30 9 mars 11:13

              bonjour,

              l’UE montre ses muscles ..... waf waf waf .....  smiley   smiley  smiley

              ça me fait penser aux courtes animations de Popeye domptant les dragons après consommation ..... abusive .... de jus d’épinards.


              • Cateaufoncel 9 mars 12:40

                @baldis30

                « l’UE montre ses muscles .... »

                Il faudra que Juncker freine sur le whisky et force sur les anabolisants smiley


              • Dom66 Dom66 10 mars 00:20

                @baldis30

                Tout comme vous + 1000

                l’UE montre ses muscles …..moi aussi je pouffff Wouarf ! Wouarf :_)) smiley

                On va taxer le beurre de cacahuète et les jeans !!! en voila une force de frappe qu’elle est bonne !

                Pauvres nuls ils vont se pencher encore une fois, avec le pot de vaseline à la main, et les us vont leurs montrer leurs Trump


              • Matlemat Matlemat 9 mars 11:41

                Mort de rire , on sait très bien comment cela va finir, tout comme les sanctions sur le gaz russe dont on ne parle déjà plus.


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 mars 13:09

                  @Matlemat

                  Je me demande où vous avez entendu parler « de sanctions sur le gaz russe » ??

                  Dans l’esprit des poutiniens ???
                   smiley



                • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 mars 20:40

                  @Matlemat

                  C’était il y a un certain temps ;
                  j’avais plutôt en tête la enième coupure de gaz de Gazprom en Ukraine


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 mars 21:02

                  @Olivier Perriet
                  La Russie est sans cesse victime de sanctions, la dernière porte sur le gaz russe.
                  Trump voudrait que l’ Europe achète, plus cher, le gaz US, et cesse d’acheter du gaz russe...

                  Sauf quand il fait - 40° aux USA, alors, ils achètent à leur tour du gaz russe, pour pas se geler !


                • izarn izarn 9 mars 21:25

                  @Olivier Perriet
                  C’est sur ; meme EDF coupe quand on paie pas...Pourtant nous ne sommes pas sous la coupe de l’affreux dictateur Poutine-qui-envahit-l’Ukaine, hein ?
                  (Ca doit faire la 789 ieme fois que Poutine envahit l’Ukraine. Mais a quoi sert « Sarmat » ?)
                   smiley


                • Matlemat Matlemat 9 mars 23:42

                  @Olivier Perriet , oui en aout 2017 , on attends toujours les représailles pourtant Mr Juncker avait « montré les crocs ».. 


                • Matlemat Matlemat 9 mars 23:49

                  @izarn, oui c’est dingue, les ukrainiens se font deux milliards d’euros par an pour le transit du gaz, crachent sur la Russie en permanence et ne sont pas content quand les russes ne leur font plus le tarif préférentiel.


                • Jelena Jelena 9 mars 12:12

                  >> L’Union Européenne montre ses muscles à Trump
                   
                  Juncker, un alcoolique notoire à la tête de l’UE... (tout un symbole).
                  Tusk, un « polonais » made in USA russophobe jusqu’à la moelle des os.
                  Mogherini, la diplomate dévouée « corps et âme » aux israelo-saoudiens.
                   
                  Avec de tels « amis », les européens n’ont pas besoin d’ennemis.


                  • Cadoudal Cadoudal 9 mars 12:38

                    @Jelena
                    Le Donald va tous les attraper par la chatte, et ils vont aimer ça les salauds...

                    http://www.dedefensa.org/article/the-donald-et-la-theorie-du-cretin

                    Chez nous on a Bruno Le Maire qui est en train de vendre les derniers bijoux de famille restant...


                  • izarn izarn 9 mars 21:29

                    @Jelena
                    De toutes façons ils s’agitent dans un bocal à grenouilles à Bruxelles.
                    Quand les peuples auront compris que l’UE ce n’est que du pipo de A jusqu’a Z...
                    Et qu’ils payent des milliards pour voir inscrit sur des panneaux :
                    « Ici l’Europe investit dans votre département »
                    Avec ton fric, crétin !
                     smiley


                  • petite info pour l’ auteur
                    les USA exportent du pétrole maintenant et on dépasser les saoudiens et bientôt la russie en production et ils commencent même a en vendre au moyen orient a un des menbres de l’ OPEP

                    https://www.dailyfx.com/francais/actualite_forex_trading/fondamentaux/alerte s_de_marches/2018/02/07/WTI-Brent-petrole-US-Moyen-Orient-Etats-Unis-Fed-OPEP-Emirat-arabe-Unis.html


                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 mars 15:56

                      @generation désenchantée
                       
                      Mais à quel prix ce gaz de schiste qui transforme en gruyère le pays ... ?


                    • izarn izarn 9 mars 21:36

                      @generation désenchantée
                      Avec la planche à billet cela doit devenir rentable....


                    • zygzornifle zygzornifle 9 mars 16:43

                      Wouhahaha , 


                      l’Europe a du muscle et un cerveau de protozoaire pour créer des directives plus débiles les unes que les autres , pour créer des inégalités ça elle sait , pour détruite le social , pour transformer a tour de bras des millions de travailleurs en nouveaux pauvres , ha pour cela elle a du biceps et du triceps , par contre pour bloquer l’envahissement migratoire elle est molle comme une quéquette de grabataire , elle trempe sa plume dans son cul pour signer les traités mettant a mort son agriculture industrie et autres, elle est a l’image de nos politiques président compris ....

                      • Esprit Critique 9 mars 17:13

                        « L’Union Européenne montre ses muscles à Trump »

                        N’importe quoi ! L’ UE Ramassis de Lâches sous la coupe d’une poignée de corrompus, ferait peur a Trump. L’UE n’est qu’un instrument manipulé par L’OTAN, entre autre, et la corruption surtout, c’est un jouet, un Punchingball-Ball aux mains des américains, les renvois se font sous les coups de Ruses et des chinois. Trump ne peut pas avoir peur, il est inconscient ! Précision tout de même, certains, comme l’Allemagne, au sein du Punchingball sont un peu a l’abri. La France elle , est toujours au premier rang pour en prendre plein la gueule. Faut dire qu’avec des Hollande et des Fabius, Crème de Larvitude, et maintenant « Jupiter », comédien de spectacle de fin d’année, on est pas prés de remonter.


                        • jjwaDal jjwaDal 9 mars 17:46

                          Krugman dans le NYT a assez bien résumé le sujet que vous couvrez quand il dit à la louche qu’ « il est plus facile de supporter les délires d’un vieil homme mal informé qui croît des choses inexactes quand ce n’est pas le président des USA. »
                          Sinon les fous à lier qui ont fait exploser le tourisme international des marchandises, exploser les émissions de polluants, exploser le potentiel économique et militaire de la Chine, exploser le chômage dans les pays développés, ne vont pas critiquer en 2018 ce qu’ils ont encensés pendant leur vie entière...
                          Pour des tas de raisons que l’auteur ne semble pas comprendre, tout ce qui peux être produit localement doit l’être. Même dans le domaine agricole, les experts le reconnaissent aujourd’hui. Alors, la chaussure, l’électroménager et tout le reste, devrait être taxé au prorata des km parcourus jusqu’au consommateur (en intégrant les km parcourus par les composants avant assemblage).
                          Bien sûr, ce personnage ne va pas relancer le débat sur l’indispensable relocalisation de l’économie, mais nous devrions le faire si nous sommes sérieux sur la notion de « développement durable » (un slogan de « tumeur cancéreuse » mais un début de réflexion dans la bonne direction).


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 mars 20:13

                            @jjwaDal
                            Merci, je n’aurais pas dit mieux ! Le but de n’importe quelle économie, c’est de pourvoir aux besoins de sa population, au niveau alimentaire d’abord.
                            Puis d’exporter les excédents, pour compenser les importations de ce qu’on ne peut pas produire.


                            La mondialisation, c’est soit disant la spécialisation de chaque pays, puis on charge tout ça sur les cargos porte containers, pas polluants du tout, qui font le tour du monde !

                            Il ne s’agit pas de spécialisation, mais de trouver la main d’oeuvre la moins disante... Du point de vue des profits, c’est bien plus mieux !


                            Du point de vue de l’environnement, des emplois et de l’intelligence, c’est ce qu’on trouve de plus con. Mais la classe politique française est piégée par ce débat. Depuis des années Montebourg et d’autres, plaident pour le Made in France, et les écolos, pour la consommation locale.. , pour sauver nos emplois, nos agriculteurs, la santé des consommateurs et la survie des entreprises...

                            Ils sont donc de vilains protectionnistes - populistes, que dis-je, d’horribles nationalistes... comme Trump ! Boouoo quelle horreur ! Achetez donc chinois, vous serez dans le camp du Bien et de la mondialisation heureuse  !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès