• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > La Belgique de papa, c’est fini !

La Belgique de papa, c’est fini !

Cela canonne sec au pays de la frite. Et pour une fois, la salve de boulets provient des francophones. Ulcérée, la population à qui on a soigneusement caché ce qui se tramait depuis 80 jours derrière son dos est bien obligée d’en conclure qu’elle n’a plus aucun politicien à qui se fier.
Tous des traîtres. A gauche comme à droite. Tous ! Ceci dit sans être facho. Nous, francophones belges, nous sommes aussi susceptibles sur ce sujet que vous. Premier épisode d’une chronique funèbre annoncée, la Gauche, un étrange patchwork regroupant toute la soi-disant gauche, vient de se casser les dents sur le volet socialo-communautaire des négociations en cours, non sans avoir baissé jusqu’à son calcif’ sur le plan institutionnel. Le cirque à Monsieur Déloyal continue.
Dès le lendemain ou presque, nouvel épisode, nouveau numéro d’équilibriste, c’est à présent la grande méchante Droite qui offre, sans plus d’états d’âme citoyens que sa consoeur, ses services oh combien empressés pour nous dépecer sans vergogne de nos droits individuels les plus élémentaires, montrant pour gage de sa bonne foi envers le grand capital flamand la porte de sortie au FDF, le parti de défense des francophones, ce qui en fait de facto l’unique rassembleur dans une lutte à couteaux tirés d’où l’ensemble du monde politique a tout fait, tout envisagé, tout prévu pour qu’il ne soit en aucune manière partie prenante.
Aux oubliettes ces pauvres petits belges francophones sacrifiés sur l’autel de la politique bassement politicienne, manipulés par la Maison Royale qui y joue sa place, humiliés quotidiennement par la Flandre et ses prétentions de plus en plus néo-nazies au nom du droit du sol de sinistre mémoire. Ulcéré par cette partie de bowling où il n’est que la quille, cet amas de ploucs de seconde zone vient enfin de dire qu’il existe des limites au petit jeu du « je t’aime, moi non plus « qui devrait servir d’hymne national dans ce plat pays qui n’est plus que haine et incompréhension réciproque. 
Jugez plutôt les dernières péripéties de ce feuilleton dont le scénario devient de jour en jour de plus en plus noir :
- Jeudi dernier, jour de la Saint Glinglin, une étude sociologique approfondie commandée par un des plus grands organes de presse du pays nous apprenait, presque contre toute attente, que les Flamands ne représentent que 5,3 pour cent de la population bruxelloise. Pour rappel, ces « opprimés de toujours « disposent d’une minorité de blocage et de 25 sièges sur 89 au Conseil Régional. Oui, oui, de par la précédente loi de pacification, une voix flamande a la même valeur que 3,6 voix francophones ! De la démocratie censitaire dans la plus pure acceptation du terme. Pas assez censitaire à leur goût sans doute…
- Rebelote ! Le lendemain, un comptage gardé jusqu’ici sous le manteau nous indique que ce ne sont pas moins de 250.000 navetteurs flamands qui viennent quotidiennement envahir Bruxelles sans y payer un radis, ni pour les nuisances et autres pics de CO2 qu’ils y causent, ni pour l’usage de ses infrastructures et encore moins sous forme d’impôts. Un quart de million de colonisateurs qui poussent la délicatesse ou la perversité, c’est selon, de déposer leurs ordures en nos rues, puisque Bruxelles facture ses sacs-poubelles à 1 euro, contre 5 chez eux, là où il fait si bon vivre lorsqu’on reste entre soi. Parmi ces privilégiés, une petite moitié ne doit sa place qu’à des lois linguistiques iniques qui leur réservent, prime linguistique à l’appui, 50 pour cent des places administratives au sein de la seule Région Bruxelloise. Ce pauvre Bruxelles dont ils ont fait leur capitale alors qu’ils la haïssent de tous leurs pores. La morale du Conquistador, ça vous dit quoi ?
- Mieux, toujours mieux, des fuites de plus en plus nombreuses depuis le capotage des négociations, de la capitulation sans conditions pour être plus exact, nous précisent que, dès le début des discussions secrètes qui ont quand même mis 80 jours à capoter, le consortium francophone de gauche s’était, dès l’entame des discussions, empressé de céder aux ukases de l’extrême-droite flamingante malgré ses serments préalables, comme de vulgaires parjures qu’ils sont. 80 jours de pseudo-communication entre frères ennemis, entre bandes rivales. Dans l’omerta la plus totale si chère à toute dictature qui ne veut pas dire son nom. Tout cela pour un hypothétique poste de Premier Ministre uniquement destiné à satisfaire l’égo du Padrino rouge, ce cher Elio Di Rupo par ailleurs catalogué depuis lors homme politique wallon le plus apprécié en Flandre. La médaille d’or du vendu, c’est bien la moindre des choses.
- Patacrac, samedi une indiscrétion vengeresse venue du personnel francophone de notre ambassade nous apprenait qu’une Sénatrice hyper sexy fraîchement élue sur les listes du flamingantisme pur et dur s’était faite gauler deux jours plus tôt à Bangkok en flagrant délit dans une transaction portant sur l’achat de métemphétamines. Un peu comme si Woerth venait enfin de se faire pincer en flagrant délit dans un sombre trafic de cocaïne, si vous voulez…  
- Coup de jarnac pour finir, un groupe d’experts universitaires spécialisé en économie appliquée concluait ce lundi même qu’une Union Wallonie-Bruxelles débarrassée de ses tares institutionnelles …et surtout de la Flandre ! était parfaitement viable, si pas souhaitable pour notre développement économique. Seul bémol de taille à cette thèse détaillée qui en a fait bondir plus d’un, l’étude pointe du doigt le chômage élevé, un phénomène endémique qui, soit dit en passant, augmente 1,3 fois plus vite en Flandre qu’en Wallonie. Accessoirement, ses auteurs en profitent pour vous préciser, si vous ne le saviez déjà, que la grande majorité des Belges francophones ne désire nullement se réfugier en vos sillons, ils préfèrent et de loin se débrouiller seuls. Avec votre soutien moral bien sûr, mais seuls.
Toujours est-il que les péripéties de cette semaine complètement folle tombent mal pour les hérauts du « Eigen volk eerst « - notre peuple d’abord ! - si cher aux milices flamingantes. La horde de charlatans de l’épuration linguistique, rien moins que subjuguée par le petit frère du Président en exercice de la Communauté européenne, n’en revient toujours pas. Les « franse ratten « - rats francophones pour ceux qui n’auraient pas directement saisi la version originale - ont enfin osé dire tout haut que, cette fois, c’en était assez ! Cette contre-attaque d’une violence jamais atteinte pour un peuple d’ordinaire calme et tolérant a surpris tout le monde. Bart le Fürher, l’idéologue du « Wallen buiten « - les Wallons dehors ! a beau éructer toute sa rage incantatoire, son néo-fascisme rampant est bel et bien en train de se retourner contre lui.
Comme un boomerang !
Juste retour des choses, même un gamin de merde des banlieues finit par se brûler à force de jouer avec les allumettes… Ce gros nazillon professeur d’histoire contemporaine dont les leit-motivs se bornent à nous traiter de sales profiteurs, d’éternels assistés, de bouffeurs de sécurité sociale, d’undermenschs et autres animalités du même acabit vient d’entendre sous son balcon que ce sont maintenant les francophones qui crient « les Flamands dehors ! On ne veut plus de vous, ni de vos troupes de choc. Ici, c’est chez nous. Pas chez vous, mister le Leader Maximo ! « 
Oui, la coupe est pleine. Pire, le couvercle tressaute sur la marmite. 
« Alles voor Christus, Christus voor Vlaanderen ! « Tout pour le Christ, le Christ pour la Flandre…
Nazis pendant les guerres, catholiques entre elles, disait si lucidement Jacques Brel.
A force de manier les mythes, me direz-vous… 
 
Soyons francs, seul le fait que la Belgique exerce présentement la Présidence tournante de la Communauté des 27 empêche la survenance du grand clash. Preuve par l’absurde que notre peuple manie mieux que personne, nos courageux défenseurs socialistes, toujours prompts à défendre les droits de l’homme au Tibet, en Afghanistan et partout en Afrique, viennent de proclamer à coups d’interventions télévisées aux heures de grande écoute que le droit des personnes humaines devrait peut-être trouver à s’appliquer chez nous aussi et que leurs caciques non encore compromis dans des affaires judiciaires de grande ampleur – il en reste ! réfléchissaient à l’éventualité d’aller jusqu’à l’indépendance.
Vous verrez, demain ils seront encore capables de nous dire qu’ils en prennent la tête…
Crac boum hue, je retourne ma veste. Toujours du bon côté, précise Dutronc.
 
Et puisqu’on parle d’Europe, il serait bon de remettre les pendules à l’heure ! La jurisprudence communautaire est formelle. Elle a débouté la Serbie qui excipait le droit du sol pour retrouver, sans pogroms cette fois, sa souveraineté perdue sur ses territoires de l’Est. Le berceau de la Nation, précisait Belgrade. Les attendus de l’arbitrage de la Cour de Justice sont sans équivoque. L’Etat kosovar, prudemment déguisé en protectorat pour ne froisser personne, a triomphé de A à Z sur base du droit des gens. Gageons qu’il en sera de même en cas de séparation de la Belgique.
Flamands et flamingants, vous savez désormais à quoi vous en tenir. Vous qui nous avez abreuvés de « Belgie barst « - que la Belgique crève ! - nous avons décidé de vous prendre au mot. Sachez que c’est vous qui avez tout à perdre dans vos grands rêves de conquête, vos prétentions à l’Anschluss, votre guerre larvée contre la démocratie. Et si nos politiciens francophones parjures par fonction et plus que jamais coupés du monde réel s’obstinent à donner un caractère constitutionnel à ce déni de justice, cela risque bien de se terminer dans la rue.
Adieu Belgie – Belgique. Je ne t’aime plus, tu sais…
 
Asterix, c /o l’internote dans les forums belges 

Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

158 réactions à cet article    


  • oncle archibald 8 septembre 2010 11:51

    Mais ça serait pas la merde chez vous par hasard, une fois ?

    On prendrait bien les francophones avec nous mais on a déjà des magrébins, des roms, des bretons, des basques, des catalans, des corses, .. bref au jeu des importés qu’on n’aime pas beaucoup, et des chauvins empalés une fois pour toutes sur leurs clochers, on a déjà donné nous aussi ...
    Seule la prise de conscience que le monde entier est un village pourrait éviter des conneries du genre de celle qui a l’air de se préparer chez vous ...

    • asterix asterix 8 septembre 2010 14:41

      Ouais c’est la merde, une fois ! Et comme notre seule potion magique, c’est le droit des gens, nous sommes vraiment très, très mal barrés.
      Une alliance momentanée avec César ?


    • frugeky 8 septembre 2010 12:30

      Foutez leur donc sur la gueule aux flamingands puisque le royaume des cieux leur appartient.lol


      • asterix asterix 8 septembre 2010 14:43

        Ce n’est pas l’envie qui manque, mon pote ! Mais je fais miennes les paroles de Gandhi : nous sommes les plus forts car notre force, c’est notre faiblesse.
        Notez bien que cela peut toujours s’arranger au coin du bois... 


      • AniKoreh AniKoreh 8 septembre 2010 15:41



        Et moi smiley , comme je le postais hier encore, je fais miennes celles-ci :



        Les Flamingants, chanson comique !


        Messieurs les Flamingants, j’ai deux mots à vous rire
        Il y a trop longtemps que vous me faites frire
        A vous souffler dans l’cul, pour dev’nir autobus
        Vous voilà acrobates mais vraiment rien de plus
        Nazis durant les guerres et catholiques, entre elles
        Vous oscillez sans cesse du fusil au missel
        Vos regards sont lointains, votre humour est exsangue
        Bien qu’il y ait des rues à Gand qui pissent dans les deux langues
        Tu vois, quand j’pense à vous, j’aime que rien ne se perde
        Messieurs les Flamingants, je vous emmerde

        Vous salissez la Flandre, mais la Flandre vous juge
        Voyez la mer du Nord, elle s’est enfuie de Bruges
        Cessez de me gonfler mes vieilles roubignoles
        Avec votre art flamand italo-espagnol
        Vous êtes tellement, tellement beaucoup trop lourds
        Que quand les soirs d’orage, des Chinois cultivés
        Me demandent d’où je suis, je réponds fatigué
        Et les larmes aux dents : « Ik ben van Luxembourg »
        Et si, aux jeunes femmes, on ose un chant flamand
        Elles s’envolent en rêvant aux oiseaux roses et blancs

        Et je vous interdis d’espérer que jamais
        A Londres, sous la pluie, on puisse vous croire anglais
        Et je vous interdis, à New York ou Milan
        D’éructer, messeigneurs, autrement qu’en flamand
        Vous n’aurez pas l’air con, vraiment pas con du tout
        Et moi, je m’interdis de dire que je m’en fous
        Et je vous interdis d’obliger nos enfants
        Qui ne vous ont rien fait, à aboyer flamand
        Et si mes frères se taisent et bien tant pis pour elles
        Je chante, persiste et signe, je m’appelle : Jacques Brel



      • asterix asterix 8 septembre 2010 20:08

        Jacques Brel avait un papa flamand et une mère francophone. Comme on dit chez nous « on parlait bilingue à la maison ». Et il a dû être malheureux quelque part, sinon il n’aurait pas été l’écorché qu’il était. Son fabuleux « le plat pays » résonne en nos âmes.
        Tintin et Eddy Merckx étaient aussi bruxellois.


      • manusan 8 septembre 2010 12:47

        C’est le moment du deal du siècle, les flamants prennent nos africains, et on prend la Wallonie et les wallons (à condition qu’ils gardent leur humour ça va de soit).

        C’est jouable coté flamant ?


        • asterix asterix 8 septembre 2010 14:49

          C’est parfaitement jouable, mais comme je l’ai écrit en fin d’article, tous les politiciens francophones - à une demi exception près - nous ont trahis.
          La preuve étant apportée que nos représentants préfèrent la pompe à fric et les subsides à leur idéal, nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge !


        • LE CHAT LE CHAT 8 septembre 2010 12:48

          ça c’était au pays des bisounours  , ça c’est ce que veulent les flamands  !

          je viens de récupérer pour ma collection cette nouvelle monnaie belge  , et je ne peux m’empêcher de penser comment peut on laisser la présidence de l’Europe à un pays même plus capable de se gouverner tout seul ! smiley et dire que ce clown inexistant  est sensé nous mener vers des chemins radieux ......


          • asterix asterix 8 septembre 2010 14:53

            Le Président de l’Union Européenne ? Un flamand ! Van Rompuy
            Le Président de la tournante européenne ? Encore un flamand ! Yves Leterme
            Méfiez-vous, bientôt ils vont vous dire qu’ils sont sous-représentés...


          • Claude 8 septembre 2010 13:02

            Il est temps de dire tout haut ce que beaucoup pense tout bas !

            A force de nous mettre a plat ventre devant les ukases des flamands hereditaires des moeurs des nazis d’autrefois,nous verrons bientôt des nouvelles nuits de cristal,seul les victimes auront changés.
            Les démocrates mous ont cédé au chantage des nazis de l’époque pour Dantzig et le soit disant territoire des ’ sudètes’ clamant la paix pour 1000 ans,on sait aujourd’hui ce que qui en est résulté.
            Aucune transaction honnète pour Bruxelles et sa périphérie n’est plus possible,le vrais visage de ces gens apparait sous la forme la plus hideuse,celle d’un racisme primaire a l’encontre d’autres personnes qui ne parle pas la même langue.
            En tant que historien (sic) DeWever devrait savoir que les civilisations ou systémes politiques qui ont tenté de s’imposer par la force et la contrainte n’ont pas résisté a l’usure du temps, a l’émancipation,et au besoin viscéral des libertés fondamentales.
            Nous voulons conserver notre dignité,même si cela se fait au détriment de notre confort matériel,je ne partage pas toutes les idées de Mr Maingain,mais je dois reconnaitre qu’il est le seul a ne pas utiliser la langue de bois.
            Messieurs les politiques Wallons ou francophones,craignez les réactions des hommes et des femmes car si vous continuez a vous mettre a plat ventre et a brader notre liberté pour préserver vos situations,vous allez devoir bientôt nous rendre des comptes. 
             

            • rastapopulo rastapopulo 8 septembre 2010 13:19

              En tant que historien (sic) DeWever devrait savoir que les civilisations ou systémes politiques qui ont tenté de s’imposer par la force et la contrainte n’ont pas résisté a l’usure du temps, a l’émancipation,et au besoin viscéral des libertés fondamentales.

              Vous vous rendez au moins compte que De Wever ne dit pas le contraire contre la Belgique !!!!

              Quand aux francophones, Ils ont bien laissé pourrir l’affaire après avoir refusé le bilinguisme. C’était une chance mais « impensable » pour les optus de l’unilinguisme.

              Quand aux flamands, ils sont désespère et veulent appliqué des recettes de responsabilisation dans une Europe financière voué à l’échec. 

              Quoi qu’il en soit, 150 ans d’essor industrielle est ineffaçable. Mais l’industrie se meurt et le savoir technique avec lui pour les sirènes de la finance, du tertiaire et des idéologies de l’Europe anglosaxonne.

              Si seulement De Wever n’était pas pro-Europe anglosaxonne... 


            • asterix asterix 8 septembre 2010 14:57

              Tout à fait exact ! Tant que le FDF ne lâchera pas le MR pour créer enfin le rassemblement, nous n’avons aucun francophone pour qui voter.
              C’est la raison pour laquelle je me suis abstenu au dernier scrutin.


            • asterix asterix 8 septembre 2010 15:13

              Bart De Wever est un historien révisionniste !
              La honte, c’est que tous les politiciens francophones ne s’en rendent pas compte ou font semblant de l’ignorer.


            • asterix asterix 8 septembre 2010 15:51

              As-tu lu les journaux belges du jour ? Les Wallons s’apprênt à voter une fois de plus socialiste, c’est à ne rien y comprendre. Je passe mes journées de forum en forum et il n’y en a pas un où la révolte, le dégoût n’est pas majoritaire.
              J’en conclus que les partisans de Di Rupo le Padrino ne savent toujours pas utiliser Internet.
              Ce commentaire acide, je l’ai envoyé il n’y a pas deux heures sur le forum du journal « La Libre Belgique »
              Il a été censuré...


            • rastapopulo rastapopulo 8 septembre 2010 16:01

              Si le patronat veut une immigration de masse pour baisser les salaires, les socialo eux la veulent pour grossir leur électorat !!!

              C’est pourtant archi-simple, l’Europe veut la mort des nations. 


            • asterix asterix 8 septembre 2010 20:36

              L’Histoire, c’est de la BD pour les croyants. Elle est séquentielle, justifie tout et son contraire, tantôt par la petite porte, tantôt derrière les grilles des châteaux. L’histoire de la France a été écrite pour qu’on aime la France etc, etc. Elle répond aux problématiques politiques du moment et le reste se trouve sur Internet ou s’interprète à Hollywood.
              Un historien est quelque part un philosophe, il ne devient dangereux que s’il finit par se prendre pour Dieu. Bart De Wever est de cette trempe, vous avez raison.
              Je lis entre les lignes que vous partagez les idées d’Olivier Maingain. Dites-lui de ma part qu’un grand rassemblement francophone ne peut se réaliser qu’en dehors des partis. S’il est vraiment un homme d’Etat, il sait ce qu’il doit faire.
               


            • ariusz 8 septembre 2010 13:19

              Entre des aides pour les finances publiques et la dignité, les francophones choisissent la dignité... Ce que ca fait du bien. On n’est pas des homo-economicus, tout n’est pas a vendre.

              On ne sera pas des undermenschs au cerveau pollué par une langue francaise, bouc émissaire coupables de tous les maux. En belgique si qque chose allait mal ce n’est etait pas a cause de l europe comme dans d’autres pays, mais a cause des wallons. Pas etonnant que l UE est idealisee a ce point, meme parmis les nationalistes du nords. regardez le frere du clown...

              Finalement la crise belge est dans l’ere du temps, c’est un retour aux vraies valeures : nos droits et notre dignite ne sont pas a vendre.


              • asterix asterix 8 septembre 2010 14:59

                A la différence près que ce sont nos représentants qui font les lois.
                Que voulez-vous faire contre ça ?


              • Tall 8 septembre 2010 14:03

                Dommage pour le ton un peu excessif de l’article, car il y a des vérités intolérables qui y sont bien décrites et qui se suffisent à elles-même pour justifier la révolte.

                Je pense notamment aux spoliations des Bruxellois tant dans leur représentation politique qu’aux postes administratifs. Et pour les budget publics, c’est du même tonneau.


                • asterix asterix 8 septembre 2010 15:03

                  Salut Tall !
                  Je ne suis pas si excessif que cela. Tu le dis toi-même : l’expression d’une vérité intolérable justifie à elle seule la révolte.


                • Tall 8 septembre 2010 15:28

                  salut asterix


                  un jour j’ai vu claude lelouch expliquant à un acteur, que, de par le contexte de l’histoire, la force de certaines scènes sont telles que l’acteur ne doit surtout pas en rajouter à ce moment-là... au contraire
                  j’ai trouvé ça pas con du tout

                • asterix asterix 8 septembre 2010 18:39

                  Cher Tall,
                  Le jour où j’aurai besoin d’un gars pondéré, je ferai appel à toi. Entre-temps je bouillonne, c’est plus fort que moi. N’ai-je pas dit la vérité ? A ma manière, mais la vérité quand même !


                • fonzibrain fonzibrain 8 septembre 2010 14:09

                  il va se passer quoi pour bruxelles ?


                  sans bruxelles les wallons n’auront rien, ils ne vont pas accepter de lacher la ville.

                  c’est quand même digue cette histoire, ça prouve que l’Histoire est dynamique

                  mais j’ai peur que cela préfigure un ré arangement des frontière des nations dans l’UE.

                  le régionalisme qui traite directement avec l’UE, sans passer par le cadre national, c’est cela le but de l’UE, tuer les état nations.


                  • Tall 8 septembre 2010 14:35
                    Flandre indépendante
                    Bruxelles, ville-état indépendante et capitale de l’UE
                    Wallonie partenarisée avec la France

                    je crois que c’est une bonne combine pour tout le monde

                  • AniKoreh AniKoreh 8 septembre 2010 15:03


                    Bien résumé, Tall, au mot près : rappelez-vous mon commentaire..  smiley

                    Laissé (sous l’article de François Collette) au lendemain des élections de juin dernier :

                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/etre-belge-deux-mots-qui-ne-77033#forum2591578

                    On va au clash, quoi qu’il en soit. La seule question, c’est : « dans cinq ans, dans dix ans ou dans quinze ans ? »

                    Les décideurs flamands - économiques et politiques (’In De Warande’, un groupe d’influence qui, toute proportion gardée, peut se comparer pour la Flandre au Groupe de Bilderberg) -, tout comme les faiseurs d’opinion que sont les éditorialistes et rédacteurs en chef des journaux et de la télévision (très influents en Flandre), ne veulent absolument pas de Philippe comme prochain successeur de Albert II.
                     
                    Ce dernier semble très fatigué, dépassé et, désormais, résigné. La question de sa succession est clairement posée. Dès lors, au « tsunami » électoral qui, cette fois, a cristallisé comme jamais l’antagonisme « droite nationaliste » au Nord flamand et gauche sociale-démocrate au Sud wallon, viendra sous peu s’ajouter une crise de régime. 

                    Le timing, pour Bart De Wever, est idéal. Cet homme, pour la République des Flandres qu’il appelle de ses voeux, a dès à présent rendez-vous avec l’histoire.

                     A terme, Gent semble la meilleure candidate comme future capitale flamande.

                    Bruxelles pourrait jouir d’une protection européenne, dans des modalités encore à trouver.

                    La Wallonie, quant à elle, pourrait bien entrer dans une relation politique privilégiée avec la France, sinon s’y rattacher.


                  • asterix asterix 8 septembre 2010 15:07

                    Ou Bruxelles correspondra à ses frontières naturelles et restera capitale de l’Europe, ou elle sera étranglée par la Flandre et l’Europe foutra le camp ailleurs, ne fut-ce que parce qu’il n’existe à ce jour plus un terrain à bâtir pour l’extension de l’administration communautaire.
                    Et puis, une capitale entourée d’un mur, cela fait plutôt mauvais genre, non ?


                  • asterix asterix 8 septembre 2010 15:15

                    Pour moi, tous les états-nations peuvent crever.
                    C’était l’idée de base de l’Union européenne, non ?


                  • Tall 8 septembre 2010 15:21

                    Oui, et Bruxelles n’aura même pas besoin de l’UE financièrement., vu qu’on est 2 fois + riche que la Flandre en PIB / hab ( source de la fiscalité ). Mais pour l’arbitrage de la scission avec referendums, là, il faudra passer par l’UE.


                    Et c’est un win-win que Bxl fait avec l’UE, car celle-ci a une vraie capitale neutre alors. Intéressant pour le symbole.

                    Finalement on passera de l’état-tampon à la ville-tampon, en quelque sorte.

                  • ffi ffi 8 septembre 2010 15:49

                    Moi la question que je me pose, c’est :
                    Quel processus historique a-t-il aboutit à ce que Bruxelles, ville francophone, se retrouve au milieu d’une zone flamande ?


                  • AniKoreh AniKoreh 8 septembre 2010 15:52


                    Asterix : ou..., ou... ?

                    Première proposition, natuurlijk ! 


                  • AniKoreh AniKoreh 8 septembre 2010 15:58

                    @ ffi

                    >> une erreur monumentale, une défaite historique des politiciens francophones de l’époque : le tracé de la fameuse « frontière linguisitique », qui a enclavé Bruxelles (1961-1962-1963).

                    Ils ne l’ont pas vu venir (ils n’en ont pas mesuré les conséquences), c’est ce qu’ils ont reconnu ensuite..


                  • Tall 8 septembre 2010 16:00

                    ffi


                    Bonne question, car elle est à l’origine de tous les problèmes actuels autour de Bxl en fait

                    Et bien, c’est simple : Bxl était flamande à l’origine...mais avec son évolution naturelle vers le gros pool d’affaire qu’elle est devenue aujourd’hui, elle a progressivement favorisé l’emploi sur le terrain de langues + véhiculaires, comme le français.

                    Et ce phénomène socio-économique naturel se poursuit encore toujours dans la périphérie bxloise, ce qui a le don d’irriter les Flamands et de les angoisser aussi. Car où cela-va-t’il s’arrêter ?
                    Ils appellent ça « la tache d’huile » et ils ont déjà tout essayé pour l’endiguer, mais rien ne marche ! smiley

                  • rastapopulo rastapopulo 8 septembre 2010 16:04

                    Le français est la langue des bourgeois... même flamand. Du coup, une fois capitale, elle s’est francisée.


                  • rastapopulo rastapopulo 8 septembre 2010 16:08

                    « était » et non « est » évidement


                  • Tall 8 septembre 2010 16:54

                    Bart De Wever, qui est le 1er homme politique de Flandre depuis le 13 juin avec la victoire de son parti séparatiste ( la N-VA ) a justement une formation d’historien.

                    Et ça n’est donc pas un hasard s’il veut « annexer » Bxl en refusant son statut, pourtant acquis, de 3e région. Il considère, au vu de l’histoire, que Bxl serait « légitimement » flamande.

                    Ce qui est ridicule bien sûr. C’est le présent que la politique doit gérer. Et il y a encore à Bxl : 5% de Flamands, 67% d’autochtones francophones et 28% d’immigrés dont beaucoup sont francophones aussi.

                  • croacroa 8 septembre 2010 17:49

                    le processus historique est du....aux wallons qui ont refusé lors de la création des 3 regions d agrandir bruxelles parce qu il aurait fallu y inclure quelques communes wallonnes !!
                    eh , oui , ce sont les wallons qui ont refusé , raison pour laquelle je refuse d etre rattaché a ces profiteurs alcoliques !!


                  • ffi ffi 8 septembre 2010 18:11

                    @Tall
                    Merci pour la réponse. Il semble que la Belgique va au-devant de quelques problèmes. Si la Flandre persiste à vouloir « annexer » Bruxelle, il y a toujours la carte du référendum populaire.
                    Voulez-vous faire partie d’une Belgique bilingue ?
                    Voulez-vous faire partie de la Flandre ?

                    Il est possible que Bruxelle reste capitale d’une Belgique réunissant Wallonie, et des communes Flamandes non séparatistes, tandis que les communes séparatistes de Flandre deviendraient indépendante de leur coté.

                    Je pense que la Belgique aurait intérêt à poser clairement le problème, plutôt que de jouer un petit jeu d’hypocrite consistant à laisser le flou s’installer. C’est ce flou qui permet aux « séparatistes » de gratter le maximum au jeu des concessions, en pratiquant le chantage à la séparation. Plus le chantage durera, plus les concessions seront nombreuses.

                    Bref, soit l’on est séparatiste, soit l’on ne l’est pas. Il faut choisir. C’est une question à poser franchement et à répondre franchement (la poser flandrement reviendrait à la résoudre flandrement). D’où la seule solution que je vois à court terme, une série de référendum dans toutes les communes de Belgique, à tout son peuple, ceci indépendamment de toute frontière linguistiques dont les fondements sont déjà trop anciens.
                    1°/ voulez-vous rester Belges ? oui / non
                    -> Dans les communes qui répondent à une majorité non :
                    2°/ Voulez-vous être Flamant, Wallon, Bruxellois ou Belge ?
                    (J’ai rajouté Belge au cas afin que les gens est la capacité de changer d’avis entre les deux consultations).


                  • asterix asterix 8 septembre 2010 18:53

                    ela fait longtemps que les francophones réclament un referendum sur le devenir du pays et surtout un recensement dans les communes périphériques.
                    A votre avis, quelles sont les raisons qui font que la Flandre s’y oppose ?
                    Quant au referendum national, il n’est pas reconnu par la Constitution et c’est bien pourquoi nous n’avons eu recours à lui que pour la question royale, en 1948 je crois.
                    Et puis, un referendum est par essence dangereux. Oui ou non sans la moindre nuance. Imaginez que Sarko en organise un sur la peine de mort « à n’appliquer qu’à ceux qui s’attaquent aux forces de l’ordre » ?
                    Et les Suisses avec leurs minarets ?
                    Si nos édiles politiques pratiquaient leur métier comme un noble idéal, le referendum n’aurait aucune raison d’être.


                  • rastapopulo rastapopulo 8 septembre 2010 20:07

                    Ce qui est ridicule bien sûr. C’est le présent que la politique doit gérer. Et il y a encore à Bxl : 5% de Flamands, 67% d’autochtones francophones et 28% d’immigrés dont beaucoup sont francophones aussi.

                    Appliqué à la Palestine ça donne...


                  • ffi ffi 8 septembre 2010 22:17

                    @ Astérix,
                    S’il n’y a pas de référendum sur le sujet, je ne vois pas ce qu’il y a à négocier. Les brouhahas médiatiques de certains ne saurait prendre pas sur les opinions populaires. Ils sont à considérer quantité négligeable.

                    Il me semble qu’il n’y a que si la population se prononce clairement pour une séparation du pays que des négociations deviennent nécessaires, pour l’organiser.

                    Sinon, c’est bien joli ce concept de démocratie. Dès qu’il s’agit de sujets un peu sensibles, ou que les gens s’exprime dans un mauvais sens (référendum de 2005 en France par exemple), la démocratie est jetée par dessus bord. Donc il faudrait savoir : soit la démocratie est assumée entièrement, sinon, si ce concept de gouvernement est jugé trop inefficace, il faut en changer.


                  • rastapopulo rastapopulo 9 septembre 2010 12:31

                    Les flamands se sont organisés pour résister à la bourgeoisie qui se francisait (maison de la culture pour uniformiser leur néerlandais, mouvement de protestation,...) pendant 150 ans.

                    C’est pas pour abdiquer maintenant devant une invasion de francophone qui ne veut pas être bilingue.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 8 septembre 2010 14:42

                    Salut le Laosien,
                     Je l’ai dit et écrit, le surréalisme n’a pas marché.
                     Reste en ligne sur cet article et tu verras le progrès de l’affaire par les journaux mais aussi au travers des gens que je rencontre sur place.
                     smiley


                    • asterix asterix 8 septembre 2010 15:17

                      Ne viens pas trop souligner que je suis réfugié au Laos, svp :
                      C’est la saison des pluies, l’eau monte et monte, il y en a 40 centimètres dans ma rue.
                      Si la mer du Nord pouvait en faire autant...


                    • AniKoreh AniKoreh 8 septembre 2010 15:37


                      La saison des pluies, une bénédiction, non ? Mais faudrait pas que ça dure trop trop non plus.. smiley


                    • L'enfoiré L’enfoiré 9 septembre 2010 12:13

                      Asterix,

                       « Ne viens pas trop souligner que je suis réfugié au Laos, svp : »
                      Apprend, cher asterix, que quand je lis un article, je regarde son « A propos ».
                      C’est écrit en toutes lettres. Je n’ai rien inventé.

                      A moi, de te demander, puisque tu écris sur la Belgique, d’avant, ce que tu préfères comme vie, l’asiatique ou la belge ?
                      N’y a-t-il pas un peu de nostalgie, du pays ?
                      Et si tu nous parlais un peu du Laos ?

                      Sorry pour le tutoiement, en Belgique, comme on utilise beaucoup l’anglais, le « you », lui au moins, n’est pas scindé. smiley 


                    • asterix asterix 9 septembre 2010 12:37

                      L’enfoiré

                      Bien sûr que j’ai une certaine nostalgie du pays. Mais comme tu as lu mon « à propos », je suppose que tu comprends dés la première ligne combien c’est difficile pour moi.
                      Ne t’en fais pas, je prépare un article, peut-être même plusieurs sur le Laos où il fait si bon vivre. J’attends seulement d’avoir assez d’informations pour être sûr de ne pas me tromper sur les sujets que je vais aborder.
                      Ma personne réelle est au Laos, ma personne virtuelle en Belgique. Il y a dix ans, jamais je n’aurais pu imaginer cela !


                    • L'enfoiré L’enfoiré 9 septembre 2010 12:55

                      Merci, Asterix, pour l’honnêteté de tes propos.
                      Le Laos, je ne connais pas, mais je suis intéressé de le connaître, comme je l’ai fait souvent pour la Chine. J’aime les gens qui font le grand écart.
                       smiley


                    • L'enfoiré L’enfoiré 9 septembre 2010 18:26

                      Cela devrait t’ntéresser
                      Qui sait, un jour, t’entendrai-je à l’émission.
                      Je l’écoute souvent le dimanche matin.
                       smiley


                    • fonzibrain fonzibrain 8 septembre 2010 14:43

                      oui, je pense que ce serait le plus simple et sain


                      mais

                       les flamands accepteront de faire une croix sur bruxelles ?

                      la france, si elle accepte de prendre lla wallonie (quelque soit la manière, libre associasion, région ou je ne sais quoi ) ne voudra pas mettre la main sur bruxelles ? 


                      Tall, tu es sure que personne ( UE i, des reste de gladio, ou je sais qui) ne vont pas avoir intérets à déstabiliser le pays.

                      tu dois savoir que les affaires comme la tueries du brabant étaient plus que des braquages.


                      ma foi, j’espère trop que tu as raison, qque tout se passera bien

                      • asterix asterix 8 septembre 2010 15:24

                        Quand une Nation-croupion comme la Flandre trouvera normal qu’une ville où ils ne sont que 5,3 pour cent des habitants est leur capitale et qu’il faut brimer au nom du droit du sol les 94,7 pour cent restants, je ne vois pas trop de quoi discuter avec elle.
                        On devrait leur appliquer le droit des minorités. Mais comme ils refusent déjà l’application de ce même droit là où nous sommes « seulement » 80 pour cent, ce qui est le cas de la périphérie, je me dis qu’il y a quelque chose de fou au Royaume d’Albert II. 


                      • AniKoreh AniKoreh 8 septembre 2010 15:28


                        Fonzi, de même : l’avis que j’exprimais à ce sujet dans un autre commentaire :

                        http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/scission-de-la-belgique-la-79696#forum2649180

                        Non, la Flandre ne peut espérer « récupérer » Bruxelles, à moins d’un coup de force.

                        En ce cas, ce serait l’insurrection armée des Bruxellois francophones - 90 % de la population dans la Région de Bruxelles-Capitale -, très probablement rejoints par les francophones des communes à facilités de la périphérie, ainsi que des sympathisants wallons.

                        La Flandre séparatiste ne peut, au mieux rêver, qu’à sa République sans Bruxelles, mais il lui faudra trouver une autre capitale - Gent ou Antwerpen..

                        -----------------------------

                        Quant à la possibilité pour la France de « récupérer » Bruxelles, cette hypothèse me paraît devoir être exclue. Siège de l’Union européenne, de l’OTAN, et d’un foultitude d’institutions internationales, jamais les autres nations européennes ne laisseraient la France jouir d’un tel avantage. A commencer par l’Allemagne et l’Angleterre..

                        -----------------------------

                        Enfin, et pas tout à fait hors sujet : les Tueries du Brabant en Belgique avaient à voir avec les réseaux Gladio, et des services secrets étrangers (suivez mon regard) qui supervisaient une mise en oeuvre « locale » via la Sureté de l’Etat. Les exécutants étant à trouver du côté de gendarmes ripoux et autres militaires, sympathisants de l’extrême-droite.

                        Parmi ces 28 assassinats de victimes innocentes, on retrouve ça et là - et plutôt exécutées celles-là -, un certain nombre de personnes en rapport avec des affaires de moeurs de haut vol.

                        « D’une pierre, deux coups ». Du grand art, il faut le reconnaître..

                        Même schéma, même stratégie de terreur, mêmes objectifs, que les enlèvements et attentats en Italie, du genre Gare de Bologne (Gladio, loge P2, etc.)

                         
                         


                      • asterix asterix 8 septembre 2010 15:42

                        On devrait tous manifester dans la rue. Comme lors de la marche blanche où nous étions presque un demi-million. Une masse humaine qui déambulait sans rien dire, c’était fabuleux.
                        Mais il n’existe aucun comité d’organisation, rien.


                      • vapulaflo 8 septembre 2010 14:59

                        Oyé, oyé jeunes gens....

                        A dunkerque, (en france jusqu’a preuve du contraire....) on es Français, mais auss d’origine flammande...
                        Arretez de regarder vos différences de point de vue entre peuples, et attachez vous au decisions que prennent vos dirigeants affables a vos places.. et ce, pour conserver et se partager leurs privilèges royaux...

                        On troque la liberté contre la sécurité de nos jours. Par le vote vous troquez votre pouvoir de libre arbitre au profit d’une caste qui va decider pour vous...


                        • asterix asterix 8 septembre 2010 15:27

                          Si vous êtes flamand du département du Nord, il existe une solution toute faite, passez la frontière qui n’est guère à plus de 10 km. De bridé dans votre culture, vous allez passer au stade de chevalier de la cause.


                        • L'enfoiré L’enfoiré 8 septembre 2010 15:03

                          Asterix,
                           Tu veux du lourd ?
                           Il n’est pas très chaud, car il date de bien longtemps.
                           Un article que j’avais écrit « La Belle gicle »


                          • asterix asterix 8 septembre 2010 15:44

                            J’ai bien aimé ton Bruxelles du futur, t’es un poète...


                          • BABAYAYA BABAYAYA 8 septembre 2010 16:04

                            salut l’enfoiré !

                            très sympa ta nouvelle... prémonitoire ?

                            mon frère habite aux trois fontières côté belge, et ce que je lis là ne fait que confirmer ce qu’ils me disent...

                          • L'enfoiré L’enfoiré 8 septembre 2010 22:17

                            Bonsoir,
                             Content de vous avoir intéressé.
                             Cela datait de fin 2006.
                             J’aime imaginer un futur totalement aléatoire.
                             smiley


                          • Traroth Traroth 8 septembre 2010 16:29

                            Franchement, je pose la question naïvement : la Belgique a-t-elle vraiment intérêt à se scinder en 2 micro-états ?

                            A moins d’imaginer un scénario où la Flandre rejoindrait les Pays-Bas et la Wallonie la France. Mais je ne suis pas persuadé que ça soit à l’ordre du jour...


                            • AniKoreh AniKoreh 8 septembre 2010 16:41


                              Le monde des affaires flamand (’In De Warande’) y a vu un intérêt certain.. Le nationalisme flamand y voit, lui, une revanche historique sur les « Fransquillons ». Eh bien, la conjonction des deux, vous comprenez...

                              Mon avis à présent, si les Flamands persistaient et signaient : passée une période de transition difficile, qui nécessitera quelques sacrifices, les francophones de Bruxelles et les Wallons y trouveront également un intérêt. 

                              Enfin, le scénario de la Flandre rejoignant les Pays-Bas n’est pas du tout à l’ordre du jour quant à lui.


                            • vapulaflo 8 septembre 2010 17:05

                              Avec les flandres Hollandaise on aurait des coffee shop aux portes de dunkerque.....

                              Changez rien continuez dans ce sens, ca me va bien en fait !


                            • asterix asterix 8 septembre 2010 17:53

                              Franchement, j’aurais préféré une séparation propre à l’exemple de ce qu’ont fait les Tchèques et les Slovaques. En Belgique, le scénario est tout à fait différent car une des ethnies, appelons les choses par leur nom, bafoue continuellement l’autre, je vous l’explique de long en large.
                              La question n’est pas de former ou non deux nouveaux états, mais de respecter l’autre. Les francophones ont nourri la Belgique de 1830 à 1960, elle a donné à la Flandre et son coeur et son fric pour la sortir du sous-développement. La crise économique aidant, c’est toute l’infrastructure industrielle du bassin Sambre et Meuse qui s’est délitée et, comme dans bien d’autres régions industrielles, le département du Nord par exemple, tout s’est délité.
                              Entre-temps la Flandre s’était développée, principalement dans le secteur agro-industriel, et se découvrait subitement riche.
                              C’est cette richesse, cette solidarité naturelle que Bart De Wever nous refuse. Un peu comme un Don Juan de pacotille qui demande le divorce aux torts de son épouse car la soupe était trop salée. Et il ose encore demander une pension alimentaire alors qu’il est seul titulaire du portefeuille.
                              Les flahutes n’ont pas besoin des Hollandais. Ils leur en veulent car les blagues que vous racontez sur les Belges, ils les traduisent et les replacent sur les Flamands.
                              Anecdote qui vaut ce qu’elle vaut : droite et gauche hollandaises ont toutes deux refusé le soutien de l’extrême-droite. En Belgique, même les rouges s’inclinent devant eux et ça, c’est immonde !
                               
                               


                            • galien 8 septembre 2010 17:00

                              Si au moins on pouvait sauvez le GP de Spa y faisant le GP francophone, tout le monde y gagnerait.


                              • asterix asterix 8 septembre 2010 18:29

                                A condition qu’on juge enfin Happart, ce socialiste de génie qui a signé un si bel accord avec Ecclestone que toutes les pertes étaient pour la Région wallonne et tous les bénéfices pour Ecclestone.
                                Et vous savez ce qu’a répondu Happart ? C’est pas de ma faute ! Les contrats étaient rédigés en anglais et je ne comprends pas cette langue. La bonne gouvernance, la pompe à fric, le chèque en blanc, les copains de mes copains. 


                              • galien 8 septembre 2010 19:54

                                Ne soyez pas trop dur avec Happart, c’est la loi de tonton Bernie, 80% pour sa pomme, tout le monde s’y plie, un vrai parrain.
                                J’espère que les Wallons conserveront la majorité des bijoux de familles.


                              • faxtronic faxtronic 8 septembre 2010 17:01

                                Le gros probleme, c est qu il y encore un grand nombre de francophone qui veulent sauver la belgique coute que coute, quitte meme a baisser leur froc. Un peu psychorigide. Je vis en Belgique depuis 6 ans. Je travaille a Gand, est domicilie a Bxl, mais ma compagne est a Namur, et je suis francais...

                                Tous cela pour dire que cela fait belle lurette que la Belgique aurait du se scinde en 3. Et la meilleure des facon et que Bxl prennent unilateralement son independance, en faisant tomber les drapeaux belges, flamand et wallons, et levant l Iris d ’Or.

                                Bruxelle doit maitrise son budget, qui travaille a Bxl doit payer a Bxl, qui emprunte le Ring doit payer a Bxl, et ya basta de la Belgique qui pourri et pille Bxl


                                • asterix asterix 8 septembre 2010 18:08

                                  Cher faxtronic,
                                  tu as raison de souligner qu’un grand nombre de francophones veulent encore sauver notre pays. Leurs arguments consistent à dire que ce n’est pas la Flandre mais le socialisme resté trop longtemps au pouvoir qui a détruit la Wallonie. Ils n’ont pas tout à fait tort, vu le nombre effarant de casseroles que traînent les camarades.
                                  A la logique du portefeuille, je réponds qu’il existe d’autres droits bien supérieurs tels ceux des personnes. Mais non ! le PS préfère la logique de l’assistanat pour asseoir son pouvoir. Il est l’héritier du communisme soviétique, pas le parti des travailleurs.
                                  André Renard, leader ouvrier des années soixante, aurait depuis longtemps déchiré sa carte du parti. En lieu et place, nous avons Daerden, un soûlard invétéré dont le métier est ...réviseur d’entreprises. Ses clients : les 36.000 asbl et autres intercommunales toutes socialistes. Monsieur roule en Porsche ! Un camarade, vous dis-je !


                                • asterix asterix 8 septembre 2010 22:44

                                  Faxtronic
                                  Bruxelles doit en effet faire tomber le drapeau belge.
                                  En prenant son indépendance, elle hissera notre bel Iris d’Or au sommet de la Grand Place.
                                  Ce jour-là, je reviendrai.
                                  On va gagner, ket !


                                • Tall 9 septembre 2010 08:32

                                  Si les Bxlois comprennent les vrais enjeux ( leur fric ), ils voteront comme un seul homme pour leur indépendance

                                  Il faut se méfier de la propagande médiatique à large majorité wallone qui essaie de nous leurrer avec un axe Wallonie-Bxl qui serait viable, etc ... c’est du pipeau
                                  L’axe Wallonie-Bxl, c’est du perdant-perdant, à tous les coups

                                  Bxl-UE et Wallonie française seront économiquement bien + efficaces

                                • Katinka 9 septembre 2010 08:39

                                  Tall

                                  C’est la nouvelle cuisine belge

                                  Bientot les belges de Dordogne vont demander un État indépendant dans le département ;

                                  C’est sûr, c’est pas une blague belge ...


                                • Tall 9 septembre 2010 09:24

                                  Katinka


                                  le cas belge n’est pas généralisable
                                  c’est un « fédéralisme » à 2 ( en gros ) où le + gros état majoritaire veut la scission
                                  c’est très différent d’un petit machin qui voudrait rompre avec un grand bazar

                                • L'enfoiré L’enfoiré 9 septembre 2010 12:06

                                  Faxtronic,
                                   Si je peux, je vais donner mon cas.
                                   J’habite une appartement.
                                   A ma gauche, une veuve d’un Italien, à ma droite, une Flamingante (parle parfaitement, le français, mais l’utilise quand il n’y a pas moyen de faire autrement), au dessus, un Français, en dessous, un Egyptien.
                                   Tout roule parfaitement.
                                   A 1 kilomètre à l’est, on est en pays flamand,
                                   Un kilomètre aus sud, en plein, dans le francophone.
                                   Comment, est-ce que vous voulez couper tout cela ?
                                   En tranches, dans le sens, de la longueur ou de la largeur ?
                                   C’est du vécu, pas de la théorie.
                                   Envoyez-moi la réponse sous plis fermés et en recommandé.
                                   smiley 
                                   


                                • Katinka 9 septembre 2010 12:11

                                  Enfoiré
                                  A ma gauche, une veuve d’un Italien, à ma droite, une Flamingante (parle parfaitement, le français, mais l’utilise quand il n’y a pas moyen de faire autrement), au dessus, un Français, en dessous, un Egyptien.

                                  Vous prenez le français avec vous, la veuve italienne avec l’égyptien et la flamingante, vous l’envoyez en France.

                                  Et de plus, on libère 3 appartements.
                                  Ma proposition est très belge, très tordue !


                                • Katinka 9 septembre 2010 12:15

                                  Tall

                                  J’y comprends rien chez vous , on se croirait presque en Palestine !


                                • Katinka 9 septembre 2010 12:19

                                  Tall

                                  J’ai compris ceci. c’est que la Belgique morcelée malgré tout se révèlera pour une Europe très fédérale.

                                  Pour votre Roi, nous le prenons en Dordogne... Un bon client apparemment, il n’est pas fauché au moins ?


                                • Tall 9 septembre 2010 12:29

                                  sacré enfoiré


                                  il n’est pas belgicain ... non .. non ... mais, dit-il, la belgique n’est pas sécable parce que ...etc ...

                                  oui bien sûr ....mais de toute manière, tu seras mis au pied du mur par les flamands, comme nous tous, donc ...

                                  j’espère juste une seule chose, c’est que quand on nous demandera enfin notre avis, à nous les Bxlois, tu ne voteras pas pour l’axe Wallonie-Bxl, qu’ils appelleront hypocritement « Belgique résiduelle », car alors là, non seulement Bxl sera dirigé par des wallons majoritaires partout, mais à cause du boulet wallon, nous serons incapables de concurrencer la fiscalité flamande, et on sera dans une merde économique in-des-crip-ti-ble


                                • Tall 9 septembre 2010 12:34

                                  Katinka


                                  le roi est plein aux as, il a même un petit château en France ....( authentique )
                                  et en plus, il recevra un parachute doré offert par les wallons avec l’argent des bxlois
                                  ah mais c’est pas une torture d’être roi, faut pas croire...

                                • Katinka 9 septembre 2010 12:35

                                  Tall

                                  Tall n’est pas encore vacciné.

                                  On résume :
                                  1/ La Wallonie avec la France
                                  2/ La Flamangie reste Flamangie
                                  3/ Bruxelles devient une Ville État comme le Vatican .


                                • Katinka 9 septembre 2010 12:37

                                  Tall

                                  Faut se planquer dans ses valises. Une bonne affaire.

                                  Vous allez entretenir les descendants à suivre aussi ?



                                • Tall 9 septembre 2010 12:44
                                  Katinka

                                  Lis ceci, et l’article d’il y a 3 ans aussi ( en lien ), tu comprendras tout : le passé, le présent et l’avenir de la Belgique

                                  Lisez Tall ... le rédacteur qui vous décrit l’actualité belge avant qu’elle n’arrive ! smiley

                                • Katinka 9 septembre 2010 12:46

                                  Tall

                                  Lien fichu... 404 .

                                  Ça promet ?



                                • L'enfoiré L’enfoiré 9 septembre 2010 12:59

                                  Tall,
                                  Un avis qui vaut ce qu’il vaut mais qui a une histoire « tragique » les Fourons.
                                   smiley


                                • Katinka 9 septembre 2010 13:00

                                  Tall

                                  Il y avait un lien récemment. je l’ai lu ton texte.

                                  C’est qui ces germains qui voudraient apparemment se démarquer .

                                  J’avais compris que tu ne veux pas que les flamands piquent sournoisement Bruxelles et que les Wallons se retrouvent sans chemises, sans pantalons.

                                  La wallonie avec la France. Une belle dot quand même. La mariée serait pourvue :
                                  Wallonie ? Il y a pauvre et être pauvre ! - Le blogue-notes de Claude Thayse 


                                • Katinka 9 septembre 2010 13:03

                                  Tall

                                  Le lien fait la grêve de temps en temps mais j’ai copié l’essentiel :

                                  Il ne se passe pas un jour qu’un journaliste, un blogueur, un participant à un forum ou même un rattachiste par haine des Wallons (si, si, je vous jure, ça existe, j’en ai rencontré au moins trois ! C’est fou ça, hein ?) ne va, répétant que la Wallonie est dans une situation économique catastrophique. 

                                  Soyons sérieux, si nous avons de réels problèmes (mais ça c’est un héritage de la Belgique et de sa particratie...) de « bonne gouvernance » (Ciel, un anglicisme, à vos souhaits  !), la Wallonie, ce n’est quand même pas le tiers monde !
                                  Je l’ai déjà écrit, nous ne sommes « pauvres » qu’en comparaison avec la Flandre qui est elle, très riche. (Et encore faudrait-il expliquer un jour, comment la Flandre en est arrivée là en détournant beaucoup de moyens à son profit depuis 1945). 
                                  Lisez plutôt :
                                  « A l’échelle de la France, le PIB de la Wallonie la placerait au 8ème rang des 22 régions françaises, 5ème au niveau de sa population et… 3ème en matière d’exportations, juste derrière l’Ile-de-France et la région Rhône-Alpes. A l’inverse, et il faut le souligner, les Français sont les actionnaires étrangers les plus présents en Wallonie (plus de 30 %). En terme d’emplois, les groupes français occupent la 1ère place avec 34.000 postes, soit 32 % des 100 premières entreprises industrielles en Wallonie. Si la France est notre 1er client, elle est aussi notre premier fournisseur. En 2005, la Région wallonne a importé pour plus de 7,185 milliards d’euros, soit plus de 30,5 % de nos importations totales… La France est, de très loin, le 1er client de la Wallonie. Avec quasi 35 % du total des exportations wallonnes. 
                                  On ne le dit pas assez. Notre intégration est du point de vue économique très avancée. » 


                                • L'enfoiré L’enfoiré 9 septembre 2010 13:06

                                  Tall,
                                   « il n’est pas belgicain ... non .. non ... mais, dit-il, la belgique n’est pas sécable parce que ...etc .. »
                                  Non, cher Tall, je ne suis pas belgicain, mais plus pragmatique que moi, tu meurs.
                                  Tu as lu mon dernier article sur le sujet. Tu l’as trouvé dans tes notes.
                                  Quand j’y disais que l’économique va bien passer la pilule d’une autre manière que les recensements linguistiques, c’est aussi cela du pragmatisme.
                                  Alors, oui, il faudra jouer serré. Café serré, même


                                • Tall 9 septembre 2010 13:24

                                  Katinka


                                  j’ai lu ton lien ... 8e région, c’est bon....
                                  le rattachisme pourrait prendre très rapidement de l’ampleur
                                  d’après un sondage, près de 50% des Wallons seraient déjà pour ... et + de 50% des Français aussi

                                • Katinka 9 septembre 2010 13:29

                                  Tall

                                  Il ne reste plus qu’à faire une pétition auprès des gaulois pour appuyer ta demande.

                                  A propos, la Mariée, la wallonne est -elle vierge au moins ,


                                • Katinka 9 septembre 2010 13:31

                                  Tall

                                  Cela nous ferait gagner 2 à 3 points de PIB à la France.


                                • Tall 9 septembre 2010 13:42

                                  Happart dit des conneries

                                  le séparatisme flamand étant légitimé par le résultat des urnes, l’UE l’acceptera en vertu du droit à l’auto-détermination des peuples
                                  et la dette se négociera, sous arbitrage de l’UE probablement
                                  et c’est la nécessité de cet arbitrage qui permettra l’indépendance de Bxl
                                  si les Bxlois votent pour, bien sûr
                                  car des referendums seront rendus possibles par l’UE
                                  et la Flandre acceptera les décisions de l’UE car elle veut y rester

                                  l’autorité de l’UE sera un élément-clé du processus de scission

                                • croacroa 8 septembre 2010 17:25

                                  Ce matin , j ai été comme tous les matins , petit-dejeuner au Verchuren , caberdouche bruxellois tenu par les anciens ccc ( cellules communistes combattantes ) engagés par un gauchiste sympatisant flamand plein de sousous et de bistrots et vivant sur une peniche !
                                  ( le décor est planté ).
                                  Comme j avait completement oublié que c etait la greve en françe hier , je m etonne de ne pas trouver « le monde »et « liberation ».
                                  J avise alors un quidam d une cinquantaine d années , au crane rasé , qui lit « de morgen »
                                  M adressant de maniere exquise au-susdit je lui demande s il n aurait pas vu les journaux en question !
                                  Il ne daigne meme pas lever la tete de son canard !
                                  Je reitère toujours aussi poli !
                                  Il releve alors la tete et me toise comme si j etais une crotte de pigeon , sur la robe de sa femme en tenue de soirée, et me lache un dedaigneux : waAde ?
                                  Ce qui signifie « quoi » en flamand !
                                  Inutile de dire que tout le personnel etait blanc ( de souche ! ) , j ai demandé au nazillon de service de venir se promener avec moi dehors , ce qu il s est empressé de ne pas faire : alors , oui , tout cela va trés mal finir , ca fait quarante ans , depuis le « wallen buiten » que nous subissons le mepris de ces collabos , trop is te veel !!


                                  • AniKoreh AniKoreh 8 septembre 2010 17:57


                                    Bon, il lisait De Morgen, ce qui à tout prendre vaut déjà bien mieux que Le Monde.. smiley

                                    Le Verschuren, ex-local de l’Union Saint Gilloise, bon bistrot, particulièrement les jours de marché..


                                  • asterix asterix 8 septembre 2010 18:13

                                    Dis mon pote, chez Verschuren, ce n’est pas le local des derniers irréductibles de l’Union Saint Gilloise ? A te lire, cela a bien dû changer depuis la dernière fois où j’y ai mis les pieds.
                                    Bah, l’Union remontera bien un jour en division un !
                                    Le jour où il n’y aura plus un flamingant à Bruxelles...


                                  • Céphale Céphale 8 septembre 2010 17:35

                                    Est-ce une catastrophe si demain l’Union Européenne compte deux nouveaux Etats, la Flandre et la Wallonie, en remplacement de la défunte Belgique ? Nous avons dans l’UE de petits Etats qui se portent très bien, comme le Luxembourg, Malte...


                                    • asterix asterix 8 septembre 2010 18:22

                                      Une nouvelle entrée dans l’Union exige l’accord de tous ses états. Exigeons simplement des flamands qu’ils acceptent un Bruxelles conforme à la volonté de ses habitants et nous lui trouverons bien une petite place. A côté du poêle, comme tous les mauvais élèves.


                                    • ffi ffi 8 septembre 2010 22:28

                                      Mais n’est-il pas possible que Bruxelles reste une entité sous l’appellation « Belgique » et qu’il soit donc le représentant légal à l’UE. J’imagine mal la « capitale » de l’UE ne plus faire partie de l’UE...

                                      Quoique, ce serait finalement assez cocasse.


                                    • croacroa 8 septembre 2010 17:55

                                      oui , oui , sauf que les bruxellois ne veulent pas etre rattachés : 3 petits pays ou rien !
                                      je refuse de meler mon destin a ceux qui votent pour nos magouilleurs ps : woerth a coté est un pré-ado boutonneux !!


                                      • asterix asterix 8 septembre 2010 18:15

                                        N’exagérons pas, Woerth est un fin salaud mais il magouille dans un tout autre registre.


                                      • Tall 9 septembre 2010 08:22

                                        croacroa


                                        le gauchisme de la wallonie est un cercle vicieux, ou la pauvretén booste le PS qui maintient la pauvreté
                                        la France pourrait briser ce cercle vicieux

                                      • ZEN ZEN 8 septembre 2010 17:59

                                         La fin de la crise n’est pas pour demain...


                                        Peut-on reconstruire une fiction ?
                                        La question de Bxl est insoluble à mes yeux.

                                        Le socialiste wallon Jules Destrée , interpellant le roi, en 1912, s’exclamait : «  Sire, il n’y a pas de Belges. » Aujourd’hui, Bart De Wever proclame : « Ce pays n’existe plus »

                                        Heureusement, les Belges gardent leur humour ( et ICI)
                                        A déguster avec une Rochefort smiley

                                        • Tall 8 septembre 2010 19:19

                                          Non, il y a une solution pour Bruxelles que les Flamands pourraient accepter faute de mieux

                                          Mr Leterme, actuel 1er ministre en affaires courantes vient de l’évoquer à la BBC
                                          C’est le statut de Bxl ville européenne .. comme je l’ai évoqué ici

                                          J’ai aussi lancé une pétition pour ....

                                        • AniKoreh AniKoreh 8 septembre 2010 20:02

                                          Soyons de bon compte, Tall : un futur pour Bruxelles comme nous l’avons évoqué. Dans cet article, et dans les précédents.. smiley 

                                        • Tall 8 septembre 2010 22:06

                                          dac ... mais attention moi j’ai une référence de 2007 déjà, hein ?

                                          ah ! smiley

                                        • AniKoreh AniKoreh 8 septembre 2010 22:30

                                          T’es plus ancien sur AgoraVox, c’est vrai.. smiley

                                        • Tall 9 septembre 2010 08:16

                                          pour les sceptiques, c’est même dans les archives du web ( load un peu lent, patience )


                                          note que j’ai ce sentiment depuis des décennies déjà... le « Vlaams gevoel », je connais...
                                          c’est un truc que les Wallons ne connaissent pas

                                        • asterix asterix 8 septembre 2010 18:17

                                          Charles Rogier en 1830 et le Cardinal Mercier cent ans plus tard disaient la même chose. La Belgique sera d’expression française ou n’existera plus.
                                          Voilà, elle n’existe plus !


                                          • ZEN ZEN 8 septembre 2010 18:35

                                            Martine Aubry prépare le terrain :
                                             elle étudie le prolongement du métro de Lille jusqu’à Namur et Liège, via Charleroi smiley


                                            • asterix asterix 8 septembre 2010 19:01

                                              Aubry, vous pouvez la garder à Lille. Quand on s’abaisse à chipoter les votes des militants, on la joue un ton plus bas. C’est un éléphant socialiste qui doit d’abord éliminer tous les autres éléphants avant d’avoir une chance de figurer au second tour.
                                              Ce n’est qu’alors qu’elle parlera d’union...


                                            • ZEN ZEN 8 septembre 2010 19:03

                                              Astérix
                                              C’est une blague ! smiley


                                            • Defrance Defrance 8 septembre 2010 20:14

                                              N’oubliez pas que Mlle Delors à déjà signes des accords transfrontaliers, on va bientôt être obligé d’apprendre a dire moule frite en Flamand ?


                                            • aspic aspic 8 septembre 2010 18:40


                                              Merci chèr Astérix d’accomplir avec tant de zèle ton travail de représenter sur ce forum les francophones et surtout les Bruxellois sous cet angle de haine raciale, du refus de l’autre...,
                                               de déformation et de déinformation et j’en passe...

                                              Je suis maintenant plus tranquile : la France réfléchira deux fois avant de vous (re)prendre dans leur Grand Empire !
                                              A quand un autre pamphlet : « Le Waterloo des Flamands arrive » ?

                                              Je collectionne vos meilleurs propos sur Agoravox :

                                              ****************
                                              Le Flamand est un germain partisan du droit du sol. Le Wallon est un latin partisan du droit des gens.
                                              On ne marie pas l’eau et le feu.
                                              ...
                                              C’est ancré dans l’âme flamande qui, aujourd’hui encore, célèbre à Dixmude, à deux pas de Lille et Dunkerque, le sacrifice de tout un peuple, drapeaux, discours nationalistes en vrac et boy-scouts en uniforme vert caca à l’appui. De petites têtes blondes et bien aryennes formées dès leur plus jeune âge à vouloir l’indépendance de la Flandre. Quoi de plus normal, me direz-vous ?
                                              ...
                                              Sauf le jour où la ville sera reflamandisée. La victoire, l’Anschluss.
                                              ...
                                              C’est pas une armée que vous allez avoir en face de vous, mais des talibans ultra-fanatiques armés de goedendag. Ils sont beaucoup plus dangereux !
                                              ...
                                              Ce que j’en dis, c’est que lorsque des guérilleros du séparatisme et leurs milices d’extrême-droite finissent par croire qu’il leur suffit de gueuler leurs ordres pour se faire obéir, les démocrates se sentent tellement exaspérés qu’un de ces quatre, ils vont la leur foutre dans le cul.
                                              ...
                                              Perversité suprême, vous parlez bien notre langue. Mais la structure de vos phrases le démontre, vous êtes un flamand bilingue catégorie un, un fonctionnaire de la cause. Peut-être occupez -vous même un siège réservé au rôle linguistique francophone. Encore ça de gagné sur notre dos, pas vrai ?
                                              ...
                                              Aujourd’hui, la Flandre nazie, pas toute la Flandre, a quand même fait quelques progrès. Elle ne vous tue plus, elle vous esclavagise seulement.
                                              *********************


                                              • asterix asterix 8 septembre 2010 19:03

                                                Si vous voulez écrire un article sur la tolérance bien connue des Flamands, rien ne vous empêche de le faire.


                                              • AniKoreh AniKoreh 8 septembre 2010 20:06

                                                @ aspic :

                                                Jacques Brel lui aussi, dans les années soixante - voir ci-haut..

                                                N’est-ce pas un pamphlet bien tourné ?

                                              • Defrance Defrance 8 septembre 2010 20:03

                                                Personnellement je ne comprend pas ? Y a t il des Belges en Belgique, ou bien seulement des Flamands et de Wallons ?

                                                 Et le roi, il sert a qui ou a quoi ?

                                                 Je me rappelle que dans ma jeunesse 1950-1960 il arrivait assez souvent que la police a cheval dut intervenir a de nombreuses reprises pour séparer des belligerants, était-ce pour la même raison ?

                                                 Ce qui m’inquiete surtout c’est que de plus en plus de villages du sud de la France sont habités que par des Hollandais (cousins germains des Flamands) , n’est il pas temps de leur interdire de parler hollandais avant que l’inverse ne se produise ?


                                                • aspic aspic 8 septembre 2010 21:25

                                                  @Defrance,

                                                  eh oui, on se sent d’abord membre de telle ou telle communauté linguistique, puis Belge ensuite...Personne ne connaît l’hymne national mais tous veulent à l’étranger défendre l’honneur de leur pays !
                                                  Oui, il y a eu des émeutes dans ces années là, je crois le seul moment dans son histoire ou le pays risquait vraiment gros, mais ce n’était pas toujours les problèmes linguistiques, mais aussi politiques, aboutissant à l’abdication du roi, remplacé par son fils Boudewijn.
                                                  J’habite dans le Sud (dans les Cévennes), ma femme est même élu de ce petit village en montagne. On participe à pas mal d’associations, mais nous parlons le Néerlandais entre nous, dans la maison (le Néerlandais étant la même langue en Hollande qu’en France). Si nous avons de la visite on s’adapte tout de suite et causons seulement en la langue du visiteur.
                                                  Je comprends le souci pour vos villages :
                                                  -il me semble normal que nous, les immigrés parlent la langue du sol ou nous nous installons :

                                                  le français. (le droit du sol dirait Astérix)
                                                  Selon Astérix les Néerlandophones (de la Hollande et des Flandres) auraient à force le droit de changer la langue officielle des villages du Sud de la France, pourvu qu’ls deviennent majoritaires dans vos villages...
                                                  (le droit des gens)

                                                   smiley


                                                • aspic aspic 8 septembre 2010 21:46

                                                  Petite correction à me réponse :

                                                  le Néerlandais étant la même langue en Hollande qu’en Flandres...

                                                   smiley


                                                • stef stef 9 septembre 2010 00:08
                                                  Quand on leur retourne la question en prenant l’exemple d’une ville (hypothétique) wallonne majoritairement peuplée de néerlandophones, il n’y a jamais personne pour répondre si cette ville devrait :

                                                  rester à la wallonnie car historiquement francophone
                                                  ou
                                                  devenir ville européenne, etc.
                                                  ou
                                                  être intégrée à la région flamande

                                                • Defrance Defrance 9 septembre 2010 04:17

                                                  Il me semble qu’il y a aussi quelques abus plutôt ridicules comme par exemple interdire de parler français dans certains lieu (a l’école) ? ( lu dans la presse) ?
                                                   Je connais aussi le cas d’un flamand qui s’est marié avec une vietnamienne Francophone.
                                                   Il a du déménager parce que son épouse était obligée d’apprendre le Flamand . De plus le lieu de cours était a plus de25 a30 km du domicile !
                                                   Résultat : il habite maintenant en Wallonie et parle Français, ou Flamand selon l’interlocuteur ?

                                                  J’ai aussi un cas vécu dans les années 90 ou j’ai du faire une présentation technique en Anglais chez Electrabel pour ne froisser personne ! Avant la présentation j’avais pourtant discuté avec tout le monde en Français sans aucun problème !

                                                  En fait je pense qu’il y a quelques « allumés » , des deux cotés probablement , qui n’arrêtent pas de faire monter la mayonnaise, juste pour exister ? 

                                                   A propos de mayonnaise je ne sais toujours pas comment on dit moules frites ?


                                                • Tall 9 septembre 2010 08:10

                                                  Defrance


                                                  des allumés des 2 côtés ?
                                                  aux dernières élections : séparatistes + extrême-droite dont + de 50% des voix en Flandre
                                                  ils ne font pas 3% en Wallonie

                                                  faut rester un peu sérieux, c’est la Flandre qui est séparatiste
                                                  bxlois et wallons ne font que s’adapter pragmatiquement au fait accompli

                                                • asterix asterix 9 septembre 2010 12:03

                                                  Cher Defrance,
                                                  Une maxime pour commencer. Elle a vieilli, je le concède :
                                                  Flamands, Wallons ne sont que des prénoms. Belges est notre nom de famille.
                                                  Donc nous somme tous orphelins, c’est sûr !

                                                  Quant au Roi, il ne sert à rien sinon à officialiser les lois. Albert ne sait que trop qu’il est le dernier Roi des Belges. Il a tellement peur d’être privé de son joujou qu’il a poussé les francophones à plus de concessions encore pour garder, quoiqu’il se passe, sa fonction. Je lui en veux pour cela car, si c’est lui qui nomme les formateurs et autres désinformateurs etc... etc..., j’estime qu’il a outrepassé ses prérogatives constitutionnelles en refusant la démission de Di Rupo. En le forçant à continuer, j’estime qu’il a pris fait et cause pour la Flandre qui était encore et encore demanderesse, alors que nos camarades socialistes étaient allés jusqu’au bout des concessions.
                                                  Un Roi, je n’en veux plus. Il devrait être un simple notaire de la population, sans plus.
                                                  A la limite, on pourrait en nommer un autre, non pas d’après le droit du sang, mais d’après les mérites et le rayonnement qu’il a donné au pays.
                                                  Magritte, Eddy Merckx... ce n’est pas le choix qui manque.
                                                  Vous préféreriez un Sarko Président ? Non, n’est-ce pas ! Vous connaissez le nom du Président allemand ? Moi pas. Merkel oui, mais pas lui.

                                                  Les évènements auxquels vous vous référez sont les grandes grèves de 1960. Le pouvoir n’y est pas allé de main-morte dans la répression. André Renard qui en était le leader reste le héros de cet épisode. Julien Lahaut a été froidement abattu pour les mêmes raisons. Ces deux hommes étaient de vrais socialistes, il n’y en a plus aujourd’hui.

                                                  Ne reprochez pas aux Hollandais de parler néerlandais entre eux dans les campings. A titre comparatif, le pouvoir organisateur de l’enseignement flamand interdit aux gosses de s’exprimer dans leur langue dans les cours de récréation et les plaines de jeu.
                                                  Scandalisez-vous de ça plutôt !
                                                   


                                                • Tall 9 septembre 2010 13:09

                                                  asterix


                                                  avec le rôle du palais, tu soulèves un point-clé ... en s’entêtant comme il est en train de le faire pour garder son trône, le saxe-cobourg de service est en train de mettre le feu aux poudres

                                                  car le temps qui passe n’est pas neutre, il joue contre les flamands qui veulent le changement
                                                  et bart de wever est républicain .... donc, le nord va s’énerver

                                                  ta da daaaaamm ! smiley

                                                • aspic aspic 8 septembre 2010 20:34


                                                  @Astérix,

                                                  Je suis né à Bruges dans les Flandres, ville moyennageuse, ancien centre culturel et économique du moyen age, faisant partie des villes portuaires (Hansa) et je vis depuis 10 ans en France mais j’ai déja passé presque sept ans en France auparavant.

                                                  Je suis donc un vrai Flamand, mais j’aime la France, j’aime écouter les chansons en français, je parle en flamand avec ma famille, je préfère chanter en allemand et je communique sur le net souvent en anglais...

                                                  Les touristes étrangers sont le bienvenu dans ma ville natale, on y parle toutes les langues. Les semeurs de haine Bruxellois oublient de parler d’au moins deux autres villes dans la Flandre ou un grand nombre de francophones vivent, apparemment sans trôp d’histoires, puisque on en parle jamais dans les médias : Oostende (Ostende), puis Knokke-Heist (tout prêt de la frontière avec la Hollande), je pourrai rajouter Wenduine, tout prêt de la frontière avec la France.
                                                  La majorité des Flamands ne se préoccupent pas de cette histoire de scission, ils veulent simplement que certaines choses soient règlées enfin une fois pour tout.
                                                  Il n’ont pas apprécié les tergiversations récentes et ont donc voté pour un changement. Ceci viens après de longues années ou les francophones ont dit « non » à chaque demande de règlement des problèmes fondamentaux en Belgique en refusant de réformer l’état, malgré des jugement de la Cour Constitutionnelle.
                                                  Ils n’apprécient pas que certains francophones acceptent l’argent des Flamands (les fameux transferts, environs 11 miljards d’euro par ans) tout en injuriant les Flamands partout ou ils peuvent, comme ici sur Agoravox.
                                                  Leur opinion s’exprime rarement ici, ni dans les journaux en France, ou on préfère montrer les 4 ou 5 personnes fanatiques extrémistes (Vlaams Belang, Voorpost) en train de crier et de tourner avec des drapeaux Flamands. Le parlement étant vide, seuls 20 journalistes+les 5 fanatiques : hop : la Une sur Antenne 2 et TF1 !
                                                  Comparer les Flamands comme « pire que les Talibans » est odieux ! Il y a , comme partout, différents opinions, l’extrème droite est minoritaire, le paysage politique est varié. Faire croire aux Français par ces propos que la jeunesse Hitlérienne et pire encore peuplent les rues de la Flandre est une incitation à la haine !
                                                  Faire croire que des scénarios comme en Bosnie vont se produire est complètement fou et de mauvaise foi.
                                                  Ou sont ces fameux milices armées, les manifestations de masse ? Nulle part, les flamands préfèrent aller travailler tranquilement.

                                                  Les vrais fascistes d’extrème droite sont les membres du Vlaams Belang (Vlaams Blok auparavant, mais ils ont du changer de nom après une condamnation par la justice pour racisme et incitement au racisme). Ils ont été les grands perdants de la dernière éléction ils n’ont recu que 7,75% des votes, en nette recul, sachant que le vote est obligatoire en Belgique ; beaucoup de votes de protestations vont vers les extrêmes , la partie de Bart De Wever (auquel ma femme , moi-même ni mes enfants n’ont accordés nos voix) ne sont pas de l’extrême droite du tout !(Eh oui, j’ai participé au vote !)

                                                  Je comprends, en regardant les discussions qu’ils veulent plus d’autonomie pour les régions et une meilleure gestion du flux d’argent dans le pays. Ils ont obtenus 1135.617 voix, contre 894.543 pour le parti socialiste en Wallonie. Le programme de la NVA indique bien de vouloir une Flandre autonome, mais indiquent que la paix est la priorité en optant pour un « Confederalisme ». On devrait les situer comme une droite sociale ils ont même quelques idées progressistes.
                                                  N’oubliez pas qu’ailleurs les Ecossais désirent la même chose (aidé par Sean Connery, l’ex 007), idem en Catalogne...
                                                  Les francophones auteurs des pamphlets de haine auraient pu expliquer que durant de longues années les conflits entre les Wallons et les Flamands étaient règlées par de l’argent (de la Flandre), parfois avec des résultats digne « d’une histoire Belge : des autoroutes en Wallonie complètement inutiles ou s’arrêtant en plein campagne..., des ponts sans passage...
                                                  Il est vrai que l’on ne peux pas cracher dans le visage de celui qui vous aide sans un jour avoir des comptes à règler. Je constate que les Flamands ont donné en majorité leur voix à des parties qui veulent en finir avec ces histoires communautaires et établir des vrais règles.

                                                  Petit apercu des derniers élections, coté Flandre : (sur un total de 6.527.368 voix dans le pays :
                                                  1135.617 NVA Partie gagnant
                                                  707.986 CD&V Centre démocrates, conservateurs
                                                  602.867 SP-A Socialistes
                                                  563.873 Open VLD Libéraux
                                                  506.697 Vlaams Belang Extrême droite
                                                  285.989 Groen Liste ecologiste
                                                  150.577 Lijst Dedecker Liste populiste libérale
                                                  On voit donc une diversité de parties, libéraux, ecolos, démocrates, socialistes , l’extrème droite puis ce s gaganants de la N-VA. La majorité en Flandre se situe donc plutôt au centre et à la droite modéré.

                                                  L’histoire de la Belgique est une histoire de compromis, on verra bien qu’une solution sera de nouveau trouvé, espérer vivre seul en tant que Flandres, Bruxelles ou la Wallonie est vraiment une utopie : les difficultés actuelless seraient des miettes comparées aux difficultés qu’un tel scénario donnerait. Ce qui se passe en ce moment est simlplement du surenchêre, on essaye de crier fort car on manque d’arguments, on essaye de faire pression sur l’autre, espérer que d’autres, des grands vont intervenir...
                                                  Je me souviens, il n’y a pas si longtemps que, sur 20/40 km de distance le taux de chomage était de 3% dans les Flandres et de 20% en Wallonie ! (entre Kortrijk et Tournai)
                                                  J’avais d’illeurs acheté un terrain juste en Wallonie, étant 50% moins chèr que quelques km plus loin, dans les Flandres...

                                                  La Flandre est d’après moi une des régions de l’Europe des plus riches, mais homme et femme y travaillent en plein temps, c’est la règle.
                                                  Il suffit de faire un petit tour autour des grandes agglomérations pour constater la richesse : des maisons digne de villas partout, beaucoup ont pu investir dans des panneaux solaires (15 à 20 grands panneaux en moyenne), énormément de voitures de luxe...
                                                  Les petites entreprises de moins de 50 salariés y sont plutôt la règle, très flexibles, ils s’adaptent rapidement aux conditions changeants de l’économie, ont une grande ouverture vers l’extérieur. Les enfants sont obligées à apprendre rapidement au moins le français, l’allemand et l’anglais dès leur plus jeune âge. La télé montre toujours les films sans doublures, donc toujours dans la langue d’origine, ce qui aide a la compréhension d’autres langues.
                                                   Le contraste est saississant avec la Wallonie, qui soufre toujours de la perte de son grand industrie, de ces anciennes grandes structures, de son parti dite socialiste mais impliqué dans tant d’affaires de maffia dans le passé (voir le meurte de Cools), Elle est peut-être en train de ratrapper certains retards historiques, mais son niveau de vie est souvent encore bien inférieur à celle des Flandres. Leur connaissance d’autres langues est vraiment désolant (comme en France d’ailleurs) ce qui pose un grand handicap économique. Pourquoi est-ce si difficile d’essayer de parler la langue du voisin ?

                                                  Les Germanophones n’ont pas vraiment envie de rejoindre l’Allemagne, ils sont bien tranquiles chez eux, sans histoires, bien intégrés (quelqu’un a déja demandé leur avis ?), les Flamands sont très sceptiques envers les Néerlandais qui ont souvent eu un regard hautain envers les Belges. Demandez un peu à d’autres personnes sur le terrain, mais cette fois-ci dans la Flandre : aucun flamand n’a envie de devenir Néerlandais !
                                                  Ils les trouvent radins, hautains, criards et préfèrent vivre séparées.

                                                  Croyez-vous un instant que les Wallons veulent vraiment se joindre à la France de Sarkozy, de ces banlieux, de ces problèmes d’inégalités grandissantes ?
                                                  Certains d’entre-eux aiment crier au loup, en espérant de faire peur, mais il s’agit en fait simplement d’un moyen de pression psychologique, pour être en meilleure situation dans les débats à venir.
                                                  Je viens de faire un tour sur les médias Flamands : personne ne croit une seconde que les francophones vont quitter la Belgique : »ils n’en ont pas les moyens« est la première réaction, »ils veulent simplement cacher le fait de ne pas avoir réussi les négociations et sont simplement fachées« la seconde réaction.

                                                  Puis je résume avec cette boutade que j’ai entendu récemment : les correspondants étrangers à Bruxelles se posaient la question :
                                                   »donc en Belgique vous avez deux problèmes :
                                                  1 des différences culturelles & linguistiques
                                                  2 Une différence de richesse

                                                  Mais c’est exactement ce que vivent les plus parts des pays membres de Union Européenne !"

                                                  Attendez un peu le lapin qui sortira du chapeau Belge !


                                                  • AniKoreh AniKoreh 8 septembre 2010 22:19



                                                    Je vous ai lu attentivement ci-dessus. Un peu trop joli pour être honnête, tout ça, si vous voulez mon avis, aspic..

                                                    Et si vous nous en disiez un peu plus des Flamingants alors.. ?? Qu’en pensez-vous ?

                                                    Vous avancez les chiffres des derniers résultats électoraux pour la région flamande, fort bien.
                                                     
                                                    Si vous le voulez bien, rappelez-nous les scores du Vlaams Block naguère (voici moins de dix ans), à Antwerpen par exemple.. Ces 30 % et plus de bons Flamands qui leur apportèrent leur vote, il y a peu, auraient-ils subitement disparu ?

                                                    Oui, qu’en pensez-vous ? Ils se sont reportés pour partie sur sur la Liste Dedecker, mais avant tout sur la N-VA, n’est-ce pas, dont le discours est plus propre, plus policé. Un parti « (..) du centre, pas du tout d’extrême-droite.. », écrivez-vous..

                                                    Ben, ça, ça dépend où on place le curseur, hein.



                                                  • Tall 8 septembre 2010 22:23

                                                    superbe propagande flamingante d’aspic ... clap ! clap ! clap !


                                                    on y retrouve tous les clichés :
                                                    les gentils flamands travailleurs et modérés
                                                    les wallons fainéants
                                                    et même des bruxellois haineux ... ah bon ?

                                                    la totale !

                                                    sauf que dans les urnes, c’est tout l’inverse qu’on observe :
                                                    en Flandre : les partis séparatistes + l’extrême-droite dépassent ensemble les 50%
                                                    en Wallonie : il ne font pas 3% ...

                                                    cherchez l’erreur smiley

                                                  • faxtronic faxtronic 9 septembre 2010 09:43

                                                    Aspic

                                                    Ton blabla anti-francais on le connait, et nous commencons a te connaitre. Nous ne sommes pas amis.


                                                  • L'enfoiré L’enfoiré 12 septembre 2010 12:49

                                                    Aspic,
                                                     Bien que Bruxellois, je me retrouve très souvent dans le nord, en Flandre.
                                                     Quand vous dites que c’est la région la plus riche de Belgique, je crois que vous n’avez pas vu l’évolution.
                                                     Allez ne fut-ce qu’à Sint Niklaas, dans la rue marchande principale, comptez le nombre de boutiques, volets clos, avec l’enseigne d’une agence de vente et vous comprendrez la situation.
                                                     Je parle de Sint Niklaas, mais je pourrais faire le même constat à Lier, où j’aime beaucoup me promener.
                                                     Faut pas rêver, s’il fait bon vivre en Flandre, les belles villas en témoigneraient, celles-ci restent souvent, une fois en vente, sans trouver d’acquéreur.
                                                     Est-ce un signe que les choses sont comme avant ou que la situation se dégrade ?


                                                  • asterix asterix 8 septembre 2010 22:07

                                                    Je pense que votre admiration pour la Flandre, ses richesses, son ordre, sa flexibilité, qui pour moi sous-entend l’esclavage, reflète bien ce qu’un flamand aisé peut ressentir de sa réussite sociale. Votre vision d’homme libre, je la respecte. Vous ne faites pas partie de la horde de talibans armés de goedendags, c’est sûr ! Comme nous sommes entre gens convenables, sachez que je parle d’ailleurs votre langue. Votre vision idyllique du flamand plurilingue et ouvert sur l’autre, j’aurais voulu la voir de plus près mais c’est plutôt raté. Il faut vous dire aussi que je ne fréquente pas l’excellence. C’est ma vision populaire de votre chez-vous qui prévaut, j’ai donc dû me tromper quelque part. 
                                                    Mon brusseleir châtié, vous comprenez.

                                                    Cher ami flamand si propre et si bien éduqué, je ne vais pas vous faire plaisir...
                                                    Un peu quand même, vous allez voir.
                                                    Démentiriez-vous que les ascendants du brave Fhürer des Flandres étaient des collaborateurs notoires, des dénonciateurs de... allez savoir.
                                                    Voilà le genre de truc de famille qu’on n’oublie pas le dimanche autour de la table après la messe. Des années et des années plus tard. Sur plusieurs générations.
                                                    De par sa formation, son itinéraire initiatique, Bart De Wever n’a fréquenté que les milieux ultra-nationalistes. Leader de l’une ou l’autre association ...de la jeunesse, des étudiants. Toujours leader, le parcours du combattant, le chemin philosophique.
                                                    Bart De Wever, cet historien qui dit non à tout, sauf ce qu’il exige.
                                                    Bart De Wever qu’on a pris en photo avec Le Pen, c’est de la blague ?
                                                    Bart le simpliste qui vous résout tout sur le compte de l’autre.
                                                    Putain de bordel, Bart est le Vlaams Blok !
                                                    Un Vlaams Blok plus présentable. Le « slimste » le plus malin.
                                                    Cet homme est l’extrême-droite !
                                                    Je suis donc heureux de lire que vous n’avez pas voté pour lui...
                                                    Sans rancune pour le reste.

                                                      


                                                    • AniKoreh AniKoreh 9 septembre 2010 11:15


                                                      Cause toujours, Gelone.

                                                      « On te voit venir avec tes gros sabots », comme on dit chez nous.


                                                    • aspic aspic 9 septembre 2010 19:58

                                                      @ astérix,

                                                      je vous ai déja indiqué que je ne vote pas pour eux. Je ne suis simplement pas d’accord avec le fait de tirer 6 miljons de vos copatriotes dans la boue, en écrivant qu’ils sont tous des nazis.
                                                      Je vais vous avouer qq chose : ma mère est Allemande, vous savez, après la guerre les soldats Belges passaient trois années en Allemagne en service, assez de temps pour ramener une fille.
                                                      J’ai passé toute ma jeunesse dans les livres sur la seconde guerre, détaillé avec les images non censurés. Même en l’Allemagne de l’époque il y a eu des résistants, qui ont donné leur vie, le film Shindlers List ne montre juste un aspect spectaculair. 
                                                      Voilà l’origine de mon rejet de toute violence, j’ai fait mon service non armé à l’hopîtal militaire de Cologne, je n’ai jamais voulu porter des armes ! 
                                                      Mon fils ainé reviens juste d’un stage en Pologne, il a ramené des images saisisantes d’Auschwitz. Je ne rigolle donc pas du tout avec des amalgames de ce genre.
                                                      J’insiste que, comme partout, il ya des gens différents : des gens bien, des gens intolérant, des gens cultivés et des gens incultes, des gens qui aident et de gens qui emmerdent...
                                                      Oui, j’ai assisté à L’unif à Gand à des exposés des gens du Volksunie, par curiosité, oui, je suis allé voir ce qui se passe à Diksmuide, c’est vrai, il y a un coté qui m’a donné des mauvais souvenirs (de mes livres sur le nazisme). De l’autre coté, les fascistes étaient prié de rester sur l’autre rive. Le pLus jamais la guerre/ Nooit meer oorlog est vraiment ancré dans le coeur du Flamand moyen. Les événements durant la guerre de 14 ne sont pas des mythes mais ont été vécu par des simples soldats flamands. Tu vois, je visite chaque fois que je peux les cimétières d’Ypres et aux alantours, j’apporte ma petite pierre à mettre sur le tombe du pauvre soldat tué, qu’il soit juif, flamand ou d’es Indes...
                                                      J’ai scruté ces histoires, oui, le Volksunie à connu beaucoup d’anciens « collabos », mais combien ont suivie Degrelle en Wallonie ? 
                                                      Donnez-moi plutôt une définition actuelle de ’l’extrême droite« , puis des liens vers ce fameux contact de Bart De Wever avec Le Pen, je sais que Philippe Dewinter était allé voir les fascistes en Croatie à l’époque.
                                                      Je suis toujours prêt à apprendre et changer d’avis. Certains pensent que je suis le flamingant par exellence, ce qui me fait bien rigoller ici en montagne !
                                                      Je répète que l’obligation de vote emmène beaucoup d’électeurs à choisir les extrêmes, »pour emmerder« les politiques. Tiens, ce serait bien d’indiquer à nos amis de France le niveau de confiance minimaliste que le »Belge" moyen à envers la politique...


                                                    • L'enfoiré L’enfoiré 12 septembre 2010 12:53

                                                      Bart De Wever a très bien été décrit dans une émission « Question à la une ».
                                                      Je l’avais repris dans un de mes articles, mais malheureusement, pour je ne sais quelle raison, elle n’est pas accessible à l’étranger.
                                                      Au cas où vous y accédez, la voici.


                                                    • asterix asterix 9 septembre 2010 08:57

                                                      Mon cher Gelone,
                                                      L’extrême-droite version De Wever, c’est le Vlaams Blok sans les clichés qui l’ont perdu. Bart est bien trop malin pour s’aventurer sur un terrain aussi glissant. Il n’en a pas besoin, sa clientèle sait parfaitement la position qu’il a envers l’islamisation, l’islam tout court, l’étranger qui vient bouffer notre pain etc... etc...
                                                      Retors comme il l’est, sa position révisionniste, il la transfère sur les francophones !
                                                      Bref, tous les thèmes usés jusqu’à la corde, tellement usés qu’il n’a plus besoin de les rappeler. Voyez la France : Le Pen peut causer, mais on le descend à chaque fois dés qu’il dérape. Bart ne dérape pas. Pas encore. A moitié seulement. Il sème la tempête à coups de sous-entendus. Je dis que sa méthodologie, son trafic des idées, ses discours incantatoires, sa manière de traiter qui n’est pas de sa « race » ne font aucun doute.
                                                      C’est un historien. Il est le maître à penser.
                                                      Et j’en veux vraiment à la gauche caviar de s’être mise à table avec lui !
                                                       


                                                      • Tall 9 septembre 2010 09:30

                                                        exact asterix

                                                        et là je dois dire que je suis content que Milquet soit aux côtés de Di Rupo, parce que sinon, lui tout seul, il aurait déjà vendu le manneke-pis et la grand-place avec

                                                        quand à maingain, il faut s’en méfier encore +, ce mec ne jure que par le souvenir de Jean Gol et espère un axe Wallonie-Bxl ... la cata !

                                                      • logan 9 septembre 2010 11:09

                                                        sérieusement, quand la connerie atteint de tels sommets ( la connerie des flamands ), je pense que ce n’est pas la peine d’insister
                                                        au moins en france, vous trouverez des gens fraternels même si on a notre lôt de cons et de racistes aussi
                                                        faut se dire que vous êtes en majorité blancs les racistes français vous laisseront tranquilles, ils ont déjà leurs souffre-douleurs ...
                                                        en plus même les conservateurs de droite vous accueilleraient les bras ouverts voyant en votre rattachement à la france leur fantasme d’empire progresser
                                                        vous êtes nos frêres et soeurs, vous me direz que les flamands aussi, mais la grosse différence c’est que nous et vous on en a conscience

                                                        serieusement les flamands on leur réglera leur compte plus tard, s’ils en sont arrivés à rejeter des gens à cause de leur langue, je pense qu’ils ont perdu la tête, il ne sera de toute façon pas possible de cohabiter avec des gens comme ça à nos frontières très longtemps, c’est criminel de toute façon d’abandonner des nouvelles générations d’enfants à l’influence de ces gens
                                                        on les envahira, on les pillera, et on inculquera aux nouvelles générations ce qu’est la fraternité et le respect


                                                        • logan 9 septembre 2010 12:29

                                                          « qui ne sont pas fait pour ça » ?

                                                          ça ne veut rien dire ;)

                                                          leur problème ce n’est pas un problème de cultures différentes et incompatibles, ils ne sont pas programmés non plus génétiquement pour ne pas s’entendre, non, tout est dans la tête, et uniquement dans la tête, c’est au niveau des idées et des pensées que ça cloche
                                                          et si curieusement on galère à faire partager des bonnes idées, au contraire les idées de merde sont fortement contagieuses

                                                          vous en êtes la preuve ici on théorisant comme quoi des groupes humains ne seraient pas « faits » pour vivre ensemble et en théorisant l’idée que les gens devraient vivre en groupes uniculturels comme si c’était souhaitable ou même réalisable ...

                                                          toute nation libre est forcément multiculturelle, le multiculturalisme est la conséquence immédiate de la liberté de pensée, de culte, de religion, en particulier, de la liberté tout court en générale, et des gens différents n’ont pas d’autre choix que de vivre ensemble parce qu’on ne choisit pas où l’on nait et parce que l’on nait tous différents


                                                        • aspic aspic 9 septembre 2010 19:15

                                                          Merci Logan pour ce langage franc : je croyais que c’était les Flamands qui allaient envahir les autres ?
                                                           smiley


                                                        • stef stef 9 septembre 2010 23:11

                                                          Logan, dans le style connerie, tu en tient une très très large couche


                                                        • logan 11 septembre 2010 02:08

                                                          ce n’est pas un postulat, c’est le résultat de nos connaissances anthropologiques

                                                          si vous avez la preuve de sa fausseté, je vous en prie, vous avez la liberté de rétablir ici même la vérité ;)


                                                        • asterix asterix 9 septembre 2010 11:40

                                                          Gelone,
                                                          L’immigration n’était pas le sujet. Tous les jours, AGORAVOX donne les possibilités à tout un chacun de s’exprimer sur la question.
                                                          Ma position à ce sujet est claire : j’ai connu des immigrés déplorables et d’autres extraordinaires. Je me refuse de stigmatiser. Si, au fond de chacun d’entre nous, il y a un raciste qui sommeille, nous devons en tant qu’être humains tout simplement refouler ce trop grand simplisme.
                                                          Ne tombe pas dans le piège à Bart ! 


                                                          • AniKoreh AniKoreh 9 septembre 2010 12:10


                                                            Gelone est inlassable. Un apôtre, dans son genre. Disons plutôt, un croisé, voilà.

                                                            Ceci dit, il n’est pas tout à fait hors sujet  : cette « bonne parole » de la défense de l’Occident, submergé par les Sarrasins, les Maures, les Turcs, les Bougnoules, c’est bien LE fonds de commerce de l’extrême-droite. Et nos nationalistes flamands, dans ce style de stigmatisation, ils en connaissent un rayon. 


                                                          • AniKoreh AniKoreh 9 septembre 2010 18:28


                                                            Vous vous présentez donc, Gelone, comme un observateur lucide de la « tiers-mondisation » (un épouvantail à moineaux qui fleure bon son mépris de classe) des quartiers et des banlieues..

                                                            Tournez, je vous prie, pour un instant encore, votre lorgnette - et non plus par le petit bout , cette fois -, vers d’autres périphéries. Celles des champs de course, par exemple..

                                                            - Vincennes
                                                            - Chantilly
                                                            - Compiègne
                                                            - Auteuil
                                                            - Enghien
                                                            - Deauville, etc.

                                                            (j’arrête là..)

                                                            Plaisant spectacle, ne trouvez-vous pas ? Du beau linge, comme on dit. Parmi ces « poulaillers à bijoux », n’y retrouvez-vous pas Liliââne ? Erîîîc ? Brîîîce ? Lors que, sous les lambris, l’autre Eric - Besson -, signe son lot quotidien d’ordres d’expulsion.

                                                            Ces mesures infâmes que vous réclamez, que vous exigez, Gelone, en effet..

                                                            Vos indignations, vos stigmatisations, vos diabolisations, toujours dirigées vers les mêmes - les plus faibles, les « sans voix », les « sans papiers », eh bien, Gelone et consorts, vous pouvez vous les carrer où je pense.

                                                            Nous, nous ne nous trompons pas sur les vrais responsables de l’appauvrissement des travailleurs, de la paupérisation et de la ghettoïsation des quartiers et des banlieues. Il y a là une stratégie, Gelone, et vous le savez très bien : celle de la grande bourgeoisie, celle du patronat - la stratégie de la tension sociale, du chomâge structurel, du chantage à l’emploi. 

                                                            Cette stratégie, ces manoeuvres, l’extrême-droite - n’y mettez pas de guillemets, ce n’est pas nécessaire - semble ne pas les voir, ou feint de les ignorer. Toute occupée à désigner des boucs émissaires commodes, à diviser le peuple, à défaire la solidarité des travailleurs. 

                                                            En quoi l’extrême-droite (dont vous êtes ici l’un des zélés porte-voix) - et le fascisme, son émanation meurtrière -, par leurs constantes disgressions racistes et leurs diversions démagogiques, sont bien les indispensables alliés de la grande bourgeoisie et du patronat.

                                                            Vous l’ignoriez ? 


                                                          • AniKoreh AniKoreh 9 septembre 2010 22:15



                                                            Ah tiens, vous osez soutenir que vous ne réclamez pas d’expulsions ? Décidemment, vos mensonges laissent pantois ! Je crois que vous vous moquez carrément du monde, oui !


                                                            Et que demandez-vous donc alors pour vos boucs émissaires, Gelone ? La criminalisation généralisée ? La fermeture des commerces ? La déchéance de la nationalité française à tout va ? Les camps ? L’enfermement ? (j’arrête là ou je continue ?) 

                                                            Bah, vous n’étes qu’un xénophobe, rien d’autre. Un pénible xénophobe qui se refuse à l’admettre. 

                                                            Tiens, à ce propos, vous avancez savoir aussi que vous - oui vous, les xénophobes, vous les racistes donc, les Dupont-Lajoie - seriez « pas mal à refuser catégoriquement la décadence.. » que nous représenterions.

                                                            La « décadence » ! (ici, effets de manche !!)

                                                            Question d’échelle, alors..

                                                            Intéressez-vous deux minutes, Gelone, à la condammation internationale dont le gouvernement français fait l’objet au sujet de ses « reconduites à la frontière », vil euphémisme.

                                                            Après de sévères critiques de plusieurs gouvernements amis - au premier rang desquels le gouvernement américain - et celles des Nations Unies, c’est une importante majorité de députés qui se sont levés aujourd’hui au Parlement européen pour condamner les expulsions de Roms conduites par le gouvernement français, et en exiger l’arrêt immédiat !

                                                            Ca fait quand même un sacré paquet de monde, tout ça, et, disons le clairement, une franche unanimité, vous ne trouvez pas ? 

                                                            « Et je sais aussi que nous sommes pas mal à refuser catégoriquement la décadence que vous représentez. » Question d’échelle..

                                                            Vous avez pas l’air con, Gelone..

                                                             




                                                          • AniKoreh AniKoreh 10 septembre 2010 15:52

                                                            « Des gesticulations de bateleurs droits-de-l’hommistes, complètement déconnectés des peuples et de leurs exaspérations. »

                                                            Mais oui, c’est ça, Gelone.. Dans vos répliques mi-hystériques, mi-hargneuses, vous vous enfoncez toujours plus : même le Pape s’est joint à ce concert de condamnations.


                                                          • ZEN ZEN 9 septembre 2010 12:41

                                                            -La Belgique, pourtant voisine et amie, m’étonnera toujours...
                                                            Au pays du surréalisme, tout est possible, même le moins pire... smiley
                                                            Au pays des compromis permanents et improbables, la fin de la crise n’est pas pour demain..
                                                            .semble-t-il, une fois...
                                                            Rendez-vous dans 10 ans


                                                            • Tall 9 septembre 2010 13:00

                                                              Rendez-vous dans 10 ans, Zen ?


                                                              Si j’étais vache, je mettrais ton post dans mes favoris pour te le ressortir l’an prochain déjà
                                                              Mais d’où tu es, tu ne peux pas vraiment savoir, alors je ne serai pas vache ... smiley

                                                              Note à ce propos, que la Palestine, c’est encore bien + loin et bien + compliqué

                                                            • ZEN ZEN 9 septembre 2010 13:41

                                                              D’où tu es ?
                                                              Je vois le Mont Noir et le Mont Kemmel depuis mes collines d’Artois
                                                              J’ai de la hauteur ! smiley


                                                            • Tall 9 septembre 2010 13:54

                                                              trop bas ... prends un dirigeable ... faut que tu voies Bxl ... smiley


                                                              • ZEN ZEN 9 septembre 2010 14:08

                                                                Un mariage de raison ?
                                                                Admettons...
                                                                Qui seront les témoins ?


                                                                • Tall 9 septembre 2010 14:24

                                                                  L’UE, avec l’Angleterre entre autres ... qui ne voudra pas que Bxl devienne française

                                                                  ce qui est encore un argument pour l’indépendance bxloise
                                                                  on passerait de l’état-tampon à la ville-tampon en quelque sorte

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès