• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > La Cour européenne autorise l’expulsion d’une malade atteinte (...)

La Cour européenne autorise l’expulsion d’une malade atteinte du sida

La décision commentée ci-dessous et conduisant à autoriser le Royaume-Uni à expulser une femme ougandaise atteinte du sida constitue un recul en matière de défense des droits de l’homme sur de nombreux points. Seuls trois juges sur 17 ont osé manifester une opinion dissidente tout aussi argumentée que l’arrêt rendu symboliquement par la Grande Chambre. S’agit-il d’une décision inique ou de la confirmation du durcissement de la politique de l’immigration au niveau européen ? Quelle sera la position de la présidence française à cet égard ? On peut se douter que notre ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale s’en réjouisse, sinon s’en satisfasse...

Par 14 voix contre 3, la Cour européenne des droits de l’homme censée être l’ultime garante du respect des droits de l’homme a entériné, par un arrêt rendu le 27 mai dernier, le droit à un Etat membre de l’Union, en l’occurrence la Grande-Bretagne, à expulser une femme atteinte du sida. Ce faisant, la plus haute juridiction en matière de protection des droits a reconnu un droit inique en refusant assistance à une personne malade. Cette jurisprudence marque la confirmation au niveau judiciaire de la volonté des dirigeants européens de mener une politique d’immigration excluant toute compassion. Pour ce faire, la Cour européenne développe un argumentaire conduisant à dire qu’« une réduction significative de son espérance de vie, n’est pas en soi suffisant pour emporter violation de l’article 3 » édictant que « nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants  » au motif, on ne peut plus inique, que « la requérante n’est pas, à l’heure actuelle, dans un état critique » et que la situation de cette femme « n’est pas marquée par des ‘circonstances très exceptionnelles’ ».

Cette personne est arrivée en Grande-Bretagne, il y a de cela dix maintenant le 28 mars 1998. Gravement malade, elle fut hospitalisée. A l’époque, ses avocats déposèrent une demande d’asile en son nom au motif qu’elle avait été soumise à des mauvais traitements et violée en Ouganda par des membres du Mouvement national de résistance et qu’elle craignait pour sa vie et sa sécurité au cas où elle serait expulsée.

Vers novembre 1998, on diagnostiqua que la requérante souffrait de deux maladies opportunistes liées au sida et que son infection par le VIH avait atteint un stade extrêmement avancé ; son taux CD4 était de 20 cellules/mm3, ce qui indique une importante immunodépression. Le rapport médical précisait que, sans traitement actif, le pronostic était « épouvantable » et que l’espérance de vie de l’intéressée serait inférieure à 12 mois si elle était contrainte de retourner en Ouganda, où elle n’avait « aucune chance de bénéficier de soins adaptés ».

Le ministre rejeta la demande d’asile le 28 mars 2001. Il estima que les allégations de l’intéressée n’étaient pas crédibles, qu’aucun élément n’indiquait que les autorités ougandaises s’intéressaient à la requérante, que les malades du sida bénéficiaient en Ouganda d’un traitement équivalent à celui dispensé dans les autres pays africains, et qu’ils avaient accès aux principaux médicaments antirétroviraux à des prix fortement subventionnés. La requérante forma un recours.

Le 10 juillet 2002, son recours fut rejeté pour autant qu’il concernait le refus de lui accorder l’asile, mais accueilli pour autant qu’il se rapportait à l’article 3 de la Convention.

Le ministre forma un recours contre la conclusion relative à l’article 3 en arguant que tous les médicaments pour soigner le sida disponibles au Royaume-Uni dans le cadre du système national de santé pouvaient aussi être obtenus en Ouganda et que l’on pouvait se procurer la plupart d’entre eux à bas prix grâce à des projets financés par l’ONU et à des programmes bilatéraux sur le sida financés par des donateurs. En cas d’expulsion, la requérante ne se trouverait donc pas face à « une absence totale de traitement médical » et ne serait ainsi pas soumise à des « souffrances physiques et morales extrêmes ». La commission de recours en matière d’immigration accueillit le recours le 29 novembre 2002. Elle conclut en ces termes : « On trouve en Ouganda des traitements médicaux permettant de soigner [la requérante], même si la commission reconnaît que le niveau des services médicaux disponibles en Ouganda est inférieur à ce qu’il est au Royaume-Uni ».

La requérante saisit en vain la Cour d’appel et la Chambre des lords. C’est alors qu’elle s’est décidée à introduire en ultime recours une requête devant la Cour européenne des droits de l’homme le 22 juillet 2005. L’arrêt a été rendu par la Grande Chambre de 17 juges.

La Cour européenne a ainsi constaté qu’elle n’a pas conclu à pareille violation depuis l’arrêt D. C. Royaume-Uni (requête n° 30240/96) du 21 avril 1997, où des « circonstances très exceptionnelles » et des « considérations humanitaires impérieuses » étaient en jeu. Dans cette affaire, le requérant était très gravement malade et paraissait proche de la mort, il n’était pas certain qu’il pût bénéficier de soins médicaux ou infirmiers dans son pays d’origine et il n’avait là-bas aucun parent désireux ou en mesure de s’occuper de lui ou de lui fournir ne fût-ce qu’un toit ou un minimum de nourriture ou de soutien social.

Le fait qu’en cas d’expulsion de l’Etat contractant le requérant connaîtrait une dégradation importante de sa situation, et notamment une réduction significative de son espérance de vie, n’est pas en soi suffisant pour emporter violation de l’article 3.

Pourtant, l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme édicte que « nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants ».

Pour justifier sa position inique, la Cour européenne des droits de l’homme explique froidement que les droits que la requérante énonce ont certes des prolongements d’ordre économique ou social, mais seulement la Convention vise essentiellement à protéger des droits civils et politiques. Le durcissement de la politique d’immigration au niveau européen sous-tend clairement la position des juges puisqu’ils nous expliquent doctement la nécessité et « le souci d’assurer un juste équilibre entre les exigences de l’intérêt général de la communauté et les impératifs de la sauvegarde des droits fondamentaux de l’individu  » et ce qui est pire retourne l’usage du principe d’égalité qui n’a d’intérêt que dans la défense du plus faible en ajoutant « bien que la présente affaire concerne l’expulsion d’une personne séropositive et présentant des affections liées au sida, les mêmes principes doivent s’appliquer à l’expulsion de toute personne atteinte d’une maladie physique ou mentale grave survenant naturellement, susceptible de provoquer souffrances et douleur et de réduire l’espérance de vie, et nécessitant un traitement médical spécialisé qui peut ne pas être facile à se procurer dans le pays d’origine du requérant ou qui peut y être disponible, mais seulement à un prix élevé ».

Le fait que « si elle [la requérante] devait être privée des médicaments qu’elle prend actuellement son état empirerait rapidement et elle devrait affronter la maladie, l’inconfort et la souffrance, pour mourir en l’espace de quelques années » n’a pas été suffisant aux yeux des juges pour refuser son expulsion et pourtant elle relève elle-même qu’« on trouve en Ouganda des médicaments antirétroviraux, même si, faute de ressources suffisantes, seule la moitié des personnes qui en ont besoin en bénéficient » et sans se départir insiste en admettant « que la qualité et l’espérance de vie de la requérante auraient à pâtir de son expulsion vers l’Ouganda. Toutefois, la requérante n’est pas, à l’heure actuelle, dans un état critique  ».

On notera cependant que les juges Françoise Tulkens (Belge), Giovanni Bonello (Maltais) et Dean Spielmann (Luxembourgeois) ont exprimé une opinion dissidente commune dont le texte se trouve joint à l’arrêt. Le président de la Cour est Jean-Paul Costa (Français).

On trouvera cette opinion dissidente en cliquant sur ce lien par laquelle les trois juges marquent que cet arrêt rendu par la Grande Chambre constitue un recul dans la défense des droits de l’homme. Notons enfin que l’Ouganda présente un PIB par habitant de 294 $ (données 2005) et que son indice de développement humain est 144e sur 177 pays (PNUD, 2005) !


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 10 juin 2008 10:00

    Articles très intéressant qui donne des indications sur l’orientation prise par la justice européenne et sur l’influence de la politique française sur cette instance présidée par un français. Toutefois, un complément d’information (si possible) serait utile et nous éclairerait : 

    - Cette affirmation de la cour est-ele exacte : « On trouve en Ouganda des traitements médicaux permettant de soigner [la requérante], même si la commission reconnaît que le niveau des services médicaux disponibles en Ouganda est inférieur à ce qu’il est au Royaume-Uni » ?

    - La femme a-t-elle les moyens financiers de recourir à ces médicaments et sinon un mouvement de solidarité s’est-il mis en place pour le lui permettre, un appel à dons ?


    • citoyen citoyen 10 juin 2008 10:21

      Pour vous répondre, les affirmations de la Cour Européenne n’engage que sa responsabilité et je retranscris ici sa position et il est manifeste que l’Ouganda est un pays dont le niveau économique est bien différent de celui de la Grande-Bretagne (PIB par habitant de 295 $) - Quant à la situation personnelle de cette femme, je ne suis pas parvenu à obtenir d’information pour l’instant.


    • citoyen citoyen 10 juin 2008 10:40

      De manière connexe, on pourra lire cet article d’actualité sur l’Ouganda qui indique que la position de certaines catégories de personnes est difficile :

      http://www.romandie.com/

       



    • citoyen citoyen 10 juin 2008 10:03

      A relire l’article, je m’aperçois que ma vigilance sur l’orthographe n’a pas été assez précise. Ainsi, au lieu de "Quelle sera la position de la présidence française à cette égard ?" il faut lire "à cet égard" ... ceux qui sont sensibles à cela, voudrons bien m’en excuser, il y a peut-être d’autres coquilles ...

      L’essentiel porte sur le fond


      • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 11:33

        Hallucinant !

        La "Cour européenne des droits de l’homme" se transforme en officine de police, et ce, même avant la présidence française de sarko-hortefeux : qu’est-ce que ça va être...

        C’est Le Pen qui doit être content !

        Et il n’y a aucun recours légal contre cette décision dégueulasse ?


        • citoyen citoyen 10 juin 2008 12:16

          Effectivement, il existe pas de recours contre les arrêts de la CEDH laquelle constitue de fait et de droit l’ultime recours en la matière. A noter tout de même l’opinion dissidente de trois magistrats


        • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 12:22

          Ce qui est dégueulasse, c’est de virer une femme qui a été violée dans son pays, qui s’en retrouve atteinte du Sida, qui vit depuis 10 ans en Angleterre, et qu’on renvoie dans son pays où il n’y a pas les moyens de la soigner ; qu’elle soit ougandaise, turkmène, papoue, inuit, ou birmane.

          Ca peut entrer dans vos têtes, ça, un minimum d’humanité, ou pour vous il y a des sous-hommes qui ont moins de droit que les autres ?


        • jako jako 10 juin 2008 14:11

          Hum ! pourtant notre konducator avait promis la nationalité française aux femmes battues non ???


        • Traroth Traroth 10 juin 2008 15:08

          Sisyphe : de l’humanité chez Seb88 ?


        • Traroth Traroth 10 juin 2008 16:01

          @Seb88 : Justement, je suis persuadé que si elle avait été étatsunienne ou japonaise, elle n’aurait pas été expulsée.


        • Gzorg 10 juin 2008 16:20

          ha oui bien sur... et sysiphe il en a quel que chose a faire des malades en France qui ne peuvent plus payer leurs thérapies (sur des maladies infiniment moins politiquement correcte il est vrais) parceque l’etat n’a plus les moyens de prendre en charge ?

          Non il s’en fou la seule chose qu’il voit ici ,c’est faire sa propagande de vieux, sa propagande humaniste GauGauche, qui pue l’irresponsabilité et qui fait le terreau de tout les extrémismes.

          Notre sécurité Sociale est parait it en perdition, alors est il irresponsable de demander que les malades d’ici soient avant tout prioritaires (et je precise pour les petits censeurs du politiquement correcte que je parle des malades Français quelque soit leur origine, leur religion ou leur couleur de peau)

          Non il y a toujours un Sysiphe pour vouloir encore plus de depenses pour tous au detriment de ceux qui crevent a petit feu dans son propre pays !


        • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 10 juin 2008 11:42

          Quand on traite différemment les malades du sida des "bien portant" tout le monde crie au scandale et à la discrimination.

          Dans ce cas là, on traite une malade comme une personne "saine" et tout le monde crie au scandale et à la discrimination.

          Il faut savoir sur quel pied on veut danser.

           


          • faxtronic faxtronic 10 juin 2008 12:09

            Franchement je ne vois encore rien de choquant dans ce jugement. Cependant il serait bien que cette jeune femme recoivent de de l’aide par un groupe de charité internationale europeen.

            Mais etre malade ne consitue surement pas une meance etatique :nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants " : Cette phrase concerne les menaces etatiques, mais c’est pas parceque que l’on est malheureux dans son pays que cela donne un droit d’immigration.

            Pas de de tortures ni de peines ni de traitement unhumains ou degradant en Ouganda.


            • faxtronic faxtronic 10 juin 2008 12:14

              Cela doit etre une mode, de s’offusquer des decisions de justice, avec des raisonnement emotifs a l’emporte piece. 


            • faxtronic faxtronic 10 juin 2008 12:15

              et STP Alain, arrete de moinsser comme cela les gens quand tu n’es pas d’accord. Merci


            • citoyen citoyen 10 juin 2008 12:18

              Il n’y a pas de raisonnement émotif en l’occurence puisque c’est une reprise détaillée certes mais fidèle de l’arrêt lui-même, c’est donc bien que les juges eux-mêmes ont tergiversé !


            • faxtronic faxtronic 10 juin 2008 12:24

              Non, la recation emotive est celle de sysiphe. A mon avis ce jugement est normal. Par contre il serait "moralement" bien qu’une ONG prenne en charge cette femme. Neanmoins cela ne doit pas etre une action etatique, car un etat ne doit pas agir a l’emotion, mais selon ses interets.


            • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 12:42

              Et c’est quoi, les intérêts d’un état ? Virer une femme malade qui vit depuis 10 ans sur son sol  ?

              Elle le mêt en danger, cet état ?

              Et le droit d’asile, tu en as entendu parler ?

              Cette décision est une honte : tant pour l’Angleterre ; pays d’imbéciles, qui ont laissé en toute impunité, pendant des décennies, des imams précher en public la guerre sainte, sans rien dire, qui se permettent de virer une femme qui a subi des sévices, qui en est malade, et dont ils savent pertinemment qu’elle ne pourra pas être soignée chez elle, et pour cette fumeuse "Cour européenne des droits de l’homme" qui se décrédibilise en officine de police.

              De même que pour tous ceux qui approuvent cette décision.


            • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 15:15

              En l’occurence, on parle d’une femme qui était DEJA en Angleterre depuis 10 ans : vous savez lire ?

               


            • polo 10 juin 2008 13:37

              Encore un ramassis de pleurnicheries pour faire pleurer dans les chaumières. Aucun intérêt...


              • marine marine 10 juin 2008 13:38

                Décision de la cour européenne des droits de l’homme dit : "Va crever ailleurs que sur le sol anglais. Va donc crever dans ton pays d’origine où on ne pourra pas soigner les inévitables maladies annexes au sida, où l’on ne pourra pas adoucir tes derniers instants." Voila en gros ce que je comprend. Il aurait été effectivement intéressant de voir la réaction de la dite cour face à un ressortissant d’un pays développé économiquement, humainement on se demande où l’on se situe sur l’échelle de l’évolution. Paléolithique ?

                Que cette femme soit ougandaise ou de n’importe quel coin du monde, peu importe en définitive. Ce qui est extrêmement choquant c’est de mettre un malade à la rue !

                aigue-marine.


                • tarkan 10 juin 2008 15:14

                  Petite precision juridique

                  La cour européenne des droits de l’homme n’a aucun pourvoir . Elle se prononce sur des demandes de citoyens europeens. Il ne s’agit pas d’une cour de cassation !!!!


                  • Spyc 10 juin 2008 15:27

                    On nage en plein délire !

                    De la même manière que pour le jugement de Lille, on confond ce qui est du ressort de l’Etat (ou ici de l’U.E.) et de la Société.

                    Dans le cas présent,la situation originelle de l’ougandaise après vérifications par les autorités (anglaises) ne lui permet pas de d’obtenir l’asile. Et en relisant votre article on comprend qu’elle est venue au Royaume-Uni pour se faire soigner !

                    La laisser rester en Europe légalement constituerait un précédent dangereux, l’U.E. ne peut à elle-seule soigner tous les malades du Tiers-Monde (ou des pays en voie de développement pour ceux qui veulent à tout prix faire du politiquement correct).

                    La décision peut donc paraitre moralement douteuse, mais elle est tout ce qu’il y a de plus raisonnable.
                    Un complément nécéssaire à cette décision serait de s’assurer que l’ougandaise puisse accéder au soin une fois en Ouganda (via des ONG ou l’ONU).


                    • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 16:04

                      Alors, on recopie pour les mal-lisants :

                      Cette personne est arrivée en Grande-Bretagne, il y a de cela dix maintenant le 28 mars 1998. Gravement malade, elle fut hospitalisée. A l’époque, ses avocats déposèrent une demande d’asile en son nom au motif qu’elle avait été soumise à des mauvais traitements et violée en Ouganda par des membres du Mouvement national de résistance et qu’elle craignait pour sa vie et sa sécurité au cas où elle serait expulsée.

                      Elle est donc en Angleterre depuis 10 ans.

                      Un précédent dangereux, hein ? Et c’est lui qui dit nager en plein délire ! Effectivement, on vous conseille de bien vous faire soigner ; parce que ça a l’air d’être chaud, là....

                      Et sinon, quand les différents présidents tortionnaires africains viennent se faire soigner dans les cliniques ultra-chic d’europe, il s’agit aussi de "précédents dangereux" ??

                       


                    • Spyc 10 juin 2008 16:23

                      Dixit votre article :
                      "Le ministre rejeta la demande d’asile le 28 mars 2001. Il estima que les allégations de l’intéressée n’étaient pas crédibles, qu’aucun élément n’indiquait que les autorités ougandaises s’intéressaient à la requérante"

                      Pour les mal-comprenants, cela signifie qu’il n’y aucune motivation légale pour sa demande d’asile, dans le meilleur des cas elle a affabulé pour obtenir l’asile, dans le pire elle est venue exprès pour se faire soigner.

                      Dans tous les cas elle joue sur la fibre émotive et non sur la fibre "légale".

                      De plus je ne soutiens pas plus les dictateurs qui viennent se faire soigner chez nous !

                      Le droit d’asile ne concerne que les gens qui sont en danger dans leur propre patrie et ce de manière avérée, ce qui n’est pas son cas ! Et qu’on ne prenne pas le SIDA comme excuse : même avec traitement elle en mourra (plus lentement certe, et avec une déchéance physique plus longue et pénible au passage), c’est la dure réalité.

                      Quand je parle de "dangereux précédent", cela signifie que si on accepte son cas, alors tous les malades du SIDA dans une dictature pourrait alors réclamer l’asile et venir se faire soigner (enfin traiter de manière palliative) chez nous, je ne pense pas que les systèmes de santé européens y survivraient...
                      Mieux vaut aider à la diffusion des médicaments...


                    • Internaute Internaute 10 juin 2008 15:35

                      Au cours de ces dix années passées en Angleterre, l’ougandaise a sans doute contaminé à mort un certain nombre de personnes. Que faites-vous de leurs droits de l’homme à ce que l’Etat protège leur santé ?

                      Le misérabilisme ne mène qu’à la catastrophe. Il est dommage que l’Angleterre ait attendu si longtemps pour renvoyer dans ses pénates cette demoiselle et encore plus grave qu’il faille attendre une décision d’apparatchiks européens pour le faire. Les citoyens anglais ne sont visiblement plus respectés par leur gouvernement.


                      • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 15:58

                        Mamaaaaaannnn !!!!

                        La Grande Bretagne décimée par l’ougandaise !!!!

                         

                        Vite ; des cordons sanitaires !!!

                         

                        Heureusement que la connerie n’est pas contagieuse, sinon, il y a longtemps que tu aurais décimé tout ton entourage, Internaute !!


                      • Gzorg 10 juin 2008 17:23

                        Le traitre Fachisto racialiste Sisyphe viens de produire un de ses prurit neurales dont il a seul le secret.

                        Juger les autres a l’aune de sa propre vacuité produit ancore une fois le melange etonnant du bobo américaniste venant sermoner les classes populaires de son propres pays...

                        Encore un grand bravo !


                      • Redj Redj 10 juin 2008 17:43

                        @Gzorg,

                        Ce n’est pas la peine d’essayer d’utiliser des mots dont tu ne saisis pas le sens. Ca ne te rend pas plus intelligent que tu ne l’es, par contre ça te rend beaucoup plus con !

                         


                      • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 17:56

                        Quelqu’un connait un bon psy pour Gzorg ?

                        Y a urgence, là.......


                      • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 18:00

                        Bouge pas, Gzorg !

                        On arrive...


                      • aeonys aeonys 10 juin 2008 16:00
                        La Cour européenne autorise l’expulsion d’une malade atteinte d’un Rhume La décision commentée ci-dessous et conduisant à autoriser le Royaume-Uni à expulser une femme ougandaise atteinte du rhume constitue un recul en matière de défense des droits de l’homme sur de nombreux points. Seuls trois juges sur 17 ont osé manifester une opinion dissidente tout aussi argumentée que l’arrêt rendu symboliquement par la Grande Chambre. S’agit-il d’une décision inique ou de la confirmation du durcissement de la politique de l’immigration au niveau européen ? Quelle sera la position de la présidence française à cet égard ? On peut se douter que notre ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale s’en réjouisse, sinon s’en satisfasse...

                         

                        Elle est malade ? ouai bon et alors ? Il y aussi des medicaments contre le sida en Afrique, certes ils est plus dur de se soigner la bas, et alors ? tout est plus difficile la bas... le fait que la maladie en question soit le sida ne fait aucune difference. La decision de la cour est normale : une maladie, si grave soit-elle n’est pas une raison suffisante pour consituer un dossier et de surcroit, meme si c’est triste et pas tres "ile aux enfants c’est tout les jours le printemps", l’Europe n’est pas et ne sera pas l’hopital du monde.

                        Desole mais c’est comme ca.

                        Cordialement,

                        Aeonys


                        • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 16:29

                          N’essaye pas de raisonner à la place des autres ; déjà que tu as du mal tout seul...


                        • Nobody knows me Nobody knows me 10 juin 2008 17:13

                          Seb,

                          Ce serait cool d’arrêter de nous faire chier avec vos "votes" à la con, pour la n-ième fois. Actuellement, vous êtes à +2 alors ça va. Essayez plutôt de trouver des arguments à la place de vos chialeries. De plus, je suis persuadé que vous votez pour vous-même, comble de l’humilité et de l’honnêteté.

                          Ne tenez pas compte de ces votes de merde. Dans le pire des cas, vous avez un lien pour démasquer tous les commentaires masqués de votre milice.

                          Merci d’avance.


                        • Nobody knows me Nobody knows me 11 juin 2008 17:17

                          Seb, relisez-moi, vous verrez que je ne parle en aucune manière de cette affaire mais plutôt de votre fâcheuse tendance à chialer sur les votes et à jouer la victime, tout en votant frénétiquement dès l’apparition de votre post. De même, vous dénoncez lorsqu’on vous insulte ou on vous dicte une soi-disant bien-pensance mais vous faîtes exactement pareil à longueur de journée. Alors svp ne faîtes pas aux autres ce que vous n’aimeriez pas qu’on vous fasse.

                          Ou bien : Faîtes aux autres ce que vous aimeriez qu’on vous fasse.


                        • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 16:33

                          Je ne sais pas si "gentil’ est pour toi une insulte, comme ça en a l’air (gentils collabos, gentils humanistes), mais ne projette pas sur les autres tes propres réactions, assume les tout seul...... tu seras gentil !..


                        • Gzorg 10 juin 2008 17:13

                          Bien sur que si sisyphe ton humanisme bobo de gauchiste fais de toi un révolutionnaire de salon, certainement comme ton maitre le Mickey facteur de chez Drucker, votre idéologie nauséabonde de l’humanisme bobo, n’est que le fer de lance la dictature faschiste américaine que tu sert par tes positions.

                          Et oui faudrais réfléchirun peu le sous devellopé du neurone, parce que tes grand principes sont en train de massacrer notre état à coup de cout sociaux exhorbitants..affaiblissant ainsi notre république champs libre est donné a l’empire américain pour broyer tout les peuples de la terre sous ses bottes.

                          Tu es le complice directe des américano-faschistes et ton gauchisme droit de l’hommiste n’est que le paravent du systeme et de tes maitres : les neoconservateur américains.

                           


                        • Nobody knows me Nobody knows me 10 juin 2008 17:18

                          Ces memes gentils humanistes sont prets à tout pour aider leur prochain... mais du moment que l’on ne touche pas à leurs impots , leurs salaires, leurs acquis et leur temps de travail.

                          Vous généralisez, comme d’habitude. C’est vous qui êtes dans le chacun pour sa gueule. Merci de ne pas confondre les opinions pour embrouiller tout le monde comme à votre habitude.

                          Vous travaillez peut-être 70h par semaine pour 900€ par mois avec 50% d’imposition vous ? C’est ça ? Vous voulez une statue ?

                          Mais dîtes vous que quand les "gentils humanistes" défilent dans la rue, c’est aussi pour des têtes de mule dans votre genre.


                        • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 17:44

                          par Gzorg (IP:xxx.x28.194.213) le 10 juin 2008 à 17H13

                           

                          Bien sur que si sisyphe ton humanisme bobo de gauchiste fais de toi un révolutionnaire de salon, certainement comme ton maitre le Mickey facteur de chez Drucker, votre idéologie nauséabonde de l’humanisme bobo, n’est que le fer de lance la dictature faschiste américaine que tu sert par tes positions.

                          Pétard, y a des charlots, on croirait même pas que ça peut exister, si on ne les lisait pas

                          "idéologie nauséabonde de l’humanisme bobo" ...

                          Gzorg, hein ? Arrête tout, là, parce que ça devient chaud, mon gars...

                           


                        • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 18:57

                          Bouge pas, gzorg !

                          On arrive !!


                        • Gzorg 10 juin 2008 19:17

                          Ben alors sisyphe, on est pas foutu de faire autre chose que de poster la même photo à chaque POST

                          On a un T.O.C ?

                          On radote le cerveau consumé par le soma -coca-cola de tes maitres néo-conservateurs ?

                          On psychote devant son écran pitoyablement a cours d’arguments ?

                          Allez emmene besancenot et repart te formater au moule mondialiste de l’amérique, ils ont tous besoin de petits sectateurs serviles dans ton genre pour couvrir leur nouvel ordre mondiale !

                          Continue a leur preparer le terrain , tu fais bien ton boulot de bobo !


                        • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 19:22

                          Tiens, gzorg : cadeau  ! ...



                        • Jdemnahouby 10 juin 2008 18:03

                          J ai pas assez d elements pour prendre du recul et juger :

                          Sa situation peut paraitre tragique,et on peut s inquieter sur son sort mais ne pas oublier de denoncer les abominations du continent africain qui n arrive pas a sortir SEUL de la misere avec la complaisance des etats occidentaux, mais aussi les etats africains eux meme et je dirais meme surtout car le jour ou ils comprendront qu ils doivent se prendre par la main au lieu d acheter des cargaisons d armes a la Chine leurs pays pourront peut etre evoluer + rapidement...

                           


                          • E-fred E-fred 11 juin 2008 09:36

                            à Jdemnahouby

                            "au lieu d acheter des cargaisons d armes a la Chine "

                            La Chine ?  A l’instar de la Françafrique au Togo (rapport Amnesty international), l’Anglafrique a vendu des armes à l’Ouganda qui ont été utilisées pour réprimer les manifestations de l’opposition avant, pendant et après l’élection présidentielle ougandaise contestée (Walf Fadjri) qui a eu lieu le 23.02.06.

                             


                          • hurlevent 10 juin 2008 18:06

                            J’ai pas compris en quoi la décision de la cour est "inique". L’auteur semble balancer des jugements à l’emporte-pièce sans aucune justification.

                            La personne expulsée aura le même niveau de soin que les autres malades du SIDA en Ouganda. En quoi sera-t-elle victime de "torture" ? Elle aura tout simplement le même sort que les autres.


                            • Bois-Guisbert 10 juin 2008 18:32

                              Cet article illustre admirablement les ravages exercés par la religion des droits de l’homme et par les "bons sentiments" poisseux qu’elle véhicule.

                              Il est plus que temps d’en finir avec la sensiblerie et les pleurnicheries humanitaristes. Si le destin de cette dame vous préoccupe tant, organisez vous pour lui payer le traitement qu’elle recevra en Ouganda : il ne vous en coûtera pas trop, semble-t-il.

                              Et que cela vous plaise ou non, dites-vous bien que l’Europe n’a pas vocation à devenir le sidatorium de l’Afrique !


                              • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 18:55

                                par Bois-Guisbert (IP:xxx.x26.125.135) le 10 juin 2008 à 18H32

                                 

                                Cet article illustre admirablement les ravages exercés par la religion des droits de l’homme

                                Ca, c’est ben vrai !

                                C’est "la religion des droits de l’homme" qui exerce les ravages que l’on voit tous les jours !

                                Vivement la suppression des droits de l’homme, pour un monde enchanté et féerique  ! ..


                              • Gzorg 10 juin 2008 19:21

                                Ben isyphe on faiblie ?

                                 

                                Alors pour créer un lien il faut enlever le HTTP dans la petite case !

                                Ton maitre George Bush t’as pourtant bien expliquer comment il fallait faire pour la propagande mondialiste...non ?

                                Va falloir retourner faire un stage a Langley.


                              • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 19:36

                                Chhhhhhtttttttt....

                                Calme toi gzorg  !

                                Tu te fais du mal...


                              • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 19:40

                                allez, retourne faire un petit stage......


                              • Gzorg 10 juin 2008 19:41

                                T’inquietes mon petit Sisyphe moi aussi j’en ai des belles zimages pour toi !

                                1°) Pour commencer : comment s’impregner de l’idéologie mondialiste

                                2°puis : Comment assumer son role dominant de bobo

                                Avec ça tu es parré pour bien t’impregner de l’idéologie de tes maitres !

                                Et tu seras même labellisé ecolo...elle est pas belle la vie !


                              • sisyphe sisyphe 10 juin 2008 19:47

                                Et gzorg continue ses .... interventions... !!


                              • Gzorg 10 juin 2008 19:51

                                Et Sysiphe toujours promt a argumenter solidement


                              • liliette 10 juin 2008 18:46

                                La personne expulsée aura le même niveau de soin que les autres malades du SIDA en Ouganda. En quoi sera-t-elle victime de "torture" ? Elle aura tout simplement le même sort que les autres.

                                Bien sur mais quel est la possibilité d’accès au traitement antiviral en Ouganda et plus largement dans les pays d’Afrique ? Peut être votre phrase peut être tournée en ce sens TOUS les malades du SIDA en Afrique ne sont ils pas victime d’une torture orchestrée par les pays occidentaux, soutenant la politique des brevets des grands laboratoires pharmaceutiques.....

                                La grande pauvreté des pays Africains ne permet pas à la grande majorité de la population de se payer le traitement...Une femme qui vit en Europe et risque la mort dans son pays était jusqu’ici protégée.

                                L’inde a été le premier a fabriquer de génériques sans autorisation, il a bien fait mais va être condamné car n’a pas payé pour ce faire les tout puissants labos.

                                Ce qui me fait rire globalement dans les discours des nationalistes d’avox c’est que jamais ils ne remettent en question leur mère patrie....La France, ainsi que toutes les anciennes grandes puissances coloniales aidées de leur cousine l’Amérique ne maintiennent elles pas ces pays en voie (d’extiction ?) de développement sous leur férule en les faisant crouler sous la dette....Dette qu’ils ne pourront jamais rembourser car les interets de la dette sont tellement importants que jamais le corps de la dette ne pourra être attaqué....

                                Pauvreté organisée, labo pharmaceutiques encouragés dans leur politique du fric, vous tentez d’éveiller les craintes nationalistes

                                Il y a des millions d’africain prets à venir, une bonne partie a le sida !

                                Vous allez les prendre chez vous , les humanistes ? ? ? ?

                                Tant que nos pays maintiendront la tête sous l’eau de ces pays oui il faudra assumer.....parceque c’est pas pour le bonheur de vivre ici qu’ils viennent, s’ils viennent c’est poussés par la nécéssité, celle de se soigner quand on va crever en est une, dire qu’envoyer une femme vers une mort certaine est dégueulasse contraire a toute morale est un devoir d’humain.

                                en lisant certains post j’ai été étonnée que ne soit pas écrit bien fait pour sa gueule !

                                Un grand révolutionnaire disait entre autre qu’il ne faut jamais se laisser départir de sa tendresse ben dis donc......

                                Un monde ou le sort de l’autre indiffère autant fait peur, ou l’on cautionne le capitalisme et le libéralisme a outrance, ou l’on encourage la cruauté au nom d’intérêts nationaux, certain parlent d’augmentation des impots quand ici on parle de la mise en jeu d’une vie humaine.

                                Moi ce qui m’emmerde c’est pas de payer des impots c’est l’utilisation qui est faite de mon argent. Si le peuple était au pouvoir il pourrait décider de ce qui est fait de son butin... et ne se laisserai pas départir de sa tendresse !

                                Mettre des oeuillères pour ne pas voir ce qui se passe actuellement dans le monde, ce qui arrive aux autres est dangereux , parcequ’un jour ca va nous péter à la gueule et ce sera bien fait pour nous !

                                Vous avez raison comme le disait candide "cultivons notre jardin" mais comme l’engrais est fait d’indifférence et de haine il poussera de la merde !


                                • hurlevent 10 juin 2008 20:36

                                  "Bien sur mais quel est la possibilité d’accès au traitement antiviral en Ouganda et plus largement dans les pays d’Afrique ? "

                                  Je ne pense pas que ce soit la question. Quelque soit le traitement disponible en Ouganda, elle aura le MEME que les autres. Je ne vois pas en quoi une décision qui enlève un privilège est "inique".

                                  "Peut être votre phrase peut être tournée en ce sens TOUS les malades du SIDA en Afrique ne sont ils pas victime d’une torture orchestrée par les pays occidentaux, soutenant la politique des brevets des grands laboratoires pharmaceutiques..... "

                                  La, vous vous foutez vraiment de la gueule du monde. Les labo pharmaceutiques sauvent des vies. Sans ces labos et leur effort important de recherche, il y aurait plus d’Africains qui mourraient du SIDA. Accuser les labos qui sauvent des vies de torturer les gens, c’est ignoble. Et quand à votre tirade sur une soi-disant orchestration par les pays occidentaux (lesquels exactement ? et pourquoi les pays occidentaux et pas les autres ?) elle n’engage que vous. J’imagine que vous n’avez aucune preuve à apporter.

                                  "La grande pauvreté des pays Africains ne permet pas à la grande majorité de la population de se payer le traitement...Une femme qui vit en Europe et risque la mort dans son pays était jusqu’ici protégée. "

                                  Il n’a jamais été question de soigner tous les Africains malade du SIDA en Europe.

                                   

                                  "Ce qui me fait rire globalement dans les discours des nationalistes d’avox c’est que jamais ils ne remettent en question leur mère patrie....La France, ainsi que toutes les anciennes grandes puissances coloniales aidées de leur cousine l’Amérique ne maintiennent elles pas ces pays en voie (d’extiction ?) de développement sous leur férule en les faisant crouler sous la dette....Dette qu’ils ne pourront jamais rembourser car les interets de la dette sont tellement importants que jamais le corps de la dette ne pourra être attaqué.... "

                                  Je ne suis pas nationaliste, mais j’en ai marre de voir la France et les pays occidentaux attaqués pour des crimes qu’ils n’ont pas commis. Les pays occidentaux, et la France en particulier, envoient de l’aide humanitaire et alimentaire TOUS LES ANS en Afrique. La dette dont vous parlez c’est d’abord de l’argent qui a été envoyé des pays occidentaux vers l’Afrique. L’Afrique a donc bénéficié de cet argent. Le principe d’un prêt, cependant, c’est qu’il y a un remboursement. C’est vrai également pour les prêts à l’Afrique. Cependant, notez bien que de nombreux pays Africains ont bénéficié d’une annulation de leur dette. Quand à votre diatribe sur les anciennes puissances coloniales, je vous rappelle que la quasi totalité des pays colonisés ont eu leur indépendance il y a près de 50 ans. Quasiment aucun Africain n’a connu cette période (ou alors, en très bas âge). Et la colonisation n’a pas été à sens unique. Si on déroule l’histoire jusqu’au bout, l’Andalousie a été colonisée par les Sarazins, la Sicile par les Arabes, etc... D’autre part, si vous vous penchez sur les pays asiatiques colonisés (Vietnam, Chine, Thailande, etc..) ils s’en sont très bien sorti, sans avoir besoin de blamer les "anciennes puissances coloniales".

                                  Ce qui me fait globalement rire dans les discours des gauchistes d’avox c’est qu’ils blâment l’Occident pour tous les maux de la Terre, alors que l’Occident est celui qui envoie le plus d’aide humanitaire et médicale au reste du monde, et que la quasi totalité des médicaments découverts le sont par l’Occident. Ils ne remettent jamais en question ... les Africains, qui ont été incapables d’obtenir l’indépendance alimentaire, alors qu’ils possèdent de larges prairies qui ne demandent qu’à être cultivées.

                                  "Tant que nos pays maintiendront la tête sous l’eau de ces pays oui il faudra assumer.....parceque c’est pas pour le bonheur de vivre ici qu’ils viennent, s’ils viennent c’est poussés par la nécéssité, celle de se soigner quand on va crever en est une, dire qu’envoyer une femme vers une mort certaine est dégueulasse contraire a toute morale est un devoir d’humain. "

                                  Nos pays, comme vous dites, envoient des millions d’Euros aux Africains pour se soigner et s’alimenter. Et au lieu d’en tirer partie pour se développer, les Africains préfèrent végéter comme il y a deux mille ans et reporter tous leurs malheurs sur les autres.

                                   

                                  "en lisant certains post j’ai été étonnée que ne soit pas écrit bien fait pour sa gueule ! "

                                  C’est peut-être que vous vous faites de fausses idées.

                                   

                                  "Un grand révolutionnaire disait entre autre qu’il ne faut jamais se laisser départir de sa tendresse ben dis donc...... "

                                  Oui. Et l’enfer et pavé de bonnes intentions. Si vous prenez systématiquement le parti des Africains simplement parce qu’ils sont pauvres, contre l’Occident simplement parce qu’il est riche, vous sortez d’une analyse sérieuse pour tomber dans l’émotion. Et l’émotion vous aveugle.

                                   

                                  "Un monde ou le sort de l’autre indiffère autant fait peur, ou l’on cautionne le capitalisme et le libéralisme a outrance, ou l’on encourage la cruauté au nom d’intérêts nationaux, certain parlent d’augmentation des impots quand ici on parle de la mise en jeu d’une vie humaine. "

                                  Les pays les plus riches du monde, et les démocraties sont toutes des pays capitalistes libéraux. Si vous avez un bon niveau de vie, avec une bonne éducation et une bonne santé, et si finalement vous écrivez dans Avox avec un ordinateur relié à Internet, c’est grâce au capitalisme et au libéralisme. Nous sommes fondé à parler de cout lorsqu"il s’agit d’un problème de ce genre. Environ 100 millions d’Africains ont le SIDA. Ne pensez vous pas que ça vaut la peine de penser au cout si, comme vous le proposez, ces 100 millions d’Africains seraient libres de s’installer en Europe ?

                                   

                                  "Moi ce qui m’emmerde c’est pas de payer des impots c’est l’utilisation qui est faite de mon argent. Si le peuple était au pouvoir il pourrait décider de ce qui est fait de son butin... et ne se laisserai pas départir de sa tendresse ! "

                                  Nous sommes en démocratie et, ne vous en déplaise, c’est le peuple qui est au pouvoir. Le président et le gouvernement actuel sont bel et bien élus par le peuple.

                                  Simplement, vous oubliez, et c’est bien commode, que le gouvernement se doit d’avoir une attitude responsable. Il considère qu’autoriser tous les Africains malades à venir en France mettraient en péril notre pays. Donc, entre la tendresse et la survie de notre pays, il a choisit. Ca ne vous fait pas plaisir, mais quand on a des responsabilités, on est obligé de prendre des décisions qui vont à l’encontre de la tendresse.

                                  "Mettre des oeuillères pour ne pas voir ce qui se passe actuellement dans le monde, ce qui arrive aux autres est dangereux , parcequ’un jour ca va nous péter à la gueule et ce sera bien fait pour nous ! "

                                  Encore une fois, la France et l’Occident sont les pourvoyeurs de la quasi-totalité de l’aide aux pays pauvres. On peut surement faire plus, mais personne ne fait mieux que l’Occident.

                                   


                                • jaja jaja 10 juin 2008 20:55

                                  Pas mieux Liliette,

                                  Superbement dit....


                                • aeonys aeonys 11 juin 2008 10:02

                                  Bravo hurlevent,

                                  tres bien exprime...

                                   

                                  Aeonys


                                • Claude Simon Tzecoatl 10 juin 2008 19:02

                                  Ce n’est pas pire que notre république pétainiste où des immigrés clandestins sont dénoncés, arrêtés, reconduits dans leurs pays où étant menacés de mort, leur durée de vie se résume à une semaine.


                                  • hurlevent 10 juin 2008 20:40

                                    Nous sommes dans un état de droit.

                                    Et personne n’est au dessus des lois.

                                    Même pas les immigrés clandestins.

                                    Ils connaissent les risques. Ils ont décidé de bafouer nos lois. Désolé, mais ça ne se passe pas comme ça ici.

                                     


                                  • aeonys aeonys 11 juin 2008 10:03

                                    point godwin : commentaire inutile


                                  • Marc Bruxman 10 juin 2008 19:04

                                    Le problème ici est pourtant simple : "Qui paie". Parce que d’une façon ou d’une autre le NHS (la sécu anglaise) a du effectivement prendre en charge ces traitements. Or tout le monde connait le coût démentiel d’une trithérapie.

                                    Il y a donc une question fondamentale à se poser : Attends t’on des politiques et des ressources nationales qu’elles servent à régler la misére chez nous (et il y a du boulot à faire) ou pense t’on pouvoir par notre seule action régler la misére dans le tiers monde.

                                    C’est un peu la même chose que pour un père de famille qui va penser avant tout au bonheur de ses enfants quand bien même il aurait pu dépenser son salaire pour améliorer la situation des enfants des autres.

                                    Car le problème c’est qu’il y a en affrique une véritable épidémie de Sida. Le taux de femmes contaminées atteindrait voir dépasserait dans certains pays les 10%. Nos systèmes de santé ne peuvent pas tous les prendre en charge. Alors on voit ce genre de décisions à premiére vue choquante (personne n’a envie de faire ca et je suis sur que ceux qui ont votés le texte devaient après coup se sentir merdeux) mais il n’y a pas vraiment le choix.

                                    Et tout le reste est secondaire...


                                    • marine marine 10 juin 2008 19:47

                                      Et oui qui paie ?

                                      On en revient toujours à cette question sordide...

                                      Dites moi un peu en passant comme ça, juste pour le bonheur de la discussion, juste histoire de rire deux minutes : à combien estimez-vous le prix d’une vie humaine ????? Non parce que ça m’intéresse, comme ça en passant, pas plus que ça notez bien ....

                                      Quel est le prix d’un être humain ? Sa vie coute-t-elle plus ou moins que votre exhorbitant tarif d’une trithérapie ? Non parce que tant qu’on y est y’a qu’à tous les laisser crever ces pov’ cons qui ont attrapé le sida en forniquant comme des porcs. Comme ça, plus de souci, ça coutera pas un rond pris sur vos putains d’impôts. A la place on pourra faire des belles routes bordées de fleurs. Bon la fleur sentira juste la charogne. Oui l’odeur des vies humaines sacrifiées parce que vous estimez que les soigner coute trop cher !!

                                      Pas cordialement du tout, aigue-marine.


                                    • Gzorg 10 juin 2008 19:57

                                      pas malade qui cotise = méchant salaud qui veux pas payer

                                      malade venue d’ailleurs = pauvre gentil que c’est pas de sa faute

                                      C’est bien j’ai dis comme il fallait ?

                                      Et dites moi quand vous ne pourrez plus payer les soins a personnes ici parceque notre systeme de santé payé par les gens qui vivent ici sera mort, vous viendrez pleurer aussi sur notre sort ?

                                      Ou là aussi c’est a géometrie variable ?

                                       

                                      madame au grand coeur ?


                                    • marine marine 10 juin 2008 20:14

                                      Vous ne raisonnez pas, vous éructez des vérités tout droit sorties de votre pauvre petit portefeuille. Avez-vous un tant soit peu de conscience, d’humanité ?

                                      La France consomme du médoc à gogo, et pour une bonne partie du médicament de confort. Nos concitoyens se bourrent d’anti dépresseurs et autres saloperies qui leur ronge tellement le cerveau qu’ils en arrivent à voter Sarko ...

                                      Je dis qu’il y a urgence à arreter de gaspiller les ressources de la sécu. Que certains sont réellement malades et ont plus besoin de vos cotisations à la sécu que nos malades imaginaires.

                                      http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/EH/F/manif/lectures/les_gaspis_de _la_s%C3%A9cu.html

                                      dommage c’est un peu vieux, les chiffres actuels devraient faire encore un peu plus mal à votre trou de la sécu creusé par tous ces vilains pauvres qu’il faut soigner gratuitement.

                                      Remettons dans le droit nos riches malades imaginaires, remettons de l’ordre dans notre sale habitude de piller la Sécu. On pourra peut-être soigner les gens qui en ont vraiment besoin sans que ça vous mette la rate au court bouillon. En plus ça creuserait encore un peu plus le trou de la Sécu.

                                      aigue-marine.

                                       


                                    • Marc Bruxman 10 juin 2008 20:36

                                      Dites moi un peu en passant comme ça, juste pour le bonheur de la discussion, juste histoire de rire deux minutes : à combien estimez-vous le prix d’une vie humaine ? ? ? ? ? Non parce que ça m’intéresse, comme ça en passant, pas plus que ça notez bien ....

                                      La n’est pas vraiment le problème. Et je serai bien incapable de donner un prix qui serait de toute façon pas très intéressant.

                                      Quel est le prix d’un être humain ? Sa vie coute-t-elle plus ou moins que votre exhorbitant tarif d’une trithérapie ?

                                      Le problème c’est pas le 1 mec dont il faut payer une trithérapie. Quelque part même peut être que son expulsion coutera une somme affreuse. Le problème c’est les 50 000 personnes qui pourraient venir après pour bénéficier de la même chose. Et quand ca arrivera, la sécu ne pourra plus payer non seulement leurs soins mais aussi les votres.

                                      La deuxiéme chose c’est que nous élisons des politiques pour qu’ils réglent nos problèmes. C’est comme pour les droits de l’hommes. On a beaucoup vu les politiques critiquer les politiques et la justice chinoise. Soit. Malheureusement je n’en ai pas vu beaucoup critiquer l’état inhumain des prisons Françaises. Ce n’est qu’un exemple.

                                      Et notez également que je n’ai rien contre la venue d’immigrés dans ce pays tant qu’effectivement ils travaillent et apportent leur contribution à l’effort national. Le but pour tout groupe humain c’est de récupérer les succés des autres groupes, pas les échecs. En France on récupére les échecs et on se dit qu’on fait du social. Au canada ils ont très bien compris et sélectionnent leurs immigrants par rapport à ce qu’ils peuvent apporter au pays. Et bien si on avait fait comme au canada, il y aurait déja beaucoup moins de racisme en France. (Et ca améliorerait la vie d’au moins 6 millions de Français de ne pas se faire traiter directement ou indirectement de sale quelquechose). 

                                      Non parce que tant qu’on y est y’a qu’à tous les laisser crever ces pov’ cons qui ont attrapé le sida en forniquant comme des porcs.

                                      Je n’ai aucun jugement de valeur sur cette maladie contrairement à ce que vous insinuez. D’autant que ca ne doit pas être très simple de trouver des préservatifs au fin fond de l’affrique.

                                      Vous m’auriez parlé d’une autre je vous aurai répondu de la même façon. De même qu’un père de famille est censée protéger sa famille et la faire passer en priorité et bien le gouvernement est censé bosser pour ceux qui l’ont élu. Le contraire ne marche pas. Cela n’empéche nullement de maintenir de bonnes relations avec les pays lointains et à accueillir des immigrants venant de la bas.

                                      Comme ça, plus de souci, ça coutera pas un rond pris sur vos putains d’impôts.

                                      Ce qui est génant avec cette histoire c’est que ce don est forcé. On lancerait une souscription en disant Mme X a besoin qu’on lui paie ca envoyez des sous cela ne me génerait nullement et je pourrai meme y contribuer. Avec l’avantage c’est que je saurais combien je paie, à qui je le paie et pourquoi je le paie.

                                      Mais à faire comme cela, on ne sait plus combien chaque habitant de ce putain de pays paie chaque mois pour assurer des soins à des gens qui n’ont pas cotisés pour. Et vous même si vous le saviez et qu’on vous demandait de faire le chéque vous vous rendriez tout de suite compte du problème.

                                      Et précisons aussi qu’il ne serait pas utile de renvoyer la sans-papière chez elle si il n’y avait pas ce système d’état providence. Elle ne consommerait en effet que ce qu’elle aurait gagnée comme argent. Les politiques sur les sans-papiers dont je ne suis pas fan du tout ne sont dues qu’à ces mesures sociales qui produisent à peu près le même effet sur les populations distantes qu’un lustre halogéne en produit sur une colonie de mouches.

                                      A la place on pourra faire des belles routes bordées de fleurs. Bon la fleur sentira juste la charogne. Oui l’odeur des vies humaines sacrifiées parce que vous estimez que les soigner coute trop cher !!

                                      Mais avant de t’occuper des problèmes de sans papiers venus de pays lointains t’es tu posée la question suivante ? N’y a t’il pas des pauvres déja sur notre territoire que l’on pourrait aider avec l’argent dépensé ?

                                      Tu vois cet argent je préférerai largement qu’il aille pour améliorer la situation sociale en Seine Saint Denis (ou ailleurs). Ces gens la sont déja sur le territoire, on les as même encouragés à venir et on a pas fait ce qu’il faut après leur venue pour que cela se passe bien. Peut être que c’est ce problème la qu’il faut réparer avant de vouloir payer les soins de la planète entiére.

                                       

                                       


                                    • Marc Bruxman 10 juin 2008 20:47

                                      Remettons dans le droit nos riches malades imaginaires, remettons de l’ordre dans notre sale habitude de piller la Sécu. On pourra peut-être soigner les gens qui en ont vraiment besoin sans que ça vous mette la rate au court bouillon. En plus ça creuserait encore un peu plus le trou de la Sécu.

                                      Ah donc les malades imaginaires sont forcément riches ? Intéressant !

                                      Pour ce qui est des médocs de conforts, ils contribuent parfois à la productivité même si ils pourraient effectivement être non remboursés et assumés par celui qui les prends.

                                      Et il est vrai dans certain cas que quand on a le cafard, un bon pétard vaut mieux qu’un comprimé !

                                      Pour les autres abus comme les cures thermales, l’homéopathie, l’abscence de vente au détail de comprimés (les anglais vous donnent juste la dose) et autres, oui il y aurait besoin d’un coup de karcher dans les comptes de la sécu. Et ca permettrait effectivement de baisser les impots de tout le monde.

                                      Mais ca ne changerait pas qu’au final si il y a de l’argent à dépenser pour des bonnes oeuvres tout n’est pas parfait ici et qu’on a un devoir d’aider ceux qui vivent sur notre sol qu’ils y soient nés ou rentrés légalement avant d’aider des gens qui n’ont aucune relation avec notre pays.


                                    • Belle lurette 10 juin 2008 21:44

                                      cette femme est en angleterre. vous fantasmez . ? Je vois dans la politique europenne actuelle plutot un nivellement par le bas pour tous (sauf pour les très riches). si les immigrés trinquent, alors nous aussi nous suivrons. d’ailleurs sarko vient de s’en prendre aux handicapés aujourd’hui. mais reste tranquille ton tour suivra. nos gouvernements européens nous montent les uns contre les autres. Aucune solidarité parce que nous sommes ponctionnés toujours un peu plus chaque jour. Vous pensez qu’il vous laisseront un petit bout du gateau ? vous croyez vraiment à la redistribution des richesses ? c’est une plaisanterie.


                                    • aeonys aeonys 11 juin 2008 10:07

                                      hahaha

                                      l’election de Sarkozy pour aigue-marine est en fait du une manipulation du lobby des fabricants de medicaments qui ont creee un produit qui fait voter les gens a droite alors que naturellement l’homme sain vote a gauche.

                                      On se demande qui a le cerveau rabougri en lisant ce genre d’aneries....

                                       

                                      Cordialement

                                      Aeonys


                                    • Marc P 10 juin 2008 20:28

                                      Merci Citoyen pour ce texte...

                                      Hélas, "droit " rime trop souvent avec "étroit", quelle gaucherie et quelle manque de courage dans cette décision !!! Quelle conformisme de mise...

                                      Rien de bien humain comme par rapport à l’euthanasie... une tel mésusage du droit c’est renonce à son vrai devoir... l’entraide pragmatique...

                                      Non à cette Europe là... Après tout qu’a fait l’europe pour éviter tous ces viols, tortures, assassinats au Rwanda et ailleurs...

                                      Devant ces victimes africaines, j’ai honte de cette européanité...

                                      Les 3 juges opposés doivent être très désabusés par leurs collègues...

                                      Cordialement...

                                       

                                      Marc P

                                       

                                       

                                       

                                       


                                      • citoyen citoyen 10 juin 2008 20:48

                                        Merci à vous Marc pour votre commentaire qui me remet un peu de baume au coeur car les réactions à un article qui ne fait que reprendre quasi textuellement une décision de justice relèvent pour la plupart de la bétise dans ce qu’elle a de plus humaine malheureusement rimant trop facilement avec haine et égoïsme. Nul n’a relevé que derrière le cas de cette femme se dresse la situation de millions d’africains, et rares sont les lecteurs à comprendre les enjeux de ce débat. Ils préférent déverser leur haine et leur égoisme. Soit ! Après tout voilà la société que nous sommes en train de construire. Le mur de Berlin est tombé, mais d’autres murs plus insidieux se sont dressés, seulement ce ne sont que des frontières illusoires. Alors oui "honte", "honte à la cour européenne", "honte à nous". Heureusement nous sommes en démocratie, et il me reste la liberté de m’exprimer.

                                        Pour plus de renseigner sur l’épidémie de Sida :

                                        http://www.unaids.org/fr/KnowledgeCentre/HIVData/CountryProgress/2007Countr yProgressAllCountries.asp

                                         


                                      • Marc P 10 juin 2008 21:24

                                        Merci pour le lien vers le rapport...

                                        je prendrai du temps pour en prendre connaissance...

                                        Nous sommes à l’époque du "sauve qui peu général" et dans cette débandade les plus vulnérables que les occidentaux ont vulnérabilisé en imposant des normes impraticables et iniques (économiques, techniques, parfois morales ou culturelles) sont ballotés et brinqueballés sans pouvoir attendre de compréhension ou d’aide suffisante et légitime de la part des nantis... D’empathie point n’est question...

                                        Il faudrait faire de l’ethno-socio dès le collège...

                                        Bon courage...

                                        Marc P


                                      • Lapa Lapa 10 juin 2008 20:42

                                        quelques chiffres :

                                         

                                         

                                        http://www.afriquesidasolidarite.org/Sida/Sida.htm

                                         

                                         

                                        Nombre de personnes contaminées en Afrique : 29,4 millions

                                         

                                        "...

                                        A ce jour, seuls deux pays d’Afrique subsaharienne se sont illustrés par leur capacité à faire face à l’expansion du Sida. Le Sénégal, tout d’abord, est parvenu à maintenir le taux de séroprévalence à moins de 2 %. L’Ouganda, qui fut l’un des premiers durement touchés, a réussi grâce à une politique très volontariste et à l’aide internationale à réduire le taux de séroprévalence au sein de sa population.

                                         

                                        ... "

                                         


                                        • citoyen citoyen 10 juin 2008 20:53

                                          Merci à vous Lapa pour ces compléments d’information, çà relève un peu le niveau


                                        • Roche 11 juin 2008 11:48

                                          pauvre crétin qu se fait l’avocat du diable, élargissez donc vos connaissances au lieu de répondre bétement a votre implusivité animale, c’est vous qu’on devrait envoyer en afrique infecté de virus, juste pour vous faire gouter à un peu plus de misère ! Mais qui sait ce que présager l’avenir, nos droits et accès aux soins ici même commencent a se précariser, j’ose espérer que vous fates partis des nantis sans quoi, nous avons tous en nous cette vilaine bete qu’on appelle cancer, peut etre votre haine le réveillera en vous et vous comprendrez sans doute combien tous les citoyens du monde s’accrochent a la vie et la bonne santé... vous plus qu’un autre d’ailleurs !

                                          vous posez le problème d’un citoyen des US mais justement, comme par hasard jamais ce problème n’interviendrait pour ce citoyen, espèce de demeuré et vous lle savez pertinament mais alimentez un débat qui n’a même pas lieu d’etre !! avec des si et des mais vous refaites le monde aussi, et là en l’occurence il ne s’agit pas d’extrapoler sur une pure éventualité mais d’un fait réel !

                                          c’est a cause des moutons satisfaits de votre espéce qu’on obtient pas ce qu’on veut, que tout ne reste qu’utopie, c’est même votre radinisme qui pousse nos dirigeants a nous visser comme des abrutis, évidemment, quand vous soutenez la misère ailleurs, comment peuvent ils penser que ce qui est vivable ailleurs ne peut l’etre ici, vous pensez peut etre qu’un mouton de là bas ne vaut pas un mouton d’ici, mais wait and see du con.

                                          si ceux qui en avaient trop transmettaient l’envie aux autres d’en avoir autant, au lieu du chacun pour soi et dieu pour tous, alors peut etre qu’on parviendrait a étaler ce qu’il y a de mieux pour tous le monde, sur qu’avec un bourrin comme vous c’est pas gagné ...

                                          la misère chez vous commence dans votre intellect, alors que pour cette femme elle n’est surement matérielle, qui est le plus pauvre ?

                                           

                                          Bon billet l’auteur !


                                        • Roche 11 juin 2008 11:51

                                          au crétin du 59 le seb de mes deux


                                        • liliette 10 juin 2008 21:32

                                          Je ne pense pas que ce soit la question. Quelque soit le traitement disponible en Ouganda, elle aura le MEME que les autres. Je ne vois pas en quoi une décision qui enlève un privilège est "inique".

                                          bref chacun pour soit et Dieu pour tous....je n’ai pas cette vision de la société heureusement !!

                                          La, vous vous foutez vraiment de la gueule du monde. Les labo pharmaceutiques sauvent des vies. Sans ces labos et leur effort important de recherche, il y aurait plus d’Africains qui mourraient du SIDA. Accuser les labos qui sauvent des vies de torturer les gens, c’est ignoble.

                                          Non les labos pharmaceutiques sont des entreprises dont le fond de commerce est la maladie. Cela nous rend bien service mais l’objectif est lucratif...la concurrence n’existe que pour obtenir le monopole du marché pour une molécule trouvée....alors les labos auréolés d’une dimention humanitaire à d’autres....Saviez vous que les labos refusaient de produire certains médicamments pour des maladies orphelines parceque trop peu rentables ?

                                          http://interdits.net/interdits/index.php?option=com_content&task=view&id=219&Itemid=59

                                          http://www.france-info.com/spip.php?article123298&theme=81&sous_theme=184

                                          Environ 100 millions d’Africains ont le SIDA. Ne pensez vous pas que ça vaut la peine de penser au cout si, comme vous le proposez, ces 100 millions d’Africains seraient libres de s’installer en Europe ?

                                          Si comme vous le dites si bien c’est le capitalisme qui m’a tout appris vous il ne vous a pas appris à lire ou avez vous vu cela ??? Moi je ne prône qu’une chose....qu’on arrête de maintenir ces pays en apnée fianacière l’argent étant le nerf de la guerre cessons de les avilir c’est tout !

                                          Nous sommes en démocratie et, ne vous en déplaise, c’est le peuple qui est au pouvoir. Le président et le gouvernement actuel sont bel et bien élus par le peuple.

                                          Moi j’aurais dit que le peuple élit une oligarchie si vous vous y retrouvez dans cette démocratie (hum) pas moi !!!! "Ca ne vous fait pas plaisir, mais quand on a des responsabilités, on est obligé de prendre des décisions qui vont à l’encontre de la tendresse".entre autres pour ca et pour d’autres menus détails...

                                          La vie humaine est sans valeur évaluable, elle n’a pas de prix, quel que soit l’humain que l’on a en face de soit. Ce n’est pas une situation administrative qui va crever mais une femme !

                                           


                                          • hurlevent 10 juin 2008 21:56

                                            "bref chacun pour soit et Dieu pour tous....je n’ai pas cette vision de la société heureusement !! "

                                            Je ne vois pas le rapport avec le fait de renvoyer cette femme dans son pays.

                                            "Non les labos pharmaceutiques sont des entreprises dont le fond de commerce est la maladie. "

                                            Les labos pharmaceutiques sont les héritiers de Pasteur et autres savants. Pasteur pensait-il à l’argent au moment où il a découvert le virus et la vaccin contre la rage ? Peut-être, mais l’important c’est le vaccin.

                                            "Cela nous rend bien service mais l’objectif est lucratif..."

                                            Et alors ? Qu’avez-vous contre le fait d’avoir de l’argent ? Encore cette morale catho.

                                            "la concurrence n’existe que pour obtenir le monopole du marché pour une molécule trouvée...."

                                            Concurrence et monopole sont antinomiques. Vous vous contredisez.

                                            "alors les labos auréolés d’une dimention humanitaire à d’autres...."

                                            Que les labos soient auréolés ou pas d’une dimension humanitaire on s’en fout. L’important c’est qu’ils sortent les médicaments et des vaccins qui sauvent les vies. S’ils gagnent de l’argent avec ça, tant mieux pour eux. La différence entre les labos et vous et moi, c’est que les labos agissent contre la maladie. Nous, non.

                                            "Saviez vous que les labos refusaient de produire certains médicamments pour des maladies orphelines parceque trop peu rentables ? "

                                            Ils ne refusent pas de produire, ils refusent de faire des recherches, ce n’est pas la même chose. Si vous êtes tellement concernée par ces maladies, pourquoi ne vous lancez vous pas vous même dans les recherches sur les médicaments pour les maladies orphelines ? Sans être payé, bien entendu.

                                            Ha, c’est trop dur ?

                                            "Si comme vous le dites si bien c’est le capitalisme qui m’a tout appris vous il ne vous a pas appris à lire ou avez vous vu cela ? ? ? Moi je ne prône qu’une chose....qu’on arrête de maintenir ces pays en apnée fianacière l’argent étant le nerf de la guerre cessons de les avilir c’est tout ! "

                                            Nous n’avilissons personne. Des ONGs forent des puits en Afrique, nous envoyons des médecins faire des campagne de vaccination, nous leur prêtons de l’argent pour leur développement. Le problème, c’est qu’ils ne cherchent pas à se développer. Et là, je ne comprend pas pourquoi vous persistez à accuser l’Occident de tous les maux.

                                            J’ai l’impression que vous avez une morale catho où pauvre = gentil et riche = méchant. Essayez de sortir de cette morale et adoptez une attitude plus scientifique, moins raz les paquerettes. Renseignez vous.

                                            "Moi j’aurais dit que le peuple élit une oligarchie si vous vous y retrouvez dans cette démocratie (hum) pas moi !!!! "

                                            Ce n’est pas parce que le parti qui a remporté les élections ne vous plait pas que nous ne sommes pas en démocratie. L’oligarchie c’est le pouvoir aux riches. Or, lorsque je me suis inscrit pour voté, on ne m’a jamais demandé mes revenus. Bizarre non ?

                                            "La vie humaine est sans valeur évaluable, elle n’a pas de prix, quel que soit l’humain que l’on a en face de soit. Ce n’est pas une situation administrative qui va crever mais une femme !"

                                            Vous avez un raisonnement sans vue d’ensemble, sans prendre en compte tous les paramètres. La décision de la cour de justice, elle, a pris en compte cette vue d’ensemble. Tant que vous refuserez de comprendre la situation dans son ensemble vous ne comprendrez rien.

                                             


                                          • Marc Bruxman 10 juin 2008 22:13

                                            Non les labos pharmaceutiques sont des entreprises dont le fond de commerce est la maladie. Cela nous rend bien service mais l’objectif est lucratif...la concurrence n’existe que pour obtenir le monopole du marché pour une molécule trouvée....alors les labos auréolés d’une dimention humanitaire à d’autres....

                                            On s’en fout que l’objectif soit lucratif. Les labos produisent des médocs qui sauvent des vies et améliorent la santé des gens point. Que les actionnaires se goinfrent tant mieux à condition que les médicaments et la recherche continue. Et je dirai même plus ils se goinfrent plus ca encourage d’autres actionnaires à investir dans la recherche.

                                            Saviez vous que les labos refusaient de produire certains médicamments pour des maladies orphelines parceque trop peu rentables ?

                                            Oui. Et ca n’a rien d’étonnant. C’est justement sur ce genre de points que devrait porter la solidarité nationale. Pas pour redistribuer et rembourser les médocs pour une angine (ce que les gens ont les moyens de payer eux mêmes) mais pour mieux gérer les vrais pépins comme le handicap.

                                            Si comme vous le dites si bien c’est le capitalisme qui m’a tout appris vous il ne vous a pas appris à lire ou avez vous vu cela ? ? ? Moi je ne prône qu’une chose....qu’on arrête de maintenir ces pays en apnée fianacière l’argent étant le nerf de la guerre cessons de les avilir c’est tout !

                                            On ne les maintient pas dans quoi que ce soit il faut arréter. La Chine, l’Inde et de nombreux pays d’asie du sud est se sont sortis tout seuls de la merde. L’affrique pourrait faire pareil si les mentalités la bas changeaient. Inversement on ne peut rien faire tant que cela ne change pas. Envoie du fric et le dictateur local le bouffera avant même qu’il serve à quelque chose.

                                            Mais une chose qui énerve les gauchos c’est justement que ce qui a permi le développement de la Chine c’est l’ouverture au libéralisme.

                                            "Ca ne vous fait pas plaisir, mais quand on a des responsabilités, on est obligé de prendre des décisions qui vont à l’encontre de la tendresse"

                                            Et bien ca c’est complétement vrai. Un bon chef d’état se reconnait justement au fait qu’il est capable de prendre ce genre de décisions. Margaret Tatcher en a été capable et elle a durablement redressée le royaume uni. Chirac a été faible face aux gréves de 1995 et a enfoncé la France. Si il avait envoyé les forces armées pour débloquer, certe il y aurait eu des pleurs sur le moment mais au final des millions de gens dans ce pays se porteraient mieux en 2008.

                                            Alors désolé mais la politique n’est pas le royaume des bisounours. Et il faut de temps en temps oser être dur pour gagner.

                                            La vie humaine est sans valeur évaluable, elle n’a pas de prix, quel que soit l’humain que l’on a en face de soit. Ce n’est pas une situation administrative qui va crever mais une femme !

                                            Sophisme !

                                            Ou plutot encore une fois vous ne parlez que de ce qui se voit : Le cas de cette femme. Sans parler de ce qui ne se voit pas, la jurisprudence qui va amener tout contaminé du sida vers chez nous, ruiner les caisses maladie et après ce sont des gens d’ici qui ont votés pour ce gouvernement qui vont crever.

                                            Alors fuck l’angélisme. Vive le réalisme !


                                          • Christoff_M Christoff_M 11 juin 2008 08:01

                                             avec une tendance Sarkozy Berlusconi à la tete de la future Europe, voyez ce qui nous attend, une Europe encore plus betement administrative !! si Obama passe, je me barre aux states !!


                                            • kopenicke 11 juin 2008 09:52

                                              Juste un tout petit rien.

                                              Je ne pense pas voir lu le motif de l’expulsion de cette femme ; il est peut-être parfaitement légitime. Ce n’est pas le rôle de la CEDH d’e statuer sur ce sujet.

                                              Sur la validité de la mesure d’expulsion :elle peut paraître choquante, et , en tout cas, ne satisfera personne. Elle est cependant le reflet d’une angoisse de l’Europe, déjà contrainte à harmoniser, peut-être, ses 27 législations et ses 27 langues et ses 27 fiscalités, etc....et sers 27 régimes sociaux. Certains, comme celui de la France, ne sont pas viables et dévorent toutes les forces de la Nation. Est-il légitime d’imposer aux européens la charge e toutes les maladies venant de l’extérieur ? Déjà, nous supportons tous les accouchements presque clandestins effectués chez nous grâce à d’opportuns voyages touristiques, sans parler des maladies inopinées, sitôt touché le sol français.

                                              Soyez gentils, lisez ce qui suit :

                                              J’ai hospitalisé un jour un de mes fils, pour la sixième fois, malformation congénitale ; l’employée nous a mis à la porte parce que la carte de Sécude mon épouse était d’un mois au-delà de la date d’échéance (alors que la protection sociale perdure une année), nous avons dû aller à la Sécu faire valider la carte, on m’a tout de même demandé un chèque de caution de 6.000 Francs à l’époque, et j’ai ssisté à ola réception sans aucun problème d’un africain sans carte de séjour, sans régime social qu’on grondait gentiment en lui disant que s’il ne payait pas, on le poursuivrait. Ceci se passait à l’Hôpital Desbief à Marseille, et ce jour-là, j’aurais pu devenir violent et raciste. J’ai eu plutôt pitié de l’imbécile réceptionniste qui nous avait reçus.

                                              Autre petit exemple : je vais depuis 25 ans dans la même pharmacie, à LAMBESC 13410, l’autre jour, il me manquait 2,39 € pour un tube de pommade, je marche difficilement et ma banque n’est pas à proximité. Une jeune employée m’a refusé violemment, à la limite du mépris, la délivrance provisoirement à crédit de ce médicament de confort. Dois-je laisser tomber mon pharmacien qui est un homme charmant et serviable ? C’est l’éternelle lutte entre la stupide rigueur et la tolérance, avec des limites à la patience.

                                              Les résultats de cette patience sont déjà visibles : nos régimes cociaux sont ern état permanent de faillite, bien qu’ayant un budget supérieur à celui de la Nation.

                                              Enfin, vous parlez de l’opinion dissidente de trois juges : ceci aurait été impossible en France où les termes du délibéré sont secrets. L’Europe nous fournit donc un motif tout nouveau de discussion, mais aussi de complexité intellectuerlle. Les arrêts de la Cour sont sinueux, difficiles à lire, dans un temps où nous avons besoin,semble t-’il, d’efficacité.


                                              • hans lefebvre hans lefebvre 11 juin 2008 10:10

                                                Je cite :

                                                "Les dix-sept organisations membres de l’Observatoire du droit à la santé des étrangers publient un rapport complet sur le fonctionnement de la procédure de régularisation des malades étrangers vivant en France et en danger en cas de retour au pays, faute de pouvoir s’y soigner.

                                                Ce dispositif de protection d’étrangers, résidant « sans-papier », a été réclamé dès le début des années 1990 à la suite de l’émergence de la problématique du VIH-sida.
                                                Malgré sa consécration dans la loi sur l’immigration du 11 mai 1998, ce dispositif apparait aujourd’hui comme un miraculé face aux différentes tentatives gouvernementales et parlementaires pour supprimer cette protection indispensable.
                                                Faute d’être parvenu à supprimer le dispositif légal, les pouvoirs publics ont organisé la résistance à l’application de la loi et les pratiques administratives conduisent à des situations dramatiques de refus de titre de séjour voire d’expulsion d’étrangers malades au mépris des critères médicaux".

                                                Pour consulter le rapport complet :

                                                http://www.cimade.org/nouvelles/905-Un-bilan-alarmant-de-dix-ans-de-regularisation-pour-raison-medicale

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

citoyen

citoyen

 


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès