• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le Parlement suspendu, une leçon de démocratie britannique ?

Le Parlement suspendu, une leçon de démocratie britannique ?

En France, les commentaires ne manquent pas pour blâmer la suspension du Parlement britannique prévue par Boris Johnson entre le 9 septembre et le 14 octobre 2019. La reine, Elisabeth II, y a donné son accord, le 28 août 2019. Cette dernière est, elle-même, parfois mise en cause dans ce qui est considéré comme une dérive autoritaire. Et pourtant, c'est aller un peu vite en besogne en ignorant le fait que la démocratie, au pays de sa gracieuse majesté, dispose d'une ancienneté et d'une résilience bien plus importante que la nôtre.

Article déjà paru sur le blog : "Regards sur le monde"

Des institutions incapables, depuis trois ans, d’appliquer un mandat populaire

« La démocratie, c'est le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple » disait Abraham Lincoln, cité par le Général de Gaulle. Le 23 juin 2016, il y a plus de trois ans, un referendum, concernant l'ensemble de la population britannique, en âge de voter, s'est prononcé. Avec 52 % des voix, et une participation massive de 72 % du corps électoral, le peuple souverain a demandé à sortir de l'Union européenne.

À Londres, le gouvernement précédant Johnson, ainsi que le Parlement, avaient pour mission de mettre en œuvre ce Brexit. Ils ont échoué. Après des mois, des années, de louvoiements, la Grande-Bretagne en est toujours au point de départ. Tout ce qui devait être dit a été dit. Tout ce qui pouvait être envisagé ne l'a pas été. Quelques semaines de plus ne changeront rien à l'affaire.

Les plus remontés contre le Brexit ont fait connaître les imparfaites conditions d'information de ceux qui ont été appelés à se prononcer. On a parlé d'organiser un autre référendum. Des mesures ont-elles été prises en ce sens ? Non. Il est temps d'en finir pour la Grande-Bretagne. De son côté, l'Union européenne doit sortir de ce cirque et passer à des projets d'avenir.

Un establishment parisien, dans l’incompréhension et jouant les vierges outragées

Boris Johnson se montre déterminé à mettre en œuvre la décision du peuple britannique. Il en a le mandat impératif. Il le fera en dehors des jérémiades de ceux qui s'en sont montrés incapables, à savoir le corps parlementaire. Ce dernier pourra aller à la cueillette aux champignons. Nous serions bien mal avisés d'en contester la méthode. La France serait, de plus, très mal placée pour donner des leçons, eu égard au sort qu'elle a réservé aux référendums sur la Constitution Européenne et sur l'aéroport de Notre-Dame des Landes. D'autres ne manqueront pas de se souvenir de la désinvolture avec laquelle le Conseil général de Loire-Atlantique, la Région Pays de la Loire et l'Elysée ont traité les plus de 100 000 signatures (10 % du corps électoral) demandant un référendum sur le retour du département à la Région Bretagne, dans le cadre de la loi « NOTRe ». En France, les technocrates et les machines partisanes parisiennes décident. Le peuple ? Il la ferme. Ou bien, il se prononce seulement pour une « consultation », dont on se fout royalement. Ce brillant concept, inconnu de Montesquieu et des Lumières, s'appelle la « démocratie participative » avec son pendant, la crise des Gilets Jaunes.

La rancune, de ce côté-ci du « Channel »

Que l'on soit pour ou contre le Brexit, que l'on aime ou que l'on aime pas Boris Johnson, ce dernier donne une leçon de démocratie à l'Etat jacobin autoritaire et sclérosé, qu'est la France, dont le miroir déformant se trouve au pays de Vladimir Vladimirovitch, le Tchékiste et nouveau pote d'Emmanuel Macron, courtisé à Brégançon. Cela donne une raison de plus de haïr Johnson en lançant un "bad buzz" de surenchère anglophobe.

Et alors ? Certains divorces sont incontournables. Qui a dit qu'ils devaient nécessairement bien se passer ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.04/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

139 réactions à cet article    


  • JulietFox 29 août 2019 10:29

    En France, on a les Ordonnances, le 49/3, nananèreuuuuuuuuuuuu !


    • samy Levrai samy Levrai 29 août 2019 10:35

      @JulietFox
      Et la procédure du congres pour empapaouter, vers l’infini et au delà, le peuple.


    • Parrhesia Parrhesia 29 août 2019 10:39

      Il est vrai que le parcours de la classe politique française a été si brillant depuis Mai 68 qu’elle peut se permettre de juger et de blâmer les autres !!!


      • pemile pemile 29 août 2019 18:55

        @nono le simplet « mon vote contrebalançant les 3 autres »

        Quand je vote c’est souvent lorsque je vois un post que j’estime pourri qui a deux étoiles et comme note 1,5. Un nouveau vote à 1 et ça le fait descendre à 1 étoile. Idem pour un post que j’aime qui a deux étoiles et une note de 2.5, un ouveau vote à 3 et ça passe à 3 étoiles.

        C’est pitoyable mais ça m’amuse !


      • nono le simplet nono le simplet 30 août 2019 02:09

        @pemile
        C’est pitoyable mais ça m’amuse !

        lol
        moi je ne vote que 3 étoiles ou rien ... et encore il m’arrive souvent de le faire pour dire « j’ai lu ton message » ...


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 août 2019 11:28
        « une leçon de démocratie britannique » 


        elle a bon dos, la "démocratie

        c’est un peu comme le poisson, c’est la sauce qui est la plus importante

        et on peut l’accommoder à la sauce que l’on veut : armoricaine, hollandaise, au citron, au vin blanc et même aigre-douce

        jusqu’à présent, la sauce anglaise était plutôt utilisée pour les desserts

        il est vrai que le brexit ressemble à une sortie de table


        • leypanou 29 août 2019 11:33

          donne une leçon de démocratie à l’Etat jacobin autoritaire et sclérosé, qu’est la France, dont le miroir déformant se trouve au pays de Vladimir Vladimirovitch, le Tchékiste et nouveau pote d’Emmanuel Macron 

           : considérer Poutine comme nouveau pote de Macron est pour le moins bizarre.

          Je ne pense pas que beaucoup de gens voient les choses comme l’auteur. Mais, il est tellement courant en Occident d’associer Poutine

           d’une manière ou d’une autre à quelque chose que l’on n’aime pas, comme Trump aussi.


          • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 14:30

            @leypanou
            « Nouveau pote » le terme est effectivement provocateur mais les instructions très récemment données au Quai d’Orsay sont sans ambiguïtés. J’avais mis un lien dans le papier afin de justifier cette affirmation. Je le reprends ici.

            « Il a tout particulièrement insisté sur la Russie et sur la « profonde erreur » commise par ceux qui l’ont « poussée loin de l’Europe » après la chute du mur de Berlin. En termes à peine voilés, il s’est fait menaçant à l’endroit des diplomates qui pourraient être tentés de « laisser parler le Président » sans tenir compte de ses propos… « Je vous déconseille cela »,a-t-il ajouté. « Nous sommes en Europe et la Russie aussi », a souligné le Président, après son long développement sur une « refondation de la civilisation européenne ». »

            https://www.liberation.fr/planete/2019/08/27/apres-le-g7-emmanuel-macron-appelle-ses-ambassadeurs-a-jouer-la-strategie-de-l-audace_1747634


          • leypanou 29 août 2019 15:39

            @Bernard Grua
            Monsieur Grua, il me semble que l’Union Européenne a renouvelé il n’y a pas très longtemps les sanctions contre la Russie sur l’affaire Crimée-Donbass. La France a-t-elle eu une position différente de la majorité des autres pays de l’UE ? La réponse est non.

            Quel crédit peut-on donc donner à ce prétendu changement avec cela ? De toute façon, je ne pense pas que Poutine prenne tout cela au sérieux, connaissant suffisamment l’inféodation de l’UE à l’atlantisme, chauffée aussi par les états de la Baltique ainsi que la Pologne.
            Des pays comme l’Italie -jusqu’à la chute du gouvernement- et l’Autriche pouvaient montrer une certaine indépendance. Mais, les autres pays, je ne crois pas (cf par exemple affaire Skripal où des dizaines de diplomates ont été expulsés sans preuves, on ne sait même pas ce que sont devenus les Skripal).


          • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 16:52

            @leypanou
            Les sanctions ne pourront être levées qu’à l’unanimité des pays européens. Ces sanctions sont liées à des violations du droit international par la Russie. La France s’exposerait, elle aussi, à de telles mesures s’il lui prenait l’envie d’adopter une politique extérieure faisant fi des traités internationaux qu’elle a signé. Un exemple de sanctions possibles, c’est l’amende de 8,9 milliards de dollars infligée à la BNP par le trésor américain. La cause en était hautement contestable. Mais ceci montre que les sanctions contre la France sont possibles et que la proximité avec les US ne coule pas de source. Elle coule encore moins de source avec Trump.

            Pour le reste Macron a fait rentrer, à nouveau, la Russie au Conseil de l’Europe mettant fin à sa sanction d’exclusion. Macron a reçu Poutine à Versailles. Macron est allé au forum de St Péterbourg. Macron à reçu Poutine à Brégançon. Une large publicité a été donnée à cette rencontre. Macron a violemment tancé Bolsonaro sur les incendies de l’Amazonie. Et s’est bien gardé de le faire, vis a vis de Poutine, pour les incendies non moins dramatiques de Sibérie (première forêt mondiale).

            Alors est-ce suffisant pour augurer de la bonne foi ? Je ne pense pas. En revanche le deal de Yamal et le nouveau deal Arctic NLG2 sont les meilleurs avocats d’un rapprochement d’intérêts bien compris. Pour Total et pour Technip, Macron ménagera Poutine. Poutine sert aussi à Macron pour consolider sa place dans la diplomatie internationale. Il y a certainement beaucoup de naïveté de sa part. Mais, pour l’instant, c’est ainsi.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 août 2019 18:01

            @Bernard Grua
            des violations du droit international par la Russie.


            La Crimée a toujours été russe, le conflit en Ukraine fabriqué de toutes pièces, les raisons invoquées par l’ Occident sont bidon, et sont très bien expliquées par le conseiller américain Bzrezinsky dans « le Grand Echiquier ».


          • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 21:07

            @Fifi Brind_acier
            On ne va pas écrire ici l’histoire de la Crimée sur lequel chacun(e) croit ce qu’il veut. Mon point concerne le droit international qui n’est pas une croyance mais représente des engagements formels entre Etats. Que la France annexe ne serait-ce que le petit et désert plateau des Minquiers « qui-a-toujours-été-normand », vous allez voir le barouf.


          • Eric F Eric F 29 août 2019 23:15

            @Bernard Grua
            « Les sanctions ne pourront être levées qu’à l’unanimité des pays européens. »
            Macron était déjà favorable à la levée des sanctions lorsqu’il était ministre de l’économie, et à cette époque le parlement français avait même voté une levée des sanctions. Bizarre que l’on n’ait pas davantage « poussé » le dossier, on dirait que chacun côté occidental attend qu’un autre prenne l’initiative (Trump, Merkel, Macron ou un autre). En attendant la Russie a modernisé son agriculture et d’importateur est devenu exportateur.


          • Bernard Grua Bernard Grua 30 août 2019 18:09

            @Eric F

            Macron était effectivement, avant son élection, pour la levée des sanctions.

            Maintenant, le volet agricole est une autre chose, bien plus compliquée. 

            EMBARGO ALIMENTAIRE RUSSE

            L’embargo alimentaire a été décidé par le Kremlin et non pas par les Occidentaux, pour partie (et pour partie seulement) en réponse aux sanctions. D’ailleurs cet embargo alimentaire, en ce qui concerne l’Ukraine, a été décidé avant l’annexion de la Crimée et avant la guerre du Donbass, c’est à dire avant les sanctions. Rappelons que l’Ukraine était un des principaux fournisseurs de denrées alimentaires pour la Russie.

            Ensuite l’embargo sur la viande de porc biélorusse et européenne a été décidé en décembre 2013, c’est à dire, là aussi avant les événements et les sanctions précités. Cet embargo a causé un gros émois car il arrivait en pleine phase défavorable du cycle du porc.

            D’autres embargos contre les biens agricoles européens ont été décidés à la suite des sanctions. En fonction des besoins de politique extérieure et des investissements agricoles, des embargos russe sur les denrées alimentaires sont périodiquement mis en place contre d’autres pays de l’Ex URSS, hors UE

            IMPACT DE L’EMBARGO SUR LES EXPORTATIONS OCCIDENTALES ET LA PRODUCTION RUSSE

            Les conséquences sont à examiner du point de vue européen et du point de vue russe. 

            Pour la France l’embargo porcin (préalable aux sanction) est tombé au plus mauvais moment. Mais, assez rapidement, comme pour les autres denrées, les surplus se sont dirigés vers le marché chinois. En moins de deux ans, l’impact a été maîtrisé.

            Pour la Russie, il faut savoir que cet embargo a été contemporain d’un rouble dont la valeur a été divisée par deux (comme le prix du baril). Le rouble était très largement surévalué au début des années 2010 en raison de l’envol des prix du pétrole. A l’époque la production russe était devenue plus chère que la production extérieure. A la même époque, les supermarchés regorgeaient donc de bien importés occidentaux. Je me souviens aussi de mon ami Igor d’Irkoutsk disant : "Pourquoi je m’embête encore à travailler à la datcha ? On trouve de tout dans les supermarchés."

            A partir de 2014, les biens importés sont devenus deux fois plus chers (roubles) et plus rares (embargo). La production russe devenant comparativement moins chère, elle a donc pu être relancée. Il faudrait aussi savoir quelle a été l’évolution de la production des datchas. Elle tient une place importante dans l’alimentation des ménages. Ensuite les transformateurs européens établis en Russie se sont découvert un marché pour leur production russe qu’ils ont pu développer. C’est le cas des Allemands et des Français (dont Bonduelle très présent).

            UNE VRAIE BOUILLIE

            Bien malin qui sait donc avec précision rapprocher les phénomènes et leur cause précise. Embargo russe, sanctions occidentales, impact de la valeur du rouble, tout cela est une aimable bouillie tant de la part des partisans des sanctions, que de la part des pourfendeurs des dites sanctions. Lors des débats d’avril 2016 (Assemblée Nationale) et juin 2016 (Sénat), on a entendu des discours sidérants montrant une méconnaissance profonde du dossier et une totale confusion.

            QUEL SERAIT l’IMPACT D’UNE LEVEE DES SANCTIONS

            La motion de l’Assemblée Nationale sur une demande de levée des sanctions était assez directe. Celle du Sénat plus alambiqué. Alors pourquoi les sanctions n’ont pas été levées ? On ne peut que lancer quelques idées. 

            - Tous les 6 mois un nouvel événement suscite l’animosité entre les Occidentaux et le Kremlin. 

            - Les motions n’avaient qu’un caractère consultatif. 

            - La tension agricole en France est retombée. Le point critique du cycle du porc est passé. 

            - Des débouchés chinois ont été gagnés. 

            - Le rouble reste bas, la levée des sanctions n’aurait quasiment aucun impact sur les exportations alimentaires occidentales.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 août 2019 11:38

            Article intéressant, sauf à la fin sur Poutine, comme s’il était un pestiféré qui permet de critiquer Macron... Poutine a été fonctionnaire, la belle affaire !

            C’est lui et son équipe qui ont sorti la Russie du marasme où l’avait mis le passage « au paradis capitaliste » tant vanté à l’ Ouest.

            Si on se réfère aux critiques émises après la décision de Johnson, seraient des démocrates ceux qui veulent torpiller le vote des Britanniques et anti-démocrates ceux qui veulent qu’on respecte ce vote...

            Par ailleurs, les anti Johnson ne disent pas ce qu’ils auraient fait à sa place de différent pour neutraliser les anti Brexit d’ici le 31 octobre...


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 août 2019 12:06

              @Fifi Brind_acier

              Article intéressant puisqu’il dit la même chose que moi, sauf à la fin le passage sur Poutine, où il ne dit pas la même chose que moi.
              Mort de rire. 


            • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 14:44

              @Fifi Brind_acier
              J’ai expliqué ci-dessus pourquoi Poutine lui-même se revendique Tchékiste. J’ai expliqué ci-dessus pourquoi Poutine est le « nouveau pote » de Macron.

              Si j’ai mentionné le maître du Kremlin c’est pour souligner que les reproches que les commentateurs français adressent au régime de Poutine se retrouvent, souvent, dans notre centralisme jacobin assez voisin de la « verticale du pouvoir » moscovite. Pourtant ces mêmes commentateurs ne les identifient pas dans leur bulle parisienne où ils ont grandi. Ces deux régimes sont beaucoup plus proches l’un de l’autre qu’il ne le sont du système britannique ou allemand. Ici, on retrouve cette même vanité des commentateurs à l’égard de la Grande Bretagne.

              Par ailleurs j’indique que je n’aime pas plus Poutine, que Macron ou que Johnson. Je n’entends pas vanter l’un plus que l’autre. Mon objectif était ici d’aller à rebrousse poil des choeurs unanimes en m’interrogeant sur le fonctionnement des institutions britanniques sur un cas assez unique.

              Les pro-Brexit disent « bien joué Johnson ! » Les anti-Brexit disent « Johnson traître ! » Moi je dis : « bien joué la démocratie anglaise », qui met finalement en oeuvre une décision du peuple souverain après trois ans de palynodies. 


            • McGurk McGurk 29 août 2019 14:55

              @Bernard Grua

              Il faut arrêter de vanter le « système » allemand, c’est un mythe. Chaque système a autant de forces que de faiblesses.

              La GB n’est pas non plus un bon modèle de démocratie, surtout pas avec avec deux colonies.


            • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 15:18

              @McGurk
              Le fédéralisme allemand est pourtant particulièrement pertinent. Mais si ce modèle vous gêne, ne vous inquiétez pas. Il ne sera jamais mis en place en France. Qui a envie de donner la parole et du pouvoir aux régions ? Strictement aucun des partis politiques français. 
              Le modèle britannique, quant à lui, n’est pas duplicable.


            • McGurk McGurk 29 août 2019 15:22

              @Bernard Grua

              Le fédéralisme a été instauré par les USA pour éviter le retour d’un pouvoir centralisé alors en vigueur depuis des siècles en Allemagne , pas par les citoyens eux-mêmes.

              C’est un modèle hypocrite et dangereux dans lequel on fait croire aux gens que donner un grand pouvoir à des régions (appelés « Etats » pour flatter l’égo des locaux) est synonyme de démocratie.


            • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 15:33

              @McGurk
              Bien sûr que le fédéralisme a été imposé par les USA, mais il fonctionne. Il a remplacé le régime nazi, plutôt en bien, d’ailleurs...
              La centralisation allemande quant à elle ne datait que de 1870. Et encore, sous une forme plus légère qu’en France.


            • McGurk McGurk 29 août 2019 16:31

              @Bernard Grua

              Mais ce n’est pas un choix naturel, nous sommes bien d’accord.


            • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 16:53

              @McGurk
              Je n’ai jamais prétendu le contraire.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 août 2019 12:00

              Encore un blabla pour ne rien dire.

              Aucune analyse, que les dogmes des petits frenchies, qui commentent les faits et gestes des autres pays, sans pouvoir imposer leurs idées chez eux.

              Asselineau, 1% des voix, donne des leçons « de démocratie » au monde entier.

              Mort de rire, il n’y a qu’en France qu’on peut voir ça.


              • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 29 août 2019 13:43

                @Olivier Perriet

                Bonjour, justement la démocratie aujourd’hui en France est inversement proportionnelle aux résultats des élections. Plus les candidats sont anti-démocratiques, plus le résultat des votes est élevés. Plus le candidat prône la démocratie, moins il recueille de voix. Y’a comme un défaut, aurait dit le bon Fernand.


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 août 2019 13:49

                @Nicole Cheverney

                ah, tout s’explique alors smiley


              • nono le simplet nono le simplet 29 août 2019 14:06

                @Olivier Perriet
                tu piges pas bien en fait ... c’est pourtant simple ... les électeurs sont trop cons pour voter pour celui qui incarne la démocratie ... à mon avis il va falloir imposer la démocratie à tous ces cons (99% et quelques du corps électoral) ... l’imposer comment ? pas par le vote puisqu’ils sont trop cons ... merde on tourne en rond ...


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 août 2019 15:48

                 
                c’est comme ça qu’on justifie tout...


              • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 29 août 2019 16:27

                @Olivier Perriet

                Tout quoi ?


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 août 2019 09:17

                @Nicole Cheverney

                toutes les dictatures « pour le bien des gens »

                toutes les violences, « pour le bien du peuple »

                etc...


              • Bernard Grua Bernard Grua 30 août 2019 13:24

                @Olivier Perriet
                Absolument ! Incroyable qu’on ose encore présenter, sans sourciller, de tels arguments ayant causé les plus grands massacres de l’histoire...


              • njama njama 29 août 2019 12:11

                Et qu’ont pensé les britanniques de la possibilité pour le président de la république française de dissoudre l’Assemblée nationale (notre Parlement) ?

                mais que lui était-il passé par la tête au grand Jacques ce jour d’avril 1997 qui avait mis les français cul par dessus tête !

                 « J’ai acquis la conviction qu’il faut redonner la parole à notre peuple... nous avons besoin d’une majorité ressourcée » dira-t-il ...
                https://www.ina.fr/video/I09082514

                la Droite disposait d’une majorité écrasante à l’Assemblée nationale !


                • Clocel Clocel 29 août 2019 12:33

                  Tout le monde n’a pas la « chance » d’avoir un parlement croupion...

                  Les anglais préservent une apparence de démocratie, nous n’en sommes plus là.


                  • Clocel Clocel 29 août 2019 14:26

                    @kimonovert

                    Leur démocratie vaut bien la notre, et le pouvoir absolu du Roi, c’est Louis XIV, jamais aucun des Rois anglais n’a eu autant de pouvoir et de privilèges.
                    La Magna Carta d’abord, l’habeas corpus ensuite ils n’ont eu de cesse de mettre un frein au pouvoir royal, avec d’évidentes imperfections, mais ils ont eu le mérite de se poser très tôt de bonnes questions.

                    Aujourd’hui, ils font comme nous, ils nagent dans le marigot qui pourrait bien faire exploser le Royaume-Uni et dans une certaine mesure, on est amené à se demander si ce n’est pas le but de la manœuvre...


                  • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 14:54

                    @Clocel
                    Totalement d’accord avec vous.


                  • toma 29 août 2019 12:47

                    Brexit, BoJo, la Reine, la démocratie, Poutine, La Tchéka, Brégancon, notre Dame des Landes, Macron, le Consitution Européenne... Y a de la matière pour 6-7 articles là, au lieu de faire une salade de fruits indigeste.

                    Là un truc plus intéressant et complet et qui se fourvoye moins
                    https://www.dedefensa.org/article/a-limpossible-boris-est-il-tenu


                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 29 août 2019 13:55

                      @toma

                      encore un article qui met tout et son contraire sur les épaules de Theresa May.

                      Comme si la société britannique n’était pas ultra divisée, et que c’est justement ça qui pose problème.
                      Comme si c’était l’Union européenne qui avait créé la situation impossible de l’Ulster et de l’Irlande, qui est réactivée par la Brexit.

                      vous allez vous faire mal quand vous allez vous réveiller....
                      quoique, si les faits contredisent l’idéologie, alors c’est les faits qui ont tort, c’est bien connu.


                    • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 15:20

                      @toma
                      Faire 6 ou 7 articles là dessus. Je retiens l’idée, merci.


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 août 2019 18:15

                      @toma
                      Article intéressant, Johnson a répondu à Thérésa May :

                      Le 18 août, le Secrétaire d’État au Brexit vient de signer l’ordonnance de suppression de « l’Acte de Bruxelles » qui datait de 1972, ce qui met ainsi fin à toute loi européenne au Royaume-Uni.

                      Le gouvernement britannique a promulgué la loi abrogeant l’Acte du Parlement de 1972 qui ratifiait l’adhésion de la Grande-Bretagne à l’Union européenne (CEE) en 1972.

                      La loi de 1972 était le dispositif législatif qui permettait aux règlements d’entrer dans le droit britannique directement en provenance des organes législatifs européens à Bruxelles. Désormais les lois seront faites en GB.


                    • keiser keiser 29 août 2019 12:49

                      "Et pourtant, c’est aller un peu vite en besogne en ignorant le fait que la démocratie, au pays de sa gracieuse majesté, dispose d’une ancienneté et d’une résilience bien plus importante que la nôtre."


                      J’aimerais assez savoir en quoi cette remarque a valeur d’argumentation.

                      Ce serait donc dans les vieux pots que l’on fait ma meilleure soupe ?

                      Un peu leger comme affirmation.

                      N’est il pas, my dear ?


                      • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 14:58

                        @keiser
                        Je veux dire que la démocratie anglaise à tenu dans l’histoire, même en situation de crise plus graves qu’aujourd’hui, tout en s’améliorant. Il ne me parait pas correct de parler de dictature en GB, en ce moment.
                        A l’inverse, en France, au cours de ces deux derniers siècles nous avons connu nombre de régimes qui niaient ouvertement la démocratie : Napoléon 1er, Charles X, Napoléon III, Pétain... Rien de tel en Grande Bretagne.


                      • keiser keiser 30 août 2019 04:04

                        @Bernard Grua

                        Ok, dans ce sens là je comprends mieux. smiley


                      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 29 août 2019 13:30

                        @ Bernard Grua,

                        Bonjour, vous écrivez : « De son côté, l’Union européenne doit sortir de ce cirque et passer à des projets d’avenir. »

                        Non ! Je réécris ici le vrai sens de l’histoire : De leur côté, les peuples européens doivent sortir de ce cirque qu’est l’Union Européenne et qu’ enfin leur avenir leur appartienne.

                        C’est ce qu’il adviendra dans quelques temps, le temps que la mayonnaise prenne corps, lorsque les européistes seront définitivement ridiculisés par leur dogmatisme.

                        Et particulièrement la France qui pour l’instant avec le brouillard médiatique n’a pas perçu toute l’importance du Brexit, et des intérêts de Anglais qui, s’ils se séparent de l’UE ont de bonnes raisons, c’est que cela a toujours été très mauvais pour eux. Pour eux charité bien ordonnée commence à partir de Douvres, et jusqu’aux confins les plus éloignés des Dominions.

                        Nous, peuple français avons suivi la queue entre les pattes comme un bon chien chien molesté le chapelet de saucisses que lui tendait Bruxelles, mais des saucisses, le bon chien chien n’en a jamais vu la couleur.

                        Les Français sont de plus en plus nombreux à réclamer le Frexit. Car tout arrive en même temps avec l’avalanche de lois toxiques initiées depuis Bruxelles.

                        Inutile donc, de faire peur avec le Frexit, le Brexit leur prouvera encore une fois les mensonges répétés des européistes. Et puis il faut bien se mettre en tête que les eurosceptiques n’abandonneront jamais leur combat : sortir de l’UE.


                        • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 22:30

                          @Nicole Cheverney
                          Vous dites : « Je réécris ici le vrai sens de l’histoire : De leur côté, les peuples européens doivent sortir de ce cirque qu’est l’Union Européenne et qu’ enfin leur avenir leur appartienne. »
                          Cela n’est pas du tout incompatible avec ce que j’écrivais. Si d’autres pays veulent sortir de l’UE. Ils auront tout intérêt à ce que le cirque britannique soit clôturé. J’ajouterais qu’il y aura forcément des enseignements à en tirer pour que les choses se passent plus rapidement et moins mal.  


                        • Sergeant Pepper Sergeant Pepper 29 août 2019 13:45

                          L’auteur a indiscutablement raison sur un point : les Britanniques ont voté en majorité pour le Brexit et leurs responsables politiques doivent par conséquent mener à bien ce Brexit dans les plus brefs délais.

                          Le dernier paragraphe, en revanche, me gêne

                          un peu car il me semble que la France et l’UE devraient absolument se rapprocher de la Russie. Il suffit d’ailleurs de regarder une carte pour comprendre qu’elle est une alliée naturelle (une grande partie de son territoire n’est-elle pas située en Europe ?). De plus, cela affaiblirait l’influence indue des Américains sur notre continent.


                          • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 15:02

                            @Sergeant Pepper
                            Je souligne le parallèle des deux régimes russes et français. Quant au rapprochement, il a clairement été posé par Macron au lendemain du G7.
                            En ce qui concerne le G7, néanmoins, le seul pays qui veut y faire entrer la Russie, ce sont les Etats-Unis. Tout n’est pas manichéen. 


                          • av88 av88 29 août 2019 14:27

                            Borris semble bien décidé à faire respecter la décision du peuple Britannique (référendum de 2016)
                            3 semaines avant ces élections Européennes, Nigel Farage crée le parti Bretix et recueille 32 % trois semaines après. 
                            Le parti de Thérésa May se retrouve avec 8 % relégué à la Cinquième place.
                            Le parti Travailliste 19 % en deuxième position.
                            Borris a bien compris le message des électeurs, si le parti Conservateur ne respecte toujours pas le référendum, fini le parti Conservateur.


                            • McGurk McGurk 29 août 2019 14:35

                              *"la démocratie, au pays de sa gracieuse majesté, dispose d’une ancienneté et d’une résilience bien plus importante que la nôtre.

                              "

                              Effectivement, c’est une leçon de démocratie que de prendre en otage Gibraltar, territoire espagnol rappelons-le, et d’avoir une colonie en Irlande du nord.


                              • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 15:04

                                @McGurk
                                Parlons alors des colonies françaises.


                              • samy Levrai samy Levrai 29 août 2019 15:08

                                @Bernard Grua
                                Des DOM-TOM, nous n’avons plus de colonies.


                              • McGurk McGurk 29 août 2019 15:18

                                @Bernard Grua

                                Lesquelles ???


                              • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 15:40

                                @samy Levrai
                                Si c’est une affaire de langage alors Gibraltar et l’Irlande du Nord ne sont pas des colonies.


                              • McGurk McGurk 29 août 2019 16:33

                                @Bernard Grua

                                Non. Les communautés d’outre-mer souhaitant s’émanciper ont déjà depuis un moment repris leur souveraineté. Le dernier vote à ce sujet, il n’y a pas si longtemps, a clairement montré qu’elles voulaient rester et s’identifiaient comme françaises.


                              • samy Levrai samy Levrai 29 août 2019 16:35

                                @McGurk
                                Et pas Gilbraltar et l’Irlande du Nord ?


                              • McGurk McGurk 29 août 2019 16:43

                                @samy Levrai

                                Le traité de Gibraltar est bien différent. L’Espagne à tout droit de reprendre son territoire, ce que lui refuse la GB. Quant à l’Irlande, c’est un conflit qui dure depuis longtemps et c’est clairement ici une colonie et non pas un territoire.


                              • samy Levrai samy Levrai 29 août 2019 19:12

                                @Bernard Grua
                                je suis d’accord.


                              • the clone the clone 29 août 2019 16:27

                                Enfin quelque chose d’intelligent !!!!!

                                De Gaulle se serait exclamé « vive le Bréxit libre »....


                                • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 29 août 2019 16:51

                                  Avec le Brexit on a un cas de figure typiquement anglais. Puisque les Anglais sont une démocratie démocratie, c’est vite dit voir l’affaire Assange et le non respect de ses droits les plus élémentaires nous avons un Bojo sommé d’appliquer les résultats d’un référendum populaire où le peuple anglais a voté majoritairement pour la sortie par la Grande-Bretagne de l’UE. Ce qu’il est en train de faire.

                                  Maintenant, la question, nous les Français que nous devons nous poser c’est : quel était l’intérêt pour les Britanniques de sortir de l’UE ? Quel était l’intérêt de Cameron d’organiser le référendum ?

                                  La réponse nous l’avons à moitié, et c’est l’Histoire qui nous l’enseigne. Les Anglais n’oeuvrent que pour leurs intérêts. Le reste, ils s’en fichent. Et ils ont aussi décrété, depuis longtemps que leurs intérêts sont de se mettre en adéquation avec eux de la City. C’est la City, là-bas, et partout ailleurs, qui donne l’heure mondiale.

                                  C’est la raison pour laquelle une chose me réjouit : Bojo donne un bon coup de pied au derrière de l’UE et de ses petits kamikazes européistes, mais d’un autre côté, le Brexit recouvre certainement d’autres intérêts plus glauques que la politique internationale anglaise nous a habitués durant tous ces siècles à appréhender.

                                  Ce qui n’a rien à voir avec un éventuel Frexit. Car nous les Français savons ce que nous avons perdu avec l’UE. Et ce que nous voulons récupérer.

                                  Les Anglais, eux, savent ce qu’ils n’ont jamais perdu avec le refus d’intégrer la zone Euro.


                                  • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 17:04

                                    @Nicole Cheverney
                                    On pourrait épiloguer indéfiniment sur les avantages et les inconvénient du Brexit. Ce n’était pas l’objet de ce papier. Rappelons néanmoins qu’il s’agit du choix des Britanniques. Ce n’est pas à nous de nous prononcer.

                                    Chaque pays oeuvre pour ses intérêts et chaque pays qui a rejoint l’UE l’a fait dans ce qu’il pensait être son intérêt. Que la GB agisse dans son intérêt n’a rien de perfide. Il faut quand même, au passage, souligner que votre référence à la City n’est pas appropriée. Londres a massivement voté pour le maintien dans l’UE.

                                    Enfin vous dites :  « Ce qui n’a rien à voir avec un éventuel Frexit. Car nous les Français savons ce que nous avons perdu avec l’UE » Le nous est de trop. Il y a autant d’avis différents sur la question que de Français. . 


                                  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 29 août 2019 19:54

                                    @Bernard Grua

                                    On pourrait épiloguer indéfiniment sur les avantages et les inconvénient du Brexit.

                                    Et c’était quoi exactement le but de votre papier... d’humeur. Parce qu’on ne voit pas très bien le but. Par contre évacuer la question de connaître les raisons sous-jacentes du choix d’un Brexit par les Anglais, me semble très légerde votre part. 

                                    Je persiste et signe : oui, NOUS, peuple français.

                                    Ma référence à la City n’est pas appropriée ? Ah bon ? La City n’aurait joué aucun rôle dans tout cela ?
                                    L’importance de la City, vous ne la voyez pas ? Alors qu’à la City se trouve Euronext, la Bourse française !



                                  • eau-pression eau-pression 29 août 2019 20:53

                                    @Nicole Cheverney
                                    Un peu de hors-contexte, mais pas totalement hors-sujet.
                                    Je me suis inscrit sur ce site il y a 3 semaines, et depuis j’ai beaucoup vu commenter l’apparition de nouveaux intervenants. Alors, pour info, c’est bien la provocation du mal-nommé anarchiste qui a déclenché mon inscription.

                                    Mes posts vont dans le sens de l’UPR. Je vous réponds ici et non sous l’article provocateur car je déteste qu’on tape sur le clou UPR=FA. Je ne vois que l’infantilisme du pseudonommé anarchiste pour expliquer cette fixette. La France, c’est une idée, non ?

                                    Je voudrais qu’on se demande pourquoi tant de policiers se sont suicidés récemment. Parmi eux, beaucoup ont dû vouloir accompagner la Loi dans sa tombe (je pense à l’instrumentalisation décomplexée de la justice).
                                    Je voudrais qu’à la FI on y réfléchisse à deux fois avant de laisser penser que les accords, les traités, on s’assoit dessus. La perquisition chez JLM aurait dû leur montrer les conséquences de ce cynisme.


                                  • Eric F Eric F 29 août 2019 21:09

                                    Quel était l’intérêt de Cameron d’organiser le référendum ?

                                    Il a voulu faire pression sur l’UE pour obtenir des avantages spécifiques pour le Royaume Uni en « menaçant » d’un départ (retenez moi, ou je pars), mais une fois les avantages obtenus (ce qui prouve qu’il peut y avoir de la marge malgré les traités), il aurait voulu rester et a milité pour le « remain », sauf qu’il a été pris à son propre jeu, et le « leave » l’a finalement emporté.

                                    Mrs May a tenté une sortie douce avec un partenariat renforcé, négocié avec les autres pays de l’UE, mais il n’y a de majorité à Westminster ni pour quitter doucement, ni pour claquer la porte. Le nouveau PM joue la montre, pour un départ de facto au jours J. Après coup, les honorables MP auront le choix entre s’incliner, ou perdre leur mandat par une dissolution.


                                  • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 21:47

                                    @Nicole Cheverney
                                    Le but de mon papier est de dénoncer l’unité de « nos penseurs » qui parlent, à l’unisson, de pouvoir autoritaire lorsque Johnson se donne les moyens de faire respecter, après 3 ans de louvoiement, le choix du peuple britannique qui est de sortir de l’UE.

                                    « Evacuer » les raisons « sous-jacentes » du Brexit ? Pourquoi « sous-jacentes » ? Les raisons du Brexit n’étaient pas le sujet comme je le clarifie ci-dessus. Ces raisons mériteraient un autre, voire plusieurs articles. @toma dit qu’il y a déjà « matière à faire 6 ou 7 articles », dans ma « salade de fruit indigeste ». Peut-on parler de « légèreté » ? Y ajouter un long développement sur les causes du Brexit ne ferait qu’ajouter de la confusion à la confusion. Par contre, je serais très intéressé de lire un article exposant selon vous, les motifs du peuple britannique concernant le choix du Brexit. 

                                    Le « NOUS peuple français » c’est de l’humour ? Rien qu’ici, des commentateurs ne partagent pas votre point de vue. Alors, pour ce qui est du reste du peuple français, je doute que vous le représentiez dans son intégralité et que vous puissiez dire « NOUS », sauf à considérer que seuls ceux qui sont de votre avis représentent le peuple français. Ce qui est une erreur, au moins en terme de droit de vote. Pour le reste croivez ce que vous voulez.

                                     Vous écrivez : « Les Anglais n’oeuvrent que pour leurs intérêts. Le reste, ils s’en fichent. Et ils ont aussi décrété, depuis longtemps que leurs intérêts sont de se mettre en adéquation avec ceux de la City. »
                                    La City a voté contre le Brexit (Londres 60% de votes « Remain »). Mieux « Dans la (petite) circonscription de la City de Londres, le « Remain » a obtenu 75 % des voix. » 
                                    Les Britanniques n’ont donc pas voté en adéquation avec ceux (les intérêt) de la City. Ainsi votre référence à la City est bien inappropriée. C’est exactement le contraire qui s’est passé. Cela ne veut pas dire que je ne vois pas l’importance de la City. Merci de ne pas me faire dire ce que je ne dis pas.... 


                                  • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 21:56

                                    @eau-pression
                                    Vous êtes la bienvenue, ici, si vous souhaitez faire part de vos contrariétés. Par contre, il vous faudra apprendre à résister à la provocation si vous venez sur Agoravox. On y trouve des commentaires qui aident vraiment à se poser des questions que l’on avait pas envisagé. Néanmoins, il y a aussi des trolls putrides en nombre très limités mais qui occupent l’espace. J’en ai bloqué deux ou trois et depuis cela ne se passe pas mal.
                                    Sous cet article, nous avons des avis très différents. En revanche, chacun veille à ce que cela ne tourne pas au pugilat. 


                                  • eau-pression eau-pression 30 août 2019 08:43

                                    @Bernard Grua
                                    Mon post à Nicole Cheverney a atterri sous votre article un peu par hasard.
                                    Dans votre article, vous mettez le référendum sur l’UE sur le même plan que celui sur NDDL. C’est ajouter des chèvres et des choux.
                                    N’étant pas de la région concernée par NDDL, je regarde ce qui s’est passé à Nantes un peu comme le Brexit : au prisme des idées générales.
                                    Pour NDDL, il m’apparaît que c’est la cuisine politique locale qui poussait à réaliser cette infrastructure, et je me réjouis de la décision étatique. Pourquoi ? Voir l’article en cours d’Ayoli et la référence à Marc Laimé que j’y ai donnée.
                                    Accessoirement, vous saurez d’où me vient ce pseudo. Le phénomène troll dont vous parlez est perceptible bien sûr, mais ne peut-on comparer ce forum à un bistrot assez vaste pour trouver table à sa convenance sans se soucier des braillards au comptoir ? Je trouvais amusant d’y entrer avec ce pseudo. Enfin, je ne suis pas une femme, et suis donc en position d’admirateur devant le courage viscéral de certaines.

                                    Le jacobinisme peut donc avoir des bons côtés. Y compris celui de l’UE, quand il s’oppose au barrage de Sivens. En France, ce jacobinisme s’accompagnait d’un certain renouvellement des strates décideuses, tant que celles-ci émergeaient en bonne partie du peuple, via le système éducatif.
                                    Mais je ne vais pas vous en faire un plat. Sur le fond, ma raison pour rejeter NDDL était la sauvegarde de la bio-diversité. Je suis de la même façon très réticent au jacobinisme, qui s’attaque lui à la diversité des cultures.


                                  • Bernard Grua Bernard Grua 30 août 2019 14:03

                                    @eau-pression

                                    Je suis nantais et j’étais contre la construction de NDD mais il faut reconnaître que lancer une consultation populaire puis la jeter aux orties est un déni de démocratie. NDD est un très vieux projet. Il était prévu pour faire atterrir des Concorde à Nantes... Ensuite, le projet, devenu sans objet, a suivi son cours dans l’opacité et sans concertation. Un jour, les gens se sont réveillés en prenant conscience de ce monstre en devenir.

                                    Le référendum était fondé mais il aurait dû intervenir bien en amont avec un vrai exposé des avantages et des inconvénients. Un véritable débat aurait conduit à une meilleure réflexion et à une proposition de solutions alternatives ou, au minimum, à beaucoup plus de précautions dans la réalisation de NDD. Au lieu de cela, on a laissé se consumer toutes les autres options et on a continué à construire des habitations à Bouguenais, Rezé et Grand-Lieu, dans la trajectoire des avions ainsi que sur les terrains permettant une extension de l’existant.

                                    Comparons ce qu’ont fait les allemands dans le Baden Wurttemberg. Un référendum a été proposé pour agrandir la gare de Stuttgart. Cela impliquait de lourds terrassements et imposait un tunnel. Les écologistes étaient contre. Le référendum s’est prononcé pour cette extension. Peu de temps après, les écologistes sont arrivé à la tête du Land. Ils ont appliqué la décision du référendum.

                                    Le référendum de NDD, tel qu’il s’est déroulé, est l’illustration d’un pouvoir déconnecté du pays réel et d’une instrumentalisation lourde d’arrières pensées. Les apparatchiks locaux ne sont pas plus en prise avec cette réalité. Ils ne sont que des rouages d’un système de partis parisiens à l’égard de qui ils doivent allégeance à peine de renoncer à toute carrière politique. Ceci fausse toutes les décisions au niveau local. Le politique doit se montrer servile à l’égard d’un appareil s’il veut progresser. L’intérêt de ceux qui l’ont élu ainsi que leur écoute ne sont donc pas sa principale préoccupation. Il s’agit bien d’une tare du jacobinisme.

                                    Si Paris a finalement reculé, ce n’est pas par intelligence, c’était trop tard, mais en raison des destructions régulières à Nantes, où les Black bocs exploitaient toutes les manifs d’opposants. Nantes était devenu leur principal QG en France. Pendant ce temps, Johanna Roland (Maire de la Ville), toute à son marketing urbain et à ses « éléments de langage », nous chantait : « Tout va très bien madame la Marquise ». En conséquence, aucun pouvoir ne prenait la mesure du chaos. Il a fallu qu’Edouard Philippe se rende sur place pour comprendre, qu’en réalité, il fallait battre en arrière, et vite.

                                    Pour revenir à notre sujet, NDD est bien l’illustration d’un jeu non démocratique et d’une imposture de référendum. C’est ce qu’attendent la plupart des politiques français à l’égard du référendum britannique.Ils le font savoir avec mépris. Mais ils se trompent. Là aussi. 


                                  • cleroterion cleroterion 29 août 2019 17:41

                                    La démocratie représentative, ça ressemble à la démocratie, ça a la couleur de la démocratie, ça sonne comme la démocratie mais ce n’est pas la démocratie, et c’est pour cela qu’on se fait avoir.


                                    • Eric F Eric F 29 août 2019 19:22

                                      @cleroterion
                                      Dans un pays de plusieurs millions d’habitants (qui n’est pas une petite cité-état grecque antique), la démocratie non représentative est une chimère agitée par les utopistes et les démagogues.


                                    • cleroterion cleroterion 31 août 2019 14:50

                                      @Eric F
                                      Faire confiance à une personne élue en pensant qu’elle nous représente et qu’elle agira pour le bien commun est parfaitement utopique. L’élection qui est basée sur la confiance est une chimère. Une démocratie basée sur la défiance avec des représantants tirés aux sort et contrôlés est beaucoup plus réaliste.


                                    • Eric F Eric F 29 août 2019 19:20

                                      C’est quand même un coup politique paradoxal dans un régime parlementaire (le premier ministre procède du Parlement) que de suspendre ainsi de manière unilatérale les sessions du parlement. En Juillet les chambres avaient voté un texte empêchant que le Brexit ait lieu sans consulter le parlement. Par contre, la reine n’avait sans doute pas la latitude de refuser la demande du PM, ce qui aurait créé un conflit sans précédent.

                                      Il est partial de prétendre que Térésa May n’ait rien fait, elle a négocié avec l’UE un accord de sortie à l’amiable en maintenant une coopération renforcée qu’elle s’est efforcée de faire adopter par l’assemblée, sans y parvenir. En fait,il aurait fallu dissoudre il y a plusieurs mois du fait de ce blocage, il n’y a plus le délai pour le faire avant la date butée, Johnson tente de passer à la hussarde tant vis à vis des instances de l’UE que de son parlement.


                                      • Bernard Grua Bernard Grua 29 août 2019 22:04

                                        @Eric F
                                        Quel que soit le bout par lequel on regarde cette affaire, c’est une histoire de fous. Que les Britanniques aient voulu sortir de l’UE, malgré les arrières pensées de Cameron, cela ne fait pas grand doute. En revanche, je pense que le RU sort probablement de la pire façon qu’il soit en ce qui concerne ses intérêts. 


                                      • Eric F Eric F 29 août 2019 23:28

                                        @Bernard Grua
                                        mon avis est que l’accord négocié n’était pas si mauvais car il ne coupait pas les ponts pour une coopération « à la norvégienne ». Du reste il est possible que Boris Johnson cherche à arracher quelques concessions symboliques aux instances européennes pour faire avaliser l’accord par le Parlement, en faisant planer la menace d’un brexit dur qui serait probablement plus défavorable au Royaume Uni et à l’UE (la France notamment a des échanges bénéficiaires) qu’une sortie « à l’amiable ».


                                      • leypanou 30 août 2019 08:43

                                        @Eric F
                                        En Juillet les chambres avaient voté un texte empêchant que le Brexit ait lieu sans consulter le parlement 

                                         : c’est çà le véritable scandale.

                                        Si on considère que le peuple est le véritable détenteur du pouvoir, le Parlement n’a pas à avoir le dernier mot sur une affaire qui a été tranchée.

                                        Il y avait hier un journaliste malhonnête intellectuellement qui disait : « oui, le peuple britannique a voté pour le Brexit, mais pas pour un Brexit avec no-deal ». Quand a été posée la question « voulez-vous un Brexit avec no-deal » ? Jamais.

                                        Bref, en France par exemple, quasiment 100% des journalistes « roulent » contre le Brexit sans aucune honte et ils se prétendent objectifs.


                                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 août 2019 09:29

                                        @leypanou
                                        « oui, le peuple britannique a voté pour le Brexit, mais pas pour un Brexit avec no-deal ». Quand a été posée la question « voulez-vous un Brexit avec no-deal » ? Jamais.


                                        Quand vous ne posez pas une question, c’est donc que vous êtes sûr de la réponse donnée ?

                                        Et puis, il faudrait arrêter, en tant que Français, de pontifier sur les règles des britanniques. Vous n’avez pas l’impression de ne pas être compétent sur le sujet ?


                                      • Eric F Eric F 30 août 2019 10:54

                                        @leypanou
                                        Le journaliste en question a parfaitement raison, le principe de la sortie est décidé, mais il appartient au parlement d’en ratifier les modalités.

                                        Par contre je suis d’accord sur votre remarque concernant les commentaires à sens unique des média français, unanimement UEphiles et mondio-libéraux (sans oublier climato-alarmistes).


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 août 2019 11:15

                                        @Olivier Perriet
                                        En janvier 2018, dans un entretien à la BBC, Macron a expliqué que s’il y avait le même référendum en France, on aurait le même résultat qu’avec le référendum sur le Brexit.

                                        Il est donc parfaitement conscient que les politiques qu’il mène ne reçoivent pas l’accord de la majorité des Français ! C’est démocratique ?


                                      • Eric F Eric F 30 août 2019 11:32

                                        @Fifi Brind_acier
                                        Macron en l’occurrence a fait de la dialectique pour laisser entendre que le referendum au Royaume Uni a donné un « résultat d’humeur ». En fait, selon un sondage IFOP récent, 60% des Français voteraient contre un frexit en cas de referendum ...mais les partis pro-frexit ne recueillent pas 40% pour autant.


                                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 août 2019 13:57

                                        @Eric F

                                        non, les partis pro Frexit recueillent entre 1 et 2 % des voix.

                                        Cherchez l’erreur smiley


                                      • Bernard Grua Bernard Grua 30 août 2019 14:07

                                        @Olivier Perriet
                                        L’UPR a fait son label du Frexit, mais il n’y a pas qu’Asselineau, Monsieur 1%, qui est pour une sortie de l’UE. Il y a plusieurs partis réalisant plusieurs dizaines de % de l’électorat qui sont y sont favorables. 


                                      • samy Levrai samy Levrai 30 août 2019 18:12

                                        @Bernard Grua
                                        Ah bon et lesquels ? La croyance te tiens donc savoir ? Ca ne m’étonne pas que tu sois ukronazi et euro fasciste comme tu aimes à le mettre en avant... peut être à l’insu de ton plein gré ? 


                                      • Bernard Grua Bernard Grua 30 août 2019 23:12

                                        @samy Levrai
                                        Bravo ! Sous cet article vous avez le troll le plus injurieux et le moins imaginatif. Il en faut toujours un... On sent chez vous la dimension d’un futur Asselineau. 


                                      • samy Levrai samy Levrai 31 août 2019 09:20

                                        @Bernard Grua
                                        Cite nous les partis qui veulent sortir de l’UE, de l’euro et de l’OTAN puisqu’il y en a plein... 
                                        En general quand on ne sait pas de quoi on parle, il vaut mieux la fermer. 


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 août 2019 11:31

                                        @Eric F
                                        Cela prouve que les sondages de l’ Elysée ne sont pas publiés, et que ceux qui sont publiés sont faux.


                                      • cettegrenouilleci 1er septembre 2019 09:15

                                        @Bernard Grua

                                        « L’UPR a fait son label du Frexit, mais il n’y a pas qu’Asselineau, Monsieur 1%, qui est pour une sortie de l’UE. Il y a plusieurs partis réalisant plusieurs dizaines de % de l’électorat qui y sont favorables. »

                                        Pour l’édification des lecteurs, il serait opportun que vous daigniez préciser quels sont ces « plusieurs partis réalisant plusieurs dizaines de % de l’électorat qui y sont favorables » ( au Frexit ).

                                        J’ai pu lire hier, que vous demandiez à Xenozoid, et, à travers lui, à tous les commentateurs du même acabit, de bien vouloir présenter les éléments précis, documentés et incontestables qui l’autoriseraient à publier les accusations fantaisistes qu’il ne cesse de rabâcher dans le fil des commentaires qu’il trouve amusant de polluer régulièrement sans aucun respect pour le texte ni pour l’auteur du texte sur lequel il choisit de jeter son dévolu.

                                        J’ai vu également que vous aviez pris la mesure de @Kvicksund, présisant, à l’adresse de vos lecteurs et commentateurs, que vous ne méprisiez « personne ici à part les trolls, les affabulateurs et les propagateurs de fakes ».

                                        J’en prends acte et je vous en félicite.

                                        Néanmoins, vous ne pouvez chevaucher en même temps le destrier du juste et celui du scélérat, du fourbe, du malhonnête.

                                        Passons sur les multiples amabilités dont vous gratifiez l’UPR, son président et ses militants. Les lecteurs disposent d’ éléments vérifiables pour en apprécier la consistance, le bien fondé, et pour en goûter la qualité.

                                        Je vous saurai gré, néanmoins, d’avoir l’amabilité de présenter aux lecteurs d’Agoravox, les éléments précis, documentés et incontestables (qui semblent avoir échappé à l’attention de la France entière, et à la presse nationale et internationale) qui vous font affirmer que, "plusieurs partis réalisant plusieurs dizaines de % de l’électorat (sont) favorables au Frexit.

                                        Sur l’état de l’opinion publique concernant cet enjeu de la sortie de l’UE, je n’ai aucun mal à vous croire.

                                        Sur le fait que cet objectif soit mis en avant et porté par plusieurs partis réalisant plusieurs dizaines de % de l’électorat, je dois avouer que cela m’avait complètement échappé.



                                      • Bernard Grua Bernard Grua 1er septembre 2019 17:07

                                        @cettegrenouilleci
                                        « Frexit », est un mot, à forte composante anglo-saxonne, inventé (?) et en tout cas popularisé par Asselineau. Donc l’appliquer à d’autres partis peut choquer ceux qui s’opposeraient à l’utilisation de ce « label » pour autres partis politiques. Ce n’était pas l’objectif. Je n’aurais pas dû utiliser ainsi ce mot qui me vaut d’être accusé de « chevaucher en même temps le destrier du juste et celui du scélérat, du fourbe, du malhonnête ». J’étais loin d’imaginer qu’un défenseur de droits d’auteurs s’érigerait en justicier pour, il est vrai, cette seule création (qui plus est anglophone) de François Asselineau. Sortons donc de cette chasse gardée
                                        Le discours anti-Union Européenne n’est pas limité à l’UPR. Dans certains cas ce discours est seulement lié à des hommes politiques irresponsables qui cherchent un bouc émissaire. D’autre cas sont plus radicaux. A des degré divers, ils prônent une sortie de l’Europe. Cela va de l’extrême gauche à l’extrême droite
                                        Avec ses 30 à 40% du corps électoral le Rassemblement National (ex FN) a tenu un discours favorable à une sortie de l’Europe, sans attendre Asselineau même s’il lui a fallu battre en arrière avec la déroute de MLP lorsqu’elle a tenté, en complète dilettante, de défendre une sortie de l’Euro. Par ma part, j’y vois plus des effets de manches qu’un véritable revirement
                                        Ainsi en avril 2019 on pouvait lire ceci :
                                        « Une révolution qui n’en a pas l’air. Le Rassemblement national (ex-Front national) acte, avec ce projet européen, l’abandon du Frexit. Lors des dernières européennes, en 2014, cela restait la pierre angulaire du projet : la sortie de la France de l’Union européenne et de la zone euro. Il en était également question dans le programme présidentiel de 2017. »
                                        https://www.franceinter.fr/politique/marine-le-pen-renonce-officiellement-au-frexit-dans-son-projet


                                      • cettegrenouilleci 1er septembre 2019 22:10

                                        @Bernard Grua

                                        « Le discours anti-Union Européenne n’est pas limité à l’UPR. »

                                        Vous jouez sur les mots.

                                        En ce qui me concerne, je ne parle pas de « discours anti-Union européenne ».

                                        Ce discours là est partagé par tous les partis de la classe politicienne, de gauche et de droite, aussi bien par ceux qui ont participé directement à la direction des affaires du pays et qui ont soutenu les gouvernements successifs des dernières décennies , que par les autres, y compris l’extrême droite et l’extrême gauche qui cautionnent chacune à leur façon l’enfermement de la France dans l’UE, dans l’euro et dans l’Otan. . Tout ce beau monde répète à l’envi et de plus en plus souvent, depuis plus de trente ans, que l’UE ne marche pas, qu’il faut réformer l’UE, qu’il faut une autre Europe.

                                        Mais aucun n’a jamais mis à son programme la sortie de l’Union Européenne.

                                        François Asselineau, qui a été à l’initiative de la création de l’UPR il y a douze ans, est le seul chef de parti qui ait combattu en toute clarté, sans jamais caviarder son propos, pour la sortie de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan.

                                        Il est vrai qu’il a été rejoint il y a peu sur ce créneau par Florian Philippot tombé en désamour du Front National rebaptisé depuis « Rassemblement National ».

                                        Renfort qui n’en est pas un, puisque l’intéressé, habitué des contorsions discursives utilisées par le Front National pour berner les électeurs, a révélé l’étendue de son talent en la matière en proposant, à l’occasion des dernières élections du« parlement » européen, de faire liste commune avec l’UPR (pour le Frexit) après avoir tenté sans succès de conclure une alliance avec le parti de Dupont-Aignan qui ne veut pas du Frexit. Le président de Debout la France propose aux Français, comme tous les guignols qui servent les intérêts de l’oligarchie euro-atlantique, de changer l’Europe, autrement dit de rester dans l’Union Européenne et donc de maintenir le cap des GOPE et du démantèlement de la nation.

                                        Quand à l’extrême gauche, le cas du PRCF méritant d’être mis à part, les partis qui s’en réclament et leurs dirigeants voient dans la mondialisation de l’économie et des échanges une opportunité et un moyen de hâter la survenue d’une révoluton prolétarienne nécessairement, selon eux, planétaire. Ces partis ne demandent aucunement que la France sorte de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan.

                                        Le PRCF, lui, demande depuis sa création il y a une quinzaine d’années, « les 4 sorties » : sortie de l’Union Européenne, sortie de l’euro, sortie de l’Otan, sortie du capitalisme. Au nom de la nécessité de cette dernière, il proclame le caractère impératif d’une sortie de l’Union Européenne « par la porte de gauche » au motif qu’elle ne pourrait pas permettre de satisfaire les revendications des salariés et des couches populaires si on ne sort pas en même temps du capitalisme.

                                        Le PRCF voit dans l’UPR un faux-nez de la vraie droite et un ennemi de classe. Il se refuse donc à envisager toute alliance avec l’UPR, le seul parti qui lutte vraiment pour la sortie de l’Union Européenne.
                                        Le PRCF a fait mieux que refuser une alliance avec le seul parti qui lutte effectivement, depuis douze ans, pour la sortie de la France de l’UE, de l’euro et de l’Otan. A l’occasion des présidentielles de 2017, il a apporté son soutien à Jean Luc Mélenchon et à la France Insoumise qui refusent d’envisager, comme MLP et le RN, la sortie de la France de l’Union Européenne.
                                        Comprenne qui pourra.

                                        Passé ce petit tour d’horizon, force est de constater que les 30 à 40 % du corps électoral que vous attribuez très généreusement au parti de Marine Le Pen n’ont absolument pas pesé en faveur de la sortie de l’Union Européenne lors du scrutin présidentiel de 2017. Que certains de ces électeurs aient pu penser voter en ce sens en choisissant le vote MLP en se laissant embobiner par les pirouettes de cette dernière, c’est sûr. Il faut reconnaître ce talent à Marine Le pen, comme à Macron : Elle excelle, aussi bien que lui, dans l’enfumage, dans l’art de faire prendre aux électeurs des vessies pour des lanternes.

                                         .Le seul vote qui ait réellement pesé pour la sortie de l’UE en 2017, c’est le vote pour François Asselineau, le candidat de l’UPR.

                                        Quant aux autres plus radicaux que vous évoquez, qui vont de à l’extrême gauche, à l’extrême droite, et qui prôneraient selon vous, à des degrés divers, une sortie de l’Europe, vous vous gardez bien de les citer.

                                        On ne peut pas quitter l’Europe « à des degrés divers ». Ou bien on la quitte, ou bien on y reste. [Comme le dit Jean Luc Mélenchon lui-même, le plan B, c’est le plan A. L’UE, elle est aussi aux Français, et on ne va pas la laisser à Merkel .]

                                        Il n’est pas possible de modifier les traités de l’UE qui ont été conçus expressément pour imposer à notre peuple, et aux autres peuples embarqués dans le piège de l’UE, tout ce qui altère la qualité de leurs vies , qui conduit à la liquidation de nos entreprises et de nos emplois, à la casse de nos services publics, à la mise à l’encan de notre patrimoine national et à la destruction de la nation.

                                        L’UPR ne revendique pas un label, pas même celui du Frexit. Je ne défends aucun « droit d’auteur ».

                                        A l’UPR, nous nous efforçons de donner à nos concitoyens les moyens d’y voir clair, de ne pas se laisser berner par les ennemis du peuple et de la nation, de reconnaître les cartes truquées qu’on leur tend et qu’on leur remet en mains le jour du scrutin avec la complicité active des médias contrôlés à 100% par l’oligarchie et le pouvoir de la Macronie qui est à son service exclusif.

                                        Pour ce qui me concerne, comme les autres militants de l’UPR qui interviennent sur Agoravox, que je ne connais pas personnellement, je ne suis pas en service commandé. J’essaie juste de me rendre utile, de défendre efficacement les intérêts de la nation. Je suis septuagénaire. J’ai des enfants, des petitsenfants, je pense à eux. J’ai toujours défendu les intérêts des couches populaires, du mieux que je pouvais, quand j’étais en capacité de le faire (Je ne l’ai pas toujours été). Je m’efforce de continuer aujourd’hui, avec mes tout petits moyens, mes qualités et mes défauts, comme le font les autres intervenants de l’UPR.

                                        J’ajoute, même si c’est anecdotique, (en tout cas, ce n’est pas essentiel) , que je n’aime pas du tout le mot Frexit et je m’en suis déjà expliqué sur Agoravox. Même s’il est fabriqué à partir de mots faisant effectivement partie de notre langue [France/ EXIT], il a comme vous le dites une forte consonance anglo-saxonne et s’inscrit dans le sillage du Brexit de nos amis britanniques, un mot dont le choix, là-bas, a été, je crois, judicieux et ne pose aucun problème. Je confesse être un amoureux de la langue anglaise, que j’ai enseignée.

                                        Le mot Frexit, lui, ne me paraît pas drapé comme il convient, ne me paraît pas avoir l’authenticité, la force et le retentissement qui conviennent. Il ne sonne pas agréablement à l’oreille des Français.

                                        Les mots pour le dire sont importants. Mais, le plus important, c’est qu’on en sorte, qu’on en sorte vraiment, et vite, de l’UE, de l’euro et de l’Otan, avant que les vampires qui ont pris le contrôle ce ce pays ne l’aient entièrement et irrémédiablement détruit.

                                        Voilà pourquoi je suis à l’UPR. Il n’existe, d’ailleurs, présentement, en dehors de l’UPR, aucune autre force politique crédible travaillant vraiment à la réalisation de cet objectif : donner à notre pays les moyens de redresser son économie, de défendre son identité, de satisfaire les besoins des travailleurs et de la population, de décider lui-même de son destin.

                                        On ne peut y parvenir sans sortir d’abord, et le plus vite possible, la France de l’UE, de l’euro et de l’Otan, sans libérer la France et lui redonner son indépendance comme ont su le faire avant nous nos aînés du Conseil National de la Résistance.

                                        Merci d’avoir pris la peine de me répondre et de me lire, en me prenant comme je suis : pas toujours commode et même, pas « commode » du tout . [ c’est vrai aussi bien avec l’adjectif qu’avec le substantif].

                                        Merci aussi de témoigner un peu d’indulgence aux internautes qui interviennent dans le fil des commentaires en y mettant un peu trop de passion. Cela m’arrive à moi aussi, occasionnellement. 

                                        Même avec de bons arguments, il n’est pas facile pour les militants UPR de rester zen et courtois lorsqu’ils voient leurs arguments et leurs explications contrées et salies jour après jour par une horde de trolls malveillants et stupides qui tentent de pourrir les discussions, de décourager les lecteurs et les commentateurs sérieux et curieux, , d’empêcher la voix de l’UPR d’être entendue. En lieu et place d’arguments contradictoires bien difficiles à étayer pour nos adversaires, , ces militants se voient opposer des balivernes, des crachats, des insultes, des mensonges, des insinuations grotesques, une absence totale de civilité. 

                                        Difficile de supporter tout ça sans que ça chauffe un peu, de temps à autre.


                                      • Bernard Grua Bernard Grua 2 septembre 2019 00:04

                                        @cettegrenouilleci
                                        Je n’avais aucune envie de parler de l’UPR et d’Asselineau. Je n’ai cessé de le dire. La discussion sur les institutions était ce qui m’intéressait. De même l’analyse de la réaction française, assez monolithique, par rapport à ce soit disant coup de force de Johnson était un bon sujet. Sujet d’autant plus pertinent que les Anglais ont été nombreux à manifester ce week-end. Il y a avait de quoi débattre. On était bien partis pour des échanges intéressants.

                                        Et puis ont débarqué les UPR pour nous vendre leurs soupe franchouillarde, les trucs mille fois rabâchés, leur incapacité à voir ailleurs. C’était terminé. On est parti dans le hors sujet, le trollisme minable, les frittages personnels, le révisionnisme historique, la lie du propos de comptoir. On a foutu le nez dans la bouse pour ne plus le relever. Et maintenant on en est à subir la géopolitique à deux euros d’une ignorante. Regardez en bas. Je ne vous en veux pas personnellement. Je n’en veux pas à ceux qui croient en Asselineau. Mais j’en veux à ces « missionnaires » qui sont venus flanquer le bordel. Les commentaires, à 80%, ne présentent, ici, rigoureusement aucun intérêt. 

                                        La prochaine fois, dès que je lis UPR, Frexit ou Asselineau, je bloque la personne. Au moins on sera tranquille. Que ces camelots aillent au diable ! 


                                      • cettegrenouilleci 2 septembre 2019 06:36

                                        @Bernard Grua

                                        Bonjour. Merci d’avoir pris la peine de répondre à mon commentaire.

                                        « On est parti dans le hors sujet, le trollisme minable.../... »
                                        « La prochaine fois, dès que je lis UPR, Frexit ou Asselineau, je bloque la personne. Au moins on sera tranquille ».

                                        Je n’ai pas la prétention de vous donner des conseils et encore moins de vous dicter votre conduite. Nous faisons tous des choix qui peuvent nous paraître raisonnables ou déraisonnables, et, quand la vie et les évènements nous y obligent, nous modifions ces choix, ou nous faisons en sorte de nous accommoder de leurs résultats, ou de faire comme s’ils n’avaient pas vraiment d’importance, ou même comme s’ils n’avaient pas existé, comme s’ils n’existaient pas.

                                        Je souhaite juste faire deux observations :

                                        °Quand on aligne les uns à la suite des autres les éléments de langage que vous avez utilisés pour évoquer l’UPR, François Asselineau et la bataille politique qu’ils conduisent, quand on observe les mots d’accueil bienveillants que vous avez eu, dans un premier temps, pour les propos délirants des trolls anti-UPR, on est enclin à s’interroger sur votre stratégie de communication.

                                        N’avez-vous pas, vous-même, encouragé ce que vous déplorez ?

                                        °Il existe quantité d’espaces où on n’évoque jamais François Asselineau, l’UPR et ses militants, sinon pour en dire que ce sont des rêveurs hors-sol ou des complotistes ou des gens insignifiants. On ne les y invite pas. On les ignore, et, si on est obligé d’en parler, on s’applique à les salir...

                                        Des espaces comme les grands journaux et les grands médias, la télé.

                                        Même pendant les campagnes électorales officielles, des officines privées, et même des chaînes publiques, et le gouvernement lui-même (un gouvernement-croupion qui exécute docilement les basses oeuvres de l’UE) , prétendent interdire à l’UPR et à François Assselineau de participer aux grands débats publics qui sont organisés pour « aider » nos concitoyens à se forger une opinion et à effectuer les choix appropriés au moment des scrutins.

                                        La discussion sur le démantèlement de nos institutions à nous, sur le démantèlement de notre tissu industriel et sur la liquidation de notre agriculture et de notre auto-suffisance alimentaire, sur la mise à l’encan de notre patrimoine national, sur la liquidation de nos libertés, sur le délitement continu du système de protection sociale mis en place par nos aînés, sur l’inféodation des grands partis politiques du pays et des grands syndicats (ce qu’il en reste) à l’européisme, [la seule idéologie autorisée], la discussion sur la catastrophe économique, sociale, politique, culturelle, diplomatique, militaire, financière, environnementale, vers laquelle nous précipite notre enfermement dans la dictature de l’UE, de l’euro et de l’Otan,
                                        tout ça n’intéresse personne à part l’UPR, ses militants, ses dirigeants, ses sympathisants.

                                        Toute la classe politicienne et tous les médias s’appliquent à ostraciser et à salir l’UPR et ses dirigeants.

                                        L’UPR est pourtant le seul grand parti politique national appelant nos concitoyens à se rassembler pour sortir la France de la dictature de l’UE qui a été installée dans le pays sans que les Français s’en aperçoivent.

                                        Pareille dérive mérite-t-elle d’être encouragée ?

                                         Bonne journée à tous.


                                      • Bernard Grua Bernard Grua 2 septembre 2019 08:58

                                        @cettegrenouilleci
                                        Merci pour votre réponse. J’ai essayé d’être correct avec tous. Concernant les mots bienveillant vis a vis des trolls anti-UPR, je n’avais aucune raison de penser, au départ qu’ils étaient des trolls. Je n’avais aucune raison non plus de penser qu’ils étaient anti-UPR. Cela n’a pas empêché un concours de lieux communs, de banalités et de niaiseries. Je trouve, au final, pitoyable qu’un sujet sur sur un pays étranger soit bourré à 90% de commentaires franco-français. En quelque sorte, cela serait normal car on ne donne pas l’occasion à ces malheureux UPR de s’exprimer. Foutaises ! Si ces commentateurs compulsifs utilisaient leur temps à écrire des articles au lieu de polluer les débats ailleurs, ils créeraient eux-mêmes l’espace d’expression qu’ils revendiquent.
                                        Au final on se retrouve avec un déballage innommable de banalités effrayantes, totalement hors sujets sans même parler d’élucubrations pour des attaques ad personam qui n’intéressent personne. Sur plus de deux cents commentaires, nous en avons une dizaine de valeur. Le reste, c’est le néant le plus complet. Sous mon prochain article dès qu’une personne avancera le nom d’Asselineau ou de l’UPR elle sera bloquée. Je ne veux plus retrouver une telle soupe. D’ailleurs, je vais déjà lancer ce ménage aujourd’hui.
                                        UPR à la porte !


                                      • cettegrenouilleci 2 septembre 2019 09:31

                                        @Bernard Grua

                                        « D’ailleurs, je vais déjà lancer ce ménage aujourd’hui. UPR à la porte ! »

                                        Bonne chance pour vos conversations entre gens de bonne compagnie, avec lesquels on n’évoque jamais de mots grossiers tels UPR, FREXIT, Asselineau, rétablissement de l’indépendance de la France, droit du peuple à décider lui-même de son destin, RIC, Gilets Jaunes, répression, revendications populaires, RIC, médias placés sous le contrôle absolu de l’oligarchie, contrôle des mouvements de capitaux, réappropriation sociale des moyens de production et d’échange, nationalisations, concussion, vérité.../...


                                      • Bernard Grua Bernard Grua 2 septembre 2019 14:51

                                        @cettegrenouilleci
                                        Il y a une différence entre évoquer et faire du bourrage. Ici on en a soupé de l’UPR, regardez. C’est véritablement indigeste. Et votre commentaire en rajoute encore une couche. Vous avez vos idées, fort bien. Chacun à les siennes et c’est bien. Mais à force d’imposer le discours UPR, par la porte, par la fenêtre, par des commentaires hors sujets suivis d’une nuée de trolls, vous nous en flanquez la nausée. Cette propagande grossière est contre-productive, à mon sens. Mais ce n’est pas mon problème ni celui des autres lecteurs. Le problème est que vous cassez les pieds à 99% des lecteurs, qui en ont par dessus la tête. 


                                      • Désintox Désintox 29 août 2019 19:26

                                        On a connu ça. C’était un autre temps.

                                        «  Allez dire à votre maître que nous sommes ici par la volonté du peuple et qu’on ne nous en arrachera que par la puissance des baïonnettes.  »

                                        Le despotisme lui, reste inchangé.


                                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 août 2019 01:01

                                          Bonjour Bernard,

                                          .

                                          Merci pour cet article

                                          .

                                          Quest-que c’est la démocratie si ce n’est pas la voix du peuple exprimé par référendum !

                                          .

                                          Demos = le peuple

                                          Kratos = Le pouvoir

                                          .

                                          Un petit rappel aux amnésiques PRO-UE :

                                          Le référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne a lieu le 23 juin 2016.
                                          51,89 % des votants répondent « Quitter l’Union européenne »

                                          .

                                          Toutes ses Pro-UE qui ne respectent pas la voix du peuple et tentent de saboter le BREXIT sont des anti-démocrates, des mauvais perdants !

                                          .

                                          Battons nous pour le RIC et pour le FREXIT !

                                          .

                                          Le vote des français en 2005 à été violé par les Pro-UE et cela doit être rectifié !

                                          C’est aussi pour ça, que nous les gilets jaunes, nous battons !

                                          .
                                          Concernant le référendum français sur le traité établissant une constitution pour l’Europe en 2005 :

                                          À la question « Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une constitution pour l’Europe ? », le « non » recueille 54,68 % des suffrages exprimés.

                                          .

                                          La aussi le Pro-UE on violé le vote démocratique du peuple français fin 2007 en ratifiant le traité établissant une constitution pour l’Europe  !!!!

                                          .

                                          Vive le futur RIC et le FREXIT !


                                          • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 août 2019 09:27

                                            @eau-du-robinet

                                            J’espère que vous n’avez pas voté Sarkozy en 2007, auquel cas, vous seriez un peu contradictoire


                                          • Eric F Eric F 30 août 2019 11:23

                                            @eau-du-robinet
                                            Le traité de Lisbonne reprend l’essentiel du contenu du projet de constitution de 2005, mais d’une part il n’a pas le statut de constitution, et d’autre part il n’abroge pas les traités antérieurs mais les modifie. C’est un tour de passe passe diplomatique et juridique, qui a accentué la méfiance des citoyens vis à vis du « processus » de construction européenne effectué « par le fait accompli » -méthode délibérément appliquée par les dirigeants européistes, sachant les réticences des peuples, en pratiquant une forme de despotisme éclairé à bas bruit-. C’est en réaction de quoi les partis souverainistes « font un score » aux élections européennes.

                                            « Vive le futur RIC et le FREXIT ! »

                                            selon un sondage de début 2019 https://www.ifop.com/publication/les-francais-et-le-referendum-dinitiative-citoyenne/
                                            Concernant le RIC, 77% des citoyens sont favorables
                                            Concernant le Frexit, 60% des citoyens sont défavorables (l’euroscepticime n’entraine pas le souhait de sortie, mais de réforme).


                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 août 2019 13:20

                                            Bonjour Eric F ?
                                            .
                                            Merci pour votre commentaire. smiley


                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 août 2019 13:41

                                            @Olivier Perriet
                                            .
                                            Étant de nationalité allemande, je ne pas le droit de participer aux élections présidentielles en France !
                                            .
                                            J’ai seulement le droit de voter aux municipales et aux européennes.
                                            .
                                            Idem pour les référendums ou je ne pas le droit de voter ! Je suis encore en colère car en 2005 je n’avait pas le droit de voter !
                                            .
                                            Il faut dissoudre l’UE, abolir le TUE et le TFUE, ses traitées qui profitent seulement aux milliardaires et milliardaires, voire les multinationales ....
                                            .
                                            J’ai de l’estime pour De Gaulle puis partiellement pour Chirac, car il avait permis le déroulement du référendum de 2005.
                                            .
                                            A pro pro de Sarkozy, c’est lui qui avait supprime de notre constitution la loi constitutionnelle n° 2007-238 du 23 février 2007, la notion de haute trahison ...
                                            https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-4-cas-de-haute-trahison-commis-167983


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er septembre 2019 16:17

                                            @Eric F
                                            Le traité de Lisbonne reprend l’essentiel du contenu du projet de constitution de 2005, mais d’une part il n’a pas le statut de constitution....

                                            Que le Traité de Lisbonne n’ait pas statut de constitution importe peu, le Droit Communautaire est supérieur aux Droits des Etats de manière absolue, y compris dans le domaine constitutionnel qui doit être conforme au droit européen....


                                          • Le421 Le421 30 août 2019 09:45

                                            C’est amusant de voir que de titiller l’UPR amène des commentaires en cascade...

                                            On parlait de quoi au juste ?

                                            De la suspension du parlement britannique par le gouvernement ?

                                            Ah !! Belle affaire.

                                            A quoi sert le parlement français si ce n’est à entériner sans aucune restriction les désidératas du gouvernement, lequel obéit sans faillir au chef suprême...

                                            Alors.

                                            Vous ne pouvez pas imaginez ce qui se passerait sans Assemblée Nationale en France... Exactement la même chose qu’avec.

                                            La dépense en moins...

                                            Une anecdote.

                                            Le G7 a été l’un des moins coûteux de l’histoire.

                                            Près de 35 millions.

                                            Et dix fois plus pour les indemnités aux pauvres commerçants qui ont été pénalisés !!

                                            Je n’aurais jamais imaginé qu’en trois jours de week-end, ces gens là développent un tel chiffre !!

                                            Rien que la ville de Biarritz, en commerce, développe plus de trois milliards à l’année. C’est LVMH à tous les coins de rue, pas possible !!

                                            Et le demi de Kro à 15€...


                                            • Le421 Le421 30 août 2019 09:53

                                              @Le421
                                              Un rapide calcul pour 1500 affaires environ, sur le site, donne du 80.000€ par jour pour chacune...


                                            • samy Levrai samy Levrai 30 août 2019 11:27

                                              @exol
                                              quand disparaîtras tu enfin , troll sans utilité ? toutes tes sorties sont des insultes à l’intelligence et à l’humanité.


                                            • Bernard Grua Bernard Grua 30 août 2019 14:22

                                              @Le421

                                              D’accord avec ça : « C’est amusant de voir que de titiller l’UPR amène des commentaires en cascade... On parlait de quoi au juste ? De la suspension du parlement britannique par le gouvernement ? »
                                              Une remarque cependant. L’UPR et son PowerPoint man n’ont pas été abordés pour éviter les inflations de commentaires disgressifs. Ils n’ont pas été titillés. Ils se sont invités tous seuls pour vendre leur soupe. Et on est retombé dans des litanies répétitives et hors sujets, que l’on trouve déjà au kilomètre, et rigoureusement identiques, sous les trois papiers de « Anarchiste ».


                                            • Bernard Grua Bernard Grua 30 août 2019 15:09

                                              @alexis42
                                              Mon nom de famille n’est pas « gruau » mais « Grua ». je pense que c’est à moi que vous adressiez néanmoins. Je ne me suis pas exprimé sur les chiffres de 421 pas plus que je n’ai vérifié votre re-calcul. Je vous laisse en débattre entre vous.


                                            • Eric F Eric F 31 août 2019 11:37

                                              @alexis42
                                              ça parait être une « erreur d’échelle » sur les indemnisations : 350 mille, et non 350 millions.


                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 août 2019 11:37

                                              @samy Levrai
                                              J’apprécierai que vous cessiez d’insulter les autres, c’est interdit par la Charte des commentaires : "
                                              ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d’enrichir cet article. N’hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais "


                                            • samy Levrai samy Levrai 31 août 2019 16:08

                                              @Fifi Brind_acier
                                              Tu veux parler du mot « Troll » ? serais tu en train de te laisser aspirer par le politiquement correcte ? Je n’apprecie que peu.


                                            • cettegrenouilleci 31 août 2019 16:30

                                              @samy Levrai

                                              Bonjour Sammy.

                                              Fifi attire l’attention sur le fait que les propos désobligeants adressés à nos contradicteurs (qui, eux, ne s’en privent pas à notre égard) affectent négativement l’intérêt que portent les lecteurs aux arguments que nous développons dans nos commentaires.

                                              Il m’arrive, à moi aussi, de céder quelquefois à cette tentation lorsque je tombe sur un teigneux insolent de mauvaise foi, voire sur une horde de teigneux comme c’est le cas dans le présent article.

                                              Je pense, comme Fifi, que c’est un piège qui nous est tendu, dans lequel nous devons éviter de nous laisser prendre.

                                              Bien cordialement.

                                              Gérard


                                            • cettegrenouilleci 31 août 2019 19:11

                                              @cettegrenouilleci /rectification

                                              « il m’arrive, à moi aussi, de céder quelquefois à cette tentation lorsque je tombe sur un teigneux de mauvaise foi, voire sur une horde de teigneux comme c’est le cas dans le présent article. »

                                              Je faisais référence aux « compliments » dont les militants de l’UPR ont été gratifiés par les commentateurs hostiles de l’article de Nounouk [UPR : le parti de l’avenir de la France]., un désagrément qui nous a été épargné dans le fil des commentaires du présent article.

                                              Je prie les commentateurs de cet article de Bernard Grua de bien vouloir m’excuser pour cette malencontreuse confusion.


                                            • Bernard Grua Bernard Grua 1er septembre 2019 18:31

                                              @samy Levrai
                                              Après de nombreux bugs du site « samy Levrai » est bloqué ici. 


                                            • Bernard Grua Bernard Grua 30 août 2019 14:25

                                              @exol @samy Levrai, on va tenter d’éviter les engueulades ici, SVP.


                                              • samy Levrai samy Levrai 30 août 2019 16:00

                                                @Bernard Grua
                                                son commentaire sur 421 ( qui n’est pas ma tasse de thé ) a disparut, ne fais pas comme si les commentaires étaient équivalent, ni n’essaie de te placer au dessus, en arbitre, tu n’en as pas les capacités...


                                              • Bernard Grua Bernard Grua 30 août 2019 18:20

                                                Je ne comprends ni votre ton, ni votre propos.Je crois que presque tout le monde à compris que la contradiction et les opinions politiques différentes peuvent s’exprimer ici.

                                                Il y a assez de pugilats sur AV. Je n’aime pas ça. Ma « capacité » est de bloquer ceux qui ne le comprennent pas. J’ai bloqué Exo définitivement. Vous, je vous bloque pour les trois prochaines heures.


                                              • samy Levrai samy Levrai 30 août 2019 18:55

                                                @Bernard Grua
                                                Je te dis que le commentaire qui lui a valu cette remarque a été modéré, supprimée et que l’abruti est un troll. Je te dis aussi que je n’ai aussi que faire de ta morale basée sur des croyances et non sur les faits.


                                              • foufouille foufouille 30 août 2019 18:59

                                                @samy Levrai

                                                tu fais un beau troll abruti vu tes nombreuses insultes.

                                                regardes toi dans une glace.


                                              • Bernard Grua Bernard Grua 30 août 2019 19:13

                                                @foufouille
                                                Cet individu, samy Levrai ,semble tenir des conversations convenables puis, tout d’un coup, sans aucune raison, part en live à coup d’insultes et de d’injures vulgaires. Une sorte de troll à temps partiel. Bizarre une telle instabilité. Alcool, drogues ? 


                                              • Xenozoid Xenozoid 30 août 2019 19:19

                                                @Bernard Grua

                                                les gents de l’upr se prête leur pseudos,c’est officiel


                                              • foufouille foufouille 30 août 2019 19:46

                                                @Bernard Grua

                                                possible que son bot soit programmé pour resté poli.


                                              • Bernard Grua Bernard Grua 30 août 2019 19:46

                                                @Xenozoid
                                                Merci, là je fais une découverte. Pourquoi se prêter les pseudos ? Pour avoir un profil plus « fort » en montrant un compte hyper actif avec de nombreux commentaires ?


                                              • Bernard Grua Bernard Grua 30 août 2019 19:49

                                                @Minotaure666
                                                Ils multiplient les pseudos pour donner une impression d’une foule de commentateurs du même avis ? Pour faire des attaques en fausse meute ? 


                                              • Xenozoid Xenozoid 30 août 2019 19:50

                                                @Bernard Grua

                                                on va savoir bientôt,n’est ce pas ?


                                              • Bernard Grua Bernard Grua 30 août 2019 23:17

                                                @Xenozoid
                                                Possible, sous l’article UPR paru ce jour, c’est la valse de tout ces pseudos. Mais comme ils n’ont guère d’imagination, c’est un peu le vide sidéral et la bêtise qui ressort de tous leurs commentaires, nombreux certes, mais aussi plats qu’est la terre dans leur esprit. Quelle carte de visite pour l’UPR !


                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 août 2019 08:30

                                                @Bernard Grua
                                                Réponse sur les soit disant multicomptes :

                                                Quand je cherche le compte d’Asselineau sur Agoravox, voici ce que je trouve :

                                                uniquement des textes d’Asselineau + un article signé Jean militant à l’ UPR, a qui Asselineau a forcément donné ses identifiants, c’est le seul cas. Asselineau a cessé de publier en juin 2016, un seul article a été publié sur son compte depuis.


                                                Si je cherche tous les articles qui parlent, ou citent l’ UPR sur Agoravox, voici ce que je trouve, une liste d’articles écrits par diverses personnes, certaines sont à l’ UPR, les autres n’y sont pas. Il s’agit d’une liste de billets trouvés par Google, pas d’un compte. 


                                                Si je cherche tous les articles qui parlent, ou citent François Asselineau sur Agoravox, j’obtiens une autre liste, différente de la précédente , billets écrits parfois par des militants de l’ UPR, ou par des gens qui n’y sont pas.
                                                Il s’agit d’une liste de billets trouvés par Google, pas d’un compte.

                                                Voilà, si cela ne vous convient pas, adressez vous à Google.

                                              • av88 av88 31 août 2019 12:09

                                                @Bernard Grua
                                                Attention, attention, vous êtes sur la mauvaise pente du complotisme......


                                              • Bernard Grua Bernard Grua 31 août 2019 22:41

                                                @Kvicksund
                                                Pas de photo, un pseudo anonyme, pas de description de profil, pour vous cacher,pour ne rien être. Inscription il y a 15 jours, pas d’article publié, seulement 13 commentaires (et s’il sont tous de cet acabit.) sur Agoravox et cela prétend expliquer ce qu’est ce site et cela prétend expliquer qui sont les gens qui interviennent ici....
                                                Pour ma part, je ne cache pas j’ai documenté tout ce qui était demandé. Je suis inscrit depuis 1 an et demi , 243 commentaires, 14 articles publiés, des dizaines de milliers de lecteurs et modérateur. .Je déteste avoir à écrire ceci mais il faut mettre les pendules à l’heure. Alors, votre quide utilisateur d’Agoravox, c’est une plaisanterie d’ado boutonneux, à l’évidence.
                                                Je ne méprise personne ici à part les trolls, les affabulateurs et les propagateurs de fakes. Bref, des totales nullités comme vous.
                                                Pour le reste, croit qui voudra à vos fakes me concernant. Je m’en tappe royalement. Mais vous irez purger votre bile, votre frustration et vos complexes ailleurs. C’est valable pour tout imbécile de votre style.  


                                              • cettegrenouilleci 1er septembre 2019 08:08

                                                @Bernard Grua

                                                merci pour cette petite mise au point adressée à Kvicksund.

                                                Dans le débat d’idées, dans la lutte politique, personne n’a rien  de bon à gagner en recourant à « des trolls, des affabulateurs et des propagateurs de fakes ».

                                                Bonne journée à vous


                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er septembre 2019 09:22

                                                @samy Levrai
                                                Quelles que soient les insultes contenues dans ce commentaire, on n’y répond pas par des insultes, mais par un commentaire argumenté, ou par de l’ humour.
                                                A l’ UPR on a suffisamment d’arguments pour répondre.


                                              • Bernard Grua Bernard Grua 1er septembre 2019 23:40

                                                @Fifi Brind_acier
                                                samy Levrai est bloqué. Dorénavant, je bloquerai sans préavis toute personne qui affirmera des éléments « ad personam », qui ne sont pas étayés factuellement, qu’ils soient injurieux ou non. Je ne vais pas passer mes journées à démentir des commentaires inexacts, qu’ils soient de le résultat de la bêtise, de préjugés, du manque de vérifications, de la supposition, de l’invention pure et simple, ou de la calomnie. Cela vous concerne aussi « Fifi Brind_acier ». 


                                              • av88 av88 31 août 2019 18:40

                                                Bonjour, je suis adhérent et militant UPR.

                                                A propos des pseudos, voici mon expérience.

                                                Je n’ai qu’un pseudo sur ce site, je n’ai jamais donné mon mot de passe à qui que ce soit, je n’ai jamais utilisé un autre pseudo.

                                                Je n’ai jamais eu de demande en ce sens de la part de l’UPR.


                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 août 2019 20:36

                                                  @av88
                                                  Pareil ! Mais cela amuse les trolls d’inventer des bobards sur l’UPR, qu’ils accusent de complotisme, alors qu’ils ont passé 3 semaines à nous casser les pieds avec le compte Agoravox d’Asselineau, nous accusant de je ne sais quelles malversations.


                                                • Xenozoid Xenozoid 31 août 2019 20:44

                                                  @Fifi Brind_acier

                                                   nous accusant de je ne sais quelles malversations. 

                                                  il y a des faits,et des actes,ce ne sont pas des accusations....vous vous échangez vos pseudos,et qui sais les multipseudos.... bandes de nazes, et vous voulez rassembler ?


                                                • Bernard Grua Bernard Grua 31 août 2019 22:43

                                                  @av88
                                                  Merci pour votre témoignage.


                                                • Bernard Grua Bernard Grua 31 août 2019 22:45

                                                  @Xenozoid
                                                  Si vous avez des éléments précis, documentés et incontestables, cela serait aimable à vous de les présenter ici. Merci. 


                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er septembre 2019 09:15

                                                  @Bernard Grua
                                                  Bien sûr que non, il n’a aucune preuve, sinon il serait enchanté de les donner ! Et à quoi cela servirait d’échanger nos pseudos ? Il y a 38 000 adhérents à l’ UPR, il s’imagine sans doute que nous manquons de militants ?


                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er septembre 2019 16:38

                                                  @Xenozoid
                                                  Des militants de l’ UPR qui commentent, il y en a sur tous les sites et les médias de France qui autorisent les commentaires cf cet article de Russia Today sur la décision de Johnson sur le Parlement .Vous noterez au passage que les blogueurs ne sont pas du style qu’on connaît sur Agoravox vis à vis des militants de l’ UPR...


                                                • Bernard Grua Bernard Grua 1er septembre 2019 18:09

                                                  @Fifi Brind_acier
                                                  « Bien sûr que non, il n’a aucune preuve, sinon il serait enchanté de les donner ! » Le cas est complexe. Ne répondez pas à la place des autres. J’attendrai sa réponse. Tout le monde ne peut pas être H24 sur AV.


                                                • Bernard Grua Bernard Grua 1er septembre 2019 18:14

                                                  @Fifi Brind_acier
                                                   « cf cet article de Russia Today sur la décision de Johnson sur le Parlement .Vous noterez au passage que les blogueurs ne sont pas du style qu’on connaît sur Agoravox vis à vis des militants de l’ UPR... »
                                                  RT organe d’information du Kremlin est favorable à tout ce qui affaiblir l’Europe. Nul doute que le Brexit, le Frexit et l’UPR le mette en joie. Il s’agit là d’une audience conquise d’avance, une sorte de pensée unique. A vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Pas quoi se taper sur le ventre.  


                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er septembre 2019 19:39

                                                  @Bernard Grua
                                                  Je parlais des commentaires, pas de la Russie. L’article ne prend pas position.
                                                  Quelles preuves avez-vous que la Russie cherche à affaiblir l’ Europe ? La doctrine de la Russie est de ne pas se mêler des affaires intérieures des autres pays.

                                                  C’est Trump qui n’aime pas l’ UE et qui préfère les relations bilatérales. Poutine, j’ai plutôt l’impression qu’il préfère discuter avec une seule entité qu’avec 28 pays qui ne sont d’accord sur rien. Je n’ai jamais entendu Poutine tenir des propos sur le Brexit par exemple, contrairement à Obama qui est venu à Londres soutenir le Remain.

                                                  Que les Russes aient une dent (et plusieurs) contre l’UE et les USA pour le coup d’état de Maïdan, la situation en Ukraine, les calomnies et les sanctions, on peut les comprendre. Et qu’ils se réjouissent des embarras de Bruxelles avec le Brexit, c’est probable. Après des années de russophobie, vous ne voulez pas en plus qu’ils leur tressent des couronnes de fleurs ??


                                                • Bernard Grua Bernard Grua 1er septembre 2019 23:00

                                                  Après Asselineau, vous voilà enfourchant la défense de Poutine... De mieux en mieux ! Passons sur votre discours souverainiste qui n’est que l’allégeance à un mafieux siloviki vu le concentré qui suit. Vous voulez parler de la Russie ? Allons y ! Que connaissez-vous de ce pays ? Rien, à part les lieux communs français de l’extrême droite, au rang de laquelle je mets, évidemment, l’UPR. Vous voulez parlez de Poutine ? Allons y. Là il va y avoir du sport. 

                                                  "Quelles preuves avez-vous que la Russie cherche à affaiblir l’Europe ?"

                                                  D’abord il faut distinguer le clan mafieux du Kremlin et la population russe. La population russe rêve de civilisation et de culture européenne. J’en ai eu des preuves de St Pétersbourg à Vladivostok en passant par Moscou,Saratov,  Irkoutsk, Severobaikalsk, Iakoutsk, Komsomolsk na Amure, Khabarovk et les coins les plus reculés de Sibérie.
                                                  Le Kremlin, lui aussi rêve d’Europe mais en termes économiques et géographiques. C’est le rêve d’un « continent » européen uni de l’Atlantique à Vladivostok, sous la direction explicite du Kremlin. Le prototype de ce système est celui de l’Union Economique Eurasiatique qui ne « fonctionne » que sous la contrainte et le chantage, parfois violent. On y reviendra. Ce plan européen du Kremlin passe par la destruction de l’Union Européenne. Mais c’est aller un peu vite en besogne. La GB brexitienne a t’elle basculé dans le pro-poutinisme ? C’est le contraire. Et les autres pays ? Regardez le classement de la Russie en terme économique : loin derrière la France et, a fortiori, l’Allemagne. Le Kremlin n’a pas la puissance économique disponible pour ses ambitions extérieures. Comme je vous l’écrivais, ailleurs, une UE éclatée provoquerait, de facto, le rapprochement de l’Allemagne et de la France. La Russie en serait encore plus, proportionnellement, diminuée. 

                                                  Vous dites "La doctrine de la Russie est de ne pas se mêler des affaires intérieures des autres pays."  Cette interférence qui se joue à tous les niveaux est amplement démontrée. Des articles et des ouvrages ont été écrit à ce sujet. Mais on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif. Vous n’avez certainement rien lu de tout ça. Alors je vais faire dans le hyper-basique. Que signifie selon vous le concept de "monde Russe" ? Probablement pas grand chose. Cela veut dire que le Kremlin s’arroge le droit d’intervenir dans tout pays où se trouve des personnes russophones. Mais il n’y a pas que ça. Depuis l’arrivée de Poutine au pouvoir les guerres russes n’ont pas cessé Après la « fin » de la guerre de Tchétchénie (en fait son abandon dans les bras d’une mafia islamiste), la Russie est intervenue militairement à l’extérieur : Géorgie, Ukraine et, bien sûr, Syrie. Sans même parler de la Macédoine ou des mercenaires de « Wagner » en Centre-Afrique. Je ne dis pas que les Occidentaux ont fait mieux (même s’il n’est pas correct d’imputer les exactions américaines à la France et qu’il faut raisonner au cas par cas). En tout cas, parler de non-ingérence pour le Kremlin, c’est se moquer du monde


                                                  • Bernard Grua Bernard Grua 1er septembre 2019 23:02

                                                    "C’est Trump qui n’aime pas l’ UE et qui préfère les relations bilatérales." Trump est un cinglé. Les seuls qui se sont réjouis de son élection, ce sont les membres de la Douma russe. Ils l’on fêtée au champagne. Donc les deux hommes ne sont pas si éloignés l’un de l’autre (sans même parler de l’interférence dans les élections US). Pourtant, à mon sens, Poutine est plutôt le miroir de Georges W. Bush. Si les dégâts du second sont inférieurs à ceux du premier, c’est que les institutions démocratiques et que les contre-pouvoirs fonctionnent réellement aux US, alors qu’ils sont inexistants à Moscou. Trump n’aime pas plus l’UE que Poutine. On est d’accord. Mais vous non plus n’aimez pas l’UE... Votre histoire de l’un qui préfère discuter avec une Europe unie et l’autre qui préfère le bilatéralisme, c’est n’importe quoi. Encore une fois, oui Poutine veut une Europe unie, sous sa botte. Cela passe par une destruction de l’UE objet des fantasmes de gens de votre espèce. Cela passe par des pressions ou des tentatives de séduction avec chaque pays de l’UE pris isolément.

                                                    "Que les Russes aient une dent (et plusieurs) contre l’UE et les USA pour le coup d’état de Maïdan, la situation en Ukraine, les calomnies et les sanctions, on peut les comprendre." Encore une fois, vous confondez « les Russes » et le Kremlin. Le Russe normal à la différence des Européens, au rang desquels je vous compte, ne parle pas de politique.

                                                    La doxa du Kremlin est de parler de « coup d’Etat » en Ukraine. Elle est reprise par toute l’extrême droite et une partie de l’extrême gauche française. A-t-on vu des coups d’Etat ou aucun homme fort s’est emparé du pouvoir ? Non. Pourtant en Ukraine, rien de tel. A-t-on vu un coup d’Etat où les parlementaires n’ont pas été expulsés ou pris sous la contrainte ? Non. Pourtant en Ukraine rien de tel. La Rada continué à siéger jusqu’aux élections législatives suivantes. L’interim présidentiel a été assuré par le Président de Rada jusqu’à l’élection présidentielle qui s’est déroulée démocratiquement et où Poroshenko a-été élu. A la fin de son mandat, il a été battu et a cédé la place dans des élections régulières. Depuis le Maidan, deux élections législatives ont, elles aussi, eu lieu. Très étranges résultantes de ce que vous appelez un « coup d’Etat » : pas de prise de pouvoir par des militaires, pas de mise en place d’un homme fort, pas d’Etat d’urgence, alternance démocratique.

                                                    Parlons enfin du départ de Ianoukovitch. J’étais à Kiev lors de ces événements.
                                                    https://bernardgrua.net/2015/06/07/a-propos-de-maidan-un-nantais-a-kyiv/
                                                    https://bernardgrua.net/2015/06/07/maidan-petite-brisure-decorce-calcinee-et-meurtrie-ne-rompt-pas/

                                                    Ianoukovich a pris la fuite après le massacre de Marinsky, 18 février 2014 et surtout celui de la rue de l’Institut, 20 février 2014, quand l’armée lui a signifié qu’il était hors de question pour elle de tirer sur des Ukrainiens. En effet, ses Berkouts épuisés par les affrontements étaient devenus inopérants. La façon dont la fuite de Ianoukovitch a été préparée à l’avance et comment il a transféré les « richesses » du pays plusieurs jours en amont nécessiteraient de plus longs développements. Ce qui importe est de noter que ce que vous appelez un coup d’Etat ne correspond pas à la réalité. C’est simplement un criminel qui a pris la tangente. Bref, avant de reprendre les éléments de langages préparés par d’autres, essayez de voir ce qu’il y a derrière. Cela limitera peut-être la naïveté de votre argumentaire et vous évitera de construire son développement sur un faux postula décrédibilisant votre propos, en montrant votre ignorance. 

                                                    Si le Kremlin a une dent contre l’Europe pour ce qui s’est passé en Ukraine, il faut m’expliquer pourquoi sa politique, selon vous, serait de ne pas s’occuper des affaires intérieures des autres pays. Il y a une contradiction évidente dans votre accumulation. 

                                                    Vous n’avez jamais entendu Poutine "tenir des propos contre l’UE". Eh bien, il faut travailler le sujet. Cela a commencé en 2007 par son discours de Munich. Ensuite il faut s’intéresser à ce que disent RT et Sputnik. Ils sont la voix du Kremlin. Ils ne ménagent pas leur critique systématique contre l’Union Européenne.

                                                    Les « sanctions » ne sont pas tombée par hasard. Elles correspondent à des mesures prises suite à la violation du droit international. Vous en avez visiblement rien à faire. Et pourtant, le respect de ce droit international est ce qui permet notre sécurité collective et permet à la France de vivre en paix. Que la paix en France soit le cadet de vos soucis, obnubilée par votre Frexit, on peut le comprendre. Cela fait malgré de vous une personne qui n’est pas une patriote. 

                                                    La « russophobie » maintenant. Un terme totalement ringard, comme je vais m’en expliquer. Savez-vous quand et par qui ce terme a été popularisé ? Il a été véritablement lancé par RT et Sputnik en 2013, 2014. Je vous invite à jeter un oeil sur ce papier. Rassurez-vous, pas besoin de faire l’effort de lire, regardez juste le premier graphique : https://medium.com/dfrlab/putinatwar-how-russia-weaponized-russophobia-40a3723d26d4  
                                                    Pourquoi ? Une « phobie » est une névrose. Accuser son adversaire de maladie mentale est plus simple que de répondre sur le fond. Surtout quand ce dernier est indéfendable. C’est une forme d’attaque « ad personam ». Toutefois l’utilisation du terme russophobie a été tellement exagérée que même les organes du Kremlin ont dû lever le pied. Cela revenait à admettre la culpabilité de leur maître. 
                                                    Pour ce qui est des relations de la France et de la Russie, je vous invite à prendre connaissance de mon article où je fais un point assez exhaustif. Je dis que la supposée russophilie de la France ou a contrario sa russophobie sont deux mythes popularisés par le Kremlin et, qu’en fait, les relations sont beaucoup plus pragmatiques.
                                                    https://bernardgrua.blogspot.com/2018/05/Facts-about-the-so-called-French-Russophilia-since-Napoleon.html


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité