• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le populisme italien s’écrase sur le mur de la réalité

Le populisme italien s’écrase sur le mur de la réalité

« Il n'y a rien de plus sale que la pureté », disait Bernard-Henri Lévy dans les années quatre-vingt-dix parlant de l’intégrisme religieux et politique. Car la pureté est avant tout le produit de toute position politique extrême. Personne n’en est exclu.

En Italie, on assiste ces derniers jours à la perte de cette « pureté » du populisme représentée par le Mouvement cinq étoiles au pouvoir, allié au parti d’extrême droite La Ligue de Matteo Salvini.

Les députés et militants du parti sont stupéfaits par la prise de décision de Giuseppe Conte, président du Conseil et proche du mouvement, d'avoir accepté le lancement des travaux d’infrastructures du TGV Turin-Lyon. “Ne pas le faire coûterait beaucoup plus cher” a-t-il déclaré sur Facebook, en ajoutant “Je pense à notre intérêt national qui est le seul à guider l’action de notre gouvernement”.

La décision arrive après des mois de polémique entre les deux partis de la majorité parlementaire et représente une étape importante dans la “normalisation” du Mouvement cinq étoiles. La protection de l’environnement était l'un des objectifs principaux du parti. Son fondateur, le comédien Beppe Grillo, a même été condamné en 2010 à quatre mois de prison pour ne pas avoir respecter les règles en brisant les scellés du chantier TGV.

Pour les militants du parti, qui se présentaient comme la seule expression de la volonté générale et des intérêts citoyens, c’est une attaque franche envers un symbole de leur lutte politique.

Elle n’est toutefois pas la seule. Depuis son arrivée au pouvoir, le Mouvement cinq étoiles a changé, à de nombreuses reprises, ses prises de position politiques qu'il prétendait pourtant inflexibles. Au Nord comme au Sud.

En Sicile, le parti avait soutenu les manifestations des habitants contre le Muos, le système devant relier toutes les unités combattantes des Etats-Unis et de l’OTAN. Au pouvoir, Elisabetta Trenta, la ministre de la Défense du Mouvement cinq étoiles change de position.

Dans les Pouilles, quand il n’était pas au pouvoir, le Mouvement s’opposait au Tap, projet de gazoduc entre la Grèce, l’Albanie et l’Italie. Il affichait son soutien au mécontentement des habitants. “Deux semaines” auraient suffit pour bloquer le projet, selon Alessandro Di Battista, un des chefs de file du parti. Une fois au pouvoir le parti déclare “avoir les mains liées” : le projet ne peut pas être arrêté.

Encore dans les Pouilles, à Tarente. Le chef de file du parti, Luigi Di Maio, promettait la fermeture du site d’Ilva, la plus importante usine européenne d’acier, à l’origine d’un désastre environnemental. Une fois ministre du Développement économique, il change lui aussi de position.

À Gênes, dernier épisode en date. Après l’effondrement du viaduc Morandi, le ministre des Infrastructures Danilo Toninelli (Mouvement cinq étoiles) accuse la famille Benetton, actionnaire à trente pour cent du groupe Atlantia, maison-mère de la société Autostrade per l’Italia assurant la gestion des autoroutes italiennes, d’être responsable de l’accident. Il menace ensuite de révoquer la concession autoroutière. Le gouvernement ne leur en a finalement pas retiré la concession. Mais Luigi Di Maio a autorisé l’accord entre la société nationale italienne des chemins de fer, Ferrovie dello Stato italiane (FS), Atlantia de Benetton et Delta Airlines pour sauver la compagnie aérienne italienne en quasi faillite.

La « pureté » idéale, l’absence de tout compromis “dépravé” et la supériorité morale étaient les critères sur lesquelles le Mouvement cinq étoiles avait défini son action politique. C'est sur cette base qu’il discréditait tout adversaire politique et écrasait tout débat d’idées. Cette position affirmée lui a permis de remporter les élections en 2018.

Aujourd’hui cette supériorité morale, qu’il défendait, lui impose des problématiques nouvelles. Pour preuve, la récente humiliation infligée aux élections européennes à l’avantage du parti de Matteo Salvini, son allié au pouvoir qui revendique dans les réseaux sociaux la faillibilité de l’être humain et son imperfection.


Moyenne des avis sur cet article :  1.68/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 6 août 10:28

    Tiens... On lit BHL au pays de Machiavel et de Gramsci !?

    On s’emmerde donc tant que ça, en Italie ? smiley


    • Paul Leleu 6 août 21:16

      @Clocel

      vous savez, en France aussi... et d’ailleurs, ce qui est vrai pour la littérature politique l’est aussi pour la musique ! ... quand vous pensez à la lavasse américaine qu’écoutent les français et les italiens... et que vous comparez à leurs riches traditions musicales...

      finalement, BHL est à la philosophie ce que Led Zep ou Pink Floyd sont à la musique ...


    • Abou Antoun Abou Antoun 6 août 22:12

      @Clocel
      C’est la remarque que j’ai faite. Un nartic qui commence par une citation de BHL, cela n’augure rien de bon.
      Mais c’est sûr que tous les politiciens ’hors système’ quand ils arrivent au pouvoir sont confrontés aux ’réalités’. Et que sont ces réalités sinon la loi du plus fort (UE, OTAN, USA, FMI, etc...). C’est pourquoi une politique non-alignée, si elle est isolée ne peut triompher.


    • kirios 7 août 08:05

      @Clocel
      merci et bravo !
      en deux phrases courtes vous dites tout ce que je n’aurai su écrire.


    • karibo karibo 7 août 12:50

      @Abou Antoun
      TOUT A FAIT BHL comme référence , salut la suite !


    • Biscotte Biscotte 6 août 11:29

      Pour une fois qu’en Italie il n’y a pas un dirigeant qui appartient à la race des traitres ! Il serait bon de le bichonner. Et puis s’il utilise ses couilles qu’il a comme des pastèques, peut-être qu’il rendra un grand service non seulement aux Italiens, mais aux Européens plus généralement.


      • Julot_Fr 6 août 11:33

        Le populisme est d’ordre economique.. les petites fausse bonne idees (pro-gay, pro-immigrant, pro-fake-ecologism par les taxes) sont d’ordre societal et non populiste.. donc le titre de l’article est faux et devrait etre change en ’les fausse bonnes idees de l’aile gauche populiste s’ecrasent..’ en d’autre termes.. un article creux qui n’apporte pas grand chose


        • nono le simplet nono le simplet 6 août 13:11

          quand on se targue « de pureté idéale » et qu’on décide de gouverner avec la pragmatique Ligue du Nord, pas besoin d’attendre pour voir l’erreur de casting ...


          • Traroth Traroth 6 août 13:17

            Citer BHL dès la première phrase et perdre instantanément toute crédibilité. Je n’ai même pas lu la suite...


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 août 13:37

              @Traroth

              Ben vouais vu qu’il savait qu ’ Arielle lave plus blanc.


            • San Jose 6 août 13:27

              C’es encore plus embrouillé que les affaires corses. 


              • samy Levrai samy Levrai 6 août 16:57

                Moi, ça me rappelle Tsipras...


                • Paul Leleu 6 août 21:23

                  @samy Levrai

                  oui... ça va faire 1 an ½ qu’ils sont au pouvoir en Italie... on allait voir ce qu’on allait voir... et on attend toujours...

                  certains nous expliquent qu’il faut attendre... que c’est une tactique... qu’ils font semblant d’obéir pour mieux camoufler leur résistance (un peu comme au temps de Vichy, vous savez)...

                  et ils nous assurent que l’âne va se transformer en cheval de course...


                • Xenozoid 6 août 21:38

                  @samy Levrai

                  mois ça me fait pensé aux greques qui sont manipulés par l’otan,l’église et les banques oligarques depuis bien avant l’europe et la communnauté européenne


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 août 10:24

                  @Paul Leleu
                  Le projet du gouvernement italien de contourner l’euro par les minibots peut fonctionner..., ce n’est pas interdit par les traités, mais l’Italie restera dans l’ UE, le risque, ce sont les représailles toujours possibles de la BCE.

                  Il faut se souvenir qu’en Grèce, la BCE avait fermé le robinet financier aux banques.


                • Attila Attila 7 août 10:45

                  @Paul Leleu
                  En fait,la stratégie italienne ressemble à une guerre de tranchées. L’UE a des moyens de rétorsion, l’Italie aussi et les deux ont des failles. Un bon décorticage de la stratégie italienne pour l’Euro a été faite par Jacques Sapir et Maxime Izoulet. Lien
                  Ce sera long et incertain.
                  Et surtout, je le redis, je vois mal une sortie de L’UE et de l’Euro contre la volonté du peuple italien. Les grecs ont beau être dévastés par l’UE, ils ne veulent toujours pas en sortir. C’est la principale faille de la stratégie italienne, ils ne peuvent pas savoir à l’avance la réaction des italiens aux sanctions européennes.
                  Souhaiter des malheurs au peuple pour qu’il réagisse est une stratégie qui a échoué, l’extrême gauche l’avait déjà tenté : « Quand les gens n’auront plus rien dans l’assiette, ils voteront bien ».

                  .


                • Paul Leleu 7 août 16:34

                  @Attila

                  permettez moi d’émettre quelques doutes... si les peuples n’ont pas la volonté farouche d’être libres... rien à voir avec l’extrême-gauche et je ne sais pas quoi... la volonté d’être libre, c’est la volonté d’être libre... elle ne dépend de rien...

                  si les peuples européens n’ont pas cette volonté, si ce désir les a abandonné, alors pas grand chose ne changera... on continuera ce bal à fleurets mouchetés... et dans 10 ans nous y seront encore... comme il y a 10 ans...

                  pour ma part, je souligne souvent sur Avox que le renoncement des peuples à toute culture digne de ce nom, est un symptôme de cet abandon profond et intime de leur liberté... beaucoup d’agoravoxiens me font part de leur désaccord... mais je pense que j’ai raison sur ce point... quand le désir est mort au fond de soi, c’est pas les flonflons qui vont le réveiller...

                  refaire société ne se décrète pas... pas plus que l’amour et la confiance... cela se gagne... lentement, beaucoup plus lentement qu’on ne l’a détruit... il ne suffit pas de sortir un beau matin de novembre 2018 après 50 ans de désertion...


                • Attila Attila 7 août 16:51

                  @Paul Leleu
                  « rien à voir avec l’extrême-gauche et je ne sais pas quoi.. »
                  Je ne suis pas en désaccord avec vous puisque je dis, en reprenant les explications d’autres, que maintenant c’est Salvini qui veut expérimenter cette stratégie. Il est d’extrême gauche, Salvini ?
                  La question est : cette stratégie peut-elle réussir ? Le exemples du passé montrent que non mais je ne suis pas Madame Soleil.

                  .


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 août 19:12

                  @Paul Leleu
                  Je ne sais pas s’ils ont renoncé ou si les médias leur lessivent le cerveau ?


                • Jean S 11 août 17:49

                  @Paul Leleu

                  Monsieur Leleu Bonjour,

                  Se contenter de les comparer à Vichy, au Berlin d’Hitler, à la Rome de Mussolini ou au Bastogne de Degrelle est peut-être contre productif. Que Salvini se déshabille et joue des biscotos sur la plage comme Mussolini le faisait lors de la fenaison et une propagande qui plait à certains.

                  Le problème n’est pas que BHL soit convié ou qu’Onfray parle de décadence, le problème c’est cette volonté de s’enfermer derrière des murs sans plus parler à personne, Trump, Salvini, Francken, Le Pen et le combat anti-émigré n’est qu’une propagande mais ne résout rein.

                  Les causes de la déglingue sont financières, quand le bac est vide les cochons grognent !

                  La droite qui gouverne directement ou indirectement avec l’extrême droite pour mieux paralyser les institutions démocratiques, ou en est la justice dans les pays d’Europe aujourd’hui, ou en sont les soins de santé, ou en est la sécurité social ?

                  Tant que l’on ne trouve pas un moyen de refinancer la démocratie et lui permettre de vraiment gouverner, c’est à dire de vraiment gérer les finances nationales et ce qui en découle , il y aura des Salvini, des Grillot et tant d’autres.

                  Comme la Belgique, la France à connu le terrorisme, nos grands père lubriques rigolard flingués à l’arme automatique, le Bataclan, Malbeek, Zaventem se sont des Français ou des Belges qui ont commis l’irréparable pourquoi et quelles réponses ?

                  Y a t-il un politique Européen qui puisse réellement gouverner son pays aujourd’hui ?

                   


                • hgo04 hgo04 6 août 18:33

                  D’entrée de jeu prendre BHL en référence, ça ne donne pas confiance dans la suite.


                  • Kapimo Kapimo 6 août 22:23

                    Moi, je pense surtout que c’est l’élitisme de l’UE qui va bientot s’écraser sur le mur populaire du Brexit.


                    • Valas Valas 6 août 22:53

                      Citer une phrase de l’inquisiteur sioniste BHL en guise de hors d’œuvre dès le début, en y « écrasant » les mots « pureté », « religieux » et « politique », déconcerte d’entrée un lecteur « éveillé » qui a lu, juste avant, le titre déjà lui-même bien violent.

                      Le mot « pureté » prononcé par certains fout la chair de poule...


                      • Darks67 Darks67 6 août 23:11

                        Ptdr il faut lui envoyer les videos ou BHL se prend des oeufs sur la face pour lui expliquer que ce type n’est pas du tout une référence. Mais bien sûr ces types balancent leur poubelles ici et ne viennent pas regarder les commentaires.


                        • ribouldingue ribouldingue 6 août 23:49

                          L’Europe libérale le laquais du grand frère américain et le plus grand fiasco et mensonge que les hommes politiques corrompus ont inventés pour soumettre les peuples occidentaux plus bas que terre pour les rendre à l’état d’esclaves, serviles et corvéables à merci afin de satisfaire une poignée de milliardaires prêts à tout pour conserver la 1ère place sur le podium des enfoirés. Ils ont tout essayé la droite, la gauche, le centre pour faire miroiter et lobotomiser les citoyens et lorsque la mayonnaise ne prend plus, ils agitent le chiffon brun ou rouge et placent à la tête des états une nouvelle marionnette qui leur sert d’épouvantails dans l’objectif de tétaniser les petits bourgeois afin qu’ils se rallient à la cause capitaliste. Quant aux pues la sueur, eux, serviront de chair à canon pour les prochains conflits à venir pour la bataille de l’eau.


                          • Faire du BHL pour justifier de l’anti-fa c’est du gros n’ importe quoi..
                            Au passage BHL est un trafiquant d’armes, un menteur, un comploteur....etc fasciste, sournois ce BH, 

                             smiley

                            • kirios 7 août 09:35

                              Marco Michieli

                              parlez nous un peu de la situation des italiens les plus pauvres, est ce que leur situation a régressé depuis l’arrivée de Conte ?

                              est ce que la maitrise du débarquement des migrants à été nuisible aux italiens ?

                              il est vrai que l’Italie irrite l’Ue et particulièrement la France et l’Allemagne qui ne peuvent plus manoeuvrer à leur guise ....

                              vivement l« italexit » ! (exit étant un mot latin)


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 août 10:29

                                @kirios
                                Le nouveau gouvernement à baissé l’âge de la retraite, mis en place un RSA et un SMIC national. Mais l’Italie est endettée jusqu’aux yeux, d’où la décision de la Commission européenne de mettre en route une procédure disciplinaire.


                              • cevennevive cevennevive 7 août 09:42

                                Foutez-nous la paix avec l’Italie... Elle n’est pas plus mal nantie que notre pauvre France, et au moins, son leader est courageux et pugnace ! Les nôtres...

                                C’est tellement facile de critiquer du haut de sa « grandeur ».

                                Vous êtes journaliste en ligne ? Nous aussi à Agoravox... Et surtout, ne l’oubliez pas, nous sommes surtout des « journalistes critiques ».

                                Peut-être auriez-vous dû donner en préambule, puisque vous êtes Italien, une phrase du Pape ? Elle aurait été peut-être mieux acceptée qu’une phrase de BHL.


                                • apollonios 7 août 09:52

                                  Commencer un article par une citation de BHL en dit long sur l’auteur. Je n’ai même pas pris la peine de lire la suite. 


                                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 août 10:34

                                    @apollonios
                                    Mise à part la citation de BHL, dont l’auteur ne connaît peut-être pas le rejet par les Français, l’article porte sur plusieurs promesses liées à l’écologie faites par la mouvement 5 étoiles.

                                    Vouloir résoudre des problèmes écologiques, tout en restant dans l’ UE faite pour la finance et les multinationales semble contradictoire. Mais le Mouvement 5 étoiles n’en tire pas forcément les mêmes conclusions ...


                                  • Djam Djam 7 août 10:43

                                    @ Marco Michieli

                                    Ah bah si BHL l’a dit, alors.....


                                    • lucidus lucidus 7 août 11:37

                                      « J’ai été ancien combattant, membre du parti socialiste et bistro, c’est vous dire si j’en ai entendu (lu) des conneries, mais des comme ça, jamais » Audiard. Que mon pays ait pu engendrer des êtres aussi stupides que ce Marco Michieli, me laisse pantois. Citer BHL, la dame pipi des pseudos intellos, le parasite nuisible sioniste va-t-en guerre... Le mur de la réalité, c’est ton indécrottablement bêtise, mon pauvre Marco.


                                      • lucidus lucidus 7 août 11:39

                                        Lire « indécrottable », maudit correcteur !


                                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 août 12:05

                                          @lucidus
                                          L’article n’est pas sur BHL, mais sur le Mouvement 5 étoiles.


                                        • ETTORE ETTORE 7 août 12:16

                                          Ce Marco Michieli est une simple bulle, même pas papale !

                                          L’Italie est ce qu’elle est, et elle reste l’Italie, avec ses frasques, ses contradictions, sa joie de vivre, ses peines, et ses arrangement avec son passé historique et son présent !

                                          L’Italie à parfaitement conscience de son poids économique dans cette Europe.

                                          (Même si ce n’est que par son propre poids en domino à risque financier, capable de générer une embardée en chaîne de toute l’économie européenne.)

                                          L’Italie n’est pas la Grèce, et son gouvernement a bien compris que plutôt que de se soumettre à une féodalité mortifère avec l’UE (Style France) ce qui compte

                                          est de savoir ou se situe le point central à ce jeu de.... tir à la corde.

                                          L’essentiel, est que ce point avance vers les avantages pour l’Italie, sans contrarier à l’excès, les prudes recteurs Européens, toujours prêts à manipuler le coup de règle sur les doigts des sauvageons.

                                          Les chiens aboient....la caravane....PASSE !


                                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 août 12:20

                                            @ETTORE
                                            L’article porte sur les promesses écologistes du Mouvement 5 étoiles.
                                            Vous bottez en touche.


                                          • ETTORE ETTORE 7 août 13:26
                                            Fifi Brind_acier 7 août 12:20

                                            @ETTORE
                                            L’article porte sur les promesses écologistes du Mouvement 5 étoiles.
                                            Vous bottez en touche.

                                            __________________________________________________

                                            Bonjour Fifi Brin acier @

                                            Je suis d’accord avec vous pour « les promesses ».

                                            j’ai souvenir d’un débat avec Salvini qui consistait à savoir si les travaux du TAV

                                            entrepris (études, forages, tests,accords signés.....argent engagé ) étaient à mettre à la poubelle ou pas !

                                            (et vu les problèmes rencontrés....ça n’as pas fini de coûter)

                                            Cette affaire a été initiée depuis bien longtemps, et sans vouloir disculper personne... les sommes d’argent et les travaux d’ingénierie déjà mis en oeuvre, sont colossaux.

                                            La faute à qui ?

                                            Quand vous vous retrouvez avec une affaire, de « ce genre » sur les bras...

                                            Le raisonnement est le suivant :

                                            Continuer ou tout ré-enterrer ?

                                            Est ce que le poids de tout ce qui a été déjà entrepris, peut servir dans une optique future de désenclavement et d’échanges économiques, rentable ?

                                            Il va de soi, que cela représente un engagement et une vue à long terme, Engagement qui est forcé par l’équilibre du nécessaire et de l’existant.

                                            Je me demande si le fait de renoncer à toute cette entreprise n’aurait pas déclenché tout autant de vindicte par les tenants du projet.

                                            Toujours est il, que le trafic poids lourds sur les autoroutes en Italie, est à saturation et devient excessivement dangereux .....Pour tous !

                                            (Camion citerne explosé, accidents à répétition où les poids lourds sont la cause récurrente, entre eux ou avec les automobilistes, mort de travailleurs autoroutiers écrasés par un poids lourd, malgré la signalisation optimale de sécurité....)

                                            On peut donner raison à ceux qui veulent sauvegarder leur verte vallée, et comprendre la nécessité d’un flux d’échange commerciaux qu’il faudra réorganiser pour les décennies à venir...pour toute l’économie du pays.

                                            Je sais aussi que c’est plus facile de faire dans le jardin du voisin que dans le sien.


                                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 août 19:15

                                              @ETTORE
                                              D’après ce que j’ai compris les sommes engagées sont tellement phénoménales qu’il ne sera jamais rentable.


                                            • bcallens 7 août 17:39

                                              Dès que j’ai vu le nom de BHL, j’ai arrêté la lecture.


                                              • ETTORE ETTORE 7 août 21:46
                                                Fifi Brind_acier 7 août 19:15

                                                @ETTORE
                                                D’après ce que j’ai compris les sommes engagées sont tellement phénoménales qu’il ne sera jamais rentable.

                                                _______________________________________

                                                Dans beaucoup de cas, le but est justement de créer un point de non retour économique, comme quand on amorce une pompe avec une petite quantité de liquide qui serviras à aspirer des quantités conséquentes par la suite.
                                                Le liquide, quelque chose de beaucoup plus fluide que la perversité de certains groupes de BTP.


                                                • moderatus moderatus 8 août 18:02

                                                  J’avais l’intention de dialoguer avec cet auteur Free lance Italien, qui vient de déposer son premier article , comme on jette des épluchures dans une poubelle, pour se débarrasser de sa propagande anti populiste,

                                                  Mais vu que ce monsieur en plus méprise les lecteurs, car il n’a répondu à personne, je passe rapidement et salue les autres intervenants.


                                                  • zygzornifle zygzornifle 9 août 10:45

                                                    En France on aime bien regarder la paille dans l’œil de son voisin plutôt que la poutre planté dans son cul ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès