• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le ridicule, anti-démocratique mais aussi très intéressant rejet du budget (...)

Le ridicule, anti-démocratique mais aussi très intéressant rejet du budget Italien

Tout de même, il fallait l’imaginer : confier à Mocovici le soin de rejeter le budget italien dépasse les limites de l’absurde. Voici donc un ancien ministre du budget, qui assurait en 2012 tenir les 3% du PIB de déficit dès 2013, puis qui a repoussé l’objectif à 2015avant de le rejeter à 2017, qui interpelle un pays qui reste sous ce seuil ! Nouvelle démonstration éclatante de la folie de l’UE…

 

Règles folles, arbitraire effarant et agenda caché
 
Déjà, pour qui prend un peu de recul, le rejet du budget Italien est proprement abracadabrantesque. Non seulement, Rome reste sous la barre arbitraire des 3% du PIB de déficit, mais évoquer le fait que l’équipe précédente avait promis un déficit de 0,8% du PIB est ubuesque. D’abord, on pourrait renvoyer à Moscovici deux années de promesses non tenues, qui n’ont pas provoqué de rejet du budget Français, malgré un niveau supérieur à 3% du PIB alors… Ensuite, mais c’est sans doute un détail peu compréhensible pour les hiérarques européens, n’est-il pas normal démocratiquement que les projets d’un gouvernement défait à des élections n’engagent pas les opposants élus à sa suite ?
 
Au moins, cela démontre à nouveau à ceux qui en auraient encore besoin le caractère profondément anti-démocratique de cette construction européenne, qui prétend imposer les choix d’une majorité défaite dans les urnes à la nouvelle majorité toute juste élue, qui n’aurait pas le droit d’appliquer le programme choisi par les électeurs ! En revanche, la France de Hollande, qui avait promis d’atteindre les 3% de PIB en 2013 peut ne pas tenir sa promesse pendant quatre ans, sans voir son budget rejeté. Et parallèlement, la France de Macron peut augmenter son déficit en 2019 en transformant le CICE en baisse de cotisations sociales permanentes. Un deux poids deux mesures effarant.
 
Et comme le rappelle Benjamin Masse-Stamberger dans Marianne, on peut également rappeler que ces règles ont eu des conséquences économiques calamiteuses pour les pays de l’UE, qui ne sont pas parvenus à véritablement sortir de la crise démarrée il y a dix ans. Ces règles effarantes ont présidé à une décennie calamiteuse, et notamment à un PIB Italien toujours 5% plus bas qu’avant la criseMême le FMI donne des arguments contre les euro-austéritaires, et les choix du nouveau gouvernement Italien, même s’ils restent critiquables à bien des égards, semblent bien plus raisonnables que les potions amères éternelles imposées par cette folle construction monétaire.
 
Qui plus est, comme le soutient Steve Ohana dans le FigaroVox, « la commission joue un jeu dangereux  ». En effet, le nouveau gouvernement Italien ne semble pas être dans l’état d’esprit de Tsipras et il semble totalement inpensable qu’il revienne sur son budget. L’épreuve de force semble donc inéluctable et il est probable que Rome ne cèdera pas. Du coup, la Commission pourrait bien ouvrir la boite de Pandore : soit elle finit par transiger pour pas grand chose et affaiblit son autorité, soit elle refuse les compromis, mais il semble alors très possible que Rome aille à la rupture : de nombreux membres proéminents de la majorité sont ouverts à la sortie de l’euro, contrairement à la Grèce.
 
 
Ce faisant, cette semaine pourrait bien être historique en ce qu’elle pourrait représenter le début de la fin de la monnaie unique européenne. L’ordre euro-austéritaire s’est mis dans une situation où il pourrait bien avoir à choisir entre le début de sa fin, ou céder à Rome, car finalement, ces chaines européennes ne sont que des chaines de papier, qui peuvent être foulées au pied, comme l’a bien montré un élu Italien.

Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Eric F Eric F 27 octobre 2018 10:50

    C’est ubuesque, le déficit budgétaire italien sera inférieur à celui de Macron (qui augmente par rapport au dernier budget de Hollande), et c’est leur budget qui est rejeté.


    • zygzornifle zygzornifle 27 octobre 2018 15:46

      @Eric F


       Normal Macron fait des selfies avec Merkel lui pantalon baissé le biscuit a l’air et elle jupe retroussée la cressonnière ébouriffée au dessus de ses jambons de Bavière ....

    • zzz999 29 octobre 2018 11:42

      @Eric F


      ce ne sont pas des chiffres qui sont sanctionnés, c’est un degré de soumission insuffisant à la dictature mondialiste

    • Alren Alren 27 octobre 2018 11:55

      "ces chaînes européennes ne sont que des chaînes de papier, qui peuvent être foulées au pied, comme l’a bien montré un élu Italien."

      C’est ce que nous disons à la FI : si nous arrivons au pouvoir, nous ferons ce qui est dans le programme L’Avenir en Commun. Et les Junkers et autre Moscovici n’auront qu’à s’incliner.


      • malitourne malitourne 27 octobre 2018 12:03

        @Alren
        Alors pourquoi vous présentez vous aux élections européennes si vous ne voulez pas tenir compte de l’UE ? 

        C’est du grand n’importe quoi !!!!!!

      • covadonga*722 covadonga*722 27 octobre 2018 12:08

        @malitourne
        ben non ;ils sont contre mais veulent accéder a l’auge aux cochons, c’est comme bénito mélenchon qui était contre l’Europe mais a été un eurodéputé absentéiste dont les 3 derniers votes concernaient les émoluments et les retraites des députés européens cqfd ..


        UE delensa est !

      • rogal 27 octobre 2018 12:29

        @covadonga*722
        Je dirais même plus : UE delenda est.


      • covadonga*722 covadonga*722 27 octobre 2018 12:43

        a rogal

        yep , j’ai glissé chef !!!!!

      • Areole 27 octobre 2018 15:01

        @Alren
        « C’est ce que nous disons à la FI : si nous arrivons au pouvoir »

        Bon, d’accord avec des « si » on met Paris en bouteille. Mais admettons, il faudra quelques conditions à ajouter à votre « si » :
        -changer de leader maximo car l’actuel est cramé, voire Chiriquoulisé,
        -faire sa « nuit des long couteaux »  pour que se dégage un courant de pensée unitaire sur le problème épineux de l’immigration,
        - épauler les pantins de carnaval qui animent le marigot médiatique par quelques pointures intellectuelles crédibles,
        - faire dire une prière à notre Dame de Lourdes car malgré tout, c’est pas gagné.
        Le mieux restant, pour les actuels députés de FI, de profiter des prébendes qui leur sont actuellement allouées pour s’en régaler. Pourvu que ça dure.





      • Legestr glaz Legestr glaz 28 octobre 2018 10:01

        @Alren

        La bonne blague l’application du programme de la FI dans le cadre de l’UE ! Les traités européens s’imposent dans la Constitution française !

        Il en est de même en Italie. Maintenant il suffit d’examiner ce qui va se passer en Italie pour comprendre le fonctionnement de l’UE. Soit le gouvernement plie soit il démissionne et provoque des élections pour sortir de l’UE. La « désobéissance » est un mythe, c’est impossible. 

        Si l’Italie peut faire face à l’UE pour son budget c’est parce que, actuellement, le budget de l’UE se discute également pour la période 2020-2027. L’Italie pourrait faire capoter le budget envisagé par l’UE qui a été présenté au mois de mai 2018. Les discussions et les accords devraient se terminer autour d’avril 2019. L’UE pourrait gagner du temp jusqu’en avril 2019, afin d’obtenir de la part de l’Italie des engagements financiers et, après, sanctionner ce pays pour non respect des règles.

        Par ailleurs, il vous faut surveiller très attentivement le « spread » italien. Je vous livre ceci : 
        « Giovanni Tria, le ministre de l’économie italien, a déclaré que si le spread Italie/Allemagne dépasse les 4% (il est autour de 3.2% aujourd’hui), alors le budget devra être révisé dans le sens des demandes de la Commission. De son côté, Giancarlo Giorgetti, un proche conseiller de Salvini, vient de déclarer que le dépassement du seuil de 4% déclencherait automatiquement une recapitalisation des banques italiennes (en raison de leur forte exposition à la dette souveraine domestique, qui doit être comptabilisée dans leur bilan en valeur de marché). La première déclaration invite la Commission Européenne à mettre un maximum de pression sur l’Italie pour faire monter le spread jusqu’à 4% en vue de faire capituler la coalition italienne. On peut penser que c’est précisément la stratégie actuellement mise en œuvre par la Commission »

      • moebius 28 octobre 2018 21:51

        @Alren
         Nous sommes dans un economie marchande. La sanction viendra des marchés et pas de l. Europe qui n’a pas les moyens de contrainde qui que ce soit Pendant que vous exiterez le bon peuple avec une chaussure lou une boite de cassoulet la population continuera a paye une dette qui cours et dont l’interet aura augmenté Pour mémoire l’Italie paie sa dette trois fois plus chere que L’Allemagne. Aucun gouvernement n’a la possibilite d’agir directement dans le tres court terme sur cette evolution Or c’est bien ce que les populistes laisse entendre  : Votez et des le soir des elections ça change La democratie a des limite te l’lecteur n’est pas un consommateur la societé politique n’est pas la societé marchande point barre 


      • zzz999 29 octobre 2018 11:44

        @Alren


        Votre patron fera comme Tsipras, il se déculottera devant l’UE quand celle-ci lui coupera les vivres.

      • biquet biquet 27 octobre 2018 14:43

        La dette italienne atteint 130 % du PIB. A partir d’un certain seuil, vous n’êtes plus dans les clous. Vous devez réduire votre impasse budgétaire annuelle, c’est pourquoi celle-ci doit être inférieure à celle des pays moins endettés. Mais il y a aussi le déficit du commerce extérieur, très important. A l’opposé l’Allemagne qui un très fort excédent du commerce extérieur fout une pagaille énorme dans l’équilibre monétaire européen.


        • Alcyon 27 octobre 2018 15:30

          @biquet non mais c’est le mensonge par omission. Il expliquera que c’est scandaleux d’autoriser un déficit à 3% (à un pays qui a 0% de dette) et refuser un déficit à 1% (à un pays qui a 400% de dette).


          Et le fait qu’il juge 3% arbitraire prouve qu’il ne sait même pas de quoi il parle.

        • troletbuse troletbuse 27 octobre 2018 15:06

          Bravo pour la lutte contre la Moscovicidose. Une chaussure suffit  smiley


          • zygzornifle zygzornifle 27 octobre 2018 15:43

            Les Italiens en ont plus dans le slip que les Français qui ne font que bramer comme des cerfs en chaleur mais qui sont incapable de se mobiliser en masse .....


            • damocles damocles 28 octobre 2018 09:28
              L’ Italie étant le 3eme contributeur au budget européen , la Commission et la Banque Centrale auront beaucoup de mal à appliquer la méthode ANTI-GRECE QUI A SOUMIS TSIPRAS !

              Il m’étonnerait fort que la LIGUE de SALVINI recule devant les injonctions de Moscovici et sa clique !

              • Legestr glaz Legestr glaz 28 octobre 2018 10:07

                @damocles

                La Constitution italienne impose au gouvernement de ce pays d’appliquer les traités ! 

                C’est un point que vous ne voulez pas voir ! Les traités signés par un pays ont une valeur supérieure aux lois nationales ! Il faudrait que vous le preniez en compte lorsque vous réfléchissez. 

              • Emohtaryp Emohtaryp 28 octobre 2018 13:37

                @Legestr glaz

                C’est un point que vous ne voulez pas voir ! Les traités signés par un pays ont une valeur supérieure aux lois nationales ! Il faudrait que vous le preniez en compte lorsque vous réfléchissez. 

                Des traités qui ont été imposés par la force en France ( référendum 2005 bafoué ) , mais aussi en Italie et ailleurs....
                Les Italiens en vérité, préparent en loucedé leur sortie de l’euro façon comedia del arte, et annonceront cela le moment opportun pour clouer le bec à tous ces mange merde totalitaires de l’empire Maastrichien, style Moscovici...
                On va bientôt bien rigoler ! 
                En réalité, ue et euro ont déjà un pied dans la tombe....

              • Durand Durand 28 octobre 2018 20:02

                @Legestr glaz


                La Constitution italienne n’empêche pas le gouvernement de faire un référendum et la voix du peuple italien est supérieure à tout ce que contient cette constitution. En Italie comme en France, c’est le peuple qui est souverain, pas la Constitution. 


              • moebius 28 octobre 2018 22:03

                @damocles
                et pour cause c’est elle qui devant la Grece en profite le plus. Faut pas oubliez que le s regles de convergence européene ont ete voté il y’a un etrentaine d’année pour ecarter  l’Italie dont l’instabilité economique et sociale etait chronique, l’est toujours et le sera encore ... Manque de pot l’Italie a reussit a integre l’union en truquant ses comptes comme le fera la Grece ntamment par un jeu comptable au niveau du remboursement d’une partie de sa dette 


              • moebius 28 octobre 2018 22:08

                @Durand
                le peuple est souverain ok ! Mais la population n’a pas le pouvoir d’effacer sa dette par un vote 


              • Durand Durand 28 octobre 2018 22:46

                @moebius


                Je n’ai rien écrit sur l’effacement de la dette...


              • damocles damocles 29 octobre 2018 08:34

                @Legestr glaz


                 Ce que je vois ,c’est que LE PEUPLE ITALIEN a envoyé au pouvoir une coalition qui a promis la FIN de L’ AUSTERITE et donc le rejet des directives de l’ UE DE JUNKER ,MERKEL, MACRON et du DUO MOSCOVICI-BARNIER !

                ...le peuple est SOUVERAIN , c’est l’essence même de la DEMOCRATIE...

              • damocles damocles 29 octobre 2018 08:38

                @moebius


                 pourtant l’ISLANDE L’A FAIT ...

              • moebius 28 octobre 2018 21:25

                 l’objectif de la Commission européenne est l’assainissement des finances publiques à moyen terme. Elle ne raisonne donc pas à un instant T, mais sur plusieurs années...


                • Reiki 29 octobre 2018 05:42

                  Svp n agissez pas comme des enfants de 8ans qui se demande se qu il on le droit de faire ou Non Et vous libre ? Vous n’avez plus aucune vélonté ? Essayer seulement de me Priver de l essentiel, aucun ordre, aucune réglés, ni loi , ni code , ni traiter, ni même le tout puissant , ne m empêcheront de vivre dignement. On ne parle pas d un match de Foot, ceci n est pas un loisir ! La vie es complexe et se donner le droit de déstabiliser un pays, es une forme de violence non légitime. Pour être plus claire c est comme taper une femme pour obtenir son concentement !!! J espère que vous comprenez qu ainsi nous les mettons dans une position de légitime défense ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès