• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Les acteurs du chaos migratoire
#88 des Tendances

Les acteurs du chaos migratoire

Les acteurs du chaos migratoire {JPEG}


​Introduction

Cet article est un résumé du livre «  La grande invasion, comment s’organisent les acteurs du chaos migratoire  », écrit par Alimunddin Usmani, aux éditions Kontre Kulture en 2018.

L’auteur s’attaque à quelques idées reçues encore tenaces, par exemple sur le fait que l’immigration de masse serait le fruit d’un phénomène naturel, alors qu’elle est largement issue d’une promotion et d’une organisation politique. Le livre est justement axé sur cette question des acteurs qui favorisent, encouragent et sponsorisent l’immigration en Europe.

Voici quelques acteurs dont Usmani Alimundin parle au travers de cas emblématiques.

 

Résumé vidéo du livre


​Les politiques

Au niveau des politiciens, les élites françaises ont eu d’énormes difficultés à régler et démanteler le problème de la jungle de Calais qui engrangeait de multiples incivilités. Ce campement accueillait principalement des jeunes hommes venant du Soudan, d’Afghanistan et d’Érythrée ambitionnant d’aller en Angleterre. Près de la moitié (42 %) ont été régularisés pour séjourner sur le territoire depuis.

Non loin de nous, il y a Angela Merkel, chancelière allemande, qui a été une actrice majeure de la crise migratoire de 2015. Elle a envoyé un signal unilatéral pour l’accueil de migrants cette année-là et a répété l’injonction à plusieurs reprises ce qui a approfondi les vagues migratoires sur tout le continent. En conséquence, 1 million de migrants se sont présentés aux frontières européennes en 2015. Un record.

Entre 2000 et 2010, la principale destination des candidats à l’immigration européenne était l’Espagne. Mais cela a évolué entre 2012 et 2016, quand le pays a empêché 150 000 tentatives d’immigrations illégales ce qui a bifurqué la route migratoire vers l’Italie à partir de 2014 avec la complicité du gouvernement de Matteo Renzi. En 2016, l’Italie a reçu 181 000 migrants soit une hausse de 15 % par rapport à l’année d’avant. La plupart venaient d’Érythrée, de Guinée, de Côte d’Ivoire et de Gambie qui n’étaient pas des pays en guerre bien que l’Érythrée, il est vrai, était en litige frontalier avec l’Éthiopie jusqu’en 2018, mais les hostilités armées avaient cessé depuis décembre 2000.

Depuis que la Libye a été détruite par l’OTAN en 2011, des ONG repêchent régulièrement des migrants à proximité des eaux libyennes et les ramènent en Italie. Le président du Conseil des ministres de l’époque, Matteo Renzi, a largement facilité le rôle des ONG et a même repêché des migrants à l’aide de la marine nationale pour les amener en Italie, alors que ce n’est pas vraiment la côte la plus proche. Il y a donc une volonté de ramener ces migrants en Europe, alors qu’ils ne relevaient pas pour la plupart de l’asile politique.

En fait, l’amalgame entre migrant et réfugié est solidement ancré dans les esprits, car soigneusement entretenu. Le terme de réfugié renvoie à un statut juridique de protection, alors qu’un migrant est une personne qui se déplace pour des raisons individuelles. Mais ce dernier peut également être réfugié et la communication médiatique joue sur la frontière poreuse entre les deux termes. 

 
Photo
Le trio infernal


Les ONG

Au niveau de la multitude d’ONG avec une posture pro-migrant, beaucoup sont financées par le fameux Georges Soros et son Open Society Institute. Ces organisations sont plutôt subversives, car elles s’ingèrent dans des pays souverains pour les forcer à intégrer des migrants. Parmi les ONG qui ont débarqué des migrants en Italie, nous avons Migrant Offshore Aid Station (MOAS), Médecins sans frontièreSave the ChildrenProactiva Open ArmsSea-Watch.orgSea-eyeLife Boat ou encore Global Detention Project. Il y a également Amnesty International qui joue un rôle dans l’acceptabilité de n’importe quel migrant, quelles qu’en soient les raisons, les conditions ou les motivations.

L’auteur en profite pour rappeler qu’il n’est pas si simple d’expulser des clandestins, car ceux-ci invoquent le droit d’asile pour pouvoir rester sur le continent et les ONG effectuent des recours devant les tribunaux pour les maintenir sur place, peut-être des fois à raison d’ailleurs. Depuis août 2017 en tout cas, la marine libyenne a interdit aux navires étrangers d’approcher de trop près ses côtes ce qui a suspendu le ramassage de migrants en Méditerranée. D’autres personnes immigrées sont aussi arrivées illégalement depuis la Turquie pour débarquer en Grèce à l’aide d’une ONG israélienne, IsraAID. Celle-ci se chargeant de les orienter vers le nord de l’Europe. Tout ceci favorise le commerce des passeurs qui facturent en moyenne 3 000 € le trajet. En fait, une traversée de migrant coûterait entre 800 à 8 000 €.


Les médias

Usmani nous parle également du rôle des médias qui ont couvert la crise migratoire de 2015. Ils l’ont fait sous un angle essentiellement humanitaire en mettant de côté l’opportunité économique qu’ont les migrants à se déplacer. Le traitement médiatique a un peu changé aujourd’hui, mais il est objectivement raisonnable d’affirmer comme il le fait que les grands groupes de presse et les journalistes ont un positionnement plutôt favorable à l’accueil des migrants. Pour certains cela va même encore plus loin : le migrant serait une espèce d’homme nouveau dont les qualités dépasseraient celles de l’autochtone et qui serait nécessaire à cause de la démographie vieillissante de la population occidentale. L’immigration n’est en réalité qu’une solution de court terme qui ne fait que décaler la question démographique.

Dans la presse d’Europe centrale et de l’Est, les journalistes sont bien moins complaisants sur le sujet ou en tout cas ils ne donnent pas tous le même son de cloche comme ils le font plus à l’ouest. Le groupe de Visegrad, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie, la Hongrie, sont d’ailleurs les pays ayant affiché leur hostilité à la politique migratoire de Bruxelles et ce n’est rien de le dire. Alors que la Commission européenne poussait les pays membres de l’Union européenne à se répartir 60 000 migrants à travers des quotas, la Hongrie et la Pologne n’en ont accueilli aucun, la République tchèque en a pris 12 et la Slovaquie en a accepté 16. L’Italie a d’ailleurs rejoint cette équipe avec son fameux ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, qui après avoir refusé d’accueillir l’Aquarius de l’ONG SOS Méditerranée dans les ports italiens, avait bloqué un temps un bateau de l’ONG espagnole Proactiva Open Arms, ancré à quelques centaines de mètres du port de Lampedusa et contenant 134 migrants. À noter que le 5 août 2019, un décret important a été adopté en Italie. Il donne la possibilité aux autorités d’intercepter préventivement une embarcation de sauvetage pénalisant de 150 000 à 1 M€ les bateaux de sauvetage d’ONG en Méditerranée et d’infliger jusqu’à dix ans de prison en cas de résistance. Une mesure assez dissuasive, mais la justice italienne a suspendu le décret mi-septembre 2019 sous justification de « défense de l'ordre public ». Un classique.

Pour finir sur les médias, on peut esquisser rapidement le fameux pacte de Marrakech, qui est un pacte mondial de l’Organisation des Nations unies visant à une gouvernance mondiale des migrations. Tout est dit ou presque. L’auteur souligne que l’objectif affiché de renforcer la coopération internationale pour une «  migration sûre, ordonnée et régulière  » couvre d’autres réalités. Le point «  c  » du Pacte par exemple stipule une volonté de «  promouvoir une information indépendante, objective et de qualité, y compris sur Internet […] et en cessant d’allouer des fonds publics ou d’apporter un soutien matériel aux médias qui propagent systématiquement l’intolérance, la xénophobie, le racisme et les autres formes de discrimination envers les migrants  ». Ce point à l’air de viser explicitement les informations et les sites alternatifs sur internet qui n’appartiennent pas au traditionnel oligopole médiatique. Quittez immédiatement cette page.
 
Photo
 


Les intellectuels antiracistes

Encore là ? Bon. On ne peut pas parler des médias sans parler du positionnement de certains intellectuels antiracistes très présent dans les médias, comme Raphaël Glucksmann, Bernard Kouchner, Bernard-Henri Lévy, Jacques Attali… qui ont beaucoup fait pour l’immigration et qui continuent encore. 

On a également un petit positionnement de l’auteur sur l’antiracisme. Il rappelle que ce n’est pas parce qu’on est d’origine immigrée que l’on doit être favorable à l’invasion migratoire ; c’est en effet mon cas. L’antiracisme institutionnel via les associations agissent en France à travers la LICRA par exemple, mais également au niveau européen avec des ONG telles que No Border et United Against Racism qui possèdent des moyens financiers importants en plus de la bienveillance des médias et de la classe politique. United Against Racism est notamment financé par l’Union européenne, les fondations Edmond de RothschildOpen Society, les gouvernements suisse, anglais, néerlandais et beaucoup d’autres, tous leurs soutiens financiers sont sur leur site.

Vous le savez déjà, l’antiracisme n’est qu’un moyen « démocratique » de limiter de la liberté d’expression et d’instaurer le délit d’opinion.

 
Les migrants économiques

Comme je le disais précédemment, la plupart des migrants migrent pour améliorer leurs conditions de vie. Ils cherchent donc le pays le plus opportun en termes de conditions d’accueil et d’aide sociale ce qui est finalement tout à fait rationnel. Certains obtiennent leurs papiers en Lettonie, en Estonie ou en Italie pour ensuite se déplacer en Allemagne, en Suède ou en Suisse où ils ont beaucoup plus d’avantages en termes de prestations sociales. Tout cela pour dire que la politique de quota de l’Union européenne ne peut pas fonctionner dans ces conditions de libre-circulation vu que la plupart des migrants cherchent à rejoindre les pays les plus prospères. En plus, les pays d’Europe de l’Ouest accordent l’asile plus généreusement, ainsi que les prestations sociales qui vont avec ce qui attirent inévitablement les migrants.

Il faut aussi rappeler que les prestations sont issues des impôts pour la redistribution et le financement des services publics d’un pays. En effet, certaines situations absurdes sont à relever quand un migrant peut par exemple avoir plus davantage qu’un individu qui est déjà sur place et qui peut être a lui-même cotisé, qu’il soit d’origine immigrée ou non. Si ce genre de situation se multiplie comme c’est le cas, c’est évidemment contre-productif : en France, en 2018, il y avait 8,8 millions de Français sous le seuil de pauvreté selon l’INSEE et au total, 24 % de la population dépassent mensuellement la limite de leur découvert autorisé, soit 1 français sur 4.

 
La destruction de l’État-nation par l’immigration

L’immigration de masse en période de gilets jaunes, il y a peu de chance que cela fonctionne. À moins que ce ne soit une stratégie du pouvoir et l’auteur esquisse une idée du genre comme quoi l’immigration et l’immigré peuvent être utilisés pour entraver toute possibilité de révolte populaire contre les élites politiques et économiques spoliatrices. C’est une vieille idée développée par Karl Marx en son temps. Il disait déjà au XIXe siècle que le mélange de population endogène et exogène entravait les luttes de classe par une mise en concurrence de tout le monde et que c’était une stratégie bien comprise des capitalistes pour que les travailleurs travaillent sans rechigner dans les usines. En tout cas actuellement si projet il y a, il est particulièrement adapté à la France au vu de ses tendances à la sédition. Nous voyons aujourd’hui parfaitement la stratégie de détournement de la crise sociale des gilets jaunes par la mise en avant médiatique massive de la question du voile et d’Eric Zemmour.

D’ailleurs pour approfondir cette thèse, l’auteur s’entretient avec l’essayiste Alain Soral pour qui l’immigration est à la fois une tentative de destruction de l’État-nation et d’étouffement de la révolte populaire. Sur la destruction de l’État-nation, il assimile cela à un projet eschatologique de destruction de l’occident. Il dit également que les besoins de l’immigration économique n’existent plus aujourd’hui  ; les travailleurs importés étant sous-qualifiés, ils connaissent plus le chômage que les autres strates de la population. C’est un fait statistique avéré, j’y reviendrai dans une vidéo qui approfondira la question migratoire. Dernier point intéressant : selon l'essayiste, les solutions face à la dénatalité ne doivent pas venir de l’immigration extra-européenne, mais plutôt d’une politique nataliste à la fois sociale et fiscale. Je vais approfondir tous ces points dans une prochaine vidéo et dans un prochain article pour établir ou non la faisabilité d’une politique nataliste avec ou sans l’immigration.
Photo
 

​Conclusion

L’immigration est un phénomène qui doit être rationalisé. Elle doit être exclusivement contrôlée par l’État qui est le seul acteur en capacité de le faire efficacement. C’est une politique comme une autre et il faut absolument arrêter de la charger de sensibilité ou d’émotion.

On a vu que l’on peut appréhender le phénomène de différentes façons ; la position de l’immigration en tant que facteur de destruction de l’État-nation de l’intérieur n’est pas plus absurde que de soutenir l’immigration en tant que phénomène incontestablement géniale. Il y a peut-être un entre-deux à trouver.

Alimuddin Usmani parle surtout de la crise migratoire autour des années 2015, mais il ne faut pas oublier que ces histoires de migrants restent spectaculaires et ne constituent pas du tout la principale source d’immigration loin de là. En France, la plupart des immigrés et personnes d’origine immigrée sont arrivés légalement, notamment avec le regroupement familial, ou encore simplement par avion avec un visa touristique qui finit par expirer. Leur natalité supérieure aux autochtones (cf. cette vidéo sur la démographie) fait qu’ils s’accroissent inévitablement en nombre. C’est aussi simple que cela.

 
Franck Pengam, le 3 novembre 2019.

 
Photo

Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 10:10

    L’immigration est un phénomène qui doit être rationalisé. Elle doit être exclusivement contrôlée par l’État qui est le seul acteur en capacité de le faire efficacement.

    L’auteur ignore sans doute que l’ Etat ne peut plus rien dans ce domaine, comme pour la plupart des autres domaines. La France n’est plus un pays souverain.

    L’immigration est gérée par des textes européens, le Traité d’Amsterdam, Schengen, la directive sur les travailleurs déplacés et le Pacte de Marrakech.

    L’immigration de masse a été imposée, il n’y a jamais eu de référendum en France sur ce que les Français souhaitaient.

    Et à part l’ UPR, aucun Parti politique ne prévoit la sortie de l’ UE et un référendum sur ce sujet.

    Les pays du groupe de Visegrad, et l’ Italie de Salvini ont refusé les quotas de migrants, divisant de fait les pays européens, déjà bien divisés sur d’autres points, ce qui marque le début de la fin de l’Union européenne, une excellente chose !!


    • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 10:44

      @Fifi Brind_acier
      -Les pays du groupe de Visegrad, et l’ Italie de Salvini ont refusé les quotas de migrants...lol...

      Il n’y a plus que 4 pays qui luttent comme l’UPR contre l’Union EUROPEENNE

      Frankistan, Germanistan, Portuguistan et Eiristan.

      https://www.lemonde.fr/international/article/2019/11/02/apres-l-ocean-viking-une-solution-europeenne-trouvee-pour-le-navire-humanitaire-alan-kurdi_6017766_3210.html


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 novembre 10:51

      @Fifi Brind_acier

      Quand elle s’exprime, ce qui est rare car il s’agit d’une pratique non avouable puisque majoritairement clandestine et confiée à des organisations maffieuses, la justification de l’immigration présente comme argument l’existence de plus ou moins 300 000 emplois (peu importe le nombre) non pourvus et cela malgré 3 millions de chômeurs (sous-entendu : "les chômeurs français sont des fainéants qui ne veulent pas travailler"). Il faut donc faire venir des étrangers qui acceptent les conditions proposées par les employeurs.

      Or, si ces emplois ne trouvent pas preneurs, c’est parce que la rémunération proposée est insuffisante eu égard aux conditions de travail,. Il suffirait d’augmenter les salaires dans ces filières pour régler le problème. Ceux qui se plaignent de cette situation sont pourtant les premiers à parler de « marché du travail » et à réduire le  dernier à une marchandise.

      Or, ceux qui vénèrent la « loi du marché » lorsqu’elle les arrange (c’est-à-dire quand elle tire les salaires vers le bas) la refusent et la contournent si elle risque de diminuer le rendement du capital. Le véritable objectif de l’immigration est de faire venir des personnes qui acceptent de travailler dans des conditions moins favorables que celles revendiquées à juste titre par les salariés locaux mais  supérieures à ce qu’elles trouveraient dans leur pays d’origine. C’est ce qu’on appelle fausser la loi du marché.

      Cet appel à l’immigration déguisé sous des oripeaux humanitaires ne concerne d’ailleurs que les activités ne pouvant pas faire l’objet de délocalisation, procédé encore plus intéressant économiquement pour les puissances économiques du « marché libre ».

      Si l’UE est l’outil réglementaire qui encadre cette arnaque, l’arbre de transmission, elle n’en est pas le moteur. Le moteur c’est le système économique dit « ultra-libéral », pour ne pas dire libertarien, issu de l’école de Chicago. Sortir de l’UE sans remettre en cause ce système ne résoudrait pas la question : les dirigeants français formatés par le moule des « young leaders », qu’ils soient roses clair ou bleu pâle, ont monté qu’ils étaient tout-à-fait capables de mettre en pratique les leçons apprises à Washington, Seattle ou Dallas sous les projecteurs d’Hollywood.


    • leypanou 4 novembre 11:07

      @Fifi Brind_acier
      L’auteur ignore sans doute que l’ Etat ne peut plus rien dans ce domaine, comme pour la plupart des autres domaines 

       : l’article dit ceci :
      "Alors que la Commission européenne poussait les pays membres de l’Union européenne à se répartir 60 000 migrants à travers des quotas, la Hongrie et la Pologne n’en ont accueilli aucun, la République tchèque en a pris 12 et la Slovaquie en a accepté 16" .

      Autrement dit l’Europe a bon dos : c’est comme un homme qui prétend s’être fait violer par une femme, il y a mis aussi un peu de volonté non smiley


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 11:24

      @Cadoudal
      La lutte des pays de Visegrad contre l’ UE, c’est du pipeau pour les mougeons.

      D’abord parce que ces pays sont, pour le patronat européen, le tiers monde à domicile, où ils délocalisent entreprises et sous traitants. L’Allemagne en particulier.

      Ensuite, ce sont des pays pourvoyeurs de travailleurs déplacés pour l’ Europe de l’ Ouest, une excellente affaire pour le patronat et pour les pays de Visegrad, qui réduit ainsi son chômage .

      Enfin, parce qu’avec des salaires à moins de 500 euros, ils n’intéressent pas les migrants. Donc, Bruxelles fait semblant de s’énerver.

      Tant qu’on ne touche pas aux fondamentaux : la finance, les banques, la monnaie, la libre circulation des capitaux et des marchandises, le néolibéralisme, rien n’est grave.

      D’ailleurs, votre copain Orban a voté les prolongations pour le Brexit, en voilà une drôle d’opposition à Bruxelles ! Si un seul pays avait voté contre le délai, le Brexit avait lieu le 31 octobre. Macron a fait semblant d’hésiter, puis a voté oui !
      Avec des ennemis pareils, l’UE peut dormir sur ses deux oreilles.


    • JulietFox 4 novembre 11:29

      @Séraphin Lampion
      Pas plus tard que hier, j’étais au restaurant. Ayant discuté avec les patrons que je connais bien, le problème du recrutement de personnel, est arrivé sur la table-normal, dans un resto
      Ils ont besoin de personnel, mais dès qu’ils annoncent qu’ils faut bosser les samedi et dimanche, c’est la fuite.
      Ils offrent pourtant un salaire de 1500 euros net + HS, + pourboires.
      A la plonge c’est....un Nigérian.
      Par chez moi, sur le bord de la N 141 il y a une grande banderole depuis 2 ans : Entreprise recrute en CDI 3 chaudronniers. Formation assurée. Cette entreprise attend toujours.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 11:32

      @Séraphin Lampion
      Or, si ces emplois ne trouvent pas preneurs, c’est parce que la rémunération proposée est insuffisante eu égard aux conditions de travail,. Il suffirait d’augmenter les salaires dans ces filières pour régler le problème.

      Chuuut, cessez de dire des grossièretés !
      Augmenter les salaires, c’est forbiden !

      La Commission européenne a fait bloquer les salaires depuis des années !
      Il ne reste donc, comme vous l’expliquez, qu’à trouver des volontaires pour faire le travail. C’est une variante de la colonisation.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 11:39

      @JulietFox
      La question est souvent celle des trajets domicile-travail ( d’où les Gilets jaunes) et celle du logement sur place. C’est le même problème dans les stations touristiques, l’été, où trouver à se loger à Cannes ou à St Tropez, quand vous finissez le travail à 2 heures du matin, avec un salaire de 1500 euros ?

      C’est le prix d’une location par semaine, et encore, pas un 5 étoiles !
      Ceux que je connais vivent au camping l’été, mais ailleurs en France, le restant de l’année, c’est problématique.


    • foufouille foufouille 4 novembre 11:54

      @JulietFox

      c’est la grosse propagande habituelle car le salaire est le smic ou moins et il faut louer un gros taudis.


    • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 12:38

      @Fifi Brind_acier
      -le tiers monde à domicile

      avec des salaires à moins de 500 euros

      Le Ministre danois de l’immigration et de l’intégration, Mattias Tesfaye, gardera le Danemark en dehors de l’accord temporaire de l’UE pour répartir les migrants entre les Etats membres.

      Plusieurs pays de l’UE ont accepté de répartir les migrants lors d’une réunion à La Valette, la capitale maltaise, fin septembre.

      Mais M. Tesfaye a déclaré, avant une réunion entre les ministres de l’immigration des États membres de l’UE à Luxembourg, que le Danemark ne participerait pas à l’arrangement.

      « Nous ne voulons pas participer à la redistribution entre les pays de l’UE, ce qu’on appelle l’accord de Malte », a déclaré M. Tesfaye.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 13:31

      @Cadoudal
      C’est que le patronat danois n’a pas besoin de main d’oeuvre.
      Ils iront ailleurs.


    • GÉOPOLITIQUE PROFONDE GÉOPOLITIQUE PROFONDE 4 novembre 16:45

      @leypanou
      Je n’aurai pas dit mieux


    • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 16:48

      @Fifi Brind_acier
      C’est plutôt que le Danemark refuse l’importation de chômeurs non qualifiés...

      Le taux de chômage au Danemark a légèrement diminué en décembre, à 4,2%, sous l’effet d’une baisse des inscriptions des étrangers en voie d’intégration
      L’emploi reste le point fort de l’économie danoise, le chômage tendant à baisser depuis juillet 2012

      https://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/01/31/97002-20180131FILWWW00106-danemark-recul-du-chomage-a-42.php


    • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 16:51

      @Cadoudal
      Le Danemark accueille actuellement moins de réfugiés que les années précédentes, notamment dans la capitale Copenhague. Un constat sur fond de croissance soutenue et de faible chômage. Pourtant, la politique migratoire du pays tend à se durcir. Explications avec notre correspondant.

      https://www.arte.tv/fr/videos/091812-000-A/danemark-faux-paradis-migratoire/

      Polémia continue son tour d’Europe du Grand Remplacement. Après avoir étudié l’emblématique cas de la Suède puis l’inquiétante submersion démographique de la Belgiquel’espoir d’une réaction politique au Danemarkle désastre multiculturel britanniquele suicide de l’Allemagneles tentatives de résistances de l’Autrichel’espoir naissant en Italiela spirale infernale en Espagnel’islamisation galopante des Pays-Basle bon élève portugaisla lente chute de la Suisse et la crise migratoire en Grèce… c’est au tour de la France d’être étudiée par Paul Tormenen.

      https://www.breizh-info.com/2019/11/03/129794/grand-remplacement-en-europe-la-france-en-voie-de-submersion


    • velosolex velosolex 4 novembre 19:35

      @Fifi Brind_acier
      C’est justement le problème. Le migrant est devenu un variable d’ajustement, un sort d’uber migrant. Son entreprise n’est plus dans l’intégration mais dans l’immigration, souvent d’ailleurs opportuniste. Je ne lui en veux pas. Il n’obéit qu’aux diktats des temps actuels. Le capitalisme a toujours provoqué cette technique, pour casser les salaires, se moquant des désastres qu’il laisse devant et derrière lui. Le problème c’est que les populations locales maintenant victimes, se défendent, souvent de façon brouillonne, et de mauvaise façon, s’en prenant aux victimes, que sont les migrants. Le Brexit en est une démonstration. Les anglais sont remontés contre les migrants intereuropéens...Hors ce sont les conservateurs anglais qui ont laminé le droit social du travail, le smig, et les conditions du chômage. Pas l’UE. Des conditions excellentes par ailleurs pour les migrants, qui profitent eux du non contrôle et du laissé faire des autorités. 


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 19:59

      @velosolex
      ce sont les conservateurs anglais qui ont laminé le droit social du travail, le smig, et les conditions du chômage. Pas l’UE.

      C’est pourtant exactement ce que demande la Commission européenne !
      Mais comme vous refusez de vous informer, vous dites n’importe quoi.

      Et pire, en France, c’est Hollande, soit disant de Gauche et « ennemi de la finance », qui a appliqué la réforme du Droit du travail, avec l’aide de Macron, non ? Vous avez des trous de mémoire ?

      Même Mélenchon sait que la Loi El Khomri, c’est l’Europe !

      Et comme la vraie sortie de la GB de l’ UE va prendre des années de négociations, pendant ce temps, ce sont les lois européennes qui s’appliqueront encore.
      Il suffit de lire l’accord signé par Johnson, c’est écrit dessus, comme le Port Salut.


    • velosolex velosolex 4 novembre 20:28

      @Fifi Brind_acier
      C’est surtout l’absence du contrôle du travail qui pose problème en Angleterre, qui potentialise le travail au noir.
      Ceci catalysé par le fait que les papiers d’identité ne sont pas obligatoires.
      Les migrants ne vont pas là bas pour voir la tour de Londres. 
      Leur nombre a bien été une source du Brexit, dans ce pays qui est devenu du coup franchement xénophobe, au point que j’ai beaucoup d’anglais qui ne le reconnaisse plus, et en tout cas ne veulent plus y mettre les pieds


    • popov 5 novembre 14:03

      @Fifi Brind_acier

      Vous croyez vraiment que l’immigration telle qu’on la connait aujourd’hui en GB cessera lors de la sortie de l’UE ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 novembre 18:10

      @popov
      A partir du moment où un pays européen redevient souverain, il retrouve ses frontières, ses contrôles aux frontières et décide qui va entrer et vivre dans son pays. C’est ainsi que fonctionnent les 170 autres pays du monde.

      Encore faut -il consulter les citoyens pour leur demander ce qu’ils souhaitent comme immigration ? L’UPR a prévu dans son programme des débats contradictoires suivis d’un referendum sur la question.


    • popov 6 novembre 00:14

      @Fifi Brind_acier

      Ceux qui ont été naturalisés suites aux directives européennes contre lesquelles se sont prononcés les Français par référendum auront-ils le droit de vote à ce référendum sur l’immigration que propose Asselineau ?


    • foufouille foufouille 4 novembre 10:55

      « Tout ceci favorise le commerce des passeurs qui facturent en moyenne 3 000 € le trajet. En fait, une traversée de migrant coûterait entre 800 à 8 000 €. »

      En nombre de smic local, ça fait beaucoup pour des pauvres malheureux.


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 novembre 10:57

        @foufouille

        qui paye ?


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 11:11

        @Séraphin Lampion
        qui paye ?

        Dans la majorité des cas, ce sont les familles qui se cotisent.
        C’est expliqué dans cette vidéo


      • foufouille foufouille 4 novembre 11:42

        @Fifi Brind_acier

        faudrait cesser d’écrire des conneries car famille ou pas, un pauvre n’a pas 30 smic en cash.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 12:36

        @foufouille
        Insulter les gens est chez vous incoercible. Comme je le suppose, vous n’avez pas regardé la vidéo, mais vous répondez quand même sans avoir les informations nécessaires. Alors regardez d’abord la vidéo qui explique le comment et le pourquoi des sommes rassemblées pour le passage.


      • foufouille foufouille 4 novembre 12:49

        @Fifi Brind_acier

        Une vidéo est une preuve de rien du tout mais par contre il suffit de savoir de combien est le smic local, ou salaire minimum moyen, 50 à 150€ pour comprendre que tu ne peux en avoir 30 en cash pour toute une famille.

        C’est le cas en France aussi : aucune famille pauvre n’a plus de 32000€ en cash.

        Autre option, les africains ne sont pas pauvres et ne déclarent pas leur travail au noir bien payé.


      • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 13:08

        @foufouille
        La copine Camerounaise de Fifi et la référence de l’UPR en matière de politique africaine :

        « Charles de Gaule pour nous c’est pire que Hitler »

        Nathalie Yamb

        à 18 min 19 s

        https://www.youtube.com/watch?v=Ev41n05dFGs&feature=youtu.be

        Je préfère encore l’imaginaire ami de Cabanel...lol....


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 13:34

        @Cadoudal
        « Charles de Gaule pour nous c’est pire que Hitler »

        La Françafrique a été, et est encore, une calamité pour les Africains, ainsi que le Franc CFA indexé sur l’euro. Mais si vous ne voulez pas savoir pourquoi les familles se cotisent pour envoyer un de ses membres en Europe, restez donc dans l’ignorance.


      • foufouille foufouille 4 novembre 13:47

        @Fifi Brind_acier

        avec un salaire de 40 à 150€ par mois, personne ne peut avoir 3000 en cash.

        c’est un super enfer vu le cash disponible.


      • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 16:00

        @Fifi Brind_acier
        Kofi Yamgnane ancien homme politique français, secrétaire d’état sous Mitterrand, maire d’un village breton, donne son sentiment sur 50 ans d’indépendance du Togo, son pays d’origine.

        « Kofi, c’était quand même mieux du temps des nazis »

        https://www.youtube.com/watch?v=bRmYeVJ58Fk



      • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 16:29

        @Fifi Brind_acier
        -Mais si vous ne voulez pas savoir pourquoi les familles se cotisent pour envoyer un de ses membres en Europe, restez donc dans l’ignorance.

        T’as honte de rien ma Fifi, c’est toi qui va m’apprendre à quoi ça ressemble l’Afrique ?

        Si tu veux investir, c’est ici...lol...

        "Dans le cadre du nouveau Code pétrolier et de la promotion du bassin sédimentaire, le Ministère du Pétrole et des Energies et Petrosen vont ouvrir un Appel d’Offres internationales sur les douze (12) blocs pétroliers libres, situés dans la partie maritime profonde du bassin.

         https://www.seneweb.com/news/Economie/petrole-et-gaz-petrosen-lance-un-appel-d_n_299289.html

        Lire l’intégralité du code pétrolier

        http://www.droit-afrique.com/uploads/Senegal-Code-2019-petrolier.pdf

        Si tu veux continuer à raconter des conneries reste chez toi avec tes copines...lol...

        « On est en France, tu crois que ce pays il est pour toi ?! » : une princesse africaine remet à sa place une sale Française

        https://www.instagram.com/p/B4OGYeOisUR/


      • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 16:39

        @Xenozoid
        Bien reçu...lol...

        See What Benue’s Wurukum Abattoir Looks Like https://www.youtube.com/watch?v=y47NTJW1weY

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 20:12

        @ Cadoudal,

        Un de vos liens ne fonctionne pas.

        Parce que je prends connaissance les liens avant de répondre.

        Quel rapport entre le code pétrolier et les raisons qui empêchent les africains d’investir dans leurs pays ?? C’est pourtant bien expliqué dans la vidéo.

        Vous vivez au Sénégal, grand bien vous fasse. Mais les mots utilisés ne sont pas les mêmes. Quand un africain vient en France, c’est un immigré.

        Quand un français vit à l’étranger, c’est « un expatrié », c’est neutre, il n’est pas stigmatisé.


      • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 20:35

        @Fifi Brind_acier
        -Les raisons qui empêchent les africains d’investir dans leurs pays ??

        N’importe quel Africain peut investir au Sénégal dans le pétrole ou ailleurs si il respecte les règles...

        http://itie.sn/rapport-2017/

        Un expatrié Nigérian travaillant pour Dangote arrive au Sénégal avec un contrat de travail, un logement de fonction, une assurance médicale...

        Sa société, présente dans une quinzaine de pays en Afrique, se développe et se diversifie. Sucre, farine, pâtes, sel, gestion immobilière… Dangote group est aujourd’hui un conglomérat avec des entreprises de production cotées en bourse. Il s’intéresse depuis peu au pétrole avec la construction d’une raffinerie au Nigeria, qui pourrait devenir l’une des plus grandes au monde.

        https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/nigeria/qui-est-aliko-dangote-lhomme-le-plus-riche-dafrique_3402525.html

        Aucun rapport avec un déserteur malien du 3ème bataillon de la CAF de Montreuil, même si ça te fais plaisir de le croire....

        https://www.youtube.com/watch?v=EDCS9oMBW1U



      • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 22:04

        @Xenozoid
        Va te faire bercer par les Grecs avec ta copine Fifi...lol...

        Les critiques émises par le Conseil de l’Europe et de nombreuses associations et organisations non gouvernementales (ONG), dont Amnesty International, n’auront pas suffi. Le Parlement grec a adopté, dans la nuit de jeudi 31 octobre à vendredi 1er novembre, un projet de loi controversée durcissant la législation sur les demandeurs d’asile.

        « Cette loi sur l’asile envoie un message clair : ceux qui savent qu’ils ne peuvent pas obtenir l’asile et entreprendront de venir pour rester dans notre pays, seront renvoyés dans leur pays et perdront l’argent investi dans leur voyage. »

        https://www.lemonde.fr/international/article/2019/11/01/le-parlement-grec-adopte-une-loi-controversee-sur-les-demandeurs-d-asile_6017740_3210.html


      • velosolex velosolex 5 novembre 00:27

        @Fifi Brind_acier
        Certains africains se battent la bas pour tenter de convaincre les jeunes de ne pas faire ce voyage, qu’ils ont fait eux mêmes, avant de revenir au pays. 
        L’exode de la jeunesse est une tragédie pour l’Afrique aussi, surtout pour ses étudiants formés. Le problème est bien que des villages se cotisent pour envoyer « sur le front » les jeunes, pourrait on dire, et que ceux qui s’y refusent, sont pris pour des lâches, des ingrats, ou des déserteurs. 
        Pour finir, je pense qu’il faudrait financer l’économie africaine. Cela n’est guère possible avec le capitalisme qui n’a aucune vision d’ensemble des problèmes, encore moins de vision future.
        Juste des actions au coup par coup, des réponses à l’urgence, après avoir provoqué des crises, comme celles liées aux guerres pitoyables de l’OTAN. Les migrations actuelles n’ont plus rien à voir avec ce qu’elles étaient par le passé, et nous forcent à penser autrement. Mais je constate que beaucoup en sont incapables, pris dans des modes de pensée « prêt à portée », hérités des vieux clivages gauche-droite. Pour ce problème comme tant d’autres, que ce soit celui du réchauffement et de la pollution ou des inégalités, il existe des synergies dans le conditionnement des foules, pour ne rien changer, alors que tout se catalyse. 


      • JC_Lavau JC_Lavau 5 novembre 00:36

        @velosolex : « réchauffement ... le conditionnement des foules ». Merci de cet instant de lucidité. Il ne durera pas.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 novembre 08:05

        @velosolex
        Vous avez regardé la vidéo que j’ai mis en lien ?

        Alors commencez par comprendre comment la Françafrique empêche ces jeunes d’avoir un avenir dans leurs pays ! Je n’ai pas dit que j’approuve, ces pays se vident de leurs personnels qualifiés.


      • foufouille foufouille 6 novembre 08:38

        @Fifi Brind_acier

        si un expat au Sénégal est un toubab forcément riche qui a obligatoirement une bonne et un gardien devant sa porte.


      • leypanou 4 novembre 11:21

        un pacte mondial de l’Organisation des Nations unies visant à une gouvernance mondiale des migrations 

         : l’Organisation des Nations Unies ne cherche pas seulement une gouvernance mondiale des migrations, mais de beaucoup d’autres choses dont la fameuse escroquerie du changement climatique (heureusement encore que les recommandations de la COP21 ne sont pas -encore- obligatoires.

        Comme les pays « forts » n’en ont que faire d’un dictat mondial car rien ne leur arrive -exemple les États-Unis ou la-seule-démocratie-au-proche-orient- , seuls les pays faibles se font avoir ou obligés.


        • Zolko Zolko 4 novembre 11:37

          L’immigration est un phénomène qui doit être rationalisé. Elle doit être exclusivement contrôlée par l’État qui est le seul acteur en capacité de le faire efficacement. C’est une politique comme une autre et il faut absolument arrêter de la charger de sensibilité ou d’émotion.

           

          oui, c’est bien dit. Mais pour cela il faut arrêter cette aberration qu’est l’espace de Schengen, qui abolit les frontières contrôlables entre les états Européens. Quand j’étais jeune, nous avions voyagé à travers TOUTE l’Europe, et il n’y avait pas cet espace de Schengen : à chaque frontière on montrait nos passeports, c’est tout.

          Qui profite de cette absence de frontières ?

          pas les travailleurs frontaliers, car ça existait déjà aussi

          pas les voyageurs Européens, car tout le monde peut avoir un passeport

          MAIS : les entreprises multinationales transfrontalières, qui peuvent transporter à frais réduits les produits d’un pays à l’autre sans aucun contrôle

          ET : l’immigration de masse hors-Européens, qui, une fois qu’ils ont mis les pieds sur le continent Européen légalement ou illégalement peuvent aller où ils veulent, sans qu’on puisse savoir où ils sont, et peuvent donc disparaître dans la clandestinité dès que leur demande d’asile est rejeté. Ce qui est le cas de 98% des immigrés illégaux.


          • zygzornifle zygzornifle 4 novembre 12:41

            Et quand ils seront tous la on fera quoi ? ....


            • titi 4 novembre 16:04

              @zygzornifle
              Surtout qu’ils ne savent pas jouer à la belote


            • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 16:44

              @titi
              Ici on pratique plutôt les sports de combat...lol...

              https://au-senegal.com/scrabble-le-senegal-champion-du-monde,12986.html


            • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 4 novembre 17:39

              L’immigration moderne pour les pays développés devrait être un libre échange économique des ressources humaines ; on a besoin de cerveaux, de spécialistes, d’ouvriers qualifiés, on prend ! En échange on assiste en envoyant des équipes qualifiées pour développer les économies. Mais c’est tout le contraire qui se passe ; c’est la misère qu’on reçoit et qui devient à charge.


              • Initiativedharman Initiativedharman 4 novembre 17:41

                « L’auteur s’entretient avec Alain Soral » De ce fait, nul besoin d’aller lire ou voir plus loin. Alain Soral ne mérite même pas une entrevue. L’auteur qui a l’idée saugrenue de l’interviewer n’est plus crédible et flirte avec une sphère nauséabonde.


                • Désintox Désintox 4 novembre 18:12

                  L’absence de statistique ethnique en France n’est pas forcément une bonne chose, car cela entrave la réfutation des fantasmes contenus dans ce genre d’article.

                  On peut contourner la difficulté en consultant la liste des prénoms donnés en France. Cela permet de constater que les thèses de « remplacement » sont de grossières intox.

                  Le problème, c’est que les immigrés sont pauvres et que l’on entasse les pauvres dans des zones restreintes. Dans celles-ci, les immigrés deviennent majoritaire par la force des choses, ce qui alimente les bobards.

                  Aujourd’hui, on fantasme sur les africains comme on pouvait le faire, par exemple, sur les bretons autrefois. On trouvera ici un petit florilège d’insultes anti-bretonnes.

                  Le racisme ne change pas. Seules ses victimes changent.


                  • foufouille foufouille 4 novembre 18:23

                    @Désintox

                    personne n’est entassé dans une zone restreinte car il faut faire une demande de hlm et choisir ton quartier.

                    les blancs pauvres existent aussi, on est pas des bobos comme toi.


                  • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 18:33

                    @foufouille
                    https://en.wikipedia.org/wiki/Black_flight

                    Je suppose que Michele Obama elle même habite aujourd’hui dans un quartier noir, au milieu de ses frères dont elle goûte tant le voisinage ?
                    Ah, on me dit dans l’oreillette qu’elle aussi habite dans un quartier bien blanc et bien bourgeois ?...lol...

                    Michelle Obama fustige le « White flight » : Les Blancs « fuient encore » les quartiers à forte population noire

                    http://www.fdesouche.com/1289435-usa-michelle-obama-fustige-le-white-flight-les-blancs-fuient-encore-les-quartiers-a-forte-population-noire


                  • Désintox Désintox 4 novembre 18:40

                    @foufouille

                    Pipi, caca, bobo ...


                  • Désintox Désintox 4 novembre 18:41

                    @Cadoudal
                    Et hop ! Encore un lien facho pour améliorer le référencement d’un site facho.


                  • foufouille foufouille 4 novembre 18:44

                    @Désintox

                    tu as obtenu ton travail de bobo à la naissance, on dirait.


                  • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 18:46

                    @Désintox
                    Tu cherches des copains petit collabo ?...lol..

                    la même ville de Rennes a accepté plusieurs prénoms comprenant une apostrophe, et ce après l’entrée en vigueur de la circulaire de 2014 : N’Guessan et Chem’s, en 2015, D’jessy en 2016, N’néné et Tu’iuvea en 2017. Quatre appellations d’origine africaine et polynésienne, en l’occurrence. La situation est donc ubuesque. Sur le sol breton, des prénoms d’origine étrangère seraient donc admis tandis que des appellations traditionnelles seraient refusées. On marche évidemment sur la tête.

                    https://www.lexpress.fr/actualite/societe/prenoms-a-apostrophe-n-guessan-valide-drec-hen-recale_1979406.html?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter&link_time=1516898107

                    Ils croient, pour la plupart, que parler l’arabe à la maison, manger halal, aller à la mosquée et respecter le ramadan (ils sont 80% selon un sondage CSA-« la Vie » de 2006) ne devrait pas les empêcher d’être de bons Français, aussi bons que les Bretons qui ont réussi à introduire l’apprentissage de leur langue dans les écoles publiques et qui, à tout bout de champ, se coiffent de leurs bonnets rouges pour manifester leur « bretonnité ».

                    https://www.nouvelobs.com/politique/20180619.OBS8403/islam-et-banlieues-les-territoires-perdus-ne-le-sont-qu-aux-yeux-de-ceux-qui-ne-s-y-aventurent-pas.html

                    Le Petit Théâtre des Opérations - Dixmude 1914 : Lâchez les Bretons !

                    En 1914, la France déploie son arme la plus improbable : les Bretons. S’enchaînent alors aventures, chants marins, tsunamis au milieu de nulle part, hommes en slip et bien sûr, chouchen à volonté. Le monde n’était pas prêt.

                    https://www.youtube.com/watch?v=lYIo6SKwKec&feature=youtu.be


                  • velosolex velosolex 4 novembre 18:51

                    @Désintox
                    Le Breton, comme l’auvergnat, qui ont en effet pris les emplois de misère souvent que les africains prennent aujourd’hui n’offraient pas tout de même les mêmes problèmes culturels d’intégration que certains migrants ce jour. Pas seulement au niveau du Français, qu’ils pratiquaient bien que bilingue, mais des valeurs, et de la religion, un thème qu’on aurait tort de traiter par dessus la jambe en ces temps difficiles, où tout devient confus, et terriblement violent. Les rêves collectifs d’appartenance à une nation ont disparu, ne reste souvent que des volontés de réussite individuel, sans volonté de remettre en question ses repères culturels.
                    C’est pourtant à cette seule condition qu’une nation peut continuer d’aller de l’avant. En amalgamant...La seule possibilité de contrer en fait le racisme, qui se construit sur les clivages existant, en les renforçant encore plus. 


                  • Désintox Désintox 4 novembre 19:01

                    @velosolex
                    « mais des valeurs, et de la religion, un thème qu’on aurait tort de traiter par dessus la jambe en ces temps difficiles »

                    En effet, quand il n’y avait pas de musulman en France, les guerres de religions n’existaient pas.

                    C’est bien connu.


                  • Désintox Désintox 4 novembre 19:05

                    @Cadoudal
                    « Tu cherches des copains petit collabo ?...lol.. »

                    Ne reversez pas les rôles .Les « collabos » étaient des gens qui avaient vos opinions politiques. Vos prédécesseurs.

                    Accessoirement, parlez français, au lieu de balancer ces « lols » stupides à longueur de temps.


                  • velosolex velosolex 4 novembre 19:16

                    @Désintox
                    Deux siècle de guerres de religion en effet. C’est pour ça qu’on a tenté de trouver des solutions, l’édit de nantes qui n’a duré qu’un temps, et qui n’était déjà pas trop respecté de son vivant. La révolution a mis la religion un temps aux oubliettes. De l’une à l’autre, fallait crier « citoyen » pour ne pas crever….Et puis les lois sur la laïcité se sont avérés précieuses. On s’est moqué de notre modèle, mais revenus de la tolérance bêtasse fasse aux intolérants, les pays nordiques s’inspirent maintenant du modèle français, et sont moins naïfs. 
                    Mais en ce moment un gros prosélytisme pour les nuls tentent d’amalgamer les opposants au port du voile à des réactionnaires. Une grosse manipulation. Je prends par exemple pour modèle cet article pondu pas un esprit éclairé dans libération. « Le voile, une hystérie française », écrit pas un certain Kacimi. https://bit.ly/2oIXCUH A lire...Des sophismes, des perles, un collier de manipulation et d’outrances. Notre pays, avec ses lois, serait devenu un repère de beaufs dégoutant les jeunes et même les migrants : "Même les migrants aujourd’hui ne veulent pas de la France. On l’a vu, ils préfèrent crever dans la Manche pour rejoindre l’Angleterre plutôt que de rester dans le Nord-Pas-de-Calais.
                    Hors, Si ceux ci vont en Angleterre, trois raisons vraies : La bas la carte d’identité n’est pas obligatoire, le travail au noir est bien plus facile qu’en France, les autorités étant bien moins regardantes...Et puis ils sont anglophones, et ont une important diaspora qui les attendent là bas...Juste un exemple mais l’entreprise est constante d’affabulations gratuites, 


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 19:31

                    @velosolex
                    Vous repeignez la vie en rose ! Les Polonais et les Italiens, pourtant catholiques, ont été reçus comme des chiens. Parce qu’ils étaient pauvres, et que leur arrivée mettait les pauvres en concurrence, rien à voir avec la religion.

                    Pour les riches monarques du Golfe persique, c’est différent.
                    Les riches qataris achètent le PSG et un grand nombre d’hôtels de luxe et d’immeubles, tous nos politiques sont reçus à Doha, mais personne ne moufte.
                    Ce sont « nos chers amis qataris », comme nos « chers amis saoudiens »....

                    Pourtant il y aurait beaucoup à dire sur l’influence du Qatar en France. Asselineau est intervenu dans un colloque sur l’ingérence et les privilèges du Qatar en France.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 19:37

                    @velosolex
                    Libération et son article soulèvent des problèmes réels d’intégration, mais ils font aussi l’omerta sur les Frères Musulmans...


                  • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 20:12

                    @Désintox
                    -Ne reversez pas les rôles .Les « collabos » étaient des gens qui avaient vos opinions politiques. Vos prédécesseurs.

                    De fait, le conseiller Schleier, « constatant que la grande majorité des partisans de la politique de collaboration vient de la gauche française »24 pousse Abetz à favoriser l’entrée au gouvernement de Vichy des syndicalistes et socialistes acquis à la collaboration.


                  • velosolex velosolex 4 novembre 20:22

                    @Fifi Brind_acier
                    Reste que les polonais, espagnols et italiens se sont très rapidement intégrés. Il suffit de regarder les boites à lettres en France, dans une cage d’escalier, pour voir que le pays France, ce sont les états unis d’Europe. Pas un autre pays ou il y eut tant de couches d’intégration. La religion, commune, a en effet jamais été un problème, et la musulmane ne l’était pas jusque dans les années 80, quand elle jouait « pédale douce », et que les femmes arabes étaient fières de marcher nue tête.... Le fondamentalisme a changé la donne. Catalysé avec le nationalisme, Comme pour la Turquie. Gülen, le démiurge d’Erdogan, a crée des « écoles de lumière », qui rayonnent maintenant en Allemagne, A voir cette excellente émission passée sur arte, et qui fait peur, dans les implications….
                    Gûten contre Edogan https://bit.ly/2qg2yRA
                    Les salafistes et apparentés font au niveau religieux ce que les chinois réalisent au niveau économique. Un lent travail de fourmis, basé sur des cellules dormantes, d’infiltration, par un savant lobbying, que beaucoup ignorent, prenant l’affaire du voile pour la défense de la liberté…... Le Quatar ne fait pas que sponsoriser le PSG...


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 novembre 20:48

                    @velosolex

                    Ceci était un commentaire sponsorisé par Fly Emirat . Lol


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 22:02

                    @velosolex
                    Je ne sais pas dans quelle région vous vivez, en Provence, il y a encore des réflexions désobligeantes envers les Italiens. On les surnomme « les macaronis » ou dans la région de Nice, « les babis », ce qui veut dire crapaud en provençal.
                    L’intégration ne s’est jamais bien passée, mais puisque vous le croyez, je ne vais pas pas vous contrarier.


                  • velosolex velosolex 4 novembre 23:36

                    @Fifi Brind_acier
                    On trouve toujours des neuneus indécrottables. Très cons, de plus, car le conté de Nice était Italien au dix neuvième. Un gag digne du sketch « l’étranger », de Fernand Reynaud…. Dans le nord est, la France, c’est la rencontre de la Pologne et de l’Italie, en n’oubliant pas que les portugais sont la première communauté. Le flot espagnol a coulé à flot après la guerre d’Espagne. Toutes ces communautés dans l’ensemble ont été une richesse pour la France. Ne parlons pas des arméniens, et des juifs. Une époque où notre pays inspirait des valeurs, un respect, et un alignement sur les coutumes locales. Bien des africains se sont aussi magnifiquement intégrés. L’intégrisme musulman, et le prosélytisme ont brouillé ce pacte gagnant, dans un contexte particulier, où le plein emploi, facteur essentiel d’intégration, a disparu, renforçant l’atavisme, voir la rancœur, sur fond d’histoire coloniale passé. On l’a vu dans cette génération qui n’a pas toujours appris pour certains, notre langue, s’enkystant dans les quartiers, développant une économie parallèle, et parfois remettant en question le fait d’être français, un statut pour lequel d’autres se battent pour l’obtenir... On le voit avec l’affaire du voile, qui a une signification évidente, comme ballon d’essai, et de recherche d’expansion du domaine de la lutte, pour paraphraser Houellebecq. L’affairisme des mollahs et de secteurs financiers les alimentant n’est pas qu’une illusion. 


                  • velosolex velosolex 4 novembre 23:54

                    @velosolex
                    Sinon je pourrais vous dire que certains français, comme les bretons, ont été eux même émigrés dans leur propre pays. Il y eut à Paris au début du vingtième encore un marché aux enfants bretons, où les gamins venaient chercher à la journée des boulots ingrats. La France n’a toujours pas rallié la charte des langues régionales, et le breton est reconnu comme langue en danger par l’Unesco. 
                    En Bretagne, les premiers immigrés sont les anglais. De loin. Ils ont redonné vie à certains villages se mourant, et à ce titre, le brexit à un impact considérable à la fois sur eux, et sur la région. Leurs avis, car j’en connais beaucoup, m’a fait prendre fait et cause dans cette opération démagogique et stupide appelé le brexit. L’Angleterre et la Bretagne, « Brittany », ont toujours entretenu des relations étroites. Cela partant sans doute de la langue. Le Breton est en effet très proche du gallois, et surtout du cornouaillais. 5 à 600 000 migrants britanniques passant en bretagne au sixième siècle, car ils fuyaient l’envahisseur saxon. Il est sûr que les migrations ont toujours existé, et les problèmes parfois s’y rattachant, car il est naîf de croire qu’elles sont toujours positives, ou négatives d’ailleurs.... Tout dépend de l’état d’’esprit : S’intégrer, comme l’ont fait les arméniens, ou faire des têtes de ponts, avant d’envahir et d’imposer, à la façon Cortès ? 


                  • popov 5 novembre 14:24

                    @Désintox

                    En effet, quand il n’y avait pas de musulman en France, les guerres de religions n’existaient pas.


                    Elles avaient cessé depuis longtemps. C’est bien connu.

                  • quijote 5 novembre 17:26

                    @Désintox

                    Ah, les statistiques éthniques... Alors moi, pour Noël, je demande des statistiques éthniques sur la délinquance et la criminalité. Hein ? Oh, comme ça... pour voir...


                  • velosolex velosolex 4 novembre 18:33

                    non, l"immigration n’est pas un phénomène naturel. Cela a été pendant longtemps une réaction à la crise, à la misère. Ce n’est pas pour rien que les états unis ne sont battis sur les vagues de désespérés d’europe, les irlandais par exemple lors de la grande crise du 19 siècle. Les migrants sont la plupart du temps bien reçus quand le phénomène ne déstabilise pas l’emploi, voir la culture. L’immigration se passe bien en cas de prospérité économique, et que les migrants s’engagent dans une sorte de contrat tacite : Apprendre la langue, accepter les lois du pays, et se fondre dans la culture du pays. Actuellement, des choses si basiques sont loin d’être admises par certains, outre le fait qu’ils arrivent dans des pays en crise économique et qu’ils ne sont pas attendus, mais imposés. Le Brexit en Angleterre, est le produit en grande partie de la réaction des indigènes croyant s’opposer à une migration qui a favorisé le plongement des bas salaires. C’est vrai que la globalisation joue avec cynisme de la liberté des peuples, pour mieux les oppresser, et les mettre en concurrence sauvage. Le capitalisme a écrasé des économies locales, et a fait miroiter par les smarphones, l’image d’un occident riche, libre, un miroir aux alouettes, provoquant des exodes massifs vers le pays de cocagne. Car les migrants ne font pas souvent partie des moins riches, mais des plus frustrés, voulant s’intégrer au moule dominant de réussite sociale, à l’occidental. Le mieux bien sûr pour migrer c’est de prendre le statut de réfugié politique, la seule ouverture possible maintenant. 


                    • Initiativedharman Initiativedharman 4 novembre 18:42

                      @velosolex
                      Depuis que l’Homme existe, il se déplace et migre, ça fait 40 000 ans que ça dure...


                    • velosolex velosolex 4 novembre 19:05

                      @Initiativedharman
                      Quand vous avez dit ça vous avez rien dit.
                      C’est une chose de bouger, comme les notes de musique dans une partition, mais il faut de l’harmonie. 
                      Si tout le monde file à bâbord du bateau en même temps, il coule. 
                      L’eau aussi est indispensable, mais attention à l’inondation. 
                      Tout le monde comprend que l’équilibre est dans la mesure...Les déplacements intempestifs et la mondialisation, ne créent que de la misère, des incompréhensions, des crises. Que ce soit au niveau des espèces animales, végétales, des biens de consommation ou des valeurs culturelles.
                      De ce que j’ai appris de mes voyages lointains et que je ne pratique plus, d’ailleurs, pour ces raisons, si ce n’est à la limite en occident, tant les méprises, plus ou moins tragiques sont légions. Même quand on tâche d’être honnête et respectueux. Au bout du compte le monde devient gris, perd sa diversité.
                      Il y a presque un demi siècle, sans le sous en revenant des indes, j’ai voyagé avec un de ces migrants désargenté, dans ce qu’on peut appeler les prémices de cette mondialisation ou tant de rêves brisés s’échouent. J’ai été le compagnon d’infortune d’un sri lankais, avec qui j’ai traversé l’Asie en stop ou en camion, dans des conditions qui n’étaient surement pas loin de celles actuelles, les passeurs en moins.. Ce fils de fonctionnaire avait quitté son ile, en rêvant à l’Allemagne, après avoir vu à Colombo un film de James Bond. Son rêve d’alors : Travailler en Allemagne pour s’acheter la même voiture que 007..J’ai tenté de lui faire prendre conscience de la réalité de l’Europe. Il est devenu furieux. Il ne voulait pas que je brise son rêve naïf…. Le smarphone a potentialisé ce genre de situations maintenant...


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 19:48

                      @Initiativedharman
                      Bien sûr qu’il y a toujours eu des migrations, mais là, il y a beaucoup d’intervenants qui aident à la migration, et beaucoup de choix politiques et militaires qui accentuent les vagues migratoires...


                    • Tall Tall 4 novembre 19:28

                      L’UE qui met ses pays-membres sous la coupe des lobbies fait évidemment tout pour affaiblir les nations au profit des multinationales.

                      En ouvrant les frontières à la libre circulation des biens et personnes, on met les systèmes de sécurité sociale et les fiscalité nationales en concurrence directe.

                      Ce qui dégrade évidemment tous les acquits sociaux. D’autant que pour mieux achever la bête on restreint les budgets, ce qui va contre tout bon sens sur le plan économique aussi. Surtout après un krach comme celui de 2008.

                      Les pires migrations sont celles qui se passent au sein de l’UE, car elles menacent directement les emplois, la sécu et la fiscalité.

                      Et les migrations venant hors de l’UE ne font qu’aggraver la situation.

                      Et tout ça avec le plein appui de la « gauche » !

                      Connerie ou cynisme ?

                      Les 2 mon général : connerie de la base militante, et cynisme dans les sphères supérieures.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 19:45

                        @Tall
                        La Gauche social démocrate est la roue de secours du capitalisme, quand la Droite ne peut plus gouverner comme avant ...

                        « La Gauche, dernier rempart du capitalisme »

                        "Lénine a écrit un livre remarquable qui s’intitule : « l’Impérialisme, Stade suprême du Capitalisme ». Aujourd’hui le capitalisme dans sa phase ultime, entièrement financier, non industriel, à besoin de la mondialisation et de l’extinction des nations civiques ou états-nations pour faire perdurer sa prédation sur le monde.

                         

                        La Gauche prenant une posture extrémiste anti nationale, faussement antifasciste offre à ce capitalisme l’argumentaire politique qui lui fallait."



                      • ETTORE ETTORE 4 novembre 19:47

                        Ils ont trouvé la parade en Italie pour avoir un titre de séjour :

                        « Homosexualité » !

                        Il va de soi que le pays de Dante, seras dans très peu de temps, le pays le plus GAY du monde.

                        Après.....j’espère, mais j’espère vraiment que lors d’une demande de

                        regroupement familial....il sera tenu compte qu’il n’y a pas de « conjoint » déclarable.


                        • quijote 4 novembre 20:07

                          Sur ce lien, comme sur tous les autres traitant de l’immigration, vous allez voir un miracle se réaliser.

                          Anti-immigration : 14 intervenants ( moi compris )

                          Pro-immigration : 2 intervenants

                          A peu près le pourcentage en vigueur en ce moment en France. Et comme c’est parti, notre avantage va continuer à croître. Comptez sur nos amis venus tout droit du moyen-âge pour se conduire... euh... Comme ils ont appris ?

                          Eh bien, à la fin, nos amis pro-immigration auront les meilleurs taux de « très intéressant ». Tous les autres, nous aurons tout plein de « pas intéressant ».

                          Hypothèse : Dix intox, c’est un genre de Jésus Christ. Sauf que lui, c’est pas les pains qu’il multiplie. Hein ? Non, c’est pas les poissons non plus...

                          Un gauchiste, en plus des autres grandes qualités que l’on connait tous ( haine des « riches », assimilation du terme « patriote » à celui de « fasciste », refus de voir toute réalité qui les dérange, annexion à leur profit de la notion de « justice », j’en passe, et des meilleures : manipulation à tous les étages ), c’est aussi un grand narcissique. Quelqu’un qui s’adore. Et quelqu’un d’immature ( ça va ensemble ). Il ne va quand même reconnaître sa défaite.

                          Dix intox, qu’est-ce que je suis content que vous soyez en voie de disparition, toi et ta secte... Le peuple français semble encore sain, malgré 50 ans de manipulation massive par nos élites. Et leur larbins. Suivez mon regard...


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 20:29

                            @quijote
                            Elle est pas belle la vie ! Vous avez le soutien informel de Macron et de son gouvernement, qui pleurnichent beaucoup, mais ne proposent pas grand chose de concret contre le communautarisme...

                            Et vous avez même le soutien indirect de Mélenchon, qui s’en prend à Macron et au CRIF, mais ni au RN, ni aux Frères Musulmans et qui défend indistinctement tous les musulmans.

                            Il faut bien faire mousser un peu le RN, qui a perdu des plumes aux élections européennes (5, 3 millions de voix) par rapport aux élections présidentielles (7, 7 millions de voix). Mais pas trop quand même, vous verrez bien quand cela arrivera et que Macron sifflera la fin des couillonnades. 


                          • quijote 4 novembre 20:52

                            @Fifi Brind_acier

                            Votre esprit byzantin et ultra politique, au sens politicien du terme, me fait chier. Moi, quand j’écris, je suis clair. Je suis contre l’immigration. Et je soutiens toute personne qui est contre aussi. Si c’est Le Pen, je soutiens Le Pen. Si c’est Salvini, va pour Salvini. Si c’est Orban, va pour Orban.


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 22:06

                            @quijote
                            Je n’ai jamais dit que j’étais favorable à l’immigration de masse.
                            Je n’ai pas les mêmes explications des causes que vous, ni les mêmes propositions politiques. Il faudra vous y habituer.


                          • Cadoudal Cadoudal 4 novembre 22:23

                            @Fifi Brind_acier
                            Ridicule comme Juppé ma pauvre Fifi...lol...

                            Zemmour démonte François Asselineau sur l’immigration

                            https://www.youtube.com/watch?v=v_vOXLLIbvM

                            Mais c’est bien, on sent que la roue tourne et que les collabos commencent à s’inquiéter....


                          • quijote 4 novembre 22:47

                            @Fifi Brind_acier

                            Je n’ai jamais dit que j’étais favorable à l’immigration de masse.

                            Je me pose des questions sur votre compréhension du français écrit. Que je qualifierais de très « libre ». Voire sans rapport avec le message initial. Ou alors vous êtes un génie incompris, comme dix intox, le Jesus Christ de l’évaluation positive pour ses prêches et ceux de ses 2 copains.

                            Je n’ai pas les mêmes explications des causes que vous

                            Vous pouvez me rappeler quelles causes j’ai évoquées ? Ça m’intéresserait de savoir.

                            ni les mêmes propositions politiques.

                            Et quelles propositions politiques ai-je émises, hors arrêt immédiat de l’immigration ? Je dois être somnambule. J’écris en dormant.

                            Il faudra vous y habituer.

                            S’habituer à une logique indépendante du sens des mots ?


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 novembre 08:11

                            @quijote
                            Le RN établit des liens qui sont censés correspondre à des liens de causalité, excluant toutes les autres explications :
                             salafistes-islamistes-musulmans-maghrébins-étrangers-immigrés

                            Il se trouve que l’ UPR a d’autres analyses des causes, que cela vous plaise ou pas.


                          • popov 5 novembre 14:40

                            @Fifi Brind_acier

                            Au volant, quand on constate qu’on roule trop vite, on ne perd pas son temps en analyse des causes, on appuie sur la pédale de frein pour éviter la chute dans le ravin.


                          • quijote 5 novembre 17:08

                            La Suède découvre les bienfaits de... De quoi ? DE QUOI, BORDEL ?

                            https://www.20minutes.fr/monde/2644543-20191105-suede-bombes-guerres-gangs-meurtres-balles-pays-pourrait-battre-record-violence

                            Ne pas le dire... Surtout, ne pas le dire...


                            • ETTORE ETTORE 5 novembre 17:17

                              @quijote

                              Qu’ils mettent leur « sainte Gréta » comme patronne des artificiers.
                              Quand je pense qu’elle raconte que notre fin seras....Climatique !
                              Faudrait qu’elle retourne un peu chez elle, re-parametrer son discours.


                            • quijote 5 novembre 18:18

                              Tiens, dix intox, spécialement pour toi : encore un lien vers un site d’extrême droite !

                              https://www.breizh-info.com/2019/06/24/122071/nantes-les-viols-de-rue-se-multiplient-les-autorites-ferment-les-yeux


                              • quijote 6 novembre 10:07

                                Nos amis salariés ( essentiellement grâce à nos impôts ) de la filiaire migratoire s’inquiètent. On attaque la politique du « Bien » :

                                https://www.20minutes.fr/societe/2644871-20191105-immigration-inutile-dangereux-associations-denoncent-mesures-attendues

                                Je vais vous dire : s’inquiéter pour la pérennité de son salaire, je comprends ça. Oui, absolument. Sauf que le gars, là, où il parle de son salaire et de sa place de fonctionnaire du Bien ? Nulle part... Lui, il ne se préoccupe QUE du Bien... Tu penses...

                                Manipulation et hypocrisie à tous les étages ! Fonctionnaires du Bien contre l’intérêt bien compris de son propre pays ! Comme la Rackete, là, même si pognon à elle vient d’ailleurs.



                                  • Cadoudal Cadoudal 6 novembre 10:59

                                    @quijote
                                    Peut-être que Fergus et Pemile ont leur permis de transport en commun ?

                                    Si ils pouvaient donner un coup de main et permettre bénévolement à leurs invités de se rendre à la mosquée, ça aurait de la gueule...lol...


                                  • ETTORE ETTORE 6 novembre 19:06
                                    quijote 6 novembre 10:52

                                    Merde ! Des chauffeurs de bus racistes, maintenant... Salauds !

                                    https://breizatao.com/2019/11/05/brest-les-chauffeurs-de-bus-refusent-de-passer-par-lenclave-afro-musulmane-de-kerangoff-jugee-trop-dangereuse/

                                    _____________________________________________________________

                                    Ahhhh.... Quel Monde Merveilleux que le notre...

                                    Prenez le bus et vivez tous les frissons des safaris lointains, une plongée au coeur même des traditions lointaines et maintenant si proches.

                                    Vous qui pensiez que le moindre recoin de ce monde a été exploré par le ballon non dirigeable de N. Hulot, le Vert bien Heureux....détrompez vous, à votre porte, et pour le modeste prix d’un ticket de bus, vous revivrez en direct, tout l’exotisme et les poussées d’adrénaline qu’ont connus les premiers explorateurs.

                                    Par contre, contrairement à ces contrées lointaines, pas sûr que vous en reveniez, aussi vierge, qu’elles... étaient. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès