• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Les manipulations des Décodeurs du Monde sur l’euro

Les manipulations des Décodeurs du Monde sur l’euro

Manipuler : « action d’orienter la conduite de quelqu’un, d’un groupe dans le sens qu’on désire et sans qu’ils s’en rendent compte  ». C’est par le terme de « manipulation » que les Décodeurs du Monde ont qualifié le graphe brandi par Marine Le Pen lors du débat du 20 juin. Mais s’il y a une manipulation, au sens frauduleux du terme, c’est de la part des journalistes du Monde

 

Regarder le doigt pour ne pas regarder la réalité
 
Le dérisoire angle choisi par le Monde pour attaquer ce graphique, c’est critiquer le fait de prendre un indice 100 en 2001. Et pour appuyer sa ridicule démonstration, le quotidien vespéral présente un graphique où la base 100 date de 2010 ou 1999. Et même si la chose apparaît un peu moins clairement, il n’en reste pas moins qu’après l’introduction de la monnaie unique, les productions industrielles de la France, l’Italie ou l’Espagne décrochent par rapport à celle de l’Allemagne d’une manière spectaculaire comme l’explique Emmanuel Lévy. Depuis 2001, la production industrielle des trois premiers a chuté de 16 à 25% quand celle de l’Allemagne a progressé de plus de 20% sur la même période.
 

 

A l’œuvre, les réformes Schröder, mises en place du fait de l’euro, qui empêche les ajustements monétaires du passé, qui permettaient aux productions industrielles des grands pays de progresser de concert. Jacques Sapir et Olivier Passet ont bien analysé les mécanismes à l’œuvre, largement développés par l’excellent livre de Coralie Delaume et David Cayla « La fin de l’Union Européenne  ». La chance du Monde, c’est que Marine Le Pen a jeté ce graphique dans le débat bien superficiellement, sans être capable de l’expliquer. Le Monde se focalise sur un détail insignifiant plutôt que de regarder en face, sans parler d’accepter, les malfaçons structurelles de leur veau d’or monétaire européen.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 25 mars 10:40

    C’est petitement pompé sur l’excellent travail d’Olivier Berruyer.
    Vous auriez pu au moins citer la source.

    Pour ceux que ça intéresse :

     http://www.les-crises.fr/encore-du-grand-decodeurs-sur-leconomie/

     http://www.les-crises.fr/le-fake-journalisme-premier-atout-de-la-campagne-du-fn/


    • zygzornifle zygzornifle 25 mars 11:42

      l’Allemagne a écrasé la France , revanche d’Adolphe .....


      • Daniel Roux Daniel Roux 25 mars 12:11

        Le problème de la France ne réside pas dans les graphiques et leurs modes de présentation, le problème réside dans la mentalité des dirigeants qui consacrent leur énergie, non pas à développer leur entreprise, mais à servir la rente aux actionnaires.

        Qu’avons-nous à exporter qui intéresse les autres pays ?

        Pourquoi l’Allemagne a t-elle plus d’entreprise industrielle en 2016 qu’en 2007 alors que la France se désindustrialise ?

        Pourquoi sont-ce les salariés et les entreprises qui supportent la quasi totalité du financement de la politique sociale de l’Etat ?


        • baldis30 25 mars 20:35

          @Daniel Roux
          bonsoir,

          « Qu’avons-nous à exporter qui intéresse les autres pays ? »

          Une chose que si on la coupait l’Europe n’en serait pas à genoux mais à plat-ventre..... 


        • Debrief 25 mars 21:45

          En effet, c’est chez Berruyer qu’on trouve l’article relatif à cette manip. Le pauvre Olivier B. qui se sent persécuté par la petite troupe de déjantés du Monde, idéologues à 2 balles à liste noire, qui se disent journalistes et se croient les maîtres de l’info parce qu’ils travaillent sous un titre autrefois référence.

          Franchement entre le Monde et Les Crises (et tellement d’autres sites dont le nouveau Orwell.tv de Natacha Polony), le choix est vite fait quant à la source d’information à choisir. L’avantage du Monde c’est qu’il permet d’allumer le BBQ, et ça Olivier B. doit bien l’admettre ! Au prix de subventions publiques évidemment.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires