• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Les Suisses… enfants terribles de la démocratie !

Les Suisses… enfants terribles de la démocratie !

C’est avec 50,03% de Oui que les Suisses ont adopté un référendum en faveur de la limitation de l’immigration dans leur pays. En clair ils veulent imposer des quotas stricts. Une telle mesure atteindra essentiellement les français frontaliers qui chaque jour franchise la douane pour y travailler. Voilà un bien néfaste signal envoyé à l’Europe qui se prépare, elle aussi, à une vaste votation pour renouveler ses députés.

C’est passé de justesse, mais la constitution doit s’imposer, même si la quasi-totalité des partis suisse, du gouvernement et surtout du patronat suisse étaient hostiles à ce referendum, ajoutons à cela que l’ensemble des cantons francophones ont rejeté le référendum. D’une manière encore plus surprenante, on voit que c’est par un vote massif des cantons les plus ruraux, à savoir les moins exposés à la présence de travailleurs étrangers, que le oui l’a emporté. Alors que les cantons les plus urbains où le pourcentage de travailleurs étrangers est le plus élevé, ont largement voté non ; étrange paradoxe…

On peut s’interroger sur le sens d’une telle démocratie, où une mesure discriminatoire va être légalement mise en place, avec un appui aussi fragile de la population. Sa mise en place, comme l’a indiqué ce matin Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères, va entrainer des mesures de rétorsions de la part de la communauté européenne, avec laquelle la Suisse commerce majoritairement. A quand des quotas sur les Swatch, chocolats et autres ? « C’est un vote préoccupant parce qu’il signifie que la Suisse veut se replier sur elle-même […], et c’est paradoxal car la Suisse fait 60% de son commerce extérieur avec l’Union européenne » a déclaré Laurent Fabius.

Si la Suisse n’a pas ouvertement voté contre l’Europe, elle n’en a pas moins manifesté un signe d’hostilité à l’encontre de ce que l »on appelle les ressortissant de l’union européenne. C’est sur la proposition d’un petit parti populiste l’Union Démocratique du Centre (UDC) que les suisses viennent d’affirmer leur volonté de remettre en cause l’ensemble des accords conclus depuis 1991 entre la capitale fédérale de la suisse Berne et Bruxelles.

Ces accords avaient instaurée une libre circulation des biens et des personnes entre la suisse et l’Europe, compensant ainsi le fait que la Suisse avait toujours refusé d’intégrer l’Europe.

Voilà donc le gouvernement fédéral dans un terrible embarras, il ne lui est accordé qu’un délai de trois ans pour mettre en œuvre cette politique des quotas à l’immigration. C’est un saut terrible dans l’inconnu que les autorités fédérales vont devoir entreprendre. Si Mme le Pen, en France, a salué « la lucidité du peuple suisse », elle est bien la seule à s’en féliciter.

Encore une fois rappelons les mots terribles employés dans cette consultation, au cœur de l’Europe « contre l’immigration de masse »… Il zèbre désormais toute la carte de l’Europe, comme en son temps l’insigne nazi finit par imposer son sinistre tempo à toute l’Europe ? Là aussi Hitler était passé électoralement de justesse.

De justesse, de peu… méditons cela, et si chacun de nous était le peu qui manque ?


Moyenne des avis sur cet article :  1.85/5   (89 votes)




Réagissez à l'article

177 réactions à cet article    


  • Denzo75018 11 février 2014 07:20

    Néfaste ou pas, c’est le résultat à une question sociétale posée au peuple Suisse. Si la réponse parait « indécente » c’est alors que la question était elle même indécente ! En tous les cas la Suisse nous donne un exemple de démocratie sans faux-fuyants ! La France devrait méditer ...


    • amiaplacidus amiaplacidus 11 février 2014 09:38

      L’auteur écrit « On peut s’interroger sur le sens d’une telle démocratie,  », moi, je me pose la question de savoir quel sens le mot démocratique a pour l’auteur.
      Par exemple, il me semble que pour lui, qu’un gouvernement soit obligé de faire ce qu’une majorité populaire, même faible, c’est anti-démocratique. En revanche, que, comme en France, un gouvernement et un parlement se moque éperdument du large refus populaire du traité de Lisbonne, ça c’est parfaitement démocratique.
      Mettons que je ne partage pas ce point de vue.

      Je comprends bien que c’est un peu dur à avaler qu’en Suisse, les « frouzes » soient considérés comme le sont les « bougnoules » en France, c’est dur, mais c’est la réalité.

      On est toujours le « frouze » ou le « bougnoule » de quelqu’un !


    • LucDolmont 11 février 2014 17:09
      Ami indisposé par le vote suisse, il faut savoir ce que tu penses : 

      Ou bien tu juges tes croyances supérieures à la volonté populaire, auquel cas tu avoues ouvertement que la démocratie est une mauvaise chose parce qu’elle peut arriver à décider le contraire de ce que ton jugement supérieur estime bon ou nécessaire...

      ...Ou bien tu penses que la pensée résultant de l’opinion majoritaire d’un peuple est forcément la plus juste, et tu es dans ce cas un authentique démocrate, toujours prêt à t’incliner devant la volonté majoritaire, quitte à te faire intérieurement ton propre procès quand tu constates avec effroi que ton opinion personnelle est contraire à celle qui l’a emporté, donc mauvaise.

      Mais tu ne peux dire : « Je suis pour la démocratie, sauf quand il en ressort une opinion contraire à la mienne ». Dans ce cas, tu n’es pas un démocrate, tu es un Tartuffe : dans cette hypothèse, mieux vaut en prendre conscience, cela t’évitera de te ridiculiser en affichant publiquement ta pitoyable position, tel un vulgaire Cohn-Bendit insultant le peuple suisse pour avoir empêché démocratiquement la construction des minarets.

      Compris, ami indisposé par le vote suisse ?

    • T.REX T.REX 11 février 2014 19:34

      Il faudrait savoir ce qu’on veut ! C’est ça la démocratie directe et les Suisses ont cette chance de pouvoir décider de l’avenir de leur pays ! Le peuple est souverain grace au référendum et c’est une bonne chose que nous leur envions !

      Dans le reste de l’Europe quand le peuple vote non à la constitution Européenne,
      on lui inflige quand même ! Vive le système Suisse !

      Je suis persuadé que le même référendum en France donnerait le même résultat mais en plus marqué : 60 contre 40 au moins !

      Après tout, ce n’est pas très différent du concept de l’immigration choisie prôné par Sarkozy ! Les français exige une régulation « réelle » des flux migratoires que les politiques Européennes leur refusent !

      Le rapport avec Hitler est démagogique et fallacieux !
      C’est une Comparaison de déraison !


    • Pere Plexe Pere Plexe 11 février 2014 19:40

      Oui c’est bien le principe même de la démocratie.

      Maintenant la Confédération va découvrir qu’il faut aussi une information claire et impartiale et un peu de reflexion pour voter avec discernement.


    • César Castique César Castique 11 février 2014 20:19

      « ...’il faut aussi une information claire et impartiale et un peu de reflexion pour voter avec discernement. »


      C’est l’avenir et rien d’autre qui dit si un peuple a voté avec discernement ou non.

      Le 5 décembre 1992, une majorité de Suisses alémaniques, contre une majorité de francophones refusaient, à l’instigation de l’UDC déjà, d’entrer dans l’Espace économique européen. Tout le monde sait aujourd’hui que ce fut la chance du pays. Mais voici ce qu’écrivait un « discernementeur » résigné, dans le « Journal de Genève » du 8 décembre : "« Au lendemain de ce que l’on peut considérer comme  une grave erreur d’aiguillage de la Suisse (...) Même si le peuple s’est trompé dans son jugement majoritaire, rien n’autorise la minorité à demander le changement des règles du jeu au milieu de la partie."

      Alors, vous voyez, le discernement n’est l’apanage ni le monopole de personne. 

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 12 février 2014 01:13

      On est toujours le « frouze » ou le « bougnoule » de quelqu’un !


      La seule question qui se trouve posée est celle-ci : 
      Le peuple, souverain, a t-il le droit de priver une partie de sa population de l’exercice de certains droits ?

      Ici, l’immigration de travail est mise en péril par les populistes au motif qu’ils viennent manger le pain des suisses.

      Pourtant, il a été montré que ces immigrés n’occupent que les postes dont les suisses eux-même ne veulent pas, ne les trouvant pas gratifiants.

      A court terme, c’est une grande menace pour leur économie, d’autant plus que les accords de libre circulation des personnes étaient liées à d’autres accords économiques dont l’annulation va plomber les comptes suisses.

      D’un autre coté, je ne vais pas les plaindre non plus. Cela fait des années que les cons de l’ UDC jouent avec le feu. Une fois brûlés au deuxième degré, on pourra leur vendre le calmant au prix fort !

    • Onecinikiou 12 février 2014 04:06

      « Pourtant, il a été montré que ces immigrés n’occupent que les postes dont les suisses eux-même ne veulent pas, ne les trouvant pas gratifiants. »


      Habituelles conneries visant à justifier le statu quo, soit la domination du syndicat grand patronal, qui d’ailleurs était contre la votation suisse, une pure coïncidence fortuite sans aucun doute...

      Sachez donc que selon la règle bien comprise de l’offre et de la demande, il n’y a pas d’emplois que des autochtones ne voudraient pas occuper, il n’y a pas d’emplois que les autochtones ne voudraient pas occuper en dessous d’un certain salaire, et la nuance et de taille.

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 12 février 2014 12:41

      Sachez donc que selon la règle bien comprise de l’offre et de la demande, il n’y a pas d’emplois que des autochtones ne voudraient pas occuper, il n’y a pas d’emplois que les autochtones ne voudraient pas occuper en dessous d’un certain salaire, et la nuance et de taille.


      Il faut arrêter le délire au sujet de l’esclavagisme patronal helvétique.

      On a eu l’exemple d’un français serveur de restaurant qui bosse pour 3500 francs suisses, ce qui fait à peu près 2800 euros mensuel. il a eu ce poste car les suisses n’en veulent pas à moins de 5000...

      On est loin des tarifs français...

    • bnosec bnosec 11 février 2014 07:42

      La Suisse, dernière démocratie en Europe...


      • QuidNovi QuidNovi 11 février 2014 13:42

        Derrière l’Islande qui a repris en main son économie et qui a adopté un modèle démocratique sans précédent depuis la crise financière de 2008


      • César Castique César Castique 11 février 2014 17:10
        Deux mots sur le sérieux de « Pelletier Jean » : son « petit parti populiste » est le premier du pays, avec env 30 % des voix, depuis plus de dix ans.

      • Laurent 11 février 2014 20:05

        je ne peux être que d’accord.


      • claude-michel claude-michel 11 février 2014 08:31

        Article de propagande du gouvernement...La Suisse importe beaucoup plus de l’UE qu’elle n’exporte...et Fabius est un jobard qui travaille pour Israël pas pour la France...un traite à notre pays.. !

        Ce vote va détruire l’UE actuelle et c’est tant mieux... !

        • la vergonha 11 février 2014 11:50

          En quoi il va détruire l’Europe ? Je pense, j’espère, qu’il va renforcer l’Europe en rappelant à quoi elle sert. Mais pour ça, il faudrait que l’Europe accepte la démocratie et en tire les conséquence face à la Suisse. Je ne parle pas de sanctions, mais uniquement une révocation des traités bilatéraux. Ce n’est pas en essayant de recoller les morceaux et en autorisant une Europe à la carte que l’Union Européenne sera crédible !


        • Rensk Rensk 11 février 2014 15:42

          Y en a qui oublient que le pays se trouve bêtement au milieu de l’Europe...

          Rappelez-vous la réaction de l’UE quand on a voté pour la préservation des alpes... Depuis :

          La République fédérale d’Allemagne, la République d’Autriche, la République française, la République italienne, la Principauté de Liechtenstein, la Principauté de Monaco, la République de Slovénie, la Confédération suisse, ainsi que la Communauté économique européenne... Nous avons signé ensemble pour un maximum de camions de l’UE par année... largement dépassé, nous allons nous tenir a notre accord !

          Ce pour répondre a l’UE qui mélange tout... électricité avec libre circulation...

          Nous verrons bien comment les bavarois et les autrichiens ainsi que la Haute-Savoie et la vallée d’Aoste vont réagir...

          Sachez une chose... nous allons construire un deuxième tunnel a travers le Gothard, a deux voies (bidirectionnel comme l’ancien) ... juste pour faire une révision et mise aux normes de l’ancien...

          Une fois le travail terminé nous ouvrirons éventuellement les deux tunnels mais a une seul voie par direction (histoire d’empêcher les collisions frontale et les incendies) mais jamais nous n’ouvrirons les 4 voies a disposition dans les 2 tunnels (éventuellement, si l’UE fait du chantage comme a son habitude, nous fermerons un des deux tunnel)...


        • la vergonha 11 février 2014 16:07

          « Y en a qui oublient que le pays se trouve bêtement au milieu de l’Europe »

          L’Europe avec les Suisses est souhaitable. L’Europe sans les Suisses est une difficulté.
          On est bien d’accord.
          Seulement, les Suisses ont beaucoup plus à perdre que l’Europe, désolé !

          Et en l’occurrence, récuser les traités qui sont caduques du fait de l’application du résultat du référendum Suisse n’est pas du « chantage ». C’est logique, chacun préserve ses intérêts. La Suisse viens de perdre énormément de poids pour les négociations avec l’Union Européenne. Après, fidèle à sa neutralité, elle peut choisir d’essayer de vivre en autarcie, on va voir combien de elle va tenir.

        • Rensk Rensk 11 février 2014 20:04

          Nous faisons - 16’639 mio de déficit avec toute l’Europe en 2013...

          La France nous avons un déficit de 442 mio

          Nous vendons donc a perte 60% de nos exportations en Europe !!!


        • Laurent 11 février 2014 20:12

          Je crois qu’au contraire d’autres pays de l’UE vont vouloir remettre à plat la libre circulation. Ça ne fonctionne pas ! ayons le courage d’en corriger les dysfonctionnements ou d’annuler cette libre circulation.


        • la vergonha 12 février 2014 13:08

          « Nous vendons donc a perte 60% de nos exportations en Europe !!! »

          Vous avez une drôle de façons de compter. Vendre à perte ce n’est pas ça !

          « Je crois qu’au contraire d’autres pays de l’UE vont vouloir remettre à plat la libre circulation »
          Ahah... c’est ce que voudrait les populistes Européens ! Mais même s’ils arrivaient au pouvoir, il n’est pas certain qu’ils sortiraient de Schengen !
          Les dysfonctionnements, c’est surtout le manque d’uniformisation fiscale et politique en Europe. Et manque de contrôle aux frontières de l’Europe aussi. Mais personne ne veut payer pour l’Europe... chacun pour soit ! Vous avez raison, restons entre nous : nos polytechniciens sont les meilleurs du monde et nos fonctionnaires de l’ENA sont extraordinaires !

        • zygzornifle zygzornifle 11 février 2014 08:33

          Au moins leur gouvernement ne se torche pas avec leur référendum comme le notre l’avait fait il y a peu avec celui de l’Europe.... 


          • bleck 11 février 2014 14:21

            Vive la Suisse



            Pas de pot : la destinée m’a fait naitre juste à coté de ce merveilleux petit Pays

            Remarquez ; la France serait aussi un merveilleux Pays si il n’y avait pas des « socialistes » dedans


          • bourrico6 12 février 2014 09:07

            Remarquez ; la France serait aussi un merveilleux Pays si il n’y avait pas des « socialistes » dedans

            gnagnagna j’ai un QI de moule et j’en suis fier !!

            C’est ce genre de commentaire qui fait qu’AV n’est que de la merde.
            Commentaire à la con, débile, issu d’un esprit puérile.


          • zygzornifle zygzornifle 11 février 2014 08:45

            « Une telle mesure atteindra essentiellement les français frontaliers qui chaque jour franchise la douane pour y travailler »....  N’importe quoi , le travail frontalier n’a rien a voir avec l’immigration car un frontalier rentre généralement dans son pays en fin de journée et NE SE TAPE PAS L’INCRUSTE en essayant de se faire naturaliser Suisse pour profiter d’un système social absent dans son pays d’origine. Le français frontalier va bosser pour un salaire Suisse qui est largement supérieur à celui de notre pays ....Ce n’est pas un immigré mais un travailleur frontalier au même titre que le Palestinien va travailler à Israël .... 


            • amiaplacidus amiaplacidus 11 février 2014 09:44

              Détrompez-vous, cela touche les frontaliers, le texte est parfaitement clair à ce sujet.

              Et de toute façon, compte tenu du résultat du vote, les employeurs suisses vont hésiter à engager de nouveaux frontaliers.

              C’est déjà le cas dans le domaine bancaire, les diverses affaires d’espionnage français et de CD transmis au fisc français ont fait qu’il est maintenant impossible pour un frontalier français de travailler dans une banque suisse et très difficile de le faire pour un Français résidant en Suisse.


            • bleck 11 février 2014 11:22

               Belle image que de comparer les frontaliers français , travaillant en Suisses , à des palestiniens travaillant en Israel


              Tant il est vrai que nous sommes devenu un Pays du Quart-Monde sous la direction du Parti Socialiste Français

              Et ce en 2 ans

            • bourrico6 11 février 2014 15:22

              Et ce en 2 ans

              Crétinerie ou autisme ?
              Ou les deux ?

              Rappelle moi la hausse du chômage et de la dette sous Sarko ?
              De rien, allez vas te cacher ...


            • Rensk Rensk 11 février 2014 16:00

              Encore une histoire tout ça...

              Cela ne concernera pas les frontaliers ayant déjà un permis... de frontaliers, de résidents, d’établissement.
              Nos lois ne peuvent être rétroactives, c’est illégal la rétroactivité (pas comme en France) !

              Il y a les permis suivant :

              - Le permis B (résident longue durée)
              - Le permis L (résident courte durée, pour une activité de moins d’un an)
              - Le permis C (autorisation d’établissement)
              - Le permis G (permis pour frontalier)

              Le vote de dimanche va faire travailler les politiques pour qu’ils créent une loi en conséquence... seul serons touché les nouveaux permis dès la loi mise en place et votée par le parlement (voir le peuple si il y a référendum).

              Tout cela doit être mis en place dans les 3 ans (rappel, pour un référendum ont a le droit a 100 jours pour 50’000 signatures)


            • Rensk Rensk 11 février 2014 16:06

              @ amiaplacidus,

              Vous mélangez tout... les banques avec leurs employeurs ne faisant plus confiance aux voleurs et receleurs (il y a d’ailleurs eu plus de germains qui ont volé que de latins) et les lois voté par les deux majorité obligatoire (Peuple et cantons-États dans l’État)...

              Vous ne saviez pas que les 80’000 comptes en banque des seuls français ne voulant pas se régulariser avec leurs État... vont être viré des banques de Suisse dès fin mai 2014 ? (Des banques privées ont donné un délai jusqu’à fin mars !!!)


            • zygzornifle zygzornifle 11 février 2014 08:51

              Un si petit pays qui à des couilles plus grosse que tous ces politiciens enfumeurs et véreux qui nous ont imposés l’Europe à coup de mensonges ....Bravo pour votre leçon de démocratie, la Suisse pays le gouvernement écoute ses citoyens au lieu de se torcher le cul avec....


              • Pere Plexe Pere Plexe 11 février 2014 19:48

                Pour autant un vote censé nécessite plus une tête bien faite que des couilles hypertrophiées...non ? 

                Reste que le principe premier est d’accepter le choix des urnes.


              • Pere Plexe Pere Plexe 11 février 2014 19:49

                ...avec de grosses couilles le risque est de voter comme des burnes...


              • Xenozoid 11 février 2014 20:18

                la suisse a surtout un coffre fort a défendre pas sure que les coffres soient tous (pure)
                 suisses, mais bon,, illusion illusion,,jamais la démocratie suisse ne demandra a remetter en question ce secret bien suissé,n’est ce pas


              • Xenozoid 11 février 2014 20:19

                la suisse a surtout un coffre fort a défendre pas sure que les coffres soient tous (pure)
                 suisses, mais bon,, illusion illusion,,jamais la démocratie suisse ne demandra a remetter en question ce secret bien suissé,n’est ce pas


              • bourrico6 11 février 2014 09:00

                Là aussi Hitler était passé électoralement de justesse.

                Hitler a été nommé.
                Il est temps de cesser de rapporter ce mensonge stupide comme quoi il aurait été élu, ce n’est pas le cas.

                Sinon oui, ce truc a été présenté de façon « spécial » en utilisant « immigration de masse », terme très péjoratif, destiné à faire voter non, forcément, qui peut être pour une immigration de masse.

                Après quand je vois les toutous européens parler de sanction, j’ai envie de leur dire d’aller se faire foutre.
                Ils ne savent faire que ça, des sanctions, contre l’Iran, l’Ukraine, et maintenant la Suisse, arrogant et insignifiant tout à la fois.

                Rien que pour ça, je soutient les Suisse contre cette Europe autoritaire, has been, et totalement ringarde.

                Cette Europe ne suscite plus que le mépris et la haine.


                • claude-michel claude-michel 11 février 2014 09:32

                  Par bourrico6....

                  ++++++++

                • unandeja 11 février 2014 12:46

                  Merci à vous...il y en a assez de se référer au nazisme dès qu’on est pas d’accord....Et de véhiculer en + des mensonges historiques avec pour seul but de remettre en cause la démocratie (ou au moins, une décision démocratique)


                • bnosec bnosec 11 février 2014 12:46

                  « forcément, qui peut être pour une immigration de masse »

                  Dans l’ordre :
                  les verts
                  le front de gauche et le PC
                  le PS
                  l’UMP


                • bourrico6 11 février 2014 15:18

                  Dans l’ordre :
                  les verts
                  le front de gauche et le PC
                  le PS
                  l’UMP

                  En fait, non, c’est le patronat qui est pour, du moins chez nous.
                  Et c’est le grand écart généralisé hein.

                  - Les verts... euh.. qui ça ?
                  - FdG & PC ... l’internationalisme, c’est fini, ils se sont fait piquer l’affaire par ceux d’en face, sous le sobriquet de « mondialisation ». Mais oui, ils restent bloqué dans ce trip international... c’est ce qui les coule.
                  -PS ... une copie à peine moins rugeuese de l’UMP, tout en restant arcbouté dans sa posture internationaliste dépassée.
                  -UMP ... qui roule pour le patronat doit laisser entrer les gueux qu’on retrouve sur les chantiers, mais dans le même temps, il faut râler contre les bougnoules et autres mecs louches afin de caresser le nationalisme dans le sens du poil.

                  Après ce qui est drôle, c’est que toute cette histoire n’est qu’une histoire de quotas... (choses pratiquée un peu partout sur la planète) qui en plus ne sont même pas fixés.
                  En clair, y a rien dans ce truc, rien du tout.


                • bnosec bnosec 12 février 2014 07:42

                  Les verts sont la crème de la crème du parti bobo immigrationniste européen. Ils sont pour la sauvegarde des espèces endémiques mais pour le métissage et la destruction des cultures européennes. Ce parti est un ramassis de contradictions et d’escrocs prets à tout pour se faire une place dans les palais dorés de la dictature.


                • bourrico6 12 février 2014 09:10

                  Immigration de masse ne veut rien dire car totalement subjectif.

                  C’est quoi une immigration de masse ?
                  La question n’a pas été posée et n’a pas reçu de réponse.

                  Il s’agit de fixer des quotas, qui eux non plus n’ont pas été quantifiés.

                  Bref, aucun chiffre, que des impressions.


                • bnosec bnosec 13 février 2014 07:28

                  Pour savoir ce qu’est l’immigration de masse, prenez juste le RER D hors des horaires d’embauche et de débauche...


                • howahkan Hotah 11 février 2014 09:01

                  quand 50.2 % des votants deviennent 100 % de toute la population là est toute l’arnaque de la démocratie ,qui je le rappelle a sa pseudo création utilisait des esclaves comme travailleurs, les femmes à la maison et votaient les parasites mâles......et qui comme quasi première mesure a assassiné Socrate , le trublion pacifique équivalent de dieudonné aujourd’hui mais en moins drole....

                  la démocratie est l’ancêtre des néo cons qui vous fait croire à chacun que votre voix compte ,alors que en votant pour un tel système vous abandonnez votre existence ..

                  ce monde qui n’a rien de nouveau et est vieux de 5000 ans est mourant....voter comme cela amène une catégorie de personne a totalement tout dominer, tout en ayant l’impression de laisser un choix quelconque au votant......

                  mais bon comme par paresse intellectuelle, voter qui prends 1 seconde tous les 5 ans reste la seule implication dans le fonctionnement du monde..aléa jacta est...

                  aujourd’hui seule la démocratie tue en masse partout ou elle veut voler et imposer sa violence.....

                  quand à la suisse qui n’est qu’une banque pour l’argent sale....

                  Religion, argent ,économie, politique, science etc tout a échoué et les criminels dominent ce monde et on bosse pour eux...


                  • Rensk Rensk 11 février 2014 17:06

                    Comparons si tu veux bien...

                    Participation en moyenne :
                    2014 - 1 scrutin - 3 objets votés = 56.5 %
                    2013 - 4 scrutins - 11 objets votés = 46.9%
                    2012 - 4 scrutins - 12 objets votés = 38.5%
                    2011 - 1 scrutin - 1 objet voté = 49.2%
                    2010 - 3 scrutins - 6 objets votés = 44.8%

                    (cela va jusqu’en 1990 et 2014 est la meilleure moyenne jusqu’à maintenant)









                  • César Castique César Castique 11 février 2014 17:15

                    « quand à la suisse qui n’est qu’une banque pour l’argent sale... »


                    Mais à part cela, depuis trois ans, le pays est en tête dans les classements mondiaux de l’innovation et de la compétitivité. 

                    Grand sachem pas tourné sept fois sa languetouse dans son clapet pour louper insanité...

                     smiley smiley smiley

                  • la vergonha 11 février 2014 19:48

                    « Mais à part cela, depuis trois ans, le pays est en tête dans les classements mondiaux de l’innovation et de la compétitivité. »
                    Maintenant, si l’Europe tire les conséquences du vote des Suisses (et c’est la moindre des choses quand on se veut démocrate) on verra bien si la Suisse arrive toujours en tête sans l’Europe !


                  • Rensk Rensk 11 février 2014 20:10

                    Sans l’Europe ? Le CERN est a Meyrin et pas en France !


                  • César Castique César Castique 13 février 2014 10:34

                    « si l’Europe tire les conséquences du vote des Suisses (et c’est la moindre des choses quand on se veut démocrate) on verra bien si la Suisse arrive toujours en tête sans l’Europe ! »


                    Pourquoi ? Parce qu’ils ne pourront plus corrompre les instituts de notation avec les subsides de l’U.E. ?
                     smiley

                  • eric 11 février 2014 09:52

                    C’est un choix « sociétal » démocratique, qui remet en cause l’ultralibéralisme.

                    Les électeurs suisses ont choisit, a une courte majorité, de gérer l’immigration dans l’intérêt de la communauté tel qu’ils le conçoivent, au lieux de s’en remettre au « laisser faire laisser passer. »
                    C’est « sociétal », puisque beaucoup de commentateurs ont l’air de dire que cela aura un cout pour le pays. C’est a dire que la dimension « humaine » l’a emporte sur la simple « recherche acharnée du profit... »
                    On voit bien l’idée : avec 80 000 installations par an, c’est 10% de population tous les 10 ans ou un truc de ce genre, la ou ils en sont déjà a 23%.
                    Je n’ai plus trop les chiffres en tête, mais pour la France, 6 millions d’étrangers en 10 ans ? On peut envisager que certains électeurs penseraient que cela fait beaucoup.
                    C’est démocratique puisque cela a été voté par une majorité de canton et une majorité d’électeurs.
                    Cela n’a rien a voir avec du racisme, puisque l’essentiel des migrants sont européens.
                    Tous ce que l’on devrait pouvoir dire, c’est que c’est leur choix et que pour le meilleur ou pour le pire, ce sont eux qui l’assumeront.

                    Beaucoup plus intéressantes sont les réactions hostiles, qui sont le plus souvent complétement contradictoires : Ultralibérales ( on l’a vu, laisser faire suivant les lois de marché sauvage), provenant de gens qui souvent dénoncent l’exil fiscal et l’impossibilité « de viure et tabajar al pays ». Parce quels européens vont en suisse ? Les riches qui veulent échapper aux impôts, les pauvres qui ne trouvent pas de boulot chez eux, et...« de Gauche ».
                    Comme tous cela est absurde, évidemment, le principal argument, comme d’hab. c’est les HLPSDNH...Un peu comme si on disait que le fait que nos services fiscaux, comme ceux du troisième Reich, cherchent a coincer les gens qui veulent planquer leur argent en Suisse, témoignait d’un nazisme français...
                    Il faudra un jour que la science apporte des réponse a ce qui reste la grande question de notre temps. Dans la typologie des maladies mentale, la pensée de gauche est une schizophrénie ou un double bind. Il ne savent pas ce qu’ils disent ou ils cherchent a communiquer leur folie par des messages contradictoires ?


                    • julius 1ER 11 février 2014 10:33

                      @eric

                       tu connais bien mal la Suisse, mais au delà de la caricature, l’UDC reste un parti d’extrème-droite, qui va provoquer beaucoup de problèmes avec les non -natifs sans apporter de solutions mais cela n’est pas son problème car son fond de commerce depuis des décennies c’est la peur de l’étranger............ 

                    • eric 11 février 2014 11:16

                      Augmenter la population de 10% en 10 ans (au minimum, sans l’accroissement naturel et l’immigration clandestine) pose des questions politiques en tout état de cause. Je n’ai pas entendu dire que d’autre partis avaient proposé des politiques permettant, d’anticiper, de prendre en compte de façon harmonieuse un tel afflux de population. Dans ces conditions, le vote suisse pourrait surtout s’interpréter comme un refus de l’impéritie des autres partis. Comme ils représenteraient de l’ordre de 70% des électeurs, le vrai problème politique, ce serait eux. Leur incapacité a proposer des politiques credibles.


                    • unandeja 11 février 2014 12:49

                      @Julius...les non UDC étaient pour l’adhésion à l’UE....ils avaient prédit la mort de la petite Suisse isolée économiquement et diplomatiquement.....

                      .....quelques années après les anti-européens avaient finalement raison.

                      Alors l’UDC n’a peut être pas de solutions....mais les autres pas forcément non plus


                    • Fergus Fergus 11 février 2014 10:06

                      Bonjour, Jean.

                      Je regrette également ce vote, d’autant plus qu’il émane, comme tu l’as souligné, essentiellement des communes rurales, nettement moins exposées à l’immigration que les villes. C’est le même schéma intellectuel qui amène chez nous des discours et des actes anti-immigrés dans des bleds où l’on a pas vu un étranger depuis des décennies ! Voilà une question passionnante (mais aussi parfois déprimante) dont j’avais eu l’occasion de débattre un jour (à la suite d’une conférence à Sciences-Po) avec Alfred Grosser sur le thème du miroir déformant entre la réalité et la représentation qu’en ont les individus, que ce soit en fonction de leur héritage éducatif familial ou de lieu d’habitat.

                      Je serais toutefois moins dur que toi sur la qualification de cette « votation ». Tu parles de « mesure discriminatoire », je pense qu’il faut plutôt y voir une mesure protectionniste. Mais quoi qu’il en soit, il s’agit d’un regrettable repliement sur soi.


                      • eric 11 février 2014 11:35

                        Bonjour Fergus

                        Meme chose pour vous. Je vous ai connu plus raisonnable. Qu’est ce que cela veut dire « je regrette ce vote » ? Que c’est plus gentil d’accueillir tous le monde chez soi ? Qui en douterait ?
                        Après, si on est cohérent avec cette position sentimentale et éthique respectable, cela veut dire qu’’on amorce les politiques nécessaires pour accueillir 12 millions d’étrangers supplémentaires en France dans les 10 ans pour faire aussi bien et si possible mieux que la Suisse.

                        C’est votre programme ? Je pense que c’est toujours mieux quand on sait ou on va


                      • Fergus Fergus 11 février 2014 13:05

                        Bonjour, Eric.

                        Je crains que ce résultat ne se traduise par des quotas appliqués de manière aveugle en lieu et place de mesures plus pertinentes. Je note que ce sont les Suisses les moins en prise avec l’immigration, et même avec les contraintes économiques, qui ont voté ce texte, sans aucun doute préjudiciable à la Confédération.


                      • eric 11 février 2014 13:29

                        Bien sur que non. A 3,5% de chômage, ils ont besoin de monde. Et en particulier des frontaliers : les avantages de la main d’œuvre migrante, mais de bon niveau ( peu de tiers monde a leurs frontières) et sans les « inconvénients ».
                        Les quotas leur permettront une « immigration choisie ». C’est comme aux USA a l’époque. Avec des quotas plus important pour les anciens migrants plus nombreux,on évite les nouveaux. En clair, cela veut dire que les français ne devraient pas avoir trop de problème, mais que les roms et extracommunautaires schengen si.
                        Engueuler les Suisses, c’est leur dire, « nous avons décidé d’aider a l’épuration ethnique en cours a l’est, prenez votre part du fardeau » Ils nous répondrons, « nous on est a 25%, mettez vous au niveau et on en reparle ».
                        Compte tenu de l’excédent de la balance commerciale des européens en Suisse, nous ne prendrons au pire que des mesures symboliques et sans portée. Les suisses, eux, auront fait ce qu’ils veulent faire, gérer leur pays au mieux de ce qu’ils estiment leur intérêt.
                        Maintenant, cela n’interdit pas de faire des grands moulinets hypocrites en hululant au racisme, et en faisant de la morale « europeennanisante » parce qu’en ces temps de mémoire courte, leur ridicule sera oublié dans quelques mois.


                      • julius 1ER 11 février 2014 10:21

                        alors que les cantons les plus urbains où le pourcentage de travailleurs étrangers est le plus élevé, ont largement voté non ; étrange paradoxe…

                        on peut ajouter que c’est en Suisse Romande, que le rejet de cette action menée par l’UDC (parti d’extrème-droite cousin de M Le Pen) a été le plus fort, mais comme d’hab, les plus démagogues ne sont pas ceux qui vont payer les pots cassés.....pour l’UDC le rejet de l’étranger est son fond de commerce, il surfe à la manière de MLPen sur ce sujet même si la Suisse a un faible taux de chômage et n’a jamais été aussi prospère, mais cela importe peu il y a une clientèle pour cela, comme chez nous, des villages où le dernier vol de poules doit se situer à l’époque de Jésus C, on vote pour ces gens-là qui prétendent détenir «  »la Solution«  »alors que l’histoire n’est que brassage et mixage des populations, ils continuent à faire croire aux imbéciles que la race est un concept qui existe, en temps que préalable à l’existence humaine, un peu comme nos crétins qui croient que l’homosexualité est une maladie que l’on doit soigner dans des « goulags »... on n’est pas rendus !

                        • eric 11 février 2014 11:07

                          Hors sujet. Qu’est ce que la race vient faire la dedans. Il y a 25% d’étrangers permanents en Suisse. Sans parler des frontaliers. Ce sont d’abord des Italiens, des allemands et des portugais....85% d’européens..
                          Les cultures allemande et italienne ne sont pas étrangères en Suisse et nullement connotées par un concept de race, et pour cause....
                          Il suffirait que les cantons francophones, plus pauvres, aient une population étrangère surtout composée de frontaliers français, et que les nouveaux arrivant les plus pauvres et les plus exotiques choisissent préférentiellement les cantons riches pour expliquer éventuellement un vote différencié entre cantons, sans vos allusions « racistes » transparente qui reviennent a dire que les allemaniques sont plus cons que les francophones...
                          Bon après, ce sont les chiffres légaux. Je me souviens que la statistique sur les albanais a Genève au moment de la mort d’Henver Hodja, c’était une dizaine de personne. La société qui vendait la presse albanaise a vendu des centaines d’exemplaires. Il est douteux que les clients aient été majoritairement des suisses albanophone.

                          Le panorama, c’est cela :
                          Le pays qui reçoit le plus d’étranger en Europe, mais surtout des européens contrairement aux autres. Rapporté a la France, c’est comme si nous avions 16,5 millions d’étrangers et nous apprêtions a en recevoir 600 000 par an (en comptant uniquement les légaux) pour arriver a 22 millions dans 10 ans, compte non tenu de la croissance démographique. Avec un gouvernement incapable d’assurer un logement decent, non seulement a ceux qui sont déjà la, mais aussi aux français les plus pauvres, moi, je dis que ce serait un objectif peut être honorable, « ambitieux ».
                          Je ne dis pas que l’on a pas le droit d’être férocement favorable a une telle politique. Je dis qu’on peut poser la question a la population de savoir ce qu’elle en pense, sans nécessairement être raciste.

                          Le cote nécessairement positif d’une telle évolution n’est pas une vérité révélée et intangible. Elle concerne les gens a bien des égards. Il est légitime qu’ils puissent dire ce qu’ils en pensent. Quoi que cela soit.

                           


                        • Rensk Rensk 11 février 2014 17:19

                          @ julius 1ER,

                          Après les Rroms c’est les français les plus grand voleurs dans le pays... (pas les italiens avec leurs mafia ; du tout)...

                          Et vous devez savoir que nous préférons qu’ils s’échappent dans votre pays... qu’on oblige légalement de leurs faire procès car : ils obtiennent une peine plus sévère en France qu’en Suisse ! (On demande l’extradition et la France refuse mais est obligée de tenir compte des preuves et de faire un procès... si trop clément notre procureur peu faire recours... et il vont en tôle en France = frais d’hôtellerie et de gardiennage pour votre poche)


                        • la vergonha 11 février 2014 10:44
                          La Suisse a voté contre l’immigration de masse et pour le respect préférence nationale !
                          La démocratie a parlé, j’espère qu’elle sera appliquée rigoureusement.

                          Préférence nationale cela veut dire plus de difficultés pour les frontaliers qui travaillent en Suisse. Cela veut dire que les entreprises Suisses vont y réfléchir à deux fois avant d’embaucher un frontalier. Cela veut dire que les entreprises Européennes vont réfléchir à deux fois avant de s’installer en Suisse.
                          Tout cela dans un contexte de plein emploi, ou presque ! Moi je trouve que c’est du gachie mais puisque c’est ce que veulent les Suisses...

                          Etant donné que la libre circulation est un préalable à l’espace Schengen, la Suisse devrait sortir de cet espace. Et donc tous les traités avec l’Europe sont à renégocier. La Suisse ne PEUT pas bénéficier uniquement des avantages de l’Europe au détriments des autres pays Européens. J’espère donc que l’Europe respectera le choix démocratique des Suisse !
                          On aurait enfin un exemple de ce qui se passe lorsqu’un pays souhaite se couper de l’Europe. Ils ont voté, à une très courte majorité, alors allons y, faisons en un exemple qui montrera à tous les populistes Européens combien ils ont à perdre à sortir de l’Europe. Et l’Europe aura tout à gagner à respecter une décision démocratique, pour une fois ! L’Europe aura aussi à gagner à montrer qu’elle ne se laisse pas (toujours) marcher sur les pieds (oué c’est moyennement crédible, vu ce qui se passe en Ukraine, vu aussi que la diplomatie des Etats Unis se fiche ouvertement de l’Europe, etc...).

                          Grace à ce vote, la Suisse va se retrouver à devoir choisir, à terme, entre adhérer à l’Europe ou en sortir complètement.
                          Tout ce que j’espère c’est que l’Europe ne va pas essayer de limiter les conséquences de ce vote sur les traités internationaux ! Que les populistes assument !
                          Désolé pour les Suisses, c’est la loi de la démocratie.

                          • Rensk Rensk 11 février 2014 17:30

                            Après l’électricité vous voulez fermer Schengen ? Vous-êtes sûr ???

                            Ils atterrirons a Genève, Bâle où Zürich... Toutes ces villes ne sont pas loin de Schengen !
                            Ce au vu qu’ils osent arriver dans le pays... mais pas y rester (ouvert au monde quoi) et que par votre demande nous ne vous signalons plus les personnes...
                            En aucun cas vous pourrez nous traiter (le pays) de passeur... vu que c’est vous qui cassez le contrat !


                          • la vergonha 11 février 2014 19:54

                            « Après l’électricité vous voulez fermer Schengen ? Vous-êtes sûr ??? »
                            De quelle électricité parlez vous ? o_O
                             Je n’ai rien compris à votre histoire, sérieusement !

                            Si la Suisse n’est plus dans l’espace Schengen, alors personne (ils ? c’est qui ?) ne pourra passer la frontière sans contrôle...

                            « vu que c’est vous qui cassez le contrat ! »
                            Ben non, sans libre circulation des personnes, plus d’espace Schengen. C’est bien la Suisse qui dénonce l’accord.


                          • Rensk Rensk 11 février 2014 20:15

                            Vous voyez vous ne savez de quoi vous parlez... aujourd’hui l’UE a gelé l’accord sur l’électricité a cause du vote de dimanche... alors que vous avez payés beaucoup d’impôts pendant des années que dure déjà les « pour-parler »... Cette année ils auraient dû être signés.


                          • Marais 11 février 2014 10:48

                            @ l’auteur : « C’est avec 50,03% de Oui que les Suisses ont adopté un référendum en faveur de la limitation de l’immigration dans leur pays. ...
                            Voilà un bien néfaste signal envoyé à l’Europe qui se prépare, elle aussi, à une vaste votation pour renouveler ses députés. »

                            Donc en 2005, vous avez dû voter ’oui’ au traité constitutionnel européen. Mais vous savez, l’Europe, ç’a été l’austérité quand les Etats auraient dû faire une relance keynésienne. L’Europe n’a pas toujours raison, vous savez.
                            Vous ne l’avez peut-être pas compris, mais 50,01% de la population c’est la démocratie. Si vous êtes contre le résultat de ce référendum, vous êtes contre la démocratie. J’imagine que vous vous félicitez du traité de Lisbonne, qui est un excellent signal donné à l’Europe mais un viol de démocratie.


                            • Fergus Fergus 11 février 2014 11:36

                              Bonjour, Marais.

                              Regretter le résultat d’un scrutin ne signifie pas le remettre en cause. La démocratie s’est en effet exprimée, et elle doit être respectée. Ce qui n’empêche pas les opinions contraires d’être légitimes dans le débat politique.


                            • eric 11 février 2014 12:19

                              Certes ! C’est un des privilèges de la démocratie que le droit imprescriptible a dire n’importe quoi, (ou presque...). Mais opposer une opinion, « c’est pas bien » a une autre, « si c’est bien », ce n’est pas un débat politique. Le débat politique, c’est qu’est ce qu’on fait, combien cela coute qui paye et qui beneficie.


                            • Marais 11 février 2014 17:21

                              Bonjour Fergus,


                               Certaines idées, si elles sont légitimes, sont pourtant minoritaires dans le débat politique, comme l’euroscepticisme, alors qu’elles sont majoritaires dans l’opinion.
                              Leur europhiles sont minoritaires, pourtant la France suit une politique euro-libérale.

                            • Rensk Rensk 11 février 2014 17:39

                              @ Fergus,

                              Sachez que le débat a eu lieu avant le vote... que les contre y ont mis des millions pour combattre les pour... même les syndicats s’y sont pliés (acheté par le patronat très riche a chaque votation qui les « touchent », comme par exemple : contre les salaires et bonus abusifs)

                              A ce sujet-là : UBS dans la panade, sauvée par les impôts, a été libérés des impôts jusqu’en 2017... en 2013 ils font un bénéfice de 3.2 milliards et donnent des « bonus » (pot de vin ?) pour 3.4 milliards... Ils auraient donc pu faire un bénéfice (volé aux actionnaires = caisse de retraite) de 6.6 milliards (sans impôt vu qu’inexistant) !


                            • titi 11 février 2014 10:58

                              Cette initiative sort juste au moment où tombent les barrières qui filtraient la circulation des Roumains et de Bulgares à l’intérieur de l’UE.

                              Ce n’est pas un hasard.

                              Qui plus est, cela montre que la France sait exporter autre chose que des Airbus... elle exporte son chômage.

                               

                               


                              • la vergonha 11 février 2014 11:02

                                Moins de 3.5% en 2013... c’est pas loin du plein emploi !


                              • eric 11 février 2014 12:24

                                Non, 3,5% en économie, c’est une situation de pénurie de main d’œuvre. C’est bien pourquoi ils parlent de quotas et pas de fermeture.


                              • la vergonha 11 février 2014 12:31

                                « C’est bien pourquoi ils parlent de quotas et pas de fermeture. »

                                Donc ils prennent ce qu’ils veulent de l’Europe au détriment des pays frontaliers ? Non mais ça ne marche pas comme ça la vie ! Soit tout le monde y gagne, soit il n’y a pas d’accord !
                                Cela dit, ils ont tout à fait le droit de penser qu’ils y perdent plus qu’ils y gagne, même si vu de France, ça ne m’a pas l’air évident.
                                J’attends avec impatience de voir les négociations avec l’Europe !

                              • eric 11 février 2014 12:51

                                A votre place, je ne me ferai pas trop de souci pour la Suisse et pour les frontaliers...

                                La suisse est le troisième partenaire économique de l’UE et sa balance commerciale est déficitaire...Je vois pas trop les européens renoncer au marché pour punir les Suisses...
                                3,5% c’est en dessous du chômage structurel : ils continueront a laisser entrer les frontaliers, et même sans doute a en faire venir plus.
                                En ce qui concerne les quotas, j’imagine qu’ils feront comme les américains a une époque.
                                Cela permet de favoriser en apparence les origines anciennes au détriment des récentes, sur une base apparente de justice, en réalité de choisir ses migrants. Vous voulez parier que les quotas seront plus favorables pour les allemands et italiens et les francais que pour les bulgares et roumains ? Injuste ? Jusqu’à quel point leur a-t-on demande leur avis pour l’ouverture de leur marche du travail aux migrants de l’est ? Nous, c’est un choix politique : aidons la Bulgarie et la Roumanie a se débarrasser de leurs nationaux d’origine tzigane, au nom de l’intégration européenne. Ils n’ont pas nécessairement envie de s’associer a cette épuration ethnique. C’est leur choix.


                              • la vergonha 11 février 2014 13:38

                                « ils continueront a laisser entrer les frontaliers, et même sans doute a en faire venir plus. »

                                Sauf qu’en dehors de Schengen, c’est plus compliqué que juste « laisser entrer les frontaliers »

                                « Nous, c’est un choix politique : aidons la Bulgarie et la Roumanie a se débarrasser de leurs nationaux d’origine tzigane »
                                C’est pas exactement ça, franchement.... mais bon ce n’est pas le sujet, donc passons.

                                « Ils n’ont pas nécessairement envie de s’associer a cette épuration ethnique »
                                Je n’ai pas compris le rapport avec une épuration ethnique là.... c’est un, peu limite votre histoire.
                                Ce que vous ne comprenez pas, c’est que c’est bien contre les frontaliers et les immigrés allemands, italiens et français que portait ce référendum.

                              • Rensk Rensk 11 février 2014 17:50

                                @ tit,

                                Ils sont devins vos politiques en Europe...

                                C’est en juillet 2011 que l’initiative a été lancée et c’est en 2014 qu’elle a été soumis au vote populaire par les politiques (parlement, conseil fédéral)...


                              • Xenozoid 11 février 2014 20:56

                                c’est vrais le japon et Arbeit macth frei, ils ons pas eu de chance, bien modernisé bien faschisé , bient engraissé bien enculé, vivant bien avec fuku c’est sure ils vont bien apres 400 de domestications,et puis ils ont pas le choix, au moins ils ont pas d’immigration,bien joué les nippons

                                <Karoshi (过 労 死)>

                                Japonais, littéralement « mort par surmenage » : la mort subite du travail. Chaque année au Japon, des centaines de shachiku apparemment en bonne santé (社 畜) - "élevage d’entreprise »-meurent de façon inattendue de crises cardiaques et coups induits par le stress. Les heures de travail élevées au Japon ne sont pas comparables à l’exception des États-Unis, qui n’a pas de terme technique pour ce genre de fatalité car qui vit ?


                              • titi 11 février 2014 23:47

                                @Rensk

                                « Ils sont devins vos politiques en Europe... »

                                L’entrée dans l’espace Schengen de la Roumanie au 1er janvier 2014 est agendé depuis 2007 : depuis l’adhésion à l’UE.

                                 

                                 


                              • dup 11 février 2014 11:01

                                la Suisse est un pays grand comme 2 départements . Sa prospérité est due au travail ,à sa cohésion sociale ,malgré 3 langues , à sa petite taille , à son intelligeance et SURTOUT au fait qu’à l’école on TRAVAILLE et on s’occupe pas des bites de Peillon , d’égalité ,ni de shoa. Débarrassée de la pourriture UMPS , elle avance. Aussi elle est l’objet de convoitise . Il est normal qu’elle se protège . C’est si difficile à comprendre ? clodos socialos ?


                                • Fergus Fergus 11 février 2014 11:39

                                  Bonjour, Dup.

                                  4 langues officielles, même si le romanche n’est plus parlé que par une toute petite minorité des Suisses dans les Grisons, dans des (superbes) villages comme Zernez ou Zuoz.


                                • DanielD2 DanielD2 11 février 2014 11:50

                                  Je trouvais cet article nul à chier avant de lire les dernières phrases avec le point Godwin qui va bien. Maintenant je me demande si ça n’est pas un article ironique caricaturant les libre-échangistes.


                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 février 2014 12:25

                                     
                                    Malgré certains accords signés avec l’ UE, la Suisse est un pays souverain.
                                    La Suisse n’est ni dans l’ UE, ni dans l’euro.
                                    Elle peut donc décider ce qu’elle veut.

                                    Quand on est dans l’ UE, on ne fait pas ce qu’on veut, on applique les Traités.

                                    C’est ce qui rend les discussions sur l’immigration parfaitement inutiles, inutilement clivantes, et sans autre intérêt que diviser les Français.

                                    Ce ne sont plus les Etats européens qui gèrent la question, mais les accords de Schengen, le Traité d’Amsterdam et les accords sur les travailleurs détachés.

                                    La Suisse peut dénoncer un accord qui ne lui convient plus.
                                    Comme il est aussi simple de sortir des Traités et de l’ UE par l’article 50.
                                    Il suffit que la majorité des Français soit d’accord pour retrouver la souveraineté.

                                    « Tout état membre peut décider de sortir de l’ Union. »

                                    Il faudra attendre que nous soyons sortis de l’ UE pour retrouver la démocratie et organiser un referendum sur l’immigration. Les Français décideront.

                                    Vu le nombre de Mamamouchis qui ne veulent pas sortir de l’ UE, + tous ceux qui promettent des renégociations des Traités à la St Glinglin, les choses resteront encore en l’état pour un certain temps. Pour ne pas dire, un temps certain.

                                    Le fait que ce soit un Parti d’extrême-droite qui ait initié le referendum, va juste permettre aux Mamamouchis de stigmatiser un peu plus ceux qui veulent sortir de l’UE en faisant croire que sortir de l’UE est une idée de fachos.

                                    Alors que c’est une idée de DÉMOCRATES ET DE RÉPUBLICAINS.


                                    • la vergonha 11 février 2014 12:40

                                      « les accords de Schengen »

                                      Justement, la Suisse bénéficie des accords de Schengen ! Enfin ça c’était avant smiley

                                      « La Suisse peut dénoncer un accord qui ne lui convient plus. »
                                      Exacte ! Et le réciprocité est vrai aussi, l’Europe peut dénoncer un accord qui ne lui convient plus !

                                      « Alors que c’est une idée de DÉMOCRATES ET DE RÉPUBLICAINS. »
                                      C’est une idée que tout le monde à le droit d’avoir ! Mais attention, qu’une décision soit démocratique lui donne une légitimité, mais n’est pas une garantie de pertinence !

                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 février 2014 12:52

                                      vergongha,

                                      Bonnes questions sur la démocratie en cours...

                                      Était -il pertinent de mettre à la tête de l’ Etat, Sarkozy ou Hollande ?

                                       Etait-il pertinent de faire rentrer 10 pays dans l’ UE sans demander l’avis des citoyens ?

                                      Etait-il pertinent de transformer le non au Traité de Lisbonne en oui, ce qui a provoqué la première déflagration dans la confiance des Français pour l’ UE ?

                                      Est-il pertinent de faire croire que le FN, raciste et xénophobe, devient en période électorale carrément fasciste ?

                                      Est-il pertinent de censurer un Mouvement de 4000 adhérents comme l’ UPR, sous prétexte qu’il veut sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, et que les électeurs ne doivent pas le savoir ?

                                      Vous voyez, la démocratie, quand on s’en drape, vaut mieux avoir les mains propres, avant de donner des leçons. 


                                    • julius 1ER 11 février 2014 12:54

                                      @fifi 

                                      c’est bien parceque chaque fois que je lis ta prose je me dis, on sort de l’Europe et de l’Euro et demain tout va bien, nos multinationales ou ce qui en reste qui ne payent plus d’impôts ici, vont demain rapatrier tous leurs capitaux et ce sera l’opulence, les banques que l’on aura coupé en 2 vont suivre le même chemin, cela me semble un rêve de bisounours, je pense vraiment que c’est comme en Démocratie, ce n’est pas le trop de Démocratie qui tue la Démocratie mais c’est le « pas assez » de Démocratie.....
                                      L’Europe se meurt parcequ’elle n’a pas de projet, car l’ultra-libéralisme n’est pas un projet, et appliqué à un pays ou à un continent,cela reste une tare pas un projet qui concerne des pans entiers de la population....

                                    • la vergonha 11 février 2014 13:22

                                      « Vous voyez, la démocratie, quand on s’en drape, vaut mieux avoir les mains propres, avant de donner des leçons. »

                                      Je ne comprends pas le sens de votre phrase !
                                      Ce que je dis est très simple, quand on fait un référendum, on accepte le résultat. Logique, non ? Bon pas pour tout le monde en France ! Mais après tout, notre démocratie se porte-t-elle vraiment bien ?

                                      « Est-il pertinent de faire croire que le FN, raciste et xénophobe, devient en période électorale carrément fasciste ? »
                                      Je ne vois pas en quoi c’est la démocratie qui « fait croire ». Ce serait même le manque de démocratie. Après, je viens de relire la définition du fascisme, franchement on est pas loin quand même...

                                      « L’Europe se meurt parcequ’elle n’a pas de projet, car l’ultra-libéralisme n’est pas un projet »
                                      Exactement, elle n’a pas de projet, pas d’unité politique, pas d’unité fiscale. Bref l’Europe aujourd’hui est au point mort, le cul entre deux chaises. Il va bien falloir choisir quelque chose un jour, ça ne va pas pouvoir continuer comme ça éternellement. J’espère juste que l’exemple Suisse va aider les Européens à comprendre quel est leur intérêt.

                                    • Rensk Rensk 11 février 2014 18:17

                                      Tous ceux qui vous ont répondus... oublient volontairement que votre actuel Président a cassé un contrat avec la Suisse de 1958 sans même en parler avec notre conseil fédéral... (l’histoire de double impositions dans l’héritage (pour les nuls))...

                                      C’est qui qui a commencé a arnaquer l’autre ???


                                    • la vergonha 11 février 2014 20:00

                                      « C’est qui qui a commencé a arnaquer l’autre ??? »
                                      Bah un accord bilatéral ça se casse quand un des deux partie n’y trouve pas (ou plus) son intérêt. Le projet est toujours en cours de négociation.

                                      Mais personne ne veut arnaquer personne ! Je suis, personnellement, pour que l’on applique à la lettre la décision du peuple Suisse. Mais contrairement à une courte majorité de Suisse, je pense que cette dernière a tout à y perdre.


                                    • foufouille foufouille 11 février 2014 12:40

                                      le PSOUMP n’aime pas la démocratie mais la ploutocratie favorable aux bobos


                                      • unandeja 11 février 2014 12:45

                                        Quel article !!!....on condamne l’expession la + pure du suffrage universel direct qu’est le référendum, le vox populi...ça montre déjà un état d’esprit pas très démocratique.

                                        Parallèle avec le nazisme qu’on retrouve à toute les sauces...auf que cette fois on y ajoute une erreur historique....Hitler n’a pas été « élu » mais nommé suite aux succès électoraux de son parti....c’est très différent également.

                                        Vous dites également que seule Le Pen se félicite de ce vote...je vous invite à lire les divers commentaires surles journaux...beaucoup de français voteraient de la même façon s’ils le pouvaient....et peut être même de façon plus spéctaculaire.

                                        Comment pouvez vous dire que la Suise est un pays fermé sur lui même quand 1 résident sur 4 (25%) est étranger ??

                                        On peut critiquer tant qu’on veutl a Suisse mais c’est l’un des pays avec le meilleur indice de développement humain du monde et avec des résultats économiques insolents.

                                        Lorsque la Suisse avait dit non à l’UE, tout le monde, même son président, l’avait condamné à la misère économique, à un apocalyuptique isolationnisme.....quelques années après on voit qui avait raison...l’ensemble des partis lui prédisant la mort économique....ou le bon peuple suisse qui avait souhaité garder sa souveraineté ?
                                        (petit indice : 3.5% de chomage en 2014)


                                        • la vergonha 11 février 2014 13:03
                                          « Hitler n’a pas été « élu » mais nommé suite aux succès électoraux de son parti.... »
                                          Exacte, mais ça reste quand même plus ou moins démocratique. Mais perso je vois pas le liens avec le nazisme, là !

                                          « beaucoup de français voteraient de la même façon s’ils le pouvaient.... »
                                          J’en doute pas, mais ça n’en fait pas une bonne décision pour autant.

                                          « quelques années après on voit qui avait raison... »
                                          Merci les accords bilatéraux de 1999. Accords qui sont justement remis en cause par la Suisse.

                                          Là où vous avez raison, c’est qu’un référendum est ce qu’il y a de plus démocratique, pour le meilleur ou pour le pire. Le vote doit être respecté, par le gouvernement Suisse et l’Union Européenne !

                                        • Rensk Rensk 11 février 2014 18:52

                                          @ vergonha,

                                          Vous parlez sans savoir... il y a, depuis l’accord, eu 3 votations qui avait tous refusé de changer un yota aux accords...
                                          Depuis qu’ils nous avait dit que seul 8’000 personnes venaient s’établir par année en Suisse nous en avons 80’000 depuis des années (12 ans de mensonges) et le nombre de frontaliers a augmenté « en veut-tu-en-voilà »... (avant les frontaliers étaient a maximum 30 km des frontières, maintenant il n’y a plus de distances limite)...

                                          Le canton de Vaud a d’ailleurs voté contre... mais son gouvernement a déjà un conflit avec Paris car... Paris veux envoyer des « frontaliers » depuis la Bretagne... rien que ça !
                                          ---

                                          Au cœur du différend entre le canton de Vaud et la France figure le statut de frontaliers, octroyé uniquement aux Français qui vivent jusqu’à 1h30 de leur lieu de travail. Ces derniers ne sont pas taxés à la source, contrairement à ceux vivant plus loin.

                                          Pierre Moscovici fait pression sur Eveline Widmer-Schlumpf pour que le canton de Vaud abandonne cette pratique. Il accuse le canton de violer les règles en vigueur sur l’imposition des frontaliers.

                                          Pascal Broulis avait qualifié début décembre de « navrante » la démarche du ministre français de l’Économie. La pratique de l’impôt frontalier est en place depuis plus de 20 ans, avait souligné le conseiller d’Etat.

                                          Il avait en outre rappelé que la France doit un demi-milliard de francs en arriérés d’impôts pour 2012-2013. D’après Pascal Broulis, le montant est de 80 millions de francs en 2012 pour le canton de Vaud, dont deux tiers appartiennent aux communes, et de 90 millions en 2013.

                                          Ces sommes auraient dû être versées en août, selon le ministre vaudois.

                                          Il a été versé le 20.12.13 mais il y a un autre conflit car les français ont oublié de payer 6,9 millions (taux usuel de 5% pour le retard de payement demandé a chaque ménage).


                                        • la vergonha 11 février 2014 19:43

                                          « Vous parlez sans savoir... »
                                          Alors, c’est certain que je ne connais pas le sujet aussi bien que vous. Mais en l’occurrence, je pense qu’on ne s’est pas compris. La Suisse a voté contre la non circulation des personnes, qui fait partie des accords bilatéraux. Si il est dénoncé, alors les autres accords sont de fait dénoncé. Évidement, si l’accord de libre circulation est dénoncé, la Suisse sort de l’espace Schengen.

                                          « vant les frontaliers étaient a maximum 30 km des frontières, maintenant il n’y a plus de distances limite »
                                          Depuis 2007 effectivement, n’est ce pas lié à l’entrée de la Suisse dans l’espace Schengen ? Après en ce qui concerne le status spécifique des frontaliers, vous en savez certainement plus que moi.

                                          Vous me parlez d’un différent à propos d’impôts entre l’Etat Français et l’Etat Suisse, mais alors là vous me perdez complètement, je ne vois pas le rapport. Tout ce que je dis, moi c’est que la Suisse à plus à perdre que l’Europe dans cette histoire et que donc l’Europe est en position de force face à la Suisse pour les futurs négociations.


                                        • Rensk Rensk 11 février 2014 20:37

                                          Les impôts... c’est la France qui les prend et ne rend pas la part due aux cantons et commune ainsi qu’au niveau fédérale... un détournement quoi !

                                          Quand a l’héritage... la France veut prendre plus de 50% sur un bien hérité dont le lieu est en Suisse... ce uniquement parce qu’un des 4 gamins habite en France... alors que l’accord précédent disait que ce bien était imposé en Suisse (là où il est, là où les propriétaires sont mort)... (idem pour un bien en France, il est imposé en France même si les héritiers habitent en Suisse, Delon par exemple)...
                                          Il y a donc double imposition a cause de Hollande alors que c’est interdit en Europe, dans l’UE et l’OCDE... (Manque de fric en France ?)

                                          Pourquoi croyez-vous que je sois plus informé que vous sur toutes sortes de sujets mis au vote populaire ???
                                          Ben peut-être... parce que je ne vote pas des lois aveuglément.


                                        • la vergonha 11 février 2014 21:19

                                          « Pourquoi croyez-vous que je sois plus informé que vous sur toutes sortes de sujets mis au vote populaire ? »
                                          Parce que vous êtes Suisse ? Très bien, je ne connais pas ces sujets et je me renseignerai, c’est très intéressant !
                                          Ca n’empêche pas que, en ce qui nous concerne, dénoncer la libre circulation c’est dénoncer Schengen (entre autre), pour le meilleur et pour le pire.


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 février 2014 12:58

                                          unandeja,

                                          Il faut bien que nous fissions par comprendre que tous ceux qui ne veulent plus de l’ UE et de l’euro sont des fascistes...

                                          Ainsi l’ Angleterre, qui voulait un referendum pour sortir de l’ UE , est sûrement fasciste, Hollande s’y est rendu récemment, il n’en n’a rien dit, ce cachottier !

                                          La Suède, la Norvège, l’ Islande, qui ont refusé, soit l’euro ou l’ UE, ou les deux, sont clairement des régimes fascistes, non ?

                                          Et que dire de tous les pays du monde qui ne sont pas dans l’UE et l’euro ?
                                          Des fascistes qui s’ignorent !
                                          Heureusement que nous avons la Gauche française pour nous informer...


                                          • la vergonha 11 février 2014 13:30

                                            « Ainsi l’ Angleterre, qui voulait un referendum pour sortir de l’ UE (...) »

                                            Super qu’ils sortent de l’Union Européenne. La City va migrer en Allemagne et les Anglais arrêterons de dire non à tout en Europe !

                                          • unandeja 11 février 2014 13:37

                                            ...on est 100% d’accord !!

                                            La gauche française manque cruellement d’idées et de proposition et préfère l’anathème....il n’y a qu’à voir ce qu’a osé dire moscovici sur J.SAPIR recemment (SAPIR serait d’xtrême droite....)


                                          • kalon 12 février 2014 01:41

                                            Bof, même l’épouse de Van Rompuyt, le président du « Muppets show » européen est devenue eurosceptique.

                                            Elle essaye d’empêcher les européens de sa commune de voter aux prochaines élections !

                                             ici


                                          • kalon 12 février 2014 01:48

                                            Dans le même moment ou le président de l’Europe veut imposer la libre circulation aux Suisses, son épouse veut faire interdire la libre circulation des européens dans sa commune de Rhode St genèse.

                                            Cà manque de cohérence, tout cela ! smiley


                                          • François-xavier 11 février 2014 13:00

                                            @l’auteur, pourquoi oubliez vous de mentionner le fait que l’immigration de masse que les représentants du patronat suisse entre autre défendent, c’est pour le dumping social, rien de plus !!!, alors que les suisses en aient marre de ça, j’approuve et j’aimerais bien avoir la même chose en France, rien de raciste là dedans c’est même le contraire, parce qu’à vouloir imposer l’immigration de masse ( le contraire d’immigration choisi) les gens qui perdent leur travail et qui voient des roumains reprendre leurs poste ( cf ex de Gad en Bretagne ) commencent à être un peu énervé !!!


                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 février 2014 13:03

                                               L’économie suisse démontre que ne pas être dans l’ UE ni l’euro est une bénédiction :
                                              3% de chômeurs et un excédent commercial énorme.
                                              Mais faut pas le répéter...


                                              • la vergonha 11 février 2014 13:26

                                                Etre un paradis fiscal EST une bénédiction.


                                              • Rensk Rensk 11 février 2014 19:12

                                                @ Fifi,

                                                Ici tu as directement de notre État les chiffres... par continent, pays et le total mondial...

                                                Mondial 2013 - Export 201’227 mio - Import 117’267 mio = solde + 23’960 mio
                                                Europe 2013 - Export 117’607 mio - Import 134’247 mio = solde - 16’639 mio

                                                (le pays fait moins bien que le plus grand du monde (qui n’est pas UBS ni Nestlé... mais des obscure de Genève qui vendent du pétrole = plus grand encore que Glencore... (et ne payent pas d’impôts ; sauf leurs employés)...


                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 février 2014 10:42

                                                 Part de la finance en Suisse : 8% du PIB.


                                              • julius 1ER 11 février 2014 13:07

                                                Parallèle avec le nazisme qu’on retrouve à toute les sauces...auf que cette fois on y ajoute une erreur historique....Hitler n’a pas été « élu » mais nommé suite aux succès électoraux de son parti....c’est très différent également.

                                                @un an déjà
                                                très différent de quoi ?????? il a été nommé de par la constitution allemande de l’époque et s’il a été nommé c’est parceque son parti avait enregistré le plus beau score de l’époque, donc difficile pour Hindenburg de faire l’impasse la dessus, en ce sens le vieux Maréchal a appliqué la règle démocratique, même si les élections ont été entâchées de nombreuses irrégularités dont celle qui était que les nazis contrôlaient les abords des bureaux de vote et lorsque l’on sait que dans un quartier ne pas voter pour eux signifiait un arrêt de mort pour soi ou sa famille, il ne faut pas oublier que les nazis en 1933 étaient déjà à l’oeuvre depuis une dizaine d’années, dans ce pays qu’ils avaient tué de nombreux opposants pour faire peur, car c’était un régime de terreur qu’ils s’appliquaient à mettre en place, si cela s’appelle de la Démocratie et bien on peut discuter de ce qu’est et doit être la Démocratie ...

                                                • LE CHAT LE CHAT 11 février 2014 13:10

                                                  timorés les helvètes ! un tel référendum ferait facile 60% chez nous !


                                                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 11 février 2014 19:23

                                                    Euhhh ,on est tissémites en ce moment Actias ; faudrait vous mettre à la page ...


                                                  • bleck 11 février 2014 13:25

                                                    Ce n’est pas en Suisse que l’on pourrait voir des investisseurs potentiels séquestrés par des Syndicats


                                                    http://www.leparisien.fr/economie/emploi/goodyear-amiens-nord-deux-dirigeants-sequestres-06-01-2014-3466891.php

                                                    Résultat : Moins 77 % d ’ investissements étrangers en France en 1 année et que c’est pas fini ; cela ne peut qu’empirer


                                                    Nos bobos ont bonne mine de critiquer une Suisse à 3 % de chômeurs quand dans le même temps leur Ectoplasme génère 1 000 chômeurs par jour

                                                    Ce qui ne l’empêche pas d’avoir toujours son sourire niais


                                                    A défaut de bosser ; faut bien qu’il passe le temps quand il ne fait pas de scooter

                                                    • unandeja 11 février 2014 13:38

                                                      bien dit...les fascistes eurosceptiques hélvètes ont une réussite insolente.

                                                      quand les soit disant démocrate promoteurs de l’euro, éternelle richesse et protecteur des économies, ont des résultats catastrophiques.


                                                    • howahkan Hotah 11 février 2014 13:58

                                                      49.07 des bulletins de vote exprimés , ce qui représente une minorité par rapport à la population sont contre..mais ils n’existent plus, ceci est valable partout et tout le temps sur tous les sujets...quand on vote non pas pour bien vivre ensemble mais pour sa gueule......l’occident toujours d’accord pour aller voler ailleurs avec massacres et violence mais qui voudrait fermer ses frontières au bougnoule principalement....moi bougnoule je dis d’accord mais le pétrole on le garde...les minerais aussi, le gaz aussi, etc etc finalement je comprends l’occident qui voudrait pouvoir voler tranquille partout comme il veut sans que les gens dont on détruit la ne viennent nous faire suer !!!

                                                      la loi du plus fort se cache derrière le mot démocratie, mot fourre tout comme complotiste ,anti sémite, islamofasciste, etc

                                                      la « démocratie » avait comme valeur les esclaves qui faisaient le vrai travail, maman à la maison qui la fermait et faisait le reste du boulot et le reste qui votait.....une des premières décisions tuer Socrate , puis dire on aurait pas du !! Socrate comme dieudonné ou l’Irak etait déjà une arme de destruction massive avant l’heure, sorte de dieudonné de l’époque, le danger des mots face à la force démocratique déjà violente bien sur depuis le début..

                                                      aujourd’hui seules des ......pseudo démocraties mot qui ne veut rien dire du tout , sont en guerre partout dans le monde comme ici.

                                                      que est le rapport avec la suisse me direz vous ?....l’argent blanchi en suisse et qui soutient le pays car la banque doit absolument resté protégée dans un pays qui doit être stable pour ce faire , il vient d’où ?

                                                      c’est un pays coffre fort en fait...comme jersey, et autres....


                                                      • howahkan Hotah 11 février 2014 14:16

                                                        et pendant ce temps ou on bla bla bla bla blatte sur des exo-sujets donc des sujets périphériques qui ne touchent pas du tout au cœur du pouvoir et des problèmes globaux, goldman sachs et amis engrangent ,engrangent engrangent...................peinards..tranquille...la haine de l’étranger fait recette...c’est un classique . Comme chaque humain a une vie de m...e, s’en prendre à un innocent plutôt que à soi est après tout la lâcheté la plus courante chez un humain ....

                                                        je finis presque par les trouver sympathiques les goldman sachs par rapport à la meute qui pense que l’enfer c’est les autres.....
                                                        l’ hystérie anti tout sauf moi est du pain béni pour goldman ...hystérie anti tout qui ne mène jamais à rien sauf de continuer à bosser pour le maitre au cas ou j’aurais un peu de son argent....

                                                        la masse se bat et goldman engrange....

                                                        nous on croit en la compétition, vous savez ce qu’il font la haut ? chut, !! ils coopèrent...et créent un monopole qui ne sera plus jamais soumis a la compétition, car la haut ils savent que c’est mauvais.....c’est la synthèse parfaite du pseudo bolchevisme et du pseudo capitaliste qu’on nous prépare....

                                                        ils sont définitivement moins cons.. voila pourquoi quelque part il y a une sorte d’élite....certes coté obscur mais élite quand même....car la masse qui subi de sa faute en ne voulant pas coopérer elle non plus ne se trouve pas dans la lumière ....


                                                        • Oursquipense Oursquipense 11 février 2014 16:57

                                                          « Hitler », « nazi ». Les Suisses sont habillés pour l’hiver. A force d’utiliser toujours les mêmes références on les use tant qu’on finit par banaliser ce qu’elles représentaient.

                                                          Merci pour la carte des cantons en illustration. Je me suis aperçu qu’il y en avait 7 dont je ne connaissais absolument pas l’existence !


                                                          • Rensk Rensk 11 février 2014 19:23

                                                            Mais mettre le Jura et la Valais en jaune comme Zürich... c’est se foutre de la gueule du monde... les deux cantons les plus pauvres face au plus riche du pays !

                                                            Je compare cela aux « révolutions de couleur » intenté par les USA, l’UE et l’Otan... une arnaque !


                                                          • rocla+ rocla+ 11 février 2014 17:38

                                                            En fait on pourrait avoir le même niveau de vie que les Suisses ,

                                                            la même démocratie , nos Alpes étant aussi jolies que les leurs , 
                                                            sauf que les Suisses ont un code du travail fait pour travailler
                                                             nous on l’ a pour emmerder ceux qui entreprennent , ensuite les 
                                                            habitants non pas glander à longueur d’ années bossent et aiment 
                                                            travailler . 

                                                            Nous c ’est tout le monde accroché aux avantages acquis , des 
                                                            millions de fonctionnaires ne servant à rien et qui font tourner la 
                                                            machine électorale .

                                                            Et ces nullards quand ils voient que l’ on puisse être son propre patron
                                                            dans son pays font des articles laissant croire que la majorité des opinions exprimées serait pas démocratique .

                                                            Les mêmes qui font sans doute grève tous les trois pets de nonnes .

                                                            Il suffit de comparer les chiffres du chômdu pour voir qui sait qui sait .

                                                            • stamp stamp 11 février 2014 17:39

                                                              La Suisse est l’une des plus vieille démocratie d’Europe.
                                                              Quand un sujet fait débat les suisses sont consultés par référendum... 

                                                              Sans doute certains européens inféodés aux lobbies bruxellois veulent promouvoir une vision démocratique à l’image du traité de Lisbonne (2007) par lequel les parlementaires Français de l’UMP et du PS s’étaient joyeusement assis sur le vote des Français au référendum sur le traité constitutionnel de 2005 !!!

                                                              La Suisse n’a aucune envie d’adhérer à cette Europe supra-nationale qui décide à notre place de ce qui est bon ou pas pour nos intérêts... 


                                                              • 65beve 65beve 11 février 2014 18:21

                                                                Bonjour Stamp,
                                                                "les parlementaires Français de l’UMP et du PS s’étaient joyeusement assis sur le vote des Français au référendum sur le traité constitutionnel de 2005 !!!"
                                                                Petit rappel :
                                                                UMP : 306 ont voté pour, 3 contre et 9 abstentions.
                                                                PS  : 17 ont voté pour, 91 contre et 96 abstentions.

                                                                Le détail avec les noms se trouve ici :
                                                                http://www.ladepeche.fr/article/2008/02/04/431513-traite-lisbonne-decouvrez-comment-ont-vote-depute-senateur.html

                                                                C’est toujours utile de se rafraîchir la mémoire avant d’aller voter.
                                                                cdlt
                                                                 


                                                                • stamp stamp 11 février 2014 18:38

                                                                  Admettez tout de même que les 96 abstentions PS avec les 17 votes « pour » du PS contribuaient à faire passer le traité...
                                                                  En jouant l’abstention le PS s’asseyait tout autant que l’UMP sur le vote référendaire des Français...


                                                                • Rensk Rensk 11 février 2014 19:30

                                                                  Et stamp,

                                                                  N’ont-ils pas été élus pour prendre des décisions a votre place ?

                                                                  Premier pas a faire dans un pays sans réelle démocratie = rendre obligatoire un vote des élus (comme par exemple c’est le cas dans le canton de Schaffhouse pour les citoyens)


                                                                • 65beve 65beve 11 février 2014 22:33

                                                                  Stamp,
                                                                  C’est sûr qu’avec 96 abstentions, le traité est passé les deux doigts dans le nez.
                                                                  J’ai relevé que Valls a voté pour, Taubira contre et Flamby s’est abstenu.
                                                                  cdlt


                                                                • docdory docdory 11 février 2014 18:43

                                                                  @ Pelletier Jean

                                                                  Personne, parmi les commentateurs de ce référendum, n’a compris que le choix des Suisses n’est pas un choix idéologique, mais un choix rationnel. 
                                                                  En effet, la Suisse, pays de 8 millions d’habitants possède une densité de population extrêmement élevée de 194,7 habitants par km2, soit le double de celle de la France, qui est déjà un pays en voie de surpeuplement. Or une bonne partie de la Suisse est composée de hautes montagnes et de milieux naturels sensibles peu, voire pas du tout, habitables. Lorsque les Suisses signèrent des accords de libre circulation avec l’UE, ils prévoyaient une immigration annuelle de 8 000 personnes, or ce sont 80 000 personnes chaque années qui ont migré vers la Suisse ( proportionnellement à la population suisse, c’est comme si la France devait construire tous les ans trois villes nouvelles de la taille de Lille ! ) Aucun pays au monde ne peut gérer un pareil afflux de population. 
                                                                  Pour essayer de loger tous ces nouveaux arrivants, la Suisse perd chaque jour onze hectares d’espaces naturels et de terres cultivables. Il faut bien se rendre à l’évidence, la Suisse est pleine, et si elle veut garder sa qualité de vie, elle n’a qu’une seule option : empêcher tout accroissement ultérieur de sa population. Le moyen le plus efficace d’obtenir ce résultat est de stopper l’immigration ou de mettre de sévères quotas. 
                                                                  D’autres pays européens tels que les Pays-Bas, le Royaume Uni et, à un moindre degré, la France, sont dans la même situation de surcharge démographique que la Suisse, et devront également à brève échéance arrêter toute immigration.
                                                                  Par ailleurs, d’un point de vue culturel, la Suisse, qui est la démocratie la plus avancée du monde avec l’Islande, ne peut pas importer chez elle en grande quantité des nouveaux habitants dont les modes de pensée moyen-âgeux feraient que, s’ils venaient à voter en Suisse, ils risqueraient de prendre des décisions qui mettraient à bas très rapidement tout le brillant édifice démocratique qui caractérise la Confédération Helvétique. 
                                                                  En résumé, la Suisse s’est exprimée démocratiquement et intelligemment, il faut donc saluer ce vote de bon sens avec des applaudissements.
                                                                  Il est absolument certain que les français, s’ils avaient été consultés sur le même sujet, auraient voté exactement de la même façon que les Suisses. Malheureusement, la France et l’UE ne sont que des pseudo-démocraties !

                                                                  • Rensk Rensk 11 février 2014 19:39

                                                                    Ok, ...

                                                                    C’est ce que j’ai dis en gros ailleurs... ici comme ailleurs je vous prie de ne pas vous cacher derrière votre pays car vous êtes réellement dans l’UE (et pas nous)...

                                                                    Or donc, l’UE viens de tuer 13 personnes (avec des armes non létales) pour empêcher l’immigration, les espagnoles l’ont fait au nom de l’UE !!! La France, l’Allemagne et la GB en sont responsables !


                                                                  • Condé Condé 11 février 2014 18:50

                                                                    Incontestablement la leçon est dure à avaler pour notre gouvernement et pour toute l’Europe. Peut-on un jour rêver d’un tel référendum en France ? Non bien sûr car le désaveu serait terrible pour le pouvoir bobo en place. Sérieusement, la parole démocratique est confisquée en France. Il suffit de lire attentivement les résultats des élections. Et quelque chose me dit que les prochaines municipales vont être salées.


                                                                    • Vipère Vipère 11 février 2014 19:10

                                                                      Au vu des commentaires des lecteurs, la Suisse dont le référendum est respecté, suscite plus d’envieux que de détracteurs... smiley

                                                                      Une bien belle leçon de démocratie que nous donne la Suisse !


                                                                      • bourrico6 12 février 2014 09:16

                                                                        C’est l’illustration de ce que l’on nomme ici le divorce entre les élites et le peuple.
                                                                        Les intérêts des premiers n’étant pas ceux de second.

                                                                        Dans le cas Suisse, le peuple à voté « oui », la finance et l’industrie ont poussé au « non ».
                                                                        Et à un niveau plus large, les institutions râlent, et les populations applaudissent.

                                                                        Même si dans le fond, ce n’est que du vent.


                                                                      • Werner Laferier Werner Laferier 11 février 2014 19:11

                                                                        Referendum nul, tout est à revoir en Suisse, ce genre de positionnement est inacceptable, les gens cultivés, civilisé ont voté « Non » dans les grandes villes, et les arriérés d’un autre temps dans les campagnes ont voté « Oui ».
                                                                        L’UE doit prendre des sanctions rapidement contre un état qui ne respecte pas les accords de ses alliances, la démocratie semi-directe est une utopie favorisant les extrémistes, il faut l’abolir, la démocratie représentative est la seule viable, car elle ne tient pas compte des passions, des rumeurs, et du populisme, elle respecte les droits de l’homme.
                                                                        La mentalité de certains suisses est plus que déplorable, la Suisse ne vie pas dans une ile et doit s’accommoder des démocraties européennes avoisinante, les connivences d’intérêt national ne devrait plus être de mise, l’Europe à brisé ses frontières dans un but humaniste et juste.
                                                                        Les suisses viennent de nous montrer un caractére xenophobe et complotiste, les gens qui croient aux complots ont besoin de maîtres, de gourous, de croire que des forces supérieures gouvernent même s’ils les haïssent.
                                                                        Le problème de la Suisse, c’est qu’il ya une partie de la population, et on sait lesquels, qui à force d’être fanatique et d’être jaloux des étrangers mais pas seulement finit par avoir automatiquement de la haine et ne sait pas comment la canaliser vu qu’elle est irrationnelle, la démocratie directe fait relâcher cette haine, car il n’y a plus de limites au racisme !
                                                                        C’est surprenant comme certaines personnes vivent dans le déni, déni de choses tellement simple à comprendre, ils s’empêchent de résonner clairement et balancent directement des théories complotistes fumeuse.
                                                                        L’UE n’est pas l’ennemie de la Suisse !
                                                                        Referendum inutile donc, la plaisanterie, la mascarade à assez duré, que le gouvernement suisse composé de professionnels reprenne en main son pays et dissous ce referendum inutile qui n’a fait que déchainer les passions.
                                                                        Les personnes qui arrivent au pouvoir n’y arrivent pas par hasard ou parce qu’elle ont un beau projet ou de belles idées ou encore parce que les gens l’apprécient.  Elles viennent au pouvoir car elles ont un talent et une démarche politique réaliste avec son temps.
                                                                        Croire que l’on choisit nos dirigeants et que par la suite ils se font corrompre par le pouvoir est une grosse erreur et je pense que c’est cela qui est naïf en démocratie.
                                                                        Bizarrement les vrais spécialistes économiques, journalistes et politiques, ceux qui ont fait de très longues études dans leur domaine et qui ont une expertise ne pensent pas comme les suisses, le réel et les fantasmes de la part d’une partie du peuple suisse nostalgique du troisième Reich et de son or.
                                                                        La géopolitique mondiale est beaucoup plus complexe que ce que les théoristes complotistes de l’UDI font croire au peuple suisse, beaucoup plus divisé aussi.
                                                                        Les suisses doivent prendre un peu de recul critique et ne pas adhérez aux idées de l’extrême droite aveuglément.
                                                                        Le concept de l’oligarchie, le système etc ... me semble trop réducteur, et c’est un des soucis des théorie du complot souvent.
                                                                        Comment un organisme d’une telle complexité que la terre saurait être régis par une poignée d’individus extrémistes aux idéaux délirant ?


                                                                        • Rensk Rensk 11 février 2014 19:52

                                                                          Des arriérés comme vous (votre logo) nous prouve une fois de plus que vous ne voulez pas tenir compte du peuple... que vous aimez diriger...

                                                                          Vous causez (et vous vous soumettez) depuis combien d’années le « libre échange » avec les USA ? Accord qu’on nous a déjà dit devoir accepter sans avoir droit a la parole alors qu’il n’est pas signé et ratifié !!! (Plus hautin tu meurs)

                                                                          Nous avons causé moins de deux ans avant signature de ce « libre échange » avec la Chine... et nous avons toujours refusé d’entrer en matière avec les USA (ce bien avant la crise des banques et des fuites... avant même que l’UE se mette a la table)...

                                                                          Vous voulez nous imposer un « accord » sans qu’on aie droit a la parole ?
                                                                          On va vous imposer celui (plus ancien) que nous avons avec la Chine, sans que vous ayez droit a la parole !

                                                                          Ce sera marrant : les USA et la Chine devrons se plier l’un l’autre sans qu’ils aient eu droit a la parole...

                                                                          Nous ne somme pas un pays où vous pouvez faire des « révolutions de couleur » ne vous en déplaise !


                                                                        • Werner Laferier Werner Laferier 11 février 2014 20:14

                                                                          Le peuple est contre vos propositions, tenez compte du vote des suisses situé en ville qui ne partagent pas votre vision éhonté de voir l’avenir en Suisse.


                                                                        • Rensk Rensk 11 février 2014 20:45

                                                                          Je n’ai pas dis ce que j’ai voté... et vous mentez encore une fois ; La majorité du peuple ET des cantons (double majorité demandé) est pour l’initiative...

                                                                          Maintenant venir me prétendre que seul les villes ont le droit de vote dans une démocratie...faut osez


                                                                        • rocla+ rocla+ 11 février 2014 19:15

                                                                          encore un fou furieux . 


                                                                          Les intelligents vivent en ville .

                                                                          Les incultes à la campagne . 

                                                                          Quel idiot ce démocrate gonflé à l’ ovomaltine ...

                                                                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 11 février 2014 19:36

                                                                            Werner ne connait de la Suisse que les vaches blanches et violettes ...


                                                                          • rocla+ rocla+ 11 février 2014 20:00

                                                                            à force de manger des fondues son cerveau a ramolli ….. smiley


                                                                          • Vipère Vipère 11 février 2014 19:15

                                                                            Avons-nous démérités, pour que le pouvoir ne respecte pas notre vote, lorsque nous sommes consultés ?


                                                                            • Werner Laferier Werner Laferier 11 février 2014 19:38

                                                                              Très mal consulté, un referendum ne se fait pas à l’arrache, surtout sur un sujet sensible tel que l’immigration, cela prend du temps, il faut prendre du temps pour expliquer aux suisses ce à quoi ils vont voter, quelles sont les idées directrice, les enjeux, pourquoi l’immigration ? ect...
                                                                              Un referendum ne s’organise pas par des extrémistes qui ont déjà un avis orienté, mais par des personnes neutres et réaliste.
                                                                              Le référendum suisse déchaine les passions, il est donc inutile.


                                                                            • Rensk Rensk 11 février 2014 19:54

                                                                              Initiative lancée en juillet 2011... retardée par les politiques jusqu’en 2014...


                                                                            • rocla+ rocla+ 11 février 2014 19:57

                                                                              Faut surtout pas faire voter dans l’ asile psychiatrique dans lequel 

                                                                               se trouve ce Werner Laferer .

                                                                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 11 février 2014 20:01

                                                                              Ca fait partie de sa thérapie de pouvoir écrire des conneries sur le net ...


                                                                            • Werner Laferier Werner Laferier 11 février 2014 20:11

                                                                              Retardé, mais repris par des extrémistes, les politiques courageux n’ont pas voulue apporter la haine en Suisse contrairement à l’UDI.


                                                                            • bourrico6 12 février 2014 09:51

                                                                              Très mal consulté, un referendum ne se fait pas à l’arrache, surtout sur un sujet sensible tel que l’immigration, cela prend du temps, il faut prendre du temps pour expliquer aux suisses ce à quoi ils vont voter, quelles sont les idées directrice, les enjeux, pourquoi l’immigration ? ect...
                                                                              Un referendum ne s’organise pas par des extrémistes qui ont déjà un avis orienté, mais par des personnes neutres et réaliste.
                                                                              Le référendum suisse déchaine les passions, il est donc inutile.

                                                                              Oui, mais ici, ils ne comprennent pas ça, ils se paluchent en fermant les yeux en pensant à la « démocratie Suisse », et rien d’autre.
                                                                              Ils se tripotent parce qu’ils rêvent de la même chose en France, tout simplement.

                                                                              Mais ce que j’adore, c’est que par leurs commentaires, ils illustrent ton propos à merveille.
                                                                              Ils ne voient aucun inconvénient à ce que quelqu’un s’exprime sans compétence, aucun soucis à ce qu’un électricien viennent décider de ce que doit être la plomberie.
                                                                              Pour eux, le peuple ne se manipule pas, la propagande n’existe plus, les gens sont instruits, font preuve de discernement, et il n’y a aucun « con » que ce soit dans les campagne ou dans les villes.

                                                                              En fait, ils refusent de voir qu’il s’agit d’une lutte d’intérêt, ou tous les coups sont permis, et de rien d’autre.

                                                                              Ce truc lancé par les nationalistes parlant non pas de fixer quotas, mais « d’immigration de masse » (dans le genre orienté, et tellement subjectif que ça ne veut rien dire, difficile de faire pire), est creux.
                                                                              C’est juste une déclaration de principe, y a rien de fait encore, rien de chiffré, aucun quotas n’a été fixé.
                                                                              Remarquez, il suffit de les mettre en corrélation avec la réalité, et le tour est joué.

                                                                              Par contre niveau buzz, l’UDC a réussi son coup.


                                                                            • bourrico6 12 février 2014 09:53

                                                                              Ca fait partie de sa thérapie de pouvoir écrire des conneries sur le net ...

                                                                              Franchement relisez vous, à part vous moquez, vous ne dites rien.
                                                                              Vous ne dites rien parce que dans le fond, il a raison.

                                                                              Alors quoi , vous vous sentez visés quand on parle de con au point de rien avoir à opposer que de tout tourner en dérision ?


                                                                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 février 2014 10:30

                                                                              Cogno ,tire une taffe de paka ,ça te calmera .
                                                                              Je dis que Lafferier est un con ,et j’ajoute un imbécile prétentieux .
                                                                              Il suffit pour s’en rendre compte de suivre ses commentaires ,ou il n’exprime que haine envers toutes opinions qui ne convient pas à son américano-centrisme .
                                                                              Les référendums ne devraient pas se faire car récupérables par des extrémistes ...
                                                                              La belle affaire ,du Barbier dans le texte ou nous devrions laisser la politique aux « experts » ,bien sur neutres ,eux ,car tellement plus intelligents que la plèbe moyenne .
                                                                              A quoi au final aurions nous droit de nous exprimer ; le calibrage des carottes c’est Bruxelles qui s’en occupe ,l’école c’est Merieu et sa clique ...
                                                                              Peut être un référendum si oui ou non les femmes doivent arreter d’avoir un foutoir dans leur sac à main ...Et encore ...Les gens répondent toujours à côté de la question ,hein ,et comme sur l’europe en 2005 ?
                                                                              Mais tu doit être content Cogno ,ça fait des lustres qu’on fonctionne comme ça en France ...Oui ,ne changeons rien ...
                                                                              Ia orana .


                                                                            • Proudhon Proudhon 11 février 2014 19:26

                                                                              Qu’en pensait Georges Marchais
                                                                              http://www.youtube.com/watch?v=LG2BA9SxClM


                                                                              • Pere Plexe Pere Plexe 11 février 2014 20:14

                                                                                Les suisses ont aussi voté,plus massivement encore, contre le déremboursement de l’IVG et pour sécuriser le financement du rail...

                                                                                Ces deux mesures sont beaucoup plus certaines que les « plafonds et contingents annuels » qui bien sûr ne sont fixés...

                                                                                Il y a fort à parier que sous la pression de l’UE et des acteurs économiques helvétiques les chiffres de l’immigration resteront à des niveaux sensiblement équivalant à ceux d’aujourd’hui.Sans désavouer le vote des suisses...


                                                                                • Werner Laferier Werner Laferier 11 février 2014 20:16

                                                                                  "Il y a fort à parier que sous la pression de l’UE et des acteurs économiques helvétiques les chiffres de l’immigration resteront à des niveaux sensiblement équivalant à ceux d’aujourd’hui.Sans désavouer le vote des suisses..."

                                                                                  En effet, ceci pour le bien du peuple suisse qui subie la propagande constante d’un parti l’UDI.


                                                                                • Rensk Rensk 11 février 2014 21:14

                                                                                  @ Pere Plexe,

                                                                                  Le conseil fédéral a déjà été averti par les initiants... Il ne pourrons pas « noyer » l’initiative car sinon ils en lancerons des plus « sévères »...

                                                                                  Mais quelque part tu as quand-même raison, 80’000 par années c’est trop, ils vont ne pas renouveler certains partants (ceux qui sont refusé a l’invalidité... et il y en a pas mal, l’Espagne avait d’ailleurs fait un procès contre l’assurance... et a perdu, l’handicapé est rentré en Espagne et a obtenu la rente d’invalidité)...

                                                                                  Par peur de ce vote, le gouvernement avait augmenté le délai au droit de l’aide social... l’année passée a 1 an, il va donc ne pas renouveler les permis de ces cas-là...

                                                                                  Le gouvernement n’a plus le droit de signer un « accord » international qui va a l’encontre de l’initiative... Il n’a pas encore signé concernant un des coins de l’ex-Yougoslavie... A voir


                                                                                • Pere Plexe Pere Plexe 11 février 2014 21:23

                                                                                   ils en lancerons des plus « sévères »...

                                                                                  Sauf que la courte majorité qui les à suivi sera devenue minoritaire,sensible elle aussi aux discours des dirigeants économiques Suisses et rapport de force Ch/UE.

                                                                                  Et l’UDC tout auréolé de son bon coup n’aura aucune envie de ternir son image par un revers électoral.Peu de chance que ce parti tienne absolument à repasser par les urnes...


                                                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 février 2014 20:14

                                                                                  Vous pouvez toujours attendre pour qu’on nous demande notre avis !
                                                                                  C’est pas demain la veille !

                                                                                  Viviane Reding, Vice présidente de la Commission européenne, jamais élue par personne, s’est opposée aux Anglais (des fachos sans doute, selon la nomenclature solférinienne) qui veulent sortir de l’ UE.

                                                                                  « Il ne faut pas consulter les Anglais, ils sont trop ignorants de l’ UE »

                                                                                  On ne nous consulte pas parce que nous sommes ignorants et un peu cons aussi sans doute...
                                                                                  Heureusement qu’il y a les Mamamouchis européens qui brillent par leurs compétences et l’étendue de leur intelligence...


                                                                                  • Werner Laferier Werner Laferier 11 février 2014 20:19

                                                                                    Évidemment que l’ignorance vous guide, comment voulez vous que le peuple suisse vote sereinement sans comprendre ce qu’ils vont voter justement ?

                                                                                    Le travail de sape populiste de l’UDI à influencé les votes, il est clair que ce referendum doit etre revue, les suisses se sont fait guider dans leurs choix, ceci n’a pas été fait de manière consciente et autonome.


                                                                                  • Rensk Rensk 11 février 2014 21:18

                                                                                    Werner, les initiants ont mis moins que 300’000.- dans l’affaire... les contre l’initiative ont mis des millions a deux chiffre dans l’affaire... Aujourd’hui vous ne pouvez plus acheter un vote populaire comme par le passé... il y a internet !!!


                                                                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 février 2014 10:54

                                                                                    Werner,
                                                                                    Quand les Français ont voté oui au Traité de Maastritch, qui nous fourguait l’euro et l’ OTAN pour le même prix, je n’ai pas le souvenir que les Mamamouchis européistes aient fait remarquer que c’était le résultat de l’incompétence des électeurs.

                                                                                    C’est quand on vote NON qu’on est incompétents...

                                                                                    Ils se chargent d’ailleurs de rectifier le tir, soit en faisant revoter, soit en transformant le NON en OUI, c’est plus simple quand on a affaire à des nuls.


                                                                                  • cistus 11 février 2014 20:31


                                                                                    Il faudrait plutôt s’en prendre a la dictature Européenne qu’a la démocratie Suisse dans cette affaire.
                                                                                    De nombreux Européens fuient l’UE pour la Suisse et se sont les citoyens Suisse que l’on critique.
                                                                                    Toujours les réflexes de losers, on s’en prend au premier de la classe et on trouve des excuses aux derniers.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès