• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Liz Truss, la nouvelle Dame de fer ?

Liz Truss, la nouvelle Dame de fer ?

« J’essaie d’être aussi claire et directe que possible dans ce que j’avance. Je pense que les gens en ont marre des hommes politiques où il y a beaucoup d’eau tiède. » (Liz Truss).



La comparaison est trop tentante (et peu originale) et c’est elle-même qui l'a provoquée en ayant plusieurs fois exprimé son admiration pour la première femme Première Ministre du Royaume-Uni, Margaret Thatcher. En juin 1983, elle se prenait pour cette (grande) dame dans les élections à l’école (elle avait 7 ans !). Liz Truss, qui sera bientôt la troisième femme dans l’histoire britannique à loger au 10 Dowing Street, est sans aucun doute une femme à poigne, à forte personnalité, elle l’a déjà montré dans le passé. Sera-t-elle meilleure négociatrice que Boris Jonhson ? Pas sûr !

Après une longue procédure qui a commencé avec la démission de Boris Johnson le 7 juillet 2022, Liz Truss a finalement gagné, sans surprise (les sondages l’avaient annoncé), cette difficile compétition pour choisir le leader du parti conservateur, qui équivaut quasi-automatiquement, à devenir Premier Ministre lorsque ce parti, ce qui est le cas, est majoritaire à la Chambre des Communes.

Dans la dernière épreuve, les adhérents du parti conservateur devaient départager les deux candidats finalistes du vote des parlementaires : elle a reçu 81 326 voix, soit 57,4%, tandis que son concurrent, ancien Ministre des Finances, Rishi Sunak, a raté son pari, n’en ayant reçu que 60 399, soit 42,6% avec 17,4% d’abstention, ce qui signifie que le vote des adhérents a été bien suivi. Elle a annoncé sa victoire en milieu de journée ce lundi 5 septembre 2022.

_yartiTrussLizA02

À 47 ans, cette fidèle de Boris Johnson a déjà une grande expérience gouvernementale puisqu’elle est présente au gouvernement, sans discontinuité, depuis plus de huit ans. Elle a été élue députée pour la première fois en mai 2010, à l’âge de 34 ans, et a été réélue en mai 2015, juin 2017 et décembre 2019.

Elle a été nommée Ministre de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales du 14 juillet 2014 au 14 juillet 2016 dans le gouvernement de David Cameron. Puis, elle a été nommée Ministre de la Justice par Theresa May, du 14 juillet 2016 au 11 juin 2017, puis Ministre du Budget du 11 juin 2017 au 24 juillet 2019. Devenu Premier Ministre, Boris Johnson l’a nommée Ministre du Commerce international du 24 juillet 2019 au 15 septembre 2021, Ministre des Femmes et des Égalités depuis le 10 septembre 2019 et Ministre des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement depuis le 15 septembre 2021.

Élevée dans un environnement familial proche des travaillistes (sa mère a milité pour le désarmement nucléaire), Liz Truss a commencé son engagement politique au sein des libéraux démocrates (centristes) qu’elle a quittés en 1996. Après ses études, elle a été recrutée comme directrice commerciale d’un groupe privé avant de s’engager au sein des conservateurs.

Pendant sa campagne du leadership des Tories, elle a expliqué que son engagement auprès des libéraux démocrates était une erreur de jeunesse, un peu comme c’est le cas chez les adolescents, quand certains se droguent ; elle, elle était centriste ! Sa raison d’être chez les conservateurs : « Je ne suis pas devenue conservatrice juste pour faire partie d’un groupe de gestionnaires qui voudraient diriger le pays… Je veux voir un conservatisme populaire du libre-échange, voir les gens avoir plus d’opportunités mais garder plus leur argent. ». Dans un autre meeting, elle expliquait aussi : « J’étais intéressée par les idées, la liberté, la liberté d’expression et le contrôle de ma propre vie. C’est pourquoi je suis devenue conservatrice. ».

C’était d’ailleurs la fragilité de sa candidature pour postuler au leadership des conservateurs : pourquoi a-t-elle commencé chez les centristes et chez les pro-Européens ? Elle s’est bien rattrapée par la suite. Alors qu'elle était pour le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Euroe, elle a vu dans la campagne référendaire sur le Brexit une opportunité populaire : « Le Brexit a incité des millions de personnes, des jeunes et des moins jeunes, à participer à notre démocratie, et ça, c’est une bonne chose ! ».

Grande travailleuse (au contraire de Bojo, elle connaît les dossiers), Liz Truss va avoir, devant elle, pas même une trentaine de mois avant les prochaines élections générales (à moins qu’elle ne précipite la date comme l’ont fait de nombreux prédécesseurs). Les enjeux ne manquent pas mais elle a au moins l’avantage de connaître deux éléments majeurs pour diriger un pays : les relations internationales et les finances publiques. Avec d’ailleurs son credo assez simple : « Les plus grandes opportunités du Brexit viendront avec plus de commerce avec le reste du monde ! ».

Elle devra sans aucun doute édulcorer ses propos, maintenant qu’elle est au sommet de l’État. Elle devra être beaucoup plus attentive aux susceptibilités notamment diplomatiques, et donc, peut-être être moins directe que dans le passé. Les enjeux ne manquent pas : la crise économique et énergétique, l’Ukraine, l’Irlande du Nord, l’Iran, l’AUKUS, Taiwan, en particulier, seront des dossiers très chauds pour lesquels elle devra faire preuve de plus de subtilité qu’elle ne le laissait apparaître pour le moment aux Affaires étrangères. Pour l’heure, deux dames se rencontre au Palais. La reine aussi fait le job (à 95 ans !).


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (05 septembre 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Liz Truss.
Succession de Boris Johnson : un duel Rishi Sunak vs Liz Truss.
Archie Battersbee.
Diana, la Princesse du peuple.
Salman Rushdie.
Olivia Newton-John.
Roger Penrose.
Le mensonge, cause première de la chute de Boris Johnson.
Jubilé de platine et communion nationale pour la reine.
70 ans de règne d’une femme exceptionnelle.
Jane Birkin.
Jimmy Somerville.
Philip Mountbatten.
Élisabeth II.
La disparition du mari de la reine.
Victoria.
Le Prince Charles.
Winston Churchill.
Lord Louis Mountbatten.
Harry, un mari qui vous veut du bien.
Le mari de la reine.
Lady Di.
Édouard VIII et George VI.
La reine.
Un règne plus long que celui de Victoria.
Vive la République !
John Lennon.
Kim Wilde.
Alfred Hitchcock.
Le syndrome de Hiroshima.
Boris Johnson lutte contre le coronavirus.
Brexit Day : J – 3 …et De Gaulle dans tout ça ?
Brexit : enfin, l’Union Européenne prouve qu’elle n’y était pour rien !
La très belle victoire de Boris Johnson.
Les élections législatives britanniques du 12 décembre 2019.
Brexit : et en avant pour un nouveau tour (électoral) !
Brexit : Boris Johnson et Emmanuel Macron sur le même front commun.
Document : les trois lettres adressées le 19 octobre 2019 à l’Union Européenne.
Document : quel est l’accord UK-EU du 17 octobre 2019 ? (à télécharger).
Brexit : le nouveau deal, enfin, in extremis !
8 contresens sur le Brexit.
Boris Johnson, apprenti dictateur ?
Boris Johnson, le jour de gloire.
Union Européenne : la victoire inespérée du Président Macron.
Européennes 2019 (6) : le paysage politique européen.
Theresa May : Game over.

_yartiTrussLizA04


Moyenne des avis sur cet article :  1.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • sirocco sirocco 6 septembre 13:18

    Une cinglée, aussi dangereuse que N. Pelosi et H. Clinton.

    Les Anglais qui souffrent déjà d’une perte (officielle, en réalité beaucoup plus importante) de 10 % de leur pouvoir d’achat, et qui savent qu’ils vont se les geler cet hiver, ne veulent certainement pas d’un conflit direct avec la Russie.

    C’est une évidence supplémentaire de ce que « l’élection » prévue de cette va-t-en-guerre irresponsable est complètement truquée.


    • Lynwec 6 septembre 14:38

      @sirocco

      Une preuve de plus que, au choix :
      -les électeurs sont des crétins finis
      -les magouilles sont telles que même sans électeurs, le système garde la main

      Mettre au pouvoir une cinglée ( du genre de la Clinton ) qui claironne envisager le nucléaire comme moyen diplomatique, il faudrait être aussi cinglé qu’elle ...


    • Fergus Fergus 6 septembre 17:53

      Bonjour, Lynwec

      A ce détail près qu’elle n’a pas été élue par « les électeurs », mais par une poignée de militants encartés de son parti. Soit 0,2 % des électeurs britanniques !
      Et comme chez nous à LR, ces militants-là appartiennent plutôt au camp des plus sectaires, voire des plus enragés.


    • Lonzine 6 septembre 17:57

      @Fergus
      « Et comme chez nous à LR » ..... smiley


    • buratino buratino 7 septembre 10:39

      @sirocco Moins dangereuse que Pelosi « Plastic woman » et Clinton « La cocue planétaire »


    • Clark Kent Thérèse Proh-Ika 6 septembre 14:06

      Sacrée tête à claques, la fille !


      • Gégène Gégène 6 septembre 15:41

        « Grande travailleuse (au contraire de Bojo, elle connaît les dossiers) »

        elle connaît la géographie russe ???

        https://www.lefigaro.fr/international/une-conversation-entre-un-sourd-et-un-muet-echange-tendu-entre-les-chefs-de-la-diplomatie-russe-et-britannique-20220210


        • Gégène Gégène 6 septembre 15:42

          @Gégène

          sérieux elle fait la paire avec Bruno Le Maire smiley smiley smiley


        • ZenZoe ZenZoe 6 septembre 17:40

          En tout cas, elle n’a rien à voir avec Thatcher. La dame de fer, l’authentique, avait une réelle vision pour le RU (même si sa vision ne convenait pas à tout le monde) et faisait passer son pays avant tout le reste, y compris elle-même. C’est à ça qu’on reconnait les grands chefs d’état.

          Truss a surtout un projet pour elle-même d’après ce que je lis ça et là.

          Après, bien sûr, il y a les électeurs. De Gaulle, notre plus grand président, s’est fait virer comme un malpropre jadis, et aujourd’hui, on se pâme en disant son nom.


          • Fergus Fergus 6 septembre 17:59

            Bonjour, ZenZoe

            En effet, Thatcher autrement plus intelligente que Truss  était redoutablement sincère dans son projet ultralibéral.
            C’est cela qui l’a rendue particulièrement dangereuse pour les classes populaires, au point de susciter dans leurs rangs un très haut niveau de haine.
            Il ne suffit pas de la singer comme le fait Truss, jusque dans les tenues vestimentaires, pour se hisser au niveau de la « Dame de fer » !


          • Seth 6 septembre 18:31

            @ZenZoe

            On va voir ce qu’en pense la Queen qui détestait Thatcher qu’elle faisait longuement poireauter lorsqu’elle venait lui rendre compte de l’état de l’Empire. smiley


          • ZenZoe ZenZoe 6 septembre 19:47

            @Seth
            Avant une entrevue, Thatcher avait fait envoyer le message à la reine disant qu’elle porterait du bleu (et ainsi éviter un malaise vestimentaire). La reine lui a répondu par personne interposée qu’elle ne regardait jamais ce que portaient les autres.


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 septembre 21:05

            @ZenZoe
            Ils vont la regretter leur mamie ...Après...


          • spiritwalker spiritwalker 6 septembre 19:21

            Pauvre Angleterre , il va bientôt lui falloir canoniser Guillaume le Conquérant , à ce rythme là ou lui envoyer Mr Bruno Le Maire en guise de soutient pour faire tourner les turbines électriques des sous-marins nucléaires .... .



              • agent ananas agent ananas 7 septembre 09:43

                Quoiqu’on pense de Thatcher et de sa détestable politique libérale, elle était une vraie leader.

                Liz Truss (Least Trust) elle est juste une « wannabe » qui n’aura aucun scrupule a déclencher une attaque nucléaire. Elle est prête dit elle.

                https://libertarianinstitute.org/news/british-pm-hopeful-says-shes-ready-to-launch-nuclear-war/

                Liz Truss a aussi du sang britannique sur les mains. Au début de la guerre en Ukraine elle a exhorté ses compatriotes a aller combattre Poutine. Au moins une demie douzaine de « volontaires » ont été tué ou fait prisonniers, ces derniers ayant été condamné à mort.

                Last but not least, d’après un ami avocat à Londres, il se murmure que Liz Truss est une adepte de la cocaïne. Bref elle serait sur la m^me ligne que Zelinski et Macron ... smiley


                • zygzornifle zygzornifle 7 septembre 09:53

                  Dame de fer comme les boites de conserves .....


                  • zygzornifle zygzornifle 7 septembre 09:53

                    Macron va aller la téter .....


                    • Seth 7 septembre 11:36

                      @zygzornifle

                      Elle est peut être un peu trop gamine pour lui...  smiley


                    • Plus robert que Redford 8 septembre 00:04

                      J’ai lu sur un site britannique que l’on balance entre deux surnoms pour cette personne, dont le trait de caractère principal serait l’arrivisme...

                      Sous la plume de Peter Yermilin, on hésiterait entre :

                      « Wannabe Maggie » et « Mrs Bean »

                      D’après lui, je cite :

                      « Les Français l’ont déjà surnommée la girouette de fer, parce qu’elle change tout le temps de direction »

                      Les Anglais seront toujours difficilement battables question humour,

                      C’est sûr !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité