• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Mais qu’est devenue la belle Europe ?

Mais qu’est devenue la belle Europe ?

L'Europe, le vieux continent, notre Europe ! Nous évoquons et nous utilisons, tous, ce terme, sans en connaître les origines et l'étymologie...

Ce mot remonte, en fait, à l'antiquité grecque : Εὐρώπη, (Europé) est, dans la mythologie grecque, le nom de plusieurs héroïnes. Mais, la plus célèbre de toutes est une princesse originaire de Phénicie, fille d'Agénor et de Téléphassa qui attira le regard de Zeus, le roi des Dieux.

Séduit par la beauté de la jeune fille, et pour ne pas éveiller les soupçons de son épouse, la déesse Héra, extrêmement jalouse, Zeus choisit de se transformer en un magnifique taureau blanc, aux cornes dorées, ayant la forme d’un croissant de lune. Il vint se coucher aux pieds de la jeune fille. Celle-ci, d'abord effrayée, puis enhardie caressa l'animal, se mit sur son dos et fut emportée par Zeus vers l'île de Crète : là, Zeus s'unit à la jeune fille.

Elle donna naissance à trois fils : Minos, Sarpédon et Rhadamante.

Tel est le mythe ancien...

Le mot grec Europé est, tout de même, plein de poésie : il signifie "aux grands yeux" et souligne la beauté de la jeune fille séduite par Zeus ! Composé de deux radicaux, "eurus, grand, large" et "ops, le regard", ce nom met en évidence le charme de la jeune fille...

La légende de la princesse Europe établit, sans doute, un parallèle avec les réalités historiques, économiques et culturelles de l’époque. Il s’agit en effet de la période au cours de laquelle le "foyer de civilisation" s’est déplacé du Proche-Orient (la Phénicie) vers les régions d’Occident, appelées par la suite "Europe". Le déplacement de la jeune princesse de la rive asiatique vers la rive grecque de la méditerranée symbolise donc cette évolution.

L'Europe est, d'après l'étymologie même du mot, belle, elle est diverse, elle est pleine de richesses...

Et pourtant, qu'en ont fait les politiques ? Quel gâchis !

L'Europe traversée par des guerres dans les siècles passés reste un lieu d'incertitude, de désarroi pour de nombreux peuples, un lieu de régressions.

L'Europe et ses instances n'ont pas tenu compte de la volonté des peuples, le référendum européen sur l'Europe était, déjà, une première trahison : les français ont rejeté le traité européen... mais contre toute logique démocratique, les gouvernants ont bafoué ce vote.

L'Europe est donc devenue l'inverse de ce que souhaitaient les peuples : une Europe de l'euro, de l'argent, de la finance, une Europe dévoyée.

Une Europe sans âme, représentée par une Troïka inflexible, inébranlable, une Europe de l'injustice et de la misère, une Europe des dettes qui accablent les plus humbles, une Europe de la corruption, où l'évasion fiscale perdure, où les plus pauvres sont sacrifiés par la montée du chômage.

Une Europe saccagée, secouée de scandales liés à l'argent, en Espagne, en France, en Grèce, en Allemagne, même : partout, sévissent la corruption, les injustices...

Qu'est devenue la belle Europe, celle qui offrait tant de promesses ?

Qu'est devenue cette magnifique jeune fille ? Zeus l' avait déjà transformée en une proie dont il s'était emparé...

Et les instances européennes en ont fait, aussi, une proie abandonnée à la cupidité des banques et des financiers.

L'Europe a été livrée aux pouvoirs de la finance, à la pression de la dette, aux grands financiers qui ont pu s'enrichir et prospérer au mépris des peuples.

L'Europe a été sacrifiée, méprisée par les pouvoirs qui la représentent.

Tel le Zeus de l'antiquité, ce pouvoir tyrannique a abusé de sa force, a renié la volonté des peuples, a imposé des décisions iniques.

Tel le Zeus tout puissant de la mythologie grecque, ce pouvoir se présente sous la forme d'une apparence trompeuse... une belle idée de départ : réunir les peuples, les assembler mais il s'agit, en fait, de mieux les asservir !

Une belle étymologie pour le nom de l'Europe, un beau projet ! Mais ce projet a été dévoyé, et a surtout servi les intérêts des plus puissants !

Ainsi, la mythologie nous montre que le monde est construit sur des rapports de force, que ces rapports de force s'aggravent au fil du temps, et qu'ils annihilent les êtres les plus faibles...

Quelle ironie du sort ! La Grèce qui a donné son nom à l'Europe, se retrouve, maintenant, menacée et acculée par les instances européennes !

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-le-mot-grec-europe-est-tout-de-meme-plein-de-poesie-125503793.html

 

Vidéo :


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Julien S 23 février 10:40

    Quel est le Zeus qui va embobiner l’Europe pour l’enlever et... la suite ? 


    • Julien S 23 février 10:44

      @Julien S
      .
      Ah, zut ! L’article répond à ma question !
      Je n’avais lu que les premières lignes ! 
       smiley smiley smiley


    • rosemar rosemar 23 février 12:46

      @Julien S

      Avec internet, on prend l’habitude de « lire » en diagonale : on survole...


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 23 février 10:48

      Uranus (la planète des révolutions mortifères, mais aussi rajeunissantes comme le fut mais 68) entre juste dans le signe du taureau. Cela n’augure pas d’une fusion, mais plutôt d’une séparation, sous contrôle,...


      • Julien S 23 février 11:05

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        .
        Uranus en astrologie n’est pas un astre fiable. Quand une planète présente un axe de rotation incliné de plus de 90 degrés, c’est-à-dire lorsqu’elle est toute chamboulée et raisonne la tête en bas, comment lui faire confiance ? 


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 23 février 11:13

        @Julien S

        J’ajoute juste un autre aspect qui n’engage que moi. Pour le plaisir dans deux ans de constater si mon analyse se révèle exacte. Uranus n’est pas à l’aise dans le signe très terrien (salon de l’agriculture aujourd’hui) comme le taureau (conservateur, collectionneur, possessif, jouisseur). L’Europe voudra reprendre sa liberté, son autonomie mais sera malgré tout freinée par les nombreuses planètes en trigone en capricorne. Saturne le frein, Uranus, celui qui libère, mais souvent jusqu’à la folie des grandeur tendance paranoïaque et mégalo. Donc, pas trop de panique (du dieu PAN), cela se fera en douceur. Mais chacun de reprendre ses bille. Les 7 ans dans le signe précédant, guerrier du bélier collait parfaitement avec le djihad. 


      • phan 23 février 11:46

        @Julien S

        Rajoutez 90° d’alcool pour avoir la tête bien en bas ; l’astrologie, le « discours sur les astres plats » et la géométrie, pfff !

      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 23 février 11:51

        L’astrologie était une pratique courante à l’époque des grec. Surtout Pythagore. 


      • phan 23 février 12:54

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        Més a bu la Pythagore ! 


      • Gollum Gollum 23 février 13:48

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Donc, pas trop de panique (du dieu PAN), cela se fera en douceur.

        Je parie exactement l’inverse. 


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 24 février 08:35

        @Gollum

        Cela se discute. Aucun divorce n’est facile, mais si les dissensions s’étalent dans la longueur (saturne), cela sera supportable. Le fée CARA PILS.


      • Gollum Gollum 24 février 12:14

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        La Cara Pils, ou familièrement « Cara », est l’une des bières les moins chères et les plus mal cotées de Belgique

        Un peu comme vous quoi... smiley (désolé j’ai pas pu résister)


      • Jonas 23 février 10:55

        "L’Europe a été livrée aux pouvoirs de la finance, à la pression de la dette, aux grands financiers qui ont pu s’enrichir et prospérer au mépris des peuples.« 


        La franc-maçonnerie a dynamité les valeurs de la civilisation européenne avec son idéologie mortifère des droits de l’homme, du multiculturalisme, du métissage, de l’avortement (220 000 avortements chaque année en France, un véritable génocide à l’échelle industrielle !), du mariage pour tous, de l’immigration de masse qui nous mène tout droit vers la guerre civile.
        Tout ce que l’Église Catholique et la monarchie ont patiemment mis des siècles à construire, est ruiné par la république et sa religion maçonnique qui n’ont fait que piller et dilapider cet héritage millénaire à partir de 1789.

        Le reniement de l’héritage civilisationnel, culturel, identitaire, spirituel, moral, ethnique et religieux de la France est la raison pour laquelle ce pays disparaîtra dans moins de 30 ans, sous l’immigration de masse de millions d’africains qui transformeront cette brillante civilisation en annexe du tiers-monde, sous domination d’une oligarchie financière et industrielle, quand la  »gouvernance mondiale" si chère à Macron sera réalisée.


        • Julien S 23 février 11:11

          @Jonas
          .
          Tout ce que l’Eglise catholique et la monarchie ont patiemment mis des siècles à construire, est ruiné parla république 
          .
          Bravo ! Proclamons notre roi Louis, le vingtième du nom ! 


        • Decouz 23 février 12:31

          @Jonas
          Mais alors pas la Franc-maçonnerie qui a construit vos églises romanes et vos cathédrales, et qui comprenait nombre d’ecclésiastiques.
          Donc parlez d’une F.M., mais pas de manière généralisée. Celle qui a construit vos édifices religieux a toujours des artisans opératifs dans vos bâtiments, les compagnons du Tour de France, lesquels partagent l’héritage symbolique des maçons, qui ne sont pas plus monolithiques que les chrétiens.


        • Jonas 23 février 13:10

          @Decouz "Celle qui a construit vos édifices religieux a toujours des artisans opératifs dans vos bâtiments, les compagnons du Tour de France, lesquels partagent l’héritage symbolique des maçons, qui ne sont pas plus monolithiques que les chrétiens."

          Non, la franc-maçonnerie du moyen-âge n’existe plus, les loges maçonniques érigées à partir de l’idéal humaniste, formé au début du XVIIIème siècle pour détruire l’Église Catholique n’ont rien à voir avec les bâtisseurs de cathédrales.


        • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 23 février 13:19

          @Jonas

          Exact Jonas , les « maçons(batisseur) » ne sont pas toujours « francs(libre) » ni des bâtisseur. Pas plus que des « compagnon » accomplissant des « chef d’ oeuvre »
           
          Histoire d’ enfoncer le clou , on peut se rappeler de certaine loge très dangereuse
          comme la loge de thulé , ou la P2 italienne ...

           


        • rosemar rosemar 23 février 14:02

          @Jonas

          C’est surtout le règne de l’argent qui a abîmé l’Europe... le mot « euro », la monnaie vient du nom « Europe »...


        • Samson Samson 23 février 14:39

          @Jonas
          « Non, la franc-maçonnerie du moyen-âge n’existe plus, les loges maçonniques érigées à partir de l’idéal humaniste, formé au début du XVIIIème siècle pour détruire l’Église Catholique n’ont rien à voir avec les bâtisseurs de cathédrales. »
          Pour ce que j’ai compris de Guénon, la franc-maçonnerie spéculative a au XVIIIème siècle pris le pas sur la franc-maçonnerie opérative, et sa transmission initiatique y est devenue purement « virtuelle ».
          Ce qui n’implique ni la disparition complète et définitive d’une franc-maçonnerie toujours opérative, ni de la « possible » réactualisation initiatique de cette transmission, toujours latente.


        • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 23 février 14:46

          @rosemar

          peut être qu’ on l’ as eu dans l’ ECU smiley


        • Decouz 23 février 15:12

          @Jonas
          oui mais il existe au moins une obédience qui exige ou exigeait l’appartenance à la religion chrétienne.
          Le roi de Suède préside la Maçonnerie dans son pays, il ne peut pas comploter contre lui-même.
          Un des fondateur du grand Orient fut « le Premier Baron chrétien » le duc de Luxembourg ; si une partie de la maçonnerie fut en faveur des idées révolutionnaires, une autre ne le fut pas (Joseph de Maistre par exemple, même s’il ne fréquenta plus les loges, conserva des amis dans le milieu), ceci a été suffisamment étudié par des historiens.
          D’autre part, et quelles que soient les responsabilités, si vous voulez lutter contre l’immigration excessive : tant qu’il y aura un déséquilibre démographique entre les pays européens (ou autres) vous aurez du mal à empêcher des gens qui n’ont rien à perdre, fuyant la guerre ou la misère, exploités par des réseaux de chercher à gagner l’Europe. La seule voie, car aucun barrage ne suffira, c’est d’aider ces pays à stabiliser leur population, et à améliorer leurs économies, si vous ne comptez pas sur la fraternité maçonnique, il vous faudra montrer votre charité chrétienne.


        • Jonas 23 février 15:54

          @Decouz « Le roi de Suède préside la Maçonnerie dans son pays, il ne peut pas comploter contre lui-même. »

          Le protestantisme est à la racine de la franc-maçonnerie, c’est la doctrine de Luther, la négation du libre-arbitre, l’homme n’est plus responsable de ses actes, il n’a plus à avoir honte de s’enrichir, d’oppresser les faibles, de prendre le pouvoir, et d’exterminer les gens, plus de craintes de Dieu, car pour lui tout est déjà prédestiné. Ce qui est contraire à la doctrine de l’Église Catholique et à la Bible.
          Les doctrinaires de ce rationalisme (avec Descartes principalement, Rousseau, Voltaire,...) donneront naissances aux sectes maçonniques (GODF, Rose-Croix, carbonarisme,..).

          Le roi de Suède est un protestant, un hérétique adepte de l’idéologie qui a trahi le message du Christ, l’Église protestante de Suède autorise même le mariage homosexuel allant contre la Parole du Seigneur Jésus Christ :
          « Mais au commencement de la création, Dieu fit l’homme et la femme ; c’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. QUE L’HOMME DONC NE SÉPARE PAS CE QUE DIEU A JOINT. »
          Marc 10:6-9


        • Samson Samson 23 février 16:59

          @Jonas
          Pour moi, la principale hérésie du protestantisme consiste en sa réduction des sacrements à des opérations purement symboliques ce qui implique la négation de toute effectivité à la transmission initiatique ecclésiale : d’où le rejet du sacrement de la confession et du mystère de la transsubstantiation effective des espèces lors du sacrement de l’Eucharistie, le dévoiement du sacrement du mariage, ...
          Mais soyons de bon compte, le christianisme orthodoxe ou catholique n’auraient pu se fonder sans une hérésie à la loi mosaïque, au moins du point de vue judaïque. smiley


        • Jonas 24 février 00:34

          @Samson « la principale hérésie du protestantisme consiste en sa réduction des sacrements à des opérations purement symboliques »

          C’est bien plus que cela.
          L’hérésie protestante nie l’héritage transmis de Jésus à Pierre : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église », et donc ne reconnaît pas le Pape, nie la hiérarchie catholique.
          La doctrine luthérienne diffuse une vision pessimiste de l’humanité qui n’est plus à l’image de Dieu car elle n’a pas de libre arbitre.
          Pour la canaliser et la contrôler, il faut donc imposer un régime totalitaire mis en place par Calvin à Genève vers la moitié du XVIème siècle : interdiction de la liberté d’expression, de la poésie, de l’art créatif, des tableaux, de la musique y compris les orgues d’Église, mise en place d’une police politique, brûlement des hérétiques.
          Cette hérésie monstrueuse fut combattue avec vigueur par l’Église Catholique.


        • julius 1ER 25 février 09:32

          @Jonas
          je ne savais pas qu’il restait des « neandertaliens » sur Avox ????


        • julius 1ER 25 février 09:49

          @Jonas

          tu es un vrai bouffon « ultra-réactionnaire » Jonas !!!
          de plus tu récites des strophes dont tu ne te rends même pas compte que c’est totalement contradictoire .... 
          un exemple : 220 000 avortements c’est un génocide alors que accueillir 20 000 immigrés c’est au delà de nos forces sauf que accroître la population à un rythme de plus de 250 000 personnes par an (en plus) c’est bien sauf que dans ta belle théorie il y a un oubli de taille l’évolution des forces productives et les richesses qui doivent s’accroître elles aussi .... sinon on obtient vite un partage de la pénurie c’est d’ailleurs ce qui se passe avec l’explosion démographique incontrôlée !!!
          et ton illusion culturelle mythique faisant d’un Libanais ou d’un Afghan une sorte d’exocet culturel alors qu’il est un homo-sapiens comme toi (et moi) font que tu n’arrives même pas à dépasser le mur de ta pensée !!!


        • Pink Marilyn Paracétamol 23 février 11:21

          « Quelle ironie du sort ! La Grèce qui a donné son nom à l’Europe, se retrouve, maintenant, menacée et acculée par les instances européennes !  »

          La Grèce ne va quand même pas se faire acculer ? Si ?


          • phan 23 février 12:08

            @Paracétamol

            Belle Hélène taille des jupes au Pirée où les jeunes filles de Troie offrent leurs deux joues.

          • Pink Marilyn Paracétamol 23 février 13:04

            @phan

            Le plan de Goldman Sachs n’a pas été broyé par la Grèce, hélas !


          • Samson Samson 23 février 14:17

            « Quelle ironie du sort ! La Grèce qui a donné son nom à l’Europe, se retrouve, maintenant, menacée et acculée par les instances européennes ! »

            ... et nommé pour ces mérites très alcoolique président de la Commission €uropéenne, c’est bien le grand ordonnateur luxembourgeois de l’évasion et des fraudes fiscales €uropéennes des multinationales qui fixe au berceau historique de la Démocratie et au peuple qui l’a inventée les limites €uropéennes à son exercice : « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités €uropéens. »

            Quant au très immature giton de Rothschild, on peut imaginer que l’option de sa « com » pour une présidence jupitérienne permet d’éviter les références « tout à la fois » aux standards de vie et de confort déjà imposés au peuple grec - électoralement de fort mauvais aloi pour illustrer le sort pourtant déjà dévolu aux peuples de France et de l’ensemble de l’€urope - et à ces attributs virils « zeussiens » dont il paraît si peu pourvu !

            Mais quand, à l’instar de la France, la belle Europe se pare progressivement de jaune, séduire ne suffit manifestement plus ! smiley smiley smiley

            Attention à ne pas tout confondre ! Si l’Europe est un continent, les peuples, nations et cultures qui y vivent et l’enrichissent, l’€urope n’est jamais que la structure technocratique et mondialiste mise en place par les lobbies industriels et financiers pour « optimiser » son pillage et asservir les populations sous sa botte !


            • Sophie Sophie 23 février 17:52

              @Samson
              Exact : l’ Europe est belle, l’€urope pue un peu des pieds.


            • Raymond75 24 février 04:07

              Je partage totalement votre article Rosemar ; de ce beau projet initial, on a fait de l’€urope un centre de cupidité asservi par la finance internationale, un lieu où règne le dumping fiscal et le dumping social, un nain diplomatique même pas capable d’assurer sa défense, un lieu où la délocalisation de nos industries génère la perte de savoir faire, un lieu mis au service des lobbies ...

              Jacques Delors et Pascal Lamy furent les idiots utiles de la finance internationale ; de belles prises ’socialistes’.

              Quel gâchis.


              • julius 1ER 25 février 10:04

                @Raymond75
                je te rejoins sur la l’analyse de M Allais ... c’est d’ailleurs la problématique de base de l’UE cette ouverture sans condition à toute l’Europe de l’Est qui nous a fait régresser avec ce dumping social et fiscal sans contrepartie cad sans ajustement institutionnel avec cette règle de l’unanimité qui paralyse toute avancée !!!
                c’est la vision européenne britannique qui a prévalu... c’est d’ailleurs une victoire à la Pyrrhus puisque une fois réalisée cette vision ... les britanniques se sont dépêchés d’en sortir de cette UE qui n’avance plus mais régresse avec tous ces manques ... manques de projets communs, financiarisation excessive, lobbying intempestif etc.... 
                d’ailleurs je pense que les prochaines élections européennes vont être une véritable « bérézina » où l’on va parler de tout sauf de l’avenir européen qui nous concerne tous et va aboutir à une véritable schizophrénie de masse où l’on va continuer à causer de la pluie et du beau temps alors que le feu est à l’intérieur de l’Europe même !!!


              • Raymond75 24 février 10:17

                Il y a eu un prix Nobel français d’économie : Maurice Allais, en 1988, qui a été ignoré et mis à l’écart car il se distinguait de la pensée unique sur ’la mondialisation heureuse’.

                En gros, il était libéral, mais disait que le libre échange devait être progressif : Dans un premier temps entre zones économiques homogènes (ex : €urope de l’Ouest, €urope de l’Est, Asie) ; puis lorsqu’une zone se rapprochait d’une autre plus développée on pouvait élargir la zone de libre échange.

                Sinon avait il dit, ce sera l’explosion du dumping fiscal et social ... Ce qui se passa !

                L’économie actuelle, le capitalisme financier, n’est en rien une ’science’, mais une pure idéologie au profit des spéculateurs. L’Union €uropéenne en est le résultat.


                • assouline 24 février 17:21

                  Ah... là, là....

                  Ce ce serait tellement mieux l’Europe sans l’Europe...

                  Et sans les européens surtout...

                  Y’aurait que des Français, des Tchèques, des Italiens...

                  Rien à voir avec les européens...

                  Quelle horreur ces européens...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès