• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Matteo Salvini conteste la ligne de l’Union Européenne

Matteo Salvini conteste la ligne de l’Union Européenne

Dès l'arrivée au pouvoir des "populistes" italiens, le nouveau ministre de l'intérieur et le secrétaire du parti d'extrême droite la Ligue du Nord, Matteo Salvini, s'impose comme un leader fort et ferme. Et il n'est pas prêt à se soumettre aux contraintes de Bruxelles.

L'Italie rebelle

C'était le cas de l'Aquarius, bateau humanitaire ayant secouru des migrants en Méditerranée, qui a bouleversé l'Europe et l'a montée contre Rome.
« L’Italie a fini de courber l’échine et d’obéir », a déclaré Matteo Salvini. Ulcéré par les propos d’Emmanuel Macron sur un « cynisme » et l’« irresponsabilité » du gouvernement italien, le ministre accuse les pays de l’Union européenne d’avoir laissé l’Italie gérer seule le « fardeau » migratoire et les 700 000 réfugiés arrivés sur ses côtes depuis 2013.

Outre cela, le gouvernement italien a revendiqué la levée des sanctions économiques contre la Russie « d'ici à la fin de l'année. » D'après Matteo Salvini, « L'Italie est le pays européen qui a le plus souffert de ces sanctions contre la Russie ». Reste à savoir quel mécanisme il mettra en place pour parvenir à ses fins et si cela deviendra un autre point de désaccord au sein de l'Europe déjà divisée sur la question migratoire.

"La fausse révolution en Ukraine a été financée par des puissances étrangères"

Dans une interview accordée au Washington Post le 19 juillet, le politicien a contesté la narrative-BAO officielle. Interrogé par un journaliste, le ministre iltalien a défendu la légitimité du rattachement de la Crimée à la Russie par référendum et qualifié l'Euromaïdan de « pseudo-révolution financée par des puissances étrangères ».

Pour rappeler, les événements de 2014 en Ukraine avaient pour but de protester contre la corruption endémique et la politique du gouvernement, mais la "révolution de dignité" a abouti à un coup d'État et "au déclin des libertés". Ce qui a été justifié dans des documentaires insolites comme "les masques de la révolution" ou "la place des espoirs brisés". 

De telles démarches et déclarations de Matteo Salvini ne lui feront pas gagner des points politiques sur la scène internationale, mais vont certes trouver un soutien de poids auprès de la population fatiguée d'une crise économique et migratoire. Ce qui, d'ailleurs, pourra coûter cher à l'Europe compte tenu du poids de l'Italie au sein de l'UE.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Attila Attila 28 juillet 12:49

    A quelle date Salvini a-t’il prévu le référendum pour sortir de l’Union Européenne par application de l’article 50 du Traité de l’Union Européenne ?

    .


    • Jean Roque Jean Roque 28 juillet 14:00

       
      COLONIE UE : LE PROGRÈS CAPITALISTE DÉPOLITISANT CRÉTINISANT
       
      « dans le ferment des contradictions » marxistes
       
      Le progrès crétinisant et dépolitisant l’individu ds la démocratisation, l’individuation, par le droitdelhommisme, l’économie et de la technique. est un vieux thème des Lumières. Smith, Ricardo, Ferguson en parlent :
       
      « Si les revendications du droit égal et de l’égale liberté devaient déboucher sur un abaissement égal de chaque classe eu rang d’esclaves où de mercenaires [Uber], nous resterions un peuple d’ilotes et n’aurions plus de citoyen libres [abaissement du politique ds un développement historico-économique irréversible] » Adam Ferguson , Essai sur l’histoire de la société civile
       
      Ce développement de l’homme contradictoire, progrès économico-scientifique dans l’abaissement politico-culturel, Hegel appelle ça « la tragédie dans l’élément éthique ». La supériorité politique, éthique, culturelle de l’Antiquité, effacée par la supériorité droitdelhommiste, scientifique, moderne. Conduisant entre autres à la fameuse « mort de l’Art » de Hegel.
      Et Marx reprendra, « nullité du bourgeois », petitesse du bobo égoïste déculturé, dépolitisé, contrastant avec la grandeur civilisationnelle du Capitalisme conquérant le monde, mais grâce en fait à la grandeur antérieure, éthique des nations et de leurs cultures. Un « ferment des contradictions » qui apparaît 2 siècles après.
       
      « Mais quel que soit le caractère non héroïque de la société bourgeoise, il a pourtant fallu l’héroïsme, le sacrifice, la terreur, la guerre civile, et les batailles des nations pour la mettre au monde. » Marx, le 18 brumaire
       
      « C’est justement une particularité de la bourgeoisie par rapport à toute les autres classes dirigeantes antérieures : il y a dans son évolution un tournant à partir duquel tout accroissement ultérieur de ses instruments de pouvoir, et donc avant tout de ses capitaux, contribue qu’à la rendre de plus en plus inapte à la politique. » Engels, Marx
       

       

       


      • Matlemat Matlemat 30 juillet 11:04

         Le nouveau gouvernement italien avait dit qu’il était opposé aux sanctions économiques contre la Russie, pourtant ils ont votés le renouvellement des sanctions. 


        • Matlemat Matlemat 30 juillet 12:01

           L’italie ferme ses ports, maintenant les migrants passent par l’Espagne dont les gardes côtes n’osent même plus intervenir de peur de provoquer des noyades.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès