• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Mélenchon aboie, l’Euro passe

Mélenchon aboie, l’Euro passe

 

« Les chiens aboient la caravane passe  », ce proverbe s'applique tout à fait à Mélenchon. Il a beau simuler l'indigné "La décision du banquier central Mario Draghi de ne plus alimenter Chypre en euros jusqu'à ce que Chypre capitule intervient pourtant après un vote souverain du parlement national. C'est un acte d'agression inacceptable » la guerre contre les peuples d'Europe continue. Une fois le constat posé, que faire Monsieur « révolution citoyenne » ? Sortir de l'Euro ? Prendre les armes ?

Il faut aller jusqu'au bout de votre raisonnement, en tirer les conséquences qui s'imposent.

Vous faites le bon constat, pourtant, soit vous êtes pleutre soit vous êtes complice du système. Dans les deux cas vous ne valez pas la peine qu'on écoute vos simagrées. Votre cinéma trompe le peuple, une fois. Vous ne pouvez tromper tout le peuple tout le temps.

Vos déclarations sont une perte de temps. Chiche, demandez la sortie de l'Euro. Il n'y a plus d'espoir, plus d'illusion. La colonisation par la dette est un fait. L'Allemagne est en passe de gagner la guerre.

"la France ne peut cautionner cette violence sauf à l'autoriser contre elle-même le cas échéant. S'il faut désormais choisir entre la souveraineté du peuple et celle de l'euro, la France doit choisir le peuple". La France n'a pas cautionné, elle a co-décidé puisqu'elle fait partie de la troïka. Moscovici peut toujours jouer à la vierge effarouchée une fois la colère des citoyens européens devenue problématique, les politiciens jouent très bien leur rôle. Vous aussi, vous le maîtrisez à merveille. La preuve : beaucoup ont cru en vous.

Dans votre communiqué, vous ne nous expliquez pas comment choisir entre l'euro et le peuple. Devons-nous comprendre que vous appelez pour une sortie de l'euro ? C'est la question fondamentale.

Vous persistez dans le floue « La décision du banquier central est un tournant dans l'histoire de l'union européenne. Elle impose un choix : soit changer le statut de la banque centrale et donc celui de l'euro pour sécuriser la souveraineté des peuples, soit renoncer à l'euro Merkel ». Ce n'est pas un tournant, c'est la continuation logique du système, si vous ne l'avez pas compris depuis le temps, c'est qu'on n'est pas sorti de l'auberge avec des politiques de votre calibre. Il y a bien une lurette que la souveraineté n'est plus.

Nous aimerions bien connaître votre avis, quel est donc votre choix ?

La décision est déjà prise. Chypre est colonisée par la dette, elle est à la merci de la troïka, comme le fut la Grèce, l'Espagne et le Portugal. Chypre c'est surtout un État plus petit et un peuple pris en otage par la Turquie (c'est cet État qui a la prétention d'intégrer l'Union européenne, ce même État qui participe de la destruction systématique et méthodique de la Syrie). La troïka peut mépriser et piétiner allégrement Chypre. Personne n'est responsable ni comptable des décisions prises.

Le communiqué de Mélenchon a dû certainement faire une peur bleue à Merkel et à Draghi. Le peuple peut dormir rassuré.

 

 

http://www.humanite.fr/fil-rouge/blocus-financier-de-chypre-par-jean-luc-melenchon-pg

 

21-03-2013 11:01:53
Pays : FRA
FRFR

FRS1273 0272 /AFP-PB05
PARIS, 21 mars 2013 (AFP) - Jean-Luc Mélenchon coprésident du Parti de gauche a déclaré jeudi que la menace de l'Union européenne de couper les vivres aux banques de Chypre est "un acte d'agression inacceptable".

"La décision du banquier central Mario Draggi de ne plus alimenter Chypre en euros jusqu'à ce que Chypre capitule intervient pourtant après un vote souverain du parlement national. C'est un acte d'agression inacceptable", écrit Jean-Luc Mélenchon dans un communiqué.
"Il montre que l'euro est non seulement un luxe +merkelien+ couteux mais aussi un dangereux moyen d'action contre la souveraineté d'un peuple. Il s'agit d'un abus de pouvoir, certes mais aussi d'une alarme qui doit être entendue", a jouté l'ex-candidat du Front de gauche à la présidentielle.
Jean-Luc Mélenchon estime que "la France ne peut cautionner cette violence sauf à l'autoriser contre elle-même le cas échéant. S'il faut désormais choisir entre la souveraineté du peuple et celle de l'euro, la France doit choisir le peuple".

"La décision du banquier central est un tournant dans l'histoire de l'union européenne. Elle impose un choix : soit changer le statut de la banque centrale et donc celui de l'euro pour sécuriser la souveraineté des peuples, soit renoncer à l'euro Merkel", selon l'eurodéputé. 

La Banque centrale européenne (BCE) a posé jeudi un ultimatum dans les négociations d'un plan d'aide à Chypre, menaçant de couper les vivres aux banques de ce pays faute d'accord d'ici lundi. Mercredi déjà, un membre du directoire de l'institution monétaire de Francfort avait laissé entendre que les banques chypriotes ne pourraient plus prétendre à ces liquidités si Nicosie ne se soumettait pas à un plan d'aide, synonyme de restructuration de son système bancaire.kap/rh/bg

AFP 211101 MAR 13


Moyenne des avis sur cet article :  2.46/5   (107 votes)




Réagissez à l'article

121 réactions à cet article    


  • escoe 23 mars 2013 10:27

    Vous ne trouverez pas de chef, sauf si vous voulez absolument être ’ dirigée ’...


    A l’UMP il faut toujours un chef. Que deviendraient les hiérarchies « naturelles » sans chef ?

  • lsga lsga 23 mars 2013 13:55

    je voulais juste rappeler à l’auteure que le ’Peuple’, ça n’existe pas

    Il y a bien partout en Europe une masse de crétins incultes et aliénés, qui ont voté pendant 20 ans pour la Droite Ultra-Libérale et qui aujourd’hui vote pour l’Extrême Droite nationaliste. Mais, ces crétins là se retrouvent partout en Europe, de manière uniforme, et je ne pense pas que vous parliez d’un Peuple Européen ? Si ? Je ne sais plus... 

    Après, sur le fond de l’article, les chouineries du jacobin sont une erreur stratégique de plus dans la longue liste des erreurs qu’il a commise et qui sont la conséquence de son positionnement républicain bourgeois.

    Comme j’aurais aimé que quelqu’un soit capable de dire :


    ’CHYPRE, LA NAISSANCE DE L’EUROPE SOCIALE

    mais bon, demander à un Jacobin de comprendre la dialectique matérialiste, de comprendre que le Capitalisme comprend sa propre contradiction, et que la crise amène nécessairement la bourgeoisie à créer les outils nécessaire à l’établissement d’un communisme continental... c’est trop demander. 

    Il pleure sur l’écroulement du système bancaire ? Mais quelle idée saugrenue. Où le Jacobin a-t-il vue que les Sans Culotte pleuraient leurs banquiers ? Où ce bourgeois social et démocrate a-il été cherché l’idée saugrenue que l’écroulement systémique était un mal ? 

    L’économie Socialiste, qu’il vaut mieux nommer dictature du Prolétariat, est une étape nécessaire de transition entre le Capitalisme et le Post-Capitalisme (Communisme). Elle consiste à accompagner la mort du Capitalisme. Le Jacobin ferait bien de relire l’Histoire des Luttes Sociales en France :

    Et apprendre que la Commune est morte d’avoir voulu sauver les banquiers.

    Le Socialiste authentique se réjouit de la faillite de l’Oligarchie Financière, elle est la première étape vers le remplacement de la Finance par un Organe de Planification Ecologique, Social, et Autoritaire :

    Méluche ferait bien de rapidement corriger son discours, il va se mettre à dos le coeur des militants communistes, qui attendent avec impatience une Europe Sociale Autoritaire qui aille attraper violemment et brutalement l’Oligarchie Financière pour lui confisquer son Capital. 

    Dialectique Oblige : C’est la Bourgeoisie elle-même qui en arrive à ces méthodes. Nous autres révolutionnaires ne nous trompons pas sur la signification historique de tels évènements. 

    A LA TERZA !

  • kimbabig 23 mars 2013 21:44

     Et voilà Isga qui revient bassiner ses âneries de collabo sur l’« europe sociale »...

    Il n’a pas encore compris que demander à l’ue d’être sociale, c’est comme demander à un crocodile d’être végétarien ! Il ne peut y avoir d’europe sociale justement parce qu’il n’y a pas de peuple européen. Il y a DES PEUPLES dont les intérêts et les modes de fonctionnement sont INCOMPATIBLES dans un espace intégré, à moins de recourir à une DICTATURE pour forcer des peuples souverains à accepter des décisions contraires à leurs intérêts.

    Les vrais marxistes sont ceux qui veulent à tout prix abattre cette organisation anti-sociale et anti-démocratique qu’est l’union européenne.

    « Je pense d’ailleurs que les gauches européennes (et non pas européistes) n’ont guère plus que cinq ans devant elles pour se réveiller au risque de disparaitre, (et) au profit prévisible de l’extrême droite, nazillons de type Aube dorée compris. Et quant aux élites politiques et “paramédiatiques” de l’euroland, le temps est proche où elles devront expliquer (dans l’urgence) à leurs peuples combien les (bonnes ou mauvaises) politiques nationales existent bel et bien, sous le manteau déchiré de la mythomanie européiste. »
    http://www.greekcrisis.fr/2013/03/chypre-et-fin-de-leuro.html

    « Pour produire en France, il faut sortir de l’Euro, de l’Union Européenne, nationaliser les banques et la grande industrie, imposer la réindustrialisation planifiée du pays !

    Ceux qui nous parlent d’« Europe sociale », y compris à gauche, se trompent, voire nous mentent. L’euro n’a pas été fait pour la « paix » et la « prospérité des peuples » ; chacun voit au contraire que l’« euro fort », ce clone du Deutsche Mark, met tous les peuples d’Europe en concurrence, qu’il justifie l’austérité salariale sans fin et le démontage du secteur public, qu’il permet à l’Allemagne capitaliste, associée aux États-Unis et à la « City » de Londres, d’édifier un nouvel Empire européen qui viole la souveraineté de la France et des autres pays. Ce qui se met en place actuellement, c’est une dictature européenne pilotée par l’Axe Washington-Berlin : dans leur manifeste Besoin d’aire, les gros patrons « français » appellent, comme le faisait le Comité des Forges des années 30 et 40, à liquider la France »
    http://lepcf.fr/LUTTES-SOCIALES-OUI-Y-ALLER-FORT

    « L’Europe sociale est une arnaque » affirme le président du syndicat des cheminots RMT Alex Gordon.

    http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/article-le-president-du-syndicat-britannique-des-cheminots-rmt-demonte-le-mythe-de-l-europe-sociale-visant-a-96896703.html

    D’ailleurs j’attends toujours de voir cette majorité dans les pays créditeurs (Allemagne, Pays-Bas, Finlande..) qui acceptera de financer cette soi-disant « europe sociale ».


  • kimbabig 23 mars 2013 22:49

     Autre chose : je ne vois pas en quoi on peut voir ne serait-ce que l’ombre d’un embryon d’europe sociale dans ce qui vient de se passer à Chypre. Quand on commence par vouloir taxer les richards qui ont plus de 100000€ en banque à 9.9% et taxer les autres à 6.75%, ça donne une idée du côté « social » de la chose, même s’ils jurent tous aujourd’hui ne pas l’avoir demandé.

    Quand on sait ce que c’est de vivre avec de petits revenus, on sait à quel point ça peut poser des problèmes de se voir amputé du jour au lendemain de 6.75 % de son fric.

    Et même en ayant la décence de ne taper qu’au niveau du superflu, ce racket sur les dépôts ne serait en aucun cas une victoire d’une soi-disant « europe sociale » et une défaite pour les capitalistes occidentaux, au contraire, puisque des banques de zone euro seraient sauvées en mettant à contribution majoritairement des capitalistes non-occidentaux, à savoir des Russes. Et l’argent qu’il veulent prendre ne servira pas à financer la sécurité sociale chypriote, que je sache.

    Le problème est que les Russes n’ont visiblement aucune envie d’être les dindons de la farce et de laisser des petits technocrates et des anciens cadres de banques d’affaires la leur faire à l’envers.
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=51340#more-51340
    http://www.liberation.fr/economie/2013/03/21/chypre-medvedev-menace-de-revoir-la-part-de-l-euro-dans-les-reserves-russes_890165

    Ceci dit, que les Russes mettent en application leur menace ferait un bien fou à l’économie Française, mais ne plaira pas, mais pas du tout aux Allemands...

    Ce qui est marrant avec cette histoire Chypriote, c’est que l’europe a voulu reproduire sur cette île les petits inconvénients d’une dévaluation (baisse de la valeur des avoirs en monnaie) en la maintenant dans la zone euro, donc avec tous les inconvénients qui vont avec. Autrement dit ils viennent de faire sauter le dernier verrou psychologique qui retenait encore certains de vouloir la sortie de l’euro : la peur de voir leur épargne (si maigre put-elle être) rognée par une dévaluation...


  • DanielD2 DanielD2 22 mars 2013 14:26

    Mélenchon est le plus gros escroc politique de ce début de siècle.

    Il faut le voir recevoir le prix GQ de « l’homme politique de l’année » devant une assemblée de ploutocrates hilares et leur jouer sur la scène le rôle du révolutionnaire qu’ils lui ont confié pour les faire rire encore un peu en prenant son prix, ha quelle belle soirée. 


    • 1984 22 mars 2013 16:42

      « t’es qu’un abruti parmi tant d’autres, un manipulé qui s’ignore, MAIS qui reprends les ’ arguments ’ de ceux qui le manipule... »

      Cela s’applique malheureusement tellement a tout ceux qui crois en cet escroc pitoyable !


    • 1984 22 mars 2013 17:08

      Arrêtez de me plussé, je parlais de Melenchon :)


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 26 mars 2013 10:39

      vous parlez « fasciste ».............meluch « escroc » comme sarko et cahuzac.........VOS IDOLES....

      arretez votre danse socialo-bobo....1 grand pas a droite et 1 petit pas a gauche................

      @danielID2.idée fixe.............


    • Hortus 22 mars 2013 14:28

      Il a au moins le mérite de dire quelque chose de construit, pas comme l’auteur de l’article. On peut ne pas être d’accord mais il faut faire des propositions !!! Yaka faucon ?



      • Le421 Le421 6 avril 2013 19:35

        Voire vraicon...


      • ecolittoral ecolittoral 22 mars 2013 14:38

        Bizarre ! Frida peste contre le système et démonte l’un des seuls qui s’y oppose.

        Et DanielD2 qui n’a pas d’idée sur le sujet en rajoute une couche.

        Certainement que si ces deux aboyants étaient au parlement européen, nous serions sorti d’affaire.

        • 1984 22 mars 2013 16:52

          Tu connais l’histoire du joueur de flute ?


        • non667 22 mars 2013 14:39

          mélanchon =pour le peuple contre sa nation = pour le mondialisme (trotsko-communiste utopique décédé ) donc en fin de compte pour le N.O.M. qui lui est bien vivant réel et solide. !
          un traitre au peuple , fidèle franc mac ! plus besoin de l’écouter , pas plus que le ps !


          • non667 22 mars 2013 16:37

            à démostène
             mes proposition ?
            1° vous vous rincez l’esprit de toute la propagande mondialiste qui sévit depuis le départ de de gaulle
            2° vous pensez le contraire de cette propagande qui sévit encore.
            3° pour le programme vous tapez F.N. sur google smiley smiley
            4° pour la diffusion , sur A.V. vous rabachez  : le pen vite !
            5° à chaque élection vous votez F.N. même quand il n’ont pas de candidat !



          • Bloom Ulrich Bloom Ulrich 22 mars 2013 16:51

            Le FN, un parti tellement blanc !


          • 1984 22 mars 2013 16:56

            Melenchon et la famille Lepen même escrocs !

            Bordel vous en avez pas marre qu’on vous chie dans le crane ?


          • non667 22 mars 2013 21:04

            à 1984
            qu’on vous chie dans le crane ?
            parce que c’est mélanchon et lepen qui possèdent les merdias qui nous chient dans le crane ?
            c’est pas eux qui te l’ont rempli pourtant il déborde de m... smiley smiley


          • Le421 Le421 6 avril 2013 19:42

            ... Le FN a décidément bien investi internet... Ils avancent le nez masqué, notez que au Front de Gauche, on n’a aucune gène à dire que nous militons pour Mélenchon. Bizarrement, les gens qui votent FN, il n’y en a pas le dixième qui le disent. De « bons » français !! Ah !! La belle époque ou on pouvait dénoncer son voisin aux chemises noires !! Nostalgie, quand tu nous tiens.
            Té !! Je vous propose un slogan au FN :
            France : 5 millions de chômeurs, 5 millions d’immigrés, le calcul est simple...
            Bon, d’accord, ça a été utilisé en 37 en Allemagne. Mais il y en a plein qui y croient. C’est si facile en définitive !!


          • franck milo franck milo 22 mars 2013 15:33

            frida, petite cousine génétique de fourest,
            moi qui pensait que toutes les femmes sont bêêêelleeeuuuhs....lalala
            eh ben nan
            pourquoi venir aboyer ici pendant la sieste... ???
            vous n’apportez aucune solution.
            des contradictions, des extraits de commentaires piochés ça et là...
            1er prix de Rouletabille.catégorie chieuse.
            Et pis je voudrai bien vous y voir à la tribune, au pupître,


            • Dwaabala Dwaabala 22 mars 2013 15:37

              Jamais bon chien n’aboie à faux.


              • 1984 22 mars 2013 16:57

                Le problème c’est qu’il s’agit d’un caniche du pouvoir !


              • Le421 Le421 6 avril 2013 19:43

                N’importe naouaq !!


              • foufouille foufouille 22 mars 2013 15:38

                « Il faut le voir recevoir le prix GQ de « l’homme politique de l’année » »

                mdr !!!!!
                un vrai bouffon


                • foufouille foufouille 22 mars 2013 15:41

                  c’est pour quand son invitation au siecle ou au bilderberg ?


                  • foufouille foufouille 22 mars 2013 16:43

                    il bouffe bien a GQ
                    il se fera invite au siecle


                  • 1984 22 mars 2013 17:00

                    Non foufouille, les flics en civil évitent de s’approcher de leurs collègues en uniforme.
                    Faut pas griller sa couverture !


                  • lionel 23 mars 2013 11:27

                    Il y a peut être quelques loges pour faire le lien entre « le bilderberger/siècle » et les acteurs/comédiens (?) et leur éviter de se faire griller... 


                    Ok, si je me fait moinçer, je l’aurais mérité... (rires)

                  • foufouille foufouille 22 mars 2013 15:49
                    diner au Café Campana du Musée d’Orsay.

                    • foufouille foufouille 22 mars 2013 15:54

                      Foie Gras de canard mi-cuit et sa « mouillette de pain noir » 18 €
                      Chutney de mangue, pousses de betterave
                      Half-cooked duck foie gras and gingerbread, mango chutney, and beetroot sprouts
                      Salade croquante façon Caesar 15 €
                      Salade romaine, poulet, œuf, copeaux de parmesan, gressins, sauce Caesar
                      Crunchy Caesar salad : roman salad, chicken, eggs, parmesan cheese, breadsticks, Caesar sauce
                      Variation Marine 17 €
                      Déclinaison de saumon : fumé, cuit froid, fondant aux petits légumes
                      accompagnée de salade mêlée, pousses d’épinard, tarama, crème de raifort à l’aneth
                      Sea variation : varied salmon types. Smoked, cooked and cold, melting with vegetables and mixed salad,
                      spinach sprouts, taramasalata, horseradish cream with dill
                      Salade d’hiver au Roquefort 15 €
                      Salade mêlée, endives, Roquefort, pommes fruit, céleri, noix et raisin noir, sauce blanche
                      Winter salad : mixed salad, chicory, Roquefort, apple, celeriac, walnuts and black grapes, white sauce
                      Fromages de saison affinés Maison « Quatrehomme » 15 €
                      Cheeses of the season matured by the Maison Quatrehomme

                      4€ le demi


                      • franck milo franck milo 22 mars 2013 16:01

                        c’est pas de la cuisine c’est de l’assemblage, il n’ y a quasiment rien de cuisiné
                        salade, je prends des feuilles et je balance la vinaigrette, des graines des conneries..
                        ouais c’est pas mal, mais la portée de n’importe quel lambda
                        declinaison de poisson fumé, (sous vide)
                        fromage, putain quel bouleau deballer tous les papiers et mettre sur un plateau..
                        y a que des serveurs, pas de cuisto.



                      • foufouille foufouille 22 mars 2013 16:35

                        oui j’ai lu
                        pire que ce que je croyais


                      • leypanou 22 mars 2013 18:01

                        Voilà les mémoires d’un vrai habitué !


                      • Extra Omnes Extra Omnes 22 mars 2013 23:36

                        c’est quoi ce copié collé d’un menu de restau ?

                        c’est un message de fond ? faut poster vos commentaires si pertinents sur www.lesbonsrestau.com


                      • lionel 23 mars 2013 09:35

                        Merci Furax pour ce lien. La photo ne nécessite pas d’autres commentaires.


                        Pour une sortie de l’Euro, de la dictature européiste et de la ruine morale, spirituelle de l’OTAN !

                        Union Populaire républicaine !

                        Afin de réunir les Français de droite, de gauche, sans que personne ne se renie, de façon provisoire, pour retrouver notre espace « démocratique » aussi imparfait fut-il (aussi perfectible soit il). 

                      • heliogabale heliogabale 22 mars 2013 16:00

                        Vous attaquez une ambulance...à sa place, à part gesticuler, il ne peut faire grand chose...

                        Il a un mérite Mélenchon : il tient un blog où il essaye de construire une pensée politique...

                        Il a porté un programme intéressant durant la présidentielle...et son appel à dégager Sarkozy en votant Hollande était presque une obligation...Sarkozy, dorénavant mis en examen (j’espère que ce n’est que le début d’une longue série), est politiquement fini...la page étant tournée, on s’est délesté d’un poids...il faut avancer !

                        Hollande réussit, Mélenchon sera oublié... Hollande se foire, Mélenchon a peut-être une chance historique...peut-être sera-t-il vu comme la dernière carte d’un système aux abois qui sera prêt à toutes les concessions pour survivre...un changement positif pourra alors se dessiner dans le plus grand apaisement...peut-être que cette chance lui échappera pour diverses raisons (l’extrême-droite prend le pouvoir, il n’aura pas été à la hauteur etc.)

                        En faire un méchant chien en laisse qui aboie est abusé : pour le moment, c’est un grand cocu de l’histoire mais qui ne veut pas renoncer...


                        • 1984 22 mars 2013 17:03

                          C’est beau la naïveté :)


                        • Ouallonsnous ? 22 mars 2013 23:00

                          Il a un mérite Mélenchon : il tient un blog où il essaye de construire une pensée politique...

                          Oui, mais il continue à collaborer avec l’UE, interdisant de ce fait de réaliser l’essentiel de son programme.

                          Mélenchon, c’est l’homme du deux pas en avant en public, ensuite deux pas en arrière dans ses actes.

                          C’est un socialo-libéral camouflé en tribun populaire, mais c’est malheureusement une coquille vide qui a trompé 10% de la jeunesse !


                        • Captain Marlo Pilou Camomille 23 mars 2013 09:51

                          Mélenchon a une grande qualité, son art raffiné du mélange.

                          Il arrive à faire croire que les pays européens sont dans la même situation que les pays d’ Amérique latine...

                          Tous les pays qui ont réussi à niquer les banques, le FMI et la Banque mondiale sont des pays indépendants et souverains. Ils peuvent décider. Chavez était particulièrement patriote.

                          Les pays européens ont transféré leurs pouvoirs à Bruxelles, à la BCE et au FMI. Ils sont devenus impuissants à décider quoi que ce soit. Ils n’en n’ont plus le droit.

                          Je suis étonnée qu’avec un dirigeant qui est député européen, aucun soutien du FdG ne soit capable de citer un seul article des Traités et ses conséquences sur la vie politique...

                          PS : je connais un peu Frida, elle n’est pas du tout au FN.


                        • Louna 22 mars 2013 16:04

                          Vous êtes adhérente au FN pour démolir le seul politique qui dénonce la dictature de la finance et propose un programme cohérent pour l’anéantir ?

                          Mélenchon n’est pas un Duce ni un Führer, c’est ce que vous attendez ?

                          C’est par un succès dans les urnes qu’il pourra agir, mais pour ça, il faut que les Français apprennent un peu à réfléchir par eux-mêmes et arrêtent d’écouter la propagande ultralibérale TINA de la médiacratie, à laquelle vous apportez votre contribution en l’occurrence, grâce à (ou plutôt à cause) un article aussi insipide que nuisible.


                          • Dupont Georges Dupont Georges 22 mars 2013 16:58

                             Ce n’est pas le seul, mais c’est le seul médiatisé.


                            Le programme qu’il défend est intéressant, mais le fait qu’il soit le seul autorisé dans les médias le rend à mes yeux suspect. Pour ne pas se faire roulé encore une fois par notre pseudo-démocratie je pense qu’il est plus prudent d’aller chercher nos responsables politiques chez ceux que le système médiatique ne laissent pas s’exprimer. 

                          • Dupont Georges Dupont Georges 22 mars 2013 17:17

                            oups...


                            « rouler »

                            « laisse »

                          • Louna 22 mars 2013 17:38

                            @Dupont George,

                            Vous avez raison, ce n’est pas le seul, il y a également Dupont-Aignan ou Asselineau qui s’opposent à la dictature de cette Europe de la finance, mais étant de gauche (la vraie), leur programme social et écologique ne me convient pas.
                            Pour moi, le seul programme politique (et réellement socialiste) dans lequel je me retrouve totalement est celui du Front de Gauche.


                          • Louna 22 mars 2013 17:46

                            P.S. Quant à être médiatisé, chaque fois qu’il l’est, c’est pour le tourner en ridicule, parler de la forme et non du fond (c’est-à-dire son programme), tout comme le fait cet article dont le titre semble avoir été piqué au Nouvel Obs, à l’Express, au Monde ou encore à Libé.


                          • Captain Marlo Pilou Camomille 22 mars 2013 19:24

                            Il y a à Gauche d’autres organisations qui souhaitent un nouveau Conseil National de la Résistance, pour sortir de l’ UE, de l’ euro et de l’OTAN :

                            * Le M’PEP
                            * Le Pôle Renaissance Communiste en France
                            * Le front Syndical de classe
                            * Les clubs "Penser la France
                            Ils on fait avec Asselineau, un meeting commun début Novembre.

                            Les Vidéos sont sur le site du M’PEP et de l’ UPR.
                            PS : évidemment, aucune de ces organisations n’a droit d’accéder aux médias mainstream...


                          • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 22 mars 2013 23:44

                            @ Pilou Camomille


                            Les conférences de M. Asselineau et articles sur son site sont d’une grande qualité.

                            UPR : un bon laboratoire d’idées, même si on n’adhère pas à tout.


                            « De Gaulle était-il vraiment pour l’Europe ? » Très belle déconstruction.

                            S’il s’agit de faire revivre/mettre en application le programme du CNR, sortir de l’OTAN ce n’est que du bon sens.
                            Si l’UPR est prêt à se rapprocher du PRCF et renouer avec cet esprit qui prévalait juste après 1945...
                            S’il s’agit d’abandonner ce tropisme étasunien et de « se tourner vers l’Est », d’accord. Mais cela passe aussi par une réconciliation des ex-démocraties populaires avec la Russie...
                            Cela n’a pas l’air central dans la vision géopolitique de M. Asselineau, non ?

                            à tous :

                            Mélenchon recevant son prix d’homme politique de l’année 2012, au milieu de tous ces insupportables mondains du show-business français et international (acteurs, chanteurs sportifs...)
                            Quel clown !!!

                            http://www.dailymotion.com/video/xx3zp7_les-meilleurs-moments-de-la-soiree-gq-des-hommes-de-l-annee-2012_lifestyle#.UUzYZlfmKM8



                          • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 23 mars 2013 09:01

                            "Le CNR se réunit pour la première fois le 27 mai 1943, clandestinement, dans un appartement parisien, sous la présidence de Jean Moulin, représentant en France occupée du Général de Gaulle (installé à Londres puis à Alger comme chef de la France libre). Jean Moulin sera arrêté par les nazis en juin de la même année. Lui ont succédé Georges Bidault, démocrate chrétien, puis, à la Libération, le 15 septembre 1944, Louis Saillant, CGT.« 
                            http://felina.pagesperso-orange.fr/social/programme_cnr.htm

                             »Le CNR a défini son programme prévisionnel pour la Libération le 15 mars 1944."

                          • lionel 23 mars 2013 10:42

                            Louna bonjour, 


                            L’essentiel du programme de l’UPR est la sortie de l’euro et de la dictature de l’UE. Au delà, il s’agit de rétablir (ou établir) la démocratie, c’est à dire les règles pour que les gens de gauche comme vous ou moi et ceux dit de droite ou d’extrême droite puissent à nouveau partager un espace de compromis sociaux. Il est essentiel que les Français s’unissent, cessent de se considérer comme des ennemis, alors qu’ils ont plus d’intérêts en communs que de raison de commencer une guerre civile. Nous vivons à l’UPR, l’expérience de faire cohabiter des gens issus du FN, d’EELV, de la gauche classique, de DLR ou primo- adhérent en politique et nous arrivons à nous sourire et à échanger des idées et un enthousiasme. Cet espace privilégié anticipe ce que pourrait etre une France libérée et qui aurait tant besoin d’unité pour lutter contre les forces de subvertion de l’Empire qui ne manqueraient pas d’oeuvrer à la déstabilisation de l’expérience Française. 

                            Les gens de la gauche classiques sont bienvenus et pourraient reprendre leurs structures politiques une fois la démocratie retrouvée (trouvée) pour un débat sur les projets politiques. Lorsque l’on est attaqué, l’union est indispensable. 

                          • Louna 24 mars 2013 19:51

                            @Lionel

                            Merci, Lionel. Je ne suis pas contre une alliance droite-gauche pour nous sauver de cette dictature de la finance, car nous sommes bien dans une guerre économique et surtout idéologique : l’ultralibéralisme de Milton Friedman repris par Reagan, Thatcher... (Cf « La Stratégie du choc » de Naomi Klein) contre le vrai socialisme à la Chavez, à la Correa... mais une alliance avec le FN, non, ça m’est insupportable. Ce parti démagogique surfe sur la colère des gens pour désigner le mauvais ennemi et obtenir le pouvoir. Les Le Pen se moquent absolument des salariés, des précaires, des chômeurs, on ne les voit jamais défiler à leurs côtés. C’est pour ça que je ne comprendrai jamais comment un ouvrier peut voter FN. Leur idée de la France me révulse. Je veux une France souveraine, mais démocratique et généreuse. Je veux retrouver la patrie des Droits de l’Homme, être à nouveau fière de mon pays.


                          • Robert GIL ROBERT GIL 22 mars 2013 16:24

                            Parfois on a l’impression, ou plutot on nous donne l’impression que la dette nous est tombée dessus comme ça, que c’est quelque chose d’ineductable...chercher plutot a qui profite le crime.

                            voir : A QUI PROFITE LA DETTE ?


                            • Captain Marlo Pilou Camomille 23 mars 2013 09:32

                              Jean Michel Lemonnier,
                              Je crois que la démarche d’ Asselineau n’est pas bien comprise.

                              Le programme de l’ UPR est un copié/coller du programme du CNR.

                              Il fait la proposition d’une UNION PROVISOIRE de tous les démocrates et les républicains pour sortir la France de l’ UE, de l’ euro et de l’OTAN, remettre le pays en état de marche, comme avait su le faire le CNR.

                              La proposition aurait pu venir d’un autre Parti, mais faut pas confondre les deux temps, provisoire et définitif...

                              Je fais donc de la pub pour le PRCF par exemple, alors que je ne suis pas du tout d’accord sur le reste de ses propositions.

                              Il n’empêche que présentement, je suis d’accord sur la volonté du PRCF de sortir du piège européen. Il faut savoir définir des priorités.

                              Pour moi, la priorité, c’est de redevenir un pays indépendant et souverain, dont le gouvernement a le pouvoir de décider, ce qui n’est plus le cas dans le cadre des Traités.

                              Quand nous serons à nouveau en démocratie, c’est à dire que les Français pourront décider de l’avenir qu’ils veulent , chaque organisation fera ses propositions et les Français choisiront.
                              C’est plus clair comme ça ?


                            • Stella 22 mars 2013 16:47

                              bon je suis peut-être stupide mais là Frida, tu parles contre ton camps.. le camps des cocus de la gauche qui se sont fait abuser par de belles paroles de pépère...perso j’en ai ras le bol de ce monde pourri gangrené jusqu’à la moelle... ce qui me botte c’est d’aller voir le film des Conti et que tout le monde fasse comme moi pour arrêter de baisser sa culotte devant ces nantis qui ont tellement de fric que non seulement ils ne savent pas combien ils ont mais en plus, quand d’autres ne savent pas ce qu’ils vont donner à manger à leurs gosses, ne savent même plus comment dépenser leur sale fric !!!


                              • Captain Marlo Pilou Camomille 22 mars 2013 19:27

                                Frida, je crois que Stella a raison, si vous ne proposez rien, votre billet reste un billet d’humeur.
                                De mauvaise humeur.


                              • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 26 mars 2013 10:45

                                @stella bravo....et une mandale de plus aux super bobos socialos.....................

                                qui n’aiment pas .mais alors..pas du tout qu’on leur disent que leur ps rose très pale les trahit

                                tous les jours.................


                              • citoyenrené citoyenrené 22 mars 2013 17:27

                                @ Frida,


                                sans doute n’avez-vous pas compris le projet du Front de Gauche, dans le texte même que vous relayez, il est écrit :

                                « changer le statut de la banque centrale et donc celui de l’euro pour sécuriser la souveraineté des peuples »

                                donc, pas de sortie de l’euro, ni de l’union européenne, mais une reprise en main par les états de la BCE,

                                dernier point votre titre « Mélenchon aboie »...ça fait l’insulte, ça animalise mais c’est tout petit, petit et assez ridicule


                                • mario mario 22 mars 2013 18:02

                                  melenchon est un homme sincere, faut pas oublier le Front de Gauche qui a l’interrieur de sa composante se trouve les communistes . d’autres part, il faut voir les attaques du ps sur melenchon, plus violente que celles a l’encontre de l’ump ! c’est qu’il doit y avoir un debut d’incendie pour les élections a venir.

                                  pierre laurent veut changer l’europe ( ) et est pour l’euro . melenchon doit faire avec et c’est sans doute pas facile pour lui .

                                  a ce propos, ceux qui se posent la question de savoir comment est il possible de passer du parti communiste au fn (et il sont nombreux) une des réponses c’est justement la position europeenne du pc .


                                  • Scual 22 mars 2013 19:27

                                    J’’aimerais qu’on me donne enfin ces fameux chiffres... puisqu’ils sont si nombreux ces communistes qui passent au FN.

                                    Une étude peut-être ? Un chiffre officiel ? Quelque chose d’autre qu’une rumeur balancée par le FN et les médias érigeant le cas isolé en règle absolument pas représentative ?

                                    La vérité c’est tout simplement que cela est totalement faux. Les communistes qui passent au FN ne sont qu’une petite poignée. Et encore parmi eux bien peu de vrais communistes mais des gosses de communistes qui ont voté comme leurs parents avant de découvrir la politique par la télé et le bistrot...

                                    En tout cas il est totalement faux de dire que les communistes deviennent FN, et encore moins qu’ils seraient « nombreux » à le faire. En vérité on sait très bien ce qu’est devenu l’électorat communiste traditionnel après les années Mitterrand, divisé entre le PS pour ceux qui se sont embourgeoisés, l’extrême-gauche pour ceux qui se sont radicalisés, et l’abstention pour ceux qui ont abandonné. Les histoires de communistes virant FN c’est juste un coup des médias visant à trainer les communistes dans la boue et à faire un amalgame dégueulasse.


                                  • Onecinikiou 22 mars 2013 21:11

                                    @ Scual,


                                    Marchais 1er tour 1981 = 15,35% / Le Pen = 0 (non présent)

                                    20 ans plus tard :

                                    Le Pen 1er tour 2002 = 16,86% / Hue = 3,37%

                                    Et je ne parle même pas de l’électorat ouvrier, où les divergences sont encore plus importantes.

                                  • mario mario 22 mars 2013 22:51

                                    scual@

                                    relisez ce que j’ai écrit au lieu de vociferer n’inporte quoi !

                                     


                                  • Scual 23 mars 2013 10:54

                                    @Onecinekiou : Quel est le rapport ? Aucun !

                                    @Mario : Je ne vois pas en quoi ce que je dis n’est pas en contradiction avec ce que vous dites. La position européenne du PC ne peut pas expliquer quelque chose qui n’existe quasiment pas.


                                  • soi même 22 mars 2013 18:05

                                    Quel différence entre Sarkozy et Mélenchon et Hollande, aucune tous sont de joli bonimenteur.


                                    • soi même 23 mars 2013 17:44

                                      Ps, j’oubliai que la Marine avec le borgne décroche le pompon avec bien sur Bayrou qui la talonne de près !


                                    • soi même 23 mars 2013 19:01

                                      Ps, j’oubliais le baron du crack Dupon Ainaim.


                                    • mortelune mortelune 22 mars 2013 18:12

                                      Mélenchon c’est un p’tit canaillou...


                                      • francesca2 francesca2 22 mars 2013 18:56

                                        C’est un excellent aricle.

                                        Bravo Frida, vous avez réussi une très belle photo de cet imposteur.

                                        SANS RIEN DEMANDER, qu’il disait, de quoi se plaint-il aujourd’hui ? 

                                        • alinea Alinea 22 mars 2013 20:46

                                          Il ne se plaint de rien franscesca et se réjouit de ne point vous voir dans ses rangs !
                                          Pauvre Frida qui s’allie vos bontés !


                                        • francesca2 francesca2 22 mars 2013 20:59

                                          Et qu’en savez vous ? 

                                          Vous lui avez fait son horoscope ? 

                                        • alinea Alinea 22 mars 2013 21:02

                                          Bien sûr franscesca !


                                        • francesca2 francesca2 22 mars 2013 22:57

                                          Et ce n’est même pas une boutade...


                                        • Yohan Yohan 22 mars 2013 19:29

                                          Imposteur, c’est rien de le dire. Connaissant parfaitement Flamby, il pouvait faire comme MLP, s’abstenir, il ne l’a pas fait. Donc il est marron et cocu consentant tout comme Bayrou


                                          • alinea Alinea 22 mars 2013 19:58

                                            C’est quoi votre problème avec Mélenchon Frida : vous voulez, vous attendez qu’il vous prenne par la main pour aller faire la révolution ?
                                            Révolution par les urnes : si cela ne vous convient pas, montez sur les barricades !


                                            • COVADONGA722 COVADONGA722 22 mars 2013 20:40

                                              très méchante,



                                              que nenni Frida juste vous êtes passée maître dans l’art de dégonfler les baudruche , dans le déboulonnage de tartuffe !
                                              bref , jeu set et match !!!!!


                                              asinus , ne varietur

                                              • BA 22 mars 2013 21:13
                                                Vendredi 22 mars 2013 :

                                                Chypre : des manifestants brûlent un drapeau européen devant le Parlement.

                                                NICOSIE - Des manifestants chypriotes, notamment des employés de banque inquiets du sort de leur employeur, se sont rassemblés vendredi soir devant le Parlement à Nicosie, au moment où le pays négocie toujours les termes d’un plan de sauvetage crucial pour son économie.

                                                Une trentaine de jeunes au visage cagoulé ont brûlé un drapeau européen près du Parlement, devant les barricades de la police. 

                                                « La taxe c’est du vol, la crise devrait être résolue par une ploutocratie », ont-ils scandé.

                                                Ils réagissaient à des informations faisant état d’une possible taxe sur les dépôts bancaires allant jusqu’à 15%, prévue dans le cadre d’un plan de sauvetage européen qui doit permettre aux banques du pays d’éviter la faillite.


                                                • alinea Alinea 22 mars 2013 21:26

                                                  Eh bien moi, j’ai bien aimé cette vidéo, où Méluche est à la radio !
                                                  Les petits freluquets du huitième, là haut, dîtes-moi donc : c’est quoi qu’t’y vous voulez ?


                                                  • FRIDA FRIDA 22 mars 2013 22:14

                                                    Bonsoir à tous et merci pour vos commentaires.


                                                    Je vais essayer de me défendre face aux sympathisants du Front de Gauche, les adhérents, les admirateurs de Mélenchon.


                                                    Je commence par dire que j’ai voté pour Mélenchon au premier tour. En sachant qu’il ne serait pas au second tour. Je me suis ralliée à l’espoir qu’il a suscité (même si j’avais des réserves sur lui, comme quoi je ne cherche pas la perfection).

                                                    J’ai vu que les gens attendaient (et attendent toujours) que quelqu’un parle en leur nom et surtout agissent aussi. Surtout qu’il aille jusqu’au bout de ce qu’il dit. Qu’il ne fasse pas de compromis.

                                                    Mélenchon n’ a pas seulement trahi l’espoir des gens qui lui ont fait confiance, mais il les trompe sans cesse.

                                                    Soit il rompt définitivement avec le PS du Hollande et appelle à la sortie de l’euro et de l’union européenne. Soit sa durée de vie politique ne dura pas plus de 2 ans.

                                                    En effet, le désamour des Français envers leurs politiques plongera le pays dans le chaos. Puisque c’est le but recherché.

                                                    Les politiques font leurs affaires avec un pourcentage infime de votants. Le reste des électeurs et de la population est ipso facto hors champs de la citoyenneté par son désenchantement.


                                                    De deux choses l’une, soit il appelle à une révolution citoyenne, pas avec des mots mais agir (par exemple appel à occuper le parlement (son rôle devient inutile) ou encore de lever de fonds pour créer une chaîne audiovisuelle qui contrecarre les médias mainstream, et de donner la parole à tous ceux qui sont privés d’expression, (un blog est dérisoire tout le monde a un blog), surtout d’admettre l’échec de l’union montétaire et donc de demander aux gens de se préparer à ce que l’Allemagne va sortir la première en laissant les autres dans la mouise. Parce que l’Allemagne finira par quitter l’euro, mais elle le fera quand cela sera dans son intérêt et à la surprise de tous. Nous nous retrouverons comme en Chypre, ruinés et pris en otage.

                                                    Il peut même appeler et participer à faire comprendre que le pouvoir émane du peuple et non des Banque et encore moins de la BCE, c’est à dire appeler et participer à l’organisation d’un gouvernement populaire comme la Commune. Il faut qu’il stimule et accompagne le ras-le- bol des citoyens, leur colère et leur indignation. Il faut qu’il montre aux politiques qu’il y a une autre possibilité démocratique quand les institutions ont été confisquées. Il a pour lui l’avantage d’être connu, d’avoir l’immunité parlementaire et les gens sont prêts à suivre celui qui parlera de leurs intérêts. Il faut qu’il mette ses paroles en actes.


                                                    La nation française est en danger. Elle est travaillée par deux courants. Un externe, l’affaiblissement de la souveraineté au profit de l’Allemgane, et par l’éclatement de le cohésion sociale au profit du communautarisme. Ensuite la justice. Celle-ci commence par un minimum de distribution de richesse. Sans cela, le discours et les gesticulations deviennent de l’art abstrait.


                                                    • franck milo franck milo 22 mars 2013 22:59

                                                      plutot qu’un fond rose pour illustrer cet article le marron eut été plus raccord avec son contenu.
                                                      bonne nuit.


                                                    • wesson wesson 23 mars 2013 01:16

                                                      bonsoir Frida,


                                                      Pourquoi ne pas le dire directement : vous voteriez pour un Mélenchon pourvu qu’il soit un peu raciste sur les bords. Ce qui vous irait, c’est que de temps en temps dans ses discours il dise qu’une bonne partie des problèmes c’est à cause des arabes, des musulmans ou des Roms et qu’il y en a beaucoup trop en France. 

                                                      En gros, une politique de gauche - réellement socialiste - avec du nationalisme dedans. N’ayons pas peur des mots d’ailleurs, du national-socialisme. 

                                                      Je crois pouvoir dire que l’expérience fut tentée, avec un succès plutôt mitigé. Certes au début il y a eu des résultats, mais ça s’est assez vite dégradé par la suite, d’autant que dans ce courant de pensée, il y a une tendance assez lourde à oublier le socialisme pour se consacrer au seul nationalisme.

                                                      Ce que dit Mélenchon, et avec lequel je suis parfaitement en accord, c’est que ceux qui né en France, ceux qui y travaillent ou ceux qui font leurs de la devise Liberté, Egalité, Fraternité - sont Français, et qu’il faut faire avec bon gré mal gré qu’on les aimes ou pas. Ce qu’il dit aussi, c’est que à vouloir faire des loi d’exception pour une partie de la population, on les mets en concurrence avec une autre partie. En d’autre terme, on monte des pauvres et faibles contre des encore plus pauvres et faibles.

                                                      Vous êtes raciste ? Moi aussi si vous voulez. Mais je sais que pour que mon pays s’en sorte, il faudra le concours de tout le monde, étrangers résident y compris. C’est pas en disant aux enfants de ceux que l’on a fait venir bosser en France dans les années 1970 que on veut plus d’eux que on va s’en tirer. 

                                                      Pourquoi Mélenchon est si détesté par beaucoup de monde ? Vous trouvez que c’est un mec pas con, qui a de bonnes idées et peut-être un peu de courage, et au fond de vous même vous savez qu’il a bien plus de consistance que la PME Le Pen qui a grenouillé dans tous les bénitiers politiques du poujadisme à l’anti-européanisme, en passant par le néolibéralisme. 

                                                      Mais, par dessus tout, on a réussi à vous mettre dans la tête ce mythe de l’islamisation de l’Europe, en fait une thèse foireuse d’une étudiante Égyptienne qui s’était fait foutre dehors par Nasser qui a pondu ce truc pour se venger, et qui fut repris et promus pas les états unis jamais avare d’aller foutre la merde là ou ils peuvent. 

                                                      Bref, hier le péril était rouge et les tanks soviétiques étaient prêt à débouler sur les champs Elysées, et aujourd’hui, le nouveau péril c’est des barbus avec des cutters, et la cinquième colonne prête à égorger nos fils et nos compagnes, c’est les loulous de banlieue et les filles engrillagés.

                                                      Et ce qui vous emmerde le plus chez Melenchon, c’est qu’il n’est pas d’accord avec ça, et qu’il vous dit que c’est des conneries, ce en quoi d’ailleurs je suis parfaitement d’accord. L’histoire de « la trahison du vote hollande » ou d’autres du même tonneau, c’est du bidon, comme si on avait le choix de laisser repasser l’escroc de petites vieilles. Le vrai, le seul reproche fait à Mélenchon, c’est de ne pas taper sur les blacks ou les arabes. 

                                                      Et franchement Frida, je ne sait pas vraiment si c’est votre état d’esprit, mais je fréquente vraiment des tas de gens qui en sont convaincus, et se voient envahis demain par les minaret, alors que la réalité du lieu ou je vit, c’est que tout le monde se barre et ça se désertifie à vitesse grand V. La France a bien été colonisée, mais ça fait 30 ans et ça a été par les usa. Vous n’avez qu’à compter le nombre de macdo et le comparer aux nombre de couscous pour vous en convaincre.

                                                      Je n’espère même pas vous convaincre, ni vous ni même les gens que je fréquentent et qui pensent ça. Mais si il y a bien une chose dont je suis certain, c’est que lorsque votre carte bleue ne vous permettra plus de rien payer, et que vous n’aurez le droit de retirer votre argent de la banque que au compte goutte, peut-être que là vous réfléchirez à ce qui est le plus important et le plus efficace : taper sur les arabes ou les gens qui sont encore plus dans la merde que vous, ou taper sur ceux qui vous y ont réellement mis.



                                                    • FRIDA FRIDA 23 mars 2013 01:28

                                                      @Wesson

                                                      "Pourquoi ne pas le dire directement : vous voteriez pour un Mélenchon pourvu qu’il soit un peu raciste sur les bords. Ce qui vous irait, c’est que de temps en temps dans ses discours il dise qu’une bonne partie des problèmes c’est à cause des arabes, des musulmans ou des Roms et qu’il y en a beaucoup trop en France."

                                                      C’est un procès d’intention que vous me faites. Je ne vais pas répondre à ce genre d’accusation. Cela ne vaut pas la peine et j’ai ma conscience pour moi.
                                                      Je veux bien croire en la fraternité. Mais tout le monde ne croit pas à la fraternité. Donc le problème n’est pas ce que je crois ou pas. Le problème est la réalité, non les désirs des uns et des autres. Quand vous voyez que la fraternité n’existe même pas entre ceux qui partagent la même langue, la même religion, la même patrie, comment voulez vous qu’elle existât entre des gens que tout oppose. Votre position est dogmatique.
                                                      Il faut être d’un premier temps modeste et réaliste en politique. On peut se permettre le luxe de rêver de la fraternité quand on aura un pays où le miel et le lait coulent à flot.
                                                      Pour le reste de votre commentaire, j’y répondrai peut-être demain.


                                                    • wesson wesson 23 mars 2013 02:01

                                                      « Quand vous voyez que la fraternité n’existe même pas entre ceux qui partagent la même langue, la même religion, la même patrie, comment voulez vous qu’elle existât entre des gens que tout oppose. »

                                                      Pour le coup c’est bien cette phrase qui représente à mes yeux le dogmatisme. Prenons par exemple le printemps arabe. Comment ne pas voir qu’il en a fallu de la fraternité pour qu’ils se révoltent et qu’ils foutent dehors les dictateurs que nous soutenions jusqu’alors. Vous allez me dire que c’était pour y mettre des religieux à la place ... sauf que en fait les revendications n’étaient pas religieuses mais tout simplement sociales. Et que se passe t’il maintenant en Tunisie ou en Egypte ? Ils ont bien vu que les religieux leur ont menti et n’ont fait que continuer les systèmes déjà en place, avec la burka en plus. Et maintenant ils veulent aussi les foutre dehors. Comment ne pas voir que vous n’avez pas un drapeau de Ben Laden ou d’Al quaeda là dedans, mais juste des gens qui essaient de faire bouger les choses, tant bien que mal. 

                                                      Et ça devrait vous faire réfléchir, cette aspiration au changement radical, plutôt que de baver sur leur supposé un prétendu manque de fraternité, alors que la votre consiste à leur dire « nous ne sommes pas du même monde »...

                                                      Et désolé de le répéter, nous sommes bien plus proche des algériens, des maghrébins que nous le sommes des suédois ou des norvégiens. Prenons exemple sur ce qu’ils essaient de faire, plutôt que de se regarder le nombril et de compter qui en sera et qui n’en sera pas.

                                                    • lionel 23 mars 2013 10:50

                                                      Bonjour Frida. Merci Frida pour ces précisions, votre article et le débat que vous amenez... 


                                                      Respect

                                                    • joelim joelim 23 mars 2013 10:52

                                                      nous sommes bien plus proche des algériens, des maghrébins que nous le sommes des suédois ou des norvégiens


                                                      C’est une des raisons pour lesquelles je préfère Asselineau à Mélenchon. En effet ce dernier entre dans le jeu suprémaciste de l’UE : blanche, contre les autres civilisations « agressives », rappelons nous ce clip gerbant qui prônait le « choc des civilisations ». Mélenchon nous fait le coup de vouloir « changer l’UE », ça rappelle un certain François zéro, faut être honnête... Après on entend que la vraie gauche est anti-raciste, allô quoi...

                                                      Quant à savoir celui qui a de plus de chance, là aussi je penche pour Asselineau, mais à chacun son avis.

                                                    • lionel 23 mars 2013 11:01

                                                      Wesson et Frida, 


                                                      Dans le monde « réel », dans un café par exemple (ces espaces de vie sociale sont en voie de destruction), nous discuterions certainement en faisant un « peu de bruit », mais je ne pense pas que cela aboutirait au pugilat car nous sommes toutes et tous concernés par la société où nous vivons, nous partageons nombre de valeurs communes. Le débat est donc centré sur la structure politique porteuse de valeurs partagées par de plus en plus de Français (de toutes origines). 

                                                      Wesson, je suis d’accord avec vous, nous sommes plus proche du Maghreb que de l’Europe de l’Est. C’est ce que démontre François Asselineau.

                                                    • kimbabig 24 mars 2013 00:26

                                                       Bonsoir Frida, et merci pour votre article et votre analyse, dont je partage cetains points, même si, tout comme vous, j’ai voté pour Mélenchon au 1er tour de la dernière élection.

                                                      Bien que je le trouve encore bien trop tendre sur les questions de l’euro, il faut quand même noter sa prise de conscience et son évolution positive sur la question de la monnaie commune et sa nocivité : alors qu’il y a encore quelques temps il traitait les partisans de la sortie de l’euro de « maréchalistes », il prône maintenant la sortie de l’euro au cas où il serait impossible d’adapter la gestion de cette monnaie aux besoins exprimés par les souverainetés populaires dans les pays membres.

                                                      La conséquence logique de cette démarche est la sortie de l’euro, car justement il est impossible d’adapter la gestion de cette monnaie aux besoins exprimés par les souverainetés populaires dans les pays membres.

                                                      S’il est honnête et sincère dans ses convictions, il se forcément amené à s’en rendre compte. Et il rejoindra alors le nouveau CNR, avec le PRCF de Gasteaud, le M’PEP de Nikonoff et l’UPR d’Asselineau, ou tout du moins convergera vers leurs objectifs.

                                                      S’il est malhonnête et prêt à faire passer le carriérisme vant les convictions, il prétendra participer à la mascarade d’« europe sociale » avec les jaunes de la CES pour gratter des strapontins grassement rémunérés au « parlement européen ».

                                                      « La nation française est en danger. Elle est travaillée par deux courants. Un externe, l’affaiblissement de la souveraineté au profit de l’Allemgane, et par l’éclatement de le cohésion sociale au profit du communautarisme »
                                                      , dites vous.

                                                      Le danger me semble exclusivement venir du 1er courant. Le 2d, d’une importance largement surestimée par certains aux fins de créer des divisions au sein du peuple Français, n’est qu’un épiphénomène du 1er : lorsqu’une nation voit sa souveraineté rognée, les divisions internes ressurgissent. Ce qui se passe en Espagne avec les régions se déroule, en France, nation pluriethnique par essence et monoculturelle par principe, avec divers communautarismes, sachant qu’il reste assez difficile de ressortir le régionalisme de la naphtaline dans ce pays (à l’exception de quelques coins à forte vernacularité).

                                                      Lorsqu’une nation voit sa souveraineté rognée, elle est forcément handicapée dans sa capacité à intégrer de nouveaux citoyens. Notre modèle social républicain et jacobin ne peut fonctionner si le pays ne dispose pas des leviers de commande et doit partager sa souveraineté avec d’autres pays qui ne partagent pas notre modèle social républicain, même si ce sont des états de droit et démocratiques. Or justement l’intégration repose sur l’acceptation de ce modèle social. Donc on ne peut intégrer de nouveaux citoyens sur la base de l’acceptation de ce modèle social en partageant notre souveraineté avec des pays qui refusent ce modèle social et ont un comprtement qui tend à le détruire.

                                                      De plus, il est à craindre que, pour tenter de créer artificiellement dans une majorité de la population l’acceptation de la soumission à une entité européenne, nos chers dirigeants, qui ont démontré en Grèce qu’ils ne reculeraient devant rien pour prolonger l’agonie de leur création monétaire aberrante, décident d’aller chercher des définitions de l’identité européenne chez ceux qui en ont déjà des toutes prêtes, parmi les concepts ethnico-religieux chers à l’extrême-droite, dans l’espoir de trouver un écho chez ceux qui tiennent à mettre sur des problèmes sociaux un vernis ethniques, sachant que justement une part importante de la classe populaire française est, en partie ou en totalité, d’ascendance extra-européenne. Le patriotisme républicain remplacé par le culte de l’europe blanche et son corollaire, les divers communautarismes, voilà où nous entraîne la tentative catastrophique d’unification de l’europe.


                                                    • FRIDA FRIDA 22 mars 2013 23:57

                                                      "Au centre de tout  : partager les richesses en faveur du travail, opérer la transition écologique du système de production. Pour cela, il faut frapper le cœur des problèmes, l’Europe. Marquer une rupture sur trois points. D’abord, la relation franco-allemande  : totalement déséquilibrée, elle fonctionne à l’avantage exclusif du capitalisme allemand. Ensuite, l’euro. Nous avons toujours défendu l’idée que la monnaie unique pouvait être un point d’appui pour une politique progressiste, mais nous arrivons au point où ce discours devient inopérant du fait de l’obstination des dirigeants européens. Enfin, l’arc méditerranéen. Le moment n’est-il pas venu de nous apercevoir que nous avons un autre centre 
de gravité que l’Allemagne, du côté de la Méditerranée  ?"

                                                      Vous voyez, cela sonne faux. Il ne demandera jamais la sortie de l’euro et n’avouera jamais que c’est un fiasco. Il joue encore sur les mots et faire croire à des demains qui chantent, mais toujours dans le même système. Qu’entend-il par inopérant ? et après le constat, il ne propose pas de solution.
                                                      https://www.youtube.com/watch?v=4z1McdUL0xI


                                                      • alinea Alinea 23 mars 2013 11:09

                                                        Frida : pouvez-vous développer la sortie de l’euro ; expliquer en quoi ce serait la solution magique,etc.
                                                        Un peu de patience, les choses viendront à leur heure, d’abord Merkel peut bien être virée en octobre ; la gauche s’organise en Europe et dans le Maghreb ; les révolutions, ce sont les peuples qui les font, et c’est rarement prémédité ; mais cela peut être « assuré » ; Le FdeG, sert à ça : éducation populaire, préparation d’un nouveau gouvernement.
                                                        Sortez-vous de la tête qu’un chef de parti doit prendre la main des gens.. non, un parti prépare l’avenir ; ce week-end : création de ce parti écosocialiste...
                                                        Mélenchon s’est baladé dans le Maghreb, il rassemble les forces hors de France...
                                                        Ne crachez pas dans la soupe, je crois que les temps ne seront pas longs à venir où l’on sera bien content d’avoir fait tout ce travail !


                                                      • foufouille foufouille 23 mars 2013 11:55

                                                        « expliquer en quoi ce serait la solution magique,etc. »

                                                        l’europe n’augmentera pas le smic roumain, etc a 1000€
                                                        si on repasse au franc, on devalue la monnaie. notre note devient CCC et nos obligations valent plus rien sur le marche secondaire
                                                        on peut reindustrialiser car notre valeur « smic » deviendra 300€
                                                        bien sur les importations couteront plus cher, mais il y aura de la marge a gratter chez les grossistes


                                                      • FRIDA FRIDA 23 mars 2013 11:57

                                                        @Bonjour Alinéa

                                                        L’euro est un fiasco monumental pour tout le monde sauf pour l’Allemagne.
                                                        Ce n’est pas dans son intérêt de sortir de l’euro tant qu’elle en profite. C’est faux quand ils disent qu’ils payent pour les pays du sud.
                                                        L’Allemagne a fort probablement déjà préparé la sortie de l’euro et elle surprendra un jour les autres en les mettant devant le fait accompli. Si nos politiques ne l’ont pas fait c’est qu’ils sont des vrais criminels.
                                                         J’ai lu un article (je n’ai plus la référence) que la Banque centrale allemande a prévu le scénario et il y a eu un plan préparé pour le retour du Mark, qu’il soit en douceur ou en catastrophe.
                                                         
                                                        Les médias et les politiques nous parlent comme si tout est transparent, rien n’est plus faux. Voyez ce qui s’est passé en Chypre. Le plan a été discuté, pourtant les médias ont fait un blackout total sans détailler les mesures. Elles n’ont été divulguées que le samedi matin (très modestement le vendredi soir), un long week-end pour cause de lundi férié. Tout est calculé chez les politiques. En plus l’embargo est imposé avant même la législation.
                                                        Les parlements deviennent des chambres d’enregistrement pour légaliser les décisions de la troïka. Nous sommes devant un déni démocratique total. Mélenchon ne parle pas des choses sérieuses, il reste dans l’affectif et le lyrisme. Les points qui peuvent mettre en cause l’euro ou la gauche, il les évite.
                                                        Peut-être a-t-il peur de susciter la panique, toujours le prélude d’une révolution ???
                                                        http://annaba.canalblog.com/archives/2013/01/21/26214488.html
                                                        http://www.gestionsuisse.com/2012/lor-des-allemands/
                                                        http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/l-allemagne-prepare-t-elle-un-101995
                                                        http://www.pippamalmgren.com/77.html
                                                        http://www.lexpress.fr/actualite/monde/l-allemagne-et-merkel-doivent-compter-avec-un-nouveau-parti-anti-euro_1233030.html


                                                      • francesca2 francesca2 23 mars 2013 12:25

                                                        Sans parler du fait que l’euro, monnaie forte entre toutes, nous handicape à l’exportation. 

                                                        Nous handicape nous, pas les Allemands.

                                                        Sortir de l’euro signifie i avoir la possibilité de dévaluer et relancer ainsi notre commerce extérieur. 

                                                      • FRIDA FRIDA 23 mars 2013 00:28

                                                        Celui qui a demandé de voter Hollande sans demander rien et sans compromis prépare les municipales et se voit au gouvernement.
                                                        http://www.lexpress.fr/actualite/politique/jean-luc-melenchon-reve-d-un-changement-de-gouvernement_1234015.html
                                                        il reprend le même d’ordre que pour la présidentiel « On lâche rien. »
                                                        https://www.youtube.com/watch?v=KaX71VABBI8
                                                        c’est quand même curieux de le voir continuer ainsi. Ce n’est pas pour rien que j’ai dit que l’euro passe. En un an, Hollande s’est couché comme un caniche (Mélenchon a appelé à voter pour lui, il faut qu’il l’assume) et Chypre vit une rapine sans précédent. on n’a rien lâché, mais on s’est fait volé.
                                                        "C’est une réorientation générale qui est à l’ordre du jour avec un changement de gouvernement ! Le Front de gauche est prêt à y pourvoir. (...) Nous sommes candidats au pouvoir" dit-il.
                                                        Donc tout ça pour un maroquin dans le système.
                                                         


                                                        • joelim joelim 23 mars 2013 10:59

                                                          Honnêtement, s’il se voit 1er Ministre, ce n’est pas pour être larbin d’un autre. Et ça serait pas plus mal c’est clair. Par contre effectivement son choix de garder l’UE et l’Euro ne le rend pas du tout crédible. Et si les Français en ont marre de la politique à mon avis ce ne sera pas pour se reporter sur quelqu’un qui a fait sa carrière en tant que sénateur PS.


                                                        • Jean_r 23 mars 2013 00:38

                                                          Frida aboie, et Mélenchon passe ...


                                                          • FRIDA FRIDA 23 mars 2013 00:40

                                                            @jean

                                                            Vous me le redirai au lendemain de gueule de bois, qui ne sera tarder


                                                          • FRIDA FRIDA 23 mars 2013 01:16


                                                            https://www.youtube.com/watch?v=Q221py1RUyY

                                                            https://www.youtube.com/watch?v=fEz46HtSVG0

                                                            l’Europe se divise en deux catégories, ceux qui empochent le magot (Merkel et les banques) en silence et ceux qui fanfaronnent comme hollande (qui veut terrasser la finance) ou Mélenchon qui menace la BCE.


                                                            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 23 mars 2013 03:07

                                                              Bonjour, Frida. C’est exact que François Hollande nous a trompés, il a même trompé une bonne partie de ses camarades de parti. Vous voulez une preuve ? Tout récemment, la loi sur l’école est passée devant l’Assemblée Nationale. A cette occasion, un amendement a été déposé par des députés socialistes très connus demandant l’abrogation de la loi Carle qui privilégie l’école privée par rapport à l’école publique. Le texte a été voté par une écrasante majorité quand il a été examiné par le groupe socialiste avant de passer devant la commission concernée.
                                                              Votée, oui...mais jamais arrivée à la commission. Pourquoi, si ce n’est à la suite des pressions de l’exécutif ? Il ne peut pas y avoir d’autres raisons logiques et, de plus, des députés dépités en ont fait la confidence à la presse. François et son gouvernement ont donc bien trompé aussi leurs camarades.

                                                              Quel pouvait être le choix du candidat du Front de Gauche au 2ème tour : c’était Sarkozy ou Hollande. Vous vouliez qu’il favorise Sarko qui avait déjà fait tant de mal depuis cinq ans ? Les électeurs auraient crié « au fou » et ils auraient eu raison. On pouvait espérer d’un ancien premier secrétaire du PS une politique un peu plus sociale, pour le moins. De plus, même si Mélenchon ne lui avait rien demandé, Hollande lui avait fait des promesses qu’il n’a jamais tenues. Il ne s’agissait pas de postes ou de « maroquins, non : simplement des mesures sociales et des mesures de justice. Hollande a trompé tout le monde, sauf ses proches amis politiques dont il s’est entouré et ses conseillers en économie qui sont tous des libéraux. La finance ? Il nous a dit qu’il voulait la terrasser, c’est exact, mais il lui a dit en anglais qu’il n’était pas un danger pour elle. Ai-je besoin de faire davantage son portrait ? Il n’a pas fanfaronné, il a menti tout simplement.

                                                              Maintenant, Hollande est élu et il ne prend même plus la peine de faire semblant. Même si ses discours sont tournés afin de faire croire le contraire, il poursuit la politique libérale de Sarkozy. Contrairement à ce que vous croyez, il ne se couche pas comme un caniche devant les financiers : c’est un bon chien d’attaque et ce sont ses maîtres. Si les électeurs n’avaient pas suivi les sirènes du soi-disant »vote utile« par peur de la couleur dangereuse marine-marron, nous n’en serions peut-être pas là. Vous ne pouvez pas reprocher à Mélenchon de ne pas avoir été élu ; maintenant il n’a pas le pouvoir et c’est Hollande qui l’a.
                                                              Le Front de Gauche ne tient pas les manettes. Il essaie d’informer les citoyennes et les citoyens, au moins ceux qui le veulent bien. Comment faire de la pédagogie, expliquer la politique et l’économie à ceux qui mettent directement les tracts à la poubelle sans y jeter un coup d’oeil ? Certains sont si déçus, si désemparés qu’ils se renferment sur leurs difficultés et jettent le bébé avec l’eau du bain. Ce n’est pas votre commentaire, Frida, qui va les faire d’avis, au contraire. Avec vous, ce n’est pas »tous pourris« comme avec l’extrême droite, mais »tous incapables« ou »tous menteurs". C’est toujours dangereux de généraliser. Le Front de Gauche a mis, si ma mémoire est bonne, deux ans à mettre au point un programme de gouvernement, dont la valeur a été reconnue par les meilleurs économistes. Il l’appliquera quand les citoyens en auront décidé, par les urnes ou en cas de crise si profonde qu’elle pourrait fragiliser le gouvernement à un point extrême. En attendant, il faut l’aider, augmenter ses effectifs car c’est quand même une formation très jeune qui a fait un beau chemin depuis sa création. En ce moment, le Parti de Gauche est en congrès et il a annoncé un nombre conséquent de nouvelles adhésions, surtout chez les jeunes et les syndiqués. Ecrire sur un blog, c’est bien, mais s’engager et participer, c’est beaucoup mieux


                                                            • FRIDA FRIDA 23 mars 2013 11:26


                                                              @Daniele Dugelay


                                                              « Quel pouvait être le choix du candidat du Front de Gauche au 2ème tour : c’était Sarkozy ou Hollande. Vous vouliez qu’il favorise Sarko qui avait déjà fait tant de mal depuis cinq ans ? Les électeurs auraient crié « au fou » et ils auraient eu raison. On pouvait espérer d’un ancien premier secrétaire du PS une politique un peu plus sociale, pour le moins. De plus, même si Mélenchon ne lui avait rien demandé, Hollande lui avait fait des promesses qu’il n’a jamais tenues »


                                                              La colère passée, j’étais prête à passer cette trahison. J’attendais une vraie opposition de sa part. Mais ce mot reste tabou pour lui. Face à Cahuzac empli d’arrogance et de suffisance, il s’est comporté comme un soumis. Cela m’a choquée. Cahuzac déclare qu’il ne croit plus à la lutte des classes, pourtant Mélenchon est resté prudent au point de renier le tweet sur « tous avec la vraie gauche ». Il aurait eu la décence ou le courage de montrer que le PS et ses caciques n’ont plus rien à voir avec la gauche. Au lieu de cela il a éludé ses responsabilités « il n’y a pas la vraie gauche, la fausse gauche... c’est une erreur, une belle bêtise... »

                                                              Mélenchon a fait de son slogan « on ne lâche rien » et « révolution citoyenne » des mots d’ordre. Pourtant, même s’il pouvait appeler à voter Hollande (cela peut se concevoir), il fallait poser des limites et exiger une contrepartie. Sinon à quoi sert de voter ??? Quand les deux candidats sont deux faces de la même médaille, il faut les renvoyer dos à dos. Il aurait gagner en force et en respect. Pourquoi utiliser le mot « révolution » s’il doit rester dans le système, en sachant que ce système est bloqué, définitivement bloqué ?


                                                            • COVADONGA722 COVADONGA722 23 mars 2013 07:51

                                                              Yep ce que je remarques c’est la propension des Mélanchonistes a se comporter comme leur tribun mussolinien : un rien injurieux , un rien brutal et haineux .Ce qu’il croit être de la verve populaire n’ etant rien que de la vindicte atrabilaire surjouée d’ailleurs par ce frère la truelle invité des dîners mondain .Relisez les propos adressés par les supporter de Mélanchon à Frisa regardez ces propos injurieux et haineux vis à vis d’une des leurs , parce que Frida à une vision sociétale proche de la leur. Juste elle refuse d’être dupe du comportement d’un des leader du FDG. Ben non aucun recul de la part des thuriféraires comme au plus beau temps du stalinisme : le chef le tribun est parfait et doit être défendu de n’importe qu’elle manière fut elle injurieuse et agressive.In fine nos éduqués ralliés à ce bateleur d’estrade parlant au nom du peuple parlant

                                                              du monde ouvrier « dont moi je suis » et ayant fait une carrière d’apparatchik , ces éduqués de gauche sont du même bois qui faisaient d’eux des supporter de Staline des supporter des khmers rouges bref des gens au comportement intellectuel crapuleux vis à vis des leurs ou de ceux qu’ils prétendent défendre ! 
                                                              Asinus ; ne varietur

                                                              • bel95 23 mars 2013 09:53

                                                                Bonne lecture des faits Frida, je me souviens de la confrontation télévisé Méluch vs Mergerie (PDG de Total) sur France2. Pathétique, 

                                                                la séquence ou le FdG vient hurler que la WorldCompagny, leWordlEconomicSystem et la manière dont il s’est couché. 
                                                                Ceci au mois de Mars 2012. Ensuite, l’affaire des présidentiels enfumage de 1 er tour. 
                                                                Sur les marché aux militants (les vrai, ceux qui sont là pour de réelles convictions) je leurs disais ; demain la gueule de bois, et le parti politique qui va profiter de Hollande, de ce qu’il est un incompétent à la botte, ce ne sera pas le FN mais les Blocs Identitaire l’ultra-droite comme dirait Alliot-Marie.

                                                                • volpa volpa 23 mars 2013 10:19

                                                                  Ici, tu touches à Merluchon et c’est ton arret de mort.


                                                                  • latortue latortue 23 mars 2013 11:07

                                                                    tout a fait en accord avec vous Frida
                                                                    mettre ses actes en accord avec ses paroles voila le problème de Mr Mélenchon ,menaces grands mots et pschitt rien derrière comme il le dit lui même c’est un gars du midi beaucoup de paroles et peu de moyens .
                                                                    pour commenter la vidéo sur Chypre l’Europe a ouvert la boite de Pandore avec cette taxe sur les comptes bancaire ,bientôt la France oui oui la France notre pays qui a un besoin sans cesse grandissant de fric va nous balancer cette taxe dans les dents .

                                                                    en Espagne c’est fait ,celle ci veut instaurer une taxe sur les comptes bancaire de 0,2 % pour commencer mais pour combien de temps restera t’elle a ce niveau ,rappelez vous la CSG instauré par un gouvernement de gauche en 90 était de 1% elle est maintenant a pratiquement 8% .

                                                                    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20130321trib000755261/l-espagne-veut-aussi-instaurer-une-taxe-sur-les-depots-bancaires.html

                                                                    malin une petite taxe qui passera comme une lettre a la poste mais pour combien de temps restera t’elle a ce taux .


                                                                    • FRIDA FRIDA 23 mars 2013 11:09

                                                                      @wessson

                                                                      J’ai hésité à répondre sur certains points de votre commentaire (ou des interrogation) du 23 mars 01:16.

                                                                      Mais je pars du principe que vous êtes de bonne foi.

                                                                      « et avec lequel je suis parfaitement en accord, c’est que ceux qui né en France, ceux qui y travaillent ou ceux qui font leurs de la devise Liberté, Egalité, Fraternité - sont Français » Où avez-vous dans mon article ou dans mes commentaires le contraire. Ai-je remis en cause Liberté, Egalité, Fraternité ? Une fois d’accord sur le principe, il y a évidement divergence plus ou moins sur l’étendu et le contenu des trois principes. Je ne fais aucune distinction entre les gens en fonction des leurs appartenances ou leurs croyances. Le principe de la laïcité est que la loi est générale et abstraite, commencer à en faire en fonction des sensibilités des uns et des autres c’est remettre les trois principes que vous me citez. La liberté, l’égalité et la fraternité sont vues de point de vue individuel et non plus de point de vu l’intérêt commun, c’est la brèche contre le vivre ensemble que vous défendez tant.

                                                                      « c’est que à vouloir faire des loi d’exception pour une partie de la population, on les mets en concurrence avec une autre partie. En d’autre terme, on monte des pauvres et faibles contre des encore plus pauvres et faibles. » Ce que ne prenez pas en compte, c’est qu’il y a un groupe ou des groupe qui ne cherchent même pas à ce qu’on les regarde comme faisant partie de l’ensemble, ils s’en distinguent et ils le réclament haut et fort. Ils n’attendent pas qu’on les exclut, ils s’excluent eux-mêmes. Ne versez pas dans l’angélisme. Le reproche que vous faites aux racistes et aux xénophobes, faites le aussi à ceux qui jouent sur ces faits pour mettre en place leur vision communautaire, très raciste et très identitaire à leur façon. Personne n’a le monopole du racisme et de la xénophobie. Ce n’est pas une marque déposée.

                                                                      « Vous êtes raciste ? Moi aussi si vous voulez. Mais je sais que pour que mon pays s’en sorte, il faudra le concours de tout le monde, étrangers résident y compris. C’est pas en disant aux enfants de ceux que l’on a fait venir bosser en France dans les années 1970 que on veut plus d’eux que on va s’en tirer. » vous divaguez et vous extrapoler. Vous commencez votre paragraphe par le point Godwin. Et vous enchaînez sur des considérations générales. A aucun moment vous n’avez discuté mon argument. Vous me prêtez des idées qui ne me sont même pas effleurées.

                                                                      « Pourquoi Mélenchon est si détesté par beaucoup de monde ? Vous trouvez que c’est un mec pas con, qui a de bonnes idées et peut-être un peu de courage, et au fond de vous même vous savez qu’il a bien plus de consistance que la PME Le Pen qui a grenouillé dans tous les bénitiers politiques du poujadisme à l’anti-européanisme, en passant par le néolibéralisme  » Ce n’est pas pour rien que j’ai voté pour lui. Il a bien fait le constat. Je ne suis pas d’accord avec lui sur beaucoup de choses. Mais pas pour les raisons que vous pensez. Il a soutenu l’intervention contre la Libye. Le PC soutient l’agression contre la Syrie. Ce n’est pas seulement une question de nationalisme. C’est une question d’amour propre, de fierté, d’identité des peuples de s’autodéterminer par eux-mêmes. C’est à dire ne pas les infantiliser en prenant les décision à leur place. Il y a d’autres questions sur les quelles je ne suis pas d’accord. La sortie de l’euro etc.


                                                                      « Mais, par dessus tout, on a réussi à vous mettre dans la tête ce mythe de l’islamisation de l’Europe, en fait une thèse foireuse d’une étudiante Égyptienne qui s’était fait foutre dehors par Nasser qui a pondu ce truc pour se venger, et qui fut repris et promus pas les états unis jamais avare d’aller foutre la merde là ou ils peuvent. » La aussi vous extrapoler. Vous prenez les choses avec légèreté. Vous réalisez le changement social qui a traversé les sociétés arabes depuis les indépendances ?? Faites-vous la différence entre la société des années 70 et celle d’aujourd’hui ?? ne voyez rien de changer ?? Si d’aucuns avaient parlé de la réislamisation des sociétés arabes on aurait trouvé l’idée incongrue. Et ceux qui résistent il ne leur reste que de faire le siège du parti islamiste égyptien ou des manifestations en Tunisie. Quant à la Libye ou la Syrie on constate tous les jours les progrès du printemps arabe. Les sociétés peuvent être travaillées par des courants idéologiques qui les transforment radicalement, ou en cas de blocage suscitent des conflits qui s’avèrent meurtriers.


                                                                      http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6N0CB7AF20130319

                                                                      http://www.lepoint.fr/monde/egypte-heurts-pres-du-siege-des-freres-musulmans-au-caire-22-03-2013-1644490_24.php

                                                                      http://fr.euronews.com/2013/03/22/egypte-heurts-pres-du-siege-des-freres-musulmans-au-caire/

                                                                      http://www.courrierinternational.com/breve/2013/03/22/un-important-dignitaire-sunnite-proregime-tue-dans-un-attentat



                                                                      Je vous conseille de visionner les archives, vous verrez la différence entre la rue des années 70 et la rue d’aujourd’hui. Outre le voile des femmes, les hommes ont changé leur code vestimentaire. Tout est codifié, barbe, jellaba etc. Quand certains ont un projet politique, on ne peut se priver de critique par crainte de passer pour islamophobe ou raciste. Votre attitude est irresponsable, parce que vous faites l’amalgame entre le musulman ordinaire et des prosélytes religieux et politiques. S’il y a faute morale elle dans votre façon de poser les choses. Vous êtes incapable d’entendre la voix des musulmans qui se démarque de l’idéologie islamiste. Par votre irresponsabilité vous les poussez dans un ghetto idéologique et sociale. Vous faites finalement une bonne partie du travail de ceux qui cherchent le conflit des civilisations.

                                                                      « Bref, hier le péril était rouge et les tanks soviétiques étaient prêt à débouler sur les champs Elysées, et aujourd’hui, le nouveau péril c’est des barbus avec des cutters, et la cinquième colonne prête à égorger nos fils et nos compagnes, c’est les loulous de banlieue et les filles engrillagés. »caricaturer les propos et en rajouter n’avance pas le dialogue et vous discrédite et discrédite la cause que vous défendez.

                                                                      «  Et ce qui vous emmerde le plus chez Melenchon, c’est qu’il n’est pas d’accord avec ça, et qu’il vous dit que c’est des conneries, ce en quoi d’ailleurs je suis parfaitement d’accord. L’histoire de « la trahison du vote hollande » ou d’autres du même tonneau, c’est du bidon, comme si on avait le choix de laisser repasser l’escroc de petites vieilles. Le vrai, le seul reproche fait à Mélenchon, c’est de ne pas taper sur les blacks ou les arabes. » On a toujours le choix, ne pas choisir entre les deux faces d’une seule médaille, celle du libéralisme débridé. Mélenchon aurait eu le courage de signifier au PS qu’il n’est plus la gauche. Il y a le choix de la révolution. On ne peut pas s’extasier devant le printemps arabe et rester pusillanime chez soi. Il a parlé de révolution citoyenne. Il bien qu’il appelle à la désobéissance civile. Il ne sert plus à rien d’appeler à voter Hollande alors que le système est verrouillé. C’est le système qu’il faut changer et non les hommes qui s’installe dans le système pour appliquer la feuille de route.

                                                                      « Et franchement Frida, je ne sait pas vraiment si c’est votre état d’esprit, mais je fréquente vraiment des tas de gens qui en sont convaincus, et se voient envahis demain par les minaret....taper sur les arabes ou les gens qui sont encore plus dans la merde que vous, ou taper sur ceux qui vous y ont réellement mis. » Vous êtes hors sujet, et vous me faites dire des choses dont je n’ai jamais parlé ni cautionné. Mais je dois soulever une contradiction dans vos propos. On ne peut condamner les Mcdo et autres signes de la domination américaine et trouver les autres changements comme anodin. Après tout certains vont reprendre votre raisonnement pour défendre la fraternité et l’égalité pour défendre la culture anglo-saxonne. Il faut rester cohérent.


                                                                      • lionel 23 mars 2013 11:18

                                                                        Wesson, 

                                                                        Dans le monde réel, si vous êtes de bonne foi, c’est à vous de payer la tournée (bière, vin ou jus de fruit), Frida a admirablement répondu... (sourires). Hier mon épouse Malienne me disait combien notre voisin Ivoirien naturalisé dénonçait avec virulence les Africains qui critiquaient la France et qui souhaitaient seulement profiter. Il disait sincèrement, le Coulibaly, qu’en tant que Français (franco/Ivoirien), il avait à coeur le bien être de cette société. C’est amusant... Non ?

                                                                        En fait, ces bi-nationaux éthiques, (comme je me sens aussi personnellement tellement proche du Mali) pourraient être enfin une chance pour nos « Matries » respectives.





                                                                      • QAmonBra AmonBra 23 mars 2013 11:15

                                                                        Article pertinent.


                                                                        Je suis désolé pour les défenseurs de Mélanchon qui voit en lui un espoir pour la « Gauche », mais ce politicien n’est pas clair, ni cohérent face à l’europe oligarchique.

                                                                        En ce qui me concerne, son lyrisme quasi Gaullien n’a pas fait illusion longtemps. Asselineau a raison, ce type joue a gauche le même rôle que la fille Lepen à droite : Rabattre vers les urnes les déçus de cette europe des banques, dont l’UMPS et leurs alliés en sont les zélés et interéssés larbins.

                                                                        Il ne viendrait jamais à l’idée d’un vrai bâtisseur, de construire ou même de consolider une maison dont les fondations sont pourries, il devra la raser pour repartir sur de bonne bases. 
                                                                        Il en est de même pour cette europe, dans laquelle la France et son Peuple ne peuvent espérer aucune sécurité de quelque nature que ce soit.

                                                                        • Ricquet Ricquet 23 mars 2013 12:21

                                                                          Bonne perception...

                                                                          Le fait même qu’il soit un invité régulier des médias est suspect.
                                                                          (Quand on sait que d’autres (malgré leur charisme) ne passent jamais ou alors sur des radios périphériques)
                                                                          Si Mélenchon n’existait pas, le système ne devrait-il pas l’inventer ?

                                                                        • miha 23 mars 2013 12:37

                                                                          S’insurger, s’indigner, c’est bien ; agir par un coup d’éclat, ce serait encore mieux.

                                                                          J’attends de monsieur Mélenchon qu’il ne se contente pas de faire des déclarations fracassantes (et justifiées) : le diktat de la troïka est révoltant, qu’il démissionne de son poste de député européen !

                                                                          Voilà qui aurait de la g-eule !

                                                                          Et si il pouvait dans la foulée reconnaître qu’avant de construire une « autre » Europe*, il faut d’abord supprimer l’actuelle U.E. car on ne construit rien de solide sur des bases pourries, ça aussi, ça aurait de la g-eule !

                                                                          Et il couperait l’herbe sous le pied du FN qu’il dit vouloir combattre, car l’UE n’est pas seulement responsable de complicité avec la Finance au détriment des peuples, mais elle l’est aussi de la montée dangereuse des nationalismes (donc du FN en France).

                                                                          Voilà, ça, c’est pour les propositions.

                                                                          *rien d’urgent, ni d’indispensable à construire une « autre » Europe : chat échaudé...


                                                                          • chantecler chantecler 23 mars 2013 13:02

                                                                            Assez d’accord avec l’auteur .
                                                                            Beaucoup de blabla , de belles paroles , de grands discours au FdG .
                                                                            Apparemment Syriza c’est pas mieux :
                                                                            http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-marliere/220313/alexis-tsipras-entre-radicalisme-et-realisme

                                                                            Faut renégocier qu’il dit .
                                                                            Ben oui comme disait F.H pendant la campagne sauf que ça a tourné court .
                                                                            C’est nein .Capitalisme allemand intégré à la finance mondiale , dixit .

                                                                            J’ajouterais qu’il ne suffit pas seulement de sortir de l’euro mais encore dereguler toute la mécanique , mondialisation et liberté de circulation des capitaux et des marchandises .
                                                                            Parce qu’avec ce que proposent les Bric , Chine , Inde et et la mise en concurrence direct avec les low salaires nos pays européens n’e n’ont plus pour longtemps .

                                                                            Mais comme je suis très optimiste et que je ne crois guère en la sagesse des hommes , surtout ceux qui recherchent le pouvoir , mais jusqu’au boutisme de la cupidité , l’écroulement de ce système ira de paire avec la Guerre .La dernière comme d’habitude .

                                                                            En attendant occupons nous e notre jardin, profitons du printemps et de toutes les petites joies de l’existence .

                                                                            PS : je recommande à tous ce roman de G. Chevalier « La peur » , un des meilleurs sur la guerre 14 , de mon point de vue .


                                                                            • Dominique TONIN Dominique TONIN 23 mars 2013 13:11

                                                                              à l’auteur,

                                                                              J’écoute tout le monde, c’est MON obligation, puisque je prétends vouloir faire partie du paysage politique.
                                                                              j’écoute aussi MELENCHON (MECHANT CON rebaptisé par ses ex-amis socialos).
                                                                              Lorsque j’entends MELENCHON dire « tous dehors », je suis d’accord avec lui. Mais qu’il les suivent et qu’il ferme la porte derrière lui !
                                                                              Car MELENCHON est de ces ambiguïtés sans nom, qui, du statut de dissident du PS, et de son appartenance à la franc-maçonnerie, ne transcende pas autant qu’il le prétend les foules !
                                                                              Je l’affirme, qu’ils partent tous ! Du moins nous serons obligés de tous les éjecter, car pensez bien que la place étant tellement bonne, il ne partiront pas d’eux mêmes.
                                                                              Seule, une véritable démocratie instillée par le peuple, saura venir à bout de tous les maux qui nous rongent.

                                                                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 mars 2013 13:17

                                                                                « Une société libérale s’arrange généralement pour »etre jugée sur ses ennemis plutot que sur ses résultats« .C’est, par conséquent ,toujours un drame pour »idéologique« pour elle ,que de voir disparaitre ,avec le temps ,telle ou telle figure du »mal absolu« .Et comme la place du » pire « ne doit jamais rester vide très longtemps ,la propagande libérale se trouve dans l’obligation perpétuelle d’en découvrir de nouvelles incarnations ,au besoin ,cela va sans dire ,en les fabriquant de toutes pieces » .
                                                                                Michéa ,citant Debord ...
                                                                                Dindons nous sommes,dindons parfois ils le sont ...


                                                                                • mortelune mortelune 23 mars 2013 13:37

                                                                                  Melenchon se réclame de la France des lumières. Celle de Voltaire et du libéralisme qui proclame la liberté de la propriété privée des moyens de production au détriment du peuple. Il s’oppose au socialisme tout en se disant socialiste, il est de la même pensée politique que Hollande et sa clique d’aristos. Ce sont des imposteurs ! 

                                                                                  Il a voté oui à Maastricht, il a dit oui à Lisbonne, il tire honneur d’être franc maçon, il a dit oui pour la guerre en Libye et il la réclame aussi en Syrie. 
                                                                                  Bref ! C’est un pourri de la pire espèce. Vivement Asselineau...
                                                                                   

                                                                                  • logan 23 mars 2013 13:42

                                                                                    Bon sang, on fait dans l’inversion de la réalité maintenant chez Asselineau ?


                                                                                  • logan 23 mars 2013 13:40

                                                                                    J’aimerais qu’on m’explique quelque chose ?

                                                                                    Parce que les quelques gouvernements qui se sont succédés ( tour à tour de l’UMP et du PS ) ont dit qu’ils allaient renégocier les traités et qu’ils ne l’ont pas fait cela signifie que si quelqu’un d’autre dit qu’il renégociera les traités cela signifie qu’il ne le fera pas lui non plus ?

                                                                                    Même s’il n’est pas de l’UMP et du PS ?

                                                                                    Même si à chaque fois qu’ils ont du voter pour ou contre ces traités, l’UMP et le PS a toujours voté pour, et si au contraire lui il s’y est à chaque fois opposé ?

                                                                                    Je peux comprendre qu’à force de se faire enfler on ait perdu confiance en la politique en générale, mais de là à perdre tout sens du discernement et à faire des procès d’intentions malgré tous les signes qui infirment vos accusations ...


                                                                                    • joelim joelim 23 mars 2013 16:08

                                                                                      Parce que les quelques gouvernements qui se sont succédés ( tour à tour de l’UMP et du PS ) ont dit qu’ils allaient renégocier les traités et qu’ils ne l’ont pas fait cela signifie que si quelqu’un d’autre dit qu’il renégociera les traités cela signifie qu’il ne le fera pas lui non plus ?


                                                                                      Guten tag Fraulein Merkel, ... et qu’est-ce qu’on dit après ?

                                                                                      Si Mélenchon a l’espoir de finir la phrase de manière à la convaincre, je ne vois pas la différence avec le PS (et même l’UMP qui a bien dû dire aussi un jour qu’il voulait renégocier quelque chose dans l’UE) sur ce point absolument essentiel. 

                                                                                      Les partis classiques ont l’habitude de promettre l’impossible, de faire miroiter le miroir aux alouettes. Vous connaissez la chanson : alouette, je te plumerai... Mélenchon est-il à ce point naïf ? Je n’en exclus pas la possibilité mais je doute. 

                                                                                      Autant je respecte une partie de ceux qui œuvrent pour le FDG (ceux qui ne sont pas des néocons déguisés comme les anti-fas et/ou des partisans du terrorisme en Syrie), autant je n’arrive pas à prendre au sérieux la ligne politique de Mélenchon.

                                                                                      Simple question : comment pense-t’il arriver à imposer son hypothétique renégociation à ceux qui dirigent l’UE ? 
                                                                                      (l’UE étant, je le rappelle, une émanation directe de la CIA (lien

                                                                                    • logan 23 mars 2013 17:14

                                                                                      Il ne s’agit pas d’imposer quoi que ce soit. Il s’agit de continuer à faire ce que l’on fait depuis toujours, mener le combat idéologique et politique. La différence dans le cas de figure où Mélenchon et le front de gauche dirigeraient le gouvernement, c’est qu’ils pourront s’appuyer sur une véritable légitimité populaire.

                                                                                      J’entends bien ta petite musique visant à dédouaner de responsabilité les divers gouvernements en prétendant qu’ils promettent des choses impossibles. En clair, qu’ils ont fait de leur mieux mais qu’ils se sont heurtés à des obstacles infranchissables.
                                                                                      La vérité c’est qu’ils n’ont jamais eu l’intention de modifier quoi que ce soit au niveau de l’UE ils sont pleinement d’accord avec les politiques qui sont menées, et la plus belle preuve c’est qu’ils ont toujours voté les traités et les plans bancaires / d’austérité de concert.

                                                                                      C’est ça qui est rigolo, entre les partisans de la sortie de l’UE et les eurobéats PS et UMP il y a un consensus à tenir le même discours ( c’est impossible on ne peut rien faire on a tout essayer on ne peut pas faire autrement ! ) et à taper sur le front de gauche.


                                                                                    • logan 23 mars 2013 13:57

                                                                                      Il faut quand même arrêter de délirer.

                                                                                      Si l’auteur fonde toute sa théorie sur Mélenchon sur le simple fait qu’il préfère essayer de changer l’UE d’orientation que de la quitter, c’est quand même absolument léger.

                                                                                      De plus Mélenchon n’est qu’un porte parole. C’est l’ensemble du front de gauche qui défend ces idées. Et s’il y a une personne qui a plus d’influence sur ce sujet que toute autre personne au front de gauche c’est Jacques Généreux.

                                                                                      Alors s’il devait y avoir supercherie, cela serait l’ensemble du front de gauche qui en serait coupable, et surtout Jacques Généreux.

                                                                                      Cette façon de personnifier le débat en réduisant tout autour de la personne de Mélenchon ne me semble pas être un signe très rassurant de clarté d’esprit au contraire.

                                                                                      Accuser Mélenchon de collaboration avec l’UE alors qu’il compte remettre en cause des pans entiers de son fonctionnement en total opposition à l’idéologie et les politiques actuelles au niveau de l’UE ? Autre signe peu rassurant.

                                                                                      La thèse de l’auteur ne m’a pas l’air très solide.


                                                                                      • Ricquet Ricquet 24 mars 2013 00:37

                                                                                        Je comprends ton analyse.

                                                                                        « Changer l’UE d’orientation » est une chimère, si l’U.E. est un syndic géré par des cercles représentant des lobbys.
                                                                                        Pour moi : la passion est, chez certain, plus forte que la raison et donc le Front de Gauche se berce d’illusions ou alors : Les cadres mentent délibérément pour rabattre un électorat au profit du maintien d’un système moribond.
                                                                                        Attention donc à ne pas se faire rouler dans la farine et aux lendemains qui déchantent...
                                                                                        (Mélenchon est du sérail ! )


                                                                                      • Connolly 24 mars 2013 09:55

                                                                                        « Mélenchon est du sérail ! »


                                                                                        Qu’est-ce que vous appelez le « serail » ?

                                                                                        Pour moi, il s’agit des soi-disant « Grandes Ecoles », véritables fabriques à technocrates et cadres politiciens dont ne sort pas justement Mélenchon. Celui-ci a suivi une formation universitaire classique d’enseignant certifié.

                                                                                      • Ricquet Ricquet 24 mars 2013 19:29

                                                                                        @Connolly


                                                                                        Etre dans le sérail, c’est être un apparatchik (ou équivalent à la française).
                                                                                        Qu’importe la formation, l’important c’est le conformisme, et la concordance, c’est à dire la capacité à fédérer et entraîner sans ébranler le système.
                                                                                        Si le système, (dont la partie émergée de l’iceberg est la médiacratie), te donne l’antenne sur les plateaux TV... C’est pour de « bonnes » raisons... 
                                                                                        Notre télévision n’offre qu’un seul éclairage du monde : celui de l’Europe et des USA.
                                                                                        Tu n’entends pas la voix de la Russie, de l’Iran... par-contre, avec les Fourest, BHL, Cohn-Bendit... on est servi. (Faut croire que leur parole est autrement plus consistante...) smiley

                                                                                        Donc Mélenchon fait parti du système. (roue de secours ou pilier demain ?)
                                                                                        Lorsque je lis la voix de la Russie / Mélenchon : Ici, on a un éclairage et une analyse impartialesmiley


                                                                                        • Connolly 24 mars 2013 20:46
                                                                                          « Si le système, (dont la partie émergée de l’iceberg est la médiacratie), te donne l’antenne sur les plateaux TV... C’est pour de « bonnes » raisons... »

                                                                                          Oui en effet : pour faire de l’Audimat et donner une image de tolérance idéologique (pseudo-démocratie oblige). Lénine disait bien à ce propos que les capitalistes étaient tellement cupides qu’ils iraient jusqu’à vendre la corde avec laquelle on les pendrait.

                                                                                          « Donc Mélenchon fait parti du système. (roue de secours ou pilier demain ?) »

                                                                                          Sauf que si on suit votre raisonnement, alors tout le monde fait partie du système : de LO au FN.
                                                                                          A moins que vous soyez anarchiste je ne vois pas trop où vous voulez en venir.
                                                                                          Quant à votre article, je peine à situer son impartialité...

                                                                                        • Ricquet Ricquet 24 mars 2013 22:27

                                                                                          Tu dis : « Sauf que si on suit votre raisonnement, alors tout le monde fait partie du système : de LO au FN. »


                                                                                          C’est pourtant simple : Le paysage politique manipule des miroirs aux alouettes.
                                                                                          (Les politiques qui en bénéficient sont sous les projecteurs, les autres sont l’alternative.)

                                                                                          Cette alternative politique ne peut faire avancer sa thématique qu’en dehors du P.A.F. notamment via internet...
                                                                                          Ce qui propulse Beppe Grillo en Italie, est en gestation chez nous. 

                                                                                          L’intérêt de l’UPR, dans ce paysage est le sens historique de son programme qui peut tenir en une phrase : Revenir aux valeurs fondatrice de la France d’après guerre en s’inspirant du C.N.R. et en sortant de l’U.E. pour prendre son destin en main, mais en prenant la société française dans son ensemble et ses diversités.
                                                                                          (Il n’y a pas d’idées révolutionnaires là dedans, car elles seraient un diviseur commun)

                                                                                          • Connolly 25 mars 2013 09:08

                                                                                            Si j’ai bien compris, vous êtes partisan de l’UPR d’Asselineau, UPR et Asselineau que vous placeriez hors-« système », c’est-à-dire à contre-courant des autres partis et personnalités politiques. Sauf qu’Asselineau aussi fait partie du « serail » tel que vous l’entendez. Avez-vous oublié qu’il a oeuvré au sein de cabinets ministériels de droite, entre 1993 et 1997 - et pas des moindres (de Panafieu, de Charette, Longuet) ? 
                                                                                            Quant au fait qu’il soit très peu médiatisé, je ne pense nullement qu’il s’agisse d’une stratégie de sa part. Au contraire, il semble plutôt frustré de ne pouvoir jouir de cette tribune incontournable pour propager largement ces idées, que sont encore les médias du système. C’est bien beau internet, mais pas encore suffisant pour remporter la bataille idéologique. Demandez ce qu’en pense Soral : si demain, il retrouvait grâce aux yeux des médias du système, il est à parier qu’il ne cracherait pas dans la soupe.

                                                                                            Conclusion : si l’on suit la logique qui sous-tend votre raisonnement, votre Asselineau fait lui aussi partie du système, ou tout au moins aspire-t-il à en faire partie intégrante. Ni plus ni moins que Mélenchon, en réalité, dont il envie assurément la couverture médiatique dont ce dernier fait l’objet.

                                                                                          • Ricquet Ricquet 25 mars 2013 11:57

                                                                                            Connaitre le sérail, les ministères... est une force.

                                                                                            Elle offre une vision sur les réalités gouvernementales et les chausse-trappes à éviter.
                                                                                            Le parcours d’Asselineau (plus vaste que tu le dis) est donc propice à un avenir politique. (Idem pour Mélenchon d’ailleurs dont le parcours au PS l’a construit)

                                                                                            Si tu veux étayer tes conclusions hâtives et donc erronées, tu dois explorer au préalable quelques facettes du candidat Asselineau. Notamment à travers ses conférences sur l’histoire ou son programme politique.
                                                                                            Je suis de très prêt ce que dit Soral ! (il a droit aussi à l’erreur de jugement)
                                                                                            (fin de discussion, mais c’était sympathique...)
                                                                                            à l’occasion sur un autre fil... smiley

                                                                                          • lino83 25 mars 2013 10:23

                                                                                            Avant de parler à tort et à travers, attendez les effets produits par le refus de Chypre de céder au chantage, la preuve ce matin on nous annonce officiellement que l’Europe modifie son point de vue, taxe les comptes des oligarques russes et épargne les petits déposant, ce qui prouve que Mélenchon à raison quand il dit que pour négocier il faut créer un rapport de force, alors si un petit pays comme Chypre put le faire et être entendu pourquoi la France ne le serait elle pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

FRIDA

FRIDA
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès