• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Merci à la Suisse de faire voter sur la monnaie pleine

Merci à la Suisse de faire voter sur la monnaie pleine

Il est vraiment malheureux que l’on n’en parle pas plus, mais malheureusement, nos média malpensants et intolérants préfèrent trop souvent passer sous silence le référendum fondamental de dimanche en Suisse sur l’initiative dite de la monnaie pleine. Dans ce pays où les banques sont si importantes, les citoyens peuvent choisir de leur reprendre le contrôle de la création de la monnaie !
 

La monnaie : une question profondément démocratique

La Suisse est un pays ambivalent. D’une part, il s’agit du premier parasite fiscal au monde selon le Tax Justice Network, un pays dont la richesse repose en partie non négligeable sur des pratiques asymétriques et non reproductibles, et surtout moralement plus que contestables. Mais c’est aussi un pays dont certaines pratiques sont rafraîchissantes, notamment démocratiquement, échappant à l’orthodoxie pesante du reste du continent. Le pays multiplie les référendums, démontrant une vitalité démocratique qui contraste avec la camisole juridique européenne qui enserre les pays qui entourent la confédération helvétique, jusqu’à refuser le revenu de base il y a exactement deux ans.

Je serais curieux de connaître l’ampleur du débat public helvétique sur ce sujet si fondamental. Il y a un peu plus de deux ans, le gouvernement avait pris position contre le projet de Monnaie Pleine, mais il est positif que les citoyens puissent se prononcer sur une telle question. En effet, même si dans la zone euro, la monnaie a été sortie du cercle démocratique, et confiée à des pseudo-experts trop prompts à mener des politiques qui servent les intérêts des milieux d’où ils viennent, le tout sur un ensemble de pays que rien n’aurait du pousser à partager leur monnaie tant ils sont différents, notre voisin helvétique nous démontre que la monnaie peut parfaitement être un sujet démocratique.
 
Et un pays démontre justement que la monnaie est un sujet éminemment démocratique : le Japon. Shinzo Abe avait été élu en 2012 avec un programme radical, comprenant justement une monétisation de masse de la dette publique, portée de 25 à 100% du PIB en seulement cinq ans. La Banque du Japon a monétisé l’équivalent de 15% du PIB de dette publique tous les ans pendant cinq ans, démontrant que la question du contrôlé de la création monétaire est primordiale, tant elle peut changer la situation économique d’un pays. Les Suisses voteront dimanche sur une question encore plus fondamentale : reprendre complètement le contrôle de la création de la monnaie aux banques privées.
 
C’est une idée poussée par les disciples de Maurice Allais, le regretté Jean-Baptiste Bersac et l’école néo-chartaliste. Une idée qui devrait être pleinement débattue dans ces pays européens dont les démocraties sont tétanisées sur la question depuis la sortie des banques centrales du périmètre démocratique. Il faudra peut-être attendre la prochaine crise financière pour qu’elle dépasse les cénacles des cercles de réflexion comme le G21 et Pomone qui ont tenu un colloque à l’Assemblée fin mai.

Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Tom France Tom France 9 juin 13:11

    « Donnez-moi le contrôle de la monnaie d’une nation, et je me moque de qui fait ses lois ! »

                                                     Mayer Amschel Rothschild

    Cette citation résume à elle seule l’enjeu de la création monétaire. Mais ce n’est pas avec les peurs enfantines intégrées dans le logiciel des gueux qui votent encore les mêmes que l’on n’y arrivera !

    • Hecetuye howahkan 9 juin 13:33

      @Tom France


      oui c’est juste..Mayer ami de Adam weishaupt , les deux intrigants qui ont créé les dits « illuminés de Bavière » 

      ce choix du mot illuminé me semble étrangement vague...car il a des sens si différents

      • Personne dénuée d’esprit critique, qui soutient une doctrine avec une foi aveugle, un zèle fanatique.

      • Visionnaire en matière religieuse.

      • Membre de sectes religieuses qui, à l’époque moderne (XVIe-XVIIIe s.), se disait éclairé directement par Dieu, sans le secours des sacrements. (On cite particulièrement les illuminés d’Espagn

      • Grade suprême de l’ordre ancien de la Rose-Croix

    • @Hecetuye howahkan


      Vous brouillez la cartes comme on mél« ange » l’histoire. Cela vous arrange semble-t-il ? Vous savez parfaitement qu’il y a une LOGE BLANCHE et une NOIRE. 

    • Hecetuye howahkan 9 juin 14:32

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      Salut....hum !! le vrai , la vérité,( c’est quoi ?) cette « étrange énergie » qui entre autre est pure contentement et paix etc sans motifs, qui est là des fois , à condition de ne pas la chercher, condition insuffisante , « cela » n’a besoin d’aucun représentant , ni de symboles, ni de rituels , ni de groupe organisés etc

      elle est à la fois indifférente à l’humain et aidera si chacun fait ce qu’il faut....

      etc

      respect et robustesse, je sais cela ne veut rien dire..

    • @Hecetuye howahkan


      je n’ai jamais mis les pieds dans une secte, mais j’ai croisé de ces gens. Et j’ai pu juger,....Comme au DAMES : bons et mauvais. Les symboles sont partout, même dans les lettres. J’ai fait mon mémoire sur la dyslexie. On y échappe pas. Les symboles et les cymbales,...Mais tout ce cérémonial. J’ai des principes moraux ;

    • Hecetuye howahkan 9 juin 16:26

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      Salut, mon experience, mes en fait, celle de très nombreuse personnes montre que bien sur il y a un au delà des symboles, le mot est symbole bien sur il sert a dire..

      seule une partie de notre cerveau, la pensée analytique a besoin de symboles, d’images pour analyser, fonctionner et surtout dire....transmettre ou ordonner

      mais la pensée en est rendu a prendre ce qui est symbole pour ce qui est le vrai..dans nos combats ici, souvent on voit que pour certains il suffit de dire pour que ce soit vrai, juste , une vérité...alors que souvent on est en face de quelque chose de non existant sauf en images symboles dans le cerveau de la personne qui écrit...

      la confusion des genres , symbole=réel est bien sur un désastre, y compris sexuellement bien sur

      c’est ce que je vois pour le moment..

      je ne peux me nourrir physiquement e symbole en lisant un livre de cuisine ..par contre si ce n’est pas physique toute illusion , mensonge, contre vérité etc sont permise, cela n’ayant pas a être vrai....etc 

      je te re salue

    • @Hecetuye howahkan


      le psychotique pend le mot « lait » pour du lait. Le névrosé ou l’artiste prend le mot pour ce qu’il est et joue avec les mots sachant qu’ils ne risquent pas de vous donner la nausée (pour ceux qui n’aiment pas le lait, ce qui n’est pas mon cas). 

    • @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      p« r »end le « mot »


    • Hecetuye howahkan 11 juin 13:31

      @belin


      merci de confirmer mon propos, sans bien sur le savoir..

      l’idiot sait il qu’il est idiot ??



    • Les Roses-Croix sont du côté de la SPIRITUALTE et les francs-macs : le MATERIALISME. Ils se combattent depuis la nuit des TEMPS, mais parfois, il y a des transfuges entres Loges. Revoir l’excellent feuilleton : NICOLAS LE FLOCHhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Le_Floch_(s%C3%A9rie_t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e)



        • Emin Bernar Emin Bernar 9 juin 14:54

          Merci.

          Le magazine « The economist », sous le titre « all the people’s money », a évoqué avec des pincettes la réforme suisse qui transfèrerait tous les dépôts à vue des banques privées à la banque centrale. Mais en recommandant la prudence dans les autres pays : "Where central banks are less politically independent, courting votes by pumping accounts full of money, or punishing political opponents by draining them, could be irresistible".

          https://www.economist.com/finance-and-economics/2018/05/26/central-banks-should-consider-offering-accounts-to-everyone


          • Idem pour ceux qui aiment l’argent, pas à un niveau psychotique mais avare. Il s’imaginent que posséder beaucoup d’argent remplacera la médiocrité de leur vie. on les appellent : « les normopathes » parce qu’être riche aujourd’hui est considéré comme la norme sociale. 


            • Croa Croa 9 juin 17:25

              Le silence qui règne à ce sujet dans les médias de l’Union est assourdissant. Même LeMédia ne pipe mot sur ce qui se passe en Suisse, ce pays si proche mais extérieur à l’Union. Les autres on comprend car ce pays indépendant pourrait bien constituer très vite un très mauvais exemple !


              • Olivier 9 juin 17:50

                La « monnaie pleine » ça signifie que c’est l’état qui crée la monnaie dont a besoin l’économie, ce qui est interdit à l’état français depuis la fameuse loi de 1973, et qui a été confirmé par l’UE. 


                Le but est que l’état emprunte aux milieux financiers, ce qui assure à ces derniers une rente de situation par les intérêts versés et payés par le contribuable. C’est en fait un transfert de nos impôts vers les caisses des banques et des institutions financières, avec la complicité bien sûr des politiciens. 

                Pas étonnant que vous n’en entendiez pas un mot dans les médias subventionnés ! 


                • Ecométa Ecométa 10 juin 09:34
                  @Olivier

                  Et en plus il faut les renflouer quand elles merdes : double peine pour le contribuable !

                • Ecométa Ecométa 10 juin 09:35

                  @Ecométa


                   Mille excuses pour la faute de frappe : quand elles merdent !

                • Emin Bernar Emin Bernar 10 juin 14:23

                  @Olivier
                   effectivement , l’initiative monnaie pleine prévoit que « la Banque nationale attribuera, sans dettes, l’argent nouvellement créé à la Confédération et aux cantons ou directement aux citoyens ».


                • zygzornifle zygzornifle 9 juin 20:17

                  Heureusement que les Suisses ne sont pas rentrés dans l’UE , ils auraient tout perdus ....


                  • Croa Croa 9 juin 21:52
                    À zygzornifle,
                    Oui, tout ! Cependant le peuple suisse reste comme les autres sous influence et là-bas comme ici ce sont les mêmes qui tirent les ficelles ( moins certes). En tout cas la pensée diffusée sur leur télé ressemble beaucoup à la notre !

                  • Alibaba007 Alibaba007 11 juin 02:49

                    @zygzornifle « Heureusement que les Suisses ne sont pas rentrés dans l’UE , ils auraient tout perdus ... »




                    Votations : Initiative refusée à 74%  Excusez-moi du peu ! A croire que tous les Suisses sont banquiers !!!

                    Où alors... magouilles énormes au sujet des résultats de la votation... Je penche plutôt sur la stupidité ou le moutonnage de Panurgie (Suisse) mais pas sûr que j’aie raison...

                    ...ou je suis le seul mouton noir de la Panurgie...


                    Préparez-vous, ça va chier grave dans le ventilo !!!    smiley

                  • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 11 juin 16:09
                    @Alibaba007

                    " Où alors... magouilles énormes au sujet des résultats de la votation... Je penche plutôt sur la stupidité ou le moutonnage de Panurgie (Suisse) mais pas sûr que j’aie raison... "

                    A vous lire, vous connaissez bien mal la Suisse ... Donc vous avez tort !

                    Magouille ? Aucune raison qu’il y en ait ! Pourquoi y en aurait-il dans ce cas particulier ?
                    Les Suisse s’expriment dans les urnes en moyenne 4 fois par an et sont parfaitement informés sur les sujets qui leur sont soumis. Ils sont rompus à l’exercice de leurs droits démocratiques. C’est la culture de le démocratie direct, ils votent en toute responsabilité.
                    Pourquoi les Suisses seraient-ils plus stupides que les autres ???

                  • Alibaba007 Alibaba007 12 juin 10:40

                    @Jean d’Hôtaux « A vous lire, vous connaissez bien mal la Suisse ... Donc vous avez tort ! »

                    Des clichés ...des préjugés... et des amalgames ...on a tous tendance à en faire.

                    Je suis Genevois... 


                    ...et Suisse par la même occasion depuis plusieurs générations très attaché au terroir Suisse et International et francophone.  smiley 

                    La peur du changement...  voici une des raisons les plus probables du résultat de cette votation.  On ne change pas une équipe qui gagne !  smiley




                    Les Suisses se complaisent de leur univers de citoyens extra-privilégiés par rapport aux pays qui les entourent, parmi les pays de l’ancien monde dominant.

                    Ils profitent de la neutralité et donc figurent en bonne place pour faire partie des arbitres lors de confrontation entre pays dominants. 

                    La taille de ce pays minuscule contribue à rassurer les deux parties, l’influence d’Henri Dunant et des très nombreuses ONG basées à Genève y participe également.

                    Ils sont au centre de l’Europe géographique mais ne font pas partie de l’Union Européenne, ils profitent toutefois de multiples accords avec elle tout en préservant leur indépendance.

                    La Suisse, petit pays avec une grande puissance économique, est très avantageuse pour ses habitants qui bénéficient encore des retombées, mais on sent bien qu’on arrive aussi au bout de ce modèle car avec la mondialisation, depuis plus de 20 ans déjà, les richesses produites commencent également à ne profiter qu’à un plus petit nombre de personnes, les miettes sont de plus en plus petites et rares et commencent à tomber de manière très visible dans les poches de population habitant un pays de l’Union Européenne.

                    Tout les jours, on voit que que la Suisse est dans le train de l’économie mondialisée. Elle y voyage en première classe à une vitesse folle, mais j’ai bien peur qu’au moment ou ce train percutera les limites du système capitaliste, ses citoyens ne seraient pas à l’abri des répercussions de ce Krach imminent.

                    Le citoyen Suisse espère encore y échapper, mais la vague technologique de robotisation de notre environnement va bientôt le submerger, les changement se font de plus en plus fréquents et rapidement au détriment de l’humain qui a besoin de se nourrir et s’épanouir. 

                    A ce sujet, j’aimerai bien avoir tort !!!

                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 juin 21:15
                    Ben... ce n’est pas aussi limpide que l’article veut bien le dire ...

                    " (...) Ce slogan promet au peuple suisse une « monnaie à l’abri des crises » et que l’émission monétaire se ferait exclusivement par la Banque nationale. Deux choses fausses, puisque la monnaie de la vraie épargne (avant démultiplication bancaire par le crédit) n’est pas reprise en main, et que la cause des crises qu’est le shadow banking, le marché de l’ombre, ses bourses privées que sont les dark pools, les produits dérivés (1,5 quadrillion s’il vous plaît !) demeurent intouchés.(...)

                    Pour ceux que la question intéresse, dossier complet sur Monnaie pleine et revenu universel, deux faces de la même médaille.

                    • Fergus Fergus 9 juin 22:27

                      Bonsoir, Laurent

                      Toute comparaison avec le Japon est sans valeur : quasiment 100 % de la dette est détenue par les Japonais eux-mêmes qui, de ce fait, sont tout à la fois créanciers et débiteurs ! 

                      Pour ce qui est de l’initiative suisse, on ne peut que s’en féliciter.


                      • BarnaB 9 juin 22:58

                        J’ai arrêté la lecture à « nos média malpensants et intolérants ». Quand on est pas capable d’écrire autrement qu’avec des jugements concons, il n’y a pas de raison que je perde mon temps à lire ce dégueulli.


                        • Attilax Attilax 10 juin 02:12

                          Il n’existe qu’une seule monnaie citoyenne aujourd’hui, et ce n’est pas la monnaie pleine mais la monnaie libre. Dommage que les citoyens ne le sachent pas... Mais quand même : j’espère que les Suisses vont bien faire chier leur gouvernement et l’UE smiley


                          • Alibaba007 Alibaba007 11 juin 08:56

                            @Attilax « j’espère que les Suisses vont bien faire chier leur gouvernement et l’UE  »



                            Malheureusement Attilax, j’aurai bien aimé que le peuple se démarque du reste du monde par l’utilisation de la « démocratie » et son « intelligence » mais ...

                            Les Suisses sont comme les habitants des autres pays :  Peuple de veautants et de moutons !!! 

                            Plus de 75% refusée !!! (bien qu’un des deux cantons (Genève 39%) comportant le plus de banques ait le plus voté pour l’Initiative) (Initiative rejetée par tous les cantons sans exception.)

                            Ça ressemble à une votation dans une république bananière : 34% de votants (avec refus unanime, atteignant parfois plus de 80 %).


                          • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 11 juin 16:41

                            Contrairement aux Français qui ne peuvent s’exprimer dans les urnes que lorsque leurs dirigeants le veulent bien, les Suisses peuvent initier les sujets sur lesquels ils souhaitent s’exprimer, ce qui était le cas de cette « initiative constitutionnelle » appelée « monnaie pleine ».

                            Par conséquent, lorsque les Suisses s’expriment dans les urnes, en moyenne 4 fois par an, c’est en toute souveraineté. Par conséquent il n’y a aucune raison qu’ils le fassent pour « faire chier leur gouvernement et l’UE », organisation à laquelle ils n’appartiennent pas !

                          • baldis30 11 juin 09:22

                            bonjour,

                            Article remarquable mais il n’est pas gentil avec les banquiers et ça c’est très vilain !


                            • julius 1ER 11 juin 10:15

                              excellent sujet !!!!


                              mais il faut rappeler que le référendum sur cette initiative « Monnaie pleine » avait été retoquée l’an dernier !!!!
                              c’est dommage que même les Suisses n’aient pas encore pris conscience de l’« incidence » de la monnaie sur l’économie et laisser aux banques privées la maîtrise de celle-ci ... 

                              car comme on le voit à peu près partout les banques privées qui ne veulent que le bien pour l’humanité ....n’apportent plus un développement durable dans nos sociétés !!!

                              j’espère cette fois que les Suisses voteront dans le sens de leur intérêt profond !!!!

                              • UnLorrain 11 juin 13:20

                                Incurables branlomans & branlogirls végétatifs les gouvernants filent de petites manettes de commandes aux banquiers.


                                • #Shawford #Shawford 11 juin 16:46

                                  @Fufu de Toscane !

                                  Je t’ai, je vous ai compris, blaireau.x. : ça

                                  plane pour moi aussi ! smiley

                                  Es tu capble de te bouger le booty fissa pour aller demander à Cléo-l’emplatrée si elle peut enfin accepter d’aller à la monte pour me dire si moi, now, qui suis à St Vincent de Paul je vais ou pas sonner à la porte de chez Daneel, si elle SAIT qu’il est en configuration Steeple chase ?

                                  J’attends... ou pas...

                                  ... ( smiley ? )

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès