• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Minc, Goulard, Koenig, BHL : quand les élites virent xénophobes et (...)

Minc, Goulard, Koenig, BHL : quand les élites virent xénophobes et totalitaires

Le référendum sur le Brexit agit comme un révélateur impitoyable des uns et des autres. Il faudra garder en mémoire ce que certains euroayatollahs ont dit, tombant dans une violence et un relativisme totalitaire absolument stupéfiant  : après BHL et Gaspard Koenig, Alain Minc et Sylvie Goulard.

 
Des élites qui se comportent comme des oligarques
 
Il y a vraiment quelque chose de pourri dans ces élites ultralibérales, eurobéates et souvent libertaires. Les réactions à un référendum devraient être simples et respectueuses, même quand son camp perd. C’est la loi de la démocratie. Il faut croire, comme l’avait prophétisé Emmanuel Todd dans « Après la démocratie  », que ces élites ne sont pas vraiment démocrates. BHL, ne reculant devant aucune outrance, était allé très loin dans le Monde, parlant d’une « étrange défaite  », dénonçant « la victoire des casseurs et des gauchistes débiles » alors que la gauche britannique a préféré le Bremain et qu’il y a sans doute peu de personnes âgées parmi les casseurs, parlant de « victoire de l’ignorance sur le savoir  » et évoquant « les langages prétotalitaires modernes  », qui préfigurent le pire.
 
Tout le problème, c’est qu’en matière de « langage prétotalitaire  », ce sont les opposants au Brexit qui se distinguent. Sylvie Goulard, pas la moins fanatique des euroayatollahs, a osé dire, comme le rapporte le blog d’Olivier Berruyer, « moi je ne crois pas que le peuple, dans sa grande sagesse, est capable de tout comprendre (…) il y a une interaction à réinventer, et dans le mot ‘leader’, il y a vraiment ‘to lead’, donc il y a aussi la question de dire, est-ce qu’à un moment, il y a aussi les gens qui prennent leurs responsabilités, et peuvent dire aux autres, après les avoir écoutées, après avoir dialogué avec eux : ‘bah là, non’  ». Quelle manière à peine voilée de défendre une remise en cause la démocratie. N’est-ce pas le même argument que celui de Nicolas Maduro au Vénézuela actuellement ?
 
Une partie des élites refusent de plus en plus ouvertement les lois démocratiques, prétendant imposer leur savoir à un peuple qu’ils jugent finalement inférieur, dans une forme de xénophobie sociale qui ne vaut pas mieux que les autres formes de xénophobies. Ainsi Peter Sutherland, ancien commissaire et dirigeant de Goldman Sachs, affirme que « d’une façon ou d’une autre, ce résultat doit être annulé  ». Pire encore, Alain Minc soutient que « ce référendum n’est pas la victoire des peuples sur les élites, mais des gens peu formés sur les gens éduqués » avant de proposer de ne pas respecter le vote populaire : « nous devrions les aider à ne pas en sortir au lieu d’accélérer leur départ  ». Que préfère-t-il au fond : un retour au suffrage censitaire, ou une dictature prétendument éclairée des experts ?
 

Décidément, ce référendum agit comme un révélateur du fond de la pensée des euroayatollahs : comme le soutient Marc Rameaux dans son papier d’hier, une forme de haine des classes populaires et un sentiment de supériorité qui rappelle d’autant plus le discours nazi quand on y ajoute des notes totalitaires.

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • périscope 6 juillet 2016 10:11

    La chaine Arte (aux ordres de qui ?) persiste et signe pour le totalitarisme et l’« l’Aristocratie » = le pouvoir pour ceux qui se croient les meilleurs !


    • François Vesin François Vesin 6 juillet 2016 10:57

      @périscope
      « La chaîne Arte (aux ordres de qui ?) »


      Faisons un petit tour sur Wikipedia !

      Arte  est une chaîne de télévision franco-allemande de service public à vocation culturelle européenne diffusant depuis le 30 mai 1992.
      Arte est conçue comme une chaîne culturelle franco-allemande, dont la vocation est de devenir européenne.
      Présidence : Depuis le 23 mars 2011, Véronique Cayla est également présidente du directoire d’Arte France, à la suite de la décision du Conseil de surveillance réuni le 14 mars 2011 sous la présidence de Bernard-Henri Lévy. C’est sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy qu’elle avait été choisie par les actionnaires dès le 25 octobre 2010 lors du Conseil de surveillance d’Arte France pour succéder à Jérôme Clément

    • goc goc 6 juillet 2016 23:51

      @périscope
      A propos d’ARTE. Cette chaine propose dans son émission « 28 minutes », une séquence baptisée « Desintox » ou elle propose de démonter les mensonges de nos politiciens
      Cette intention est très louable, mais à condition qu’elle même ne se mette pas à mentir aux téléspectateurs

      Par exemple : dernièrement la présentatrice de l’émission n’a pas hésité à déclarer que la Présidente du Brésil, Dima Roussef était accusée de corruption, alors qu’en fait elle n’etait accusée que de fausse déclaration concernant le budget de l’Etat et donc d’aucun enrichissement personnel. Par contre les sénateurs qui ont destitué la Présidente, eux sont bien accusé de corruption et justement ont decidé de destituer Dima pour arreter l’enquette contre eux. Mais ça, ARTE s’est bien gardé de le dire !. Bref la désintoxication, c’est pour les autres mais pas pour ARTE

      Voila un exemple parmi tant d’autres du pourrissement de nos institutions médiatiques. Et je ne parle pas de la russophobie delirante de notre presse_aux_ordres digne des pires heures de Vichy.


    • Habana Habana 7 juillet 2016 15:09

      @goc
      Les journaleux du 28 mn font effectivement de la pseudo-desintox grossière en prenant les raccourcis les plus approximatifs sans aucune finesse mais surtout ultra orientée et toujours à charge de leur tête de turc préféré...Des lourdeaux !


    • mac 6 juillet 2016 10:14

      On peut parler d’élites dans la mesure où ces personnes sont proches des cercles du pouvoir mais vraisemblablement pas d’élites intellectuelles contrairement à ce qu’ils pensent être.
      D’ailleurs il y a pléthore d’intellectuels et d’universitaires qui remettent en cause l’UE.

      Leur hargne semble être celle de gens qui ont peur de perdre leur job grassement rémunéré.

      Non la sortie de l’UE n’est pas un clivage entre gens éduqués et non éduqués mais bel est bien entre ceux qui croient encore la démocratie et ceux qui n’y croient plus depuis longtemps.


      • harcourt 6 juillet 2016 17:39

        @mac

        Il y a ceux qui, en nombre toujours croissant, sont spoliés, humiliés, terrorisés pour être finalement esclavagisés ou exterminés par ceux qui se gavent sans limite, baignant dans les orgies les plus abjectes, perpétrant les crimes les plus odieux. Le moment venu, parmi les premiers, certains n’hésiteront pas à effacer de la planète ces derniers. Croire ou ne pas croire à la démocratie, n’est plus la question.


      • jeanpiètre jeanpiètre 6 juillet 2016 18:01

        @mac
        l’élite en france qualifie les courtisans , pas plus ,pas moins


      • AARRRP (---.---.110.207) 7 juillet 2016 09:10

        @mac

        Pour aller dans votre sens, rappelons que les mots ne sont que des étiquettes que l’on pose sur les choses.


      • Zolko Zolko 6 juillet 2016 11:14

        Sylvie Goulard, eurodéputée libérale :
         
        dans le mot “leader”, il y a vraiment “to lead”
         
        et le mot « leader », si on le traduit en Allemand, c’est « Führer » : on sait donc quels sont les objectifs de ces personnes. C’est assez incroyable à quel point ils ne se cachent même plus.


        • Allexandre 6 juillet 2016 11:26

          Minc, BHL, Koenig et consort travaillent pour les intérêts des dominants, les vrais, ceux qui font la pluie et le beau temps ailleurs qu’à l’Elysée ou Matignon. Le Nouvel Ordre Mondial (NOM) prôné par les Etats-Unis, la Commission de Bruxelles, les FTN et autres banques internationales est une volonté induite depuis 20 à 30 ans (davantage peut-être) par les sionistes. Qui tirerait les principaux bénéfices de ce nouvel ordre politique (économique c’est déjà une réalité) : Les dirigeants des grandes banques et des Firmes multinationales qui pilotent déjà la vie politique (démocratiquement bien sûr), et parmi eux, le pourcentage de juifs sionistes est assez important. Voilà pourquoi M. Attali parlait de « Jérusalem, capitale mondiale du NOM ». Tout ceci n’est ni le fruit du hasard, ni de l’antisémitisme dont on va me gratifier. C’est une réalité qu’il est interdit de dire sous peine de prison.....et pour cause !


          • Elliot Elliot 6 juillet 2016 12:58

            @Allexandre

            A titre informatif, la lecture du « Protocole des sages de Sion « est suffisamment édifiante et on peut se poser la question : pourquoi ce faux de la police tsariste a pu passer pour une vraie conspiration ?
            La réponse à ; la question : parce que non seulement il coïncidait avec le ressenti de franges importantes de la population mais encore parce qu’il surfait sur d’indéniables réalités cependant déforcées par de grotesques élucubrations.

            Minc, BHL et consorts méprisent le peuple qui le leur rend bien et leur suffisance est à la hauteur de leurs errements ( encore que des errements qui profitent à la ploutocratie devraient porter un autre nom, des manipulations ? )

            On ne s’étonnera pas que leurs outrances aient bonne presse chez les jobards car l’objectivité des journaux qu’ils abreuvent de leurs considérations vaseuses se mesure à l’aune de ceux qui les contrôlent et à qui elles profitent.


          • mmbbb 7 juillet 2016 07:31

            @Allexandre ou est le probleme minus ? Je note ton antisémitisme primaire et ce cliche facile .Connard de petit prof aigri A te lire j’ai l’impression de de revoir les gazettes de jadis : Leon Daudet entre autre . Quand le petit gaucho s’allie a l’extreme droite et cela donne des lecons, enflure Tu n’a vraiment rien invente . BHL Minc sont des éminences grises qui nous servent de guide. Toi une petite chiure sans envergure qui n’écrit que des poncifs .


          • Allexandre 7 juillet 2016 11:09

            @mmbbb
            L’aigri c’est toi. Tes insultes me vont droit au cul. De toute façon tu ne comprends rien à rien. Reste dans ta fange !


          • Snite (---.---.60.180) 7 juillet 2016 11:21

            @mmbbb

            Sinon le moindre argument à avancer ? La moindre petite chose concrète ? Du genre « en l’an de grace XXX, il s’est passé ceci, ainsi ça me permet de poser un argument pour contrer le tiens, parce que je ne suis pas d’accord avec toi, mais on peut avoir un discours éclairé en échangeant nos idées ».
            Parce que à part avoir un discours complètement vide, hargneux, et dont la forme tourne en ridicule ton intervention, tu ne brilles que pour confirmer les propos d’Alexandre au final. Le « Connard de petit prof aigri » aurait-il touché un point sensible ? Une vérité dérangeante ? Allez, fais une réponse intelligente si tu en est capable ou alors abstiens toi de répondre tu risquerai un infarctus.

          • Vredes Vredes 8 juillet 2016 02:06

            @Elliot
            Minc,BHL,Benamou et Con Bandit, bref tous ceux de Mai 68 méprise les peuples et les goys surtout.

            Sur youtube le con bandit contre Freysinger, il faut faire revoter les suisses.


          • Zerox (---.---.224.20) 9 juillet 2016 17:25

            @mmbbb
            Comme cela a déja été souligné précédemment, on obtient généralement ce genre de réactions qui sont les votres, au demeurant ordurieres, lorsque l’on souligne une évidence vouée a démontrer qu’une certaine élite excelle dans l’art de gérer les influences en coulisses.


            Il faut bien avouer que cela devient de plus en plus visible, et du fait, ne trompe plus grand monde.
             
            Cette facon de réagir donne lieu de croire que l’on a effectivement touché un point sensible, et que la vérité est parfois trop dérangeante pour etre acceptée. 

            Le fait de déclarer celle-ci est pratiquement devenu un crime pour la simple et bonne raison que nous sommes controlés par des gens malhonnetes.



          • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 6 juillet 2016 13:00

            Si le terme « élite » est synonyme de « nomenklatura » (caste soviétique de dignitaires) ou d’establishment (caste anglo-saxonne de dignitaires), alors, on peut accepter de classer ces baladins dans une telle catégorie à titre d’invités permanents. 


            Mais si le terme « élite » a le sens de son étymologie « electus » : celui qui est choisi (par la communauté pour sa sagesse), alors il faut trouver un autre déterminant pour les identifier, et je propose celui de « pitre », ou « bouffon »...


            • Odin Odin 6 juillet 2016 13:32

              @Jeussey de Sourcesûre
              Je propose « perfide » smiley

              Qui est déloyal, qui manque à sa foi, à sa parole, ou à la confiance qu’on a mise en lui.

            • Allexandre 6 juillet 2016 13:35

              @Jeussey de Sourcesûre
              Bonjour,


              « pitre » ou « bouffon » iraient très bien. On peut aussi suggérer courtisans ou mieux « délités » tant ils perdent de jour en jour leur crédibilité.

            • Allexandre 6 juillet 2016 13:38

              @Jeussey de Sourcesûre
              N’oublions pas qu’ils sont des « élites » auto-proclamées !


            • Allexandre 6 juillet 2016 13:40

              @Allexandre
              J’allais oublier : « parce qu’ils appartiennent à la caste des »intouchables" !


            • robin 6 juillet 2016 13:18


              Il ne fait aucun doute que nos soit disant élites politico médiatiques sont à l’immense majorité des des escrocs dictatoriaux.


              • invino invino 6 juillet 2016 13:30

                Des xénophobes ? Plutôt des démophobes.


                • Auxi 6 juillet 2016 13:34

                  J’ai toujours été opposé à la peine de mort, et je le resterai ; n’empêche, quand je vois et entends Minc, Goulard, Koenig ou Bazar de l’Hôtel Lévy (sans parler de Philippe Val ou Jean Quatremerdes !), j’ai comme des envies de potence et de corde. Il n’existe pas de mot assez sale pour qualifier ces crevures.


                  • Allexandre 6 juillet 2016 13:36

                    @Auxi
                    Absolument de votre avis. On a du mal à définir lequel est le pire, même si ma préférence va à BHL.


                  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 6 juillet 2016 13:48

                    @Allexandre

                    dans quelle catégorie classer François Langlet ?

                  • Auxi 6 juillet 2016 14:14

                    @Jeussey de Sourcesûre
                    Ah, je l’avais oublié, celui-là. Il y a Cohn-Bendit, aussi. De la crapule de compétition internationale. S’il existait des jeux Olympiques de la saloperie, on n’aurait pas fini d’entendre jouer La Marseillaise !


                  • Pyrathome Pyrathome 6 juillet 2016 14:33

                    @Jeussey de Sourcesûre
                    .
                    dans quelle catégorie classer François Langlet ?
                    .
                    Catégorie des « achetés »........


                  • Allexandre 6 juillet 2016 16:34

                    @Jeussey de Sourcesûre
                    Je dirai : l’écon-nomiste de service, à placer dans la catégorie des sous-élites aux ordres, avec son « alter ego politique » Nathalie Saint Cricq.


                  • lancelot3 (---.---.110.138) 6 juillet 2016 17:38

                    @Auxi

                    C’est ca votre problème, vous avez des envies mais vous ne passez jamais a l’acte, vous n’avez pas le 100 ème du courage et de la volonté d’action directe et autres bandes a bader , ou des jeunes sbires de daesh , vous n etes pas prets a vous sacrifier pour votre modèle de société ou votre civilisation .parce qu’en plus vous pensez encore que les urnes peuvent changer quelque chose, c est mignon..


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 juillet 2016 21:29

                    @lancelot3
                    La preuve que les urnes peuvent changer les choses, c’est le vote des Britanniques qui ne se sont pas laissés impressionner par toutes les menaces et les cataclysmes annoncés...


                  • Auxi 10 juillet 2016 15:10

                    @lancelot3
                    parce qu’en plus vous pensez encore que les urnes peuvent changer quelque chose, c est mignon..


                    Non, depuis très longtemps. J’aurai soixante ans au mois d’août, j’ai voté une fois « non » à un référendum en 2005. La suite ne m’a pas étonné. Je ne vois vraiment pas ce qui vous fait écrire ça.

                  • Auxi 10 juillet 2016 15:14

                    @Porcu Nustrale

                    Il a les couilles qui débordent tant qu’il n’a pas à les mettre sur la table.
                     Votre exigence est étrange. Outre l’élégance de la formule, on peut savoir ce qui vous permet d’écrire ça ? On se connaît ? D’autre part, quand bien même je m’exécuterais, vous pensez vraiment que ça règlera des problèmes ? Non, parce que s’il n’y a que ça…


                  • Spartacus Lequidam Spartacus 6 juillet 2016 14:14

                    Ahahahahaha !

                    Sauf que le vote Brexit est un vote libéral organisé pour se débarrasser de l’interventionnisme bureaucratique de la CEE....Sic !

                    • Auxi 6 juillet 2016 14:16

                      @Spartagugusse
                      le vote Brexit est un vote libéral


                      Je comprends mieux pourquoi on se torche avec ! Le PQ, c’est fait pour ça.

                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 juillet 2016 21:57

                      @Spartacus
                      Vous avez raison en ce qui concerne les Conservateurs. Ils n’aiment pas l’ UE, trop tatillonne et pas assez libérale. Mais ce ne sont pas eux qui ont fait pencher la balance. Ce sont les citoyens démocrates, les travailleurs exaspérés par la mondialisation, les bas salaires, le chômage et la délocalisation des industries.
                      Les cartes qui expliquent le vote des Britanniques.


                      Et après le vote pour le Brexit ? 
                      " Certes, la porte ouverte ne résout pas tous les problèmes, la City et la finance mondiale, bien qu’ayant subi une humiliante défaite, demeurent aux leviers de commande...Cependant, le sort de la classe ouvrière et du peuple britanniques ne dépendront plus de l’étranger, de la dictature de Bruxelles, mais du rapport de forces à l’intérieur du Royaume Uni."

                    • Jean Pierre 6 juillet 2016 23:38

                      @Spartacus
                      Ce sont donc les victimes du libéralisme : chômeurs, classes pauvres, déclassés, petits agriculteurs qui ont majoritairement fait ce vote « libéral ». Par contre, tout ce que le Royaume-Uni compte de plus libéral : traders, banquiers, commerçants, bourgeois, élites, journalistes main-stream, etc, a appelé au remain pour rester en Europe. Mais c’était pour mieux se débarrasser de l’interventionnisme bureaucratique de la CEE...

                       Tout cela est d’une grande cohérence qui est, comme chacun le sait, la marque de fabrique de Spartagus. 
                      Ou, comme le disait Cocteau : « puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur ».
                      Par ailleurs, Spartacus, ne riez pas trop fort, vous allez déchirer la camisole.


                    • Samson Samson 6 juillet 2016 14:57

                      « Il faudra garder en mémoire ce que certains euroayatollahs ont dit, tombant dans une violence et un relativisme totalitaire absolument stupéfiant  : après BHL et Gaspard Koenig, Alain Minc et Sylvie Goulard. »

                      C’est loin d’être nouveau : rappelez-vous le déchaînement d’imprécations proférées par l’ensemble de laa presse main-stream et de l’« élite » €uropéiste à l’encontre du peuple grec et de sa volonté de résister aux diktats de la Troïka : c’était il y a à peine un an. Rien de surprenant à ce que les mêmes appellent maintenant à « punir » le peuple britannique pour son audace.

                      « C’est la loi de la démocratie. »

                      Sinon quand elle la conforte, l’« élite » n’a que faire de démocratie et préfère, fort avantageusement, lui substituer l’« émo-cratie » du buzz, plus connue sous les noms de twitto (ou facebook)- cratie. Très efficace ! Suffit de voir ce que çà a donné en matière de printemps arabes : les fuyards se bousculent par millions à nos portes !

                      Pour compléter - si vous les avez manqués - votre florilège de l’arrogance et du mépris €uropéistes crachés sans l’ombre d’un complexe, par J.-D. Giulani, président de la Fondation Robert Schuman, en réaction aux propos d’Alexis Corbière !


                      • non667 6 juillet 2016 15:49

                        2017 votez franexit ! votez fn = 1 pas vers la sortie de l’ue ,=2 pas pour la sortie du front ripoublicain !
                         il n’y aura plus qu’a veiller que ceux qu’on aura viré par la grande porte ne rentrent par la fenêtre !


                        • Allexandre 6 juillet 2016 16:38

                          @non667
                          Vous y croyez vraiment ? Quelle naïveté !! Et en plus vous aurez une vraie dictature. Mais bon, chacun ses goûts. Il faudrait faire preuve d’une plus grande originalité. Croire les leaders politiques est faire preuve d’une certaine soumission à un système qui perdure depuis 150 ans !


                        • non667 6 juillet 2016 18:01

                          @Allexandre
                          Et en plus vous aurez une vraie dictature.
                           

                          marine= hitler vous n’avez pas peur du ridicule !
                          en plus vous abondez dans le sens du front ripoublicain et faite preuve d’une certaine soumission à un système qui perdure depuis 150 ans !


                        • Allexandre 6 juillet 2016 23:07

                          @non667
                          J’ai d’autant moins peur du ridicule que vous êtes d’une naïveté effroyable. Les Italiens et les Allemands y ont cru comme vous dans les années 1930, à ceci près qu’il n’y avait aucun précédent, Mussolini étant l’inventeur du fascisme. Mais vous, vous êtes impardonnable. Et vous osez me demander si je n’ai pas peur du ridicule !! Si vous aviez une once de culture historique et une autre d’esprit critique, vous n’oseriez pas écrire cela. Mais j’espère qu’un jour vous l’aurez votre Marine, comme ils l’ont eu leur Hitler ; et comme eux vous comprendrez un peu tard ce que cela veut dire. J’espère être encore en vie pour bien me marrer de voir vos gueules déconfites, un peu comme les socialistes aujourd’hui. Car ne vous faites pas d’illusions, l’extrême droite, c’est tout ce qu’on a connu depuis dix ans en bien pire. Mais je ne veux pas attenter à vos rêves de princesse et de prince charmant, on ne sait jamais.....


                        • David Heyo 6 juillet 2016 16:47

                          déjà dans une démocratie adulte, il n’y a pas d’élite, le fait que des escrocs ont travaillé les failles de nos « jeunes » démocraties pour créer une répugnante classe de néo-aristocrates, faite d’oligarques, de népotisme et de charlatans tels ceux cités dans l’article est édifiant, et on le sait déjà.Mais effectivement, ça se voit de plus en plus.N’avait-on pas déjà prévenu que les « fascistes de demain se proclameraient antifascistes » ? on y est


                          • hugo BOTOPO 6 juillet 2016 17:59

                            La démocratie semblait la moins mauvaise organisation de la société jusqu’à ce que les élites maintenant « autoproclamées » du fait de la naissance, de la fortune familiale, de l’art de manipuler les masses populaires et les consommateurs en leur promettant d’assurer leurs désirs et leurs souhaits, sans jamais y arriver, n’y vraiment tenter de le faire !

                            La démocratie dévoyée que nous subissons est rejetée par les peuples car on ne peut démocratiquement se débarrasser de élites autoproclamées et du système qui maintient leur domination, leur dictature « soft ».

                            Hors la voie révolutionnaire, faite de violence, qui substitue un nouveau despotisme à l’ancien, il existe un système de gouvernance proposé par des philosophes grecs et testé pendant des siècles à Sparte : c’est la Timocratie capable de se débarrasser d’un pouvoir dévoyé !

                            Penchons-nous sur l’étude de la Timocratie avant de proposer une sixième république.


                            • liber8 (---.---.192.148) 6 juillet 2016 18:30

                              Une bande de pourritures, capablent de m’irriter le cul si je devais me torcher avec. ON leurs mettrait des claques ils iraient pleurer dans les bras de maman.


                              • Algérien (---.---.108.98) 6 juillet 2016 18:53

                                 Ces nervis déboussolés par les revers que leur inflige l’histoire des peuples seront encore bien plus marris lorsque Trump sera président des USA : en vérité, ce qu’ils regrettent c’est la défaite de leurs maîtres , de leurs chefs de guerre, des assassins élus « démocratiquement »et qui ont mission divine de tuer ceux qui ne leur plaisent pas.

                                Heureusement , l’Histoire rattrape les assassins tels que Blair et bientôt Hillary Clinton...Sarkozy et pourqoui pas hollande ( je ne corrige pas la minuscule).

                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 juillet 2016 06:36

                                  @Algérien
                                  J’aurais préféré Sanders, mais il semble que de la triche ait été organisée pour qu’il ne gagne pas ...
                                  Cf dans les commentaires de ce texte publié sur la site « Les Crises ».


                                • JDCONSEIL 6 juillet 2016 19:10

                                  Le seul choix qui « mérite » un référendum c’est celui du choix du président qui devrait seul être celui de tous les citoyens. Président qui normalement a un rôle d’arbitre et de guide comme le voulait la conception gaullienne de notre 5éme république.

                                  On sait bien que les questions complexes comme celle du Brexit ne peuvent se résoudre par une question manichéenne et binaire. Dans ce cas, les votants qui ont conscience de la démagogie de ce procédé et ne sachant en analyser clairement les tenants et aboutissants, votent « Non » .quelle que soit la question.

                                  Cette attitude correspond en fait au raisonnement suivant : « On a élu un président et des parlementaires pour étudier les questions complexes et y répondre dans l’intérêt du pays qui comme on le sait n’est pas forcément celui de la majorité. De plus cette organisation coûte cher.. Alors pourquoi nous demander de faire à votre place le job pour lequel on vous a élu et on vous paye. »

                                  Les élus sont alors renvoyés à leur propres contradictions et faiblesses. Ils s’en trouvent tout désemparés. . 


                                  • Phoébée 6 juillet 2016 19:33

                                    MINC.... Le petit vieux qui pratique l’entre soi il trouve pas normal que l’on casse son hochet, L’UE.... UE qui pratique l’entre soi .

                                    Il préfère une démocratie représentative... L’UE, à une démocratie directe .

                                    Allez une couche culotte et au lit ! Sans tétine, vilain pas beau !!!


                                    • zygzornifle zygzornifle 6 juillet 2016 20:57

                                      ils ne virent pas, ils y sont et depuis des lustres xénophobes et totalitaires , c’est dans leurs gènes
                                      ....


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 juillet 2016 21:48

                                        Merci pour l’article...
                                        Ils paniquent. Ils n’arrivent plus à se contrôler et le naturel remonte à la surface.
                                        Et il y a de quoi. Le Brexit, c’est un peu l’équivalent de la chute du mur de Berlin. Car le Brexit a levé un tabou, impensable avant le Brexit : l’ Union européenne est mortelle ! Ils en tombent tous de l’armoire de stupeur et de rage !


                                        Les accords de Yalta et de Potsdam avaient partagé l’Europe en 2, l’ Est pour l’URSS, l’ Ouest pour les USA. La fin de l’ URSS les avait enchantés, sans qu’ils imaginent que cela pourrait arriver aussi à l’ Ouest....
                                        « UPR : les tabous volent en éclats ! »

                                        La question qui les hante désormais : comment éviter l’effet domino ???
                                        Car la dislocation de l’ UE, c’est aussi la fin de la mainmise de l’ OTAN sur l’ Europe de l’ Ouest, alors que l’OTAN collait déjà aux frontières russes... Avec tout le mal que les Soros et autres Nuland se sont donnés pour répandre le chaos en Ukraine, faudra au moins la victoire d"Hillary Clinton, la reine du chaos, pour reprendre la situation en main...

                                        Bref, un avenir bien compromis, si l’on en croit les souhaits des Suédois, des Pays Bas et autres candidats à la sortie ...., ils n’ont pas finit de cracher leur venin.

                                        • exocet exocet 6 juillet 2016 22:37

                                          L’une des caractéristiques de ces étranges élites citées, est qu’ils sont des fauteurs de guerres.
                                          .
                                          Nous le savons avec Bernard Henri Levy, qui a encouragé Nicolas Sarkozy à faire la guerre en Libye.
                                          Sans vraies raisons compréhensibles, seulement des insultes pour le Président Libyen.
                                          Pareil pour François Hollande et la Syrie.
                                          De la diffamation pour seule argumentation, et le tour est joué : notre pays, la France, fait le sale boulot pour le compte de l’état d’Israel.
                                          .
                                          Fauteurs de guerre un jour, fauteurs de guerre toujours :
                                          après avoir pris la place de nos vraies élites, les grands penseurs aujourd’hui condamnés à l’anonymat et aux brimades, après avoir dégouté les français de la politique Française, après avoir dégouté nos Peuples Européens de l’Europe, les voici qui nous jouent l’air de la dictature, ce serait mieux selon eux.
                                          .
                                          A cause d’eux, nous y sommes déja presque, en dictature : un Sarkozy qui a surarmé la police anti-émeutes ou un Valls qui rêve d’écraser l’accès libre à internet ne sont que des démocrates de façade.
                                          Et en plus, eux ils ne font pas partie de nos élites naturelles, ils sont un peu limités intellectuellement et sont aux ordres.
                                          .
                                          Ces gens, BHL et ses amis, ne travaillent ni pour la grandeur de la France, ni pour l’Europe, contrairement à ce qu’ils prétendent : ils travaillent pour une France et une Europe à leur botte et ils travaillent à tous nous diviser, Français comme Européens.
                                          Ils jouent les Français contre d’autres Français, les Européens contre d’autres Européens, les Français et les Européens contre les Peuples qui leur résistent : l’Iran qui soutient actuellement et arme les palestiniens, et avant celà l’Irak de Sadam Hussein qui soutenait matériellement les familles de martyrs palestiniens, la Libye de Kadhafi et la Syrie de Bachar el Assad, soutiens du Hezbollah....
                                          .
                                          En nous manipulant, en utilisant le mensonge, la diffamation, le faux témoignage, l’intimidation, le crime.
                                          Voilà qui ils sont.


                                          • exocet exocet 6 juillet 2016 23:26

                                            Tiens, en parlant de nicolas Sarkozy qui a surarmé la police anti-émeutes, CRS et gendarmes mobiles, trouvé un tract de la CFDT police qui s’oppose à l’interdiction du lanceur de balles de défense.
                                            Ce LBD40, qui a déja éborgné et défiguré 39 manifestants depuis sa mise en service, est dans le collimateur de pas mal de gens.
                                            Notons que, contrairement à certains jugements de justice rendus, la CFDT prétend que tous les blesses l’ont été en légitime défense.
                                            La CFDT, un syndicat qui défend les vrais travailleurs !

                                            ALTERNATIVE Police

                                            9 boulevard du Palais

                                            75195 Paris Cedex 04

                                            seceretariat@alternativepn.fr

                                            www.alternativepn.fr

                                            « Paris, le 1ermai 2016

                                            INTERDICTION DU FLASH

                                            BALL et du LBD 40/46

                                            Une demande purement idéologique et dogmatique sans fondement

                                            ALTERNATIVE Police CFDT est scandalisépar la demande formulée par certains politiques

                                            d’extrême gauche et d’autres personnalités quant à l’interdiction d’utiliser le flash‐ball et le

                                            Lanceur de Balles de Défense 40/46 par les policiers.

                                            .

                                            ALTERNATIVE Police CFDT constate

                                            que ces personnes, qui exigent cette interdiction,

                                            s’inscrivent, comme à leur habitude, dans une démarche purement

                                            idéologique et dogmatique frisant avec de l’antiflic primaire !

                                            .

                                            Pour ALTERNATIVE Police CFDT

                                            il est toujours plus facile de s’en prendre à la police nationale,

                                            quand on n’a rien d’autre à proposer pour faire parler de soi !

                                            En outre,

                                            ALTERNATIVE Police CFDT rappelle à ces bien‐pensants

                                            que le flash‐ball comme le LBD 40/46 n’ont pas suffisamment de précision pour laisser croi

                                            re que l’accident de Rennes, où un jeune a perdu l’usage d’un œil, est un acte volontaire et dé

                                            libéré des policiers !

                                            À chaque fois qu’il y a eu un blessé, cela a toujours été à l’occasion de violences lors de

                                            manifestations. Leurs utilisations se font selon les règles en

                                            vigueur, uniquement sur instructions des autorités et non sur initiative. L’usage est toujours réfléchi et apprécié selon les circonstances et l’environnement.

                                            ALTERNATIVE Police CFDT regrettera toujours qu’il y ait des blessés mais il est important de

                                            replacer les faits dans leurs contextes : ceux des violences et de la casse. Dans de telles

                                            circonstances le risque zéro n’existera jamais.

                                            ALTERNATIVE Police CFDT rappelle que les policiers, mobilisés sur les manifestations, sont des

                                            professionnels de la sécurité formés, spécialisés et aguerris au service et au maintien de

                                            l’ordre  ! Faudra‐t‐il effectivement un mort chez les policiers pour que le mot « manifester » ne

                                            rime plus avec agresser, violenter, incendier et dévaster ?

                                            ALTERNATIVE Police CFDT conseille à ces personnes, qui profitent d’une certaine notoriété

                                            pour stigmatiser encore une fois le travail de policiers, à demander l’interdiction de l’utilisation

                                            des pavés par certains de leurs manifestants afin que les policiers n’en soient pas les victimes

                                            comme cela a été le cas lors de la manifestation parisienne le 28 avril dernier.

                                            À ce titre,

                                            ALTERNATIVE Police CFDT dément toute violence policière :

                                            quand il y a un blessé parmi les manifestants pour 78 policiers blessés pour la seule

                                            journée du 28 avril, il convient plutôt de parler de violences aux policiers  !

                                            À force de toujours demander le retrait de certaines prérogatives aux policiers, de souhaiter

                                            l’interdiction de leurs moyens d’actions, on finit par revendiquer le recul de l’autorité pour

                                            toujours moins de sécurité et toujours plus d’anarchie !

                                            ALTERNATIVE Police CFDT en a une belle démonstration en ce jour de la fête du travail.

                                            ALTERNATIVE Police CFDT tient à saluer les décisions du Ministre de l’Intérieur

                                            afin de faire respecter l’ordre et la sécurité en mettant à la disposition des policiers tous les moyens utiles et nécessaires tout en respectant le principe du droit à manifester !

                                            ALTERNATIVE Police CFDT apporte tout son soutien à l’ensemble des policiers, durement

                                            touchés et totalement engagés depuis près de 18 mois »




                                            • exocet exocet 7 juillet 2016 00:22

                                              On note pas mal de choses intéressantes dans ce tract :
                                              .
                                              Les manifestations auraient fait, pour la journée du 28 avril seulement un blessé chez les manifestants (l’étudiant qui a perdu un oeil suite à un tir) et 78 blessés chez les forces de l’ordre.
                                              .
                                              Diable !
                                              Casqués, visiérés plexiglas, plastronnés, giletpareballés, bottés, armés, nos valeureuses forces anti-émeutes auraient eu 78 blessés dans la journée !
                                              Et seul un blessé chez les manifestants.
                                              Contre des vieux, des lycéens et lycéennes, étudiants étudiantes.
                                              .
                                              Le souci c’est qu’en France on ne compte pas les blessés chez les manifestants.
                                              Des demandes en ce sens ont débouché sur un vague projet d’accord ou le ministère de l’intérieur prévoyait de compter les seuls blessés à partir d’un mois d’ITT.
                                              Notons qu’en France, un « coups et blessures » passe en tribunal correctionnel à partir de 3 jours d’ITT, ce qui est déja pas mal, incapacité temporaire totale.
                                              .
                                              La CFDT police a certainement appliqué, à titre expérimental, ce type de décompte :
                                              une éraflure au doigt sur un CRS en ouvrant une boite de conserve le midi, c’est un blessé, si le lycéen n’a pas au moins un oeil crevé, ce n’est pas un blessé.
                                              Honnête, comme procédé, ça.
                                              Et nos amis de la police se plaignent d’être mal aimés de la population....
                                              .
                                              Lorsque Nicolas Sarkozy était ministre de l’intérieur je l’ai deja écrit : surarmer les CRS et gendarmes mobiles, et policiers, comme il le faisait (décret autorisant pour le maintien de l’ordre le fusil de guerre, la grenade offensive de guerre, la grenade de désencerclement, le lanceur LBD40) tout cela n’allait pas oeuvrer pour le rapprochement de la police et de la population.
                                              ET J’AVAIS RAISON.
                                              .
                                              Depuis, dans les manifestations (je n’ai pas eu l’occasion d’y participer à mon grand age et habitant à la campagne mais je m’informe) il semble que les manifestants, ayant à l’esprit les dizaines de bavures avec ces armes, aient de plus en plus la haine.
                                              C’est ce que les sociologues et criminologistes appellent « l’engrenage de la violence » ;
                                              .
                                              N’accablons pas Nicolas sarkozy pour sa supposée imprévoyance : d’une part, ayant redoublé la classe de 6° et ses études ne l’ayant guère mené loin, il pouvait difficilement connaitre celà...
                                              D’autres en revanche, hauts fonctionnaires, conseillers officiels et officieux, ne pouvaient ignorer que la violence appelle la violence, et que cette débauche d’armes allait durcir le climat social.
                                              Peut-être, en haut lieu, même, certains se félicitent ils de cette fracture, ce fossé qui s’élargit entre la population et sa police.....
                                              Car ce divorce autorise toutes les dérives.
                                              Un pouvoir autoritaire a besoin d’avoir sous sa coupe, sous ses ordres, une police coupée de la population...


                                              • exocet exocet 7 juillet 2016 01:36

                                                Reporterre a mis en ligne sur son site un rapport intéressant, édifiant, même, quant à la mentalité de notre police actuelle : de vrais comportements de voyous face souvent à des femmes, des jeunes filles, des gens âgés.

                                                Tout ceci avec la bénédiction d’un gouvernement qui espère décourager les manifestation, et utilise de plus en plus l’article 49.3 pour court-circuiter nos députés, et d’une certaine partie de la Magistrature organisant l’impunité.

                                                https://reporterre.net/IMG/pdf/rapport_de_la_mission_civile_sur_le_maintien_ de_l_ordre.pdf


                                                • BA 7 juillet 2016 12:32

                                                  Avant tout le monde, Charles de Gaulle avait compris que l’impérialisme et la construction de gigantesques usines à gaz supranationales étaient vouées à l’effondrement et à la mort.


                                                  Charles de Gaulle avait compris que le gigantesque Troisième Reich allait se désintégrer et que l’Allemagne, elle, allait survivre.


                                                  Charles de Gaulle avait compris que la gigantesque URSS allait se désintégrer et que la Russie, elle, allait survivre.


                                                  Charles de Gaulle savait, lui, ce qu’était LE SENTIMENT NATIONAL.


                                                  Les nations ne sont certes pas immuables, mais il en naît de nouvelles de plus en plus.


                                                  Quand vous regardez le nombre de nations existant à la surface de la planète, il y en a de plus en plus.


                                                  Par exemple : vous pouvez regarder le nombre de nations qui ont un siège à l’Organisation des Nations Unies.


                                                  A sa naissance, l’ONU regroupait 51 nations. Aujourd’hui, l’ONU regroupe 193 nations. Leur nombre continue à augmenter. Dans les années qui viennent, l’ONU va accueillir de nouvelles nations qui vont naître : la Palestine, le Kosovo, les îles Cook, Niue, le Sahara occidental, le Somaliland, etc.


                                                  La grande tendance pluri-millénaire, c’est la fragmentation des regroupements déjà existant, partout dans le monde.


                                                  Problème : la construction européenne est à contre-courant de cette tendance pluri-millénaire.

                                                  C’est ça, la folie suicidaire de la construction européenne !


                                                  Les êtres humains veulent de plus en plus accéder à l’indépendance nationale, les êtres humains veulent de plus en plus DISLOQUER les regroupements déjà existant …

                                                  … et pourtant la construction européenne s’acharne à aller contre ces forces nationales toute-puissantes ! Erreur historique majeure !


                                                  Ces forces nationales (et même : ces forces nationalistes) sont des forces toute-puissantes : au XXIe siècle, elles vont désintégrer l’Union européenne.


                                                  La dislocation de l’Union européenne est inéluctable.



                                                  • GWECHALL 9 juillet 2016 16:48

                                                    Alain Minc fait partie de l’élite ?? Alors là stupeur ... MDR !
                                                    L’élite des carriéristes/opportunistes/bons à rien mais prêts à tout alors !!!!
                                                    N’oubliez pas d’ajouter Charles Begbeider à cette liste !


                                                    • Ouam Ouam 11 juillet 2016 02:25

                                                      Extraordinaire celle ci, faut absolument l’écouter !

                                                      http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/podcast/500-millions-d-europeens/

                                                      Lien Direct :

                                                      http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/audio/bfm-0907-500-millions-d-europeens-344224.html

                                                      Extraordinaire je vous le dis, surtout l’histoire avec la cantine et les enfants.

                                                      Si la vous n’avez pas compris la manipulation.....


                                                      • robert 12 juillet 2016 11:16

                                                        Minc , la seule fois ou j’ai bien rigolé avec lui, c’est quand son père est mort quelques jours après sa sortie sur :« il est inadmissible de faire vivre les gens aussi vieux », j’y ai vu le doigt de Dieu smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès