• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Hôpital privé de Marseille : quand l’égoïsme prime sur (...)

Hôpital privé de Marseille : quand l’égoïsme prime sur l’intérêt général

Certains habitants de notre ville s’opposent au projet d’hôpital privé à Saint-Barnabé dans le 12ème arrondissement, sous prétexte qu’il créerait des « problèmes de stationnement ». Aujourd’hui, on peut donc sans vergogne opposer son besoin de tranquillité à la nécessité de sauver des vies. Honteux.

Tout simplement scandaleux ! Alors que le secteur de la santé se casse la figure dans notre pays, et qu’il serait plus judicieux d’accueillir le moindre euro déboursé avec soulagement plutôt que mépris, certains trouvent le moyen de s’opposer farouchement à la construction d’un hôpital dans le 12e arrondissement de Marseille, à Saint-Barnabé.

Quelques riverains pour qui 600 lits, un service d’urgence 24 h/24 pouvant traiter jusqu’à 40 000 urgences par an, etc., représentent apparemment un « Monstre ». Là où la raison et une certaine dose d’humanité devraient au contraire les pousser à voir de l’espoir.

Le pire étant peut-être les excuses invoquées par ces personnages, qui avancent « des problèmes de circulation et de stationnement » et la « pollution supplémentaire » qu’engendrerait le nouvel hôpital pour s’y opposer. Car, visiblement, garer sa voiture est plus important que sauver des vies. Écœurant ? Cruel ? Les deux à la fois ? On peine à choisir l’adjectif qui colle le mieux à l’égoïsme de ces opposants, incapables de voir plus loin que le bout de leur nez. Et qui n’hésitent pas à tacler la mairie de Marseille, favorable au projet.

Contrairement à ce qu’estiment l’association « Nos quartiers demain » et le collectif « non à l’hôpital privé » présidé par Cécile Vigne, il ne devrait pas y avoir de problème de circulation, puisque les transports en commun desservent déjà massivement l’endroit. Ce qui devrait limiter l’impact environnemental du projet et permettre à un site laissé en friche depuis le déménagement du collège Louis Armand un peu plus bas dans la rue, en 2011, de revivre. D’autant plus que le projet prévoit un parking souterrain — aucun impact visuel donc — et payant, incitant les personnes à prendre les transports en commun. Rien de révolutionnaire à l’heure de la lutte climatique mondiale... !

Autres avantages, bien plus fondamentaux : outre le service d’urgences qui fonctionnera tous les jours de l’année et la présence d’un héliport, l’hôpital comprendra une maternité, un service de réanimation polyvalente et un service de cardiologie. Le tout, donc, à portée de métro ou de bus pour tous les Marseillais ! Plutôt que de chercher à empêcher ce projet, nous devrions nous estimer heureux de ne pas être obligés de faire des dizaines de kilomètres pour nous soigner — comme dans les déserts médicaux, qui s’étirent continuellement dans certaines régions françaises.

Nous bénéficions déjà d’un service de santé de proximité, avec les hôpitaux de La Timone et de La Conception, clame la farouche opposante Cécile Vigne ?

Nuance de taille : seul le premier dispose d’un service de cardiologie, et le second ne va pas tarder à se délester de sa maternité, en raison de son piteux état : des couloirs totalement défraîchis, de l’eau qui dégringole des plafonds, des trous et de la crasse qui jonchent le sol, de l’eau chaude un jour sur deux... des conditions inadmissibles qui poussent même les patientes à se rebeller contre les soignants. Le service maternité de La Conception est malheureusement à l’image de notre système de santé, qui se dégrade année après année faute d’investissements.

Un état de délabrement que certains Marseillais aimeraient donc entretenir, sous prétexte que l’arrivée d’un hôpital flambant neuf et de meilleures conditions pour le personnel médical et les malades porteraient atteinte à leur tranquillité. Qui sont les véritables « monstres » dans toute cette histoire ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.44/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • njama njama 23 février 17:14

    et qu’il serait plus judicieux d’accueillir le moindre euro déboursé avec soulagement plutôt que mépris...


    Quels investisseurs financeront la construction de cet hôpital privé à Saint-Barnabé ?


    • Rincevent Rincevent 23 février 18:41

      @njama

      Ceux là, par exemple : https://fr.wikipedia.org/wiki/Capio



    • ninportequoi 23 février 19:35

      Au delà de la querelle riverains/hôpital privé on peut se demander pourquoi le système de santé public n’investit plus, ne modernise pas ce qui existe, ferme des maternités, etc.

      Nous assistons sans bouger à une privatisation rampante de tout : barrages hydrauliques, aéroports, hôpitaux. Et on polémique sur des questions secondaires de voisinage.

      Quand à l’auteur de l’article il est évidemment en service commandé pour les seuls intérêts d’un investisseur privé. L’argumentaire est gros comme un hôpital et cousu (sans anesthésie) de fil blanc : ceux qui gênent les intérêts de cet investisseur privé sont des monstres.


      • juluch juluch 24 février 13:45

        Il sera sur l’ancien site Louis Armand,

        je ne savait pas.....du coup il sera en concurrence avec Vert Coteau.


        • Ruut Ruut 25 février 13:15

          Pourquoi dans le projet de l’hôpital ils n’ont pas inclus la mobilité et le stationnement ?

          Ce serait vraiment stupide.


          • zygzornifle zygzornifle 25 février 13:27

            Haaaa, ça sent l’énarque a plein nez .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès