• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Maïdan 3.0 - L’échec judiciaire des autorités de Kiev contre (...)

Maïdan 3.0 - L’échec judiciaire des autorités de Kiev contre Saakachvili marque la déliquescence de l’État ukrainien

Depuis une semaine que dure ce feuilleton judiciaire, le cas de Mikheïl Saakachvili n’en finit pas de montrer la faillite totale des institutions censées garantir l’ordre en Ukraine.

Après une première tentative d’arrestation ratée, mardi dernier, à son domicile, puis une deuxième le lendemain dans le campement de tentes situé devant la Rada, qui a fait plus d’une dizaine de blessés parmi les manifestants, les autorités ukrainiennes ont enfin réussi à arrêter l’ex-président géorgien vendredi soir, dans l’appartement de l’ancien chef de la police de la région de Lougansk, Iouri Pokynboroda.

Immédiatement, Saakachvili s’est officiellement mis en grève de la faim pour protester contre ce qu’il a dénoncé comme étant de la répression politique. Dans un discours tenant plus du cirque ou du vaudeville qu’autre chose, Mikheïl Saakachvili a même déclaré qu’il était un prisonnier de guerre de l’oligarchie ukrainienne et de Poutine. Accusant ainsi de manière indirecte Porochenko d’être un agent du Kremlin.

Une déclaration qui fait office de réponse aux autorités ukrainiennes qui accusent Saakachvili d’être financé par Ianoukovytch et donc par la Russie. C’est à celui qui accusera le plus l’autre d’être un agent du Kremlin. Heureusement pour certains que le ridicule ne tue pas…

Mais après un week-end en centre de détention préventive, lundi, tout le château de cartes du procureur général ukrainien s’effondre. La cour qui devait ordonner contre Saakachvili une mesure de placement en résidence surveillée, le libère simplement sous caution, grâce à plusieurs députés de la Rada qui se portent garants (à l’initiative de Ioulia Tymochenko).

À sa sortie du tribunal, Saakachvili a loué le courage de la juge qui a été à l’encontre du réquisitoire du procureur, et a déclaré que le système des autorités actuelles s’effondrait. Il n’aurait su mieux dire.

Cette débandade publique a de quoi faire déprimer les autorités de Kiev. Et en premier lieu le procureur général ukrainien, Iouri Loutsenko.

«  Je pense que maintenant le dossier est totalement fichu uniquement à cause de sa politisation. Une énorme pression m'a été imposée tout au long de la semaine dernière pour me faire fermer les yeux sur ce que Saakachvili, qui est apatride, se permet, » a ainsi déclaré le procureur général.

Loutsenko a ensuite poursuivi en disant qu’un « État qui ne sait pas se défendre contre les complots du FSB et le gang de Ianoukovytch est voué à l’effondrement. »

Sauf qu’au vu des pressions exercées sur Loutsenko et la justice en général, et le fait que Saakachvili soit venu des États-Unis en Pologne puis ait franchi la frontière entre la Pologne et l’Ukraine sans trop de problèmes en étant soi-disant apatride, ce n’est clairement pas le FSB qui est à la manœuvre, mais la CIA, l’employeur historique de Saakachvili (voir l’implication de la CIA dans la révolution des roses qui avait permis à Saakachvili de devenir président de la Géorgie).

L'Ukraine, radeau de la Méduse

Si l’argument est mauvais, la conclusion des deux protagonistes de ce vaudeville est malheureusement juste. Ce fiasco judiciaire montre clairement que les autorités ukrainiennes ne détiennent plus de pouvoir réel sur le pays, et que ce dernier est condamné.

Quand un pays est dans l’impossibilité d’arrêter et de mettre en prison un homme qui est loin de se cacher (organiser et participer à des manifestations régulièrement devant la Rada c’est loin d’être une planque discrète), et qui ne fait pas mystère de ses intentions (renverser le Président), c’est que le pays est au bord de l’effondrement total.

Le système judiciaire est censé, avec la police, être le garant du maintien de l’ordre dans le pays. Si ce système est ouvertement et publiquement incapable d’assurer sa fonction, cela veut dire qu’il n’y a plus d’ordre dans le pays, et que le gouvernement ukrainien ne dirige et ne contrôle plus rien.

Comme je le craignais, Saakachvili est soutenu par la faction néo-cons américaine, qui détient les véritables leviers du pouvoir en Ukraine depuis le dernier Maïdan. Porochenko, du haut de son titre de Président, n’a même pas le pouvoir de se protéger contre un coup d’État, contre un Maïdan 3.0.

En cherchant à prendre le contrôle du pays, les néo-cons et la CIA ont en fait privé le pays d’une structure étatique capable de maintenir l’intégrité de l’Ukraine. C’est le chaos et, très certainement aussi, le démantèlement qui attendent l’Ukraine. La seule chose que changera ce Maïdan 3.0 c’est la façon dont cet effondrement total aura lieu.

L’Ukraine est devenue un radeau de la Méduse qui dérive sans gouvernail au gré des courants, et qui a toutes les chances d’aller s’écraser sur les récifs. Que ce Maïdan 3.0 échoue ou réussisse, la course folle de l’Ukraine vers les abysses ne peut désormais plus être arrêtée.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 12 décembre 2017 17:45

    Je tente en vain de comprendre ce qu’ils ont dans la tête, ce Mikheil Saakachvili et cette Sandra Roelofs. Elle a 48 ans, il va en avoir cinquante dans quelques jours. Ils se sont mariés aux Etats. Je présumais que Roelofs et leurs enfants sont toujours en Géorgie. C’est faux, le 10 décembre Sandra Roelofs manifestait à Kiev. A quelle étoile pensent-ils avoir accroché leur char ? Les enfants sont ballotés ou abrités où ?

    Avant la politique, Saakachvili n’avait pratiqué qu’un seul métier, assistant juriste aux Etats.
    J’ignore la fiabilité des sources. Selon elles, Saakachvili aurait plutôt fait de bonnes choses sur le plan intérieur en Géorgie, gâchées a minima par ses obsessions guerrières contre le voisin russe, et les petits voisins rétifs.

    Il y a une grosse trentaine d’années, à Akadiémgorodok, un étudiant un peu émêché montrait à la caméra sa collection de portraits de Léonid Brejnev, la poitrine toujours barrée de décorations : « Si vous avez une photo de Brejnev avec seulement une décoration, ou deux décorations, nous sommes prêts à venir la chercher ! ». Je voudrais bien voir une photo de Saakachvili méditatif, et non plus triomphal.

    • Christelle Néant Christelle Néant 12 décembre 2017 17:49

      @JC_Lavau
      Sac à visse se pense protégé par la CIA. Et actuellement il l’est clairement.


    • JC_Lavau JC_Lavau 12 décembre 2017 20:49

      @Christelle Néant. On n’a jamais vu la C.I.A. construire un pays. Le détruire, en revanche...

      Que Saakachvili espère-t-il ?
      Construire la Géorgie, c’est raté. Construire l’Ukraïne ? En réalité sa caboche est obsédée de guerroyer contre la Russie.
      Il va laisser quel héritage moral à ses enfants ?

    • Xenozoid Xenozoid 12 décembre 2017 20:51

      @JC_Lavau

      il aura sa série tv, comme en colombie avec les narco comédiens


    • Christelle Néant Christelle Néant 13 décembre 2017 06:14

      @JC_Lavau
      À mon avis il s’en fiche de l’héritage moral, tout ce qui l’intéresse c’est l’argent et le pouvoir...


    • JC_Lavau JC_Lavau 13 décembre 2017 13:15

      @Christelle Néant. Cf. les présidentielles de 1969, celles de « Blanc bonnet et bonnet blanc, chou vert et vert chou », où l’on a vu l’électorat SFIO descendre à 5,01 %. 

      Pierre Guidoni conclut : « Pierre Mauroy est seul dans son bureau, à tirer le bilan de ce qui devait être La combinaison du siècle ».
      https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_pr%C3%A9sidentielle_fran%C3%A7aise_de_1969

      Au bout de la combinaison C.I.A. ils refermeront les mains sur quoi, Saakachvili et Roelofs ?

      Ils travaillent ? Ils produisent quoi, les militants de Prayï Sektor ? Ils cultivent la terre ? Ils travaillent en usines ? En bureau d’études ? Ils sont payés pour mener brigandage et guerre civile. On construit un pays avec ça ?

      Il va s’appuyer sur quelle classe sociale ? Essentiellement sur ceux qui ont tant de sang et de rackett sur les mains qu’ils ne peuvent plus que fuir en avant vers toujours plus de guerre civile et de guerre étrangère.

    • JC_Lavau JC_Lavau 13 décembre 2017 13:17

      @JC_Lavau. Faute de frappe, il manque le « v » : Pravyï Sektor.


    • Christelle Néant Christelle Néant 13 décembre 2017 19:11

      @JC_Lavau
      Ah ça c’est sûr que je ne pense pas qu’il aura un bel avenir, mais c’est son problème, pas le mien....


    • Le Panda Le Panda 12 décembre 2017 18:46

      Christelle Néant

      Vous êtes la première à qui je viens dire bonjour et me fortes pensées de courage


      • Christelle Néant Christelle Néant 13 décembre 2017 06:13

        @Le Panda
        Merci, désolée de ne pas avoir pu répondre plus tôt. Bonne journée à vous.


      • zygzornifle zygzornifle 13 décembre 2017 14:40
        Maïdan 3.0.... il y a une mise a jour de prévue qui le passera en 3.1 et qui corrigera certains bugs ....

        • Christelle Néant Christelle Néant 13 décembre 2017 19:12

          @zygzornifle
          Non là pour corriger les bugs faut directement passer par la case formatage complet et réinstallation à blanc du système....


        • zygzornifle zygzornifle 14 décembre 2017 08:58

          @Christelle Néant

          les clusters de la partition sont foutus et de toute façon il n’y a pas de DVD d’install ni d’ISO de sauvegarde .....

        • Christelle Néant Christelle Néant 14 décembre 2017 11:18

          @zygzornifle
          C’est en effet un parfait résumé de la situation....


        • Elliot Elliot 14 décembre 2017 13:44

          Honnêtement et malgré toute mon antipathie pour le régime ukrainien issu de la pseudo-révolution démocratique de la place Maïdan , le fait que le judiciaire se soit affranchi des pressions gouvernementales est plutôt un signe positif : tout n’est pas définitivement pourri en Ukraine. 

          Le judiciaire a tenu à marquer son indépendance au moins dans ce domaine, ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas corrompu dans d’autres.

          Dans un état démocratique c’est la police qui est chargée du maintien de l’ordre public et la Justice de l’application et du respect de la loi.

          Au moins, en cette occurrence et quelles qu’en soient les motivations ou les influences indirectes qui la motivent, cette décision respecte la séparation des pouvoirs.


          • Christelle Néant Christelle Néant 15 décembre 2017 07:43

            @Elliot
            Oui et non, car en dehors des accusations farfelues d’être un agent de Poutine, il reste que Saakachvili est en Ukraine en situation irrégulière et qu’il est là pour mener un coup d’état. Ce qui est illégal dans les deux cas et mérite d’être sanctionné par la justice. Donc cela montre surtout que la justice est corrompue jusqu’à l’os, et que ce n’est pas Porochenko qui paye le plus....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->