• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Une pétition pour retrouver la Région Lorraine

Une pétition pour retrouver la Région Lorraine

Une pétition en ligne intitulée « Rendez-nous la Lorraine » a été lancée jeudi 18 octobre 2017. Celle-ci s’adresse à l’ensemble des sénateurs et députés lorrains, ainsi qu’aux quatre présidents des Conseil départementaux lorrains.

Elle fait suite au dépôt de proposition de loi des sénateurs lorrains Jean-Louis Masson et Christine Herzog visant à organiser un référendum pour revenir à notre Région Lorraine et créer un Conseil Unique de Lorraine par la fusion des quatre départements lorrains.

En l’espace de 48 heures, cette pétition a déjà recueilli plus de 500 signatures. Parmi les signataires, on retrouve notamment les sénateurs Masson et Herzog, qui soutiennent officiellement et publiquement cette initiative, ainsi que d’autres personnalités politiques de Lorraine, à l’image du Président du Parti Lorrain, Thomas Riboulet, mais aussi des représentants de la société civile et des citoyens.

Rappelons que le Grand Est a été imposé à la Lorraine sans concertation ni consultation de ses élus et encore moins de ses habitants. Comme l’a récemment démontré la Cour des Comptes dans un rapport, il n’a ni généré les économies mises en avant, ni simplifié le « mille-feuille » territorial français. Pire, la fusion des régions a même généré des surcoûts ! En Lorraine, territoire à l’identité affirmée, cette fusion a généré un sentiment inexpugnable d’inégalité de traitement manifeste au profit de l’Alsace. L’élection d’un nouvel Alsacien pour succéder à un autre au poste de président de région renforce cette impression. Sans compter l’attribution des différentes subventions.

D’une superficie de 23 547 km2, la Lorraine fait les trois quarts de la Belgique et est plus grande que plusieurs Länder allemands comme la Sarre, Brême, Hambourg ou encore la Rhénanie-Palatinat. La différence avec nos voisins fédérés, qui font partie d’une république fédérale et non d’un système centralisé comme en France, ne réside donc pas dans la taille critique des territoires, mais bien dans l’attribution des compétences et du budget. Le Grand Est a ainsi un budget annuel comparable à celui de la seule Ville de Bâle, à savoir environ deux milliards d’euros, qui est très éloigné de celui d’un Land comme la Bavière qui culmine à plus de soixante milliards d’euros par an.

Au-delà de l’aspect culturel et historique, la Lorraine apparaît comme le bon échelon administratif et territorial, celui proche des citoyens. En fusionnant ses quatre départements, dont les compétences ont été réduites principalement aux champs d’action sociale, de véritables économies seraient réalisées. Un exemple parmi d’autres : il n’y aurait en effet plus qu’un seul Conseil Territorial et non plus quatre, soit quatre fois moins d’élus mais des élus représentatifs de chaque composante des territoires lorrains. Plus proche des habitants et plus économique, donc plus efficient, le retour d’une Région Lorraine est par conséquent souhaitable par la création d’un Conseil Unique comme le soutiennent les sénateurs Masson et Herzog. Cette pétition doit apporter du poids à toute initiative en ce sens.


Moyenne des avis sur cet article :  3.7/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Merci, cela me donne des idées pour reprendre Renaix aux flamouches.


    • diogène diogène 23 octobre 11:28

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Agoravox a supprimé mon commentaire !
      Dommage...

    • diogène diogène 21 octobre 17:45

      C’est ça, revenons aux provinces de l’ancien régime !


      Pourquoi pas l’Austrasie ?

      • @diogène


        Clotaire, prénom de mon arrière grand-père maternel.

      • diogène diogène 21 octobre 17:55

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Moi, mes grand-pères s’appelaient Théodebald et Childebert !

      • @diogène

        Mon cousin : IDESBALD et mon grand-oncle Hilaire. quelle famille !!!!

      • Alren Alren 22 octobre 12:27

        @diogène

        « C’est ça, revenons aux provinces de l’Ancien Régime ! »

        Mais ce sont les super-régions voulues par l’UE qui rappellent l’Ancien Régime !!!

        Un des bons exemples est la Normandie reconstituée de Guillaume le Conquérant ou de la Guerre de Cent ans !

        La « Basse-Normandie », située au sud et au dessous sur une carte murale, mais aucunement « basse » a plus de points communs avec les régions de son sud et de son ouest que la « Haute-Normandie » située plus au nord, plus haut sur une carte murale, laquelle est écartelée entre Rouen, tournée vers Paris depuis toujours, Le Havre tournée vers la mer et le Pays de Caux à la riche terre où l’on cultive le meilleur lin du monde, une plante très exigeante.

        Ni Rouen, ni Le Havre n’ont de lien naturel avec les départements de l’Orne et de la Manche


      • diogène diogène 22 octobre 15:10

        @Alren

        En fait, nos élus n’ont besoin ni de l’ancien régime ni de l’Europe pour décider à quelle sauce nous serons mangés. Ils ne sont guidés que par la pratique de leur clientélisme et leurs préoccupations ne se fondent que sur ce qu’ils peuvent tirer de l’influence réciproque des barons locaux les-uns avec les autres ;

        Le meilleur exemple est la « Nouvelle Aquitaine » qui n’a rien à voir avec l’ancienne (qui était d’ailleurs anglaise). Ce monstre géographique réunit une partie des Auvergnats coupés de leurs cousins de l’est, une partie des Chouans (ceux de l’intérieur), les Basques, les Gascons, , etc...

        Aucune justification, historique, ni culturelle, ni économique, ni même politique, si ce n’est les tissage de réseaux de blanchiment de subventions par les amis de Ségolène Royal, grande magicienne dans ce méli-mélo. Ces « régions » dans lesquelles on trouve la Corse, l’île-de-France et le Grand-Est, de dimensions et d’homogénéités totalement incohérentes ne trouvent d’explication que dans la mise en coupe réglée de l’argent public par des mafias organisées. 

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 06:44

        @Alren
        Voilà que les Insoumis se mettent comme Philippot, à copier l’ UPR , et à parler des « régions à taille européenne » !! C’est bien, cela prouve que malgré la censure, les analyses de l’ UPR progressent rapidement.


        A la fin de cette vidéo, à 46 minutes, vous pouvez écouter Mélenchon à l’ Assemblée nationale, un copié/ coller du programme de l’ UPR ...... !!
        Sauf la sortie de l’ UE, de l’euro & de l’ OTAN.

        Un oubli sans doute ....


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 06:53

        @diogène
        Les projets euro-atlantistes de disparition des Etats Nations, c’est autre chose que des histoires d’intérêts personnels...


        Une fois que vous enlevez à la France : la Corse, le Pays basque, l’Alsace, la Lorraine, les Pyrénées orientales, la Provence rattachée à la Ligurie et au Piémont, la Savoie et le Languedoc... il vous reste la France du Moyen Âge !

        C’est exactement ce que vous pouvez constater sur cette carte prévisionnelle....

        Cette carte date un peu, depuis, la Région Provence- Italie du nord est en place.

        Cherchez sur Internet à « Territoires transfrontaliers ».


      • diogène diogène 23 octobre 11:20

        @Fifi Brind_acier

        « C’est exactement ce que vous pouvez constater sur cette carte prévisionnelle.... »


        C’est qui, Olivier Barbier ? Un astrologue ?

      • JP94 23 octobre 16:29

        @Alren

        Exactement, et c’est tout à fait significatif ! 

        Certains pensent que ça ne change rien l’affaire mais pourquoi alors changer ces structures héritées de la Révolution ( les départements) puis déjà ajoutées après ? 

        On nous dira , c’est le mille feuille administratif : alors supprimons l’étage UE et on respirera déjà mieux ...

        Ensuite on nous compare à nos voisins mais justement si on regarde à ce sujet,, eux on n’y touche pas ; or leurs structures sont justement désuètes alambiquées, disproportionnées bien plus que les nôtres ; qu’on en juge : 

        Allemagne :
        Le Land de Brême compte 660 666 hab sur 404 km² 
        Le Land de Bavière compte 12,5 millions d’hab sur 79 500 km² 
        Elle est où la« région de taille européenne » ? 
        Aucune recommandation d’en changer , pourtant, e Allemagne !!

        Le Luxembourg dont la devise ( fort européenne ) est Mir wëlle bleivwe wat mir sinn ! ( nous voulons rester ce que nous sommes) fait 2500 km² et 550 000 hab, soit 3 fois moins que le 94 ... alors pour en faire une région européenne il faut le partager entre Allemagne - à laquelle on ne touche pas - France,et Belgique ; on nous le file avec les Banques ? chiche !! Non, pas touche ! 

        Belgique, au nom de la Belle Europe , redéooupons-là en effaçant cette odieuse partition entre Flamands, Walllons et ..Bruxellois ! ( encore une race à part) . Non, on n’y touche pas. 

        Pour les structures anglaises avec comtés, évêchés,paroisses, provinces .... à cheval les unes sur les autres ... aucun changement n’a jamais été envisagé ...

        Ensuite, nombre d’élus par habitant ? 
        En Suisse 150 000 citoyens titulaires d’une charge élective pour 8 millions d’habitants ... 2 fois plus qu’en France !! alors doublons aussi !! ça a l’air de tourner si l’argent est le critère !!

        Et puis si l’UE compte 28 pays, le Conseil Européen en compte 47.faut-il les découper en zones d’aires égales, de populations égales ( pour que tout colle pour atteindre la perfection administrative concoctée en haut-lieu par des cerveaux déconnectées du réel et connectés à la bourse de New York ou au MEDEF ???

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 18:00

        @diogène
        Hi, Hi.. non, pas astrologue, c’est un adhérent de l’ UPR !
        Mais ce ne sont pas des cartes de l’ UPR.
        Ce sont des cartes publiées dans des documents sur le Fédéralisme européen.


        On retrouve ces cartes dans certains articles, comme celui des Économistes Econoclastes : « Le démantèlement des Etats »

      • Rêve fait en 2003 (début sur le site de Nabum). L’un des tableaux attire plus particulièrement son attention (j’ai réellement fait ce rêve et j’ai quelque peu brodé...).
        Il représente un bateau dans le port de Bruxelles, au début du siècle dernier, Un marinier est accoudé au bastingage. Sa chemise bleue émerge de la brume matinale. Une jolie femme sur le quai, portant un panier se dirige vers l’avant-plan. André, explique alors que ces tableaux datent de l’époque de ses parents. Il n’a pas vraiment connu son père qui un jour à l’âge de trente ans a disparu sans que personne n’ait retrouvé ses traces. Avocat près de la Basilique, il lui arrivait d’acheter quelques toiles. Intriguée, Olga s’approche de chaque tableau et s’amuse à imaginer que les sujets mais aussi, plus subtilement les jeu des formes et des couleurs racontent une histoire, mais aussi donnent des indices sur la disparition de son père. Elle lui fait part de ses réflexions. Il lui révèle alors qu’il s’appelle Burgonde, ce qu’elle ignorait, et que tous les tableaux sont signés Burgrave. Olga ne peut s’empêcher de penser à un personnage de vieux barbon à la gravité pompeuse. Pourtant, les tableaux dans leur brumeuse mélancolie laissent deviner l’intensité colorée de l’émotion. Un jour Burgonde a-t-il rencontré Burgrave pour ne former qu’un seul être ?
        Olga conseille André de garder précieusement ses tableaux, parce qu’aucun expert en art même doué n’y découvrira le mystère que recèle chacun d’eux, puis elle quitte la maison de son voisin, le laissant à ses réflexions.

        Son récit terminé, Olga observe le vagabond : il sourit. Trop absorbée par son récit, elle n’a pas remarqué la disparition de l’oiseau. Seule une plume poussiéreuse nargue le vent qui tente de la chasser. Mais, le libraire attend sa visite.





              • Franck Einstein Franck Einstein 22 octobre 10:51

                La déconstruction mondialiste exige l’effacement des peuples (grand remplacement) et de l’histoire (réécriture, dévaloristion...)
                 
                Excellente conférence d’Hervé Juvin au parlement européen sur le transhumanisme, la déconstruction, le nomade déraciné nouveau des « progressistes » :

                La race des seigneurs du futur
                 


                • zygzornifle zygzornifle 22 octobre 15:22

                  Wouhahaha envoyez la a Macron le Luciférien et il vous la mettra en guise de suppositoire votre pet tition .... 


                  • alain_àààé 23 octobre 14:02

                    je suis lorrain mais je ne signerai pas la pétition comme je ne l ais signé en bretagne ou habite depuis.pour certains de vous étes des élus ou des copains d élus.je trouve vraiment marre que la rigolade doit s arrété car vous n osez méme pas demandé aux élus pourquoi le peuple qui compte 10 millions de pauvres soient obligés de payés des bons a rien, et qui de plus je l ai écri au président de lile et vilaine a quoi ils servaient,,car avec la communauté on peut suprimé le département.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 18:02

                      @alain_àààé
                      avec la communauté on peut suprimé le département.

                      Supprimer les Départements et les Communes.
                      Au profit des Régions et des Communautés de Communes.


                    • alain_àààé 23 octobre 18:59

                      je suis daccord avec toi FIFI je t aime bien je lis toujours tes commantaires.je voudrais quand méme te posé une question cela aun rapport avec l age de la retraite ou je faisais un commantaire sur les gens qui prenaient leurs retraites vers 62 a 65 ans tu m avais fait remarquer que le Géneral De gaule avait pris sa retraite vers 79ans mais lui il payait de sa poche l électricté etc...alors si jesuis ton raisonnement ton patron pourrait prendre sa retraite et comme le font tous les politiciens en avoir plusieurs comme par exMELENCHON C EST ORDURE ET GRAND BOURGEOIS.mais en revenant aux départements sur ouest france de bretagne une femme se vantait de toucher de largent comme conseiller départemental puis de la commune et elle était députée mais lors des réunions publiques personnes ne posent ses questions ?

                      merci de merépondre
                      amitiée

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires