• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > 55 agressions contre des journalistes enregistrées en Ukraine depuis début (...)

55 agressions contre des journalistes enregistrées en Ukraine depuis début 2019

 

La semaine dernière, le chef adjoint de la Mission de surveillance des droits de l’homme de l’ONU en Ukraine, a exprimé ses préoccupations au sujet de la situation concernant la sécurité des journalistes en Ukraine et l’impunité des crimes contre les représentants des médias de masse.

JPEG

Plus de 50 cas d’agression physique contre des journalistes ont été enregistrés en Ukraine au cours des neuf premiers mois de cette année, selon le rapport « Indice de sécurité physique des journalistes en Ukraine » établi par l’Union nationale des journalistes d’Ukraine.

«  En juillet, août et septembre, 19 agressions ont été perpétrées contre des journalistes en Ukraine et 36 au cours du premier semestre. Au troisième trimestre de 2019, la plupart des cas de violence contre des employés des médias ont été enregistrés à Kiev – six – et il y a eu quatre cas à Odessa. En neuf mois, un total de 55 cas d’agression physique contre des journalistes ukrainiens ont été enregistrés  », indique le rapport.

La semaine dernière, Benjamin Moreau, chef adjoint de la mission de surveillance des droits de l’homme de l’ONU en Ukraine, a exprimé ses préoccupations concernant la sécurité des journalistes en Ukraine et l’impunité des crimes contre les représentants des médias dans son discours lors d’une session du Comité pour la liberté d’expression de la Verkhovna Rada.

Source : TASS
Traduction par Christelle Néant pour Donbass Insider

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Guy19550 Guy19550 22 octobre 10:48

    C’est toujours aussi triste et la situation est loin de s’améliorer. 


    • leypanou 22 octobre 12:32

      Et que dit Reporters Sans Frontières ?

      On pourrait peut-être demander ce qu’ils en pensent P Haski ou Christophe Deloire.


      • Guy19550 Guy19550 22 octobre 13:11

        La photo est trafiquée en ce qui concerne l’arme sur le tempe selon moi. Cela est aussi dommage.


        • Christelle Néant Christelle Néant 22 octobre 13:25

          @Guy19550
          C’est une photo d’illustration..... smiley Comment voulez-vous que j’illustre un tel article autrement ?


        • Guy19550 Guy19550 22 octobre 13:40

          Ben avec une autre photo. Celle-là ne convient pas. 


          • Christelle Néant Christelle Néant 22 octobre 13:47

            @Guy19550
            En quoi ne convient-elle pas ? C’est une photo illustrant des violences contre un journaliste. Je n’en ai pas trouvée d’autre qui soit meilleure, désolée.


          • Guy19550 Guy19550 22 octobre 20:22

            @Christelle Néant

            L’homme est à terre sur le ventre et les mains sur la nuque. Il est donc neutralisé, c’est déjà assez illustratif pour la violence. Nul besoin d’un pistolet sur la tempe c’est vraiment supperflu et c’est sans doute le 6ème doigt de la main ou le septième qui est sur la gachette. Non vraiment, aucune raison valable de produire une telle image, ce pistolet est franchement de trop. Maintenant s’il existe des cas similaires avec des photos non trafiquées, je suis le premier a dire que c’est à publier, mais la publication à l’aide d’une photo truquée ne donne aucun crédit au reste de l’article, bien que je sache fort bien qu’il en est tout autrement en Ukraine.


          • Christelle Néant Christelle Néant 22 octobre 20:40

            @Guy19550
            Ce n’est pas moi qui ai pris la photo je l’ai prise dans une banque d’images. Elle n’est pas trafiquée, elle a été prise telle quelle par un photographe pour illustrer le concept « violences contre les journalistes ». Qu’est-ce que c’est que ce délire sur le pistolet qui serait de trop, un sixième doigt etc. Le mec qui tient le pistolet a bien 5 doigts seulement à chaque main.
            Non mais franchement. Ce n’est pas une photo trafiquée c’est une photo d’illustration. Elle est juste là pour illustrer l’article. Ce n’est pas un reportage, c’est une traduction d’un article de TASS. C’est vraiment faire un scandale pour rien. TASS que vous citez à longueur de commentaires utilise des milliers de photos de ce genre là, comme toutes les agences de presse du monde. Qu’est-ce que la photo a à voir avec le crédit à accorder à l’article ? Rien. Il ne s’agit pas d’un article de type reportage sur un cas particulier d’un journaliste, il s’agit d’un article énoncant des chiffres issus d’un rapport de syndicat de journalistes. Pour ce genre d’article toutes les agences de presse utilisent des photos d’illustration. Vos commentaires là pour le coup sont complètement à côté de la plaque, désolée de vous le dire.


          • Guy19550 Guy19550 22 octobre 20:52

            @Christelle Néant

            Je me doute bien que la photo ne vienne pas de votre appareil, mais je trouve de mauvais goût d’utiliser une telle photo pour des journalistes. S’il s’agissait d’un truand, je veux bien (par exemple, celle de tonton, mais il faut alors aussi le tonton sur la photo). J’ai du mal à imaginer un journaliste qui puisse se trouver dans une telle situation. Je suppose qu’un journaliste n’offre pas de résistance qui justifie de finir étouffé ainsi. 


          • Christelle Néant Christelle Néant 22 octobre 21:02

            @Guy19550
            Eh bien vous imaginez mal. J’ai un collègue caméraman qui a vécu bien pire en 2014 quand il a été attrapé par l’armée ukrainienne sur le front. Et les journalistes arrêtés en Ukraine par le SBU n’ont pas été traités en mode gentil. Sans parler de ceux qui ont été assassinés. Il n’y a donc aucun « mauvais goût » dans cette photo.


          • Guy19550 Guy19550 23 octobre 14:18

            @Christelle Néant

            Je ne contesterai pas les actions commises. C’est d’ailleurs on ne peut plus clair en y regardant de près, on le voit également par les lois passées en Ukraine. C’est très clair pour moi qu’il y a de l’acharnement des ukrainiens sur la presse. Ceux qui donnent du crédit a ce qui se passe avec la presse, on ne peut vraiment pas dire qu’il s’agisse d’une approche démocratique, or trop longtemps l’Europe a donné un appui tacite à ces pratiques et pas seulement pour la presse. Contribuer aux accords de Minsk implique aussi un certain oubli, recul et pardon de certaines choses. C’est vers cela qu’il faut tendre. Si les ukrainiens ne veulent pas, il y aura cassure des choses et tant pis pour eux alors. Au niveau individuel, chacun a une contribution à apporter. Ça, c’est dans le contexte de Minsk. Mais chaque individu peut se prononcer à sa manière sur les événements quand même et pour moi par exemple, il est encore bien trop tôt de supprimer le qualificatif de terroristes à Kiev, je ne le ferai que quand j’aurai constaté de mes yeux que cela va dans le bon sens. Selon vos vues la photo est adaptée et pas selon les miennes. On arrivera probablement à s’accorder sur la chose avec le temps, mais pas dans l’immédiat.


          • skirlet 24 octobre 16:27

            @Guy19550
            C’est un peu facile de parler du pardon étant loin du Donbass et n’ayant aucun lien ni avec cette région, ni avec l’Ukraine, désolée. Mais est-il facile pour les gens qui vivent du jour au jour sous les tirs de l’armée ukrainienne ? On ne pourra même pas parler du pardon avant le cessez-le-feu venant de la part d’Ukraine, et ça ne vient toujours pas.

            Du côté ukrainien, on entend toujours les officiels à traiter les Donbassiens de tous les noms d’oiseaux (p. ex. « tous ceux qui sont restés dans le Donbass, ce sont des salopards мрази en VO et ne méritent pas de vivre »). Et pour les Occidentaux angéliques qui se représentent l’Ukraine comme une « jeune démocratie luttant contre l’agression russe », une image comme ça sert d’illustration (ô combien insuffisante) des atrocités commises par ce « gentil » pays.


          • Kapimo Kapimo 22 octobre 14:56

            Intéressante statistique.

            A mettre en regard de l’évolution en Russie

            https://www.les-crises.fr/les-journalistes-tues-en-russie-les-homicides/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès