• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > À Kiev, des ultra-nationalistes ukrainiens saccagent le tribunal dans (...)

À Kiev, des ultra-nationalistes ukrainiens saccagent le tribunal dans lequel leur commandant doit être jugé

Alors que le centre de la capitale ukrainienne regorge d'ultra-nationalistes qui assurent le Maïdan 3.0 en face de la Rada, des provocations contre l'un d'eux ont dégénéré jusqu'au saccage du tribunal où ce dernier devait être jugé.

JPEG - 73.8 ko
Photo : Facebook Ganna Lissitsia

Tout commence vendredi 21 octobre, lorsque Mykola Kokhanivsky, le commandant d'un bataillon de volontaires de l'OUN (Organisation des Nationalistes Ukrainiens, organisation à laquelle a appartenu Stepan Bandera le collaborateur des Nazis en Ukraine pendant la Seconde Guerre Mondiale) tire avec une arme non létale sur Rouslan Kachmala (surnommé Rem), un nationaliste d'un autre bataillon.

En plus d'être le commandant d'un bataillon de l'OUN, il faut savoir que Mykola Kokhanivsky est l'ancien chef de l'OUN, et qu'il avait déjà été arrêté en février lors d'affrontements avec la police concernant le blocus total du Donbass, qu'il soutient.

D'après les informations données par l'épouse du commandant, Katerina, Kachmala aurait rencontré le couple, puis se serait mis à insulter et à menacer Kokhanivsky, avant de l'agresser physiquement. En plus des coups, Kachmala aurait utilisé du gaz, obligeant Kokhanivsky à utiliser son pistolet traumatique contre lui (pistolet non létal), le blessant suffisamment pour faire cesser l'affrontement.

Kokhanivsky est alors immédiatement arrêté, en attendant de comparaître lundi devant le tribunal pour décider de son sort.

Mais lundi 23 octobre, le juge du tribunal du quartier de Sviatochinski, à Kiev, annonce un report de l'audience jusqu'au lendemain matin 9 h. Un report qui n'a pas été du goût des ultra-nationalistes venus soutenir leur commandant. De peur qu'il ne soit emmené en centre de détention, ils bloquent alors la salle d'audience et exigent que l'audience reprenne immédiatement, persuadés qu'elle aboutira à la libération de Kokhanivsky.

Le juge ayant refusé de se plier aux injonctions des radicaux, et la police ayant essayé de les déloger à coup de gaz lacrymogènes, les ultra-nationalistes ont alors saccagé la salle d'audience, brisé les fenêtres et utilisé les meubles de la salle pour se barricader (ou les jeter) contre les forces de l'ordre qui essayaient de remettre de l'ordre dans le tribunal.

Finalement ils passeront toute la nuit dans la salle d'audience dévastée, qu'ils ont décorée de leurs drapeaux. Ce matin à 10 h 15 la police est parvenue à briser les barricades, et a arrêté au moins 30 personnes (dont la femme de Kokhanivsky) pour hooliganisme commis par un groupe de personnes et dommages sur une propriété de l'État.

Photos: Facebook Ganna Lissitsia

Photos: Facebook Ganna Lissitsia

Photos : Facebook Ganna Lissitsia

Trois journalistes (un de Strana, un de Hromadske et un de l'agence Unian) présents sur place, ont aussi été arrêtés et frappés par la police malgré la présentation de leur carte de presse. Le ministère de l'intérieur s'est excusé auprès d'Unian et de son correspondant, et le chef de la police nationale a fait de même auprès de Strana et de son journaliste.

La caméra du journaliste de Hromadske aurait aussi été cassée par les forces de l'ordre après qu'il ai enregistré avec les coups qu'il recevait de la part des policiers. Encore une fois, les forces de l'ordre ukrainiennes montrent leur « grand respect » des droits de l'homme et de ceux des journalistes. Ce comportement est d'autant plus inacceptable que les journalistes se sont tout de suite identifiés comme tels lors de l'assaut en montrant leurs papiers.

Si, pour le moment, la situation est calme, la police reste en alerte, car les soutiens de Kokhanivsky ont menacé d'interrompre de nouveau l'audience qui doit décider de mesures préventives contre leur commandant.

Ce genre de scène, où les ultra-nationalistes ukrainiens refusent de laisser la justice faire son travail à leur encontre, le plus souvent avec succès, est malheureusement devenue monnaie courante en Ukraine.

Mais au vu de l'implication importante des ultra-nationalistes dans le nouveau Maïdan en cours, on peut se demander si la provocation initiale n'a pas été faite délibérément pour pousser Kokhanivsky à la faute et essayer ainsi de le neutraliser par voie judiciaire.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Franck Einstein Franck Einstein 25 octobre 00:55

    J’imagine bien que l’Ukraine a été congelée pendant 70 ans par le communisme, et que l’Histoire repart de là.
    Mais ça les gêne pas les partis nazis d’Ukraine d’être les pantins du juif Soros, du métis Obama, de l’UE dégénérée avec ses mariage pédérastes et ses bébés gpa, ses gay-prides, son transsexuel chanteur barbu etc. ?
    Où espèrent ils leurs dire merde une fois au pouvoir ?
    Faut leurs expliquer que l’UE de l’Ouest sera au 3/4 musulmane et africaine avant la fin du siècle...


    • Christelle Néant Christelle Néant 25 octobre 08:46

      @Franck Einstein
      Concernant le gouffre existant entre l’idéologie revendiquée par les partis et mouvements néo-nazis ukrainiens et ceux de l’UE, certains radicaux ukrainiens ont déjà commencé à vouloir faire comme s’ils pouvaient envoyer « chier » l’UE.
      Je pense entre autre à un député radical comme Lyachko qui lors du vote à la Rada de la fameuse loi sur la réintégration du Donbass, et celle sur la prolongation du statut spécial, a dit que la France et l’Allemagne n’avaient aucun droit de dicter à l’Ukraine sa conduite en matière législative (le fait qu’ils soient garants des accords de Minsk, et que l’UE finance joyeusement son pays ne semble pas l’avoir effleuré comme raison pour justifier que ces deux pays s’occupent des affaires législatives de l’Ukraine).
      En clair je crois que pour le moment leur intérêt est de faire « comme si », mais qu’en gros oui ils espèrent dire merde à l’UE et à ses valeurs une fois au pouvoir...


    • Franck Einstein Franck Einstein 25 octobre 11:55

      Merci de la réponse.
       
      Tout ça me fait penser à Léon Degrelle (Waffen SS Wallonie) qui regrettait d’avoir à tuer de belles filles russes de l’Armée Rouge pour défendre la race blanche et les valeurs de l’Occident...
       
       
      Expliquez le à Pravy Sektor !!!!  smiley
       
      long reportage TV Belge, 1h30 env : il est dans 1m de raspoutitsa, face aux cosaques et aux belles blondes....
      https://www.youtube.com/watch?v=dZeIcx92FKo


    • sukhr sukhr 25 octobre 11:58

      @Franck Einstein
      On rappelle que la Waffen SS s’est faite écraser par l’armée rouge, et qu’ils ont été incapable de protéger la population allemande. 


      Le Nazisme a été un échec sur tous les plans, y compris militaire. 

    • Franck Einstein Franck Einstein 25 octobre 14:06

      Comme la pseudo-gauche UE est démolie par le « social traître », Pravy-Sektor peut être démoli par le « blanc traître »
       
      A peu ... l’erreur du Bismarck ralenti... le refus d’utiliser le Sarin et le Tabun sur le front de l’Est (à Koursk les russes s’y attendaient) ... pas bombarder les grands barrages hydro de la Russie ... et surtout les allemands avaient sous-estimé la capacité industrielle de l’URSS et ne connaissaient pas l’existence du T34, du KV1 (30000 chars en tout déjà en 41, plus de chars produits que l’Axe et les US réunis) les plans quinquennaux à la schlague de Lénine et Staline ont sauvé l’URSS. Adolf l’a reconnu, s’il avait su il n’aurait pas attaqué (mais Staline aurait probablement attaqué de tte façon plus tard)
      Allemagne : 1er chasseur à réaction opérationnel, 1er vrai sous-marin (le Nautilus américain est une copie), 1er missile infra-rouge, 1er missile balistique V2, 1er missile de croisière V1, 1ère bombe téléguidée, 1ers gaz neuro-toxiques, 1er vrai fusil mitrailleur, 1er obus flèche, 1ere aile delta , 1ère aile à flèche inversée, 1er avion furtif delta pur (Horten) etc.
      Et la bombe A ne servait à rien, Adolf avait dit à Heisenberg : 5 ans pour la bombe ? Si dans 5 ans nous sommes encore en guerre c’est qu’elle est perdue (mémoires de Speer)


    • sukhr sukhr 25 octobre 14:10

      @Franck Einstein
      beaucoup de mot pour dire que les nazis ont été incapables de défendre leur pays, et que le nazisme a été un échec. 


    • Franck Einstein Franck Einstein 25 octobre 14:12

      Et comme dit Marx, l’Histoire se répète 2 fois, la 2ème dans le comique ... Nous sommes dans l’ère des guignols de tout bord .... de sac de farine sans cravate à MLP bobo dédiabolisée. Mais ce cycle touche à sa fin. Le transhumanisme va faire un reset. D’ailleurs Poutine en parle, le seul homme politique qui semble s’y intéresser, et c’est évident pourquoi. (sac de farine avait dit : « La mort de La Mort ? Ce n’est pas de la politique » montrant son crétinisme total)


    • sukhr sukhr 25 octobre 14:19

      @Franck Einstein
      le Transhumanisme étant l’aboutissement du Socialisme, je ne te contredirais pas sur ce point smiley

      mais bon, aucun rapport avec le fait que les nazis aient été incapables de défendre leur pays...

      ah si, un rapport : le racialisme nazi a été un échec complet, une absurdité sans nom, qui n’a en rien amélioré la génétique allemande. 

    • Alren Alren 25 octobre 18:17

      @Franck Einstein

      Racisme, homophobie, fantasmes, paranoïa délirante : le cerveau de la créature de Frankeinstein a été raté complètement !

      Si c’est ça le premier fruit du transhumanisme, il faut le combattre résolument !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires