• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > À peine entrée en vigueur la nouvelle trêve est violée par les FAU, et Kiev (...)

À peine entrée en vigueur la nouvelle trêve est violée par les FAU, et Kiev veut négocier seule pour résoudre le conflit du Donbass

Malgré l'entrée en vigueur d'une nouvelle trêve aujourd'hui 25 août à minuit, et la rencontre qui a eu lieu entre Kurt Volker (représentant américain en Ukraine) et Vladislav Sourkov (conseiller de Vladimir Poutine) le 21 août, la paix ne se profile toujours pas à l'horizon pour le Donbass. Les optimistes s'étaient réjouis de cette rencontre entre Volker et Sourkov, les discours positifs à l'issue de cette rencontre ayant laissé supposer que cela aboutirait à quelque chose de constructif.

Mais pour ceux qui avaient analysé un tant soit peu qui est Volker (les réalistes), et ses positions sur ce dossier, le nouvel échec qu'est cette énième trêve n'a rien d'étonnant. Même après sa rencontre avec Sourkov, ce monsieur déclarait pour la chaîne TV russe Docht, que la Russie devait retirer ses troupes du Donbass, alors qu'elles n'y sont pas…

En entretenant ainsi la rhétorique délirante de Kiev sur l'agression russe imaginaire, M. Volker encourage l'Ukraine dans son délire russophobe, et son attitude belliqueuse. Le défilé hier de troupes de l'OTAN (entre autre américaines, britanniques, canadiennes et polonaises), et la présence de James Mattis (Secrétaire américain de la Défense) pour le jour de l'indépendance de l'Ukraine, indiquent clairement que l'Ukraine n'est plus qu'une colonie américaine, que les États-Unis veulent envoyer au charbon contre la Russie.

Les déclarations de Mattis sont d'ailleurs tout aussi délirantes que celles de Volker sur le fait que la Russie aurait accepté de retirer ses troupes et de respecter le cessez-le-feu dans le Donbass. Et ce alors que la Russie n'est que garante des accords de Minsk et non partie prenante, et que la Russie a toujours dit et redit ce qui est un fait : les troupes russes ne sont pas présentes dans le Donbass. D'ailleurs en plus de trois ans de conflit, les États-Unis n'ont jamais apporté la preuve du contraire. On voit donc mal comment la Russie pourrait annoncer retirer des troupes qui ne se trouvent pas dans le Donbass !!!

La déclaration de Mattis sur les 175 millions de dollars d'aide militaire que les États-Unis veulent fournir à l'Ukraine, et le fait qu'il promette de pousser le gouvernement américain à fournir des armes létales à Kiev, a encouragé Porochenko à tenir un nouveau discours belliqueux promettant de repousser l'agresseur si ce dernier tentait une offensive. Sauf que le seul agresseur dans le Donbass qui tente des offensives, et qui se fait repousser, c'est l'armée ukrainienne.

Ce qui a eu lieu hier à Kiev est un très mauvais signal envoyé par les États-Unis à l'Ukraine. Au lieu de freiner Kiev, Washington l'encourage dans son délire agressif. Faisant craindre à beaucoup une reprise rapide des hostilités dans le Donbass.

D'ailleurs la nouvelle trêve n'a même pas tenu une journée. Sur les 37 violations du cessez-le-feu commises par l'armée ukrainienne durant les dernières 24 h contre la République Populaire de Donetsk (RPD), cinq bombardements ont eu lieu cette nuit après minuit, et ont été enregistré par les observateurs du Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination du cessez-le-feu (CCCC). Ces tirs ont été menés, entre autre, avec des mortiers de 82 mm, des lance-grenades, des mitrailleuses lourdes et des armes légères.

La précédente trêve n'était guère mieux respectée. Le bilan des victimes en RPD pendant la « trêve du pain » (du 24 juin au 24 août) est sanglant : 31 morts dont cinq civils, et 41 blessés dont 21 civils. Le bilan en terme de destructions est tout aussi mauvais avec 161 habitations endommagées ou détruites. Sans même parler du nombre de projectiles tirés : 900 obus d'artillerie de 122 mm et 152 mm, et 8 000 obus de mortier et roquettes.

Juste avant l'entrée en vigueur de la nouvelle trêve, l'armée ukrainienne, fidèle à ses mauvaises habitudes, a lourdement bombardé la périphérie de Donetsk, Yassinovataya, et Dokouchaevsk, avec de l'artillerie lourde, des chars d'assaut, des mortiers de 120 mm et des lance-grenades. Les soldats ukrainiens ont chanté l'hymen ukrainien pendant qu'ils tiraient sur la périphérie de Yassinovataya.

Le bataillon néo-nazi « Donbass », stationné à Maryinka, a poursuivi les tirs dès ce matin 7h, sur le district de Petrovskyi à Donetsk, à coup de lance-grenades et d'armes légères. Résultat un civil de 61 ans a été blessé par balle au thorax et a dû être emmené à l'hôpital.

Encouragée par ses patrons américains à poursuivre dans son délire, l'Ukraine en perd toute raison, et tout sens commun. Ainsi, l'ex-président ukrainien, Leonid Kravtchouk, a proposé ni plus ni moins que d'exclure la RPD et la RPL des négociations à Minsk, ainsi que la Russie, et a déclaré que le processus même de Minsk pouvait être abandonné. Les accords de Minsk étant la seule solution pacifique de résolution du conflit dans le Donbass, le message est clair : l'Ukraine veut résoudre le conflit par la guerre et seulement par la guerre.

«  Le processus de Minsk peut être abandonné, il doit être complètement modifié, élargi, et les pouvoirs et composition des participants doivent être changés. Ni la RPD ni la RPL ne devraient y être. Tant qu'ils y participent, la Russie dit qu'une guerre civile a lieu chez nous. Nous devons retirer à la Russie la plate-forme légale de Minsk pour qu'elle ne puisse pas utiliser le processus de Minsk contre l'Ukraine, » a ainsi déclaré Kravtchouk lors d'une conférence de presse.

La réponse du chef de la République Populaire de Donetsk, Alexandre Zakhartchenko ne s'est pas faite attendre :

« La proposition que Kravtchouk a faite sur l'exclusion de la RPD et de la RPL du processus de Minsk est au-delà du bon sens.

Néanmoins la partie ukrainienne commet souvent cette erreur. Qu'est-ce qui se passe en réalité ? Il y a un conflit armé provoqué par Kiev dans le Donbass. C'est-à-dire que le conflit a deux parties - l'Ukraine d'un côté et la RPD et la RPL de l'autre. Il y a des médiateurs internationaux, dont la tache est d'aider les deux parties du conflit à le résoudre : la Russie, l'Allemagne, la France et l'OSCE. Il y a l'accord des deux parties pour résoudre le conflit avec l'aide des médiateurs - c'est le processus de Minsk. Et il y a une plate-forme dans laquelle cette résolution du conflit est discutée - c'est le groupe de contact à Minsk. C'est ça la logique de la résolution du conflit. Et qu'est-ce que la proposition de Kravtchouk envisage ? L'exclusion de l'une des parties du processus de résolution du conflit entre les deux parties ? Eh bien, c'est une absurdité.

Kravtchouk me rappelle le personnage de Gueorguy Vitsine dans le film Opération Y, qui retire les pots inférieurs de la pyramide de pots de chambre, provoquant l'effondrement de la pyramide.

J'ai dit à plusieurs reprises que le processus de Minsk pourrait être changé seulement si cela va vers une plus grande efficacité. Par exemple le convertir au format 2 + 3 ou plus, où deux sont les parties du conflit, c'est-à-dire l'Ukraine et les Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk, et trois sont les intermédiaires, c'est-à-dire, la Russie, l'Allemagne et la France. Le nombre d'intermédiaire pourrait être augmenté si cela est considéré comme opportun. Par exemple, 2 + 5, comme cela a été fait à l'époque pour résoudre le conflit transnistrien. Mais cela doit être une solution commune, décidée par l'ensemble des participants actuels au processus de résolution.

À la fin, si vous imaginez dans un mauvais rêve que Donetsk et Lougansk sont exclues du processus de résolution, alors avec qui l'Ukraine est-elle en conflit  ? Qui est la deuxième partie  ? La Russie  ? Et est-ce que Kiev est prête à reconnaître officiellement cela et à déclarer ainsi la guerre à la Russie  ? Non, bien sûr, le régime de Kiev n'a pas les tripes de déclarer la guerre à la Russie. Ils ne feraient que la déclarer le matin, et se rendraient le soir, en comptant sur le fait que la Russie résoudra tous les problèmes de l'Ukraine,  » a ainsi déclaré Alexandre Zakhartchenko.

Pour le chef de la RPD, l'Ukraine déclenchera les hostilités dans le Donbass dès qu'elle recevra des armes létales de la part des États-Unis de manière officielle. Comme la Géorgie en 2008, l'Ukraine est prête à relancer la guerre en se croyant soutenue et protégée par l'OTAN et les États-Unis.

L'Ukraine ferait pourtant bien de se souvenir et de méditer sur cette citation souvent reprise par les autorités de la RPD, et qui est issue de l'histoire de la Russie (dont le Donbass et une bonne partie de l'Ukraine ont fait partie à l'époque impériale) : « Celui qui vient chez nous l'épée à la main, périra par l’épée ».

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • Alex Alex 25 août 23:04

    Ben dis donc, ça ce sont de larges extraits de ton président ! Il doit être content de son service de presse.


    • Christelle Néant Christelle Néant 25 août 23:14

      @Alex
      Sauf qu’il n’est pas président mais chef de l’état tout simplement. Encore une fois vous montrez que vous ne maîtrisez pas le sujet. Et je le cite quand ce qu’il dit apporte un éclairage sur la situation. C’est sûr que des discours étayés, constructifs, pleins de bon sens et souvent pleins d’humour et d’ironie, cela change de ceux du président français, qui lui n’est pas fichu de faire un discours qui veuille dire quelque chose....


    • JP94 26 août 16:43

      @Christelle Néant

      Bah c’est marrant d’ironiser quand on a Macron pour président élu de manière controversée, et déjà plus impopulaire que Hollande en 2 mois ... 
      La popularité de Zakharchenko est d’une tout autre dimension. 
      Il est vrai que Macron est l’homme de la Grande banque, tandis que Zakhachenko dirige un Etat dont la légitimité tient à son peuple et non pas au CAC 40.

      Il est d’ailleurs cocasse d’observer le chassé-croisé entre un président sans envergure intellectuelle ni vision ni réflexion digne de celle d’un chef d’Etat dirigeant pourtant un pays comme la France et un véritable homme d’Etat, responsable, mûr ,, conscient des dangers qu’encourt son pays, et montrant des capacités d’analyse et d’initiative à la hauteur des enjeux, énormes, mais à la tête d’un tout petit pays comme le Donbass, 

    • Christelle Néant Christelle Néant 26 août 21:11

      @JP94
      Eh oui. C’est pour ca que j’apprécie Alexandre Zakhartchenko comme chef de l’état.


    • Lugsama Lugsama 26 août 03:28

      L’agression imaginaire des russes ?? Ah oui c’était des soldats en vacances évidement..

      Sinon j’aimerai bien comprendre pourquoi alors que les neo-nazis d’Europe adulent Poutine qui leurs rend bien en finançant les parti d’extrêmes droite, ils auraient pris le pouvoir en Ukraine pour chasser les russes et signer des traités avec l’Europe, leur grand Satan ?


      • Alex Alex 26 août 06:08

        @Lugsama


        Juste. Mais cette histoire de junte de Kiev a pris l’eau et ces neo-bolchéviques de Donetsk crèveraient plutôt que de l’admettre.

      • anna anna 26 août 06:45

        @Alex
        ben oui, ben oui ...


        Les femmes ukrainiennes, des régions sous l’occupation de la junte de Kiev, pour accoucher viennent a Lougansk, et après l’accouchement comptent y rester pour s’installer, car ne veulent plus revenir en Ukraine, qui tombe en lambeaux :

      • VivreenRussie VivreenRussie 26 août 07:16

        @Lugsama , 

        1- « Soldats en vacances » : il faut dissocier deux choses, soit vous parlez des 3000 soldats russes mentionnés, une fois de plus, lors de la visite de Mathis mais à ce jour après 3 ans de guerre civile il n’y a aucune evidence d’une implication directe de l’armée russe, soit vous parlez de russes, dont des ex-soldats, qui sont venus ou sont toujours dans le Donbass. Dans ce dernier cas, oui ce ne sont plus des affabulations mais des faits reels, maintenant quel est le chiffre, combien de volontaires russes sont dans le Donbass ? 
        2- « les nazis en Ukraine » : régulièrement cela revient comme une fable inventée par la propagande russe. Ceux qui supportent cela, dont vous, omettent de citer le Centre Simon Wiesenthal.
        C’est en anglais, désolé :
        July 5, 2017
        Jerusalem-The Simon Wiesenthal Center today harshly condemned an initiative to name Kiev streets after Ukrainian nationalist collaborators Stefan Bandera and Roman Shukhevych.« We absolutely oppose and condemn any attempt to turn murderers in the service of the Nazis into Ukrainian heroes. Such a policy is not only an insult to the memory of their innocent victims, but an affront to human dignity and historical truth. »

        April 12, 2015
        Jerusalem-The Simon Wiesenthal Center today harshly criticized two decisions taken late last week by the Ukrainian parliament (Verkhova Rada) to equate Communist and Nazi crimes by banning both regimes and to recognize local Nazi collaborators as « freedom fighters, » thereby entitling them to special benefits.In a statement issued here today by its Director for Eastern European Affairs, Holocaust historian Dr. Efraim Zuroff, the Center termed the decisions an outrageous distortion of the history of World War II and the Holocaust.

        3- « traités avec l’Europe, leur grand Satan » : Dois je vous rechercher les transcripts des déclarations du Gouvernement Russe en 2013 ? La Russie ne s’est jamais opposée à la signature d’un traité avec l’Europe mais a demandé à ce que les traités déjà signés avec l’Ukraine soient pris en compte. L’Europe a refusé de prendre en consideration la position de la Russie...
        L’Europe est un partenaire économique important pour la Russie.

      • Christelle Néant Christelle Néant 26 août 10:11

        @Lugsama
        Il y a aussi des volontaires français, serbes, italiens, finlandais, brésiliens et j’en passe. Parle-t-on d’agression française en Ukraine ? Non bien sûr. Parce que c’est du débilisme de confondre des volontaires et des soldats de l’armée régulière. Un certain nombre de volontaires russes qui sont venus ou sont encore ici ont fait la légion étrangère, donc on les compte comme soldats français ou comme soldats de Poutine selon vote logique complètement à l’Ouest ?
        Concernant les néo-nazis, vous confondez tout, ce qui prouve bien que vous êtes complètement lobotomisé par la propagande dominante en France. L’amalgame est voulu, mais bon. Déjà de une, le FN n’a pas été financé par le Kremlin mais par une banque privée russe. C’est comme si la BNP accordait un prêt à un parti à l’étranger et que vous en déduisiez que le gouvernement français finance ce parti. C’est du grand n’importe quoi. Ensuite il y a des différences fondamentales entre le FN et des partis comme Svoboda. Mais bon je vais pas vous demander de les trouver vous allez nous faire un claquage de neurone (oui je l’ai mis au singulier, parce que vu les bêtises que vous sortez il ne doit plus en rester qu’un seul chez vous). Svoboda est un parti néo-nazi bandériste, donc russophobe. Faut comparer ce qui est comparable.
        Pour le reste je vous renvoie au commentaire de VivreenRussie qui a très bien rappelé les preuves que oui, des néo-nazis pro-Bandera ont pris le pouvoir à Kiev. Je rappelle que le président du parlement ukrainien est le fondateur du partie néo-nazi ukrainien Svoboda.


      • Mychris Mychris 26 août 12:24

        @Christelle Néant

        "Déjà de une, le FN n’a pas été financé par le Kremlin mais par une banque privée russe. C’est comme si la BNP accordait un prêt à un parti à l’étranger et que vous en déduisiez que le gouvernement français finance ce parti.« 

        Oui c’est exactement comment cela se passe en France ou ailleurs. Une banque privée accorde un prêt à la demande secrète du gouvernement afin de ne pas être éclaboussé en cas de révélation, par exemple la LCL a bien prêté de de l’argent à 2 candidats ivoiriens durant les dernière élections, à la demande du gouvernement français.

        Quand à la participation active de l’armée russe au Donbass je n’y crois pas directement.
        Que la Russie aide, forme, fournisse en armes les rebelles c’est plus évident.

        La rhétorique habituelle c’est d’accuser Soros et l’occident de financer les révolutions de couleurs, ce qui est sans doute le cas.

        Mais de là à jouer les vierges effarouchés en déclarant que la DNR »bricole" avec ses propres usines d’armements il faut être culotté.
        La DNR dispose également de son propre Soros en la personne de Konstantin Valeryevich Malofeev dont on parle peu ou pas du tout et qui finance allégrement les républiques séparatistes.

        Ce même personnage qui entretiens des liens étroits avec l’extrême droite européenne. Je vous invite à googliser son nom.


      • Christelle Néant Christelle Néant 26 août 12:42

        @Mychris
        C’est pas parce que la France pratique ainsi, que la Russie fait de même. Argument fallacieux. Les deux pays n’ont pas du tout les mêmes méthodes géopolitiques.
        Concernant Soros, ce n’est pas « sans doute » c’est avéré et prouvé depuis belle lurette. Faut vous réveiller.
        La LNR a une usine de munitions qui a été remise en état de fonctionnement assez vite, et une autre usine métallurgique a été reconvertie en usine de réparation, mais aussi fabrication d’armes. Dont des mortiers. Je vous encourage à aller trouver sur la chaîne de Graham Philipps la vidéo ayant trait à cette usine. Vous verrez ce qu’on arrive à faire ici.
        Pour le reste vous oubliez les trophées lors de victoires comme Debaltsevo (plus de 400 blindés ont été récupérés là-bas je le rappelle), les soldats ukrainiens qui se rendent avec leur véhicule ou leur armement, et surtout la revente par les soldats ukrainiens eux mêmes de leurs munitions, armes, véhicules blindés et j’en passe. Ben oui à force de mal les payer, les soldats ukrainiens arrondissent les fins de mois comme ils peuvent. Pas besoin donc d’armement venu de Russie. Qui serait facilement repérable en plus vu le matériel antédiluvien dont disposent l’armée ukrainienne et les deux armées populaires. Donc vous pouvez remballer vos histoires de Soros à la Russe. Les preuves contre lui : des bandes audio made in SBU, Novaya Gazeta et j’en passe. Des falsificateurs avérés, et beaucoup de blah blah sans preuve solide et vérifiable. Autant dire que ca vaut pas grand chose... Soros par contre y a du lourd et du prouvé depuis longtemps. À une époque le gars se cachait même pas et avouait ses méthodes même à la télé ...


      • Mychris Mychris 26 août 13:07

        @Christelle Néant

        Je ne doute pas un instant de votre sincérité, mais je pense que l’on ne vous dit pas tout en DNR et c’est bien normal.
        Demandons une chose, l’intérêt des Russes est de conserver sa sphère d’influence en laissant pourrir la situation en Ukraine pour les mettre au pas à moyen terme.
        La Crimée c’est différent, la base navale de Sébastopol était hautement stratégique, il n’y a que les aficionados pro Kremlin pour croire que les russes ont libérés des populations dans la péninsule dans un souci humanitaire.
        C’est enfin complètement horripilant de toujours pointer du doigt les méchants occidentaux et les gentils russes, il n’a pas de méchant et de gentil dans ces histoires, juste de la stratégie géopolitique.
        Konstantin Malofeev, traine des casseroles et pas seulement venant du SBU :
        https://www.mediapart.fr/journal/international/210216/les-casseroles-de-konstantin-malofeev-oligarque-russe-soutien-du-front-national?onglet=full

        Bien sur vous me retoquerez concernant la source « Mediapart » dans une stratégie de démolition établie des « merdias », mais je vous invite à suivre les liens très instructifs.


      • Christelle Néant Christelle Néant 26 août 13:20

        @Mychris
        Que ce mec soit pas clair c’est très certainement le cas. De toute façon on ne peut pas gagner des fortunes aussi énormes en étant un saint, faut être lucide. C’est le fait de l’associer à ce qui se passe ici sans preuve solide qui me pose question. Je n’ai d’ailleurs argumenté que sur les preuves concernant ce point précis. pas le reste.
        Concernant le méchant vs gentil, malheureusement si il y a bien une différence entre les deux camps. Ne vous en déplaise. Cela ne veut pas dire que les Russes sont des saints, juste qu’eux font les choses avec des méthodes « dans les règles ». L’Occident lui se fout des règles et veut imposer ses désirs quand ca lui chante, comme ca lui chante. Le droit international c’est un truc vague qui n’est sorti que comme paravent pour les guerres « humanitaires » des USA et de leurs vassaux. Si vous ne voyez pas la différence, je ne peux rien pour vous.
        Sur ce excusez moi j’ai du boulot.


      • VivreenRussie VivreenRussie 26 août 13:31

        @Mychris, « La Crimée c’est différent, la base navale de Sébastopol était hautement stratégique »

        Pouvez vous développer votre argument ?

      • JP94 26 août 17:00

        @VivreenRussie
        Merci ces infos étayées.

        Mais à propos du négationnisme en vigueur ici, rappelons que l’INALCO s’était déshonoré en organisant un colloque pour le compte des bandéristes ... et les historiens français qui’ s’y sont fourvoyés ont eu beau jurer qu’ils allaient dénoncer ce piège où ils sont « naïvement » tombés, rien depuis. Aucune campagne de protestation.
        Le thème de ce colloque :se résume à « entre Juifs ( ukrainiens) et Ukrainiens ( bandéristes) , juste un malentendu, : il y a eu de mauvais juifs ( bolchéviques) et c’est à cause d’eux si certains »nationalistes, ukrainiens« ( on ne dit pas nazis) de façon marginale, ont commis des violences, mais les torts sont partagés et c’est pure diffamation que d’oser insinuer que Bandera, Petloura, y Choukievitch aient pu être un tantinet antisémites ». ( et il y a des historiens qui sont allés à ce simulacre de colloque !!)

        Et il y a plus : à Caen, à l’occasion de l’anniversaire d’Octobre 17, que va faire le Mémorial ? 
        Organiser une vaste opération de propagande - ah pardon non, ça s’intitule en fait « droit à la Mémoire »
        Quelle mémoire ? eh bien celle ces bandéristes, pauvres victimes qui n’ont jamais faits de mal aux Juifs ( au contraire !) - du mal aux communistes ? oui mais c’et normal... 

        A une historienne, et une qui s’est adressée officiellement au directeur de ce mémorial , pour dénoncer la falsification historique éhontée, celui-ci a répondu benoîtement que certes il ne prétendait pas à la vérité historique, mais à la mémoire subjectives de victimes . Il légitime donc la négation des crimes de l’OUN et de l’UPA ... et on va donc verser des larmes sur les fascistes ukrainiens ( qui on déjà pourtant bien embarrassé le Ministre français en allant se recueillir sous l’Arc de triomphe avec une gerbe pour Petlioura ..( dont l’assassin en 1926 à Paris a bénéficié d’un non-lieu en raison de l’énormité des crimes de Petlioura, parfaitement connus à l’époque 

      • VivreenRussie VivreenRussie 27 août 07:40

        @JP94, De rien. Voici un autre fait Avril 2015 : le général Christophe Gomart, directeur du renseignement militaire français a déclaré devant la commission de la défense et des forces armées de l’Assemblée nationale :
        « Général Christophe Gomart : « Nous avons d’excellentes relations avec le commandant suprême allié Transformation (SACT) et les notes de renseignement de la DRM alimentent d’ailleurs la réflexion de l’OTAN. En septembre prochain, le général Denis Mercier va succéder au général Jean-Paul Paloméros à ce poste.


         »La vraie difficulté avec l’OTAN, c’est que le renseignement américain y est prépondérant, tandis que le renseignement français y est plus ou moins pris en compte – d’où l’importance pour nous d’alimenter suffisamment les “commanders” de l’OTAN en renseignements d’origine française. L’OTAN avait annoncé que les Russes allaient envahir l’Ukraine alors que, selon les renseignements de la DRM, rien ne venait étayer cette hypothèse – nous avions en effet constaté que les Russes n’avaient pas déployé de commandement ni de moyens logistiques, notamment d’hôpitaux de campagne, permettant d’envisager une invasion militaire et les unités de deuxième échelon n’avaient effectué aucun mouvement. La suite a montré que nous avions raison »
        ...


      • Mychris Mychris 27 août 11:00

        @VivreenRussie

        Simple, vous prenez une carte de Crimée, vous regardez sa position en mer Noire et vous comprendrez pourquoi la base navale est vitale pour la Russie. Laisser Sébastopol sous la juridiction d’un état hostile et potentiellement OTAN compatible c’était simplement inenvisageable.  


      • anna anna 26 août 06:34

        Bof,

        Le défilé des soldats de l’OTAN a Kiev c’est tout de même du déjà vu 

        Et puis l’histoire est une chose cyclique, et se répète toujours comme une farce 

        • JP94 26 août 22:20

          @anna

          En 1946, le défilé de l’OTAN et celui de leurs amis était impossible à Kiev , et pour cause :

          Enfn, le défilé de l’OTAN à KIev devant des officiels pour célébrer ... l’Indépendance, il faut oser le faire et c’est bien sûr une insulté à la mémoire des tous les Soviétiques ( Ukrainiens y compris) morts en combattant le nazisme allié aux bandéristes. .

          Du reste ce défilé m’en rappelle un autre, celui-ci, sans doute cher au souvenir des bandéristes et de leurs amis !

        • anna anna 26 août 08:28

          Les ukrainiens sont déprimés... Ils n’ont pas le moral

          Aucun des chefs d’État Européen n’est venu a Kiev pour célébrer a coté de Porochenko le jour de « l’indépendance ». 
          Ni Merkel, ni Macron, ni le Polonais du jour (qui c’est déjà en Pologne comme président ?). Ni même Dalia Gribauskaité, une russophobe patentée n’a pas ramené son gros derrière sur Krechtatik a Kiev pour admirer les drapeaux américains


          • symbiosis symbiosis 26 août 10:45

            Et comme d’habitude les trolls incultes comme lugsama et sa bande disparaissent du fil de discussion quand on leur met les preuves sous le nez.
            Mais que peuvent-ils faire d’autre ?
            Répéter toujours et encore les mêmes absurdités ?
            Non ! Alors ils vont polluer d’autres articles avec leurs commentaires sans fondements.
            C’est leur occupation principale à ces oisifs, polluer, parasiter, à l’image du système qu’ils défendent. Et d’un article à l’autre, ils répètent comme des ânes, les mêmes incongruités jusqu’à ce que de nouveau, ils se voient pris en défaut.
            Les pollueurs sont indécrottables, si je puis dire.


            • Alex Alex 26 août 14:29

              @symbiosis


              C’est exactement ce qu’on pense de vous.

            • Lugsama Lugsama 26 août 14:53

              @symbiosis

              C’est quoi le fondement de vos commentaires sans arguments qu’on rigole ?

              La Russie est un régime autoritaire qui est venu foutre la merde en Europe, et c’est un secret de polichinelle, qu’on viennent jouer les vierges effarouchées devant l’évidence amuse peut être quelques fachistes sur agora voix mais l’opinion mondial sait à quoi s’en tenir.


            • VivreenRussie VivreenRussie 26 août 15:53

              @Lugsama, absolument c’est bien connu la Russie est l’ennemi public numéro 1, pas moyen de bombarder tranquillement la Syrie et de financer la montée d’ISIS le tout entraînant un flot de réfugiés vers l’Europe...

              Vous rendez compte maintenant les réfugiés commence à retourner chez eux 600000 selon l’ONU, c’est lamentable je vous dis... 
              Yemen, Qatar, ils sont aussi responsables...

              Ce qui il y a de bien avec la Russie vous pouvez les mettre derrière n’importe quel problème sur terre il y aura toujours des idiots comme vous pour le croire.

              ps : Vous devriez arrêter les « crottes Aidar » de Roshen. C’est mauvais pour la santé.

            • symbiosis symbiosis 26 août 16:17

              Le problème avec les trolls comme lugsama et ses compères est que ces gens-là, ahuris par le système n’arrivent pas à comprendre que tous ces peuples en guerre de résistance contre le système (la ploutocratie globalitaire obèse et rapace) sont en guerre contre la violation de leurs souverainetés pour être digérés par ce système globalitaire en marche.
              Leurs arguments sont ceux du dépit, parce qu’ils voient bien que plus nous avançons dans cette logique de destruction des peuples et des pays, plus nous voyons de résistance contre cette hégémonie.
              Plus de destructions, plus de résistances ! Ça les rend amer et haineux.
              De deux choses l’une, ou ces intervenants hystériques sont hallucinés par les mensonges des médias de la ploutocratie, ou ils sont payés par elle pour parasiter les fils de discussions et essayer d’influencer les lecteurs indécis.
              Dans les deux cas ils ne peuvent être que sous hypnose.
              L’argument massue de pays tenus par des dictatures commence à avoir du plomb dans l’aile, sachant vers quoi nous tendons nous-mêmes dans les pays occidentaux dits libres à grands coups de publicités. 
              C’est pourquoi cette accusation stupide : dictature, dictateur qui affame, qui tue etc... ne tient plus la route. Et face aux preuves du contraire, ils se raidissent encore plus.
              Sacrément bornés !


              • VivreenRussie VivreenRussie 26 août 17:05

                @symbiosis, ces accusations ont la vie longue, en dépit du rapport d’Heidi Taggliavini qui démontre clairement les responsabilités lors du conflit Géorgie/Russie vous trouverez toujours des gens pour accuser la Russie...

                Ce sont les mêmes qui dénonçaient l’année dernière la tragique « chute d’Aleppo » et qui aujourd’hui restent silencieux pour la « libération de Mossul » au phosphore blanc...
                En ce qui concerne la situation en Ukraine l’on note aussi dans les médias un « lissage » des événements voir une re-écriture des faits. 
                Le Maidan et les « interventions étrangères (US) »de 2013,2014 disparaissant peu à peu, les exactions des différents bataillions aussi.
                La « tendance » est de présenter l’origine de la guerre comme ceci :
                « La Russie a envahi la Crimée et le Donbass, donc la réplique du Gouvernement Ukrainien est légitime » (...)


              • Alex Alex 26 août 19:03

                @symbiosis


                L’argument massue de « pays tenus par des dictatures » (à comprendre « russe », etc), comme tu dis. Mais le fait de dictature c’est l’argument que vous posez précisément contre l’Ukraine ! Paradoxal, non ? 

                La juste cause des peuples en lutte contre la ploutocratie mondialiste bafouant leur existence. Je te résume. Là encore... Ce pas en avant de l’Ukraine indépendante et souveraine, détachée de son invasif voisin, tu préfères ne pas le voir. Cela gripperait ton analyse, n’est-ce pas ?


              • Christelle Néant Christelle Néant 27 août 15:25

                @Alex
                Sauf qu’en Ukraine c’est avéré qu’il s’agit désormais d’une dictature. Quand un journaliste voit ses informations personnelles publiées sur un site néo-nazi, soutenu par un député de la Rada, que personne ne fait fermer ce site, et qu’il meure assassiné le lendemain en bas de chez lui c’est quoi ?
                Quand les gens qui demandent la fédéralisation du pays de manière pacifique voient arriver des chars et se font tirer dessus par leur propre armée, c’est quoi ?
                Quand les gens qui avaient été manifester contre la révolution du Maïdan ont vu leurs bus se faire tirer dessus, avant d’être brûlés et eux tabassés, certains sont morts, c’est quoi ? Une grande démocratie ?
                Odessa, 2 mai 2014, le massacre des gens dans la maison des syndicats, l’enquête piétine et les experts qui ne donnent pas la bonne version qui colle à ce que veut le gouvernement on les menace et on les passe à tabac. L’un d’eux vient de se réfugier en RPD. Tu veux que je continue ?
                L’Ukraine n’est absolument pas indépendante. Elle a changé de donneur d’ordre, en passant de Moscou à Washington. Point. Y a que les décérébrés pour ne pas le voir.


              • Alex Alex 27 août 18:41

                @Christelle Néant

                Dans ton bla-bla s’est nichée une perle. 


                « L’Ukraine n’est absolument pas indépendante. Elle a changé de donneur d’ordre, en passant de Moscou à Washington. » 

                Nostalgique, Christelle ?

              • Christelle Néant Christelle Néant 27 août 22:12

                @Alex
                Quoi vous découvrez l’eau chaude ? Dès la chute de l’URSS l’Ukraine s’est jetée dans les bras de Washington. Ça n’a rien de nouveau. Sauf pour les gens comme vous qui ont pas suivi l’histoire, comme d’habitude.


              • symbiosis symbiosis 26 août 19:24

                Oui VivreenRussie, ces accusations ont la vie dure.
                Le principal étant de passer outre les élucubrations des trolls et des ânes qui polluent le site, qui ne trompent qu’eux-même et remercier au passage Christelle Néant pour le travail assidu de réinformation qu’elle mène depuis longtemps. C’est important face à une telle adversité et mauvaise foi.


                • Alex Alex 26 août 19:30

                  @symbiosis


                  CN ne fait pas de travail de « réinformation », qu’est-ce que tu racontes ! 

                • Christelle Néant Christelle Néant 26 août 21:01

                  @symbiosis
                  Merci pour vos encouragements smiley


                • Lugsama Lugsama 27 août 02:20

                  C’est sur que pour soutenir toutes les dictatures et autres régime autoritaire il faut savoir passer outre la logique.. 


                  Aujourd’hui on apprend que la Russie encourage le tourisme en Corée du Nord, sûrement pour defendre la démocratie et la liberté des peuples.. smiley 

                  • Alex Alex 27 août 02:43

                     @Lugsama


                    Oui. En Russie de nos jours, on passe sur les chaînes publiques des reportages gnan-gnan sur la possibilité de voyages touristiques formateurs en Corée du Nord. 

                    Normal pour un pays résolument fâché avec l’Occident, tourné vers l’Asie. 

                    Hé ! Tous les trolls grand-poutiniens à passeport européen, revenez ! 

                  • Christelle Néant Christelle Néant 27 août 10:38

                    @Lugsama
                    Et ? Vous êtes censés prouver quoi avec ça ? Vous voulez qu’on regarde les programmes d’agences de voyage françaises, y compris des anciennes, où on proposait et propose toujours des voyages dans ce qui est ou était des dictatures au Maghreb ou en Asie ? Donc ça veut dire que la France soutient ces dictatures selon votre logique. Merci.
                    Concernant la Corée du Nord, si cela peut permettre aux gens de se faire une idée par eux mêmes de ce qu’est ce pays (et qui est très éloigné de ce qui est présenté dans les médias occidentaux), c’est une très bonne chose. Et cela permettra aux Nord Coréens de voir que tous les occidentaux ne sont pas comme les soldats américains.


                  • Pouêt 27 août 12:49

                    @Lugsama
                    Ouh du tourisme, ça fait peur... Une arme de destruction massive, sans aucun doute...

                    Et la vente d’arme par l’occident à ces fils de putes de dictateurs saoudiens, c’est bien sans doute ? Ça doit surement être pour défendre la démocratie et la liberté des peuples, hein ? Alors tes histoires de tourisme à deux balles...

                    Sérieusement, pleurnicher pour du tourisme, faut vraiment être un putain d’abrutis...


                  • VivreenRussie VivreenRussie 27 août 09:53

                    @Mychris, « La Crimée c’est différent, la base navale de Sébastopol était hautement stratégique »Devant l’absence de réponse de notre troll, voici la mienne :
                    C’est un des arguments si ce n’est le principal argument avancé par de nombreux médias comme ici Le Parisien : « C’est le seul accès aux mers chaudes de la puissante marine russe. »


                    Ou Le Nouvel Obs : « La Crimée est un enjeu stratégique majeur pour la Russie. La péninsule héberge toujours la flotte russe de la mer Noire à Sébastopol. Cette base est stratégiquement importante pour la Russie car elle lui donne un point de sortie sur la mer Noire et par là, vers la Méditerranée. C’est le seul accès pour la Russie aux mers chaudes, sans risque de blocage dans les glaces. »Vous pouvez rechercher les articles dans les médias anglophone c’est la même chose.
                    -------------------------------
                    Le Nouvel Obs va « plus loin » que le Parisien, je m’explique : 
                    Est ce que le port de Sébastopol était en 2014 la base principale de la Marine Russe pour les « mers chaudes » : Oui.
                    Est ce que le port de Sébastopol était « le seul accès pour la Russie aux mers chaudes, sans risque de blocage dans les glaces » : Non. 
                    Si l’on considère un accès depuis la Russie, il faut suivre la côte depuis le port de Rostov, puis Taman en Mer d’Azov. Ensuite nous trouvons les port de Anapa, Novorossiysk, Gelendzhik,Tuapse et Sotchi. 
                    Aucun de ces ports ne se retrouvent bloqués par les glaces en hiver...
                    Le port de Novorossiysk est le plus important en terme de traffic commercial (http://novpt.ru/info-port-eng.php)
                    Donc l’argument avancé par le nouvel Obs est faux.

                    Revenons maintenant à l’argument du Parisien concernant la « Marine Russe ». 
                    Il y avait depuis toujours une base de la Marine Russe dans le port de Novorossiysk
                    (Wikipedia : « fondée en 1838 comme base pour la flotte de la mer Noire ») Toutefois cette présence était minime.
                    Au début des années 2000, le Gouvernement Russe pris la décision de construire une nouvelle base.
                    Pourquoi ? Si le port de Sébastopol offre une « protection naturelle » intéressante, la logistique devenait de plus en plus difficile car les trains passaient par l’Ukraine.
                    Mais il fallut attendre les environs de 2010 pour voir les premiers travaux d’envergures avec la construction de nouvelles digues et bâtiments divers sans oublier le prolongement de la voie ferrée. 
                    Le projet était de rapatrier sur Novorossiysk toute la flotte Russe basée sur Sébastopol. 
                    Début 2014 la digue principale était finie et il restait des travaux secondaires d’aménagement et les bâtiments.
                    Ici en 2015
                    Photos diverses, mais l’on constate les travaux sur la digue en 2012
                    --------------------
                    La majeur partie de la logistique pour l’intervention Russe en Syrie transit par le Port de Novorossiysk.
                    ----------------
                    Vous allez me dire et maintenant ? Il y a une répartition entre les deux ports les sous-marins sont sur Novorossiysk et les croiseurs sur Sébastopol.
                    ----------------
                    Conclusion : Il suffit de relire les articles et de comparer avec les photos pour constater une fois de plus les mensonges de nos médias...

                    • Christelle Néant Christelle Néant 27 août 10:39

                      @VivreenRussie
                      Merci d’avoir prouvé définitivement l’inanité de cet argument.


                    • Mychris Mychris 27 août 11:53

                      @VivreenRussie
                      Bien voyons,

                      Un Troll :
                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_(Internet)

                      Donc oui en quelque sorte, je suis un troll, c’est simple lorsque les pro ukrainiens n’interviennent pas on peut voir à la fois les taux de réponses et leurs contenues sur les articles de Christelle : 10-15 voir 20 en autant de flatteries et autres congratulations. Lorsque vous écrivez un article polémique attendez-vous à une forme de controverse, c’est le principe du débat d’idées et que vous le vouliez ou non c’est sain et constructif. Je comprends vu votre pseudo qu’il convient de ne jamais attaquer la Russie. Mais enfin, il est quand même étrange que par exemple dans ce pays, on trouve systématiquement des casseroles financières aux opposants au régime lorsque les oligarchs pro gouvernementaux ne sont que très rarement inquiétés. Ne pas partager votre point de vu, ne fait pas de vos contradicteurs des trolls au sens où vous l’entendez.

                      Quand à Sébastopol :
                      https://img.humanite.fr/sites/default/files/medias/2015/04/cartehorizons3avr il.jpg
                      Que les russes cherche à préserver leurs bases est une évidence (voir en déployer d’autres cf la base aérienne militaire en Abhkazie, tiens donc...)
                      En stratégie militaire vous savez sans doute qu’il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Une seule base navale c’est s’exposer à la destruction pure et simple de sa flotte via une frappe concentrée.
                      La position centrale de Sébastopol en mer Noire en fait une base hautement stratégique pour un déploiement face à l’Otan de sa marine et cela beaucoup plus que Novorossiysk.
                      La position de la Crimée dans sa totalité en matière de frappe en Europe en fait également un lieu stratégique au niveau aérien et de déploiement de missiles.
                      Donc oui la Crimée est un élément capital de la stratégie militaire Russe en Europe tout comme Kaliningrad face au développement de l’OTAN à l’est.
                      La stratégie russe est simple et limpide. Transnistrie, Abhkazie, Crimée et dans une moindre mesure Donbass n’existe que pour créer des zones tampons d’influence russe dans une Europe otanienne qui s’étend inexorablement par la volonté des gouvernements élus des pays concernés, faut-il le rappeler. La volonté de protéger les russophones n’est que le faux nez du Kremlin, juste un alibi.
                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès