• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Affaire Kavanaugh : Faut-il détester la femme pour être au pouvoir des (...)

Affaire Kavanaugh : Faut-il détester la femme pour être au pouvoir des Etats-Unis ?

Brett Kavanaugh, juge fédéral américain et candidat de Trump à la Cour Suprême, a récemment fait controverse suite à de nombreuses accusations d’agression sexuelle, à quelques jours de son audition pour le Sénat, qui s’est tenu le 27 septembre.

En effet, Christine Blasey Ford (51), Deborah Ramirez (53) et Julie Swetnick (55) ont accusé l’homme d’inconduite sexuelle dans les années 80, alors qu’il était étudiant à la prestigieuse université de Yale.

Le FBI a dénoncé un manque de preuves conséquent, ce que l'on relie facilement avec le fait que Christopher Wray, directeur actuel du FBI, est un ancien camarade de classe de Brett Kavanaugh. Evidemment.

Les sénateurs s'étaient d'abord prononcés en défaveur de Kavanaugh, car il aurait "fait preuve d'un manque de tempérament judiciaire qui aurait pu etre disqualifiant pour tout tribunal, ainsi que la Cour Suprême".

Cependant, alors que le scandale ne cesse d'accroitre, le 5 octobre, deux sénateurs clés ont annoncé qu’ils voteront finalement « oui » ce samedi lors de la décision définitive.
Kavanaugh est donc désormais quasi assuré de siéger à la Cour Suprême, au plus grand malheur des démocrates et des milliers de militant(e)s qui ont protesté devant le Sénat à Washington, la veille.

Mais alors, comment et pourquoi un homme faisant face à de telles accusations peut-il, malgré tout, avoir la possibilité de se retrouver au sommet du pouvoir judiciaire des Etats-Unis ?

Donald Trump connait bien ce parcours, lui-même accusé de plusieurs agressions sexuelles et verbales par une vingtaine de femmes. La différence étant que, son cas présente de nombreuses preuves, et pourtant, il est toujours le président de la plus grande puissance mondiale.

Aujourd’hui, seuls 22,9% de cas d'agressions sexuelles sont rapportés sur près de 325,000 victimes. Probablement parce-que les femmes ne s'attendent plus à ce qu'on les croit, à obtenir de l'aide, et encore moins à ce que leur parole compte aux yeux d'un gouvernement qui offrirait un poste de pouvoir à un homme accusé du pire envers la femme et ce qu'elle représente. Car il faut aussi savoir que Kavanaugh est catégoriquement contre l'avortement. Et dans ce cas, sa présence à la Cour Suprême serait un message clair aux femmes Américaines : "Votre corps ne vous appartient pas".


Moyenne des avis sur cet article :  2.16/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • Désintox JPB73 6 octobre 20:37
    L’importance que peut avoir la nomination d’un seul homme à la cour suprême démontre l’archaïsme du système politique américain.

    Pour ne pas dsparaître, les démocraties ne doivent pas laisser des institutions non élues prendre le pouvoir.

    Nous avons, nous aussi, notre conseil constitutionnel, notre conseil d’État, notre cour des comptes ... qui prennent de plus en plus d’importance au fil du temps.

    Pas bon.

    • Cadoudal Cadoudal 6 octobre 22:05

      @JPB73

      « Méfiez-vous des juges, ils ont tué la monarchie. Ils tueront la République. »

      François Mitterrand



    • Cadoudal Cadoudal 7 octobre 14:18
      @JPB73
      Goebbels aussi était Mauritanien ?

      Ça à l’air un peu compliqué dans ta tête mon gamin, mais je suis sur que tata Taubira t’as donné ton bac..


      Cadoudal 7 octobre 11:23

    • Christ Roi Christ Roi 8 octobre 13:27

      Article masculinophobe délirant d’un féminisé castré par la pensée LGBT. Il nous faut un Trump français, vite.


    • @Christ Roi

      Simple rappel historique. Le mouvement LGBT a été initié par un homme : Guy Hocquenghem. derrière toutes homosexualité se profile la haine du féminin. Les féministes contrairement à ce que vous pensez, haïssent les femmes et veulent généralement ressembler aux hommes. Il n’y a psa plus phallocratres que ces « garçons manqué ». Disons simplement qu’actuellement on préfère l’original à la copie.... 

    • Christ Roi Christ Roi 8 octobre 15:29

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Arrêtez la bibine. Ce que vous appelez un « homme » n’est en réalité qu’une « personne de sexe masculin » et n’a rien à voir avec un homme. Retournez devant la télé, vous n’êtes pas faites pour la réflexion. Et n’oubliez pas de veauter ! smiley


    • V_Parlier V_Parlier 8 octobre 15:36

      @JPB73

      Bref, une racaille élue pour un bon poste dans une institution judiciaire, c’est du grand classique dans notre « monde libre » (*). Avec ou sans Trump, ça ne change rien. Avec ou sans féminisme bobo, ça ne change rien non plus.


      (*) En France, on a eu la compagne d’un ex-terroriste, grande militante des « droits » des criminels et violeurs de rue. Là-bas ils ont un violeur qui fait ça lui même. C’est pas mieux, c’est la version en masculin, quoi...

    • V_Parlier V_Parlier 8 octobre 15:40

      @V_Parlier
      Quant à la conclusion désespérante : Cette « chose » vivante que l’auteur méprise et qui finit au broyeur ne fait pas partie du corps de la femme. Donc, quoi qu’on pense sur la question, c’est hors sujet, raccourci typique de gauche libérale.


    • Galilée Galilée 9 octobre 17:52

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.


      Ravi de lire votre post qui va tout à fait dans le sens de mes observations ..Le féminisme , c ’est l’ attitude des filles de 8 ans qui , dans la cour de l ’ école disent «  au ballon prisonnier,les filles contre les garçons ».
      La jalousie est une pulsion infantile , généralement associée à la perversité qui ne l ’est pas moins ..
      Les catcheuses ne seront jamais aussi fortes que les catcheurs , et les féministes en hurlent de rage ..Et aimeraient tant éliminer les mâles définitivement... ;^)))

    • Areole 6 octobre 21:29

      Le mâle blanc hétérosexuel a du soucis a se faire. 

      Pour échapper à la furie des féministes aux couteaux des islamistes et au lobby homo il ne dispose désormais que de sa chambre comme ultime refuge, des jeux vidéos en guise de plaisir culturel et de la branlette pour toute vie sexuelle.
      Qu’il se rassure les islamistes, les femmes et les homos vont vite comprendre qu’ils ne sont pas fait pour vivre en colocation.
      Qu’il patiente donc, le féministe n’est souvent qu’une facette d’un narcissisme féminin meurtri par des impératifs publicitaires que peu d’entres elles peuvent suivre. Ne pouvant attendre des homos et des islamistes qu’ils leurs tendent un miroir réconfortant elles viendront bientôt gratter à la porte de votre chambre.
      Il sera alors salutaire de les laisser patienter à leur tour.


      • pemile pemile 6 octobre 22:22
        @Areole "Le mâle blanc hétérosexuel a du soucis a se faire. Pour échapper à la furie des féministes aux couteaux des islamistes et au lobby homo il ne dispose désormais que de sa chambre comme ultime refuge"

        L’est bien péteux ton mâle blanc ! smiley


      • Areole 7 octobre 09:48

        @pemile
        « L’est bien péteux ton mâle blanc ! »

        Exact, tant qu’il a l’estomac rempli et que sa chambre reste confortable pourquoi bougerait-il ?
        Si la faim et l’hostilité de son environnement le pousse à quitter sa tanière, il risque de se rappeler qu’il possède des canines. Mais ce n’est pas demain et la petite femme blanche, demandera sa protection bien avant d’être dans l’obligation de porter la burqa. Comme il est plus con que méchant il y a de grande chance qu’il parte en guerre sans rancunes ni contre parties.




      • zzz'z zzz’z 7 octobre 10:23

        @Areole
        Ça résout la baisse tendancielle du taux de profit.


      • pemile pemile 7 octobre 13:10
        @Areole «  itant qu’il a l’estomac rempli et que sa chambre reste confortable pourquoi bougerait-il ? »

        La question est plutôt : pourquoi diffusez vous un tel discours de peur devant 3 islamistes, 4 réfugiées et 5 féministes ? smiley

      • Areole 7 octobre 20:23

        @pemile
        « un tel discours de peur devant 3 islamistes, 4 réfugiées et 5 féministes »


        Ôtez-moi d’un doute : pratiquez-vous l’art de la litote ou avez-vous des problèmes avec l’arithmétique ?

      • pemile pemile 7 octobre 21:09
        @Areole « avez-vous des problèmes avec l’arithmétique ? »

        Sortez donc de votre chambre, comptez le nombre de couteaux islamistes ou de féministes ou d’homos et venez donc me ré-expliquer pourquoi vous en faites LE danger menaçant le « mâle blanc hétérosexuel » ?

      • V_Parlier V_Parlier 8 octobre 15:38

        @Areole
        Mais ça n’a pas trop de rapport avec les faits relatés dans l’article. (les faits, je dis bien)


      • Christian Labrune Christian Labrune 8 octobre 19:46
        Pour échapper à la furie des féministes aux couteaux des islamistes et au lobby homo il ne dispose désormais que de sa chambre comme ultime refuge, des jeux vidéos en guise de plaisir culturel et de la branlette pour toute vie sexuelle.
        .....................................................................
        @Areole

        Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais c’est très grave ce que vous venez d’écrire, et cette manière que vous avez de banaliser la masturbation. Cela aussi est un crime, un viol d’une partie de soi-même par une autre partie, et à ce titre, quiconque s’est une fois livré à de pareilles activités mériterait également de comparaître aux assises. J’ose quand même espérer que vous n’accepteriez pas de voter pour un candidat qu’on pourrait suspecter d’avoir cédé, fût-ce dans sa plus tendre enfance, à un aussi funeste penchant.

      • Areole 8 octobre 22:28

        @V_Parlier
        Quoique...

        Le choix de l’arme choisie (l’agression sexuelle) et la cible Cavanaugh (blanc hétéro) est aussi symptomatique que l’était l’arme psychiatrique pour abattre les dissidents du bloc communiste.
        Il aurait été également facile de l’accuser de racisme ou d’homophobie. 
        L’important n’est pas la réalité des faits, mais que Cavanaugh représente le pouvoir des petits blancs incarné par Trump qu’il faut abattre. 
        La cible réelle me semble être le mâle blanc et la classe moyenne qu’il incarne. Les féministes, islamistes, minorités sexuelles sont les idiots utiles du système. In fine il ne bénéficieront pas de leur crime. Il n’y a aucune raison qu’il ne sombrent pas avec la classe moyenne qu’ils auront contribuer à détruire.
        Au moment où l’OTAN fait du droit des femmes un motif d’ingérence comment s’étonner de son instrumentalisation.

      • Areole 8 octobre 22:47

        @Christian Labrune
        Merci, merci monsieur Labrune, je viens juste de prendre conscience des raisons cachées de mes abstentions récidivantes.


      • JC_Lavau JC_Lavau 6 octobre 23:19

        Sûr qu’avec Killary Rodham Clinton, les affaires iraient vachement mieux.

        C’est elle qui a donné pour instructions de détruire la Syrie parce que c’est favorable à israël.

        L’auteuse devrait même porter Nikki Haley dans le bureau ovale, les affaires iraient encore plus vachement mieux, et les petits oiseaux chanteraient partout.

        • JC_Lavau JC_Lavau 7 octobre 09:42

          @JC_Lavau. Et puis Killary, elle, elle aime les femmes, même celle si liée aux Frères Musulmans.


        • Désintox JPB73 7 octobre 13:48

          @JC_Lavau
          Avec un scrutin honnête, il semble bien que Sanders aurait été candidat démocrate.


        • JC_Lavau JC_Lavau 7 octobre 14:55

          @JPB73. Quoi ? Une femme malhonnête ?

          Qu’on lui coupe la tête !

        • JC_Lavau JC_Lavau 7 octobre 14:58

          @JPB73. Quoi ? Une femme malhonnête ? Vous osez ?

          Qu’on lui coupe la tête, à ce salopard de témoin gênant !

        • V_Parlier V_Parlier 9 octobre 09:26

          @JC_Lavau
          Il est sûr que Killary aime les femmes à sa manière : https://www.youtube.com/watch?v=9Eztqa1ZQG8 .


        • sls0 sls0 7 octobre 00:31

          Avant il y avait la promotion canapé, maintenant celui qui se paie une promotion médiatique se prend un canapé dans la tronche.

          Et c’est presque 40 ans après qu’il se prend le canapé.

          Aujourd’hui j’ai toucher 3 culs, mais ceux d’il y a 30-40 ans plus trop de souvenirs.

          Pas mécontent de la main aux cul les culs, il y en a même un qui a dit encore un peu.

          Le FBI qui doit enquêter 40 ans après, maintenant ils doivent connaitre l’odeur de pisse des vieux et vieilles.

          • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 7 octobre 01:04

            Encore un coup de pied au cul du politiquement correct. Il va bientôt plus pouvoir s’asseoir et il va creverout debout


            • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 7 octobre 01:15
              "Mais alors, comment et pourquoi un homme faisant face à de telles accusations peut-il, malgré tout, avoir la possibilité de se retrouver au sommet du pouvoir judiciaire des Etats-Unis ?"

              Parce que le procureur chargé de l’affaire a déclaré, dès avant l’enquête du FBI, qu’il ne pourrait jamais envoyer Kavanaugh devant un juge, avec un dossier aussi foireux.

              Vous ne l’avez pas lu dans Limmonde ou Laberration ? Comme c’est bizarre... Moi, j’ai dit bizarre. comme c’est étrange...

              Dites-vous bien, madame, que même contre Trump, il y a des limites à l’amnésie des victimes et aux témoignages vaseux des témoins de la 25e heure

              • lala rhetorique lala rhetorique 7 octobre 09:13

                ce que vous voyez aux states arrivera chez nous ; car les journalistes français qui diffusent cela ont caché bien d’autres choses. Bref, ça marche plus le viol aux étts unis comme prétexte pour virer un politique, en france d’ailleurs, ça commence à s’user aussi... Donc, après les scandales financiers, les scandales viols, que va t’il rester ? la pédophilie ? Quant au machisme, ce n’est pas en lèchant les babouches des voyous de nos cités que ça va régresser


                • math math 7 octobre 09:14

                  Encore une grande victoire de Trump..


                  • L'Astronome L’Astronome 7 octobre 09:18
                     
                    On dit que le poisson pourrit par la tête. Aux États-Unis, c’est le contraire : le système pourrit par la queue (Affaires Weinstein, Kavanaugh, Polanski, etc.)
                     

                    • L'Astronome L’Astronome 7 octobre 09:18

                      J’ai oublié Clinton.


                    • zzz'z zzz’z 7 octobre 09:51

                      @L’Astronome

                      In gode they trust. À force de vivre une vie de celluloïd, télévisée, et maintenant pixelisée ; ils sont moins vénères contre les marchés aux esclaves de Libye, les carpet bombing de la famille Bush, qu’une petite pipe à Clinton — Alors qu’une petite pipe c’est pas tromper selon Les bronzés font du ski —. 

                      Ensuite, avec leur flingue, leur pègre, leur mafia, leurs gangs, leur capitalisme déjanté, leur patriot act, le libre arbitre est mort. Tout est fait sous la contrainte devient un axiome. Le Trump l’a écrit, ils tordent le bras à leurs partenaires.

                    • Clocel Clocel 7 octobre 09:28
                      Les ricains sont des descendants de teutons et de rosbifs, (qui sont des teutons plus anciens), des gens connus pour leur sexualité... compliquée...

                      Derrière le vernis de la « civilisation », le barbare n’est jamais très loin, il n’attend que la bonne occase pour s’exprimer.

                      Aussi longtemps que l’on ne se sera pas débarrasser du patriarcat et de ses contingences et des boulets religieux...



                      • JC_Lavau JC_Lavau 7 octobre 09:48

                        @Clocel. Grâce au retour en force du matriarcat, les sacrifices humains sont revenus avec.


                        Voir la reine-mère se vanter de protéger la criminalité féminine parce qu’elle est féminine.

                      • Désintox JPB73 7 octobre 13:50

                        @JC_Lavau


                         ????

                      • JC_Lavau JC_Lavau 7 octobre 14:53

                        @Clocel. Plusieurs sacrifices humains matriarcaux ayant échoué, je suis encore en vie à ce jour. 

                        Être encore en vie, cela me permet de témoigner encore, ce qui dérange fortement les matriarques les plus autoritaires et criminelles, et me vaut des haines bien recuites. 
                        Donc voilà, le fils aîné à sacrifier au matriarcat, c’est moi, et j’y ai de sérieuses objections, ne serait-ce que pour des raisons personnelles.

                        — 
                        Né dans le sérail misandre victimaire, j’en connais les turpitudes.
                        Les morts ne témoignent pas. Moi si, jusqu’à présent. Et cela, les imposteurs et les tortionnaires ne me le pardonneront jamais. Les imposteuses tortionnaires notamment. 


                      • V_Parlier V_Parlier 9 octobre 09:33

                        @JC_Lavau
                        Plus sérieusement, dans les sociétés « matriarcales » existantes il n’y a pas moins de barbarie. Je dirais même que c’est souvent une hypocrisie, les gars vont « queuter » un peu partout sans être responsables de rien. Et on apprend aux enfants la sexualité... tiens... ça me rappelle quelque chose...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

maevadubois


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès