• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Alexandre Tourtchinov considère qu’il faut abattre les Ukrainiens qui (...)

Alexandre Tourtchinov considère qu’il faut abattre les Ukrainiens qui coopèrent avec la Russie

Malgré le fait que Kiev n'a jamais réussi à prouver une quelconque agression russe contre l'Ukraine, le chef du Conseil National de Sécurité et de Défense ukrainien, Alexandre Tourtchinov, estime qu'il faudrait abattre les Ukrainiens qui coopèrent avec la Russie.

«  Ce que je veux dire, c'est que tous ceux qui coopèrent avec l'agresseur devraient être emprisonnés, c'est ma position, quiconque aide l'agresseur devrait y aller. S'il y a au moins un indice qu'il existe une coopération qui renforce la capacité de défense de la fédération de Russie, je suis désolé, nous allons arrêter et abattre [cette personne]. Il n'y a pas d'autres options  », a-t-il dit.

Cette déclaration a été faite par le chef du Conseil National de Sécurité et de Défense lors de la présentation d'un nouveau drone sur la base de vols d'essai d'Antonov mercredi, et a été divulguée par la chaîne de télévision ukrainienne 5 Kanal.

Lors de la même présentation Tourtchinov a annoncé des plans délirants pour créer des drones qui recueilleront des informations sur le Kamtchatka et d'autres régions de la Russie.

Ce cher Tourtchinov ne semble pas savoir que la Russie a des systèmes de défense anti-aériens et que ces drones seront donc abattus après avoir franchi la frontière avec la Russie, et ce, bien avant d'avoir atteint une région aussi orientale que le Kamtchatka...

Mais surtout, de telles déclarations sont inquiétantes pour les millions d'Ukrainiens qui vivent et travaillent en Russie, et qui ont encore de la famille qu'ils reviennent voir de temps en temps en Ukraine.

Car avec une définition aussi large du mot « coopération », et le fait qu'un indice suffit à désigner d'emblée la personne comme coupable, Tourtchinov a de quoi justifier l'exécution sommaire de beaucoup de ces Ukrainiens, qui ont trouvé une patrie nourricière de l'autre côté de la frontière.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • VivreenRussie VivreenRussie 12 novembre 17:12

    Pour rappel en 2014 :

    TV Ukraine - Propositions de génocide (Donbass gens inutiles)
    https://www.youtube.com/watch?v=fGCNKNFy5Do

    • Christelle Néant Christelle Néant 12 novembre 20:52

      @VivreenRussie
      C’est ça le plus « magnifique » avec l’Ukraine, c’est qu’ils ne se cachent même pas des crimes qu’ils commettent ou voudraient commettre....


    • Pere Plexe Pere Plexe 13 novembre 09:54

      ...le principal est qu’ils ne menacent pas Charlie Hebdo.

      Là bien sûr cela deviendrait grave !
      Et nul doute que nos décideurs et la cohorte de média réagiraient.
      En termes impitoyables.

      Le sérieux, le sens de la mesure et des priorités, c’est à ça qu’on reconnait la grandeur des pouvoirs. 


    • xana 13 novembre 10:40

      @Pere Plexe

      Bravo Père Plexe, vous avez touché le point sensible ! Jolie botte !
      Un éclat de rire sain aux dépens de ces faux-jetons.

      Je me souviens, quand j’étais étudiant, je lisais Hara-kiri et Charlie. C’était vulgaire, irrespectueux, mais impartial dans l’insulte. Révolté, mais honnête.
      De Gaulle et Pompidou ont plusieurs fois fait interdire Hara-kiri. Cela pouvait se comprendre. Nos gouvernements actuels, et les lèche-bottes des médias, loin de l’interdire, encensent le Charlie Hebdo d’aujourd’hui. Rien que ça devrait éveiller les soupçons.
      J’ai eu l’occasion de parcourir un fois ce torchon (il n’y a pas d’autre mot). Quelle déception... Un journal racheté par ses ennemis pour servir de la propagande sous un faux-nez ! Et les nez-de-boeufs ne voient pas la différence ! Eux qui ne l’avaient jamais lu, le trouvant « de mauvais goût », deviennent Charlie du jour au lendemain, et voient en lui le symbole de la « liberté d’expression » !
      Quelle bassesse, quelle dérision...


    • xana 13 novembre 11:11

      Bonjour Christelle, et merci cette fois encore pour votre article.
      Je pense à vous de temps en temps et j’admire votre courage et votre obstination à nous fournir une information honnête et réellement recueillie sur le terrain, tout cela pour vous faire couvrir de quolibets par des imbéciles qui sont russophobes simplement parce que c’est la mode en France aujourd’hui.
      Vous n’êtes heureusement pas la seule, il y a quelques autres vrais journalistes comme vous qui continuent à couvrir ce conflit infect. Chacun avec sa sensibilité personnelle et sans doute ses propres oeillères, mais du moins ceux qui veulent savoir ce qui se passe en ont la possibilité grâce à vos reportages. « The question is », qui veut réellement savoir ce qui se passe, dans notre Occident pourri ? Il suffit de parcourir ce site, qu’on ne peut pourtant pas considérer comme « mainstream », pour voir où vont les préoccupations de nos concitoyens. Hélas !
      Cela dit, même si vous n’aviez aucun lecteur, je crois que vous continueriez, parce que la vérité doit être dite quoi qu’il en soit. Mais je pense que, si peu nombreux que nous soyons à vous lire avec confiance, votre travail est extrêmement important. Vous passez certainement par des phases de découragement, mais vous continuez sans faiblir. Merci.

      Concernant Turchinov et Cie, il est vrai qu’ils ne se cachent pas. Pourquoi le feraient-ils ? Leurs mécènes étrangers les entretiennent pour cela, et ont depuis longtemps muselé les médias pour que le public occidental ne soit pas choqué. L’Ukraine d’aujourd’hui est une énorme machine dédiée entièrement à la provocation. Nos amis Russes le savent bien et ont jusqu’à présent remarquablement bien réagi. Hélas, « Quand ça ne marche pas, il faut recommencer en doublant la mise » semble être un proverbe américain. Mentalité de taureau fonçant contre un mur.

      Pauvres gens d’Ukraine. Si dur que cela puisse être pour les gens de Novorossia, ils sont moins à plaindre que les gens ordinaires de ce pays qui risque de ne jamais pouvoir se relever.. Jamais les fauteur de guerre ne les aideront, bien au contraire ils font tout pour faire durer la supplice. La Russie le voudrait qu’elle ne le pourrait pas. L’avenir s’annonce mal.
      Jean Xana


      • Christelle Néant Christelle Néant 13 novembre 13:14

        @xana
        "Cela dit, même si vous n’aviez aucun lecteur, je crois que vous continueriez, parce que la vérité doit être dite quoi qu’il en soit."
        Vous avez parfaitement cerné ma manière de fonctionner. Même si j’ai de plus en plus de lecteurs, certains me sortent parfois que ce que je fais est inutile, car quelques milliers de personnes sur des centaines de millions ne changeront pas grand chose. Je leur répond alors que tel le colibri de la légende, je le sais mais que cela ne m’empêche pas de faire ma part du travail pour ouvrir les yeux des gens. Et je continuerai jusqu’au bout, jusqu’à ce que ce conflit prenne fin, et même après, afin que les criminels soient jugés et punis, que leurs crimes soient tous dévoilés.
        Merci en tout cas de votre soutien et de penser à moi.
        Je pense aussi que l’avenir s’annonce mal, mais il faut se battre pour qu’il ne finisse pas aussi mal qu’on peut le craindre.


      • JC_Lavau JC_Lavau 13 novembre 13:02

        On avait appris aux écoles que quand deux services ne peuvent plus se parler à force de se mépriser mutuellement, et l’exemple donné était le service du matin et celui de l’après-midi dans un HP, il faut rechercher le psychotique manipulateur qui a réussi à leur exporter son clivage psychotique.

        Là où ça devient redoutable est quand le psychotique manipulateur est leur supérieur hiérarchique.

        Ici aussi, il faut chercher les psychotiques au sommet de la hiérarchie des pouvoirs, qui ont réussi à cliver tous ces psychotiques subalternes.
        Hélas outre les psychotiques locaux et les corruptions locales, l’enquêteur arrive vite aux nuages du pouvoir néo-con et de l’état profond aux Tazunis. Des fous à lier, et ultra-dangereux.

        • Pyrathome Pyrathome 13 novembre 13:33

          il faut abattre les Ukrainiens qui coopèrent avec la Russie
          Le nazisme dans toute sa splendeur !
          La honte n’étouffe pas ces connards !
          Mais savoir que l’otan/ue est derrière me donne envie de vomir à un point.... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires