• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Algérie (20/09/2019) : Un vendredi historique

Algérie (20/09/2019) : Un vendredi historique

En ce 31ème vendredi de révolution, la mobilisation populaire a déjoué tous les pronostics. La détermination était au rendez-vous malgré les intimidations trop nombreuses du pouvoir en place. A Alger comme dans toutes les villes d’Algérie, le général Gaïd Salah en a pris, au seuil de ses 80 ans, pour son grade. Ses discours enflammés à l’encontre du Hirak ont fini par se retourner contre lui. Le peuple lui a clairement signifié que l’Algérie est bien plus grande qu’une caserne. Largement décriée, sa démarche martiale n’a fait que discréditer le commandement militaire aux yeux de l’opinion publique.

Incapable de séduire, incapable de convaincre, incapable même de faire peur, le général Gaïd Salah vient de recevoir le coup de grâce. Son aventure n’a pas trop duré. Ses prédécesseurs étaient beaucoup plus malins que lui, et surtout beaucoup plus prudents. A force de tirer dans tous les sens, il s’est fait énormément d’ennemis. L’histoire ne retiendra de lui que l’image de celui qui a tenté d’avorter une révolution prometteuse.

Les slogans entonnés à l’occasion de ce vendredi historique rappellent à quel point il est urgent de mettre fin aux agissements liberticides du général. L’exacerbation a atteint le summum. Le 19 juin dernier, il a donné des instructions aux forces de l’ordre pour interpeller toute personne en possession du drapeau amazigh. Le 30 juillet, il a mis en échec le processus de dialogue national après avoir refusé de détendre l’atmosphère par des mesures d’apaisement longtemps réclamées par une grande partie de l’opposition. Le 18 septembre, il a ordonné de fermer les accès d’Alger à tous les véhicules venant des autres localités pour participer aux manifestations du vendredi. Par ces décisions arbitraires, il a réussi à mettre tout le monde d’accord sur la nécessité de son départ.

Le calendrier du peuple devance de trop loin celui du régime. Refuser d’admettre cette réalité relève de l’autisme politique. Des négociations doivent désormais être entreprises par l’institution militaire, l’objectif étant de se mettre au service de la volonté populaire. Le 2 avril dernier, l’Algérie a tourné la page de Bouteflika. Bientôt, elle tournera celle de Gaïd Salah.

Documents joints à cet article

Algérie (20/09/2019) : Un vendredi historique Algérie (20/09/2019) : Un vendredi historique Algérie (20/09/2019) : Un vendredi historique

Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 septembre 12:56

    Si le pays va à l’échec et si la violence prend le relais, les journalistes algériens, principalement (El Watan, Liberté, Soir d’Algérie...) seront totalement responsables :

    Les journalistes n’informent pas, ils manipulent et manigancent selon leurs propres intérêts, c’est-à-dire selon les objectifs des milliardaires criminels qui les engraissent ! 

    Ce sont les journalistes et les médias qui ont détourné l’opinion publique de la véritable solution qui peut remettre le pays sur la voie de la raison : Ma proposition est publiée, expliquée et rappelée quotidiennement depuis plus de dix ans :

    https://www.facebook.com/groups/REFUSONSLATENUEDESELECTIONS/?ref=bookmarks


    J’ai des centaines de fois rappelé qu’un pays hors la loi ne vaut rien et ne peut rien construire. J’ai expliqué que la situation algérienne est une équation insolite jamais connue dans l’histoire de l’humanité et donc ne peut avoir comme solution le remplissage des bidons des urnes de la haute trahison ! La Transition honnête et responsable que je préconise n’est donc pas un « choix », c’est le passage obligé, c’est la seule voie, c’est la seule issue qui peut redresser le pays totalement détruit par plusieurs décennies pendant lesquelles a fleuri le trépieds de l’apocalypse : TOUT EST ILLÉGITIME ? ILLICITE ET ILLÉGAL ! 

    Au lieu d’expliquer au peuple qu’ion ne peut pas asseoir un pays sur les fondements pourris du régime hors la loi, lâche, terroriste et criminel... Les journalistes s’accrochent au « marches populaires », entretiennent l’atmosphère polluée par la désinformation et espèrent contourner la transition ; ils rêvent d’une fausse transition et d’un faux changement qui validerait les fortunes illégitimes et diaboliques et les acquis mal acquis : Ce qui n’autoriserait pas la paix, la sérénité et le développement...

    Ici comme ailleurs et partout dans le Monde : Les journalistes et les médias sont aujourd’hui le plus grand fléau de l’humanité !

    --------------

    PS : A ce jour, il n y a rien qui indique que le pays va dans la bonne voie, tout n’est que diversion, calcul et magouilles.


    Publié aujourd’hui ici : https://www.facebook.com/M.A.Madjour

    Toutes les institutions ont failli, y compris l’armée qui n’avait pas pris ses responsabilités afin d’empêcher L’ÉCHEC NATIONAL !
    Qui veut vraiment dialoguer ???
    QUI A PEUR DE LA SIMPLE VÉRITÉ ?
    RAPPEL DE 2011 : « LA VÉRITÉ, TOUTE LA VÉRITÉ »

    https://www.facebook.com/notes/mohammed-madjour/la-verite-toute-la-verite-/288792171146203/?__tn__=H-R


    • OMAR 24 septembre 18:09

      Omar9
      .
      @Mohammed MADJOUR
      .
      1000% d’accord....


    • L'apostilleur L’apostilleur 24 septembre 19:05

      @Mohammed MADJOUR

      « ..Les journalistes n’informent pas, ils manipulent et manigancent selon leurs propres intérêts, c’est-à-dire selon les objectifs des milliardaires criminels qui les engraissent ! ... »

      Pensez-vous que El Wattan avec ce qui suit caresse les intérêt des milliardaires ?

      ".. le constat cinglant du journal algérien EL WATTAN repris par les ECHOS il y a quelques temps avec son article « Quand l’Algérie perd ses repères », dresse un tableau inquiétant du pays « …violence, racisme, individualisme, incivisme, peu d’intérêt pour le travail, culte de l’argent, dévalorisation de soi … l’Algérie a tourné le dos à sa lumière salvatrice durant la longue nuit coloniale et les siècles d’invasions… » EL WATTAN accuse « la mauvaise politique » éloignée « des grandes figures comme IBN KHALDOUN (XIVe s. !!) ou ABDELKADER » et regrette que « les valeurs séculaires, surtout parmi les jeunes générations sont perdues. Le sacré hypocrite est devenu la règle. » Il dénonce « la petite bourgeoisie néolibérale qui prospère à l’abri d’un capitalisme d’Etat débridé » et « …la stratégie étatique de distribution de la rentequi a eu des effets pervers en détournant les algériens du travail et de l’argent mérité ».Il conclut « Plus de cinquante ans après l’indépendance, l’Algérie paye le prix fort de la prise du pouvoir par des clans aux ambitions centrées davantage sur sa conservation que sur la construction d’un pays moderne et démocratique ».

      Apparemment tous les journalistes que vous décriez ne sont pas à mettre dans le même sac.

      (https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/algerie-paris-souhaite-que-l-213161)


    • sylvain 23 septembre 20:58

      qu’est ce qui pourrait faire que cette revolution ne finisse pas comme les autres ??

      Avec un peu de chance elle va assainir cet état, ce qui serait déja pas mal, mais ca n’en fait pas ce que j’appellerais une révolution .

      Propose t elle une autre vision de la société, un autre idéal que la démocratie à l’occidentale qui , c’est le moins qu’on puisse dire, bat de l’aile ?


      • QAmonBra QAmonBra 23 septembre 21:40

        Merci @ l’auteur pour le partage.

        Le sexagénaire que je suis partage l’optimisme de périscope, le Peuple algérien est historiquement un jeune Peuple et démographiquement un Peuple de jeunes.

        En outre, il compte dans ses rangs une personnalité qui n’est pas seulement une femme exceptionnelle, une personnalité historique, elle est à elle toute seule, aussi menue et fragile soit elle, le symbole et l’étendard vivants de la nation Algérienne !

        Avec Djamila Bouhired, la boucle est bouclée et le Peuple algérien détient la légitimité absolue, il peut être assuré de dégager pacifiquement, tous les despotes ayant usurpé une souveraineté lui appartenant exclusivement et cela ne peut concerner que les mafieux de l’ère Bouteflika.

        Si les habituels merdias semblent si discrets sur cette seconde révolution algérienne, c’est que leurs prescripteurs ont tout simplement peur de l’exemple historique du Peuple algérien, (qu’ils dégagent tous !) peur de l’influence qu’il pourrait exercer sur un Peuple français déjà bien remonté contre sa classe politicienne, au moins aussi corrompue que l’algérienne, alors oui il est à présent vital de les dégager tous ! . . .


        • L'apostilleur L’apostilleur 24 septembre 19:21

          @QAmonBra

          « ..qu’ils dégagent tous !.. »

          On peut parfois ne pas être totalement contre votre conseil. Cependant un minimum de responsabilité s’impose. Qui viendra combler le vide que vous espérez ? « Tous » c’est qui ?

          Attendez de voir le résultat du nécessaire « nettoyage » algérien. Quelques décennies feront peut-être apparaître un avenir pour ce pays à la démographie incontrôlée. En attendant l’après révolution ne peut-être que difficile.


        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 24 septembre 14:42
          RAPPEL DE 2011 A L’INTENTION :
          - Des journalistes « faqaqirs d’esprits » et manipulateurs de l’opinion publique,
          - De la fausse opposition,
          - De la fausse « société civile »,
          - Des misérables opportunistes et de tous les individus qui pensent pouvoir contourner la Vérité et la justice.
          Arrêtez de faire semblant de proposer, vous n’avez jamais pensé au véritable changement, vous n’avez jamais esquissé une simple idée dans le sens de l’intérêt national.
          La TRANSITION n’est pas une plaisanterie, n’est pas un simple choix, n’est pas un compromis : C’est la seule voie du salut pour ce pays qui a craché sur les lois et sur la justice pendant des décennies...

          « ENCORE UNE » !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès