• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Algérie (21/06/2019) : Un vendredi pas comme les autres

Algérie (21/06/2019) : Un vendredi pas comme les autres

Le dix-huitième vendredi du soulèvement populaire algérien a été le vendredi de l’union et de la réconciliation avec soi. Comme à l’accoutumée, les Algériens se sont montrés, à travers tout le territoire national, à la hauteur de la situation. Plus soudés que jamais, ils ont bravé, côte à côte, les tentatives d’interdire le drapeau amazigh dans l’espace public. Malgré les instructions données aux forces de l’ordre, depuis le discours du 19 juin de Gaïd Salah, d’intercepter tout emblème autre que l’emblème national, le drapeau amazigh a quand même flotté en toute fierté en réponse à une décision qui a suscité beaucoup d’indignation ici et là.

A ce sujet, il importe de souligner que ce drapeau est investi d’une forte symbolique largement partagée par les berbérophones d’Afrique du Nord et ceux de la diaspora. Bien plus qu’un simple morceau de tissu aux couleurs chatoyantes, ce drapeau signifie beaucoup de choses pour ceux qui le brandissent, cristallisant à lui seul toute une identité à reconquérir, une terre à défendre, une langue à valoriser. Il renvoie à l’Homme confortablement installé dans sa nature et sa culture, à l’Homme qui regarde loin tout en étant attaché à ses racines.

De toute manière, les sociétés humaines ont besoin de ce type de symboles pour faire face à l’adversité de l’espace et du temps qui, l’un comme l’autre, concourent inexorablement à la reconfiguration des imaginaires en circulation. On ne peut donc empêcher quelqu’un de se sentir en confiance à l’ombre du drapeau qu’il s’est choisi pour réclamer son existence. Libre à chacun de faire usage des symboles qui lui parlent. Toute personne douée de raison est appelée à choisir sa voie parmi un nombre infini de possibilités. La diversité est en cela l’essence même de la vie humaine. S’il arrive quelquefois que des chemins se croisent ou bifurquent, ceci fait également partie des schémas auxquels les humains sont habitués.

L’identité et l’altérité ne deviennent antinomiques que lorsque l’une tente d’exclure l’autre au nom d’une vision monochrome de la réalité. Sur ce plan, les Algériens ont bien conscience que la vie n’est pas faite d’une seule couleur. C’est, ailleurs, la raison pour laquelle ils n’ont pas mordu à l’hameçon de la provocation ni à celui de la division.

Bien évidemment, rien n’est plus dangereux pour le moment que d’engager le pays dans un bourbier identitaire où le moral même des troupes risque de prendre un sacré coup. Aucun argument ne justifierait un tel dérapage. Parfois, il suffit d’une seule parole prononcée à la légère pour provoquer des dégâts irréparables. Le danger est encore plus grand quand cette parole constitue en elle-même un acte prémédité. D’où l’intérêt de parler peu et d’écouter beaucoup.

Cela dit, les Algériens ont réussi avec brio cette énième épreuve. Ce dix-huitième vendredi a permis à tout un chacun de tester la fiabilité de son instinct profond et d’exercer sur le terrain son intelligence. Finalement, tout fonctionne à merveille. Et c’est tant mieux !

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • OMAR 23 juin 18:24

    Omar9

    .

    Anwa wigui ?

    .

    IMAZIGHEN....


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 juin 15:21
      LA FAUSSE OPPOSITION ALGÉRIENNE EST UNE HONTE !
      Elle est naturellement soutenue par les journalistes faussaires et de la haute trahison qui travaillent pour les intérêts exotiques ! Je rappelle que les mêmes journaux qui m’ont interdit de publier mes articles et m’ont bloqué sur leurs sites électroniques (Liberté, El watan...) avaient pris la même décision que celle prise par Algérie360, TSA et FOCUSAlgérie et aussi... France24 !!! C’est la preuve que tous ces journalistes travaillent pour le même objectif : VOUS SAVEZ LE QUEL ???
      Ces journalistes hypocrites revendique la « liberté d’expression » ? Mais ils sont totalement libres. Ils travaillent pour les clans et les Empires financiers qui les engraissent !
      En se collant et en manipulant le peuple, ils investissent « le mouvement populaire » et essaient d’imposer une fausse transition : Qu’ils soient maudits pour l’éternité !
      Je rappelle encore une fois que la TRANSITION dont parlent les journalistes hypocrites, les faux opposants et tout le monde est mon idée, mon programme et ma proposition depuis des années. Cette TRANSITION est véritablement démocratique en ce sens qu’elle traduit ce que tout Algérien censé pense au fond de lui-même.
      Aucun « parti », aucun individu de la fausse société civile, aucun politicien n’a jamais recensé tous les fléaux qui ont produit la situation actuelle du pays. Personne n’avait dénoncé ces fléaux comme je l’avais fait depuis toujours et personne n ’avait esquissé un semblant de solution !
      C’est donc moi qui avait appelé au dialogue car une clarification est nécessaire avant même d’envisager l’application des solutions adéquates à chaque problème posé.
      Aujourd’hui « Le Soir d’Algérie » se pose la question : « Qui bloque le dialogue » ? https://www.lesoirdalgerie.com/actualites/quest-ce-qui-bloque-le-dialogue-26005

      Je réponds sans hésiter : Ce sont les journalistes faussaires ainsi que la fausse opposition qui sont responsables du statu quo et du pourrissement ; au lieu de suivre et d’accepter la TRANSITION que j’explique depuis 2007, ils m’ont plagié librement et repris mes écrits à leur compte. On se retrouve donc avec des milliers de « transitions », des milliers de « feuilles de routes » et un monstrueux foisonnement de propositions aussi vides qu’hypocrites.
      Et voilà un retour aux amalgames coriace qui interdisent la notion même du dialogue !

      Voir suite ci-dessous...

      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 juin 15:22

        Suite : 

        IL Y A UN AN, J’ÉCRIVAIS :
        Mohammed Madjour
        25 juin 2018, 18:23 ·
        RCD/FFS/PT/« ISLAMISTES »...Et autres Djil Djadid, Dil Qadim.
        Les « Associations » de la fausse opposition doivent cesser de berner le peuple !
        Plus de vingt ans d’existence, aucune « Association » ne peut présenter un semblant de programme qui serait en dehors des bricolages et des improvisations du régime FLN/RND/UGTA/SATELLITES !
        Seule l’idéologie du régime a été soutenue et appliquée depuis des décennies. Cette idéologie s’enroule autour de la nauséabonde corruption généralisée qui a fini par handicaper la société algérienne.
        Accepter la tenue des élections en 2019, c’est accepter le maintien du régime en place, c’est donc participer à la destruction nationale, c’est condamner les générations futures à survivre et à mourir dans la plus grande désolation et dans médiocrité durable !
        Dire que Bouteflika est « le problème » alors qu’il n’est pas lui-même autonome et ne peut gérer sa propre personne, demander à Bouteflika de « renoncer au 5e mandat » alors qu’il n’avait pas honoré les quatre précédents, cela relève de la plus grande malhonnêteté politique et intellectuelle à laquelle se donnent les faux opposants algériens !
        Messieurs les malhonnêtes, demandez plutôt « La libération de Bouteflika » séquestré par le régime qui agit et décide à sa place et en son nom ! Refusez le cirque électoral de 2019 et exigez la mise en place d’une TRANSITION d’une durée la plus courte mais qui remettrait beaucoup de choses à leur place mais surtout réhabilitera les LOIS ET LA JUSTICE car, faites au moins un minimum d’effort et comprenez q’un pays hors la loi ne vaut rien ! Vous n’avez pas honte d’être la risée du Monde entier ? J’ai énoncé cette loi depuis le début des années 2000 : « LA VALEUR D’UNE QUELCONQUE NATION EST PRÉCISÉMENT CELLE QU’ELLE ACCORDE ELLE-MÊME AUX LOIS JUSTES ET A LEUR IMPARTIALE APPLICATION DANS LE BUT D’ASSURER UNE JUSTICE ÉQUITABLE ».
        Vous ne comprenez pas où peuvent conduire le pays les comportements hors la loi qui se généralisent ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires