• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Alors que Kiev se prépare à relancer la guerre dans le Donbass, les (...)

Alors que Kiev se prépare à relancer la guerre dans le Donbass, les chancelleries française et allemande montrent toute leur inutilité

Depuis la signature des accords de Minsk, l’incapacité et l’incompétence des chancelleries allemande et française à faire appliquer ces mêmes accords et à parler réellement de ce qu’ils recouvrent est devenue de plus en plus flagrante.

Mais suite au vote de la loi de réintégration du Donbass, cette incapacité à appeler un chat, un chat, et à faire pression sur Kiev, vient de montrer toute son étendue. Les deux pays majeurs de l’UE que sont la France et l’Allemagne viennent ni plus ni moins de montrer que ce n’est pas eux qui décident de quoi que ce soit concernant leur politique étrangère, mais bien Washington.

Alors que la Russie, mais aussi plusieurs politiciens et analystes ukrainiens, comme Viktor Medvedtchouk, Iouri Boyko, Vadim Rabinovitch, et Rouslan Bortnik, ont tous dénoncé le fait que cette loi enterre complètement les accords de Minsk et que l’Ukraine prend donc la mauvaise direction, la France et l’Allemagne, pourtant garantes de ces accords se sont fait remarquer par leur silence initial.

Ce n’est que le lendemain du vote de cette loi par la Rada, que l’Allemagne s’est fendu d’un communiqué dans lequel le gouvernement allemand déclare qu’ils doivent encore vérifier le texte, et qu’ils ne pouvaient faire de déclaration définitive à ce sujet, car ils ne l’avaient pas étudié (sic).

Oui, vous avez bien lu, ce texte de loi est en cours de vote depuis des mois en Ukraine, la version votée en seconde lecture est quasiment identique à celle votée en première lecture, mais Berlin ne l’a toujours pas étudiée, alors qu’il était évident depuis le retrait de la mention des accords de Minsk de la loi, que cette dernière avait toutes les chances d’entrer en conflit avec l’accord dont l’Allemagne est la garante !!!

Mais attendez, le meilleur est pour la fin. Donc ils n’ont pas vérifié le texte, mais le porte-parole ministère des Affaires étrangères allemand, Steffen Seibert, indique néanmoins que selon lui, « la loi souligne l'engagement en faveur d'un règlement pacifique et n'a pas pour but d'aggraver la situation  ».

Bon reprenons depuis le début Steffen. Nous avons là un texte de loi, dont la seule mention aux accords de Minsk (qui sont la seule solution pacifique au conflit), a été retirée dès le vote en première lecture de la loi, qui déclare un des garants des accords comme étant un pays agresseur sans aucune preuve, qui prévoit d’utiliser l’armée en dehors de tout cadre constitutionnel du genre déclaration de guerre ou loi martiale, et qui met en place un quartier général unifié des forces armées du pays pour repousser l’agresseur imaginaire, et donc en réalité génocider la population civile du Donbass, mais pour monsieur Seifert, cette loi n’a pas pour but d’aggraver la situation et elle souligne l’engagement en faveur d’un règlement pacifique du conflit. Sic.

Je sais bien que dans la novlangue des élites occidentales, la guerre c’est la paix, et l’ignorance, c’est la force, mais là il y a des limites au fait de prendre les gens pour des demeurés.

Si cette loi souligne l’engagement de Kiev en faveur d’un règlement pacifique du conflit, qu’est-ce qu’il faudrait qu’elle contienne pour que monsieur Seifert considère quelle a pour but d’aggraver la situation ? Des camps de concentration pour les habitants du Donbass ? Ou même ça il essaierait de nous les faire passer pour des camps de vacances ?

Et si on regarde du côté de Paris, alors là c’est le pompon. En réponse à une question sur le fait que cette loi entrerait potentiellement en contradiction avec les accords de Minsk, la réponse de la diplomatie française vaut son pesant de cacahuètes.

Je vous mets les parties les plus importantes, pour que vous puissiez juger du niveau de bêtise abyssale de cette réponse, et je mets mes réponses et commentaires au fur et à mesure

« L’Ukraine a adopté le 6 octobre 2017 une loi permettant de renouveler pour un an le statut spécial dans le Donbass, marquant ainsi son engagement à mettre en œuvre les accords de Minsk. »

On commence par une tentative de botter en touche en parlant d’une autre loi, tout en oubliant de préciser que la loi a été profondément remaniée par rapport à la première version de ce statut spécial, et que cette nouvelle version ne répond absolument pas aux exigences des accords de Minsk. En clair cette loi n’est que de l’enfumage. Y a mieux comme preuve d’engagement à la mise en œuvre des accords de Minsk. Mais lisons la suite.

« L’adoption de la loi « sur la garantie de la souveraineté de l’Ukraine sur les territoires temporairement occupés des régions de Donetsk et de Louhansk », le 18 janvier, concerne l’organisation interne des structures civiles et militaires de l’Ukraine dans le contexte du conflit dans l’Est du pays. Cette loi ne saurait remettre en cause la mise en œuvre par la Russie et l’Ukraine des accords de Minsk. »

Avec ce paragraphe là on touche le fond. Soit la personne qui a fait cette réponse n’a pas lu le texte de loi voté par la Rada, soit cette personne a le QI d’une huître cuite à la vapeur, soit cette personne est d’une hypocrisie sans borne. Les options n’étant pas exclusives et pouvant se cumuler. Car comment qualifier autrement cette réponse totalement à côté de la plaque ?

Cette loi désigne un des garants des accords de Minsk comme le pays agresseur et même comme occupant les territoires des Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL), jette aux orties les accords de Minsk, prône le retour de ces territoires sous le giron ukrainien par l’usage de la force militaire en dehors de tout cadre légal du point de vue constitutionnel, et la diplomatie française nous présente ça comme si c’était une simple réorganisation interne des structures civiles et militaires de l’Ukraine dans la zone de conflit.

C’est comme si après le vote des lois de Nuremberg par l’Allemagne nazie, on les avait qualifiées de simple « réorganisation interne de la société civile allemande ». Ou après le vote des pleins pouvoirs à Hitler, qu’on avait qualifié cela de « grand pas en avant pour la démocratie » (puisqu’ils ne lésinent pas sur la novlangue déjantée, autant aller jusqu’au bout du délire).

Le fin du fin étant la dernière phrase du paragraphe qui présente encore une fois la Russie comme étant partie prenante des accords de Minsk alors qu’elle n’est que garante. Donc il faut rappeler encore une fois, que NON ce n’est pas à la Russie de mettre en œuvre les accords de Minsk.

C’est à l’Ukraine, la RPD et la RPL de mettre en œuvre ces accords, dont ils sont les signataires. L’Allemagne, la France et la Russie n’en sont que les GARANTS au côté de l’OSCE. C’est comme si j’exigeais de la France et de l’Allemagne qu’elles appliquent les accords de Minsk, et le cessez-le-feu. C’est vraiment du débilisme comme disent les Russes.

En omettant ainsi la RPD et la RPL (qui, elles, sont signataires des accords de Minsk je le rappelle) et en mettant la Russie comme acteur du conflit, la France fait sienne la novlangue ukrainienne sur ce conflit, et légitime cette loi de réintégration du Donbass qui désigne la Russie comme étant l’agresseur face à l’Ukraine.

Je vous épargne le dernier paragraphe lénifiant et creux sur l’importance de respecter le cessez-le-feu et de s’engager à trouver une solution pacifique au conflit, qui ne veut plus rien dire quand on s’assoit à ce point sur l’évidence.

Ce texte de la diplomatie française montre une déconnexion totale avec la réalité, et cela est effrayant à plus d’un titre. Car cela veut dire que la France est prête désormais à se laisser entraîner dans une guerre avec la Russie pour ne pas déplaire au réel patron de l’Ukraine : les États-Unis.

La France et l’Allemagne vont donc laisser Kiev continuer sur sa lancée, jusqu’à ce que l’incendie atteigne l’UE.

Même l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), que l’on peut difficilement qualifiée de pro-russe, a été bien plus critique vis-à-vis de ce texte que Paris et Berlin réunies.

L’APCE a en effet voté une résolution dans laquelle elle appelle les autorités de Kiev à modifier la loi de réintégration Donbass pour la mettre en conformité avec les accords de Minsk et à garantir les droits humanitaires et la protection sociale de la population dans la région du Donbass.

C’est un député de la Rada du Bloc d'opposition, Vadim Novinsky, qui a rapporté les faits mercredi sur son compte Facebook, en soulignant « qu'il s'agit de la première réponse sérieuse de la communauté internationale à cette loi controversée  ».

Le député a aussi souligné que l’APCE a publié un rapport sur la situation humanitaire en Ukraine, qui donne une image vraiment impressionnante de la catastrophe humanitaire sur laquelle le gouvernement ukrainien tente de fermer les yeux.

En raison de la guerre dans la région du Donbass, plus de quatre millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire. La guerre a coûté la vie à plus de 10 000 personnes (dont presque 6 000 civils rien qu’en RPD et en RPL), tandis que plus de 1,5 million de personnes sont devenues des personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays et que près d'un demi-million d'entre elles demandent l'asile dans d'autres pays (principalement en Russie, le pays prétendument agresseur, cherchez la logique).

En attendant que les garants des défunts accord de Minsk se réveillent, l’Ukraine quant à elle, ajoute chaque jour un peu plus de terre sur ce qui fut Minsk II. Après un calme relatif lié à la présence d’Alexander Hug (chef adjoint de la MSS de l'OSCE) en RPD, l’armée ukrainienne a repris ses mauvaises habitudes et violé le cessez-le-feu en RPD à 12 reprises ces dernières 24 h.

L’incendie commence à prendre, et ceux qui sont supposés être les pompiers regardent ailleurs et feignent de croire qu’il n’y a pas de problème. Ce n’est pas lorsque l’incendie ravagera le continent européen tout entier qu’il faudra pousser des cris d’orfraie et appeler à résoudre pacifiquement le conflit.

Il sera trop tard pour cela, et il serait bon que les populations européennes comprennent que leurs gouvernements respectifs les emmènent joyeusement à l’abattoir pour satisfaire les intérêts géopolitiques d’un pays (les États-Unis) qui est à des milliers de kilomètres, et qui tel Ponce Pilate, se lavera les mains de l’enfer dans lequel il aura plongé les populations du continent européen.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.87/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Parrhesia Parrhesia 26 janvier 12:08
    Bonjour Christelle Néant,
    Une fois encore votre article témoigne d’une grande lucidité.
    Me permettrez-vous d’ajouter qu’à mon modeste avis, les chancelleries française et allemande semblent bien être pires qu’inutiles, dans la mesure où il est clair que leur comportement dessert maintenant ouvertement la cause de la paix !
    Bonne journée à vous.


    • Parrhesia Parrhesia 26 janvier 18:34
      @lesdiguières
      Merci mille fois pour ce lien.
      Un texte clair et logique au vu des faits politiques et économiques. Il vaut le détour mais amène cette question de plus en plus lancinante :
      « Comment avons-nous pu en arriver là dans une nation qui, il n’y a encore qu’un demi siècles, était perçue comme un modèle de démocratie et d’élévation spirituelle ? »
      Le malheur induit est que dans l’état de décadence où nous nous trouvons maintenant, j’avoue ne plus trop trouver de solution raisonnable... et paisible !
      Merci encore d’être passé !

    • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 12:34

      @Parrhesia
      Oui il est c ;air qu’à ce stade l’Allemagne et la France se font ouvertement les complices de Kiev. Comment avons pu en arriver là ? Des décennies de matraquage de la culture américaine pour réécrire l’histoire et nous faire oublier la notre, abêtissement progressif des gens en nivelant le niveau scolaire par le bas, émissions TV débilisantes, etc... Voilà comment nous sommes devenus des veaux...
      Je suis aussi assez pessimiste sur les chances d’une solution pacifique.


    • xana 26 janvier 12:55

      Bonjour Christelle et merci pour cet article.
      Hélas il était clair depuis le début que les « garants » des accords de Minsk m’étaient que des faux témoins. Ni le gouvernement allemand ni le gouvernement français ne verront jamais rien si leur maître en a décidé ainsi.
      Hélas pour les Ukrainiens, la seule issue est une jacquerie sanglante, provoquée par la misère et le désespoir. Avec en conclusion le démembrement de l’Ukraine par ses voisins.

      Triste perspective, mais si la paix est à ce prix ?

      Jean Xana


      • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 12:34

        @xana
        C’est malheureusement le scénario le plus probable selon moi. Et c’est bien ce qui me fait peur...


      • JC_Lavau JC_Lavau 26 janvier 13:05

        Dans le vocabulaire fabiusien, disons que Prayï Sektor « fait du bon boulot ».


        • JC_Lavau JC_Lavau 26 janvier 18:30

          @JC_Lavau. V oublié : Pravyï Sektor.


        • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 12:35

          @JC_Lavau
          Ouais c’est exactement ça. Ce type est à vomir....


        • demissionaire bonalors 26 janvier 13:49

          bonjour Christelle

          C’est comme si après le vote des lois de Nuremberg par l’Allemagne nazie, on les avait qualifiées de simple « réorganisation interne de la société civile allemande ». Ou après le vote des pleins pouvoirs à Hitler, qu’on avait qualifié cela de « grand pas en avant pour la démocratie » (puisqu’ils ne lésinent pas sur la novlangue déjantée, autant aller jusqu’au bout du délire).

          Excellent vous avez mis en plein ds le mille, c’est exactement cela.


          • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 12:36

            @bonalors
            Merci. Je me suis relativement lâchée sur cette article, car ces non-réactions me révoltent.



            • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 12:36

              @lesdiguières
              Merci, je regarde le texte en détail dès que j’ai un peu de temps.


            • JMBerniolles 26 janvier 22:03
              Vous avez raison Christelle, nous y sommes malheureusement, tout pousse à croire que le régime de Kiev va lancer la guerre contre le Donbass.

              Mais en Syrie nous avons l’exemple des Kurdes qui se sont laissés embobiner par les américains et les français, sous la direction de l’axe sioniste.

              Les kurdes syriens peuvent maintenant juger la valeur de toutes les promesses que ces occidentaux leur ont faites. Leur seule chance est de se tourner vers Bachar El Assad qui les a traités de traitres lorsqu’ils se mis au service des américains pour contrarier l’offensive syrienne sur Deir Ezzor et prendre Raqqa avant les forces syriennes. C’est sans doute ce qui va se produire.

              Le régime de Kiev se battra seul, y compris si les russes interviennent ce qu’ils feront si les choses tournent mal pour les gens du Donbass

              Une fois encore l’empire occidental en déclin aura été à l’origine d’un bain de sang.
              On ne peut plus parler de peuple ukrainien, donc ce sont toutes les populations de cette ère géographique qui vont souffrir. On peut penser que ce sera la fin de l’Ukraine, à la courte existence. 

              Quelle tristesse. Et on peut aussi se faire du souci pour votre situation personnelle Christelle ?

              • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 12:57

                @JMBerniolles
                Ne vous inquiétez pas pour moi. C’est pour la population civile qu’il faut se faire du souci.


              • JMBerniolles 27 janvier 13:14
                @Christelle Néant

                Oui, les deux. Ce bain de sang au milieu de l’Europe géographique et culturelle, sera une honte pour les pays emprisonnés dans les traités européens (dans le boniment pour cette structure néo libéral, il y avait la paix au premier plan !). 

              • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 14:44

                @JMBerniolles
                Oui l’Europe c’est la paix, enfin ca dépend pour qui et quand. Car si cela continue comme ça les pays de l’UE verront la guerre sur leurs territoires respectifs.
                Pour ce qui est de la honte, personnellement j’ai déjà honte de mon pays natal.


              • Michel Maugis Michel Maugis 26 janvier 23:30

                Merci Christelle, Votre article est excellent et très bien construit.

                Ne lâchez pas prise surtout, nous avons tous besoin de vous.

                Il est remarquable que tous les très très grands défenseurs de la « liberté » sur Agoravox s’abstiennent de déposer leurs petits commentaires vicieux. C’est bon signe !! 

                Bonne continuation sur Agoravox.

                • roman_garev 27 janvier 12:33

                  @Michel Maugis
                  « Il est remarquable que tous les très très grands défenseurs de la « liberté » sur Agoravox s’abstiennent de déposer leurs petits commentaires vicieux. C’est bon signe !! »


                  M’est avis que c’est tout simplement le financement des trolls pro-nazis ukrainiens et plus généralement anti-russes qui a pris fin... Vraiment bon signe !

                • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 12:59

                  @Michel Maugis
                  Ne vous inquiétez pas je suis et reste à mon poste quoi qu’il arrive.
                  Merci pour les compliments et votre soutien.


                • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 13:00

                  @roman_garev
                  Ca doit être à cause du défaut du gouvernement américain. Comme ils peuvent plus sortir un dollar pour le moment, les trolls sont plus payés.


                • Michel Maugis Michel Maugis 27 janvier 17:09

                  @Christelle Néant


                  Je ne doutais pas un seul instant que vous êtes très courageuse, c’était une manière de vous encourager encore plus.

                  Peut on espérer qu’un jour vos articles soient repris par les journaux français, surtout ceux très intéressé par les « massacre son peuple », comme cela se passe en Ukraine ? 

                   Non , je rêve.



                • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 19:01

                  @Michel Maugis
                  Merci pour ces encouragements. Je doute aussi qu’un jour mes articles soient repris par les journaux français. Ou alors dans un univers parallèle, ou une réalité alternative.


                • baldis30 27 janvier 08:18

                  excellentissime article ...

                  mais.... mais ..... le titre est une tautologie ....

                  le grand chef (qui ? qui ? .) a dit « à la niche » et bêtement le dogue et le caniche se cachent ...

                  Et il y en a qui croient encore à l’Europe ....

                  «  l’Europe, l’Europe ...on peut sauter comme un cabri en disant l’Europe, l’Europe ... »

                  ça me rappelle quelqu’un .... mais je ne sais plus qui ...( Alzheimer peut-être ?)


                  • QAmonBra QAmonBra 27 janvier 18:05

                    Merci @ Christelle pour le partage.


                    Un très bon article mettant en lumière, si besoin en était, la criminelle complicité de nos prétendus dirigeants qui, avec les allemands, ont encore démontré leur lâcheté et leur « naziphilie » aussi historique que transgénérationnelle.

                    Les « ukronazis » devront aller tôt ou tard au casse pipe, car les russes ne céderont pas aux provocations, aussi meurtrières et exaspérantes soient elles pour leurs civils et, plus que jamais, le temps joue pour eux, ils le savent et leur endurance ainsi que leur résilience sont proverbiales.

                    Dans ce petit jeu, c’est comme dans les combats de rue ou la guérilla en pleine nature, le premier qui bouge, c’est à dire l’agresseur, ne doit pas se louper, car il a d’avance et juridiquement tous les tords, or les russes sont très attentifs au droit international et ils ont bien raison, un nouveau Nuremberg autrement plus radical, avec ou sans CPI, n’est pas si loin. 

                    Indépendamment de toute analyse militaire et logique, la prétendue « nation » ukrainienne et ses nazillons vivent donc leurs derniers jours, car les russes sont les plus forts !

                    Pourquoi le sont ils ? 

                    Parce que seuls les forts se fixent des règles, les criminels n’en ayant aucune. . .

                    • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 19:02

                      @QAmonBra
                      Vous avez parfaitement résumé la situation. Nous attendons. L’Ukraine finira par faire le premier faux pas, parce qu’elle n’a plus le choix.


                    • Xenozoid Xenozoid 27 janvier 19:10

                      Alors que le blocus du Donbass continue, plombant l’économie ukrainienne, et mettant le pays en état d’urgence énergétique, et que les radicaux ukrainiens menacent de durcir ce dernier en coupant les routes qui relient le Donbass au reste de l’Ukraine, le fossé entre l’Ukraine et le Donbass s’agrandit.

                      Après avoir perturbé les réseaux mobiles comme Life et ceux de plusieurs fournisseurs d’internet ukrainiens, au risque de voir les Républiques Populaires de Donetsk et Lougansk (RPD et RPL) passer sur des réseaux russes, le blocus imposé par les ultra nationalistes ukrainiens risque bien d’avoir des conséquences encore plus graves.

                      Ce blocus perturbant le fonctionnement de plusieurs usines appartenant à des hommes d’affaires ukrainiens (dont Rinat Akhmetov), et provoquant la fermeture pure et simple de plusieurs d’entre elles dont l’usine métallurgique d’Enakievo, les autorités de la RPD et de la RPL ont posé ensemble un ultimatum fort aux autorités ukrainiennes.

                      Dans une déclaration commune, Alexandre Zakharchenko et Igor Plotnitsky ont en effet annoncé que si le blocus n’était pas levé d’ici le 1er mars à minuit, ils installeront leur propres directions à la tête de toutes les entreprises sous juridiction ukrainienne qui travaillent en RPD et RPL, cesseront définitivement de fournir du charbon à l’Ukraine, et restructureront tous les processus de production pour les orienter vers le marché russe et vers d’autres pays, réalisant ainsi l’une des premières promesses qui avaient été faites lors de la proclamation des deux républiques.

                      À vouloir forcer les gens du Donbass à vivre sous leurs règles par la force, les actions des autorités ukrainiennes agissent comme un repoussoir. L’Ukraine semble n’avoir rien appris de ce qui s’est passé en Crimée, alors que les preuves que cette dernière se passe très bien de l’Ukraine et ne souhaite pas y retourner s’accumulent.

                      https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/a-vouloir-obliger-le-donbass-et-la-190179


                      • totrob 27 janvier 20:40

                        Les affaires étrangères françaises sont nulles et non avenues depuis des lustres , plus personne dans ce monde ne tient compte de ce que peux dire le gouvernement français . Vous avez raison c’est washington qui mène le bal , mais ne sous estimez pas les allemands ,ils sont plus malin et calculateur que vous pensez , ils laissent les américains semer le chaos en espérant que l’Ukraine s’affaiblisse un peu plus économiquement et si par bonheur l’Ukraine se rattachait à l’Europe, ils laisseraient tomber les polonais et investiraient à bas cout en Ukraine la main d’œuvre y étant moins chère.si cela ne se faisait pas tant pis , les américains porteront le chapeau et rien ne pourrait être reproché aux allemands . Dans les 2 cas ils sont gagnants , dans le 1er les affaires reprennent , dans le 2eme on se fâche pas avec le patron.


                        • Christelle Néant Christelle Néant 28 janvier 10:40

                          @totrob
                          Analyse intéressante, mais l’Allemagne ne peut pas ignorer que l’Ukraine n’est pas prête de rentrer dans l’UE avant la nuit des temps, ne serait-ce qu’à cause du conflit territorial concernant la Crimée. Mais elle peut quand même bénéficier de la main d’oeuvre ukrainienne à pas cher grâce au régime sans visa, et au fait que les Ukrainiens fuient en masse leur pays.


                        • totrob 28 janvier 11:39

                          @Christelle Néant
                           La crimée est définitivement perdue pour l’Ukraine , les russes ne reviendront jamais en arrière .Ce que je voulais dire c’est que les allemands recherchent des territoires proches de leurs pays pour y implanter la soustraitance de leurs industries , à faible cout de main d’œuvre et d’impots sur les sociétés . Pour cela l’Ukraine est parfaite. J’ai omis de préciser que l’allemagne est tributaire du gaz Russe pour son énergie ,celui ci étant le plus proche et le moins cher à acheminer chez elle, donc elle sait qu’elle ne peut pas affronter Poutine , résultat politique de l’autruche.


                        • Christelle Néant Christelle Néant 28 janvier 15:08

                          @totrob
                          Ca je sais bien que la Crimée est définitivement perdue pour l’Ukraine, mais tant que cette dernière conteste le fait que la Crimée est russe, il y a conflit territorial et donc l’Ukraine ne peut intégrer ni l’UE ni l’OTAN.
                          Concernant l’Allemagne, ils dépendent clairement du gaz russe, d’où le fait que Merkel a poussé pour les accords de Minsk car elle ne veut pas d’une guerre avec la Russie, mais elle ne peut pas contredire le patron US. Elle a le cul entre deux chaises et elle finira par se casser la gueule.


                        • marc dublanc 28 janvier 12:05
                          Ce qui est incroyable dans cette crise financière c’est que personne ne vous dit vraiment qui provoque ces crises, qui sont les spéculateurs qui s’enrichissent sur le dos de toutes la planète.. : Il suffit de lire cet article pour comprendre comment Goldman & Sachs (et les autres banquiers véreux) s’enrichissent sur vôtre dos.


                          PS. Je vous conseille de vite faire passer ces infos mes postes disparaissent très rapidement.

                          • Christelle Néant Christelle Néant 28 janvier 15:10

                            @marc dublanc
                            Bien sûr, la guerre voulue par les néo-cons américains est avant tout une histoire d’argent et de ressources naturelles aussi. Les spéculateurs ont une part importante dans la responsabilité de ce qui se passe, ils ont poussé le système capitaliste jusqu’à l’effondrement à force d’en vouloir toujours plus, et cet effondrement pousse le système dans une fuite en avant guerrière.


                          • Eric F Eric F 28 janvier 15:59

                            En réalité, la France n’a pas d’intérêt spécifique dans cette partie du monde, et se contente de suivre.


                            • Christelle Néant Christelle Néant 28 janvier 16:14

                              @Eric F
                              Se contenter de suivre est une honte pour la France au vu de son histoire....


                            • Xenozoid Xenozoid 28 janvier 16:23

                              a mon avis ils font,dans le damage controle, c’est d’ailleur la seule chose que la « france »peux faire, a la téle


                            • Christelle Néant Christelle Néant 28 janvier 17:01

                              @Xenozoid
                              Ouais, bof, même ça je suis pas sûre qu’ils contrôlent quoi que ce soit en fait....


                            • Eric F Eric F 28 janvier 19:23

                              pa@Christelle Néant
                              oui, enfin, bon, mieux vaut ne pas se brouiller avec nos partenaires par un renversement des alliances, ni pourrir davantage les relations avec Moscou en étant premier de cordée atlantiste.
                              La France ne fera pas non plus la police toute seule.


                            • Christelle Néant Christelle Néant 28 janvier 21:05

                              @Eric F
                              Nos partenaires ? Mais l’UE n’est pas un partenaire des USA, c’est un vassal, pas pareil.... Et à refuser de se brouiller avec le patron, l’UE se dirige vers bien plus grave que simplement pourrir ses relations avec Moscou, c’est bien ça le problème....


                            • rhea 1481971 30 janvier 09:05
                              • Il y a un article sur les lanceurs d’alerte impossible de mettre un
                              • commentaire la connexion bascule quand je vais sur cet l’article .
                              • Ayant une formation d’informaticien j’ai compris le site est
                              • contrôlé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès