• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Après le Brexit : et si on parlait vrai de la Russie de Vladimir (...)

Après le Brexit : et si on parlait vrai de la Russie de Vladimir Poutine

Vue de France la Russie a souvent été fantasmée. Déjà à la fin du 19ème siècle l' "ogre russe" était présenté par notre presse dans ses tentatives expansionnistes dans son propre périmètre territorial (mon étude "La Russie tsariste à travers la presse française").

Supporter russe à l'Euro {JPEG} Il y a quelques jours, ce sont les hooligans russes qui retiennent seuls l'attention et sont accusés de tous les maux par les autorités françaises complètement dépassées en matière de maintien de l'ordre républicain. Daniel Cohn-Bendit éructe sur un Poutine qui connaitrait bien les casseurs mais qui ne voudrait pas les dénoncer. Il propose même du haut de sa tribune footballistique !! de priver la Russie de compétitions internationales sur son sol.

L'information sur la Russie véhicule toutes sortes d'approximations, loin des réalités et il faut régulièrement faire un point sérieux, argumenté, factuel, de la situation de ce pays, en tenant compte des analyses des spécialistes de terrain.

La Russie et son économie

La nouvelle Russie est revenue de loin : le legs soviétique a été très lourd avec une ouverture minimale sur l'extérieur et un retard technologique conséquent, pendant des décennies. La thérapie de choc de la Perestroïka, l'ouverture de l'économie à la concurrence, des stimulations à la modernisation, la fin de la planification, ont accentué le délitement général avec une baisse de la production manufacturière. Heureusement les matières premières étaient un atout non négligeable et le secteur énergétique repris en mains a permis un redémarrage modeste. Ont suivi cependant la fuite de capitaux, des capitaux productifs absents au rendez-vous, des capitaux spéculatifs, une économie grise hors de toute fiscalité.

Dans une deuxième phase récente la volonté d'attirer des investissements directs étrangers et d'accentuer la recherche et le développement a donné un coup de fouet aux exportations. Cependant on note une prédominance des produits de base, des hydrocarbures et des produits chimiques, les produits manufacturés ne représentant que 15% de l'ensemble avec le matériel de transports, les machines industrielles, les produits agro-alimentaires.

Actuellement la Russie sort son premier avion de ligne moyen-courrier MC-21 avec 150 à 210 passagers à bord,en remplacement des anciens Tupolev TU 204 et qui annonce la renaissance de son aviation civile, avec le constructeur public Irkout.

Après l'annexion de la Crimée, la crise ukrainienne, les sanctions économiques prises par l'Europe et les USA, les contre- sanctions russes prises par mesures de rétorsion, le PIB croit à nouveau, les capacités budgétaires sont en hausse, ainsi que les recettes fiscales,le déficit budgétaire est en baisse de 3,4%,la croissance agricole est de 3%, le chômage est de 5,6%, la dette extérieure est en baisse de 13%, les infrastructures portuaires, énergétiques, aéronautiques sont en très nette progression. La production de pétrole est à un haut niveau, même si la baisse des prix est générale et gêne la reprise. Gazprom bénéficie de la dépréciation du rouble et n'a plus d'investissements lourds à supporter, sauf dans l'Est sibérien et pour la liquéfaction.

Il suffit, pour un voyageur à bord du transsibérien Moscou-Vladivostok, de croiser la cohorte des wagons débordant de marchandises, pour comprendre que l'impact des sanctions occidentales sur l'économie est vraiment réduit. Gêné à l'Ouest, la Russie se tourne vers l'Est.

L'Union Economique Eurasiatique, lancée comme union douanière à la date prévue de 2011, progresse à grands pas avec, depuis janvier 2015, une réelle dimension économique, face à l'Europe, mais aussi face à la Chine ( ce qui n'empêche pas des accords bilatéraux avec ce pays). Les biens, les services, les capitaux, les personnes circulent librement entre Russie, Biélorussie, Kazakhstan, Arménie, Kirghizistan. De nombreux ressortissants des provinces de l'ancienne URSS émigrent vers la Russie. La Russie se dit garante de la sécurité de la zone Asie Centrale-Caucase. Une zone de libre échange est mise en place avec le Vietnam, l'Egypte.

Seules l'Ukraine où il y a une vraie carence de l'état, la Moldavie où se développe instabilité politique et corruption et la Géorgie se sont tournées vers l'Union Européenne. Avec l'Ukraine les accords Minsk 2 tiennent tant bien que mal et le cessez-le-feu est globalement respecté, même s'il y a des entorses. Le conflit régional semble gelé, tout du moins en surface.

Qu'en est-il de l'armée russe ?

L'armée russe en très mauvais état au moment de la crise géorgienne en 2008 a été remise à niveau avec une grande réforme militaire . Car les ambitions de la Russie sont grandes, après la déconfiture liée à la disparition de l'URSS en 1991, et le partenariat possible Russie- UE- USA qui a volé en éclat avec une forte méfiance de part et d'autre.

Les russes veulent redevenir un grand centre de pouvoir du monde multipolaire qui se fait jour, ce qui explique par exemple leur positionnement en Ukraine (2014) en Syrie (2015). Les dirigeants russes veulent reprendre la main. Vladimir Poutine veut reconstruire le statut de la Russie dans des limites très strictes, car il sait qu'il n'y a pas de place pour l'aventurisme. La coopération est souhaitée avec les autres puissances en Syrie.

Face à l'humiliation imposée par l'Occident, qui pensait exploiter la mort de l'URSS et la dissolution de la puissance russe, l'OTAN poussant ses pions, face à un sentiment de vulnérabilité dans la population russe, Vladimir Poutine a rétabli à l'intérieur un état d'autorité et sécurisant, avec l'appui de la majorité de la population, pour pouvoir agir à l'extérieur. Une opposition intérieure critique fortement ces choix mais a du mal à s'exprimer, à se faire entendre, face à des autorités qui font tout pour la museler.

Moscou veut gérer les relations internationales à égalité avec les USA. Moscou veut poursuivre les discussions avec les USA sur la défense anti-missiles, les missiles à longue portée, le système conventionnel mais aussi l'armement dans l'espace. Moscou veut aussi se rapprocher de l'Europe, considérant qu'il y a une vraie communauté culturelle avec l'Europe. Vladimir Poutine souhaite réellement une détente avec l'Ouest.

Actuellement les activités militaires représentent 4 à 5% du PIB. Des forces entrainées. La constitution de forces de défense aérospatiale intégrées. Un ministère des opérations d'urgence. Une mobilité stratégique. Une meilleure coordination interarmée. Une créativité conceptuelle renaissante. De nouveaux avions, de nouveaux missiles de croisière. Des forces spéciales aéroportées. Les professionnels sont désormais plus nombreux que les conscrits pour une armée 2.0. 70% des outils militaires sont modernes.

Mais le chiffre de l' investissement par soldat montre que la Russie est encore loin derrière les USA, l'Allemagne, la France même. Les moyens de l'OTAN sont très importants aux dires des spécialistes. Et les sanctions prises par la communauté occidentale, dont la France, pèsent malgré tout sur la défense. Le budget des dépenses militaires est réduit actuellement de 4%.

Malgré cette situation le moral des troupes est meilleur avec la hausse des soldes des militaires, des salaires des contractuels, la construction de logements neufs. Et selon un sondage à l'occidentale 82% de la population a confiance dans la défense du pays.

"Une nation indispensable"

PNG Depuis fin septembre 2015, face à la déstabilisation au Moyen-Orient, la Russie est entrée en guerre contre l'état islamique avec efficacité et détermination, en soutenant la Syrie de Bachar el Assad ( ce qui n'empêche les critiques envers ce dirigeant pour le forcer à évoluer). Elle a profité de l'absence dramatique de l'Europe. Elle n'a pas oublié sa quête historique et ancienne, d'ouverture sur les mers chaudes et sa volonté de présence en Méditerranée. La Russie et la Syrie c'est une vieille histoire puisque l'URSS avait déjà des intérêts majeurs en Syrie, la marine russe disposant d'une base navale stratégique dès 1971.

Le danger islamiste a été clairement identifié par les autorités russes depuis longtemps, non seulement pour la Russie elle-même mais aussi pour le reste du monde. Les Chrétiens du Moyen-Orient ont trouvé dans la Russie un vrai défenseur alors qu'ils étaient abandonnés. La Russie a très vite vu les menaces venues aussi de l'Asie Centrale, qui a fourni 5000 combattants : katibas (bataillons) ouzbeks, étudiants kirghizes, Kazakhs, Tadjiks, tchétchènes, partent vers le califat avec un passage particulièrement facile par une frontière syrienne. La révolution numérique en Asie Centrale et le Digital Islam sont autrement plus dangereux que les imams des mosquées sauf peut-être au Turkménistan peu moderne. La pauvreté et l'autoritarisme de certains états ne constituant que des facteurs moins importants pour lancer le djihad. Les vétérans du djihadisme venant du Pakistan, de l'Afghanistan complétant le tableau.

Dans le brouillage total de l'ordre international, l'imprévisibilité, les incertitudes d'un monde plus dangereux que celui de la guerre froide, l'interdépendance générale, l'action des acteurs non-étatiques qui peuvent constituer une vraie nuisance, face à des armements sophistiqués plus accessibles, face à Daech état sans état, la Russie est devenue une "nation indispensable".

Et il serait dommageable, aux dires de nombreux analystes, en sus du terrorisme, de la guerre contre le djihadisme, du Brexit et de son onde de choc à venir, de rajouter un conflit même larvé avec la Russie. Mieux vaut comme le propose l'ex président de la République française additionner Russie-Europe-Turquie dans un cercle de coopération étroite économique et de sécurité collective commune, pour éviter tout dérapage.

Le président américain Obama, on a tort de l'oublier, considère Vladimir Poutine comme "un homme courtois, scrupuleusement poli et très franc"..." qui compte dans le monde actuel avec ses tensions, ses conflits, ses incertitudes politiques et économiques".

En France des responsables aux opinions divergentes comme Jacques Attali et François Fillon considèrent la Russie comme un élément essentiel dans la conduite des affaires internationales...

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • roman_garev 24 juin 2016 10:54

    Un article plutôt positif et qui semblerait même bienveillant envers cette vilaine Russie, sauf que.

    Sauf :
    1) Le caractère visiblement forcé de cette reconnaissance d’une « nation indispensable ». S’il n’y avait pas ce danger islamiste, la Russie ne serait guère si indispensable que ça, selon l’auteur. C’est pareil à la Turquie, « indispensable » strictement vu les millions de refugiés avec lequels l’Europe (qui les avait engendrés elle-même avec son Big Brother) ne sait pas que faire. D’ailleurs c’est confirmé par le fantasme délirant d’une coopération Russie-Europe-Turquie (mais avez-vous demandé à la Russie si elle veut telle coopération ? ou bien l’Europe se croit en droit de se passer de son consentement ?).
    2) Le parti pris évident sur plusieurs réalités russes telles que la soi-disant annexion de la Crimée, l’opposition soi-disant muselée (mais est-ce qu’il y en a une en fait ? merci de la nommer en nombre dépassant cinq, sauf l’assassin présumé Khodorkovsky, qui, lui, n’est point muselé), etc. 
    De sorte que le grincement de dents de l’auteur de l’article retentit dans toute son ampleur.

    • roman_garev 24 juin 2016 11:08

      « L’armée russe en très mauvais état au moment de la crise géorgienne en 2008 a été remise à niveau avec une grande réforme militaire. »

      Une ineptie de plus de l’article. Seul un ignorant est capable de s’imaginer que l’on peut « remettre à niveau » une armée telle que celle, actuelle, de la Russie ne durant que six années (de 2009 à 2014). Notre expert en histoire oublie sans doute que l’armée contemporaine ne serait plus un amas de fantassins avec kalashnikovs qu’on peut ramener à l’ordre pendant quelques mois. Non, pour cela il faut un puissant complexe militaro-industiel, une science et une technologie très avancées dont le développement, malgré la « catastroïka » des années 80-90, est passé inaperçu pour des soi-disant experts occidentaux.

      • roman_garev 24 juin 2016 13:06

        Cet article imbibé de condescendance hautaine envers ces sauvages russes qu’il est temps enfin de prendre en considération (aïe, il paraît que ça peut vraiment mordre !) et même de leur confier quelque sale boulot (par exemple, d’héberger quelques millions de refugiés, surtout de l’Afrique ex-française), marque quand même un tournant décisif dans le ton des merdias occidentaux. Bientôt on en verra des pareils partout dans les Immondes. Donc l’auteur sait bien tourner à tout vent, bravo.


        • Laurent 47 24 juin 2016 13:06

          L’armée russe en très mauvais état ?
          On voit avec cette déclaration péremptoire que l’auteur n’a pas pris la peine de se renseigner auprès de spécialistes militaires, sur la modernisation de l’armée russe.
          Celle-ci, qui s’est étalée sur plusieurs années, a concerné l’aérospatiale, la marine ( les sous-marins nucléaires S.N.L.E. en particuliers ), les missiles de croisière hypersoniques, la défense anti-missiles, les brouillages électroniques en tous genres ( cf. l’aventure du destroyer Donald Cook en Mer Noire, équipé du système de coordination de tir Aegis qui a été « éteint » comme un flipper lors du survol par un Sukhoï Su-24, ou les avions de chasse que ni les satellites, ni les radars, ni le Awaks, n’ont vu arriver en Syrie ), les blindés, et l’armement individuel de l’armée de terre.
          Il n’y a que les porte-avions qui ont été négligés, pour une raison très simple : c’est une cible idéale pour des torpilles à super-cavitation comme la Skvahl, ou pour un missile hypersonique.
          Par contre, le nombre de brise-glaces a littéralement explosé, et certains seront militarisés ( missiles de croisière ).
          Et c’est toujours une bonne vieille fusée Soyouz qui amène les cosmonautes vers la station spatiale internationale !


          • roman_garev 24 juin 2016 13:11

            @Laurent 47

            Bonjour.
            Vous avez sans doute raison, mais il est à noter que l’auteur parle de l’an 2008.

          • Xenozoid Xenozoid 27 juin 2016 19:45

            @foufouille


            sinon, il faut une mutuelle hors de prix vu que la plupart des vrais médecins sont en secteur 2, donc avec dépassements d’honoraires.

            ou en train de mourrir devant l’hosto avec des zombies partout


            je suis sarcastique, foufouille, oui la santé est business,et les assurances/banques font la méteo,mais thomas le sais.il fait semblant,de dire qu’il y a pire.....la peur.... smiley
            je met pas souvent des smiley alors la je le met pour foufouille




          • foufouille foufouille 27 juin 2016 20:00

            @Xenozoid
            nan, je pense qu’il est sérieux. c’est un bourgeois avec une bonne mutuelle payé par papa.
            et il est jeune, il a donc peut de chance d’avoir de nombreuses maladies.


          • Alren Alren 24 juin 2016 15:41

            Les commentaires ne dénoncent pas non plus l’a priori, évident pour gens de bonne compagnie : le communisme en Russie et ailleurs est une calamité qui fait que la nation qui en est victime est en retard sur les bons pays capitalistes.

            En réponse, faisons un peu d’histoire fiction même si je reconnais les limites de l’exercice.

            Imaginons qu’en 1917, les bolcheviks aient été vaincus. La guerre aurait été poursuivie un temps par un gouvernement provisoire pro-occidental, finissant de ruiner l’ouest du pays.

            Mais la Russie aurait participé à Versailles à la signature du traité de paix avec l’Allemagne. Cependant, sous la pression US germanophile, ses demandes en matière de réparations n’auraient pas été retenues ou honorées par le vaincu, réellement appauvri mais surtout de mauvaise foi.

            Tout comme ont été bafoués les demandes des Italiens.

            Une république conservatrice aurait été instituée avec la paix grâce au vote de moujiks ignorants écoutant leurs popes et c’est l’intérêt des riches capitalistes russes et des « investisseurs » étrangers qui aurait prévalu sur celui d’un peuple qu’on se serait bien garder d’instruire pour qu’il reste « sage ».

            Pour sortir de la crise économique et de la démocratie (relative) de la république de Weymar, la droite et le grand patronat allemand aurait néanmoins soutenu Hitler pour une guerre de revanche.

            Après avoir enfoncé une armée française mal équipée et mal employée, chassé la (faible) armée anglaise du continent, Hitler aurait attaqué la Russie au nom du fantasme du « territoire vital » et de "la poussée à l’est", laquelle avait échoué au Moyen-âge avec la défaite des Chevaliers teutoniques.

            L’armée russe capitaliste, équipée à la française aurait-elle mieux résisté aux premiers assauts que l’armée rouge ? Pas besoin de faire tourner des logiciels sur des super-ordinateurs pour avoir la réponse : c’est non !

            Et qu’auraient fait les dirigeants conservateurs russes ? La même chose qu’a imposé Pétain dès sa prise de pouvoir : un armistice d’aplatissement national.

            Les nazis auraient exigé la livraison de tous les Juifs au lieu de 6 millions de morts, ce nombre aurait sûrement atteint 10 millions.

            Hitler aurait pu retourner alors toutes ses forces contre la Grande-Bretagne et finir par réussir un débarquement en 1943.

            Alors, pour « délivrer » l’Europe, les USA auraient dû utiliser des bombes atomiques sur l’Allemagne nazie ...


            • Laurent 47 24 juin 2016 18:16

              @Alren
              Une réalité, et non une fiction : les dommages de guerre colossaux que devait payer l’Allemagne en réparation des destructions subies par la Grèce, non jamais été honorés !
              Si les accords avaient été respectés, la Grèce n’aurait pas subi le préjudice qui ruine le pays !


            • Alren Alren 25 juin 2016 12:05

              @Laurent 47

              La Grèce n’était pas représentée à Yalta ! Ceci explique cela.

              Et puis les Britanniques durent aider après 1945 les royalistes et réactionnaires grecs minoritaires à vaincre la majorité résistante dans laquelle les communistes dominaient.
              Dans certains endroits ce fut une véritable extermination des maquisards qui n’avait rien à envier aux massacres nazis.
              On n’allait pas obliger un allié objectif dans la Guerre froide à payer pour un pays qui pouvait basculer dans l’horreur rouge !


            • lloreen 26 juin 2016 12:02

              @Laurent 47
              C’ est là que vous vous trompez.Les milliards ont atterri dans les « bonnes » poches pour construire l’ état criminel des Rothschild:Israel.
              Vous avez déjà vu que l’argent détourné des poches de la masse laborieuse lui a servi un jour ?


            • JC_Lavau JC_Lavau 24 juin 2016 17:39

              « Une opposition intérieure »... Prière de nous préciser si l’auteur présume une opposition de droite ou une opposition de gauche.
              Ça n’est vraiment pas la même.
              Rappelez nous déjà quel est le deuxième parti en Russie ?


              • roman_garev 24 juin 2016 22:55

                @JC_Lavau

                L’auteur fait preuve d’une incompétence sans bornes en ce qui concerne la Russie.
                Évidemment pour lui « une opposition » en Russie serait composée d’une poignée de gars plus néocons que le pape (c-à-d. Killary Clinton) à la solde du Département d’État : Kassyanov, Nemtsov, Ryjkov, Yavlinski, Navalny...

              • roman_garev 24 juin 2016 22:57

                @roman_garev
                Sauf que Nemtsov n’est plus de notre monde, je voulais dire Khodorkovsky.


              • escoe 24 juin 2016 19:18

                L’armée russe en très mauvais état au moment de la crise géorgienne en 2008 a été remise à niveau avec une grande réforme militaire

                Au printemps 2008 l’armée russe du Nord Caucase a effectué des manœuvres en présence d’observateurs de l’OTAN. Dans leur rapport ceux ci ont signalé l’excellent niveau de préparation des troupes et la grande réactivité de l’organisation tactique et logistique. Il n’a été tenu aucun compte de ce rapport qui allait par trop à l’encontre des clichés communs.
                Début août la même armée franchissait le Caucase en quelques heures et se trouvait rapidement aux portes de Tbiilissi au grand effroi de Sarkozy et des pontes de l’OTAN.


                • smilodon smilodon 26 juin 2016 15:20

                  @escoe : il semblerait que tout n’aille pas si mal qu’avant en Syrie !..... Grâce aux « rafales » ???... Ben voyons !... Adishatz.


                • Thucydide Thucydide 24 juin 2016 22:38

                  Une chose m’intrigue, me choque et je ne comprends pas que ça ne soit pas plus souvent relevé :

                  Depuis quelques temps on observe, à l’échelle mondiale, que les russes :
                  - N’ont plus le droit d’organiser et réussir de grandes manifestations internationales
                  - n’ont plus le droit de participer à des épreuves sportives
                  - n’ont plus le droit de de remporter des concours artistiques
                  - n’ont plus le droit d’accueillir dans leur fédération des peuples et des provinces victimes de discrimination
                  - n’ont plus le droit de vouloir se protéger, encore moins de se défendre
                  - n’ont plus le droit de tranquillement faire du commerce
                  - n’ont plus le droit de tirer profit des gigantesques ressources de leur magnifique pays

                  Tout cela rappelle d’autres temps où, à l’échelle d’un pays, des populations se retrouvaient brusquement privées de leurs droits civils élémentaires, juste avant que leur soit contesté leur simple droit à l’existence.
                  Rappelons-nous que les schémas sont toujours les mêmes, avec cette fois une différence notable : les populations brimées sont généralement des minorités sans moyens de défense.

                  Là, le pays que l’Occident essaie d’ostraciser est loin d’être faible, très loin d’être passif et il a en ce moment, contrairement à trop de nations occidentales, complètement oublié de se faire gouverner par des imbéciles ou des sociopathes caractériels.

                  Un dicton russe terriblement juste, parce que régulièrement confirmé :
                  La Russie ne commence jamais les guerres, elle les termine.

                  Avis aux amateurs


                  • smilodon smilodon 26 juin 2016 15:24

                    @Thucydide : Bon, admettons !... Les RUSSES c’est comme HITLER EN 40 !.. OK !... Y’a DAECH qui recule partout, soit-disant !... Par l’opération du saint-esprit ??... Par la volonté de « l’europe » ???... Ben non !.. Par la volonté de la russie !... Faut pas le dire !.. Mais quand même !.... C’est pas la « France » qui tue DAECH là-bas !... C’est les RUSSES !.... Faut pas le dire mais quand même !.... Adishatz.


                  • elphoton (---.---.93.124) 27 juin 2016 07:10

                    @smilodon
                    heu j’ai du mal à te suivre. Tes deux derniers messages semblent mettre en cause des intervenants qui semblent être sur tes positions. Sénilité ? Mauvaise lecture ? mauvaise compréhension de ma part ?


                  • Algérien (---.---.88.179) 25 juin 2016 00:25

                    En tout cas, les Russes ne changent pas d’avis comme les USA et ne renient pas leurs engagements comme les Etats de l’UE.

                    Quand à l’agent appointé de Robert Pandraud, il a trop à faire des ménages pur pouvoir exister.

                    • Ablomov 25 juin 2016 06:58

                      Certains sur cette tribune idéalisent quelque peu l’image de l’URSS, de la Russie, de V.V. Poutine et commentent l’histoire selon leur conviction. 


                      • roman_garev 25 juin 2016 09:08

                        @Ablomov
                        Et un tas d’autres ici essayent d’humilier la Russie et les Russes... Et alors ? Quelle est votre proposition ?


                      • roman_garev 25 juin 2016 13:43

                        @thomas abarnou

                        Cher ami, vous n’avez aucune notion sur la Russie.Vous ne faites qu’énoncer vos propres jugements nullement fondés.

                        « une pauvreté croissante... Elle ne se remet pas de sa chute, en témoigne sa dramatique démographie. » - preuves en chiffres ?

                        « beaucoup d’opposants à Poutine existent » - et alors ? L’existence d’opposants, ça ne fait que contredire votre thèse habituel sur la soi-disant dictature en Russie.

                        « la France fait mieux, c’est un fait » - Elle fait mieux QUOI en fait ? Des centrales nucléaires, des brise-glaces, des avions, des chars, des missiles de croisière, balistiques et supersoniques, de la défense contre-aérienne contre-otanienne, des produits alimentaires sains... ? Même les enfants, la France fait de pis en pis avec ses « parents #1 et #2 ». Regardez des filles russes dans les rues. 

                        « se mettant le monde à dos » - appeler OTAN/UE « le monde », ça révèle votre ambition démésurée, restée du bon vieux temps colonial, et l’absence du sens de la réalité. Vous n’êtes qu’une partie du monde, et de plus en plus détestée et dépassée par l’autre partie qui se développe en vous effrayant.

                        « alors pourquoi ce serait différent pour les russes ? »Parce que justement « ce sont les russes », et ça, cher ami, vous ne le comprendrez jamais.

                      • roman_garev 25 juin 2016 14:11

                        @roman_garev


                        P.S. À ce que fait mieux la Russie, je voudrais ajouter des cervelles. Toute la Silicon Valley est russe, ainsi que les créateurs du Google, etc. J’attends des faits sur autant de cervelles françaises de nos jours.

                        Cher ami, un pays qui enseigne aux lycées et collèges la physique et la chimie d’après un seul manuel uni, qui en surplus ne contient aucune formule (! !!), ne saurra plus jamais faire quoi que ce soit mieux. Ce pays n’est bon qu’à produire des commentateurs délurés de votre éspèce qui ne sont même capables de prouver aucune de leurs inepties énoncées avec un air de condescendance aucunement méritée.

                        Adishatz.

                      • Franko 26 juin 2016 00:17

                        @Ablomov
                        Préférez-vous un monde UniPolaire à un monde MultiPolaire ?

                        Adorez-vous manger du poulet chloré ?
                        C’est votre choix mais.. avez-vous demandé à vos enfants s’ils sont d’accord ?
                        A moins que vous ne croyiez que les Usa soient les sauveurs de l’UE..

                      • tf1Groupie 26 juin 2016 10:42

                        @roman_garev

                        « Toute la Silicon Valley est russe » .... :-0

                        Qu’est-ce qu’il ne sera pas prêt à dire celui-là pour justifier ses adulations ?
                        On dirait un supporter de foot.


                      • Pierre Pierre 26 juin 2016 16:26

                        @thomas abarnou
                        Errare humanum est, perseverare diabolicum. Vous persistez dans vos erreurs parce que vous pensez sincèrement je crois qu’il n’y a pas d’alternative à notre système de démocratie parlementaire.

                        Les gens peuvent crever de faim, mourir sous les bombes, ne pas avoir d’argent pour se soigner ou se suicider par désespoir, vous vous en foutez pourvu qu’ils aient la liberté.
                        Poutine a choisi une autre voie pour son pays et il reçoit plus de 80 % d’adhésion. Ayez l’humilité de vous incliner devant cette réalité, cela vous grandirait.
                        Pour bien vous faire sentir à quel point vos connaissances sont superficielles, je vais reprendre une de vos assertions. « La France dans ce domaine excelle : qui voulait lui acheter ses croiseurs il y a deux ans ? » Ce qui est absolument faux, c’est que la Russie voulait acheter ces bateaux. C’est Nicolas Sarkozy qui a fait du pressing avec Medvedev pour que la Russie les commande. La marine a même envoyé le Mistral à Saint-Petersbourg pour le présenter aux Russes. Ce sont deux navires dont les Russes n’avaient pas besoin et les chantiers navals russes ont tout de suite dit qu’ils pouvaient construire de tel navires eux-mêmes. 
                        A une époque où le pétrole était à plus de 100 $ le baril et que la Russie ne savait pas quoi faire avec ses dollars, Medvedev a fait une fleur à Sarkozy en achetant ces navires dont la marine russe n’avait pas besoin. Il y a un tas de critiques de cette décision qui ont été publiées en Russie. Il y a aussi eu une attitude sceptique de Poutine. La seule chose qui intéressait les Russes, c’était le système électronique de commandement (ELINT), juste pour étudier un système de l’OTAN. Avec la formation de l’équipage russe pendant deux ou trois mois, ils ont eu l’occasion de se familiariser avec ce système. Je ne vais pas vous inonder de liens mais si vous ne le croyez pas je peux vous en envoyer des dizaines pour corroborer ce que je dis.
                        Je vais quand-même vous en mettre un. (lien) Le reste sur demande.

                      • JC_Lavau JC_Lavau 26 juin 2016 21:41

                        @thomas abarnou. N’oublie pas de faire l’éloge de Boris Iéltsyn, qui conformément aux ordres des américains, a envoyé les chars tirer sur la Douma. La Douma votait dans le sens qui n’obéissait pas aux amerloques...


                      • Pierre Pierre 27 juin 2016 01:31

                        @thomas abarnou
                        Ouh là là ! Vous perdez votre self control ! A mon avis, vous êtes un agent payé par l’Union européenne (lien) pour défendre le système corrompu (lien) qu’on essaie de faire passer pour de la démocratie. 

                        Votre citation sur le moins mauvais des systèmes est de l’aristocrate Winston Churchill, un dangereux personnage qui était raciste, eugéniste, misogyne, colonialiste, grand buveur d’alcool et insensible au malheur des autres.
                        Je suppose que comme lui, vous considérez que Gandhi était un fakir nu.
                        Toute votre réflexion politique a dû s’arrêter quand vous avez entendu pour la première fois cette citation. Heureusement que d’autres ont continué à penser la démocratie et la fin du système actuel s’approche à grands pas.
                        L’UE, votre employeur, a de bonnes raisons d’en vouloir à Poutine. En remettant de l’ordre dans son pays, il a mis fin au pillage des richesses organisé par vos démocrates qui eux ont vraiment fait crever les Russes de faim.
                        Vous pourriez peut-être faire passer un message à vos patrons et leur dire que les Russes les emmerdent et que s’ils continuent à chercher la guerre, ils vont être transformés en un tas de cendres radioactives.
                        PS. La dernière fois que je suis allé en Russie, j’ai payé mon essence 0,50 € le litre et mon pain de 500 gr, 0,40 € Tout est relatif.

                      • elphoton (---.---.93.124) 27 juin 2016 07:19

                        @thomas abarnou
                        t’es qui pour décider pour eux ? encore cette putain d’arrogance occidentale de celui qui sait mieux que les autres et décident pour eux comme il décide de quel chef d’état doit rester ou partir. Commence par t’intéresser à la pipocratie dans laquelle on vit et ensuite seulement tu essayeras de t’intéresser à la russie et aux russes qui dans leur grande majorité veulent poutine.
                        Y en a qui n’ont honte de rien.

                        c’est quoi l’autocratie ? Condamner des blogeurs pour leurs opinions ? Condamner des gens qui se touchent le bras de manière potache ? Licencier des gens qui ne sont pas dans la ligne du journal ?

                        Tu es une sorte de jules ferry miniature qui a décidé de porter la lumière de la civilisation aux russes.

                        Ta pseudo opposition russe c’est une dizaine de vendus, prêts à vendre leur pays pour un peu de verroterie. Poutine n’est pas l’alcoolo eltsine que faisait boire clinton avant d’essayer de l’entuber. La scène anthologique du fou rire bidon et surjoué de clinton est à elle seule emblématique de cette hypocrisie et arrogance occidentale. la civilisation de la ferraille qui tue, pille, vole, arnaque sans scrupule et continue à se mirer dans la glace en se prenant pour de braves gens civilisés.

                        Aider des islamistes à détruire des pays et les laisser d’une certaine manière venir nous tuer ici. Démocratie ou pas ?


                      • DTC (---.---.121.65) 27 juin 2016 09:12

                        @thomas abarnou

                        Ce qui est bien avec des gens comme vous, c’est que vous confirmez que le ridicule ne tue pas smiley


                      • Pierre Pierre 27 juin 2016 10:54

                        @thomas abarnou
                        Je connais suffisamment les règles économiques pour savoir que mon exemple avec le pain ne veut rien dire. Si j’avais situé mon exemple en 2013, il aurait coûté 0,80 € parce que il ne fallait que 40 roubles pour un euro. 

                        La vie en Russie n’est pas facile (c’est la deuxième fois que je le dis) mais pas catastrophique non plus. Les Russes sont prêts à accepter provisoirement des sacrifices pour sauvegarder l’essentiel et surtout leur indépendance vis-à-vis du capitalisme libéral international. 
                        Comment pouvez-vous expliquer que vous aimez les Russes et leur culture et en même temps avoir un tel mépris pour leurs choix politiques. C’est comme l’autre qui se dit ami de l’Afrique mais qui trouve que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’Histoire. Quelle arrogance et quel racisme habitent donc l’homme européen pour ainsi dire aux autres comment ils doivent vivre.
                        Moi, je suis un vrai ami des Russes. Je connais mieux ceux qui vivent en Russie que ceux qui vivent chez nous. Leur choix, c’est Poutine. Ils pensent que c’est Poutine qui pourra le mieux les protéger. Les Russes ont démocratiquement choisi une voie plus conservatrice comme les Britanniques ont démocratiquement choisi de sortir de l’UE. Cela leur créera peut-être des difficulté mais ils sont prêt à les subir pour recouvrer leur indépendance.
                        Je vais vous dire ce que je vois dans un proche avenir. Ce sera en fonction des résultat des futures législatives de septembre. S’il y a une poussée communiste, Poutine les fera entrer dans un gouvernement d’union nationale. Cela fera un savant cocktail de conservateurs, de libéraux et de socialistes et cela permettra à la Russie d’être gouvernée par consensus.
                        Il va sans dire que cela rendra les « démocraties » occidentales encore plus fou de rage et d’impuissance et que cela accroîtra encore la popularité de Poutine en Russie.
                        Vous dites connaître la Russie alors vous devez savoir que parmi les moins de 20 % qui ne soutiennent pas Poutine en Russie, il y en a 15 % qui ne le trouve pas assez nationaliste ou pas assez communiste.Le pourcentage marginal est représenté par les pro-démocraties occidentales dont vous faites l’éloge avec tant de zèle.
                         







                      • elphoton (---.---.93.124) 27 juin 2016 21:48

                        @thomas abarnou

                        déjà tu ne m’insulte pas d’idiot dicon sinon je vais m’y mettre. l’insulte est la marque du simple d’esprit et de l’arrogant qui n’a aucun argument autre que son arrogance. Ensuite, il va te falloir réflechir un peu mon grand car tu viens déposer tes idioties sur ce forum mais refuse de répondre aux arguments.
                        Tu n’aimes pas poutine et tu penses qu’ils auraient du faire un autre choix ? Mais petit être stupide c’est exactement cela l’arrogance occidentale que je dénonce. Je me permets de t’insulter aussi car tu es un cave qui croit penser mais qui en fait réfute les faits qui ne l’arrange pas.

                        Tu as aussi le don de préjugés de ce que savent ou non les autres. Que sais tu sur la syrie blaireau ? Tu as tout compris et moi pas ’encore une forme d’arrogance). Moi je pense qu’il faut être un sacré mongol arrogant pour continuer à raconter les conneries mainstream. Faut vraiment être un cave limité pour penser qu’en syrie les gentils usa et larbins viennent aider le peuple syrien...

                        Connard je connais la syrie et les syriens dans leur grande majorité en ont marre de vous, de vos services, de votre bêtise et de vos appetits sanguinaires. Et les gros cons comme toi qui se permettent de juger d’une situation sans même y être allé ou sans sources agacent tout le monde.

                        La syrie a été détruite par tes démocrates qui ont détruit la lybie qui interviennent un peu partout mais toi gros cave, hypnotisé par la propagande qui écris et dis l’inverse de ce qu’il prône. Après l’exemple lybien et irakien faut vraiment être le dernier des cons pour continuer à penser qu’en syrie on va « apporter la démocratie ».
                        Dis couillon la majorité des syriens sont pour bachar qui est le moindre mal. Idiot que tu es, le jour où tes maitres te diront qu’ils étaient derrière les groupes terroristes.....

                        j’arrête là. Tant de connerie du neuneu moyen m’agace. Tu participe par ta bêtise, ton incurie, tes insultes (je ne fais qu’y répondre) à l’abêtissement de la société et au mal qui se répand. Tu es pitoyable mais surtout stupide.


                      • elphoton (---.---.93.124) 27 juin 2016 21:53

                        @thomas abarnou
                        parce que tu es un démocrate, toi ? tu demandes aux gens de dégager en russie s’ils ne partage pas ta vision et tu te penses démocrate. Moi je pense que tu es stupide et arrogant et tu n’as aucun argument hormis de dire que tu n’aimes pas poutine (haine artificiellement placé dans ton cerveau par les médias, un cerveau vide quoi prêt à sa dose de propagande et de pubs) et que tu connais une fille qui ; BRAVO Ca fait café du commerce. TU connais trois russes qui t’ont dit....On dirait un beauf
                        à moins que tu ne sois homo et que tu goûtes à la propagande qui veut que poutine soit homophobe alors qu’il ne fait que défendre la société russe de l’hypersexualisation de la société. Mais bon, tu gobes tous les pipos des médias.


                      • elphoton (---.---.93.124) 27 juin 2016 23:23

                        @thomas abarnou
                        et con en plus. en quoi te poser la question est homophobe. Tu es de plus en plus stupide. Je te pose une question et toi tu me la joue hystérique version femen. Je connais des homos qui n’aiment pas poutine uniquement pour cela voilà pourquoi je te pose la question mais il est impossible de discuter avec un perroquet.

                        Et dis connard, je suis français et blanc, blaireau. Tu veux même virer tes concitoyens le dictateur. tu m’as pris pour un étranger et tu as ressorti ton discours de raciste crétin. Je suis français ducon.
                        Décidemment tu es une caricature de ce que cette société à la con fait de mieux.

                        J’aimerais connaitre tes sources, que tu me démontres ta connaissance de la syrie gros gland. Tu connais rien à rien et viens débiner tes conneries de perroquet.
                        T’en fais quoi des syriens ducon ? Ton discours arrogant démontre que tu te moques de la vie humaine tant que ce n’est pas toi et tes amis.


                      • elphoton (---.---.93.124) 27 juin 2016 23:34

                        @thomas abarnou
                        un raciste horreur. Tu sais ce que te dise les blancs de la classe moyenne mon gars. Toujours en train de généraliser, d’amalgamer.


                      • elphoton (---.---.93.124) 27 juin 2016 23:37

                        @thomas abarnou
                        je ne chie pas sur mon pays, je chie sur un modèle de société qui ne représente pas l’occident et qui nous fait détester de tout le monde. Et je t’interdit de me prendre pour un homophobe ou un antisémite car je suis le contraire de tout cela.
                        La seule chose que je te concède est qu’effectivemment il y a beaucoup d’homophobes dangereux en russie. Maintenant, bonjour chez toi, je zap pour la soirée car je ne veux pas monopoliser le forum. Tu ne connais ni mes conditions de vie, ni mes sources, ni rien de tout cela alors ne préjuge pas et accepte la démocratie, la vraie, qui me permet de m’exprimer aussi. Contrairement à ceux que tu représentes, je ne mets pas en prison des gens pour des mots et je n’agresse personne physiquement (comme les antifas).
                        Bien l’bonsoir mon ami


                      • Pierre Pierre 28 juin 2016 09:39

                        @thomas abarnou
                        Je n’arrive pas à comprendre comment vous pouvez passer de commentaires excessifs comme certains des précédents à des commentaires raisonnables comme celui-ci. Je comprends que Poutine soit insupportable aux libéraux libertariens ou aux socialistes libertaires vu qu’il s’appuie sur des forces conservatrices et traditionnelles pour gouverner. Je dirais que c’est un populiste au sens originel du terme vu qu’il écoute la « vox populi ».

                        Faisons un essai et voyons ce qui est bon et pas bon pour la Russie en faisant abstraction de Poutine.

                        - Le communisme a lamentablement échoué et aucune majorité de Russes ne veut y revenir. Le PC actuel n’envisage pas de retour en arrière. C’est plutôt une gauche socialiste de type Mélanchon.
                        - Le libéralisme des années 90 a été une expérience désastreuse qui a permis à quelques apparatchiks de s’emparer de toutes les richesses du pays. Ce sont des années de honte que les Russes veulent oublier.
                        - Durant ces années 90, l’Eglise orthodoxe et l’Islam ont été des recours contre la misère à un moment où il n’y avait pratiquement plus d’Etat. Cela leur a permis de devenir puissantes voire même incontournables en Russie.
                        - La corruption existe à tous les niveau en Russie depuis les plus petits fonctionnaires jusqu’aux gouverneurs de province. Dans leur esprit, c’est faire du business pour arrondir les fins de mois. 
                        - La Russie est un pays immense, multiculturel, multiracial et avec d’importantes minorités religieuses qui échappent en partie au contrôle de l’Etat
                        - La Russie possède des richesses minérales et en hydrocarbures immenses qui sont convoitées par de nombreux groupes privés.
                        - La Russie n’a pas de tradition démocratique. On a essayé d’établir une démocratie dans les années 90 mais quand on est dans la misère, c’est le ventre qui commande et une voix s’achetait alors pour un paquet de macaroni. (On me l’a raconté.)

                        Alors, comment gouverner la Russie quand on connait tout cela.

                        - un système de démocratie à l’occidentale ne peut fonctionner que s’il a le soutien du peuple dans sa majorité or ce n’est pas le cas. Le respect des valeurs traditionnelles auxquelles les Russes s’accrochent est incompatible avec les lois libertariennes occidentales et un système corrompu où les voix des électeurs s’achètent mènera inévitablement à une caricature de démocratie.
                        - Il est difficile d’imaginer autre chose qu’un pouvoir autoritaire et incorruptible pour ne pas être submergé par la corruption. La Russie a dû faire face à un islamisme radical soutenu par certains pays arabes et ici aussi, sans un pouvoir autoritaire le pays se serait disloqué.
                        - Le pouvoir ne doit pas brader les richesses nationales au bénéfice de sociétés privées qui ne redistribuent pas les bénéfices dans le pays. (Fuite des capitaux.) Ces bénéfices doivent revenir aux Russes suivant la volonté majoritaire.
                        autorités qui doit les redistribuer. C’est la volonté de la majorité des Russes.
                        - L’Etat doit recouvrer son autorité dans les provinces reculées qui sont sous la domination de potentats locaux qui gouvernent avec une absence de respect totale des lois.
                        - La Russie doit résister à une pression politique, économique et militaire de l’Occident qui veut lui imposer le système libéral mondialiste qui retire le pouvoir de régulation économique à l’Etat (TTIP, mondialisation etc).
                        Le système doit fonctionner en tenant compte des intérêts à moyens et à long termes du pays.

                        Notre système démocratique occidental n’est pas adapté pour être transposé tel quel en Russie à cause de son manque de stabilité et aussi à cause de ses tares qui serait exploitées par les profiteurs sans vergognes qu’on trouve par milliers en Russie.

                        Si la Russie devenait un jour riche et passait dans une civilisation postindustrielle comme nous, elle pourrait peut-être se permettre le luxe d’une démocratie comme la nôtre.

                        En attendant, je trouve que l’essentiel est préservé. La liberté d’opinion existe, le pluralisme des médias aussi (plus de 2000 chaînes télévisées, la plupart privées, des journaux d’opposition et un Internet très actif), la liberté de mouvement aussi (elle n’est entravée que par le coût et les difficiles formalités de visas des consulats occidentaux), le niveau de vie a été multiplié par quatre depuis 2000, l’ordre règne plus ou moins bien dans le pays et l’indice de satisfaction des citoyens est de 2 à 3 fois plus élevé qu’en Occident.

                        PS. Quand vous faites l’éloge de la démocratie occidentale, pensez que la Grèce, l’Espagne, la Bulgarie et bien d’autres sont des pays où la démocratie européenne n’a pas apporté la prospérité pour le plus grand nombre.









                         





                      • JC_Lavau JC_Lavau 28 juin 2016 09:45

                        @thomas abarnou : « J’ai dit que Poutine est un con ». Non mais regardez qui cause !


                      • Pierre Pierre 28 juin 2016 11:34

                        @thomas abarnou
                        « Par contre le sort des homosexuels en Russie est honteux. »

                        J’ai lu la loi sur la protection de la jeunesse que vous appelez loi homophobe et il n’y a rien d’homophobe dans cette loi. Cette loi a été votée à l’unanimité moins une abstention par la Rada y compris par l’opposition et y compris par les députés homosexuels qui doivent bien exister.
                        Si vous vous étiez correctement informé, vous sauriez qu’il y a des boîtes, des clubs et des saunas gay qui ont pignon sur rue  à Moscou et dans les autres villes russes comme dans toutes les villes d’Europe. Il y a même des guides en russe pour les adeptes. 

                        Pour votre information : ambiance dans une boîte gay à Moscou. (lien)

                        La loi interdit la propagande homosexuelle devant des enfants. Point barre. Vous trouvez cela honteux, moi ce que je trouve honteux, c’est que vous trouviez cela honteux.

                        Pour vous, protéger les enfants des pédophiles serait honteux !!!

                        Les choix qui réglementent le type de comportement sexuel que doivent avoir les citoyens en public est déterminé par la loi d’un pays et ne peuvent en aucun cas être jugé ou condamné par un autre pays. Les Russes désapprouvent nos lois sur le mariage homosexuel mais disent que c’est notre problème. Point barre.

                        L’église orthodoxe désapprouve l’homosexualité comme l’église catholique. Match nul.

                        Il y a 2 à 3 meurtres (de trop) d’homosexuels en Russie par an, une moyenne comme en Europe. Pour mémoire, il y en a 500 par an au Brésil et pourtant on y a été pour un championnat du monde de foot sans en faire un scandale et récemment, il y en a eu 50 d’un coup à Orlando. Les meurtres d’homosexuels sont nombreux aux Etats-Unis, ils sont juste moins médiatisés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires