• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Au revoir Obama, sans regrets

Au revoir Obama, sans regrets

Aujourd’hui, Donald Trump sera investi comme le nouveau président des Etats-Unis, en remplacement de Barack Obama. Pour une grande partie des élites européennes, cela revient à un passage de la lumière à l’ombre. Pourtant, pour qui se pose la question de son bilan objectif, un écart immense apparaît entre sa popularité continentale et ce qu’il a pu faire concrètement.

 

Plus star que président
 
Bien sûr, Obama vaut mieux que George W Bush, et ses choix économiques utra-inégalitaires et bellicistes, qui sont peut-être les premiers responsables de l’émergence de Daech et du terrorisme qui frappe nos pays. On peut aussi légitimement penser qu’il vaut mieux que Donald Trump, dont les limites sont nombreuses, par-delà le message politique pas inintéressant qu’ont envoyé les électeurs en en faisant le nouveau président. Mais sur l’emploi, il est possible que les tweets de Trump fassent beaucoup plus que ce qu’a fait Obama en 8 ans. Certains évoqueront l’Obamacare ou sa gestion de la crise financière dont il avait hérité. Bien sûr, les contre-pouvoirs qui existent outre-Atlantique limitent la capacité d’action du président, mais cela fait assez court pour un président aussi populaire.
 
Et cela est d’autant plus court que l’Obamacare n’a sorti de l’absence de couverture santé qu’un tiers de ceux qui n’étaient pas protégés et que le coût de cette couverture s’envole à des niveaux stupéfiants pour nos standards. Ensuite, sur la gestion de la crise financière, on ne peut pas dire qu’Obama échappe à toute critique. Comme souligné par Stiglitz et Krugman, il n’est pas allé assez loin dans la relance keynésienne, laissant subsister trop longtemps un fort chômage. Et il a laissé aider principalement les banques, et non les ménages victimes de la crise des subprimes alors que ce sont les premières qui en étaient responsables. Enfin il n’a absolument rien fait contre les inégalités, quoi qu’il en dise.
 
Son bilan à l’extérieur comporte la régularisation des relations avec Cuba, venue bien tard, mais qu’il a eu le mérite de mettre en œuvre. En revanche, Guantanamo n’est toujours pas fermé, la situation en Palestine continue à pourrir, quel que soit le vote récent des Nations Unies. Enfin, difficile de ne pas voir la tension avec la Russie comme un artifice de communication, d’autant plus que les accusations contre la Russie sont assez risibles quand on voit la situation dans laquelle les interventions appuyées par Washington ont laissé l’Afghanistan, l’Irak ou la Libye, même s’il faut reconnaître qu’Obama a été moins aventureux que son son prédécesseur.
 
Mais surtout, même s’il y a sans doute une grande différence culturelle des deux côtés de l’Atlantique, le spectacle de ce président tellement cool, posant, faisant des blagues et se comportant plus comme le chroniqueur politique d’un Occident bien pensant ne m’a pas séduit, pour ne pas dire plus. L’impression que m’a donnée Barack Obama pendant ses deux mandats a plus été celle d’un chroniqueur star que d’un chef d’Etat agissant pour ses citoyens. Il a survolé bien des sujets, laissant faire la politique habituelle, où certains lobbys savent bien défendre leurs intérêts, des banques à Monsanto, et ne faisant pas grand chose sur la pauvreté, les inégalités, l’éducation ou la violence finalement.
 

Voilà pourquoi, malgré l’arrivée pas réjouissante de Donald Trump, je ne regretterai pas Barack Obama, qui n’a pas fait grand chose, si ce n’est parler et briller. En fait, pour tout dire, j’ai tendance à penser que John McCain aurait sans doute été un meilleur président que lui, qui voulait remettre en cause le rôle délétère de l’argent dans vie politique étasunienne et qui aurait peut-être fait mieux dans la crise.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Abou Antoun Abou Antoun 20 janvier 09:48

    C’est un bilan assez juste et mesuré de la présidence Obama. Pour ce qui concerne la politique étrangère, j’ai eu l’impression que sa culture politique et historique (c’est un peu la même chose) était celle d’un américain moyen, c’est à dire peu de choses. Pour ce qui concerne le M.O. comme la plupart de ces prédécesseurs il ignore tout des réalités et des complexités, il s’en remet alors à ses conseillers diplomatiques et militaires qui n’en savent guère plus que lui. On improvise donc en permanence avec en toile de fond une politique de morcellement politique de la région a priori au profit d’Israël. Bref, comme ses prédécesseurs Obama aura joué à l’apprenti sorcier sans savoir ce qu’il faisait. Il pourrait remercier Poutine qui a évité la catastrophe totale.
    Pour ce qui concerne la poursuite de la politique d’extension de l’OTAN et d’encerclement de la Russie, il n’a fait que poursuivre une politique désastreuse et belliciste créant le chaos sur les marches de l’Est de l’Europe.


    • xana 20 janvier 10:42

      @ Abou Antoun

      Un bilan assez juste et modere ?

      Je crois que votre prejuge favorable vous aveugle un peu.

      La presidence Obama restera dans l’histoire comme la grande escroquerie de l’histoire americaine.
      Obama a ete elu sur la vague d’un grand mouvement populaire, sur l’illusion qu’un Noir a la presidence allait changer la vie aux USA. De toutes ces promesses aucune n’a ete tenue. Les marionnettistes ont continue leurs magouilles et les 1% se sont enrichis encore plus, le complexe militaro-industriel a mis le monde au bord d’une guerre mondiale juste pour vendre encore plus d’armement. Et pendant ce temps Obama, celui du mouvement « yes we can », Obama jouait au golf a Hawai.

      Obama n’a pas ete seulement le president le plus minable que les USA aient connu. Il a surtout ete un traitre, traitre a son pays (lequel, au fait ?), traitre a sa race - si la race signifie quelque-chose -, je pense a la communaute noire aux USA et dans le monde entier, traitre a l’humanite entiere en ayant abandonne tout le pouvoir aux fabricants de mort.

      La seule place convenable pour Obama est au bout d’une corde, mais je doute qu’un tribunal populaire puisse voir le jour dans ce malheureux pays.

      Jean Xana

      Pardonnez pour les accents manquants, je tape provisoirement sur un clavier US.


      • Alren Alren 20 janvier 16:58

        @xana

        Obama a été un Hollande US.


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 20 janvier 13:37
        @Laurent Herblay

        «  »Voilà pourquoi, 
        malgré l’arrivée pas réjouissante de Donald Trump, je ne regretterai pas Barack Obama, qui n’a pas fait grand chose, si ce n’est parler et briller.«  »

        Et vous aussi, vous ne faites que parler...tardivement ! 
        J’ai déjà conclu L’ÉCHEC D’OBAMA et analysé ce qui a amené TRUMP à la Maison Blanche. Il n y a donc pas eu le changement attendu, il n y aura DONC pas d’horizons meilleurs pour les Visages Pales ! 





        • QAmonBra QAmonBra 20 janvier 14:14

          Merci @ l’auteur pour le partage.

          J’ai le regret de ne pouvoir partager votre indulgence pour BHO, je serai plutôt de l’avis de J. Xana, en ajoutant que le « savonnage de planche » à l’encontre de D. Trump et l’opposition active d’Oblabla au choix constitutionnel du Peuple « étasunien », pèseront lourd dans ses responsabilités concernant l’avenir des U$A et il n’est pas sur, tribunal populaire ou non, qu’il n’aie pas des comptes à rendre un jour.

          Pour V. Poutine, la situation actuelle des U$A ressemble fort à un « Maïdan à domicile », dont celui de Kiev n’aurait été que la répétition « générale » et les propos du Président russe, contrairement à ceux du tartufe U$, ne sont jamais a prendre à la légère . . .


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 janvier 17:08

            @QAmonBra

            nous attendons donc la partition des USA, sur le modèle ukrainien

            En vous remerciant pour cette analyse brillante, avec tous mes compliments AmonBraqueMart


          • izarn izarn 20 janvier 21:25

            @QAmonBra
            ...Sauf que les USA sont plus stables que l’Ukraine.
            La partie est perdue pour les néocons d’Obama.
            Soyons sérieux, meme devant les rales du cadavre...
            Qu’importe ce qui peut arriver : C’est mort !


          • jef88 jef88 20 janvier 14:59

            Barack Obama, qui n’a pas fait grand chose, si ce n’est parler et briller.
            c’est ce que font la majorité des chefs d’état ...............


            • alanhorus alanhorus 20 janvier 18:16

              Sa couleur de peau peut faire penser qu’il est métisse africain mais il est métisse indonésien.
              D’où le fait qu’il n’ait pas tellement favoriser l’Afrique ni les africains, rappelez vous entre autre de la Libye qui se voulait pays aidant l’Afrique par le travail proposé aux africains et le projet du dinar or noyé dans le sang.
              https://www.youtube.com/watch?v=Xck4t1jVnAQ
              https://www.youtube.com/watch?v=JKHgvNLXnl0


              • JP94 20 janvier 18:37

                A propos de Cuba, juste de la poudre aux yeux : le blocus a été durci sous Obama.


                Sur la façon dont les Noirs sont traités dans ce pays, Rien de changé pour Mumia Abu Jamal.
                Et parallélement, pour les crimes racistes et le droits sociaux, les Noirs ont vu leur situation s’aggraver.

                • keiser keiser 20 janvier 19:44

                  Mon pauvre herblay ...

                  Pourquoi tant d’énergie pour avoir l’air aussi stupide !? ...
                  En cela votre travail est parfait.
                  Et que vive Colombey et ses deux églises .


                  • Etbendidon 20 janvier 22:21

                    @keiser
                    Moi ce qui m’amuse le plus c’est qu’il y ait toujours des couillons pour poser des questions à l’auteur alors qu’il ne participe jamais à ses articles
                     smiley


                  • Jeff84 21 janvier 05:05

                    Si seulement c’était vrai. Si seulement Obama n’avait rien fait, les EU s’en sortiraient beaucoup mieux. Il y a en fait une parfaite corrélation, au niveau mondial, entre le niveau d’intervention du gouvernement, et la pauvreté. Plus un gouvernement a de pouvoir (et l’exerce), plus le pays est pauvre.


                    En Suisse, le président n’a quasiment aucun pouvoir. La plupart des suisses ne savent même pas son nom. Ils sont beaucoup plus riches que nous.

                    En belgique, il y a eu 18 mois sans gouvernement, pendant lesquels leur croissance a été la plus élevée d’europe.

                    En espagne, 6 mois sans gouvernement, une excellente croissance également.

                    • ENZOLIGARK 21 janvier 09:02

                      ... apres avoir sponsorise en armement ( Bu$in$$ i$ Bu$in$$ ... qui disent la ba$ ... ) Al Qaida il y a plusieurs mois ou annees maintenant , les U$A retournent ( enfin ) leur veste et les frappent maintenant ...... dans le dos ( comme pour l ’ Irak et ces armes de destructions massives inconnues ... ) >>>>> Syrie * : 100 combattants d ’ Al Qaida tues par un bombardement americain [ corsematin . com du jour ... ) ... . ... АФФ ИСС ... 


                      • ENZOLIGARK 21 janvier 09:06

                        @ENZOLIGARK .... , ... BU$INE$$ enzo ...


                      • Veniza Veniza 21 janvier 20:28

                        j’ai tendance à penser que John McCain aurait sans doute été un meilleur président que lui

                        Alors là .... McCain est un néoconservateur, un pote à Bush, un enragé. Il est sans doute à l’origine de ISIS, un va-t-en guerre, un type à é.v.i.t.e.r.

                         smiley

                        • Veniza Veniza 21 janvier 20:29

                          Suis pas tout à fait d’accord, Obama a fait beaucoup plus que briller, il a mis son pays à genoux !!



                          • baldis30 22 janvier 08:40

                            @Veniza

                            « Obama a fait beaucoup plus que briller, il a mis son pays à genoux !! »

                             Normal , que ce soit pour faire briller les chaussures des banquiers ou les parquets rayés par des dents trop longues on recommande en général d’être à genoux . Vu l’importance des banques et la taille du parquet américain il est normal que le pays soit à genoux !


                          • zygzornifle zygzornifle 22 janvier 09:34

                            Maintenant il va pouvoir goûter a sa retraite dorée mais pas de canne a pêche pour Obama , il a du taf, consoler les Clinton et prendre la parole pour défoncer Trump et venir en Europe pour se faire lécher le cul par la bande a Merkel.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires