• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Au Venezuela des paysans récupèrent des terres d’un grand (...)

Au Venezuela des paysans récupèrent des terres d’un grand propriétaire qui finance la violence

Par Marco Teruggi, 25 juin 2017

150 familles paysannes de la municipalité d’Obispo Ramos de Lora, dans l’état de Mérida, ont récupéré 560 hectares de terres du grand propriétaire Ivan Guillermo Rondon Ruiz. Leur action est doublement motivée : d’une part, l’improductivité de deux de ses propriétés, le Trebol et le Cristo, déjà signalées, il y a deux ans, à l’Institut National des Terres (Inti) ; et, d’autre part, le financement par Rondon des violences de la droite commises sur la municipalité en mai dernier.

Cette mesure est aussi une réponse à l’attaque des grands propriétaires contre les paysans, et à leur tentative de revanche économique et politique coordonnée dans le cadre de la tentative en cours de Coup d’État. Rondon, avec d’autres grands propriétaires, a financé et fourni en aliments et armes ceux qui, le 16 mai, ont attaqué la Mairie et une cantine populaire ainsi que ceux qui ont barré la route durant plusieurs jours.

« Nous allons reprendre les terres que Chavez leur a données », « lorsque le gouvernement Maduro tombera nous allons leur ôter ces terres » affirment publiquement les grands propriétaires.

L’appui de ces derniers a été constant dans les actions violentes qui ont commencé depuis le début avril. Le même schéma a été appliqué dans l’État de Táchira et de Barinas – à Socopo, ils ont même livré des génisses pour alimenter les troupes de choc et les monteurs de barrages – mettant ainsi en évidence la trame politique et économique de ceux qui veulent reprendre le pouvoir au Venezuela. Leur composition est une radiographie de classe : grands propriétaires, chefs d’entreprise puissants, partis déplacés du pouvoir ; un bloc qui se trouve, à son tour, lié et subordonné au réseau international qui finance, met au point et opère depuis les États-Unis. C’est dans le financement de la violence que l’on voit les intérêts réels qui sont en jeu dans le conflit.

***

Ce n’est pas la première action menée contre un grand propriétaire impliqué dans l’appui aux destructions, les blocages de route et les attaques d’institutions ou des forces de sécurité de l’État. Il y a peu, des terres ont été récupérées sur la municipalité de Pedraza, Barinas, terres d’un grand propriétaire qui avait mis à disposition une excavatrice utilisée lors des journées de terreur à Socopo, http://www.latabla.com/terrateniente-de-barinas-presto-retroexcavador-para-saqueos-y-demoliciones-en-socopo/

Dans les deux cas, il s’agit d’actions impulsées par des conseils paysans, et, dans le cas de Mérida, ceux-ci ont été appuyés par le Courant Révolutionnaire Bolivar et Zamora. Il s’agit d’une réponse face à l’avancée qui se déploie sur les territoires où, depuis le début de ce cycle de violence ouverte, la droite a réalisé, grâce à ses groupes de choc et à ses forces paramilitaires, des actions telles que des sièges, des blocages de route, des persécutions, des dégâts sur des institutions, domiciles de dirigeants- comme celui du maire de la municipalité d’Obispo Ramos de Loba- des institutions militaires et policières.

C’est également une réponse au scénario de stagnation de la réforme agraire avec des signes de régression en zone rurale. La récupération et la régularisation de terres s’est vu freinée au point de s’immobiliser : dans certains états, comme à Barinas, on a même vu des cas de paysans re-dépossédés de leurs terres, au début de cette année.

C’est dans ce tableau complexe que se déroule l’action de Mérida ; il est urgent que l’Institut National des Terres (INTI) accompagne les paysans. Pour le moment, la délégation régionale de cette institution a fait le contraire de ce qu’on attendait : elle s’est présentée sur les terres récupérées aux côtés d’un grand propriétaire, en lui montrant son appui. Une situation semblable a été vécue à Barinas, où cette entité régionale a été dénoncée comme partie prenante dans les expulsions.

Ces actions paysannes ne pas doivent pas être ignorées pas plus que l’on doit leur attribuer une dimension plus importante que celle qui est la leur. Il s’agit là d’une tentative de retrouver les niveaux d’initiative populaire d’avant l’offensive d’une droite qui cherche à renverser le gouvernement et à donner libre cours à un revanchisme social dont on voit les premiers échantillons. Il est fondamental que les institutions se placent du côté des paysans pour leur permettre de ne pas faire marche arrière et, en même temps, ôter du pouvoir à ceux qui financent la violence.

Dans ces mesures, il y a un acte de résistance, une avancée, et une justice : 5000 plants de bananes ont déjà été semés. Les terres à ceux qui les travaillent.

Source : hastaelnocau.wordpress.com/2017/06/27/campesinos-de-merida-rescatan-tierras-de-un-terrateniente-financista-de-la-violencia

Traduction : Sylvie Carrasco

URL de cet article : http://wp.me/p2ahp2-2Ke


Moyenne des avis sur cet article :  4.39/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Sozenz 2 juillet 15:20

    un Grand Merci pour cet article
     


    • Emma Joritaire 2 juillet 16:14

      C’est vraiment captivant ce qui se passe dans la République bolivarienne et folklorique du Venezuela.

      Personne ne le dit jamais, mais c’est quand même un de ces pays dont les ressources humaines sont économiquement assez peu performantes.

      Il est quand même énorme de constater que le Venezuela, avec tout son pétrole, a un PIB/hab inférieur à celui de la Roumanie et de la Bulgarie.


      • Jeekes Jeekes 2 juillet 17:13

        @Emma Joritaire
         
        Et ça veut dire ?
         
        Non mais parce que t’as peut-être pas capté que les enculés de ricains font tout depuis toujours pour foutre le bordel dans ce pays.

        Et pas que dans ce pays d’ailleurs, ces ordures sèment la merde partout dans le monde. Ils pillent, ils tuent, ils assassinent, ça te dis quelque chose ou tu es complétement acquis(e) à leur cause ?

        Et si tel était le cas, tu comptes en retirer quel profit ?
        Parce que si tu pas encore compris, les ricains ; tu les suce, mais ils te payent pas...
         
        Remarque, peut-être que tu aimes ça, on peut rien contre sa nature !
         


      • Emma Joritaire 2 juillet 20:09

        @Jeekes

         
        « Et ça veut dire ? »

        Que le Venezuela fait partie des pays foireux de la planète.
         
        « … les enculés de ricains font tout depuis toujours pour foutre le bordel dans ce pays. »

        Faut reconnaître que ça n’arrange rien

        « Et pas que dans ce pays d’ailleurs, ces ordures sèment la merde partout dans le monde. Ils pillent, ils tuent, ils assassinent, ça te dis quelque chose… »

        C’est quand même surtout dans les pays foireux.

        « Et si tel était le cas, tu comptes en retirer quel profit ? »

        Aucun. En tant que spectateur, il y a simplement des moments plus divertissants que d’autres, Par exemple, maintenant, je me demande ce qu’ils ont l’intention de faire de, et avec, Macron. Et aussi comment ils vont s’y prendre pour imposer des millions de migrants alklogènes aux peuples européens qui n’en veulent pas

        « Parce que si tu pas encore compris, les ricains ; tu les suce, mais ils te payent pas... »

        Toi, on voit bien que t’es du genre à sucer personne, mais concrètement tu résistes comment ?

         
        « Remarque, peut-être que tu aimes ça, on peut rien contre sa nature ! »

        Aimer ou pas aimer, quand on te force... Il faut donc vraiment que tu nous dises comment tu résistes ! Parce que traiter les Yankees d’enculés sur le web, c’est un peu court…


      • Michel Maugis Michel Maugis 3 juillet 02:34

        @Emma Joritaire


        les USA sont effectivement des ORDURES et des enculés

        Ne pas le reconnaitre c’est être un négationniste de la réalité, et l’expression d’une certaine honte à en être.

        C’est dingue de venir sur Agoravox pour dénigrer un pays qui résiste AUX ORDURES.

        Quel courage pour dire que les USA interviennent seulement dans les pays foireux.


      • Emma Joritaire 3 juillet 10:24

        @Michel Maugis

        « les USA sont effectivement des ORDURES et des enculés »

         

        Par rapport à quoi ? A une illusoire morale internationale, rêvée par des chimériques ? Par rapport à une humanité fraternelle et solidaire, qui n’a jamais pris corps ailleurs que dans le cerveau ahlluciné de certains utopiques ?

         

        « Ne pas le reconnaitre c’est être un négationniste de la réalité, et l’expression d’une certaine honte à en être. »

         

        On peut très bien le reconnaître et estimer que, dans la mesure où ils privilégient leurs seuls intérêts, ce sont eux qui sont dans le juste.

         

        « C’est dingue de venir sur Agoravox pour dénigrer un pays qui résiste AUX ORDURES. »

         

        C’est quand même une résistance bananière, folklorique et burlesque, où les généraux Alcazar et Tapioca auraient leur place.

         

        « Quel courage pour dire que les USA interviennent seulement dans les pays foireux. »

         

        C’est dans quelle langue que « seulement » est synonyme de « surtout » ? De toute façon, sur deux cents pays que compte la planète, les foireux doivent être entre cent soixante-dix et cent quatre-vingts, sous réserve de l’établissement d’une liste écrite.


      • Zolko Zolko 3 juillet 12:29

        @Jeekes : « les enculés de ricains font tout depuis toujours pour foutre le bordel dans ce pays. »
         
        c’est à peu près aussi intelligent que d’accuser Poutine de la victoire de Trump. Pour les uns, tout est toujours la fôte aux ricains, pour les autres toute est toujours la fôte aux Russes. Les uns voient des interventions de la CIA partout, les autres voient la conspiration des Illuminatis (ou Franc-Maçons, ou le lobby Juif, ou les Islamistes ...)
         
        Pathétique.
         
        Pour le Venezuela, c’est simple : au lieu d’utiliser la manne pétrolière pour développer le pays, quand le pétrole était cher, Chavez a distribué cet argent facile à la population pour se faire aduler. Maintenant que la pétrole est moins cher, cette supercherie ne marche plus, et le pays est en ruine.


      • jaja jaja 3 juillet 12:37

        @Zolko

        C’est surtout que cette révolution bolivarienne a reculé devant la nécessité de socialiser toutes les entreprises capitalistes ainsi que la terre... Là où les ouvriers ont tenté de s’emparer de leur outil de travail les a même vus désavoués par les chefs du régime...
        L’économie vénézuélienne n’est, hélas, pas socialiste mais le capital privé y domine et l’égalité sociale entre toutes et tous n’y existe pas...


      • Zolko Zolko 3 juillet 13:45

        @jaja : « cette révolution bolivarienne a reculé devant la nécessité de socialiser toutes les entreprises capitalistes ainsi que la terre »
         
        Sans vouloir entrer dans cette logique, je suis d’accord que la révolution bolivarienne a fait dans la facilité. A contrario du Brésil, par exemple, où le président Lula a à la fois aidé les pauvres, mais aussi veillé au développement économique et social général. Bon, là-bas aussi il y a le problème de la corruption et de l’interférence des USA, mais globalement le pays est à peu près stable et autonome.


      • Sozenz 3 juillet 14:55

        @Emma Joritaire
        bonjour ; vous etees dans la pensée hyper systeme , anti humain .
        d autres pensent comme vous mais ils ne le savent pas ..
        c est en tout cas en pensant ainsi , que l on tue les hommes en les épuisant et en epuisant la terre .
        La terre est immensemment généreuse . elle fournit tout ce dont nous avons besoin . mais par speculation, par avarice , par cupidité de certains on rend misérables une multitude de personnes .
        Non un pays qui n est pas hyper compétitif ,n est pas une tare . ce sont nos façons de penser que en sont .


      • Michel Maugis Michel Maugis 3 juillet 15:25

        @Emma Joritaire

        « dans la mesure où ils privilégient leurs seuls intérêts, ce sont eux qui sont dans le juste. »

        de pire en pire. voilà maintenant que les ordures et les enculés sont dans le juste parcequ’ils privilégient leurs intérêts.

        vous êtes vraiment une tarée, ma pôvre dame. C’est avec ce genre d’argument que vous venez troller Agoravox ?

      • Emma Joritaire 3 juillet 16:10

        @Michel Maugis

        Avec les Maugis, faut mettre tous les points sur tous les « i ». Je vais donc m’y employer.

        Ordures et enculés ou pas, tous ceux qui privilégient leurs seuls intérêts sont dans le juste !

        Il est vraisemblable que si les Européens privilégiaient leurs seuls intérêts, ils seraient, eux aussi, les ordures et les enculés de certains, mais ils seraient, eux aussi, dans le juste.

        Tu y es, ma grande ?


      • Emma Joritaire 3 juillet 17:07

        @Sozenz

        « Non un pays qui n est pas hyper compétitif ,n est pas une tare . ce sont nos façons de penser que en sont . »

        Mais la question, s’agissant du Venezuela, n’ètait pas d’être hypercompétitif, ça aurait dû être de tendre vers plus d’autosuffisance alimentaire. Comptez sur les revenus du pétrole, pour importer des produits de première nécessité, c’est une politique d’abruti.


      • petit gibus 2 juillet 18:38
        Merci de nous donner des infos sur le,Venezuela

        Nos journalistes ici nous captivent en ce moment 
        avec des histoires de cravates au parlement smiley


        • Emma Joritaire 2 juillet 20:11

          @petit gibus

          « Nos journalistes ici nous captivent en ce moment avec des histoires de cravates au parlement »

          Et pas un mot non plus sur la résistance des Tchèques à la nouvelle législation communautaire sur la détention d’armes par les citoyens..


        • Michel Maugis Michel Maugis 3 juillet 02:35

          @Emma Joritaire

          et pas un mot sur ma grand mère qui faisait du vélo

        • Emma Joritaire 3 juillet 16:00

          @Michel Maugis

          « ...et pas un mot sur ma grand mère qui faisait du vélo. »

          Si elle avait essayé sans petite culotte et sans selle, elle aurait pu faire la une de 20 minutes,,, La communication, c’est un don,


        • Spartacus Spartacus 2 juillet 21:57
          Prendre les terres pour la propagande à 2 balles, ne donne pas le courage de faire sortir quelque chose de la terre.

          Evidemment sous les frustrés coco-bobo Marxistes prêt a croire n’importe quelle connerie, qui n’ont que le racisme des riches expliquer qu’on spolie de « riches propriétaires », justifie l’illégalité la plus absolue et élémentaire du droit de jouir de sa propriété....

          Pensez donc, les voleurs sont les gentils, qui ne créent rien, ne proposent rien que de prendre aux autres ce qu’ils ont incapables de créer eux même.
          Prendre la terre qui produit, sans propriétaire qui prend les risques d’investir, ne promet qu’un futur de pénuries qu’ils ont créé.

          Pour se justifier de leur débilité ils inventent des « méchants propriétaires »....
          Bien évidemment les riches propriétaires ne sont que propagande de la dictature gauchiste.
          Ce sont de simple paysans propriétaires terriens qui sont jalousé par des branleurs qui ont le pouvoir des armes.
          Vaste fumisterie, la terre ne vaut plus rien au Venézuéla. Il n’y a aucune raison de spolier qui que ce soit sauf justifier le vol illégal.

          Le Vénézuéla suit le chemin de l’ancienne URSS de Staline. On y a aussi spolié les paysans sous des prétextes tout aussi fouareux. Et hier comme aujourd’hui des échos en France expliquaient le bonheur et la justice rouge a des coco-bobos prêts à croire n’importe quelle salade.
          Le socialiste de 21eme siècle a tout aussi son même cortège de moutons rouges que celui du 20eme.

          En résumé, les spoliation des propriétaires terriens a engendré au Venezuela la reconquête de foret primaire Amazonienne sur plusieurs milliers d’hectares et engendre une pénurie alimentaire massive.
          Avant Chavez le Venézuéla était un des plus grand producteur de café mondial, il est maintenant importateur, les magasins sont vides.
          Expliquer « les riches propriétaires terriens » d’un Vénézuéla ne produit plus rien d’agricole exportable. 

          Dramatique propagande gauchiste en train de spolier de simple agriculteurs. Les voici en train de tuer la poule aux oeufs d’or...
          Comme ils ont tué la distribution en la spoliant et laissant des magasins vides....



          • petit gibus 2 juillet 22:16


            t’as placé ton flouze au Venezuela Spartacus ? smiley

          • sls0 sls0 2 juillet 23:09

            @Spartacus
            C’est là qu’on voit que vous avez aucune connaissance du sujet et de l’Amérique latine.

            Vous sortez votre mantra c’est tout.

          • Michel Maugis Michel Maugis 3 juillet 02:37

            @Spartacus

            Mon pôvre Oxymoron, vous allez mourir idiot.

          • Sozenz 3 juillet 15:05

            @Spartacus
            Vaste fumisterie, la terre ne vaut plus rien au Venézuéla.

            vous ete de ceux qui n ont aucune reconnaissance de ce que donne la terre et ce qu est la terre .
             c est pourtant grace a elle que vous etes en vie . sinon
            , je vous mest au defi de faire vos affaires , sans toucher à un produit venant de la terre .

            pour une personne pragmatique je vous trouve très peu ancré .

            Dramatique propagande gauchiste en train de spolier de simple agriculteurs. Les voici en train de tuer la poule aux oeufs d’or...

            Quand vous aurez l entier monopole alimentaire par quelques grands groupe . on en reparlera ... vous.

            Là encore , je vous trouve peu pragmatique pour un entrepreneur qui ne comprend pas que tuer la concurrence c est le jeu du commerce et des entreprises .( a caractère agressif comme vous les aimez ) 


          • Spartacus Spartacus 3 juillet 15:06

            @sls0

            On voit surtout que tous les arguments sonnent juste et qu’en face vous n’en avez pas.

            Je suis un abonné des aéroports, et j’ai fait plusieurs fois le tour de la terre et j’ai fait l’Amérique du sud de long en large....
            Je crois en savoir un minimum pour m’exprimer, plus que bien d’autres....



          • Spartacus Spartacus 3 juillet 15:16

            @Sozenz
            Et oui la terre au Venezuela ne vaut rien. Rien de rien. Nada !


            Vous achetez des hectares pour quelques centaines de dollars.
            La monnaie locale c’est de la monnaie de singe...500% d’inflation.....Record mondial à égalité avec l’autre pays communiste, le Zimbabwe ou là aussi on a chassé les propriétaires terriens et là aussi on ne produit plus rien.

            Il faut 15 brouettes de billets pour acheter du papier cul. Dramatique énième faille communiste !

            Le Vénézuélien est en train de devenir le plus pauvre de la terre depuis que le communisme est arrivé et qu’ils ont bousillé tous les sources de création de richesse privées...

            Il n’existe aucun pire monopole que celui de l’état... 
            Et c’est le seul qui dispose de la possibilité de tuer la concurrence, car il a le monopole de la force.

          • Sozenz 3 juillet 15:32

            @Spartacus
            je vous vois tous parler en temps qu economie selon le systeme que l humain s est infligé .

            je vous parle en valeur de VIe . et il est normal que les personnes recuperent des terre pour pouvoir bouffer .

            Il n’existe aucun pire monopole que celui de l’état... 
            Et c’est le seul qui dispose de la possibilité de tuer la concurrence, car il a le monopole de la force.

            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/on-a-abattu-un-homme-194390

            c est arrivé près de chez vous .


          • samuel 3 juillet 15:47

            @Spartacus

            « Je suis un abonné des aéroports, et j’ai fait plusieurs fois le tour de la terre »

            Je suis un abonné des gares parisiennes. Pourtant je ne connais pas le XVI arrondissement !



          • Spartacus Spartacus 3 juillet 17:44

            @Sozenz
            Non !...

            Une spoliation est une spoliation. Que savez vous des propriétaires sauf des clichés a charge d’une propagande de cette dictature...
            Quand le droit de propriété n’existe plus, d’un riche ou d’un pauvre, c’est l’anarchie.

            Et bien évidemment, il n’y a pas de milliardaire terrien au Venezuéla. il n’y a que des agriculteurs qui s’en sortent plus ou moins bien.
            La personne la plus riche du pays est la fille de Chavez...

            Tellement facile d’accuser le propriétaire qui lui a acheté le terrain, économisé sous par sous, alors que les autres buvaient leur paye chaque soir sans jamais avoir fait l’effort de tésoriser quoi que ce soit. 
            Laisser faire la meute des envieux sous n’importe quel prétexte est une lacheté.
            Le Vénézuéla s’écroule...

            Je l’ai décrit pourquoi déjà plusieurs fois.

            Et déjà en 2013 je l’indiquais : 

          • Garibaldi2 4 juillet 05:43

            @Spartacus

            Encore un délire ! Le secteur privé dans l’agriculture, le commerce, la production, les médias, la banque ... est majoritaire au Vénézuéla.


          • Garibaldi2 4 juillet 06:17

            @Spartacus

            La personne la plus riche du Venezuela est Gustavo Cisneros (propriétaire de grands médias), dont le magazine Forbes a calculé qu’il disposait d’une fortune de 1,38 milliard de $ en 2017.

            https://lc.cx/qYWx


          • Spartacus Spartacus 4 juillet 09:13

            @Garibaldi2

            Non c’est la fille de Chavez.
            https://fr.express.live/2016/06/22/la-fille-dhugo-chavez-est-la-personne-la-plus-riche-du-venezuela/
            Et le secteur privé au Vénézuéla c’est peau de chagrin....
            Ils ne fabriquent rien, comment le pourraient-il avec 700% d’inflation ?

            Ils ont même rétablit l’esclavage et les travaux forcés imposé par la force au secteur privé.....

            Quand le vol est justifié par l’idéologie de l’envie, la convoitise. 
            La société est perdue. 
            On ne crée rien avec des gens qui convoitent les biens personnels légaux des autres.
            Justifier cette morale est criminogène...
            Rappelons que le communisme au nom de cette même morale a engendré 100 millions de mort de ses propres populations sur terre

          • Garibaldi2 4 juillet 11:19

            @Spartacus

            Bullshit ! C’est un fake d’un site pipô, avec un nom qui fait sérieux (qui fait penser à L’Express), qui reprend (mais au conditionnel) un site anticastriste qui n’a pas peur de dire que la fille de Chavez a planqué du fric aux USA, comme si c’était le meilleur endroit pour qu’il ne soit pas bloqué par une décision administrative ! Le site source (Miami Diairo) n’hésite pas (en 2016) à dire que Gustavo Cisneros a une fortune de 3,6 milliards de dollars, alors qu’en 2017 Forbes en calcule la moitié.


          • Jean Pierre 4 juillet 23:51

            @Spartacus
            Vos deux liens renvoient vers un seul article provenant d’un certain Express.live. Express.live renvoie lui même vers une certain Express Business. Quelques recherches montrent que le véritable Express, dont ces deux sites reprennent la présentation, n’a jamais publié ces deux titres. 


            Le principe est celui de la fausse page d’accueil. Cette combine grossière est à la base de nombreuse escroqueries. Dans le cas présent le but est de créer une désinformation, de lui donner une apparence de sérieux et de la mettre sur le net en comptant sur le fait que d’innombrables gogos vont la faire circuler. 

            Encore pris la main dans le sac en pleine falsification, le Spartacus ! Le procédé est minable. Mais qu’attendre d’autre de vous ?

          • FreeDemocracy 3 juillet 01:32
            bsr,

            très bon !

            continuez...

            • QAmonBra QAmonBra 3 juillet 12:22

              Merci @ l’auteur pour le partage.


              Que voila une info intéressante, la terre appartient à ceux qui la travaillent, la nourrissent de leur peine et de leur sueur pour, qu"à son tour, elle les nourrissent ainsi que leur prochain et non à ceux qui la capitalisent, spéculent avec en affamant le Peuple.

              Sans pitié ni miséricorde pour les affameurs & autres parasites ! 

              Viva Simon Bolivar !! 

              Viva la Revolución !!!




              • LE CHAT LE CHAT 3 juillet 13:02

                Heureusement que Méchancon ne pourra pas faire une république bolivarienne dans notre beau pays , on a évité d’avoir des tas d’articles de propagande marxiste du genre de cet article ....



                  • eric 3 juillet 13:27

                    Le probleme, c’est que dans ces pays arrieres, les demis intellos paumes, recherchent encore dans le parasitisme militaire, les voies d’une ascension sociale qu’ils seraient incapables de trouver dans l’entreprise, et meme, quand tous va bien, dans les bureaucratie d’etat. C’est pour cela que ces catastrophe bolivariennes sont heureusement impossibles chez nous. Nos bras casses sont heureusement recycles dans le precaire et l’intermitence publique ou para publique. Les gens qui sont pret a faire le sacrifice de s’engager pour la defense des valeurs de la republique, liberte, egalite, fraternite, sont a peu pret exclusivement a droite, si on excepte quelques francs mac ca et la. Des lors, si les fous furieux arrivistes des « gauches extremes », devaient continuer a chercher a arracher par l’action dans la rue, une part croissante de l’argent que nous destinons aux pauvres, les forces republicaines les remettraient a leur place, en tole, rapidement. Il faudra et il suffira d’une volonte politique. Pour le,reste, cela,fait deux siecles, que l’on connait la pertinence des discours sur les « pauvres » par lequels,ces seconds couteaux de l’intelligence, tente l’arrivisme materialiste collectif, faute des qualites individuelles suffisantes pour etre utile a la societe.


                    • Sozenz 3 juillet 15:21

                      @eric
                      les pays arriérés ?
                      j aimerais bien voir comment vous vous démerderiez en pleine nature avec rien ...
                      si vous aviez toutes les connaissances( qui sont utiles en plus,) des ces arrièrés , je pense que vous seriez beaucoup plus efficace.
                      dans nos pays , la plus part de gens ne sont que des consommateurs .

                      faute des qualites individuelles suffisantes pour etre utile a la societe.
                      c est vrai que tous les menteurs arnaqueurs , manipulateur , faiseurs de guerres etc . sont utiles à la société ; ils sont les plus riches bien souvent ... ce doit etre des supers qualités . ah j avais oublié un peu pute aussi .
                      https://www.youtube.com/watch?v=VF_ZUIXY7o8


                    • Emma Joritaire 3 juillet 16:31

                      @eric

                      "...les demis intellos paumes, recherchent encore dans le parasitisme militaire, les voies d’une ascension sociale qu’ils seraient incapables de trouver dans l’entreprise, et meme, quand tous va bien, dans les bureaucratie d’etat."

                      L’information est datée d’hier. La banque d’Italie a mis au concours trente postes à 28’300 euros brut par an. Il y a eu 85’000 (quatre-vingt-cing mille) inscriptions , 2’824 par emploi offert, présise La Stampa, de Turin.

                      De quoi se demander si l’Europe des technocrates n’est pas entrée dans la voie de l’arriération. A tout le moins dans certaines régions.


                    • Lugsama Lugsama 3 juillet 15:08

                      Vous confondez la « droite » (en réalité tous les partis politiques du Vénézuela) et l’oligarchie chaviste au pouvoir.

                      Ce n’est pas la droite qui affame son peuple et envoie l’armée tuer les étudiants mais bien cette oligarchie corrompu.

                      Ensuite le droit de propriété est quand même un droit fondamentale, je ne vois pas comment on peux soutenir le vol, la pauvreté n’est pas une excuse pour voler, violer, tuer ou être violent. Pour ça il existe les prisons.

                      L’auteur devrait fréquenter un peu les venezueliens, c’est pas compliqué des millions ont fuit ce régime pour se rendre aux USA et en Espagne, histoire de pouvoir manger. Ça lui éviterait de passer pour un débile d’occidental gâté, révolutionnaire de salon bourgeois, qui soutiens les bourreaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès