• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Avec la résolution 2334 Israël viole 35 résolutions de l’ONU (...)

Avec la résolution 2334 Israël viole 35 résolutions de l’ONU #israel

 35 c’est le nombre de résolutions du conseil de sécurité de l’ONU et de son assemblée générale auxquelles Israël refuse de se conformer. Notamment en poursuivant l’occupation illégale des territoires palestiniens ou en se moquant des droits de l’homme.

Et ce chiffre ne compte évidemment pas les 86 résolutions de l’ONU bloquées par les Etats Unis condamnant les actions d’Israël.

Dès la résolution 2334 adoptée par le conseil de sécurité de l’ONU – les USA n’ayant pour une fois pas opposé leur veto – le gouvernement d’Israël s’est répandu en menaces contre les pays qui ont voté pour cette résolution. A l’image du ministre de la défense israëlien, Avigor Lieberman appelant les français de confession juive à quitter la France : « Ce n’est pas votre pays, ce n’est pas votre terre, quittez la France et venez en Israël. » a-t-il lancé ? Propose-t-il aux français d’aller s’installer dans des colonies condamnées de façon constante et systématique par l’ONU ? De fait, Tel Aviv affiche sa fureur alors que la résolution 2334 implique l’organisation d’une conférence internationale pour faire progresser la paix au Moyen Orient. Alors que l’extrême-droite au pouvoir à Tel Aviv entend faire régner son ordre par la terreur de ses armes, avec le soutien militaire constant des USA, Tel Aviv a également ordonné de réduire sa coopération avec les pays ayant voté la résolution 2334, ces sanctions visant donc notamment la France.

Il est significatif de comparer le peu d’écho médiatique en France aux violentes éructations et actions de l’État d’Israël. Que chacun imagine ce qui se passerait si la Syrie, Cuba, le Venezuela ou la Serbie refusait d’appliquer ne serait-ce qu’une seule résolution de l’ONU ? Il suffit de se souvenir des bombardements massifs de l’OTAN sur Belgrade pour constater que le droit international est à géométrie variable selon qu’il contrarie ou non les décisions de l’impérialisme américain. La maison blanche n’a d’ailleurs annoncé aucune sanction contre Tel Aviv qui demeure son partenaire militaire privilégié.

La résolution 2334

 

Résolutions de l’ONU non respectées par Israël – source Le Monde Diplomatique

Assemblée générale
(ayant alors fonction d’organe décisionnaire)

Résolution 181 (29 novembre 1947). Adoption du plan de partage : la Palestine est divisée en deux États indépendants, l’un arabe, l’autre juif, et Jérusalem est placée sous administration des Nations unies.

Résolution 194 (11 décembre 1948). Les réfugiés qui le souhaitent doivent pouvoir «  rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et vivre en paix avec leurs voisins  »   ; les autres doivent être indemnisés de leurs biens «  à titre de compensation  ». Création de la commission de conciliation des Nations unies pour la Palestine.

Résolution 302 (8 décembre 1949). Création de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA).

Conseil de sécurité

Résolution 236 (11 juin 1967). Au lendemain de la guerre de juin 1967, le Conseil de sécurité exige un cessez-le-feu et un arrêt immédiat de toutes les activités militaires dans le conflit opposant l’Egypte, la Jordanie et la Syrie à Israël.

Résolution 237 (14 juin 1967). Le Conseil de sécurité demande à Israël d’assurer «  la sûreté, le bien-être et la sécurité des habitants des zones où des opérations militaires ont eu lieu  » et de faciliter le retour des réfugiés.

Résolution 242 (22 novembre 1967). Le Conseil de sécurité condamne l’«  acquisition de territoire par la guerre  » et demande le «  retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés  ». Il affirme «  l’inviolabilité territoriale et l’indépendance politique  » de chaque État de la région.

Résolution 250 (27 avril 1968). Israël est invité à ne pas organiser le défilé militaire prévu à Jérusalem le 2 mai 1968 considérant que cela aggraverait les «  tensions dans la région  ».

Résolution 251 (2 mai 1968). Le Conseil de sécurité déplore la tenue du défilé militaire de Jérusalem «  au mépris  » de la résolution 250.

Résolution 252 (21 mai 1968). Le Conseil de sécurité déclare «  non valides  » les mesures prises par Israël, y compris l’«  expropriation de terres et de biens immobiliers  », qui visent à «  modifier le statut de Jérusalem  », et demande à celui-ci de s’abstenir de prendre de telles mesures.

Résolution 267 (3 juillet 1969). Le Conseil de sécurité censure «  toutes les mesures prises [par Israël] pour modifier le statut de Jérusalem  ».

Résolution 340 (25 octobre 1973). A la suite de la guerre de Ramadan ou de Kippour, création de la deuxième Force d’urgence des Nations unies (FUNU-II) qui vise à «  superviser le cessez-le-feu entre les forces égyptiennes et israéliennes  » et à assurer le «  redéploiement  » de ces mêmes forces.

Résolution 446 (22 mars 1979). Le Conseil de sécurité exige l’arrêt des «  pratiques israéliennes visant à établir des colonies de peuplement dans les territoires palestiniens et autres territoires arabes occupés depuis 1967  », déclare que ces pratiques «  n’ont aucune validité en droit  » et demande à Israël de respecter la convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre.

Résolution 468 (8 mai 1980). Le Conseil de sécurité déclare «  illégales  » les expulsions à l’étranger de notables palestiniens de Hébron et de Halhoul par les autorités militaires israéliennes et demande à Israël de les annuler.

Résolution 592 (8 décembre 1986). Le Conseil de sécurité rappelle que la convention de Genève relative à la protection des civils en temps de guerre «  est applicable aux territoires palestiniens et autres territoires arabes occupés par Israël depuis 1967  ». Il condamne «  l’armée israélienne qui, ayant ouvert le feu, a tué ou blessé des étudiants  » de l’université Bir Zeit.

Résolution 605 (22 décembre 1987). Après le déclenchement de la première Intifada, le Conseil de sécurité condamne les pratiques d’Israël «  qui violent les droits de l’homme du peuple palestinien dans les territoires occupés, en particulier le fait que l’armée israélienne a ouvert le feu, tuant ou blessant des civils palestiniens  ».

Résolution 607 (5 janvier 1988). Israël doit «  s’abstenir d’expulser des civils palestiniens des territoires occupés  » et respecter les obligations que lui impose la convention de Genève.

Résolution 608 (14 janvier 1988). Le Conseil de sécurité demande à Israël «  d’annuler l’ordre d’expulsion des civils palestiniens et d’assurer le retour immédiat et en toute sécurité  » de tous ceux déjà expulsés.

Résolution 636 (6 juillet 1989). Le Conseil de sécurité demande à Israël, en conformité avec ses précédentes résolutions et avec la convention de Genève, de «  cesser immédiatement d’expulser d’autres civils palestiniens  » et d’assurer le retour en toute sécurité de ceux déjà expulsés.

Résolution 641 (30 août 1989). Le Conseil de sécurité «  déplore qu’Israël, puissance occupante, continue d’expulser des civils palestiniens  » et lui demande d’assurer le retour de tous les expulsés.

Résolution 672 (12 octobre 1990). Après les violences de l’esplanade des Mosquées – le mont du Temple, le Conseil de sécurité condamne «  les actes de violence commis par les forces de sécurité israéliennes  » à Al-Haram Al-Charif et dans d’autres lieux saints de Jérusalem et demande à Israël de «  s’acquitter scrupuleusement des obligations juridiques et des responsabilités qui lui incombent  » vis-à-vis des civils des territoires occupés.

Résolution 673 (24 octobre 1990). Le Conseil de sécurité condamne le refus d’Israël d’appliquer la résolution 672.

Résolution 681 (20 décembre 1990). Israël est sommé d’appliquer la convention de Genève.

Résolution 694 (24 mai 1991). Le Conseil de sécurité déclare que l’expulsion de quatre nouveaux civils palestiniens en mai 1991 par les forces israéliennes constitue une violation de la convention de Genève.

Résolution 799 (18 décembre 1992). Le Conseil de sécurité condamne les quatre cents expulsions de décembre 1992, soulignant qu’elle est contraire aux obligations internationales imposées à Israël par la convention de Genève. Le Conseil réaffirme l’indépendance et l’intégrité territoriale du Liban.

Résolution 904 (18 mars 1994). A la suite du massacre de la mosquée de Hébron, le Conseil de sécurité demande à Israël de prendre les mesures nécessaires «  afin de prévenir des actes de violence illégaux de la part des colons israéliens  » envers les civils palestiniens.

Résolution 1322 (7 octobre 2000). A la suite du début de la seconde Intifada, le Conseil de sécurité déplore les violences et condamne le «  recours à la force excessif contre les Palestiniens  ». Il demande à Israël de respecter ses obligations relatives à la convention de Genève.

Résolution 1397 (12 mars 2002). Le Conseil de sécurité demande la «  cessation immédiate de tous les actes de violence, y compris tous les actes de terreur et toutes provocations, incitations et destructions  », et réclame la coopération des Israéliens et des Palestiniens visant à la reprise des négociations.

Résolution 1402 (30 mars 2002). Après la réoccupation totale de la Cisjordanie, le Conseil de sécurité demande un cessez-le-feu immédiat et le «  retrait des troupes israéliennes des villes palestiniennes  ».

Résolution 1405 (19 avril 2002). Le Conseil de sécurité déclare qu’«  il est urgent que les organismes médicaux et humanitaires aient accès à la population civile palestinienne  ».

Résolution 1435 (24 septembre 2002). Le Conseil de sécurité exige «  le retrait rapide des forces d’occupation israéliennes des villes palestiniennes  ». Il demande à l’Autorité palestinienne de «  faire traduire en justice les auteurs d’actes terroristes  ».

Résolution 1515 (19 novembre 2003). Le Conseil de sécurité se déclare «  attaché à la vision d’une région dans laquelle deux Etats, Israël et la Palestine, vivent côte à côte, à l’intérieur de frontières sûres et reconnues  », et demande en conséquence aux parties en conflit de s’acquitter des obligations relatives à la «  feuille de route  » du Quartet.

Résolution 1544 (19 mai 2004). Le Conseil de sécurité demande qu’Israël respecte «  les obligations que lui impose le droit humanitaire international  » et «  l’obligation qui lui est faite de ne pas se livrer aux destructions d’habitations  ».

Résolution 1850 (16 décembre 2008). Le Conseil de sécurité soutient le processus d’Annapolis, et demande aux parties de «  s’abstenir de toute mesure susceptible d’entamer la confiance  » et de ne pas «  remettre en cause l’issue des négociations  ».

Résolution 1860 (8 janvier 2009). Après l’incursion de l’armée israélienne dans la bande de Gaza, le Conseil de sécurité exige «  l’instauration immédiate d’un cessez-le-feu durable et pleinement respecté menant au retrait total des forces israéliennes de la bande de Gaza  ». Il demande de ne pas entraver l’entrée des organisations médicales dans Gaza et d’empêcher le trafic illégal d’armes.

source : http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/resolution-2334-israel-viole-35-resolutions-de-lonu-israel/


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • lautrecote 2 janvier 2017 13:14

    Massada et Pomme de Reinette sont attendus au parloir


    • OMAR 2 janvier 2017 18:11

      Omar9

      Bonjour @lautrecote

      Perso, je ne souhaite nullement à massacrada ou à la rainette, la taule.

      Juste qu’ils fassent preuve d’humanité, de sagesse et de cette sincérité de vivre en paix dans la justice, l’équité et le respect mutuel avec les palestiniens.

      Qu’ils se comportent en êtres humains, comme l’auraient souhaité tous les juifs qui, hier, avaient subi ce que subissent les palestiniens d’aujourd’hui.

      Mais quand je lis ce que des israéliens écrivent, c’est mon cœur qui pleure :

      http://fr.timesofisrael.com/bennett-jure-dannexer-maale-adumim-en-janvier/?utm_source=A+La+Une&utm_campaign=a071f1c728-EMAIL_CAMPAIGN_2017_01_01&utm_medium=email&utm_term=0_47a5af096e-a071f1c728-55542117


    • Onecinikiou 3 janvier 2017 18:32

      CENSURE EHONTEE DE MON PROPOS SUR AGORAVOX APRES LA PLAINTE D’UN PETIT NERVIS FASCISTE PRO-SIONISTE !!


      LES VRAIS RACISTES ET ETERNELS MANIPULATUERS SIONISTES N’AIMENT PAS QUE L’ON DEMYSTIFIENT LEUR DISCOURS ET QUE L’ON LEUR METTTE LE NEZ DANS LEUR CACA RACIALISTE... !!

    • Clocel Clocel 2 janvier 2017 13:27

      On est partis sur une escroquerie politique dès le départ, ils ne peuvent que surenchérir.

      Conséquence d’une Histoire mal écrite et verrouillée telle quelle.

      Nous savons normalement tous comment ça va se terminer, lorsque la patience des peuples sera usée et que l’intolérable sera atteint.

      L’Histoire va nous repasser ses plats nauséabonds...


      • chantecler chantecler 2 janvier 2017 14:22

        @Clocel
        Et ils sont fortiches pour surenchérir et surtout ne jamais rien lâcher .
        Bref nous sommes les « gentils ».


      • eric 2 janvier 2017 13:37

        Je ne suis pas surpris du tout que les RCPF soutiennent cette résolution anti immigrés et anti palestinienne.

        Les communistes sont en permanence à la traîne du front National. Aujourd’hui, ils veulent interdire à des réfugiés politiques ou économique de s’installer dans des lieux au motif que le droit du sang des habitant de souche leur donnerait une priorité nationale.

        On sait que le CPFR est plus Charlie qu’Hypercasher, mais quand même. Comment peut il leur être aussi difficile de comprendre que certains ressortissant occidentaux se sentent plus en sécurité en cis-jordanie une M16 à la main que dans la banlieue parisienne avec Vals pour prêcher les beautés du multiculturalisme, et de 10 ans de tôle pour des buralistes qui surprennent des cambrioleurs ?

        Que victimes des séquelles du communisme, certains russes s’achètent de faux certificats de judaïté pour aller vivre dans un pays certes dangereux, mais ou on est un peu libre quand même et ou il y a de l’emploi ?

        Les « colons » comme disent ces gens, sont des migrants politiques et/ou économiques.

        Les coco considèrent que les palestiniens sont des arriérés qui ne sauraient en aucun cas arriver au même niveau de conscience politique qu’un communiste français. Ce dernier sait que le migrant à des droits a venir s’installer en France et à y faire ce qu’il veut, y compris s’acheter pourquoi pas un logement, mais que les palestiniens ne sauraient en aucun cas arriver à ce niveau de conscience politique.
        Pire, ils considère que les arabes sont en dessous du niveau des électeurs FN. Car ils tentent quand même de convaincre ceux-ci d’accueillir l’étranger,,quand ils encouragent ceux là à le mettre à la mer...

        C’est vraiment très très nauséabond....
        Il serait temps que les coco sortent de ces mentalités néo post coloniales....

        Au nom de l’égalité et de la raison raisonnante, les Palestiniens doivent avoir les mêmes droit que les autres à accueillir des migrants ! Qu’on se le dise !


        • Alren Alren 2 janvier 2017 16:02

          @eric

          Je pense qu’hélas pour vos délires il n’y a pas de traitement. Désolé !!!


        • eric 2 janvier 2017 20:32

          @Alren
          J’ai un certificat de l’institut Serbski à Moscou ou la commission déclare à l’unanimité qu’ils ont rarement rencontré dans leur vie quelqu’un d’aussi équilibré et normal que moi et qu’ils considèrent comme une chance de m’avoir rencontré... Je vous en souhaiterai autant


        • Massada Massada 2 janvier 2017 13:47

          @taktak

           
          j’ai un sélecteur avec 3 modes de fonctionnement sur mon Tavor :
           
          - No tak
          - tak
          - tak tak tak tak


          • Alren Alren 2 janvier 2017 16:01

            @Massada

            j’ai un sélecteur avec 3 modes de fonctionnement sur mon Tavor :
            - No tak-
            tak- tak
            tak tak tak

            Comment vous n’êtes pas encore en Israël comme on le recommande aux bons sionistes colonialistes vivant en pays ennemi ?

            Je vous en prie, privez-vous désormais de vos commentaires aussi intelligents que celui-là qui menace de mort l’auteur d’un article qui vous déplaît.
            Nous avons bien mérité notre punition et nous l’acceptons humblement : adieu !


          • zzz999 3 janvier 2017 13:27

            @Massada :

            Réponse à la hauteur de ce que vous montrez habituellement !


          • jaja jaja 2 janvier 2017 13:55

            Voilà un texte venu de BDS34 que je soutiens à fond... Ce n’est sûrement pas du Conseil de Sécurité des Nations-Unies que viendra la justice pour les Palestiniens...
            Cette nouvelle résolution 2334 est un véritable piège ouvrant la voie à la légitimisation des colonies israéliennes et est une véritable arme de guerre contre la possibilité d’un État unique palestinien désionisé où juifs comme arabes jouiraient des mêmes droits sur l’ensemble des terres conquises en 1948 par la violence et la terreur...

            « La résolution de l’ONU sur les colonies est néfaste aux Palestiniens

             22 décembre 2016- Ali Abunimah – BDSF34

            Le texte de la résolution de l’ONU qui passe pour s’opposer aux colonies israéliennes sur la terre palestinienne occupée ouvre en fait la voie à la possibilité de les légitimer. (Mahfouz Abou Turk, APA images)

             

            Actualisation

            Avec 24 heures de retard et une grosse crise diplomatique, la résolution a été adoptée vendredi par 14 pour, 0 contre et une abstention, celle des États Unis.

            Article initial

            Le Conseil de Sécurité de l’ONU doit voter jeudi après midi une résolution qui condamne les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, y compris Jérusalem Est.

            J’espère que la résolution ne passera pas, mais permettez moi d’expliquer pourquoi.

            La résolution, défendue par l’Autorité Palestinienne, introduite par l’Égypte et soutenue par la France, a des parties intéressantes, voire louables.

            Elle réaffirme ostensiblement des décisions antérieures du Conseil de Sécurité, comme la résolution 465 qui invalide la prétention d’Israël à avoir annexé Jérusalem en 1967. Elle confirme aussi « le caractère inadmissible de l’acquisition de territoire par la force ».

            Elle rappelle « l’obligation qu’a Israël, la puissance occupante », de se plier à la Quatrième Convention de Genève sur la protection des civils sous occupation et la décision de la Cour Pénale Internationale en 2004 contre le mur d’Israël en Cisjordanie.

            Le texte condamne clairement « toutes mesures visant à altérer la composition démographique, le caractère et le statut du Territoire Palestinien occupé depuis 1967, dont Jérusalem Est ».

            Elle réclame une pause dans « la construction et l’expansion des colonies, dans le transfert des colons israéliens, dans la confiscation de la terre, la démolition de maisons et le déplacement de civils palestiniens qui sont opérés en violation du droit international humanitaire et de résolutions importantes ».

            Ces aspects sont positifs mais ils ne sont pas nouveaux

            Sachant qu’il y a déjà un grand nombre de résolutions qui ont recours à un langage presque identique, et parfois plus fort, quel est le besoin d’une nouvelle résolution ?

            Tout ce dont on a besoin est d’action pour l’application des résolutions existantes, telles que des sanctions contre Israël.

            Mais cette résolution, comme les précédentes, ne propose pas d’action. Dans un exemple magistral de formulation diplomatique vide, le texte se borne à donner mission au Conseil de Sécurité « d’examiner des voies et moyens pratiques d’assurer la mise en œuvre intégrale de ses résolutions importantes ».

            Cet examen « tranquille » se déroule maintenant depuis un demi siècle tandis qu’Israël continue à voler et à coloniser la terre palestinienne dans la violence.

            La destruction des droits des Palestiniens

            Ce qui est encore plus préoccupant réside dans le reste de la résolution : sa lecture intégrale révèle que c’est une tentative d’introduire dans le droit international l’ainsi nommée solution à deux États.

            En septembre, j’ai averti qu’une résolution de ce type porterait atteinte aux droits des Palestiniens au lieu de les soutenir.

            Ce texte ne contient aucune référence aux droits des Palestiniens, notamment le droit au retour des réfugiés. Il ne mentionne aucunement Gaza, qui est sous un siège dévastateur et illégal depuis plus d’une décennie, un blocus appliqué conjointement avec l’Égypte qui est l’initiateur de la résolution.

            Il exprime plutôt « une forte préoccupation sur le fait que la poursuite de la colonisation israélienne est dangereuse parce qu’elle met en péril la viabilité de la solution à deux États basée sur les frontières de 1967, comme si deux États ne rétablissant pas les Palestiniens dans leurs droits étaient une fin en soi.

            J’ai déjà expliqué comment la formulation rusée « basée sur les frontières de 1967 » est conçue pour permettre à Israël d’annexer ses grands bocs de colonies.

            Prenez l’ancienne résolution que j’ai mentionnée, la 465 de 1980. Elle réclame d’Israël « le démantèlement des colonies existantes », toutes les colonies construites depuis l’occupation de la Cisjordanie en 1967.

            Le texte proposé aujourd’hui n’appelle Israël à démanteler que « tous les avant-postes établis depuis mars 2001 », ce qui implique que la plupart des colonies existantes, en particulier les grands blocs, resteront en place pour toujours.

            Donc, tout en étant présentée comme un geste contre les colonies, cette résolution prépare le terrain à leur légitimation, quoique dans le cadre d’un accord de paix « négocié ».

            Pas le droit de résister

            Ce texte comporte beaucoup d’autres aspects négatifs, dont l’affirmation que les Palestiniens ont le devoir de s’autocontrôler pour le compte de leurs occupants en confisquant les dites « armes illégales  » et en « démantelant leurs capacités terroristes » – un langage dans le style israélien qui diabolise un peuple occupé.

            Il soutient « la coordination de sécurité existante » – la collaboration entre les forces d’occupation israéliennes et l’Autorité Palestinienne à laquelle s’opposent généralement les Palestiniens.

            Tout cela est une attaque évidente contre le droit internationalement reconnu des peuples sous occupation, Palestiniens compris, à s’engager dans une résistance légitime.

            Quel autre peuple occupé a été sommé d’assurer que ses occupants puissent le coloniser et le soumettre en toute tranquillité ?

            Deux positions pro israéliennes

            À noter que le texte met en garde contre « une réalité d’un État unique », langage destiné à stigmatiser et à empêcher le débat sur les alternatives à la vision d’une partition territoriale de « deux États » qui a échoué, qui serait un État unique, démocratique, non racial, non sectaire, fondé que l’égalité de tous les citoyens. »

            http://www.anti-k.org/2016/12/30/la-resolution-de-lonu-sur-les-colonies-est-nefaste-aux-palestiniens/


            • jaja jaja 2 janvier 2017 14:01

              « .....où juifs comme arabes jouiraient des mêmes droits sur l’ensemble des terres conquises en 1948 par la violence et la terreur... » il faut bien sûr ajouter les territoires spoliés en 1967 aux terres conquises en 1948 pour créer l’État palestinien unique, débarrassé de la colonisation sioniste et qui marquera la fin du conflit...


              • chantecler chantecler 2 janvier 2017 14:24

                @jaja
                Ouais le Jaja : on peut toujours rêver .
                En attendant :
                 ??????


              • eric 2 janvier 2017 14:25

                @jaja
                Pas de sushi ! C’est comme en France avec le NPA. Tout pareil, le jour ou il y aura 50% des électeurs et un pour cette solution, elle sera adoptée par la démocratie Israélienne.
                Deux différences cependant : il y a sans doute plus d’antisionistes en Israel que de trotskistes en France ; on a jamais vu un trotskiste considérer que la majorité des électeurs ait quelque droits démocratiques que ce soit si elle vote contre eux....


              • jaja jaja 2 janvier 2017 14:28

                @chantecler
                 
                En attendant c’est la colonisation, l’oppression et la Résistance d’un peuple... Seul le changement du rapport de force modifiera la donne...
                Mais ça tu devrais le savoir et ne pas poser cette question idiote
                N’est-ce pas
                 ??????


              • jaja jaja 2 janvier 2017 14:31

                @eric

                Tiens un pro FN et sioniste qui vient parler de démocratie... Les fachos ne manquent pas d’air !


              • eric 2 janvier 2017 15:04

                @jaja

                Ils ne manquent surtout pas d’électeurs et tous le monde ne peut pas en dire autant...

                Pour le reste, vous rigolez ? Le programme du FN est beaucoup trop proche de celui des socialisant pour moi et le sionisme était un mouvement visant à créer un état juif en Israël. Il n’a donc plus de raison d’être.


              • Rmanal 2 janvier 2017 15:18

                @jaja
                C’est la démocratie des bas du front : lorsqu’un film sort sur le FN, Philipot voudrait bien envoyer les producteurs dans les chambres de ses copains, par contre lorsque c’est un film ou une série contre Sarko ou hollande, là rien.
                Tout le mensonge du FN qui parle de démocratie lorsqu’il pense dictature.


              • Onecinikiou 3 janvier 2017 09:20

                @Rmanalh


                Où avez-vous vu un film partisan contre Sarkozy ou Hollande ou n’importe qui d’autre qui n’est pas du Front National, subventionné par l’argent des contribuables, et dont la sortie est programmée en pleine campagne électorale... ???

                Clochard.

                Quant à la dictature, nous y allons surement et tranquillement par la faute de tous ceux que vous avez porté de tous vos votes au pouvoir ces dernières décennies. 

                Quand on monte au cocotier il faut avoir la culotte propre !

              • chantecler chantecler 3 janvier 2017 11:22

                @jaja
                Oui, Jaja je pense savoir tout ça ...
                Mes points d’interrogation ne signifiaient pas une remise en question et une question idiote mais comme un doute sur la bonne foi d’une partie concernée .
                La suite en .... 2017 ?
                Bonne journée .
                Et bonne année.


              • Massada Massada 2 janvier 2017 14:55

                C’est profondément injuste, sans réelles conséquences, mais nous devons réagir pour le principe smiley

                Ceci dit plusieurs options sont sur la table :
                 
                - on amplifie les constructions
                - on annexe une partie ou l’entièreté de la Judée-Samarie
                - Trump retire les USA de l’ONU (25% du financement de l’ONU)
                - Trump décide de sanctions économiques sur les 14 pays ayant approuvés la résolution 2334 pour qu’elle soit revue et corrigée.
                 
                On verra, en attendant je me réjoui d’avoir la probable opportunité d’assister sur place à la cérémonie d’investiture de D.Trump ! 


                • Alren Alren 2 janvier 2017 16:15

                  @Massada

                  Quand Assad aura vaincu en Syrie, votre cynisme devra sans doute rabaisser son caquet !

                  De toute façon cette agression colonialiste est condamné par l’histoire, le plus tôt sera le mieux.

                  Et ne croyez pas que d’installer des colons dans la Palestine occupée permettra çà ceux-ci de s’y maintenir indéfiniment en écrasant, en méprisant leurs voisins : pensez aux pieds-noirs d’Algérie.


                • Massada Massada 2 janvier 2017 17:02

                  @Alren
                   

                  Les arabes ont colonisé illégalement la Judée Samarie qui appartient à Israël.
                  Une nation ne peut occuper la terre d’un autre pays, les arabes qui se disent palestiniens ont un pays qui s’appelle Jordanie.
                  Ils n’ont rien à faire dans cette région, ce sont des envahisseurs et comme vous dite ils sont condamnés par l’Histoire à retourner dans leur pays.


                • Hetadame Hetadame 2 janvier 2017 17:23

                  @Massada
                  Il est sidérant intellectuellement parlant de constater que nos classes politiques dirigeantes puissent accorder le moindre crédit concernant un texte (l’ancien testament) alors que celui ci a été copié-collé (ou presque) et bidouillé sur des textes Sumériens beaucoup plus anciens, et que l’on puisse nous obliger à prendre son contenu comme étant sources de VERITE ULTIME, donc forcement véridiques , ne pouvant souffrir la controverse historique, juridique ou autre !!! 


                  LES CROYANCES ONT ENCORE (malheureusement) DE BEAUX JOURS DEVANT ELLES !!! 
                  MDR !!!

                • Massada Massada 2 janvier 2017 17:40

                  @Hetadame
                   

                  Cela n’a strictement aucun rapport avec les textes anciens.
                  La Judée-Samarie est juive depuis plus de 3000 ans, les traces de la présence juive ininterrompue en ces lieux sont innombrables.
                  Les musulmans ont envahi cette région bien plus tard.
                  Ils ont profité de notre faiblesse à l’époque, mais maintenant on doit rétablir nos droits.



                • Albar Albar 2 janvier 2017 18:20

                  @Massada

                  Versets du Coran : La vérité est dans ces quelques versets, clairs et limpides, et s’il plait à Dieu, les intrigues diaboliques de ces néo conservateurs sionistes et leurs valets en israhell connaîtront une fin prochaine pour que le monde puisse enfin trouver la PAIX.

                  5.64 .’’ Nous avons jeté parmi eux l’inimité et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Allah l’éteint. Et ils s’efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu’Allah n’aime pas les semeurs de désordre.’’


                  17.4 Nous avions décrété pour les Enfants d’Israël, (et annoncé) dans le Livre : « Par deux fois vous sèmerez la corruption sur terre et vous allez transgresser d’une façon excessive ».

                  17.Lorsque vint l’accomplissement de la première de ces deux [prédictions,] Nous envoyâmes contre vous certains de Nos serviteurs doués d’une force terrible, qui pénétrèrent à l’intérieur des demeures. Et la prédiction fut accomplie.
                  17.6 Ensuite, Nous vous donnâmes la revanche sur eux, et Nous vous renforçâmes en biens et en enfants. Et Nous vous fîmes [un peuple] plus nombreux.
                  17.7 « Si vous faites le bien, vous le faites à vous-mêmes, et si vous faites le mal, vous le faites à vous [aussi] ». Puis, quand vint la dernière [prédiction,] ce fut pour qu’ils
                  (3) affligent vos visages et entrent dans la Mosquée comme ils y étaient entrés la première fois, et pour qu’ils détruisent complètement ce dont ils se sont emparés.

                  Tout est question de temps, très prochainement...


                • Pomme de Reinette 2 janvier 2017 18:25

                  @Albar

                  Merci de confirmer que votre bouquin de référence est rempli de préchi-précha haineux.


                • Albar Albar 2 janvier 2017 18:42

                  @Pomme de Reinette
                  Le poison est en vous pomme du péché !


                • Pomme de Reinette 2 janvier 2017 18:47

                  @Albar

                  Le poison est en vous pomme du péché !

                  Visiblement, il est plutôt dans votre bouquin de référence !  smiley


                • Massada Massada 2 janvier 2017 19:03

                  @Albar
                    

                  bla bla bla 
                   
                  j’ai appris le français avec le livre de Monsieur Chatouille, je ne crois pas pour autant que Monsieur Chatouille existe.
                  Arrêtez avec vos vieux textes, c’est bon pour les historiens, il n’y aucune sagesse dans ces textes, ce sont juste des histoires, sans plus.


                • Albar Albar 2 janvier 2017 19:22

                  @Massada et sa pomme

                  La sourate 17 a pour nom ’’El isra’’, elle explique le début et la fin d’irsahell, ne voyez-vous pas ’’el isra’’- isra el’’.
                  A bon entendeur.....

                • Massada Massada 2 janvier 2017 19:27

                  @Albar
                   

                  Elle donne aussi les numéros du prochain Lotto ?

                • Pomme de Reinette 2 janvier 2017 22:30

                  @Albar

                  A bon entendeur.....

                  Et Albar, votre pseudo, c’est le début et la fin de Allah est au bar ....  smiley


                • Hetadame Hetadame 3 janvier 2017 10:56

                  @Massada

                  COMMENT FUT INVENTE LE PEUPLE JUIF : 



                • zzz999 3 janvier 2017 13:29

                  @Massada

                  En petite forme je vous trouve Massacrada. Comment ! vous n’avez toujours pas appelé à raser nucléairement tous les états qui ont applaudi à la condamnation dernière des colonisations ?


                • kalachnikov lermontov 3 janvier 2017 14:02

                  @ Massada

                  "Aujourd’hui encore les militaires israéliens jurent avant leur prise de fonction que «  Masada ne tombera pas une nouvelle fois  ».

                  En fait, vous autres les zélotes, vous êtes dans une logique type Ordre du Temple Solaire.

                  "Face aux Romains ils préfèrent la torture, voire la mort, plutôt que de reconnaître un autre seigneur que Dieu. Cette foi immense les amènera, le 2 mai 73, à un suicide collectif dans la citadelle assiégée. 10 hommes désignés furent chargés de tuer les 1000 personnes présentes dans Masada. Lors d’un ultime tirage au sort un dernier homme fut chargé de tuer les 9 derniers puis de se suicider. Lorsque les Romains donnèrent l’assaut, il ne trouvèrent que 7 personnes vivantes (2 femmes et 5 enfants) qui, pris de terreur, s’étaient réfugiés dans les souterrains."

                  Le simple fait qu’il y ait 7 survivants, lesquels s’étaient dérobés par terreur, suffit à démontrer qu’il n’y a rien de ce que le mythomane raconte : pas d’unité sinon sous le signe de l’ultraviolence sous toutes les formes, pas d’acte de foi inconditionnel, pas de suicide collectif mais un meurtre de masse pur et dur perpétré par une poignées de malades mentaux ayant le pouvoir sur la population tout entière.

                  Exactement comme aujourd’hui

                   


                • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 2 janvier 2017 18:47

                  Sauf si c’est fait exprès, auquel cas continuez ça va marcher ^^, mais à force, les juifs, vos délires vont vs retombez sur le nez.


                  • Massada Massada 2 janvier 2017 18:59

                    @bouffon(s) du roi
                     

                    On a le nez adapté !

                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 2 janvier 2017 19:29

                    @Massada

                     smiley
                    Quel dommage que ce ne soit pas cet humour (légendaire) juif, reflet de l’intelligence et du sens critique, qui prédomine chez vous ...


                  • Pomme de Reinette 2 janvier 2017 22:36

                    @bouffon(s) du roi

                    mais à force, les juifs, vos délires

                    Quel dommage que ce soit encore cette essentialisation raciste obsessionnelle, reflet du manque de distanciation et de savoir-vivre, qui prédomine chez vous .... smiley


                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 3 janvier 2017 12:41

                    @Pomme de Reinette

                    C’est une race « juif » ? smiley


                  • Pomme de Reinette 3 janvier 2017 12:56

                    @bouffon(s) du roi

                    Racisme : Attitude d’hostilité systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes.

                    Dans votre cas, le racisme va de paire avec la vulgarité, le machisme et la bêtise
                    cf.

                    bouffon(s) du roi 12 décembre 2016 11:32

                    @Pomme de Reinette
                    mais je t’emmerde petasse, tu vois la nuance ?


                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 3 janvier 2017 13:02

                    @Pomme de Reinette

                    et cocotte, t’oublie le 1er sens :

                    Racisme : Idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les « races » ; comportement inspiré par cette idéologie.

                    Cela dit, tu as raison, je n’aime pas les cons et les connasses ^^ 


                  • Pomme de Reinette 3 janvier 2017 13:16

                    @bouffon(s) du roi

                    Cela dit, tu as raison, je n’aime pas les cons et les connasses ^^

                    Les seuls connards ici sont les internautes vulgaires, mal élevés, débiles et racistes dans votre style.


                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 3 janvier 2017 14:31

                    @Pomme de Reinette

                    Vulgaire certes, mal élevé non, débile et raciste non plus.
                    Autre chose cocotte ?


                  • Pomme de Reinette 3 janvier 2017 14:48

                    @bouffon(s) du roi

                    Autre chose cocotte ?

                    L’absence totale d’éducation, la misogynie crasse, la débilité et le racisme vont de paire avec la vulgarité dont vous ne cessez de continuer à faire preuve.


                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 3 janvier 2017 14:54

                    @Pomme de Reinette
                    Oui tu te répètes, mais ça change rien ; je suis vulgaire et je t’emmerde !

                    Pour le reste c’est du pur délire, mais t’aimerais tellement pouvoir prouver ça aux lecteurs que tu martèles sans cesse les mêmes conneries sur tes contradicteurs, pas de chance, tout le monde s’en fout ^^


                  • Pomme de Reinette 3 janvier 2017 15:09

                    @bouffon(s) du roi

                    je suis vulgaire et je t’emmerde !

                    Le seul qui est gêné ici c’est celui qui se vautre dans sa « merde » et sa vulgarité, c’est à dire vous.
                    Tout le monde en effet a bien compris que n’en sortirez pas.


                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 3 janvier 2017 15:18

                    @Pomme de Reinette
                    aucunement gêné non, ne prends pas tes désirs pour réalité, cocotte.


                  • Pomme de Reinette 3 janvier 2017 15:25

                    @bouffon(s) du roi

                    aucunement gêné non, ne prends pas tes désirs pour réalité, cocotte.

                    Bien sûr que si : si vous n’étiez pas dans la gêne et l’indigence abyssale, vous n’éprouveriez pas le besoin d’insister dans votre vulgarité et votre bêtise provocatrice.


                  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 3 janvier 2017 15:30

                    @Pomme de Reinette
                    héhé smiley t’es une marrante en fait


                  • Pomme de Reinette 3 janvier 2017 16:00

                    @bouffon(s) du roi

                    t’es une marrante en fait

                    Toujours, avec les bouffons bas du front de service.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 janvier 2017 19:48

                    Quand on regarde les cartes, on se demande bien où sont les territoires palestiniens dont on parle ??
                    Et à quoi servent les incantations de 2 Etats qui n’existeront jamais ?
                    Il serait peut-être temps de prôner 1 seul pays, 1 Constitution et des droits démocratiques assurés pour tous les habitants, non ??


                    • aimable 2 janvier 2017 20:14

                      @Fifi Brind_acier
                      qui dirigera cet éden d’après vous ?


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 janvier 2017 10:18

                      @aimable
                      C’est l’affaire de toute la population qui vit en Israël...
                      Mais tant qu’on restera focalisés sur 2 Etats, aucune autre solution ne sera envisagée.


                    • Jonas Jonas 2 janvier 2017 22:28

                      "Résolution 181 (29 novembre 1947). Adoption du plan de partage : la Palestine est divisée en deux États indépendants, l’un arabe, l’autre juif, et Jérusalem est placée sous administration des Nations unies.« 

                      Attention, historiquement, c’est une coalition d’États Arabes (Syrie, Égypte, Jordanie) qui a refusé la résolution 181, et qui a envahi la Palestine le 15 mai 1948 avec pour objectif de jeter »tous les juifs à la mer« .
                      Ils ont joué, ils ont perdu.
                      http://www.dreuz.info/2015/10/21/titre-de-lintransigeant-de-mai-48-les-arabes-envahissent-la-palestine-quoi-ce-ne-sont-pas-les-juifs-qui-lont-volee/

                      -----------------------------------------
                       »Résolution 194 (11 décembre 1948). Les réfugiés qui le souhaitent doivent pouvoir «  rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et vivre en paix avec leurs voisins  »"

                      Les juifs ont sauvé leur peau in-extremis en 1948 après avoir subi une attaque d’une violence sans précédent d’une coalition de pays arabes (Syrie, Égypte, Jordanie) , il est évident qu’Israël, après leur victoire, ne voulait pas recevoir en masse sur son sol des milliers de terroristes potentiels susceptibles de commettre des attentats. Principe de précaution.

                      -------------------------------------------
                      Résolution 242 (22 novembre 1967). Le Conseil de sécurité condamne l’«  acquisition de territoire par la guerre  » et demande le «  retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés  »

                      La résolution 242 vient après la guerre des 6 jours en 1967, pendant laquelle, la coalition arabe (Égypte, Syrie, Jordanie) tente de faire un blocus contre les navires israéliens au détroit de Tiran.
                      Israël se défend et remporte la victoire contre la coalition, et reprend la Judée et la Samarie, occupées illégalement de 1949 à 1967 par la Jordanie, mais là, curieusement, il n’y a pas eu de résolution de l’ONU pour dénoncer cet état de fait !
                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_des_Six_Jours


                      • Massada Massada 3 janvier 2017 08:47

                        Diamond and Silk, elles viennent de publier une nouvelle vidéo prenant à parti le président Barack Obama et le secrétaire d’État John Kerry pour avoir « poignarder Israël dans le dos. »



                        Diamond and Silk vous êtes incroyables. Thank you so much.


                        • Onecinikiou 3 janvier 2017 09:25

                          @Massada


                          Il faut être impitoyable avec les sionistes et Israël avec la même force et énergie qu’ils sont avec les goys et particulièrement les Français. 

                          Ils veulent détruire la France et l’Europe de manière générale tant par ressentiment haineux, dogmatisme idéologico-religieux que par intérêts géopolitique (pensent-ils), nous leur rendrons la pareille jusqu’au dernier centime ! 

                          A bon entendeur.

                        • Massada Massada 3 janvier 2017 09:49

                          @Onecinikiou
                           

                          Allahu akbar smiley


                        • simazou 3 janvier 2017 15:41

                          @Onecinikiou
                          S’il y a un pays qui défend les chrétiens au moyen-orient c’est bien Israël, 

                          où sont vos preuves ? pour la destruction de la France et l’Europe par Israël !!!!
                          Vous êtes un frustré et un raté sur toute la ligne, je vous fais remarquer que les 3 derniers prix Nobels français sont juifs.......................
                          l’Islam vous détruit à petit feu et c’est Israël que vous accusez !!!!!!!!!!!!!!!!
                          Vous savez ce que j’aime chez vous !!!!! Et bien RIEN DU TOUT débile............ 

                        • Onecinikiou 3 janvier 2017 18:19

                          @simazou


                          Israël défenseur des chrétiens, à qui vas-tu faire croire ça ? Menteur ! Pharisien !




                          Quant à l’Islam et l’immigration qui submergent et défigurent notre beau pays, les coupables de cette situation sont multiples, mais il est tout aussi incontestable que ceux qui ont permis de criminaliser ce débat fondamental tout au long des dernières décennies, en histérisant les positions de leurs supposés adversaires, en diabolisant les individus et les partis qui interrogeaient à juste raison et ô combien légitimement le bien-fondé de ces processus mortifères, en interdisant toute réflexion à ce sujet en le délégitimant politiquement et intellectuellement par devant une large opinion publique avec la complicité des mass-médias où ils font florès, en désarmant par conséquent moralement la population, sont principalement les institutions juives revendiquées comme tel et qui ont été citées auparavant type LICrA, UEJF, CRIF et B’nai B’rith (plus grande loge maçonnique au monde interdite au non-juifs) et « SOS-Racisme », qui est une pure et parfaite émanation du Lobby !

                          - B’nai B’rith :



                          - LICrA :




                          - UEJF :



                          - CRIF :




                          SOS-« Racisme » :



                          Consistoire israélite :


                        • Onecinikiou 3 janvier 2017 19:32

                          NOUVELLE CENSURE EHONTEE QUI FRAPPE MES PROPOS PLEINS DE JUSTESSE ET DE VERITE, UNE VERITE QUI ECORCHE SANS DOUTE LA GUEULE DE NOS ETERNELS MANIPULATEURS !


                        • ETIENNE 4 janvier 2017 07:49

                          @Onecinikiou

                          A quand une coalition militaire pour forcer Israel à respecter le droit international ?
                          Genre le hezbollah ou les pasdaran sur le terrain, appuyé par des bombardements de l’aviation américaine sur Tel Aviv., Netanyahou traqué comme un rat, puis jugé et pendu pour crimes contre l’humanité.
                          Comme pour Saddam.


                        • Onecinikiou 4 janvier 2017 09:04

                          @ETIENNE


                          Ne rêvez pas : Israël étant une puissance nucléaire rien de tout cela n’arrivera. 

                          Mais les contradictions intrinsèques au racialisme - pour ne pas dire au racisme - consubstantielles de la pensée judéo-talmudique, ne manqueront pas d’exposer au visage de nos sionistes fanatisés, à mesure du dévoilement de leur projet colonisateur et de leur politique d’apartheid dans une région qui leurs est (et pour cause) foncièrement hostile.  

                          Ces contradictions se suffisent à elle-mêmes pour garantir à terme la mise à mort de cette entité, malgré la fuite en avant actuellement constatée par ces dirigeants. 

                          La mise au ban progressive et inéluctable des nations par la communauté internationale n’en sera que plus cruelle pour un pays dont les diasporas n’ont cessé, à travers le monde, de promouvoir pour toutes les autres nations les preceptes « d’ouverture », « d’antiracisme », « d’universalisme », qu’elle récusait pour elle-même.

                          Je jouis déjà à cette évocation. 

                          Le fait est que les nations occidentales sont pris dans une course de vitesse : entre l’intérêt objectif d’Israël et de ses partisans de détruire leur substrat culturel et ethnique dans un but d’amoindrissement, voire même d’implosion de ce qu’elle juge être des compétiteurs et les responsables de ses tourments passés, et sa propre dissolution mortifère pour les raisons énoncées. 

                          Les sincères patriotes de leurs nations occidentales respectives doivent se regrouper et comprendre qu’il est d’une urgence vitale de combattre, puis d’abattre définitivement, l’influence néfaste, nuisible et tout à fait illégitime du Lobby judéo-sioniste incarné par BHL, Attali, et une foultitude d’autres « sayans » qui agissent essentiellement à leur préjudice, au nom et pour le compte d’une nation étrangère qui leur a déclaré haineusement - fidèle en cela à ses principes -une guerre mortelle.

                        • simazou 4 janvier 2017 09:44

                          @Onecinikiou
                          Je peux vous certifier que ceux qui haïssent les juifs, sont en majorité des personnes frustrées et des ratées, qui ne connaissent rien du judaïsme, souvent ils n’ont jamais eu à faire à un juif, ils naviguent dans les sites antisémites pour stimuler leur idéologie néfaste qui les détruit à la longue.

                          Jetez un oeil sur mon article plu bas : Bye bye l’ONU, et là, vous allez peut-être comprendre un peu mieux ce qu’est le judaïsme et Israël, il est long !!!!!!!!!!!!!!!!! 

                        • simazou 4 janvier 2017 11:57

                          @Onecinikiou

                          La France et l’Europe sont dans une phase de déclin économique, politique, culturel, démographique, dont il leur sera très difficile de sortir. Ils seront vraisemblablement, dans quelques décennies, des appendices du monde musulman. L’anesthésie et le mensonge qui précèdent la mort règnent déjà.

                           

                          L’Europe compose avec les pires et évite tout ce qui peut lui amener des ennuis. On préfère se dire coupable que d’affronter ses responsabilités

                           

                          Le peuple juif est la quintessence de l’humanité ne vous en déplaise, il n’y a qu’à voir l’histoire de ces destins partagés et de ce lien inexplicable et indicible pour ce pays qu’on appelle notre maison, puisqu’on nous l’a répété mille fois qu’on avait rien à faire ici retourne dans ta Palestine, il est difficile de savoir si l’histoire est le fruit d’un vrai miracle ou le fruit d’actions de gens extraordinaires, Freud pense, le peuple Juif est un peuple fossile indestructible.

                           

                          Quand on voit des politiciens insignifiants, des intellectuels ratés, des hommes d’affaires en faillites, des hommes d’églises haineux, des lâches de tous genres, des schizophrènes et des psychopathes, ainsi que les rebuts de tous genres, qui afin de se faire remarquer prennent le train en marche de l’antisémitisme primaire, que de bave saumâtre !!!

                           

                          Le peuple Juif est une proie facile, on l’accuse de tous les maux et c’est à lui de se justifier et prouver qu’il est innocent : les thèmes d’accusations sont la haine du genre humain, le crime rituel, fils de diable, perfidie, l’usure, complot motivé par la volonté de nuire, le racisme (xénophobie, misanthropie), criminel par excellence, l’exploiteur ou l’escroc par vocation, faussaire des livres saints.

                           

                          On ne connais aucun pays au monde qui est accusé par la classe politique en affichant ouvertement une position « anti » en dehors d’Israël. C’est bien la preuve qu’Israël dérange. Il dérange au point de devenir un point fixe et central des préoccupations sur cette planète.

                           

                          Le Juif rassemble contre lui l’union des contraires : nazis et staliniens, religieux et athées, scientistes et rêveurs nostalgiques dans cette idéologie transversale qu’est l’anti-impérialisme, dont les variantes apparues au cours du XX siècle constituent toujours des mythes mobilisateurs, susceptibles de se combiner entre eux : marxisme-léninisme, nationalisme (d’extrême gauche et d’extrême droite), tiers-mondistes et islamistes. Ceux qui aujourd’hui, se disent « révolutionnaires », partagent ce mélange d’anti-américanisme et d’antisionisme radical, en prétendant parler et agir au nom des « peuples opprimés » ou « exploités », ou encore des « dominés » et des « humiliés », et bien sûr contre « l’impérialisme » dont le visage est d’abord celui de « l’hyperpuissance » étatnusienne.

                           

                          En conclusion il n’y a que la haine qui vous guide dans votre acharnement, il n’y a pas d’autres explications. Vos diatribes et autres pamphlets on les connaît !!!! En tous les cas je suis fier d’être juif, il faut le mériter, ce n’est pas donné à tout le monde !!!!


                        • Onecinikiou 4 janvier 2017 18:43

                          @simazou


                          Inversion accusatoire : la Haine pure mon cher elle est contenue dans les références dogmatiques et théologiques juives, au coeur donc de l’orthodoxie juive, à l’encontre de tout ce qui n’est pas juif. Ne vous méprenez pas. 

                          Dans ces conditions il est aisé de comprendre l’origine de l’antipathie que cette haine rabique peut susciter vis à vis de celui qui la professe, qui plus est en toute impunité. Comme dit l’adage : il n’y a pas de fumée sans feu. 

                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 3 janvier 2017 11:10

                          Nous comprenons mieux pourquoi que le général De gaulle lorsqu’il évoquait l’ONU parlait de « machin »


                          https://fr.wikipedia.org/wiki/Machin


                          http://fresques.ina.fr/de-gaulle/fiche-media/Gaulle00105/conference-de-presse-du-4-fevrier-1965.html


                          @+ P@py


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 janvier 2017 12:24

                            @Gilbert Spagnolo dit P@py
                            Oui je veux bien, mais les Nations Unies sont quand même le seul endroit où le plus petit pays a 1 voix comme les plus grands... C’est bien pour cela que les USA utilisent la dette pour obliger les pays réticents à voter comme on leur dit ...
                            Cf Les confessions d’un assassin financier"


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 3 janvier 2017 12:48

                            @Fifi Brind_acier

                            Et De gaulle qui à dit un jour sur Israël « Un peuple sur de lui et dominateur »


                            https://www.google.fr/?gfe_rd=cr&ei=ch74VdvcN9Os8weK6YWYDA#q=un+peuple+sur+de+lui+et+dominateur


                            Un peuple qui fout le souk au Proche -Orient depuis des décennies


                            @+ P@py


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 3 janvier 2017 13:04

                            @Fifi Brind_acier



                            Les humains ( une espèce vivante pas encore au point ) depuis leur origine n’arrêtent pas de se foutre sur la gueule à la qui mieux mieux !



                            @+ P@py


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 janvier 2017 20:24

                            @Gilbert Spagnolo dit P@py
                            De Gaulle a été bien déçu, comme beaucoup d’entre nous qui avons soutenu Israël, qui s’ingénie à décourager les meilleures bonnes volontés. Il n’y a quasiment plus de territoires palestiniens, c’est désormais un seul Etat, mais sans Constitution et sans droits démocratiques, une sorte d’Afrique du sud de l’apartheid. C’est bien décevant.


                          • jaja jaja 3 janvier 2017 20:49

                            @Fifi Brind_acier

                            Tiens vous aviez soutenu Israël le porte-avions US au Moyen-Orient, dites-vous, et après vous venez traiter les autres d’Atlantistes smiley


                          • Onecinikiou 3 janvier 2017 21:11

                            @jaja


                            La thèse d’Israël tête de pont US au MO est une fable pour enfant de cinq ans, conforme à la vision du gauchisme infantile. 

                            Aussi improbable qu’il puisse y paraitre de prime abord, et peut-être même sans précédent dans l’histoire, un nation plus petite et moins puissante impose sa volonté à une plus grande - LA plus grande en l’occurence. 

                            Pour s’en convaincre relire le livre de Mearsheimer & Walt « Le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine », qui met en évidence que le soutien systématique des USA vis à vis d’Israël s’est fait ces dernière décennies (notamment depuis la guerre de 1967 qui constitua une rupture idéologique) même au détriment des intérêts américains les plus immédiats et fondamentaux. Cela sous l’influence déterminante d’un puissant lobby communautaire sur base ethno-confessionnelle, coalisé, organisé, et sans scrupule. 

                            Les deux prestigieux - et courageux - universitaires ne manquant pas à cette occasion d’être à leur tour, après tant et de prédécesseurs en la matière, accusé de l’infamant (c’est bien le but) stigmate antisémite. Religion culpabilisante de la shoââ oblige.

                          • jaja jaja 3 janvier 2017 21:33

                            @Onecinikiou

                            Quoi qu’en disent Mearsheimer & Walt en prétendant que c’est le lobby sioniste US qui dirige tout aux USA il n’empêche qu’au final c’est bien l’impérialisme US qui a permis et qui permet encore à l’État sioniste de survivre... C’est bien les USA qui donnent le ton dans cette région du Monde en agressant les peuples arabes... C’est bien les USA qui ont des bases militaires partout dans la région...
                            Israël n’est que le petit protégé que Trump viendra encore adouber... Mais rien ne dit que ce sera éternellement la politique de la superpuissance US....

                            Ne pas confondre le nain et le géant. La vision de l’extrême droite antisémite affirmant que les juifs dirigent tout aux USA est bien une fable complotiste mais évidemment pas pour enfant de 5 ans mais plutôt pour ados boutonneux astiquant des Croix gammées.


                          • Onecinikiou 3 janvier 2017 23:01

                            @jaja


                            Merci de résumer votre pensée en affirmant que deux illustres professeurs d’université adoptent une « vision d’extrême-droite affirmant que les juifs dirigent tout aux USA ».

                            Comprenez-vous seulement ce que vos propos stupides, fallacieux et terriblement caricaturaux suscitent comme affliction... ?

                            Je parlais de gauchisme infantile, j’aurais du préciser inepte.

                            Denier d’autre part l’influence déterminante du Lobby sioniste (à travers ses branches armées l’AIPAC et l’ADL) sur la conduite de la diplomatie et de politique extérieure des Etats-Unis, par l’entremise de ses agents implantés au plus près de l’appareil d’Etat (dois-je citer le nom de tous les néoconservateurs et leur patronyme.. ?) et de leurs méthodes exclusives, révèle l’étendue de votre ignorance et/ou de votre aveuglement. 

                            Vous parlez d’ailleurs de la guerre d’Iraq, bien mal vous en a pris : tout le monde d’un peu sérieux à ce sujet et qui a travaillé la question sait que cette guerre n’aurait jamais été permise sans l’influence sur Bush fils d’un certain nombre de ses plus proches conseillers acquis ou soumis à la cause né-conservatrice, c’est à dire sioniste en dernière instance (faut-il que je vous fasse un historique du né-conservatisme pour que vous compreniez les évidentes médiations... ?). 

                            C’est d’ailleurs la thèse centrale du livre en référence et vous donner décidément le bâton pour vous faire battre. : l’idée que le soutien à ces ingérences au MO ne s’est pas fait objectivement au nom des intérêts des USA, qui ne se sont attirés à cette occasion que ressentiment des populations concernées et se sont même vu évincer de certains marchés captifs (ultime aveu de l’apparente incohérence de leur politique), mais bien et essentiellement dans l’intérêts et selon l’agenda du parrain sioniste, qui tira les ficelles tel un marionnettiste. 

                            Toute chose par ailleurs que vous êtes incapable de comprendre, terrorisé que vous êtes à l’idée d’être amalgamé à ceux que vous agonisez d’injures et d’anathèmes à longueur de contributions, mais qui ont dix coups d’avance sur vous.

                          • jaja jaja 4 janvier 2017 00:03


                            @Onecinikiou

                            Celle qui lèche le cul à l’Aipac c’est bien Marine le Pen et non pas mes amis...

                            https://www.youtube.com/watch?v=KzlL45yChYk

                            Et celui qui se balade dans les colonies sionistes en crachant à la gueule des Palestiniens c’est bien son compagnon Louis Aliot

                            http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2011/12/14/en-voyage-en-israel-louis-aliot-est-alle-dans-deux-colonies/

                            Aussi vous êtes mal placé pour jouer les antisionistes quand on sait que vous soutenez ces salopards hypocrites....

                            L’ineptie dont vous m’accusez est bien la vôtre et celle de vos amis fachos !


                          • Onecinikiou 4 janvier 2017 00:42

                            @jaja


                            Tous les néoconservateurs sans exception - c’est à dire des sionistes essentialistes, puisque les deux mouvements sont absolument indissociables - tant aux Etats-Unis qu’en France, sont issus de la mouvance trotskiste ou assimilée. C’est facilement vérifiable.

                            Sans compter le fait que quasiment tous les dirigeants trotskistes en France (mais pas seulement) étaient des juifs revendiqués ou d’origine. On a connu plus sincères opposants au sionisme il me semble... 

                            Vous êtes sûr d’être en position favorable pour débattre ici ? 

                            Aussi, le Front National ne fait qu’acter un rapport de force que VOUS, comme toutes les autres formations politiques, avez entériné depuis des décennies, notamment en adoptant les grilles de lecture et référentiel idéologique du Lobby judéo-sioniste qui est le parrain de l’antiracisme institutionnel en France (et sur la France) et du discours légitimateur de sa domination.

                            Quand Jean-Marie prenant sur la gueule l’ensemble du Lobby et la marée de la diabolisation pour son refus de se soumettre à ses présupposés, vous ne le souteniez pas plus ? 

                            Cessez par conséquent de vous servir du positionnement stratégique des dirigeants du Front pour tenter de les disqualifier, puisque de toute manière vos réflexes pavloviens vous conduiront à systématiquement le déligitimer quoi qu’il fasse. 

                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 4 janvier 2017 07:48

                            @jaja
                            Des millions de Français ont soutenu la création d’ Israël, ce qui ne veut pas dire le soutien aux politiques de ses gouvernements. Au départ, Israël a été soutenu par l’ URSS, puis par la France, puis par les USA.


                          • jaja jaja 4 janvier 2017 11:21

                            @Fifi Brind_acier

                            Une création coloniale violente, soutenue ici par la droite et la gauche unie pour porter un mauvais coup au peuple palestinien...
                            Colonisation soutenue par l’URSS stalinienne, c’est vrai, depuis son vote en faveur du « plan de partage » de la Palestine, puis par les impérialismes français et états-unien, jamais en reste d’une saloperie contre les peuples...

                            Honte à eux et à toutes celles et tous ceux qui ont participé à la propagande du colonisateur... !


                          • MagicBuster 3 janvier 2017 12:09

                            Les juifs sont des arabes comme les autres (et vice versa).


                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 3 janvier 2017 12:56

                              @MagicBuster

                              Exact, car sont tous d’origine Sémites !


                              https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9mites


                              .. au final un conflit entre cousins !



                              @+ P@py


                            • simazou 3 janvier 2017 13:46

                              BYE, BYE L’ONU  (discours d’adieu 22 avril 2018) 6 Iyar 5778 (1ère partie)

                               

                              Aujourd’hui est un grand jour pour Israël et son peuple qui fête ses 70 ans, il faut dire que ça n’a pas été facile, mais je peux vous certifier que nous avons réussi au delà de toute espérance. Mais avant d’entrer dans le vif du sujet de mon discours, je souhaite vous expliquer en quelques phrases ce qu’est le Talmud.

                               

                              Le Talmud ne contient pas de secrets, mais il contient une manière de penser suite aux nombreux fantasmes associés au Talmud. Le Talmud est un texte concis, d’ou la complexité des mots, et celui qui ne connaît pas le sens des mots ne pourra atteindre sa plénitude, car le Talmud vit du questionnement !!  Le Talmud vous ouvre des portes et vous trace des voies, mais il ne vous persuade pas de passer par ces portes ou d’emprunter ces voies, et il suscite en vous l’interrogation tout au plus. Souvent il y a deux réponses à la même question, cela veut dire qu’aucune n’est suffisante ni parfaite, donc il faut continuer à approfondir les causes de cette imperfection pour parvenir à cette vérité. Le Talmud est le réceptacle de millénaires de sagesse juive et c’est en lui que s’exprime la loi orale. Extérieurement, le Talmud se présente sous l’aspect d’un traité juridique. Chez les Juifs, même les simples discussions sont une source d’inspiration et surtout d’enseignement.

                              Parce que ce qui unit les Juifs, ce qui les caractérise en tant que nation, c’est leur foi : « Nous nous reconnaissons comme nation à travers notre foi » ; « notre foi est la seule chose qui nous ait préservés ». C’est pourquoi la tradition juive est « sacrée ».

                               

                              Au regard du patrimoine juif, le Talmud, la Bible, la Cabale, et les écrits de la philosophie juive, sont l’universalité du message juif et de l’urgence pour les générations à venir de ne jamais s’éloigner des préceptes qui font la force et la pérennité du peuple juif, qui conduisent doucement vers le message juif : l’humanisme. Le judaïsme a une mémoire ancestrale, il n’y a pas de doutes, car on ne l’apprend pas, mais on se la rappelle. L’exclusion a provoqué chez les juifs le travail intellectuel, on peut tout prohiber, mais non ce que vous pensez. Ils manipulent les émotions et non la raison.

                              Dans chacune de ces histoires bibliques, les Juifs étaient une minorité dans un autre pays. Il ne s’agit pas là d’une simple coïncidence, car celui qui est minoritaire dans un pays, quel qu’il soit, est par définition plus faible et plus vulnérable que les membres de la majorité, et risque donc davantage de voir colporter sur son compte des mensonges.

                              Le fait que l’Église parle de la Torah comme Ancien Testament et que les Écritures chrétiennes comme le Nouveau Testament un siècle plus tard, est un coup de Pub : car que dit la publicité, l’ancien est remplacé par le nouveau qui a une connotation de fraîcheur, de modernité, de jeunesse et de dynamisme. Et pour cela il faut dénigrer l’ancien par tous les moyens pour que le nouveau s’installe dans la tête du peuple, quitte à se contredire.

                              Dans les plus sombres jours de l’Exil certains penseurs juifs ont pu trouver le réconfort dans l’idée qu’ils étaient supérieurs à leurs voisins, cette supériorité se traduisait en termes spirituels et non ethniques ou physiques. Le Juif n’a jamais cherché à dominer, mais à enseigner, non pas par des méthodes coercitives, mais par l’exemple de leur vie nationale.

                              Vous découvrirez que personne n’a jamais, jamais, agi entièrement pour les autres. Tout acte est dirigé vers soi, tout service ne sert que soi, tout amour n’aime que soi. 

                              Le désespoir est, à mes yeux, la rançon de la lucidité. Regardez la vie droit dans les yeux : vous n’y verrez que du désespoir.

                              J’ai compris il y a longtemps qu’il est plus facile de vivre avec une mauvaise réputation qu’avec une mauvaise conscience.

                              Devoir, propriété, fidélité, altruisme, gentillesse… Ce ne sont là que des somnifères qui nous plongent dans un doux et profond sommeil, si profond qu’on ne se réveille qu’à la fin de sa vie – pour peu que l’on se réveille jamais – qui plus est pour se rendre compte qu’on n’a jamais vraiment vécu.

                               

                              La création de l’Etat d’Israël a été approuvé par cette même assemblée, afin de rassembler les juifs du monde entier pour finalement mieux les exterminer, car personne n’a donné la moindre chance de survie, entouré de plusieurs pays arabes hostiles (300 millions) contre quelques centaines de milliers de juifs, mais contre toute attente nous avons résisté et même gagné. La raison d’être d’Israël est de donner à tous les Juifs du monde l’Etat nation dont ils avaient été dépossédés depuis deux millénaires. Le Talmud dit que le désespoir n’existe pas. Le peuple juif a fondé un État sur la base d’un consensus et de traités internationaux, ce dont ne peuvent se prévaloir que très peu d’États.

                               

                              A la création d’Israël, le monde entier était persuadé qu’il allait disparaître, et qu’il fallait se préparer à recueillir les survivants s’il en restait ! C’est une vieille histoire, qui à chaque siècle recommence, et la flamme de la vie brûlera toujours en nous, car cela dure depuis 2000 ans. Qu’est ce que vous allez encore nous trouver pour essayer de nous détruire ? Vous n’avez pas encore compris que vos dés sont pipés et que nous connaissons vos manigances et vos alliances incestueuses et schizophréniques, et qu’elles vous mèneront finalement à votre perte. Il n’y a pas de doute, vous avez un corps antisioniste et le sang antisémite !!

                               

                              Nous étions un peuple sans espoir. Nous avons été saigné à blanc, non pas une fois, ni deux fois, mais de siècle en siècle, encore et encore. Nous avons perdu un tiers de notre peuple en une génération . Un million et demi de ses membres étaient des enfants, les nôtres. Personne n’est venu à notre secours. Nous avons souffert et sommes morts seuls. Nous ne pouvions rien faire. Mais maintenant, nous pouvons. Maintenant nous pouvons nous défendre nous-mêmes. » Combien de siècles croyez vous qu’un être humain puisse tenir, résister et subir en encaissant gifle sur gifle sans jamais se révolter ? Et puis vous êtes là, pour nous le rappeler qu’on ne doit jamais compter sur personne que sur nous même !! 

                              Descartes a dit : « Je pense, donc je suis », et la logique juive dit : « Je suis, donc Je pense ». 

                              Le peuple Juif devrait recevoir chaque année un Prix Nobel d’endurance et de résistance.

                               

                              Un si petit peuple mais qui focalise tant de haine depuis plus de 2000 ans. Dans l’histoire de l’humanité, tant de peuples, de nations ont voulu détruire ce peuple, le réduire à l’esclavage, lui faire abdiquer sa foi. L’histoire de ce petit peuple est emblématique de ce que l’humanité est capable d’inventer dans sa folie meurtrière. Pensez donc 7 millions d’âmes au regard de la population de la planète estimée à 6,793 milliards. 0,25 % de la population mondiale…

                               

                              Depuis plus de 2000 ans, la folie irrationnelle de l’esprit humain se focalise sur le peuple juif pour tenter de le faire disparaître. Cela relève de la psychanalyse de groupe. Le peuple juif est devenu le « bouc émissaire » par essence, coupable de tous les maux, de toutes les misères, de toutes les calamités qui s’abattent sur le reste de l’humanité.


                              • simazou 3 janvier 2017 13:49

                                BYE, BYE L’ONU  (discours d’adieu 22 avril 2018) 6 Iyar 5778 (1ère partie)

                                 

                                Aujourd’hui est un grand jour pour Israël et son peuple qui fête ses 70 ans, il faut dire que ça n’a pas été facile, mais je peux vous certifier que nous avons réussi au delà de toute espérance. Mais avant d’entrer dans le vif du sujet de mon discours, je souhaite vous expliquer en quelques phrases ce qu’est le Talmud.

                                 

                                Le Talmud ne contient pas de secrets, mais il contient une manière de penser suite aux nombreux fantasmes associés au Talmud. Le Talmud est un texte concis, d’ou la complexité des mots, et celui qui ne connaît pas le sens des mots ne pourra atteindre sa plénitude, car le Talmud vit du questionnement !!  Le Talmud vous ouvre des portes et vous trace des voies, mais il ne vous persuade pas de passer par ces portes ou d’emprunter ces voies, et il suscite en vous l’interrogation tout au plus. Souvent il y a deux réponses à la même question, cela veut dire qu’aucune n’est suffisante ni parfaite, donc il faut continuer à approfondir les causes de cette imperfection pour parvenir à cette vérité. Le Talmud est le réceptacle de millénaires de sagesse juive et c’est en lui que s’exprime la loi orale. Extérieurement, le Talmud se présente sous l’aspect d’un traité juridique. Chez les Juifs, même les simples discussions sont une source d’inspiration et surtout d’enseignement.

                                Parce que ce qui unit les Juifs, ce qui les caractérise en tant que nation, c’est leur foi : « Nous nous reconnaissons comme nation à travers notre foi » ; « notre foi est la seule chose qui nous ait préservés ». C’est pourquoi la tradition juive est « sacrée ».

                                 

                                Au regard du patrimoine juif, le Talmud, la Bible, la Cabale, et les écrits de la philosophie juive, sont l’universalité du message juif et de l’urgence pour les générations à venir de ne jamais s’éloigner des préceptes qui font la force et la pérennité du peuple juif, qui conduisent doucement vers le message juif : l’humanisme. Le judaïsme a une mémoire ancestrale, il n’y a pas de doutes, car on ne l’apprend pas, mais on se la rappelle. L’exclusion a provoqué chez les juifs le travail intellectuel, on peut tout prohiber, mais non ce que vous pensez. Ils manipulent les émotions et non la raison.

                                Dans chacune de ces histoires bibliques, les Juifs étaient une minorité dans un autre pays. Il ne s’agit pas là d’une simple coïncidence, car celui qui est minoritaire dans un pays, quel qu’il soit, est par définition plus faible et plus vulnérable que les membres de la majorité, et risque donc davantage de voir colporter sur son compte des mensonges.

                                Le fait que l’Église parle de la Torah comme Ancien Testament et que les Écritures chrétiennes comme le Nouveau Testament un siècle plus tard, est un coup de Pub : car que dit la publicité, l’ancien est remplacé par le nouveau qui a une connotation de fraîcheur, de modernité, de jeunesse et de dynamisme. Et pour cela il faut dénigrer l’ancien par tous les moyens pour que le nouveau s’installe dans la tête du peuple, quitte à se contredire.

                                Dans les plus sombres jours de l’Exil certains penseurs juifs ont pu trouver le réconfort dans l’idée qu’ils étaient supérieurs à leurs voisins, cette supériorité se traduisait en termes spirituels et non ethniques ou physiques. Le Juif n’a jamais cherché à dominer, mais à enseigner, non pas par des méthodes coercitives, mais par l’exemple de leur vie nationale.

                                Vous découvrirez que personne n’a jamais, jamais, agi entièrement pour les autres. Tout acte est dirigé vers soi, tout service ne sert que soi, tout amour n’aime que soi. 

                                Le désespoir est, à mes yeux, la rançon de la lucidité. Regardez la vie droit dans les yeux : vous n’y verrez que du désespoir.

                                J’ai compris il y a longtemps qu’il est plus facile de vivre avec une mauvaise réputation qu’avec une mauvaise conscience.

                                Devoir, propriété, fidélité, altruisme, gentillesse… Ce ne sont là que des somnifères qui nous plongent dans un doux et profond sommeil, si profond qu’on ne se réveille qu’à la fin de sa vie – pour peu que l’on se réveille jamais – qui plus est pour se rendre compte qu’on n’a jamais vraiment vécu.

                                 

                                La création de l’Etat d’Israël a été approuvé par cette même assemblée, afin de rassembler les juifs du monde entier pour finalement mieux les exterminer, car personne n’a donné la moindre chance de survie, entouré de plusieurs pays arabes hostiles (300 millions) contre quelques centaines de milliers de juifs, mais contre toute attente nous avons résisté et même gagné. La raison d’être d’Israël est de donner à tous les Juifs du monde l’Etat nation dont ils avaient été dépossédés depuis deux millénaires. Le Talmud dit que le désespoir n’existe pas. Le peuple juif a fondé un État sur la base d’un consensus et de traités internationaux, ce dont ne peuvent se prévaloir que très peu d’États.

                                 

                                A la création d’Israël, le monde entier était persuadé qu’il allait disparaître, et qu’il fallait se préparer à recueillir les survivants s’il en restait ! C’est une vieille histoire, qui à chaque siècle recommence, et la flamme de la vie brûlera toujours en nous, car cela dure depuis 2000 ans. Qu’est ce que vous allez encore nous trouver pour essayer de nous détruire ? Vous n’avez pas encore compris que vos dés sont pipés et que nous connaissons vos manigances et vos alliances incestueuses et schizophréniques, et qu’elles vous mèneront finalement à votre perte. Il n’y a pas de doute, vous avez un corps antisioniste et le sang antisémite !!

                                 

                                Nous étions un peuple sans espoir. Nous avons été saigné à blanc, non pas une fois, ni deux fois, mais de siècle en siècle, encore et encore. Nous avons perdu un tiers de notre peuple en une génération . Un million et demi de ses membres étaient des enfants, les nôtres. Personne n’est venu à notre secours. Nous avons souffert et sommes morts seuls. Nous ne pouvions rien faire. Mais maintenant, nous pouvons. Maintenant nous pouvons nous défendre nous-mêmes. » Combien de siècles croyez vous qu’un être humain puisse tenir, résister et subir en encaissant gifle sur gifle sans jamais se révolter ? Et puis vous êtes là, pour nous le rappeler qu’on ne doit jamais compter sur personne que sur nous même !! 

                                Descartes a dit : « Je pense, donc je suis », et la logique juive dit : « Je suis, donc Je pense ». 

                                Le peuple Juif devrait recevoir chaque année un Prix Nobel d’endurance et de résistance.

                                 

                                Un si petit peuple mais qui focalise tant de haine depuis plus de 2000 ans. Dans l’histoire de l’humanité, tant de peuples, de nations ont voulu détruire ce peuple, le réduire à l’esclavage, lui faire abdiquer sa foi. L’histoire de ce petit peuple est emblématique de ce que l’humanité est capable d’inventer dans sa folie meurtrière. Pensez donc 7 millions d’âmes au regard de la population de la planète estimée à 6,793 milliards. 0,25 % de la population mondiale…

                                 

                                Depuis plus de 2000 ans, la folie irrationnelle de l’esprit humain se focalise sur le peuple juif pour tenter de le faire disparaître. Cela relève de la psychanalyse de groupe. Le peuple juif est devenu le « bouc émissaire » par essence, coupable de tous les maux, de toutes les misères, de toutes les calamités qui s’abattent sur le reste de l’humanité. 


                                • simazou 3 janvier 2017 13:52

                                  Une irrationnelle folie mondiale court sur tous les hémisphères. Irrationnelle car aucune des accusations contre Israël n’est fondée. Il suffit d’un œil objectif et d’une connaissance des faits et de l’histoire pour comprendre que rien de ce qui est reproché à Israël n’est fondé.

                                   

                                  La solution finale de la question juive, la destruction d’Israël est devenu le nouvel objectif. La réalisation de cet objectif constitue la « solution » de la nouvelle « question juive », résultat de l’islamisation du discours antisioniste. La haine totale d’Israël fait désormais partie du paysage idéologique mondial. Elle constitue un puissant mode de délégitimation de l’Etat juif et prépare les esprits à accepter sa destruction par tous les moyens.

                                   

                                  L’antisémitisme n’est pas une opinion mais la volonté d’exterminer les Juifs. Avant-hier le bûcher, hier la chambre à gaz et le crématoire de masse, aujourd’hui l’étouffement d’Israël par le boycott et le soutien à toute forme d’antisionisme et la persécution soft des Juifs en diaspora. Soft qui progresse vers le dur ! L’objectif n’a pas varié.

                                   

                                  La cause palestinienne cristallise aujourd’hui la voix des démunis, des miséreux, des délaissés, des sans espoirs mais aussi des frustrés et des victimes du libéralisme économique et de la mondialisation. On retrouve les mêmes peurs et craintes que celles ressenties pendant la crise des années 30 et l’on cherche des responsables, les mêmes responsables : les juifs.

                                   

                                  Que reproche-t’on exactement aux juifs ? Leur réussite ? Est-ce un crime de vouloir s’enrichir, d’étudier, de travailler ? Est-ce peut être leur solidarité ? Peut-on reprocher à un peuple d’être solidaire ? Une solidarité d’autant plus justifiée par une histoire jonchée de souffrance, de pogroms et d’exterminations. Autre reproche que l’on retrouve dans de nombreux médias : le lobby juif. Le lobby juif existe certainement et regroupe des personnes influentes de confession juive pouvant influer sur certaines orientations économiques, financières ou politiques. Là encore, peut-on reprocher à une communauté de défendre ses intérêts ?

                                   

                                  L’histoire nous apprend que les pays dans lesquels les juifs ont été opprimés, spoliés ou chassés ont tracé leur propre décadence, à l’inverse, ceux dans lesquels ils ont été traités avec tolérance et égalité ont vu leur économie et leur culture prospérer.

                                   

                                  Notre pays a été construit dans la souffrance et la douleur, et on ne s’est jamais plaint, la vie est plus intéressante que la mort, nous devons cesser d’être des victimes passives.

                                  Notre indescriptible souffrance nous poursuit, nous n’exhibons pas nos morts, nous portons notre deuil en silence.

                                  Nous sommes comme des naufragés voguant vers les ténèbres sur un radeau, pas de terre en vue, et si terre en vue, elle est hostile, mieux vaut repartir vers le large vers l’infini, nous avons toujours bon espoir de pouvoir toucher la terre un jour, et de préférence la notre.

                                   

                                  Mieux vaut souffrir de ne pas être aimé que disparaître sous les applaudissements de ses ennemis a dit Golda Meir.

                                   

                                  Le Judaïsme n’est pas une religion, n’est pas une confession individuelle ; il ne se réduit pas non plus à une nationalité. Il est une vision de l’homme et de l’histoire qui transcende la dimension politique, nécessaire et insuffisante et la dimension religieuse qui n’est souvent qu’une fuite et un refuge contre l’angoissante responsabilité de l’homme devant l’histoire. Le Juif n’a jamais cessé de chercher l’étincelle de l’espérance, même dans les conjonctures dans lesquelles les autres ne discernaient que du désespoir, il laisse un grand vide en refermant la porte de sa vie.

                                   

                                  Parce qu’un individu en bonne santé, voyant que moins de huit millions d’individus, extraits en lambeaux de la plus extraordinaire tentative d’avilissement de l’être humain, jamais tentée, aient pu en soixante ans se hisser dans le peloton de tête des nations les mieux placées, et qui ne se pose pas de questions, mais continue d’alimenter sa haine anti juive est d’abord un imbécile.

                                   

                                  Je vous réfère ce petit texte du livre « pourquoi je suis juif » d’Edmond Fleg. Toi qui n’as jamais eu que des ennemis, toi qui n’as jamais rencontré sur cette terre que le regard de la méfiance, de la jalousie ou de la haine. Oh combien il est juste : « Vois-le traqué sur toute la terre, toujours prêt de mourir, et trouvant toujours quelque abri providentiel qui le soustrait à la mort. Vois-le portant sa vérité, et, parce qu’il veut la garder pure, la laisser se répandre sur le monde en flammes de lumière, où s’allument pour lui des bûchers. Et dis-moi si, dans cette histoire unique, tu ne sens pas l’éternelle présence d’une pensée et d’une volonté qui ont dicté à ce peuple sa tâche, qui en ont rendu possible l’accomplissement, en l’éprouvant par la souffrance, en le sauvant dans les épreuves, en le guidant pas à pas, de son passé douloureux à son triomphant avenir. Pour moi, qui ai si longtemps cherché la preuve de l’existence de Dieu, je l’ai trouvée dans l’existence d’Israël. Le Judaïsme est une religion d’éthique d’actes et non de croyance ».

                                   

                                  Encore un texte étonnant de Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) : «  Mais un spectacle étonnant et vraiment unique est de voir un peuple expatrié n’ayant plus ni lieu ni terre depuis près de deux mille ans, un peuple altéré, chargé, mêlé d’étrangers depuis plus de temps encore, n’ayant plus peut-être un seul rejeton des premières races, un peuple épars, dispersé sur la terre, asservi, persécuté, méprisé de toutes les nations, conserver pourtant ses coutumes, ses lois, ses mœurs, son amour patriotique et sa première union sociale quand tous les liens en paraissent rompus. Les Juifs nous donnent cet étonnant spectacle, les lois de Solon, de Numa, de Lycurgue sont mortes, celles de Moïse bien plus antiques vivent toujours. Athènes, Sparte, Rome ont péri et n’ont plus laissé d’enfants sur la terre. Sion détruite n’a pas perdu les siens, ils se conservent, ils se multiplient, s’étendent par tout le monde et se reconnaissent toujours, ils se mêlent chez tous les peuples et ne s’y confondent jamais ; ils n’ont plus de chefs et sont toujours un peuple, ils n’ont plus de patrie et sont toujours citoyens »

                                   

                                  Winston Churchill en 1920, a écrit : « Nous devons aux Juifs, un système d’éthique qui, même s’il était entièrement séparé du surnaturel, serait incomparablement le bien le plus précieux de l’humanité, valant en fait le fruit de la sagesse et de l’expérience réunies. »

                                   

                                  Mark Twain a écrit : « le Juif s’est battu courageusement dans ce monde, à toutes les époques ; et il s’est battu les mains liées derrière le dos ».

                                   

                                  Israël est un pays qui, en six décennies est passé de l’aridité du désert à l’émergence de champs fertiles, des villes modernes, d’entreprises innovantes, et Israël a fait cela par la simple créativité humaine. Israël était un pays socialiste : c’est maintenant un pays capitaliste cité en exemple dans les écoles de gestion des affaires les plus performantes. Israël est une démocratie, un État de droit, un pays de liberté de parole et de liberté de culte


                                  • simazou 3 janvier 2017 13:55

                                    Bye bye l’ONU suite 2 

                                    Aux pathologies récurrentes du monde arabe, s’ajoutent d’autres facteurs. Alors que le monde arabe et une bonne part du reste du monde musulman croupissent dans le sous-développement économique, politique et culturel, l’existence d’Israël apparaît comme une insupportable humiliation et est la démonstration de ce qu’est le sous-développement du monde arabe et d’une partie du monde musulman victimes de leur pathologies internes. L’Islam se proclamant la meilleure religion de la terre, la culture arabe reposant sur les notions d’honneur et d’humiliation, il en résulte une rage irrépressible.

                                    Il y a des gens qui préfèrent croupir dans la dictature, avec en eux, l’espoir de tuer leurs voisins, plutôt que vivre libres et en paix, dès lors que leur voisin incarne des accomplissements qui le feront apparaître en avance sur eux. Il n’est pas étonnant que toutes les dictatures de la planète, tous les régimes imprégnés de fange soient hostiles à Israël. Il n’est pas étonnant non plus que communistes, gauchistes, altermondialistes et verts montrent leur soutien au djihadisme, à l’islamisme et à la cause palestinienne.

                                    Le peuple juif incarne la quintessence des valeurs que les monstres totalitaires ne peuvent supporter, les valeurs qui ont donné à l’Occident l’essentiel de ses règles éthiques, du respect de l’être humain et du rapport à la transcendance qui peut exister en lui.

                                     

                                    On sait que chaque époque se choisit un groupe de malheureux sur qui elle puisse déverser la haine qu’elle a accumulée. Toujours un groupe plus fort vise, soit à cause de sa religion, de la couleur de sa peau, de sa race, de son origine, ou idéal social ou de ses conceptions philosophiques, un groupe plus petit et plus faible sur lequel il se hâte de décharger les forces destructrices qui sommeillent en lui. Les mots d’ordre, les prétextes ont beau changer, les méthodes de calomnie, d’avilissement, de destruction restent les mêmes.

                                    Charles Maurras (1868-1952) antisémite de l’Académie française écrivait : "Tout paraît impossible, ou affreusement difficile, sans cette providence de l’antisémitisme. Par elle, tout s’arrange, s’aplanit et se simplifie. Si l’on n’était antisémite par volonté patriotique, on le deviendrait par simple sentiment de l’opportunité." Comme disait ma mère tout se vend et s’achète, même son âme !!!

                                     

                                    Comme a dit Saul Friedländer : l’antisémitisme rédempteur, la rédemption par l’antisémitisme. Le monde entier souhaite la disparition d’Israël, ainsi l’humanité sera libérée.

                                     

                                    Comme s’il n’y avait pas assez de débats, pseudo-tribunaux, articles, émissions de télévision et radio, manifestations, défilés, conférences, programmes éducatifs, associations, blogs etc. en Europe sur le conflit israélo-arabe qui frisent l’obsession, les juifs de gauche mettent l’huile sur le feu pour accéder à une certaine reconnaissance de la part de ces mêmes antisémites qui ne souhaitent qu’une chose la disparition de l’État d’Israël, donc une deuxième Shoah, car ne comptez pas sur les arabes d’être des humanistes, il n’y a qu’à voir les massacres entre eux !!!! 

                                     

                                    « 1984 » de George Orwell, une société totalitaire dont on ne peut s’évader, où s’imposent la perversion et l’inversion du langage.

                                     

                                    L’antisémitisme, qui prend des formes diverses, peut être politique, raciste, religieux, héréditaire, épidermique, obsessionnel et pathologique, nationaliste ou, par pulsion obscure, inadvertance et paradoxe révélateur, antichrétien. Le Larousse définit l’Antisémite : personne qui hait les Juifs plus qu’il n’est raisonnable. Cet antisémitisme politique, fauteur de pogroms en Europe centrale, a pris naguère en Europe orientale le masque transparent de l’ »antisionisme », étant entendu que tout juif était sioniste par nature, même quand il ne l’était pas par conviction.

                                     

                                    On parle du sionisme comme s’il s’agissait d’une personne physique ou morale. Les conspirationnistes invétérés croient vraiment que le sionisme est une organisation capable de mobiliser des hommes et des moyens au service d’une stratégie déterminée par une hiérarchie secrète. Leur profil semble être celui du proverbial instituteur bolchévique plutôt que d’un Savonarol. Leur fanatisme hystérique dépasse toute logique, qui hélas chose courante dans la cohorte des militants pro-palestiniens. Admirons la ruse de langage devenue ruse de guerre : le terrorisme est légitime dès lors que l’on s’attaque à plus fort que soi, même si celui-ci est dans son droit et en état de légitime défense. 

                                     

                                    Haïssez, détestez-le Juif tant qu’il est seul. Mais prenez garde (et vous le savez bien !) quand il se rassemble, il retrouve son histoire, ses promesses et son destin ! Et le monde n’est plus comme avant. Il a un phare, en état de marche. Comment un antisémite intelligent, (il y en a), peut-il continuer son stupide combat quand il considère ce que les Juifs ont édifié juste après leur sortie de l’enfer hitlérien ? Je distingue le doute dans cette cervelle corrompue, mais j’y vois aussi une haine d’une telle ampleur qu’elle a englouti toute velléité de retour en arrière. Heureusement pour les juifs, ils sont très bien entraînés à subir les persécutions. Et ils ont les épaules plutôt solides. Ils en auront besoin pour porter tous ces prix Nobel.

                                     

                                    Vous êtes des admirateurs de ceux qui ont une fascination pour les massacres, pour le sang répandu et pour l’extermination aveugle. L’échange de milliers de prisonniers palestiniens contre un soldat Israélien démontre la vraie dimension humaniste et universelle qui sépare l’État Hébreu de ses ennemis.

                                     

                                    Un journalisme sale d’opinion et subjectif unilatéral sans neutralité qu’impose la déontologie journalistique. Vous parlez de la liberté d’expression et de démocratie, alors qu’en fait vous parlez de la liberté de la haine des Juifs et d’Israël. On ne le répétera jamais assez ! La plupart des journalistes œuvrant sur le conflit proche-oriental orientent leurs lecteurs vers de l’anti-israélisme primaire. Leur mode de pensée est entravé par une indigeste ‘’analyse’’ prête à l’emploi qu’ils ont ingurgité avant de se rendre sur les lieux. Une ‘’analyse’’ manichéenne qui a décidé définitivement que l’Israélien est le mal personnifié. La haine d’Israël s’appuie systématiquement sur les manipulations et les trucages les plus grossiers. L’incitation médiatique à la haine d’Israël est palpable, nous rappelle les années trente en Allemagne. On vise à délégitimer l’État d’Israël et à déshumaniser les Juifs et pour cela, les médias sont gavés de subventions d’états, et de pétrodollars, bonjour l’éthique et la déontologie.

                                    « Les médias sont conditionnés par la façon traditionnelle de faire de la politique. Les électeurs aussi. Et plus que les électeurs, les militants. Ils aiment les formules, ils aiment les ennemis désignés. Prononcez cinq fois le mot Israël dans un discours : vous provoquez des orgasmes… ».

                                     


                                    • simazou 3 janvier 2017 13:58

                                      Bye bye l’ONU suite 3


                                      Les journalistes : ils sont ceux qui font l’information et la commentent. Et par ce biais, ils font aussi de la politique. À l’heure des médias, rien n’existe sans eux, et tout existe par eux, et quasiment par eux seuls. Il incombe donc de les étudier, eux aussi, comme leurs discours, et le contexte de ce dernier, pour comprendre la politique.

                                      Par conséquent, les journalistes seraient fondés à confondre « fonction d’opinion et fonction d’information », à refuser au public des informations exactes, et tout bonnement à donner l’image qui leur convient de la réalité.

                                      Les journalistes ne mentent jamais ; ils ne font que rapporter la vérité que leur disent les menteurs.

                                      Les médias : vous êtes les complices et les pourfendeurs de la haine des Juifs, et vous n’avez fait que véhiculer les mensonges, tout le monde raconte que les Juifs ont la main mise sur les médias, comment ça se fait qu’aucun médias n’a sifflé mot du massacre de la famille Fogel dont 3 enfants égorgés par les pauvres gentils palestiniens. Et qui parle des malheureux chrétiens massacrés et brûlés vifs dans les églises dans tous les pays musulmans. 

                                       

                                      Ravel remarque que l’idéologie est la « principale source de dérangement de l’information, parce qu’elle nécessite un mensonge systématique, global et non pas seulement occasionnel ». Le mot fut incorporé au vocabulaire socialiste par Marx et Engels avec une connotation non seulement critique mais péjorative pour désigner « l’ensemble des notions et des valeurs destinées à justifier la domination d’une classe sociale par une autre ».

                                      Sur les restes de tout ou partie du manteau marxiste plus ou moins détérioré sont collés des bouts de multiculturalisme, de pseudo-humanisme, de compassionnisme, de droit-de-l’hommisme, et invariablement d’anti-américanisme, accompagné de néo-tiers-mondisme : sympathie pour le « sud » en général et pour l’Islam en particulier.

                                       

                                      Israël n’est Israël qu’à travers le regard des antisémites, comme cela a toujours été vis à vis des juifs !!!! Souvenez-vous d’une chose que le judaïsme, ce n’est pas une idéologie, c’est une attitude. Le philosophe anglais Isaiah Berlin faisait observer que “tout le monde feint de chercher la vérité, mais que si on la découvrait, celle-ci ne serait peut-être pas intéressante”. Les mythes fascinent plus que la vérité : ceci serait tolérable si le coût n’était pas aussi élevé. Car, les mythes, s’ils ont des mains, ont les mains sales et ensanglantées.

                                       

                                      Y a-t-il un seul pays au monde qu’on vilipende sur la place publique comme on le fait avec Israël ?  De toute évidence, il est permis non seulement de critiquer l’État d’Israël, mais aussi de le condamner systématiquement. Pas un de ses gestes, pas une de ses paroles, pas une de ses actions qui ne fasse l’objet d’une condamnation sans appel. Cette violence à l’égard d’Israël a atteint son paroxysme et se traduit par une remise en question de son droit à l’existence. Il ne s’agit plus de critiquer telle ou telle action, mais de ne plus reconnaître ce pays en tant qu’État, donc de le délégitimer. Aujourd’hui, le monde a un nouveau Juif, un nouveau bouc émissaire, c’est l’État d’Israël.

                                      Quel est ce cœur unanime de condamnations contre Israël ? Quel est cet ensemble vertueux qui désigne Israël comme le coupable absolu ? Quel est ce tribunal planétaire où pas une voix ne manque pour désigner à la vindicte publique le responsable de tous les maux de la planète ? Trop de bonne conscience tue la conscience. Trop, c’est trop !!

                                       

                                      La seule raison pour laquelle quelqu’un pourrait te haïr, c’est parce qu’il voudrait être comme toi.

                                       

                                      Steiner se demandait : comment peuvent coexister chez une même personne le goût du « plus extrême souci de vérité et celui du plus extrême mensonge ».

                                       

                                      L’invocation des droits de l’homme est devenue une arme politique à des fins partisanes et idéologiques. Pas n’importe laquelle : elle manipule les concepts d’humanité, dimension extrêmement sensible quand il est question d’Israël du fait de la mémoire de la Shoah. La chose se vérifie à l’évidence, au constat de la principale accusation de ces ONG : le crime contre l’humanité, le crime de guerre, l’apartheid.

                                       

                                      Une foule de sigles aux noms séduisants, mais qui ont tous comme objectif clair de chercher à porter atteinte à l’image d’Israël au niveau international, grâce aux millions des fonds recueillis dans le monde par le NIF (New Israel Fund), une organisation définie jusqu’ici simplement comme «  humanitaire », alors qu’en réalité elle exécute les ordres de « bienfaiteurs » qui sont pour la plupart des fondations américaines, comme la Fondation Ford, la Fondation Soros, la Fondation Carter et, en partie, la Ligue arabe. La vérité c’est qu’on a mis en cause un système de financement pervers, menaçant la sécurité intérieure d’Israël.

                                       

                                      Les Palestiniens mobilisent près de 80 % de l’aide humanitaire internationale alors qu’il n’y a aucune pénurie dans les territoires. Et il existe une agence spécialisée à l’ONU pour les seuls Palestiniens, l’UNWRA. Comment justifier ces privilèges alors que des centaines de milliers de personnes meurent de faim un peu partout dans le monde ? Tout se passe comme si les Palestiniens devaient conserver leur statut symbolique de peuple-victime. On reconnaît la stratégie consistant, pour les pays arabes depuis 1948, à préserver et à prolonger indéfiniment le statut de « réfugiés » Palestiniens en ne les intégrant pas. Ce traitement préférentiel des Palestiniens par la communauté internationale a fini par créer un peuple de «  victimes » statutaires et d’assistés, ce qui permet à toutes les mouvances «  antisionistes » de continuer à diaboliser et à condamner Israël, accusé injustement d’être l’unique responsable de la situation.

                                      D’ailleurs déjà en 1952, le Lt. Général Sir Alexander Galloway, personnalité  connue qui était à l’époque le directeur de l’UNRWA en Jordanie, a fait cette déclaration devant un groupe de visiteurs Américains, hommes d’églises qui s’intéressaient au problème des réfugiés arabes à la suite de la guerre israélo arabe de 1948 : 

                                        »Il est parfaitement clair que les nations arabes ne veulent pas résoudre le problème des réfugiés arabes. Elles veulent le maintenir comme une plaie ouverte, comme un affront  contre les Nations Unies, et comme une arme contre Israël. Les dirigeants arabes se fichent éperdument de savoir si les réfugiés vivent ou meurent".

                                       

                                      La violence est endémique à la société musulmane depuis sa création il y a plus de 1400 ans. Une grande partie des ancêtres des musulmans d’aujourd’hui, soit 1,3 milliard de musulmans, ont été convertis à l’islam sous la contrainte.

                                      En réalité, il serait difficile de trouver dans le monde musulman un régime dans lequel l’expression « droits de l’homme » pourrait seulement être employée. La différence entre le monde arabe et Israël est une différence de valeurs et de personnalité. C’est la barbarie contre la civilisation, la dictature contre la démocratie, le diable contre Dieu.


                                      • simazou 3 janvier 2017 14:00

                                        Bye bye l’ONU suite 4


                                        Mais de quel droit les Européens, même Juifs, jugent-ils les qualités d’un pays souverain ?

                                        Ils sont grands et responsables, ils n’ont pas besoin de la tutelle morale de pays qui ont si longtemps maltraités les Juifs - et qui continuent d’ailleurs. « Un processus de déligitimation » ?

                                         

                                        La mémoire de la Shoah autorise la nazification d’Israël. Elle permet de fustiger la mémoire juive de la shoah comme opération d’accaparement égoïste d’un drame « universel » et d’accuser l’Israël souverain (le contraire d’une figure victimaire) d’avoir trahi cette morale victimaire et de tirer profit de la culpabilisation de l’Occident. La « mémoire de la Shoah » permet aussi aux nouveaux antisémites d’interdire aux Juifs de nommer leur antisémitisme de son nom, en prétendant que l’usage de ce terme et de la mémoire de la Shoah visent à imposer le silence aux « légitimes » critiques d’Israël. La question inquiétante qui se pose est celle de savoir quelle sera l’étape suivante de cette destruction symbolique, de cette vilification.

                                        L’Europe commémore la Shoah, car elle aime célébrer les Juifs morts, pour mieux accabler les vivants.


                                        L’objectif de ce discours mensonger est de mettre au ban de la vie internationale les Juifs, de détruire leur image, peut-être pour légitimer une violence de plus grande échelle à leur encontre dans un avenir indéterminé ? En règle générale, on déshumanise un ennemi avant de lui porter le coup fatal en toute « légitimité » (et les Palestiniens voudraient que ce soit aussi en toute « légalité » lorsqu’ils instrumentalisent le droit international et les tribunaux pour destituer Israël et le droit des Juifs qui le souhaitent d’être un peuple souverain sur la terre de leurs ancêtres).

                                         

                                        Messieurs, l’ONU est une organisation parasitaire et corrompue, qui entre nous, n’a jamais réglé aucun conflit, pire elle s’est tue sur des génocides et des massacres, sans que cela ne choque les grandes âmes dans les sphères des pseudos humanistes !!!!

                                        Cette assemblée me fait penser à un tribunal d’un pays totalitaire, où l’accusé en l’occurrence Israël est seul contre tous, et où les juges, les avocats de la défense et de l’accusation, le public et les médias sont de la même famille, et cette mascarade n’est là que comme spectacle, pour faire croire qu’il y a un semblant de justice !!!!

                                         

                                        Je ne vais rien vous apprendre en vous rappelant que près de 80% des résolutions de cette assemblée concerne Israël, et devinez qui est condamné Israël comme d’habitude, comment voulez qu’il en soit autrement, il n’y a qu’à voir qui sont les votants !!!

                                        Les pays arabes, soutenus par certains pays d’Afrique et d’Amérique latine, détiennent la majorité automatique à l’assemblée générale et peuvent ainsi faire passer toutes les résolutions qu’ils souhaitent pour avancer leur agenda politique. Comme la résolution 3379 votée en 1975 et finalement abrogée, qui compare le sionisme au racisme. Leur domination s’est également vérifiée lors de la conférence mondiale contre le racisme à Durban en 2001, qui est devenue la conférence raciste et antisémite de l’ONU sur le racisme. Cette conférence passée à la moulinette Orwellienne de l’ONU, est encore une fois programmée non pour mettre fin au racisme, mais pour attiser la haine. Censée dénoncer le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et les autres formes d’intolérance, la rencontre organisée par l’ONU s’est finalement transformée en une véritable manifestation anti-israélienne et antisémite.

                                        La mainmise des Etats voyous sur les instances de l’ONU n’est pas un phénomène nouveau. Durant la Guerre froide, les Etats de la sphère soviétique et les Etats soi-disant « non-alignés » ont régulièrement obtenu la majorité à l’Assemblée Générale de l’ONU. Aujourd’hui, c’est notamment l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) qui parvient à rassembler les voix.

                                        L’Alliance des Civilisations, est un organe de l’Onu conçu au départ pour établir des liens entre l’Islam et l’Occident. Il faut dire qu’il a été créé à l’initiative du chef du gouvernement espagnol, l’antisémite José Luis Rodriguez Zapatero et avait notamment pour partenaires l’ancien président iranien Mohammad Khatami et le Sud-Africain Desmond Tutu, Prix Nobel de la Paix. Pour tout résumé 3 ordures de première classe. Il faut croire que tout le monde a peur de l’Islam !!

                                         

                                        Israël au-dessus des lois

                                        C’est une expression qui revient constamment dans la bouche de nos adversaires : Israël se croit au-dessus des lois, mais personne ne précise jamais de quelles lois il s’agit. Pourtant, quand il est question de reprocher à Israël une action précise, la violation présumée du droit porte un nom. Nous savons bien que, quand il y a deux morts palestiniens, nos adversaires appellent cela un génocide. Or, comme cette expression, Israël se croit au-dessus des lois ou son équivalent : Israël viole le droit international, maintes et maintes fois prononcées durant les débats au Conseil des Droits Humains et dans les médias, n’indiquent pas de quelle violation précise il s’agit, il faut donc interpréter ce que nos adversaires entendent par loi ou droit international. Israël a été condamné un nombre incalculable de fois par les résolutions de la Commission des Droits Humains, qui a fonctionné jusqu’en 2006.

                                        Il n’en reste pas moins que l’accumulation des résolutions, leur discours répétitif finissent, selon le principe de Goebbels, par avoir l’apparence du vrai et polluent, à travers les médias, toute la culture occidentale. C’est SCIEMMENT l’effet recherché.

                                         

                                        Encore un exemple, chaque session du conseil des droits de l’homme à Genève, se finalise par une condamnation d’Israël, même si Israël n’est pas à l’ordre du jour.

                                        Pour en finir avec l’ONU, voici la culture et la science représentée par l’UNESCO, son conseil exécutif a adopté ni plus ni moins que les sites bibliques juifs en Judée et Samarie seraient musulmans, et j’en passe sur toutes les accusations et autres condamnations concernant Gaza et les territoires disputés, qui ne font plus rire personne.

                                         

                                        Les ONG portent vraiment mal leur nom, comment peuvent-elles être non gouvernementales alors qu’elles sont, de fait, financées en majeure partie par les gouvernements ? Derrière leur cache-sexe de défense des droits de l’homme, beaucoup ne servent en fait qu’à avancer les buts politiques de certains États. Outre leur exceptionnel pouvoir de communication, les ONG disposent d’un autre atout non négligeable : le droit à l’opacité. Non élues, non contrôlées, elles n’ont de compte à rendre à personne, surtout pas aux citoyens donateurs.

                                        Humain Rights Watch, une des plus grosses ONG de défense des droits de l’homme au monde, accusée par l’association NGO Monitor d’avoir reçu des donations d’Arabie saoudite.

                                        « Depuis 1990, les gouvernements européens manipulent la politique israélienne et promeuvent sa diabolisation en finançant un petit groupe d’organisations non gouvernementales ». Intitulé « Le cheval de Troie – L’impact du financement du gouvernement européen sur les ONG israéliennes », le rapport fournit une analyse détaillée des activités de plus de 20 ONG israéliennes qui ont reçu un financement de l’Europe. Le rapport examine le programme politique de ces groupes et la manière dont ils ont influencé la politique israélienne et le débat public, ainsi que leur utilisation du système juridique.

                                         


                                        • simazou 3 janvier 2017 14:02

                                          Bye bye l’ONU suite 5


                                          Parmi les pays qui votent contre Israël à l’ONU quasi toutes les résolutions, nous trouvons quelques pays européens qui ont également été les collaborateurs des nazis pendant la deuxième guerre mondiale. Ne comptez pas sur l’Europe, sinon pour vous trahir. 

                                           

                                          La FRANCE, est un pays antisémite et raciste par excellence, la gauche, l’extrême gauche, la droite, l’extrême droite, les médias, les pseudos intellectuels, les bourgeois, chacun a une raison de haïr et détester les Juifs et Israël. D’ailleurs les premiers collabos des nazis étaient de gauche et de l’extrême gauche, vers la fin de la guerre ils sont devenus résistants et par la suite ministre ou président et même pseudo-rédacteurs de la déclaration universelle des Droits de l’homme !!! Les français sont des donneurs de leçons en puissance, et en plus les rois de la lâcheté. Le paradoxe français, d’un côté ils haïssent les arabes, et de l’autre côté ils sont leurs meilleurs amis par intérêt (la haine des juifs).  

                                          En 1967, de Gaulle a décrété l’embargo sur les armements commandés (et payés) par Israël, suivit d’une conférence de presse, où il a insultait le peuple Juif, avec cette phrase : « peuple d’élite sûre de lui même, arrogant et dominateur » était là pour éventuellement nous vexer et nous humilier, car il aurait préféré qu’Israël se laisse massacrer par les armées arabes, il n’est pas normal que les Juifs gagnent une guerre !!!!

                                          Pourquoi accepterions-nous une troisième guerre mondiale à cause de ces gens là ? disait Daniel Bernard (ambassadeur de France, après avoir qualifié Israël de « petit pays de merde », Londres, décembre 2001). Plusieurs diplomates anglais l’ont remis à sa place le soir même.

                                           

                                          L’ancien ministre français Huber Alles Védrine est connu pour sa co-responsabilité dans le génocide rwandais, et surtout pour son antisémitisme névrotique qu’il tient probablement de son père, secrétaire de Pétain, affirme « Les Juifs ont toujours éprouvé des difficultés à accepter le christianisme et l’islam en tant que religion postérieure à eux. Le christianisme a toujours eu des relations difficiles avec le judaïsme(…) et a considéré l’islam comme une imitation blasphématoire de la révélation. Le Coran en revanche perçoit positivement le judaïsme et le christianisme. Cette ordure a été le valet de plusieurs dictateurs arabes.

                                           

                                          N’oubliez pas les politiciens véreux, qui se risquent et font un voyage à Gaza comme d’autres naguère faisaient leurs voyages initiatiques à Moscou, à Cuba ou en Chine, pour rencontrer les dictateurs qui les fascinaient… La thèse est qu’une nouvelle religion, protégée par de nouveaux tribunaux d’Inquisition, règne au pays de Voltaire et de Beaumarchais, le rendant aveugle et incapable de penser scientifiquement son avenir.

                                          AFP (Agence France Presse) ou (Agence France Palestine), 90% des informations concernant Israël, sont fausses ou biaisées et reflètent la politique des gouvernements français depuis la création de l’État d’Israël. Au diable la neutralité, la morale, la déontologie pourvue qu’elle satisfasse ses clients arabo-musulmans.

                                           

                                          La BELGIQUE, prise de schizophrénie Flamingo-Wallonne développe bien d’autres syndromes inquiétants pour tenter d’évacuer sa crise de dissolution d’identité : ainsi, des bouffées d’antisionisme-antisémitisme virulent envahissent les tribunes des grands journaux, tels que la “Libre Belgique”, ‘‘Le Soir’’ et les chaires d’universités. Grâce à des politiciens véreux et des pseudo intellectuels ratés, impuissants, magouilleurs, démagogues, soudoyés, et surtout avides d’honneur, de gloire et notoriété éphémère, la Belgique est devenue la capitale mondiale de l’antisémitisme. Certains ont vidés les caisses dont ils avaient la garde, d’autres ont vidés la Belgique de la morale et de l’éthique, pour l’installer dans la liste des pays du tiers monde, et dans une islamisation galopante qui finira par avoir raison.

                                           

                                          Le quotidien de « référence » sur les ondes des chaînes de télévision belges : qu’Israël est un « Etat raciste, ségrégationniste et colonial » qui n’hésite pas instrumentaliser la mémoire des victimes de la Shoah pour couvrir les crimes de leurs enfants et petits-enfants en « Palestine occupée » et «  bâillonner les opposants à la politique d’expansion de l’Etat hébreu », un pays dont les soldats tuent par plaisir un enfant que couvrent les bras impuissants de son père à un carrefour de la bande de Gaza en 2001, un pays diabolique dont les soldats racistes violent (ou refusent de violer, c’est selon les humeurs du procureur du jour) les femmes palestiniennes !?

                                          Ils vous répondent qu’Israël, parce qu’il est la quintessence du mal et la figure la plus achevée de la cruauté et de la misère morale, trouble seul la respiration du monde. Avec cela je peux vous certifier que la Belgique est devenue la capitale du Tiers Monde. Visitez Bruxelles et verrez-vous même la déchéance de ce pays !!

                                           

                                          Le PORTUGAL, est le seul pays européen à avoir voté la résolution (3379) de l’Assemblée générale de l’ONU) assimilant le sionisme à une forme de racisme et de discrimination raciale en novembre 1975, et adopté par une écrasante majorité. Voilà un pays qui vit encore au moyen Âge, ne peut supporter la réussite d’un tout petit pays. S’ils croient qu’on a oublié l’Inquisition au Portugal (1492 à 1788) qui a instruit 40.000 procès depuis sa fondation. Plus de 30.000 se sont conclus par des condamnations et brûlés sur le bûcher et le reste converti de force. Toutes les résolutions condamnant Israël à l’ONU ont étaient votées par ce pays antisémite héréditaire. N’oublions pas que le Portugal a reçu en 10 siècles, 2 prix Nobel, un prix Nobel de Littérature par le nazi-antisémite José Saramago qui a été rejoindre son copain Arafat en enfer, et le deuxième prix Nobel en démagogie pathologique.  

                                           

                                          L’ESPAGNE : Au Moyen Age, les Juifs espagnols sont tolérés par plusieurs rois successifs et bien intégrés à la vie commerciale et intellectuelle. Cette réussite sociale leur vaut cependant la jalousie de la noblesse, du petit peuple et du clergé. Les prêches contre les « fausses doctrines juives » se multiplient et donnent lieu à des persécutions sanglantes. En 1391, les massacres font près de 50.000 victimes juives et au moins autant de baptisés de force.


                                          • simazou 3 janvier 2017 14:09

                                            Bye bye l’ONU suite 6



                                            Le samedi 31 mars 1492, la reine Isabelle de Castille et son mari Ferdinand d’Aragon décident d’en finir. Forts de leur victoire sur le dernier royaume musulman de la péninsule, ils signent un édit par lequel ils laissent aux juifs d’Espagne jusqu’au 31 juillet pour se convertir ou quitter le pays. Ce qui a provoqué le massacre de plusieurs dizaines de milliers de Juifs, et l’exode de centaines de milliers en laissant tout leur bien. Avec le départ des Juifs, la descente en enfer de l’Espagne a commencé, et elle ne s’est jamais arrêtée !! 

                                            Avec la création de l’État d’Israël et sa réussite, n’a fait que multipliée cette haine. C’est le pays le plus antisémite d’Europe, bien qu’il n’y a que très peu de juifs dans le pays.

                                             

                                            Je termine avec la Suisse, voilà un pays qui se dit neutre, et où plusieurs dizaines de grandes entreprises Suisses et ont fait de bonnes affaires avec l’industrie allemande d’armement pendant la dernière guerre. Qui dit la Suisse dit Banques, où plusieurs milliards de dollars n’ont jamais été restitués à leurs héritiers, vu que les propriétaires de ses comptes ne sont plus revenus des camps de la mort.

                                            La Suisse, c’est également le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), organisation internationale humanitaire, créée en 1863 à Genève. Pourquoi le Comite international de la Croix-Rouge, n’a rien fait pour aider les victimes juives persécutées par les Nazis et pour informer le monde entier sur la Shoah, sur les conditions de survie dans les camps nazis d’internement et l’assassinat des juifs dans les camps nazis d’extermination ? Plus « la situation des juifs était désespérée, plus la Suisse durcissait sa politique a l’égard des Réfugiés Juifs ».

                                             

                                            Le 8 décembre 1949, est adoptée la nouvelle convention de Genève, mais l’entrée du Magen David Adom, organisation juive humanitaire est refusée. Encore une attitude discriminatoire a l’égard des juifs ? Le CICR a accueilli tardivement en 2006 le Maguen David Adom et l’a admis en son sein avec le Croissant-Rouge palestinien, et en refusant que l’étoile de David soit son troisième emblème encore une discrimination, une de plus.

                                            Aujourd’hui, il est prouvé, documents a l’appui, que certains membre du Comite étaient antisémites.

                                             

                                            Brecht disait : « Celui qui ne sait pas est un imbécile, mais celui qui sait et qui ne dit rien est un criminel. 

                                             

                                            L’Occident a en permanence démissionné de toutes ses valeurs au profit d’une tranquillité politique au service d’un hédonisme effréné, pour finir par cautionner la violence et les pires crimes. Cette attitude typique du posmodernisme est indéniablement le signe d’une démission.

                                            Les Européens, endormis par le confort de vie et abrutis par les discours angélisants de la gauche ont perdu la raison et l’instinct identitaire. Pour d’autres, la haine d’Israël sert commodément à évacuer leurs frustrations économiques, nationales ou personnelles. L’Europe est en phase de régression intellectuelle, parce que la vie scientifique suppose la liberté totale de critique et que cette liberté n’existe plus.

                                            « L’avenir de l’Europe est en train de ressembler de plus en plus à son passé ».

                                             

                                            Le pacifisme a, derrière lui, une histoire honteuse, allant de la non-opposition à Hitler aux amitiés particulières avec l’URSS. International, le Mouvement pour la paix, dans les années 1950, était actionné depuis Moscou. Il attaquait les Etats-Unis, vilipendait l’impérialisme, dépeçait le colonialisme, tout en protégeant le stalinisme, les camps, le goulag, l’exploitation éhontée des républiques sœurs, le totalitarisme. Du temps de la guerre froide déjà, les défilés pacifistes étaient des coups de boutoir de l’URSS contre le monde libre.

                                            Affirmant combattre l’impérialisme, le pacifisme (du moins dans sa forme occidentale) s’est généralement rangé aux côtés du pire – fascisme, nazisme, communisme -, se retrouvant, la plupart du temps, dans le camp des ennemis les plus résolus de la liberté. Le pacifisme s’est toujours couché devant les barbares.

                                            On sait à quel torrent de violence la faiblesse et la lâcheté des années trente ont conduit. Ce souvenir nous murmure que nous aurons la guerre à force de la redouter. Avec en prime le mépris de qui a perdu l’estime de soi. Georges Orwell avait dit, la dérive totalitaire d’une certaine gauche. Quand on vous dit universaliste : décodage = marxiste.

                                             

                                            Je terminerai par ce texte de Karl Popper : les totalitarismes du vingtième siècle sont tous nés de la tentative d’éliminer l’incertitude en politique. La violence utilisée par les totalitarismes du vingtième siècle constituait l’admission d’une faiblesse : s’il suffit de sortir de la grotte pour voir la lumière, pourquoi tuer les non-voyants ? J’ajouterai qu’ils sont bien représentés dans cette assemblée !!!!

                                             

                                            « La haine envers Israël », écrit Shepherd, car il faut bien parler de haine, doit être vue comme un symptôme : celui d’un dysfonctionnement global de l’âme, de l’esprit et de l’intelligence qui pourrait bien se révéler mortel et qui est, en réalité, « une maladie civilisationnelle  » : il s’y reflète et s’y précipite le pire et le plus suicidaire de la culture politique occidentale : déperdition des valeurs et de l’identité, pathologies idéologiques multiples et plus même définies, séquelles mal digérées de traumatismes historiques, relativisme généralisé, propension à l’apaisement et à la soumission devant ce qui vient nier ce qu’on est. Les hommes politiques européens, de gauche ou de droite, tiennent des discours qui représentent des facettes de la maladie et qui ne « proposent aucun remède pertinent », tant la maladie est avancée.

                                             

                                            « La transcendance juive renvoie à la racine même de l’idée de transcendance » d’où est née la civilisation occidentale. Les griefs des ennemis d’Israël apparaissent d’autant plus justifiés en Europe qu’ils sont formulés par des non Occidentaux qui prennent bien soin d’employer un vocabulaire où il est question de « colonisation », d’ « exploitation », d’ « impérialisme ».

                                            La guerre étant définie en Europe comme la pire des solutions, il est inadmissible aux yeux des Européens qu’Israël ose se battre ; et quand bien même Israël est agressé et mène des actions défensives, Israël est systématiquement dépeint comme l’agresseur, car des non Occidentaux, par définition, dans le schéma de pensée européen ne peuvent pas avoir tort.


                                            • simazou 3 janvier 2017 14:11

                                              Bye bye l’ONU suite 7

                                              Il faudrait éditer un dictionnaire Européen de la censure, du politiquement correct et des tabous ainsi que des débats interdits. Afin de découvrir ceux qui nous manipulent, nous désinforment, et veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes. 

                                               

                                              Racontez une histoire incroyable et irréelle, la plus cruelle, remplacez le personnage central par un juif, vous obtenez quoi ? Des millions de gens vont la croire, car dès que c’est des juifs qu’il est question, tout change, il faut croire que les Juifs ça rend fou !!! Le plus bel exemple, les Protocoles des sages de Sion, est toujours un bestseller dans tous les pays arabes et dans certains pays européens.

                                               

                                              Jusqu’à quand allons-nous devoir nous justifier ? Jusqu’à quand allons-nous nous devoir attendre la reconnaissance des nations ? Il y a 102 ans Jabotinsky demandait aux Juifs de cesser de s’excuser et d’être obséquieux. Le manque de respect envers les Juifs continue à être sidérant. Et toujours la peur, la peur de déplaire. Au lieu de tourner le dos à ses accusateurs, car il n’y a rien à se reprocher, et personne pour s’excuser auprès de, nous jurons encore et encore qu’il n’est pas de notre faute. N’est-il pas grand temps de répondre à toutes ces accusations, les soupçons, les calomnies et les dénonciations simplement en croisant les bras et fort, clairement, froidement et calmement répondre avec le seul argument qui est compréhensible et accessible à ce public : « Va en enfer » !? 

                                              "Seul celui qui vit du mensonge doit craindre la vérité« - »Car il n’est rien de cacher qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être mis à jour« - »La vérité vous rendra libres".

                                              Victor Hugo disait : ´´On résiste à l’invasion des armées, on ne résiste pas à l’invasion des idées´´.

                                              Et pour reprendre la formule de Mark Twain : ’’Un mensonge peut faire le tour du monde pendant que la vérité se met en route’’.

                                               

                                              Jean Racine (1639-1699) : « Réjouis-toi, Sion, et sors de la poussière. Quitte les vêtements de ta captivité. Et reprends ta splendeur première. Les chemins de Sion à la fin sont ouverts. Rompez vos fers, Tribus captives ; Troupes fugitives, Repassez les monts et les mers : Rassemblez-vous des bouts de l’univers »  (Esther, Acte III, scène IX).

                                               

                                              Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) : « Je ne croirai jamais avoir bien entendu les raisons des Juifs, qu’ils n’aient un Etat libre, des écoles, des universités, où ils puissent parler et disputer sans risque. Alors seulement, nous pourrons savoir ce qu’ils ont à dire » (La Profession de Foi du vicaire savoyard).

                                               

                                              Napoléon Bonaparte, en 1799, à quarante kilomètres de Jérusalem : « Réveillez-vous, Israélites ! L’heure est venue de réaliser votre indépendance politique comme nation parmi les nations ! ».

                                               

                                              Israël est solitaire comme le juif l’a été durant toute sa vie, On est seul et personne à qui le dire, si on le dit personne ne vous écoute. On vous supporte difficilement mais on ne vous aime pas et on vous le fait sentir sans arrêt.

                                               

                                              Aujourd’hui, mon pays Israël a décidé de vous laisser à votre haine d’Israël et des Juifs, vous pourrez voter autant de résolutions contre Israël que vous souhaitez, nous ne voulons plus être votre souffre douleur. Taisez-vous quand vous parlez ? nous a-t-on répliqué chaque fois quand on voulait nous défendre devant cette assemblée !!! Nous voulons vivre en marge de cette assemblée.

                                               

                                              Pourquoi Israël est-il le seul Etat-nation dont la légitimité continue d’être mise en cause ?

                                               

                                              Israël est le pays qui nous rend fiers d’êtres Juifs et de marcher la tête haute... Vous croyez que nous allons oublier les bateaux remplis de Juifs, qu’aucun pays n’en voulait et qui finiront tous dans les chambres à gaz. Le Juif rend un fervent hommage à la vie, à la ténacité de vivre, afin de ne jamais en lâcher le fil, de faire fond sur ce qui en détermine la valeur et donc le prix.

                                               

                                              Pendant des décennies Israël a cultivé le savoir, les arts, les sciences, la bonté, la joie, avec un brio incomparable, cela, malgré les menaces et les lâchetés de leurs voisins, alors qu’eux, les voisins d’Israël n’ont fait que cultiver la haine, l’injustice, les injustices sociales, la torture, la lâcheté, tout ce que l’humain « peut » imaginer et faire de plus bas, comme se cacher derrière des enfants-boucliers médiatiques, mais l’heure est enfin venue où cette entreprise porte ses « fruits » vénéneux, tellement vénéneux, qu’ils empoisonnent leurs arbres porteurs, jusqu’au plus profond des racines !

                                               

                                              L’ignorance ne cède pas toujours le pas à la vérité, particulièrement lorsque nous apprenons à connaître d’autres races ou d’autres religions. Nous avons alors tendance à adopter la solution de facilité, celle du stéréotype, du mythe, de la demi-vérité, voire du mensonge pur et simple.

                                              Quand on doit rendre justice à Israël, l’omerta et le politiquement correct prennent le pas sur toutes considérations, et vous voulez nous faire croire le contraire.

                                               

                                              Discuter, tempérer et diviser" , aujourd’hui, c’est la mantra de tous ceux qui se targuent de faire de la politique au Moyen Orient, que cela soit des ministres des affaires étrangères, des rédacteurs en chef de journaux, des universitaires ou toute autre personne fabriquée par l’industrie du « politiquement correct ». Pourtant rien ne semble plus évident que cette triple assertion, car, après tout, il n’est pas mauvais de parler aux forces radicales et de chercher à les persuader de changer d’opinion ou même à les diviser. Mais ce n’est pas le cas au Moyen Orient où "ces bonnes idées" sont non seulement nocives mais dangereuses.

                                               

                                              Vous savez aussi bien que moi que les pseudos palestiniens ne veulent pas la paix, ils veulent uniquement la destruction d’Israël, et c’est ce que veulent les musulmans dans vos propres pays, c’est à dire la destruction et l’islamisation de vos pays. La liberté s’arrête là où commence l’islam, et cela se confirme tous les jours.

                                               

                                              AM  ISRAËL HAÏ

                                               

                                              Sim Azou


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès