• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Azarov – Zelensky voulait permettre aux néo-nazis ukrainiens (...)

Azarov – Zelensky voulait permettre aux néo-nazis ukrainiens d’attaquer la RPD et la RPL en avril

Lors d’une interview accordée à Govorit Moskva (« Moscou parle »), l’ancien premier-ministre ukrainien, Nikolaï Azarov, a confirmé qu’en avril de cette année, Volodymyr Zelensky avait prévu de laisser les néo-nazis ukrainiens attaquer la RPD et la RPL (Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk), et que ce plan fut annulé suite aux exercices de la Russie à sa frontière.

JPEG

Au mois de mars de cette année, l’intensification des bombardements de l’armée ukrainienne contre la RPD et la RPL et la préparation médiatique qui avait été lancée en Ukraine laissait craindre le lancement d’une offensive contre les deux républiques du Donbass. Nikolaï Azarov, l’ancien Premier-ministre ukrainien a confirmé la réalité de ces plans d’offensive contre le Donbass et expliqué pourquoi elle n’a pas eu lieu.

« Zelensky avait des projets [d’offensive – NDLR] et il y avait des têtes brûlées qui voulaient les mettre en œuvre. Il y avait même des plans, ils avaient planifié des attaques dans trois directions distinctes pour atteindre la frontière, etc,  » a déclaré l’ancien premier-ministre ukrainien.

D’après Nikolaï Azarov, ce sont les néo-nazis ukrainiens qui devaient se charger de régler le problème du Donbass (plus précisément anéantir la RPD et la RPL) pour Zelensky.

« Ils ont concentré un groupe de 136 000 soldats sur la ligne de démarcation, plus de 500 chars, des systèmes de missiles et ainsi de suite. Donc l’état-major… Eh bien, l’état-major n’est pas composé d’imbéciles en Ukraine. En supposant que toutes les informations fournies par les services de renseignement permettent d’effectuer trois frappes simultanément, dans un laps de temps très court, afin que la Russie n’ait pas le temps de fournir une assistance, d’atteindre la frontière, puis d’annoncer au monde entier que nous avons, pour ainsi dire, rétabli l’intégrité territoriale de l’Ukraine. C’était le plan », a-t-il ajouté.

Mais les autorités ukrainiennes, Zelensky en tête avaient semble-t-il sous-estimé la réaction russe face à un tel plan d’attaque de la RPD et de la RPL.

« Les manœuvres effectuées par la fédération de Russie, notamment le débarquement d’importantes forces, les ont fait dégriser. Bien sûr, ils auraient également dû comprendre et prévoir cela. Ils auraient dû le comprendre, bien sûr, ils auraient dû le voir venir. Bien sûr, les cris ont continué, pour ainsi dire. Vous vous souvenez de l’hystérie qui a entouré ces manœuvres. Mais il s’agit néanmoins d’un pas en avant de la Russie qui a refroidi les têtes brûlées. […] C’est pourquoi la Russie a organisé des manœuvres et montré ce qui se passerait en cas de conflit. Dans ce cas, il est nécessaire de noter que, de manière générale, c’est cette démarche qui a garanti la sécurité [de la RPD et de la RPL – NDLR], » a conclu Nikolaï Azarov.

Ces informations confirment celle que le média ukrainien Strana avait publié sur les plans d’offensive de l’armée ukrainienne dans le Donbass, et le fait qu’elle devrait y renoncer si la Russie intervenait.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Samson Samson 2 juin 11:37

    J’imagine que le rétro-pédalage U$, renonçant à envoyer ses navires au casse-pipe en Mer noire en le qualifiant de « fake-news », après pourtant avoir très officiellement et conformément à la convention de Montreux annoncé à la Turquie leur passage du détroit du Bosphore, à aussi dû contribuer à quelque peu refroidir les enthousiasmes. Sans l’illusion d’un « parapluie » de l’OTAN, l’armée et les milices ukrainiennes ont du se résoudre au cruel constat qu’elles pèsent de très peu de poids face aux humeurs sourcilleuses de l’ours russe !

    Appelant à un soutien de l’OTAN dont est membre la Turquie, Erdogan avait tenté de jouer à peu près le même jeu en abattant un avion russe sur la frontière syrienne, pour faire l’amer constat de sa défaillance à encore ouvertement s’impliquer dans les aventures de ses membres.

    Résultat : fomentée par nombres d’officiers proches de l’OTAN et malicieusement déjouée en cours même de déroulement avec l’aide « gracieuse » des services de renseignement russes, une tentative de coup d’état pour le renverser et rendre le pouvoir ottoman plus « sexy » au regard des critères occidentaux, ... et au grand dam de l’Alliance Atlantique, contrainte de retirer ses F-35 des bases aériennes turques, l’achat subséquent à la Russie de missiles S-400, ... smiley

    L’OTAN n’est décidément plus ce qu’il était et hors à usage interne pour continuer à illusionner les sots et autres électeurs en se payant de mots ! sa puissance ne semble dans le concert des grandes et moyennes puissances plus effrayer grand monde !


    • chantecler chantecler 2 juin 18:30

      @Samson
      Faut dire qu’aujourd’hui la plupart des pays adhérents à l’OTAN sont dans un triste état : néolibéralisme et mondialisation obligent .Chômage et endettement .
      J’ajouterais, mais là je ne suis pas certain , que les militaires aujourd’hui de carrière n’apprécieraient peut être pas de risquer leurs peaux dans un diner de cons .
      Avant dans un conflit généralisé tous les hommes étaient mobilisés , ils n’avaient vraiment pas le choix pour aller au casse pipe .
      Mais au moins ils pensaient que c’était pour la bonne cause pour la der des der etc etc ou pour protéger leurs maisons leurs terres pas leur HLM !...

      Cela dit le monde sent vraiment la poudre et il ne manque pas d’incendiaires .
      A moins qu’il ne s’agisse que d’un chaos apparent favorables aux marchands de fournitures militaires .


    • goc goc 2 juin 18:04

      Bonjour Christelle.

      Cette information (tentative d’invasion par les neo-nazis ukrainiens) est intéressante quand à l’attitude des ricains. Visiblement des le début, ils ont (un peu) oublié de prévenir les UK, et donc j’oserais dire qu’ils avaient bel et bien décidé de s’en servir comme chair à canon et prétexte à une riposte. Ce n’est que quand ils ont compris que eux-aussi, ils prendraient la pâtée qu’ils ont arrêté le « jeu »


      • Guy19550 Guy19550 2 juin 18:52

        J’ai décidé d’élever le titre du zoulou au titre de terroriste. Il y a donc un terroriste maintenant dans le groupe des quatre.


        • Daruma 2 juin 20:55

          Ah le bon vieux principe de réalité ! Toujours aussi utile. On peut censurer ceux qui ne pensent pas comme vous, mais on ne peut pas censurer le réel. Quand on vit dans un monde virtuel bâti sur des mensonges, on s’expose tôt ou tard à une douloureuse désillusion. La propagande et la guerre de communication, c’est bien beau, mais il vient un moment où l’on se heurte à la réalité. On peut mentir un peu, on peut mentir de temps en temps, mais quand le mensonge est systémique, il agit comme un poison qui altère la perception de la réalité : le poison qu’on répand pour éliminer les vérités gênantes affecte aussi celui qui le répand.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité