• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Bachar al-Assad : le terrorisme en Europe est la conséquence de politiques (...)

Bachar al-Assad : le terrorisme en Europe est la conséquence de politiques irresponsables

Discours du Président de la République Arabe Syrienne Bachar al-Assad le 21 août 2017, devant les membres du corps diplomatique syrien

Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr
 

 
Transcription :
 
 [...] Le résultat de cette résistance (de la Syrie) et du prix que nous avons payé (pour cela),ce sont (également) les revirements qui se sont produits dernièrement dans les déclarations occidentales et qui ne se sont pas produits parce que leur conscience humaine s'est réveillée ou a recouvré sa santé, et qu'ils ont (enfin) ressenti que la Syrie était opprimée ou quoi que ce soit de ce genre. (L'Occident) a fait ce revirement à cause de la résistance du peuple, de l'Etat et des forces armées (de la Syrie). Et bien sûr à cause du soutien de nos alliés. (L'Occident) n'a pas fait ce revirement parce qu'il est doté d'éthique ou de morale, parce que nous n'avons jamais rien vu de tel, même avant la guerre. Mais c'est la réalité du terrain en Syrie, et la réalité du terrain dans leurs propres pays (qui leur a imposé ce revirement).
 
Et aujourd'hui, il ne se passe pas une semaine ou un mois sans que se produise un événement (attentat terroriste) qui est la conséquence directe de leur stupidité dans leurs prises de décision et leur soutien au terrorisme dans cette région. Ce sont ces réalités qui leur ont imposé de changer leurs positions, fût-ce de manière partielle et timide, sans conviction,mais ces revirements se sont imposés à eux. 
 
Ce changement de positions ne signifie pas un changement des politiques. L'Occident, comme le serpent, change de peau en fonction de la situation. Au début, ils parlaient de soutien au mouvement populaire, ce mouvement populaire qui n'a jamais dépassé, dans le meilleur des cas, 200 000 personnes payées (par l'Occident et le Golfe) dans toute la Syrie, un pays de 24 millions d'habitants. Et après s'être efforcés de leur mieux, les armes étant présentes sur la scène mais de manière cachée, à perpétrer des massacres et fomenter la sédition, ils n'ont pas réussi, et sont donc passés au soutien ouvert aux groupes armés mais ils leur ont donné le nom d' « opposition » en guise de couverture, c'est-à-dire qu'ils les ont présentés comme (des factions) politiques, avec une dénomination politique, et ils les ont présentés comme « modérés », c'est-à-dire comme non extrémistes. Ou (ils ont utilisé) la dénomination politique d' « opposition », pour (laisser croire) que ce ne sont pas des terroristes.
 
Lorsque ce projet a échoué et qu'ils ont été exposés pour ce qu'ils sont (des terroristes) aux yeux de l'opinion publique mondiale, et de l'opinion publique régionale et locale dans leurs propres pays, ils sont passés à une autre version, le prétexte humanitaire. Nous sommes actuellement à cette étape. Pour résumer, elle consiste à garder le silence absolu tant que les terroristes avancent ou que ce soit,et perpètrent des massacres et des meurtres contre les civils, mais lorsque c'est l'Armée (syrienne) qui fait des avancées aux dépens des terroristes, alors soudain on commence à entendre des cris, des lamentations et de l'intercession afin de nous stopper, au prétexte de slogans humanitaires, d'arrêter l'épanchement de sang, de convoyer de l'aide humanitaire, et d'autres prétextes que nous Syriens connaissons bien. Et leur véritable objectif est de donner l'opportunité aux groupes armés de reformer leurs rangs, de se remotiver, de faire venir du matériel et d'envoyer des renforts pour les aider,afin qu'ils puissent poursuivre leurs actes terroristes.
 
En vérité, toutes ces diverses tactiques qu'ils ont employées durant ces étapes n'a jamais pu nous duper, en aucun cas. Dès le premier jour, nous avons reconnu le terrorisme, et dès le premier jour, nous l'avons frappé, durant la première étape, la seconde et la troisième, et nous continuerons à le faire, tant qu'il restera le moindre terroriste où que ce soit en Syrie. 
 
Quant à la guerre médiatique et psychologique qu'ils ont menée durant toutes ces dernières années, elle n'est jamais parvenue, pas à un seul instant, à nous influencer de manière à nous détourner de cet objectif, à savoir combattre le terrorisme, ou à nous pousser en direction de la peur ou de l'hésitation. [...]

Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

102 réactions à cet article    


  • antiireac 23 août 12:54

    Celui qui est irresponsable c’est bien le tyran bachar qui depuis longtemps serait éliminé si l’autre puissance du mal la russie ne le soutenait pes


    • zak5 zak5 23 août 14:39

      @antiireac
      des tyrans y en a partout pourquoi se focaliser sur Bachar ? et puis franchement je préfère Bachar ou Sadam ou meme khadafi que ces cinglés de djihadistes, c’est bien ça le résultats de l’interventionnisme des occidentaux non ?

      Vous n’avez pas encore subit la barbarie des islamistes comme elle est pratiquée en syrie ou en irak, c’est bien pour cela que vous trouvez bachar encore insuportable . Mais vous n’avez rien qu’a attendre un peu


    • antiireac 23 août 14:51

      @zak5
      Si bachar avait cédé à temps à l’heure actuelle le pays serait gouverné par des forces démocratiques comme en Tunisie..


    • zak5 zak5 23 août 15:09

      @antiireac
      avec des si on peut mettre paris dans une bouteille. La syrie et la tunisie c’est deux choses différentes. En syrie il y a des minorités religieuses qui risque de disparaitre si les islamistes prennent le pouvoir (ne serait-ce que pour un tout petit moment), c’est une question de vie ou de mort pour eux. Et puis en tunisie, c’est encore loin d’etre terminé


    • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 16:19

      @antiireac
      si Bachar avait cédé (acheté par les $ saoudiens) la Syrie serait éclatée en différent émirats islamistes avec un réduit à l’ouest regroupant les allaouites survivants et les chrétiens chassés de leurs villes. 

      Si en Tunisie cela ne s’est pas produit, c’est que nous n’avons pas inondé le pays de débiles islamistes payés et équipés par nos amis et créancier l’Arabie et le Qatar via notre allié la Turquie, membre de l’OTAN.


    • microf 23 août 16:51

      @TARTOQUETSCHES
      @Zaq5

      Il faut lire @antiireac á l´envers, j´ai fini par le comprendre ainsi, il dit le contraire de ce qu´il écrit.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 17:02

      @TARTOQUETSCHES
      Salut, vous dites

      si Bachar avait cédé (acheté par les $ saoudiens) la Syrie serait éclatée en différent émirats islamistes avec un réduit à l’ouest regroupant les allaouites survivants et les chrétiens chassés de leurs villes.

      Sauf que même chez les pro russes, on évoque maintenant comme une option possible un éclatement de la Syrie.


    • Pouêt 23 août 17:05

      @antiireac
      « Des affirmations bien péremptoires qui comme souvent ne reposent sur rien. »
       smiley


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 17:50

      @Olivier Perriet
      Sauf que même chez les pro russes, on évoque maintenant comme une option possible un éclatement de la Syrie.
      Lien ici.
      Bon ok, c’est une analyse qui ne vaut que pour elle même, mais tout de même


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 18:03

      @Olivier Perriet
      Ben décidément, on va dire que je m’empêtre dans mes mensonges et mes copier coller

      lien ici


    • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 18:09

      @Olivier Perriet

      La Syrie sera peut être divisée, les Kurdes auront peut-être une autonomie (mais les turcs sont contre), peut-être un petit sunistan du coté d’Idlid ou de Raqqa a t-il été négocié entre les belligérants pour que « l’opposition » et ses parrains ne soient pas complètement perdants. Possible, mais même qi il y a un accord de ce genre, il est difficile de prévoir la fin vu le nombre d’acteurs, souvent divisé dans le même camps (Turquie vs US, Saoud vs Qatar), voire dans le même pays (maison blanche vs congrès/cia/pentagone...)

       Mais rien à voir avec ce qui aurait pu advenir avec une chute du pouvoir syrien et la partition en 2 zones partagées entre Al Nosra et l’EI sur toute la Syrie ou presque.

      Pour l’heure, au vu du calme relatif entre l’Armée et les « rebelles modérés » qui permet à l’armée syrienne de se concentrer sur les zones de l’Est tenues par l’EI, il faut espérer que la guerre se termine d’ici quelques mois. A moins que les jusqu’au boutistes ne remettent une pièce dans le juke box et ne rompent les fragiles cessez le feu négociés entre syriens, russes et opposition.

    • Vraidrapo 23 août 19:00

      @TARTOQUETSCHES
      Il est certain qu’une grande Syrie comme à l’époque du père, Hafez, faisant la nique aux US et aux Français (Drakkar), c’est de plus en plus intolérable depuis la chute du protectorat soviétique...
      Je m’étonne que Bachar n’ait pas mentionné les bombardements répétés de sa Capitale par les Israéliens... voudrait-il éviter de trop jeter d’huile sur le feu ?



    • cettegrenouilleci 23 août 22:18

      @antiireac
       votre pseudo en dit long sur vos prétentions
      Qu’y a-t-il d’anti-réactionnaire à glorifier les interventions barbares des puissances occidentales dans les pays qui échappent à leur contrôle pour y imposer leur conception de la démocratie et confisquer, en même temps que le pouvoir, les richesses de toutes sortes (gaz, pétrole, minerais, trésors archéologiques, routes et accès stratégiques, tout cela pour accroître leurs profits et satisfaire leur soif de pillage inextinguible ?


    • Durand Durand 23 août 22:24

      @antiireac


      Bravo ! C’est exactement ce qu’explique Roland Dumas...




    • sirocco sirocco 23 août 23:06

      @antiireac

      « Si bachar avait cédé à temps à l’heure actuelle le pays serait gouverné par des forces démocratiques comme en Tunisie.. »

       
      A l’heure actuelle, il y aurait une marionnette de la CIA à la tête de l’Etat syrien (comme en Afghanistan), Israël aurait fait main basse sur les régions fertiles du pays et aurait entrepris une colonisation et un « mitage » comme en Cisjordanie, les champs pétroliers seraient exploités par des multinationales yankees et les Kurdes auraient décrété la formation d’un Etat à eux à la frontière turque pour que les troubles perdurent indéfiniment au Moyen-Orient.


    • François Vesin François Vesin 23 août 23:56

      @antiireac
      « ... le tyran bachar qui depuis longtemps serait éliminé ... »


      On dirait du Fabius !!!
      Vous, les socialistes, 
      vous avez vraiment 
      le sens des formules...
      qui tuent !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 août 06:44

      @antiireac
      Ou comme en Libye...

      23 août 2017 : " En Libye, les terroristes de Daech ont pris d’assaut une position de l’Armée nationale libyenne, décapitant onze personnes.

      Les terroristes de Daech ont attaqué, ce mercredi 23 août, une position de l’Armée nationale libyenne (ANL), loyale à Khalifa Haftar, à 500 kilomètres de Tripoli. Lors de cet assaut, les terroristes ont décapité neuf militaires et deux civils.


      Cool ! C’est la démocratie version "antiiréac !

    • jjwaDal jjwaDal 27 août 14:09

      @antiireac
      Aucun spécialiste de la Syrie ne pense ça. Très probablement la nébuleuse terroriste aurait constitué un Etat (éventuellement partitionné) entrainant ensuite très probablement une intervention à terme des USA contre « Un Etat terroriste » afin d’avoir un vassal à leurs bottes de plus. Tout indique que s’il y avait des élections parfaitement contrôlées dans ce pays et Bachar se représentait il repasserai à nouveau de la manière la plus démocratique qui soit. Or sauf erreur, avec toutes les réserves qu’on peux faire sur la démocratie (voir USA et voir chez nous) on accepte le résultat des urnes et on ferme sa gueule.


    • mmbbb 27 août 17:12

      @François Vesin Al NOSRA a fait du bon boulot mais ou sont donc passes nos missiles Mistral Peut etre qu un jour nous en retrouverons un en France lors d un attentat .



      • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 14:59

        @JC_Lavau

        Encore 6 années supplémentaires et on en verra le bout ?


      • alinea alinea 23 août 13:11

        Il se lâche, Bachar el Assad, depuis quatre ans que j’écoute toutes ses interventions, enfin celles que je peux avoir, il n’a jamais été aussi franc que cela.
        Poutine aussi du reste ! On les comprend bien et personnellement j’admire la modération dont ils ont fait preuve l’un et l’autre jusqu’ici.
        La Syrie n’est pas au bout de ses peines, et je réitère ce que je disais il y a déjà quatre : nous, le peuple d’Occident, devrions être plus « expressifs » à l’encontre de nos pouvoirs ; n’oublions pas que les mouvements populaires ont largement aidé à la fin de la guerre au Vietnam.
        Mais c’est vrai, nous avons tant à faire chez nous...


        • Zevengeur Zevengeur 23 août 13:24

          @alinea

          Lorsque l’on a des crétins belliqueux et de mauvaise foi en face (mais avec un QI proche de celui de BHL), il est relativement aisé lorsque l’on a un peu de jugeote comme Bachar ou Vladimirovitch de prendre le dessus sur ces derniers même si on est militairement inférieurs.

          Maintenant que la guerre en Syrie contre les proxies atlantistes EI et Al-qaida est quasiment gagnée, le président syrien est politiquement renforcé et peut enfin dire les choses telles qu’elles sont.

          Voir l’excellent blog :
          http://www.chroniquesdugrandjeu.com/


        • alinea alinea 23 août 15:48

          @Zevengeur
          Oui, sans doute, sauf que ce n’est pas fini ; je pense que el Assad sait maintenant que les populations ne sont plus dupes, enfin une partie d’entre elles mais ça a son importance.
          Merci pour le lien que j’ai mis en réserve !


        • Vraidrapo 23 août 19:05

          @alinea
          devrions être plus « expressifs » à l’encontre de nos pouvoirs

          Qui a connu les distributions de tracts de soutien à la Palestine, au Viet-Nam au Chili, au Polisario... dans les cafétérias universitaires de Lettres / Sciences !.... C’était sur une autre planète, les jeunes sont complètement lobotomisés. Qu’on ne vienne pas me dire qu’il y avait moins de chômage dans les années 70 après le choc pétrolier !!!


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 août 20:07

          @Vraidrapo
          Et voui, mais à l’époque, l’ OTAN n’était pas inscrite dans les Traités européens...Depuis Maastricht, 1992, c’est le cas. La Défense ainsi que la politique étrangère des pays européens sont dirigées par l’ OTAN, au profit des intérêts américains ...


          C’est Hillary Clinton qui a poussé Sarkozy, Juppé et Cameron à signer les accords de Lancaster House pour envahir le Libye et la Syrie. Hollande & Fabius ont mis leurs pieds dans les pantoufles des précédents.

        • Vraidrapo 23 août 20:35

          @Fifi Brind_acier
          Quel rapport avec l’apathie de la jeunesse ?...


        • alinea alinea 23 août 21:28

          @Vraidrapo
          C’est un peu vrai ; il doit y avoir des causes ; je pense à la surinformation, « trop » inhibe et j’irais jusqu’à dire que ça rend impuissant tant la tâche est démesurée !
          Les jeunes aujourd’hui qui ont une conscience politique, militent, ou bien se barrent en brousse vivre peinards en dehors du cirque !
          Et puis il y a les autres ; dans les années 70, on les appelait les polards ; aujourd’hui les cons !!


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 août 06:15

          @Vraidrapo
          La jeunesse n’est pas apathique, elle est manipulée par les médias presstitués.
          Et la Gauche, qui popularisait ces combats et organisait des manifs, n’est même plus capable de défendre le Venezuela ! Quand vous la verrez faire de l’ anti impérialisme américain, prévenez moi !


        • Vraidrapo 24 août 07:16

          @Fifi Brind_acier
          Le PC/UNEF étant tombé en désuétude, le PS (UMPS) infiltré par des sionistes, les Verts par Kon,-Bendix, il ne faudrait/fallait ne plus compter que sur des mobilisations spontanés et répétées de la Jeunesse, une gageure quoi !?
          Il est plus facile de mobiliser fréquemment, la fraction arriviste avec l’appât du gain, que celle, romantique, motivée par des valeurs humanistes... semble-t-il ?


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 13:49

          Avec des arguments de poids, et une logique imparable :

          s’il y a du terrorisme en Occident, c’est la faute à l’Occident.
          s’il y a du terrorisme en Syrie, c’est la faute à l’Occident.


          • roman_garev 23 août 13:52

            @Olivier Perriet
            Mais parce que c’est ainsi... L’Occident a créé le terrorisme, pas vrai ?


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 13:56

            @roman_garev

            oui, c’est plus commode comme ça. Et ça explique tout facilement.


          • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 16:32

            @Olivier Perriet

            Le terrorisme est une affaire d’ETAT, c’est évident.
            Mais pas que des états occidentaux, c’est aussi évident.

            Qand les principaux bailleurs de fonds des djihadistes syriens (de l’Ei aux « modérés » d’Al Nosra) sont l’Arabie Saoudite et le Qatar nos grands alliés régionaux et que 100% des approvisionnements en armes et recrues passent par la frontière de la Turquie qui est membre de l’OTAN, alors oui il est évident que l’Occident se sert aussi du terrorisme à des fins géopolitiques.

            Si ce n’était pas le cas ; il y a longtemps que nous aurions rompus nos relations diplomatiques avec eux, voire que nous serions en train de les bombarder.

            Cela ne veut pas dire que ce sont nos amis, juste nos idiots utiles, certes difficilement contrôlables et au maniement délicat (retour de flamme en europe), mais pas cher et au réservoir de recrues quasi illimité tant qu’il y a des pétro-dollars saoudien.

          • antiireac 23 août 16:54

            @TARTOQUETSCHES
            Des affirmations bien péremptoires qui comme souvent ne reposent sur rien.


          • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 17:29

            @antiireac
            et toi tu reposes sur quoi ?


            pour juger d’une situation nous n’avons que notre esprit critique.

            le financement des terroriste par l’Arabie et le Qatar, c’est de notoriété publique et même ta presse de référence de merde en parle parfois, mais n’en tire aucune conclusion.

            L’EI n’a eut pendant 2 ans qu’une seule frontière avec la Turquie (OTAN) de 100 km seulement donc facilement contrôlable (le reste était tenu par les kurdes, ennemis de l’EI et des turcs), et TOUT transitait par la : hommes (dont nos paumés français), armes et munitions. 
             L’EI n’a pas d’industrie d’armement, ne fabrique pas de fusils, mitrailleuses, canons aa, missiles anti-char ... et pic-up flambants neufs, en quantité astronomique, ainsi que les montagnes de munitions.

            Il y a bien eu des stocks pris sur l’armée irakienne et syrienne mais largement insuffisant pour tenir des années sans ruptures et pas aussi varié.

            Si tu n’es pas capable de réfléchir par toi même, voir les parallèle avec l’histoire passée (utilisation des djihadiste par la cia en Afghanistan dans les années 80, mais aussi au Kosovo (UCK), et Tchétchénie (les officiels us s’en vantent !!!), c’est que tu n’es qu’un indécrottable benêt ou qu’un gros tartufe.

            Tout est devant nos yeux.

          • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 18:00

            @TARTOQUETSCHES

            Votre analyse est vraie, mais elle se retourne comme un gant :

            les zones tenues par l’armée régulière syrienne, et entourées de zones rebelles, elles ont tenu comment pendant toutes ces années ?

            les zones rebelles isolées dans le centre du pays, hors frontière avec un pays extérieur (ex : ghouta de Damas), elles ont tenu comment ?

            C’est pas en bégayant « guerre d’Irak », « guerre du Vietnam », « méchants amerloques » qu’on comprend tout.

            Il n’y a qu’une guerre civile et un effondrement de l’Etat qui peuvent expliquer ça.


          • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 18:22

            @Olivier Perriet


            mais il n’est de secret pour personne que la Syrie est soutenue par l’Iran et la Russie !
            Et la Syrie dispose d’usine d’armement au moins pour les munitions basiques, le reste est effectivement fourni par Russie et Iran, mais au compte goûte, peu de gros matériel, mais armes légères et munitions bien évidement.

            Il y a bien 2 blocs qui luttent en Syrie pour leurs intérêts (Russie/Iran/Syrie vs Turc/Arabie/Qatar/OTAN), mais seul ce dernier bloc utilise le levier islamique pour « gagner » ou tout le moins empêcher l’autre de gagner en détruisant l’état clé qui ne peut être contrôlé directement (Irak, Libye, Syrie)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès