• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Bachar al-Assad : le terrorisme en Europe est la conséquence de politiques (...)

Bachar al-Assad : le terrorisme en Europe est la conséquence de politiques irresponsables

Discours du Président de la République Arabe Syrienne Bachar al-Assad le 21 août 2017, devant les membres du corps diplomatique syrien

Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr
 

 
Transcription :
 
 [...] Le résultat de cette résistance (de la Syrie) et du prix que nous avons payé (pour cela),ce sont (également) les revirements qui se sont produits dernièrement dans les déclarations occidentales et qui ne se sont pas produits parce que leur conscience humaine s'est réveillée ou a recouvré sa santé, et qu'ils ont (enfin) ressenti que la Syrie était opprimée ou quoi que ce soit de ce genre. (L'Occident) a fait ce revirement à cause de la résistance du peuple, de l'Etat et des forces armées (de la Syrie). Et bien sûr à cause du soutien de nos alliés. (L'Occident) n'a pas fait ce revirement parce qu'il est doté d'éthique ou de morale, parce que nous n'avons jamais rien vu de tel, même avant la guerre. Mais c'est la réalité du terrain en Syrie, et la réalité du terrain dans leurs propres pays (qui leur a imposé ce revirement).
 
Et aujourd'hui, il ne se passe pas une semaine ou un mois sans que se produise un événement (attentat terroriste) qui est la conséquence directe de leur stupidité dans leurs prises de décision et leur soutien au terrorisme dans cette région. Ce sont ces réalités qui leur ont imposé de changer leurs positions, fût-ce de manière partielle et timide, sans conviction,mais ces revirements se sont imposés à eux. 
 
Ce changement de positions ne signifie pas un changement des politiques. L'Occident, comme le serpent, change de peau en fonction de la situation. Au début, ils parlaient de soutien au mouvement populaire, ce mouvement populaire qui n'a jamais dépassé, dans le meilleur des cas, 200 000 personnes payées (par l'Occident et le Golfe) dans toute la Syrie, un pays de 24 millions d'habitants. Et après s'être efforcés de leur mieux, les armes étant présentes sur la scène mais de manière cachée, à perpétrer des massacres et fomenter la sédition, ils n'ont pas réussi, et sont donc passés au soutien ouvert aux groupes armés mais ils leur ont donné le nom d' « opposition » en guise de couverture, c'est-à-dire qu'ils les ont présentés comme (des factions) politiques, avec une dénomination politique, et ils les ont présentés comme « modérés », c'est-à-dire comme non extrémistes. Ou (ils ont utilisé) la dénomination politique d' « opposition », pour (laisser croire) que ce ne sont pas des terroristes.
 
Lorsque ce projet a échoué et qu'ils ont été exposés pour ce qu'ils sont (des terroristes) aux yeux de l'opinion publique mondiale, et de l'opinion publique régionale et locale dans leurs propres pays, ils sont passés à une autre version, le prétexte humanitaire. Nous sommes actuellement à cette étape. Pour résumer, elle consiste à garder le silence absolu tant que les terroristes avancent ou que ce soit,et perpètrent des massacres et des meurtres contre les civils, mais lorsque c'est l'Armée (syrienne) qui fait des avancées aux dépens des terroristes, alors soudain on commence à entendre des cris, des lamentations et de l'intercession afin de nous stopper, au prétexte de slogans humanitaires, d'arrêter l'épanchement de sang, de convoyer de l'aide humanitaire, et d'autres prétextes que nous Syriens connaissons bien. Et leur véritable objectif est de donner l'opportunité aux groupes armés de reformer leurs rangs, de se remotiver, de faire venir du matériel et d'envoyer des renforts pour les aider,afin qu'ils puissent poursuivre leurs actes terroristes.
 
En vérité, toutes ces diverses tactiques qu'ils ont employées durant ces étapes n'a jamais pu nous duper, en aucun cas. Dès le premier jour, nous avons reconnu le terrorisme, et dès le premier jour, nous l'avons frappé, durant la première étape, la seconde et la troisième, et nous continuerons à le faire, tant qu'il restera le moindre terroriste où que ce soit en Syrie. 
 
Quant à la guerre médiatique et psychologique qu'ils ont menée durant toutes ces dernières années, elle n'est jamais parvenue, pas à un seul instant, à nous influencer de manière à nous détourner de cet objectif, à savoir combattre le terrorisme, ou à nous pousser en direction de la peur ou de l'hésitation. [...]

Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • antiireac 23 août 2017 12:54

    Celui qui est irresponsable c’est bien le tyran bachar qui depuis longtemps serait éliminé si l’autre puissance du mal la russie ne le soutenait pes


    • zak5 zak5 23 août 2017 14:39

      @antiireac
      des tyrans y en a partout pourquoi se focaliser sur Bachar ? et puis franchement je préfère Bachar ou Sadam ou meme khadafi que ces cinglés de djihadistes, c’est bien ça le résultats de l’interventionnisme des occidentaux non ?

      Vous n’avez pas encore subit la barbarie des islamistes comme elle est pratiquée en syrie ou en irak, c’est bien pour cela que vous trouvez bachar encore insuportable . Mais vous n’avez rien qu’a attendre un peu


    • antiireac 23 août 2017 14:51

      @zak5
      Si bachar avait cédé à temps à l’heure actuelle le pays serait gouverné par des forces démocratiques comme en Tunisie..


    • zak5 zak5 23 août 2017 15:09

      @antiireac
      avec des si on peut mettre paris dans une bouteille. La syrie et la tunisie c’est deux choses différentes. En syrie il y a des minorités religieuses qui risque de disparaitre si les islamistes prennent le pouvoir (ne serait-ce que pour un tout petit moment), c’est une question de vie ou de mort pour eux. Et puis en tunisie, c’est encore loin d’etre terminé


    • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 2017 16:19

      @antiireac
      si Bachar avait cédé (acheté par les $ saoudiens) la Syrie serait éclatée en différent émirats islamistes avec un réduit à l’ouest regroupant les allaouites survivants et les chrétiens chassés de leurs villes. 

      Si en Tunisie cela ne s’est pas produit, c’est que nous n’avons pas inondé le pays de débiles islamistes payés et équipés par nos amis et créancier l’Arabie et le Qatar via notre allié la Turquie, membre de l’OTAN.


    • microf 23 août 2017 16:51

      @TARTOQUETSCHES
      @Zaq5

      Il faut lire @antiireac á l´envers, j´ai fini par le comprendre ainsi, il dit le contraire de ce qu´il écrit.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 17:02

      @TARTOQUETSCHES
      Salut, vous dites

      si Bachar avait cédé (acheté par les $ saoudiens) la Syrie serait éclatée en différent émirats islamistes avec un réduit à l’ouest regroupant les allaouites survivants et les chrétiens chassés de leurs villes.

      Sauf que même chez les pro russes, on évoque maintenant comme une option possible un éclatement de la Syrie.


    • Pouêt 23 août 2017 17:05

      @antiireac
      « Des affirmations bien péremptoires qui comme souvent ne reposent sur rien. »
       smiley


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 17:50

      @Olivier Perriet
      Sauf que même chez les pro russes, on évoque maintenant comme une option possible un éclatement de la Syrie.
      Lien ici.
      Bon ok, c’est une analyse qui ne vaut que pour elle même, mais tout de même


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 18:03

      @Olivier Perriet
      Ben décidément, on va dire que je m’empêtre dans mes mensonges et mes copier coller

      lien ici


    • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 2017 18:09

      @Olivier Perriet

      La Syrie sera peut être divisée, les Kurdes auront peut-être une autonomie (mais les turcs sont contre), peut-être un petit sunistan du coté d’Idlid ou de Raqqa a t-il été négocié entre les belligérants pour que « l’opposition » et ses parrains ne soient pas complètement perdants. Possible, mais même qi il y a un accord de ce genre, il est difficile de prévoir la fin vu le nombre d’acteurs, souvent divisé dans le même camps (Turquie vs US, Saoud vs Qatar), voire dans le même pays (maison blanche vs congrès/cia/pentagone...)

       Mais rien à voir avec ce qui aurait pu advenir avec une chute du pouvoir syrien et la partition en 2 zones partagées entre Al Nosra et l’EI sur toute la Syrie ou presque.

      Pour l’heure, au vu du calme relatif entre l’Armée et les « rebelles modérés » qui permet à l’armée syrienne de se concentrer sur les zones de l’Est tenues par l’EI, il faut espérer que la guerre se termine d’ici quelques mois. A moins que les jusqu’au boutistes ne remettent une pièce dans le juke box et ne rompent les fragiles cessez le feu négociés entre syriens, russes et opposition.


    • cettegrenouilleci 23 août 2017 22:18

      @antiireac
       votre pseudo en dit long sur vos prétentions
      Qu’y a-t-il d’anti-réactionnaire à glorifier les interventions barbares des puissances occidentales dans les pays qui échappent à leur contrôle pour y imposer leur conception de la démocratie et confisquer, en même temps que le pouvoir, les richesses de toutes sortes (gaz, pétrole, minerais, trésors archéologiques, routes et accès stratégiques, tout cela pour accroître leurs profits et satisfaire leur soif de pillage inextinguible ?


    • Durand Durand 23 août 2017 22:24

      @antiireac


      Bravo ! C’est exactement ce qu’explique Roland Dumas...




    • sirocco sirocco 23 août 2017 23:06

      @antiireac

      « Si bachar avait cédé à temps à l’heure actuelle le pays serait gouverné par des forces démocratiques comme en Tunisie.. »

       
      A l’heure actuelle, il y aurait une marionnette de la CIA à la tête de l’Etat syrien (comme en Afghanistan), Israël aurait fait main basse sur les régions fertiles du pays et aurait entrepris une colonisation et un « mitage » comme en Cisjordanie, les champs pétroliers seraient exploités par des multinationales yankees et les Kurdes auraient décrété la formation d’un Etat à eux à la frontière turque pour que les troubles perdurent indéfiniment au Moyen-Orient.


    • François Vesin François Vesin 23 août 2017 23:56

      @antiireac
      « ... le tyran bachar qui depuis longtemps serait éliminé ... »


      On dirait du Fabius !!!
      Vous, les socialistes, 
      vous avez vraiment 
      le sens des formules...
      qui tuent !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 août 2017 06:44

      @antiireac
      Ou comme en Libye...

      23 août 2017 : " En Libye, les terroristes de Daech ont pris d’assaut une position de l’Armée nationale libyenne, décapitant onze personnes.

      Les terroristes de Daech ont attaqué, ce mercredi 23 août, une position de l’Armée nationale libyenne (ANL), loyale à Khalifa Haftar, à 500 kilomètres de Tripoli. Lors de cet assaut, les terroristes ont décapité neuf militaires et deux civils.


      Cool ! C’est la démocratie version "antiiréac !

    • jjwaDal jjwaDal 27 août 2017 14:09

      @antiireac
      Aucun spécialiste de la Syrie ne pense ça. Très probablement la nébuleuse terroriste aurait constitué un Etat (éventuellement partitionné) entrainant ensuite très probablement une intervention à terme des USA contre « Un Etat terroriste » afin d’avoir un vassal à leurs bottes de plus. Tout indique que s’il y avait des élections parfaitement contrôlées dans ce pays et Bachar se représentait il repasserai à nouveau de la manière la plus démocratique qui soit. Or sauf erreur, avec toutes les réserves qu’on peux faire sur la démocratie (voir USA et voir chez nous) on accepte le résultat des urnes et on ferme sa gueule.


    • mmbbb 27 août 2017 17:12

      @François Vesin Al NOSRA a fait du bon boulot mais ou sont donc passes nos missiles Mistral Peut etre qu un jour nous en retrouverons un en France lors d un attentat .



      • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 14:59

        @JC_Lavau

        Encore 6 années supplémentaires et on en verra le bout ?


      • alinea alinea 23 août 2017 13:11

        Il se lâche, Bachar el Assad, depuis quatre ans que j’écoute toutes ses interventions, enfin celles que je peux avoir, il n’a jamais été aussi franc que cela.
        Poutine aussi du reste ! On les comprend bien et personnellement j’admire la modération dont ils ont fait preuve l’un et l’autre jusqu’ici.
        La Syrie n’est pas au bout de ses peines, et je réitère ce que je disais il y a déjà quatre : nous, le peuple d’Occident, devrions être plus « expressifs » à l’encontre de nos pouvoirs ; n’oublions pas que les mouvements populaires ont largement aidé à la fin de la guerre au Vietnam.
        Mais c’est vrai, nous avons tant à faire chez nous...


        • Zevengeur Zevengeur 23 août 2017 13:24

          @alinea

          Lorsque l’on a des crétins belliqueux et de mauvaise foi en face (mais avec un QI proche de celui de BHL), il est relativement aisé lorsque l’on a un peu de jugeote comme Bachar ou Vladimirovitch de prendre le dessus sur ces derniers même si on est militairement inférieurs.

          Maintenant que la guerre en Syrie contre les proxies atlantistes EI et Al-qaida est quasiment gagnée, le président syrien est politiquement renforcé et peut enfin dire les choses telles qu’elles sont.

          Voir l’excellent blog :
          http://www.chroniquesdugrandjeu.com/


        • alinea alinea 23 août 2017 15:48

          @Zevengeur
          Oui, sans doute, sauf que ce n’est pas fini ; je pense que el Assad sait maintenant que les populations ne sont plus dupes, enfin une partie d’entre elles mais ça a son importance.
          Merci pour le lien que j’ai mis en réserve !


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 août 2017 20:07

          @Vraidrapo
          Et voui, mais à l’époque, l’ OTAN n’était pas inscrite dans les Traités européens...Depuis Maastricht, 1992, c’est le cas. La Défense ainsi que la politique étrangère des pays européens sont dirigées par l’ OTAN, au profit des intérêts américains ...


          C’est Hillary Clinton qui a poussé Sarkozy, Juppé et Cameron à signer les accords de Lancaster House pour envahir le Libye et la Syrie. Hollande & Fabius ont mis leurs pieds dans les pantoufles des précédents.

        • alinea alinea 23 août 2017 21:28

          @Vraidrapo
          C’est un peu vrai ; il doit y avoir des causes ; je pense à la surinformation, « trop » inhibe et j’irais jusqu’à dire que ça rend impuissant tant la tâche est démesurée !
          Les jeunes aujourd’hui qui ont une conscience politique, militent, ou bien se barrent en brousse vivre peinards en dehors du cirque !
          Et puis il y a les autres ; dans les années 70, on les appelait les polards ; aujourd’hui les cons !!


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 août 2017 06:15

          @Vraidrapo
          La jeunesse n’est pas apathique, elle est manipulée par les médias presstitués.
          Et la Gauche, qui popularisait ces combats et organisait des manifs, n’est même plus capable de défendre le Venezuela ! Quand vous la verrez faire de l’ anti impérialisme américain, prévenez moi !


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 13:49

          Avec des arguments de poids, et une logique imparable :

          s’il y a du terrorisme en Occident, c’est la faute à l’Occident.
          s’il y a du terrorisme en Syrie, c’est la faute à l’Occident.


          • roman_garev 23 août 2017 13:52

            @Olivier Perriet
            Mais parce que c’est ainsi... L’Occident a créé le terrorisme, pas vrai ?


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 13:56

            @roman_garev

            oui, c’est plus commode comme ça. Et ça explique tout facilement.


          • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 2017 16:32

            @Olivier Perriet

            Le terrorisme est une affaire d’ETAT, c’est évident.
            Mais pas que des états occidentaux, c’est aussi évident.

            Qand les principaux bailleurs de fonds des djihadistes syriens (de l’Ei aux « modérés » d’Al Nosra) sont l’Arabie Saoudite et le Qatar nos grands alliés régionaux et que 100% des approvisionnements en armes et recrues passent par la frontière de la Turquie qui est membre de l’OTAN, alors oui il est évident que l’Occident se sert aussi du terrorisme à des fins géopolitiques.

            Si ce n’était pas le cas ; il y a longtemps que nous aurions rompus nos relations diplomatiques avec eux, voire que nous serions en train de les bombarder.

            Cela ne veut pas dire que ce sont nos amis, juste nos idiots utiles, certes difficilement contrôlables et au maniement délicat (retour de flamme en europe), mais pas cher et au réservoir de recrues quasi illimité tant qu’il y a des pétro-dollars saoudien.

          • antiireac 23 août 2017 16:54

            @TARTOQUETSCHES
            Des affirmations bien péremptoires qui comme souvent ne reposent sur rien.


          • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 2017 17:29

            @antiireac
            et toi tu reposes sur quoi ?


            pour juger d’une situation nous n’avons que notre esprit critique.

            le financement des terroriste par l’Arabie et le Qatar, c’est de notoriété publique et même ta presse de référence de merde en parle parfois, mais n’en tire aucune conclusion.

            L’EI n’a eut pendant 2 ans qu’une seule frontière avec la Turquie (OTAN) de 100 km seulement donc facilement contrôlable (le reste était tenu par les kurdes, ennemis de l’EI et des turcs), et TOUT transitait par la : hommes (dont nos paumés français), armes et munitions. 
             L’EI n’a pas d’industrie d’armement, ne fabrique pas de fusils, mitrailleuses, canons aa, missiles anti-char ... et pic-up flambants neufs, en quantité astronomique, ainsi que les montagnes de munitions.

            Il y a bien eu des stocks pris sur l’armée irakienne et syrienne mais largement insuffisant pour tenir des années sans ruptures et pas aussi varié.

            Si tu n’es pas capable de réfléchir par toi même, voir les parallèle avec l’histoire passée (utilisation des djihadiste par la cia en Afghanistan dans les années 80, mais aussi au Kosovo (UCK), et Tchétchénie (les officiels us s’en vantent !!!), c’est que tu n’es qu’un indécrottable benêt ou qu’un gros tartufe.

            Tout est devant nos yeux.

          • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 18:00

            @TARTOQUETSCHES

            Votre analyse est vraie, mais elle se retourne comme un gant :

            les zones tenues par l’armée régulière syrienne, et entourées de zones rebelles, elles ont tenu comment pendant toutes ces années ?

            les zones rebelles isolées dans le centre du pays, hors frontière avec un pays extérieur (ex : ghouta de Damas), elles ont tenu comment ?

            C’est pas en bégayant « guerre d’Irak », « guerre du Vietnam », « méchants amerloques » qu’on comprend tout.

            Il n’y a qu’une guerre civile et un effondrement de l’Etat qui peuvent expliquer ça.


          • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 2017 18:22

            @Olivier Perriet


            mais il n’est de secret pour personne que la Syrie est soutenue par l’Iran et la Russie !
            Et la Syrie dispose d’usine d’armement au moins pour les munitions basiques, le reste est effectivement fourni par Russie et Iran, mais au compte goûte, peu de gros matériel, mais armes légères et munitions bien évidement.

            Il y a bien 2 blocs qui luttent en Syrie pour leurs intérêts (Russie/Iran/Syrie vs Turc/Arabie/Qatar/OTAN), mais seul ce dernier bloc utilise le levier islamique pour « gagner » ou tout le moins empêcher l’autre de gagner en détruisant l’état clé qui ne peut être contrôlé directement (Irak, Libye, Syrie)




          • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 21:14

            @TARTOQUETSCHES

            Il y aura donc, peut-être, une partition de la Syrie, mais attention, sous l’égide russe, ce qui, objectivement, change absolument tout.

            Tartuffe !


          • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 2017 22:07

            @Olivier Perriet
            Ne te fais pas plus con que tu n’es Perrier rondelle.

            S’il y a partition ce ne sera pas sous l’égide des russes, mais à l’issue de négociations entre Russe/Iranien partisans de l’unité et Us/putes us, comme je l’ai écrit. Et que pour mettre un terme à la guerre, les Russes et Iraniens seront peut être obligés de céder quelques portions de territoires syriens pour que tes amis ne perdent pas completement la face. Et de fait, il sera sans doute difficile pour la Syrie de récupérer toutes les zones occupées par les Kurdes, même si ceux-ci sont en conflit avec les Turcs.
            Tu comprends, ou tu fais toujours semblant ?


          • cettegrenouilleci 23 août 2017 22:41

            @Olivier Perriet

            La réalité des faits et les développements en cours mettent singulièrement en relief l’inexactitude et l’inanité de vos propos.

            Ce n’est pas en « tordant le cou » à la vérité et en passant sous silence tous les faits qui infirment votre point de vue que vous vous donnerez les moyens de comprendre la situation que vous caricaturez, et encore moins en prenant à partie ceux qui s’appliquent à rétablir la réalité des faits et à nommer les acteurs qui tirent les ficelles dans l’ombre.

             Vive la Syrie indépendante et souveraine !

            Vive le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes !

            Non aux interventions militaires et autres de l’Occident dans les affaires des peuples qui ne leur ont rien demandé et souhaitent tout simplement vivre en paix.


          • cettegrenouilleci 24 août 2017 08:42

            @Olivier Perriet

            Quelle admirable argumentation !

            Il est vrai que l’Occident est réputé pour ses actions vigoureuses pour défendre le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et rétablir la démocratie partout où elle est menacée !

            Cette vérité là se suffit à elle-même.

            Merci pour votre éminente contribution au débat.


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 août 2017 08:55

            @TARTOQUETSCHES
            Et que pour mettre un terme à la guerre, les Russes et Iraniens seront peut être obligés de céder quelques portions de territoires syriens pour que tes amis ne perdent pas complètement la face.

            C’est bien ce que je disais, ça change absolument tout, et de quelle manière. Donc lorsque Poutine fera volte face, je suis persuadé que vous trouverez ça génial. Enfin, on verra ;

            Juste un rappel « historique » :
            les gouvernements « révolutionnaires », « socialistes », « pan-arabes », dont le Baas syrien est le dernier reliquat, n’ont jamais vraiment reconnu les frontières de leur propre pays, car elles ont été tracées par les méchants occidentaux.

            Donc vous voir tenir des discours grandiloquents sur « l’unité nationale syrienne » fait franchement marrer.


          • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 24 août 2017 13:43

            @Olivier Perriet
            Mais le sujet n’est pas de trouver génial Poutine ou Bachar. Et je ne tiens aucun discours grandiloquent sur l’unité syrienne...tu fabules rondelle.

            Le sujet est un bras de fer entre puissances sur le terrain syrien et de l’utilisation par un des bloc du terrorisme et djihadistes islamique pour détruire le pays « convoité » à défaut de le contrôler.
            Quant à une éventuelle partition, sa forme et son ampleur, elle dépend de multiples facteurs, le camp terroriste (je l’appelle comme ça c mieux) fera il monter les enchères, donc l’escalde militaire, les autres pourront ils suivre sans lâcher un bout (nous parlons de puissances nucléaires, dont la première puissance est en pleine hysterie de fin d’empire, je vous le rappelle), dépends aussi de la question Kurde, etc...
            Mais ce qui est sur ç’est que si partition il y a elle n’aura rien à voir avec le plan initial qui était une destruction totale de la Syrie avec expulsion des minorités par un pseudo Califat Daeshien ou AlQaedien, copie de la.Arabie Saoudite en plus barbare.

          • Durand Durand 25 août 2017 01:26


             Pour Pierre Conesa, ancien haut-fonctionnaire du ministère de la Défense, « On est en guerre contre le salafisme [...] mais simplement, le salafisme, c’est l’Arabie Saoudite donc c’est gênant [112] »

            Je pense plutôt qu’on devrait être en guerre contre ceux qui financent le salafiste à coup de pétro-Euro-Dollars..., c’est à dire contre nous-mêmes.


            https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Salafisme


          • Analis 25 août 2017 11:52

            @Olivier Perriet

            Olivier Perriet, et si vous cessez d’être bête ? Vous savez pertinemment, au vu de ces éléments mêmes que vous fournissez, que c’est l’agression occidentalo-golfienne qui a visé à déstabiliser la Syrie, et oui, entre autres, à la scinder. Donc, sur ce la Russie et l’Iran sont intervenus pour l’empêcher, il se peut qu’ils ne réussissent pas complètement, mais si partition il y a, ce sera uniquement du fait de la France, des USA, de la Grande-Bretagne, de l’Arabie Séoudite, du Qatar, d’Israël, et contre les intentions des ruses et iraniens. Une évidence à rappeller, que tout enfant de 10 ans comprendrait, mais qui semble avoir du mal à entrer dans votre cerveau. À moins que ce soit du trollage pur et simple ? Mettre sur le même pied agresseurs et agressé est la tactique favorite des propagandistes goebellsiens de tout poil qui ont sévi autour de cette agression occidentale, comme ils ne peuvent pas nier les succès des russes, ils essaient de leur trouver des poux dans la tête à tout prix, en faisant assaut de montagnes de mauvaise foi.

            Après, est-il vraiment possible qu’un émirat djihadiste soit admis à Idleb  ? Cela paraît peu probable. Pour le moment, la priorité est de reprendre l’est des mains de l’EI, avant de se retourner contre ce qui reste d’Al Nosra et ses alliés.


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 août 2017 09:32

            Salut Anne-Lise,

            "Il se peut qu’ils ne réussissent pas complètement« , »si partition il y a, ce sera uniquement du fait de la France, des USA, de la Grande-Bretagne, de l’Arabie Séoudite, du Qatar, d’Israël, et contre les intentions des ruses et iraniens"

            Je vois que vous préparez déjà une bonne excuse et le prochain retournement de veste : s’il y a , c’est pas de ma faute, ce qui change tout.

            Ne vous inquiétez pas, les Assad eux-mêmes ne sont pas vraiment attachés à leurs propres frontières, héritées des méchants Français colonialistes. Ca fait partie du sac de noeuds.

            Au fait, vous le croirez ou pas mais je ne nie pas les ingérences flagrantes et revendiquées en Syrie.


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 13:55

            Quel aveu : « 200 000 personnes ». Une paille. « Sur 24 millions d’habitants ». Si on enlève les vieillards, les bébés et les malades, ça fait quand même beaucoup.

            Le nombre moyen de soldats dans l’armée syrienne c’est combien déjà ?

            De l’autisme à ce point c’est pathétique


            • antiireac 23 août 2017 14:30

              @Olivier Perriet
              C’est sans doute 300 000 personnes qui ont perrit dans ces affrontements en syrie et les bombardements aveugles de la russie y sont pour quelque chose.


            • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 2017 16:43

              @antiireac
              300000 morts dont environ 100000 soldats fidèles, 100000 djihadistes et 100000 civils, selon l’OSDH peu suspecté d’être pro bachar puisque le gus est à Londres et ouvertement pro-« rebelles ».


              Ce n’est donc pas Bachar qui a massacré 300 000 personnes ; mais une guerre féroce entre 2 camps avec des civils au milieu, souvent massacré par les djihadiste et victimes des bombardements venant des 2 camps. 
              D’ailleurs il y a bien plus de morts civils à Mossoul et à Raqqa tués par les avions de la coalition dans une indifférence générale qu’à Alep, ou les Russes n’ont jamais bombardé le centre ville, mais uniquement la périphérie. Voyez les chiffres de l’OSDH à ce sujet. 


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 août 2017 20:22

              @Olivier Perriet
              C’est ça, les Syriens sont masos, ils soutiennent un « sanglant dictateur qui tue son peuple », toussa, toussa... La France et l’ Allemagne ont fermé les ambassades de Syrie pour que les réfugiés ne puissent pas aller voter....

              Si Assad était rejeté par les Syriens, on aurait été les chercher en taxi !


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 21:18

              @Fifi Brind_acier

              même Assad reconnait qu’il n’est pas soutenu à 100 % et vous prétendez l’inverse, vous êtes pitoyable.


            • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 2017 22:11

              @Olivier Perriet
              Qui te parle de 100% de soutient ???

              Personne.
              Dis donc Perrier Rondelle, t’as vraiment des gros sabots de troll premier niveau.


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 août 2017 06:53

              @Olivier Perriet
              Pertes militaires syriennes : plus de 100 000.
              Mais vous oubliez que la Coalition tue plus de civils que de terroristes ...


            • cettegrenouilleci 24 août 2017 08:47

              @Olivier Perriet

              pitoyable, vraiment ?

              Je vous retourne le compliment.

              Merci à Fifi Brin d’Acier pour ses commentaires avisés et pour les multiples références éclairantes qu’il fournit régulièrement pour étayer ses propos .


            • QAmonBra QAmonBra 23 août 2017 15:32

              Merci @ l’auteur pour le partage.


              La Syrie aura été la prétention de trop des pseudo-dirigeants occidentaux (*) avec, hélas, la bénédiction plus ou moins consciente de leurs peuples respectifs, dont le degré d’information et culturel pour certains est proche de l’abêtissement complet.

              Finie l’époque où, comme en Irak, leurs multinationales reconstruisaient, à prix d’or, les infrastructures que leur militaires avaient préalablement et systématiquement détruis au nom de la démocratie, des droits de l’homme etc etc etc. . . 

              Va falloir que leurs sociétés se déculottent sérieusement pour profiter des miettes que leur laisseront les chinois, russes et autres iraniens, si ils leur en laissent, car les syriens, quelles que soient leurs confessions et vu le prix payé, ne sont pas prêts d’oublier la leçon.

              En fait, pour les occidentaux en général et pour les français en particulier, la Syrie, voire même le moyen orient, Turquie comprise, se ferment économiquement, politiquement et culturellement pour longtemps. 

              L’ère de l’impunité pour toute malfaisance, même à l’autre bout de la planète, est aussi terminée, ledit occident, c’est à dire surtout sa pauvre population, ne fait donc que commencer a en assumer toutes les conséquences, le terrorisme wahhabite, excusez le pléonasme, n’en est qu’une mise en bouche. . .



              (*) Tous des pantins en représentation et, surtout, en charge d’une feuille de route. 

              • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 15:48

                À mon Braquemart

                le complot est évident, il a suffi de voir le grand flottement des chancelleries occidentales, française en particulier, lorsque les premiers troubles ont éclaté en Syrie en 2011, alors que Assad venait d’être invité à participer à la cérémonie du 14 juillet.

                Les faussetés répétées ad nauséam ne deviennent pas vraies pour autant.


              • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 2017 16:54

                @Olivier Perriet
                aucun flottement.

                en Tunisie oui, mais en Syrie dès 2011 Juppé réclamait le départ de Bachar.


                et l’invitation au 14 juillet c’était en 2008, et Bachar n’avait pas encore refusé le gazoduc occidentalo-quatari au profit du gazoduc iranien.

                Tartufe.

              • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 17:55

                @TARTOQUETSCHES

                C’est tout ce qu’il y a comme preuve que c’est la France qui a téléguidé de A à Z tous les troubles en Syrie, et depuis le début ?

                Une déclaration publique « d’Ali Juppé » condamnant, au mois de juin 2011, la répression (ou supposée répression, si vous préférez) et estimant que ça porte gravement atteinte à la légitimité de Bachar Al Assad pour diriger son pays ?

                ça fait pas très lourd.

                Tartuffe, ça se dit aussi « tarte aux quetsches », non ?


              • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 23 août 2017 18:29

                @Olivier Perriet
                mais qui te parles que c’est l’Etat français qui aurait tout téléguidé ? 4

                C’est une partie à plusieurs, la France n’est certainement pas l’instigatrice mais plutôt suiveuse.Alors qui a conçu le plan, je n’en sais rien, mais probablement entre services US et Saoudien et Anglais.


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 août 2017 20:23

                @QAmonBra
                C’est la Chine qui va reconstruire la Syrie, !
                Les entreprises françaises : nada, wallou, rien du tout !


              • sirocco sirocco 23 août 2017 22:47

                @Fifi Brind_acier

                ... et c’est normal, l’aviation française sous commandement américain ayant participé à la destruction méthodique des infrastructures syriennes.



              • zygzornifle zygzornifle 23 août 2017 16:59
                le terrorisme en Europe est la conséquence de politiques irresponsables..... Il n’a pas tord le Bachard ,quand on se mêle de chose que l’on ne comprend pas on sème le chaos , non seulement c’est le bordel , le désordre voire la guerre dans pas mal de pays mais en plus les terroristes s’en donnent a cœur joie en Europe et avec la politique migratoire-passoire de l’UE ce n’est pas prêt de se terminer .....

                • antiireac 23 août 2017 17:52

                  Alors que la guerre et son issu semble être entendu on peut se demander quelle politique va poursuivre le maître de Syrie tant elle semble incertaine à l’heure actuelle

                  Est ce enfin une part de démocratie et une ouverture politique sera promulgué dans ce pays si meurtrie par la guerre ?

                  • blablablietblabla blablablietblabla 23 août 2017 18:27

                    @antiireac
                    Toi tu es vraiment le tartufe de base , tu es anti gouvernement syrien , donc tu reve que que la racaille islamique prend le pouvoir en Syrie au moins lui il s’en ai débarrassé .
                    En revanche ils risquent d’être devant chez toi bientôt et il te diront que ta femme et ta fille -( si tu as n a)- doit s’habiller comme ci comme ça doit et on verra ce que tu dira par la suite, triste sire que tu es !


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 21:21

                    @blablablietblabla

                    c’est marrant de voir un commentateur critiquer « la racaille islamique » aller dans le même sens que le diffuseur de la vidéo, propagandiste du Hezbollah qui nous explique (par son avatar) que Saint-Vladimir est un bon musulman qui lève l’index au ciel smiley


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 23 août 2017 22:42

                    Bonjour,
                    .
                    Merci à l’auteur pour cet article qui confirme ce que j’ai écrit dans mon article datent du du 14 Nov. 2015 ... voire le lien à la fin de ce message.....
                    .
                    Le plan US post 11/9 : envahir 7 pays du proche et moten orient, selon le général US Wesley
                    https://www.youtube.com/watch?v=vE4DgsCqP8U
                    .
                    D’arrière ce plan de rémodelisation du proche et moyen orient on trouve des nombreux sionistes !
                    .
                    Le « Plan Yinon » (analyste du ministère israélien des Affaires étrangères) a pour objectif de créer des mini-Etats antagonistes au sein du monde arabe. Ce plan fut présenté dans un article intitulé « Stratégie pour Israël dans les années 80 » par Oded Yinon, fonctionnaire du ministère israélien des Affaires étrangères – quelques mois après la première guerre israélo-libanaise. Il s’agit d’une théorie géopolitique devant modifier l’équilibre des forces au Moyen Orient en faveur d’Israël. Théorie (**) reprise et développée par Richard Perle et le groupe néoconservateur de l’Institute for Advanced Strategic and Political Studies dans un mémorandum destiné au premier ministre israélien Netanyahou datant de 2006.
                    http://arretsurinfo.ch/israel-une-strategie-perseverante-de-dislocation-du-monde-arabe-par-oded-yinon/
                    .
                    Le plan Oded Yinon invite Israël à « agir directement ou indirectement pour reprendre le Sinaï en tant que réserve stratégique, économique et énergétique », Yinon conclut : « La décomposition du Liban en cinq provinces préfigure le sort qui attend le monde arabe tout entier, y compris l’Egypte, la Syrie, l’Irak et toute la péninsule arabe.
                    .
                    C’est Israel Shahak (1933-2001), professeur de chimie et président de la ligue israélienne des droits de l’homme de 1970 à 1990, qui a levé le lièvre en traduisant en anglais le texte d’origine d’Oded Yinon paru en hébreu dans la revue « Kivunim ». Nous avons la chance de posséder un exemplaire de la traduction anglaise paru dans le cadre de « The Association of arab-american University Graduates » (AAUG) publié en juin 1982. Se présentant sous la forme d’un livret de 26 pages – sans compter une présentation par l’AAUG de la politique sioniste et d’un avant-propos sous la plume d’Israel Shahak -, ce précieux document intitulé « The zionist plan for the Middle East  » relate précisément la politique prônée par Oded Yinon dans le cadre de la stratégie sioniste. Ce livret précise les références parues à l’origine en hébreu qui sont : « This essay originally appeared in hebrew in KIVUNIM (Directions), A journal for Judaism and Zionism ; Issue N°14 – Winter, 5742, February 1982. Editor : Yoram Beck. Editorial Committee : Eli Eyal, Yoram Beck, Amnon Hadari, Yohanan Manor, Elieser Schweid. Published by the Department of Publicity/The World Zionist Organization, Jerusalem”.
                    http://www.alterinfo.net/Un-plan-sioniste-contre-le-monde-arabe_a85956.html
                    .
                    Le plan de balkanisation à été également appuyé par Moshe Yaalon, le ministre de la Défense israélien, ainsi par Brzezinski, politologue américain et conseiller à la sécurité nationale US de 1977 à 1981, qui s’est inspiré de la théorie « ARC DE CRISE » du britannique Bernard Lewis conseiller au département d’État des États-Unis entre 1977 et 1981.
                    https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_de_l%27arc_de_crise
                    .
                    Après la chute du bloc soviétique, Zbigniew Brzezinski réactualise la théorie en s’inspirant du principe de « l’arc de crise » (zone géopolitique allant de l’Egypte au Pakistan) de l’islamologue britannique Bernard Lewis. Il préconise une stratégie « islamiste » dans la zone d’influence russe allant de la Turquie à l’Afghanistan, proposant de « balkaniser » le Moyen-Orient en vue d’aboutir à la création de mini Etats pétroliers faciles à contrôler. De la même manière, établir des régimes islamistes en Afrique du Nord permettrait d’ériger un autre rempart entre l’Europe et l’Afrique-Asie ;
                    http://www.leaders.com.tn/article/17197-balkanisation-du-moyen-orient-arabes-reveillez-vous
                    .
                    Bernard Lewis
                    Né en 1916 à Londres, Lewis est un historien, professeur émérite des études sur le Moyen-Orient à l’université de Princeton, spécialiste de la Turquie, du monde musulman et des interactions entre l’Occident et l’Islam. De citoyenneté britannique à sa naissance, il a aujourd’hui la double nationalité américaine et israélienne.
                    .
                    Lors de la Seconde guerre mondiale, il a d’abord travaillé pour l’Arab Bureau des services secrets britanniques. En tant qu’expert, il s’est ensuite joint au Conseil de sécurité des États-Unis et a été conseiller auprès de Benjamin Netanyahou lorsque ce dernier fut ambassadeur d’Israël à l’ONU. Il a fini par se lier avec la plupart des néo-conservateurs américains et israéliens les plus belliqueux.
                    .
                    Le Plan Bernard Lewis
                    Pour empêcher la montée du nationalisme arabe qui mettrait potentiellement en danger les intérêts pétroliers anglo-américains, Lewis envisage toutes les possibilités : changement de régime, balkanisation des États, réduction de leur population et, si nécessaire, la guerre.
                    .
                    De 1977 à 1981, Bernard Lewis sera le conseiller du Conseil national de sécurité américain que préside alors Zbigniew Brzezinski
                    http://www.solidariteetprogres.org/bernard-lewis-choc-des-civilisations-pegida.html
                    .
                    Michael Collins Piper, écrivain américain, abordait en 2004 la problématique de la déstabilisation et de la « destruction créatrice » du Moyen-Orient dans son livre « The high priests of war ». Il souligne : « La guerre contre l’Irak est menée à des fins beaucoup plus larges qu’un simple changement de régime ou une neutralisation des armes de destruction massive ; elle relève d’un objectif global visant à assurer aux États-Unis la domination mondiale ; il ne s’agit que de la première étape d’un plan de longue durée et de grande envergure visant à déployer des frappes encore plus agressives contre l’ensemble du Moyen-Orient afin de « refaire le monde arabe pour assurer la survie et élargir la puissance de l’état d’Israël  » ;
                    http://www.leaders.com.tn/article/17197-balkanisation-du-moyen-orient-arabes-reveillez-vous
                    .
                    Nathan Sharansky, auteur de l’ouvrage « The case for democracy, the Power of freedom to overcometyranny and terror » paru en 2006, concevait le monde arabe non point comme un ensemble de nations et d’États, mais sous le prisme d’un patchwork d’ethnies, de tribus et de confessions artificiellement réunies. Il préconisait, par conséquent, l’exploitation de ces lignes de faille dans une stratégie baptisée « déstabilisation constructive ». Aux côtés de Bernard Lewis et de Samuel Huntington(8) , Nathan Sharansky est l’un des principaux théoriciens du Grand Moyen-Orient. C’est ainsi que la stratégie américaine visant à remodeler le monde arabo-musulman a reçu pour nom de code celui de « Chaos créatif » (Fawdhâkhallâqa) ;
                    http://www.leaders.com.tn/article/17197-balkanisation-du-moyen-orient-arabes-reveillez-vous
                    .
                    Samuel Huntington
                    C’est dans le contexte de l’affaire Rushdie que Bernard Lewis reprend donc de nouveau, en septembre 1990, sa formule choc de « choc des civilisations », dans un article intitulé « Les racines de la rage musulmane » publié par l’Atlantic Monthly. Il laissera à son élève Samuel Huntington (1927-2008) le soin de la populariser dans son article « Le choc des civilisations », publié en 1993 dans Foreign Affairs. Il s’agit de la revue du Council on Foreign Relations (CFR) de New York, un think-tank où l’oligarchie financière mondiale peaufine ses politiques. La thèse sera publiée sous forme de livre en 1996 et traduite en 37 langues.
                    .
                    Après l’effondrement du système soviétique en 1991, Lewis et Huntington savent bien que le complexe financiaro-militaire a urgemment besoin d’un nouvel ennemi global. Ils vont donc doubler leurs efforts pour diaboliser l’Islam.
                    http://www.solidariteetprogres.org/bernard-lewis-choc-des-civilisations-pegida.html
                    .
                    Durant le voyage de cinq jours qu’il a effectué aux États-Unis, Moshe Yaalon, le ministre de la Défense israélien, a affirmé à Steve Inskeep, l’animateur de l’émission Morning Edition de NPR que « les frontières au Moyen-Orient étaient destinées à changer définitivement  »
                    http://www.npr.org/sections/parallels/2014/10/23/358115298/israels-defense-minister-mideast-borders-absolutely-will-change?utm_medium=RSS&utm_campaign=morningedition
                    .
                    Les théoriciens sionistes du projet de balkanisation du proche et moyen orient ont contribué avec les États-Unis et d’autres pays de membre de l’OTAN, dont la France, à la ré-modélisation du proche et moyen orient en «  instrumentalisent les terroristes ».
                    https://www.youtube.com/watch?v=TAhpacLjiXY
                    .
                    Libye : quand BHL engageait la France sans l’aval de Sarkozy
                    http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-monde/20120407.RUE9095/libye-quand-bhl-engageait-la-france-sans-l-aval-de-sarkozy.html
                    .
                    Alain Juppé vs Eric Zemmour DPDA sur Kadhafi et la Libye
                    https://www.youtube.com/watch?v=8dEqLugaLyI
                    .
                    Voila, pour terminer je vous invité à lire mon article
                    Attentats de Paris - Conséquences du double jeu des pays occidentaux !
                    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/attentats-de-paris-consequences-du-174049


                    • QAmonBra QAmonBra 24 août 2017 00:15

                      Merci @ eau-du-robinet pour ce rappel.


                      En changeant les dates et en le « calant » sur l’attentat de Barcelone, votre article de 2015, que j’avais lu, reste encore, hélas, aussi pertinent que d’actualité.

                      Il en sera malheureusement ainsi jusqu’à ce qu’une majorité de nos concitoyens, souhaitons le, prennent enfin conscience que nos pseudo-dirigeants et nos services secrets ou, tout au moins, une partie agissante d’entre eux instrumente le terrorisme wahhabite, y compris en France pour, contrairement au moyen orient, renforcer l’autoritarisme d’un gouvernement illégitime pratiquant la forfaiture. 




                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 août 2017 06:35

                      @eau-du-robinet
                      Merci pour les infos, mais Israël n’est pas le seul bénéficiaire du redécoupage du Moyen Orient...

                      On peut y ajouter tous les agités de l’ Etat profond américain** qui font leur beurre avec les guerres : les 7 soeurs pétrolières, le complexe militaro industriel, les services de renseignements et de manipulation de l’opinion, ( publics & privés), Wall Street, sans oublier le Qatar et son gazoduc ...


                      ** « L’Etat profond américain » Peter Dale Scott

                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 août 2017 12:33

                      Bonjour QAmonBra,
                      .
                      Merci pour votre complément d’informations.
                      Je partage votre commentaire à 100% !  smiley


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 août 2017 13:04

                      Bonjour Fifi Brind_acier,
                      .
                      Merci pour votre commentaire et les liens, comme toujours instructives.
                      .
                      Évidement Israël n’est pas le seul pays qui profite du KO TOTAL qui règne dans une grande partie des pays Musulmans, mais les divers gouvernements israéliens ont été, successivement, implique dans la mise en place du projet de balkanisation des pays musulmanes. Il existe une seule exception qui est Yitzhak Rabin qui à été assassiné le 4 novembre 1995, à 21 h 30, à la fin d’une manifestation pour la paix en soutien aux accords d’Oslo sur la place des Rois d’Israël, à Tel-Aviv. L’assassin est un terroriste ultra-nationaliste israélien nommé Yigal Amir, fermement opposé à l’initiative de paix d’Yithzak Rabin et particulièrement à la signature des accords d’Oslo.
                      .
                      Une branche qui profite particulièrement des conflits militaires est l’industrie d’armement, dont aussi l’industrie de la France, d’Allemagne, de l’Italie, .... évidemment bien attendu celle des États-Unis ...
                      .
                      Il n’y pas que l’industrie d’armement des États-Unis qui profite de la vente des armes qui alimentent le proche et moyen orient mais surtout l’industrie militaire des pays européens !
                      .
                      Ventes d’armes au Moyen Orient : les profiteurs de guerre sont Européens
                      https://www.bastamag.net/Ventes-d-armes-au-Moyen-Orient-les-profiteurs-de-guerre-sont-Europeens
                      .
                      Près de 8 milliards d’euros, c’est le montant des exportations d’armes de guerre allemandes en 2015. Soit deux fois plus que l’année précédente. Le chiffre annoncé cette semaine par le gouvernement allemand suscite de vives critiques outre-Rhin [1]. Et pour cause, une large partie de ces armes sont vendues dans une zone de grande instabilité et de guerre : le Moyen Orient. L’Allemagne a vendu en 2015 plus d’1,4 milliard d’euros d’armements au Qatar, 408 millions à Israël, 77 millions au Koweït, 23 millions à l’Arabie Saoudite…
                      .
                      L’Allemagne n’est pas une exception. Le commerce international des armes connaît une belle croissance. En particulier, les ventes vers les zones instables du Moyen Orient et d’Afrique du nord. En 2015, l’Arabie Saoudite était le plus grand importateur d’armes au monde. L’Égypte, les Émirats arabes unis, l’Irak, le Qatar, l’Algérie, Israël et la Turquie parmi les 20 premiers, souligne un nouveau rapport de l’ONG néerlandaise Transnational Institute (TNI) publié le 4 juillet 2016.
                      .
                      «  Les exportations d’armes vers le Moyen Orient ont cru de 61 % entre la période 2006-2010 et la période 2011-2015, indique TNI. Les licences d’exportations d’armes des pays européens vers des pays du Moyen Orient et d’Afrique du Nord s’élèvent à plus de 82 milliards d’euros sur la période 2005-2014  », dont 25 milliards pour l’Arabie Saoudite, 16 milliards pour les Émirats arabes unis, près de 3 milliards vers l’Égypte. A qui profitent ces milliards de contrats d’armements ? Aux groupes comme Airbus, les françaises Thales et Safran ou l’italienne Firmecannica.
                      source et suite : https://www.bastamag.net/Ventes-d-armes-au-Moyen-Orient-les-profiteurs-de-guerre-sont-Europeens
                      .
                      De généreuses subventions pour militariser les frontières

                      Les grands groupes d’armements profitent de l’instabilité au Moyen Orient et en Afrique à tous les niveaux : augmentation des ventes d’armes, avec l’aval des autorités des États exportateurs, vers ces zones de conflit (guerres en Syrie, avec le rôle trouble du Qatar et de l’Arabie Saoudite dans le financement et le soutien aux belligérants, guerre au Yémen, dans une opération menée par une coalition de pays de la région avec l’Arabie Saoudite à sa tête, régimes répressifs…) ; militarisation du contrôle des frontières en particulier européennes alors que l’UE fait face à un afflux historique de réfugiés fuyant les conflits ; et subventions européennes à l’industrie de l’armement pour des projets de militarisation des frontières. La boucle est bouclée. « En d’autres termes, les entreprises qui créent la crise sont celles qui en profitent », dénonce TNI.
                      .
                      Pour mettre en œuvre ses programme de surveillance et de contrôle militaire de ses frontières, l’UE accorde en effet de généreuses subventions aux grands groupes d’armement européens, et aussi israéliens. « Depuis 2002, l’UE a subventionné 56 projets dans le domaine du contrôle des frontières », rappelle TNI. Des distributions de fonds facilités par le lobbying exercé par les entreprises d’armement à Bruxelles. Elles ont placé leurs pions à la tête de nombreux groupes de travail des institutions européennes sur le sujet et emploient leur lobbyistes maison dans la capitale de l’UE.
                      source et suite : https://www.bastamag.net/Ventes-d-armes-au-Moyen-Orient-les-profiteurs-de-guerre-sont-Europeens


                    • Pseudo 23 août 2017 23:14

                      bachar est le deuxième plus grand terroriste après poutine !


                      • cettegrenouilleci 23 août 2017 23:48

                        @Pseudo

                        Comment pouvez-vous écrire de telles insanités !

                        Moi je dis vive le président Assad qui a su défendre son peuple et son pays contre les hordes barbares envoyées chez lui nos « brillantes » démocraties occidentales pour détruire la société syrienne et accaparer les ressources économiques de ce pays. Et vive Poutine qui dirige magistralement le redressement et la reconstruction de la Fédération de Russie que nos oligarques occidentaux s’apprêtaient à mettre en coupe réglée. Vive Poutine sans lequel l’ONU serait totalement à la botte de l’empire et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ne serait plus qu’un lointain souvenir, une ineptie ou un blasphème.


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 août 2017 06:36

                        @Pseudo
                        Vous regardez trop BFM WC !


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 août 2017 09:02

                        @cettegrenouilleci

                        Vous ne vous êtes jamais dit que les djihadistes ont été accueillis à bras ouverts par Assad pour mettre le bazar en Irak après l’invasion US de 2003 ?

                        Vous ne vous « souvenez » pas que le foyer originel de l’Etat islamique, que les arrivées de « volontaires internationaux », et l’implantation d’Al Quaïda, ça concernait l’Irak d’après 2003 dominée par les chiites, et pas la Syrie ?

                        Vous ne vous demandez pas pourquoi l’Etat Islamique, hors Irak, ne s’est étendu qu’en Syrie ?

                        C’est que vous écoutez trop « Radio Kremlin ».


                      • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 24 août 2017 09:19

                        @Olivier Perriet RONDELLES.

                        Le roi de la totologie.

                        C’est justement pour contrebalancer le pouvoir chiite en Irak que l’ei a été créé pour regrouper une force 100% sunnite radicale.
                        Si l’ei s’est étendu en Syrie ç’est que le but de guerre est la chute du gouvernement syrien en vue de la création d’un « sunnistan » entre Liban et Iran, couper l’arc chiite.

                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 août 2017 10:20

                        @TARTOQUETSCHES

                        Oui, c’est exact.

                        Sauf qu’au début, Assad a très certainement accueilli à bras ouvert les « volontaires internationaux » qui voulaient arriver en Irak, car il savait qu’il était dans le viseur des néo conservateurs aussi. C’était de bonne guerre, et la chronologie est imparable :

                        implantation d’al quaïda en Irak à partir de 2003, création de l’etat islamique et extension en Syrie seule à partir de 2011 :

                        en 8 ans, il s’est passé quoi, à votre avis ?


                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 août 2017 13:08

                        @Pseudo
                        .
                        Apparemment vous êtes laisse infecter par le Decodex voire les merdias Mainstream !
                        .


                      • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 24 août 2017 13:29

                        @Olivier Perriet
                        Que la Syrie ait vu un moment donné l’apparition de l’Ei à l’est de la Syrie comme une bonne chose à court terme puisque l’ei et rebelles se sont battus en 2014, vu de Damas, que les loups de l’est se dévorent entre eux leur permettait de se concentrer à l’ouest, la Syrie utile, la plus peuplée face aux « modérés d’al Nostra et compagnie » qui encerclaient les plus grandes villes (Alep, Damas, Idlib, Homs, Hama, Deraa...). La survie du régime se jouait à l’ouest. D’ou le fait que l’armee syrienne sur certain front a évité le combat avec l’ei, qui occupait un territoires peu peuplé mais immense non stratégique et incontrôlable. Mais les combats n’ont jamais cessé pour autant, l.Ei à massacré les garnisons présentent à l’est, assiége et attaque toujours Der Ezor, qui est probablement le lieu où il a perdu le plus de combattants depuis 3 ans. Accuser Damas d’avoir créé Daesh parce qu’il a libéré quelques islamistes en 2011 sur demande de l’Arabie Saoudite dans le vain espoir de donner des gages ou de pourrir la rébellion (ça serait de bonne guerre), ne fait pas pour autant de Damas le créateur de Daesh, ce n ?est pas Damas qui lui fournit armes, munitions, et salaires, mais les saoudiens via la Turquie. 


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 août 2017 17:12

                        @TARTOQUETSCHES

                        Daesh trouve sa source dans l’invasion de l’Irak en 2003 ;

                        c’est pas une question syrienne à la base, et c’est différent de la rebellion de 2011.

                        Assad avait tout intérêt à « fermer les yeux » sur les volontaires affiliés à Al Quaïda pour que les USA s’embourbent en Irak et ne viennent pas lui chercher des noises, c’était de bonne guerre.


                      • popov 24 août 2017 04:33

                        @Sayed Hasan

                        Le terrorisme en Europe est la conséquence de la présence d’une importante population islamique et de rien d’autre.

                        Dès que les islamiques sont en nombre suffisant dans un pays, ils trouvent toujours un prétexte pour foutre le bordel.

                        Voici une liste de pays qui sont victimes du terrorisme islamique et qu’on ne peut accuser de semer le chaos au Moyen-Orient :

                        Russie
                        Chine
                        Inde
                        Thaïlande
                        Philippines

                        Quelle que soit la politique extérieure ou intérieure des pays européens, il y aura du terrorisme islamique tant qu’il y aura une importante population islamique en Europe.


                        • QAmonBra QAmonBra 24 août 2017 09:37

                          @popov

                          Vous réagissez exactement comme nos marionnettistes (bouviers ?) le souhaitent ! 

                          Quel intérêt à court, moyen ou long terme pour ce que vous nommez population « islamique » ?

                          Cui bono popov ! Cui bono est la bonne question, à condition, bien sur, d’avoir un cerveau en bon état de marche et non dans l’état où se trouve celui de ces pauvres bougres, que certains rêvent à haute voix de reproduire en notre douce France. 

                          En son temps, C. De Gaulle considérait certains de ses concitoyens comme des « veaux sans mémoire », à l’évidence le troupeau s’est « vachement » agrandi depuis, allez vous le grossir davantage ?

                        • popov 24 août 2017 13:26

                          @QAmonBra


                          Libre à vous de vous sentir visé par cette remarque de De Gaulle. Je ne suis pas Français, donc cela ne me concerne pas.

                          Vous voudriez nous faire croire que les fanatiques islamiques fonctionnent comme les Européens. Vous oubliez le décalage horaire de 14 siècles.

                          Dans les pays islamiques où il y a des minorités religieuses, les fanatiques islamiques peuvent se défouler en persécutant ces minorités, pratiquement en toute impunité. Exemples : Égypte et Pakistan.

                          Quand ils sont dans un pays laïque, ils ne supportent pas d’être mis à égalité avec les autres religions, car ils se croient supérieurs. C’est ce que l’imbécile coran leur enseigne. Ils vivent donc dans un état permanent de rage contenue. Cette rage éclate par ci par là de façon imprévisible dans des actes suicidaires. On parle alors de déséquilibrés. Mais si on interroge leur entourage, ils vous diront que c’étaient des gentils garçons. Donc, même les mahométans dits modérés sont incapables de détecter les « déséquilibrés » qui vivent parmi eux avant qu’ils ne passent à l’acte.

                          Les fanatiques islamiques n’ont pas besoin de cause politique telle que le chaos provoqué en Syrie pour passer à l’acte. Si c’était le cas, ils ne feraient pas d’attentats en France, qui depuis le début de la guerre s’est honteusement rangée du côté des rastaquouères islamiques.

                          Alors, au risque de me répéter, je prédis qu’il y aura des attentats islamiques en France tant qu’il y aura une population islamique importante. Cette mentalité criminelle islamique est nourrie par les textes de l’islam et l’exemple de Mahomet, ce prototype du terroriste islamique qu’ils sont censés imiter.

                          Sauf bien sûr s’ils parviennent à prendre le pouvoir, auquel cas les attentats terroristes seront remplacés par des persécutions.

                        • popov 24 août 2017 14:00

                          @QAmonBra

                          En un sens, Bachar al-Assad a raison quand il dit que le terrorisme islamique est la conséquence de la politique de l’Occident.

                          Pas que cette politique soit la source de la haine que les islamiques vouent à l’Occident —cette haine est congénitale à l’islam.

                          Mais parce que cette politique a provoqué d’immenses mouvements de population et augmenté le nombre de mahométans en Europe.

                        • francois 24 août 2017 11:19

                          Bachar al-Assad.... qui est l’auteur ?

                          Il est temps de réformer l’enseignement.


                          • Analis 25 août 2017 15:32

                            La ligne rouge franchie par les USA et la Grande-Bretagne, pris à fournir les rebelles syriens en armes chimiques (quelle surprise !) :

                            https://mirastnews.net/2017/08/16/larmee-syrienne-trouve-des-agents-chimiques-britanniques-et-americains-dans-des-depots-captures-aux-terroristes/

                             :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

                            L’armée syrienne trouve des agents chimiques britanniques et américains dans des dépôts capturés aux terroristes

                            Posted le 16 août 2017 par mirastnews in International, Moyen-Orient

                            Les agents chimiques ont été trouvés dans les dépôts de terroristes à Alep et dans les quartiers libérés dans la banlieue orientale de Damas, selon le vice-ministre syrien des Affaires étrangères

                            DAMAS, 16 août. Les agents chimiques trouvés dans les dépôts d’armes abandonnés par des militants suggèrent qu’ils ont été livrés à des terroristes en Syrie par les Etats-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni, a déclaré le ministre adjoint des Affaires étrangères, M. Faisal Mekdad, lors d’une conférence de presse à Damas mercredi.

                            «  Tous les moyens spéciaux qui ont été trouvés incluent les grenades à main et les projectiles de fusée pour les lance-grenades, qui sont fournis avec des agents irritants CS et CN [ils sont présentés en transparents]. Les munitions chimiques découvertes présentées dans la transparence ont été produites par Federal Laboratories sur le territoire des États-Unis d’Amérique. Et les agents chimiques ont été produits par Cherming Defense UK et NonLethal Technologies (USA) « , a déclaré M. Mekdad.

                            Selon le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, les agents chimiques ont été retrouvés dans les dépôts de terroristes à Alep et dans les quartiers libérés de la banlieue orientale de Damas.

                            Comme l’a dit Mekdad, conformément à l’article 5 de la convention sur l’interdiction des armes chimiques, l’utilisation d’agents irritants n’est autorisée que pour lutter contre les émeutes. Ils sont interdits d’utilisation comme moyen de guerre.

                            «  Par conséquent, on peut dire avec confiance que les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni, ainsi que leurs alliés dans la région, apportent tout le soutien possible aux organisations terroristes actives en Syrie, violant ainsi la convention sur l’interdiction des armes chimiques. Ils fournissent aux terroristes non seulement des armes conventionnelles, mais aussi les agents chimiques interdits », a déclaré M. Mekdad.

                            Source  : TASS [ http://tass.com/defense/960607 ]

                            Lire aussi :

                            Damas accuse Londres et Washington de livrer des substances toxiques aux terroristes

                            Les armes chimiques occidentales en Syrie indiquent une véritable attitude envers le droit international – diplomate

                            Mercredi, le ministre des Affaires étrangères syrien a déclaré que les agents chimiques trouvés dans les dépôts d’armes abandonnés par des hommes armés ont été livrés à des terroristes par les États-Unis et le Royaume-Uni

                            MOSCOU, le 16 août. La preuve des agents chimiques fournis aux militants syriens par les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni montre le degré d’engagement des capitaux occidentaux envers le droit international, a déclaré la porte-parole du Ministère des affaires étrangères, Maria Zakharova, sur sa page Facebook.

                            «  Ici, vous pouvez voir tout leur engagement envers le droit international et le triomphe de la démocratie. Fournir des agents chimiques aux terroristes et utiliser des photos d’enfants tués comme prétexte est au-delà de toute compréhension », a-t-elle noté en commentant la déclaration du ministère syrien des Affaires étrangères.

                            Mercredi, le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Faisal Mekdad a déclaré lors d’une conférence de presse à Damas, que les agents chimiques trouvés dans des dépôts d’armes abandonnés par des hommes armés suggèrent qu’ils ont été livrés à des terroristes par les Etats-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni. Il a noté que la guerre spéciale signifiait qu’il y avait eu des grenades à main et des grenades pour les lance-grenades, qui sont fournies avec des agents irritants CS et CN.

                            Selon Mekdad, ces agents chimiques ont été fabriqués par Federal Laboratories (USA), Cherming Defense UK et NonLethal Technologies (USA).

                            Traduction  : MIRASTNEWS

                            Source  : TASS [ [ http://tass.com/defense/960607 ]

                             :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

                            À noter que selon le réseau Voltaire, Federal Laboratories travaille surtout avec le gouvernement israélien :

                            http://www.voltairenet.org/article197523.html


                            • Analis 25 août 2017 15:40

                              À vraie dire, la ligne rouge avait déjà été ouvertement franchie par les USA un peu plus tôt :

                              https://fr.sputniknews.com/international/201708061032548522-syrie-raqqa-coalition-droit-international/

                               :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

                              Obus au phosphore à Raqqa : Damas dénonce une violation flagrante du droit international

                              17:54 06.08.2017(mis à jour 18:51 06.08.2017) URL courte

                              Le recours de la coalition internationale dirigée par les États-Unis à des bombes au phosphore blanc et le bombardement de quartiers résidentiels et d’hôpitaux à Raqqa constituent une violation flagrante du droit international, d’après Damas.

                              Dans une missive adressée au Secrétaire général des Nations unies et du Conseil de sécurité de l’Onu, le ministère syrien des Affaires étrangères a qualifié les bombardements de la ville de Raqqa par les forces de la Coalition internationale de violation flagrante du droit international.

                              « Les bombardements systématiques de quartiers résidentiels, d’immeubles civils, la destruction d’un hôpital public à Raqqa et le recours au phosphore blanc, qui est interdit, constituent des violations flagrantes du droit international et viennent allonger la série de crimes commis par la coalition contre les innocents dans les provinces et villes syriennes », lit-on dans le document dont Sputnik s’est procuré d’une copie.

                              La diplomatie syrienne souligne en outre dans le document que Damas exige une nouvelle fois que l’Onu statue sur la coalition internationale qui agit sans l’aval de Damas, violant ainsi les résolutions des Nations unies.

                              En outre, le ministère appelle le Conseil de sécurité de l’Onu à remplir ses devoirs pour préserver la paix et la sécurité et exige que tous les pays respectent les résolutions des Nations unies concernant la lutte contre le terrorisme.

                              D’après des médias officiels syriens, en moins d’une semaine plus de 50 civils ont trouvé la mort dans des raids de la coalition internationale à Raqqa.

                              En outre, samedi, l’agence Sana a annoncé que la coalition avait largué des bombes au phosphore sur un hôpital de Raqqa.

                              La Russie a fait entendre à plusieurs reprises déjà que les États-Unis et la Coalition internationale agissaient en Syrie sans le feu vert de Damas et sans mandat du CS de l’Onu.

                               :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :

                              Mais que fait Macron ? Qu’attend-il pour lancer des frappes sur ceux qui l’ont violée ? ^^


                            • xana 27 août 2017 16:44

                              Merci Sayed Hasan pour nous avoir diffusé ce texte de Bachar Al Assad.

                              Mr Assad peut maintenant se permettre de donner le détail des fourberies que les puissances occidentales ont commises et continuent de commettre pour détruire la Syrie, obstacle à leurs objectifs économiques et stratégiques.

                              Félicitations aux trolls habituels sur Avox (TyrannoRéac, La Rondelle, Bob14 et Popov). Cet article était trop sérieux et avait besoin de clowns pour l’égayer un peu. C’est chose faite, merci.

                              Merci également (mais sérieusement cette fois) à Pippi Langstrumpfen (je ne sais plus comment cela s’écrit en suédois) pour la qualité générale de son argumentation, et surtout pour son courage. Il en faut pour continuer de discuter avec des imbéciles ou des gens de mauvaise foi (ici chacun prendra ce qui lui revient). J’ai eu quelques accrochages avec toi lors de la campagne électorale mais je te respecte et je respecte ta position - sans toujours la partager.

                              Bonne soirée à tous. Je vais dîner chez des amis Russes Țuica roumaine et vodka russe à l’apéro, champagne de Crimée au repas, bières et poisson séché pour le reste de la soirée. Amusez-vous bien.


                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 28 août 2017 09:39

                                Les occidentaus agissent comme les roseaux de la Fontaine ; ils orientent leur stratégie en s’adaptant aux circonstances. MAIS :Rappelez-vous la fable la moins aimée de La Fontaine : le Chêne et le roseau. Attention parce qu’une simple tempête sauvera les roseaux, mais pas un ouragan. En quarante les allemands ont suivi Hitler. On a vu ce que cela leur en a coûté. A chaque attent djihadiste on voit les foule pleurer sur l’écran de télévision (comme après l’affaire Dutroux). Tout étonnés de ce qui leur arrive,...Alors que c’était tout à fait prévisible. Quand les défenses immunitaires de l’intellect diminuent, les virus s’installe. CE n’est plus un loup qui mangera un mouton, mais toute une meute. Relire Murray : chers djihadistes. Mais cette fois l’occident risque bien de perdre la bataille,...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès