• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Chantiers navals de Saint-Nazaire : Fincantieri veut faire tapis

Chantiers navals de Saint-Nazaire : Fincantieri veut faire tapis

La processus de reprise des chantiers navals de Saint-Nazaire prend l'eau ! Le principal intéressé - la société de construction navale italienne Fincantieri - a posé un lapin à Bercy et aux autres investisseurs potentiels (DCNS et les armateurs qui avaient convenu d'une réunion le vendredi 9 février. En cause, le refus de l’État français d'accorder la majorité absolue1 des parts de la société STX France qui gère les chantiers à l'entreprise italienne, celle-ci devant se contenter d'une majorité relative n’excédant pas les 40%.

L’État français possède un tiers des parts de STX France, ce qui lui confère une minorité de blocage non négligeable mais insuffisante face à un actionnaire en majorité absolue. Dans ce bras de fer, Fincantieri peut compter sur l'appui de l’État italien, qui détient 72% du capital du constructeur naval. Il faut dire que Fincantieri a grand besoin de la cale géante de chantiers de l'Atlantique, afin de se maintenir sur le marché des paquebots géants qu'elle peine à produire dans les ports italiens.

A court terme, une reprise par Fincantieri ne devrait pas bouleverser le fonctionnement et le carnet de commandes des chantiers de Saint-Nazaire. Mais à long terme, il est inévitable que prévale une logique de groupe, que des mutualisations, rationalisations et spécialisations sur le site soient décidées sans concertation à Trieste... Bref, en cas de retournement de conjoncture, l’État français n'aurait aucun moyen d'empêcher Fincantieri de favoriser l'activité des sites italiens au détriment des salariés français.

Pour pallier à ce risque, l’État français devrait logiquement user de son droit de préemption2 et monter sa participation au capital de STX à 51%, en mettant par exemple sur pied un partenariat avec la société de construction navale militaire française DCNS, détenue à 62% par l’État.

Le devenir de milliers d'emplois et de nombreux sous-traitants dans la région est en jeu. Hélas, un sursaut semble improbable venant d'un gouvernement qui a poursuivi la « stratégie » de dépeçage de l'industrie nationale à l’œuvre depuis des décennies. D'autant que les cabinets ministériels sont en plein dans leurs cartons et tétanisés devant l'inconnue électorale.

 

 

1http://www.meretmarine.com/fr/content/stx-france-fincantieri-veut-le-controle-bercy-se-prend-un-vent

 

2http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2017/01/05/31007-20170105ARTFIG00139-stx-la-france-doit-refuser-le-rachat-des-chantiers-de-saint-nazaire-par-fincantieri.php

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.94/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • baldis30 13 février 08:53

    L’entreprise est viable vu son carnet de commandes.

    Alors manœuvres, magouilles ras le dodu du bas du dos :

    remède immédiat Nationalisation ! Après on discute ... en position de force !

     Les italiens ... pas d’accord .... au fait combien de TWh importent-ils de France ? 

    Certains n’ont toujours pas compris que nous avons une arme stratégique ... c’est bien pour cela qu’ils jouent comme une cinquième colonne, bien engraissée par .... par .... cherchez ....


    • Alren Alren 13 février 11:50

      Si Mélenchon est élu, les Chantiers navals, d’importance stratégique au moment où la mer prend autant d’importance, resteront français.

      S’il est élu, lui, et pas les autres évidemment !


      • Ruut Ruut 13 février 16:28

        @Alren
        Mélanchon est une girouette il retourne toujours sa veste vers le PS.
        Rappelle toi a son appel a voter Hollande.
        Je suis sur qu’il se couchera pour hamon.


      • HELIOS HELIOS 13 février 17:30

        @Alren
        ... vous oubliez un peu vite Marine Le Pen ! 

        Elle non plus ne veut pas se laisser dépecer. Mais vous vous gardez bien de le dire...

      • Alren Alren 19 février 12:59

        @HELIOS

        Si Le Pen est élue, ce sera très vite le chaos social.

        Son soutien inconditionnel au criminel « Barbe rousse » le tortionnaire violeur de Théo, soutien approuvé sur ce site par ses partisans, la nouvelle loi votée par la droite dont le députés PS donnant un a priori de légitime défense aux policiers qui ont auront ouvert le feu, sa politique économique contre les travailleurs (les heures supplémentaires payées au tarif de l’heure normale), ses attaques prévisibles contre l’école publique, son refus que les immigrés travaillant et payant des impôts aient le droit d’être soignés et de scolariser leurs enfants, tout cela va créer un désordre que sa volonté répressive va envenimer jusqu’à ce que des manifestants soient tués par balles par des policiers FN. Et là ...

        Du fait de ce chaos, et compte-tenu des votes en faveur du « libéralisme » de l’extrême-droite à Strasbourg, le refus de laisser démanteler les chantiers navals sera « oublié ».


      • Alren Alren 19 février 13:03

        @Ruut

        Je suis sûr que Mélenchon se couchera pour Hamon.

        Dommage qu’on ne puisse pas parier vous et moi, et parier gros !!!

        Vous voyez dans l’actualité que ça n’en prend pas le chemin !


      • eresse eresse 20 février 02:32

        @Alren Je ne sais pas ce qu’il y a de pire... Que Mlenchon traine encore sa misre a chaque lection depuis 30 ans, ou que l’on trouve encore des cons pour y croire. Mlenchon, le pige a cons. L’insoumis qui retourne sa veste en moins de 10 minutes.


      • BOBW BOBW 13 février 17:26

        Cette affaire prise en charge en partie par l’État , et de l’autre par une COOP avec appel massif à des participations dans toute la France, et l’appui de J.L. Mélenchon pourrait être un modèle et un exemple à suivre qui aurait ses chances de réussir. smiley


        • germon germon 14 février 07:54

          @BOBW

          Et ben dis donc, je paris que sa me rapporterait plus que le livret « A ».

          Mais ils sont trop nul pour le faire à Bercy


        • zygzornifle zygzornifle 14 février 13:32

          tapis oui mais pas n’importe lequel, un Bernard Tapie ....


          • Laurent 47 17 février 10:05

            Je pense que certains (suivez mon regard ), commencent à réaliser pourquoi la Russie avait confié aux chantiers de Saint-Nazaire, la construction des deux porte-hélicoptères Mistral.
            Il s’agissait d’un geste d’amitié désintéressé de la part de Moscou, la Russie étant parfaitement capable de réaliser elle-même, et à moindres frais ce type de bâtiment, qui n’est somme toute qu’une grosse péniche de haute mer ( en aviation de chasse, on appelle ça une cible ).
            Pour un pays qui a construit vingt cinq brise-glaces, dont la moitié nucléaires, il n’y avait aucun problème technique !
            Mais pour le remercier, on a craché à la figure de Poutine. C’est ça la France, plus aucun honneur !
            Alors maintenant, que la France se démerde avec son chantier naval, la Chine ou l’Inde étant parfaitement capables de construire des bâtiments de toutes sortes si la Russie leur en faisait la demande, ce qui n’est pas le cas pour l’instant !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires