• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Chili : Le projet de Loi de Camila Vallejo et Karol Cariola approuvé (...)

Chili : Le projet de Loi de Camila Vallejo et Karol Cariola approuvé !

Alors que le pays vit une crise sans précédent, la Chambre des députés a approuvé l’idée de réduire de 45h à 40h, les heures de travail au Chili. Par 88 voix pour, 24 contre et 27 abstentions, la Chambre approuve en général le projet de réduction de la journée de travail hebdomadaire. Ce projet de Loi fut porté par Camila Vallejo, ex-leader étudiante et députée de La Florida et Karol Cariola. Toutes deux reçurent des éloges de l'agence américaine Bloomberg les comparant à Alexandria Ocasio-Cortez. 

JPEG

 

« Il ne s'agit pas d'aller contre le gouvernement, mais d'aller en faveur des familles de travailleurs. » a immédiatement prévenu Camila Vallejo à l’annonce du résultat des votes. Dans l’un de ses tweets, l’ex-leader étudiante a déclaré : « Il a été approuvé en général # 40Horas !! Nous savons que cela ne suffit pas et que le vrai changement doit être accompagné par une # Assemblée constituante pour une # nouvelle constitution, mais nous sommes sur la voie de rendre justice aux travailleurs du Chili. » Dans son allocution au parlement, Camila Vallejo assura que « des études nationales et internationales montrent que ce projet n’affecte ni la productivité, ni l’emploi". Principale crainte du gouvernement conservateur de Sébastian Piñera. Vallejo a déclaré avoir en permanence invité le gouvernement à raisonner cette proposition, mais que celle-ci avait été systématiquement rejetée : « J'appelle à approuver ce projet pour la dignité humaine, mais aussi à approuver le début d'un processus constitutionnel » déclara-t-elle en défendant son projet de Loi tout en poursuivant : « Ce gouvernement ne comprend pas ce que les enfants ont compris : la solidarité. L'inquiétude de voir leurs parents submergés par le coût de la vie »

 

Le projet de Loi de Camila Vallejo a fait l’objet de divers reports, le gouvernement en place le jugeant inconstitutionnel et lui préférant une réduction à 41 heures. Hasard du calendrier, ce projet de Loi fut discuté ce jeudi 24 Octobre alors que le pays est en crise. Signe intéressant, à l’issue du vote, plusieurs députés de droite appartenant à la coalition politique ChileVamos ! de Sébastian Pinera ont félicité l’initiative de la jeune députée. La prouesse de celle-ci étant d’avoir réuni autour de son projet de Loi, à la fois des députés de droite et de gauche. Dans une interview, elle expliqua que : « Le projet est progressif pendant 1 an pour les grandes entreprises et 5 ans pour les PME. S'il est approuvé cette année, il entrera en vigueur en 2020, mais cela dépend du Sénat et du gouvernement. »

Dans l’hémicycle du Parlement chilien résonna le chant « Le Chili s’est réveillé ! » Sur les réseaux sociaux, les chiliens demandent d’autres réformes sociales et surtout, veulent que les politiciens dépassent le clivage gauche-droite afin de trouver une issue à la crise. 

 

Un hashtag maudit

Le hashtag #EstoPasaEnChile devint viral. Impossible pour le gouvernement chilien de masquer ce qu’il se vit dans les rues du pays et celles de Santiago. Les chiliens sortent leur Smartphone filmant la réalité, et surtout l’horreur. Ce 24 Octobre, la Haut-Commissaire aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet a annoncé l’envoi d’une mission au Chili afin de vérifier les allégations concernant les violations des droits humains : "Après avoir suivi la crise au Chili depuis le début, j'ai décidé d'envoyer une mission de vérification pour examiner les allégations de violations des droits de l'Homme" formula-t-elle dans un tweet. Précisant que "les parlementaires et le gouvernement (chiliens) avaient tous exprimé le désir d'une mission des droits de l'Homme de l'ONU". Plutôt dans la journée, des parlementaires chiliens lui avaient envoyé une lettre lui demandant d'agir en ce sens. 

 

Choqués, plusieurs invités à la COP25 se solidarisent avec les chiliens

Depuis leur bateau, l’équipe des européens naviguant en direction du Chili pour assister, avec Greta Thunberg, à la Cop25, prennent position. Ils se solidarisent avec le peuple chilien, mais pas seulement eux. Plusieurs politiciens étrangers également invités à la Cop25. Démontrant qu’ils ne sont pas dupes et suivent ce qu’il se passe sur place. Les deux journées de grève nationale convoquées par la Centrale Unitaire des Travailleurs (CUT) se déroulèrent dans le calme et la tranquilité. Circulent les premiers chiffres d'une participation de 6 millions de chiliens. Les manifestants avaient deux demandes principales : retrait des militaires des rues du Chili et plus de justice sociale. Les premiers sondages démontrent que 83,6% de la population soutient les manifestations. L'approbation du gouvernement de droite tombe lui à 13%. 

 

 

Sources :

https://www.france24.com/fr/20191024-chili-onu-commission-enquete-violations-droits-homme

https://www.eldesconcierto.cl/2019/10/24/camara-aprueba-proyecto-de-40-horas-incluyendo-votos-de-chile-vamos-y-traspasa-presion-al-senado/

https://m.elmostrador.cl/dia/2019/10/24/camara-de-diputados-aprueba-las-40-horas-y-vuelve-a-la-comision-del-trabajo/ 

https://www.lejdd.fr/International/tribune-refusons-la-tenue-de-la-cop25-a-santiago-sous-la-menace-des-balles-3927338 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 25 octobre 16:37

    Article hélas partisan, même s’il relate des faits... tout est dans l’interpretation !

    Ceux qui lisent l’espagnol peuvent se connecter a www.emol.cl et suivre l’actualité.

    Emol est la partie en ligne du journal El Mercurio (melange du Figaro et du Monde, local).

    L’auteur retorquera que El Mercurio miente (El Mercurio ment).

    En tout cas, le Chili est en train de vivre une petite révolution où l’équilibre entre le pouvoir économique et la réalité sociale va se modifier. 

    La partie politique jouée par les communistes, socialistes et les autres n’est que poudre aux yeux.

    En ce moment même ) les camionneurs et les taxis manifestent pour la suppression des péages (les TAG, comme nous en France avec le petit boitier « T » des autoroutes)... peages urbains dont les prix déjà élevés ne cessent d’augmenter, sont dépendants de l’heure.... rien a voir de politique la-dedans, si ce n’est la remise en cause des inégalités....


    • JP94 25 octobre 21:00

      Franchement, si E Mercurio journal ultra conservateur, est supposé non partisan, et honnête, alors trop drôle ... si on veut car El Mercurio, a soutenu Pinochet et sa dictature !

      Excusez-moi, Helios, mais incitez à lire un journal engagé pour le fascisme et la régression sociale sous égide ces Chicago boys, ça vous discrédite sacrément ! 

      Moi, j’interpréterai au contraire ce vote comme une victoire populaire, mais ce n’est une victoire personnelle de Camila Vallejo, même si ce vote est tout à son honneur, c’est avant tout une victoire du peuple chilien, « el Pueblo Unido » que craignent les élites chiliennes qui financent du reste le journal ultra conservateur pro Pinochet El Mercurio. 

      Ce vote, pour moi traduit un rapport de forces. N’oublions pas l’écrasante victoire d’Evo Morales en Bolivie, ça booste aussi le peuple ! 

      C’est assez cocasse de voir Michelle Bachelet envoyer une enquête au Chili, « pour voir »...comme si elle pouvait ignorer que les fascistes  qui sont les élites  pouvaient avoir changé d’étique !

      L’article me semble justement très nécessaire dans la désinformation quasi universelle dont nous sommes l’objet ici, et sans même le mesurer.

      Mais M. Hélios nous recommande de nous abreuver aux sources fascistes ... mais on les connaît déjà ! On n’a que ça, ici , ou presque ! Bon soyons mesurés : nous avons des médias qui relaient une information concoctée par des fascistes, mais ces médias peuvent se targuer d’être à gauche ... donc ne sont pas exactement fascistes : elles désapprouvent les méthodes  qui les choque  mais ce qui les choque le plus, ce sont les aspirations populaires qu’elles combattent aux côtés des fascistes.


      • JP94 25 octobre 21:03

        @JP94
        Désolé pour les coquilles :
        inciter / sous l’égide des / éthique , des virgules ....


      • HELIOS HELIOS 26 octobre 15:07

        @JP94
        ... je vous ai cité « El Mercurio » ... choisissez en un autre !

        La manifestation d’hier soir a démontré de mon point de vue que les communistes ici, sont déjà hors jeu


      • symbiosis symbiosis 26 octobre 20:04

        Et si tout cela n’étaient que des miettes pour faire taire le peuple !!


        • HELIOS HELIOS 27 octobre 16:56

          @symbiosis

          Pinñera change son gouvernement, les fake news sont revelees même par ceux qui les ont emises, certaines personnalités contestantes reviennent sur leurs propos...

          Les marchandises volées pendant oles mises a sac des magasins se revendent et la police est en train d’attrapper les plus gros voleurs... et au final l’etat normal est en train, je l’espère de revenir.

          Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas quelques reglement de comptes politiques et que le pays ne gardera pas les traces de cet episode.
          Ce qui est clair c’est qu’il faut que cela evolue et cela va se faire.

          J’espère surtout que le Chili ne suivra pas la France, rappelez vous et par exemple la mise a sac des Champs-Elysées avec les gilets jaunes.... et aujourd’hui, où en somme nous par rapport a ces évènements ? rien n’a changé, l’essence monte, les riches sont encore plus riches et Macron continue.

          J’espère sincérement que Piñera sera un président responsable et repectueux, nous savons déjà ce qu’il ne faut pas faire...

          Bonne fin de ce dimanche.


        • Guy19550 Guy19550 7 novembre 03:39

          Je vis une véritable torture de l’esprit en ce moment avec le Chili. A l’origine de cela j’ai lu un article sur Tass qui relatait environ 1600 blessés. J’ai ensuite cherché pour avoir plus d’infos et je suis tombé sur « iéllendé », ce qui m’a rappelé quelque chose 50 ans en arrière. J’avais quinze ans à l’époque et j’étais étudiant à Bruxelles à Ixelles. Mon père me déposait à la nouvelle école et j’étais là très tôt. Un matin en rentrant dans l’établissement scolaire, j’étais seul et il n’y avait avec moi qu’un groupe d’autres étudiants avec qui j’ai essayé de faire la conversation. L’un d’eux a levé la tête et m’a dit avec un certain sourire, qu’ils parlaient de « iéllendé ». Les autres non pas dit un mot et ils se sont tus. Moi, j’avais été attendre un peu plus loin car il m’avait semblé que je les dérangeais. A l’époque je pensais que c’était des espagnols et qu’ils parlaient un joueur de football. 

          Suite à la lecture de l’article sur Tass, j’ai immédiatement pensé que cela était un remake du Venezuela avec les cowboys derrière pour manipuler le pays. J’ai donc cherché plus d’infos et j’en ai trouvé avec le lien wiki relatif au Chili. C’est que j’ai vu Allende : https://en.wikipedia.org/wiki/Chile

          Bon, c’est bien loin, je l’accorde volontiers et cela est une torture pour ma tête d’en avoir quelques souvenirs de plus. Je crois que le rapprochement a été fait mais cela ne s’est pas fait sans mal. Ceux que j’avais pris pour des élèves espagnols étaient probablement des chiliens dont un seul parlait un peu le Français. En gros, je suis dans l’ignorance depuis 50 ans à ce sujet, paf.

          Pinochet, je connais pas, je me souviens de son arrestation à Londres très vaguement. L’actuel président, je ne connais pas non plus, mais le simple fait que c’est un billionnaire n’inspire rien de bon, ni pour le passé, ni pour le futur.

          Ce qui est plus frais dans ma tête, c’est Chrirac qui en raison de la décision de prolonger les essais nucléaires afait de sorte que moi j’ai banni le vin français et j’ai trouvé un bon médoc chez les chiliens pour faire le remplacement.

          Je suis de tout coeur avec la population chilienne, mais certainement pas celle qui se développe par les canards sociaux comme ici : https://www.allchile.net/viewtopic.php?f=11&t=17247

          Y a un cowboy qui veut refaire la constitution à son image des choses, un texan...

          Je connais mieux Lula Da Silva (Brésil) et c’est quelqu’un comme lui qu’il faudrait là-bas, surtout pas des pousses des cowboys !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Cecilia


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès