• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Comment « Le Monde » invente la « répression » au Venezuela

Comment « Le Monde » invente la « répression » au Venezuela

Mettons-nous dans la peau d’un habitant de la planète qui n’aurait que les médias pour s’informer sur le Venezuela et à qui jour après jour, on parlerait de « manifestants » et de « répression ». Comment ne pas comprendre que cette personne croie que la population est dans la rue et que le gouvernement la réprime ?

Mais il n’y a pas de révolte populaire au Venezuela. Malgré la guerre économique la grande majorité de la population vaque à ses occupations, travaille, étudie, survit. C’est pourquoi la droite organise ses marches au départ des quartiers riches. C’est pourquoi elle recourt à la violence et au terrorisme, dont les foyers sont localisés dans les municipalités de droite. ll y a 90 pour cent de quartiers populaires au Venezuela. On comprend l’énorme hiatus : les médias transforment les îles sociologiques des couches aisées (quelques % du territoire) en « Venezuela ». Et 2% de la population en « population ». (1)

Caracas en mai

Le 12 mai l’ex-présidente argentine Cristina Fernández, après Evo Morales, a dénoncé « la violence utilisée au Venezuela comme méthodologie pour arriver au pouvoir, pour renverser un gouvernement  » (2). Depuis l’Équateur, l’ex-président Rafael Correa a rappelé que « le Venezuela est une démocratie. C’est par le dialogue, avec les élections, que doivent se régler les divergences. De nombreux cas de violences viennent clairement des partis d’opposition  » (3). C’est aussi la position du Caricom, qui regroupe les pays des Caraïbes (4). Le Pape François a dû pousser les évêques du Venezuela qui comme dans le Chili de 1973 traînaient les pieds face au dialogue national proposé par le président Maduro (5). Ce dernier a par ailleurs lancé le processus participatif de l’Assemblée Constituante, avec vote à la clef, et confirmé la tenue du scrutin présidentiel légalement prévu en 2018.

DASHjEPXsAUGzdi

Assemblée populaire et d’enseignants pour faire des propositions dans le cadre de l’Assemblée Nationale Constituante, dans l’état d’Apure le 20 mai 2017. Ce processus doit être ouvert et participatif. Une image qu’on ne risque pas de voir dans les médias… Photo de Marco Teruggi

Depuis la disparition d’Hugo Chavez en 2013, le Venezuela est victime d’une guerre économique qui vise à priver la population des biens essentiels, principalement les aliments et les médicaments. La droite locale renoue avec certains éléments de la stratégie mise en place jadis au Chili par le tandem Nixon-Pinochet, en clair provoquer l’exaspération des secteurs populaires jusqu’au débordement de rage et légitimer la violence. Selon le rapport budgétaire 2017 mis en ligne sur le site du Département d’Etat (6), 5,5 millions de dollars ont été versés aux “sociétés civiles” du Venezuela. Le journaliste vénézuélien Eleazar Diaz Rangel, directeur du quotidien Ultimas Noticias (centre-droit) a révélé des extraits du rapport que l’amiral Kurt Tidd, chef du Southern Command, a envoyé au Sénat US : « avec les facteurs politiques de la MUD (coalition vénézuélienne de l’opposition) nous avons mis au point un agenda commun qui comprend un scénario abrupt combinant des actions de rue et l’emploi dosifié de la violence armée sous l’angle de l’encerclement et de l’asphyxie« . (7)

La phase insurrectionnelle implique d’attaquer des services publics, des écoles, des maternités (El Valle, El Carrizal) et des établissements de santé, barrer les rues et les principales artères routières pour bloquer la distribution des aliments et paralyser l’économie. A travers les médias privés, majoritaires au Venezuela, la droite appelle ouvertement les militaires a mener un coup d’État contre le président élu (8). Plus récemment les bandes paramilitaires colombiennes passent du rôle de formatrices a un rôle plus actif : le corps sans vie de Pedro Josué Carrillo, militant chaviste, vient d’être retrouvé dans l’État de Lara, portant les marques de torture typiques au pays d’Uribe (9).

violenciaC-6Zb3bW0AALQ8U

tachiraparas_0Malgré les mortiers, armes à feu, grenades ou cocktails Molotov utilisés par les manifestants « pacifiques » (sans oublier les mannequins de chavistes pendus aux ponts, signature du paramilitarisme colombien), la loi interdit à la Police ou la Garde Nationale d’user de leurs armes à feu. Les manifestants de droite en profitent pour pousser leur avantage, déverser leur racisme sur les gardes ou policiers, les provoquer à coups de jets d’urine, d’excréments et de tirs à balles réelles, guettant la réaction pour les caméras de CNN. Les fonctionnaires des forces de l’ordre qui ont désobéi et qui se sont rendus coupables de blessures ou de morts de manifestants ont été arrêtés et poursuivis en justice (10). Le fait est que la grande majorité des victimes sont des travailleurs qui allaient au boulot ou en revenaient, des militants chavistes ou des membres des forces de l’ordre (11). C’est pourquoi le « Monde » parle de morts en général – pour que l’on croie qu’il s’agit de « morts du régime ». Allonger la liste des « morts » sert à augmenter l’appui planétaire a la déstabilisation : il y a dans ces meurtres, il est terrible de le constater, un effet de commande médiatique.

C-inImtXcAA5eCV

Après avoir vendu cette image à son réseau international, l’agence Reuters s’est « excusée » d’avoir fait passer pour une arrestation arbitraire visant à étouffer la liberté d’expression ce qui était en réalité l’aide apportée par un garde national à un caméraman blessé…

Tout manifestant qui tue, détruit, agresse, torture, sabote sait qu’il sera sanctifié par les médias internationaux. Ceux-ci sont devenus un encouragement à poursuivre le terrorisme. Toute mort, tout sabotage économique seront attribués au « régime » y compris à l’intérieur du Venezuela où les médias, comme l’économie elle-même, sont majoritairement privés. Que la démocratie participative qu’est le Venezuela tente de se défendre comme doit le faire tout État de Droit, et elle sera aussitôt dénoncée comme « répressive ». Qu’elle ose punir un terroriste, et celui-ci deviendra ipso facto un « prisonnier politique ». Pour le journaliste et sociologue argentin Marco Teruggi « pour une intervention au Venezuela, le Gouvernement des États-Unis a des conditions plus favorables que celle qu’il avait pour bombarder la Libye si on tient compte du fait que l’Union Africaine avait condamné cette intervention presque à l’unanimité. (..) Tout dépend de la capacité de la droite à soutenir longtemps un bras de fer dans la rue en tant qu’espace politique. D’où l’importance de maintenir la caisse de résonance médiatique internationale » (12).

monde 1

Exemple sordide de cette alliance : le 5 mai 2017, à l’aide d’une photo digne d’un ralenti hollywoodien (mais qui n’est pas celle de la victime) « Le Monde » dénonce « la mort d’un leader étudiant tué lors des protestations contre le projet du président Maduro de convoquer une assemblée constituante  ». Or la victime, Juan (et non José comme l’écrit « le Monde ») Bautista Lopez Manjarres est un jeune dirigeant étudiant révolutionnaire assassiné par un commando de droite alors qu’il participait a une réunion de soutien au processus d’assemblée constituante.

Juan Bautista Lopez Manjarres

Le dernier tweet de Juan Bautista Lopez Manjarres : la conférence de presse où il annonçait le soutien du secteur étudiant au processus de l’assemblée constituante

« Le Monde » mentionne aussi la réaction du chef d’orchestre Gustavo Dudamel, en tournée à l’étranger, qui demande que « cesse la répression » à la suite de la mort du jeune joueur de violon alto Armando Cañizales. Or ce musicien n’a pas été victime de la répression mais, lui aussi, d’un projectile tiré des rangs de la droite.

C_AZauPXgAAsIFQ-e1493931862583

Armando Cañizales

Le journal espagnol La Vanguardia, bien que virulent opposant a la révolution bolivarienne, l’admet exceptionnellement sous la plume de son envoyé spécial Andy Robinson : « De même qu’à d’autres moments de cette crise, le storytelling d’une jeunesse héroïque massacrée par la dictature bolivarienne ne colle pas dans le cas d’Armando Cañizales. (..) Il est pratiquement sûr que le projectile n’a pas été tiré par la police mais par les manifestants eux-mêmes. Il est notoire que certains d’entre eux ont fabriqué des armes artisanales pour les affrontements quotidiens avec la police » (13).

La réaction rapide de Mr. Dudamel est représentative des personnalités artistiques – nombreuses, on peut mentionner Ruben Blades ou René du groupe Calle 13 – subissant la forte pression du dispositif médiatique de leurs pays, contraintes de faire des déclarations pour satisfaire l’opinion publique convaincue à 99 % par les médias qu’il faut dénoncer la « répression au Venezuela ».

monde 2

Le 16 mai, « Le Monde » dénonce « la mort d’un jeune de 17 ans, blessé par balle lors d’un rassemblement contre le président Maduro  » (article ci-dessus). C’est faux. L’enquête montre que Yeison Natanael Mora Castillo a été tué par un projectile identique à celui utilisé pour assassiner le jouer de violon alto Cañizales. Il ne participait pas davantage à un rassemblement anti-Maduro. Ses parents sont membres d’une coopérative en lutte pour récupérer un latifundio de sept mille hectares, subissant depuis longtemps les attaques du grand propriétaire. Ils ont porté plainte contre les organisateurs de la marche de l’opposition et dans une interview au journal local Ciudad Barinas ont dénoncé la manipulation internationale de l’assassinat de leur fils, imputé faussement au gouvernement Maduro. (14)

C_8ydMrUMAAia5T-e1495124650541-260x347

Yeison Natanael Mora Castillo

Imputer systématiquement au gouvernement bolivarien les assassinats commis par la droite, c’est tout le « journalisme » de Paulo Paranagua. Le 21 avril déjà, il impute aux collectifs chavistes la mort d’un étudiant de 17 ans, Carlos Moreno, tué d’une balle dans la tête, tout comme celle de Paola Ramirez Gomez, 23 ans. Double mensonge. Selon la famille de Carlos Moreno, l’adolescent ne participait à aucune manifestation et se rendait a un tournoi sportif. Son assassin vient d’être arrêté : il s’agit d’un membre de la police d’Oscar Oscariz, maire de droite de la municipalité de Sucre. Le journal d’opposition Tal Cual en a rendu compte (15). Quant à la deuxième victime mentionnée par Paranagua, Paola Rodríguez, son assassin a été arrêté également par les autorités : il s’agit d’Iván Aleisis Pernía, un militant de droite.

Certes le « quotidien vespéral des marchés » n’est pas seul à mentir de manière aussi sordide dans ce « combat pour la liberté ». La Libre Belgique, le New York Times, France-Culture, El Pais, Le Figaro ou même Mediapart sont autant de robots de la vulgate mondiale. Cette invention de « la répression » est d’autant plus facile que l’image archétypale du manifestant matraqué par un garde national est gagnante d’avance lorsqu’on est privé d’accès au hors-champ de l’image. Loin du Venezuela, seuls les happy few flaireront la mise en scène où des jeunes sont entraînés, armés, payés pour provoquer les forces de l’ordre et produire « l’image » nécessaire. La concentration planétaire des médias et la convergence croissante des réseaux sociaux avec les médias dominants fait le reste, fixant l’imaginaire de la gauche comme de la droite. On voit ainsi des « insoumis » politiquement se soumettre médiatiquement et ajouter sans le savoir leur petite pierre à la campagne mondiale :

Tweet1

Et ci-dessous le retweeteur de cette belle affiche n’imagine sans doute pas la supercherie qui se cache derrière l’Anonymous vénézuélien. Cette capacité de l’extrême droite d’emprunter au mouvement alternatif mondial certains de ses symboles pour capitaliser un appui est décryptée ici : « Quand tombe le masque de Guy Fawkes de l’opposition vénézuélienne » (16)

tweet2

Bref, comme si l’histoire de la propagande et des guerres ne nous avait rien appris, nous retombons sans cesse dans la nasse. Malcolm X avait prévenu : « si vous n’y prenez garde, les médias vous feront prendre les victimes pour les bourreaux et les bourreaux pour les victimes ». En transformant les violences de l’extrême droite en « révolte populaire », en rhabillant en « combattants de la liberté » des assassins nostalgiques de l’apartheid des années 90, c’est d’abord contre les citoyens européens que l’uniformisation médiatique sévit : la majorité des auditeurs, lecteurs et téléspectateurs appuient sans le savoir une agression visant à renverser un gouvernement démocratiquement élu. Sans démocratisation en profondeur de la propriété des médias, la prophétie orwellienne se fait timide. Le Venezuela est assez fort pour empêcher un coup d’État comme celui qui mit fin à l’Unité Populaire de Salvador Allende mais la coupure croissante de la population occidentale avec le monde se retournera contre elle-même.

Micro-manuel d’auto-défense face à la déferlante médiatique.

« Le Venezuela est un « régime dictatorial ». Faux. Depuis 1999, le Venezuela bolivarien a organisé un nombre record de scrutins (25), reconnus comme transparents par les observateurs internationaux. Selon l’ex-président du Brésil Lula da Silva, il s’agit d’un “excès de démocratie”. Pour Jimmy Carter qui a observé 98 élections dans le monde, le Venezuela possède le meilleur système électoral du monde. En mai 2011 le rapport de la canadienne Fondation pour l’Avancée de la Démocratie (FDA) a placé le système électoral du Venezuela à la première place mondiale pour le respect des normes fondamentales de démocratie. L’ONG chilienne LatinoBarometro a établi dans son rapport 2013 que le Venezuela bat les records de confiance citoyenne dans la démocratie en Amérique Latine (87 %) suivi de l’Équateur (62 %) et du Mexique (21 %). Le président Nicolás Maduro vient de lancer un processus constituant participatif qui permet à tous les secteurs sociaux de faire leurs propositions, ce qui donnera un nouveau scrutin, et a réaffirmé que des élections présidentielles auront lieu en 2018 comme le stipule la loi.

« Il n’y pas de liberté d’expression au Venezuela  ». Faux. Sur les plus de 1000 stations de radio et chaînes de télévision auxquelles l’État a accordé l’autorisation d’émettre, 67% sont privées (la grande majorité opposées à la révolution bolivarienne), 28% sont aux mains des communautés mais ne transmettant que sur une échelle strictement locale et 5% sont propriété de l’État. Sur les 108 journaux qui existent, 97 sont privés et 11 publics. 67% de la population vénézuélienne a accès à internet. Cette plate-forme dominante des médias privés renforcée par le réseau des transnationales joue un rôle crucial dans la désinformation au service de la déstabilisation. Pour un dossier détaillé et chiffré de ce paysage médiatique, voir Thomas Cluzel ou l’interdiction d’informer sur France-Culture  » (17)

« Il y a des prisonniers politiques au Venezuela ». Faux. A moins de considérer comme « prisonniers politiques » les assassins du parti d’extrême droite Aube Dorée emprisonnés en Grèce. Dans un État de Droit, qu’il s’appelle France ou Venezuela, être de droite ne signifie pas être au-dessus des lois ni pouvoir commettre impunément des délits tels qu’assassinats, attentats à la bombe ou corruption. Ce n’est pas pour leurs opinions politiques mais pour ce type de délits que des personnes ont été jugées et emprisonnées (18). Dans la pratique on observe d’ailleurs un certain laxisme de la justice. Selon la firme privée de sondages Hinterlaces, 61 % des vénézuéliens considèrent que les promoteurs des violences et des actes de terrorisme devraient répondre de leurs actes devant un tribunal (19).

Rappelons que les leaders actuels de la droite n’ont jamais respecté les institutions démocratiques : ce sont les mêmes qui en avril 2002 avaient mené un coup d’État sanglant contre le président Chavez, avec l’aide du MEDEF local et de militaires formés à la School of Americas. Ce sont les mêmes qui ont organisé les violences de 2013 à 2016. Notons l’identité d’un de leurs mentors : Alvaro Uribe, un des plus grands criminels contre l’humanité de l’Amérique Latine, ex-président d’un pays gouverné par le paramilitarisme et les cartels de la drogue, qui possède les plus grandes fosses communes du monde, qui compte 9500 prisonniers politiques, 60.630 personnes disparues au cours des 45 dernières années et qui depuis la signature des accords de paix a repris une politique sélective d’assassinat de leaders sociaux et de défenseurs des droits de l’homme. Pour une information complète et en photos sur ces liens des héros du « Monde » avec le paramilitarisme colombien, lire « Venezuela : la presse française lâchée par sa source ? », https://venezuelainfos.wordpress.com/2015/08/04/venezuela-la-presse-francaise-lachee-par-sa-source/

Thierry Deronne, Venezuela, 20 mai 2017.

Notes

  1. Lire https://venezuelainfos.wordpress.com/2014/02/22/brevissime-cours-de-journalisme-pour-ceux-qui-croient-encore-a-linformation/
  2. Entretien intégral de Cristina Kirschner avec Jorge Gestoso https://www.youtube.com/watch?v=-WM6nD6hPu0
  3. http://ambito.com/883274-tras-reunirse-con-michetti-correa-defendio-a-venezuela . Voir aussi http://www.telesurtv.net/news/Long-rechaza-injerencia-de-EE.UU.-en-asuntos-internos-de-Venezuela-20170518-0039.html
  4. http://correodelorinoco.gob.ve/cancilleres-de-caricom-resaltan-solucion-pacifica-para-situacion-de-violencia-en-venezuela
  5. http://www.ultimasnoticias.com.ve/noticias/politica/papa-francisco-dialogo-venezuela-afectado-la-division-la-oposicion/
  6. https://www.state.gov/documents/organization/252179.pdf (voir page 96)
  7. http://www.southcom.mil/Portals/7/Documents/Posture%20Statements/SOUTHCOM_2017_posture_statement_FINAL.pdf?ver=2017-04-06-105819-923
  8. Comme le reconnaît Julio Borges, leader du parti d’extrême droite Primero Justicia et actuel président de l’Assemblée Nationale, dans l’interview non complaisante que lui fait le journaliste de la BBC Stephen Sackur, le 19 mai 2017 : http://bbc.co.uk/programmes/p052nsxd
  9. http://tatuytv.org/index.php/noticias/duelo/3680-terrorismo-hallan-sin-vida-y-con-signos-de-tortura-a-militante-del-psuv-secuestrado-en-zona-opositora
  10. Détails de plusieurs cas sur le site du Parquet : http://bit.ly/2ro4iXE ; http://bit.ly/2qE9MNb ; http://bit.ly/2q5RsbU ; http://bit.ly/2rnNT5s
  11. http://albaciudad.org/2017/05/lista-fallecidos-protestas-venezuela-abril-2017/
  12. http://hastaelnocau.wordpress.com/2017/05/09/radiografia-de-la-violencia
  13. http://www.lavanguardia.com/internacional/20170507/422343873153/violinista-muerto-venezuela-manifestaciones.html
  14. http://www.desdelaplaza.com/poder/yeison-lo-mataron-manifestantes-la-mud-destacado/
  15. http://www.talcualdigital.com/Nota/142708/detenido-polisucre-por-asesinato-de-estudiante-de-la-ucv-carlos-jose-moreno
  16. https://venezuelainfos.wordpress.com/2014/03/15/fauxccupy-sous-les-masques-de-guy-fawkes-de-lopposition-venezuelienne
  17. https://venezuelainfos.wordpress.com/2015/03/12/thomas-cluzel-ou-linterdiction-dinformer-sur-france-culture
  18. https://venezuelainfos.wordpress.com/2015/08/04/venezuela-la-presse-francaise-lachee-par-sa-source/
  19. http://hinterlaces.com/61-afirma-que-responsables-de-manifestaciones-violentas-deberian-ir-presos/

URL de cet article : http://wp.me/p2ahp2-2zk

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.28/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • sarcastelle 3 juillet 2017 12:55

    Il est bien évident que si on cherche des informations sûres sur les vaccins, l’énergie atomique, le Donbass, le Venezuela, les activités de la CIA, le Pizzagate, etc., c’est Agoravox qu’il faut consulter. 


    • pipiou 3 juillet 2017 14:06

      @sarcastelle

      C’est la désinformation citoyenne, un mouvement innovant qui n’a pas du tout pour objectif de manipuler le citoyen (ça se saurait).


    • OMAR 3 juillet 2017 18:28

      Omar9

      @sarcastelle @pipiou

      En tous les cas, votre présence sur ce site et vos réactions démontrent clairement le sens que nous devons donner à votre perception de la « désinformation ».
      Surtout quand votre capital argumentaire est totalement vide.
      .
      Tenez, cadeau pour vous de la part d’un ancien vénézuélien amateur du raisin :
      « Mais comme il n’y pouvait atteindre :
       »Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats. "
      José de la Fuente


    • sarcastelle 3 juillet 2017 21:29
      Vous voyez ! Vous dérobez une citation pour l’attribuer à un autre, qui d’après son nom est peut-être vénézuelien. 
      Je souhaite aux Venezueliens qu’il n’y ait pas de général Pine ni de général Hochet dans leur état-major. 

    • zzz999 4 juillet 2017 09:01

      @sarcastelle

      On attend toujours des argumentaires intelligents sur l’article !


    • sarcastelle 4 juillet 2017 09:12

      @zzz999

      .
      On attend des commentaires intelligents ! 
      .
      Voyez plus bas le commentaire d’Olivier Pierret, 3 juillet à 13 h 20.

    • Alren Alren 4 juillet 2017 15:52

      @sarcastelle

      Si vous pensez que sur Agoravox on ne donne que des informations bidonnées, pourquoi ne citez-vous pas les sources sûres, les informateurs sincères et neutres de France Info, l’Obs, Libération, Le Monde ?

      Les photos qui accompagnent l’article sont pourtant suffisamment parlantes pour montrer et démontrer que le peuple vénézuélien n’est pas en masse dressé contre le gouvernement Maduro malgré l’intense propagande des rupins qui voudraient prendre une revanche sanglante à la manière des immigrés français en 1815 ou des Versaillais de 1871, sur les partisans politisés du régime progressiste qui a été instauré.
      Mais sans le peuple et l’armée, bernique !

      Bien sûr des vidéos sur Youtube avec la voix de participants ou de passants seraient encore plus parlantes.


    • Trelawney Trelawney 6 juillet 2017 09:17

      @sarcastelle
      Si vous cherchez une information sûre concernant le Venezuela, je vous recommande l’excellent livre : Tintin chez les Picaros.

      Tout le reste n’est que propagande des deux côtés
      Et viva Tapioca !

    • LE CHAT LE CHAT 3 juillet 2017 12:58

      Depuis 1994 je participe au Venezuela à l’appropriation populaire des médias

      C’est à dire que tu collabores activement au service de propagande Chaviste ????

      Autant dire que ton article n’est juste bon qu’à se torcher le fondement ....


      • eric 4 juillet 2017 18:24

        @LE CHAT https://orda.revues.org/2654 C’est exactement cela. Ci-dessus, une etude universitaire assez complete sur les tentatives de controle des medias par l’etat, a base d’argent public, et au service d’une ideologie. Dans le jargon, ce genre de controle de l’info. c’est un des aspects de ce que l’on nomme le totalitarisme.



        • Zolko Zolko 3 juillet 2017 13:49

          @Olivier Perriet : excellent.


        • Pyrathome Pyrathome 3 juillet 2017 14:01

          Il y a des gens qui viennent ici en traitant d’autres médias étrangers de propagandistes : Le comble !!

          Puissent-ils venir balayer sérieusement devant leur porte, voilà la situation actuelle des médias en France ( et aussi en UE ), même la PRAVDA de l’URSS en aurait rêvé :
          .
          Comment peut-on appeler ce ramassis d’immondices ??
          Une dictature ? un conglomérat financier totalitaire ? une mafia ? un état supranational fascisant ? un état profond comme aux US ?
          Combien de temps encore la multitude va t-elle rester aveugle ?????????????????????????

          • Layly Victor Layly Victor 4 juillet 2017 09:32

            @Pyrathome

            La multitude va rester aveugle éternellement, parce qu’elle s’en fout.
            Les gens savent très bien qu’ils sont manipulés, mais ça ne les intéresse pas. Ce qu’ils demandent, c’est qu’on leur donne assez de fric pour acheter le dernier smartphone.
            Jamais les gens n’ont été aussi indifférents à la vie commune.
            Jamais les gens ne se sont autant méprisés eux-mêmes.

          • pipiou 3 juillet 2017 14:04

            C’est marrant parce que quand il y a des manifs en France (loi travail par exemple) on dit exactement le contraire de ce que dit l’auteur.

            L’auteur nous jouerait-il le discours « ce n’est pas la rue qui commande » ?

            Drôle de vision de la démocratie et de l’autoritarisme.


            • sarcastelle 3 juillet 2017 14:59

              Aurons-nous la même fréquence d’articles sur le Venezuelainfos que de dame Néant ? 


              • Emma Joritaire 3 juillet 2017 16:52

                "On comprend l’énorme hiatus : les médias transforment les îles sociologiques des couches aisées (quelques % du territoire) en « Venezuela ». Et 2% de la population en « population ».« 

                Et on sait pourquoi les 98 % »restant" ne ramènent pas les 2 % de rupins dans leurs quartiers sécurisés, à coups de pompe dans l’oigne ?

                Même l’armée peut rien faire contre 98 % de la population. Surtout quand, dans ces 98 %, il y a les mères et les pères, les soeurs et les frères, les fiancées, les femmes et les gosses des soldats.

                Bref, Venezuelainfos n’est pas plus net que les autres médias...


                • mazig 3 juillet 2017 19:56

                  Article intéressant qui malheureusement dépasse le niveau et le degré de compréhension des idiots qui aboient sue ce site et qui cautionnent le désordre et l’anarchie organisée par la CIA au Venezuella , en Ukraine , en Syrie et ailleurs dans le monde pour asseoir la « suprématie » des bâtards américains.

                  Laissons les imbéciles aboyer et se gaver de la fiente mérdiatique ambiante.

                  • Lugsama Lugsama 4 juillet 2017 02:15

                    Encore un article de propagande bidon, faut sortir un peu de sa gotte et parler aux vénézuéliens, je vis avec une vénézuélienne qui a fuit ce régime de merde donc voir des petits occidentaux trop gâté par le vilain systèmes capitaliste qui leur permet de vivre tranquilement prendre le défense de cette caste corrompu me donne envie de gerber.

                    Comment peut-on croire un tel tissu de mensonge, un homme peut-il être con et aveuglé à ce point qu’il pense pouvoir supporter des bourreaux et trouver cela juste ?

                    L’armée à tué plus de 70 manifestants, toutes les villes du Venezuela sont remplis de jeunes manifestants tous les jours mais ce serait des bourgois de « droite » et la repression une invention des médias du monde entier ?

                    Dites donc elle est incroyablement puissante la « droite » vénézuélienne.. enfin l’opposition démocratique, en réalité ce n’est pas la droite même si ça ne rentre pas dans le petit monde enchanté de l’auteur.

                    La niaiserie n’est pas une excuse à un tel niveau de complicité intellectuel, pourtant les propos ce cette article ne le sont pas a moitié. Est-ce les mêmes qui nonobstant le ridicule vont pourfendre « l’oligarchie » sur les articles de politiques interieur ?


                    • Garibaldi2 4 juillet 2017 04:22

                      @Lugsama

                      Merci de demander à votre compagne vénézuélienne de nous poster une traduction de l’article de La Vanguardia relatant la mort du jeune violoniste.


                    • Garibaldi2 4 juillet 2017 04:35

                      Et je pense que ce serait bien qu’elle nous fasse un petit topo sur les médias vénézuéliens du secteur privé ; sont-ils nombreux, quel est leur pourcentage sur le total des médias ? Y-a-t-il des journaux détenus par l’opposition ? Des chaînes de télé ? Merci d’avance.


                    • Karskijan 4 juillet 2017 09:42

                      @Lugsama
                      Tout à fait d’accord mon épouse est Venezuelienne, elle en revient la situation est pire que ce qu’on peut s’imaginer.............non seulement cet article est une honte pour l’intelligence humaine mais je me demande même si son auteur ne devrait pas consulter ..ou il s’agit de second degré......


                    • Lugsama Lugsama 4 juillet 2017 19:25

                      @Garibaldi2

                      Il n’y a plus aucunes chaines de télévision privé au Vénézuéla. Après pour la traduction, comme elle parle 3 mot de français ça risque d’être compliqué :) 

                      Mon espagnole étant correct je pourrait tenter de le faire..

                    • Oceane 4 juillet 2017 21:24

                      @Lugsamam

                      Ta copine vénézuélienne semble etre de la race des Hala Kodmani, Ziad Majed Hasni Abidi. Tu sais, ces gens toujours prêts, pour des raisons purement égoïstes, à trahir leurs peuples, leur pays.

                      Ça tombe bien, les Français adorent les Harkis.


                    • Garibaldi2 5 juillet 2017 10:50

                      @Lugsama

                      Vous dites qu’il n’y a plus de chaîne de télé privée au Vénézuéla, pourtant il y a Venevision qui appartient à Gustavo Cisneros, qui émet en hertzien (analogique et numérique), par satellite, par le câble. Est-ce exact ?


                    • Lugsama Lugsama 5 juillet 2017 15:29

                      @Oceane

                      Déjà vive les harkis, pauvres doubles victimes d’un épisode tragique de l’histoire, ensuite tes insultes.. 

                      Ma copine pleure régulièrement en regardant les résutats du régime chaviste et j’ai des décorations au couleur du Venezuela un peu partout chez moi (je déteste lol), quand elle ne me saoule pas a fredonner l’hymne national de son pays elle me parle du système médical tant « supérieur » aux espagnoles avant que Chavez n’arrive au pouvoir, les plages paradisiaques avant que la délinquence explose sous le chavisme.. son ancien paradis transformer en enfer sous la politique d’un seul homme. Donc parle pas des vénézuéliens que tu ne connait pas, encore moins de ma petite amie.

                      Les vénézuéliens ne sont pas des européens, ils sont encore plus patriotique que les américains, la-bas ça ne fait même pas parti de leurs débats tant c’est une évidence naturel.

                    • Lugsama Lugsama 5 juillet 2017 15:43

                      @Garibaldi2

                      Oui il reste une chaine privé pardon, mais elle ne fait plus que du divertissement pour ne pas être éjecté du hertzien comme RCTV qui avait le malheur de ne pas être d’accord avec le gouvernement..

                      Il ne reste plus aucunes chaines d’information pluralistes, non chaviste, si vous préférez.

                    • Layly Victor Layly Victor 5 juillet 2017 18:34

                      @Oceane

                      Les Harkis sont des gens qui étaient Français, qui avaient choisi de rester Français, et qui ont été massacrés et abandonnés pour cette raison. Une petite minorité a réussi à échapper au massacre épouvantable qui a eu lieu après l’indépendance.
                      Nous devrions être fiers d’eux, et leur être reconnaissants pour leur sacrifice.
                      Au lieu de cela, dans ce pays de collabos, ils sont en permanence insultés par les gros salopards bobos soit-disant insoumis.
                      Parmi ces gens que j’ai bien connus et fréquentés, nombre de leurs pères s’étaient couverts de gloire sur les champs de bataille contre les nazis.
                      Mais c’est vrai que, vous les bobos « insoumis », vous êtes pour la soumission totale au Reich allemand.

                      Les harkis n’ont pas trahi leur peuple, puisque leur peuple était français (communautarisme et racisme anti blanc mélenchoniens mis à part). C’est la propagande gaucho-Bouteflika qui les présente comme des traîtres.
                      Honte à vous !

                    • Garibaldi2 6 juillet 2017 03:59

                      @Lugsama

                      Venevision ne fait plus que du divertissement ? Pourtant il suffit d’aller sur son site pour voir qu’elle fait aussi de l’info : http://www.noticierovenevision.net/

                      Aujourd’hui on y parle bien des événements à la chambre des députés à Caracas :

                      ’’inician evacuacion hacia la sede de Pajaritos ante acoso de colevtivos’’

                      On peut voir les sujets politiques en replay : http://www.noticierovenevision.tv/politica/index.htm

                      Je note aussi que la chaîne appelle clairement à manifester contre Maduro : http://www.noticierovenevision.net/noticias/politica/opositores-marcharan-este-jueves-hacia-el-tsj

                      Il y a aussi Globovision et Televen qui sont privées. RCTV a perdu sa licence après avoir soutenu le coup d’état contre Chavez en 2002.


                    • Lugsama Lugsama 9 juillet 2017 13:17

                      @Garibaldi2

                      J’ai répondu dans un autre article, non il n’y a bien qu’une seule chaine privé au Venezuela sur les ondes hertziennes, et elle s’est bien concentré sur le divertissement en s’auto censurant comme la démontré les fuites de wikileaks.

                      RCTV a été suspendu en 2007 pour cela mais a perdu sa licence pour ne pas avoir diffusé un discours officiel, de grands démocrates..

                    • leypanou 4 juillet 2017 08:30

                      En plus de l’article, le chef d’un réseau de pressetitution expulsé du Vénézuela : sachez qui nous enfume ici en France (allez tout de suite à la fin si pressé).


                      • Karskijan 4 juillet 2017 09:46

                        Cet article est une honte pour l’intelligence humaine...un brûlot....son auteur n’a jamais du aller plus loin que Roissy............si ce n’est le cas je lui conseille de consulter......le même psy que Mélanchon entre grand enfumer de l’Amérique latine.....


                        • pemile pemile 4 juillet 2017 10:11

                          @Karskijan « Cet article est une honte pour l’intelligence humaine »

                          La honte pour l’intelligence humaine ne serait pas plutôt de ne pas savoir argumenter sur l’ensemble de faits relatés dans cet article ?


                        • Layly Victor Layly Victor 4 juillet 2017 10:22

                          @Karskijan

                          Un navire partira prochainement du vieux port de Marseille, avec à son bord des volontaires sous le commandement du généralissime et guide suprême Jean-Luc Mélenchon, dit « l’insoumis ».
                          L’objectif est la libération du Vénézuéla et, dans la foulée, de toute l’Amérique latine.
                          Inscrivez vous !

                          Jean-Luc Mélenchon n’en est pas à sa première action d’éclat.
                          On se souvient avec quelle détermination il avait volé au secours de la Grèce et de son ami Tsipras, agressés par l’UE. Merkel ne s’est jamais remise de la frousse qu’elle a eue.

                        • Karskijan 4 juillet 2017 10:48

                          @pemile
                          les plus courtes sont les meilleures , je vous laisse soin de décrypter cette dialectique digne de la Pravda..pour le reste les voyages forment la jeunesse....prenez un billet pour Caracas et si vivant vous arrivez ..à ..Maiquetia faites vous une idée vous même.......à croire que les leçons de l’histoire ne servent à rien.........à bon entendeur salut et bonne journée....


                        • Karskijan 4 juillet 2017 10:52

                          @Layly Victor
                          .. .bon voyage.....


                        • pemile pemile 4 juillet 2017 11:23

                          @Karskijan « les plus courtes sont les meilleures »

                          Au revoir, donc, si vous êtes incapable de contredire les faits rapportés dans cet article smiley


                        • Emma Joritaire 4 juillet 2017 16:08

                          @Layly Victor

                          "Un navire partira prochainement du vieux port de Marseille, avec à son bord des volontaires sous le commandement du généralissime et guide suprême Jean-Luc Mélenchon, dit « l’insoumis »....« 

                          C’est la cession de rattrapage pour ceux qui ont o¨loupé les Brigades internationales en 1936 !!!

                           »On se souvient avec quelle détermination il avait volé au secours de la Grèce et de son ami Tsipras...."

                          Avec le précieux renfort de Gérard Filoche, qui avait doctement expliqué, à la télé, un samedi soir,, que Tsipras avait d’ores et déjà gagné contre les banques


                        • Lugsama Lugsama 4 juillet 2017 19:15

                          @pemile

                          Les faits ? lol. Des élucubrations sans preuves qui, outre les postures idéologique sur la vilaine « droite » (l’opposition est aussi constitué de partis de gauche au passage..), ne sont pour la plupart que des fait tragiques particulier. Que des manifestants soit mort depuis leur propre camps est tout à fait possible vu le bordel journalier, mais on attribue à l’armée plus de 70 morts..

                        • pemile pemile 4 juillet 2017 20:21

                          @Lugsama « Les faits ? lol »

                          Sur, qu’avec vous on est plus que bien informé ! smiley


                        • Oceane 4 juillet 2017 21:35

                          @Emma Joritaire

                          G. Filoche avait sous estimé le pouvoir des banques. Il semble que tu apprécies ce pouvoir.


                        • Emma Joritaire 4 juillet 2017 22:30

                          @Oceane

                          « 
                          G. Filoche avait sous estimé le pouvoir des banques »

                          Pas moi, parce que j’ai éclaté de rire quand j’entendu cette connerie. A tel point que j’avais retranscrit intégralement sa déclaration. Un problème d’encodage m’empêche de le retrouver tout de suite...

                          « Il semble que tu apprécies ce pouvoir. »

                          Pas spécialement, mais à la différence des Filoches & Cie, je ne prends pas mes désirs pour des réalités.

                          S’agissant de Tsipras, pour moi, une seule photo résume tout le personnage, son inconsistance et la façon dont l’U.E. le traite, c’est-à-dire la façon dont il se laisse traiter par l’U.E.

                           Y’a pas de burnes sous la fustanelle à Alexis.


                        • Emma Joritaire 4 juillet 2017 22:44

                          @Emma Joritaire

                          Egal à lui-même, c’est-à-dire jobard de chez jobard, Filoche écrivait sur son blog, le 25 janvier 2015 :

                          Je me réjouis de la victoire de la gauche grecque. La victoire de Syriza est une très bonne nouvelle pour le peuple grec soumis à une austérité dramatique et une bonne nouvelle pour tous les peuples d’Europe.

                          La gauche française se doit de tirer toutes les leçons du scrutin grec.

                          (,,,)

                          Nous allons devoir nous mobiliser aux côtés du peuple grec pour exiger que la volonté populaire qui s’est exprimée soit respectée par l’Union européenne : celle-ci doit arrêter d’étrangler la Grèce. Nous le ferons d’autant plus facilement que Syriza est en train d’essayer de réaliser ce que François Hollande avait promis en 2012 : engager un bras de fer avec la droite européenne et la Finance. C’est aussi le moment d’imposer aux conservateurs et aux néolibéraux un changement d’orientation dans la construction européenne :

                          Et c’est pas d’un boutonneux de 14 ans, qui rêve tout éveillé. C’est d’un vieux cheval de retour de la politique, à qui plus de cinquante piges de militantisme d’extrême-gauche et syndicaliste n’ont rien appris du tout.

                          C’est quand même dramatique de trimballer une couche pareille.


                        • Oceane 5 juillet 2017 10:07

                          @Emma Joritaire

                          J’ai vu la photo. Elle me fait penser à la caresse d’un adulte à un enfant qui a fait ce qui lui était demandé.

                          Comme Fifi, tu ne veux pas voir que les citoyens grecs ont voulu cette caresse. Non à l’austérité et à la sortie de la Grèce de l’euro, le cul entre deux chaises. Démocratiquement, Tsipras a écouté son peuple. Pourquoi le lui reprocher ?


                        • Emma Joritaire 5 juillet 2017 11:08

                          @Oceane


                          « 
                          Comme Fifi, tu ne veux pas voir que les citoyens grecs ont voulu cette caresse »

                          Alors, si c’est ce qu’ont voulu les citoyens grecs, ils peuvent crever la gueule ouverte.

                          Ils n’ont définitivement plus rien à voir avec la Grèce de Périclès, Leonidas, Alcibiade, Xénophon, Lysandre, Xanthippe, Pausanias, dont l’immense pays est devenu insignifiant et déshonoré.


                        • Lugsama Lugsama 5 juillet 2017 15:32

                          @Emma Joritaire

                          La grèce de Leonidas ?? Un régime fachiste esclavagiste qui jettait les bébés non conforme dans une crevasse ? Heureusement non ?

                        • Layly Victor Layly Victor 5 juillet 2017 18:50

                          @Emma Joritaire

                          Si, Filoche a tout compris.
                          C’est un frondeur, un type qui ne glande jamais rien, qui ne prends jamais aucune responsabilité, sous prétexte qu’il est frondeur, et qui se débrouille pour avoir toujours une niche.
                          Ces salopards, ils ont fait semblant de soutenir les Grecs pour se faire mousser et se donner une pseudo existence d’insoumis, alors qu’ils sont à fond pour le Reich bruxello-allemand.
                          Mélenchon est une crapule de première catégorie.
                          Il a tout fait pour faire élire Macron, et maintenant, il appelle à manifester. Il est ultra protégé par les média. Les Français ont la moutarde qui leur monte au nez, et j’espère qu’il va bientôt exercer ses talents dans le pays musulman de son choix (la CIA, qui veut détruire le Vénézuéla, envisage de l’envoyer là-bas).

                        • Layly Victor Layly Victor 5 juillet 2017 18:59

                          @Lugsama

                          C’est sûr que les statues et les temples, toute la civilisation dont nous sommes héritiers, l’Iliade, toute cette beauté, ce n’est pas comparable aux magnificences que sont la prose de Christine Angot et les chefs d’oeuvre de l’art moderne gaucho que sont le plug anal de la place Vendôme et les étrons géants de Mac Carthy.

                          Malgré toute cette beauté du monde gaucho post-moderne, je regrette mais je suis borné : je préfère me considérer comme un héritier de la Grèce antique.

                        • Lugsama Lugsama 9 juillet 2017 12:41

                          @Layly Victor

                          Que nous soyons les héritiers tres indirect de la Grèce antique, soit. Qu’ils aient inventé de grands concept philisophique etc, quoique on en connaisse en réalité une infirme parti, ok.

                          Mais de la à regretter des sociétés ou une peitite élite de citoyen ou soldat régnait sur un monde d’esclave, ou la pédophilie était un moyens d’améliorer l’éducation.. bof.

                          On était loin du monde idéal, encore moins de la version romancé d’Hollywood. Je ne sait pas si le film 300 aurait eu la même symbolique de virilité et de valeur occidentales si on avait montré qu’ils ne se sont pas battu pour la liberté (pas vraiment un valeur spartiate) et si on avait montré dans notre civilisation judeo-chretienne les pratiques homosexuelles des soldats spartiates encouragés pour renforcer la cohésion de groupe..


                        • Layly Victor Layly Victor 9 juillet 2017 20:38

                          @Lugsama

                          Je n’ai jamais dit que la démocratie grecque était l’idéal, ni qu’elle ait même existé. La démocratie en Grèce, c’est une invention des ouvrages d’histoire à l(usage des lycéens.
                          Une invention bourgeoise destinée à faire croire que la démocratie a existé.
                          Mais c’est quand même un idéal, auquel vous vous référez comme tout le monde.

                          En revanche, la haine mortelle des idéologues franc-maçons et gauchos envers la Grèce est bien réelle, car ils sont pour l’instauration de la suprématie islamique en France. J’ai vu récemment un documentaire sur Carthage et le magnifique livre de Gustave Flaubert, Salambô. Un habitant des lieux disait que beaucoup de Tunisiens, sous la coupe des islamistes, nient l’existence même de la civilisation carthaginoise : tout ce qui a précédé l’Islam doit être nié.
                          C’est dans le même ordre d’idées que la haine des gauchos franc maçons pour notre mère, la Grèce.
                          Nous, Européens, sommes héritiers des civilisations grecque et romaine, et aussi de notre formidable moyen-âge, l’époque dorée de l’architecture européenne.

                          Je sais, les gauchos et franc-maçons nous sortiront les Spartiates, les jeux du cirque, l’inquisition.
                          Insulter ses parents et ne voir que leurs tares, c’est de bon ton. Notre monde qui est en route, c’est la destruction totale de l’être humain. Donc on va détester la culture classique et humaniste.
                          En plus, le christianisme est l’héritier de la culture araméenne, juive, et grecque, via les apôtres et les évangélistes.

                          Donc, je réfute les prêches des prédicateurs de la mort totale et je respecte le souvenir de mes parents.

                        • Lugsama Lugsama 10 juillet 2017 09:23

                          @Layly Victor

                          Vous délirer totalement sur les « gaucho » et la franc-maçonnerie et leur soit disant désir d’islamisation ou de haine de la Grèce qui ne repose sur rien. En plus qu’elle idée d’haïr la Grèce antique ?? Ça n’à aucun sens ni logique.


                        • Emma Joritaire 11 juillet 2017 16:35

                          @Lugsama

                          « En plus qu’elle idée d’haïr la Grèce antique ?? Ça n’à aucun sens ni logique. »

                          Ca n’en a pas davantage de critiquer, anachroniquement, ses moeurs, us et coutumes, sur la base des valeurs et principes à la mode d’aujourd’hui. Et on notera que le propos de Xerxès n’était pas d’imposer à la Grèce, un ordre moral inspiré de principes chrétiens avant la lettre.


                        • ecophilopat 4 juillet 2017 11:51

                          Pour compléter cet article, une synthèse de l’analyse détaillée sur les causes des difficultés économiques et sociales auxquelles le Venezuela Bolivarien est confronté depuis 2003, réalisée par Pasqualina Curcio Curcio, professeure de sciences économiques à l’Université Simon Bolivar.
                          http://www.les-crises.fr/venezuela-tout-comprendre-sur-linflation-et-les-penuries/


                          • mazig 4 juillet 2017 13:15

                            @ecophilopat


                            Merci pour ce lien fort interessant.

                            Certains aboyeurs de droite soutiennent l’extrême droite venezuellienne complice de la CIA qui causé la mise à genoux des pays d’Amérique latine pendant des décennies et qui veut maintenant s’emparer du pétrole du Vénezuella . Cette politique du KO mise en place par les mouvements d’extrême droite au Venezuella et en Ukraine avec la complicité de la CIA ne dupe plus personne.

                          • Emma Joritaire 4 juillet 2017 16:39

                            @mazig

                            « Merci pour ce lien fort interessant. »

                            ... qui permet aussi de comprendre que Madouro, il l’a pas douro du tout, mais tout mou, tout flasque. Et on ne peut pas ne pas se dire que dans l’entourage de Mamouro, certains émargent grassement à tous les trafics en cours, si ce n’est
                            Nicolas Alessandro lui-même


                          • eric 4 juillet 2017 17:13

                            Les peuples ont differents moyens de s’exprimer.

                            Les elections : d’apres l’article, super democratiques. 56% pour l’opposition.

                            Avec les pieds : taper venezuelans refugees. Comme tous les regimes socialistes, le peuple fuit.

                            Avec la voix : dans la rue, contre les forces du regime.

                            Dans les trois cas, il est clair qu’on a affaire aujourd’hui a un pouvoir qui s’oppose a la volonte populaire, comme tous les fascisme.


                            • Oceane 4 juillet 2017 21:42

                              @eric

                              Les régimes capitalistes détruisent les États et sont envahis par les réfugiés. Ceci quand ils ne larguent pas des bombes atomiques, le napalm sur les civils. Il faut un programme de décolonisation des esprits chez les néocolonialistes.


                            • Layly Victor Layly Victor 5 juillet 2017 09:04

                              @Oceane

                              Vous oubliez la méthode la plus féconde employée par les nazis et les communistes pour la purification des esprits : « la rééducation par le travail ».
                              Ce n’est pas de la faute de nos camarades idéologues si des millions d’êtres humains avaient la santé trop fragile, une constitution trop chétive liée à leur existence bourgeoise, et n’ont pas survécu à cette réhabilitation.

                              A lire des gens comme vous, on se rend compte que l’implacable férocité des arrivistes se porte bien.

                              Vous connaissez la phrase de Coluche sur le communisme et le capitalisme. Bien vu, Coluche.

                            • Oceane 5 juillet 2017 09:51

                              @Layly Victor

                              Cher Victor, le nazisme en Europe s’est nommé de lui-même , ailleurs, « devoir de civiliser ». Les mêmes pratiques de « rééducation par le travail », de génocide culturel pour fabriquer des « corps sans esprit » comme le montre si bien Ngugi Wa Thiongo dans « Décoloniser l’esprit ».

                              A lire des gens comme toi, on se rend compte que le « démocrate » est toujours prompte à voir la paille dans l’oeil de l’autre alors même qu’il a une énorme poutre dans le sien.


                            • Layly Victor Layly Victor 4 juillet 2017 18:13

                              Depuis 1917, et même avant, en dépit de tous ses malheurs, et de tous les enseignements qu’elle aurait pu tirer, l’humanité n’a pas avancé d’un millimètre. Les commentaires ici en témoignent.

                              Dans toutes les situations et à tout propos, les gens préfèrent leur idéologie à la réalité. Pourquoi ? L’angoisse de mort dont l’idéologie les préserverait ? Quelle vaine illusion !

                              Je me souviens d’un article, il y a quelques années, dans le journal Géo, qu’on ne peut pas soupçonner d’être de droite. Cet article décrivait comment la caste des « bolivariens » nouvellement au pouvoir avait accaparé les privilèges, les postes, le pouvoir, la richesse, tout en excitant le peuple contre « les riches ». Il décrivait une ambiance très lourde dans la société, avec insultes et agressions des gens dans la rue. Pour les bolivariens, ce n’était que « luxe, calme, et volupté », au point que le peuple les avait surnommés les bolibourgeois. Rien d’étonnant, c’était le même système de privilèges dans l’URSS de Brejnev. J’en ai parlé à un ami communiste, mais il m’a répondu qu’il n’allait pas s’abaisser à lire un article « écrit par des fascistes ».
                              L’emploi à tout bout de champ de ce mot « fasciste » est une insulte à nos parents et à nos anciens qui ont connu le fascisme et qui ont tant souffert.

                              Pourquoi ne pas essayer, avec un esprit dépourvu d’idéologie, de voir dans cet article les éléments de vrai et les éléments de faux ?
                              S’il est vrai que Gustavo Dudamel s’est élevé contre l’assassinat du jeune altiste, je le crois, parce que j’ai une grande confiance dans Gustavo Dudamel et en son honnêteté. Mais je sais aussi que sa célébrité, et le fait qu’il soit une gloire du régime (gloire méritée) l’empêchent peut-être de voir que c’est une dictature idéologique.

                              D’un autre côté, certains voient dans les manifestations hostiles à Maduro un coup de la CIA.
                              Certes, la CIA est partout, et c’est une plaie. En France, la CIA est derrière les gauchos et les journalistes qui veulent détruire de fond en comble la nation française, son industrie, sa culture, ses valeurs, son éducation, son indépendance. La CIA est derrière Mélenchon (ce n’est pas démontré mais tout son comportement porte à le croire). Et, curieusement, ceci ne dérange pas nos révolutionnaires bolivariens ?

                              • Oceane 4 juillet 2017 21:52

                                @Layly Victor

                                La Cia est derrière Mélenchon et pas derrière Micron ? La domination se fout pourtant des étiquettes et couleurs politiques. C’est comme « l’intérêt supérieur de la France » qui n’a ni gauche ni droite, l’essentiel étant que la France l’emporte.


                              • Layly Victor Layly Victor 5 juillet 2017 09:12

                                @Oceane

                                Bien sûr, c’est d’accord pour Macron, mais c’est Mélenchon qui l’a fait élire, en dégommant le PS.
                                Mélenchon, c’est la plus grande pourriture, le soit disant bolivarien. Se prétendre ainsi, c’est une insulte à Simon Bolivar.
                                Il n’a pas encore été démasqué parce qu’il bénéficie du soutien inconditionnel de la presse appointée.

                              • Oceane 5 juillet 2017 09:56

                                @Layly Victor

                                Il ne faut pas accuser Mélenchon de tous les maux. Le Ps s’est mis tout seul dans cette situation.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès