• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Comment « Le Monde » invente la « répression » au Venezuela

Comment « Le Monde » invente la « répression » au Venezuela

Mettons-nous dans la peau d’un habitant de la planète qui n’aurait que les médias pour s’informer sur le Venezuela et à qui jour après jour, on parlerait de « manifestants » et de « répression ». Comment ne pas comprendre que cette personne croie que la population est dans la rue et que le gouvernement la réprime ?

Mais il n’y a pas de révolte populaire au Venezuela. Malgré la guerre économique la grande majorité de la population vaque à ses occupations, travaille, étudie, survit. C’est pourquoi la droite organise ses marches au départ des quartiers riches. C’est pourquoi elle recourt à la violence et au terrorisme, dont les foyers sont localisés dans les municipalités de droite. ll y a 90 pour cent de quartiers populaires au Venezuela. On comprend l’énorme hiatus : les médias transforment les îles sociologiques des couches aisées (quelques % du territoire) en « Venezuela ». Et 2% de la population en « population ». (1)

Caracas en mai

Le 12 mai l’ex-présidente argentine Cristina Fernández, après Evo Morales, a dénoncé « la violence utilisée au Venezuela comme méthodologie pour arriver au pouvoir, pour renverser un gouvernement  » (2). Depuis l’Équateur, l’ex-président Rafael Correa a rappelé que « le Venezuela est une démocratie. C’est par le dialogue, avec les élections, que doivent se régler les divergences. De nombreux cas de violences viennent clairement des partis d’opposition  » (3). C’est aussi la position du Caricom, qui regroupe les pays des Caraïbes (4). Le Pape François a dû pousser les évêques du Venezuela qui comme dans le Chili de 1973 traînaient les pieds face au dialogue national proposé par le président Maduro (5). Ce dernier a par ailleurs lancé le processus participatif de l’Assemblée Constituante, avec vote à la clef, et confirmé la tenue du scrutin présidentiel légalement prévu en 2018.

DASHjEPXsAUGzdi

Assemblée populaire et d’enseignants pour faire des propositions dans le cadre de l’Assemblée Nationale Constituante, dans l’état d’Apure le 20 mai 2017. Ce processus doit être ouvert et participatif. Une image qu’on ne risque pas de voir dans les médias… Photo de Marco Teruggi

Depuis la disparition d’Hugo Chavez en 2013, le Venezuela est victime d’une guerre économique qui vise à priver la population des biens essentiels, principalement les aliments et les médicaments. La droite locale renoue avec certains éléments de la stratégie mise en place jadis au Chili par le tandem Nixon-Pinochet, en clair provoquer l’exaspération des secteurs populaires jusqu’au débordement de rage et légitimer la violence. Selon le rapport budgétaire 2017 mis en ligne sur le site du Département d’Etat (6), 5,5 millions de dollars ont été versés aux “sociétés civiles” du Venezuela. Le journaliste vénézuélien Eleazar Diaz Rangel, directeur du quotidien Ultimas Noticias (centre-droit) a révélé des extraits du rapport que l’amiral Kurt Tidd, chef du Southern Command, a envoyé au Sénat US : « avec les facteurs politiques de la MUD (coalition vénézuélienne de l’opposition) nous avons mis au point un agenda commun qui comprend un scénario abrupt combinant des actions de rue et l’emploi dosifié de la violence armée sous l’angle de l’encerclement et de l’asphyxie« . (7)

La phase insurrectionnelle implique d’attaquer des services publics, des écoles, des maternités (El Valle, El Carrizal) et des établissements de santé, barrer les rues et les principales artères routières pour bloquer la distribution des aliments et paralyser l’économie. A travers les médias privés, majoritaires au Venezuela, la droite appelle ouvertement les militaires a mener un coup d’État contre le président élu (8). Plus récemment les bandes paramilitaires colombiennes passent du rôle de formatrices a un rôle plus actif : le corps sans vie de Pedro Josué Carrillo, militant chaviste, vient d’être retrouvé dans l’État de Lara, portant les marques de torture typiques au pays d’Uribe (9).

violenciaC-6Zb3bW0AALQ8U

tachiraparas_0Malgré les mortiers, armes à feu, grenades ou cocktails Molotov utilisés par les manifestants « pacifiques » (sans oublier les mannequins de chavistes pendus aux ponts, signature du paramilitarisme colombien), la loi interdit à la Police ou la Garde Nationale d’user de leurs armes à feu. Les manifestants de droite en profitent pour pousser leur avantage, déverser leur racisme sur les gardes ou policiers, les provoquer à coups de jets d’urine, d’excréments et de tirs à balles réelles, guettant la réaction pour les caméras de CNN. Les fonctionnaires des forces de l’ordre qui ont désobéi et qui se sont rendus coupables de blessures ou de morts de manifestants ont été arrêtés et poursuivis en justice (10). Le fait est que la grande majorité des victimes sont des travailleurs qui allaient au boulot ou en revenaient, des militants chavistes ou des membres des forces de l’ordre (11). C’est pourquoi le « Monde » parle de morts en général – pour que l’on croie qu’il s’agit de « morts du régime ». Allonger la liste des « morts » sert à augmenter l’appui planétaire a la déstabilisation : il y a dans ces meurtres, il est terrible de le constater, un effet de commande médiatique.

C-inImtXcAA5eCV

Après avoir vendu cette image à son réseau international, l’agence Reuters s’est « excusée » d’avoir fait passer pour une arrestation arbitraire visant à étouffer la liberté d’expression ce qui était en réalité l’aide apportée par un garde national à un caméraman blessé…

Tout manifestant qui tue, détruit, agresse, torture, sabote sait qu’il sera sanctifié par les médias internationaux. Ceux-ci sont devenus un encouragement à poursuivre le terrorisme. Toute mort, tout sabotage économique seront attribués au « régime » y compris à l’intérieur du Venezuela où les médias, comme l’économie elle-même, sont majoritairement privés. Que la démocratie participative qu’est le Venezuela tente de se défendre comme doit le faire tout État de Droit, et elle sera aussitôt dénoncée comme « répressive ». Qu’elle ose punir un terroriste, et celui-ci deviendra ipso facto un « prisonnier politique ». Pour le journaliste et sociologue argentin Marco Teruggi « pour une intervention au Venezuela, le Gouvernement des États-Unis a des conditions plus favorables que celle qu’il avait pour bombarder la Libye si on tient compte du fait que l’Union Africaine avait condamné cette intervention presque à l’unanimité. (..) Tout dépend de la capacité de la droite à soutenir longtemps un bras de fer dans la rue en tant qu’espace politique. D’où l’importance de maintenir la caisse de résonance médiatique internationale » (12).

monde 1

Exemple sordide de cette alliance : le 5 mai 2017, à l’aide d’une photo digne d’un ralenti hollywoodien (mais qui n’est pas celle de la victime) « Le Monde » dénonce « la mort d’un leader étudiant tué lors des protestations contre le projet du président Maduro de convoquer une assemblée constituante  ». Or la victime, Juan (et non José comme l’écrit « le Monde ») Bautista Lopez Manjarres est un jeune dirigeant étudiant révolutionnaire assassiné par un commando de droite alors qu’il participait a une réunion de soutien au processus d’assemblée constituante.

Juan Bautista Lopez Manjarres

Le dernier tweet de Juan Bautista Lopez Manjarres : la conférence de presse où il annonçait le soutien du secteur étudiant au processus de l’assemblée constituante

« Le Monde » mentionne aussi la réaction du chef d’orchestre Gustavo Dudamel, en tournée à l’étranger, qui demande que « cesse la répression » à la suite de la mort du jeune joueur de violon alto Armando Cañizales. Or ce musicien n’a pas été victime de la répression mais, lui aussi, d’un projectile tiré des rangs de la droite.

C_AZauPXgAAsIFQ-e1493931862583

Armando Cañizales

Le journal espagnol La Vanguardia, bien que virulent opposant a la révolution bolivarienne, l’admet exceptionnellement sous la plume de son envoyé spécial Andy Robinson : « De même qu’à d’autres moments de cette crise, le storytelling d’une jeunesse héroïque massacrée par la dictature bolivarienne ne colle pas dans le cas d’Armando Cañizales. (..) Il est pratiquement sûr que le projectile n’a pas été tiré par la police mais par les manifestants eux-mêmes. Il est notoire que certains d’entre eux ont fabriqué des armes artisanales pour les affrontements quotidiens avec la police » (13).

La réaction rapide de Mr. Dudamel est représentative des personnalités artistiques – nombreuses, on peut mentionner Ruben Blades ou René du groupe Calle 13 – subissant la forte pression du dispositif médiatique de leurs pays, contraintes de faire des déclarations pour satisfaire l’opinion publique convaincue à 99 % par les médias qu’il faut dénoncer la « répression au Venezuela ».

monde 2

Le 16 mai, « Le Monde » dénonce « la mort d’un jeune de 17 ans, blessé par balle lors d’un rassemblement contre le président Maduro  » (article ci-dessus). C’est faux. L’enquête montre que Yeison Natanael Mora Castillo a été tué par un projectile identique à celui utilisé pour assassiner le jouer de violon alto Cañizales. Il ne participait pas davantage à un rassemblement anti-Maduro. Ses parents sont membres d’une coopérative en lutte pour récupérer un latifundio de sept mille hectares, subissant depuis longtemps les attaques du grand propriétaire. Ils ont porté plainte contre les organisateurs de la marche de l’opposition et dans une interview au journal local Ciudad Barinas ont dénoncé la manipulation internationale de l’assassinat de leur fils, imputé faussement au gouvernement Maduro. (14)

C_8ydMrUMAAia5T-e1495124650541-260x347

Yeison Natanael Mora Castillo

Imputer systématiquement au gouvernement bolivarien les assassinats commis par la droite, c’est tout le « journalisme » de Paulo Paranagua. Le 21 avril déjà, il impute aux collectifs chavistes la mort d’un étudiant de 17 ans, Carlos Moreno, tué d’une balle dans la tête, tout comme celle de Paola Ramirez Gomez, 23 ans. Double mensonge. Selon la famille de Carlos Moreno, l’adolescent ne participait à aucune manifestation et se rendait a un tournoi sportif. Son assassin vient d’être arrêté : il s’agit d’un membre de la police d’Oscar Oscariz, maire de droite de la municipalité de Sucre. Le journal d’opposition Tal Cual en a rendu compte (15). Quant à la deuxième victime mentionnée par Paranagua, Paola Rodríguez, son assassin a été arrêté également par les autorités : il s’agit d’Iván Aleisis Pernía, un militant de droite.

Certes le « quotidien vespéral des marchés » n’est pas seul à mentir de manière aussi sordide dans ce « combat pour la liberté ». La Libre Belgique, le New York Times, France-Culture, El Pais, Le Figaro ou même Mediapart sont autant de robots de la vulgate mondiale. Cette invention de « la répression » est d’autant plus facile que l’image archétypale du manifestant matraqué par un garde national est gagnante d’avance lorsqu’on est privé d’accès au hors-champ de l’image. Loin du Venezuela, seuls les happy few flaireront la mise en scène où des jeunes sont entraînés, armés, payés pour provoquer les forces de l’ordre et produire « l’image » nécessaire. La concentration planétaire des médias et la convergence croissante des réseaux sociaux avec les médias dominants fait le reste, fixant l’imaginaire de la gauche comme de la droite. On voit ainsi des « insoumis » politiquement se soumettre médiatiquement et ajouter sans le savoir leur petite pierre à la campagne mondiale :

Tweet1

Et ci-dessous le retweeteur de cette belle affiche n’imagine sans doute pas la supercherie qui se cache derrière l’Anonymous vénézuélien. Cette capacité de l’extrême droite d’emprunter au mouvement alternatif mondial certains de ses symboles pour capitaliser un appui est décryptée ici : « Quand tombe le masque de Guy Fawkes de l’opposition vénézuélienne » (16)

tweet2

Bref, comme si l’histoire de la propagande et des guerres ne nous avait rien appris, nous retombons sans cesse dans la nasse. Malcolm X avait prévenu : « si vous n’y prenez garde, les médias vous feront prendre les victimes pour les bourreaux et les bourreaux pour les victimes ». En transformant les violences de l’extrême droite en « révolte populaire », en rhabillant en « combattants de la liberté » des assassins nostalgiques de l’apartheid des années 90, c’est d’abord contre les citoyens européens que l’uniformisation médiatique sévit : la majorité des auditeurs, lecteurs et téléspectateurs appuient sans le savoir une agression visant à renverser un gouvernement démocratiquement élu. Sans démocratisation en profondeur de la propriété des médias, la prophétie orwellienne se fait timide. Le Venezuela est assez fort pour empêcher un coup d’État comme celui qui mit fin à l’Unité Populaire de Salvador Allende mais la coupure croissante de la population occidentale avec le monde se retournera contre elle-même.

Micro-manuel d’auto-défense face à la déferlante médiatique.

« Le Venezuela est un « régime dictatorial ». Faux. Depuis 1999, le Venezuela bolivarien a organisé un nombre record de scrutins (25), reconnus comme transparents par les observateurs internationaux. Selon l’ex-président du Brésil Lula da Silva, il s’agit d’un “excès de démocratie”. Pour Jimmy Carter qui a observé 98 élections dans le monde, le Venezuela possède le meilleur système électoral du monde. En mai 2011 le rapport de la canadienne Fondation pour l’Avancée de la Démocratie (FDA) a placé le système électoral du Venezuela à la première place mondiale pour le respect des normes fondamentales de démocratie. L’ONG chilienne LatinoBarometro a établi dans son rapport 2013 que le Venezuela bat les records de confiance citoyenne dans la démocratie en Amérique Latine (87 %) suivi de l’Équateur (62 %) et du Mexique (21 %). Le président Nicolás Maduro vient de lancer un processus constituant participatif qui permet à tous les secteurs sociaux de faire leurs propositions, ce qui donnera un nouveau scrutin, et a réaffirmé que des élections présidentielles auront lieu en 2018 comme le stipule la loi.

« Il n’y pas de liberté d’expression au Venezuela  ». Faux. Sur les plus de 1000 stations de radio et chaînes de télévision auxquelles l’État a accordé l’autorisation d’émettre, 67% sont privées (la grande majorité opposées à la révolution bolivarienne), 28% sont aux mains des communautés mais ne transmettant que sur une échelle strictement locale et 5% sont propriété de l’État. Sur les 108 journaux qui existent, 97 sont privés et 11 publics. 67% de la population vénézuélienne a accès à internet. Cette plate-forme dominante des médias privés renforcée par le réseau des transnationales joue un rôle crucial dans la désinformation au service de la déstabilisation. Pour un dossier détaillé et chiffré de ce paysage médiatique, voir Thomas Cluzel ou l’interdiction d’informer sur France-Culture  » (17)

« Il y a des prisonniers politiques au Venezuela ». Faux. A moins de considérer comme « prisonniers politiques » les assassins du parti d’extrême droite Aube Dorée emprisonnés en Grèce. Dans un État de Droit, qu’il s’appelle France ou Venezuela, être de droite ne signifie pas être au-dessus des lois ni pouvoir commettre impunément des délits tels qu’assassinats, attentats à la bombe ou corruption. Ce n’est pas pour leurs opinions politiques mais pour ce type de délits que des personnes ont été jugées et emprisonnées (18). Dans la pratique on observe d’ailleurs un certain laxisme de la justice. Selon la firme privée de sondages Hinterlaces, 61 % des vénézuéliens considèrent que les promoteurs des violences et des actes de terrorisme devraient répondre de leurs actes devant un tribunal (19).

Rappelons que les leaders actuels de la droite n’ont jamais respecté les institutions démocratiques : ce sont les mêmes qui en avril 2002 avaient mené un coup d’État sanglant contre le président Chavez, avec l’aide du MEDEF local et de militaires formés à la School of Americas. Ce sont les mêmes qui ont organisé les violences de 2013 à 2016. Notons l’identité d’un de leurs mentors : Alvaro Uribe, un des plus grands criminels contre l’humanité de l’Amérique Latine, ex-président d’un pays gouverné par le paramilitarisme et les cartels de la drogue, qui possède les plus grandes fosses communes du monde, qui compte 9500 prisonniers politiques, 60.630 personnes disparues au cours des 45 dernières années et qui depuis la signature des accords de paix a repris une politique sélective d’assassinat de leaders sociaux et de défenseurs des droits de l’homme. Pour une information complète et en photos sur ces liens des héros du « Monde » avec le paramilitarisme colombien, lire « Venezuela : la presse française lâchée par sa source ? », https://venezuelainfos.wordpress.com/2015/08/04/venezuela-la-presse-francaise-lachee-par-sa-source/

Thierry Deronne, Venezuela, 20 mai 2017.

Notes

  1. Lire https://venezuelainfos.wordpress.com/2014/02/22/brevissime-cours-de-journalisme-pour-ceux-qui-croient-encore-a-linformation/
  2. Entretien intégral de Cristina Kirschner avec Jorge Gestoso https://www.youtube.com/watch?v=-WM6nD6hPu0
  3. http://ambito.com/883274-tras-reunirse-con-michetti-correa-defendio-a-venezuela . Voir aussi http://www.telesurtv.net/news/Long-rechaza-injerencia-de-EE.UU.-en-asuntos-internos-de-Venezuela-20170518-0039.html
  4. http://correodelorinoco.gob.ve/cancilleres-de-caricom-resaltan-solucion-pacifica-para-situacion-de-violencia-en-venezuela
  5. http://www.ultimasnoticias.com.ve/noticias/politica/papa-francisco-dialogo-venezuela-afectado-la-division-la-oposicion/
  6. https://www.state.gov/documents/organization/252179.pdf (voir page 96)
  7. http://www.southcom.mil/Portals/7/Documents/Posture%20Statements/SOUTHCOM_2017_posture_statement_FINAL.pdf?ver=2017-04-06-105819-923
  8. Comme le reconnaît Julio Borges, leader du parti d’extrême droite Primero Justicia et actuel président de l’Assemblée Nationale, dans l’interview non complaisante que lui fait le journaliste de la BBC Stephen Sackur, le 19 mai 2017 : http://bbc.co.uk/programmes/p052nsxd
  9. http://tatuytv.org/index.php/noticias/duelo/3680-terrorismo-hallan-sin-vida-y-con-signos-de-tortura-a-militante-del-psuv-secuestrado-en-zona-opositora
  10. Détails de plusieurs cas sur le site du Parquet : http://bit.ly/2ro4iXE ; http://bit.ly/2qE9MNb ; http://bit.ly/2q5RsbU ; http://bit.ly/2rnNT5s
  11. http://albaciudad.org/2017/05/lista-fallecidos-protestas-venezuela-abril-2017/
  12. http://hastaelnocau.wordpress.com/2017/05/09/radiografia-de-la-violencia
  13. http://www.lavanguardia.com/internacional/20170507/422343873153/violinista-muerto-venezuela-manifestaciones.html
  14. http://www.desdelaplaza.com/poder/yeison-lo-mataron-manifestantes-la-mud-destacado/
  15. http://www.talcualdigital.com/Nota/142708/detenido-polisucre-por-asesinato-de-estudiante-de-la-ucv-carlos-jose-moreno
  16. https://venezuelainfos.wordpress.com/2014/03/15/fauxccupy-sous-les-masques-de-guy-fawkes-de-lopposition-venezuelienne
  17. https://venezuelainfos.wordpress.com/2015/03/12/thomas-cluzel-ou-linterdiction-dinformer-sur-france-culture
  18. https://venezuelainfos.wordpress.com/2015/08/04/venezuela-la-presse-francaise-lachee-par-sa-source/
  19. http://hinterlaces.com/61-afirma-que-responsables-de-manifestaciones-violentas-deberian-ir-presos/

URL de cet article : http://wp.me/p2ahp2-2zk

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.28/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • sarcastelle sarcastelle 3 juillet 12:55

    Il est bien évident que si on cherche des informations sûres sur les vaccins, l’énergie atomique, le Donbass, le Venezuela, les activités de la CIA, le Pizzagate, etc., c’est Agoravox qu’il faut consulter. 


    • pipiou 3 juillet 14:06

      @sarcastelle

      C’est la désinformation citoyenne, un mouvement innovant qui n’a pas du tout pour objectif de manipuler le citoyen (ça se saurait).


    • OMAR 3 juillet 18:28

      Omar9

      @sarcastelle @pipiou

      En tous les cas, votre présence sur ce site et vos réactions démontrent clairement le sens que nous devons donner à votre perception de la « désinformation ».
      Surtout quand votre capital argumentaire est totalement vide.
      .
      Tenez, cadeau pour vous de la part d’un ancien vénézuélien amateur du raisin :
      « Mais comme il n’y pouvait atteindre :
       »Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats. "
      José de la Fuente


    • sarcastelle sarcastelle 3 juillet 21:29
      Vous voyez ! Vous dérobez une citation pour l’attribuer à un autre, qui d’après son nom est peut-être vénézuelien. 
      Je souhaite aux Venezueliens qu’il n’y ait pas de général Pine ni de général Hochet dans leur état-major. 

    • zzz999 4 juillet 09:01

      @sarcastelle

      On attend toujours des argumentaires intelligents sur l’article !


    • sarcastelle sarcastelle 4 juillet 09:12

      @zzz999

      .
      On attend des commentaires intelligents ! 
      .
      Voyez plus bas le commentaire d’Olivier Pierret, 3 juillet à 13 h 20.

    • Alren Alren 4 juillet 15:52

      @sarcastelle

      Si vous pensez que sur Agoravox on ne donne que des informations bidonnées, pourquoi ne citez-vous pas les sources sûres, les informateurs sincères et neutres de France Info, l’Obs, Libération, Le Monde ?

      Les photos qui accompagnent l’article sont pourtant suffisamment parlantes pour montrer et démontrer que le peuple vénézuélien n’est pas en masse dressé contre le gouvernement Maduro malgré l’intense propagande des rupins qui voudraient prendre une revanche sanglante à la manière des immigrés français en 1815 ou des Versaillais de 1871, sur les partisans politisés du régime progressiste qui a été instauré.
      Mais sans le peuple et l’armée, bernique !

      Bien sûr des vidéos sur Youtube avec la voix de participants ou de passants seraient encore plus parlantes.


    • Trelawney Trelawney 6 juillet 09:17

      @sarcastelle
      Si vous cherchez une information sûre concernant le Venezuela, je vous recommande l’excellent livre : Tintin chez les Picaros.

      Tout le reste n’est que propagande des deux côtés
      Et viva Tapioca !

    • LE CHAT LE CHAT 3 juillet 12:58

      Depuis 1994 je participe au Venezuela à l’appropriation populaire des médias

      C’est à dire que tu collabores activement au service de propagande Chaviste ????

      Autant dire que ton article n’est juste bon qu’à se torcher le fondement ....


      • eric 4 juillet 18:24

        @LE CHAT https://orda.revues.org/2654 C’est exactement cela. Ci-dessus, une etude universitaire assez complete sur les tentatives de controle des medias par l’etat, a base d’argent public, et au service d’une ideologie. Dans le jargon, ce genre de controle de l’info. c’est un des aspects de ce que l’on nomme le totalitarisme.



        • Zolko Zolko 3 juillet 13:49

          @Olivier Perriet : excellent.


        • Pyrathome Pyrathome 3 juillet 14:01

          Il y a des gens qui viennent ici en traitant d’autres médias étrangers de propagandistes : Le comble !!

          Puissent-ils venir balayer sérieusement devant leur porte, voilà la situation actuelle des médias en France ( et aussi en UE ), même la PRAVDA de l’URSS en aurait rêvé :
          .
          Comment peut-on appeler ce ramassis d’immondices ??
          Une dictature ? un conglomérat financier totalitaire ? une mafia ? un état supranational fascisant ? un état profond comme aux US ?
          Combien de temps encore la multitude va t-elle rester aveugle ?????????????????????????

          • Layly Victor Layly Victor 4 juillet 09:32

            @Pyrathome

            La multitude va rester aveugle éternellement, parce qu’elle s’en fout.
            Les gens savent très bien qu’ils sont manipulés, mais ça ne les intéresse pas. Ce qu’ils demandent, c’est qu’on leur donne assez de fric pour acheter le dernier smartphone.
            Jamais les gens n’ont été aussi indifférents à la vie commune.
            Jamais les gens ne se sont autant méprisés eux-mêmes.

          • pipiou 3 juillet 14:04

            C’est marrant parce que quand il y a des manifs en France (loi travail par exemple) on dit exactement le contraire de ce que dit l’auteur.

            L’auteur nous jouerait-il le discours « ce n’est pas la rue qui commande » ?

            Drôle de vision de la démocratie et de l’autoritarisme.


            • sarcastelle sarcastelle 3 juillet 14:59

              Aurons-nous la même fréquence d’articles sur le Venezuelainfos que de dame Néant ? 


              • Michel Maugis Michel Maugis 3 juillet 15:53

                @l’auteur


                Mille merci pour vos articles. Ils sont excellents.

                d’ailleurs les trolls habituels le reconnaissent par la profondeur de leurs « arguments ».

                la république bolivarienne du Venezuela est une des plus démocratiques qui soit.

                La droite internationale est pressée d’en finir avant 2018 car ils savent que Maduro (ou son successeur qui serait aussi chaviste) sera réélu haut la main.

                La plus grande arme de ces fauxculs est l’opinion internationale qu’ils contrôlent encore, mais de plus en plus diffcilement grâce à des gens honnêtes comme vous.

                La droite vénésuellienne se comporte exactement comme celle de la France dans les années 30
                « plutôt Hitler que le front populaire »



                • antiireac 3 juillet 17:07

                  @Michel Maugis
                  Toujours aussi nuls les commentaires de dinosaure maugis qui n’a toujours pas digéré la disparition de sa chère urss ainsi que de toutes les démocraties <<populaires>>.

                  Rassure toi ce temps ne reviendra plus
                  Tous ces pays ont la vocation de devenir capitalistes pures et dures y compris Cuba y compris la Corée du nord

                • Michel Maugis Michel Maugis 3 juillet 21:49

                  @antiireac

                  « la disparition de sa chère urss ainsi que de toutes les démocraties <<populaires>>. »



                  disparues ou non, le communiste que je suis trouvera toujours les mêmes connards anti-communiste en face de lui !!. Tiens donc, pourquoi ?

                  parce que : « Pour nous, le communisme n’est pas un état de choses qu’il convient d’établir, un idéal auquel la réalité devra se conformer. Nous appelons communisme le mouvement réel qui abolit l’état actuel des choses. Les conditions de ce mouvement résultent des données préalables telles qu’elles existent actuellement. »
                  • L’Idéologie allemande, Karl Marx, éd. La Pléiade, Œuvres tome 3, 1845, p. 1067

                    Finalement. vous êtes d’accord sur le sens profond du communisme, mais pour y être opposé, car vous êtes d’un égoïsme et racisme de petit merdeux inimaginable.

                    La disparition de l’URSS et des démocraties populaires n’est qu’un changement QUALITATIF du mouvement communiste dans le monde vers une synthèse Poutinienne résultat d’une analyse marxiste entreprise sous l’égide de Androprov et matérialisée par Gorbi et son Gambit.

                    Sans ce changement radical, l’URSS aurait subit « un rayage de la carte » avec un soutien de l’opinion publique occidentale soumise à la propagande de l’oligarchie du Capital.

                    Hélas pour elle, cette oligarchie n’a plus le monopole de la communication des vraies et fausses nouvelles.

                    A chacun de vos « commentaires » vous démontrez votre imbécilité et rien d’autre.

                    Dans ce sens réel du « communisme », le monde actif et progressiste est de plus en plus communiste.. ce n’est pas seulement Cuba et la Corée du Nord, c’est l’ensemble des pays qui s’aperçoivent que la guerre froide a été une vaste entreprise de désinformation du Capital.

                     



                • Lugsama Lugsama 4 juillet 02:20

                  @Michel Maugis

                  Maduro es tcompletement grillé, vous pouvez toujours rêver, ca ne fait pas de mal, sauf au peuple venezuelien qui supporte cette politique de défilés.

                  Mais bon quand on as un dictateur qui a financé des attentats contre des français en photo de profil je suppose qu’on est pas vraiment une lumière, je dit suppose pour être poli je pense que 99% des lecteurs savent qu’ils ont affaire à un cas « special ».


                • Lugsama Lugsama 4 juillet 02:29

                  @Michel Maugis

                  Poutine et communisme ?? Il vous manque une case ou bien ? Poutine est un Nationaliste pro-orthodoxe..

                  Les regimes sovietiques etaient tellement merdique qu’ils se sont effondré d’eux même apres avoir appauvris, torturé et affamé leur peuple. Ils ont fait de tous leur pays des tombaux ouvert.. et aujourd’hui les pays dit communistes qui perdurent sont soit des monarchies de droit divins, soit des ultra-capitalistes adepte de l’esclavage.

                  Pendant ce temps la les pays fondateurs du capitalisme ont un niveau de vie, de confort, de liberté et d’éducation comme l’humanité n’en a jamais connu.

                  Après on peux rêver d’être une merde crevant la dalle pour servir l’oligarchie.. chacun son truc.


                • Michel Maugis Michel Maugis 4 juillet 05:40

                  @Lugsama


                  Un grand merci pour avoir brillamment démontré la véracité des faits décrits dans cet article.

                  Et aussi, pour votre totale impuissance de dépité devant l’avancée irrésistible du communisme politique depuis sa disparition en tant que mode de production primitif il y a plusieurs milliers d’années.

                • sarcastelle sarcastelle 4 juillet 07:11

                  @Michel Maugis

                  .
                  Vous verrez que si s’établit réellement un jour un système mondial de bisounours, ceux qui plus tôt dans l’histoire prétendaient le faire advenir par des massacres marxistes à grande échelle diront « vous voyez, nous avions raison » smiley smiley

                • Layly Victor Layly Victor 4 juillet 09:47

                  @Michel Maugis

                  Le fait que vous vous prétendiez « communiste », pour ma part, ça ne me gêne pas.
                  Les communistes ont joué un grand rôle dans l’histoire de France, notamment dans les années 1950 à 1970. Les communistes de cette époque étaient des défenseurs convaincus de la France et de ses valeurs.

                  Ce qui me gêne, c’est la duplicité. Comment peut-on se prétendre communiste et soutenir les agents les plus fourbes du capitalisme libéral, ceux qui veulent liquider l’industrie française, faire exploser la nation, remplacer nos valeurs populaires par la charia, faire disparaître la classe ouvrière, mettre la France sous la coupe du Reich allemand, j’ai nommé les Mélenchon et compagnie ?

                  Le comportement des égarés qui se disent communistes est une trahison totale de la mémoire des anciens communistes.

                • Layly Victor Layly Victor 4 juillet 10:08

                  @Michel Maugis

                  L’avancée irrésistible du communisme politique ?
                  Vous plaisantez.
                  Ce n’est pas bien de plaisanter devant un cadavre.
                  La bande des incapables dirigée par Pierre Laurent, dans un effort de compromission désespéré pour garder quelques strapontins électoraux, a tout trahi. Y compris le nucléaire français dont les communistes étaient pourtant les promoteurs et les maîtres d’oeuvre. Tout ça pour faire risette à la Duflot. Quelle honte ! Un ami ex communiste a vu avec amertume dans sa ville des membres du PCF distribuer des tracts écolos (qui ne représentent en rien la sauvegarde de la nature mais sont l’expression de la petite bourgeoisie des villes).

                  Les communistes soviétiques ont eu la chance d’être le symbole du patriotisme. Poutine en est l’héritier parce qu’il est lui même un grand patriote. C’est ce qui le différencie indiscutablement des soit disant communistes français qui, strapontins électoraux obligent, sont pour le communautarisme et la charia.

                  Justement, le communisme politique n’existe plus que dans les bibliothèques. Ce n’est ps le blabla insipide sur le « qualitatif » et le « quantitatif » qui changera cette donne.

                • doslu doslu 4 juillet 11:31

                  @Michel Maugis
                  En lisant les commentaires on s’aperçoit que quand la désinformation sert les fachos alors les fachos défendent cette désinformation
                  et des fachos, ici,sur avox, il y en a un sacré nid.


                • Michel Maugis Michel Maugis 4 juillet 13:30

                  @Layly Victor


                  Vous confondez le « communisme » avec les communistes. Le P« c »F n’est pas communiste il s’est fait social démocrate en croyant pouvoir gagner des voix.

                  Vous devriez méditer sur la définition de Karl Marx : « pour nous communistes..... » que j’ai cité plus haut-

                • Michel Maugis Michel Maugis 4 juillet 13:37

                  @Layly Victor


                  L’avancée du communisme politique ne concerne pas seulement la France d’une part et d’autre part il faut entendre par communisme ce que les anti-communistes perçoivent.

                  Su ce point ils ont parfaitement raison, quand ils traitaient Chavez Maduro Kirchner.. etc..de communistes.
                  Même Asselineau, pour moi et pour Karl Marx est un communiste. 

                • Lugsama Lugsama 4 juillet 19:28

                  @Michel Maugis

                  Asselineau communiste ? bien sur bien sur.. vous prennez des bols de pastis au petit déjeuner ?

                  Les anticommunistes ne seraient-ce pas avant tout ce qui l’on connu ?

                • Michel Maugis Michel Maugis 4 juillet 22:06

                  @Lugsama

                  Personne n’a connu le communisme, puisqu’aucun pays ne se dit ou ne s’est dit communiste, même Cuba ou la Corée du Nord. Ce sont des pays qui construisent le socialisme, la voie vers le communisme.

                  Les anti-communistes refusent d’aller dans le sens d’une humanité consciente d’elle même et qui se désaliène de l’exploitation humaine. C’est une lutte irrésistible et permanente, c’est la lutte des classes, c ’est l’histoire. Mais vous ne pourrez jamais comprende, c’est une question d’empathie envers l’humanité.

                  J’ai donné mes raisons, vous ne rétorquez absolument rien en affirmant le contraire.

                  Ce qui a existé ce sont des pays SOCIALISTES. Et ce fut une très grande avancée de l’humanité, on s’en aperçoit par ce qui se passe depuis leurs « disparitions ».

                  L’existence même de l’ anti-communisme démontre que le communisme se porte très bien.

                  Vous n’avez pas fini de vous tourmenter.




                • Lugsama Lugsama 5 juillet 15:16

                  @Michel Maugis

                  La répression arbitraire, la stagnation materiel, culturel et technologique étaient donc des avancés pour l’humanité ?

                  Le communisme se porte bien ? pourtant les pays s’en revendiquant ont presques tous disparus et ceux qui restent vivent moins bien que les autres, c’est un fait. Trouvez moi un seul exemple contraire ?

                  Ouvrez donc un livre d’histoire vous verrez que beaucoup de pays se sont ou se réclame comme communiste. Alors oui ça ne correspond pas aux paradis terrestre décrit par Marx, peut être parce qu’il s’était complètement planté, l’Histoire est têtu.

                  Ironiquement les pays les plus heureux sont bien les fondateurs du capitalisme moderne.

                • Michel Maugis Michel Maugis 5 juillet 16:53

                  @Lugsama


                  Stagnation culturelle ? Vous rigolez , les peuples de l’URSS sont les mieux cultivés du monde.
                  Et ce en partant d’une société quasi féodale il y a 100 ans après 2GM fomentées par le Capital et la guerre froide -

                  Stagnation matérielle ? Idioties 

                  Stagnation technologique ? Les USA sont contrains d’utiliser des motors ex.soviétiques, des fusées ex soviétques. La conquête de l’espace... etc... tout ça malgré la guerre froide, l’embargo

                  Et la stagnation de l’Afrique ex-française ?

                  Il vous faut tuer, génocider, torturer, conquérir pour ne pas stagner économiquement ?
                  Ces pays ont ils envahi les autres peuples autrement que pour les libérer du joug fasciste ?

                  Quel est le mérite d’un système économique obligé de tuer pour se développer ?
                  Et encore, et encore, et toujours..... avec des mensonges, des calomnies...

                  AUCUN PAYS SE REVENDIQUE OU S’EST REVENDIQUÉ DU COMMUNISME :

                  Cela est une invention bourgeoise. Vous continuez de rabâchez un mensonge à confondre la lutte vers une finalité et cette finalité.

                   Ce qui a existé et continue d’exister est la LUTTE POUR UN AUTRE MONDE, LE SOCIALISME
                  ÉTAPE NÉCESSAIRE SELON LE MARXISME POUT L’AVÈNEMENT DU COMMUNISME..

                  Cela fait des siècles que vous rabâchez votre ignorance.


                • Layly Victor Layly Victor 5 juillet 18:21

                  @Michel Maugis

                  Il est impossible de faire entendre une once de raison à un idéologue comme vous. La Russie de Kerensky était partie pour devenir une très grande nation, avec un énorme potentiel humain, territorial, minier et agricole. Ce rêve a été brisé net par la dictature bolchevique.

                  Les réalisations de l’union soviétique que vous vantez ne sont pas le fait du communisme, qui les a freinées. Elles sont le fait des scientifiques et artistes qui ont continué à travailler contre vents et marées.
                  Par exemple, les moteurs des fusées Soyouz sont le résultat du travail acharné de l’ingénieur Korniliev, qui s’est obstiné contre l’avis des abrutis du politburo. Il n’a pas été envoyé au goulag uniquement parce que les dirigeants avaient peur que les Américains prennent trop d’avance.

                  La véritable épopée de l’union soviétique, à laquelle toute l’humanité est redevable, a été sa grande guerre patriotique. Patriotisme que vous exécrez au nom des thèses marxistes. Cette épopée, vous écrasez son souvenir en attribuant ces exploits au seul « communisme.

                  Poutine a sur ce point une pensée sage et profonde, dont vous êtes incapable à cause de votre endoctrinement :
                   »celui qui ne regrette pas l’union soviétique n’a pas de cœur,
                  celui qui pense rétablir l’union soviétique n’a pas de tête« .

                  La sagesse et la fidélité.

                  Vous pensez que l’instauration du communisme, le vrai, est possible. Regardez la réalité de l’être humain. Depuis la nuit des temps, c’est une lutte implacable pour le pouvoir, masquée par le travail héroïque des penseurs et des artistes. Marx était conscient de cette triste réalité. Pour tourner la difficulté, il a inventé la »lutte des classes« .
                  La lutte des classes est une invention. De tous temps, les prolétaires et les paysans pauvres ont été manipulés par les bourgeois habiles, comme c’est le cas aujourd’hui avec les »insoumis".

                • Lugsama Lugsama 6 juillet 01:43

                  @Michel Maugis

                  J’avais oublié que les cultures des ex republiques sovietiques inondent le monde..

                  Ce n’est pas parce que les USA utilisaient des lanceurs soyouz qu’ils sont technologiquement supérieur , en réalité c’est tout le contraire, ils ont utilisés ces vieux lanceurs parce que moins cher. Ce n’est pas un secret, pas plus que les USA ont développé de nouveaux lanceurs après l’agression en Ukraine pour ne plus avoir à subir de chantage.

                  Et votre guerre des mots est sterile puisque tous ces pays « socialiste » ont tous lamentablement échoué et saigné leurs peuples, vous pouvez reecrire l’histoire, Dieu merci le monde n’est pas dupe et ne veut plus de cette idéologie mortifère. Fini.


                • Michel Maugis Michel Maugis 6 juillet 04:01

                  @Layly Victor

                  « Il est impossible de faire entendre une once de raison à un idéologue comme vous. »


                  Ah bon ? je ne suis pas d’accord avec vous, donc je suis idéologue.

                  Vous devriez essayer d’être rationnel et moins accroché à vos prémisses fausses et en ligne avec celles de l’anti-communiste.


                  Vous et vos semblables, qui attaquez les réalisations de l’URSS à partir d’une phraséologie de humaniste de gauche, vous n’avez absolument RIEN DE CONCRET à présenter comme résultat d’une action politique durable et `progressiste. Dès lors vous n’exprimez qu ’une frustration à critiquer ce qui c’est fait.


                  « La Russie de Kerensky était partie pour devenir une très grande nation, ... ». 


                  Affirmation gratuite !! Oú sont les autres « kerensky »qui auraient construit une très grande nation ? L’URSS et la Russie actuelle ne sont t’elles pas des très grandes nations"


                  Vous trichez à comparer une hypothèse non réalisée, que vous assimilez à un rêve, avec une réalité concrète dont on voit, vous le premier, le bénéfice que les peuples en lutte tirent profit. Merci Qui ?


                  « Ce rêve a été brisé net par la dictature bolchevique. » QUI RÉALISA LE PREMIER ÉTAT SOCIALISTE DURABLE.


                  Votre chanson est archi connue. C’est celle des frustrés aux mains révolutionnaires qui restent propres.

                  Vous ne seriez pas un adepte de Onfray par hasard qui fustige les Robespierre, Lenine, Castro etc.. ?


                  Le rêve bolchévique a été´réalisé, LUI. Et nous en recevons encore les bénéfices, nous et l’ensemble des pays ex-colonisés, ainsi que les prolétaires des pays capitalistes,

                  Les congés payés, la sécurité sociale, et bien d’autres autres choses encore ont été obtenues grâce la présence du premier bastion socialiste durable,


                  Les kerensky n’ont jamais rien foutu pour le progrès social, sinon que faire perdre du temps, 


                  « Les réalisations de l’union soviétique que vous vantez ne sont pas le fait du communisme, qui les a freinées. »


                  Mais oui, c’est ça, les communistes sont des nuls, non seulement ils sont incapables de faire des réalisations, mais en plus, ils ne peuvent les freiner.. La clique internationale du Kapital, a aidé par contre, et Les kerensky de la guerre civil jusqu’à 1920 et plus ont aidés aussi.


                  « Elles sont le fait des scientifiques et artistes qui ont continué à travailler contre vents et marées. »


                  C’était certainement des anti-communistes ou des hommes dévoués à Kérinsky





                • Michel Maugis Michel Maugis 6 juillet 04:03

                  @Layly Victor

                  « Par exemple, les moteurs des fusées Soyouz sont le résultat du travail acharné de l’ingénieur Korniliev, qui s’est obstiné contre l’avis des abrutis du politburo. Il n’a pas été envoyé au goulag uniquement parce que les dirigeants avaient peur que les Américains prennent trop d’avance. »


                  Si j’ai bien compris les abrutis communiste ont formé de Kormilev, qui s’est obstiné a bien travaillé contre l’avis des communiste, mais qui ne l’ont pas envoyé au Goulag, parcequ’il travaillait mal car malgré tout ça avançait par rapport aux américains..


                  « La véritable épopée de l’union soviétique, à laquelle toute l’humanité est redevable, a été sa grande guerre patriotique. » 


                  L’épopée de l’URRS dont l’Humanité est redevable commence avec la Révolution de 1917 et ses réalisations sociales, bien avent la grande guerre patriotique.


                  Si vous pensez je dis que 2 + 2 = 5 et que j’ai tort, vous ne réfutez rien à dire que 2+3 =8

                  Vous avez le choix d’être d’accord avec les communistes sur ce point ou avec les fascistes pour qui l’humanité est fortement redevable, cela va de soi. 


                  Patriotisme que vous exécrez au nom des thèses marxistes. 


                  Ah bon ? donnez moi une explication sur ces thèses marxistes au nom des quelles les communistes devraient exécrer le patriotisme ? Si je vous suis, la Grande Guerre patriotique aurait été gagnée malgré Staline.


                  « Cette épopée, vous écrasez son souvenir en attribuant ces exploits au seul « communisme. »


                  Ah bon ? les exploits de cette grande Guerre Patriotique ne seraient pas de l’URSS communiste ?


                  "Poutine a sur ce point une pensée sage et profonde, dont vous êtes incapable à cause de votre endoctrinement :

                   »celui qui ne regrette pas l’union soviétique n’a pas de cœur,

                  celui qui pense rétablir l’union soviétique n’a pas de tête« ."


                  Je crois que c’est vous qui n’avez pas compris, Je ne vois pas le rapport avec ce que j’ai dit.


                  Reconnaître le bilan très positif pour l’humanité de l’URSS ne signifie pas vouloir la rétablir,

                  D’ailleurs sur ce point, je voudrais bien savoir ce que signifie vouloir rétablir l’URSS ???


                  C’est une formule CONNE, et je vous mets au défi d’expliquer ce que cela veut dire !!!

                  C’est l’expression la plus conne que je puisse connaitre car el cache une insinuation infame.

                  Poutine a dire cela veut dire ; Les communistes ont du Coeur, les anti-communistres sont des CONS ( abrégé poutinien pour pas de tête).


                  Pourquoi voulez vous que les communistes pensent rétablir l’URSS, Les cons sont ceux qui attribuent cette ambition aux communistes, ce sont les Hitlers, Obama. Sarkonazy etc...

                  Les communistes, et leurs actions ne se résument pas à l’URSS, Les communistes datent d’avant Karl Marx.

                  Un spectre hante l’ Europe, le spectre du communisme.




                • Michel Maugis Michel Maugis 6 juillet 04:05

                  @Layly Victor


                  Tout évolue en fonction des évènements, dont les faiseurs d’histoire ne sont pas maitre.


                  Poutine est toujours Marxiste et Communiste, mais vous ne pouvez le percevoir parece que vous ne connaissez absolument rien aun matérialisme dialectique,

                  L’action internationale de l’URSS a toujours été de promouvoir la coexistence pacifique entre système économique différent, ce que refuse la réaction capitaliste. On la comprend,


                  LE MONDE COLONIAL ET RACISTE EUROPEEN REFUSE. C’est lui qui doit décider ce qui est acceptable ou pas, les autres sont des sous-hommes.


                  La Russie poursuit la doctrine internationale de l’URSS, celui de promouvoir le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. 



                • Layly Victor Layly Victor 6 juillet 10:35

                  @Michel Maugis


                  Je vous remercie pour votre longue réponse. Vous faites l’effort d’argumenter au lieu de vous contenter, comme les autres abrutis, de distribuer les insultes et les mauvaises étoiles.
                  Vous vous trompez lourdement sur les gens comme moi. Nous sommes des admirateurs inconditionnels de l’union soviétique. Et je suis un ami inconditionnel de la Russie, parce que je lui fais confiance.
                  Je suis un admirateur de l’épopée soviétique, parce que l’union soviétique a terrassé les nazis, et parce que les réussites extraordinaires de l’urss sont dues au courage et à l’intelligence des soviétiques, à leur patriotisme, face à l’obstination aveugle et bornée des communistes.
                  Ces réalisations, et la victoire, sont dues à l’extraordinaire courage de ces peuples,à leur attachement profond à la terre, à la mère patrie, et pas du tout à la pertinence des thèses marxistes-léninistes.

                  S’il vous plaît, écoutez le deuxième concerto pour piano de Rachmaninof. Vous comprendrez d’où est venue la victoire. Et vous comprendrez où est la véritable supériorité sur le monde capitaliste, pas dans l’idéologie et l’agitation mélenchonienne. 

                • Emma Joritaire 3 juillet 16:52

                  "On comprend l’énorme hiatus : les médias transforment les îles sociologiques des couches aisées (quelques % du territoire) en « Venezuela ». Et 2% de la population en « population ».« 

                  Et on sait pourquoi les 98 % »restant" ne ramènent pas les 2 % de rupins dans leurs quartiers sécurisés, à coups de pompe dans l’oigne ?

                  Même l’armée peut rien faire contre 98 % de la population. Surtout quand, dans ces 98 %, il y a les mères et les pères, les soeurs et les frères, les fiancées, les femmes et les gosses des soldats.

                  Bref, Venezuelainfos n’est pas plus net que les autres médias...


                  • mazig 3 juillet 19:56

                    Article intéressant qui malheureusement dépasse le niveau et le degré de compréhension des idiots qui aboient sue ce site et qui cautionnent le désordre et l’anarchie organisée par la CIA au Venezuella , en Ukraine , en Syrie et ailleurs dans le monde pour asseoir la « suprématie » des bâtards américains.

                    Laissons les imbéciles aboyer et se gaver de la fiente mérdiatique ambiante.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires