• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Comment les USA se servent des islamistes et des Rohingyas pour contenir la (...)
#71 des Tendances

Comment les USA se servent des islamistes et des Rohingyas pour contenir la Chine et prendre le côntrole de l’ASEAN

Aujourd'hui de nombreux médias autant atlantiste qu'engagés accusent le Myanmar et Aung San Suu Kui de commettre des massacres envers la communauté Rohingya, les vrais responsables, les états-Unis jouent les bons Samaritains choqués par le sort des rohingyas et dans le même temps, le wahhabisme saoudien arrive dans la région comme il était arrivé en Thaïlande.

Se liberer de la peur

Le but de cet article, c'est de pointer du doigt les réels responsables de ces crises et de ces crimes contre la population Rohingya, et rétablir la vérité sur Aung San Suu Kui, une grande dame qui suit une voie bouddhiste très pure, et qui fait de son mieux malgré toutes les insultes et les mensonges propagés par les médias atlantistes à son encontre.

Quand les crapauds crachent sur la colombe

Le prix Nobel de la paix est diabolisée par les deux camps, d'un côté on nous affirme que les américains sont choqués par son comportement envers la communauté Rohingya, eux qui c'est bien connu, sont très attaché au respect des droits de l'homme, surtout des musulmans..., de l'autre on nous dit qu'elle est et a toujours été au service des USA.

Pour preuve, on la montre en photo toute souriante avec Hillary Clinton ou Madeleine Allbright.

Il faut se souvenir qu'elle posait aussi tout sourire avec les généraux de l'ancienne junte birmane, ceux la même qui l'ont gardé pendant 15 années en résidence surveillée et qui ont torturé et tué nombre de ses proches.

Ce comportement intrigant, elle l'avait expliqué ainsi : elle ne développait de haine contre personne, car si elle le faisait, elle ne pourrait pas trouver de solution pour obtenir la paix.

C'est une femme qui suit une voie très pure du Bouddhisme Théravada.

Et effectivement, elle et son mouvement, la NLD, ont reçu un important financement venant des USA, mais, si peu de gens le savent, c'était aussi le cas pour Ho Chi Minh, qui avait reçu de nombreuses aides des USA avec qui il avait été en bon terme au début, il avait même écrit la 1er constitution du Vietnam indépendant en s'inspirant de la constitution américaine.

Le truc, c'est que ce soutien c'était pour l'aider à faire partir les français, une fois que les français ont quitté le Vietnam, les USA ont arrêté l'aide et favorisé la mise en place d'un chrétien anti-français et anti-communiste, Ngo Din Diem, qui avait tout pour leur plaire...

Une femme libre au service de son peuple

Aung San Suu Kui n'a pas réagi comme une bonne employé des états-unis en ne s'opposant pas au projet Chinois One Belt One Road (nouvelle route de la soie) qui sera bénéfique pour les deux pays.

N'obeissant pas servilement malgré tout les cadeaux, car elle a toujours été intègre et au service de son peuple.

Alors aujourd'hui, les crapauds crachent à tout va sur la blanche colombe, et tous les médias occidentaux qui la portaient aux nues il y a peu, se mettent maintenant à la diaboliser et la rendre responsable de ces massacres.

Mais ce qui se passe au Myanmar, est comme un film qui a déjà été joué en Thaïlande (explication ci dessous), et là où les "journalistes de la résistance" se trompent lourdement, c'est qu'Ang San Suu Kui n'a rien à voir avec Thaksin Shinawatra, l'homme du Carlyle groupe et de George Soros, mis en place par les USA et qui avait créé la crise avec les islamistes dans le sud du pays.
.
Pour preuve, Thaksin n'a jamais été diabolisé par les médias occidentaux, au contraire, il bénéficie de tout leurs soutiens, car c'est toujours un bon serviteur des intérêts US alors qu'Ang San Suu Kui subie actuellement un vrai lynchage médiatique unanime !

Aung San Suu Kui dénonce d'ailleurs l'« énorme iceberg de désinformation » propagé par les médias occidentaux, désinformation créée pour générer des problèmes entre les différentes communautés et promouvoir les intérêts des terroristes ».

Dans son communiqué, la conseillère d’Etat dit "faire en sorte que toutes les personnes de notre pays aient droit à la protection de leurs droits, pas seulement politique, mais également sociaux et humanitaires."

Elle ajoute : "Nous savons bien mieux que d’autres ce que c’est que d’être privés de droits et de protection démocratique."

Quand la resistance se trompe et manipule

Tony Cartalucci, auteur normalement bien informé a fait un long article accusant Ang San Suu Kui d'être au service des USA depuis toujours, dans son article il montre une photo du prix nobel avec un nom sur la main qu'il associe à la photo d'un moine bouddhiste integriste anti-Rohingya, mais le problème c'est que Aung San Suu Kui n'a pas un message de haine sur sa main, Soe Min Min est le nom d'un prisonier politique membre de son parti, la NLD.

La députée NDL a toujours promis à « toutes les personnes qui vivent dans ce pays une protection » en accord avec les droits de l'Homme.

Et elle est accusée par les bouddhistes extrémistes anti-rohingya, d'être pro-musulmane !

La voie du milieu

Que peut elle faire ?
Favoriser une minorité qui met en danger la majorité ?

Laisser les USA déstabiliser le pays avec les Rohingya, qui, pour beaucoup sont certainement en fait des bengualis ?

Non, elle fait ce qu'il y a de mieux pour son pays et la majorité des habitants et n'est certainement pas responsable des crimes que l'on lui reproche.

Il ne faut pas oublier qu'elle est loin de tout contrôller, la junte militaire a encore du pouvoir, elle détient 25% des sièges au Parlement et contrôle trois ministères clés.

L'acharnement des médias et politiciens occidentaux contre elle devrait mettre la puce à l'oreille.

Mais ceux-là même qui normalement ne se laisse pas prendre par la propagande des médias atlantistes, sont tous tombés dans le panneau à propos des accusations contre Aung San Suu Kui et ne s'étonnent même pas en l'accusant de plus belle, qu'ils font exactement ce que fait la propagande US.

Qui contrôle les militaires birmans ?

Il faut savoir que lorsqu'ils ont organisé les élections en 1990, les dirigeants de la junte birmane étaient près à lâcher le pouvoir, mais la France qui avait découvert le gisement gazier de la mer Andaman, ne voulait pas que le contrat passe aux anglais, car Ang San Suu Kui était mariée à un anglais et ils avaient alors donné de l'argent et les armes à la junte pour qu'elle puisse garder le pouvoir.

Depuis la France a une énorme influence sur le pouvoir birman.

La junte, avec le soutien financier et militaire des français, avait commencé par prendre le contrôle de l'opium des Shans, dans le nord du pays, forçant les américains qui contrôlaient le trafic (deux agents de la DEA avaient été trouvé sur le terrain, et ils n'étaient pas infiltré, les shans savaient qui c'étaient !) à déplacer leurs productions en Afghanistan.

Et de nombreuses ONG avaient alors accusé la Birmanie d'être une narco-dictature qui blanchissait l'argent de la drogue grâce à Total.

Peu de temps après, l'Afganistan était devenue 1er producteur mondial d'opium à la place des Shan, et oui ils ont les pouces verts les américains, couleur du dollars...

Aujourd'hui, la France est contrôlée par les USA (Carlyle groupe et Young Leader de la french american foundation), mais notre pays garde son influence sur la Birmanie, ainsi, avant de pouvoir se présenter aux éléctions de 2012, Ang San Suu kui avait reçu la visite d'Alain Juppé et avait ensuite du dire lors d'une interview que la compagnie Total avait aidée au développement du pays.

Alors qu'elle avait toujours dénoncée le soutien de la France et de Total au régime birman, et leurs complicités dans les violations des droit de l'homme.

Avant : Aung San Suu Kyi dénonce l'action de Total en Birmanie
Après le passage de Juppé :
Aung San Suu Kyi a déclaré : « Total est un investisseur responsable en Birmanie

Elle avait ensuite été autorisé à se presenter.

L'occasion de rappeler, que lorsque la France était complice des nombreux crimes commis contre le peuple birman et les minorités éthniques (massacres, tortures, viols, travail forçé...), nos médias et politiciens étaient bien silencieux, alors qu'aujourd'hui ils sont unanimes pour accuser Ang San Suu Kui de crime contre les Rohingyas...

On peut se demander si les militaires birmans toujours "sous influence" ne jouent pas un double jeu avec elle à propos de la situation des Rohingyas...

Qui sont ces Rohingyas ?

Installés dans l’Etat de Rakhine, les Rohingyas sont privés de la nationalité birmane car ils seraient venus dans le pays après 1823, d'après l’Histoire officielles.

Selon ces sources, « leur arrivée ne remonterait qu’à la fin du XIXe et serait liée à la politique d’immigration mise en place durant la colonisation » britannique.

Selon le vieux principe du « diviser pour mieux régner », ils auraient été favorisés par les colons au détriment des autres populations et ils ont toujours combattu les birmans sous les ordres des anglais lors des guerres d'indépendance.

Ils parlent une langue proche du bengali, qui est aussi parlée dans la région de Chittagong au Bangladesh.

Le Bangladesh est le pays le plus densément peuplé au monde, et personne aujourd'hui, ne s'étonne du fait qu'il y ai tant de Rohingya qui sortent de partout, et qui d'ailleurs pourrait faire la différence entre un bangladais et un Rohingya ?

Et maintenant le Bangladesh dénonce le fait que les militaires birmans aient miné la frontière, pour diminuer le flux incroyable, pour ne pas dire l'invasion de Rohingya et très certainement de bengali.

Mais on peut se demander pourquoi tant de Rohingya veulent se rendrent en Birmanie alors que tout le monde sait qu'il y a une répression et une guerre !

Ou alors, pourquoi le Bangladesh les force à partir ?

La vérité sur ce qu'il se passe en Birmanie

En fait la situation n'est pas difficile à comprendre, les Rohingyas sont utilisés par les USA pour empêcher le développement économique de la Chine et de la Birmanie.

L’État de Rakhine, où vivent les Rohingyas, est le point de départ de l’un des projets de la Chine, la One Belt One Road (nouvelle route de la soie) qui relie le port de Sittwe à des infrastructures qui conduisent à travers le Myanmar à la ville méridionale de Kunming en Chine.

La nouvelle route de la soie passe par la Birmanie

Une crise de réfugié et des terroristes wahhabites comme en Europe

Des flots de réfugiés Rohingyas arrivent dans les pays d'Asie du Sud Est, créant une crise et des tensions entre les pays de l'ASEAN exactement comme en Europe.

Et si l'on sait qu'aujourd'hui, une grande partie des réfugiés en Europe ne viennent pas de Syrie, d'Irak ou de Libye, mais de pays voisins comme la Turquie, et fait partie d'un plan de dilution des nationalités en Europe, on ne parle pas encore de la véritable origine d'une partie des réfugiés Rohingyas, qui sont très certainement des habitants du Bangladesh.

Et cette crise de réfugié, déstabilise les pays de l'ASEAN que les USA veulent contrôler pour l'opposer à la Chine et ainsi empêcher la création d'une puissance asiatique qui menacerait son hégémonie, de la même manière qu'ils déstabilisent l'EU qu'ils contrôlent et l'oppose à la Russie, pour empêcher le développement des deux entités.

L'arrivée du wahhabisme saoudien, preuve de l'implication US

Comme par hasard, une partie des Rohingyas, convertie au wahhabisme saoudien se lance aujourd'hui dans une guerre contre les militaires birmans.

Dans un article récent intitulé « La nouvelle insurrection d’Asie. Les abus de la Birmanie contre les musulmans Rohingya provoquent une réaction violente », le Wall Street Journal ose affirmer que l'arrivée des islamistes wahhabite soutenue par les saoudiens est une réponse aux violences subies par les Rohingya, et là on comprend mieux l'interêt d'une désinformation à ce propos :

"Maintenant, cette politique immorale a créé une réaction violente. La plus récente insurrection musulmane du monde oppose les militants Rohingya soutenus par les Saoudiens aux forces de sécurité birmanes. Alors que les troupes du gouvernement se vengeaient contre les civils, ils risquaient d’encourager davantage de Rohingya à rejoindre la lutte."

"Appelé Harakah al-Yaqin, appellation en arabe pour « le Mouvement de foi », le groupe répond à un comité d’émigrants Rohingya résidant à la Mecque ainsi qu’à un cadre de commandants locaux ayant une expérience de la guerre en tant que guérilleros à l’étranger. Sa campagne récente – qui a continué en novembre avec des attaques à base d’engins explosifs artisanaux et des raids qui ont tué plusieurs autres agents de sécurité – a été approuvée par les fatwas des clercs en Arabie saoudite, au Pakistan, aux Emirats et ailleurs.

Les Rohingyas n’ont « jamais été une population radicalisée, constate International Crisis Group, et la majorité de la communauté, ses aînés et ses chefs religieux, ont précédemment rejeté la violence jugée contre-productive. » Mais cela change rapidement. Harakah al-Yaqin a été créé en 2012 après que des émeutes ethniques à Rakhine aient provoqué la mort de quelque 200 Rohingyas. On estime que le mouvement dispose à présent de centaines de combattants qualifiés."

Cela rappelle ce qui s'était passé d'une autre manière en Thaïlande :

Les islamistes en Thaïlande

Si on regarde les faits par rapport à la Thaïlande, on peut noter que les attaques des islamistes dans le sud du pays ont commencé lorsque Thaksin Shinawatra, membre du réseau Carlyle, (lié à la CIA), a pris le pouvoir.

À l’époque où Thaksin Shinawatra était 1er ministre, il avait mis fin à tout le système de collaboration entre les autorités thaïlandaises et les dignitaires musulmans.

Système qui avait été mis en place par Prem, le grand stratège, conseiller du roi, et qui avait permis d'établir une bonne entente et une paix durable dans le sud musulman.

Puis Thaksin avait autorisé (ou ordonné) à l'armée de s'en prendre aux musulmans ce qui avait conduit à des horreurs,

Par exemple, en 2004, l'armée avait brutalement réprimé une manifestation de soutien à des musulmans innocents accusés d'avoir livré des armes aux rebelles et des centaines de manifestants avaient été arrêtés, poussés dans des camions militaires et entassés sur cinq couches d'épaisseur : 78 d'entre eux étaient morts étouffés.

Pourquoi casser un système qui marchait parfaitement et s'en prendre à des musulmans innocents ?

Le véritable but des mouvements islamistes dans le sud de la Thaïlande, c'est d’empêcher la construction du canal de Kra, projet équivalent au canal de Suez ou de Panama, qui serait extrêmement bénéfique à la Thaïlande et à la Chine, mais qui dérange énormément les dirigeants US.

Les islamistes tombent à pic pour les USA, car les troublent dans le sud empêchent la mise en place de ce projet.

Thaksin a fait exactement ce qu'il fallait pour protéger les intérêts américains au dépend des intérêts de son propre pays.

Après avoir créé des problème dans le sud, des islamistes wahhabite venant des réseaux terroriste internationaux sont arrivés en Thaïlande et les attentats sanglants ont commencé.

Au plus fort des attaques islamistes dans le sud de la Thaïlande, Thaksin y avait envoyé Anan Panyarachum, un ancien premier ministre et 2eme membre thaïlandais du Carlyle group (lié à la CIA), pour gérer la situation, un choix bien intrigant quand on sait que tout a empiré ensuite.

La Thaïlande profondément divisée par les islamistes

Une partie de la population thaïlandaise avait été choquée par ces attaques islamistes et avait soutenue la politique dure et guerrière de Thaksin envers tous les musulmans alors que le roi Rama IX tentait de garder l'unité du pays et la tolérance entre toutes les religions.

Ce n'est pas un hasard, si ensuite, le coup d'état qui a renversé Thaksin, a été dirigé par un militaire musulman et royaliste...

Mais malheureusement, le fait que le pays soit dirigé par un musulman n'a pas calmé les terroristes wahhabite qui ne combattent pas pour l'Islam ou les musulmans, non, ils servent les mêms interêts que Thaksin...

Les USA : le véritable ennemi des musulmans modérés en Asie du Sud Est

Toutes les personnes choquées par ce qui se passe en Birmanie au sujet des Rohingyas ou dans le sud de la Thaïlande ne doivent pas montrer du doigt les pays qui luttent pour leur indépendance, mais doivent s'en prendre aux USA, les véritables responsables des crimes commis.

Aujourd'hui, dans toute l'Asie du Sud Est, des imams wahhabites sont en train de transformer les pacifiques musulmans asiatiques en dangereux islamistes et les pays de l'ASEAN devraient se dépêcher de faire comme la Russie, et d'interdire la diffusion de cette secte intégriste wahhabite, qui se propage comme un poison sur toute la planète.

Source :
http://geopolis.francetvinfo.fr/birmanie-pourquoi-tant-de-haine-vis-a-vis-des-rohingyas-131223
https://fr.wikipedia.org/wiki/Rohingya
http://www.investigaction.net/fr/myanmar-de-lessence-et-du-feu-mais-pas-le-bien-contre-le-mal/


Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • V_Parlier V_Parlier 9 septembre 16:49

    Merci d’avoir si bien clarifié la situation birmane. Ce déroulement sent bien en effet l’opération : « la prochaine sur la liste » (parce-qu’ils n’ont pas de bombe H là-bas).


    • hans-de-lunéville 9 septembre 17:01

      Ils foutent le bordel partout, merci de votre information.


      • V_Parlier V_Parlier 9 septembre 17:11

        @hans-de-lunéville
        Ca faisait quelques mois que je sentais un truc mais sans matériel solide. Je me souviens d’ailleurs d’interventions ici (je ne sais sincèrement plus de qui) pour nous faire un plaidoyer pro-Rohingyas style « Libération ». Et... comme par hasard, sur le vrai « Libération » il y avait la même chose ! Ce n’était déjà pas bon signe (j’en ai choqué quelques uns à l’époque).


      • Simple citoyenne Simple citoyenne 11 septembre 10:14

        Bonjour hans-de-lunéville et donc la France est une blanche colombe ? ! vous avez lu la présentation de l’auteur ? ! 

        Je cite " Pendant toute cette periode où Total et la France se sont rendus complice de crime contre l’humanité en Birmanie, la compagnie Total payait des pubs pleine page dans les grands journaux et nous montraient un sympatique pompiste consoler une fille en pleure à la télé, et tous nos médias ont fermé leurs gueules et pris l’argent de la pub... "

        Quelle honte.


      • V_Parlier V_Parlier 11 septembre 10:40

        @Simple citoyenne
        A mes yeux depuis 2012 la France s’est encore bien plus salie dans le monde, dépassant même parfois ses « partenaires » (accentuation sous l’ère Fabius-Ayrault-Hollande, et après on va voir...). Et ce n’est pas à la Birmanie que je pense ici. Il va en falloir du temps pour lui nettoyer les plumes, à la France. On n’a pas dit le contraire. Peu de pays ne se sont jamais salis. Le tout c’est d’en prendre conscience sinon ça ne sert à rien et l’hypocrisie continuera, par-ci par là.


      • Simple citoyenne Simple citoyenne 11 septembre 11:22

         @V_Parlier

        « Peu de pays ne se sont jamais salis. »
         Hélas oui, si on pouvait se fiche la paix les uns les autres !


      • Alren Alren 11 septembre 16:06

        @hans-de-lunéville

        Ah ! oui merci dom888, pour cet article passionnant que je vais diffuser !


      • baleti baleti 15 septembre 12:01

        @V_Parlier


        A mes yeux depuis 2012 la France s’est encore bien plus salie dans le monde, dépassant même parfois ses « partenaires »

        Je crois qu’il faut déjà apprendre a ne plus parler de la France, comme une nation,La France comme le franc, n’existe plus.

        Le vrai coupable, c’est le dollar, une monnaie fictive, qui prend sa puissance et son énergie, dans l’usure et le monopole financier.

        Pour comprendre qui tire les ficelles, il faut suivre l’argent.

        La naïveté, qui devient vite de la bêtise, de croire qu’emprunter de l’argent a la banque, est une solution « pour sortir de la merde », n’est en fait, le seul moyen qu’on les dirigeants de se monde(les financiers) de nous plonger dans une autre merde, qu’il contrôle sans aucun scrupule.Chacun a son niveau devient enchainer, et se retrouve en position de « redevable »

        Presque tous les états du monde son redevable au dollar, une montais qu’y ne vaut en réalité, même pas la moitié de se qu’y est annoncer, dont les trois quart des réserve mondial,appartienne au USA, chine, et pays du golf. Mais qui dans la réalité, son contrôler par les ... via les banques. On ne parlera pas du dernier quart des réserves de dollar, qui lui « appartient » au reste du monde

        Le vrai coupable est le monde de la finance, et c’est par se que l’on est endetter donc redevable, que l’on se voile la face, sur notre asservissement a nos prétention.
        Même si l’on est qu’un grain de sable, fessons déjà un effort, pour ne laisser que le stérique minimum d’argent sur notre compte bancaire(prélèvement automatique)

        Peu être un jour on décidera d’être des hommes libres, et on demandera la fermeture des paradis fiscaux, le siège social de toute mes manipulation mondial.

      • Jonas 9 septembre 17:02

        "Aung San Suu Kui dénonce d’ailleurs l’« énorme iceberg de désinformation » propagé par les médias occidentaux’


        Il faut en effet replacer ces persécutions dans le contexte social et politique du pays.
        Les rohingyas sont issus en majorité de l’ethnie du Bangladesh de confession musulmane, venus progressivement peupler la côte ouest de Birmanie (province d’Arakhan) à partir des années 1980.
        A ne pas confondre avec l’ethnie des musulmans de Kaman, historiquement présente sur le territoire birman, et reconnue officiellement par les autorités birmanes.
        Ces rohingyas arrivés en masse en Birmanie (par exemple, le port de pêche de Thandwe a vu sa population de confession bouddhiste devenir minoritaire, en moins de 30 ans, remplacée par les rohingyas), une partie s’est constituée en communauté militante, et a construit plusieurs mosquées, financées par l’Arabie Saoudite, transformant le mode de vie des populations locales, en voulant imposer le Califat sous la charia, la loi islamique.

        Pour arriver à leurs fins, des attaques de villages sporadiques par des jihadistes rohingyas ont lieu afin de terroriser la population : filles mutilées, violées et massacrées, villages pillés et brûlés.
        On se souvient par exemple, entre autres, des habitants de plusieurs villages près de Maungdaw, attaqués par des centaines de musulmans rohingyas le 8 juin 2012 :

        Les armées jihadistes rohingyas expliquent qu’elles vont brûler et décapiter toutes les statues de Bouddha (hérésie en Islam).
        Les bouddhistes birmans ont réagi négativement, entraînant des conflits.
        Pour contenir ces violences face à la situation devenue catastrophique (état d’urgence décrété dans la province d’Arakhan en particulier), le gouvernement birman ne veut plus de migrants rohingyas afin de stopper l’avancée du jihad.
        sources :

        • Dom888 Dom888 10 septembre 08:08

          Merci pour ce complément d’information, oui ils préparent certainement cela depuis longtemps...

          Et la presse occidentale passe ses informations sous silence pour nous vendre le mythe des rohingyas persécutés.

          Je me demande à quel point ils nous ont manipulé au sujet des Rohingyas.

          Je me pose même des questions sur l’origine de ces moines bouddhistes intégristes, car on sait que la junte militaire birmane utilisait de faux moines, en fait des militaires déguisé en moine et il ne serait pas étonnant que derrière ces pseudos moines « fanatique bouddhiste » qui violent tous les enseignement du Bouddha, se cachent en fait des militaires birmans qui agissent sous ordre pour créer toute cette agitation, discréditer Aung San Suu Kui et le Bouddhisme, imposer l’invasion de bengalis et expliquer l’arrivé des islamistes wahhabites.


        • OMAR 10 septembre 17:41

          Omar9

          Mon pôvre @Jonas

          Ça y est !!! Dés que tu entends « musulman », « Islam », « Coran » ou « mosquée » tu te jettes sur l’hameçon...
          Et vas-y ta déferlante anti-Islam.avec, en prime, des mensonges plus gros que la baleine qui te porte.... (les armées fantomatiques djihadistes..)
          Alors que la réalité est tout autre avec ces massacres :
          http://www.dailymotion.com/video/xsjpjd
          Tu connais ce que sont réellement les bouddhistes birmans, surtout ceux sous la coupe de leur gourou  U Wirathu ?
          Alors tu ferais mieux de réfléchir, car s’il te rencontre, tu ne vaudras pas mieux qu’un rohingya :
           http://www.liberation.fr/planete/2015/05/01/birmanie-des-bouddhistes-prechent-la-haine-plutot-que-le-zen_1282125


        • Jonas 10 septembre 21:49

          @OMAR « Les armées fantomatiques djihadistes.. »


          Les armées jihadistes de musulmans rohingyas ne sont pas « fantomatiques », elles existent vraiment et terrorisent la population, c’est factuel.



        • OMAR 10 septembre 22:19

          Omar9

          Mais oui, @Jonas, pour toi les Rohingyas sont venus en Birmanie, en .... 1980...
          De Mars, peut-être....

          Les Rohingyas, sont un peuple indo-aryen, comme en atteste leur langue. Leur présence en Arakan est au moins antérieure au VIIIe siècle après Jésus-Christ.
          C’est la Birmanie qui s’est vue rattachée l’état d’Arakan à son entité territoriale en 1948.
          Donc, ce sont les birmains qui sont colonisateurs.
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_Rohingya
          Alors, dans ta détestation gratuite et immonde des musulmans, même ce peuple considéré par l’ONU comme « une des minorités les plus persécutées du monde", n’échappe pas à ta haine aveugle et abjecte.
          https://www.letemps.ch/monde/2012/06/22/interminable-persecution-rohingyas
          Pauvre type....


        • Jonas 11 septembre 00:15

          @OMAR

          Je parle migration de masse.
          Tout un tas de villages en Arakhan n’étaient pas majoritairement rohingyas, ils le sont devenus durant les années 1980, face au flux massif migratoire de musulmans rohingyas provenant du Bangladesh, que le gouvernement birman n’arrive pas à endiguer, et qui a transformé rapidement les villages de Thandwe, Shwe-hlay, Tha-byu-chai, Lin-thi, Zar-di-byin, Kyaung-daik, and Shay-kyaung-byin,... en villages islamiques, les bouddhistes y sont devenus minoritaires.
          Endoctrinés par des imams de mosquées récemment construites et financées par les saoudiens (Al-Rabitah la fameuse Ligue Islamique Mondiale), les rohingyas assimilent la doctrine intolérante wahhabite, engendrant des tensions avec la communauté bouddhiste (viols, pillages, attaques de villages, etc...)



        • popov 11 septembre 02:53

          @OMAR

          Les bouddhistes birmans sont en première loge pour voir comment se comportent les islamiques quand ils se sentent assez forts.

          La seule solution envisageable est l’expulsion pure et simple de ces mauvais voisins.


        • Dom888 Dom888 11 septembre 12:40

          Il est important de faire la part des choses, de connaître la véritable origine de ces réfugiés.

          Il y a quelques années de cela, j’étais dans un restaurant dans le nord de Chiang Mai (en Thaïlande), et il y avait deux serveuses qui ne parlaient pas thaïlandais.

          Alors j’ai demandé à la patronne d’où elle venait et elle m’a dit que c’était des vietnamiennes, malheureusement pour elle, je connais le Vietnam et parle un peu le vietnamien.

          J’ai compris ensuite que c’était des rohingya, enfin ce que l’on appel « rohingya », il y a déjà de nombreux camps de réfugiés en Thaïlande et ils commencent à s’intégrer à la population.

          Il faut aussi garder à l’esprit, que pour beaucoup, qu’ils soient de Birmanie ou du Bangladesh, cette situation terrible, est aussi une possibilité pour eux de quitter des régions très pauvre et surpeuplés et avec l’espoir de pouvoir vivre dans de meilleurs conditions dans des pays plus développés.


        • Alren Alren 11 septembre 16:12

          @OMAR

          Donner Libération comme référence d’information objective, quelle innocence de votre part ! Moi, dès que Libération, Le Monde, l’Obs entre autres organes de ces milliardaires qui sont mes ennemis, nos ennemis, je sais que ceux qu’ils dénoncent gênent les intérêts inavouables des rentiers et spéculateurs US, qu’ils mentent systématiquement.


        • tinga 9 septembre 17:26

          L’occident remercie tous ces musulmans arriérés qui combattent pour notre cause, nos intérêts, et préserve ainsi notre belle jeunesse de guerres traumatisantes, c’est quand même beaucoup plus fun de jouer à « call of duty ».
          Alors, ça ne changera pas de sitôt, et puis nous avons le (suicidaire) mythe du 11 septembre 2001, auquel les occidentaux vouent un culte délirant, et ces méchants terroristes que nous combattons sans pitié, l’occident n’a rien à envier à l’islam pour ce qui est de croire à des fables stupides et mortifères, les deux faces d’une même pièce.


          • V_Parlier V_Parlier 9 septembre 19:05

            @tinga
            Mouais enfin, les terroristes existent bel et bien, sauf que comme pour le 9/11 ils reviennent après en boomerang vers les commanditaires (et à défaut de pouvoir les atteindre : leur population).


          • zak5 zak5 9 septembre 17:43

            Merci pour ces infos On peut se demander pourquoi c est des musulmans qui tombent dans le panneau. Les amlerlocs on t sans doute remarque que ces musulmans taient animes par cette dtermination qu ils puisent de leur religion qui a la prtention de devenir universelle. il fut un temps ou les chrtiens avaient cette dtermination exploitee par les monarques, Christophe colomb ou magellan qui s aventuraient sur des ocans compltement opaques sans destination prcise a l poque sont des exemples


            • Dom888 Dom888 10 septembre 07:46

              @zak5, En fait, il y a quelques années, de nombreux musulmans en Asie du Sud Est avaient une pratique très dissolue de l’Islam, pas tous bien sur, ils se considéraient comme musulmans, mais certains buvaient des bières et ils n’étaient pas très pratiquant.

              Et malheureusement, c’est les saoudiens ou imam formés au wahhabisme saoudien qui sont arrivés pour remettre de l’ordre.

              Pour beaucoup de musulmans asiatiques, le fait qu’ils viennent du pays de la Mecque est une preuve d’authenticité et ils ne se rendent pas compte que ce n’est pas le vrai Islam mais une secte de fanatique au ordre de Washington, et ils les laissent pourrir les cerveaux et recruter de nouveaux djihadistes.

              Partout dans les pays d’Asie du Sud Est on voit des changements vestimentaires pour les femmes et les regards bienveillants envers les occidentaux se transforme en regard haineux, les USA et leurs alliés saoudiens ont maintenant de quoi faire trembler l’Asie du Sud Est...


            • zak5 zak5 10 septembre 08:48
              @Dom888
              je suis d’accord avec votre réponse mais ce n’est pas qu’en asie du sud est qu’il y a eu changement vestimentaire et de regard malveillant envers es occidentaux, On peut remarquer ça au Maghreb par exemple et meme en occident. Autre chose, je ne met spas ça uniquement sur le dos des saouds, les freres musulman aussi ont participé a cette fanatisation de l’islam, notamment par leur œuvres « littéraire » comme par exemple Sayd Qotb, la vulgarisation de cette propagande islamiste (et même de certains textes authentiquement musulmans comme les hadiths qui n’étaient pas a la portée de tout le monde) à grace ou a cause de Internet aussi a un rôle

              bref ce problème est présent un peu partout dans le monde et multifactoriel et bien malin celui qui trouvera une solution

            • OMAR 10 septembre 17:16

              Omar9

              @Dom888

              Vous venez de développer une dissertation non pas sur la petite merde nobélisée ou la souffrance des rohingyas, mais sur les musulmans asiatiques.
              Et c’est cela le but inavoué de votre article.
              Qu’à cela ne tienne, surtout que ce que je confirme totalement vos affirmations sur cette racaille saoudienne et ses méfaits....
              Mais admettez qu’en dépit des demandes répétées, Suu Kyi a toujours refusé de visiter les zones habitées par les Rohingyas, où des organisations crédibles comme Human Rights Watch (HRW) avait mis en évidence l’existence de fosses communes en Arakan.
              Des experts en droit international, après avoir examiné toutes les preuves, ont conclu qu’un nettoyage ethnique et des crimes contre l’Humanité ont été commis contre la population Rohingya. Pourtant, elle refuse d’accepter et de condamner ces crimes internationaux.
              Voila le vrai visage de cette crapule....


            • amiaplacidus amiaplacidus 10 septembre 18:43

              @Dom888 vous dites "Partout dans les pays d’Asie du Sud Est on voit des changements vestimentaires pour les femmes et les regards bienveillants envers les occidentaux se transforme en regard haineux, les USA et leurs alliés saoudiens ont maintenant de quoi faire trembler l’Asie du Sud Est.".

              Vous limitez sérieusement l’Asie du Sud-Est.
              Quid du Cambodge, du Laos, du Vietnam ?
              Pour ce dernier pays, que je connais bien, les quelques 50.000 musulmans, sur une population de 100 millions, c’est à dire, même moins qu’une minorité, sont absolument tranquilles.
              Si les Vietnamiennes sont très souvent masquées, avec des gants longs pour conduire le scooter, encore plus qu’une musulmane fanatique, ce n’est pas par dévotion, mais par simple peur du soleil (la pire des catastrophes pour une Vietnamienne, c’est de bronzer), le soleil couché, à l’abri du soleil, à l’intérieur, c’est mini-jupe et short pratiquement de rigueur. Ou alors le áo dàii, la tunique traditionnelle, qui, si elle est longue et fendue (avec un pantalon tout de même ...), marque bien la taille et est bien loin de cacher les formes, les mets en évidence.
              De toute façon l’islam au Vietnam n’a strictement aucune chance de s’implanter : les Vietnamiens aiment trop manger du porc.

              Au Laos, c’est pratiquement la même chose.

              Pour le Cambodge, je connais moins, mais l’immense majorité des Cambodgien est bouddhiste.

              Alors ne ramenez pas l’Asie du Sud-Est à l’Indonésie, Malaisie et une petite partie du sud de la Thaïlande.


            • OMAR 10 septembre 20:43

              Omar9

              @amiaplacidus

              Il faut bien faire dans l’alarmisme, c’est une excellente manière de terroriser les esprits de ceux qui ignorent la réalité des évènements et de les manipuler.
              Et c’est ce que s’évertue de faire l’auteur....


            • Dom888 Dom888 11 septembre 07:13

              @amiaplacidus, je parle de la Thaïlande, du Cambodge et du Laos, les imams étranger j’en ai croisé beaucoup, les changements vestimentaires, je les ai vu de mes yeux.

              Je ne suis pas allé au Vietnam depuis longtemps, mais cela me surprendrais beaucoup qu’il ne soit pas touché,

              Allez demander vous même si vous y êtes, vous serez certainement surpris, ils sont aussi en Chine chez les Ouigours.

              Et merci, l’ong tai, je ne confond pas une asiatique qui se protégé du soleil avec une musulmane voilée.

              Et la remarque sur le porc est stupide, est-ce que les musulmans du Vietnam mange du porc ?

              Je ne parle pas de conversion de bouddhiste à l’islam mais de musulman au wahhabisme.


            • Dom888 Dom888 11 septembre 07:17

              @OMAR "des organisations crédibles comme Human Rights Watch (HRW)"

              Tu parle de l’instrument de propagande de George Soros ?

              https://fr.sputniknews.com/international/201601281021275790-soros-ong-hrw-financement/

              Désolé de te le dire, mais moi je ne suis pas un anti-musulman, je respecte toutes les religions, par contre toi tu es complétement manipulé par la propagande atlantiste !


            • amiaplacidus amiaplacidus 11 septembre 17:24

              @Dom888
              Votre vision de l’islam au Laos, Vietnam et Cambodge me fait doucement rigoler.
              .
              Je doute fortement que vous ayez mis les pieds un seul jour au Laos, au Cambodge ou au Vietnam.
              Au Laos, les musulmans représentent 0,06 % de la population (environ 500 personnes). L’immense majorité des Laotiens sont bouddhistes (Petit véhicule), les chrétiens (toutes obédiences confondues sont environ 2%.
              Même si les Laotiens sont des gens relativement indolents, tout à fait bienveillants et tolérants, ils ne supporteraient sans doute pas que qui que ce soit (et surtout pas 500 personnes sur 6,5 millions) viennent leur dicter leur conduite. Même le parti communiste laotien (qui a bien plus de pouvoir que 500 personnes) a tenté de diminuer l’influence bouddhiste, en vain.

              Alors dire qu’au Laos le 0,06 % de la population agit sur le comportement des 99,95 % restant, ce n’est pas uniquement ridicule, c’est inepte.
              .

              Au Vietnam, la proportion des musulmans est encore plus faible 0,05 % (50.000 sur 100 millions d’habitants). Les Vietnamiens sont bouddhistes à 12,2 % (Grand véhicule), chrétiens à 8,3 %, caodaistes à 5 %. Mais le plus fort contingent, c’est la religion traditionnelle vietnamienne, le culte des ancêtres plus de 80 %. Toutes les maisons vietnamiennes ont un autel des ancêtres, y compris chez les cadres du parti communiste, et aussi, parfois, chez les chrétiens. En fait, les Vietnamiens ne sont pas vraiment religieux comme on l’entend en Europe, croyant en des forces diverses, souvent superstitieux, mais pas vraiment de religion « organisée ». Un agnostique comme je le suis est souvent incompris au Vietnam.
              Les musulmans vietnamiens, concentrés aux abords de la frontière avec le Cambodge (dans le delta du Mékong), ont une pratique très débonnaire, le ramadan c’est environ une semaine et pas rigoureux, les femmes ne sont absolument pas voilées, ils ne mangent, à ma connaissance, pas de porc, mais ne dédaignent pas de déguster de la bière, etc.
              Au surplus, si le 0,05 % de musulmans avait la moindre velléité du commencement du début du frémissement d’une seule oreille (ce qu’ils sont très loin d’avoir), l’appareil gouvernemental y mettrait immédiatement fin en quelques heures et, croyez-moi, cet appareil est efficace.
              .
              Pour le Cambodge, je connais un peu moins, cela fait 5 ans que je n’y ai pas été, mais je ne vois pas les Cambodgiens changer quoi que ce soit à leur mode de vie.
              .
              Je passe chaque année 3-4 mois d’hiver (j’y vais dans 2 mois) au Vietnam, 1-5 jours au Laos (cela me permet de sortir du Vietnam quelques heures avant d’y revenir, mon visa est limité à des séjours ne dépassant pas 3 mois en continu). je comprends et parle le vietnamien, même si ma prononciation n’est pas idéale. Alors la situation dans ces pays, je connais. La région du delta (où il y a le plus de musulmans), j’y étais il y a 18 mois, et je peux vous assurer que c’est toujours la même chose, absolument tranquille, comme il y a 20-30 ans, le nombre de musulmans dans le delta diminue d’ailleurs.
              .


            • amiaplacidus amiaplacidus 11 septembre 17:34

              @amiaplacidus
              Lorsque je parle de delta, il s’agit du delta du Mekong, pas du delta du Fleuve Rouge où il n’y a absolument aucun musulman sur une population de plusieurs dizaines de millions.


            • zak5 zak5 11 septembre 18:20
              @amiaplacidus
              Bonjour,

              Il ne s’agit pas seulement de voir comment les musulmans d’un pays se comportent mais aussi comment les musulmans des autres pays se comportent, ceci est de plus en plus vrai depuis la mondialisation. Donc meme si une communauté musulmane se comporte correctement dans un pays, les dirigeants de ce pays ont tout a fait la légitimité de craindre que cette communauté se radicalise. La radicalisation peut être très rapide. 

              question : l’on m’a dit qu’il est très difficile pour un musulman d’obtenir un visas pour le Vietnam et encore plus difficile d’obtenir l’autorisation pour s’installer, est-ce que vous confirmez ?

            • amiaplacidus amiaplacidus 11 septembre 19:40

              @zak5

              Effectivement, il faut bien dire ce qui est, tout en notant qu’il s’agit d’une généralité et avec toutes les nuances que l’on doit y mettre : les Vietnamiens sont racistes, mais comme ils sont polis, cela ne se remarque absolument pas.
              Alors, visa pour Arabes ou Africains, pas forcément facile à obtenir, sauf avec des références sérieuses sur le fait qu’il s’agit uniquement de tourisme pour un temps limité, en revanche, très difficile, pour ne pas dire impossible, dans les autres cas en dehors des diplomates.

              Je suis blanc de chez blanc (mélange d’Auvergnat et l’Alpin, vous voyez ce que cela veut dire ...), mon épouse depuis bientôt 50 ans est Vietnamienne (en Europe depuis près de 55 ans). Au Vietnam, et vraiment pas souvent il est vrai, en me promenant avec elle dans la rue, j’ai entendu des réflexions désagréables à notre égard : ma femme quoique à peine plus âgée que moi paraît infiniment plus jeune et, il y a une vingtaine d’années, quelques individus locaux, pas trop éduqués, pouvaient imaginer qu’il s’agissait d’amours tarifiées.


            • Dom888 Dom888 12 septembre 07:02

              @amiaplacidus
              « Je doute fortement que vous ayez mis les pieds un seul jour au Laos, au Cambodge ou au Vietnam. »
              Vraiment navrant comme remarque, vous faites clairement partie de ces blancs qui vivent en communauté fermée, regarde tv5 et ne se mêle jamais aux autochtones.

              Contrairement à vous, je ne vais pas en vacance de temps en temps, mais j’ai vécu de longue période dans ces pays.
              Et bien sur que les musulmans sont une minorité au Vietnam, Laos ou Cambodge, mais une fois converti au wahhabisme, ils peuvent être envoyé ailleurs.

              Vous avez de réel problème de compréhension et vous interprétez mes propos à votre sauce.

              Pour votre info, le vietnamien est une langue très dure,difficile à apprendre quand ce n’est pas votre langue maternelle, je parle très mal et très peu vietnamien, mais le thaïlandais n’est pas trop difficile, et quand on parle thaï, on peu facilement apprendre le laotien, qui est une langue très proche et le cambodgien aussi, qui est très facile pour les occidentaux car ce n’est pas une langue tonale.

              Et quand on peut lire le thaï, il est facile de lire le laotien et un peu moins le khmère, même si les voyelles sont les mêmes.


            • phan 12 septembre 20:56
              @amiaplacidus
              Si les Vietnamiennes sont très souvent masquées, avec des gants longs pour conduire le scooter, encore plus qu’une musulmane fanatique, ce n’est pas par dévotion, mais par simple peur du soleil (la pire des catastrophes pour une Vietnamienne, c’est de bronzer), le soleil couché, à l’abri du soleil, à l’intérieur, c’est mini-jupe et short pratiquement de rigueur.
              Et les vietnamiens sont aussi masqués : c’est à cause de la pollution, c’est tout simple ! un exemple d’ activated carbon mask
              De toute façon l’islam au Vietnam n’a strictement aucune chance de s’implanter : les Vietnamiens aiment trop manger du porc.
              Certains bouddhistes sont végétariens et ne mangent pas de porcs, le bouddhisme est fortement implanté !
              Pour le Cambodge, je connais moins, mais l’immense majorité des Cambodgien est bouddhiste.
              Une raison pour consulter ce document : Les Chams, l’ Islam et la revendication identitaire
              Alors ne ramenez pas l’Asie du Sud-Est à l’Indonésie, Malaisie et une petite partie du sud de la Thaïlande.
              Une raison pour consulter ce document : Les Musulmans d’Asie du Sud-Est face au vertige de la radicalisation

            • phan 12 septembre 21:03
              @amiaplacidus
              les Vietnamiens sont racistes, mais comme ils sont polis, cela ne se remarque absolument pas.
              Et les racistes qui ne sont pas polis, ils sont comment ?

            • amiaplacidus amiaplacidus 13 septembre 11:55

              @Dom888 qui écrit :
              "... Vraiment navrant comme remarque, vous faites clairement partie de ces blancs qui vivent en communauté fermée, regarde tv5 et ne se mêle jamais aux autochtones.
              ...
              Contrairement à vous, je ne vais pas en vacance de temps en temps, mais j’ai vécu de longue période dans ces pays.
              ...

              Pour votre info, le vietnamien est une langue très dure,difficile à apprendre quand ce n’est pas votre langue maternelle, je parle très mal et très peu vietnamien... « .

              Savez-vous lire ? Je croyais avoir écrit que j’étais marié avec une Vietnamienne depuis près de 50 ans (cela fera 50 ans en juin 2018).
              J’ai aussi écrit que, maintenant à la retraite, je passais 3-4 mois chaque année au Vietnam et quelque jours au Laos. Tous séjours confondus, j’ai passé plus de 4 ans au Vietnam , 2-3 mois au Laos et environ 2 semaines au Cambodge.
              Au Vietnam, hors excursions, je ne vis pas à l’hôtel mais dans ma belle-famille vietnamienne, totalement intégré, avec de nombreux amis dans le quartier, je fais même partie d’un club de tennis de table vietnamien (à mon niveau de vétéran très vétéran). Famille et amis avec lesquels j’échange très souvent des courriels. Alors votre remarque sur »ces blancs qui ...« est totalement déplacée.

              J’ai aussi dit que je comprends parfaitement le vietnamien (avec plus de difficulté pour les gens du centre du pays), je le parle correctement et, surtout, ce que passablement de Vietnamiens nés en Europe ne savent pas vraiment, je l’écrit sans faire de fautes trop grossières. À ce propos, on n’écrit pas »l’ong tai« mais Ông Tây (Monsieur Occidental), avec des majuscules de respect, et une toute autre orthographe que celle que vous affublez à ces deux mots connus de n’importe quel touriste lambda.
              .
              .
              @Phan,
              J’imagine que, compte tenu de votre pseudo, vous êtes d’origine vietnamienne.

              Vous avez raison en ce qui concerne les masques qui servent aussi d’antipollution. Personnellement, je ne crois pas vraiment que ce soit efficace, même avec du charbon activé, il faudrait le renouveler pratiquement chaque jour. Votre remarque permet également de mettre le doigt sur un défi que le Vietnam doit absolument relever, la pollution.

              Vietnamiens végétariens, oui, mais ce n’est pas une majorité (les restos végétariens au Vietnam proposent une nourriture absolument délicieuse). Certains ne mangent pas de viande quelques jours par mois. De toute façon, difficile de résister au fumet du bún chả (porc grillé) qui se répand dans les rues.
              Le bouddhisme est la religion »organisée" la plus implantée, mais cela ne représente pas la majorité, la vraie religion vietnamienne, c’est le culte des ancêtres. Mon épouse se définit comme bouddhiste, au Vietnam elle va de temps en temps à la pagode du quartier, mais, nous avons un autel des ancêtres ici en Europe, autel sur lequel elle fait souvent brûler de l’encens.

              Vos liens sur l’islam en Asie du sud-est sont intéressants et confortent ce que je dis : on n’y cite même pas le Vietnam ou le Laos (pour les raisons que j’ai évoqué, l’islam y est pratiquement absent), pour le Cambodge l’islam est très minoritaire et ne pose pas de problème à part un cas qui semble en cours d’instruction.
              .
              Et je répète, le sud-est asiatique ne se confond pas avec les pays à problème islamique, essentiellement Indonésie, Malaisie, Philippine, dans une moindre mesure la Birmanie (malgré l’actualité, cela reste marginal) et le Cambodge (jusqu’à preuve du contraire l’islam, très minoritaire y est serein).
              Le Vietnam et le Laos n’ont strictement, aucun problème avec un islam de toute façon encore moins que microscopique dans ces deux pays.


            • phan 13 septembre 13:18

              @amiaplacidus

              Depuis les attentats du 11 septembre 2001, le monde musulman suscite un intérêt particulier de la communauté internationale. Hors, plus d’un musulman sur quatre habite en Asie du Sud Est, plus particulièrement dans le monde malais, réparti sur trois pays :

              - Les Philippines, qui occupent l’actualité en raison de la guérilla menée par certains groupes islamistes à Mindanao, notamment lors des enlèvements très médiatisés et des attentats récents ;

              - L’Indonésie, premier pays musulman au monde en terme de population, sur qui les caméras se sont focalisées lors du conflit des Moluques et du Timor, lors de la chute de Suharto, lors de l’attentat de Bali, ou encore actuellement en raison du conflit irakien ;

              - La Malaisie, troisième pays de cette zone, qui reste plus discrète, elle est citée comme pays à majorité musulmane des plus libéraux.

              Quant à la Thaïlande, pays voisin, bouddhiste par excellence, elle nous intéresse car sa première minorité religieuse, loin devant les Chrétiens, Hindouistes et les adeptes des religions traditionnelles, est musulmane. Autre particularité, elle n’a jamais été colonisée par les grandes puissances occidentales comme les pays cités précédemment.

              Sunnites à 99%, chiites pour les 1% restant, les musulmans de Thaïlande sont largement d’origine malaise, ce qui crée des liens transfrontaliers. Majoritaires dans le Sud, ils représentent selon les sources, 4 à 8% de la population totale du pays (61 millions d’habitants). Le recensement de l’an 2000 montre que le nombre de musulmans a augmenté depuis 1990.

              Juliette CHOVE


            • phan 13 septembre 13:31
              @phan
              Ce lien exactement : Musulmans de Thaïlande
              Thaïlande , pays tampon entre l’empire colonial français et l’empire colonial britannique.

            • phan 13 septembre 13:51
              @amiaplacidus
              le sud-est asiatique ne se confond pas avec les pays à problème islamique, essentiellement Indonésie, Malaisie, Philippine, dans une moindre mesure la Birmanie (malgré l’actualité, cela reste marginal).

              De 1824 à 1826, lors de la première guerre entre l’empire britannique et la Birmanie, les Rohingyas sont supplétifs dans l’armée britannique et considérés comme des traîtres par les indépendantistes birmans. Après la Seconde guerre mondiale, ils soutiennent de nouveau les Anglais face aux Birmans, par peur de se faire persécuter. En 1948, la Birmanie retrouve son indépendance et les Rohingyas sont alors rejetés et persécutés. « Il est fort probable que dès la fin du XIXe siècle, des communautés sunnites venues de la région de Chittagong, profitant de la colonisation britannique, se soient définitivement fixées au sud de la rivière Naaf, dans les districts de Maungdaw et Buthidaung. » Au fil des générations, les Rohingya ont perdu leur caractère bengali, leur langue se différenciant nettement du bengali parlé au Bangladesh.
              Par réflexes communautaires, les musulmans s’émeuvent sur le sort des Rohingyas en Birmanie, jamais ils vont s’intéresser au sort des Rohingyas, des Indonésiens réduits en esclavage en Arabie Saoudite ! (les Salafistes ne s’intéressent pas au sort des Syriens, des Libyens, des Irakiens, des Soudanais, des Yéménites, des Palestiniens ...)

            • Dom888 Dom888 13 septembre 16:41

              @phan merci pour ces précisions, en fait je lui répond , mais j’ai l’impression que c’est surtout un retraité qui s’ennuie, ou qui essaye de détourner du sujet.


            • amiaplacidus amiaplacidus 13 septembre 18:09

              @Dom888

              Parce que le sujet ce n’est pas l’islam dans le sud-est asiatique ?

              Je répète ce que j’ai dit et redit : il y a des problèmes liés à l’islamisme dans UNE PARTIE, importante certes, mais une partie seulement, du sud-est asiatique. Essentiellement en Indonésie, Malaisie, Philippines et Thaïlande, en Birmanie, malgré l’actualité, le problème est marginal, les Birmans sont très largement et résolument bouddhistes, fermement décidés à le rester.
              Au Cambodge, il y a une faible minorité de musulman, et il y a un problème qui est en cours d’instruction.

              Maintenant, lorsque vous venez nous dire que la tenue vestimentaire des laotiens et vietnamiens est influencée par l’islam, cela ne peut que largement faire rigoler ceux qui connaissent ces pays, c’est même à se tordre de rire.

              Relisez les messages de Phan, vous verrez que, comme moi, il parle de problèmes liés à l’islam en Indonésie, Malaisie, Philippines, Thaïlande et en partie au Cambodge, mais rien pour le Vietnam ou le Laos, simplement parce que l’islam dans ces pays est inexistant.

              Au surplus, quoique retraité, je ne m’ennuie absolument pas, mais j’ai un peu de peine à voir colporter des choses totalement fausses.
              .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès