• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Condamner les fascistes de Kiev pour sauver l’Ukraine (...)

Condamner les fascistes de Kiev pour sauver l’Ukraine !

Pourquoi nous devons dénoncer le pouvoir illégitime de Kiev et la collusion droite-fasciste afin de promouvoir la paix et la prospérité de l'Ukraine.

Quand on reparle de géostratégie à l'échelle internationale et de son implication sur l'Ukraine
 
Le petit protégé des Etats Unis appelle à faire des attentats terroristes en RussieCopie d’écran de la page “vkontakte” du leader fasciste Dmitry Jaros soutenu par les Etats Unis et l’Union Européenne, où il appelle ses amis à organiser des attentats terroristes en Russie. En savoir plus.
 
Je sais bien que la situation est comme partout complexe. Mais je crois, au risque de simplifier, que l'on ne peut pas comprendre la position de la Russie d'envoyer ses troupes sans la voir sous l'angle de la "guerre" que mène l'OTAN et la Russie dans le monde. La guerre est la raison d'être des USA. Avoir des ennemis n'est pas seulement une nécessité stratégique liée à la volonté de contrôler les voies d'approvisionnement en énergie ou en matières premières. Elle n'est pas seulement là parce qu'il faut faire la guerre pour faire de l'argent en vendant des armes. La Russie gêne réellement les visées géostratégiques étasuniennes. La chute de l'URSS nous aura appris une chose au moins, c'est que ce pays n'était pas tant l'ennemi idéologique, mais intrinsèque à la compétition que se livre les principaux pôles de notre planète, Chine comprise. La Russie est vraiment l'ennemi sinon à détruire, au moins à neutraliser. Maintenant, ce n'est pas en Syrie, au Nicaragua, en Libye au Vénézuela ou ailleurs que les blocs s'opposent, c'est aux frontières de la Russie. La Russie a pour elle la légitimité. "La Russie a beau jeu de dire qu'elle ne fait que se conformer à un accord international signé entre les deux pays souverains, signé au début des années 90 et qui fait que la Russie vient en aide à l'un de ses alliés prétendument en danger. Les États-Unis feraient pareil si un pays de l'OTAN était mis en danger. Les Russes vont jouer la légalité de leur action pour éviter que l'ONU s'en mêle, et donner une bonne image de leur intervention" (politologue français). La Russie ne peut pas accepter le basculement de l'Ukraine dans un régime fasciste téléguidé par l'OTAN, qui est l'ennemi de la Russie. Par ailleurs, la prise du pouvoir à kiev peut être raisonablement interprétée comme un putsch néonazi poussé par l'OTAN. La question est qu'il faut absolument éviter la guerre civile que préparent les créatures des Etats Unis, i. e. les bandes armées fascistes entrainées en Ukraine et dans le Caucase russe, voire en Pologne ou en Lituanie, qui comptent désormais leurs effectifs en milliers. Pour avoir frôlé la violence qui commence à enflammer l'Ukraine, il me semble que l'interposition des forces russes est plutôt un moyen d'éviter la guerre civile, les lynchages, la balkanisation et la guerre [lire le lien : "Ce sont les fascistes qui font la loi à l'ouest de l'Ukraine et à Kiev"]. L'Ukraine est une poudrière sur laquelle les Etats Unis d'Amérique et leurs amis de l'Union Européenne cherchent à jeter des allumettes par nécessité.
 
Une Europe qui non seulement ferme les yeux devant le fascisme et les atteintes aux droits humains, mais soutient le fascisme contre la liberté en Ukraine
 
L'Europe n'est pas une masse homogène et il semble acté que quasiment seuls la Pologne et la Roumanie souhaitent réellement l'entrée de l'Ukraine dans l'espace européen, alors que pour l'Allemagne et la France, les choses sont nettement plus complexe, ce qui explique pour beaucoup la relative réserve diplomatique. Trop d'intérêts contradictoires en jeu. Pas seulement le problème du gaz qui transite par l'Ukraine ou de la Russie qui est un marché émergent et une porte vers l'Asie. Toutefois, le point commun qui pèse et qui pollue les tentatives d'apaisement est que l'OTAN est une organisation totalement inféodée à la politique étasunienne impérialiste. L'OTAN est une force qui tire dans la direction du conflit alors qu'en Europe, il existe les germes qui permettraient d'apaiser la situation et de faire diminuer le niveau des tension en faisant réellement jouer le bal diplomatique.
 
Février 2014 n'est pas une révolution orange mais un coup d'état fasciste
 
Mais il ne se passera rien tant que les peuples n'auront pas pris conscience qu'il ne faut pas voir une révolution orange dans le coup d'état qui a conduit à confier les rênes du pouvoir à un attelage allant de la droite de la finance d'Arseniouk (Timochenko) à l'extrême droite parlementaire qui est à l'image du Front National en France en plus fasciste, avec le parti du très riche Oleg Tiagnibok (37 députés, leader du parti fasciste "Svoboda" - la liberté) et du sinistre groupement paramilitaire fasciste "pravyj sektor" qui a pris d'assaut Maidan et vaincu les berkuts et fait tomber Ianoukovitch. C'est le mouvement de Dmitry Jaros, véritable armée fasciste sur-entrainée à l'image des "boiéviki", formés sur le terrain des guerres du Caucase, financés de longue date par la CIA, et qui attendent depuis 20 ans de prendre le pouvoir en Ukraine. Leur heure de gloire est arrivée et ils n'entendent pas la laisser passer. Le fascisme s'accrochera au pouvoir. Il possède de solides bases idéologiques, et une assise populaire, des héros fasciste, icône d'une Ukraine qui n'a jamais disparu, comme avec Stepan Bandera, de sinistre mémoire.
 
Que vaut une loi votée avec quand les députés ont le pistolet sur la tempe ?
 
Un fasciste de Pravyj Sektor fait voter les élus régionaux sous la menace d'une arme automatique : quelle est la légitimité d'une loi voté le pistolet sous la tempe ?Dans un parlement régional, un leader de "Pravyj Sektor" explique que ceux qui ne sont pas d'accord avec lui peuvent le dire, mais c'est lui qui tient l'arme autoimatique et le couteau de combat. Lien avec la vidéo et un article.
 
Les fasciste de Pravyj Sektor et de Svoboda occupent l'espace public. Des types avec des kalachnikov et des cagoules gardent l'entrée du parlement national, la Rada. Les députés votent avec la peur au ventre, les menaces contre leurs proches, ce qui explique pour quoi tous les élus du parti des régions n'ont pas fui le parlement.
 
Un pouvoir fasciste dont le but ne semble être que de détruire l'Ukraine en appauvrissant, humiliant, lynchant, terrorisant en plongeant l'ukraine dans la pire crise économique de son histoire
 
Les Ukrainiens qui étaient déjà pauvres en terme de niveau de vie avant le coup d'état sont maintenant confrontés à la pire crise qu'ils aient connu depuis la guerre, pire même que celles des années quatre-vingt-dix où les gens mangeaient des racines ou mouraient de faim dans l'indifférence générale. Cette Ukraine où l'espérance de vie des hommes (avant Maidan) n'était que de 62 ans, soit exactement l'age du départ à la retraite après qu'il y a deux ans, Ianoukovitch ait satisfait aux exigences du FMI qui lui a demandé de faire passer l'age légal de 60 à 62 ans pour les hommes (et de 55 à 60 ans pour les femmes)... Dans cette Ukraine, les "classes moyennes" de Kiev ont un temps cru à l'appel de l'Europe, ces classes moyennes touchaient 800 euros par mois il y a une semaine, mais avec la chute du grivna, cela ne représente déjà plus une semaine plus tard que 600 euros par mois... Quant aux pensions... Essayez de vivre avec 120 euros par mois dans un pays où les prix sont comparables, voire maintenant supérieurs à ceux que l'on connait en France. Les salaires moyens sont estimés à 400, 350 et 200 dollars respectivement à Kiev, dans le Donbass et dans le reste du pays. Faites vos comptes ! Banques fermées, comptes de dépôts bloqués, quasi faillite financière, très forte inflation, pénurie, chute brutale du cours de la monnaie nationale. Mais aussi dissolution de la police anti-terroriste et remplacement par les milices fascistes, augmentation de l'insécurité, du banditisme. Forte instabilité politique, quasi-anarchie dans certaines régions, lynchages, humiliation, exécutions, enlèvements, viols... Et maintenant menace de guerre civile. voilà la réalité de l'Ukraine quand on enlève les lunettes opaques de la propagande occidentale.
 
Un pouvoir qui avec la bénédiction de l'occident promeut la guerre civile en cherchant à dresser les uns contre les autres en Ukraine
 
Lynchage ordinaire dans l'Ukraine fascisteTémoignage de Rostislav Vasilko : "Ils m'ont glissé des aiguilles sous les ongles, battus avec des bâtons et des coups de poing, ils m'ont frappé au poumon droit, ils m'ont cassé trois côtes, la cloison nasale, j'ai un kyste du visage. Mon crâne est éventré. J'ai subi une commotion cérébrale au deuxième degrés. Mon corps est couvert de bleus. Ils m'ont battus avec toutes sorte de documents , de l'argent, une chaîne en or avec une croix ". Selon le chef des communistes de Lviv "ils ont poursuivi ma mère, mes enfants, ils les ont menacé de mort. Ils ont menacer de mort ma conjointe et moi même. Aidez moi à trouver un asile politique dans un autre pays". A l'heure actuelle, Rostislav Vasilko est toujours à l'hôpital à Kiev dans un état grave.
Réveil brutal d'une Ukraine où le fossé sépare ceux qui voient dans la Russie le "spectre du communisme" et assimilent tout ce qui est russe au "diable", et deviennent haineux dès qu'ils entendent la langue russe, traitent les ukrainiens de l'est de communistes (du coup ironie du sort, ceux-ci le redeviennent et se mettent à défendre leurs statues de Lénine et leurs monuments soviétiques), et une autre qui commence à haïr également une Ukraine de l'ouest plutôt rurale qualifiée de fasciste, de "banderas", et il y a l'image du "paysan cul-terreux raciste avec son petit lopin de terre et sa productivité nulle" et du "changeur de pampers parti travailler en Italie pour batir une grande maison près de Lvov" et ceux à l'est qui disent que "cette Ukraine de l'ouest n'entrera jamais dans l'union européenne" et n'aura que les yeux pour pleurer et "que des prostituées et des balayeurs à offrir en pâture à l'Europe". Les images de lynchages et l'humiliation que les fascistes font subir aux communistes, au militants et élus du parti des régions à l'ouest, mais aussi à la police qui est respectée parmi les russophones abreuvés de nouvelles sur les attentats terroristes en Russie sont profondément choquantes et sonnent véritablement comme une provocation. N'est-ce pas le but recherché par les fascistes ? A qui profite le chaos en Ukraine ? Poser la question c'est déjà y avoir répondu.
 
Les fascistes ne respectent pas les conventions de GenèveUn exemple de violation des conventions de Genève par les miliciens fascistes de Maidan : un policier blessé à la main et ayant perdu un œil est presque mort. Alors que l'un des deux gardes dit : "appelle les secours". L'autre fasciste répond : "non, on n'appelle pas les secours, c'est un berkout" (policier). En savoir plus : la vidéo (dont le contenu peut choquer du fait de sa violence, alors attention, en cliquant sur le lien vous certifiez que vous êtes majeur) et un article.
 
Les fasciste humilient des policiers de la routeDans cette vidéo, des fascistes ukrainiens contrôlent une voiture de police à une station essence et exigent sous la menace d'une arme que les policiers montrent leurs documents en leur disant que ces policiers n'ont pas le droit d'être là. Dans cette Ukraine désormais livrée à l'anarchie et au banditisme, les fascistes se plaisent à humilier la police. Un pouvoir qui encourage l'humiliation des représentant de la loi est typiquement un pouvoir qui cherche à détruire l'Ukraine. Lien avec la vidéo, et un article.
 
Si pour promouvoir la stabilité, la prospérité, la paix et la sécurité des personnes, la solution serait de laisser une partie de l'Ukraine se placer sous la protection de la Russie, pourquoi serions-nous choqués ?
 
La Russie a certainement besoin de montrer sa force aussi pour des raisons de politique intérieures. Mais alors que Vladimir Poutine culmine au delà de 70% d'opinions favorable en Russie, que les Jeux Olympiques d'hiver ont été un succès avec une organisation que tout le monde loue, et surtout la Russie qui a raflé la première place tant en nombre de médailles (33) qu'en nombre de médailles d'or (13). C'est important pour comprendre la popularité du chef de l'état russe.
 
Mais il ne faut pas se tromper. Les manifestants de l'est du pays ne demandent pas le rattachement à la Russie. Les Ukrainiens russophones qui descendent dans les rues de Donetsk, Kharkov, Odessa, Mariupol, ou Dniepropetrovsk aspirent avant tout à la paix, et appellent la Russie à l'aide pour sauver l'Ukraine du fascisme et de la destruction politique et économique. Leurs revendications sont d'avoir une autonomie totale sur l'économie de leurs régions. Les Russophones de l'est et du sud de l'Ukraine ne sont pas des citoyens ukrainiens de seconde zone, l'Ukraine est leur pays. Mais face aux menaces d'invasion fascistes et aux lois anti-russe, il faudrait être pragmatique et leur reconnaitre le droit à se placer sous la protection de la Russie. Une opération russe en Ukraine est peut-être à même d'apporter la paix, d'éviter la guerre civile et de pallier à une situation de crise économique urgente qui nécessite une aide humanitaire que la Russie saura donner à ses frères et ses soeurs ukrainiens.
 
Enfin, en ce qui concerne la Crimée, la protection demandée par la majorité de la population (alors que le pouvoir fasciste vient d'abolir le statut de la langue russe) est légitime, on doit savoir le reconnaitre. Sébastopol a été placée sous l'administration directe de Moscou jusqu'en 1978, et la cession de la Crimée à l'Ukraine en 1954 n'était que purement administrative car effectuée au sein d'un même état, l'Union Soviétique. Les liens avec la Russie sont forts et c'est officiellement que le gouvernement de Crimée a appelé la Russie à protéger cette région autonome.
 
Le Donbass manifeste contre le fascisme et appelle la Russie à l'aideManifestation à Donetsk le 1er mars 2014. dans ce poumon économique qu'est le Donbass (25% de l'industrie du pays pour 10% de la population), les habitants du Donbass à l'image de ceux des autres grandes régions de l'est et du sud de l'Ukraine appellent la Russie à l'aide. Lien avec la vidéo et un article relatant les manifestations du 1er mars.
 
Dénoncer l'attelage de la droite et du fascisme en Ukraine pour sauver l'Ukraine de sa plus profonde crise économique, sociale, politique et identitaire
 
Les fascistes ont décorés tous les étages de la mairie de Kiev avec des croix gammées naziesA Kiev, les fascistes ont décoré tous les étages de la mairie de la capitale avec des croix gammées. Quand l'idéologie nazie des nouveaux maitres de l'Ukraine éclate au grand jour. Lien avec la vidéo (à partir de 1'10) et un article.
Il n'est pas né celui qui pourra prédire l'avenir. En revanche, si l'on veut peser pour la paix et le retour à une bien relative prospérité, il faut faire quelque chose et ne pas rester les bras croisés. Les choses évolueront et on peut ne pas avoir une position que l'on gardera, mais je crois qu'il faut voir ce qui peut réellement apporter la stabilité et garantir la paix. faire ce que l'on peut faire en France en emboitant le pas ou en suscitant des initiatives dénonçant la connivence de la droite parlementaire ukrainienne des oligarques avec les partis et milices fascistes, et dénoncer aussi les collusions qui existent entre les fascistes d'Ukraine et les sordides intérêts des États Unis d'Amérique.
 
 
Il faut que nos dirigeants non seulement cessent de soutenir le gouvernement de Kiev, mais de plus, qu'ils condamnent et fassent tomber l'étrange attelage de la droite des oligarques avec le fascisme. Je dis étrange parce que je crois encore en la démocratie, même si en Ukraine, celle-ci a vendu son âme sur les terres nauséabondes du fascisme. Si c'est le prix pour faire cesser les souffrances du peuple ukrainien et rétablir la république, tout en évitant une guerre civile, un soutien à une opération russe ne serait-il pas la solution raisonnable à adopter ? On peut se poser légitimement la question.
 
Source
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (130 votes)




Réagissez à l'article

210 réactions à cet article    


  • chapoutier 3 mars 2014 09:11

    l’auteur
    n’oubliez pas que c’est Obama et ses laquais de l’union européenne qui téléguident Svoboda et les milices fascistes.


    • chapoutier 3 mars 2014 09:16

       
      plus précisément :
      le gouvernement américain a informé avoir investi 5 milliards de dollars dans le financement de « l’opposition démocratique » en Ukraine

      et jusqu’à preuve du contraire il s’agit des milices fascistes


    • JL JL 3 mars 2014 09:44

      Svoboda veut dire liberté comme Pravda veut dire vérité : tout un programme.


    • asterix asterix 3 mars 2014 17:24

      Je suis désolé d’intervenir sous le premier commentaire. Depuis la campagne laotienne, le réseau est parfois très faible et cela fait 5 heures que j’essaye
      .
      L’auteur a parfaitement raison. ET VLADIMIR POUTINE également !
      Nous avons tous appris ue la Crimée a été ADMINISTRATIVEMENT rattachée à l’Ukraine du temps de l’Union Soviétique. Et qu’un traité de bonne entente confirma l’amitié ukraino-russe après le démantelement du communisme à l’Est. Ce traité présupposait de bonnes relations entre les deux peuples. Preuve en est : les Ukrainiens ont élu un RUSSE à la présidence, ce qui suppose toujours une entente entre frères.
      Cette entente, c’est le peuple ukrainien qui l’a remise en question. Suite à des excès du Président en titre, soit ! Le peuple n’avait qu’à susciter de nouvelles élections et le tour était joué proprement. Ou encore, il avait à prendre acte que les Russophones étaient majoritaires ET dans l’Est du pays ET en Crimée, ce qui est impossible à contester
      En lieu et place, les milices nationalistes procèdent à un véritable épurement ethnique qui n’en porte pas le nom et revendiquent au nom d’une unité nationale qu’ils ont eux-mêmes mis à la poubelle des territoires qui, en fait, n’ont rien d’ukrainiens
      La France est bien intervenue dans pas mal d’endroits pour protéger ses nationaux en AFRIQUE et personne n’en a contesté le bien-fondé.
      POUTINE NE FAIT QUE PROTéGER DES RUSSES DANS UN PAYS étranger qui leur est clairement hostile..
      Deux poids, deux mesures ?
      L’OTAN, ce machin à la solde des USA, et nous par la même occasion, devons suivre cette dérive totalitaire.
      Poutine est ce qu’il est. Mais il n’est pas un homme de guerre.
      L’Union Européenne doit au plus vite prendre ses distances avec les seuls fauteurs de troubles ; LES MILICES D’EXTRÊME-DROITE DE SVOBODA !
      Et leurs commanditaires !
      Tiens bon Vladimir ! Il n’y a plus que toi pour lutter contre le fascisme  


    • Aldous Aldous 3 mars 2014 17:32

      Les Chinois et les Turcs donnent raison à Vladimir Poutine :


      « La partie chinoise partage les conclusions russes concernant les causes de la profonde crise politique en Ukraine et du rôle qui y appartient à des forces extérieures soutenant l’Euromaïdan, ainsi que des conséquences du sabotage de l’accord de sortie de crise en date du 21 février dernier »

      Communiqué du ministre des affaires étrangères Cheng Guoping.

      « La Turquie n’a pas de crise dans ses relations avec la Russie. Ces relations restent très solides. Si nécessaire, nous nous rendrons à Moscou pour essayer d’aider au règlement du problème de la Crimée, mais aussi à la normalisation des relations russo-ukrainiennes dans leur ensemble »

      Communiqué du ministre des affaires étrangères Ahmet Davutoğlu

    • asterix asterix 3 mars 2014 17:46

      Je suis désolé d’intervenir sous le premier commentaire. Depuis la campagne laotienne, le réseau est parfois très faible et cela fait 5 heures que j’essaye
      .
      L’auteur a parfaitement raison. ET VLADIMIR POUTINE également !
      Nous avons tous appris ue la Crimée a été ADMINISTRATIVEMENT rattachée à l’Ukraine du temps de l’Union Soviétique. Et qu’un traité de bonne entente confirma l’amitié ukraino-russe après le démantelement du communisme à l’Est. Ce traité présupposait de bonnes relations entre les deux peuples. Preuve en est : les Ukrainiens ont élu un RUSSE à la présidence, ce qui suppose toujours une entente entre frères.
      Cette entente, c’est le peuple ukrainien qui l’a remise en question. Suite à des excès du Président en titre, soit ! Le peuple n’avait qu’à susciter de nouvelles élections et le tour était joué proprement. Ou encore, il avait à prendre acte que les Russophones étaient majoritaires ET dans l’Est du pays ET en Crimée, ce qui est impossible à contester
      En lieu et place, les milices nationalistes procèdent à un véritable épurement ethnique qui n’en porte pas le nom et revendiquent au nom d’une unité nationale qu’ils ont eux-mêmes mis à la poubelle des territoires qui, en fait, n’ont rien d’ukrainiens
      La France est bien intervenue dans pas mal d’endroits pour protéger ses nationaux en AFRIQUE et personne n’en a contesté le bien-fondé.
      POUTINE NE FAIT QUE PROTéGER DES RUSSES DANS UN PAYS étranger qui leur est clairement hostile..
      Deux poids, deux mesures ?
      L’OTAN, ce machin à la solde des USA, et nous par la même occasion, devons suivre cette dérive totalitaire.
      Poutine est ce qu’il est. Mais il n’est pas un homme de guerre.
      L’Union Européenne doit au plus vite prendre ses distances avec les seuls fauteurs de troubles ; LES MILICES D’EXTRÊME-DROITE DE SVOBODA !
      Et leurs commanditaires !
      Tiens bon Vladimir ! Il n’y a plus que toi pour lutter contre le fascisme  


    • Corinne Colas Corinne Colas 3 mars 2014 17:48

      Manifester c’est une chose, les policiers brûlant vivants avec la bénédiction de l’Union européenne, c’en est une autre... En effet, seules les milices fascistes ont aussi peu le respect de la vie humaine. La désinformation est écoeurante !


    • baldis30 3 mars 2014 20:44

      Quand on a entendu la déclaration haineuse de kerry ( en minuscules , il ne vaut pas mieux ) il y a quelques heures, on a de quoi s’inquiéter de la santé mentale de l’individu en particulier et du gouvernement américain en général.

      C’est purement un appel au meurtre , c’est honteux de la part de ceux qui ont préparé une poudrière et allumé la mèche .


    • Onecinikiou 3 mars 2014 21:52

      « l’auteur
      n’oubliez pas que c’est Obama et ses laquais de l’union européenne qui téléguident Svoboda et les milices fascistes. »


      Une hypothèse : est-ce que Patrice SALZENSTEIN, militant prétendument pour la-paix-dans-le-monde et mon cul sur la commode, a vraiment intérêt à dénoncer l’ingérence évidente des officines de subversion et de déstabilisation atlantiste, d’un gouvernement parfaitement bien élu et répondant donc aux critères de nos démocratistes ? 

      Sachant de surcroit que le pouvoir nord-américain derrière elles, et donc aussi de l’Otan qui est le bras armée de la machine de guerre US, est le pourvoyeur et défenseur numéro un, militairement, financièrement, géopoltiquement et diplomatiquement, de l’Etat colonialiste d’Israël, multi-condamné par les instances internationales ces dernières décennies ?

      Hum, monsieur SALZENSTEIN ?

    • filo... 3 mars 2014 22:24

      Ah, ce type est en overdose de Botox quasi permanente !


    • soi même 3 mars 2014 23:26

      Il est paradoxale que la Turquie membre de l’Otan donne raison à Potine.

       Qui prouve bien que l’Otan est une attraction miliaire qui n’est pas conforme à l’Europe !


    • majestic 5412 majestic 5412 4 mars 2014 11:48

      & Chapoutier d’accord avec toi


    • appoline appoline 5 mars 2014 19:11

      Quand je pense qu’il y en a encore qui soutiennent ces voyous, surtout à l’échelle de la France ; nous serons bien avancé quand l’économie mondiale se cassera la gueule. Vous ne l’avez jamais vécu, moi non plus, mais bon nombre de vieillards m’ont parlé des jours de famine y compris chez les nantis, quand il n’y a plus rien, c’est peut être pas pour tout le monde mais pour une très grande partie.

      Les élites ont déjà tout prévu pour eux mais nous, non, souvenez vous de ça

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 mars 2014 13:07

      @ Actias et @ Tous 


      Deux heures apres que mon article :


      ait été soumis a Agoravox... il est apparu sur Le Monde où il avait été ignoré depuis 8 heures... Ensuite, Avox m’a avisé que l’article était en modération... sans attendre, donc, que les internautes se prononcent : la Direction a pris le dossier en main. Entre collegues/compères,quand ca chauffe, on ne se fait pas de mal...

      L’article a finalementt été mis en ligne sur Avox, en bas de page, le minimum de temps le samedi 8 mars, pour pouvoir afirmer qu’il n’avait pas été censuré. En fait. il l’a été. .... Puis débloqué (Par qui ?) Un autre clou dans le cercueil de la liberté de l’information... On devient prudent... comme fin 38 et début 39. Et pendant ce temps là, en Crimée....

      Pierre JC Allard

    • Olli 27 avril 2014 06:14

      à mon avis, vous êtes plus fascistes que ces gens. Et l’ancien président , celui qui s’est réfugié en Russie, il était téléguidé par qui à votre avis ?


    • claude-michel claude-michel 3 mars 2014 09:18

      Excellente analyse de la situation en Ukraine...ou cette minorité fashiste veut prendre le pouvoir pour les USA et quelques laquais de l’UE (dont la France)...Les nouveaux Pétains sont là au service de l’Amérique.. ?


      • Aldous Aldous 4 mars 2014 15:31

        Les Oustachis ex alliés d’Hitler croates ont été les alliés de l’OTAN contre la Yougoslavie, les Albanais ex-alliés de Mussolini les alliés de l’OTAN contre les Serbes...


        C’est la revanche du IIIe reich.

      • César Castique César Castique 3 mars 2014 09:22

        Pourquoi nous devons dénoncer le pouvoir illégitime de Kiev et la collusion droite-fasciste..."


        1. - Pour étouffer la Guerre froide réactivée par les blaireaux de l’Union européenne pacifique, pacifiste et pacifiante.

         2. - Pour mettre un grand coup de latte dans les claouis du Nouvel Ordre Mondial...

        3. - Pour en finir une fois pour toutes avec Bernard-Henri Lévy dont la compromission avec le néo-nazisme est le meilleur gag de sa carrière de turlupin.

        • modesto modesto 3 mars 2014 16:01

          ouuuuhhh lala !... mais c’est qu’il y a de la puissance de réflexion, ici !!!
          nuancée, argumentée et tout et tout...
          tous à vos unités et feu sur à volonté le quartier général : on va se battre ..et bien se marrer !


        • Denis Rémi 3 mars 2014 18:20

          Vous avez oublié le oint 4. Soit de laisser le champ libre à Poutine qui veut ré-étendre son emprise sur l’ancienne URSS.

          On a ainsi le tableau comlet

        • César Castique César Castique 4 mars 2014 00:55

          « On a ainsi le tableau comlet. »


          Ce n’est pas l’une des raisons de dénoncer le pouvoir illégitime de Kiev. Cela fait partie d’un aspect russo-russe de la question, qui ne nous regarde pas.

        • Olli 27 avril 2014 06:27

          César, le pouvoir du « président » ukrainien sortant, il était légitime ?
          Et le fait qu’il valide la modification de la constitution, mais qu’il refuse ensuite de l’appliquer, c’était légitime aussi ? Et le tir des snipers sur les manifestants, c’était légitime ? Alors pour moi, c’est ton discours qui est illégitime, pas le pouvoir Ukrainien actuel, même s’il est « de transition » il est légitime !


        • Robert GIL ROBERT GIL 3 mars 2014 09:57

          voici un texte de 2012 de Yapadaxan qui denonce la fuite en avant des USA jusqu’a...la guerre mondiale !

          voir : DECLIN US ET GUERRE MONDIALE


          • baldis30 3 mars 2014 11:34

            dans ce très bon texte manque toutefois la référence aux sectes religieuses U.S. qui encouragent le système et le prolongent vers l’étranger : premier objectif visé l’Amérique du Sud en général et le Brésil en particulier


          • Corinne Colas Corinne Colas 3 mars 2014 18:18

            Vous avez raison ! En ce moment, au Vénézuela : le « gentil » opposant (soutenu par Otpor) est en réalité un nazi. Dire qu’il est juste à droite comme le font les médias, est un mensonge... 

            Dans cette guerre pour les ressources où la déstabilisation des pays est un impératif, il y a une opération stratégique sur plusieurs fronts. 

            Quelle que soit l’opinion des populations échaudées, il suffit de regarder un planisphère pour constater l’avancée sans failles de l’Empire...


          • asterix asterix 3 mars 2014 19:36

            Tss, tss ! Dans le cas du Venézuela, c’est à nouveau une logique d’opposition entre factions différentes. Le socialisme de Maduro est légalement majoritaire, de toute justesse mais majoritaire. Quoi qu’il en soit, même s’il s’agit d’une société profondément divisée, il n’y a pas d’appartenance ethnique qui tienne.
            Votre mot nazi est donc inapproprié.


          • Corinne Colas Corinne Colas 3 mars 2014 20:21

            Vous avez raison, je me suis emportée : le terme « nazi » était inapproprié ! Et voilà, comment à force de l’entendre....


            (trop d’Agovorax durant le boulot nuit au cerveau) 

             smiley

            Disons qu’au Vénézuela, c’est tranché : soit on est communiste soit on est pour les gringos... 

            De toute façon, que l’on soit pour les communistes ou les gringos, dans les deux cas, les Yanonami sont chassés en toute impunité...


            Et se présenter comme socialiste quand en réalité, on est un ultra libéral... après tout c’est comme ça si je dénonçais cette posture en disant par ex qu’Hollande est un nazi, ce serait aussi inadéquat.

          • Croa Croa 3 mars 2014 20:26

            Oui, de fait nous sommes sous la coupe d’un régime totalitaire et d’extrême droite. Sa spécificité est qu’il n’a a pas l’air et que ses racines sont internationales ce qui le rend bien plus dangereux que l’extrême droite officielle de chez nous, à savoir le FN à qui le recentrage sur la Nation laisserait finalement un peu plus démocratique, au moins !
            Ceci dit on comprend tout à fait ces liens moins discrets à l’étranger !


          • asterix asterix 4 mars 2014 08:05

            Merci de votre correctif, Carinne.
            La plupart des commentateurs sont ainsi faits : la dualité. Soit on est d’accord avec eux et c’est sans nuances, soit on ne l’est pas et ce sont les moinssages systématiques et les injures.
            Je ne vous mets pas dans le même panier. Robert Gil avec lequel je ne suis pas d’accord sur nombre de sujets ( pas tous ) non plus.
            Mes salutations à tous deux


          • zygzornifle zygzornifle 3 mars 2014 10:34

            La Russie jette de l’essence et l’Europe cherche son briquet ....


            • Croa Croa 3 mars 2014 21:36

              ça ne serait pas plutôt un peu le contraire ? smiley


            • Kookaburra Kookaburra 3 mars 2014 10:58

              Bonjour Patrice, et merci pour cette analyse fort intéressante. L’Ukraine est un pays multiethnique, avec au moins 25 communautés diverses. Un tiers du pays est pro-russe. En se proclamant pro-européens et en éliminant la langue russe comme deuxième langue officielle, le nouvelles autorités à Kiev ont tout simplement ignoré les pro-russes du l’est du pays. Leurs aspirations « démocratiques » se limitent donc à la partie ouest du pays, l’autre tiers n’a qu’a se soumettre. Or, ces méchants récalcitrants refusent de se soumettre, et demandent de l’aide de la Russie, et comme la Russie a des liens étroits avec ce pays depuis des centenaires et des intérêts vitales dans la Crimée, elle a accueilli la demande avec bienveillance. Ce qui ne convient pas du tout à l’Occident, mais on ne sait pas trop comment venir à l’aide de Kiev contre Poutine sans provoquer un conflit militaire. Une suggestion : Ne faudrait-il donner à l’est du pays, afin d’éviter une partition, un statut spécial, comme la France avait accordé à l’Alsace ?


              • modesto modesto 3 mars 2014 16:11

                mais arrêtez avec vos considération de géopolitique à deux balles !
                gardez vos « suggestions » , elles ne valent pas un clou !
                l’alsace n’a jamais eu de statut spécial (ce n’est même pas envisageable une demi-seconde, ce n’est pas possible).
                quant à la légitimité d’un pays à aller défendre ses intérêts chez ses voisins, même en « accueillant leur demande avec bienveillance », relisez votre histoire : ça n’a plus cours depuis très longtemps, et heureusement ! depuis 1938 et les accords de munich au détriment de la tchécoslovaquie !


              • Kookaburra Kookaburra 3 mars 2014 16:41

                « Le droit local en Alsace et en Moselle est un régime juridique qui conserve, dans les anciens territoires cédés puis repris, les dispositions mises en place par les autorités allemandes lorsqu’elles sont estimées plus favorables aux habitants ainsi que des dispositions préexistantes qui ont été entre-temps transformées ou supprimées par la législation française. Il touche principalement la réglementation professionnelle, les établissements de crédit, l’établissement des jours fériés, la législation en matière de remboursement des dépenses de santé, l’aide sociale aux plus démunis, l’organisation de la justice et des tribunaux, les procédures de faillite civile, le livre foncier, le droit de la chasse et le droit des associations. Il touche également le régime des cultes en dérogeant à la loi de 1905 sur la laïcité et confère aux communes des pouvoirs plus étendus que dans le reste de la France » . (Wikipédia)


              • modesto modesto 3 mars 2014 17:57

                je suis mosellan d’origine et je maintiens qu’il n’y a aucun « statut spécial » accordé à l’alsace. les lois maintenues après 1919 ne l’ont été que parce qu’il n’était pas possible de retirer aux gens des droits (essentiellement sociaux) supérieurs à ceux en vigueur à l’époque en france, très en retard.
                rien de type « particularisme ethnique » ou autre (en particulier rien sur l’usage de la langue allemande, qui tend d’ailleurs à disparaitre).
                si la seine-et-marne avait été rattachée à la france dans les mêmes conditions ça aurait été pareil.
                il ne suffit pas de fouiller sur wikipedia pour être cultivé...


              • Abou Antoun Abou Antoun 3 mars 2014 18:49

                Bonjour Kookaburra,
                Un tiers du pays est pro-russe.
                Vous pouvez aller plus loin :
                Un tiers du pays est russe.


              • AlainV AlainV 3 mars 2014 19:38

                Quel statut spécial à l’Alsace ???


              • Croa Croa 3 mars 2014 21:51

                Quelques dérogations juridiques ne font pas un « statut spécial ».

                Comme véritable exemple Français il y a l’Andorre qui disposant d’une double suzeraineté au moyen âge (sous l’autorité de deux princes à la fois) n’a jamais été intégré à l’un des deux (ni au Royaume de France ni à la Catalogne.) Résultat : Ce pays est toujours autonome tout en dépendant largement de la France (et de l’Espagne.)


              • nouche 9 mars 2014 22:18

                il y a un statut special en alsace moselle.

                Si vous etes originaire de Moselle, vous vous souviendrez de vos cours de religion a l’ecole, pour information il n’y a pas ca dans le reste du pays

                Les cures sont payes par l’etat, pas rien quand meme

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Concordat_en_Alsace-Moselle

                il y a aussi des jours feries differents, des petits avantages (secu par exemple), on peut faire faillite civile, et plein de regles pour les associations qui font que toutes les sectes viennent s’installer dans la region.

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_local_en_Alsace_et_en_Moselle


              • baldis30 3 mars 2014 11:29

                Ukraine, grenier à blé, cela tout le monde le sait et bassin du Donbass cela on le sait moins
                http://www.courrierinternational.com/article/2012/07/19/kiev-se-deleste-de-ses-dernieres-mines-de-charbon

                d’autres références apparaissent à la recherche sur les seuls mots Ukraine et Charbon ....

                mais qui donc peut être intéressé par de tels gisements de charbon ... quoi de l’anthracite ? et pas seulement du lignite .... à consommer sur place ....

                Quel pays importe le plus de charbon actuellement et veut en importer davantage en reconstituant un parc thermique à flammes. Après tout on peut construire ce parc en Ukraine et ramener l’électricité jusque dans l’ouest.... voire ramener les usines de l’ouest jusqu’en Ukraine ( la main d’œuvre est moins chère....) 

                tout ceci, naturellement relève de l’affabulation, et de la construction purement imaginaire. 


                • oncle archibald 3 mars 2014 12:04

                  Ah que c’est beau, ah que c’est simple, votre vision du monde Monsieur le membre du bureau national du Mouvement de la Paix n’ayant absolument rien à voir avec le parti communiste Français dont l’objectivité en matière de politique internationale n’est plus à prouver.

                  Russes = gentils, Etats unis = méchants. C’est simple et ça évite de réfléchir, c’est bien dans la tradition du parti communiste Français.

                  J’apprécie énormément votre effort d’objectivité lorsque vous écrivez «  Par ailleurs, la prise du pouvoir à Kiev peut-être raisonnablement interprétée comme un putsch néonazi poussé par l’OTAN ». J’ai bien observé l’importance des mots « par ailleurs » et « raisonnablement ». 

                  Mais soyons fous : interrogeons nous sur l’identité des soldats masqués qui bloquaient l’entrée du parlement de Crimée, siégeant à huis clos pour décider en toute liberté et transparence mais sans témoins d’appeler les Russes à la rescousse contre des putschistes néonazis que personne n’a vu arriver en crimée mais peu importe.

                  Appeler les Russes à la rescousse, était-ce bien inutile puisqu’ils étaient déjà là devant la porte ? Putain ! Damned ! Mais c’est bien sûr ! Encore un coup de la CIA !

                  • Sylvain62 3 mars 2014 12:22

                    Feriez mieux de réfléchir avant de commenter Oncle Sam. L’auteur dénonce les néonazis de Kiev, il a raison de le faire, il ne présente pas la situation comme la caricature que vous avancez.

                    Les soldats masqués c’était pour gagner du temps, Poutine est ce qu’il est mais c’est un stratège et s’il combat les néo-nazis, même sur fond d’intérêt russe, il engage le bon combat, lui. 

                    Et oui l’OTAN est complice, ils savent et ils savaient et très certainement depuis bien avant que l’information ne remonte jusqu’à nous via les réseaux info libre. Et j’irai encore plus loin, l’OTAN est responsable des exactions perpétrées par ces milices crapuleuses à Kiev et dans tout le pays.

                    Quand on ne fait pas le tri dans ses alliances on en paye toujours le prix. 

                  • agent ananas agent ananas 3 mars 2014 13:25

                    Mais soyons fous : interrogeons nous sur l’identité des soldats masqués

                    C’est pas en hébreux, mais la presse israélienne ne fait pas de mystères.
                    The ex-israeli soldier who led a Kiev fighting unit.


                  • agent ananas agent ananas 3 mars 2014 14:39

                    J’apprécie énormément votre effort d’objectivité lorsque vous écrivez «  Par ailleurs, la prise du pouvoir à Kiev peut-être raisonnablement interprétée comme un putsch néonazi poussé par l’OTAN »

                    La photo de Dmytro Yaros, le leader de « Secteur Droit » aux côtés des rebelles wahhabites tchètchènes. C’est qui lui a payé ses vacances au Club Med en Tchétchènie, dugland ?


                  • antyreac 3 mars 2014 14:44

                    Sylvain


                    On peut essayer d’analyser le texte sans forcement raconter des conneries...

                  • epicure 3 mars 2014 18:04

                    En fait hormis l’Europe de l’ouest, si on regarde bien, les EU ont tendance à faire les coups de force avec des mouvements d’extrême droite ( amérique sud et centre, pays musulmans etc.... ). C’est pas les bourgeois aisés qui vont faire les coups de force.

                    Drôle d’habitude pour des gens défendant soit disant la liberté et la démocratie.....


                  • asterix asterix 4 mars 2014 08:09

                    Maugis,
                    Quand arrêterez-vous d’injurier systématiquement qui n’a pas votre position ?
                    L’hypocondrie, cela se soigne, vous savez...


                  • oncle archibald 4 mars 2014 14:35

                    Voyons voyons Monsieur Maugis ... Un peu de sérieux et d’argumentaire .. Les fascistes en l’occurrence ne sont ni les gouvernements occidentaux ni les USA ni même ma modeste personne dont personne n’a rien à foutre.

                    Je rafraichis votre mémoire avec la definition du « fasciste » : Partisan du fascisme, d’un régime dictatorial. Qui impose une autorité arbitraire, dictatoriale et violente à son entourage (dictionnaire Larousse). 

                    Et la mémoire rafraichie par ce rappel je regarde en Ukraine et que vois-je ? Des soldats russes plein les rues des villes de Crimée, province Ukrainienne par le droit international. Même si elle bénéficie d’une certaine autonomie pour certaines décisions la Crimée n’est pas un pays mais une province Ukrainienne. Et donc qui est le pays qui par une décision arbitraire, dictatoriale et violente a imposé la présence de son armée à un pays voisin ?? C’est la Russie.

                    Quels sont ceux qui approuvent cette violation du droit international ? Les communistes de tout poil, nostalgiques de l’ex URSS, adorateurs de Cuba, de la Corée du Nord, de l’Algérie, bref .... des communistes « absolus », munis de leurs oeillères, mus par leur seule idéologie, qui sont fortement déçus par le fait que dans la plupart des pays du monde les peuples se rendent compte que la démocratie malgré tous ses aléa et tous ses défauts, reste le « moins mauvais » de tous les régimes politiques pour une seule et bonne raison, on peut en changer quand on veut, contrairement aux pays « à régime autoritaire », ou si on lève le petit doigt dans la « mauvaise direction » qui en Europe est l’Ouest abhorré, on se retrouve avec des soldats cagoulés devant sa porte. C’est déjà mieux qu’en Corée direz vous car la bas c’est avec 12 balles dans la peau que l’on se retrouve dès le lendemain d’un procès expédié en un quart d’heure.

                    Bon après la Bielorussie, après la Crimée, après l’Ukraine, à qui le tour dit Poutine rêvant de reconstituer « la grande Russie » ?

                  • L'enfoiré L’enfoiré 4 mars 2014 15:22

                    « L’Ukraine est une poudrière sur laquelle les Etats Unis d’Amérique et leurs amis de l’Union Européenne cherchent à jeter des allumettes par nécessité. »


                    Si c’est un poudrière, c’est incontestable. Mais cherchez à jeter des allumettes par nécessité, faut pas charrier.
                    Qu’est-ce que la CE aurait à y gagner à part du prestige ?
                    Pas du pognon en tout cas.
                    Je l’ai dit précédemment, la Crimée est la plus riche. Qu’elle reste dans le giron russe, est compréhensible.
                    Bizarre, que la Russie ne joue pas des coudes au Venezuela.
                    Si elle le fait, ce n’est pas clair. 

                  • gegemalaga 4 mars 2014 19:55

                    un sujet de reflexion pour vous ( si vous etes ouvert à la reflexion , bien sur) :

                    cherchez , et dites nous , 
                    ou et quand , Poutine à réagit contre l’Europe ( ou les US )...
                     sans etre d’abord attaqué ?
                    ce n’est pas de l’Imperialisme , de defendre ses positions !

                  • oncle archibald 4 mars 2014 20:07

                    Monsieur Maugis la première différence entre une dictature de droite et une dictature de gauche c’est que la dictature de droite est dénoncée comme telle y compris par des gens qui sont pour la démocratie mais que vous méprisez uniquement parce qu’ils ne partagent pas vos idées. 


                    Un communiste bon teint, dont la couleur rouge est garantie même au lavage de cerveau, se refuse à la moindre critique des régimes qu’il adore au sens strict alors qu’ils oppressent leurs populations.

                    La deuxième différence est qu’une dictature de droite prend fin beaucoup plus facilement qu’une dictature communiste, que la démocratie reprend ses droits et que les responsables d’exactions sont jugés, ce qui n’arrive jamais dans les pays communistes.

                    Le 16 octobre 1998, alors qu’il est à Londres pour des examens médicaux, le général Pinochet est placé en état d’arrestation puis assigné en résidence surveillée, suite à un mandat d’arrêt international émis par le juge espagnol Baltasar Garzón. En Espagne, deux procédures sont en cours : le juge Manuel García Castellón enquête sur l’assassinat ou la disparition de ressortissants espagnols au Chili entre septembre 1973 et décembre 1983, tandis que Baltasar Garzón enquête sur « l’opération Condor ». Les deux juges accusent l’ancien président de « génocide, de tortures, de terrorisme international et d’enlèvements »70. (Wikipédia).

                    Voyez, il n’y a pas que des salauds dans la catégorie « négationiste fasciste » qui semble dans votre pauvre tête embrumée être applicable aux trois quarts de l’humanité.

                  • oncle archibald 4 mars 2014 20:14

                    @ Gegemalaga : « cherchez , et dites nous , ou et quand , Poutine à réagit contre l’Europe ( ou les US )... sans etre d’abord attaqué ? »

                    Mais là juste sous vos yeux .... En Ukraine. Bien sûr envoyer des troupes pour occuper un pays souverain qui avait seulement l’intention de se rapprocher des pays voisins à l’Ouest ça n’est pas directement une réaction contre l’Europe et les USA, c’est juste une réaction pour étouffer dans l’oeuf une tentative de rétablissement de la démocratie dans un pays dirigé auparavant par une marionnette dont les fils étaient tirés par un « grand pays ami » voisin à l’Est.

                  • oncle archibald 4 mars 2014 20:23

                    @ Michel Maugis «  pour des raisons de classes » ??

                    Monsieur Viktor Ianoukovitch est-il ce que vous appelez un prolétaire ? Un camarade peut être ? Un apparatchik vivant de la sueur du peuple oui ! 

                    Et la faille régate en Corée du Nord ?? Une trouvaille .. Dictateurs de père en fils ..

                    A Cuba remarquez c’est un peu différent, c’est la branche collatérale qui prime .. Dictateurs de frère en frère . C’est assez rigolo mais comme dans ces pays le peuple est trop con pour qu’on lui donne la parole il faut bien choisir ce qui est le meilleur pour lui, dans son intérêt ...Ben tiens ! 

                    Et gare à celui qui n’est pas d’accord ! C’est ça la lutte des classes bien comprise.

                  • L'enfoiré L’enfoiré 4 mars 2014 20:41

                    Bonsoir Tonton,

                     Vous vous évertuez à discuter avec qui n’a que l’oreille de gauche.
                     C’est une déformation congénitale. smiley 

                  • Norbert 5 mars 2014 17:35

                    Vous croyez vraiment à ce que vous dites ???
                    Je veux bien que vous ne partagiez pas toutes les convictions de Michel, c’est également mon cas mais vous ne pouvez pas, dans la situation présente en Ukraine, nier que des fascistes de la plus sordide espèce ont été soutenus ou utilisés par l’occident. C’est un fait qui ne peut absolument pas être atténué par la présence en face d’autres oligarques corrompus qui ne valent pas mieux et qui jouent eu aussi sur la fibre nationaliste car ils ne peuvent évidemment pas s’appuyer sur la classe ouvrière.

                    On verra si vous serez autant indulgent quand des mouvements de rue concerneront nos contrées. Je l’espère.
                     .


                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 mars 2014 18:22

                    @ Oncle Archibald 


                    Cessons ces niaiseries de fasciste, nazi, neo nazi qui ne servent qu’a enfumer. Les faits, c’est que le president legitimement élu a ete chassé par un coup d’etat dont rien n’indique qu"il corresponde a la volonte de la population. Si ce president appelle formellement la Rusie à l’aide pour retablir l’ordre, je dis bravo. Si ca se terminait par un referendum autorisant la secession des certaine province de ce pays qui n’a as d’homogenéité, ce serait encore mieux. Ne me parlez pas d’autres pays ou des provincesont des velleités de secession. On en parlera au moment venu, mais en parler maintenent est une autre tentative pour noyer le poisson.

                    Pierre JC Allard



                  • Sylvain62 3 mars 2014 12:15

                    Très bon article de réinformation. Cependant il faut aller encore plus loin, il faut non seulement condamner les fascistes de Kiev mais aussi et surtout les politiques occidentaux, donc plus proche de nous, qui soutiennent inconditionnellement ce putsch puisque cela revient à en cautionner les dérives que nul ne peut prétendre ignorer.


                    Surtout que cela fait un moment déjà que des politiques comme Asselineau et des journalistes dignes de ce nom comme ceux de l’Agence info libre, dénonçaient cette collaboration invraisemblable UE/USA/néo-nazis dans les événements de Kiev. 

                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 mars 2014 20:11

                      « Les nazis au sein du nouveau gouvernement ukrainien ».

                      L’OTAN s’est toujours servi des éléments les plus extrémistes pour exécuter ses basses oeuvres. Elle a recyclé des nazis dans des réseaux secrets.

                      Pendant toute la période de la guerre froide, « les armées secrètes de l’ OTAN, GLADIO, les réseaux Stay Behind », ont organisé dans de nombreux pays d’ Europe de l’ ouest, des attentats sanglants qu’ils faisaient passer pour des attentats communistes.

                      Pareil pour les Talibans et pour les extrémistes islamistes, dont ils ne savent plus maintenant comment se débarrasser, et que la France traque en Afrique.


                    • agent ananas agent ananas 3 mars 2014 13:16

                      R2P (ou « Responsabilité de Protéger » en français), c’est ce que devrait invoquer les russes.
                      Il est aussi intéressant de signaler la connivence entre les sionistes et les néo-nazis ukrainiens (voir l’article du Haaretz : The ex-israeli soldier who led a Kiev fighting unit.)
                      Les masques tombent. Si après ça on continue à agiter l’épouvantail du FN, moi je veux bien croire au Père Noël.
                      Antisémite ?, Shoah ?, anyone ?


                      • eric 3 mars 2014 13:56

                        Article fasciste.
                        N’importe quoi de bout en bout.
                        Je ne me fatiguerai pas a remettre les liens sur qui était Bandera et ce qu’il a fait pendant la guerre, Il suffit de surfer un peu sur internet. même wiki est suffisant.
                        La bonne femme qui denonce un « danger fasciste » appartient au parti qui trouve son origine dans le PCUS et s’est refait une virginité depuis la réapparition d’un vrai PC, et en se faisant admettre comme membre associe de l’internationale socialiste. Il n’y a pas deux ans, elle côtoyait donc les Moubarak, Ben Ali, et autre Bagbo.

                        Il ne sera pas suffisant de traiter la terre entière de fasciste pour faire oublier que l’Ukraine était gérée par des chinovniks oligarques assez largement a la solde de la Russie.
                        Que l’ouest du pays a de très bonne raisons, et pas seulement historique, d’être réticent a l’influence russe. Que la présidence Ianukovtich, entérinait aussi d’une certaine façon la continuation du processus de russification.

                        Designer un camp du bien et un camp du mal dans cette histoire, c’est rechercher la rupture définitive de l’Ukraine.

                        Même d’un point de vue purement russe, l’intérêt de la chose n’est pas complètement évident.


                        • AlainV AlainV 3 mars 2014 19:43

                          Eric éructe : « article fasciste »


                        • Corinne Colas Corinne Colas 3 mars 2014 19:44

                          « Il ne sera pas suffisant de traiter la terre entière de fasciste pour faire oublier que l’Ukraine était gérée par des chinovniks oligarques assez largement a la solde de la Russie. »


                          Qui a dit que l’ex leader de l’Ukraine était un homme plein de probité ?

                          Personne ! 

                          Au Chili, Pinochet à la solde des USA était-il un homme de bien ? Idem de Goni en Bolivie etc.

                          En l’occurence, le problème c’est bien qu’en face non plus, il n’y a pas un « camp du bien », pire celui-ci instrumentalise les rancoeurs légitimes au bénéfice du totalitarisme.

                          Pas de communisme dans la lucidité des commentaires car dans ce grand monopoly mortel, nous sommes soit à la solde de la Russie soit à la solde de l’Amérique d’Obama.

                          La critique continuelle de la Russie et de son président élu cependant traité de dictateur dans nos médias, démontre juste en fait que la France est elle, à la solde de ses adversaires.

                          Aucune impartialité en l’affaire ! Avons-nous besoin de soutenir un camp ? Quand est-ce que les gens font enfin comprendre qu’il faut nous séparer de tout ça ?

                          Cela fait longtemps que nous avons perdu notre libre arbitre. De même, le lavage de cerveau continuel nous a fait oublier tous nos liens historiques avec la Russie... C’en est à un point tel que même les gamins sont persuadés aujourd’hui que c’était la « méchante » durant la deuxième guerre mondiale et ses soldats sont calommiés. Rappelons seulement que De Gaulle, plus patriote que Flamby, et bon stratège, a envoyé pourtant ses meilleurs aviateurs là-bas la soutenir à l’époque. 

                          Pour revenir à la situation d’aujourd’hui, il faut savoir que pour renverser un gouvernement (quel qu’il soit), il faut des « penseurs » et des « bras »... Ces derniers ne sont jamais de gentils profs ou de gentils étudiants. 



                        • alinea Alinea 3 mars 2014 20:57

                          Pourtant aujourd’hui, Corinne, l’actualité et ce que l’on peut en savoir, éreinte les yeux et les oreilles ; certes le peuple a toujours été le dindon de la farce et sans doute a-t-il toujours été manipulé ou instrumentalisé ; cependant, dans ce monde où tout complexe a été aboli, c’est plus criant que jamais ! et ça fait mal ; car il y a gros à parier , quand même, qu’en Ukraine il y a un peuple honnête qui a voulu viré les malfrats corrompus jusqu’à la moelle, du pouvoir !
                          Oui, il faut se déprendre de ces factions, mais comment le faire en s’intéressant quand même aux événements ?
                          Être lucide et se tenir à sa place ! oui ! La position que j’adopte ( je le dis plus bas) c’est juste être contente que mes ennemis ( les ultra libéraux US and co) aient des ennemis qui leur tiennent tête ! Mais de là à vouloir Poutine pour soi !!!! on ne peut guère être ce qu’on n’est pas, ailleurs que là où l’on est, avec une autre histoire !!
                          on cause, on s’émeut et on s’insurge.... on donne son opinion..


                        • Corinne Colas Corinne Colas 4 mars 2014 13:56

                          Bonjour Alinea,

                          Il faut pardonner ma fatigue car après avoir relu mon commentaire, je n’arrive pas à comprendre ton « pourtant » à la suite...

                          Pour (seulement) tenter d’acquérir une pensée autonome, cela exige un effort pour s’informer donc cela veut dire forcément s’intéresser à l’actualité... et au-delà !

                          Cela ne signifie pas à mes yeux qu’il est nécessaire d’être insensible à ce « qui nous éreinte » mais d’être insensible aux bobards qu’on nous raconte. 

                          C’est très bien qu’au café Agoravox, chacun donne son expertise citoyenne là-dessus. Elle a autant de légitimité (voir plus puisqu’elle est gratuite) que celle de B.HL, l’expert autoproclamé des médias.

                          Qui ne dit mot consent...

                          Notre opinion a une importance puisque le pouvoir la lit. Nous qui n’avons pas une once d’autorité, la moindre des choses sur le plan moral, c’est d’exprimer notre désaccord tandis que d’autres s’évertueront à légitimer la violence. 

                          J’ai le sentiment que tu demandes : « oui et après ? » 

                          A l’instar du « peuple honnête qui a voulu virer les malfrats corrompus » (pour se faire avoir en constatant qu’ils sont remplacés par d’autres)… oui on peut considérer que dire notre désapprobation n’est qu’impuissance si cela ne se transforme pas en révolte.

                          Serais-je parce que je suis cynique de nature et que je me méfie des foules hystériques, je reconnais ne pas croire aux révolutions romantiques. S’il devait y en avoir une de révolte « populaire » dans notre coin, le lâche qui est venu crever les pneus de ma voiture en pleine nuit, reviendrait sans hésiter en plein jour avec ses copains. C’est un fonctionnement mental qui sert ceux qui détiennent le vrai pouvoir.

                          Je ne dis pas que je le recevrai en lui tendant « l’autre joue » car je ne vais pas à la messe. Je sais qu’à ce jeu là, il faut juste savoir à l’avance que c’est celui qui tient le plus gros bâton qui gagne….

                          Je ne pense pas qu’un « peuple honnête » puisse brûler vif des policiers dans le but de défendre la liberté. Les politiques n’étant que des pantins, la démocratie : un cache-sexe, gageons qu’en Ukraine, ils ont aussi un prédicateur à l’étole écarlate qui officie tel notre Christophe Barbier national, l’hygiéniste de nos consciences qui donne ses ordres à ses troupes…

                          Pour parler crûment, le « peuple honnête » une fois qu’il s’est pris un pain et a compris qu’il s’était laissé entraîner dans n’importe quoi, malgré ses motivations légitimes, il rentre chez lui protéger sa famille. La rue appartient alors aux exaltés manipulés fort à propos. La timbrée sur nos lettres ne vient pas de là-bas pour rien.

                          Franchement, est-ce que ça vaut le coup de mourir pour l’Ukraine « pro-européenne » ? On nous prend pour des blaireaux… Et Kiev, n’est pas l’Ukraine !

                          On m’a rapporté qu’un de nos débiles politiques avait appelé hier à une intervention militaire française en … Russie. Tant pis si ce n’est pas le Mali avec trois cagoulés ! On dit que « les cons ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnait », je vois plutôt des chiens enragés en train de se disputer un gros morceau de viande. Ils ne veulent pas lâcher l’Ukraine et une fois dans l’escarcelle de l’U.E, le marché de la faim s’organisera plus efficacement encore… Les boursicoteurs s’en frottent les mains tandis que les peuples sont balayés par leur folie furieuse. Et pas seulement de façon physique ! C’est un viol de l’esprit partout… dans le monde.

                          T. Monod, le marcheur dans le désert qu’on ne pouvait taxer de communisme, s’était interrogé il y a longtemps sur le sens donné au mot « liberté ». Il s’inquiétait déjà qu’un moine tibétain finisse par croire un jour (et espérer à force de manipulation) que c’est mettre un jean et manger du chewing-gum. Il récusait le futur qu’on nous promet en citant Servier :

                          « Au quotidien France soir qui promet aux travailleurs le « bus de l’espace » pour aller exercer leur profession dans la lune, Jean Servier répond « Ce n’est donc que cela l’aboutissement de la conquête de la lune, une banlieue triste avec ses trains bondés et ses laitues poussiéreuses ? Est-ce bien la peine d’aller si loin ? »

                           

                          Si je m’éloigne du sujet de l’article, c’est donc pour y revenir en demandant :

                           « la révolution aujourd’hui pour quoi faire ? »

                          La France aussi a fait sa révolution, nous savons où cela nous a mené. Le capitalisme dit « libéral » et le capitalisme d’Etat (communisme), c’est une vue obsolète, une pulsion de mort sur notre petite planète. Sans malheureusement posséder le dixième du caractère pacifiste de Monod, il y a bien une révolution que je défends, c’est celle « contre l’absurde » !

                           

                          L’humain est un animal social et intelligent. La roue est longue mais il va finir par comprendre que la seule révolution qui tienne, c’est la révolution psycho-sociale… « L’homme est comme le lapin, il s’attrape par les oreilles » (La Rochefoucauld de mémoire) toutefois nous sommes de plus en plus nombreux à refuser la télé, radios et journaux officiels… La suite, c’est de comprendre encore que nous n’avons pas besoin de nourrir des chefs… Quand on sait cela, on se détourne sans violence et on devient autonome. Ce n’est pas de l’indifférence...


                        • Corinne Colas Corinne Colas 6 mars 2014 13:31

                          Merci Saint-Just pour votre écho à mon message !



                        • Grandloup74 3 mars 2014 14:02

                           Je crois que beaucoup de gens éclairés savent ou subodoraient déjà tout ça.
                           Mais hélas, le peuple en majorité nourri aux désinfos de notre presse ne soupçonnent pas encore l’étendue des saloperies fomentées par les tenants du monde néolibéral.
                           Des fréquents rappels sont indispensables.
                           En tous cas, oui, Poutine est l’homme qui est en train de faire capoter les basses manoeuvres assassines de l’occident capitaliste et va t en guerre.
                           Merci à lui, pourvu qu’il tienne bon !!!


                          • Grandloup74 3 mars 2014 20:24

                            @ Saint Just
                             Oui, bien d’accord !
                             Mais bon sang, que de sang, de larmes et de misère à cause de cette hystérie occidentale !
                             Quel bonheur auraient les peuples si tous ces va t en guerre mettaient leur argent au service de la santé, de l’éducation et du minimum pour les humains...
                             C’est là que l’on voit que ce va t en guerre sont des dégénérés cérébraux !
                             Et le pire, c’est que des aussi tordus les soutiennent, y compris ici sur AV !!!


                          • Croa Croa 3 mars 2014 22:18

                             « Les ukrainiens ne savent pas qu’ils sont plus libres que nous européens »

                            Normal : Ils savent seulement ce qu’ils ont comme nous savons seulement ce que nous avons ! (La vérité c’est que leur ’’démocratie’’ est aussi bidon que la notre, qu’ils ont aussi une mafia qui se partage le pouvoir et la différence c’est juste que ce ne sont pas les mêmes !) 

                            Bref, Saint-Just, tu te trompes en enviant leur régime !


                          • Grandloup74 3 mars 2014 22:44

                            @ Saint Just
                             Oui, bien d’accord !
                             Mais bon sang, que de sang, de larmes et de misère à cause de cette hystérie occidentale !
                             Quel bonheur auraient les peuples si tous ces va t en guerre mettaient leur argent au service de la santé, de l’éducation et du minimum pour les humains...
                             C’est là que l’on voit que ce va t en guerre sont des dégénérés cérébraux !
                             Et le pire, c’est que des aussi tordus les soutiennent, y compris ici sur AV !!!


                          • lsga lsga 3 mars 2014 14:22

                            Il faut soutenir toutes les révolutions, sans exception. Peu importe l’étendard ou l’idéologie, l’important est que la population apprenne à renverser le pouvoir.

                             
                            Par exemple, en Tunisie, c’est finalement l’extrême droite Islamiste qui a récupéré le pouvoir via les élections. Ce n’est pas un problème : cela permet à la population tunisienne de traiter les questions religieuses qui l’obsèdent. Bientôt : le prolétariat tunisien fera à nouveau la Révolution, et cette fois-ci ils renverseront les Islamistes.
                             
                            Faites la Révolution, encore, toujours, et encore. Au bout du compte, vous aboutirez au communisme. 

                            • modesto modesto 3 mars 2014 16:18

                              Faites la Révolution, encore, toujours, et encore. Au bout du compte, vous aboutirez au communisme.
                              ..ou à la misère !


                            • lsga lsga 3 mars 2014 16:26

                              @actias

                               
                              Ce que j’ai dit est totalement banal, ça s’appelle « la révolution permanente »
                               
                               
                              ça s’oppose à l’idée qu’on avance petit à petit, de manière cumulative, ver une société de plus en plus communiste (d’abord François Hollande, puis Mélenchon, puis Besancenot, puis Staline ! smiley ). Non, l’important, c’est de maintenir le rapport de force coûte que coûte. 
                               
                              Le communisme regorge de trésors théoriques pour comprendre ce qu’il se passe et organiser la révolution mondial. Quel dommage qu’en France personne n’utilise ce corpus. 

                            • Gaston La Baffe Gaston 3 mars 2014 16:27

                              Isga, discute en à l’occasion avec Renaud Bouchard


                            • lsga lsga 3 mars 2014 16:34

                              tu es toujours incapable d’exprimer ce que tu veux dire ? Parceque là, à moins d’petre dans ta tête, je ne vois pas comment comprendre ton poste ?

                               


                            • César Castique César Castique 3 mars 2014 16:49

                              " manière cumulative, ver une société de plus en plus communiste (d’abord François Hollande, puis Mélenchon, puis Besancenot, puis Staline...


                              ...et enfin Cro-Magnon smiley

                            • lsga lsga 3 mars 2014 17:09

                              oui, il n’y pas de progrès cumulatif possible vers le Communisme. 

                               
                              L’économie Keynésienne, c’est à dire « la socialisme à échelle nationale » (défendue par le NPA, le FdG, le FN...) n’est pas possible. Cela donne du fascisme. exemple :
                               
                              Donc, il s’agit d’abord d’abattre les États Nations, d’abattre les États Providence, pour ensuite instaurer une démocratie directe mondiale (et SURTOUT PAS nationale)

                            • César Castique César Castique 3 mars 2014 17:28

                              « .. pour ensuite instaurer une démocratie directe mondiale (et SURTOUT PAS nationale) »


                              Il faudrait écrire un livre (comique) sur la mise en place du système et son fonctionnement... Dans certains pays... smiley

                            • lsga lsga 3 mars 2014 17:30

                              pas besoin, ce livre existe déjà, il s’appelle l’Histoire. 


                            • jaja jaja 3 mars 2014 17:36

                              Isga, Tiens j’ouvre l’ordi et déja je tombe sur tes mensonges....

                              « La logique du système invalide les prétentions de le moraliser, de le réguler ou de le réformer, de l’humaniser, qu’elles soient sincères ou hypocrites. La logique du système contribue par là même à créer les conditions de son renversement, d’une transformation révolutionnaire de la société, en démontrant quotidiennement à quel point il est vrai que le bien-être, la démocratie, la paix sont incompatibles avec la propriété privée des grands moyens de production. »
                              Principes fondateurs du NPA
                              http://npa2009.org/content/principes-fondateurs-du-nouveau-parti-anticapitaliste-adopt%C3%A9s-par-le-congr%C3%A8s

                               « La révolte des gens est très forte, mais les gens doutent sur une alternative crédible et possible. C’est là-dessus qu’il faut qu’on montre que c’est un choix de société, que l’argent existe, que toutes les caisses ne sont pas vides, et qu’il faut maintenant poser le problème en termes de répartition des richesses, de contrôle de la population, et d’oser s’attaquer à la propriété privée. » Alain Krivine.(2010)

                              http://www.bienpublic.com/actualite/2010/07/01/alain-krivine-oser-s-attaquer-a-la-propriete-privee-1

                              Très keynésien tout ça en effet smiley

                              Tiens sur la critique de Keynes par le NPA, très bon texte ici :
                              https://npa2009.org/content/keynes-et-apr%C3%A8s-par-daniel-bensa%C3%AFd-sur-le-site-wwwcontretempseu


                            • lsga lsga 3 mars 2014 17:56

                              bon, j’avais décidé d’arrêter de venir te chercher... si c’est toi qui t’y mets ^^

                               
                              Le programme économique de Poutou en 2012 était keynésien (faire payer aux capitalistes leur crise). 
                               
                              Maintenant, si vous mettez « abolition de la propriété privée des moyens de production » en mesure numéro 1 de votre programme, je veux bien changer d’avis sur vous (faudra aussi que vous arrêtiez de défendre les emplois dans l’industrie coloniale type Pétroplus). 

                            • César Castique César Castique 3 mars 2014 18:00

                              « ...pas besoin, ce livre existe déjà, il s’appelle l’Histoire. »


                              Il n’existe aucun livre traitant de cette farce ubuesque que serait la démocratie directe mondiale, désolé de vous contredire.

                            • lsga lsga 3 mars 2014 18:05

                              si, les livres d’Histoire du 23ème siècle. 

                               

                              Tu sais, les gamins qui naissent aujourd’hui connaîtront le 22ème siècle. L’Histoire : c’est looong.... 


                            • jaja jaja 3 mars 2014 18:08

                              Et si ce livre existe... parmi bien d’autres celui de D. Bensaid, l’un des théoriciens de la LCR puis du NPA...

                              « La “révolution permanente“ rassemble en une seule formule algébrique trois registres temporels : celui du passage brusque de la révolution démocratique à la révolution sociale ; celui du passage prolongé de la révolution politique (changement de pouvoir) à la révolution culturelle (changement des mœurs) ; celui du passage de la révolution nationale à la révolution mondiale. »

                              Daniel Bensaïd, Le pari mélancolique, Fayard, coll. « Idées » : Paris 1997, pp. 73-74.


                            • lsga lsga 3 mars 2014 18:09

                              ou comment retourner au Keynésianisme, au nationalisme, et au socialisme dans un seul pays sans en avoir l’air.... 

                               
                              D’abord nous abattrons les États Nations et les États Providence. Voilà la vraie première étape. 

                            • Aristoto Aristoto 3 mars 2014 18:16

                              J’y pense juste comme ça en passant ! Si le communisme, comme le capitalisme, le féodalisme ( c ça l’Histoire le Nazi d’en haut qui demande des références ) l’eclavagisme n’est qu’un période naturelle dans le cours de l’évolution qui dans le raisonnement actuel devrait succéder au capitalisme ( vivement qu’ond écouvre un civilization E.T qu’on sache si ces différentes succession de ’modèle économique’ sont la norme ou si tout cela est plus chaotique dans le reste de l’Univers ) je voudrais savoir : est ce que le communisme en est l’aboutissement ou juste une étape parmi des milliers d’autres ! Y aura t i il un jour crise du communisme à échelle universelle et un questionnement sue le post-communisme !

                              Le petit produit du capitalisme que je suis est incapable de voire jusque là mais bon l’Histoire est longue souvent asser garce avec les Hommes ( les vrai pas les tapettes !!!)


                            • lsga lsga 3 mars 2014 18:24

                              ta dernière phrase est très juste (et vrai pour nous tous).

                               
                              Personnellement, je ne crois pas à la fin de l’Histoire. Si l’on appelle « communisme » la gestion scientifique de l’appareil de production mondial, couplée à un système de démocratie directe à échelle mondiale, alors on a le système politique correspondant à une civilisation de niveau 1 sur l’échelle de Kardhashev :
                               
                              Le niveau de civilisation 2, c’est la sphère de Dyson :
                               
                              Si on prend en compte que d’ici là la technologie aura changée la nature même de la relation sociale (avec de grappes de corps pour une seule conscience), il est en effet difficile de prévoir à quoi ressemblera leur organisation politique. 
                               


                            • lsga lsga 3 mars 2014 18:38

                              les algorithmes vont remplacer la bureaucratie, c’est une évidence. En revanche, le choix des algorithmes devra bien être tranché par quelqu’un, et c’est mieux que ce soit par tous au niveau mondial (sinon => crises, guerres, etc.).

                               
                              Je crois que tu confonds démocratie républicaine bourgeoise, et démocratie des conseils
                               

                            • Aristoto Aristoto 3 mars 2014 18:45

                              Plutot qu’un dictateur, je mettrais bien un ordinateur.

                              Ho oui comme Asimov ! J’exècre la Race humaine, pourquoi lui confierai-je les pouvoir de me commander. On aura google comme I.A hyper évolué et ses trillions de trillions de bit echangé à la seconde pour nous gouverner ( je suis pas ironique à préciser pour ceux à qui ça va raccrocher le coeur )

                              Quand à aux types de civilization, on est pas pret de franchir le premier cap avec les mentalité d’aujourd’hui, la recherche de profit est c ce qui phagocyte le développement scientifique ! tant qu’on restera dans ce modèle d’économie de marché débridé pas prêt de voir une révolution technologique. Ou alors on enclenche un guerre mondiale et on regarde ce que sera l’Arme post-atomique développé pour exterminer au plus vite son voisin  !


                            • lsga lsga 3 mars 2014 18:47

                              putain aristoto toujours en train de te chercher un dictateur. 

                               
                              Hey : si on disait que c’était moi ton dictateur ? Ok ? Tu fais tout ce que je te dis... ce sera bien. 

                            • Gaston La Baffe Gaston 3 mars 2014 18:55

                              TEMINAtotoR est en verve aujourd’hui smiley smiley


                            • epicure 3 mars 2014 19:07

                              @Par lsga (---.---.22.105) 3 mars 17:09

                              mais avant de défaire les états-nations etc... il faut défaire le capitalisme, les crispations identitaire etc.... bref tout ce qui divise les nations en groupe d’intérêts conflictuels.
                              Dans le cas contraire l’état nation et l’état providence sont les meilleurs outils pour résister au capitalisme mondialisé, si dans des bonnes mains (ni hollande, ni Bruxelles à la botte des oligarques).
                              Il ne peut y avoir de démocratie internationale, sans qu’il y ait des démocraties nationales avant.
                              Et puis le cadre national c’est parfait pour entretenir des solidarités ’locales". Et cela a été d’abord un outil d’émancipation pour les peuples vis à vis des empires continentaux. Le tout c’est de ne pas en faire un mur entre infranchissable entre les différents peuples.

                              Il faut savoir faire la différence entre l’idéal, et la réalité.

                              Il ne faut abroger certaines structures de protection que quand les conditions qui ont donné naissance à ces structures ont disparues. Sinon le moyen peut amener une situation carrément opposée aux fins de la révolution. Mais par exemple à moins de changer la nature humaine avec ses diverses variations, il y aura toujours besoin d’une police ou de quelque chose d’équivalent, parce que beaucoup de meurtres n’ont aucun rapport avec les conditions économiques ou sociales, mais des motivations purement personnelles..

                              Si tu compte faire le sommet de l’Everest en partant de Brest à pied, mais avec les conditions prévues pour Brest, à un moment donné tu auras des problèmes pour arriver jusqu’au sommet, et tu ne pourras plus avancer, pire tu devras reculer. Mais si tu traverse la france avec l’équipement de l’Everest, ça va pas trop le faire non plus, surtout si c’est l’été et qu’il y a une canicule.

                              Si j’ai bien compris c’est comme ça que Marx voyait les choses, faire avancer les choses en fonction des conditions réelles, et non déclarer la révolution totale immédiatement sans tenir compte des réalités. Chaque étape d’une révolution doit préparer la suivante pour en rendre les conditions réalisables.
                              Mais avant d’en arriver là au vu de al situation actuelle, il y a beaucoup d’étapes à faire pour arriver à une théorique démocratie internationale.


                            • lsga lsga 3 mars 2014 19:49

                              bin matériellement, le Nationalisme Social est l’assise historique du Capitalisme. Depuis le début du 19ème siècle, le Capitalisme n’a jamais été vraiment « libéral » au sens où nous l’entendons. Il a été Bismarckien, il a été Keynésien. 

                               
                              Aujourd’hui, comme le Capitalisme entre dans sa phase impérialiste, il est en train de scier la branche sur laquelle il repose. Aidons le. 


                            • LEELOO Shawford43 3 mars 2014 20:13

                              Terminatotor, j’espère juste qu’elle sera un plus sexy que ça quand même smiley


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 mars 2014 20:16

                              Isga,
                              Vous êtes une bénédiction pour les banksters du monde entier !
                              Un monde sans lois, sans états et sans frontières, le NOM en rêve et vous les soutenez....
                              Surtout ne changez rien, ils finiront bien par vous sponsoriser... !


                            • lsga lsga 3 mars 2014 20:54

                              alors, le Nouvel Ordre Mondial est un concept créé par Adolf Hitler pour s’opposer au projet d’Internationale Socialiste. L’Internationale Socialiste vise la domination mondiale du prolétariat, le NOM vise la domination mondiale du Capitalisme Blanc.

                               
                              En effet, les néo-conservateurs ont récupéré ce concept Nazi. 
                               
                               
                              Vous autres petits bourgeois, défenseurs de l’artisan, du commerçant, et de l’agriculteur contre les coups de boutoirs du grand Capital, n’avez jamais été capable de comprendre la nature dialectique, contradictoire, du Capitalisme :
                               
                              Quand au milieu du 19ème siècle, les communistes vous expliquaient que le Capitalisme, la société marchande, allait détruire la famille et la nation, vous rigoliez. Jusque dans les années 1970, vous rigoliez. Puis, est arrivé le choc pétrolier, la privatisation du marché colonial, et la financiarisation du Capitalisme Africain. Alors, vous avez commencer à entrevoir.
                               
                              Aujourd’hui, en 2014, soit plus de 150 ans après que Marx ne vous ai clairement mis en garde, vous comprenez enfin que le Capitalisme est une machine incontrôlable qui détruit tous les restes de la société féodale, sans la moindre exception. 
                               
                              Hey : rassurez vous. La phase impérialiste sera courte. Elle dure moins de 50 ans. Dans les 50 années qui viennent, après que les États Providences européens aient été abattus, vous assisterez déjà au premières grandes révolutions internationales européennes. Avant la fin du siècle, aux USA, en Europe, en Russie, en Chine, en Inde, en Afrique, en Amérique : nous ferons grèves et manifestations simultanées avec un seul mot d’ordre : RENVERSEMENT DES 1%, RENVERSEMENT DE LA BOURGEOISIE.
                               
                              J’ai hâte. 

                            • CN46400 CN46400 4 mars 2014 08:30

                              Comme sur d’autres, la référence à Wikipédia sur le « socialisme dans un seul pays » est profondément vérolée. Cette thèse, stalinienne anti marxiste, a été utilisée par Staline non contre Trosky, mais contre la NEP de Lènine.

                                 En effet, dès qu’il a compris que la révolution allemande était remise à plus tard, Lénine, en marxiste conséquent, a proposé, et imposé politiquement le recours au « capitalisme d’etat » pour réaliser en URSS ce qui faisait défaut avant même la Révolution, à savoir : l’accumulation primitive du capital tout en concervant le pouvoir sur l’etat.
                                Cette politique a des effets très positifs sur l’économie, mais négatifs sur le plan politique en provoquant un développement des inégalités (Nepman...) incompris par les jeunes communistes qui, après la guerre civile, sont majoritaires dans le parti communiste. Avec son « socialisme dans un seul pays » Staline va les capter pour s’accaparer le pouvoir et lancer la politique volontariste que l’on connait basée sur l’autarcie et, pour une part, sur le travail forcé.
                                La NEP est revenue sur le tapis avec l’arrivée au pouvoir de Teng Xiao Ping à Pékin, et les résultats que l’on constate et qui sont regardés avec envie par nombre d’exgégètes qui regrètent que le montage de Lénine n’ait pu aller jusqu’à son terme.

                            • Jean-Fred 4 mars 2014 13:58

                              L’idée d’un gouvernement mondial ne peut être formulé que par un esprit malade.

                              Les grands conquérants qui ont voulu unifier le monde sous une même bannière ont TOUS échoué, les exemples dans l’histoire ne manquent pas et devraient servir de leçon à ceux qui voudraient encore une fois imposer une gouvernance mondiale.

                              Ce projet de gouvernement mondial est par conséquent piloté par des fous, il ne peut aboutir sans l’anéantissement de 90% de population mondiale.

                              La force de l’humanité provient justement de sa diversité et surtout pas d’une pensée unique.


                            • antyreac 3 mars 2014 14:22

                              Les fascistes rouges d’AV ont la chance de pouvoir s’exprimer sur ce fil et répondent leurs immondices

                              Ils ont oublié que les ukrainiens ont lutté 3 mois pour plus de démocratie que la russie impérialiste ose de critiqué eux qui ont un président élu grâce à des élections truquées

                              • CN46400 CN46400 3 mars 2014 15:21

                                Bof, Poutine en Crimée, voire en Ukraine, c’est pas pire que Hollande au Mali ou en Centrafrique. C’est même moins loin ! Le seul pb c’est que BHL, sur ce coup, est avec les nazis....


                                • antyreac 3 mars 2014 15:35

                                  Le nazi Putin a commis une faute en attaquant l’Ukraine et malgré la disproportion des moyens il va se casser les dents


                                • CN46400 CN46400 3 mars 2014 15:55

                                  @antireac

                                  Si vous rencontrez Hollande sur le chemin de la Crimée, pouvez-vous lui dire que je n’ai pas envie de rejoindre les WaffenSS sur le front de l’est... ?.

                                • modesto modesto 3 mars 2014 16:17

                                  allez, prépares ta vareuse et ton barda et va te battre, du côté que tu veux (ou du côté qu’on te veux...). va t’éclater pour un manichéisme qui semble te faire bander comme un taureau ...
                                  et ne reviens plus sur agoravox.
                                  (mais c’est vrai qu’il en restera encore beaucoup d’autres, des paranos, ici)


                                • alinea Alinea 3 mars 2014 16:38

                                  À ma connaissance antiréac, Poutine n’a pas « attaqué » l’Ukraine ;


                                • Aristoto Aristoto 3 mars 2014 18:47

                                  1/03/2014 Gaspart Proust sur l’Ukraine et BHL : Après « La Liste de Schindler », « La Liste de BHL »… l’histoire d’un intellectuel juif du 21ème siècle , qui décide de sauver les nationalistes nazis des griffes d’un apparatchik pro-russe.
                                  A partir de 04:57
                                  http://www.canalplus.fr/c-divertiss...

                                   smiley


                                • alinea Alinea 3 mars 2014 16:12

                                  Le jeu des États-Unis est nauséabond depuis au moins la guerre de 14 ! Après celle de 39/45, ils ont aidé les maffias corses et italiennes et ont aidé les fascistes, en Grèce notamment ! Rien de neuf, non ? Ce qui est curieux c’est que cela se sait depuis pas si longtemps que ça ( merci Chomsky) mais reste encore impossible à digérer par l’occidental moyen. On nous a déjà servi la soupe en Syrie, aujourd’hui en Ukraine ; j’ai l’impression qu’on nous oblige à choisir notre camp : le mien, c’est celui de la Russie, sans hésiter !! même si ça a été l’horreur partout au cours des siècles !
                                  J’ai entendu que le commandant de l’armée ukrainienne basée en Crimée avait fait allégeance à la Russie, dans un « arrangement » pour éviter toute attaque et tout combat.


                                  • modesto modesto 3 mars 2014 16:27

                                    le jeu des EU est nauséabond depuis la bataille d’alésia, en fait !
                                    et les amérindiens regrettent très forts de ne pas êtr sous la férule des magnifiques russes, ds poètes qui savaient si bien parler aux tchétchènes, aux ingouchees, aux tcherkesses, aux tatars, aux juifs, aux géorgiens, aux allemands de la volga, aux... (j’en oublie sûrement, qu’ils me pardonnent).


                                  • alinea Alinea 3 mars 2014 16:35

                                    Je ne dis rien d’autre qu’on peut choisir son camp !! en connaissance de toutes les horreurs que les hommes ont commis depuis la nuit des temps ! Aucun angélisme dans mon rejet de l’occident ; je m’en tiens, très tranquillement dans mon village, à , finalement, être heureuse que mes ennemis aient des ennemis qui leur tiennent tête !


                                  • Gaston La Baffe Gaston 3 mars 2014 16:37
                                    John Lennon Imagine - YouTube

                                    Deux interlocuteurs qui se devaient de se renconctrer dans cette agora smiley

                                  • Dany romantique 3 mars 2014 16:26

                                      « COMMENT PUNIR POUTINE ? » ... !!

                                    Vous avez bien lu, incroyable ce titre décomplexé de l’édito d’Olivier Ravalleno sur l’écran d’ i télé à 16 h ce jour 3 mars 2014.
                                    LOL
                                    Tu vas voir mec si Poutine c’est quelqu’un qu’on puni comme ça. 
                                    Retourne aux oscars de l’école de journalisme française/Sciences po/po pensée unique, inféodée aux maîtres du monde et de l’empire arrogant occidental. Tu veux couper les avoirs ? Demande gentiment à Goldman Sachs déjà et puis aussi tu verras les prix du gaz monter même au dessus de ta connerie.
                                    Pourtant Dieu sait si elle est haute... ! 

                                    • antyreac 3 mars 2014 16:49

                                      La majorité des français désapprouvent le criminel Putin en cas de problème ils se lèveront contre lui comme un seul homme 


                                    • macha macha 3 mars 2014 16:59

                                      Dany romantique,

                                      Tout à fait d’accord avec vous. J’ai été choquée par ce titre aussi.
                                      Un autre titre sur M6 « Avez-vous peur des russes ? » Pfff !
                                      Moi j’ai plutôt peur de l’OTAN (ce machin) et des USA (plus hypocrites qu’eux tu meurs...).
                                      J’ai honte des medias télévisés !



                                    • macha macha 3 mars 2014 17:04

                                      ==> Antireac

                                      C’est ce que vous croyez, on peut toujours rêver !
                                      Informez-vous au lieu de dire des bêtises.

                                    • antyreac 3 mars 2014 17:20

                                      Informez-vous au lieu de dire des bêtises.


                                    • Zeb_66 3 mars 2014 18:22

                                      Pas étonnant.
                                      Le patron, le proprio en faite, d’iTélé(beau torchon d’ailleurs) est un sioniste pur beurre...
                                      Le sous-fifre s’assoit sur son honneur et passe à la caisse !
                                      Rien d’autre que du très banal dans nos me.dia.


                                    • Croa Croa 3 mars 2014 22:38

                                      Macha a honte des medias télévisés !

                                      Tu sais, à la radio ce n’est pas mieux smiley
                                      et les quotidiens régionaux... Pareil smiley

                                      Bon, dans les quotidiens on se regarde surtout le nombril mais il est tout de même difficile d’éviter ça par exemple...


                                    • Bonom 4 mars 2014 03:28

                                      Qu’Agoravox me pardonne,
                                      @ antyreac : smiley smiley smiley !!!!!


                                    • alinea Alinea 4 mars 2014 22:47

                                      C’est qu’il voulaient punir Bachar el Assad ! C’est normal, les gendarmes du monde punissent, veulent punir ; ils ne se rendent pas compte de leur ridicule mais ce qui est plus grave, c’est qu’arrivés à ce stade, on ne peut plus rien contre eux !
                                      La honte est sur nous, ça c’est sûr !


                                    • aks aks 3 mars 2014 16:56

                                      j’ai arrêté de lire dès la première phrase « Copie d’écran de la page “vkontakte” du leader fasciste Dmitry Jaros soutenu par les Etats Unis et l’Union Européenne, où il appelle ses amis à organiser des attentats terroristes en Russie »

                                      si vous ne comprenez pas le russe faites un effort de passer par Google translate au lieu d’écrire n’importe quoi.

                                      je traduis pour vous, parce que je suis sympa malgré vos insultes envers mon peuple.

                                      il s’adresse au peuple caucasien dans son ensemble

                                      « beaucoup d’ukrainiens ont soutenu armes à la main les luttes pour la libération des tchétchènes et autres peuples caucasiens, il est temps pour vous de soutenir le peuple ukrainien. » il ne parle ni d’attaques ni d’autres actions en Russie.

                                      je lirai peut être le reste plus tard, quand je serai prête moralement à avaler un flot de d’insulte et diffamation (vu comment ça commence...)


                                      • Patrice SALZENSTEIN Patrice SALZENSTEIN 3 mars 2014 17:58

                                        Dommage que que vous laissiez prétendre n’importe quoi, parce que quand on n’est pas d’accord, on argumente, on discute, ici sur Agoravox, c’est justement un espace d’échange où nous sommes toutes et tous supposé nous respecter même si désaccord. Alors si comme je le suppose vous comprenez le russe, pourquoi mentir en écrivant qu’ " il ne parle ni d’attaques ni d’autres actions en Russie". Manque de chance pour vous qui, courageuse, vous cachez sous un pseudo, je parle russe, alors la suite dément vos allégations et mensonges : Dmitry Yarosh, écrit, s’adressant à ses amis terroristes dirigés par Dokou Oumarov "En tant que leader du Secteur Droit (organisation fasciste ukrainienne NDLA), je vous demande d’activer votre lutte" Je vous rappelle que la Tchétchénie fait partie du territoire de la fédération de Russie : cet appel à activer la lutte est bel et bien un appel au meurtre. Vous n’ignorez pas non plus que Dmitry Yarosh, dont l’idéologie fascisante et la paranoïa anti-russe confine à la folie (lisez ce qu’il dit, ce qu’il écrit ! C’est scandaleux. C’est en ukrainien et en russe sur internet, connectez vous sur les réseaux sociaux et regardez ce qu’il y a sur les pages de pravyj sektor ! j’ai honte de diffuser ces horreurs), a combattu les Russes et fait ses armes là-bas dans le Caucase. Il demande à ses anciens amis d’intensifier la lutte. Pour mener où ? Pour faire couler encore le sang des innocents ? Pour prendre en étau la population tchétchène qui souffre entre le chantage des fondamentalistes et la répression russe. Vous ne trouvez pas que nos amis du Caucase ont assez souffert de ces années de guerre ? Cela vous choque tant que ça que j’ai écris un article qui demande de cesser de soutenir l’attelage droite-fasciste qui dirige l’Ukraine ? ça vous plait tant que ça que l’Ukraine soit dirigée par des oligarques qui ont déjà fait la preuve de leur incapacité à relever l’économie du temps de Timochenko, accolés à l’extrême droite fasciste. J’aime l’Ukraine, je rêve d’une Ukraine en paix, et qui ne subit pas la violence des milices armées et le chaos économique, l’avenir de l’Ukraine que vous le vouliez ou non ne se fera ni sans des relations apaisées avec la Russie, ni sans des relations où l’Union Européenne respecte réellement l’Ukraine, en ouvrant son espace à la libre circulation des personnes et non seulement en considérant l’Ukraine comme un espace détaxé de vente de produits, je respecte et aime tous les peuples, sans exception. Avec respect pour vos opinions.


                                      • aks aks 4 mars 2014 00:04

                                        J’ai dit que j’allais lire article jusqu’au bout. Je l’ai fait. Je vais essayer de répondre dans l’ordre.

                                        Mais d’abord sur le fond. Comme j’ai déjà dit sur les autres comm’ le mythe sur le nazisme ou fascisme des ukrainiens de l’ouest n’est pas nouveau et est soigneusement entretenu par la Russie depuis des années pour combattre toute tentative d’indépendantisme ukrainien. Depuis toujours les russes et les habitants de l’est de l’Ukraine croient qu’à l’ouest les « banderivtsi » terrorisent les gens, coupent les têtes à ceux qui s’expriment en russe voire mangent les petits enfants russes. La carte de fascisme on la ressort à toutes les sauces. Dès que ça emmerde Moscou t’es fasciste. Et on fait sortir de sa tombe le grand méchant loup, celui dont on ne prononce pas le nom, Stepan Bandera. On ne sait pas très bien pourquoi il a passé 3 ans dans un camp de concentration berlinois ni pourquoi ses frères ainsi que plusieurs membres de son organisation sont mort à Auschwitz, mais tout le monde sait que c’était un terroriste nazi irréfutable, peut être même pire qu’Hitler.

                                         Donc, une fois de plus, sans aucune surprise, La Pravda met sa machine en branle et sort de son chapeau magique le terme favori « fascisme ». Comme disait Coluche « tant que ça marche, je joue ». Et dire que Poutine commençait à avoir peur d’essoufflement de ce plan de communication avec l’arrivé d’internet et les jeunes. Mais là il doit se réjouir profondément, vu comment  la communauté d’internautes français, gobe tout ce qui sort de « Pervyj canal ». Il peut encore jouer.

                                        Maintenant sur votre article.

                                        Je lisais et tout au long je me posais la question si vous êtes embauchés par Poutine lui-même, si vous croyez vraiment que vous comprenez russe et qu’avec 2 mots dans une phrase vous allez pouvoir comprendre le sens général ou si vous savez que vos liens vers les vidéos n’ont pas de rapport entre les titres, mais que vous espérez que personne ne les ouvre ?

                                        La lettre aux caucasiens. Le mot à mot "je vous demande d’activer votre lutte" dans ce cas précis, après la phrase que j’ai traduit plutôt, veut dire "venez nous rejoindre en crimée pour nous aider à nous défendre« et non »allez foutre les bombes un peu partout en Russie".

                                        « la prise du pouvoir à kiev peut être raisonnablement interprétée comme un putsch néonazi poussé par l’OTAN. » et vous appuyez votre « raisonnabilité » avec les dires d’une politique plus que marginale. Aujourd’hui elle ne représente qu’elle-même. A l’époque, elle représentaient les russes d’ukraine qui voulaient re-rentrer dans urss. Son électorat étaient les russes d’ukraine de plus de 65 ans (65 à l’époque, ce qui explique qu’elle n’est plus nulle part, elle n’a pas passé la barre de 3% aux dernières élections). Elle est connue par ses déclarations intempestives et pour être financée par un businessman mafieux russe. Je vous laisse donc juger le « raisonnablement interprétée ».

                                        Le lien « la guerre civile, les lynchages, la balkanisation et la guerre » renvoie sur plusieurs vidéo.

                                        Celle sur , leader de « Pravyj Sektor » . Dans cette vidéo il dit que ce n’est pas parce que le président a été destitué que maintenant ce serait la joie et la démocratie, qu’il ne fait confiance à personne et tant qu’il ne verra pas la vraie démocratie, paix et justice régner dans son pays personne ne l’obligera à rendre les armes et qu’il sera toujours prêt à aller au combat pour défendre son pays à nouveau. Légèrement donc différent de votre conclusion.

                                         

                                        Une autre vidéo sur votre blog intitulé « GARE A QUI NE CONNAIT PAS L’HYMNE DE L’UKRAINE ». Il s’agit d’un homme de berkout intercepté par « samooborona » - le mouvement crée par les volontaires pour protéger le pays en attendant. Berkout était interdit de quitter Kiev, celui là essayait de se sauver avec l’argent en liquide. A la fin, on lui a demandé de réciter les 2 premières phrases de l’hymne. Il ne les connaissait pas. Pour un policier sensé défendre sa patrie – ça passe moyennement.

                                        « Humiliation de la police ». Il faut vivre dans ce pays, pour comprendre ce qu’est là bas la police.

                                        Je n’ai pas regardé les 24 minutes de « menaces » sur les journalistes, j’ai regardé les extraits, où en gros, un homme de kharkiv raconte au micro d’un journaliste (mi-janvier, après les premiers affrontements) que les gens qui sont là ont de positions radicales et ils sont là pour l’europe qui ne vaut pas le coup. Et il est rapidement entourés des passants qui lui expliquent qu’il ne s’agit plus de l’europe, ni d’un radicalisme quelconque mais que les gens ici sont pour leur futur, pour arrêter avec le gouvernement corrompu qui utilise la force pour faire taire les mécontentements, et qu’ils en ont marre que les journalistes russes et de l’est diffament en permanence sur les événements sur le maidan.

                                        La vidéo sur le berkout blessé – c’est à lviv, quand à la fin de la vidéo un secouriste dit « on appelle l’ambulance », l’autre répond « non, on appelle pas l’ambulance, pas le temps, faut soigner ici maintenant » avant ça, sur scène, celui qui parle appelle à calmer la colère, se rappeler que même si ils tuent nos enfants, y a pas de place à la vengeance, on est pas des animaux, qu’on est tous frères.

                                        Sur Rostislav Vasilko aucun reportage, aucune info dans la presse ukrainienne (mais pleins dans la presse russe). Par contre, dans son équivalent de facebook il dit « dans ces déclarations il n’y a pas un seul mot de vérité. Je suis toujours de côté de la défense du peuple ukrainien. Vérifiez les info avant d’écrire toutes ces saletés. http://vk.com/r.vasilko

                                         Bon, pour le reste « Les députés votent avec la peur au ventre, les menaces contre leurs proches, ce qui explique pour quoi tous les élus du parti des régions n’ont pas fui le parlement » ou « Les Ukrainiens russophones qui descendent dans les rues de Donetsk, Kharkov, Odessa, Mariupol, ou Dniepropetrovsk aspirent avant tout à la paix, et appellent la Russie à l’aide pour sauver l’Ukraine du fascisme et de la destruction politique et économique » ce sont des histoires du soir qui font peur qu’on raconte aux enfants pas sages. Quelles affirmations, tels commentaires.

                                        Si « Cela vous choque tant que ça que j’ai écris un article qui demande de cesser de soutenir l’attelage droite-fasciste qui dirige l’Ukraine ? » ce qui me choque c’est le flot de crétinerie que je lis un peu partout, personne ne sait de quoi il s’agit mais tout le monde a son avis dessus et n’hésite pas à le semer un peu partout.

                                        p.s. je m’excuse pour les fautes de français et d’orthographe. Ça m’a pris déjà bp de temps de lire et regarder tout ça, la prochaine fois, je ferai plus d’effort sur la forme.

                                         


                                      • Werner Laferier Werner Laferier 3 mars 2014 17:23

                                        Condamner les crypto-communistes de Moscou pour sauver l’Europe de l’Est.
                                        Il faut un embargo de la Russie, pour cela bombarder militairement les réserves de gaz en provenance de Russie, il faut aussi boycotter économiquement ce pays qui viole toutes les conventions européennes.
                                        L’avenir est certain pour ceux qui agissent, il faut pouvoir déployer des tapis de bombes dans les bases aériennes, navales, souterraines (je préconise les frappes chirurgicales sur ce coup) et militaire.
                                        La Russie est un dragon de papier qui prend feu à la moindre étincelle, le régime de Poutine ne vie que de la peur, les gouvernements démocratique occidentaux ne s’effondreront pas car ils ont tous un vrai soutien des citoyens soucieux du système démocratique et républicain.
                                        Aprés Berlusconi, Milosevic, Ianouchovitch, Poutine est le suivant à chuter et à être jugé, s’en suivra ensuite Alexandre Louckachenko de Biélorussie, chaques choses en son temps, les démocrates , étudiants, politiques ect... guidé par la lumière des loges humaniste et des idées des lumières triompheront face à la tyrannie.
                                        Il faut isoler la Russie du reste de l’Europe, la mettre à genoux et les gens, poussés à la faim, vont se soulever d’eux mêmes contre Poutine et sa mafia qui s’en met plein les poches sur le dos de la population. Lorsque l’opposition prendra le pouvoir, il y aura tout à reconstruire et profiter des contrats que nous prendrons avec le nouveaux pouvoir sur le pétrole.
                                        Aprés la révolution, tout ce qui fait partie du passé doit être éradiqué, c’est à dire la culture des tsars, de Staline, des communistes, de poutine, l’extrémisme orthodoxe, ect...., une nouvelle politique neutre, laïque et égalitariste doit être mené en Russie, car il est temps de changer de fond en comble la mentalité russe, il faut former des citoyens avec un esprit critique, qui ne se laisse pas aller à l’obscurantisme belliciste comme en Crimée, mais aussi former ses gens à avoir un véritable esprit d’entreprise, de travail.
                                        Si cela n’est pas possible, il faudra dissoudre la Russie en plusieurs micro-états, ou la démocratie pourra s’inscrire dans le marbre avec des populations peu nombreuses répartie dans ses micro-états.


                                        • macha macha 3 mars 2014 17:38

                                          Werner,

                                          D’abord vous avez un beau drapeau, bravo !
                                          Vous être « american » peut-être ? 
                                          Oscar Wilde (écrivain britannique) disait sur les USA :
                                          « C’est le seul pays qui est passé de la barbarie à la décadence sans connaître la civilisation ».
                                          renseignez-vous :

                                        • antyreac 3 mars 2014 17:38

                                          En effet la russie reste encore une prison à ciel ouvert de nombreux peuples Pour la paix de tout le monde il serait bon qu’elle éclate en plusieurs morceaux.


                                        • Werner Laferier Werner Laferier 3 mars 2014 17:34

                                          Vidéo d’une femme française qui connait les aboutissements en Ukraine, l’imposture poutinienne qui se fait passer pour un ange à Sotchi et en Syrie, mais qui révèle le côté obscure en annexant la Crimée et l’Ukraine.
                                          Une vidéo que je conseille à tous, une vrai mine d’information de la part d’une expert en géopolitique moderne :

                                          http://youtu.be/i-miSbQF_3s


                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 4 mars 2014 14:09

                                            Bonjour Werner,

                                            Écoutez le témoignage de Natalia Vitrenko
                                            Présidente du partie socialiste progressiste d’Ukraine - Clichy, le 25 février 2014 - à partir de 10:52


                                          • jaja jaja 3 mars 2014 17:41

                                            Ukraine : déclaration de la IVe Internationale


                                            1- La crise politique a commencé en Ukraine en novembre 2013 quand le président Ianoukovitch a décidé, sous fortes pressions russes, de ne pas signer l’association de libre-échange avec l’UE, en dépit de la campagne officielle menée par le Parti des Régions depuis des mois. Elle s’est déclenchée dans le contexte d’une profonde crise sociale et d’endettement qui plaçait le pays sous pression du FMI. La façon dont la décision a été prise par le pouvoir personnel du président, a donné force à la crainte populaire d’une nouvelle intégration de l’Ukraine dans un projet régional dominé par la Russie, et que cela accentuerait les dérives oligarchiques répressives et présidentielles du régime visibles depuis 2010.

                                            Dès lors la crise fut loin d’opposer deux camps ou programmes clairement délimités : elle a révélé des différenciations et hésitations parmi les oligarques et élites, même au sein du Parti des Régions (du président), et - en dépit de différences culturelles, sociales et politiques entre différentes régions historiques du pays-, l’émergence des masses comme un facteur indépendant exprimant leur « indignation » et défiance envers les partis politiques – que ce soit par l’implication directe dans le mouvement Maïdan (surtout dans l’ouest et le centre du pays) ou de façon passive (dominant dans l’est russophone).

                                            Une semaine de violence sanglante a imposé le point de vue des protestataires en faveur du départ immédiat du président Ianoukovitch. Ce n’est pas un « coup d’Etat » qui l’a renversé : son impopularité croissante est devenue rejet absolu devant l’horreur de quelques 80 victimes de ses snipers tirant à balles réelles contre les manifestants. C’est cela qui a produit, après des mois d’hésitation des institutions dominantes entre répression et dialogue, l’isolement radical du président dans son propre camp : le Parlement a voté sa destitution, pendant qu’une partie des forces de police et sans doute de l’armée se déclarait à Kiev, comme en régions, « du côté du peuple », et que la fuite vers la Russie du président était stoppée dans le Donetsk, au cœur de son propre bastion.

                                            2- Ce mouvement, depuis le début, a présenté des traits combinés, à la fois révolutionnaires (démocratiques, anti-hiérarchiques, auto-organisé) et réactionnaires – dont l’issue globale est et demeure tributaire de luttes politiques et sociales. Ces traits ont été également profondément liés au caractère marquant l’actuelle société ukrainienne post-soviétique (atomisée, sans identité de classe claire, avec une dégradation de l’éducation et l’hégémonie des idées nationalistes réactionnaires dans la société – combinées avec un légitime attachement à l’indépendance nationale et l’héritage dramatique du stalinisme).

                                            Nous soutenons le mécontentement et les aspirations populaires à une vie décente et libre dans un Etat de droit débarrassé de son régime oligarchique et criminel, exprimés dans le mouvement dit EuroMaïdan et dans le pays – tout en étant convaincus que l’UE est incapable de les satisfaire, et en le disant. 

                                            Nous soutenons le droit du peuple ukrainien tout entier à décider et contrôler les accords internationaux négociés – ou rompus – en son nom, que ce soit avec la Russie ou avec l’UE. Avec une pleine transparence sur leurs effets politiques et socio-économiques.

                                            Nous dénonçons toutes les institutions et forces politiques internationales ou nationales, quelles que soient leurs étiquettes, qui limitent la pleine et libre détermination de ces choix par la population, que ce soit par des diktats économiques ou financiers, par des lois et forces de sécurité liberticides, ou par des agressions physiques qui interdisent la pleine expression pluraliste des choix et désaccords. Sur ce plan, nous dénonçons tout autant les courants d’extême-droite que les forces de sécurité du régime, qui partagent d’ailleurs souvent la même idéologie réactionnaire, antisémite et nationaliste violemment exclusive.

                                            Alors que les principales forces politiques organisées étaient de droite ou d’extrême-droite,  nous soutenons les forces sociales et politiques qui ont cherché à construire une opposition de gauche au sein de ce mouvement. Elles ont ce faisant refusé de rester à l’extérieur de ce mouvement ou de l’assimiler à l’extrême-droite. Cette orientation autonome impliquait une difficile confrontation aux courants fascistes et l’accent sur la dénonciation de 25 ans de privatisations quelles que soient les partis politiques au pouvoir depuis l’indépendance du pays.

                                            3- Après la chute du régime Ianoukovitch, le mouvement de masse lui-même, n’a pas de programme progressiste basé sur des revendications démocratiques nationales et sociales ou de force politique et syndicats indépendants implantés parmi les travailleurs – tout en étant imprégné d’espoirs de réels changements politiques et sociaux. Quels que soient les résultats des prochaines élections, des désillusions populaires suivront. Et quels que soient les accords conclus avec l’UE, les nouveaux partis au pouvoir poursuivront les attaques sociales, avec le risque de confrontations intérieures conduisant le pays à la désintégration. La gauche alternative doit répondre aux espoirs et illusions populaires par ses propres propositions sur les enjeux sociaux, lingistiques, démocratiques, contre les divers partis de droite.
                                            Nous espérons que la population ukrainienne trouvera ses propres formes auto-organisées  d’expression autonome de ses exigences concrètes et de défiance envers les partis dominants, dans toutes les régions du pays.


                                            • lsga lsga 3 mars 2014 18:03

                                              « LE » peuple Ukrainien ? C’est quoi ce concept idéaliste bourgeois ? 

                                               
                                              Il n’y a pas « un » peuple ukrainien (il y a des russophones, des musulmans, etc.)
                                               
                                              Il y UN prolétariat, qui n’est pas ukrainien, mais mondial. 
                                               
                                              Et puis, au nom de quoi le « peuple » ukrainien aurait le « droit » de décider la manière dont doivent être gérées les ressources d’Ukraine ?
                                               
                                               
                                              L’Ukraine n’appartient pas aux Ukrainiens. La France n’appartient pas aux Français. Les ressources du sol Ukrainien appartiennent au prolétariat international !

                                            • Werner Laferier Werner Laferier 3 mars 2014 18:07

                                              Oui exacte, il faut remettre en cause ce principe de « peuple ».
                                              La terre n’appartient à personne, encore moin aux peuples.


                                            • lsga lsga 3 mars 2014 18:11

                                              oui... enfin, l’abolition de la propriété privée des terres quoi..... 


                                            • jaja jaja 3 mars 2014 18:27

                                              @Isga : Paysannerie, prolétariat et bourgeoisie sont trois classes distinctes constituant un peuple... Certains (ouvriers et paysans) avaient d’ailleurs comme symbole la faucille et le marteau pour symboliser leur alliance de classe... ça te parle  smiley

                                              Et moi qui suis très critique vis à vis du marxisme j’y ajoute une troisième classe : la classe des intellectuels comme la définissait Makhaiski, celle qui dirige déja de fait le travail mais qui ne possède pas les moyens de production dont elle désire s’emparer (du moins pour sa fraction « communiste ») pour instaurer son pouvoir total encore bridé par les ploutocrates : celui des capitalistes du savoir, les néo-nomenklaturistes du parti de tes « ingénieurs »... pressés d’exploiter la classe ouvrière pour leur propre compte...


                                            • lsga lsga 3 mars 2014 18:31

                                              oui, rappelons donc que le concept fondamental du Capitalisme anglosaxons, c’est qu’en partant sur un partitionnement aléatoire des richesses entre les individus on aboutit à un équilibre grâce à l’échange (ce qui est totalement faux, les expériences d’économie empirique sur le biais de dotation l’ont démontré).

                                               
                                              Dire : « Le peuple Ukrainien a le droit de gérer ses ressources naturelles », c’est défendre ce postulat fondamental du Capitalisme, cette répartition aléatoire des richesses basées sur le lieu de naissance. Notons que mêmes les libéraux sont plus subtiles que cela, puisque pour pouvoir exproprier les terres de indiens ils ont fondé la propriété sur LE TRAVAIL (voir John Lock et la constitution de Virginie)
                                               
                                              1. Le peuple, ça n’existe pas. (contrairement au prolétariat)
                                              2. ceux qui sont nés par hasard sur une terre n’ont aucun droit particuliers sur celle-ci.
                                               
                                              Quand le NPA sera capable d’expliquer aux militants FN que la France n’appartient pas aux français ; c’est qu’ils auront fait un grand pas vers le communisme. Pour l’instant : keynes à tous les étages. 

                                            • lsga lsga 3 mars 2014 18:32

                                              bon, jaja n’est pas communiste. ça fait plaisir que tu l’admettes. 

                                               
                                              Hey : tu confonds classe sociale et catégorie sociale ; Marx et Bourdieu. 

                                            • jaja jaja 3 mars 2014 18:42

                                              Je ne suis pas stalinien c’est certain ! smiley ni du parti de tes futurs nomenklaturistes...

                                              Lis Makhaiski avec qui tu te disais d’accord hier.... bien qu’il dénonce l’enseignement marxiste... tu ne manques pas d’air...Girouette smiley


                                            • lsga lsga 3 mars 2014 18:45

                                              Bon, jaja, tu viens de nous copier/coller un texte long, dans laquelle tu défends la répartition aléatoire de la propriété terrienne sur la base de la NATION.

                                               
                                              sans rire : arrête de te dire communiste. Tu ne l’es pas. 

                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 mars 2014 20:29

                                              Isga l’internationaliste, qui veut la suppression des Nations, de la démocratie et des frontières ; et reçoit l’appui du mondialiste euro atlantiste de service ! à mourir de rire... !

                                              « Cette Gauche qui voit des révolutions partout, et ses désirs pour des réalités »

                                              Alors, Isga, allié objectif des banksters ?


                                            • alinea Alinea 3 mars 2014 21:14

                                              Une truie n’y retrouverait pas ses petits ! C’est curieux tout de même que toutes ces révolutions qu’on nous a vendues comme étant le désir d’émancipation des peuples, se retrouvent soudain aux mains d’extrémistes avec, comme par hasard l’Occident aux manettes de la planche à billet et de la vente d’armes ; c’est insupportable ces fouines qui fourrent leur nez partout ; déjà que tout est compliqué dans une « révolution simple », si ça existe, comment voulez-vous que les gens s’en tirent et organisent la vie comme ils la veulent, avec cette nasse au dessus de la tête ?
                                              Il faut virer tous ces malfrats et vite ! La prochaine nouvelle sera le Vénézuela, et puis après... nous ? Je serais curieuse de savoir comment serait relatée une révolution en France ; j’espère vivre assez vieille pour voir cela ! parce que autant que je puisse le lire dans les commentaires, il n’y a pas que l’extrême gauche qui est au parfum et qui s’insurge !


                                            • hervé06 4 mars 2014 00:09

                                              Qui est ce « nous », unique sujet du post ?

                                              Votre texte est loin d’être faux, en ce sens que pour avoir un proche à Kiev (jeune, et français, qui y travaille et y réside, parlant couramment l’anglais et se débrouillant en russe), beaucoup de ce que vous dîtes est aussi dans les propos qu’il m’oppose, parce que, c’est vrai, moi, je ne vois pas les choses ainsi, mais je suis conscient de ne pas vivre là-bas, et m’oblige donc à tenir compte de ce qu’il me dit.

                                              Par contre, vous commettez des erreurs :
                                              de quels tirs sont morts les 16 policiers, ou furent blessés les 130 autres qui l’ont été par balle ?
                                              Si nous remontons la chronologie des morts et des blessés, ceux dont je parle l’ont été avant les 75 morts du 20/02. Vous oubliez de dire que Ianoukovitch a toujours refusé de faire appel à l’armée, même si autour de lui certains préparaient ce genre de plans...
                                              Dans un état de droit, est-il normal de justifier les comportements violents de manifestants hyper organisés (la touche du Saint Esprit de la Révolution Juste qui les aurait doté subitement de sa Grâce d’être ainsi subitement efficients ?) ? Le peuple de Maidan, je veux bien, mais ce n’est pas lui qui, du 17/11/13 au 20/02/14 a porté les coups contre les forces de l’Etat, lesquelles ne faisaient que le travail de défense de l’ordre pour lequel elles existent et ont été crées, comme elles existent partout ailleurs, de plus, là-bas,sous les ordres d’un Pouvoir qui n’a pas pris, lui, les coups qui pleuvaient dans les rues. Il les ont pris par la suite, c’est vrai, lors de ce grand moment de démocratie que fut le vote de destitution du Président élu au Parlement...

                                              Quant à Ianoukovitch, et sa disparition suite à l’accord extorqué à l’aide des 3 Ministres européens venus là pour la Caution, aussitôt bafoué, ce n’est pas à Donetsk que nos fiers insurgés l’ont retrouvé, mais à Kiev la nuit-même, et à l’aide d’armes automatiques sur tout son convoi, histoire de fêter en parfait démocrate ce moment historique ! Etonnez-vous peut-être que par chance épargné, il courut se mettre à l’abri (où exactement, on s’en fout d’ailleurs), et gaussez-vous en tant qu’il vous plait, mais imaginez si ce sort-là incombait un jour à unes de nos édiles si empreintes de démocratie et d’exigence d’intégrité territoriale, et extrapolez à votre aise... Un BHL au bout de la visée d’une Kalachnikov, et le sachant : sûr qu’il se retournerait en direction du tireur pour le haranguer... Itou un Fabius, un Hollande, un Obama, un Kerry, une Nulan, un Donald Tusk... alors fi de vos vaticinations quant à ce qui causa une absence qui de toutes façons, qu’elle soit définitive ou temporaire, n’était que le but recherché...
                                              Quelle justification peut-il exister au support apporté sans nuance des politiciens US ou UE au déroulement sans cesse plus insurrectionnel des événements ? Ce ne sont surement pas les « braves gens » de Maidan qui peuvent y répondre, ni même d’ailleurs qui s’en sont souciés... 

                                              Je pense que la manipulation a été bien active en Ukraine ces 3 derniers mois, et ces « braves gens de Maidan » auront, c’est mon avis, un réveil très désenchanté.... si réveil il y a, parce qu’il semble bien aussi que la Propagande ne se soucie plus à présent de l’impasse dans laquelle elle s’est engouffrée : de toutes façons, ceux qui La manipulent s’en contrefoutent, car il semble bien qu’ils ne peuvent même plus faire marche arrière. Seule la Russie a la main, mais c’est notoirement insuffisant si elle seule l’a, c’est certain. J’ai très peur du futur.


                                            • xantrius 4 mars 2014 14:37

                                              @sainte-injuste, le troll antisémite, ne rate pas une occasion pour verser son délire de complot des juifs. Avec le conseil de lire cette énormité des « Protocoles des Sages de Sion » la masque est tombé. Lecteurs d’avox, réveillez vous. No pasaran !


                                            • jaja jaja 4 mars 2014 15:21

                                              Ce mec est malade... Tout son discours est basé sur le complot juif et il n’est pas antisioniste mais tout simplement antisémite ou s’il préfère raciste anti judaïque....Ce qu’il revendique d’ailleurs clairement en voulant me refourguer ces Protocoles pourris...

                                              Lui rappeler que le monde est aujourd’hui dominé par l’oligarchie capitaliste US que l’on ne peut simplement réduire au lobby juif américain n’est d’aucune utilité...Sa haine sera la plus forte...

                                              Combattrel’impérialisme et le capitalisme n’a rien à voir avec les théories racistes visant telle ou telle communauté ou religion... De même nous ne sommes pas unis au sein d’une même Nation fantasmée mais divisés en deux camps irréductibles. Celui du prolétariat et celui de la bourgeoisie. Une barricade n’a que deux côtés. A chacun de rejoindre sa classe et son combat !

                                              De même la lutte du peuple palestinien pour recouvrer sa terre spoliée par la violence de la colonisation sioniste n’a surtout pas besoin que des antisémites forcent à l’exil par leur action des citoyens français de confession juive. Donc à venir renforcer l’occupation de la Palestine au détriment de sa population arabe originelle.

                                              Dans les pays arabes, comme en Irak par exemple, le Mossad avait su engager des actions violentes anti-juives pour amener les juifs à rejoindre Israël le porte-avions US en terre arabe... Notre Saint-Just fait consciemment ou non le même travail que ces ordures...
                                              Espérons qu’il se limite à éructer sur Agoravox !


                                            • Gaston La Baffe Gaston 4 mars 2014 15:27

                                              Comme Fufu, Saint Just smiley


                                              J’espère juste qu’aujourd’hui t’as pas les coucougnettes comme des pastèques en attendant ces jours meilleurs smiley smiley smiley

                                            • Gaston La Baffe Gaston 4 mars 2014 15:31

                                              Bon il est 42 en enfer, attention au bromure dans les tétines qui viendraient désormais téter la divine sentence :-> smiley


                                            • epicure 5 mars 2014 16:12

                                              C’est sûr que prendre au premier degrés le protocole des sages de Sion,  forgé par une idéologie dépassée , c’est faire preuve de grande réflexion.... oui ma foi la méthode Coué ça doit fonctionner puisque tu arrives à l’affirmer.

                                              déjà mêler l’abolition de la propriété privé avec la génération d’un capitalisme hyper puissant, c’est contradictoire, c’est soit l’un soit l’autre, mais cela ne peut pas être les deux.
                                              La seule chose qui peut intéresser les financiers juifs, mais pas que les juifs, c’est la propriété privé, les banques privées, pouvoir y prendre part ou pouvoir prêter de l’argent. L abolition de la propriété privée ne fait que retirer du pouvoir aux financiers, aux grands capitalistes qu’ils soient juifs ou pas, et ça fait passer le pouvoir économique dans une population, sauf en Israël qui dans sa très très grande majorité n’est pas juive. Donc ça n’a pas de sens dans une optique de domination juive sur le monde entier.

                                              Mais pour le réaliser il faut être intelligent, il faut réfléchir, comme tu le dis si bien.


                                            • Pere Plexe Pere Plexe 3 mars 2014 17:51

                                              ...j’imagine Tiangnibok posant fièrement devant le drapeau Ukrainien et faisant une quenelle...la tronche à Fabius !


                                              • Croa Croa 3 mars 2014 22:47

                                                Aucun risque de voir ça ! smiley



                                                • antyreac 3 mars 2014 18:21

                                                  Encore un qui est obsédé par les E-U

                                                  Figurez vous que cette grave maladie se soigne par des coup de pieds au cul
                                                  plusieurs fois par jour
                                                  Si les symptômes persistent ,essayez la tête contre le mur sinon coupez la....

                                                • antyreac 3 mars 2014 18:53

                                                  Vlad l’empaleur sera tôt ou tard empalé par ses propres concitoyens tellement il commence a faire braire tout le monde


                                                • tf1Groupie 3 mars 2014 19:19

                                                  L’antifascisme comme alibi !!

                                                  Vous y auriez cru quand les chars sont rentrés dans Prague que c’était pour le bien du peuple ?

                                                  Un article pitoyable ... par un bouffon qui s’autoproclame 3Mouvement de la Paix".

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès