• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > COP21 : interview de Jean-Louis Borloo

COP21 : interview de Jean-Louis Borloo

Cop 21 : Jean Louis Borloo "ne doute pas que la France réponde à la demande des chefs d'Etat africains".

Hier soir, Jean-Louis Borloo était interviewé par Sonia Mabrouk (Public Sénat), dans l'émission "On va plus loin" à 22h.

Revenant sur la conférence climatique COP 21 qui est sur le point de s’achever, il espère que la présidence française prendra en compte les contributions des pays africains, relayée par le Parlement Européen : « je n’ai aucun doute sur le fait que la présidence française qui n’est pas simplement hôtelière, assume sa fonction et qu’elle présente un texte qui réponde à la demande des chefs d’Etat africains » a-t-il déclaré.

Dans ce long entretien (Dailymotion), Jean Louis Borloo a rappelé les points majeurs de la COP 21, qui ont peu de chance d'être pris en compte correctement, et a signalé que la COP 21 n'avait pas jusqu'alors fait mention des demandes des pays africains.

Alors même qu'ils ont créé une agence commune, ce qu'on leur avait demandé.

Voir aussi :

- Le communiqué de presse du 9 décembre 2015 du Parlement Européen, Les nouveaux défis mondiaux débattus par la 30e Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE

Extrait : "Dans un débat sur la COP 21, députés européens et nationaux des pays ACP se sont montrés optimistes quant au déroulement et aux résultats de la conférence à Paris. Ils ont souligné la nécessité d'un accord juridiquement contraignant et ambitieux et des mesures concrètes pour le mettre en œuvre. Le financement est essentiel pour lutter contre la situation actuelle car aucune action pour lutter contre le changement climatique ne pourrait être prise sans budget, ont-ils dit."

- l'article du 25 novembre : COP 21 : Jean-Louis Borloo : " L’Afrique dispose du plus grand potentiel d’énergies renouvelables au monde "

Un extrait :

Vous avez récemment déclaré que « la croissance africaine par l'électricité de l'Afrique, c'est notre croissance en Europe ». De quelle manière ?

Non seulement il est juste et légitime que l’Afrique qui n’émet pas ou peu de CO2, qui est un véritable puits de carbone de l’humanité notamment grâce à ses forêts et qui est déjà victime du dérèglement climatique, bénéficie de la solidarité internationale notamment par les pays émetteurs de CO2. De surcroît, une Afrique totalement électrifiée connaitrait une vraie croissance, constante de plus de 10% pendant 20 ans et serait évidemment un relais de croissance pour l’économie mondiale et notamment pour l’économie européenne.

J'ajoute que le continent dispose du plus grand potentiel d’énergies renouvelables au monde et ce dans toutes les formes de ces énergies. Passer de 25 à 100% se fera évidement par les énergies renouvelables.

Fondation "Energies pour l'Afrique"


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 12 décembre 2015 13:20

    au moins, cet article annonce la couleur...


    • Laurent Simon 12 décembre 2015 13:56

      @M de Sourcessure Au cas où vous n’auriez pas compris, le développement des pays non développés permet aux autochtones de rester dans leur pays... et de ne pas ajouter à la pression des migrants et des réfugiés !
      Sans compter que ce développement s’accompagnera de chiffre d’affaires dans les pays développés, y compris la France !


    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 12 décembre 2015 14:15

      @Laurent Simon

      permettez moi de reformuler votre propos :

      «  Au cas où vous n’auriez pas compris,ce développement s’accompagnera de chiffre d’affaires pour certains groupes français et surtout américains 
      Sans compter que l’équipement vendu aux pays colonisés permettra aux indigènes de rester dans leur pays... et de ne pas ajouter à la pression des migrants et des réfugiés ! »

      J’ai bon ?

    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 12 décembre 2015 17:10

      Le jeu de la France est transparent : Elle veut encore brider les pays d’Afrique qui sont déjà dans une crasse médiocrité ! 


      Je répète que les responsables africains qui avaient répondu à l’invitation de Hollande ne sont pas dignes de gouverner leurs pays ! 


      • izarn izarn 12 décembre 2015 18:58

        @Mohammed MADJOUR
        je suis d’accord.
        Et hop une étoile....


      • Le p’tit Charles 12 décembre 2015 18:09

        Réunion des faux-culs pollueurs...L’enfumage arrive juste avant le deuxième tour de l’élection...pour décérébrer un peu plus les tocards qui vont voter pour la mafia UMP/S....


        • Aristoto Aristoto 12 décembre 2015 18:41

          Mais il est pas encore mort lui !!!!


          • izarn izarn 12 décembre 2015 19:01

            L’impact du Clean Power Plan des USA (USCPP) résulte en une réduction de l’augmentation de la température de 0,013°C vers 2100. La proposition complète des USA pour la COP21 à Paris dite "La contribution envisagée par les états", (INDC) fera baisser la température de 0.031°C. La politique adoptée par l’Union Européenne aura un impact de 0.026°C, l’impact de l’INDC de l’Europe de 0.053°C et l’impact de l’’INDC de la Chine sera de 0.048°C.

            Toutes les politiques additionnées des Etats-Unis, de la Chine, de l’Union Européenne et du reste du monde réduiront probablement la température de 0.17°C en 2100. Les estimations de ces impacts sont robustes vis à vis des différentes estimations de la sensibilité climatique, du recyclage du carbone et des différents scénarios climatiques.

            Dont acte :

            http://www.pensee-unique.fr/news.html#cop21

             smiley smiley smiley



            • microf 13 décembre 2015 00:13

              Certains Départements et Territoires Francais n´ont pas suffisamment d´énergie, des coupures de courant sont légions, que la France de M. BORLOO commence d´abord par ses Départements et Territoires avant d´aller en Afrique.


              • zygzornifle zygzornifle 13 décembre 2015 10:45

                Je me souviens du Borloo alors ministre des affaires sociales de droite user de toute son autorité et de son pouvoir pour casser le jugement qui classait Alstom Belfort en usine amiantée et ainsi ne pas verser les indemnités au personnel contaminé ...... il devrait de cacher sur la face cachée de la Lune ce bonhomme, il ne vaut que ce qu’il a été .......



                  • PG64440 31 janvier 11:14

                    Les lobbies du pétrole et du nucléaire font pression sur les gouvernements pour les empêcher de travailler sur l’Énergie Libre. Une énergie gratuite qui déstabiliserait le capitalisme mondial de l’énergie. toute les solutions qui sont proposées actuellement ne sont que de la fumée. Pourtant la fusion froide ou l’énergie libre seraient la solution pour sauver la planète mais ne rapportant rien au capital elles sont ridiculisées par de pseudo-scientifiques murés dans leurs convictions. 

                    Je vous recommande vivement de lire le mémoire Master II Carrières Internationales de Rébecca CARITE :
                    L’ IMPOSSIBLE EMERGENCE DE L’ENERGIE LIBRE AU SEIN DU SYSTEME SCIENTIFIQUE ET CAPITALISTE ACTUEL  
                    disponible sur internet.

                    Transitoirement le système Gillet Pantone adaptable sur moteurs diesel et essence qui permet d’éliminer toute émission de gaz et de particules tout en améliorant les performances des moteurs, réduisant significativement leur consommation et bien moins coûteux à produire que les pots catalytiques serait une solution efficace, mais il n’est pas n’est pas envisagé par les constructeurs alors que depuis plus de 15 ans des moteurs de tracteurs, de voitures, d’engins de chantiers fabriqués de façon artisanale fonctionnent un peu partout en France et ailleurs

                    Aujourd’hui, le Japon ( Moteur Minato) et l’Inde (générateur à Energie Libre de Paramahansa  Tewari) sont les deux seuls pays au monde malgré les menaces à braver ces lobbies en travaillant sur ces nouvelles énergies, Le Japon en étant au stade de lancement d’une production de petites unités. 

                    Le thème de la liberté de la recherche dans le domaine de l’énergie des pays aurait dus être abordés . La menace précédemment mentionnées étant de couper leur approvisionnement en pétrole 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires