• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > COREE du NORD : « Bloody Nose Strategy » le plan mortifère de (...)

COREE du NORD : « Bloody Nose Strategy » le plan mortifère de Trump

A quelques jours de l'ouverture des JO d'hiver en Corée du sud, alors que l'espoir d'une réunification s'exprime dans la présence annoncée d'une équipe composée de nord et de sud Coréens, la menace d'une attaque majeure persiste et s'amplifie à Washington.

Et c'est Jimmy Carter qui confirme ce risque imminent en novembre 2017.

Carter a dit textuellement :

« Le plus grand danger d’une autre guerre de Corée, c’est que cela menacera même la paix mondiale et il est incontournable que Pyongyang et Washington trouvent un moyen de résoudre la tension montante et arrivent à un accord pacifique et durable. »

 

En fait, le problème proviendrait de Washington et non de Pyongyang, qui depuis des décennies aspire à des relations normalisées avec l’Amérique et l’Occident. Carter trouve les chefs d’État nord-coréens et les autres représentants du gouvernement « tout à fait sensés et décidés à préserver leur pays  ». Ils ne sont pas fous comme les qualifient faussement les USA et d’autres lignes dures en Occident.

 

Leurs exigences sont tout à fait légitimes, explique Carter, ils aimeraient des dialogues directs avec Washington, un traité de paix qui mettrait fin à un armistice précaire qui dure depuis des décennies.

«  Ils veulent que les sanctions soient levées et ils veulent la garantie qu’il n’y aura pas d’agression arbitraire contre leur pays, comme durant la guerre des années 50. Ils veulent avoir des relations normalisées avec la communauté internationale. Ils ne représentent pas une menace pour l’Amérique ni pour aucun autre pays. Ils veulent que leur indépendance souveraine soit respectée. Et ils méritent qu’on respecte leurs revendications. C’est avec raison qu’ils craignent de la part des USA une guerre prétendument « préventive » contre leur pays, et c’est la raison pour laquelle ils ont opté pour une dissuasion atomique et balistique. Et ceci uniquement pour leur défense et non pour une attaque.   »

 

Carter rappelle que dans toute l’histoire après la Seconde Guerre Mondiale, la Corée du Nord n’a jamais attaqué aucun autre pays. L’Amérique par contre a menacé avec une véritable violence toutes les nations qui ne se sont pas pliées à sa volonté. Elle prévoit d’avance des changements de gouvernement d’Etats indépendants. Au travers de la menace de Washington, il n’y a aucune chance que la Corée du Nord approuve un abandon total du nucléaire et se retrouve de ce fait totalement sans défense.

 

De son côté, l’ancien secrétaire américain à la Défense William Perry a déclaré, lundi 5 février 2018 :

«  Une éventuelle attaque préventive contre la Corée du Nord est une menace majeure, car elle pourrait déboucher sur une guerre nucléaire ..........Cette méthode (attaque nucléaire) censée résoudre les questions liées à la Corée du Nord est inacceptable 
Oui… la Corée du Nord détient actuellement plus d’une centaine de missiles transportant des ogives nucléaires. Il se peut que Pyongyang dévoile ses missiles intercontinentaux. Mais je crois que contrairement aux groupes terroristes d’al-Qaïda et de Daech, le Nord n’utilisera jamais ces armes nucléaires et ne procédera point à un acte suicidaire ».

 

 

1 - LES MAUVAIS SOUVENIRS DE LA CORÉE DU NORD

A - Rappel historique

Au lendemain de la libération de la Corée (15 août 1945), après 35 ans de colonisation japonaise, le peuple coréen pouvait légitimement prétendre à recouvrer son indépendance et sa souveraineté, comme s’y étaient engagés les pays alliés lors de la Conférence du Caire (novembre 1943).

Cette légitime aspiration de la nation coréenne ne fut malheureusement pas réalisée dans le contexte d’affrontement des grandes puissances : dès le mois de septembre 1945, deux zones d’occupation, soviétique et américaine, se mirent en place de part et d’autre du 38emeparallèle.

En 1948, l’organisation d’élections séparées au sud, sous l’égide de l’ONU où les Etats-Unis disposaient de la majorité, aboutit à la création de deux Etats coréens : la République de Corée au sud, la République populaire démocratique de Corée au nord.

La partition de fait de la Corée était réalisée. La nation coréenne se trouvait dramatiquement divisée contre son gré par la « frontière » artificielle du 38eme parallèle,

Le 10 mars 1948. Synghman Rhee ( pro-US) est élu, grâce à la fraude, président de la Corée du Sud. En réponse à cette forfaiture, le 9 septembre 1948, la république de Corée du Nord est proclamée.

Dès lors les accrochages se sont multipliés entre les deux Corée faisant des milliers de morts de 1948 à 1950.

Au début de l'année 1950, Synghman Rhee fait emprisonner 30 000 communistes. Environ 300 000 autres, soupçonnés de sympathies communistes, sont envoyés dans un mouvement de « rééducation : la Ligue Bodo (*) (ou ligue nationale d’orientation et de réhabilitation ). Ils seront exécutés par les forces armées coréennes du Sud lors de leur retraite en juin devant l'armée du Nord.

L’offensive nord-coréenne du 25 juin 1950 servit de prétexte à une intervention militaire des Etats-Unis d’Amérique, dans le cadre d’une stratégie américaine globale de « refoulement du communisme ».  

L’intervention américaine en Corée fut légitimée par le Conseil de sécurité de l’ONU – où l’URSS ne siégeait pas en raison du refus d’y admettre la jeune République populaire de Chine -, le président américain Harry Truman a présenté l’envoi de troupes en Corée comme une « opération de simple police »

(*) Le massacre de la ligue Bodo a été commis sur des communistes et leurs possibles sympathisants en Corée du Sud pendant l’été 1950 au début de la guerre de Corée.

Les estimations concernant le nombre de morts varient. D’après Kim Dong-Choon, un membre de la commission vérité et réconciliation, au moins 100 000 personnes ont été exécutées. Des historiens pensent que jusqu’à 200 000 personnes ont été tuées par la police et l’armée sud-coréenne ' Pendant des décennies, la responsabilité de ces massacres a été attribuée aux forces communistes. !!! (cf : https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_la_ligue_Bodo)

 

 

B - Comment la plus meurtrière des campagnes de bombardements de l’histoire a créé la crise actuelle en Corée

JPEG

Puis ce pays a été rasé par les bombes américaines pendant la période 1950-1953, des villages entiers détruits : plus de 4 millions de civils tués : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-coree-du-nord-un-etat-198961

Plutôt que d’une guerre « oubliée  », mieux vaudrait parler, s’agissant de la guerre de Corée (1950-1953), d’une guerre inconnue. L’effet incroyablement destructeur des campagnes aériennes US contre la Corée du Nord – qui allèrent du largage continu et à grande échelle de bombes incendiaires (essentiellement du napalm) aux menaces de recours aux armes nucléaires et chimiques et à la destruction de gigantesques barrages nord-coréens dans la phase finale de la guerre – est indélébile.

Ces faits sont toutefois peu connus, même des historiens, et les analyses de la presse sur le problème nucléaire nord-coréen ces dix dernières années n’en font jamais fait état. Et pour cause !!!

 

C _- Pourtant des voix se sont faites entendre pour dénoncer le génocide US  :

En mai 1951, une équipe internationale d’enquête déclarait : « Les membres, tout au long de leur voyage, n’ont pas vu une seule ville qui n’avait pas été détruite, et il y avait très peu de villages intacts  ».

Le 25 juin 1951, le général O’Donnell, commandant du Far Eastern Air Force Bomber Command, a témoigné en réponse à une question du sénateur Stennis (« … La Corée du Nord a été pratiquement détruite, n’est-ce pas ?  »)

«  Oh, oui… je dirais que tout, ou presque, du nord de la péninsule coréenne, est dans un état terrible. Tout est détruit. Il n’y a plus rien debout digne de ce nom… Juste avant l’arrivée des Chinois, nos avions étaient cloués au sol. Il n’ y avait plus rien à bombarder en Corée.  »

En août 1951, le correspondant de guerre Tibor Meray déclarait qu’il avait été témoin « d’une dévastation totale entre le fleuve Yalu et la capitale  » et « qu’il n’y avait plus de villes en Corée du Nord  », ajoutant que « j’avais l’impression de voyager sur la Lune parce qu’il n’ y avait que des dévastations… Chaque ville n’était plus qu’un alignement de cheminées. »

Voir VIDEO : https://youtu.be/PoEKKmc-V78

 

D - Posons-nous la question :

combien d’Américains, par exemple, sont conscients du fait que les avions américains ont lâché, sur la péninsule coréenne, plus de bombes (635 000 tonnes) et de napalm (32 557 tonnes) que pendant toute la campagne du Pacifique contre les Japonais au cours de la Seconde Guerre mondiale ?

 

Cela représente en gros 63 kg de bombes et 3,2 kg de napalm par habitant. Les villes étant principalement visées, par des généraux dont vous découvrirez l’effroyable cynisme. Pour ceux-là, pas de Nuremberg, mais les plus hautes distinctions. Pourtant, le massacre d’Oradour-sur-Glane par la division Das Reich, si on compare, fait pâle figure.

Combien d’Américains savent que « sur une période de trois ans ou à peu près », pour citer Curtis LeMay, général de l’Armée de l’Air et chef du Commandement Stratégique Aérien pendant la guerre de Corée, nous avons assassiné… 20% de la population  » ?

Les USA veulent-ils de nouveau faire le même job ? Mais la situation a bien changée car Kim Jon-un a réalisé deux coups de maître : l'un économique, l'autre militaire.
 

 

2 - COUP DE MAÎTRE ÉCONOMIQUE   :

PNG

Aujourd’hui, la Corée du Nord est en autosuffisance alimentaire et un pays industriellement moderne. Ainsi, depuis 2010-2011, surtout dans la capitale, mais aussi dans les autres villes, les signes de ce changement et de l’amélioration des conditions de vie des citoyens, commencent à devenir très nets : nouveaux commerces et restaurants, rayons remplis, automobiles et bicyclettes électriques, portables, toutes sortes de marchandises jamais vues auparavant.

Aujourd’hui, 80% de l’approvisionnement en biens de première nécessité passe par les marchés privés. Les petits marchés périodiques (Golmikiang) sont désormais tolérés et discrètement encouragés. Les investissements extérieurs augmentent aussi (il y a désormais des dizaines d’entreprises européennes qui ont investi en Corée du Nord ces dernières années).

Autres exemples :

- Le nombre de médecins et de lits hospitaliers pour mille habitants en 2003 était de respectivement 3,29 et 13,2 (en Corée du Sud, il était de 1,96 et 12,3 en 2008), chiffres comparables et même, dans certains cas, supérieurs, à ceux de certains pays occidentaux (en Allemagne, ils sont respectivement de 3,53 et 8,17).

- L’espérance de vie à la naissance (70 ans) est plus basse que dans les principaux pays occidentaux, mais analogue et, dans certains cas, supérieure à celle de quelques pays asiatiques, et des pays importants ( Indes, Russie, Cambodge, Indonésie, Birmanie....).

- La dépense pour l’éducation et la culture (et les arts) se monte, respectivement, à 9,2 et 6,8% du budget de l’État (en Italie, en 2014, c’était 7,9 et 1,4%), ce qui témoigne d’une attention particulière à l’égard des futures générations

Ainsi, on a assisté, dans les trois dernières années, à une augmentation importante des dépenses de l’État pour de nouvelles infrastructures, qui va de + 4,3% en 2014 à + 13,7% en 2016. Ces chiffres sont à lire avec ceux de l’augmentation du PIB (+3,9% en 2016, le plus élevé des 17 dernières années (Source : Bank of Korea)) et de la balance commerciale, plus dynamique que dans le passé. Les échanges avec la Chine – principal partenaire économique du pays – se montaient à peine à 0,37 milliards de dollars en 1999, maintenant, ils atteignent 6 milliards.

Toutefois, le blocus qu’impose Trump, ce grand humaniste, à la Corée du Nord risque de remettre en question les acquis de ces dernières années.

Source économique : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=21646#_ftnref21

 

 

3 - COUP DE MAÎTRE MILITAIRE  :

Les USA et leurs alliés de la région ne cessent de provoquer, notamment chaque année au moment des récoltes : les manœuvres militaires US mobilisent les militaires nord coréens à une période où leur aide aux paysans pour la récolte est indispensable, en raison de terrains très montagneux.

 
Sans oublier que la Corée du Nord est confrontée à une stratégie d'embargo économique et financier particulièrement cruelle et inhumaine, auquel il faut ajouter en plus d’incessantes provocations militaires simulant une attaque nucléaire de grande envergure contre ses villes.

La Corée du Nord n’a donc d’autre choix possible que de se doter d'un bouclier militaire crédible.

JPEG

Le Renseignement US a été très surpris de l'avancée militaire de la Corée du Nord.. En effet, la Corée du Nord atteindra son objectif d’armement courant 2018 – alors que les services de renseignement US le prévoyaient à l'horizon 2020-2021.

La Corée du Nord aurait créé de nombreuses infrastructures souterraines qui lui donneraient un avantage si une guerre se déclenchait, selon la revue américaine le National Interest. Ces installations causeraient beaucoup de soucis aux militaires sud-coréens et américains.

Les infrastructures militaires souterraines de la Corée du Nord peuvent devenir « une arme secrète » de Pyongyang en cas d'une guerre sur la péninsule coréenne, écrit The National Interest.

Kim Jong-un a atteint son objectif stratégique. Il a une ogive nucléaire (bombe H), et maintenant il a aussi un missile avec une portée globale de 13 000 kilomètres, qui peut atteindre presque n’importe quelle partie du globe, du moins sur le territoire de son adversaire potentiel. La Corée est en passe de devenir une puissance nucléaire.

Maintenant très habilement le Président Nord-Coréen veut éclaircir et calmer la situation en dialoguant avec le gouvernement Sud Coréen.

Ainsi, il a isolé Trump et désormais, la dénucléarisation de la Corée du Nord ne peut être possible que si les Etats-Unis et la Corée du Nord « deviennent convaincus que leur sécurité peut également être garantie sans armes nucléaires ».

En conclusion, il n’y a vraiment aucune option militaire ouverte aux États-Unis, à l’exception des options comportant un risque énorme de destruction de ses propres ressources et vies humaines.

 

 

4 - MENACE D'UNE ATTAQUE LIMITEE PAR LES USA ?

Sur la photo de gauche à droite :

 - le Secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson 

 

-  Donald Trump 

 

- le Secrétaire à la Défense James Mattis

( Surnommé le "chien fou" )

patron du Pentagone.

 

Récemment les médias américains font état d’une possible « attaque limitée » sur les installations atomiques et balistiques de la Corée du Nord afin de « faire preuve de la fermeté » des États-Unis face à Pyongyang.

Ces spéculations, qui n’ont pas encore été confirmées ni rejetées par l’administration américaine, sont pourtant renforcées par certains éléments dont le refus de Donald Trump de nommer Victor Cha, en tant qu’ambassadeur des États-Unis en Corée du Sud. En effet :

 «  Cha a dit, en privé, à des responsables du Conseil de sécurité national des États-Unis qu’il s’opposait au lancement d’une attaque limitée contre la Corée du Nord ainsi qu’à la décision de Trump de se retirer de l’accord de libre-échange, signé avec la Corée du Sud  », indique The Washington Post.

De plus, Victor Cha a qualifié de «  dangereux », le lancement des attaques contre la Corée du Nord, disant qu’une telle mesure risquerait de déclencher une guerre atomique.


 

Par ailleurs, le général Paul Selva, chef d'état-major adjoint des armées américaines a déclaré, mercredi 31 janvier 2018, que les USA était en mesure de détruire la majeure partie des infrastructures nucléaires de la Corée du Nord.

L’option d’une « frappe préventive » sur la Corée du Nord apparaît plus proche que jamais après que Washington a écarté un diplomate hostile à cette stratégie, l’ambassadeur de la Corée du Sud aux États-Unis, Victor Cha.

 

JPEG

 

Surnommées « Bloody Nose Strategy » (stratégie du nez ensanglanté), ces frappes militaires « limitées » auraient pour objectif d’effrayer le régime de Pyongyang afin de l’obliger à renoncer à son programme nucléaire et balistique. 

La « Bloody Nose Strategy » est une sorte de coup de poing dans le nez, expliquait le Wall Street Journal cité par le journal français Le Monde, début janvier, c’est à dire « une réaction à un test de missile ou un essai nucléaire au moyen d’une frappe ciblée sur une installation militaire nord-coréenne ».

« Ce n’est pas la même chose que tirer 59 missiles Tomahawk sur une base militaire en Syrie ou lancer une bombe sur un bunker en Afghanistan. Ça pourrait déclencher une guerre comme on n’en a jamais vu  », ajoute ce conseiller du think tank Centre for Strategic and International Studies. 

L’option « Bloody Nose » est sérieusement envisagée à Washington. En effet, l’armée américaine est prête à lancer une telle guerre. Elle a déployé en position offensive des bombardiers nucléaires B-2 et B-52 à Guam, et des centaines d’avions de chasse et une armada de navires de guerre dans d’autres bases du Pacifique. Il y a de bonnes raisons de croire que le face à face que Washington a provoqué avec la Corée du Nord, en exigeant que Pyongyang abandonne son programme d’armes nucléaires, est une répétition générale massive pour un futur bras de fer nucléaire avec la Chine.

Tous ces faits ne vont pas vers un apaisement, l'inquiétude grandira à l'approche du printemps car la Corée du Nord reprendra ses essais afin de finaliser son armement. Quelle sera la réaction de Trump ?

 

« Depuis le premier conflit du golfe Persique de 1990-1991, les États-Unis sont en guerre sans interruption depuis un quart de siècle. Tout en utilisant des slogans de propagande comme la défense des droits de l’Homme et la guerre contre le terrorisme pour dissimuler les véritables objectifs de leurs interventions au Moyen-Orient, en Asie centrale et en Afrique, ainsi que leur confrontation avec la Russie et la Chine, les Etats-Unis se sont engagés dans une lutte pour l’hégémonie mondiale. Alors que les États-Unis tentent de compenser leur faiblesse économique et contrer les tensions sociales internes, leur escalade incessante des opérations militaires menace de déboucher sur une guerre mondiale à grande échelle, entre États dotés d’armes nucléaires. » David North

 

 

CONCLUSION

Dans ses mémoires, Madeleine Albright raconte qu'en 2000, peu avant la fin du mandat de Bill Clinton, les États-Unis et la Corée du Nord étaient tout près d'obtenir un accord mettant fin à la menace potentielle des missiles de longue portée nord-coréens. À l'époque, de nombreux parlementaires et experts américains s’y sont opposés "craignant qu’un accord avec la Corée du Nord ne fragilise le projet américain de défense antimissile " !!!. 

Ils se sont opposés à une possibilité de désarmement nord-coréen, car cela aurait constitué une menace sur le programme d’armement américain… censé protéger contre la menace nord-coréenne ! On voit ici le poids du complexe militaro-industriel.

Puis, a son arrivée l'administration Bush a rompu les négociations avec la Corée du Nord et a traité cet État d’état "voyou".

La fenêtre d’opportunité se refermait. En janvier 2002, le président Bush ajoutait la Corée du Nord dans les pays de "l’axe du mal", ce qui allait contribuer à durcir la position des nord coréens.

 

Si on veut éviter une autre guerre de Corée, une guerre potentiellement nucléaire, et si, comme l’écrivain d’origine tchèque Milan Kundera l’a écrit dans une phrase célèbre, «   la lutte d’un homme contre le pouvoir est la lutte de la mémoire contre l’oubli  », alors les Américains ordinaires ne peuvent plus se permettre d’oublier l’héritage de mort, de destruction et d’écrasement de la guerre originelle de Corée.

Le peuple américain doit comprendre que les Coréens du Nord ont le droit de posséder des forces dissuasives, fussent-elles atomiques, pour se protéger d'une barbarie qu'ils ont déjà subi.

Barry Posen, un professeur des sciences politiques à l’Université MIT, a écrit pour le quotidien The New York Times qu’en cas de déclenchement d’une guerre, voire limitée, contre la Codrée du Nord, le résultat serait la pure destruction et elle risquerait la vie des centaines de milliers, même des millions de personnes.

De son côté la Corée du Nord ne va pas renoncer à ses programmes balistiques et atomiques, tant que les États-Unis poursuivent leur politique hostile , destinée à renverser le gouvernement de Pyongyang.

La Corée du Nord ne peut admettre d’être impunément agressée et doit engager une réponse proportionnelle à l'attaque de sa souveraineté, sachant que les USA ont toujours refusé jusqu'à présent la solution diplomatique qui lui a toujours offert la Corée du Nord : traité de paix entre les deux pays.

 

Kim Jong-un veut, avant tout, amener les Etats-Unis a signer un traité de paix avec son pays ainsi qu'une paix durable pour toute la région.

 

 

 

Dernières minutes :

Dimanche, 4 février 2018, The New York Times a rapporté que des militaires américains participent aux exercices qui doivent les préparer à une guerre éventuelle contre les Nord-Coréens. Lundi, l’Associated Press a fait état du départ des navires et des avions américains pour la péninsule coréenne. !!!!

De son côté la Chine a placé 300 000 hommes à la frontière avec la Corée du Nord et installé un vaste camp pouvant accueillir 500 000 réfugiés éventuels. !!!

Tous ces indices montrent que les États-Unis se préparent bel et bien à une guerre contre la Corée du Nord, même si rien n'indique que cette guerre aura réellement lieu.

 

La délégation nord-coréenne de 280 membres a franchi à pied, mercredi 7 février 2018, la ligne de démarcation entre les deux pays (enfin une bonne nouvelle) !!!

 

REFERENCES

- Voilà pourquoi la Corée du Nord déteste autant les Etats-Unis d’Amérique… : http://reseauinternational.net/voila-pourquoi-la-coree-du-nord-deteste-autant-les-etats-unis-damerique-2/#comments

- Mais pourquoi nous haïssent-ils tant, ces Nord-Coréens ? : https://aphadolie.com/2017/12/18/why-they-hate-us-mais-pourquoi-nous-haissent-ils-tant-ces-nord-coreens/

Toute la vérité sur la Corée du Nord  : https://www.youtube.com/watch?v=vLfQ05H_oWk :

La Corée du Nord, cette inconnue presque normale : http://reseauinternational.net/la-coree-du-nord-cette-inconnue-presque-normale/

Trump – en Corée du Nord, ce sont des êtres humains que vous allez assassiner ! (Global Research) : http://reseauinternational.net/trump-en-coree-du-nord-ce-sont-des-etres-humains-que-vous-allez-assassiner-global-research/

-  Source économique : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=21646#_ftnref21

- Mémoires de feu en Corée du Nord par Bruce Cumings  :https://www.monde-diplomatique.fr/2004/12/CUMINGS/11732

- Jimmy Carter : « Les dirigeants de Corée du Nord ne sont pas fous. » : https://reseauinternational.net/jimmy-carter-les-dirigeants-de-coree-du-nord-ne-sont-pas-fous/

- États-Unis et Corée du Nord : il n’y a pas de solution militaire : https://blogs.mediapart.fr/pascalboniface/blog/040917/etats-unis-et-coree-du-nord-il-n-y-pas-de-solution-militaire

 

 

 ANNEXE : Les destructions de la Corée du Nord par l'aviation US

En moins de trois semaines après l’assaut initial contre Kanggye, dix villes avaient été incendiées, dont Ch’osan (85 %), Hoeryong (90 %), Huich’on (75 %), Kanggye (75 %), Kointong (90 %), Manp’ochin (95 %), Namsi (90 %), Sakchu (75 %), Sinuichu (60 %) et Uichu (20 %).

Le 17 novembre 1950, le général MacArthur dit à l’ambassadeur US en Corée John J. Muccio, « Malheureusement, cette région sera transformée en désert  ». Par « cette région », MacArthur voulait dire toute la zone comprise entre « nos positions actuelles et la frontière ».

Pendant que la Force aérienne continuait de brûler des villes, elle suivait attentivement les niveaux de destruction qui en résultaient :

* Anju – 15%
* Chinnampo (Namp’o) - 80%
* Chongju (Chŏngju) – 60%
* Haeju – 75%
* Hamhung (Hamhŭng) – 80%
* Hungnam (Hŭngnam) – 85%
* Hwangju (Hwangju County) – 97%
* Kanggye – 60%

* Kunu-ri (Kunu-dong)- 100%
* Kyomipo (Songnim) – 80%

* Musan – 5%
* Najin (Rashin) – 5%
* Pyongyang – 75%
* Sariwon (Sariwŏn) – 95%
* Sinanju – 100%
* Sinuiju – 50%
* Songjin (Kimchaek) – 50%
* Sunan (Sunan-guyok) – 90%
* Unggi (Sonbong County) – 5%
* Wonsan (Wŏnsan)- 80%

 

JPEG

L'explication de ces destructions massives :

Comme on l’avait appris au cours de la Seconde Guerre mondiale, les attaques incendiaires pouvaient dévaster les villes à une vitesse incroyable : l’attaque à la bombe incendiaire de la Royal Air Force à Würzburg, en Allemagne, dans les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale, n’avait pris que 20 minutes pour envelopper la ville dans une tempête de feu avec des températures estimées à 1500-2000°C.

 

L’utilisation intensive du napalm. Mis au point à l’Université Harvard en 1942, la substance collante et inflammable a été utilisée pour la première fois pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est devenu une arme clé pendant la guerre de Corée, où 32 557 tonnes ont été utilisées, selon une logique que l’historien Bruce Cumings caractérisait ainsi : « Ce sont des sauvages, ce qui nous donne le droit de répandre du napalm sur des innocents ». Longtemps après la guerre, Cumings a décrit une rencontre avec un survivant âgé :

 

« Dans un coin de rue se tenait un homme (je pense que c’était un homme ou une femme avec de larges épaules) qui avait une curieuse croûte violette sur chaque partie visible de sa peau – épaisse sur ses mains, mince sur ses bras, couvrant entièrement sa tête et son visage. Il était chauve, il n’avait pas d’oreilles ni de lèvres, et ses yeux, sans paupières, étaient d’un blanc grisâtre, sans pupilles… Cette croûte violacée est le résultat d’un contact avec le napalm, puis le corps de la victime, non traitée, a été laissé pour guérir d’une façon ou d’une autre. »

Pendant les pourparlers d’armistice à la fin des combats, les commandants américains n’avaient plus de villes à prendre pour cible. Afin de mettre la pression sur les négociations, ils ont dirigé les bombardiers vers les grands barrages coréens. Comme l’a rapporté le New York Times, l’inondation causée par la destruction d’un barrage « a nettoyé » 40 km de la vallée et détruit des milliers d’hectares de riz récemment semé.

source : Etat de peur : comment la campagne de bombardement la plus meurtrière de l’histoire a créé la crise actuelle en Corée (Counterpunch) : https://reseauinternational.net/etat-de-peur-comment-la-campagne-de-bombardement-la-plus-meurtriere-de-lhistoire-a-cree-la-crise-actuelle-en-coree-counterpunch/

 

 Les USA sont détestés parce que le peuple coréen (du Nord) a de la mémoire, et que cette mémoire est gravée dans leur chair, à cause des effroyables massacres commis par l’armée américaine, sans doute les pires massacres de l’histoire de l’humanité, qui n’en a pas été avare pourtant. En fait les Nord-Coréens ont peur, et ce n’est pas sans raison, on va le voir. Ils ont peur que ces fou-furieux d’américains, culs-bénis bien-pensants et confits dans leur bigoterie et leur bonne conscience, réitèrent ce qu’ils ont déjà fait il y a 65 ans. Les avions américains ont lâché, sur la péninsule coréenne, plus de bombes – 635 000 tonnes – et de napalm – 32 557 tonnes – que pendant toute la campagne du Pacifique contre les Japonais au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Cela représente en gros 63 kg de bombes et 3,2 kg de napalm par habitant. Les villes étant principalement visées, par des généraux dont vous découvrirez l’effroyable cynisme. Pour ceux-là, pas de Nuremberg, mais les plus hautes distinctions. Pourtant, le massacre d’Oradour-sur-Glane par la division Das Reich, si on compare, fait pâle figure.

Source : https://reseauinternational.net/why-they-hate-us-mais-pourquoi-nous-haissent-ils-tant-ces-nord-coreens/

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

113 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 8 février 2018 10:03

    L’emprise de la propagande permanente sur les télespectateurs et tateuses est terrifiante.

    Autrefois, voici une douzaine d’années, m’Amie se vantait d’être un électron libre impossible à encarter.
    Depuis, elle croit toujours à la lune montante ou descendante pour planter ses poireaux, mais en plus elle furieuse à vie que j’ai cessé de croire au coup du RCA miraculeusement média par le méchant dioxyde de carbone. Et elle croit du comme fer que Kim Jung Un est fou.
    Elle gobe tout, tout, tout...

    Quand la propagande est totale à ce point, les peuples sans défenses intellectuelles sont foutus.

    • JC_Lavau JC_Lavau 8 février 2018 10:06

      @JC_Lavau. Faute de frappe : « au coup du RCA (Réchauffement Climatique Anthropique) miraculeusement médié... ».

      Pas assez relu, mes excuses.

    • Cateaufoncel 8 février 2018 11:55

      @JC_Lavau


      « Elle gobe tout, tout, tout... »

      Parole d’expert smiley smiley smiley smiley


    • doctorix doctorix 8 février 2018 17:33

      @JC_Lavau
      Quand j’ai passé mon article sur la CDN il y a 15 mois


      j’en ai pris plein la poire (défenseur et complice des dictateurs) et ça m’a poursuivi ensuite, venant de ces fripouilles d’américanolâtres qui sévissent ici.
      Mais je ne regrette pas. Il y avait deux choses à retenir : 

      « Ils vivent encore au Moyen-Age ! Pratiquant une politique du »plein emploi« , »zéro chômage«  !.. Encore plus catastrophique : ils en sont réduits à vivre avec des soins médicaux gratuits, des enseignements, primaire, secondaire, universitaire, gratuits... Oui : Gratuits !... Le comble du diabolique : des retraites et des logements »décents« pour leurs »Anciens« , avec le culte collectif du respect et de la reconnaissance qui leur sont dus par les jeunes générations !...De véritables fous furieux !... De haut niveau, en plus... Leur pays se retrouve, sans n’avoir rien demandé, membre du club très fermé des maîtres de l’aérospatial et de l’atome. »

      Et, comme dans cet article, la dénonciation des exactions épouvantables des USA contre ce malheureux pays. Celles qui risquent de recommencer.

      Je souhaite que ces JO soient l’occasion d’une réconciliation, dans le dos des USA, et surtout que le Sud réussisse à foutre les américains dehors, comme l’a fait De Gaule en France.

      Car le Sud est occupé (et non protégé) depuis près de 70 ans par les USA...



    • SEPH SEPH 8 février 2018 21:34

      @doctorix
      J’avais lu votre excellent article d’octobre 2016 : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/coree-du-nord-enfer-ou-paradis-185772

      Je suis d’accord avec votre article ainsi qu’avec votre commentaire.
      Il est absolument nécessaire que les gens connaissent mieux la Corée du Nord pour que la planète ne soit pas emportée par la folle domination des USA.

      J’ajoute une vidéo d’une personne qui revient de Corée du Nord : https://www.youtube.com/watch?v=vLfQ05H_oWk


    • doctorix doctorix 8 février 2018 23:33

      @SEPH
      Un jour ou l’autre, tout le monde finira par comprendre que des pays de merde, il n’y en a que deux, qui pourrissent la vie et la paix sur cette terre : Israël et les USA.

      Le plus tôt sera le mieux.

    • doctorix doctorix 8 février 2018 23:47

      @SEPH
      J’avais aussi passé trois autres articles sur la CDN, même s’ils n’ont pas eu l’audience du premier (18300). :




      C’est important de lutter contre la propagande US, et de montrer leurs mensonges. Même si tout n’est pas rose, ce peuple courageux doit être défendu.
      Ces embargos a répétition, au bon vouloir du prince, doivent cesser, et il est temps que nos dirigeants cessent leur allégeance à ces vautours. Et qu’ils retrouvent leur libre arbitre et notre dignité.

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 février 2018 05:52

      @doctorix


      IMAGINEZ la gifle que prendrait l’Amérique, si la Corée unie le temps des Jeux, y récoltait une masse de médailles pour se mettre en évidence et qu’on découvrait sous les projecteurs : a) que les Coréens du Nord et du Sud : a) NE SE DETESTENT PAS, MAIS PARTAGENT UNE COMMUNE HAINE DES USA, et b,) constituent, unis, une grande puissance militaire et économique du même ordre de grandeur que la France.... Ça changerait brutalement l’équilibre mondial. Or, on ne le voit pas venir du tout....

      PJCA

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 février 2018 09:44

      @Pierre JC Allard
      Les USA s’en foutent des médailles, ce qui les intéresse, comme d’habitude, c’est de mettre la main sur les réserves de terres rares, dont la Corée dispose. C’est le plus gros gisement du monde !!

      Elles sont indispensables aux technologies énergétiques et aux voitures électriques.


    • SEPH SEPH 9 février 2018 10:05

      @Fifi Brind_acier
      Très juste.

      Il ne faut pas non plus oublier les richesses de la Corée du nord propres à attiser bien des convoitises.

      Au-dessous de la surface de la montagne, la plupart des terres sont des réserves minérales importantes : le fer, l’or, la magnésite, le zinc, le cuivre, le calcaire, le molybdène, le graphite et plus encore, environ 200 sortes de minéraux. Il existe également de grandes quantités de terres rares,

      Les estimations de la valeur des ressources minérales du pays ont considérablement varié au cours des années, rendues difficiles par le secret et le manque d’accès. Selon une estimation d’une société minière d’État d’origine sud-coréenne, ils valent plus de 6 billions de dollars.

      Les USA font systématiquement la guerre, au nom « de la démocratie », aux pays qui ont des richesses qu’ils ne contrôlent pas avec leurs multinationales : Syrie, Libye,Irak,Somalie, Afghanistan, Yémen, ....


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 février 2018 14:35

      @SEPH. Les renseignements géologiques que j’ai pu recueillir sont bien maigres.

      En gros deux ou trois très vieux cratons, plusieurs milliards d’années. Bousculés après.

      Même difficulté à trouver de la géologie sur le bouclier des Guyanes. Or sur son flanc nord se trouvent le plus gros des richesses minières en minéraux du Vénézuela.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 février 2018 19:23

      @SEPH
      Vous avez tout compris..., si le Vénézuela ne disposait pas d’une énorme réserve de pétrole, les USA leur ficherait la paix ! Il possède plus de pétrole que l’Arabie Saoudite.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 février 2018 01:51

      @Fifi Brind_acier


      Bien sûr. Je souligne simplement qu’une réconciliation entre la Corée du Sud et celle du Nord - ce qui créerait une nouvelle grande puissance mondiale - déstabiliserait le monde et serait une catastrophe pour les USA. 

      PJCA

    • Alren Alren 10 février 2018 14:33

      @Pierre JC Allard

      serait une catastrophe pour les USA
      . et pour le Japon vieillissant qui lui aussi a commis de véritables génocides en Corée et qui traite très mal les immigrés coréens qui vivent sur son sol, ne reconnaît pas ses crimes de guerre aussi horribles que ceux des nazis.


    • JL JL 8 février 2018 10:53

      ’’Puis ce pays (la Corée du nord) a été rasé par les bombes américaines pendant la période 1950-1953, des villages entiers détruits : plus de 4 millions de civils tués’’ : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-coree-du-nord-un-etat-198961

       On ne m’ôtera pas de l’idée qu’après la dernière guerre mondiale de nombreux communistes ont eu une attitude carrément hostile à l’égard du régime américain.

       

       Merci SEPH pour cet article.

       


      • Cateaufoncel 8 février 2018 11:58

        @JL

        « ...de nombreux communistes ont eu une attitude carrément hostile à l’égard du régime américain. »

        A tel point qu’il a fallu les « démonstrations » d’Hiroshima et de Nagasaki pour les calmer.


      • JL JL 8 février 2018 12:51

        @Cateaufoncel
         
        Tout à fait.


      • izarn izarn 8 février 2018 13:58

        @JL
        Ou ont-il démontré leur hostilité manisfeste dés 1945 ?
        Ou ça ? Quand ? Ou ?
        Je veux bien croire qu’ils ont aidé le Viet Cong...Mais c’était avant tout une guerre d’indépendance.
        Idem en Chine et pareil en Corée.
        Ces peuples ont eu le malheur de choisir le communisme....
        Certes c’est une agression gravissime contre les USA, hein ?
        Parceque si tu choisis le capitalisme, c’est pas une agression contre les pays communistes, probablement...
        Alors l’objectivité la dedans, hein ?
         smiley
         smiley
        Mais bon c’était peut-etre de l’humour subtil...
        Bof !


      • JL JL 8 février 2018 14:32

        @izarn
         
         ’’Mais bon c’était peut-etre de l’humour subtil...’’
         
        J’ai emprunté cette formule à Pierre Desproges, en la modifiant un peu.


      • SEPH SEPH 8 février 2018 15:22

        @JL

        Il y a beaucoup de propagande et de désinformation délibérée sur la Corée du Nord

        Savez-vous que la Corée du Nord a accepté de suspendre ses essais nucléaires si les États-Unis acceptaient de mettre fin aux exercices militaires annuels le long de sa frontière ?

        Vous ne savez peut-être pas que les États-Unis mènent des exercices militaires qui simulent le renversement du gouvernement nord-coréen, et cette année, il y avait près de 400 000 soldats qui y participent. Le saviez-vous ??

        Saviez-vous que, cette année, les exercices ont été appelés «  Opération Décapitation  » et ont été dirigés contre la Corée du Nord, et ont été conçus pour simuler l’attaque et le renversement de la Corée du Nord ?

        Savez-vous que la guerre de Corée n’a jamais officiellement pris fin parce qu’aucune trêve officielle n’a jamais été signée ? C’est l’une des exigences de la Corée du Nord. Un traité final mettant fin à la guerre de Corée n’a jamais été signé, parce que s’il y avait eu un traité, les États-Unis n’auraient aucune base juridique pour l’occupation de la Corée du Sud avec nos nombreuses bases militaires.

        Pourquoi les États-Unis ne peuvent-ils pas simplement s’asseoir et accepter un dialogue bilatéral ?.


      • JL JL 8 février 2018 16:09

        @SEPH
         
        bon, je crois qu’il me faut citer la formule originale de Desproges, vous comprendrez mieux :
         
        "On ne m’ôtera pas de l’idée qu’après la dernière guerre mondiale de nombreux Juifs ont eu une attitude carrément hostile à l’égard du régime nazi. "

         


      • lejules lejules 8 février 2018 19:26

        @SEPH

        j’ai vu sur internet que seul 2 pays au monde n’avait pas de capitaux de l ’empire Rothschild dans leur banque nationale Cuba et la Corée du nord. je n’ai pas pu confirmé cette information. mais elle me parait plausible.
         la main mise de l’argent sur le monde ne peut tolérer d’exception.ceci explique peut être l’acharnement des USA sur ces 2 petits pays.

      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 février 2018 19:35

        @SEPH
        Pourquoi les États-Unis ne peuvent-ils pas simplement s’asseoir et accepter un dialogue bilatéral ?.

        Pourquoi ? Parce qu’avoir des ressources naturelles gratos, permet plus de profits que de les acheter, pardi !! La Russie aussi, les USA lorgnent dessus depuis le début du 20e siècle ...


        La Russie regorge de ressources naturelles... Du coup, les USA ont fait entrer les 10 pays de l’ Est dans l’UE, pour pouvoir coller leurs bases de missiles aux frontières de la Russie..., et accuser la Russie d’être un danger pour les USA...

        Cf le billet d’Orlov sur la psychologie des Russes, ils sont d’accord pour vendre tout ce qu’on veut, mais pas d’accord pour se laisser piller.
        Les Coréens du nord, ou le Venezuela, c’est pareil !

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 février 2018 17:45

        @lejules

        Ceaucescu avait tenu la Roumanie loin de cette dépendance envers les IFI. Il avait été le seul à y résister et Il a été le seul dirigeant de l’Europe de l’Est assassiné quand les USA ont gagné la Guerre Froide. Il l’a été Immédiatement, sans proces et sans pouvoir en dire un mot. Il y avait des choses qu’on ne pouvait pas laisser ébruiter 

        PJCA

      • maQiavel maQiavel 8 février 2018 13:35

        Pour ce qui est de la réunification des deux Corée, l’espoir est vain , c’est juste un discours mobilisateur pour les franges des populations nord et sud coréennes qui en rêvent , car non seulement ce n’est pas possible sur le plan militaire mais en plus personne n’en veut sur le plan diplomatique.

        Depuis le développement des armes non conventionnelles nord coréennes, la conquête du nord ne semble plus réalisable et de l’autre coté, le nord n’a pas les moyens conventionnels de conquérir le sud. On est plus dans les années 50, la réunification par les armes c’est du passé.

        Sur le plan diplomatique, la classe dirigeante nord coréenne n’accepterait jamais de renoncer à son pouvoir et à ses privilèges en se réunifiant au sud, en toute logique le système nord coréen aura une tendance naturelle à se pérenniser . Quant à la classe dirigeante sud coréenne, le cout d’une réunification serait exorbitant pour la Corée du sud , sans même parler du risque de troubles sociaux du fait que des millions de nord coréens sont inadaptés à une société capitaliste de consommation.

        De plus la réunification retirerait le principal prétexte de la présence des forces américaines dans la péninsule, les américains n’en voudront donc jamais car cette présence est stratégique dans le cas d’une confrontation avec la Chine. Quant aux Chinois, il y’a pour eux le risque que cette réunification se fasse sous l’égide d’un sud pro-américain et sans le tampon nord coréen, la seule perspective d’avoir des troupes américaines à la frontière chinoise fait frémir d’effroi la classe dirigeante chinoise.

        Tout le monde est pour le maintient des deux Corée sans le dire, les enjeux sont ailleurs. 


        • leypanou 8 février 2018 17:14

          @maQiavel
          sans même parler du risque de troubles sociaux du fait que des millions de nord coréens sont inadaptés à une société capitaliste de consommation  : affirmation qui ne repose sur rien.

          L’Allemagne de l’Est s’est bien intégrée avec l’Allemagne de l’Ouest, le Vietnam du Sud avec le Vietnam du Nord, pourquoi cela ne marcherait pas avec la Corée du Nord ?

          La seule raison valable est que les États-Unis, quand ils sont quelque part, n’en partent jamais qu’avec un coup de pied au c., jamais de leur plein gré. Et cela les arrange bien cette pseudo-protection dont aurait besoin la Corée du Sud.


        • maQiavel maQiavel 8 février 2018 21:31

          @leypanou
          Eh bien justement non , l’Allemagne de l’est ne s’est pas bien intégré avec  l’Allemagne de l’Ouest , les sequelles de la réunification sont toujours présentes ... 

          http://l-arene-nue.blogspot.be/2017/10/v-giacche-vingt-sept-ans-apres.html

          Et le gouffre qui sépare les deux Corées est incomparablement plus profond. Quant à la Corée du sud , elle est bien contente d’avoir de troupes américaines sur son territoire , c’est la raison pour laquelle les sud coréens étaient inquiet de l’élection de Trump qui dans sa campagne disait vouloir diminuer l’ effectifs des troupes américaines en Asie. Le scénario des méchants impérialistes américains qui contrôlent mentalement leurs vassaux qui ne font que subir en victime , ca ne marche pas. 



        • sirocco sirocco 8 février 2018 23:49

          @maQiavel

          « Quant à la Corée du sud , elle est bien contente d’avoir de troupes américaines sur son territoire. »

           
          Ne confondez pas le peuple sud-coréen et son gouvernement corrompu. La même chose se passe au Japon.


        • maQiavel maQiavel 9 février 2018 00:16

          @sirocco
          Qui élit ces gouvernements ? 


        • JC_Lavau JC_Lavau 9 février 2018 00:22

          @maQiavel. Comme chez nous : c’est les maîtres de la presse qui dirigent la propagande.


        • maQiavel maQiavel 9 février 2018 00:34

          @JC_Lavau
          Et donc ? Les «  maîtres de la presse » disposent d’un libre arbitre mais pas les électeurs ? 


        • JC_Lavau JC_Lavau 9 février 2018 01:04

          @maQiavel. Quand je vois combien m’Amie est anschlussée par sa TV, elle qui voici une douzaine d’années se vantait d’avoir été un électron libre, impossible à encarter... Chacune de mes incroyances la met en fureur.

          Dans « Les Thibaud », dernier volume, L’été 14, de Roger Martin du Gard, l’homme politique haut placé mais qui se fait soigner son chancre syphilitique, d’une part dit son inquiétude devant l’engrenage diplomatique qui va donner la guerre mondiale, d’autre part se vante de pouvoir renverser en trois jours la campagne de presse belliciste surchauffée, s’ils le jugent utile.

          Se souvenir aussi de la mise en scène du magnat de la presse Hearst, sous le code de « Citizen Kane », qui précise à son journaliste qu’il doit faire la propagande qu’il dicte « parce que je vous paie pour ça ». La parenthèse de la Libération est refermée depuis longtemps, les moeurs Hearst sont revenues en pleine forme. Si les patrons de presse décident de liquider un journaliste, « sa carrière est terminée ». Eric Turcon s’en est vanté à son client Alfred Sirven.

          Après plus d’un siècle de manipulation des masses, ce sont de vrais pros, Très exercés, ils ont plus de trente coups d’avance sur toi.

        • maQiavel maQiavel 9 février 2018 13:33

          @JC_Lavau
          Donc , ce sont des humains supérieurs ? 


        • JC_Lavau JC_Lavau 9 février 2018 14:29

          @maQiavel. Leurs moyens de propagande et leur absence de vergogne sont sans commune mesure avec ce dont disposent les télespectateurs et tateuses pour décoder grand chose.
          Lecteurs et auditeurs en 1950.


        • maQiavel maQiavel 9 février 2018 14:41

          @JC_Lavau
          Et vous , vous etes aussi sous leur influence ? Si non , comment faites vous ?


        • JC_Lavau JC_Lavau 9 février 2018 14:44

          @maQiavel. De mon mieux. Et ça prend du temps.


        • maQiavel maQiavel 9 février 2018 15:34

          @JC_Lavau
          C’est donc à la portée de tous de faire de son mieux , n’est ce pas ?


        • JC_Lavau JC_Lavau 9 février 2018 19:31

          @maQiavel. Toi vinaigre, cherches cornichon.

          Madame baise si mal et si rarement que ça, que ça te rend si teigneux ?

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 février 2018 19:53

          @maQiavel
          Les bases US et les navires de l’ US Navy sont déjà tout autour de la Chine !
          Cf Réseau mondial des bases militaires US.


          « Le Pivot vers l’ Asie » - Obama 2011.
          "(...) Ce renforcement militaire de la part des États-Unis fait partie du «  pivot vers l’Asie » que l’Administration Obama avait annoncé officiellement en 2011, une stratégie globale diplomatique, économique et militaire visant à subordonner la Chine aux intérêts de Washington. Le « pivot » a considérablement enflammé les poudrières potentielles de la guerre dans toute la région, et en particulier à travers ses activités provocatrices dans la mer de Chine méridionale.« (...)

          C’est ce qui explique que la Chine ait entamé »la nouvelle route de la soie", des travaux pharaoniques, pour assurer le transport de ses marchandises vers l’Ouest, par l’intérieur des terres, et pas par mer, où l’ US Navy contrôle les routes maritimes.

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 février 2018 19:56

          @sirocco
          Ben, non le gouvernement sud coréen n’est pas content du tout..., les USA ont installé des missiles sans leur demander leur avis, les transformant en cible privilégiée...


        • maQiavel maQiavel 9 février 2018 20:26

          @JC_Lavau

          Tu peux te vautrer dans l’insulte si tu veux.

          Moi je reste sur le sujet et cette tendance qui consiste exonérer les peuples de leurs responsabilités sous prétexte de propagandes n’a aucun sens.

          De deux choses l’une :

          -Soit les fameux « maitres de la presse » sont des êtres supérieurs et dans ce cas ils sont les seuls responsables. Mais dans ce cas de figure, il faudrait expliquer en quoi ce serait une mauvaise chose d’être dominé par des êtres supérieurs, car en principe c’est une bonne chose. Et il faudrait expliquer en quoi des personnes comme toi, parvienne à échapper à cette propagande.

          -Soit il n’y a pas d’humanité à deux vitesses avec d’un coté les êtres supérieurs qui joueraient le rôle de marionnettistes et de l’autre les inférieurs dénués de bon sens et privé de leur volonté. Et dans ce cas nous sommes tous responsables car cela signifie que les manipulés le sont uniquement du fait de leur paresse intellectuelle.

          Moi j’opte pour la seconde option. 


        • maQiavel maQiavel 9 février 2018 20:27

          @Fifi Brind_acier
          Je suis au courant. 


        • sirocco sirocco 9 février 2018 21:28

          @Fifi Brind_acier

          « Ben, non le gouvernement sud coréen n’est pas content du tout..., les USA ont installé des missiles sans leur demander leur avis, les transformant en cible privilégiée... »

           
          Oui, bon... Il faut faire la part des choses avec un président sud-coréen qui gesticule et s’offusque devant les caméras mais se garde bien de demander aux Yankees de remballer leur outils de mort.
          Est-ce que vous imaginez, dans la même situation, Erdogan prétendant découvrir avec stupeur que les Américains ont installé dans son pays des rampes de missiles à l’insu de son plein gré ?

           
          Soyons réalistes : la population n’apprécie pas trop la présence des bases US dans leur environnement - au Japon aussi - mais le gouvernement est inféodé, même s’il feint le contraire. Du reste, le président Moon est maître chez lui : pourquoi n’ordonne-t-il pas aux Américains de décamper ?


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 février 2018 02:13

          @maQiavel


          Il y a une grande naiveté à croire que ce que prétendent les États - et ce que rapportent les médias pour en manipuler les masses - reflète fidèlement leurs intentions et leurs objectifs. Regardez plutôt leurs intérêts et vous aurez une bien meilleure idée de ce qu’il feront. Et non, bien sûr, la réunification si elle se fait ne se fera pas sous l’égide d’un gouvernemnet inféodé aux USA.

          PJCA

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 février 2018 08:58

          @sirocco
          La population a très bien compris que les missiles US faisaient de la Corée du sud, une cible de choix, en cas de conflit armé...


        • bob de lyon 10 février 2018 09:16

          @maQiavel

          Excepté le coup de sang de J-C Lavau, un peu brut de fonderie, je crois bien qu’il y a un fond de vrai dans ce qu’il écrit, même si vous avez raison sur notre responsabilité et qu’il faille bousculer notre naturelle paresse intellectuelle…

          Les résultats de la recherche dans les systèmes cognitifs et les systèmes d’information, les études fondamentales sur nos réflexes psychologiques, les outils de communication sophistiqués, notre acculturation aux schémas de la publicité, tout cela nous imprègne et il est difficile de garder le « regard froid* », un vigoureux sens critique et notre libre arbitre.

          Les informations officielles ou alternatives distribuées à flux continus à la vitesse de la lumière demandent au vieux pékin que je suis un formidable tamis intellectuel pour trier l’important vrai du Mac Guffin.

          Au bout d’un moment, la fatigue nous gagne et l’on passe à l’alea jacta est et nous nous retrouvons les bras ballants.   

          * ce que préconisait l’écrivain Roger Vailland (oublié) en son temps face à l’Information. Nous étions en Indochine et en Algérie…


        • JC_Lavau JC_Lavau 10 février 2018 12:28

          @bob de lyon. Durant la guerre de 70, les canons prussiens tiraient trois fois plus vite que les canons français. Après un premier coup au pointage hasardeux, les canonniers français étaient hachés menus avant d’avoir pu recharger. DONC c’est la faute à la paresse intellectuelle des troufions français... Et il ne faut surtout pas regarder et comparer les efficacités des industries d’armement respectives, ni non plus du côté de la qualité des commandements.


          J’ai cité mon ex-compagne. Elle, du moment qu’on flagorne son féminisme, elle gobe tout le reste de la soupe TV. Elle raisonne à l’émotion et à la vitesse, se rassure dans la seconde du moment qu’elle se trouve une réplique qu’elle pense cinglante, disons plutôt « suffisante »...
          Depuis le temps, les maîtres de la propagande savent comment se rendre maîtres du temps de cerveau disponible de la ménagère de moins de cinquante ans, ou de davantage.
          Eux ont l’artillerie performante pour cela.

          Quant à la Corée, ne pas oublier qu’elle est passée presque directement de la colonisation japonaise à la colonisation U.S. avec les mêmes terroristes subalternes. Qu’ils ont su multiplier les meurtres pour ne laisser en vie aucun opposant connu.

          En Ukraïne aussi, multiplication des assassinats ciblés depuis 2014. C’est un serveur OTAN au Texas qui centralise la liste et les détails des journalistes, syndicalistes et opposants à assassiner.

        • bob de lyon 10 février 2018 14:03
          @JC_Lavau


          Nous sommes d’accord.

        • maQiavel maQiavel 10 février 2018 15:11

          @bob de lyon
          Je suis d’accord avec votre commentaire et évidemment qu’il y’a un fond de vrai dans ce que dit JC_Lavau. 

          La propagande est exploitée aujourd’hui scientifiquement et ça la rend d’autant plus efficace , ce n’est pas quelque chose que je conteste , j’ai même publié des articles ici sur la question. 
          Mais ce n’est pas parce qu’elle est efficace qu’elle serait incontournable comme l’étaient les obus prussiens ...
          Sur ces questions , il ne faut pas être borgne en ne considérant QUE l’efficacité de la propagande et en ométtant cette propension des masses à la paresse intellectuelle , au conformisme , à la lacheté car c’est sur ces éléments que surfent les propagandes. 
          Aucune propagande n’est insurmontable , les surmonter est à la portée de tous si tant est qu’on y met du sien. Et ne pas y mettre du sien est en soi une faute. 


        • Xenozoid 10 février 2018 15:24

          @maQiavel


          et émettre une hypothèse qui n’est qu’observations,peut etre aussi nuisible, que l’ignorance

        • maQiavel maQiavel 10 février 2018 16:07

          @Xenozoid
          C’est à dire ?


        • JP94 10 février 2018 18:31

          @maQiavel

          Allons vous savez bien que les élections n’intéressent la classe capitaliste que pour se légitimer et ne seraient démocratiques que s’il y avait débats sur le fond, accès égal aux médias, non possession des médias par de grands groupes militaires ou banquiers etc etc ...

          Quand en 2005 malgré la propagande énorme et l’union sacré du PS-EELV à la droite la plus conservatrice nous assénant e voter OUI sous peine de cataclysme, on a voté NON, là les élections n’étaient plus soiuveraines...

          En Corée du Sud contrairement à leurs engagements, les Etats-unis n’ont pas chassé l’armée japonaise  : en 1945 au Nord, l’URSS avait aidé ( avec une armée de près de 2 000 000 d’hommes tout de même la résistance coréenne chasser le colonisateur japonais jusqu’au 38ème parallèle ( accords URSS-USA) puis s’était retirée eh oui elle n’est pas allée au-delà alors que personne ne pouvait l’en empêcher... elle n’est même pas restée en Corée du Nord.
          Donc au Sud, la Résistance est aux prises avec les Japonais. FInalement, dans cette situation de chaos, le peuple coréen avec sa résistance communiste venait à bout des occupants..
          Les Etats-unis envoient leur protégé ( un Coréen ayant passé 2 ans de sa vie en Corée et le reste chez eux , il y a mieux pour les Coréens ...) mais ce protégé ,mis au pouvoir par des magouilles américaines et la mafia locale est en difficulté car le peuple n’en veut pas. 
          Les Etats-unis envoient 384 000 soldats ( tout de même) - pas des Américains .. qui se trouvent défaits.
          Alors ils envoient leurs bombardiers ...et détruisent tout , tuent 20% de la population Nord-coréenne et installent un dictateur en Corée du Sud.

          La Corée du Sud a vu défiler des tas de dictateurs mis là par les Etats-unis pour mater les aspirations populaires, pas contre la Corée du Nord.
          Il y a déjà eu des Communes en Corée du Sud, réprimées dans le sang avec l’aval des USA : 6000 morts civils ( étudiants et ouvriers) à Kwangdiu ( quelques années avant les JO de Séoul mais ça n’a pas provoqué de remous ...)
          On ne pouvait pas pénétrer en Corée du Sud les cheveux sur les oreilles ( je parle pour un touriste occidental).

          Récemment, scandale, un ferry appartenant à un proche du pouvoir coule, tuant 350 lycées en voyage scolaire.
          Des manifs sociales ont lieu : 62 000 policiers armés et violents face à 150 000 manifestants (dont les parents des lycéens ! 

          Les élus du nouveau Parti du Travail , depuis 2012, commencent une ascension dans les élections : 6 mois après, ils sont destitués puis menacés de 12 ans de prison pour « idées communistes ».

          Alors c’est à ce prix que le pouvoir sud-coréen se maintient... par la terreur et la répression des aspirations sociales. 

          La réunification est une chose, mais déjà la paix : la Corée du Nord la veut et le peuple coréen du Sud,aussi.
          Mais il y a les Américains (très impopulaires : actes de viol etc c’est une armée d’Occupation) et la caste au pouvoir, plus les milieux financiers.

          Lorsque les Coréens du Sud gagnent en sport, les Coréens du Nord les félicitent.

          C’est donc assez différent de la RDA et de la RFA.
          Effectivement, ce n’est une réunification, mais une annexion, et ça se voit économiquement ( 4 000 000 de chômeurs, 90 % de l’industrie détruite, et déjà les concurrents rentables des compagnies ouest-allemandes ( Interflug par exemple) ; tous les cadres radiés, aucune professeurr d’université n’a conservé son poste Tous les postes de direction confiés à des Allemands de l’Ouest ... un marasme vendu ici pour de la démocratisation... Or moins de la moitié des habitants de RDA avait voté pour la « réunification »... mais c’est comme notre NON et comme en URSS, d’ailleurs ... l’élite (faussement socialiste) a trahit le peuple ...

          Et pour la Corée, en réalité, aucun occidental, comme pour Cuba, n’a accès aux décideurs ... c’est une précaution très efficace. Kim Jong Un n’est pas tout puissant ,c’est un président que tout le monde voit ... mais le vrai pouvoir est inaccessible, pour ne pas être corrompu comme ça s’est vu ailleurs...

        • maQiavel maQiavel 10 février 2018 21:46

          @JP94

          Allons vous savez bien que les élections n’intéressent la classe capitaliste que pour se légitimer et ne seraient démocratiques que s’il y avait débats sur le fond, accès égal aux médias, non possession des médias par de grands groupes militaires ou banquiers etc etc ...

          ------> Je le sais bien , en effet. Mais que fait la masse pour changer cet état de fait ? La réponse : rien. Qui ne dit mot consent. Au contraire, elle se fiche de ceux qui tentent de changer les choses. Et le fait est que les massent consentent à la société de consommation capitaliste, elles seraient au contraire furieuses qu’elle s’effondre.

          Sinon, dans votre description de la guerre de Corée, vous semblez omettre un fait et pas des moindres : c’est le nord qui a envahit le sud !

          Pour ce qui est du pouvoir sud Coréen qui se maintiendrait par la terreur et la répression des aspirations sociales, il faut se demander pourquoi les sud Coréens, un des peuples les plus riches d’Asie, ne s’enfuient pas massivement comme le font les nord coréens dès qu’une occasion se présente. Eux ont le droit de voyager à l’intérieur du pays comme à l’extérieur sans autorisation administratives difficiles à obtenir comme au nord.


        • JC_Lavau JC_Lavau 11 février 2018 10:47

          @maQiavel.
          http://lesakerfrancophone.fr/neo-totalitarisme-quand-huxley-fait-le-point-en-1957

          « Il semble qu’il n’y ait aucune raison valable pour qu’une dictature parfaitement scientifique soit jamais renversée. »


        • SEPH SEPH 11 février 2018 11:54

          @maQiavel

          Kim Jong-un a insisté sur la nécessité de créer les conditions d’une amélioration des relations bilatérales avec la Corée du Sud. Il s’est prononcé sur la réunification :

          « Le Nord et le Sud ne doivent pas être ligotés par les événements du passé. Il est indispensable d’améliorer les relations bilatérales et de faire une percée en matière de réunification », 

          Il s’agirait non seulement d’une normalisation des relations entre Pyongyang  et Séoul, mais aussi d’une réconciliation et d’une réunification de la nation. Pour y parvenir, Kim Jong-un a souligné qu’il était important pour les deux parties de s’efforcer de communiquer et de coopérer.

           .


        • maQiavel maQiavel 11 février 2018 16:57

          @SEPH
          D’ou mon premier commentaire sur la réunification : ce n’est qu’un discours. 


        • JP94 11 février 2018 17:10

          @maQiavelMais les Coréens du Nord ne s’enfuient pas massivement !

          Il y en a qui bossaient en Chine ... et qui se sont faits enlever par la Corée du Sud et sont gardés prisonniers. La Corée du Sud et les Etats-unis se méfient d’ailleurs beaucoup de ceux qui demandent l’asile politique, car ils craignent une infiltration.

          La Corée du Nord, contrairement à la Corée du Sud, à l’origine,paysanne, jouit de beaucoup de ressources minières. C’est pour cela que les Américains ont investi en Corée du Sud, car ce pays, en réalité, ne peut de ce fait devenir une grande puissance.

          Ensuite, pour juger de la situation économique en Corée du Nord, faire fi de l’embargo à peu près total dicté par les Américains ne peut mener qu’à une erreur d’analyse grossière : le blocus de Leningrad, pour la Wehrmacht,ne devait durer que quelques semaines au-delà desquelles Leningrad devait se rendre. Les stratèges nazis avaient calculé suivant leur échelle.
          Juge-t-on l’économie de Leningrad sans tenir compte du blocus ? ça n’a aucun sens !
          Cela étant dit, le blocus a duré 900 jours et Leningrad a tenu, contre toutes les prévisions des nazis. A ça on peut juger de l’efficacité de son économie optimisée ( on y a créé la programmation linéaire)

          Eh bien pour la Corée du Nord, c’est pareil ;le blocus organisé par les Etats-unis devait y provoquer un marasme en quelques mois et mener à famines et révoltes, puis effondrement, les stratèges US jugeant selon leurs propres critères : mais échec de cette stratégie : depuis 60 ans la Corée du Nord anéantie par les bombardements américains, s’est reconstruite sans les capitaux du FMI ni des banques américaines ou autres. Elle ne s’est pas endettée, et met en avant éducation, culture et paix, soit exactement l"opposé de la politique américaine...

        • maQiavel maQiavel 11 février 2018 19:36

          @JP94

          -Mais les Coréens du Nord ne s’enfuient pas massivement !

          ------> 30 000 nord Coréens se sont réfugiés dans le sud et le chiffre serait sans doute bien plus grand si les habitants du nord pouvaient circuler librement car ceux qui se sont enfuis ont risqué leur vie et celle de leur famille.

          Après je veux bien croire que le sud ait pu enlever des nord coréens mais quelle quantité ? Une dizaine d’individus ? C’est une goutte d’eau dans l’océan.

          -pour juger de la situation économique en Corée du Nord, faire fi de l’embargo à peu près total dicté par les Américains ne peut mener qu’à une erreur d’analyse grossière

          ------> Mais je ne fais pas fit de cet embargo. 


        • izarn izarn 8 février 2018 13:48

          A ce jour il n’y a pas de preuve que le missile Taepodong 2 puisse atteindre les USA.
          Il n’y a eu qu’un seul lancement, raté, qui a duré 3200 kms...
          Bien entendu que les risques nucléaires venant de la Corée du Nord sont totalement bidons.
          D’autres infos stratégiques indiquent qu’une confrontation terrestre obligatoire pour éliminer le régime serait vouée à l’échec (Comme jadis) ou couterait énormement cher en homme et en matériel aux USA...
          Que bien sur les USA ne seraient pas aidés par la Russie ni par la Chine, bien au contraire !
          Que les japonais n’y participeraient pas, historiquement se serait dramatique pour eux...
          Seuls contre tous les USA de Trump ?
          Plus que jamais...
          En fait c’est Trump le « rocketman » qui court au suicide....Dans la pure stratégie du Viet-Nam : On est les plus forts, mais on se retire....
          Aprés la réputation US et de son dollar ne vaudra plus tripette.
          Finie la plus grande puissance mondiale...
          Soit Trump est vraiment con, soit il cherche autre chose....
          En plus il semble que la Corée du Sud les lache, ce qui n’est pas dit sur AV, ni nulle part dans les main street de l’info...
          En effet les nouvelles relations lors des JO se sont faites sans l’aval des USA...
          Etrange, non ?
          Si en plus les Coréens du Sud ne veulent pas de guerre....
          Les USA sont SEULS dans cette affaire...A part Jupiter Premier allié à la vieille britanique. Comme toujours, les cons(larbins) ça ose tout...


          • DACH 8 février 2018 14:14

            «  »«  »....qu’il n’y aura pas d’agression arbitraire contre leur pays, comme durant la guerre des années 50.«  »«  »" Qui a commencé et déclaré la guerre de 1950 ?


            • Drugar Drugar 8 février 2018 14:46

              @DACH
              Ce sont les Etats-Unis et l’URSS, puisque de domination japonaise, la Corée a ensuite été dominée et partagée entre l’URSS et les Etats-unis qui s’en sont servie comme « terrain de jeu » pour se foutre sur la gueule joyeusement, sans ruiner leur propre territoire...

              Dans cette histoire, les coréen et particulièrement les coréens du nord ont été les dindons de la farce.

            • maQiavel maQiavel 8 février 2018 15:07

              @Drugar
              Oui bon mais il y’avait tout de même des gouvernements nord et sud coréens qui avaient pour objectif de réunifier la péninsule. Ce n’est pas uniquement de la faute des méchants américains et soviétiques , il y’avait de part et d’autres des coréens qui voulaient la réunification par la guerre et qui l’ont faite cette guerre. Et c’est la Corée du nord qui l’a déclarée en premier ( car elle état la première a etre prete militairement). 



            • Drugar Drugar 8 février 2018 15:35

              @maQiavel
              Les gouvernements dont vous parlé ont été mis en place et pilotés par les E-U et l’URSS. Que certain coréens (mais lesquels, certainement pas les civils qui ont vu leur maisons rasées par les bombes...) est voulu la guerre ne change rien au problème : les marionnettistes étaient l’URSS et les E-U. 

              S’ils n’avaient pas mis leur nez la dedans il n’y aurait pas eu de problème d’attaque du sud par le nord puisque il n’y aurait pas eu de séparation en deux effectuée par ces deux puissances.
              Au final, se focaliser sur cette attaque du sud par le nord n’a aucun sens puisque la Corée du nord et la Corée du sud n’auraient jamais existé sans l’intervention (sans se préoccuper de l’intérêt ou de l’avis des coréens par ailleurs) de l’URSS et des E-U pour se partager « le gâteau ».

            • DACH 8 février 2018 17:55

              @Drugar
              Les livres d’histoire disent bien autres choses....


            • SEPH SEPH 8 février 2018 17:57

              @DACH
              Qui a commencé et déclaré la guerre de 1950 ?

              Voici les prémisses de la guerre entre le Nord et le Sud :

              Un accord entre les Soviétiques et les Américains, en décembre 1945, établit un compromis entre les positions des deux superpuissances : alors que les Américains voulaient maintenir une administration internationale de la Corée par quatre pays (les Etats-Unis, l’URSS, la Grande-Bretagne et la République de Chine), les Soviétiques insistaient sur la mise en place d’un gouvernement coréen indépendant. L’accord de Moscou prévoyait un régime d’administration (trusteeship) de la Corée pendant une durée maximum de cinq ans, des garanties d’indépendance de la Corée et l’établissement d’un gouvernement provisoire.

              En 1946, Syngman Rhee appela alors à la formation d’un gouvernement représentatif dans la seule partie Sud de la péninsule. Cette déclaration divisa la droite nationaliste coréenne, car elle entérinerait la partition.

              Dans le même temps, les partis de gauche demandaient, au Sud de la péninsule, des réformes économiques, prenant appui sur l’exemple du Nord  : en mars 1946, la réforme agraire au Nord avait redistribué les terres à 70% des paysans en l’espace de vingt jours ; en juin, la durée quotidienne de travail y avait été abaissée à huit heures ; en juillet, la loi sur l’égalité entre les hommes et les femmes avait mis fin à des siècles de féodalisme ; enfin, plus de 90% des entreprises avaient été nationalisées. Alors que ces réformes ne concernaient que la moitié Nord, le Sud était confronté à des risques grandissants de famine.

              En septembre-octobre 1946, une grève générale se déclenche au Sud, à partir de Pusan. Plus de 2 millions de manifestants réclament la réquisition du riz, l’application de la réforme agraire et l’interdiction des milices de droite. La répression cause plus de mille morts.

              Pendant ce temps, les Etats-Unis avaient transféré le traitement de la question coréenne à l’Organisation des Nations-Unies, alors dominée par les pays d’Europe occidentale et d’Amérique latine qui leur étaient favorables. L’ONU décide l’organisation d’élections au Nord et au Sud de la péninsule, mais les autorités nord-coréennes refusèrent, en janvier, la supervision du processus électoral par l’ONU.

              Les Nations-Unies décidèrent alors, en février, l’organisation d’élection séparées dans la seule moitié Sud. Toujours en février, à l’appel du Parti du travail de Corée du Sud, une grève générale réunit 1,5 millions de travailleurs au Sud : 57 personnes furent tuées et 10.584 arrêtées.

              La contestation la plus vive eut lieu dans l’île de Jeju, en avril : les manifestants s’opposèrent aux élections séparées, aux milices de droite et demandèrent le départ des troupes américaines. Le bilan fut de 30.000 morts, tués par les forces de police et les milices de droite.

              L’assemblée sud-coréenne, élue le 10 mai 1948 à l’issue d’un scrutin boycotté par la majorité des partis et s’étant tenu dans la seule partie du Sud (à l’exception de Jeju), porte Syngman Rhee à la présidence de la République. La République de Corée est née.


              Pour faire face à la scission, les nationalistes de droite, au premier rang desquels Kim Ku, abandonnent Syngman Rhee, en exigeant, dès février 1948, des élections dans toute la Corée. Fin avril, les opposants à la tenue d’élections séparées au Sud, dont les nationalistes Kim Ku et Kim Kyu-sik, se réunissent à Pyongyang. Leur programme commun comporte le départ des troupes américaines et soviétiques, l’établissement d’un gouvernement provisoire et d’une assemblée pour toute la Corée, ainsi que l’invalidation des élections en Corée du Sud.

              Prenant acte de l’établissement d’un gouvernement séparé au Sud, les dirigeants du Nord organisent des élections le 25 août 1948, . L’Assemblée populaire suprême proclame la République populaire démocratique de Corée le 9 septembre 1948 : Séoul est alors choisie comme la capitale de la RPDC, en signe du refus de la partition. Chacun des deux gouvernements entend représenter toute la Corée.

              A la fin de l’année 1948, Kim Ku appelle à nouveau au retrait des troupes américaines et soviétiques, ainsi qu’à la reprise des discussions Nord-Sud. En mars 1949, 36 députés sud-coréens, conduits par le vice-président Kim Yak-su, demandent l’expulsion des troupes étrangères au comité Corée de l’ONU.

              Syngman Rhee répond en énonçant la loi de sécurité nationale, toujours en vigueur en Corée du Sud et qui condamne tout contact réel ou supposé avec le Nord. Dans la vague d’exécutions et d’arrestations qui se déclenche, Kim Ku est assassiné en juin 1949.

              Bien que les négociations pour la réunification eussent continué dans les mois précédant la guerre, les tensions s’intensifièrent. Des escarmouches et des raids inter-frontaliers persistèrent. La situation se transforma en guerre ouverte et les
              forces du Nord envahirent le Sud le 25 juin 1950. 

              En 1950, l’Union soviétique boycottait le Conseil de Sécurité de l’ONU. En l’absence d’un véto de l’Union soviétique, les États-Unis et d’autres pays votèrent une résolution autorisant une intervention militaire en Corée.

              Les États-Unis fournirent 88 % des 341 000 soldats internationaux qui aidèrent les forces du Sud, complétés par l’assistance de vingt autres pays.



            • maQiavel maQiavel 8 février 2018 21:17

              @Drugar

              La théorie des marionnettistes a bon dos, comme s’il y’avait d’un coté des manipulateurs contrôlant tout et de l’autre des marionnettes dotés d’un libre arbitre. Personne n’a imposé aux Coréens de faire cette guerre et si les Coréens étaient contre, elle n’aurait pas eu lieu car il y’aurait eu des grondes dans les armées, particulièrement au nord qui a attaqué. Staline n’a rien imposé à kim Il Sung , au contraire , il a modéré les velléités guerrières de la classe dirigeante nord coréenne , sans l’URSS la guerre aurait démarré bien plus tôt. Et Truman n’a pas imposé les purges au sud à Syngman Rhee.

              Je ne dis pas que les puissances étrangères n’ont pas leur part de responsabilité dans cette guerre , mais évacuer celle des Coréens réduits à de simples marionettes sans aucune volonté , idéologie ou idéaux , ça n’a pas de sens ... 


            • maQiavel maQiavel 8 février 2018 21:18

              ... des marionettes privés de leur libre arbitre *


            • Drugar Drugar 9 février 2018 11:10

              @maQiavel
              Si je vous comprends bien, vous pensez que le seul fait que les peuples aient (sois-disant) un libre-arbitre suffit à les rendre essentiellement responsables de cette guerre, les dirigeants et puissances étrangères n’ayant qu’un rôle secondaire dans cette affaire.


              C’est oublier un peu vite le fait que l’on puisse manipuler les masses (les dirigeants et l’état profond des Etats-unis sont d’ailleurs passés maître dans cet art !). Les instances dirigeantes soviétiques n’étaient pas en reste non plus coté manipulation. Ils ont installé des gouvernements marionnette qui faisaient se qu’on leur disait. L’essentielle de la partie militaire était soutenu par ces deux puissance (ainsi que la Chine). Vous semblez vouloir minimiser grandement le rôle des marionnettistes : ce faisant, vous vous faites manipuler vous-même.

              Je vous rappel que les Etats-unis et l’URSS se sont partagés la Corée (nord et sud du 38eme parallèle) sans consulter aucunement le peuple coréen. Ou est le libre arbitre du peuple dans cette histoire ? La Corée s’est fait ballotter comme un fétu de paille en passant d’une domination japonaise à une domination et un partage forcé par les 2 grandes puissances. Le libre arbitre du peuple coréen, s’il existe, a été totalement piétiné par l’ingérence des E-U et l’URSS.

              Vous n’avez d’ailleurs pas répondu au fait que la guerre de Corée de 1950 - 53 n’aurait pas existé sans l’ingérence de ces puissances se partageant ce pays, puisque la Corée du nord et la Corée du sud n’auraient pas existé...


            • maQiavel maQiavel 9 février 2018 13:29

              @Drugar

              Déjà, si l’URSS et les Etats unis n’étaient pas intervenus, la Corée serait restée sous domination japonaise. Vous semblez oublier que la résistance Coréenne à la colonisation nipponne n’était pas unie, de nombreux « clans » politiques se disputaient le leadership et sont allés chercher du secours à l’étranger que ce soit en URSS, en Chine ou en occident, donc lorsque vous écrivez « les États-Unis et l’URSS se sont partagés la Corée (nord et sud du 38eme parallèle) sans consulter aucunement le peuple coréen » ce n’est pas tout à fait vrai puisque ce partage était le résultat de l’activisme des résistants Coréens.

              Réduire la présence étrangère en Corée à une manipulation des masses n’a strictement aucun sens. Et pourquoi ça fonctionnerait uniquement dans ce sens là d’ailleurs ? Parce qu’on pourrait aussi postuler que ce sont les leaders Coréens qui ont manipulé les grandes puissances pour intervenir en Corée , non ? La manipulation ne fonctionnerait que dans un sens ? 

              Votre raisonnement omet les conflits perpétuels qui animaient la classe politique coréenne juste après le départ des Japonais, et même en supposant que l’union soviétique et les Etats unis aient retiré leurs troupes immédiatement (ce que les soviétiques ont fait dès 1946 d’ailleurs) , la péninsule aurait été à feu et à sang et les plus faibles auraient réclamé l’aide militaire de leurs alliés étrangers. Et d’ailleurs, si les gouvernements en place dans les deux Corée n’étaient rien d’autre que des marionnettes, alors qui était légitime pour gouverner la Corée ? Et ces personnes d’après vous auraient pu s’imposer aux autres sans user de la force ? Non , ce n’est pas sérieux de tout mettre sur le dos des puissances étrangères comme si les Coréens n’étaient que spectateur de cette guerre. C’étaient les principaux acteurs et chaque camps est allé se chercher des alliés militaires pour s’imposer aux autres … 


            • Drugar Drugar 9 février 2018 15:14

              @maQiavel
              Si je comprends bien votre position, à la fin de la seconde guerre mondiale, les japonais son partis tout seul et la Corée s’est auto-scindé sous le coup de l’activisme des résistants Coréens. Une fois cette scission faite et un gouvernement mis en place (l’un pro-soviétique et l’autre pro-américain), chaque camp n’avait en têt que de sauter à la gorge de son opposant (le nord plus que le sud, à priori). 

              Concernant les « clans » de la résistance coréenne qui se disputaient, ce n’est pas ce qui est dit dans ce lien. Que des résistants à une occupation tente de trouver refuge et de se faire aider par des puissances étrangères favorables à leur cause, quoi de plus normale ? Mais ce lien n’évoque nullement l’intervention des américains ou des soviétiques / russes pendant la période l’occupation japonaise.

              Par ailleurs, je me suis fié à ce lien, qui montre bien l’ingérence des deux puissances. Je n’ai pas nié que des forces politiques se déchiraient en Corée, mais le lien montre bien que ces forces politiques sont très fortement liées aux deux grandes puissances. Par ailleurs, la logistique militaire, surtout coté sud, à surtout été assuré par les grandes puissances.
              Je n’ai pas dit qu’il n’y aurait pas de dissension interne en Corée si les Etats-unis et l’URSS n’étaient pas venu mettre leur grain de sel, j’ai dit qu’il n’y aurait pas de guerre entre le nord et le sud, puisque le sud et le nord n’auraient pas existé.

              Vous me parlez des gouvernements, des forces politiques, des clans, des leaders coréens, mais ou est le peuple coréen dans votre histoire ? Quand vous dite que les coréens « étaient les principaux acteurs » de cette guerre, vous parlez de ces dirigeants / leaders / clans / forces politiques, certainement pas des populations. 

              Ces populations n’ont d’ailleurs pas été « spectatrice » : quand on se prend des tapis de bombes sur le coin de la figure, on est certainement pas spectateur. Donc les populations étaient impliquées dans ce conflits. Mais on peut pas en conclure qu’elles sont à l’origine de ce conflit comme vous l’affirmez. Ça ne serait pas la première fois que les populations subiraient les conséquences dramatiques des décisions prisent par leur dirigeants (dirigeants à la solde de puissance étrangère ). 

              Au final, quand le nord a lancé son offensive, le dirigeant nord Coréen a « demandé la permission » à Staline et Mao. Si ce n’est pas une preuve de subordination, je ne sais pas ce qu’il vous faut. Le sud était complètement dépassé dans cette histoire et se reposait totalement sur les Etats-unis et ses manœuvres à l’ONU.

              Quoi qu’il en soit, les populations ne sont pas à l’origine de ce conflit, et ne sont que la victime des manœuvres des dirigeant corrompus et vendus ainsi que des puissances étrangères. 

            • maQiavel maQiavel 9 février 2018 17:39

              @Drugar

              -Que des résistants à une occupation tente de trouver refuge et de se faire aider par des puissances étrangères favorables à leur cause, quoi de plus normale ?

              ------> Ah ben voilà. Il faut donc arrêter de parler de ceux qui veulent se faire aider par des puissances étrangères , alors que leur pays est occupé par une autre , comme de simples marionnettes dénués de volonté et privé de leur capacité de raisonner , c’était des hommes politiques , des combattants et des militants animés d’idéaux qui avaient leur propre agenda , ce n’est pas respecter les Coréens que de les réduire au rôle de simple figurant d’une histoire dont ils ne seraient que des objets manipulés par d’autres.

              -Je n’ai pas nié que des forces politiques se déchiraient en Corée, mais le lien montre bien que ces forces politiques sont très fortement liées aux deux grandes puissances

              ------>Bien sur que ces forces politiques étaient liés aux deux grandes puissances ( + la Chine ) , je ne le nie pas. Mais ça n’en fait pas de vulgaires marionnettes. D’autant plus que ces liaisons datent d’avant l’occupation de la péninsule Coréenne par ces puissances. Ce sont des gens qui ont fait le choix de se faire aider afin de mener leur combat contre l’impérialisme nippon.

              -Si je comprends bien votre position, à la fin de la seconde guerre mondiale, les japonais son partis tout seul et la Corée s’est auto-scindé sous le coup de l’activisme des résistants Coréens.

              ------> Non, les Japonais sont partis parce qu’ils ont été vaincus par l’URSS et les Etats unis mais aussi par les résistants Coréens.

              -Concernant les « clans » de la résistance coréenne qui se disputaient, ce n’est pas ce qui est dit dans ce lien.

              ------> Et pourtant, plus bas dans un de vos liens est faite une description très (trop) succincte de ces « clans »

              Description trop succincte car il n’existait pas que deux clans, il y’en avait des dizaines qui ont été exterminés au nord par Kim Il Sung et au sud par Syngman Rhee. Et effectivement, les groupes les plus forts n’attendaient que de sauter à la gorge des plus faibles.

               -Par ailleurs, je me suis fié à ce lien, qui montre bien l’ingérence des deux puissances.

              ------> Et moi je n’ai pas nié cette ingérence (ce serait idiot de la nier).

              Par ailleurs, la logistique militaire, surtout coté sud, à surtout été assuré par les grandes puissances.

              ------>Pas au début de la guerre. Pour être précis, l’armée soviétique a quitté la Corée du nord en 1946. Kim Il Sung a lancé une politique militariste et a très tôt fait part de ses plans de conquête militaire du sud à Staline qui l’a dissuadé à plusieurs reprises (sinon la guerre aurait démarré bien plus tôt) , jusqu’à ce qu’il donne son autorisation. Quant à Syngman Rhee , il était trop occupé à réprimer ses concurrents politiques pour engager une politique militariste mais on sait bien que la réunification de la péninsule était aussi dans ses plans. Si la Corée du nord a attaqué, c’est qu’elle était la première à être prête. Dans le début de la guerre, c’était des Coréens qui affrontaient d’autres Coréens, jusqu’à ce que le gouvernement au sud fasse appel aux occidentaux et que le nord fasse appel aux Chinois et aux soviétiques lorsqu’ils étaient sur le point d’être défait.

              Vous me parlez des gouvernements, des forces politiques, des clans, des leaders coréens, mais ou est le peuple coréen dans votre histoire ?

              ------>La Corée, c’est comme tous les pays vous savez. Le peuple est soit passif, soit il suit ses leaders. Des leaders auréolés de la résistance aux Japonais et qui n’avaient rien d’illégitime. Les chefs voulaient la guerre pour réunifier la Corée et le peuple a suivit ( ou est resté passif).

              La masse n’est jamais le principal acteur, ce sont les réseaux qui sont les principaux acteurs (donc les clans politiques) mais ils ne peuvent rien faire sans le consentement de cette masse. Et c’est dans ce consentement que réside la responsabilité des peuples , quels qu’ils soient. 


            • maQiavel maQiavel 9 février 2018 17:51

              @Drugar

              Au final, quand le nord a lancé son offensive, le dirigeant nord Coréen a « demandé la permission » à Staline et Mao. Si ce n’est pas une preuve de subordination, je ne sais pas ce qu’il vous faut. Le sud était complètement dépassé dans cette histoire et se reposait totalement sur les Etats-unis et ses manœuvres à l’ONU.

              ------> Qu’il y’ait eu un rapport de subordination d’un coté entre le nord et l’URSS et de l’autre coté entre le sud et les Etats unis, je ne le nie pas, c’est même une évidence. Mais ce n’est pas parce qu’il existe un tel rapport que le subordonné n’a aucune marge de manœuvre et peut être réduit à l’état de marionnette dénué de volonté , de plans ou d’idéaux.

              Et la manipulation n’est jamais à sens unique, le suzerain peut manipuler le vassal mais le vassal peut aussi manipuler le suzerain. Le suzerain n’est pas non plus totalement libre de ses choix, il a aussi ses contraintes. C’est quelque chose que les théories du « marionnettiste » ne prennent pas en compte, 


            • SEPH SEPH 8 février 2018 14:49

              Un photographe singapourien a pu filmer la capitale nord-coréenne à 360 degrés depuis les airs.

              Il y a deux ans, Aram Pan était devenu le premier étranger à avoir réalisé des prises de vue aériennes de Pyongyang. Le mois dernier, ce photographe de Singapour a eu l’occasion de tourner, avec l’accord des autorités, des images à 360 degrés de la capitale nord-coréenne.

               La vidéo ci-dessous donne un aperçu inédit de la capitale nord-coréenne qui compte 2,5 millions d’habitants. Le photographe affirme avoir eu toute liberté pour filmer et photographier, en dehors des personnels et sites militaires.

              VIDEO : https://youtu.be/S44YKdc3G3U


              • doctorix doctorix 8 février 2018 20:42

                @SEPH
                Pas mal, cette vidéo, pour un pays de merde.


              • SEPH SEPH 8 février 2018 20:55

                @doctorix
                « pour un pays de merde » je pense que c’est de l’humour.

                Avec cette vidéo à 360°, vous pouvez orienter la caméra, avec votre souris pourvoir précisément la capitale de « l’enfer » !!


              • maQiavel maQiavel 8 février 2018 14:49

                Sinon, de manière générale, pas grand-chose à redire de cet article, que ce soit sur les terribles bombardements américains et sur la dernière victoire stratégique de la Corée du nord.

                Je suis cependant dubitatif sur l’autosuffisance alimentaire de ce pays, je ne connais pas la situation mais selon des rapports de l’ONU , du fait des problèmes climatiques ( sécheresses , inondations ) et de la politique agricole inefficace des autorités politico-administratives , plus des trois quarts de la population sont en situation d’insécurité alimentaire. 


                • JP94 10 février 2018 18:51

                  @maQiavel

                  Aucun pays ne survit en autarcie et il faut bien voir que le blocus imposé par la volonté des Etats-unis à la Corée du Nord est bien pire que celui (illégal) décidé par les mêmes Etats-unis contre Cuba.

                  Ce blocus interdit tout approvisionnement énergétique, tout achat à la Corée du Nord. Si on appliquait ce même blocus aux Etats-unis, ils ne tiendraient pas 20 jours !

                  Il est interdit à tout Coréen du Nord -sur injonction américaine, d’avoir accès à un emploi hors de Corée du Nord !!! ( et sous trois, aucune Coréen du Nord n’aura le droit de séjourner ailleurs !!
                  Ceci, voté par l’ONU ( qui en fait de belles !) alors que la Corée du Nord a arrêté ses essais en septembre mais que par contre les Etats-unis ont organisé les plus grandes manoeuvres militaires - conjointes avec les Corée du Sud et le Japon ( me semble-t-il) en novembre..simulant la destruction de la Corée du Nord ... ce qui ne trouble guère l’ONU... ( qui n’a pas bronché lors de la destruction de la Corée du Nord durant la Guerre de Corée).

                  Sur le site de l’AAFC, vous devriez trouver le détail de ces interdictions.

                  Les stratèges US commettent un crime contre l’Humanité ( affamer une population entière par un blocus) mais tout est permis aux Etats-unis ... et n’en reviennent pas que le peuple Nord-Coréen tienne.
                  D’autre part le pays se développe et par exemple, la part du PIB consacrée à l’éducation et à la culture a augmenté parallèlement dans les 2 pays, mais est supérieure en % pour la Corée du Nord ( et très nettement par rapport à ’Allemagne). Or un pays se juge beaucoup , objectivement, sur ces critères , jamais cités ici ...

                  Tout ce qu’on dit de la Corée du Nord, je veux dire en dehors de cet article, est faux en général. C’est juste le discours de la CIA ...

                  Donc la question n’est pas seulement celle de l’autosuffisance alimentaire ( la Corée du Nord n’est pas les Etats-unis avec l’United Fruit ni la France et ses semi-colonies), mais celle de ce qu’elle serait , bénéficiant des mêmes droits internationaux que les autres pays ...


                • zygzornifle zygzornifle 8 février 2018 15:50

                  Voila ce qui énerve les Ricain ,


                  la Corée du nord n’a pas de Mac Do de Coca d’iPhone de Nike et en plus ses habitants ne pèsent pas 250 Kgr , il y a de quoi déclencher le feu nucléaire ce pays est comme le village d’Astérix , il résiste a l’empoisonnement Américain ......

                  • leypanou 8 février 2018 17:42

                    Non contents d’avoir voté à l’unanimité -donc stupidement aussi par la Chine et la Russie-une résolution très dure contre la Corée du Nord, lors du Sommet de Vancouver du 16 janvier, 20 pays (Canada, United States, Australia, Belgium, Colombia, Denmark,France, Greece, India, Italy Japan, Netherlands, New Zealand, Norway, Philippines, Republic of Korea,Sweden, Thailand, Turkey, United Kingdom)

                    ont voté des résolutions supplémentaires pour durcir encore plus les sanctions du Conseil de Sécurité (donc en dehors du droit international).

                    En plus des laquais classiques de l’empire, on trouve dans cette liste les Philippines, la Thailande l’Inde et la Turquie, surtout la Turquie pour qui apparemment, le récent coup d’état manqué ne lui a pas suffi ; les Philippines, aussi, malgré les récents propos de Rodrigo Duterte que l’on croyait plus libéré du tutelage de l’empire.

                    Bref, pour avoir une idée des sanctions contre ce petit pays qui ne menace personne -malgré la propagande honteuse d’Arte et FranceTV , lire par exemple  ici.

                    Et ils se proclament défenseurs des droits de l’homme.


                    • sirocco sirocco 9 février 2018 00:31

                      @leypanou

                      C’est vrai, le fait que la Russie et la Chine, traditionnellement alliés de la Corée du Nord, aient ajouté leur voix à tous les votes de l’ONU imposant des sanctions supplémentaires à ce pays laisse un goût amer.

                       
                      Mais la Russie et la Chine n’avaient pas vraiment le choix. Les opinions des représentants siégeant à l’ONU ne sont pas celles des commentateurs d’Agoravox. La plupart d’entre eux croient ce que disent les médias du monde entier, à savoir que la poursuite du programme nucléaire de la CDN menace la paix mondiale. Ne pas voter les sanctions reviendrait à apparaître comme des complices de cette « menace » grandissante, ce qui est difficilement défendable sur la scène internationale et ne manquerait pas de déchaîner les accusations des pays atlantistes. Le vote des sanctions est une obligation diplomatique.


                    • Ouam Ouam 8 février 2018 19:07

                      Aucun risque de dérapage en ce moment....
                      Les champignons ne poussent pas sous la neige smiley


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 février 2018 22:09

                        C’est qui « ils » , bande d’enfoirés ...


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 février 2018 22:18

                          « ils » comme habitants en Corée du nord ...


                        • lloreen 8 février 2018 22:12

                          La guerre a toujours été celle d’une minorité contre la majorité.
                          Et tous les artifices ont été bons pour vendre n’importe quoi à cette majorité à l’encontre de ses intérêts les plus élémentaires.

                          Quel est l ’individu -ou le peuple qui a intérêt à récolter un tapis de bombes sur la tête ?
                          Quel est l’individu -ou le peuple- qui tire le moindre avantage à se mettre à dos des millions d’autres qu’il ne connaît même pas et qui ne lui ont jamais causé le moindre tort ?
                          Quel est l’individu- ou le peuple- qui trouve un intérêt à se voir dépouiller tous les deux ou trois ans de ses économies, de sa maison, de son travail ?
                          Quel est l’individu - ou le peuple- qui a envie d’être trimballé aux quatre coins de la planète au gré des lubies de gouverne-menteurs dont les intérêts particuliers ont toujours divergé de l’intérêt général ?
                          Quel est l’individu -ou le peuple- dont les parents hypothèquent par pur plaisir, l’avenir ?

                          Franchement, je n’en connais aucun.
                          Et comme forcément, cela n’existe pas, il faut des artifices de plus en plus subtils pour mener de braves gens à subir l’inacceptable.
                          Autrefois, ce sont les journaux qui se chargeaient de cette besogne peu glorieuse. Actuellement, c’est l’intelligence artificielle qui a pris le relais comme en témoigne la vidéo suivante.
                          Méfiez-vous des apparences:elles sont trompeuses.
                          Les Coréens, comme n’importe qui d’autre ont envie de mener une vie sereine auprès de ceux qu’ils aiment.
                          https://www.youtube.com/watch?time_continue=14&v=AmUC4m6w1wo

                          Je pense que ni les Coréens, ni les Français, ni les russes, les polonais ou les porto-ricains n’ont le moindre intérêt à se liguer les uns contre les autres pour les raisons sus-mentionnées.
                          La propagande insidieuse de psychopathes qui mènent le monde vers sa perte doit être dénoncée.
                          Comme l’a fort bien reconnu Paul Valéry :« La guerre est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas ».


                          • Matlemat Matlemat 8 février 2018 22:25

                            Une question : pourquoi la Corée du Nord développe des armes nucléaires alors qu’elle a le soutien de la Chine en cas d’agression américaine ? Ont il peur de perdre le soutien chinois ?


                            • lloreen 8 février 2018 22:55

                              @Matlemat
                              « pourquoi la Corée du Nord développe des armes nucléaires »
                              Vous avez des preuves ou ce sont les déclaration de ventriloques télévisés qui vous le laissent croire ?

                              Si c’est du même genre que la fameuse fiole de Colin Powell...les armes de destruction massive et le reste, vaut mieux ignorer...
                               http://www.ina.fr/video/2205136001007

                              Bizarrement, les perroquets télévisés n’ont jamais parlé du programme nucléaire d’Israël ...
                              http://www.voltairenet.org/article129626.html


                            • RICAURET 8 février 2018 22:43

                              Les etats unis ont besoin de cette guerre sinon ils deviendront plus pauvre que le plus pauvres des pays avec leur monnaies de SINGES

                              COMME CELA ILS NE REMBOURSERONT PERSONNES UN POINT C’EST TOUT
                               NE CHERCHAIT RIEN D’AUTRES LE RESTE N EST QUE DU BLABLA
                              NI VUE NI CONNU JE T EMBROUILLE 


                              • sirocco sirocco 9 février 2018 00:44

                                @RICAURET

                                Oui, les USA ont besoin d’une guerre mondiale mais elle n’éclatera pas forcément en Corée du Nord.


                              • Xenozoid 9 février 2018 17:52

                                @sirocco
                                elle commencera aux usa


                              • Xenozoid 9 février 2018 17:56

                                @Xenozoid
                                elle est déja commencé de toute façon, pas besoin de déclaré la guerre, sun tszu disait,
                                « si tu ne veux pas perdre la guerre ne la déclare pas », de toutes les guerres ces derniere 25 ans, dites moi laquelle a été déclarée,sans l’onu ?


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 février 2018 20:12

                                @sirocco
                                Les USA ont besoin de dévorer le monde pour alimenter la pyramide de Ponzi de leur dette phénoménale... Et le danger menace, la Chine est en train de torpiller le dollar, et ça, c’est le début de la fin des haricots !


                                « 2017 - La Chine déclenche la fin du pétrodollar »

                                "Au début de l’année 2017, le gouvernement chinois a fait part de son intention de lancer un accord à terme sur le pétrole brut libellé en yuans et convertible en or. Ce contrat permet aux partenaires commerciaux de ce pays de payer le montant de leur contrat en or.

                                Cette décision permettra également aux exportateurs de pétroles comme l’Iran, la Russie et le Venezuela de contourner les sanctions imposées par les États-Unis. Ce sera le premier contrat à terme en Chine sur les matières premières à être ouvert à des fonds d’investissement étrangers, aux entreprises de courtage pétrolier, ainsi qu’aux compagnies pétrolières. "


                                En clair, les sanctions contre l’ Iran, la Russie et le Vénézuela n’ont servi à rien, échec pour les USA....Difficile de savoir si les USA menacent la Corée du nord pour ses ressources naturelles, ou par représailles envers la Chine ?? Ou pour les deux ?


                              • lloreen 8 février 2018 22:59

                                J’ignore qui est ce personnage mais ce qu’il dit est révélateur...et il vaudrait mieux que ce genre de vidéo fasse le tour du monde...Si la guerre est rentable pour une poignée d’escrocs et d’assassins elle ne l’est certainement pas pour ceux qui se font massacrer...
                                https://www.youtube.com/watch?v=L2rK6ugmDac


                                • SEPH SEPH 9 février 2018 09:55

                                  @lloreen
                                  Vous avez raison, la vidéo est très intéressante et pleine de bon sens. Toutefois, j’ai une réserve : tous les chefs d’État ne sont pas à mettre dans le même sac. Les USA violent en permanence le droit international contrairement à la Russie qui s’appuie ce droit fondamental pour la protection des peuples et des pays. Par exemple, la Syrie où les USA ont installé 14 bases militaires sans avoir été invité par le gouvernement légitime du pays. Aujourd’hui les USA bombardent l’armée syrienne qui se bat contre le terrorisme de Daech à Deir ez-Zor !!!! 


                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 février 2018 20:46

                                  @SEPH,
                                  Le budget militaire de la France va augmenter, sous la pression de l’OTAN.
                                  Or, l’OTAN est dans les Traités européens depuis 1992 avec Maastricht.
                                  Pour cesser d’être mêlés à ces guerres d’ingérences, il faudrait sortir des 2, de l’ UE & de l’ OTAN.


                                • lloreen 9 février 2018 22:50

                                  @SEPH
                                  Les USA= Washington D.C. Inc. qui est une corporation, rien à voir avec les Etats-Unis de l’Amérique. Il y a des nuances qu’il vaut mieux ne pas ignorer.
                                  D’ailleurs, savez-vous que la « république française présidence » est également une société commerciale depuis 1947 ?

                                  La preuve ci-dessous :
                                  https://www.societe.com/societe/republique-francaise-presidence-100000017.html

                                  Elle n’est d’ailleurs pas une exception. Et si la première et la deuxième guerre ont été ordonnées par la City de Londres (Rothschild) c’était pour aliéner les états fédéraux germaniques indépendants et créer de facto le 51ème état de fait de l’US Corporation sur le territoire européen : Germany (l’Allemagne) en saucissonnant les états fédéraux autrefois souverains pour les affaiblir dans un premier temps et les livrer à la voracité grandissante des multinationales américaines.
                                  Il suffit de considérer le fait, d’ailleurs, que les mercenaires de la corporation US occupent encore toujours le territoire fédéral et selon les dires du président de l’US Corporation pour encore 99 ans, durée légale de toutes les sociétés enregistrées au registre du commerce, prouvant, s’il le fallait encore, le véritable statut de ces états , sociétés commerciales dont le budget est fixé et contrôlé par les propriétaires de la City de Londres, grands argentiers des véritables propriétaires du monde par l’intermédiaire de leur arnaque planétaire (monnaie-dette).

                                  Qui a compris cela comprend aisément le reste. Suivez la piste de l’argent et vous atterrirez directement dans le nid des vipères.
                                  Il ne fait aucun doute qu’il existe des individus qui sont complètement opposés à cette situation mais en règle générale ils ne vivent pas très vieux s’ils se mettent en travers de la voie de ces parasites de l’humanité.

                                  Que disait Henry Ford ?
                                  « Si le peuple comprenait le fonctionnement de notre système monétaire, il y aurait une révolution avant demain matin ».

                                  Et pour éviter ce désagrément aux parasites de l’humanité, tout l’arsenal répressif est mis en place pour que ce jour tant redouté n’arrive jamais. Les guerres sont une excellente couverture pour se débarrasser à bon compte des« bouches inutiles », des « sans-dents » ou des « riens » sous couvert de théories plus fallacieuses les unes que les autres.


                                • lloreen 9 février 2018 23:15

                                  @lloreen
                                  « selon les dires du président de l’US Corporation pour encore 99 ans » Obama lors de son discours à Berlin durant sa présidence.
                                  Obama n’a pu en aucun cas être le président des Etats-Unis de l’Amérique dans la mesure où il faut pour cela être né sur le territoire américain, ce qui n’est pas le cas de Barry Soetero alias Obama. Par contre, il n’y a aucun problème pour un non natif américain d’être à la tête d’une entreprise américaine, autre preuve que ce personnage n’a jamais eu aucune légitimité pour fixer des lois applicables aux citoyens américains.

                                  Deux exemples parmi d’autres :
                                  http://www.thelawthatneverwas.com/

                                  https://reseauinternational.net/qui-dirige-lentreprise-privee-appelee-etats-unis-damerique/
                                  Les véritables patriotes américains n’ont encore jamais payé le moindre cent à ces escrocs. Inutile de préciser que la situation est la même sur le territoire européen .

                                  Tous ces dirigeants, présidents et autres pontes ne sont ni plus ni moins que des chefs d’entreprises commerciales qui usurpent des fonctions qui ne leur reviennent pas.
                                  Le fait qu’un président comme monsieur Macron soit élu par un minime pourcentage de la population française totalement aveuglée par les manipulations théâtrales de gérants de sociétés commerciales n’est pas gênant dans la mesure où il n’a d’ailleurs jamais prétendu être le président de la France, un territoire géographique à la tête duquel il manque encore toujours -depuis 1947- un gouvernement légitime, représentant les intérêts de ses habitants et préservant leur souveraineté.

                                  En tant qu’associé-gérant des Rothschild, le président de la « république française présidence » Macron est donc pleinement dans son rôle de conservateur des intérêts de la haute finance internationale et plus personne ne peut mettre cela en doute en voyant les mesures prises par son conseil d’administration (« gouvernement ») depuis son installation dans le fauteuil de la corporation.


                                • SEPH SEPH 10 février 2018 11:44

                                  @lloreen
                                  Le personnage de votre vidéo est Riccardo Petrella qui est professeur émérite de l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve. Six universités lui ont décerné le titre de Docteur Honoris Causa.

                                  Riccardo Petrella - La guerre, le business des riches - Interview ...
                                  15 déc. 2017 - Ajouté par X-treme
                                  LA FACE CACHÉE DE LA GUERRE - Interview de Riccardo Petrella « On fait la guerre parce que c’est ...
                                  La guerre est l’activité la plus rentable après l’industrie ... - YouTube
                                  15 déc. 2017 - Ajouté par AchBlog Ach
                                  Riccardo Petrella, politologue et économiste italien : »La guerre est l’activité économique la plus rentable ...

                                  Voir aussi cette vidéo très pertinente :

                                  Riccardo PETRELLA : Au nom de l’humanité. L’audace mondiale : https://www.youtube.com/watch?v=crhqL-zgCac

                                • lloreen 10 février 2018 12:42

                                  @SEPH
                                  Merci de l’information.Ses contributions sont effectivement très enrichissantes.


                                • Matlemat Matlemat 9 février 2018 13:14

                                  @lloren , oui effectivement je n’ai pas vu de mes yeux ces armes nucléaires, je croyais que c’était un fait.


                                  • Matlemat Matlemat 9 février 2018 13:18

                                    Toute cette histoire avec la Corée du Nord n’est que du vent pour faire flipper les gens surtout en Corée du Sud au Japon , je remarque que Trump a commencé à jeter de l’huile sur le feu des que la Corée du Sud a refusé de payer pour le sytème anti missile et les USA ont tout de suite proposer de vendre les armes les plus sophistiquées et donc lucratives.


                                    • SEPH SEPH 9 février 2018 14:18

                                      @Matlemat
                                      Les menaces proférées contre la Corée du Nord sont dues à un seul fait : la République populaire démocratique de Corée refuse d’accepter l’hégémonie mondiale de l’Empire américain.
                                       
                                      Cela n’a rien à voir avec des armes nucléaires.
                                      En effet, il est désormais devenu rituel d’affirmer que tous les membres permanents du Conseil de sécurité sont armés d’ogives nucléaires.
                                      Les États-Unis les ont utilisées sur les villes de Hiroshima et de Nagasaki et ils ont continuellement menacé de les utiliser pour intimider d’autres nations depuis 1945.
                                      De plus, le Pakistan, l’Inde et Israël en ont, que les membres de l’OTAN en Europe les ont à disposition sous la direction des États-Unis.

                                      La Corée du Nord ne viole aucune loi internationale en les développant pour se défendre, pour assurer sa sécurité, exactement comme l’ont fait les autres pays, que la Corée ne menace personne et cherche seulement une paix complète et définitive avec les États-Unis.


                                    • JC_Lavau JC_Lavau 9 février 2018 14:24

                                      @SEPH. Et le blocus maritime contre la Corée du Nord est toujours actif.

                                      En droit international, le blocus est bien un acte de guerre.

                                    • SEPH SEPH 9 février 2018 14:48

                                      @JC_Lavau
                                      « le blocus est bien un acte de guerre » OUI, sauf pour les USA puisque le droit c’est eux et personne d’autre

                                      Les menaces de génocide sont toutes aussi graves :

                                      - Le 8 août 2017, M. Trump a déclaré que les menaces nord-coréennes « se heurteront au feu et à la fureur comme le monde ne l’a jamais vu auparavant ».

                                      - Son secrétaire à la Défense, James Mattis, a suivi en déclarant le 9 août que « la RPDC doit cesser d’envisager des actions qui conduiraient à la fin de son régime et à la destruction de son peuple ».


                                      - Mattis a ajouté un autre commentaire le 3 septembre  : « Nous ne cherchons pas l’annihilation totale d’un pays, en l’occurrence la Corée du Nord, mais comme je l’ai dit, nous avons de nombreuses possibilités de le faire. »

                                      - Pendant son premier discours à l’Assemblée générale des Nations unies le 19 septembre, M. Trump a déclaré  : « Les États-Unis ont beaucoup de force et de patience, mais s’ils sont contraints de se défendre, eux et leurs alliés, nous n’aurons pas d’autre choix que de détruire totalement la Corée du Nord. »


                                      Cette série de déclarations qui comprend une menace de destruction totale, constitue une menace de génocide. Menacer de génocide n’est sans doute pas un crime, mais une l’incitation publique au génocide.


                                    • Xenozoid 9 février 2018 14:44

                                      petit résumé de ce que l’on ne veut pas voir,l’Histoire


                                      Immédiatement après la défaite japonaise, la Corée mit en place un gouvernement national intérimaire indépendant.

                                      Pendant ce temps, les États-Unis établire une ligne sur un papier et, en septembre 1945,ils arrivent avec des milliers de soldats.le gouverneur militaire, le major-général Archibald V. Leonard, réemploie alors la police,(haie par toute la population) et la bureaucratie japonaises, donnant a des traîtres qui avaient collaborés avec l’occupation japonaise, les poste clés ,ils commencêrent à emprisonner, à faire disparaître, torturer et à tuer quiconque était en désaccord

                                      Entre 1946 et 1949, les États-Unis ont alors effectivement déclaré la guerre sur les mouvements populaires nationalistes et indépendants en Corée du Sud. On estime que seulement 5% des méfaits ont été documentés par la Commission de la vérité et de la réconciliation créée par l’Assemblée nationale de la République de Corée du Sud entre 2005 et 2015. La première et la plus féroce opposition à l’occupation américaine était loin dans le sud de la Corée 

                                      L’une des pires atrocités américaines s’est dérouler sur l’île de Jeju, au sud-est en 1948, quand les gens ont célébré le mouvement d’indépendance du 1er mars 1920 qui s’était opposé à la colonisation japonaise. Les noms de plus de 14 000 morts confirmés et près de 3 600 disparus sont enregistrés, mais 60 000 décès sont soupçonnés. 40 000 insulaires fuiront alors vers le Japon.

                                      En 1949, le président Rhee appointé par les americains parle d’envahir la Corée du Nord et demande plus de troupes américaines ainsi que des armes plus puissantes. L’armée coréenne dans le nord, décide alors une tentative de réunification du pays. Ce qu’ils firent en 5 semaines à l’exception de la ville portuaire de Pusan défendue par les États-Unis . 20 000 soldats de l’armée sud-coréenne rejoignent alors les troupes nordique. Le reste c’est l’histoire. L’Amérique intervient de nouveau avec plus de 300 000 soldats et bombarde tout le pays du nord au sud avec des armes conventionnelles, du napalm et autres armes chimiques et éventuellement biologiques aucuns batiments,infrastructure et même les rizieres ne seront épargnés dans le Nord et peu dans le Sud. On compte encore près de 30 000 soldats americains répartis là-bas et jamais la fin de la guerre n’a été déclaré 

                                      • leypanou 9 février 2018 20:06

                                        @Xenozoid
                                        et pour résumer, depuis 65 ans, la Corée du Nord n’est pas intervenue dans aucune guerre, alors que les États-Unis dans une cinquantaine.
                                        Et je ne parle même pas de bases militaires et de soldats en dehors de leur frontière (0 contre plus 800 bases et des centaines de milliers de soldats).


                                      • bob de lyon 9 février 2018 14:52
                                        Bonjour,

                                        SEPH, eh bien dites-moi, en voilà un bon boulot !

                                        Mis dans ma collection sur le sujet.

                                        Merci

                                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 9 février 2018 17:03

                                          L’Allemagne a été réunifiée, pourquoi pas la Corée ?


                                          «  »La division contemporaine de la Corée remonte aux suites de l’occupation japonaise commencée à partir de 1910. À la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945, la Corée a été divisée en deux zones par les puissances mondiales, les États-Unis et l’URSS. En 1948, le Sud et le Nord se constituèrent chacun en un État indépendant, un Nord communiste, et un Sud sous influence américaine.«  »

                                          On parle d’une chose et on veut son contraire... La paix et la guerre ? Tant que les blocs antagonistes décident à la place des Coréens et font tout pour maintenir la division criminelle, il n y aura pas de paix ! 

                                          • lloreen 10 février 2018 10:41

                                            « L’Allemagne a été réunifiée, pourquoi pas la Corée ? »

                                            La « réunification » de l’Allemagne n’est rien d’autre qu’un de ces nombreux mythes vendus par les mondialistes.D’une part, l’Allemagne est la créature de l’ US Corporation, montée dès 1945.
                                            La « chute du mur » n’a été qu’une énième mise en scène, étape nécessaire vers le nouvel ordre mondial (défendu par la faction Bush-Clinton-Obama et consorts) et mise en place en coulisses dès les années 1980 puisque c’était la Stasi qui était à l’origine du mouvement pour la « réunification ». Les masses n’y ont-comme la plupart du temps- vu que du feu, imaginant en être à l’origine.
                                            La date n’a pas non plus été choisie au hasard puisqu’elle a eu lieu un 9.11, moment chargé de symboles.
                                            Cette mise en scène connue sous le nom « Lysakus » a été une autre de ces opérations de ratissage à l’initiative de la haute finance internationale sataniste.

                                            Quant à la Corée du Nord, elle n’a pas l’intention de faire le jeu des mondialistes satanistes d’où sa diabolisation , phénomène désormais bien connu. Quand on est contre Satan on doit forcément être fortement combattu...


                                          • Xenozoid 9 février 2018 18:42

                                            c’est a cause du japon


                                            • Matlemat Matlemat 9 février 2018 19:09

                                              @SEPH, c’est bien ce que je dis , tout cette histoire n’est que du vent.


                                              • SEPH SEPH 10 février 2018 14:57

                                                @Matlemat

                                                Une réserve, la Nuclear Posture Review (Étude sur la doctrine nucléaire) du gouvernement Trump, publié vendredi dernier, préfigure une telle attaque.

                                                Toute attaque nucléaire nord-coréenne, selon le document, contre les États-Unis ou leurs alliés «  est inacceptable et entraînera la fin de ce régime. Il n’y a aucun scénario dans lequel le régime de Kim pourrait employer des armes nucléaires et survivre ».

                                                Mais il y a le risque d’une confusion ou d’une erreur de calcul puisse amener Trump à ordonner la « destruction totale » de la Corée du Nord. Rappelons nous la fausse alerte du mois dernier à Hawaï sur un soit disant missile nucléaire.

                                                Par ailleurs, les USA ont une longue histoire de concocter des événements pour justifier ses guerres, comme l’incident du golfe du Tonkin en 1964 qui a été utilisé comme prétexte pour une intervention militaire américaine directe au Vietnam.


                                              • Homphilo 11 février 2018 12:20

                                                de toute façon la réunification se fera.c est la volonté des peuples, mais cela dérange les USA qui perdront leur position en corée .le monde entier se rend compte de la volonté d hégémonie de l amerique et leur tourne le dos petit a petit.pour la corée du bord ils invoquent le nucléaire alors que eux mêmes sont la plus grande puissance nucléaire.le nucléaire est un prétexte..pourquoi ne menacent ils pas ISRAEL qui s est equipé de têtes nuclaires sans avoir signé le traité de non proliferation ?? d un autre coté ils vont mettre des sanctions contre les pays européens qui acceptent le gazo duc russe ? autre maniere qui montre que avant tout c est la suprematie des autres pays qui les derange.les USA sont en perte de vitesse et réagissent comme un animal blessé neanmoins leur leaderschip mondial perd du terrain.ouf


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

SEPH

SEPH
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès