• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Crimes contre les civils, désertions et affrontements - L’armée (...)

Crimes contre les civils, désertions et affrontements - L’armée ukrainienne à la dérive après plus de 1 000 jours de guerre dans le Donbass

Alors que dimanche 8 janvier marquait le millième jour de la guerre du Donbass, l'armée ukrainienne n'a rien trouvé de mieux à faire pour marquer ce sinistre anniversaire que d'enlever de nuit une vingtaine de civils dans le village de Kourakhovo, pour les amener, menottés, sur la ligne de front, près de la localité de Maryinka. Un crime de guerre ignoble commis par la 10e brigade d'assaut de montagne des Forces Armées Ukrainiennes (FAU) et l'unité Alfa du SBU (Services de Sécurité Ukrainiens).

JPEG - 124.4 ko
Image d’archive

Apprenant les faits, les autorités de la République Populaire de Donetsk (RPD) ont appelé les autorités ukrainiennes à cesser de tels crimes contre l'humanité, et ont exhorté l'OSCE et les représentants de l'ONU à prendre connaissance et des faits et à agir afin que ce genre de provocations des FAU ne puissent plus avoir lieu.

On ne peut que spéculer sur ce qui a motivé ce nouveau crime, et sur ce qui aurait pu arriver à ces civils si l'armée de la RPD ne respectait pas le cessez-le-feu. Et surtout sur l'utilisation médiatique et diplomatique qui aurait pu être faite de la mort de ces civils.

Mais cette nouvelle provocation démontre une fois de plus le peu de respect que l'armée ukrainienne et le SBU ont pour les civils du Donbass qu'ils prétendent venir « libérer ».

Et ce naufrage moral de l'armée ukrainienne se reflète dans le nombre de désertions et d'affrontements entre soldats qui continuent d'augmenter suite aux congés de fin d'année et aux permissions accordées à cette occasion.

Ainsi hier, le commandant en second de l'armée de la RPD, Edouard Bassourine a annoncé qu'un soldat du 2e bataillon de la 30e brigade mécanisée avait quitté son poste avec son arme et était parti pour la zone de Volnovakha, où il comptait vendre son arme et ses munitions pour rentrer chez lui dans le centre de l'Ukraine avec l'argent obtenu.

Dans le même temps, un soldat du 1er bataillon de la 72e brigade mécanisée a lui aussi déserté. Résultat les soldats du bataillon ont désormais l'interdiction de quitter la base, ce qui provoque une recrudescence de l'abus d'alcool dans l'unité.

Et aujourd'hui a été annoncé que quatre soldats du 501e bataillon de la 36e brigade d'infanterie de marine ont quitté leurs positions avec armes et munitions, pendant que leurs collègues du 137e bataillon se sont battus entre eux avec leurs armes, faisant trois blessés.

Suite à ces nouvelles désertions, les FAU ont constitué une escouade d'intervention rapide avec des soldats du 1er bataillon de la 36e brigade envoyée depuis Marioupol vers la zone concernée afin de chercher ces soldats. Cette équipe de recherche a reçu l'ordre d'arrêter ces hommes ou de les tuer s'ils utilisaient leurs armes.

Comme on peut le voir l'enlisement du conflit, et l'aggravation de la situation générale en Ukraine, accélèrent l'effondrement de l'armée ukrainienne qui n'a jamais brillé par sa motivation au combat. Pendant que les éléments les plus radicaux de cette armée en déliquescence commettent de plus en plus de crimes de guerre grâce à la complicité et au silence des autorités de Kiev et de leurs patrons occidentaux.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 10 janvier 19:56

    Je connais deux précédents.

    Celui des soldats du Directoire, que le Directoire ne pouvait payer, et que Bonaparte emmena aussi loin que leurs pieds pouvaient les porter, à la conquête de pillages en Italie.

    Les soldats engagés dans la guerre d’Algérie, sans issue. De Gaulle est allé trouver Eisenhower, pour l’inviter à mettre une sourdine aux campagnes de presse contre les guerres coloniales françaises, en lui expliquant : « Si j’obéis à cette injonction, j’aurai sur les bras 500 000 mécontents  armés. Ce sera très mauvais pour la France, mais ce ne sera pas bon pour vous non plus. ».

    Kiev ne sait plus quoi faire de ces soldats qui ne pourront gagner ; ils ne peuvent ni les démobiliser ni en faire des vainqueurs, ni quoi que ce soit d’honorable.

    • Christelle Néant Christelle Néant 10 janvier 20:01

      @JC_Lavau
      C’est bien l’impasse dans laquelle Kiev s’est mise qui me fait peur pour l’évolution future de la situation


    • JC_Lavau JC_Lavau 10 janvier 22:35

      @Christelle Néant. Il est fort difficile pour un pays de gérer les suites d’une défaite. Kiev occupe bien la plus grande partie des deux oblasty séparatistes, du Donbass, mais ne peut plus rien faire pour venir à bout des derniers quartiers résistants, et ne peut compter que sur les amerloques pour résister à une prochaine reconquista.

      Les institutions ont leur autorité et leur prestige ruinés, les hommes politiques sont méprisés et haïs. Aucun n’a le charisme ni le réalisme pour reconstruire quoi que ce soit. S’il y en avait un, les Tazunis l’assassineraient aussitôt, afin de perpétuer le chaos et la ruine.
      Comment reconstruire une méritocratie sur un fond de corruption aussi abjecte, sous la télécommande tazunienne ?

      Et les centrales électronucléaires ukraïniennes qui sont dans un état inadmissible, par les retards de maintenance...

    • izarn izarn 11 janvier 16:20

      @JC_Lavau
      Tu oublies que ces « 500 000 » soldats français étaient des appelés, et que ce qu’ils désiraient ; c’étaient de rentrer chez eux, sans etre mécontents du tout !
      Je ne sais pas d’ou tu as sorti cette anerie sur de Gaulle...
      Je pense qu’il en est de meme avec l’armée ukrainienne.


    • izarn izarn 11 janvier 16:26

      @izarn
      Et que si les nazis au pouvoir disparaissaient, cela résoudrait bien des problèmes...
      Mais justement Trump va débrancher la prise....


    • Mychris Mychris 11 janvier 16:49

      @JC_Lavau

      « Et les centrales électronucléaires ukraïniennes qui sont dans un état inadmissible, par les retards de maintenance... »

      elles vont me merci Areva va payer) :

      http://www.leblogfinance.com/2015/04/ukraine-areva-signe-un-contrat-pour-la-fourniture-duranium-au-grand-dam-de-westinghouse.html


    • Laurent 47 11 janvier 20:56

      @JC_Lavau
      Il me semble assez difficile pour Porochenko de réclamer l’aide des Etats-Unis pour récupérer le Donbass, pour une raison très simple, et aisément vérifiable :
      Le 17 Juillet 1959, à l’unanimité du Congrès américain, la république du Donbass a été reconnue indépendante, et séparée de l’Ukraine.
      Il s’agit de la Loi Publique n° 86-90, dite de la semaine des nations captives.
      Cette république indépendante, qui comprend notamment les villes de Donetsk et de Lougansk, s’est d’abord appelée Cossackia, avant de prendre son nom définitif.
      Chaque année à la date anniversaire, le Congrès américain a prorogé cette indépendance, et le 17 Juillet 2015, Barack Obama l’a de nouveau entérinée !
      Le nazi de Kiev ne peut tout-de-même pas demander à Washington de l’aider à reconquérir ce qui n’appartient plus à l’Ukraine depuis 57 ans, et dont l’intégrité territoriale est garantie par les Etats-Unis eux-mêmes !
      Il devrait s’estimer heureux que l’ONU n’envoie pas des troupes dans le Donbass pour le protéger, comme cela a été fait lors de la guerre de Corée, ou que les américains ne noient pas Kiev sous un tapis de bombes, comme ils savent si bien le faire !
      Mais bon, je rêve ! Les Etats-Unis n’ont jamais rien respecté, même leurs propres engagements !
      Ils n’en ont strictement rien à foutre que plus de 10.000 civils aient été massacrés par les milices nazies de Pravy Sektor ou de Svoboda, et que les villes du Donbass soient pilonnées à l’arme lourde, malgré les accords de Minsk.
      Les Etats-Unis sont un pays sans honneur et sans aucune morale !


    • Mychris Mychris 10 janvier 20:18

      Une chose est claire, les soldats Ukrainiens sont à bout, ils ne savent même plus pour quoi ils se battent. D’autant que le froid est très présent ces derniers jours.

      Le problème pour le gouvernement de Kiev c’est que s’il démobilise une partie des troupes, Marioupol tombera au mains des rebelles.


      • JC_Lavau JC_Lavau 10 janvier 22:14

        @Mychris. Marioupol n’est pas dans l’Oblast de Donetsk ? Première nouvelle.

        Rappelez-nous les résultats du vote de 2014, déjà ?

      • Mychris Mychris 10 janvier 23:33

        @JC_Lavau

        Et l’Oblast de Donetsk est en Ukraine que vous le vouliez ou non...

        Je veux bien vous rappelez les résultats du vote mais de quel vote parlez-vous ?
        Des élections présidentielles ukrainiennes ?
        Des résultats à Marioupol ?

        Ok : 38% pour Porochenko une autre question ?


      • Christelle Néant Christelle Néant 11 janvier 08:14

        @Mychris
        L’Oblast de Donetsk était en Ukraine que vous le vouliez ou non. La population y a voté son indépendance par référendum en 2014. Y compris à Marioupol.


      • Mychris Mychris 11 janvier 17:33

        @Christelle Néant

        Donc si un coup d’état se produit en France, que je suis en désaccord avec ce dernier, je décide de proclamer l’indépendance du pays Basque, j’organise un référendum qui va sans aucun doute confirmer l’indépendance vous croyez que Paris ne va réagir ?

        Ce qui ne m’empêchera pas par ailleurs de rentrer en résistance.


      • Mychris Mychris 11 janvier 17:38

        @Christelle Néant

        J’ajoute qu’un seul état à ce jour a reconnu le RPD et la RPL c’est Ossetie du sud comme c’est étonnant...


      • Christelle Néant Christelle Néant 11 janvier 17:40

        @Mychris
        Sauf qu’au départ les gens d’ici ont demandé simplement la fédéralisation de l’Ukraine, comme les flamands en Belgique il y a quelques années. On a pas rasé Anvers sous les bombes que je sache. Non Bruxelles a discuté, négocié, et la Belgique a été fédéralisée. C’est ce qu’on fait dans un pays civilisé.
        C’est suite au fait de ne pas être entendus que le mouvement s’est radicalisé, a pris les bâtiments administratifs puis, au vu de la volonté populaire qui était clairement pour (au vu entre autre de ce qui s’est passé en Crimée, ainsi que le massacre de Khorsun ça se comprend), proclamé l’autonomie, qui a été confirmée un mois plus tard lors du référendum qui a eu lieu après les premières violences de Kiev contre sa population. Faut remettre les choses dans l’ordre chronologique pour ne pas raconter de bêtises.


      • Christelle Néant Christelle Néant 11 janvier 17:43

        @Mychris
        Et ? Pour le moment seule l’Ossétie du Sud les reconnaît, mais rien n’est immuable en ce monde. Jusqu’à il y a peu reconnaître la Crimée comme Russe était plus que tabou, maintenant ça commence a être dit un peu partout, y compris par de nouveaux chefs d’états fraîchement élus. L’hégémonie américaine se casse la figure, et c’est tant mieux. Les pays du monde retrouveront plus de liberté de décider de ce qu’ils veulent reconnaître ou pas, et le droit international s’en portera mieux.


      • Laurent 47 11 janvier 21:47

        @Mychris
        Faux ! Les Etats-Unis ont reconnu l’indépendance de la république du Donbass en la séparant de l’Ukraine le 17 Juillet 1959, à l’unanimité du Congrès ( Loi Publique n° 86-90, dite de la semaine des nations captives ).
        Cette loi d’indépendance a été prorogée d’année en année à la date anniversaire, et le 17 Juillet 2015, Barack Obama l’a de nouveau entérinée !
        Donc la république du Donbass, où se trouvent notamment les villes de Donetsk et de Lougansk, est indépendante depuis 57 ans, ce que semble avoir oublié tout le monde !
        Eh oui, il faut se renseigner avant de dire des bêtises !


      • Mychris Mychris 12 janvier 12:24

        @Laurent 47

        Monsieur Bonjour, merci pour votre intervention, je constate en effet que vous lisez Sputnik.
        Vous allez me trouver un brin cavalier mais pardonnez moi de vous donner un bref court d’histoire.
        Qu’est ce donc que la Cossackia dont cette loi parle ? Il s’agit d’un terme géopolitique américain qui définit les régions ethniques cosaque.

        Alors quel est donc cette région ? Celle-ci correspond originellement à ce que nous appelons l’Hetmanat cosaque, organisation politique et militaire de 1649 à 1764 qui s’est battu contre la Pologne, l’empire Ottoman et la Moscovie. Or celle-ci ne comprend nullement la région géographique de du Donbass.

        https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/56/Location_of_Cossac k_Hetmanate.png/800px-Location_of_Cossack_Hetmanate.png

        Lors de la révolution de 1917 le terme Cossakia devint populaire dans la diaspora cosaque et regroupe 7 « unités » le Don, Kuban, Terek, Astrakhan, Ural, Orenburg, et le Kalmuk district qui aspirent
        à indépendance vis-à-vis de l’URSS.

        Qu’est-ce que le Don cosaque qui regroupe en effet autour du fleuve Don une infime partie du Donbass mais principalement l’Oblast de Rostov sur le Don ?.

        https://i68.servimg.com/u/f68/18/33/51/55/wester10.png

        Sur cette carte vous voyez ni Louhansk, ni Donetsk ne sont inclus dans cette zone géographique.

        Maintenant je vous invite à lire cette fameuse Loi n° 86-90.

        Je cite Sputnik qui reprend la loi :

        la politique impérialiste de la Russie communiste par le biais de l’agression directe et indirecte a mené à l’assujettissement de l’indépendance nationale de la Pologne, de la Hongrie, de la Lituanie, de l’Ukraine (…) de la Cossackia…

        Nous avons vu précédemment que la Cassackia n’inclut que par un abus de langage opportun l’Oblast de Donetsk (Donetsk venant de Donets un fleuve affluent du Don et non pas du fleuve Don lui-même) mais en allant plus en avant le Donbass n’est pas un bassin ethnologique Cosaque.

        Non parlons ici de Russie communiste, comme vous le savez la Russie n’est plus communiste depuis1991.

        cette loi cite en nations captives :


        Je ne pense pas que la Pologne ou encore moins la RDA soit encore à ce jour sous le joug de la Russie communiste ? Ceci pour illustré le caractère « iconoclaste » de cette Loi.

        En définitive Monsieur :
        1) le Donbass n’est pas un élément constitutif de la Cassackia
        2) Cette loi est une profession de foi de l’Amérique Étasunienne de 1959 contre l’URSS et la Chine de Mao dans un univers géopolitique largement remanié depuis. Ce qui de faite, la rend anecdotique pour ne pas dire caduque dans le texte sans un profond remaniement et autre actualisation.

        Permettez-moi de vous citez pour finir :

        « Eh oui, il faut se renseigner avant de dire des bêtises ! » en effet cher Monsieur il faut.


      • Pseudonyme Pseudonyme 10 janvier 20:38

        Les soldats perdus de la guerre en Ukraine menée par des puissances qui ne disent pas leur nom, ils vont là où les mènent leurs jambes, chez eux, parmi les leurs, leur famille. Je ne m’étonne pas que les néo-nazis de Kiev les pourchassent jusque dans leurs foyers. Pitoyable farce de ceux qui finiront par quitter ’leur pays’, quand celui-ci se révoltera. Tel néo-nazi ukrainien qui n’osera plus mettre un pied ’chez lui’, à son tour.

         Patience et Longueur de temps *


        • izarn izarn 11 janvier 16:30

          @Pseudonyme
          Encore 10 jours ; le 20 Trump débranche la prise des néo-nazis...


        • Pie 3,14 10 janvier 21:32

          Radio Moscou dans toute sa splendeur...


          La bien nommée Christelle Néant nous explique qu’après bientôt trois ans de guerre 2 soldats ont déserté et trois autres disjoncté. 
          Fidèle à une impartialité et une objectivité acquise sans doute dans les meilleures écoles de journalisme elle conclut que l’armée ukrainienne est à la « dérive ».

          C’est à ce genre de détail que l’on apprécie à sa juste mesure le « journalisme citoyen ».

          • Christelle Néant Christelle Néant 10 janvier 21:46

            @Pie 3,14
            Ces soldats sont juste les derniers en date en à peine deux jours jours d’une longue liste de plusieurs milliers de désertions et de pétages de câbles en tout genre. Sans parler des crimes de guerre qui se comptent par dizaines de milliers. Le genre de chose que vos diplômés de grandes écoles de journalisme ne vous disent pas ou à demi mots. Mince alors pourquoi, si comme vous le dites l’impartialité et l’objectivité y sont enseignées ? Merci de vous être ridiculisé en un seul commentaire, vous faites fort niveau troll....


          • roman_garev 10 janvier 21:54

            @Pie 3,14
            La bien nommée Pie vient de paraître sur un article sur la soi-disant armée ukrainienne, déjà vingtième ou quelque dans la série, pour tenter de pondre un sarcasme sans queue ni tête. Les chiffres lui paraissent insuffisants.


            Dans les articles précédents que la Pie bienheureuse a manqués il s’agissait de bien de plus de désertés, de s’entretués et de tués lors des attaques stupides de ladite armée qu’elle essaie d’évoquer ici.

            En suplus la Pie bienveillante n’a pas daigné de s’apercevoir de l’autre face de cette dérive, à savoir de la violence de ladite armée envers une vingtaine de civils qu’ils sont venus de « protéger contre les terroristes ». Sans doute n’ayant pas trouvé un bon mot pour les humilier davantage.

            C’est à ce genre de détail que l’on apprécie à sa juste mesure le porte-voix inlassable de la « grande presse démocratique ».

          • roman_garev 10 janvier 21:59

            Mais où sont les fameux défenseurs de droits de l’homme, tous ces Human Rights Watch et Amnesty International ? Ils n’arrivent que dans les cas des atrocités des « terroristes » ? 


            • izarn izarn 11 janvier 16:34

              @roman_garev
              Il faut attendre l’arrivée de Pompeo à la CIA !
               smiley


            • Pie 3,14 10 janvier 22:26

              Roman Garev passe sa vie sur le net à relayer la propagande poutinienne à la sauce RT, Sputnik et bien d’autres. Il intervient sur l’ensemble des sujets qui peuvent concerner de près ou de loin la Russie et n’émet jamais l’ombre d’une opinion personnelle. Il se contente de dévider un discours bien appris et d’utiliser toutes les ficelles habituelles de la propagande, à savoir : féliciter ceux qui approuvent, dénigrer sans jamais débattre ceux qui s’opposent.


              Christelle Néant se contente de gérer la partie Donbass avec un zèle indéfectible. La casquette et le vêtement militaire suggèrent une journaliste de guerre sur le terrain mais elle passe manifestement sa vie sur son ordinateur à fabriquer des articles à partir d’informations d’agences de presse russes et à gérer ces mêmes articles sur les forums.

              Vous passez votre temps à dénoncer les médias occidentaux qui ne sont en effet par exempts de critiques mais votre crédibilité journalistique est nulle. Vous êtes des pantins inclus dans un système de propagande étatique grossière.

              Je suis sur ce site depuis 10 ans et j’ai toujours accepté de débattre avec tous mais jamais avec des professionnels de la désinformation. Avec eux, je me contente de nommer ce que je vois.

              • JC_Lavau JC_Lavau 10 janvier 22:39

                @Pie 3,14. Dépêche-toi de proposer ta candidature pour sauver la situation de l’Ukraïne.

                Tu connais la formule : « Je fais don de ma personne à l’Ukraïne, pour atténuer ses malheurs ».

              • Pie 3,14 10 janvier 22:56

                @JC_Lavau

                Je n’ai pas la prétention d’avoir une solution miracle. 

                Je pense simplement que la Russie commet une grave erreur en s’aliénant ses voisins immédiats comme elle l’a déjà fait en Géorgie et ailleurs, en s’enferrant dans des guerres ethnico-frontalières sans fin au lieu de chercher des compromis et d’installer de véritables partenariats.

                Ce n’est pas en bramant du matin au soir que les nazis sont au pouvoir à Kiev ni en fabricant des états croupions que les choses peuvent s’arranger. 

              • JC_Lavau JC_Lavau 10 janvier 23:26

                @Pie 3,14. Et pour rendre sûres les centrales électronucléaires ukraïniennes, on attend tes solutions éclairées.



              • Mychris Mychris 11 janvier 00:28

                @JC_Lavau

                Les centrales nucléaires ukrainiennes sont de conception soviétiques et au nombre de 4 tous VVER (réacteur de puissance à caloporteur et modérateur eau).
                les plus anciens réacteurs sont à Rivne (VVER V-213)

                Les Réacteurs de Type VVER sont réputés fiables bien que ayant atteint 65% de leurs durée de vie.

                Par contre 11 réacteurs de type RBMK sont en service (et un en construction) en Russie :
                5 à Koursk, 4 à Sosnovy Bor, 3 à Smolensk et je m’inquiéterais à votre place plus de la sécurité de ceux-ci, le RBMK étant d’une type tristement célèbre, celui de Tchernobyl.

                Concernant Tchernobyl et son nouveau bouclier :
                La banque européen a versé 180M
                L’Europe a versé 110M
                les États-Unis 86M
                La France 47M
                L’Allemagne 42M
                Le Royaume-Uni 35M
                L’Ukraine 29M
                Quand à la Russie 45M. Alors que le pouvoir central de Moscou de l’URSS est largement responsable de la catastrophe elle apparait à la 5ième place des financeurs.

                Et puisque les risques de catastrophe nucléaire vous préoccupe Monsieur Lavau, intéressez-vous donc à ça car c’est très largement plus préoccupant :

                http://www.lexpress.fr/informations/les-poubelles-de-mourmansk_613641.html


              • Christelle Néant Christelle Néant 11 janvier 07:58

                @Pie 3,14
                Faut croire que vous n’avez pas lu mes articles pour sortir une bêtise telle que celle que vous avez sortie sur le fait que je ne sois pas sur le terrain : https://www.youtube.com/playlist?list=PLLOpuOJhawAJbtInWA2HyxmNJHevEAB71
                Eh oui manque de chance pour vous j’y suis fréquemment pour reportage ou en mission humanitaire, avec déjà 52 visites sur le front dont 15 sur positions de l’armée. Et je suis derrière mon ordinateur quand il faut éditer les vidéos et écrire les articles. Que je complète parfois par des traductions de notre agence qui est ici sur place, et parfois de quelques articles d’autres agences lorsqu’ils sont intéressants. Et malheureusement pour vous c’est chez les agences russes qu’il y a le plus de vérité sur ce qui se passe ici et en Syrie. Que cela ne vous plaise pas, tant pis, mais cela ne vous autorise pas à insulter gratuitement les gens.


              • Christelle Néant Christelle Néant 11 janvier 08:09

                @Pie 3,14
                Allez vous instruire sur la guerre d’Ossétie du Sud, cela vous évitera de débiter des bêtises :
                https://russeurope.hypotheses.org/4190
                Et sur l’influence de la CIA dans le bordel frontalier de la Russie :
                https://www.youtube.com/watch?v=1zUg9NrkcAQ
                Inversion accusatoire classique de coller sur le dos de Moscou ce qui est du fait de la CIA et des USA. Si ces derniers n’avaient pas systématiquement cherché à semer la zizanie dans le voisinage de la Russie on en serait pas là.
                Quant aux nazis au pouvoir à Kiev, oui ils le sont. Petit rappel sur qui est le président du parlement ukrainien : Andryi Paroubyi, fondateur du parti Svoboda (ancien nom : Parti National Socialiste d’Ukraine), sans parler des nombreux députés et ministres qui tiennent des propos ouvertement nazis sur la population du Donbass et les russophones de l’Est en général.
                Voilà un exemple de la façon dont ce monsieur voit la démocratie : https://www.youtube.com/watch?v=DRIywMZmLk4&t=172s
                Des nazis qui commettent crimes sur crimes au sein des bataillons spéciaux et dont on ne punit que quelques lampistes qui sont allés trop loin pour être couverts par les autorités comme le reste de leurs petits camarades : https://www.youtube.com/watch?v=EvvknCikTaY
                Paul Moreira avait d’ailleurs fait un très bon documentaire sur les groupuscules néo-nazis, un documentaire qui gênait tellement par la vérité qu’il énonçait que Kiev a fait pression pour tenter de le faire interdire de diffusion https://www.youtube.com/watch?v=NgyvXy0fITE


              • V_Parlier V_Parlier 11 janvier 14:09

                @Pie 3,14
                « Je pense simplement que la Russie commet une grave erreur en s’aliénant ses voisins immédiats »
                C’est vraiment fort de lire ça ! Pas un seul de ces exemples n’a montré que la réaction russe était la première. Mais je me pose trop de questions : Quand des gentils attaquent, celui qui riposte est forcément le méchant puisque les autres sont les gentils. (Ca me rappelle une vidéo des Inconnus, tiens...).


              • izarn izarn 11 janvier 16:44

                @Pie 3,14
                Oui, c’est quoi vos infos ? Au lieu de cette longue diatribe sans interet ?
                Si j’ai bien compris, l’Ukraine est envahie par la Russie, et le patriote Porochenko, héros de la liberté démocratique, avec ses waffen SS, lutte comme l’abominable dictateur Poutine formé au KGB, qui veut envahir toute l’Europe, et reconstituer l’URSS ?
                En plus Poutine est à l’origine de l’éléction Trump et se prépare à une cyberattaque magistrale pour faire élire Marine Le Pen ? Ce qui fait qu’il faut interdire RT et Sputnik dont la propagande criminelle est à l’origine de la dette Italienne et de l’effondrement de la Deutsche Bank ?

                Bon, ma consultation est terminée, je sors de votre hosto psychiatrique.


              • izarn izarn 11 janvier 16:51

                @V_Parlier
                Ou : Si je te flanque une baffe et que tu me répondes, c’est toi l’agresseur !
                Ou : Pile je suis le bon et toi le méchant, face tu es le méchant et moi le bon !


              • JC_Lavau JC_Lavau 11 janvier 17:16

                @Pie 3,14. Et dans quel but les ricains ont installé des bouchers au pouvoir à Kiev ?


              • sarcastelle sarcastelle 11 janvier 07:50

                Je crois ce que Moscou me dit, point barre.



                • V_Parlier V_Parlier 11 janvier 14:05

                  @sarcastelle
                  Quand dans le camp d’en face la communication officielle évite le sujet, c’est que Moscou est dans le vrai plus que jamais et que le déni a été jugé trop improbable, même par les éducateurs de la planète qui nous « informent ».


                • Pere Plexe Pere Plexe 11 janvier 16:00

                  @sarcastelle
                  Si quelqu’un n’est pas un adversaire déterminé de Poutine c’est que le FSB à des dossiers compromettant sur elle.
                  Et c’est pas des blagues de RT ou sputnik
                  C’est du sérieux de vrais journalistes du camps du bien qui le dise...

                  D’ailleurs ils sont tellement sérieux qu’ils sont dispensés de produire la moindre preuve.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès